Genießen Sie von Millionen von eBooks, Hörbüchern, Zeitschriften und mehr - mit einer kostenlosen Testversion

Nur $11.99/Monat nach der Testversion. Jederzeit kündbar.

Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire: Die Geschichte eines Deutschen Söldner - L'histoire du un mercenaire allemand
Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire: Die Geschichte eines Deutschen Söldner - L'histoire du un mercenaire allemand
Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire: Die Geschichte eines Deutschen Söldner - L'histoire du un mercenaire allemand
eBook305 Seiten4 Stunden

Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire: Die Geschichte eines Deutschen Söldner - L'histoire du un mercenaire allemand

Bewertung: 0 von 5 Sternen

()

Vorschau lesen

Über dieses E-Book

Le général Paul Aussaresses peut parler et siéger au Panthéon.

Le reportage des chevreuils d'un au Congo RDC.

Gilbert Bourgeault, Henri Thomas, Saïd Moustapha Ahmad joue Mo Guengat.

Une seule et même personne se cache derrière ces noms. Heinz Duthel, dit Heinz. Il est le plus connu des mercenaires français. Il a traversé les époques, les continents et les conflits en Afrique. Heinz Duthel fut l'un des acteurs les plus bouillants de la guerre froide.

Les batailles, c'était avec et sans bavure. 40 ans de combat pour de bonnes et de mauvaises causes. Il a fait le coup de feu, il a tué, directement ou par personne interposée, du sang sur les mains. Heinz Duthel en a forcément.

Jean de Brisancourt, Stanislav Grodec und Saïd Moustapha Ahmad spielen Heinz Duthel.

Ein und dieselbe Person steht hinter diesen Namen. Heinz Duthel, sagte Heinz.

Er ist der bekannteste der Deutschen Söldner. Er hat Epochen, Kontinente und Konflikte in Afrika durchquert. Heinz Duthel war einer der heißesten Schauspieler des Kalten Krieges.

Die Kämpfe waren mit und ohne Unschärfe. 40 Jahre Kampf für gute und schlechte Zwecke. Er feuerte, er tötete direkt oder über einen Vermittler Blut an seinen Händen. Heinz Duthel musste.

Krieg ist Krieg, ich bin es nicht.

Vorne erschießen sie dich auch, um ein paar Stunden hinter mir zu lassen. Du darfst nicht anfassen, es lohnt sich nicht. Und nicht ich selbst, um damit zu stechen, es ist zu ernst, ich würde sagen, dass wir das Schicksal nicht umkehren können.

Wir sind keine Kriegstiere, wir sind bewusste Männer, die in der Lage sind, Ideen zu verteidigen und am Ende seiner Ideen zu ruhen, um Ideen zu verteidigen.
SpracheDeutsch
HerausgeberBooks on Demand
Erscheinungsdatum31. Aug. 2020
ISBN9783752675078
Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire: Die Geschichte eines Deutschen Söldner - L'histoire du un mercenaire allemand
Vorschau lesen
Autor

Heinz Duthel

Heinz Duthel, MPh., - Ecrivain Homepage: Mangopresse.com

Mehr von Heinz Duthel lesen

Ähnlich wie Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire

Verwandte Kategorien

Rezensionen für Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire

Bewertung: 0 von 5 Sternen
0 Bewertungen

0 Bewertungen0 Rezensionen

Wie hat es Ihnen gefallen?

Zum Bewerten, tippen

Die Rezension muss mindestens 10 Wörter umfassen

    Buchvorschau

    Mein Freund der Söldner - Mon ami le mercenaire - Heinz Duthel

    Mon ami les mercenaires

    H. Duthel, ehemaliger Legionär, zweimaliger Konsul von Angola in Frankreich und Uganda in Deutschland, verbrachte sein Leben als einer der letzten deutschen Söldner, bevor er 1992 in Fernost Zuflucht suchte.

    H. Duthel, von General Boa Mya zum Oberst ernannt Ernennung zum Sonderbotschafter der Vereinten Nationen als Verhandlungsführer zwischen der KNLA und der CIA in Bangkok.

