Sie sind auf Seite 1von 8

La modestie

Makkah

Cheikh Sou'ôud Ac-Chouraïm


Vendredi 18/5/1424 (18/7/2003)

O Hommes !

A notre époque, sont apparues, et de façon claire, de nouvelles machines et des


inventions qui ont rendus service à la plupart des endroits dans le monde, en ce qui
concerne leurs besoins et l'amélioration de leur vie, jusqu'à ce qu'elles soient devenues
un déluge matériel envahissant et descendant du cratère d'un volcan, et il fut alors tiré
par la civilisation matérielle dure ; et ainsi, beaucoup de normes vertueuses furent
détruites au compte de cette civilisation. Tout comme la concurrence pour obtenir les
nouveautés de cette vie ne doit pas être un obstacle qui empêche la conservation des
principes humains honorables, et auxquels l'Islam a donné beaucoup de considération,
plus exactement, il les a ordonnés et a appelé à les mettre en pratique à chaque instant,
malgré le progrès matériel que les hommes ont atteint ou la tristesse qu'ils ressentent à
cause de ce que subit la communauté musulmane de nos jours.

Beaucoup de ses héritages spirituels sont partis par négligence, et l'insouciance a


atteint les gens à un tel point qu'ils pensent être éternels dans cette vie, et c'est comme
s'ils ne s'en iront jamais, ce qui a provoqué les soucis de la poitrine et le déchirement de
la langue ; et ensuite, les significations des bonnes moeurs ont disparues comme l'habit
est usé jusqu'à ce que l'on ne sache pas ce qu'est l'austérité (le renoncement au
monde), la miséricorde, le lien de parenté, la modestie et la douceur.
De plus, les compréhensions de certaines personnes naïves concernant le
comportement et les relations avec les autres sont devenues : "si tu n'es pas un loup,
les loups te mangeront ; si tu n'es pas ignorant, les gens seront ignorants envers toi ; et
si tu ne mange pas Zaïd au déjeuner, il te mangera au dîner". Et ils prétendent que la
philosophie des moeurs pour eux est que la considération donnée aux autres se fait du
point de vue de : combien tu possèdes ? Et quelle est ta fonction ? Et ils considèrent
que cela suffit et est une garantie de la sauvegarde et du repos, et remplace l'éducation
et la purification de l'âme ; de même que tout ce qui est autre que cela sont des
caractères et des qualités dont l'époque est terminée, c'est ce que prétendent les
insociables (ceux qui rejettent les bonnes qualités) qui ont été touchés par les concepts
psychologiques qui s'élèvent pour un bien de ce monde et qui s'abaissent pour un bien,
et que n'importe quelle problème dans la vie ordinaire est réparé avec l'argent, et que la
descendance et le rang élevé réparent la faille qui s'y trouve.

Mais si le musulman comprenait que le premier droit que les musulmans ont sur lui est
qu'il doit considérer les gens par eux-mêmes et non pas par ce qu'ils sont, tout en
sachant que quiconque surpasse les gens avec sa personne élevée sans faire de
différence, sa grandeur est alors véritable car il surpasse ce qui se trouve en lui-même
comme l'ambition (la prétention), l'avidité et l'orgueil ; et ainsi les gens deviennent libres
lorsqu'ils sont gouvernés par les significations de la bonté de caractère, de la modestie,
de l'amitié et de l'assistance mutuelle sous l'ombre vaste de l'Islam. Tandis que la
fonction, l'argent et le rang élevé sont des choses qui disparaissent très vite après qu'ils
furent un signe apparent qui ne touchaient pas le fond du coeur :

{L'écume s'en va, au rebut, tandis que ce qui est utile aux Hommes
demeurent sur la terre}.

Wahb ibn Mounabbih écrivit à Mak'houle :

- " Tu as obtenu avec ton apparence l'honneur et le rang élevé auprès des gens ; donc,
recherche avec tes actions en ayant une intention sincère un rang élevé et une
proximité auprès d'Allah, et saches qu'un des rangs lutte avec l'autre ".

C'est ainsi, serviteurs d'Allah, que se fait la relation entre le roi et les sujets, et entre le
riche et le pauvre, une relation de modestie dans toute chose, loin des significations du
dinar et du dirham et de leur protection, jusqu'à qu'ils soient comme un seul corps, si un
membre souffre, tout le corps en souffre aussi en restant éveillé et en ayant la fièvre.

