You are on page 1of 63

Cours 1 Peuple sémitique : Egypte, Arabie Saoudite, Ethiopie,… Schlözec (allemand) du 19ème siècle a crée le terme sémitique, qu’il

a retiré de la Torah (10ème chapître). Sem, fils de Noé.

Sémitique de l’est : akkadien  Irak d’aujourd’hui. Akkadiens, phéniciens, égyptiens = ancien testament. La loi du Talion vient des akkadiens. Roi Hammourabi reçoit les tablettes de la loi du Talion = la civilisation des akkadiens reste jusqu’aux babyloniens.

Nord Ouest – Sud Ouest Peuple sémitique Aoyrien au nord (une sorte de christianisme en Irak) Babylonien au sud 1) Ougarit 2) Cananéen (Palestine et une partie du Liban d’aujourd’hui) 3) Araméen Peuple qui a vécu les hébreux en Palestine Papyrus (égyptien) en langue araméenne. Les hébreux écrivaient en araméen au début. On a trouvé des lettres d’Akhenaton à Tel Al Anano. Monde arabe : arabe du nord et sud arabique (Yémen).

Sud arabique : Yémen Le Yémen était la région la plus riche de l’époque  royaume de Saba. « Yémen heureux », pays riche et vert. Reine de Saba : Balqis avec le roi Salomon, connu dans la Bible et le Coran. Une sourate « Saba » lui est dédiée dans le Coran. Une sourate « les fourmis » avec Salomon et un oiseau, Salomon connaissait la langue des oiseaux. Selon les historiens, les écritures saintes sacrées ne sont pas des références historiques car elles ont un autre but. Ethiopie  peuple Guèze Mecque et Médine. 2 villes dans le désert. Arabe du nord. Yatrib nom de Médine (2 noms utilisés) Médine ville du prophète : Médina 2 tribues juives à Médine avant l’Islam. Makka  Mecque Mélange entre histoire et sacré. Selon les musulmans, jusqu'à Abraham, il n’y avait pas de Mecque. Abraham : père des croyants et des prophètes. Abraham alla en Egypte avec sa femme (car famine) Sara. Le pharaon lui offrit une esclave Agar. Sara propose de la prendre pour avoir un enfant. Enfant  Ismaël. El  dieu Sara est jalouse veut plus voir ce garçon. Abraham va en Palestine pour laisser Agar et son enfant selon le vœu de Sara et l’ordre divin par le biais d’un ange. Ismaël n’est pas content et pleure, un puit en sort. Ismaël, adulte se marit avec une femme yéménite. Son père va le voir selon un ordre divin pour fonder une maison de Dieu. Ils fondent la Kac ba (cube). Pour les juifs et arabes. Ismaël est le père des arabes du nord. Isaac est le père des juifs.

Quelles sont les religions avant Mohammed ? 1°) le Paganisme. Religion des païens  idolâtrie La Mecque était un grand centre du paganisme. Cette tribue venait de partout une fois par an à la Mecque. a) Centre de l’Arabie (commerce caravanier) b) Pèlerinage (avant Islam et encore aujourd’hui) 2ème mois de l’année du calendrier de l’Hégire Al Higga (mois de pèlerinage) Festival de la poésie  concours Chaque tribue arabe avait sa langue (dialecte). La poésie étant dans l’arabe classique (plutard dans le Coran). Chacun était bilingue (dialecte + arabe classique). Les meilleures poésies des concours étaient accrochées à la Kac ba.

2°) Le Christianisme. Le christianisme était présent dans le nord, sur deux points : un à coté des byzantins (Syrie) et un à coté des perses (Irak). Le christianisme arabe (orthodoxe) a un rôle important. Le christianisme était aussi présent au sud, à la ville Nagran, ville à coté du Yémen. C’était une ville très forte du christianisme. Une partie du Yémen était chrétienne aussi. Armée formée pour détruire la Kac ba de l’Arabie pour que les chrétiens arrivent au Yémen. C’est la naissance du prophète l’année de l’éléphant (Hégire) au Yémen.

Yatrib : grande ville arabe juive qui a laissé une grande culture de poésie antéislamique.3°) Le Judaïsme. 1ère tribue Kinda depuis l’antéislamique : 1er philosophe musulman  Al Kindi. Le fondateur de la sociologie. science et philosophie. le Calife (roi) abbasside Rachid avait 2 femmes (arabe et persane). politique non car pas intéressé par la politique des grecs. Les juifs auront aussi (après les chrétiens) un rôle -> époque des juifs d’Espagne. Ambassadeur entre le Maghreb et l’Orient. 1 siècle entier. Toute civilisation est née avec son virus à la naissance. La langue arabe a été beaucoup influencée grâce au Coran. Arabe vers latin à travers l’hébreu. mathématique. El Matmun (enfant de la persane) a bâti la « maison de la sagesse » (Al Hikma) à Bagdad au milieu du 8ème siècle Il est le pionner. Il traite de la décadence de l’Islam (raison de la décadence de la civilisation islamique). El Matmun a encouragé la traduction : philosophie. Ikn Khaldin était le 1er véritable historien. langue intermédiaire donc. Plusieurs doctrines chrétiennes. Important personnage. Traduction du grec en synaque puis en arabe. chimie. Problématique entre religion. les arabes ont étudié ce qui a été traduit puit on voit apparaître le 1er philosophe musulman. Les juifs d’Espagne étaient trilingues : langue hébraïque. Les prêtres de Bagdad vont les traduire en synaque. En Irak. latin et arabe. langue la plus récente chrétienne. El Matmun demande l’envoit à ses voisins byzantins de livres qu’ils avaient en grecs. médecine. fondateur de la traduction. Des livres grecs arrivent à Bagdad. . Les prêtres de Bagdad et juifs d’Espagne étaient considérés comme (musulmans) arabes.

