Sie sind auf Seite 1von 221

Guide technique

Systèmes de compression et de réfrigération

Guide technique Systèmes de compression et de réfrigération
Guide technique Systèmes de compression et de réfrigération
Les économies d'énergie électrique dans les systèmes de compression et de réfrigération © 1994 Hydro-Québec I

Les

économies

d'énergie

électrique

dans

les

systèmes

de

compression

et

de

réfrigération

© 1994 Hydro-Québec

La mission première d'Hydro-Québec consiste à produire et à distribuer une énergie électrique fiable et économique,

La mission première d'Hydro-Québec consiste à produire et à distribuer une énergie électrique fiable et économique, tout en respectant l'environnement. Pour y parvenir, Hydro-Québec entend collaborer avec les entreprises commerciales, institutionnelles et industrielles. Cette collaboration permettra aux consommateurs d'utiliser efficacement l'électricité, d'atteindre un meilleur rapport coûts-bénéfices et d'accroître leur rentabilité et leur compétitivité.

Avis

Hydro-Québec publie ce Guide à l'intention de sa clientèle industrielle.

L'information, qu'il contient, provient de sources diverses et fiables. Nous ne prétendons pas qu'il s'agit d'un recueil exhaustif ; il existe probablement d'autres méthodes et d'autres moyens valables pour optimiser la consommation d'énergie électrique des systèmes de compression et de réfrigération.

Par ailleurs, la référence à un fabricant, à une marque de commerce, à un procédé ou à un produit n'est donnée qu'à titre d'information, et ne saurait engager la responsabilité d'Hydro-Québec ou de ses représentants.

De même, Hydro-Québec, ses représentants et ses gestionnaires ne se portent pas garants du rendement des équipements et des appareils dont il est fait mention dans ce Guide, ni des résultats obtenus à la suite d'un usage particulier.

Pour faciliter la compréhension, nous avons utilisé les unités du système américain plutôt que celles du système international. Le lecteur pourra consulter, au besoin, la table de conversion présentée en annexe.

La puissance installée des systèmes de compression représente une part importante de la force motrice. Les

La puissance installée des systèmes de compression représente une part importante de la force motrice. Les systèmes de compression regroupent, notamment, les appareils servant à la production de gaz surpressés ou comprimés, et les appareils de réfrigération.

Hydro-Québec publie ce Guide afin de promouvoir les principales mesures d'économie d'énergie électrique (MEEE) applicables aux systèmes de compression et de réfrigération.

Les objectifs principaux de ce Guide sont les suivants Faire connaître les domaines offrant un potentiel d'économie d'énergie électrique ;

Indiquer les principales variables à considérer dans la recherche, le développement et l'application de MEEE ;

Établir une liste non exhaustive de MEEE ;

Établir des méthodes de calcul d'économie d'énergie électrique ;

Éviter des erreurs dans les analyses préliminaires ou de faisabilité ;

Uniformiser le vocabulaire.

Les premiers chapitres, présentent une revue générale de la théorie des systèmes de compression et de réfrigération.

Les chapitres suivants traitent des différentes mesures d'économie d'énergie électrique applicables aux systèmes de compression et de réfrigération. Ces mesures ont été regroupées comme suit

La réduction de la charge de compression et de réfrigération ;

L'amélioration des dispositifs de régulation ou de commande ;

L'optimisation de l'efficacité ;

L'entretien ;

La récupération de la chaleur.

Les derniers chapitres, traitent de l'évaluation financière des mesures d'économie d'énergie, des méthodes et des paramètres de mesure, ainsi que des logiciels d'analyse des systèmes de compression et de réfrigération.

Avant-propos Avis Introduction Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Liste des exemples SECTION

Avant-propos

Avis

Introduction

Table

des

matières

Liste

des

figures

Liste

des

tableaux

Liste

des

exemples

SECTION 1

  • 1.0 Systèmes

de

compression,

de

vide et de réfrigération

 

1

  • 1.1 Systèmes de compression

1

  • 1.1.1 Généralités

..........................................................................................................

1

  • 1.1.2 Types de compresseurs

 

1

  • 1.1.3 Description des systèmes de compression

5

  • 1.2 Systèmes de vide

6

  • 1.2.1 Généralités

..........................................................................................................

6

  • 1.2.2 Types de pompes à vide

 

7

  • 1.2.3 Description des systèmes de vide

7

  • 1.3 Systèmes de réfrigération

8

  • 1.3.1 Généralités

..........................................................................................................

8

  • 1.3.2 Types de compresseurs de réfrigération

.........................................................

8

  • 1.3.3 Description des systèmes de réfrigération

 

9

SECTION 2

  • 2.0 de

Revue

la

théorie

des

systèmes

de

compression,

de

vide

et

de

réfrigération

10

  • 2.1 Nomenclature

10

  • 2.2 Thermodynamique des gaz

............................................................................................

11

  • 2.2.1 Lois de la thermodynamique

12

Équations d'état

  • 2.2.2 ...............................................................................................

12

Règles de mélange

  • 2.2.3 ...........................................................................................

13

  • 2.2.4 Psychrométrie et humidité

.............................................................................

13

  • 2.2.5 Air normalisé et calcul des débits volumétriques

.........................................

15

  • 2.3 Théorie de la compression des gaz

19

  • 2.3.1 Processus de compression

.............................................................................

19

  • 2.3.2 Température à la fin de la compression

.......................................................

20

  • 2.3.3 Compression multiétagée avec refroidissement

...........................................

20

  • 2.3.4 Calculs du travail et de la puissance

..............................................................

21

  • 2.3.5 Calcul estimatif de la puissance d'un compresseur d'air

22

  • 2.4 Applications des formules précédentes aux compresseurs d'air et de gaz

 

24

  • 2.4.1 Généralités

........................................................................................................

24

  • 2.4.2 Applications aux compresseurs alternatifs

...................................................

24

  • 2.4.3 Applications aux surpresseurs à lobes droits

25

  • 2.4.4 Applications aux compresseurs à injection de liquide

25

  • 2.4.5 Applications aux compresseurs rotatifs

26

IV

 

2.4.6 Applications aux compresseurs dynamiques

27

2.4.6.1

Principes de fonctionnement

.......................................................

27

2.4.6.2

Courbes caractéristiques et courbes de système

27

2.4.6.3

Vitesse spécifique

29

2.4.6.4

Lois de similitude

29

2.4.6.5

Pompage 29 ...........................................................................................

2.4.6.6

Limite de débit en raison du blocage sonique

30

  • 2.5 Régulation du débit volumétrique des compresseurs

30

 

Généralités

  • 2.5.1 ........................................................................................................

30

  • 2.5.2 ...............................................................................

Compresseurs

alternatifs

30

  • 2.5.3 Compresseurs

à vis

32

  • 2.5.4 ..............................................................................

Compresseurs

centrifuges

34

  • 2.5.5 Sommaire des principales caractéristiques des dispositifs de régulation

des compresseurs

............................................................................................

37

  • 2.6 Traitement de l'air comprimé

39

 
  • 2.6.1 Assèchement de l'air comprimé

39

2.6.1.1

Généralités

39

2.6.1.2

Sécheurs

du type chimique

41

2.6.1.3

Sécheurs

réfrigérants

......................................................................

41

2.6.1.4

Sécheurs

par adsorption

41

  • 2.6.2 Filtration d'air comprimé 45 ................................................................................

  • 2.7 Distribution d'air et de gaz comprimés

......................................................................

47

 
  • 2.7.1 Réseau de distribution d'air ou de gaz comprimé

47

  • 2.7.2 Réservoirs d'air compri

48

  • 2.8 Bilan énergétique' d'un système d'air comprimé

48

  • 2.9 Applications aux systèmes de réfrigération

...............................................................

49

 
  • 2.9.1 Cycles de réfrigération par compression de vapeur

49

  • 2.9.2 Types de fluides frigorigènes

51

2.10 Applications aux systèmes de vide

............................................................................

52

 
  • 2.10.1 Niveaux de vide pour les systèmes industriels

.........................................

52

  • 2.10.2 Pression absolue minimale à l'aspiration d'une pompe à vide

52

  • 2.10.3 Pression absolue à l'aspiration d'une pompe à vide liée aux facteurs inhérents au système

........................................................