O Musulmans !

La modestie entre les musulmans est une qualité qui est demandée ; elle est une base
des comportements des sociétés et le meilleur moyen de communication entre eux ; elle
provient de la sagesse, et avec elle, Allah fait la différence entre le bon et le mauvais.
La modestie doit avoir une place douce entre nous qui n'est pas consolidée par les
envies (bestiaux) ni les flatteries ; une place complaisante et douce ; une place qui
inspire à la société qu'ils ne sont pas des étrangers même s'ils sont de différents
endroits, sinon ce sera une modestie perdue dans l'égarement de la raison matérielle,
qui s'est habillée avec les habits de l'orgueil destructrice avec laquelle celui qui regarde
n'est pas affable mais les yeux s'abaissent devant elle, les coeurs vivants s'éloignent
d'elle, et les gens s'éloignent d'elle ; alors la société découvre le rideau de la lutte des
qualités faibles entre la tyrannie de l’arrogance et le déluge de la nécessité de
l’abaissement. Aucun d’entre les musulmans ne doit refuser la modestie ou ne doit être
lâche à propos de la réalisation de la modestie, car avec elle, la sauvegarde est obtenue,
elle engendre l’entente, enlève la haine, et tous ressentent leurs droits envers les autres.

La modestie de l’homme noble est une augmentation dans sa noblesse, tout comme
l’orgueil de l’homme bas (vil) est une augmentation dans sa bassesse ; comme le
pauvre orgueilleux à qui Allah ne parlera pas le jour du jugement, ne le regardera pas,
ne le purifiera pas, et il aura un châtiment douloureux.

Gloire et pureté à Allah ! Comment celui qui a été créé d’une goutte de sperme n’est pas
modeste ? Et ensuite, il deviendra un cadavre immonde ; et entre les deux situations, il
porte la saleté ; qu’Allah vous honore ! S’il n’y avait aucune qualité qui doive être louée
avec la modestie, sauf que plus la modestie de l’homme augmente, plus son rang
augmente, ce serait un devoir pour chacun d’entre nous de ne pas s’habiller avec autre
qu’elle ; et ce n’est pas étonnant, serviteurs d’Allah, car le messager d’Allah (qu'Allah prie
sur lui et le salue) a dit :

(Il n’y a personne qui n’a au niveau de sa tête une sagesse - c’est-à-dire comme
une rêne ou une bride - ; et la sagesse se trouve dans la main d’un ange, si la
personne est modeste, on dit à l’ange : « Elève la sagesse » ; et si elle veut
s’enorgueillir, on dit à l’ange : « Abaisse la sagesse »)

Rapporté par Tabaraani et Al-Bazzaar.

Et dans le recueil de hadiths authentiques de Mouslim, selon le hadith d’Abou Houréïra


(qu'Allah soit satisfait de lui) le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Quiconque s’abaisse (est modeste) pour Allah, Allah l’élèvera).

Celui qui n’a pas de modestie, serviteurs d’Allah, est un homme qui est esclave de
l’orgueil qui tue, et de l’étonnement de soi-même (de la prétention) absent. Celui qui n’a
pas de modestie, a un cerveau limité car avec sa prétention et son arrogance, il élève ce
qui est vil (bas) et il abaisse ce qui est précieux, comme la mer au fond de laquelle se
trouve les pierres précieuses et les grandes perles, et au-dessus d’elle, se trouve l’herbe
ou comme la balance qui élève dans le plateau ce qui penche vers la légèreté. Celui qui
n’a pas de modestie, serviteurs d’Allah, n’a pas de sentiment et est insensible ; il est
malheureux et ne tire pas des leçons des autres ; il n’est pas conscient que le lieu où il
pose le pied, des milliers de pieds y ont déjà été posés, et d’autres après lui attendent.
Nous n’avons jamais vu une personne qui abandonne la modestie et s’enorgueillit sur
ceux qui sont inférieurs à lui sans qu’Allah l’éprouve par le besoin de ceux qui sont au-
dessus de lui. Celui qui s’enorgueillit et n’est pas modeste, s’est jeté dans trois qualités
blâmables :

La première : il ne s’enorgueillit pas sur une personne sans qu’il soit prétentieux et qu’il
considère qu’il a du mérite sur les autres.