Avant l’Islam.Histoire de l’écriture. L’arabe le plus conservateur est celui du Yémen. phéniciens. Les meilleurs grammairiens de l’arabe étaient les perses. Phénicien (syro-libanais à l’époque). Les 1ères écritures : hiéroglyphes. Ils avaient des contacts avec les égyptiens. babyloniens. Les grecs (à l’époque) ne viennent pas de l’Europe. les chrétiens étaient bien implantés en Ethiopie. La plus ancienne est celle des égyptiens avec les hiéroglyphes. Le Coran oral est une tradition. Ecriture phénicienne à la base de tout (alphabet). Oumar (Homar)  2ème Calife ‘utman (Hossman) 3ème Calife Toutes les langues sémitiques s’écrivent de droite à gauche sauf chez les éthiopiens. … .

L’Islam est né dans la région du paganisme. gahili(yya) Ummi veut dire : . ummi Le prophète est qualifié d’ummi. Le mot « gahali » se répète une douzaine de fois dans le Coran.au 2ème sens ignorant. le commerce et la poésie. Mohammed banu hasim Qurais Sa famille était responsable de la maison de dieu. Avant les chrétiens du Yémen avaient fait une église pour attirer les païens. Sens ignorant/inculte et injuste/injustice  invasion. Sourate de l’éléphant dans le Coran  miracle. Seule écriture sémitique qui s’écrit de gauche à droite. en l’entretenant et en donnant à manger aux pèlerins. Phéniciens : Liban et Syrie d’aujourd’hui. Paganisme : centre de l’Arabie Judaïsme : vers le Yémen (Yatrib : 2 tribues juives avant Islam) Christianisme : Nagran et 2 villes au nord. Il a envoyé une armée pour cela. On parle de juifs et chrétiens arabes. Nord : phéniciens et cananéens (hébreux et araméens) Sud : les peuples arabes et Ethiopie. Gahiliyya  anté-islamique. Naissance du prophète : .au 1er sens païen qui n’avait pas d’écriture (contrairement aux chrétiens qui ont la Bible) . C’est Abraham et Ismaël qui l’ont bâtis la maison de dieu. La poésie est une science coranique. . Son grand père direct Abdul Muttalib était le dernier responsable de la Kac ba avant l’Islam. qui ne sait ni lire ni écrire. et elle communique bien avec cette civilisation judéo-chrétienne. Un roi yéménite a voulu détruire la Kac ba. . La Kac ba avant l’Islam était important pour 3 choses : l’idolâtrie. Les musulmans rejettent le 1er sens pour ne garder que le deuxième.Cours 2 Sémitique de l’est  Irak d’aujourd’hui (Mésopotamie) Loi de Talion vient de là Au nord les assyriens et au sud les babyloniens. Ethiopie  Guèze.

Elle a 40 ans et lui 25 ans. Quand ce dernier était né. Miracles de la belle littérature musulmane. Finalement on a sacrifié des chameaux à la place. C’est une histoire embellit pour rajouter du charme au miracle de la naissance du prophète. Amina (de Médine). Ce dernier avait beaucoup d’enfants et il était pauvre. Dès le mariage. La famille de Mohammed s’occupait de la Kac ba avant l’Islam. Les livres saints ne sont pas des livres d’histoire et de science. Abdul Muttalib attendait un dixième garçon qu’il allait égorger car il en avait déjà 9. qui ont été embellies et qui ne sont pas écris. Elle lui propose de se marier et demande à Abû Talib la permission. Un évangile était reconnu par les musulmans mêmes et pas par l’église. D’autres disent qu’il adorait le dieu de la religion abrahamique. On raconte des miracles pendant les voyages dont avec le serviteur. Le prophète a détruit toutes les idôles et l’Islam est devenu fort. celui de la spiritualité. Ce dernier garçon est Abdullah. qui le prend en charge. Une nuit parmi les dernières dizaines de jours de ramadan. Ce dernier est content et accepte. Hanéfite : religion pure. Le petit orphelin trouve que son grand père qui meure peu après. peut être même que c’est Akhenaton. . le prophète se retire un mois par an dans une grotte. Il vivait dans un monde matériel et il avait donc besoin de se retirer pour réfléchir et méditer. Mohammed est le sceau des prophètes (le dernier). Les caravanes de Hadija s’arrêtent chez des moines chrétiens qui les invitent. que c’était un symbole. il va donc voir son oncle : Abû Talib. Ces moines lui disent que son peuple aura un prophète qui est déjà né et qui n’est autre que le petit Mohammed. ce qui correspond au mois du ramadan. Hadija est la 1ère musulmane. tout se passe bien. il était si beau qu’il aurait été dommage de le tuer. Le Coran est un livre spirituel qui oriente la communauté vers dieu. La Kac ba a était détruite et reconstruite plusieurs fois mais la « pierre noire » n’a pas bougé. Il existe plusieurs histoires dessus. Le Christianisme et le judaïsme arabes sont différents du christianisme et judaïsme traditionnels (d’ailleurs). Certains textes bibliques sont reconnus par les arabes chrétiens et pas par l’église.Son père était mort avant sa naissance. car ils ont un autre but. la mère de Mohammed était morte quand il avait 6 ans. C’est une commerçante avec ses caravanes. Abraham était connu pour les arabes car ils étaient sûrs que c’étaient lui et Ismaël qui ont bâtis la Kac ba. Hadija rentre à la Mecque avec Mohammed. Certains pensent qu’Abraham n’aurait jamais existé. le futur père de Mohammed. C’était une maison de dieu avant même l’Islam (idôles). Certains disent que la Kac ba a été créée par Adam. Hadija est une veuve.

