Sie sind auf Seite 1von 40

Gestion de Portefeuille

Thierry CROVETTO

tcrovetto@monaco.mc

http://tcsf.blog.capital.fr

1 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
ANALYSE TECHNIQUE
Définitions et Principes
Forces et Faiblesses de l’analyse technique
Représentation des cours
Analyse graphique traditionnelle
Analyse des bougies japonaises
Utilisation des indicateurs techniques
Analyse technique Dynamique
Analyse technique philosophique
Les vagues d’Elliott
Utilisation de l’analyse technique
Cas pratiques
Conclusion

2 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les graphiques en ligne (les courbes)

 Les graphiques en ligne constituent la


plus simple expression de la représen-
tation d'un cours de Bourse.

 Ce type de graphique relie les cours


de clôture successifs de la valeur. On
considère en effet que le prix de clôture
d'une action est le plus important de la
journée car il correspond au dernier
cours de la journée.

 Sur ce graphique les les progressions


sont en vert et les baisses en rouge.

3 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les graphiques en barres (Bart Charts)
 Un graphique en barres représente
l'action des prix de chaque journée par
une barre verticale et un petit tiret sur la
gauche et sur la droite de cette barre.

 La barre verticale relie le prix le plus


haut de la journée et le prix le plus bas.
Elle mesure donc l'étendue parcourue
quotidiennement par les prix.

 Le petit tiret horizontal placé sur la


gauche représente le cours d'ouverture et
celui placé sur la droite représente le
cours de clôture.

Cette barre de prix nous informe donc


sur le cours d'ouverture, le cours de
clôture, le prix le plus haut et le plus bas
atteints pendant la période choisie.

4 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les graphiques en chandeliers (Candelsticks)
ou bougies japonaises
 Un graphique en chandeliers est une
version japonaise du graphique en barres
qui est devenu extrêmement populaire
auprès des analystes ces dernières années.

 Ce type de graphique utilise les mêmes


données de prix qu'un graphique en barres
(le cours d'ouverture, le cours le plus haut,
le cours le plus bas et le cours de clôture).

 L'intérêt d'une telle représentation est de


fournir une forme visuelle plus parlante.
Sur un chandelier, la barre fine verticale
représente l'étendue parcourue par les
cours sur un jour. La corps des chandeliers
représente la distance entre le cours
d'ouverture et le cours de clôture. Si le
cours de clôture est plus haut que le cours
d'ouverture, il est blanc, dans le cas
inverse il est noir.

5 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les graphiques en Points et Figures
 Les graphiques en Points & Figures
(P&F) ne tiennent pas compte la
notion de temps. Ils ne s'attardent que
sur les variations des cours.

 Un graphique en P&F marque un "X"


quand le prix monte d'une progression
égale à la taille de la boite (unité de
progression paramétrable) et affichent un
"O" quand les cours baisse d'un niveau
égal à la taille de la boîte.

 Chaque colonne peut contenir soit des


X soit des O. Pour passer d'une colonne
à une autre, il faut que les prix se
renversent d'un niveau équivalent au
"niveau de renversement" (paramé-
trables) multiplié par la taille de la boîte.

6 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Exemples (1)

Nous avons plusieurs figures graphiques


importantes sur ce chart :

 Supports et resistances horizontaux

 Notion de pull back

 Canal haussier

 Trend baissier

7 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Exemples (2)

Ce graphique nous montre deux phases :

 une forte baisse (mouvement impulsif)

 une consolidation s’inscrivant dans un


canal horizontal

 le dernier rebond a laissé un gap

8 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Exemples (3)

9 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
L’analyse des bougies japonaises (1)

10 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
L’analyse des bougies japonaises (2)

Pour M6 en septembre 2001, le marché est passé d'une prédominance de bougies noires et d'une forte baisse à
des bougies blanches se succédant en une action haussière. La tentative de rechute du marché a été stoppée au
niveau de l'étoile du matin, qui s'est comportée comme un support.
L'étoile du soir apparue sur le marché du titre Coflexip a provoqué sa chute en octobre 2000. On note en
particulier le contraste entre la longue bougie blanche initiale et la petite taille de l'étoile centrale. L’élan
haussier était brisé…