La deuxième : son mépris des gens qui sont autour de lui, car celui qui ne méprise pas
les gens, ne s’enorgueillit pas sur eux ; le mépris de celui qui méprise quelqu’un à qui
Allah a donné le don de la foi, lui suffit comme tyrannie ; et comment l’orgueilleux peut-il
rendre esclaves les gens alors que leurs mères les ont enfantés libres.

La troisième : la contestation d’Allah (le Puissant et le très Haut) dans Ses qualités, car la
magnificence et la grandeur appartiennent à Lui seulement sans associé ; Il a dit (qu'il
soit glorifié) dans le hadith Quoudsi :

{La magnificence (l’orgueil) est mon habit et la grandeur est mon manteau ; donc,
quiconque me conteste une de mes qualités, Je le jetterai dans le feu}

Rapporté par Mouslim.

Donc, pourquoi beaucoup de gens sont prétentieux et arrogants, ils s’éloignent de la


modestie et de la souplesse, est-ce que la cause est un caractère naturel que possède
l’orgueilleux, et il prétend qu’il a du mal à s’en débarrasser ? Non, car le prophète
(qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Allah m’a révélé que vous devez être modestes afin que personne ne
s’enorgueillisse sur une autre, et que personne n’opprime une autre)

Rapporté par Mouslim.

Ou est-ce un manque que l'homme ressent en lui-même, puis il le comble avec la


prétention et l'orgueil ? C'est peut-être comme cela, mais pour celui qui ignore la réalité
de l'honneur et de l'élévation, et que l'honneur est obtenu avec la modestie et pas en
fuyant d'elle en prenant comme excuse le fait de combler un manque ou d'assouvir un
désir. Le véridique (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

- " Nous avons trouvé la générosité dans la piété, la richesse dans la certitude (la
conviction), et l'honneur dans la modestie ".

Et si la raison n'est pas celles que nous avons mentionnées précédemment, alors
qu'est-ce qui pousse l'homme à cela ? Est-ce que c'est la jalousie, l'assouvissement de
la vengeance, l'amour propre ? Ou C'est une le bouillonnement de l'alcool qui prend
complètement celui qui le boit jusqu'à ce qu'il soit ivre, ensuite lorsqu'il est ivre, il
continue à boire jusqu'à ce qu'il devienne un alcoolique, alors la situation d'ivresse et de
réveil est semblable pour lui.
Et quelle que soit la raison, l'interdiction de la modestie est un caractère méprisable, une
qualité qui est blâmée, et une marque à laquelle le feu des forgerons s'est accroché, car
l'œil du prétentieux regarde d'une façon sombre, il est aveugle devant les vertus, et la foi
sort très vite petit à petit d'un homme comme celui-ci, comme le liquide sort petit à petit
du récipient ébréché. Quelle chose étonnante ! Comment ceux qui sont orgueilleux ne
regardent-ils pas la vie de ceux qui les ont précédés ? Et le premier d'entre eux notre
imam et notre modèle le meilleur des fils d'Adam qui a une descendance élevée et un
rang très important, eh bien, il dormait sur une natte (un paillasson), il a souri devant le
visage de celui qui lui a fait mal, il s'est arrêté à côté d'une femme dans la rue qui se
plaignait à lui, il a bu avec ses compagnons dans un même récipient et il était toujours le
dernier à boire, tout comme il a mangé avec les gens de Soufah [les pauvres qui
vivaient dans la mosquée à l'époque du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue)], ensuite il
est entra à la Mecque le jour de la victoire en étant modeste, il marcha dans les
marchés alors que les gens étaient autour de lui, et il mangeait et buvait la même chose
qu'eux. Et son calife le véridique (qu'Allah - qu'il soit exalté - soit satisfait de lui) trayait les
brebis des gens d'un quartier, lorsqu'il fut nommé calife, une petite fille de ce quartier dit :

- "Maintenant, il ne traira plus pour nous les brebis de notre maison". Il l'entendit et dit
alors :

- "Non, je trairai pour vous, et j'espère que ce que je suis devenu ne va pas me changer".