Hadija l’emmène voir son cousin qui était un prêtre chrétien : Waraqa Ibn Nawf pour demander conseil. David et Jésus étaient Rassul. . En parlant des peuples arabes. Le Coran dira plutard que dieu ne parle à personne (pour la révélation). la sourate 5 dans le dernier verset coranique : « Islam choisit comme religion pour vous ». en parlant du voyage nocturne : « Dieu voulait montrer à son serviteur des signes ». Nabi (navi en hébreux) : prophète informateur de la part de dieu. Le Coran à la Mecque  versets courts bien rythmés et musicaux. Mohammed a reçu le Coran pendant 23 ans. Ils lui racontent l’histoire et le prêtre lui dit que c’est Namus qui descendait pour Mohammed (avant pour Moise. Namus = révélation. Il meure à 73 ans après le dernier verset coranique. Mohammed va voir sa femme pour se réconforter de cette forte émotion. Plutard. … Il y a un niveau spécial de la langue coranique. Nabi = prophète (celui qui informe) Rassul = messager (envoyé) Rassul est plus global et large (avec écriture) que Nabi. Entre le 1er et le dernier verset coranique. Voyage nocturne du prophète. Il faut faire attention à qui s’adressent les textes. Dieu parlait directement avec Moise. car Nabi informe. Les 1ers musulmans et ceux d’aujourd’hui insistent pour que le Coran soit reconnu par la Bible. il y a un côté mystique et légendaire. Mohammed est donc prophète car reconnu. Dans le Coran. Le Coran a influencé les poètes arabes (linguistiquement). L’ange ne revient plus pendant un certain moment. Moise. …). mot d’origine syriaque. Hadiths attribués au prophète. Il reviendra plutard. des interprétations. mais Mohammed lui dit qu’il ne sait pas lire. des détails. Une certaine poétique du Coran (belle langue. Le prophète a 40 ans lors du 1er contact. le prophète se trouve devant un homme en blanc : un Ange (sans aile dans l’Islam). Dans toutes les religions. images. Cet homme demande à Mohammed de lire quelque chose. Révélation du christianisme  le christ lui-même. …). Problèmes de traductions car les mots ont leurs magies.En pleine nuit. il y a des rajouts. Les 3 religions sont d’accord pour dire que ça veut dire informateur de la part de dieu. l’ange insiste et Mohammed arrive à lire les 1ères paroles du Coran.

L’arabe vainqueur a été aussi influencé par les peuples locaux.Le prophète meurt quelques mois après la fin du Coran. Les 23 ans du prophète. Le 4ème calife Ali (le dernier) a dit : « le Coran est une langue couverture qui ne parle pas. et le turc qui ont résisté. Aïcha  hadith qui vient de nul par. Seul le Coran comptait. Après la mort du prophète. L’homme n’est pas sacré car il n’est pas infaillible. c’est les hommes qui parlent ». Islam : asalama salima  paix Asalama  se donner et se confier complètement à dieu. C’est plutard que l’Islam est la religion du prophète Mohammed. il y a donc des confusions. Hadith : une femme ne peut pas gouverner un peuple. Science de l’Islam. Il y a eu des hadiths falsifiés (exemple : omeyyades qui se disaient supérieurs mais qui ont été battus). Il faut donc faire attention avec les hadiths politiques. Cours 3 . Moise. exemple : le copte en Egypte (il en reste peu). Abraham. c’est une question politique. contrairement à la parole de Dieu. Le texte est devenu sacré et intouchable. On ferme l’esprit du Coran sur une ligne directive suivant les interprétations des écoles. Presque toute l’Arabie est convertie à l’Islam. de plus il n’en a jamais été question pendant la vie du prophète. Il y a une science pour étudier ça. 1 verset gomme le contenu de l’autre. Dans ce sens. Mohammed avait interdit à ses disciples d’écrire ses paroles  hadiths. d’où les dialectes. malentendus entre musulmans. ce qui est faux car l’histoire nous a prouvé le contraire. Noé étaient musulmans (sens s’adonner à dieu). Hadiths : 1-2 siècles après la mort du prophète. Culture du Coran avec l’arabe qui gomme quelques langues. mais il y a eu des interprétations. Les versets qui appellent à la paix abrogent ceux sur la guerre. Mais il reste le persan. Conquête vers l’Afrique du nord.