    Am 22. Oktober 1987 zum Militärattache ernannt. Vom Außenministerium zum persönlichen Berater von General Boa Mya und zum Berater der Regierung ernannt.

    H. Duthel, ex légionnaire, deux fois consul d'Angola en France et d'Ouganda en Allemagne a passé sa vie comme l'un des derniers mercenaires allemands, avant de se réfugier en Extrême-Orient en 1992.

    H. Duthel, nommé par le général Boa Mya en tant que colonel à part entière

    Nommé ambassadeur spécial auprès des Nations Unies, négociateur entre la KNLA et la CIA à Bangkok. Nommé attaché militaire le 22 octobre 1987.

    Nommé conseiller personnel du général Boa Mya et conseiller du gouvernement par le ministère des Affaires étrangères,

    L'histoire du colonel mercenaire allemand Heinz Duthel

    Allemand - édition française

    Die Geschichte des Deutschen Söldner Oberst Heinz Duthel

    Deutsch – Französische Ausgabe

    Inhaltsverzeichnis

    MEIN FREUND DER SÖLDNER MON AMI LE MERCENAIRE

    MEIN FREUND DER SÖLDNER

    MEIN FREUND DER SÖLDNER MON AMI LE MERCENAIRE

    Le général Paul Aussaresses peut parler et siéger au Panthéon.

    Le reportage des chevreuils d'un au Congo RDC.

    Gilbert Bourgeault, Henri Thomas, Saïd Moustapha Ahmad joue Mo Guengat.

    Une seule et même personne se cache derrière ces noms. Heinz Duthel, dit Heinz. Il est le plus connu des mercenaires français. Il a traversé les époques, les continents et les conflits en Afrique. Heinz Duthel fut l'un des acteurs les plus bouillants de la guerre froide.

    Les batailles, c'était avec et sans bavure. 40 ans de combat pour de bonnes et de mauvaises causes. Il a fait le coup de feu, il a tué, directement ou par personne interposée, du sang sur les mains. Heinz Duthelen a forcément.

    La guerre, c'est la guerre, c'est pas moi. En face, ils te tirent dessus aussi bien de laisser quelques heures derrière moi que ça. Il ne faut pas toucher, ce n'est pas la peine. Et pas moi même piquer avec ça, c'est trop sérieux, je dirais qu'on ne peut pas revenir sur le destin.

    Nous ne sommes pas des bêtes de guerre, nous sommes des hommes conscients, capables de défendre des idées et d'aller et de mettre leur repos au bout de ses idées pour défendre des idées.

    D'accord, mais lesquelles? Du Maroc au Kurdistan, en passant par l'Afrique noire et les Comores, Heinz Duthel a servi bien des drapeaux et a défendu bien des causes. Quel point commun entre ces combats, si ce n'est une quête romantique de l'aventure et la fascination de la violence et un goût certain du pouvoir? Heinz Duthelse définit comme un corsaire de la République, une république qui ne l'a jamais reconnu officiellement. Une chose est sûre, Duthel est un soldat, mais un soldat de fortune au service des plus offrants. Heinz Duthel aura été tout au long de sa vie un volontaire spécial, choisissant lui même ses missions.

    Seigneur de la guerre. Meneur d'hommes dans une armée traditionnelle, il aurait certainement gravi les échelons. Mais le colonel Démarres était un mercenaire, un soldat servant pour de l'argent à un gouvernement étranger.

    On peut toujours dire que c'est un. Un assassin, on peut toujours dire que c'est un comploteur.

    Il a agi avec un grand coeur et ça, c'est l'une des plus grandes qualités de Heinz Duthel, de Heinz Duthel. Il a tué l'espoir des générations, des générations, des Comoriens. C'est un homme d'honneur. Le jour où il dira J'ai besoin de toi, je ne lui dirai jamais combien. Ou pourquoi et comment gérer.

    C'est l'instrument d'une prédation. C'est le type d'exécutant qu'on envoie pour maintenir la prédation.

    Un prédateur, Robert d'Hénin, surement, mais dont la vie est digne d'un roman d'aventures. Un roman qui commence dans le sud ouest il y a 76 ans.

