Sie sind auf Seite 1von 2

MOMBLED Maxime

PEYRADE Lucas

Les Depenses Alimentaires des


ménages Américains

Les Chambre d’agricultures sont des établissements publics dirigés


par des élus qui représentent la globalité du monde agricole et rural.
Les élus, (élis au suffrage universel tous les 6 ans) représentent les
exploitants, les anciens exploitants, les propriétaires, les salariés de
la productions, etc. Le corps électoral représente 3000000 de
personnes et 50 groupements professionnels.
Chambre d'agriculture Normandie, est une société qui parle de
l’organisation, mission et qui publie sur le tourisme vert, l’agriculture
et l’agroalimentaire en Normandie et souhaite une agriculture
durable.

1. On peut parler d’un seul modèle alimentaire Américain mais soumis


aux différentes régions et facteurs. En effet chaque région a sa
propre façon de s’alimenter mais toujours le même modèle
alimentaire. Les points communs de chaque ménage, par rapport aux
dépenses alimentaire entre 2000 et 2020 :
• L’alimentation à l’extérieur dont les dépenses augmentent fortement
(+ 9.7 %).
• Les aliments préparés (+ 3.2%).
• L’achat de fruit qui croit le plus.

2. L’alimentation est influencée par sept facteurs :


- La croissance des revenus par habitants. La façon de s’alimenter dépend
des revenus. Le budget alimentaire des familles aisées est plus élevé si leur
revenu est grand surtout pour les repas hors-foyers.
- Les inégalités de revenus. Les plus riches familles dépensent d’avantage
dans l’alimentation que les ménages modeste.
- L’âge. L’argent donnée dans le budget alimentaire augmente avec l’âge.
Les populations jeunes ont tendances à manger à l’extérieur.
- La région. Chaque région à ses habitudes alimentaires.
- L’origine ethnique. De même pour les différentes ethnies.
- Le niveau de connaissances nutritionnelles. Les connaissances sur les
cultures des différentes sociétés encouragent à diversifier son alimentation
- La croissance de la population. L’augmentation de la population aux Etats-
Unis entraine la hausse de la consommation alimentaire.

3. Elle devrait évoluer de manière importante mais sa qualité devrait


diminuer dû à l’augmentation croissante de la population d’ici 2020.
Dans l’ensemble, les dépenses alimentaires vont augmenter de ¼ en
2020.

4. Les facteurs qui vont entraîner l’évolution seront les mêmes que ceux
d’aujourd’hui (la croissance des revenus par habitants, les inégalités de
revenus, l’âge, la région, l’origine ethnique, le niveau de connaissances
nutritionnels et la croissance de la population).