Pour l’Islam. les parents peuvent le dévier. Les musulmans lui attribuent des miracles qui n’existent pas dans le christianisme (le Christ. Mais Bahira était pas arabophone (syriaque) donc finalement cet argument tombe à l’eau vu que le Coran est écrit en arabe. Bahira était le maître de Mohammed (faille pour les musulmans). mère. Rapprochement entre les deux personnages. Des historiens (archéologues) pensent qu’il n’aurait jamais existé car aucune trace n’a existé (aucune trace en Egypte alors qu’il y a voyagé). et Mohammed l’a dit dans ses hadiths qu’il était humain (mortel donc). étant bébé aurait parlé dans son berceau). Le prêtre Bahira (a lu les écritures chez les juifs et chrétiens) a annoncé la prophétie de Mohammed. Toute écriture virulente (occidentale) sur l’Islam a pour base cette époque. …). fils de Marie. adoration de dieu). Avant la prophétie. Mohammed reçoit la révélation (wahy de ‘awha  révéler et ‘ilham  révélation/inspiration). le Coran insiste que Mohammed était un messager de dieu (sans miracle). Jésus : messie  messager de dieu. et lui 25 ans). Mohammed a perdu plusieurs fois ses soutiens (père. Hanefite = religion pure et propre. Abraham s’appelle Hanif dans le Coran (religion hanafite). Quelques musulmans. Abraham est le père des croyants. des prophètes. Dans le Coran. Pour l’Islam. on parle plus de Bahira après cette étape. Moïse aurait parlé directement avec dieu (ça créé des discordances car on ne pas parler à dieu directement). il y avait aucun miracle. Le Christ occupe une place très importante. L’Islam dit que si l’enfant est laissé libre. Hadija était une veuve riche et bien éduquée. Pour l’occident. Les soufis musulmans s’intéressent beaucoup à Moïse et Jésus. Hadija était veuve et tombe amoureuse de Mohammed (elle 40 ans. Abraham n’aurait été qu’Akhenaton (Aménophis 4). disent que Mohammed était né avant tout le monde (caché dans le paradis) et qu’il n’avait pas de maître. Sens divin et parole humaine : 99% des gens ne seront pas d’accords. La Mecque  centre spirituel et poétique. Abû Talib demande à Hadija de permettre à Mohammed d’aller travailler. C’est le côté folklorique qui n’est pas inscrit dans le Coran. il se dirige droit vers la religion pure (hanafite). Jésus a une certaine trinité. On lui attribuera plutard beaucoup de miracles (dans sa vie et même avant sa naissance). Avant la naissance du prophète. entier. . Les soufis croient que Jésus était un esprit pur.Mohammed était né dans le clan le plus pauvre à l’époque mais le plus riche aujourd’hui. il y a beaucoup de recherches dessus. Mohammed se retirait dans une grotte pour une méditation (réflexion. grand père. comme les soufis. presque surnaturelle.

En rentrant il tremblote et raconte à Hadija ce qui s’est passé. qui ne se serait pas prosterné. …). Mohammed reçoit pendant 23 ans le Coran. Les musulmans attribuent deux miracles à Jésus que les chrétiens n’avaient pas donné : Il parlait étant bébé et la qualité de créer (exemple. Djins et anges (créatures de dieu  esprits de lumière).Deux savants en avaient déjà parlé sans tabou de cette problématique dans le Coran : Zarkast était un savant du 14ème siècle et Suyutt savant du 16ème siècle. Au Moyen Age : 1ère traduction en latin du Coran. ces deux derniers étaient rois et prophètes). Djins : êtres responsables pour l’Islam. Salomon . Satan porte le nom d’Iblis dans le Coran : c’est un ange qui aurait dit non à dieu. Ce dernier lui dit que c’est Namus (c’est un terme syriaque qui veut dire révélation de dieu). David. Abraham. Le pèlerinage à la Mecque d’aujourd’hui existait déjà à l’époque de l’idolâtrie païenne. Elle va demander à son cousin Waraqa. Le 3ème tiers : les écritures (pas reconnues par l’Islam). Namus serait descendu pour Mohammed et Moïse avant. musulmans. Le problème éternel : la succession et le pouvoir. Le 2ème tiers : les prophètes. L’Islam reconnaît les grands (Moïse. nons croyants. Nuances entre révélation et prophétie. . qui est venu réciter au prophète. Les arabes reconnaissent la Torah et un évangile (maintenant. ils parlent d’ancien et de nouveau testament). La Torah : 1/3 de l’ancien testament. Rassul = messager/envoyé. La foi dans l’Islam est une tranquillité dans le cœur. Gabriel est un ange de dieu. La Torah signifie loi. Nabi = celui qui informe de la part de dieu. de la terre qui crée un oiseau). Le polythéisme est inséparable du monothéisme. ils sont invisibles (il y a des croyants juifs.