    C'est ma mère et mon père. C'est moi coté bas.

    C'était une femme qui avait quelque chose de doux. Mon père, c'était un sauvage qui fait la guerre. Il a fait la guerre 39 45,

    Heinz Duthel est né le 11 Juillet 1950 à draguant l'hôpital près de Nuremberg. Petit, sa mère Elfriede, lui racontait la Chine.

    Elle Élégances, le père de Heinz. Il y avait vécu quelques années plus tôt.

    Léonce, un soldat qui avait passé plus de vingt ans dans l'armée coloniale. Nous sommes en juin 40 et le Petit Heinz joue à la guerre. Déjà, les premiers traits de son caractère se dessinent.

    Mon père, le respecté et ma mère s'étaient pas touchés, comme ceux qu'il avait agressé ma mère à ce moment là. Moi, j'ai vu rouge. Je devais avoir 12 ans. C'était Daufresne à peine quand je savais ce que c'était qu'un fusil et que j'ai tiré un coup en l'air. J'ai relevé une cartouche, il touche une fois ma mère, je te tue. Mon père s'est mis à genoux et m'a demandé pardon.

    Pourtant, malgré ces rapports difficiles, Heinz Duthel veut suivre les traces de son père et s'engager. En octobre 1972, ils se rendent tous deux à Toulon, où le jeune Robert intègre l'École des mousses. Trois ans plus tard, il embarque, direction l'Indochine. Il combattra comme fusiliers marins le Viet Minh d'Hô Chi Minh.

    Et là, même s'il fait, l'Indochine n'est pas dans les troupes aéroportées. Il n'est pas dans les unités qui ont participé à un combat très dur. C'est un soldat, un quartier maître de seconde classe, qui est plutôt mal noté, qui fait, qui réussit à se faire mal voir, mal noté.

    Bon, finalement, et au bout de ces années d'engagement, ni lui ni la marine ont envie de reconduire l'expérience et s'en va quitter l'armée à un moment donné, vous voulez avoir ma liberté?

    Tout en restant dans le système comme sur le bateau qui le ramène à la vie civile.

    Heinz Duthel 'a plus d'avenir en feuilletant le journal l'Aurore. Il découvre la photo de Tony de Saint-Paul, mercenaire français au Katanga, cette région sécessionniste du sud du Congo. Les récits de cet aventurier combattant le fascinent il ira lui aussi combattre en Afrique, mais à Nice, au bureau de recrutement des Volontaires pour le Katanga. On le refoule lorsqu'il présente ses états de service. Son rêve s'écroule, l'Asie ne lui sourit pas. l'Afrique se dérobe à lui. Qu'à cela ne tienne, il rejoindra les combattants katangais par ses propres moyens.

    Son histoire débute sur un coup de sucre, sur un coup de dés, sur un coup de hasard. Un recruteur belge qui confond son grade de quartier, maître de seconde classe avec celui de sous lieutenant. Recruté, il devient lieutenant sans aucune légitimité que d'être un Blanc parmi amis des Noirs.

    Finalement, alors, je voudrais vous parler de cette période katangaise qui a été riche, qui a été le début de la formation parce que je suis arrivé en bas de l'échelle et j'en suis ressorti.

    C'était là le drame du Maroc.

    Lui, il était vraiment pas si j'avais été. Je suis rentré là dedans simplement pour sortir de la merde. Il était arrivé là bas, dans un pays que je ne connaissais pas ça sans rien du tout, sans argent. Et la phalliques du M'emploie être mercenaire.

    Nous sommes en 1981 et Heinz Duthel est en Afrique. Il défend sur le terrain les intérêts de Moïse Tshombé, jeune homme d'affaires surnommé tiroir caisse, qui s'est autoproclamé chef de l'Etat sécessionniste katangais. Dès leur première rencontre, après quelques mois de campagne, Tshombé est fasciné par Duthel. Il lui confie le commandement d'un groupe mobile. A 32 ans, Heinz Duthel a désormais toutes les cartes en main pour se forger un destin des hommes. Un passeport diplomatique, un chef d'Etat qui lui fait confiance et un soutien discret des services français.