11 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
L’analyse des bougies japonaises (3)

Le pendu

Le pendu intervient après une phase haussière. Il est


formé d'un petit corps et d'une ombre basse dont la
longueur doit dépasser de deux fois au moins celle du
corps de la bougie. Ce dernier peut être noir ou blanc
mais son implication baissière est considérée comme
plus importante lorsque le corps est noir. Il ne doit pas y
avoir d'ombre haute, où alors, elle doit être très réduite.

Comme pour la plupart des figures formées d'une bougie


unique, une confirmation est impérative. Une ouverture
en baisse et, plus sûrement, une clôture en baisse le
lendemain fourniront cette confirmation.

Le marché est dans une phase haussière. Le jour du


pendu, une chute emmène le titre loin sous son
ouverture. Un rallye final le ramène cependant à
proximité du cours d'ouverture. Le marché n'est pas
encore convaincu d'un changement de tendance. Une
nouvelle baisse le lendemain entraînera des prises de
bénéfices et de nouvelles ventes. La psychologie du
marché s'inverse.

12 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (1)

Les indicateurs techniques ou statistiques sont calculés à partir les cours historiques et des
volumes traités. Ils nous fournissent des renseignements complémentaires concernant le
comportement et la psychologie des opérateurs.

On distingue :
 Les indicateurs liés au volume
 Les indicateurs de tension
 Les indicateurs de tendance
 Les indicateurs mixtes.

13 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (2)

Les indicateurs liés au volume :

Les premiers indicateurs techniques que l’on rajoute habituellement sur un graphique sont le
volume et les indicateurs liés au volume. Ils apportent une information complémentaire
essentielle à l’analyse graphique représentative de la force du marché. L’importance des
volumes permet d’apprécier et de valider une figure.

On distingue notamment :
 Le volume (ou bien les positions ouvertes pour les futures)
 L’OBV (On Balance Volume)
 Le volume traité par prix

14 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (3)

©2003 IT Finance

15 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (4)
Les indicateurs de tension :

Il s’agit des indicateurs qui déterminent si le marché est sur-acheté ou sur-vendu, s’il doit consolider ou
rebondir. Mais ces indicateur ne se révèle efficace que lorsque le marché est sans tendance. Ce sont
généralement des oscillateurs bornés qui évalue la tension du marché ; ils fonctionnent comme une fonction
dérivée…

On distingue notamment :

 Le RSI (Relative Strengh Index) qui mesure l’importance des cours haussiers par rapport aux cours baissiers ; c’est le plus
populaire des oscillateurs bornés (0-100). Il a été présenté pour la première fois en 1979 par Wilder. Les périodes généralement
utilisées sont 5, 7, 10 ou 14. On considère qu’un marché est suracheté quand les RSI est supérieur ou égal à 80 (ou 70) et
survendu à partir de 20 (ou 30). On peut également chercher d’éventuelles divergences.
La formule reste simple :
100 (moyenne des hausses pendant les x dernières périodes)
RSI (à x jours) = 100 - --------- Avec RS = ---------------------------------------------------------------------------
1 + RS (moyenne des baisses pendant les x dernières périodes)

On peut s’en servir pour détecter des signaux de sur-vente ou de sur-achat ou bien des divergences haussières ou baissières.

16 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (5)

©2003 IT Finance

17 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (6)

Les indicateurs de tension (suite) :

 Les Stochastiques (lent ou rapides) sont construits avec deux oscillateurs :


%K (sur x jours) =100* (C-Plus bas des x jours)/(Plus haut – Plus bas)
%D (sur y jours) =100* (Hy / Ly) où Hy est la somme sur le y derniers jours C – Lx et Ly la
somme sur le y derniers jours de Hx – Lx. (avec y < x). Celui ci permet de filtré %K
Le premier paramètre fixe le nombre d’observation (x), le second est utilisé pour la « moyenne
mobile » de %K et le troisième pour la moyenne mobile de %D (Slow %D)

Contrairement au RSI, les stochastiques tiennent compte des extrêmes. L‘usage veut que l’on représente le %D
et sa moyenne mobile sur y jours (Slow %D). Cet indicateur fournit les signaux de surachat-survente et permet
de détecter les divergences haussières ou baissières.