De son vivant Mohammed n’a jamais parlé de la succession (les chiites diraient que non. Fatima est la fille de Mohammed. La Charia = la voie. Aucun texte coranique n’en parle. oui. l’esprit du Coran. (« J’ai laissé parmi vous des descendants. d’où la science du Coran. Le califat doit il être doté de pouvoirs politiques ? Pour les sunnites. Le terme imam a un sens très large. deux hadiths chiites : un sur l’écriture et un sur les descendants. Descendants Fatima et Ali (son mari). Pour les chiites. on ne se saurait pas disputé et l’histoire aurait été falsifiée. il y a des hadiths qui parlent de descendants. 4 docteurs sunnites plus des chiites. Une pause ou non dans un verset peut influencer le sens. Cours 4 . Et l’imam alors ? Cela pose un problème car il est sacré. La politique est elle sacrée ? Fait elle partie de la foi ? Pour les sunnites et chiites. Pour les musulmans en général. Chiisme Le prophète n’a pas parlé de succession. suivez les et vous ne serez pas égarés »). Tout être humain est contestable. Sourate 5 (testament du prophète) qui parle de la fin du Coran. L’Islam reconnaît l’Imam Ali Pour l’Islam. Car s’il en avait parlé. Mohammed aurait pris le bras d’Ali pour indiquer qu’il serait le successeur. le meilleur descendant est le meilleur musulman. non. c’est celui qui dirige la prière. la foi est entre le croyant et le seigneur. Il y a des hadiths contradictoires. Pour les chiites. Il y a des hadiths contradictoires. L’adultère  lapidation. qu’il en aurait parlé par la succession d’Ali). Les pays qui la pratiquent parlent de versets abrogés (mais où ça ??). Il y a la recherche et l’université. le successeur doit être de la même famille. Pour les chiites.

C’était un calife très fort. C’est le folklore qui rajoute des miracles. On parle de charisme du prophète. Il faut traiter l’Islam avec la civilisation judéo-chrétienne. et le 1er qui a formé l’armée. Khalid : un grand chef de l’armée du prophète. Hadija : femme de Mohammed. Abû Baka : un homme riche. Il faut faire attention aux valeurs des textes sacrés (pas de valeur historique). Pourquoi et comment un être humain a pu arriver à avoir une place aussi importante et aussi rapidement ? Réponse théologique : dieu a tout organisé. Momo n’était qu’un être humain. il y a 4 fois des reproches au prophète. C’était la vision du prophète. le prophète était un intermédiaire. un commerçant. Quand il se convertit. Ali : gendre et cousin de Mohammed. un sage. que ce dernier a choisi : Oumar : un homme grand et avant l’Islam. Réponse des historiens : il a le poids de l’individu. . Il était le vrai fondateur de l’état. l’Islam devient fort. un choix. 2 compagnons du prophète. Le prophète avait ses propres comportements humains qui ont permi la prophétie. Dans le Coran. son rôle.Mohammed. Les premiers califes Abu Bakr Oumar Khalid ‘Utman Mohammed exécute des fois ses propositions. de sa personnalité. Mohammed a son poids dans l’histoire de son message. sans ordre divin spécifique. car l’Islam dit compléter. le Coran le précise bien.

femme de Mohammed. mais ce n’est pas concevable. Mohammed aurait nommé Ali. A Médine. 1ère source le Coran 2ème source Al magazi (les expéditions) 3ème source Sira (géographie) 4ème source les hadiths (parles du prophète) Il faut faire attention avec les hadiths. il faut chercher la prophétie chez les akkadiens. avait un rôle religieux pendant sa vie et un rôle politique « après sa mort ». muslim et nasa’i. Pour les sunnites. Pour les chiites. La succession. Les compagnons n’ont jamais pensé à sa mort. Pendant les derniers jours du pèlerinage. le prophète est mort. Aicha. Il y a très souvent l’œil du préjugé. Certaines personnes mettent en doute certains hadiths. Le côté souvent absent est le côté comparatif. Ils ont cherché à interpréter des parties du Coran pour légitimer leurs propos.Cur’an : authentique car clos et fermé après la mort du prophète. Les sources de hadiths reconnus : buhari. Hadith de l’état de Mohammed quand il a eu la révélation par Oumar. C’est pour cela que la science des hadiths existe : mustalah. Mohammed étant prophète. les musulmans sont sous le choc. phéniciens. … dans le monde sémitique. Les hadiths apparaissent 150 ans après la mort du prophète. Les islamologues cherchent dans tous ces écrits. elle devint l’ennemi d’Ali. Certains disent que Mohammed voulait rassembler les arabes pour le commerce. 3 pôles qui attendaient la succession. Il aurait pris la main d’Ai pour montrer le successeur (« que dieu aime celui qui l’aime »). Dans un hadith. Oumar a dit : « il est pas mort. il est parti voir le seigneur ». Mohammed a jamais laissé de testament et n’aurait nommé personne. . Mohammed a reçu le dernier verset coranique. Le prophète vers la fin de sa vie ne parle pas de succession.

L’Islam n’exige aucune forme de politique. ‘ansar : les hommes de Médine. Le lendemain de la succession  Oumar. Fatima (femme d’Ali) était fâchée et n’a jamais accepté le califat d’Abû Bakr. Celui qui se retourne de l’Islam. de la poésie de l’Islam. Chercher Abû Bakr pour diriger la prière. alors qu’Oumar était contre.Sa’d Ibn ‘ubuda : chef de Médine Muhagirun : les émigrés. en Syrie et continue les conquêtes. Abû Bakr leur a déclaré la guerre. il ne faut pas le tuer (1er texte du Coran) car dieu s’occupera de lui enfer. On se pose donc la question de la légitimité du califat. Saqifa : conseil de succession  Abû Bakr. Khalid n’a pas était tué même s’il en avait été question car il avait tué un musulman. ‘utman a été assassiné. Des musulmans se sont retournés de l’Islam. Dans les hadiths on parle de tuer. Hilafa Halifa Il n’y a pas de Clergé dans l’Islam. ils ont refusé de payer la zakat à Abû Bakr. Ibn Khaldun : génie de l’Islam. Abbassides à Bagdad. Cours 5 . Chaque ville revendiquait son droit. Ali voulait pas perturber la communauté d’où son allégeance à Abû Bakr. Dans n’importe quelle forme de la politique il faut une justice dans la société. Abû Bakr envoit Khalid pour les tuer (la tribue). l’imam est celui dirige la prière. Les soldats sont revenus à Médine et ont raconté ce qui s’était passé. Ali était parti pour préparer l’enterrement de Mohammed. Le roi Malik a voulu se repentir mais Khalid l’a quand même tué et a pris sa femme (veuve donc) après 1 mois alors qu’il fallait attendre 4 mois. donc attention. Il revient qu’après 6 jours pour donner son allégeance à Abû Bakr. Il part en Irak. Le califat d’Abû Bakr continu. Poésie qui attaque Abû Bakr. Les djinns ont tué Sa’d Ibn ‘ubuda et ont laissé de la poésie.