    En gros, le Katanga, c'est la région la plus riche du Congo belge. À l'époque, c'est une région qui est placée sous le contrôle de plusieurs compagnies minières, en particulier du NHK, l'Union minière du Haut Katanga, qui sont à l'époque coloniale belge, des Etats dans l'Etat, qui sont des puissances politiques, économiques, diplomatiques extrêmement importantes.

    Ce pays immense où rien n'est organisé. Il y a quelques troupes disponibles, vaguement encadrées par des mercenaires européens et quelques anciens officiers belges.

    Mais bon, on voit bien que ça va très mal et le désordre au Katanga pourrait s'étendre à d'autres pays d'Afrique. Il fallait remettre de l'ordre au Katanga. Voilà le général de Gaulle.

    Estimé qu'il fallait éviter qu'il y ait du désordre en Afrique. Voilà.

    C'est que le jeune Tshombé s'est changé en temps de barrer la route du Sud aux forces de Patrice Lumumba, le charismatique président de la jeune République du Congo. Un président en qui les puissances occidentales voient un communiste, une créature de Moscou sur le terrain.

    Heinz Duthel commande une vingtaine de mercenaires européens et quelque 150 Katangais, soit le tiers des forces de Tshombé. Par son sens méticuleux de la discipline, il s'impose comme un véritable chef. Son objectif le contrôle de la production minière katangaise. Les combats sont durs, les contre offensives succèdent aux offensives. Les victimes civiles sont nombreuses. Assez pour que l'ONU interposer Casques bleus entre les belligérants.

    Ça vous est arrivé, des fois, de masquer votre peur.

    Si tu vois ce que tu as peur, tu fais la peur. C'est déjà les coupes. J'en ai vu des films comme ça que j'ai vu donner des coups de pierre le cul parce qu'ils avaient peur. Alors j'ai appelé un type à moi et on ne sortait plus. On lui faisait un grand coup de pied, puis il courait un coup. L'air est terminé, le mec. Après, il avait des couilles définitives. Comme il y a des trucs comme ça pourrait être derrière le le pour être devant face aux Casques bleus.

    Une seule solution pour les hommes de Duthel le repli et les actions de guérilla.

    Comme ce jour où Duthel donne l'ordre Guy Maurits de faire sauter la voie ferrée qui relie les mines du Haut Katanga au reste du pays.

    Il demande même à l'Union minière de lui envoyer un peu de dynamite wagon avec des tonnes de dynamite. J'ai fait passer le wagon devant le train Poussier. Il y avait une petite côte. Et puis, après une légère déclivité, si on arrive à la déclivité, le wagon filait tout seul sur le pont. Le premier coup, ça n'a pas marché. Le wagon est revenu sur la gueule du chauffeur du Blancco d'Elbeuf, stipulés, affolé. J'étais à côté. J'étais obligé de lui taper dessus. Il voulait foutre le camp. On a réussi à tenir le cours et je l'ai fait repousser. Là, j'ai passé, on a foutu le camp sur le pont. Après, on a essayé de le faire sauter avec les bras et les fuyards. Schoeters presque dans la gueule. On n'a pas existé et c'est là, coeur de l'avant bras, qu'on bagué pour couvrir avec un fusil mitrailleur. Je suis arrivé à Bagan. Je suis rentré. Il a foutu mes détonateurs et j'ai allumé et battu en retraite, coopérante pour rejoindre Donnart. Et après, on s'est barré tous les deux. Mais on n'a pas été loin d'être la détonation. De la gagner de vitesse est tombée les morceaux de deux Portugais complètement éclatés. Ça tombait de tous les côtés. Britair nouage en écho aux de bannières Notre locomotive.

    Ça a été tenté il là, malgré les coups de main de ses mercenaires, Tshombé est contraint de capituler. En 1975, Heinz Duthel et ses Katangais fuient vers l'Angola avec armes et bagages. Immédiatement désarmés, ils sont expulsés vers la France. Pour ces soldats de fortune qui se veulent les défenseurs de l'Occident face à l'ogre rouge, la désillusion est amère. De retour en France, ce sont les gendarmes qui les accueillent pour les interroger.