53

  • 2.10.4 Temps requis par une pompe à vide pour abaisser la pression

53

  • 2.10.5 Résistance des réseaux de captation dans les systèmes de vide

54

SECTION 3

3 . 0

C a l c u l

d e s

m e s u r e s

d'économie

d'énergie

électrique

....................................................................................

56

  • 3.1 Calcul des économies d'énergie électrique

..................................................................

56

  • 3.2 Considérations relatives à l'évaluation de la puissance

en fonction des économies d'énergie

.........................................................................

57

  • 3.3 Sommaire des principales mesures d'économie d'énergie électrique

58

 

SECTION 4

4.0

Mesures

d'économie

d'énergie

par

la

réduction

du

débit

et

de

la

demande

61

  • 4.1 Généralités

......................................................................................................................

61

  • 4.2 Estimation des frais d'énergie de gaz comprimé

61

  • 4.3 Réduction des fuites dans un système d'air comprimé

62

  • 4.4 Optimisation des usages d'air comprimé

67

4.5 Réduction de la pression des régulateurs des équipements fonctionnant à l'air comp rimé .................................................................................................. 70

4.5 Réduction de la pression des régulateurs des équipements fonctionnant

 

à l'air comprimé

..................................................................................................

70

4.6

Réduction des purges à un niveau nécessaire

 

77

SECTION 5

 

5.0

Mesures

d'économie

d'énergie

électrique

par

la

réduction

de

la

pression

82

5.1

Généralités

82

5.2

Réduction du point de consigne de la pression de refoulement

 
 

des compresseurs

...........................................................................................................

82

5.3

Réduction des pertes de pression d'un réseau de distribution

................................

85

5.4

Installation de réservoirs d'appoint dans un réseau de distribution

88

SECTION 6

 

6.0

mesures

d'économie

d'énergie

électrique

par

l'amélioration

des

systèmes

de

régulation

des

compresseurs

94

6.1

Généralités

......................................................................................................................

94

6.2

Choix ou modification des dispositifs de régulation des compresseurs

fonctionnant à vitesse constante

.................................................................................

94

6.2.1

Délestage d'un compresseur alternatif

94

6.2.2

Régulation des compresseurs volumétriques rotatifs

95

6.2.3

Régulation des compresseurs centrifuges

99

6.3

Mesures d'économie d'énergie par la régulation et la marche

 

séquentielle de compresseurs multiples

 

105

6.3.1

Raisons de l'utilisation de plusieurs compresseurs et leur configuration dans un système

105

6.3.2

Régulation des compresseurs multiples

106

6.4

Entraînements à vitesse variable

.................................................................................

109

6.4.1

Généralités

.......................................................................................................

109

6.4.2

Variation de la vitesse d'un compresseur volumétrique

109

6.4.3

Variation de la vitesse d'un compresseur dynamique

...............................

110

6.4.4

limites de la variation de la vitesse d'un compresseur dynamique

110

6.4.5

Calcul des économies d'énergie

110

SECTION 7

 

7 . 0

M e s u r e s d ' é c o n o m i e d ' é n e r g i e électrique par l'optimisation des appareils liés à la compression ..............

116

7.1

Généralités

116

7.2

Mesures d'économie d'énergie liées au rendement des compresseurs

116

7.3

Mesures d'économie d'énergie visant le choix, le fonctionnement

 

ou la modification des sécheurs d'air

119 .........................................................................

7.3.1

Choix des sécheurs d'air

119

7.3.2

Mesures d'économie d'énergie applicables aux sécheurs existants

125

7.3.3

Mesures d'économie d'énergie électrique par le contrôle

des cycles des sécheurs par adsorption

................................................................

126

7.4

Mesures d'économie d'énergie électrique relatives au choix

 

et au fonctionnement des accessoires et des outils pneumatiques

 

130

7.5

Déplacement de l'aspiration d'air aux compresseurs

131

7.6

Augmentation du rendement du moteur

133

SECTION 8

  • 8.0 d'économie

Mesures

d'énergie

 
 

électrique

par

l'entretien

des

systèmes de compression

134

  • 8.1 Entretien des compresseurs

......................................................................................

134

  • 8.2 Mesures d'économie d'énergie par la lubrification

 

135

  • 8.3 Mesures d'économie d'énergie par l'entretien des échangeurs de chaleur

...........

136

  • 8.4 Entretien des filtres

136

SECTION 9

 
  • 9.0 d'économie

Mesures

d'énergie

 
 

électrique

applicables

aux

systèmes de vide

138

  • 9.1 Généralités

...................................................................................................................

138

  • 9.2 Remplacement d'une pompe à vide inefficace

........................................................

138

  • 9.3 Utilisation des appareils volumétriques pour la génération de vide

....................

140

  • 9.4 Remplacement dés éjecteurs utilisant l'air comprimé pour faire le vide

..............

141

  • 9.5 Séparation des niveaux de vide requis pour un système

142

  • 9.6 Réduction des fuites d'un système de vide

...............................................................

145

  • 9.7 Optimisation des, méthodes de régulation

..............................................................

145

  • 9.8 Autres mesures d'économie d'énergie applicables aux systèmes de vide

 

147

SECTION 10

 
 

10.0

Mesures

d'économie

d'énergie

 

électrique

par

la

réduction

de

la

charge

de

réfrigération

150

10.1

Généralités

.................................................................................................................

150

10.2

Mesures d'économie d'énergie liées au choix des procédés

151

10.2.1

Répartition de la charge de réfrigération

....................................................

151

10.2.2

Réfrigération à charge partagée

154

10.2.3

Augmentation des températures de consigne et élimination

de réfrigérants secondaires

159

10.2.4

Systèmes de réfrigération parallèles fonctionnant à des températures

de réfrigération différentes

165

10.3

Autres mesures de réduction de la charge de réfrigération

166

10.3.1

Optimisation de l'éclairage

...........................................................................

166

10.3.2

Réduction des pertes thermiques

................................................................

168

10.3.3

Optimisation du choix des évaporateurs et des condenseurs

168

SECTION 11

 
 

11.0

Mesures

d'économie

d'énergie

 

électrique

par

l'amélioration

des

dispositifs

de

régulation

des

systèmes

de

réfrigération

171

11.1

Généralités

.................................................................................................................

171

11.2

Amélioration de la séquence de fonctionnement des compresseurs

171

11.3

Mesures d'économie d'énergie visant le contrôle du dégivrage

173

11.4

Autres mesures d'économie d'énergie touchant les accessoires et les dispositifs de régulation des systèmes de réfrigération

175

SECTION 12 2 . 0 1 M e s u r e s d ' é

SECTION 12

2 . 0

1

M e s u r e s d ' é c o n o m i e d ' é n e r g i e

électrique par l'entretien de

systèmes de réfrigération et leurs

composants

176

12.1

Généralités

...................................................................................................................

176

12.2

Entretien des échangeurs de chaleur

176

12.3

Entretien des compresseurs

177

12.4

Entretien des accessoires

..........................................................................................

177

12.5

Réduction de la concentration des réfrigérants secondaires

178

SECTION 13

3 . 0

1

M e s u r e s d ' é c o n o m ie d'énergie par la

récupération de

la

chaleur

179

SECTION 14

4 . 0

1

É v a l u a t i o n f i n a ncière des mesures

d'économie d'énergie électrique

(MEEE)

180

14.1

Immobilisations pour l'implantation de mesures d'économie d'énergie électrique

.....................................................................................................

180

14.2

Calcul de la période de recouvrement de l'investissement

181

SECTION 15

15.0

Méthodes de mesures

...............................................

183

15.1

Essais de rendement des compresseurs et des pompes à vide

...........................

183

15.2

Mesure et repérage des fuites d'un réseau de distribution d'air comprimé

184

15.3

Essais de rendement sur un système de réfrigération

186

15.4

Instruments et méthodes de mesure

187

15.4.1

Choix de l'emplacement des plans de mesure pour

un essai de rendement d'un compresseur

187

15.4.2

Mesure du débit volumétrique

188

15.4.3

Mesure de la pression statique

189

15.4.4

Mesure de la température

.............................................................................

189

15.4.5

Mesure de l'humidité de l'air à l'aspiration

190

15.4.6

Mesure du point de rosée

.............................................................................

190

15.4.7

Analyse de la composition du gaz

190

15.4.8

Mesure de la vitesse de rotation

190

15.4.9

Mesure de la puissance

191

SECTION 16

16.0

Logiciels

192

16.1

Généralités

...................................................................................................................