Il faut chercher des prétextes. 4 imams de la loi musulmane (les docteurs). Beaucoup de juges musulmans comprennent que la loi est mise au service de l’homme. Année 13 de l’hégire (634)  Oumar nouveau successeur (facilement. Année de famine  Oumar dit qu’on ne peut pas couper la main du voleur car les gens ont faim. d’autres pensent qu’il faut modérer. Les musulmans disent qu’Abu Bakr était sanglant. Ni la Palestine ni l’Egypte n’ont résisté. On parle de ne pas boire et ne pas être saoul avant la prière (donc toléré à un autre moment). les grands parents prennent tout. il faut lui couper la main. Ali est reconnu en tant qu’imam même par les sunnites. l’alcool sont interdit par le Coran. Oumar a tranché en choisissant Abu Bakr comme successeur. Les arabes ont payé très cher avant de s’installer. On parle peu d’Ali. des preuves. Formellement interdit : les animaux morts. Il dirige la communauté et l’application de la loi. La ridda : musulman qui se détourne de l’Islam. Sourate 5 du Coran : le voleur. 2 chefs d’armée : Halid Ibn Alwalid (plus fort que le suivant) ‘Amr Ibn Al’as. Oumar a fait 2 choses importantes pour l’Islam : . Intervention d’Oumar dans la loi. Le vin. Les perses ont bien résisté. Il y a de bons côtés et de mauvais côtés dans l’alcool. Oumar les écoute en leur faveur. Abu Bakr meurt avant la conquête de la Palestine. L’imam est celui qui dirige la prière (même pour 5 minutes). le sang et le porc. mais les mauvais côtés étaient plus importants. Abu Bakr a voulu ramener les arabes à l’Islam et continuer les conquêtes : extrême nord est avec les perses et les byzantins (Syrie). En Syrie. Certains (sunnites) disent que le vin est source de toute catastrophe. Damas n’a pas beaucoup résisté. interdit donc. Abu Bakr mérite que l’on s’arrête sur lui car c’est le vrai fondateur de l’Islam. Le Coran vient confirmer la vision d’Oumar. Des enfants de pères défunts ne sont pas contents. il ne conteste pas. mais il y a une ambiguïté. L’imam suprême : calife ou gouverneur. Sourate 4 : ordre des femmes. Il a beaucoup fait pour l’Islam.Abu Bakr : prise de pouvoir pas très démocrate. sans concurrent). ils se sont bien défendus. Il y a plusieurs sens de l’imam. Un homme meurt avant ses enfants. Les imams chiites.

. Pays aux patriarches chrétiens. L’histoire dit que les égyptiens étaient presque indifférents (arabes à la place des byzantins). citadelle byzantine où les arabes ont pas eu de problème. ‘Amr Ibn Al’as appelle Oumar à Médine pour qu’il vienne. on partageait le butin. Ange  prophète  disciples. L’Egypte était faible (ils l’ont su grâce aux espions) une lettre a été envoyé à Oumar pour lui dire de continuer en Egypte. Sous Oumar : armée de Syrie à la Palestine. Une partie de la zakat pour séduire le cœur des non musulmans. Armée : Oumar a fait des enquêtes à Médine. Oumar a dit non. Médine et Jérusalem. 3 maisons sacrées : Ka’ba. Gibsu  copte  qibt Copte voulait dire égyptien au début (nationalité à l’origine). Pacte/serment donné par Oumar aux habitants de Jérusalem (maison de dieu). Conquête facile. Finalement la conquête de l’Egypte a continué (messager retardé exprès).ce qui vient de l’extérieur (butin. Les califes : . Chercher le texte coranique écrit. La Palestine se convertit aux musulmans. Création d’armée avec des salaires. mais qu’ils paient la dime pour l’armée. Gens qui méritent l’aumône. On gardait l’écrit et on utilisait l’oral. Le prophète recevait oralement le Coran. La bibliothèque d’Alexandrie a était brûlée avant les arabes (contrairement à ce que certains disent). la zakat. Ces derniers acceptent de donner la ville à condition de rencontrer le chef des croyants. Intervention claire d’Oumar. Rome voulait imposer son christianisme aux coptes. Oumar était trop prudent et voulait que son chef d’armée revienne. une fois tout les trois mois pour une semaine avec leurs femmes. Capitale de l’Egypte musulmane : ville Al fustat. …)  trésor public : Bayt al mal (maison de l’argent). ville ‘ahmim. Oumar a envoyé une lettre à ‘Amr Ibn Al’as pour lui dire de s’éloigner de la mer (les arabes n’étaient pas un peuple marin). Sourate 9 : le repentir. oppositions avec les romains. Les coptes luttaient contre les byzantins. Oumar a dit : vacances congés pour les hommes de l’armée. maintenant  « trésor public ». Plutard copte deviendra un terme religieux. Ecriture du Coran pour les non arabophones. Avant Oumar et le prophète.. Oumar retourne à Médine. Traces de la culture pharaonique. il n’y avait pas d’armée. Il s’agissait de ne pas toucher à leurs églises et foi. Après les batailles. Règle coranique directe qu’Oumar a interdit. Conquête de l’Egypte.création du registre des soldats : diwan al gund.

