You are on page 1of 2

c 

 


      





  

c      


Le sermon du père Spieker s͛introduit dans le début du régime d͛Hitler.
Avant que celui-ci soit le Führer, il formait un gouvernement avec
Hindenburg qui est mort en 1934. Après la mort du chancelier, Hitler
applique des lois antisémites de plus en plus agressives. Les juifs sont
exclus de plusieurs emplois, et n͛ont plus le droit d͛accéder à la Sécurité
Sociale. Toutes ces tensions aboutissent aux lois de Nuremberg. Après la
prononciation de ce sermon, ce père est envoyé dans un camp ce qui
montre la brutalité de ce régime envers ses opposants.

Ce prêtre jésuite utilise un discours très persuasif. Il est argumentatif tout


en utilisant un jeu d͛antithèses et d͛anaphores. Son premier paragraphe, il
nous montre comment un Führer doit réagir, mais dans la phrase il détruit
tout ce concept en critiquant Hitler, en disant que celui-ci manipule les
personnes à son propre intérêt. Cette forme de critique est directe, car il
cite l͛un des noms d͛Hitler. Après dans le second paragraphe, Spieker
critique la discrimination en disant que ceux-ci ont peur de perdre tout ce
qui les retient à une société. Pour lui, Hitler tue les « juifs ». Ce jésuite
accuse aussi Hitler de ne pas être loyal et de mentir. Pour lui, il ne
respectera et se rebellera contre les lois d͛Hitler, car pour lui elles vont
contre les lois de Dieu, qui sont universelles et essentielles pour tout le
monde vive en paix.

On peut donc voir que la résistance s͛exerce de plusieurs façons.

Le régime allemand est ici caractérisé comme un régime autoritaire, qui


méprise une religion, qui torture ses opposants et qui convainc les masses.