192

16.2

Logiciels d'analyse de compresseurs

192

16.3

Utilisation d'un chiffrier électronique pour l'analyse

d'un réseau de distribution

192

SECTION 17

  • 17.0 Conclusion

 

193

SECTION 18

 
  • 18.0 Annexes

 

194

Annexe

A -

Glossaire

194

Annexe B - Lexique français-anglais

 

198

 

199

199

199

 

de la température

................................................................... C4 - Valeurs approximatives de la consommation d'énergie

200

de différents types de sécheurs d'air comprimé

................

201

Annexe D - Table de conversion des unités

202

Annexe E - Bibliographie

..................................................................................................

204

IX

1.1 Classification des compresseurs 2 1.2 Principaux types de compresseurs volu métriques 2 1.3 Compresseurs dynamiques
  • 1.1 Classification des compresseurs

2

  • 1.2 Principaux types de compresseurs volumétriques

2

  • 1.3 Compresseurs dynamiques

.......................................................................................

3

  • 1.4 Plages de fonctionnement des principaux types de compresseurs

4

  • 1.5 Système d'air comprimé en usine

4

Courbes de système

  • 1.6 ...................................................................................................

6

  • 1.7 Plages de la pression à l'aspiration des principales pompes à vide

7

Système de vide

  • 1.8 .........................................................................................................

8

  • 1.9 Système de réfrigération simple

9

  • 2.1 Processus de compression

......................................................................................

19

  • 2.2 Compression biétagée avec refroidissement intermédiaire

20

  • 2.3 Cycle de compression d'un compresseur alternatif

 

monoétagé à simple action

.....................................................................................

24

  • 2.4 Courbe caractéristique d'un compresseur centrifuge

27

 
  • 2.5 Circuit fermé

.............................................................................................................

27

  • 2.6 Circuit ouvert avec vanne de régulation

...............................................................

28

  • 2.7 Caractéristiques aux variables réduites d'un compresseur centrifuge

29 ...............

  • 2.8 Régulation du débit volumétrique à cinq niveaux d'un compresseur alternatif à double action

.......................................................................................

31

  • 2.9 Effets du laminage à l'aspiration sur un compresseur volumétrique

................

32

2.10

Compresseur à vis avec régulation à l'aide d'une vanne coulissante

33

2.11

Plage de fonctionnement d'un compresseur centrifuge

....................................

34

2.12

Régulation d'un compresseur centrifuge par variation de la vitesse

.................

34

2.13

Régulation d'un compresseur centrifuge à l'aide d'aubes réglables

à l'aspiration

36

2.14a

Variation de la puissance à l'arbre des compresseurs alternatifs

selon leurs modes de régulation

38

2.14b

Variation de la puissance à l'arbre des compresseurs à vis

selon leurs modes de régulation

38

2.14c

 

selon leurs modes de régulation

39

2.15

Circuit simplifié d'un sécheur réfrigérant

42

2.16a

 

Éléments chauffants à l'intérieur de la chambre

42

2.16b

 

43

2.16c

43

2.17

Sécheur par adsorption - Tambour rotatif et récupération de l'air

de régénération

.........................................................................................................

44

2.18

Cycle théorique de réfrigération

50

2.19

Cycle réel de réfrigération

.......................................................................................

50

2.20

Courbe caractéristique d'une pompe à vide du type volumétrique

52

2.21

Découpage de la courbe caractéristique d'une pompe à vide permettant

d'évaluer le temps requis pour créer le niveau de vide

53 .......................................

  • 4.1 Variation du débit avant et après la réduction des fuites (Exemple 4.2)

64

  • 4.2 Montages proposés (Exemple 4.4)

.......................................................................

75

  • 4.3 Modèles de robinets de purge automatique

.........................................................

78

  • 5.1 Réseau de distribution avant modifications

87

  • 5.2 Réseau de distribution après modifications

88

  • 5.3 Réseau de distribution (Exemple 5.3)

89

  • 5.4 Ajout d'un réservoir d'appoint

91

6.1

Laminage à l'aspiration d'un compresseur à vis (Exemple 6.1)

97

6.2

Illustration de la charge et du délestage en mode de régulation

« tout ou rien » (Exemple 6.1)

...............................................................................

97

6.3

Variation de la (puissance d'un compresseur (Exemple 6.1)

98

6.4a

Laminage au refoulement

100

6.4b

Laminage à l'aspiration

.......................................................................................................

100

6.4c

Aubes réglables

100

6.5

Courbes caractéristiques d'un compresseur (Exemple 6.2)

101

6.6

Points de fonctionnement avec laminage à l'aspiration

d'un compresseur centrifuge (Exemple 6.2)

.......................................................

103

6.7

Courbes caractéristiques d'un compresseur muni d'aubes réglables

...............

104

6.8

Méthode de régulation par plages de pressions multiples

107

6.9

Méthode de régulation par temporisation .........................................................107

6.10

Compresseur de chlore (Exemple 6.5)

..............................................................

114

6.11

Courbes de performances d'un compresseur (Exemple 6.5)

115

8.1

Variation type de la différence de pression d'un filtre 136 ......................................

9.1

Système de vidé (Exemple 9.1)

...........................................................................

139

9.2

Essai d'une pompe à vide (Pompe n° 1 de l'Exemple 9.1)

.............................

140

9.3

Comparaison de la puissance équivalente d'un éjecteur et d'une pompe

à vide volumétrique

...............................................................................................

141

9.4

Installation courante pour le conditionnement des feutres

d'une machine à papier

143

9.5

Variation des paramètres de fonctionnement des feutres à différentes perméabilités

143

9.6a

144

9.6b

 

.....................................................................

144

9.7

Comparaison de la puissance à l'arbre requise en fonction

de la méthode de régulation d'une pompe à vide volumétrique

146

9.8

Régulation typé d'une pompe à vide centrifuge

...............................................

147

9.9

Courbes caractéristiques du feutre à différentes perméabilités

et courbes ides pompes à vide

148

  • 10.1 Unité de pasteurisation

..........................................................................................

152

  • 10.2 Répartition du fonctionnement des compresseurs (Exemple 10.1) ..............

154

  • 10.3 Procédé de petcolation avec boucle d'eau refroidie et unité de l,réfrigération

......................................................................................

155

  • 10.4 Refroidissement à charge partagée utilisant une tour de refroidissement

156

  • 10.5 Distribution de la température au thermomètre mouillé

 

(moyenne annuelle)

...............................................................................................

157

  • 10.6 Schéma simplifié des échangeurs refroidisseurs existants

160

  • 10.7 Schéma simplifié des échangeurs après les modifications

161

  • 10.8 Centrale frigorifique biétagée

..............................................................................

161

  • 10.9 Cycle de réfrigération de la centrale frigorifique (Exemple 10.3)

162

  • 12.1 Installation type d'un purgeur automatique comportant

 

six points de purge

.................................................................................................

177

1.1 Cycle de service .......................................................................................................... 6 3.1 Sommaire des mesures d'économie d'énergie électrique (MEEE) Compression (air,
  • 1.1 Cycle de service

..........................................................................................................

6

  • 3.1 Sommaire des mesures d'économie d'énergie électrique (MEEE)

Compression (air, gaz et vide)

59

  • 3.2 Sommaire des mesures d'économie d'énergie électrique (MEEE)

Réfrigération et eau refroidie

60

  • 4.1 Cycle de service pour l'Exemple 4.2

Avant la réduction des

66

  • 4.2 Cycle de service pour l'Exemple 4.2

Après la réduction des fuites

66

  • 6.1 Consommation du compresseur de l'Exemple 6.1

99

  • 6.2 Sommaire des calculs de consommation d'énergie

pour le compresseur de l'Exemple 6.2

105

  • 6.3 Sommaire des calculs de consommation d'énergie

pour les compresseurs de l'Exemple 6.3

...........................................................

108

  • 6.4 Résultats des calculs pour l'installation d'un EFV

...........................................

113

  • 6.5 Résumé des puissances et des consommations (Exemple 6.5)

115

  • 10.1 Valeurs des propriétés thermodynamiques du cycle de réfrigération (Exemple 10.3)

..........................................................................

162

  • 10.2 Résultats de l'analyse du système de réfrigération (Exemple 10.3)

165

SECTION 2 2.0 de Revue la théorie des systèmes de compression, de ............................. 10 2.1 Calcul

SECTION 2

  • 2.0 de

Revue

la

théorie

des

 
 

systèmes

de

compression,

de

vide

et

de

réfrigération

.............................