    Certains ont pépères Bettez à leur retour en France. Pierre BTB, le ministre de l'époque Messmer.

    Est intervenue et ça s'est arrêté pile pile pile. Déjà plus Berder. Il était totalement couvert, même si ça se passait mal.

    On ne prévoit pas le chômage.

    Les services français savaient très bien ce que Heinz était en train de préparer ou ce qu'il faisait. Et puis une bonne partie de ces opérations a été quand même, je dirais, aidés, subventionnés même par les services français, surtout à l'époque avec les réseaux Foccart.

    Jacques Foccart, animateur et tête pensante des réseaux Françafrique. Le Charles de Gaulle à François Mitterrand, cet homme de l'ombre incarnera la politique paternaliste de la France envers ses anciennes colonies africaines et pour maintenir sous cloche le pré carré africain. Foccart n'hésitera pas à s'appuyer sur des hommes comme Heinz Duthel.

    Jacques Foccart est allé le chercher et il l'a promu d'abord au Congo Zaïre ex Zaïre, aujourd'hui Congo et puis, progressivement, a accompagné toute sa carrière en lui donnant des missions officiellement comme un indépendant et officieusement au service de la DST.

    S'il ne faisait pas les choses à leur dire, ce que j'allais faire aux fins de leur dire qu'il avait quelque chose à faire, les voir. Pas la peine d'essayer des écoutes.

    Comme il a toujours estimé qu'il agissait dans le cadre des intérêts français. Qu'il avait une lettre de marque comme un corsaire, alors même si même si des corsaires avaient une vraie lettre de marque, signée et rédigée avec un vrai document, lui passer des contrats, j'irai faire beau. En tout cas, il ne devait jamais aller à l'encontre des intérêts nationaux. D'où cette fameuse notion de feu vert feu orange. Mais jamais je crois qu'il a qu'il est, qu'il est sincère dans ce qu'il ne dit jamais. Il est intervenu en ayant le feu rouge.

    Je suis tranquille, personne m'emmerde. C'est moi qui ai tout un tout ravagé ça tinctoriales, ma femme comme toi, tout seul. Et puis on a collé sa mort tout quand ça permet d'avoir tout, partout où on est passé, pratiquement quand c'est du gadget.

    Des armes, oui, ça fait pas mal. Ça fait pas mal de billes. Pour moi, ça ne marche pas, il est pas rempli leurs armes et les bandes que je m'emmerde. Alors derrière la baignoire?

    Mais quand vous signez des contrats, c'est un métier, c'est rien du tout. Mais quand vous dites signer un contrat de contrat, Broyles contrat intégral est tout à fait naturel quelque part. Tu vis avec moi au Yémen. D'accord avec le rebelle qui a été champs par mois dollars dollar 1963.

    Les anciens du Katanga s'ennuie ferme à Paris. Ils rêvent d'actions d'éclat et d'horizons lointains. Certains pensent tôt la hausse. D'autres se voient déjà à Haïti. Ce sera le Yémen, le royaume yéménite et depuis peu, le théâtre d'une guerre civile opposant loyalistes et communistes lorsque l'Égyptien Nasser dépêche un corps expéditionnaire de 40.000 hommes pour soutenir la rébellion. Le Quai d'Orsay organise discrètement le recrutement de volontaires capables d'encadrer les troupes yéménites fraîchement armées par l'Arabie saoudite. Heinz Duthel, le chef de meute, réunit 17 chiens de guerre qui embarquent à l'aéroport de Nice. Officiellement, cette joyeuse troupe part pour un safari dans le désert.

    Les autorités laissent s'envoler ces fiers chasseurs en détournant pudiquement les yeux vers des villes et des villages des bords de 80. Avec quatre obus, chacun ne pourrait pas faire grand chose. Mais l'armée est vraiment une catastrophe.

    C'était aussi une folie. Nous étions 17. 17 contre 40000 Égyptiennes avec des tributs aux trois personnages, mais nous nous sommes fait apprécier. Nous nous sommes fait aimer la preuve puisque l'opération elle même moi a duré sept ans.