18 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (7)

©2003 IT Finance

19 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (8)

Les indicateurs de tension (suite) :

 Le William %R est construit avec un oscillateur. Il fournit les signaux de surachat-survente et permet de
détecter les divergences haussières ou baissières.

 Le CCI (Commodity Channel Indicator) calcule l’écart entre le cours et sa moyenne sur x jours rapporté à
1.5 % de son écart type. C’est un indicateur de vitesse de marché qui donne des signaux de surachat (CCI > 100)
ou de survente (CCI < 100) mais également des indication de divergence avec les cours.

 Cette liste n’est pas exhaustive, mais il s’agit des indicateurs de tension les plus utilisés.

20 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (9)

©2003 IT Finance

21 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (10)

Les indicateurs de tendance :

Il s’agit des indicateurs qui détectent les tendances et les changements de tendance. Il s’agit
généralement d’oscillateurs non bornés.

On distingue notamment les oscillateurs simples liés à la variation des prix :

 La variation des cours et la moyenne mobile des x dernières variation.


 Le momentum se calcule en soustrayant la clôture de x jours auparavant à la clôture du jour.
 Le ROC (rate of change) se calcule en divisant le cours du jour au cours x jours auparavant.

22 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (11)

©2003 IT Finance

23 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (12)

Les indicateurs de tendance (suite) :

Les autres indicateurs de tendance sont plus complexes à calculé :

 La MACD est un Oscillateur de moyennes mobiles exponentielles, c’est l’indicateur de tendance le plus
populaire.
 Calcul : On prend deux moyennes mobiles exponentielles correspondant respectivement à 9 et 14 jours. D= Différence entre
les deux moyennes et E= moyenne mobile expo de D sur 6 jours. On trace alors sur le même graphique les courbes D et E. E
permet d’accélérer le signal donné par l’oscillateur de moyennes mobiles. La moyenne mobile E croisera la ligne D avant
qu’elle ne passe la ligne du 0.
 Interprétation : Signaux d’achat = MACD positif ou bien quand les deux courbes se croisent à la hausse comme à la baisse.
Les signaux d’achat et de vente générés par l’oscillateur sont particulièrement lisibles

 Le DI (Indicateur Directionnel) est indicateur de tendance qui mesure à la fois la force de la tendance, les
mouvements haussiers (en vert) et les mouvements baissiers (en rouge).

24 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (13)

©2003 IT Finance

25 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (14)

Les indicateurs Mixtes :

Ces indicateurs servent à la fois pour déterminer des supports et des résistances, pour détecter des
tendances et pour trouver les situations de surachat / survente. Il s’agit bien souvent d’indicateurs à
base de moyennes mobiles. On peut citer notamment :

 Les moyennes mobiles (simples, pondérées ou exponentielles).


 Les oscillateurs de moyennes mobiles (différence entre une moyenne courte et un moyenne longue).
 Les bandes de Bollinger sont une enveloppe constituée par une moyenne mobile et son écart type.
 Les Wilder’s Parabolic stop and reverse . Les points SAR sont calculés à partir des prix et du temps.

26 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (15)

©2003 IT Finance

27 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation des indicateurs techniques (16)

Pour une efficacité maximum, il faut utiliser plusieurs indicateurs ; il faut au moins choisir un
indicateur de tension et un indicateur de tendance. De nombreuse combinaisons sont possibles ! Il
faut choisir celle qui nous convient le mieux.