10

  • 2.1 Calcul du débit volumétrique à l'aspiration d'un compresseur d'air

à partir du débit aux conditions normalisées et calcul de la masse

moléculaire de l'air humide

...........................................................................................

16

  • 2.2 Calcul du débit volumétrique à l'aspiration d'un compresseur

lorsque le débit au refoulement est connu

17

 

SECTION 4

  • 4.0 d'économie

Mesures

d'énergie

 
 

par

la

réduction

du

débit

et

de la demande

61

  • 4.1 Première estimation des économies d'énergie dues à la réduction des fuites d'air comprimé

............................................................................................

63

  • 4.2 Réduction des fuites combinée à l'arrêt de l'un des compresseurs

.........................

64

  • 4.3 Remplacement dés buses pour le sablage au jet de sable

.........................................

69

  • 4.4 Utilisation de régulateurs de pression

71

  • 4.5 Remplacement de robinets de purge manuelle par des robinets

de purge automatique

77

 

SECTION 5

5 . 0

Mesures d'économie d'énergie par la

réduction de la pression

82

  • 5.1 Réduction de la pression de refoulement d'un système de compression

83

  • 5.2 Réduction des pertes de pression dans un réseau existant

86

  • 5.3 Installation d'un réservoir d'appoint

89

 

SECTION 6

6 . 0

Mesures d'économie d'énergie

électrique par l'amélioration des

systèmes de régulation des

compresseurs

94

  • 6.1 Choix d'une méthode de régulation pour un compresseur à vis

96

  • 6.2 Choix de la méthode de régulation d'un compresseur centrifuge

........................

100

  • 6.3 Modification de la méthode de régulation de plusieurs compresseurs

fonctionnant en parallèle

...........................................................................................

107

  • 6.4 Surpresseur à lobes droits à vitesse variable

...........................................................

111

  • 6.5 Variation de la vitesse d'un compresseur centrifuge

112

 

SECTION 7

7 . 0

Mesures d'économie d'énergie

électrique par l' optimisation des

appareils liés à la compression

116

  • 7.1 Modification d'un compresseur centrifuge

..............................................................

117

  • 7.2 Choix d'un sécheur pour une nouvelle installation

.................................................

120

  • 7.3 Ajout d'un appareil de régulation du point de rosée à un sécheur existant

127

  • 7.4 Déplacement du point d'aspiration d'un compresseur

...........................................

132

SECTION 8 8 . 0 M e s u r e s d ' é c

SECTION 8

  • 8 . 0

M e s u r e s d ' é c o n o m i e d ' é n e r g i e

électrique par l'entretien des

 

systèmes de compression

134

  • 8.1 Remplacement des cartouches filtrantes

137

 

SECTION 9

  • 9 . 0

M e s u r e s d ' é c o n o m i e d ' é n e r g i e

électrique applicables aux

systèmes de vide

138

  • 9.1 Remplacement d'une pompe à vide 139 ............................................................................

  • 9.2 Choix d'un surpresseur à lobes droits pour la génération de vide

141

  • 9.3 Séparation de réseaux demandant des niveaux de vide différents

142

  • 9.4 Remplacement d'une pompe à vide à anneau liquide

par un appareil centrifuge

148

 

SECTION 10

  • 1 0 . 0

M e s u r e s d ' é c o n o m i e d ' é n e r g i e

électrique par la réduction de la

charge de réfrigération

................................................

150

  • 10.1 Augmentation du taux de régénération d'un échangeur utilisé dans une unité de pasteurisation du lait

.................................................................

151

  • 10.2 Installation d'une tour de refroidissement afin de réduire la charge de l'unité de réfrigération pendant l'hiver 154 ...............................................

  • 10.3 Élimination de réfrigérants secondaires

..................................................................

159

  • 10.4 Optimisation de l'éclairage d'un entrepôt réfrigéré

166

SECTION 11

  • 1 1 . 0

M e s u r e s d ' é c o n o m i e d ' é n e r g i e

 

électrique par l'amélioration des

dispositifs de régulation des

systèmes de réfrigération

171

  • 11.1 Amélioration de la séquence de fonctionnement de compresseurs

multiples dont les rendements sont différents

172

XIV

1.0 Systèmes de compression, de vide et de réfrigération 1.0 Systèmes de compression 1.1.1 Généralités Le

1.0

Systèmes

de

compression,

de

vide

et

de

réfrigération

 

1.0

Systèmes

de

compression

 

1.1.1

Généralités

Le rôle fondamental de tout système de compression consiste à augmenter la pression d'un gaz de la pression d'aspiration à la pression de refoulement.

La compression d'air ou de gaz de procédé trouve de nombreuses applications dans l'industrie : l'énergie motrice, le maintien et l'alimentation de réactions chimiques, la liquéfaction et la cryogénie, le transport de matériaux en vrac et de produits pulvérulents, ainsi que le traitement des eaux, entre autres.

Les conditions de pression à l'aspiration du système diffèrent d'une application à l'autre, et les rapports de pressions varient également avec l'utilisation.

Chaque système de compression comprend un certain nombre d'éléments différents selon l'application. Afin de bien comprendre et de déterminer les paramètres du fonctionnement optimal d'un système, il est nécessaire, à l'étape de l'analyse, de le représenter à l'aide d'un' diagramme plus ou moins simplifié. Le diagramme de tuyauterie et d'instrumentation (P&ID) doit inclure des renseignements sur la nature des appareils, les principaux instruments utilisés pour la régulation, les variables ou les points de consigne spécifiés en fonction du procédé, ainsi que sur le réseau de transport ou de distribution du gaz.

1.1.2

Types

de

compresseurs

La catégorisation des appareils de compression doit tenir compte des pressions de fonctionnement et des méthodes de compression. D'abord, en ce qui a trait aux niveaux de pression, mentionnons que les appareils dont la pression maximale de refoulement est inférieure à 55,4 po d'eau (2 lb/po2 de pression effective) sont considérés comme des ventilateurs ou des soufflantes. Les appareils dont la pression de refoulement est supérieure à 55,4 po d'eau entrent donc dans le groupe des surpresseurs et des compresseurs. La distinction entre les deux est arbitraire. Toutefois, les surpresseurs pourraient être considérés comme des appareils de compression dont la pression de refoulement maximale est généralement inférieure à 400 po d'eau (14,5 lb/po2 de pression effective). Dans ce document, nous ne faisons aucune distinction entre ces deux types et nous utilisons le terme compresseur pour toutes les applications, à moins que les besoins ne le justifient autrement.

II en est de même des pompes à vide dont on peut évaluer les performances en s'appuyant sur les mêmes méthodes. D'ailleurs, plusieurs types d'appareils peuvent être employés dans des Systèmes de vide aussi bien que dans des systèmes de compression. II faudra, par contre, tenir compte des particularités de certains types d'appareils comme les compresseurs et les pompes à vide à anneau liquide, dont une partie importante de la puissance est nécessaire au pompage du liquide.

Dans ce Guide, nous classons les compresseurs en deux catégories, selon la méthode de compression du gaz. Ces deux classes sont les suivantes

Les compresseurs volumétriques ;

Les compresseurs dynamiques.

Les figures 1.1,1.2 et 13 illustrent les principales classes et les principaux types de compresseurs.

Les compresseurs volumétriques Dans la classe des compresseur s volumétriques, on distingue • les compresseurs altern

Les compresseurs volumétriques

Dans la classe des compresseurs volumétriques, on distingue

les compresseurs alternatifs (à pistons) ;

les compresseurs rotatifs

  • - les compresseurs à palettes ;

  • - les compresseurs à anneau liquide ;

  • - les compresseurs à lobes droits ;

  • - les compresseurs à vis (à lobes hélicoïdaux).

2
2
La méthode de compression commune aux compresseurs volumétriques consiste, dans la plupart des cas, à

La méthode de compression commune aux compresseurs volumétriques consiste, dans la plupart des cas, à augmenter la pression du gaz par aspiration dans une chambre fermée, puis par refoulement par le déplacement d'un élément mobile. Dans le cas des compresseurs alternatifs, le volume est limité par le cylindre et par le piston qui se déplace à l'intérieur du cylindre. Dans les compresseurs rotatifs, les volumes sont limités par les chambre comprises entre les éléments rotatifs et le carter. Cependant, dans les surpresseurs à lobes droits, la pression du gaz n'augmente pas à la suite d'une réduction progressive du volume de la chambre ; dans ce cas, les éléments rotatifs ne servent qu'à déplacer le fluide de la section d'aspiration à la section de refoulement, sans diminution du volume. L'augmentation de pression est ainsi obtenue au refoulement du fluide par l'effet de la contrepression inhérente au système.