‘Utman sera assassiné par un musulman. « le livre » signifiait la Bible. 7 exemplaires du Coran (1 à Médine.1er Abu Bakr mort en 13 de l’année de l’hégire (634) 2ème Oumar mort en 23 de l’année de l’hégire (644) 3ème ‘Utman mort en 35 de l’année de l’hégire (656) Le nord africain est ouvert grâce à la conquête de l’Egypte. On leur retire leurs richesses. …). ‘Utman au pouvoir en l’an 23 de l’hégire (643) ‘Utman était du clan omeyyade. Ibn Haldun : fondateur de l’histoire. parle du déclin de l’Islam. Ibn Mugahid les 7 lectures Ibn Algazri les 10 lectures (+3) Plutard il y en aura 14. ‘Utman 3ème calife assassiné par des musulmans. il est assassiné par un musulman esclave (même si l’Islam a libéré les esclaves). Oumar arrive à la fin de sa vie. il propose le nom de 6 disciples dont son fils. Elle se plaignit auprès d’Oumar. ‘Utman omeyyade a commi une faute grave. 2 fois gendre du prophète. C’est plutard qu’ils le seront (imam Ali). On trouve facilement le successeur. Irak. ‘Utman explique au fondateur des omeyyades qu’on se plaint de leur famille. les autres en Syrie. . ‘Utman se met à la recherche des manuscrits Avant c’était plus de l’oral. …). Les points des consonnes sont très importants car ils peuvent changer le sens des mots Le Coran de ‘Utman sera l’unique. 1er temps ils ont été ignoré. Egypte. ce dernier a fait détruire la mosquée (il s’est permit de détruire une maison de dieu). an 35 de l’hégire (656). le Coran devint un livre pour la première fois. Apprentissage du Coran par cœur. mais on enseigner les 6 autres aussi (avec un guide joint). Ali est toujours là et laisse ‘utman à la succession du 3ème califat. C’était un grand commerçant avant l’Islam. expansions. Oumar a laissé un testament. ‘Utman continue les conquêtes. Les 1ers Coran n’étaient pas vocalisés. On parle d’exemplaires brûlés. Médine était la ville la plus riche de l’époque. Avant. L’Islam a réussit grâce à Mohammed bien sûr et ses disciples. 2ème temps plus actif mais parmi les plaignants il y a des amis du prophète. Il a nommé ses parents omeyyades qui n’étaient pas justes. Il ne reste qu’Ali. Traces dans les lectures coraniques. pas de concurrent. ‘Amr Ibn Al ‘as voulait établir une mosquée sur une terre en Egypte avec une hypothèque d’une terre d’une femme copte. Une véritable science des lectures. Les arabes deviennent des marins (constructions de bateaux. Imam Ali 4ème calife. Avec ‘utman.

Pour les kharijites. Tahkim = arbitrage. ses disciples le reproduisait par écrit (manuscrits). Le Coran ne parle pas. Mu’awiya gagne. on peut destituer un calife qui ne remplit pas ses devoirs. ‘ Abd Al Rahman. Importance de l’écriture donc. Lectures du Coran que l’on enseigne dans les mosquées et écoles musulmanes. Il pose une nouvelle règle dans l’Islam. Mort d’Ali  début des omeyyades. Ceux qui ont tué le calife venaient de plusieurs pays donc impossible. 7 façons de prononciations. Selon eux. à sa mort. Le gouverneur Mu’awiya était le calife de Damas sous le califat de Médine. ‘Utman envoit 6 exemplaires aux grandes villes. 4 ans de guerre pour Ali avec les autres chefs. le calife doit être très pieux. son fils arrivera au pouvoir. Il reste que 3 mois avant de démissionner. ni vocalisés (la Bible aussi). ou alors on peut lui faire dire tout ce que l’on veut. Yazid connu comme quelqu’un de pas très sérieux (plaisir et alcool). laisser juger (le Coran). Le Calife ‘Utman est assassiné par des musulmans. Chaque fois que le prophète recevait le Coran. Haraga ‘ala (sortir contre). Mu’awiya 41 (661) devient le calife à Damas. Il se fait assassiné et sa famille est prisonnière de guerre. Besoin de passer de l’oral à l’écrit car il y avait des différences de prononciations suivant les régions et les gens (qui prononçaient mal). Les discordes et guerres commencent. . Les kharijites  les sortants contre Ali. Les 1ers Coran n’étaient ni ponctués. Cours 6 Le prophète avait conscience de l’importance de l’écrit. Mu’awiya 2 (fils de Yazid) 3ème calife omeyyade. Ibn Malgan a tué l’iman Ali.Mu’awiya : le gouverneur de Damas (cousin et conseiller de ‘Utman) est pas d’accord car il doit d’abord venger la mort de l’ancien calife sinon il ne serait pas capable d’assumer le califat. Al Husayn (2ème fils d’Ali) se retrouve en Irak. Sous Yazid. Recherche des manuscrits pour écrire le Coran. assassinat du fils d’Ali : Al Husayn. Il se pose une nouvelle question : peut-on écarter un calife qui ne remplit pas ses devoirs ? Les kharijites sont les 1ers à se poser la question. Il a choisit son fils comme successeur avant sa mort : Yazid.