Puis, Al-Faarouq et connaissez-vous qui est Al-Faarouq ? Il fit un sermon après qu'il fut
nommé calife en disant :

- " Sachez que cette dureté s'est affaiblie, mais elle sera pour les injustes et ceux qui
s'attaquent aux musulmans ; et en ce concerne les gens de paix, de religion et de
droiture, je suis plus doux pour eux qu'ils ne les sont entre eux-mêmes. Et après cette
dureté, je pose ma joue sur le sol pour les gens de chasteté et pour ceux qui se
contentent de ce qu'ils ont ".

Donc, il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah ! Est-ce la réalité ce que nous entendons ? Ou
est-ce le tissage de l'imagination ? Est-ce des histoires qui se répètent ou une réalité
que les coeurs de ceux qui connaissent ce qu'est ce monde et qui connaissent Allah ont
cerné ? Tirmidhi et Al-Hakam ont rapporté que Joubéïr ibn Mout'îme a dit :

- Vous êtes dans l'orgueil, alors que je suis monté sur les ânes, j'ai porté un manteau, et
je trayais les brebis, et le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Quiconque accomplit cela, n'a aucun orgueil en lui).

Donc, que les prétentieux et ceux qui ont un rang élevé (dans la société) fassent
attention à cela ; et celui qui possède mille ne doit être orgueilleux car il a des droits et
des responsabilités qui sont peut-être supérieurs à deux milles.
Et le bel aspect et la beauté de l'apparence ne font pas avancer ni retarder, car la
beauté du visage de celui qui a une âme ignoble (mauvaises) est comme la lampe sur la
tombe d'un Mage (ou d'un sorcier). Et est-ce que la beauté du visage des jeunes leur
est utile si leurs qualités sont mauvaises ? Quelle est la valeur des habits de l'apparence
si celui qui apporte la nouvelle est nu et montre ses organes génitaux aux gens :

{O fils d'Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos
nudités, ainsi que des parures. –

Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur}.

Et que celui qui est content de son arrogance, sache que le chameau est plus
orgueilleux que lui ; et encore plus que lui, ce paon qui marche d'une démarche fière, il
examine sa queue et ses deux ailes, et il pousse des éclats de rire à cause de la beauté
de son habit. Donc, quelle fierté et quelle joie, alors que les animaux sont supérieurs à
lui ! Lorsque celui qui est intelligent voit une personne plus âgée que lui, il doit être
modeste pour lui, et il dit : " Il m'a devancé dans l'Islam " ; et lorsqu'il voit une personne
plus jeune que lui, il doit être modeste pour lui, et il dit : "Je l'ai devancé avec les
péchés" ; et lorsqu'il voit une personne comme lui, il le considère comme un frère
proche et il ne méprise aucun musulman. Combien de baguettes réprouvées peuvent
être utiles, et l'homme s'en alors pour gratter son oreille ; et Ibn Ouyaïnah a dit :

- " Si l'on disait : " faites sortir les meilleurs personnes de cette ville, ils feraient sortir des
gens que nous ne connaissons pas ".

{Mohammed est le messager d'Allah.

Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux
entre eux}.

{Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent}.

Deuxième sermon :

O hommes !

Nous insistons toujours sur le fait que la modestie est très importante. Les savants et les
hommes sages en ont parlé en l'exposant avec les preuves du Coran et de la Sounnah,
et ils l'ont divisée en deux parties : la modestie louable et la modestie blâmable. Donc,
parmi la modestie louable, le fait que l'homme abandonne l'insolence envers les
serviteurs d'Allah, l'arrogance envers eux, et le fait de les blâmer même si c'est lui qui a
commis l'erreur, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Allah n'augmente pas le pardon d'un serviteur sans que ce soit un honneur)

Rapporté par Mouslim.