Les compresseurs dynamiques

Dans la classe des compresseurs dynamiques, on distingue

les compresseurs centrifuges ;

les compresseurs axiaux.

Les compresseurs dynamiques sont constitués d'éléments rotatifs qui accélèrent le gaz et convertissent la pression dynamique partiellement dans les éléments rotatifs et partiellement dans les éléments fixes (diffuseurs et volutes) situés en aval du rotor.

La figure 1.4 montre les plages de fonctionnement des principaux types de compresseurs.

4
4

1.1.3

Description

des

de

compression

systèmes

Selon l'application, chaque système de compression comprend un certain nombre d'éléments particuliers dont il faudra tenir compte au moment de l'analyse énergétique. La figure 1.5 présente le schéma simplifié d'un système de distribution d'air comprimé utilisé dans une usine. Cette application est courante dans toute l'industrie où l'air comprimé est utilisé comme source d'énergie motrice et pour le fonctionnement d'instruments.

Dans cet exemple, les principaux composants du réseau sont les suivants

  • - Un filtre d'aspiration et un silencieux : le premier élimine les contaminants de l'air aspiré et le second atténue le bruit ;

  • - Un compresseur biétagé muni d'un refroidisseur intermédiaire (intercooler) et d'ion refroidisseur d'huile : il comprime l'air à la pression désirée ;

  • - Un clapet de retenue : il maintient la pression du système au moment du délestage ou de l'arrêt du compresseur ;

  • - Un refroidisseur final (aftercooler) : il refroidit l'air refoulé par le compresseur et condense une partie importante de la vapeur d'eau que contient l'air ;

  • - Des soupapes de sûreté : elles protègent le compresseur et le réseau contre les pressions excessives ;

  • - Un réservoir principal : il atténue les pulsations causées par le compresseur, favorise la séparations de l'eau emportée et absorbe les demandes soudaines ;

  • - Un sécheur d'air avec ses filtres d'entrée et de sortie : il réduit la quantité de vapeur d'eau que contient l'air comprimé à un niveau dicté par les besoins du système;

  • - Un réseau de distribution : il comprend les conduites et les appareils de robinetterie nécessaires au transport de l'air comprimé ;

  • - Des robinets de sectionnement aux extrémités de chaque conduite de

distribution : ils permettent d'isoler du réseau de distribution les appareils qui sont à l'arrêt ;

  • - Des stations de régulation de pression : elles régularisent le débit d'air comprimé afin de maintenir une pression appropriée et constante aux appareils (elles peuvent être accompagnées de filtres et de lubrificateurs) ;

  • - Un réservoir d'appoint : il accumule une quantité d'air comprimé pour le fonctionnement d'appareils requérant un débit important, mais de façon intermittente et soudaine.

Afin de caractériser un système, les paramètres suivants doivent être définis et quantifiés - Les débits ;

  • - Les pressions ;

  • - Les températures ;

  • - La composition du gaz (exemple : l'humidité de l'air) ;

  • - Les densités.

Ces paramètres ne varient pas qu'en fonction de la localisation du point de mesure à l'intérieur du système, mais aussi en fonction de l'instant de la mesure représentant les caractéristiques momentanées du système étudié.

Au moment de l'analyse des caractéristiques du système, il devient donc important d'établir la variation de

Au moment de l'analyse des caractéristiques du système, il devient donc important d'établir la variation de la charge en fonction du temps et les particularités de l'application. Le tableau 1.1 présente un exemple de variation dans la consommation d'air comprimé d'une usine, ramenée aux conditions normalisées de température, de pression et d'humidité. Cette distribution est appelée cycle de service.

il faut aussi souligner que, pour un système donné, il existe une relation entre le débit et la chute de pression dans les appareils et les tuyauteries. La figure 1.6 illustre cette relation sous la forme d'une courbe appelée courbe de système. On a représenté ici deux types de courbes

Courbe A :

  • - Système pour lequel une pression minimale est maintenue ; la pression de refoulement au compresseur doit correspondre à la somme de cette pression minimale et de la perte de pression dans le réseau de distribution à un débit donné.

  • - Système pour lequel aucune pression minimale n'est maintenue ; la

Courbe B :

pression de refoulement correspond uniquement à la perte de pression dans le réseau. Ces aspects seront abordés aux sections 2.4 et 2.5 de ce Guide.

Au moment de l'analyse des caractéristiques du système, il devient donc important d'établir la variation de

1.2 Système de vide

1.2.1

Généralités

Les systèmes de vide sont conçus pour extraire d'un espace donné une quantité plus ou moins importante de gaz (air ou autre) afin de maintenir à l'intérieur du volume une pression effective négative. Le refoulement se fait généralement à la pression atmosphérique. Après avoir atteint la pression absolue recherchée, le système doit en assurer le maintien en retirant les gaz pouvant s'infiltrer dans l'enceinte ou le réservoir.

On utilise le principe de la pression négative dans plusieurs types d'industries

Les pâtes et papier ;

La métallurgie (production d'alliages, concentrateurs) ;

L'industrie de la chimie (distillation) ;

L'industrie de l'électronique (tubes cathodiques) ;

L'industrie manufacturière (ampoules électriques) ;

L'industrie pharmaceutique ;

L'industrie alimentaire (séchage, emballage, etc.).

Au moment de l'analyse des caractéristiques du système, il devient donc important d'établir la variation de

Les niveaux de vide varient en fonction de chaque application et, pour une usine donnée, plusieurs niveaux de vide sont généralement requis. De plus, dans certains cas (pâtes et papier, par exemple), l'air aspiré contient une quantité plus ou moins importante de liquide.

1.2.2

Types

de

pompes

à

vide

À la limite, la plupart des types de compresseurs décrits précédemment sont utilisés dans les systèmes de vide. Dans les applications les plus courantes, on retrouve les appareils à lobes droits, les pompes à anneau liquide, les compresseurs alternatifs ou à vis et les appareils centrifuges. Les pompes à anneau liquide sont souvent utilisées lorsque le gaz aspiré contient une quantité importante de liquide.

Les niveaux de vide généralement atteints sont de l'ordre de 20 à 25 pouces de mercure avec des appareils à deux étages. Plusieurs types d'appareils peuvent aussi être combinés en deux ou en trois étages afin d'obtenir les niveaux de vide recherchés.

Dans plusieurs applications industrielles, les éjecteurs sont utilisés pour créer des niveaux de vide importants. De cinq à six éjecteurs peuvent être utilisés en série pour créer des vides élevés.

La figure 1.7 illustre les plages de la pression à l'aspiration que l'on peut normalement maintenir au moyen dé différents types de pompes à vide.

1.2.3 Description des systèmes de vide
1.2.3
Description
des
systèmes
de
vide

La configuration des systèmes de vide varie d'un type d'industrie à l'autre selon les procédés et le type d'appareils de vide utilisés. La figure 1.8 nous montre un système de vide utilisé pour différentes fonctions dans une machine à papier.

Dans le cas des pompés à anneau liquide, plusieurs pompes sont souvent raccordées en parallèle à un seul réseau de vide qui maintient une pression absolue correspondant

au minimum requis pour le procédé. Les différentes aspirations sont alors raccordées à une tuyauterie commune,

au minimum requis pour le procédé. Les différentes aspirations sont alors raccordées à une tuyauterie commune, et la pression absolue recherchée à un point donné est réglée par l'aspiration de l'air ambiant en aval du point de captation. Lorsque l'air aspiré contient une quantité importante de liquide et que ce type de pompe est utilisé, le mélange peut être dirigé vers l'appareil sans séparation préalable. Le refoulement des pompes est repris dans une tranchée de récupération où l'air est séparé et où le liquide peut être récupéré, traité, puis réutilisé.