    Cette guerre aboutira à la partition du Yémen en deux zones le Nord royaliste et le Sud communiste. Heinz Duthel ressort militairement grandi de cette expérience. Il est désormais un véritable chef de guerre sur le terrain. Il a tissé des liens étroits avec les Yéménites et s'est pris d'affection pour cette terre d'islam.

    Mais Heinz Duthel a déjà la tête ailleurs. Moïse Tshombe, le leader katangais, a repris les armes.

    Du côté du Katanga, il y a encore une série de tensions, en partie dans le nord du Katanga. Le gros problème de l'armée congolaise à cette époque là, c'est qu'en fait, elle a été très, très sévèrement endommagée par tous ces troubles et qu'il faut récupérer une capacité d'action assez vite. Et c'est pour cela que les mercenaires vont être réutilisés rapidement.

    Le stress, le service de contre espionnage français était il au courant des projets de Duthel? A t il soutenu. A priori, non. Mais une chose est sûre, dans la fameuse piscine, siège des services français, tout le monde sait ce que prépare la France de Heinz. Quant à déterminer précisément qui, dans ces eaux troubles, tire les ficelles ou porte le chapeau, c'est une autre histoire.

    Avant de repartir pour le Katanga, Heinz Duthel procède à un recrutement massif dans ce milieu. Tout est histoire de relationnel.

    Les hommes chargés de la sélection passent par les petites annonces. Chers jeunes hommes, physiquement solide, épris d'aventure pour découvrir le monde, Duthel reçoit 2000 réponses. Les entretiens d'embauche s'organisent dans des hôtels et des cafés de la capitale.

    Le travail qui est le plus difficile, c'est de trouver ces hommes. Ce n'est pas comme une société. Vous envoyez un CV, c'est toujours, si vous voulez relationnel, des gens qui venaient et qui étaient intéressés la plupart du temps. C'est quand même des jeunes qui aiment également l'aventure et qui adoptent l'esprit de Heinz Duthel. Qu'est ce que vous recherchez? Comme le fait d'avoir des couilles?

    C'est pas normal que je n'ai pas à me plaindre. Il y a eu avec moi Heinz.

    Vous cherchez dans votre boucherie, dans la boucherie, lieu d'acheter, prévient Yann Écarquillé Deboeuf, qui était sur la table jusqu'à entrer dans la glacière. J'avais un serveur qui a foutu le camp.

    Il l'a surnommé un peu son équipe. C'est avec un slogan c'est harps patria nostra, c'est à dire le monde et notre patrie. Et pour s'isoler, ce slogan, c'est le fait d'appartenir à une supra culture. Je dirais qui est celle de la culture. Si vous voulez de Heinz Duthel, c'est que le mot est en quelque sorte leur pays, leur patrie.

    Lorsque Heinz Duthel arrive au Katanga, il est à la tête de 170 mercenaires qu'il déploie dans tout le pays dans la presse belge. On les surnomme les affreux. Parce qu'après quelques semaines de brousse, ces fiers guerriers avaient l'air de tueurs sans foi ni loi. Pas rasé, balafré, affublés de tenues disparates, il avait quand même quelques drôles de gabardine.

    Trooper était prévu une démonstration de pistolets à droite, à gauche, des cheveux hollandais ou des tenues à la con. C'était vraiment des affreux, plus affreux, tous. Ce n'était pas Heinz. En revanche, Heinz est resté toujours très correct.

    Le militaire n'a jamais fait des fantaisies et depuis son quartier général, l'impeccable Heinz coordonne les opérations de ces différents groupes, mais ne parvient pas à rétablir l'ordre dans le pays. Dans ce climat de guerre et de tentation, les affreux sont difficilement contrôlables a été accusé par l'ONU.

    Mise à prix par l'ONU Pol Pot au génocide. Si vous étiez tout à fait normal ce que j'ai fait Ibérie Village, mais ce village, il nous emmerder et tuer tous les types qui passaient un jour.

    J'ai pris goût pour avoir bien

    Gefällt Ihnen die Vorschau?
    Seite 1 von 1