De même que la modestie pour la religion et la soumission à la législation d'Allah, de


telle sorte que tu ne t'opposes pas, ô musulman, à la religion avec ta raison, ni ton
opinion, ni ta passion, et tu n'accuses aucune preuve authentique de la religion [ou tu ne
doutes d'aucune preuve…]. Et que tu obéisses à tout ce avec quoi le dernier des
messagers (qu'Allah prie sur lui et le salue) est venu, et que tu adores Allah comme Il te l'a
ordonné et que ce ne soit pas pour imiter les coutumes, et que tu ne vois que tu as un
droit sur Allah à cause d'une action que tu as accomplie, mais simplement tu sais que tu
espères Sa miséricorde, que tu as peur de Son châtiment, et que tu n'entreras jamais
au Paradis avec tes actions mais avec Sa miséricorde envers toi seulement. Et parmi la
modestie louable, le fait que tu abandonnes les envies permises et les plaisirs superflus
en recherchant la récompense auprès d'Allah et en étant modeste après que tu ais été
capable de l'obtenir sans que tu sois décris (qualifié) de parcimonie ou de convoitise ou
d'avarice ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Quiconque abandonne les beaux vêtements par modestie pour Allah alors qu'il
est capable de les acheter, Allah l'appellera le jour du jugement devant toutes les
créatures afin qu'il choisisse les vêtements de la foi qu'il désire porter)

Rapporté par Tirmidhi.

Et ce qui augmente la clarté de l'affaire et que celui qui ne possède pas une chose ne
peut pas la donner, et que la modestie est véritable, c'est celui qui est capable d'obtenir
la chose et non pas celui qui n'en est pas capable ; le messager d'Allah (qu'Allah prie sur
lui et le salue) a dit :

(O Aïcha ! Si j'avais voulu, j'aurais eu avec moi les montagnes en or ; un ange vint
me voir et dit : "Ton Seigneur te salue, et Il dit :

{Si tu veux tu peux être un prophète esclave (serviteur d'Allah) ou un prophète


roi}.

J'ai regardé alors l'ange Gabriel (que la paix soit sur lui) qui m'a fait signe de
m'abaisser, j'ai donc dit : "Un prophète esclave")

Rapporté par Abou Yâala et Tabaraani.

En ce qui concerne la modestie blâmable, qu'Allah vous protège ! C'est le fait de


s'abaisser devant le secours de la religion d'Allah (qu'il soit glorifié), ce qui provoque la
faiblesse, l'abandon des conseils, l'abandon de la prescription du bien et de l'interdiction
du mal, la bassesse devant ce qui est faux, et l'éloignement du secours de l'oppresseur
et de l'opprimé jusqu'à ce que celui qui est ainsi ne reconnaisse plus le bien et ne
désapprouve plus le mal.
Tout comme la modestie blâmable est le fait que l'homme s'abaisse pour celui qui
possède les biens de ce monde, le rang élevé et la descendance noble afin d'obtenir
une chose qu'il possède, jusqu'à ce qu'il devienne pauvre (indigent) devant les choses
attirantes, alors il est séduit (tenté) par elles.

Et les choses principales qui annule la modestie louable sont : suivre la passion, dévier
du droit chemin, l'exagération (l'excès) dans la religion ou l'exagération dans le fait de
s'échapper (s'éloigner) de la religion ; de même que l'innovation dans la religion,
l'agression des choses sacrées ou leur mépris comme la religion, l'argent, l'être (l'âme),
l'honneur (les femmes), et la raison ; et aussi l'éloignement de l'obéissance d'Allah, de
Son messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) et des dirigeants des musulmans en ce qui
concerne une obéissance à Allah ; le fait de ne pas renvoyer les affaires à Allah et au
messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) lors des disputes comme Allah (qu'il soit exalté) a
dit :

{O vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre
vous qui détiennent le commandement.

Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au


Messager, si vous croyez en Allah et au jour dernier.

Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement)}.

En ajoutant le mépris des savants pieux des musulmans et ne pas retourner vers eux
(pour les interroger), ceci en donnant des opinions sans prendre en compte leurs
opinions ou en ressentant la perfection supplémentaire qui pousse à se passer d'eux et
de ce qu'ils portent comme lumière, guidée, sincérité, et de juste milieu avec lesquels ils
guident le bateau de la société au port de la sécurité et du succès énorme.

Enfin, serviteurs d'Allah, la modestie fait partie des qualités les plus importantes que
l'homme doit avoir ; elle rassemble toutes les qualités et est leur base, et plus
exactement, il n'y a pas de qualité dans l'Islam sans que la modestie en ait une part.
Avec elle, l'orgueil disparaît, la poitrine s'épanouit, l'altruisme se propage ; et la dureté
du coeur disparaît, ainsi que l'égoïsme, l'amour propre, etc.

http://www.alharamainonline.net/