Dans certains cas, lorsque des compresseurs centrifuges ou des appareils à lobes droits sont utilisés, un séparateur de liquide est installé avant l'aspiration. Lorsque plusieurs étages sont installés, on peut aussi disposer d'autant de réseaux permettant d'obtenir un niveau de vide correspondant davantage aux besoins de chaque utilisation. Dans ce cas, la pression absolue à chaque point de captation est contrôlée au moyen de robinets placés dans la conduite permettant le laminage du débit aspiré.

au minimum requis pour le procédé. Les différentes aspirations sont alors raccordées à une tuyauterie commune,

1 . 3 S y s t è m e s d e r é f r i g é r a t i o n

  • 1.3.1 Généralités

Dans les systèmes de réfrigération, on distingue les systèmes d'eau refroidie dans des tours de refroidissement et les systèmes de réfrigération par compression d'un gaz réfrigérant (ou fluide frigorigène).

Ces systèmes sont aussi très répandus dans tous les secteurs de l'industrie, principalement dans l'industrie alimentaire et l'industrie de la chimie.

  • 1.3.2 Types de compresseurs de réfrigération

Les principaux types de compresseurs utilisés en réfrigération industrielle sont les compresseurs alternatifs, à vis et centrifuges.

Outre les différences de certains matériaux, c'est la configuration du moteur qui distingue les compresseurs conçus

Outre les différences de certains matériaux, c'est la configuration du moteur qui distingue les compresseurs conçus pour la réfrigération :

  • - Hermétique (puissance généralement inférieure à 50 HP) ;

  • - Semi-hermétique ;

  • - Ouvert.

À noter que, dans le concept des compresseurs hermétiques et semi-hermétiques, le moteur est lui-même refroidi à l'aide du fluide frigorigène ; cela permet de tolérer des charges plus importantes par comparaison avec un moteur ouvert équivalent.

Cependant, la charge thermique retirée au moteur doit être considérée dans le calcul de la charge au' condenseur.

De plus, dans les systèmes utilisant l'ammoniaque comme fluide frigorigène, seul le type ouvert peut être acceptable en raison de l'incompatibilité de l'ammoniaque avec les matériaux du moteur, notamment le cuivre.

Les compresseurs alternatifs peuvent être conçus pour regrouper deux étages de compression en un seul bâti (comme pour les compresseurs d'air). Pour ce qui est des compresseurs à vis, ils peuvent être munis d'une aspiration intermédiaire (économiseur). Dans de dernier cas, la capacité de réfrigération du système est accrue par l'utilisation d'une partie du liquide condensé qui, après une détente partielle, permet de sous-refroidir le réfrigérant. C'est cette quantité de réfrigérant, vaporisée dans le sous-refroidisseur, qui est introduite à l'étape de l'aspiration intermédiaire.

1.3.3

Description

des

de

réfrigération

systèmes

La complexité des systèmes de réfrigération varie en fonction des besoins de chaque installation. Les éléments de base d'un système simple comprennent

un ou plusieurs compresseurs ;

un ou plusieurs condenseurs ;

un élément de détente et de régulation du débit du réfrigérant à l'évaporateur (soupape de détente) ;

un ou plusieurs évaporateurs.

Certains accessoires de contrôle, des séparateurs d'huile, des échangeurs pour le sous- refroidissement, des refroidisseurs intermédiaires ou des pots de détente sont aussi utilisés. Les systèmes sont à un ou à deux étages de compression en fonction de l'écart entre les pressions d'évaporation et de condensation, du type de fluide frigorigène et du type de compresseur. Dans les systèmes biétagés, un seul ou parfois deux types de réfrigérants sont utilisés.

Outre les différences de certains matériaux, c'est la configuration du moteur qui distingue les compresseurs conçus

Certains systèmes utilisent des réfrigérants secondaires pour des raisons pratiques ou, plus souvent, pour des raisons de sécurité ou pour éviter la contamination de produits dans le cas d'une fuite du circuit principal. Ces réfrigérants secondaires sont normalement des saumures, des solutions aqueuses ou des composés d'hydrocarbures : les chlorures (calcium, sodium, méthylène), les glycols (éthylène, propylène), etc.

Les systèmes de réfrigération sont aussi caractérisés par certains paramètres mesurables ou pouvant être estimés : débits, températures, pressions, densités, compositions. La charge est habituellement variable, et il importe aussi, dans ce cas, d'établir le cycle de service du système afin de connaître sa consommation réelle et d'évaluer, sans trop d'erreur, les économies d'énergie possibles.

La figure 1.9 illustre un système de réfrigération simple comprenant les éléments de base.

2.0 Revue de la théorie des systèmes de compression de vide et de réfrigération 2.1 Nomenclature
  • 2.0 Revue de la théorie des systèmes de compression de vide et de réfrigération

  • 2.1 Nomenclature

Voici la liste des principaux symboles, leur sens et les unités utilisés dans ce Guide. Leur définition est souvent répétée dans le texte afin d'en faciliter la compréhension.

2.0 Revue de la théorie des systèmes de compression de vide et de réfrigération 2.1 Nomenclature
2.2 Thermodynamique des gaz
2.2
Thermodynamique
des
gaz

Pour la compréhension des effets que peuvent avoir les différentes variables sur les performances et l'efficacité des systèmes de compression et de réfrigération, il est essentiel de bien maîtriser les notions de base de la thermodynamique, en particulier celles qui touchent les gaz.

Les paragraphes qui suivent ne sont qu'un rappel très sommaire des principales notions utiles à la revue et aux calculs des cycles de compression et de réfrigération.

2.2.1 Lois de la thermodynamique Toute analyse énergétique d'un processus ou d'un cycle thermodynamique repose en
  • 2.2.1 Lois de la thermodynamique

Toute analyse énergétique d'un processus ou d'un cycle thermodynamique repose en fait sur les deux premières lois de la thermodynamique.

La première loi permet de faire le bilan thermique d'un système en énonçant que l'énergie est conservée au cours d'un processus thermodynamique. L'énergie ne peut donc être ni créée, ni détruite durant la compression, la détente ou le transport d'un fluide, bien qu'elle puisse être transformée ou déplacée.

Elle introduit, de plus, la notion d'enthalpie d'une substance à un état donné qui est, ni plus ni moins, le contenu énergétique total de cette substance à une température et à une pression données. Elle est une propriété d'état et peut donc être déterminée pour toutes les conditions du fluide pour autant que l'on connaisse, pour chaque condition, deux des trois paramètres suivants : la température, la pression, la densité (ou la masse volumique).

La deuxième loi de la thermodynamique fait appel au concept d'entropie, autre propriété d'état, et introduit la notion de rendement. Elle s'énonce de la façon suivante : la variation d'entropie d'un système et de son environnement est toujours positive et tend vers zéro lorsque le procédé tend vers la

réversibilité. Puisqu'en réalité aucun processus ou aucun cycle n'est parfaitement réversible, la deuxième loi nous indique dans quel sens un processus peut être réalisé (dans le sens d'une augmentation d'entropie) et nous permet de juger de l'efficacité d'un processus ou d'un cycle. En pratique, cette efficacité sera évaluée, dans la plupart des cas, par le rapport des énergies réelle et théorique (réversibilité) correspondant au processus ou au cycle étudié.

2 . 2 . 2

É q u a t i o n s d ' é t a t

Une équation d'état permet de caractériser un fluide, c'est-à-dire de mettre en relation les propriétés suivantes : la pression, le volume massique (densité) et la température. Pour un gaz ou une vapeur, l'équation d'état la plus simple est la loi des gaz parfaits dont l'énoncé est

2.2.1 Lois de la thermodynamique Toute analyse énergétique d'un processus ou d'un cycle thermodynamique repose en

Dans l'équation 2-2, Z est le facteur de compressibilité (sans dimension) qui permet de calculer des propriétés thermodynamiques du fluide réel. Ce facteur est fonction de la température et de la pression.

Dans le cas de calculs simples, faits sans l'aide de logiciels spécialisés, il existe des abaques permettant d'estimer les valeurs du facteur de compressibilité de la plupart des fluides dans les conditions usuelles. Si les données de compressibilité d'un fluide particulier ne sont pas disponibles, on peut aussi utiliser les abaques généralisées. Les abaques particulières à plusieurs fluides et les abaques généralisées sont présentées dans la plupart des manuels de thermodynamique.

Il existe aussi des équations semi-empiriques permettant d'évaluer le facteur de compressibilité d'un fluide en fonction de la température, de la pression et de la composition. Ces équations sont utile$ dans les calculs informatisés. Leur description dépasse cependant la portée de ce Guide.

