Sie sind auf Seite 1von 1

Au dbut, on abattit des arbres pour btir des bateaux.

/Tout a commenc quand on abattit des arbres pour construire des bateaux.
Parce quavec le pognon on trouvait de quoi manger :

LEurope avait faim et, lAmrique semblant prometteuse, les famliques


prenaient la mer

Monseigneur, regardez-moi ces eaux.


Cest tout marron. Cest immonde.
Leau bnie ne sera daucun secours.
Que Dieu ait piti de ce lieu.

Don Juan Francisco Salcedo Veracruz y Muones, el Adelantado, brandissant la


croix et lpe tait venu bnir cette terre.
Je nai pas foul le sol que je flaire dj les infidles.
Dieu tait auprs de lui et, pour lui, les ttes tombaient.
H lencul !
H, tte de pole !
Bougres dinfidles !
Il y eut poursuites, coups de sabre, bndictions de cadavres.
Je vous le dis, infidles. Vous tes bel et bien morts.
Il y eut aussi des coups de fronde.
Sus aux hrtiques !
On ne touche pas nos fringues ni nos mres ni au cur, putain !
On aura vos ttes !!!
LHistoire poursuivit ainsi son cours. Certains, comme Don Juan Francisco,
coupaient des ttes tandis que les autres cherchaient se mettre labri en
faisant de leur mieux pour rester de bonne humeur.