Exemple.
MACD (9 14 6)
Slow Stochastiques (14 6 3)
Moyennes Mobiles Simples 200 et 50

28 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Analyse Technique Dynamique

 Cette méthode présentée par Philippe Cahen (analyste technique du Crédit Lyonnais) est simple et se révèle
assez performante lorsque les marchés sont agités.

 L'ATDMF (L‘Analyse Technique Dynamique des Marchés Financiers) permet de déterminer les objectifs
des différentes catégories d'opérateurs, aux différents horizons de prévision.

 Aucune interprétation des signaux n'est possible, puisqu'un signal de position est engendré par deux
croisements successifs des indicateurs et de leurs moyennes mobiles. " Si certaines conditions
complémentaires sont subjectives, elles sont cependant sériées et suffisamment caractéristiques pour
minimiser les erreurs " précise Philippe Cahen.

 La prise en compte du paramètre volatilité permet une grande partie des fluctuations des cours.

 L ’ATDMF repose en grande partie sur ses trois unités de temps :


 une unité de temps majeure qui doit correspondre à votre besoin
 Une unité de temps principale (supérieure) permet de connaître la tendance de fond
 Une unité de temps de contrôle (inférieure) permet d’optimiser le timing d’intervention.

 Indicateurs utilisés : MACD, Stochastique lent, Bandes de Bolliger & Moyennes mobiles

29 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Analyse Technique Philosophique

L’analyse technique philosophique comprend plusieurs domaines :

 L’analyse comportementale et psychologique

 L’analyse astrologique

 La théorie de l’opinion contraire

 La théorie des vagues d’Elliott est la théorie la plus complète et la mieux élaborée

30 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Le Call / Put ratio

Le Call / Put ratio est un outil d’analyse


technique basé sur la théorie de
l’opinion contraire.

 Il compare sur un actif donné, l’ensemble


des call ouverts et les put ouverts.

 On suppose que les investisseurs


s’intéressent aux call quand ils sont haussiers
et inversement.

 Cette analyse montre que le contrat


T-Bond est sur-vendu !

31 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (1)

Les marchés connaissent des cycles et évoluent par vagues (cf. théorie de Dow). Selon Elliott,
chaque cycle se décompose en huit vagues : 5 impulsives et 3 correctives. Les vagues impulsives
se décomposent en 5 temps et les vagues correctives en 3 temps.

32 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (2)

33 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (3)

34 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (4)

Règle 1: le bas de la vague 4 ne doit jamais casser le sommet de la vague 1 (sommet doit être compris comme la cours de clôture de la
journée pendant laquelle a été constaté le sommet).

Règle 2: la vague 3 ne peut pas être, parmi les 3 sous-vagues d'impulsion 1, 3 et 5, celle qui a l'amplitude la plus faible. Cela signifie que si
la vague 3 a une amplitude plus faible que la vague 1, la vague 5 aura donc une amplitude au plus égale à l'amplitude de la vague 3.

35 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (5)

Les vagues d’Elliott (2)

©2003 www.AT-crock.com

36 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (6)

©2003 IT Finance

37 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Les vagues d’Elliott (7)

©2003 IT Finance

38 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Utilisation de l’analyse technique

Il n’y a pas de méthode unique, il faut se construire son modèle d’AT avec ses outils et ses
propres paramètres.

On peut utiliser l’analyse technique pour le trading ou bien pour la gestion pour déterminer le
timing d’intervention.

Il faut tenir compte de son horizon temporel mais également des autres unités temporelle.

39 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis
Bibliographie

 « L'analyse technique, pratiques et méthodes »


par Thierry BÉCHU et Éric BERTRAND (Édition Economica)

 « L'investisseur visuel » par John J. Murphy (Édition Valor)

 « Les Chandeliers Japonais » par Steve NISON (Édition Valor)

 « Analyse Technique Dynamique » par Philippe CAHEN (Édition Economica)

Site internet : www.prorealtime.com

40 - Gestion de Portefeuilles - Thierry CROVETTO 16/05/2008


Master Gestion Internationale de Fortune - Nice Sophia Antipolis