Quoi qu'il en soit, il demeure essentiel de bien évaluer les propriétés thermodynamiques du gaz réel et ce, pour toute la gamme de températures et de pressions existant dans le système. L'évaluation du facteur de compressibilité peut donc être requise, notamment lorsque les gaz ou les mélanges de gaz présentent des liaisons intermoléculaires polaires et de fortes interactions. C'est le cas de l'eau, de l'ammoniaque, des hydrocarbures chlorés, des fluorocarbures et des acides, pour n'en nommer que quelques-uns. Ainsi, la plupart des fluides frigorigènes utilisés présentent une «non-idéalité » importante aux conditions usuelles d'utilisation.

Cependant, dans le cas de la compression d'air à des pressions n'excédant pas 200 lb/po2 abs., on suppose généralement que le facteur de compressibilité est égal à un.

2.2.3

Règles

de

mélange

 

Dans le cas de mélanges, les propriétés thermodynamiques sont évaluées sur une base molaire ou massique selon le choix des unités pour le calcul de chaque propriété. Dans le cas de calculs réalisés à l'aide de logiciels spécialisés utilisant des relations dérivées des équations d'état pour évaluer les propriétés thermodynamiques, celles-ci sont habituellement calculées sur une base molaire selon des règles de mélange propres à chaque type d'équation d'état. Ces règles de mélange peuvent introduire des facteurs de correction tenant compte des interactions moléculaires lorsque ceux-ci sont disponibles.

Cependant, dans le cas de calculs simples, les propriétés thermodynamiques d'un mélange seront en général estimées à partir des propriétés de chaque composant et pondérées par la fraction molaire de ce composant dans le mélange. C'est le cas des propriétés suivantes

La masse moléculaire du mélange ;

 

La température critique du mélange ;

La pression critique du mélange ;

Le volume critique du mélange.

2.2.4

Psychrométrie

et

humidité

Dans le cas particulier le la compression de l'air, la vapeur d'eau constitue l'un des composants dont il faut tenir compte. En effet, la présence de vapeur d'eau dans l'air devient un facteur dans lie calcul de toutes les propriétés thermodynamiques.

En outre, pour le calcul du volume massique de l'air humide à l'aide de l'équation 2-2,

En outre, pour le calcul du volume massique de l'air humide à l'aide de l'équation 2-2, la masse moléculaire du mélange d'air sec et de vapeur d'eau est requise. La masse moléculaire entre aussi dans le calcul de la puissance de compression. Par exemple, dans des conditions ambiantes usuelles, la différence de la masse moléculaire entre l'air sec et l'air saturé de vapeur d'eau est d'environ 1 %.

La masse moléculaire de l'air humide est donc évaluée à l'aide de la fraction molaire de chacun des deux composants:

En outre, pour le calcul du volume massique de l'air humide à l'aide de l'équation 2-2,

La pression de saturation de l'eau peut être calculée à l'aide de corrélations présentées dans certains documents techniques comme les manuels publiés par 1'ASHRAE. Le tableau C3 de l'Annexe C donne des valeurs à des températures variant entre -40 °F et 150 °F.

Lorsque les conditions de la pression barométrique, de la température sèche et de la température humide de l'air aspiré au compresseur sont connues, l'humidité relative peut être obtenue à l'aide d'une abaque psychrométrique normalisée si la pression barométrique se rapproche de la pression normale. L'équation 2-4 permet alors de calculer la fraction molaire de la vapeur d'eau présente ; pour ce qui est de l'équation 2-3, elle permet le calcul de la masse moléculaire de l'air humide.

Ces valeurs peuvent par la suite servir au calcul de la puissance et au calcul des conditions d'humidité au refoulement d'un étage de compression, à l'entrée ou à la sortie d'un refroidisseur ou d'un sécheur, si les pressions et les températures sont connues ou estimées.

On tiendra toutefois compte du fait qu'une partie de cette vapeur d'eau peut être condensée au cours du refroidissement. La quantité d'eau ainsi extraite du mélange dépendra du point de rosée de l'air humide entrant dans l'échangeur et de la température de l'air refroidi et saturé à la sortie du refroidisseur. En général, dans le cas de la compression d'air, nous retrouvons des conditions de saturation à la sortie de chaque refroidisseur intermédiaire et du refroidisseur final. L'équation 2-4 nous indique d'ailleurs que le degré de saturation, à une pression donnée, augmente lorsque la température diminue puisque ps décroît. Ainsi, au refoulement de chaque étage de compression, l'air étant plus chaud, l'humidité relative est peu élevée ; mais dès que la température descend pour se rapprocher de là température ambiante, la saturation survient généralement très vite. Une séparation efficace est requise afin d'éliminer les gouttelettes de liquide pouvant être entraînées par l'air.

Cela s'applique à n'importe quel mélange où un ou plusieurs composants pourraient se condenser dans le fluide comprimé au cours du refroidissement. Selon le degré de précision recherché dans le calcul de la puissance, il peut être nécessaire de considérer cet aspect dans les bilans massique et thermique des appareils.

Un phénomène similaire peut aussi se produire au moment de l'injection de liquide entre les étages de compression. Le but recherché par l'injection de liquide est de refroidir le fluide compressé. Dans le cas de compresseurs dynamiques, si la quantité de liquide ainsi injecté est trop importante, la vaporisation sera incomplète, ou une condensation de produits pourra avoir lieu et entraîner des problèmes d'érosion.

2.2.5

Air

normalisé

et

calcul

des

débits

volumétriques

L'air normalisé, tel que défini par l'American Society of Mechanical Engineers (ASME, Power Test Code 9, 1970), le Compressed Air and Gas Institute (CGAI) et le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) (NQ 4983-155, 92-02-17), est à une pression de 14,7 lb/po2 absolue et à une température de 68 °F ; son taux d'humidité relative se situe à 36 % et sa masse spécifique, à 0,075 lbm/pi3. Cependant, cette norme n'est pas universelle, et d'autres définitions existent, notamment en Europe.

Dans bien des cas, l'air normalisé est considéré comme étant sec et à une température et à une pression différentes de celles indiquées ci-dessus. Dans leur documentation, les fabricants de compresseurs considèrent généralement l'air sec à des conditions d'aspiration plus ou muons précisées. Il importe donc de s'assurer des conditions pour lesquelles le débit volumétrique de l'air (ou du gaz) est spécifié. Dans ce Guide, nous utiliserons les paramètres suivants pour l'air normalisé

On tiendra toutefois compte du fait qu'une partie de cette vapeur d'eau peut être condensée

Cependant, il faut notera que les calculs de puissance d'un compresseur doivent être réalisés aux conditions réelles (actuelles) de température et de pression à l'entrée du compresseur (en aval du filtre d'aspiration) et qu'ils doivent tenir compte de la vapeur d'eau introduite en raison de l'humidité de l'air aspiré. On considérera, alors, la perte de pression dans le filtre, qui est de l'ordre de 0,2 à 0,3 lb/po2.

Lorsque le débit normalisé est connu, le calc ul du débit volumétrique réel à l'entrée du

Lorsque le débit normalisé est connu, le calcul du débit volumétrique réel à l'entrée du compresseur est fait à l'aide de l'équation suivante

Lorsque le débit normalisé est connu, le calc ul du débit volumétrique réel à l'entrée du

EXEMPLE 2.1

Calcul du débit volumétrique à l'aspiration d'un compresseur d'air à partir du débit aux conditions normalisées et calcul de la masse moléculaire de l'air humide

Convertir 3 000 pi3N/min aux conditions normalisées (68 °F, 14,7 lb/po2 abs. et 0 % HR) lorsque les conditions d'aspiration sont les suivantes

Lorsque le débit normalisé est connu, le calc ul du débit volumétrique réel à l'entrée du
17
18
18

18

2.3 Théorie de la compression des gaz 2.3.1 Processus de compression La figure 2.1 illustre

2.3

Théorie

de

la

compression

des

gaz

2.3.1

Processus

de

compression

La figure 2.1 illustre un processus de compression théorique sur un diagramme Pression - Volume. Le gaz aspiré à la pression p, est comprimé jusqu'à la pression P2 en suivant la courbe 1-2, Il s'agit d'une courbe polytropique (dS > 0 ), puisqu'il y a augmentation de la température du gaz et échange de chaleur avec l'environnement. L'équation qui lie les deux états au cours d'une compression polytropique est la suivante :

2.3 Théorie de la compression des gaz 2.3.1 Processus de compression La figure 2.1 illustre

Dans les processus réels de compression, la valeur de l'exposant n est généralement différente du rapport des chaleurs spécifiques k (bien qu'elle s'en approche dans le cas d'un compresseur alternatif) ; elle ne peut être égale à 1 même dans le cas de compresseurs dits isothermiques qui, en réalité, sont des compresseurs polytropiques dont la chaleur n'est toujours que partiellement évacuée.

La valeur de l'exposant q est liée au rendement polytropique de la compression, comme le démontrent les équations suivantes :

2.3 Théorie de la compression des gaz 2.3.1 Processus de compression La figure 2.1 illustre
Les fonctions de compressibilité X et Y peuvent être évaluées à l'aide d'équations d'état semi-empiriques (calcul

Les fonctions de compressibilité X et Y peuvent être évaluées à l'aide d'équations d'état semi-empiriques (calcul informatisé) ou lues sur les abaques généralisées disponibles.

Pour un gaz idéal, la valeur de X tend vers zéro, alors que la valeur de Y tend vers 1.

  • 2.3.2 Température à la fin de la compression

La valeur de n étant toujours supérieure à 1, la température du gaz à la fin de la compression sera donc supérieure à la température du gaz aspiré. C'est le cas des courbes 1-2 et 1-2' de la figure 2.1. Dans les cas où il n y a pas d'injection de liquide, la température à la fin de la compression peut être évaluée à l'aide de l'équation suivante

Les fonctions de compressibilité X et Y peuvent être évaluées à l'aide d'équations d'état semi-empiriques (calcul

2 . 3 . 3

C o m p r e s s i o n m u l t i é t a g é e

avec refroidissement

D'une part, nous savons qu'il existe une limite au rapport des pressions obtenu pour chaque cycle de compression. Cette limite, imposée en raison de l'augmentation de la température au cours de la compression, est fonction des propriétés du gaz, des matériaux et du type de compresseur utilisé. Ainsi, dans la plupart des applications, on doit utiliser plusieurs étages de compression où le gaz est refroidi entre chaque étage afin d'obtenir le rapport des pressions désiré.

D'autre part, l'examen de la figure 2.1 indique que le travail de compression d(pV) devrait être minimal lorsque le procédé suit la courbe isotherme 1-2". La figure 2.2 explique comment l'ajout d'un refroidisseur entre deux étages permet de s'approcher du cas idéal d'une compression isothermique. La courbe 1-3' représente un processus isotherme ; pour ce qui est des courbes 1-2 et 2'-3, elles représentent la compression actuelle en deux étapes avec refroidissement intermédiaire de la température T2 à la température initiale (refroidissement « parfait »). Notons que la perte de pression au refroidisseur a été négligée pour la clarté du diagramme. L'aire 2-2'-3-3" représente le travail de compression économisé.

Ainsi, il est important de refroidir le gaz compressé entre chaque étage : d'une part, la température finale sera maintenue à une valeur que la mécanique pourra tolérer et, d'autre part, la puissance requise pour la compression sera réduite de façon significative.

Les fonctions de compressibilité X et Y peuvent être évaluées à l'aide d'équations d'état semi-empiriques (calcul
2.3.4 Calculs du travail et de la puissance Le travail de compression irréversible d'un gaz d'une

2.3.4

Calculs

du

travail

et

de

la

puissance

 

Le travail de compression irréversible d'un gaz d'une pression p, à une pression p2 est rigoureusement défini par l'équation suivante

2.3.4 Calculs du travail et de la puissance Le travail de compression irréversible d'un gaz d'une

Toutefois, l'équation 2-10 requiert une connaissance des enthalpies et elle ne nous renseigne pas vraiment sur le rendement polytropique du compresseur. La connaissance du rendement polytropique permet, entre autres, d'estimer les performances du compresseur lorsque des variables sont modifiées et de comparer des compresseurs entre eux.

L'équation suivante est alors utilisée pour le calcul du travail théorique réversible dans un système au cours d'unie compression polytropique (pour un étage de compression):

2.3.4 Calculs du travail et de la puissance Le travail de compression irréversible d'un gaz d'une
On calcule la puissance réelle de compression du gaz ( gas power ) à l'aide de

On calcule la puissance réelle de compression du gaz (gas power) à l'aide de l'équation suivante en tenant compte du rendement polytropique

On calcule la puissance réelle de compression du gaz ( gas power ) à l'aide de

Il est préférable d'obtenir la valeur des pertes mécaniques à partir des données du fabricant lorsque celles-ci ont été évaluées au cours d'un essai de rendement du compresseur. On peut aussi estimer ces pertes en se basant sur les résultats de cet essai. Cependant, quand aucune donnée n'est disponible, l'équation suivante permet d'estimer les pertes dans les roulements et les joints d'étanchéité (on devrait ajouter les pertes dans les engrenages, si c'est le cas).

2.3.5 Calcul estimatif de la puissance d'un
2.3.5
Calcul
estimatif
de
la
puissance
d'un

compresseur

d'air

I1 est parfois intéressant d'estimer sommairement la puissance à l'arbre d'un compresseur d'air sans que tous les paramètres ne soient établis ou mesurés. Dans ce cas, l'équation suivante peut être utilisée

On calcule la puissance réelle de compression du gaz ( gas power ) à l'aide de

Pour un calcul estimatif les valeurs suivantes peuvent être utilisées en fonction du type de compresseurs

Pour un calcul estimatif les valeurs suivantes peuvent être utilisées en fonction du type de

Note : Les valeurs indiquées ci-dessus permettent d'estimer la puissance à l'arbre avec une précision de! ±15 %. Elles ont été établies à partir de données de fabricants pour des capacités différentes, selon le type de compresseurs :

  • - Compresseur alternatif : de 400 à 3 000 pi3N/min ;

  • - Compresseur à vis (sec) : de 450 à 900 pi3N/min ;

  • - Compresseur à vis (à injection d'huile) : de 200 à 2 050 pi3N/min ;

  • - Compresseur centrifuge : de 1 500 à 30 000 pi3N/min.

Il existe sur le marché des appareils pouvant fonctionner à des capacités qui se situent en dehors des plages indiquées.

Les hypothèses suivantes sont posées

  • - L'air est considéré comme étant un gaz parfait (Z = 1, X = 0 et Y = 1), ce qui est valable à des pressions pouvant atteindre 200 lb/po2 abs. ;

  • - Le refroidissement de l'air dans les refroidisseurs intermédiaires est « parfait », c'est- à-dire que la température à l'aspiration de chaque étage est la même ;

  • - Les rapports de pressions de chaque étage sont égaux, et la perte de pression dans les refroidisseurs intermédiaires est négligeable ;

  • - La chaleur spécifique de l'air (Cp) est égale à 0,241 BTU/lbm °F ;

  • - Les rendements polytropiques sont égaux à chaque étage et correspondent aux valeurs indiquées ci-dessus ;

  • - On assume que, dans, le cas des compresseurs à vis à injection d'huile, la puissance à l'arbre, y compris l'es effets du refroidissement par le liquide, peut être calculée à partir de l'équation, 2-15a (voir les remarques à la section 2.4.4).

Il peut parfois être nécessaire, même pour un calcul estimatif, de tenir compte de la variation du rendement polytropique ou de faire des calculs pour des rendements polytropiques différents de ceux indiqués ci-dessus (voir l'exemple 6.2). Dans ce cas, la valeur de l'exposant n pour l'air peut être estimée à l'aide de l'équation suivante

Pour un calcul estimatif les valeurs suivantes peuvent être utilisées en fonction du type de
2 . 4 A p p l i c a t i o n d e

2 . 4

A p p l i c a t i o n d e s f o r m u l e s

précédentes aux

compresseurs d'air et de gaz

  • 2.4.1 Généralités

Les équations de calcul des sections 2.3.1 à 2.3.4 inclusivement ont l'avantage d'être générales. Elles s'appliquent dans tous les cas de compression polytropique de gaz réels pour la plupart des compresseurs volumétriques ou dynamiques, bien que, traditionnellement, elles se rapportaient plutôt aux compresseurs dynamiques. Elles sont, d'ailleurs, conformes à l'approche analytique des normes de l'ASME et figurent dans les manuels de l'ASHRAE. Elles permettent d'évaluer les performances d'un compresseur aux points de fonctionnement réels ou prévus pour autant qu'on dispose d'un minimum d'information.