En Egypte. Il a proposé la ponctuation du Coran. Guerres des langues. Marwan Ibn Al Hakan gagne l’Egypte. de la rue. Al Haggag Ibn Youssuf. L’Egypte est une étape importante. il y a eu arabisation). Autres califes : en 86 (705) puis en 96 (715). ‘Abd Al Malik a créé la poste chez les arabes et il a arabisé l’administration (avant on laissait avec les dialectes mais quand l’Islam devint fort. on utilisé la monnaie byzantine. La langue vaincue (morte) laisse ses traces dans la langue vainqueur. On l’appelle le calife juste : Al ‘Adil. Abd Al Rahman  conquête de l’Espagne andalouse. il meurt à Damas. chef d’armé. 16 califes omeyyades en Espagne. il l’a unifié. Calife bien guidé. Né à Médine. Il a frappé la 1ère monnaie arabe en or (dinar). Ibn Marwan. on arrive au stade de l’empire. . Il a passé son enfance en Egypte. ‘Abd Al Malik. 5ème marwanide : ‘Umar Ibn ‘Abd Al ‘Aziz. Omeyyade en Espagne andalouse. Echanges dans les pays conquis. Cousin d’Abu Sufian  Marwan. il aidait les pauvres. né en 26 et meurt en 86 (705). Charles Martel et Abd Al Rahman. Mus’ ab. Il bat aussi les kharijites (zubaydites) mais ils existent toujours. C’est le grand réservoir de Rome avant l’Islam et de l’Islam après. on retrouve des traces de la langue copte (elles diminuent au fur et à mesure du temps). Il a tué aussi Ibn Al ‘As’at (kharijite). et se sentait proche du soufisme. En grande partie. Sous ‘Abd Al Malik. Il n’aimait pas le luxe. 8ème calife omeyyade. Avant les arabes. Marwan Ibn Al Hakan (calife omeyyade mais 1er du clan marwanide) né la 2ème année de l’hégire à Médine. l’Egypte permet d’avoir l’Afrique. Extermination de l’opposition (neveu d’Aicha). Traces des dialectes anté islamique continuent avec l’Islam. ‘Abd Al Malik : langue et administration arabe. jusqu’ai 14ème siècle. Hicham père de Abd Al Rahman. Marwan Ibn Al Hakan meurt avec la peste. il y avait des dialectes. mort en 65 (623-685). Il a battu Ibn Alzubayr enfants  Abdullah. Droit musulman  droits des humains.Marwanides et sufyanides. L’arabe n’était pas une langue unique de la péninsule arabique. 99 (717) 2 ans sur son califat. les pays conquis et arabisé ont une grande place dans le droit musulman. Il a participé à la défense de ‘Utman ainsi que dans la guerre du chameau : Aicha et imam Ali (aux côtés d’Aicha et donc contre Ali comme tous les omeyyades). Mais il a été empoisonné par sa propre famille (omeyyade).

pas violents. Il y avait un racisme omeyyade. Fin tragique des omeyyades. Mouvement annexe Al Mawali. Les omeyyades ont réussi à établir une règle  héritage. Ils ont réussi à enraciné une idée (qui existait pas avant) l’obéissance inconditionnée.C. Jusqu’à l’année 132 de l’hégire (750 avant J. son frère ou son cousin. Principe dynastique dans l’Islam. . …). Mouvement de plus en plus violent. 69-79 : date de création de son royaume. Ibn Hanafiya meurt. Arrivée des abbassides au pouvoir. ils vont vivre en Afrique du nord (Tunisie. Opposition abbasside : Al ‘ ab basiyyun. 2 courants à la fin des omeyyades : . Les mawalis très influencés par leur religion anté-islamique. Celui qui a le testament Wali Al ‘Artr. qui s’est intégré (esclaves affranchis) dans le mouvement d’Al Muhtar. Les descendants d’Al’ablis devaient prendre le pouvoir. Les perses n’étaient jamais à l’aise avec le pouvoir arabe (encore plus avec les omeyyades  racisme arabe). Ils travaillaient discrètement pour la suite du pouvoir. Lutte implicite arabe et persane.Al Muhtar (disciple chiite) il était plus violent. On ne peut pas nommer le fils d’une concubine non arabe (certain racisme arabe chez les omeyyades). Opposition souvent chiite. Opposition : séparatiste qui crée son royaume vers l’Iran/Afghanistan : Qatary Ibn Al Fuga’a. On proposait un autre nom à l’époque : Al Hasimiyya (un arrière grand-père de Mohammed et Ali). . Firaq Al si’a les sectes chiites. Al’ablis et Al Hasimiyya étaient chiites. Cours 7 Abd Rahman dernier calife omeyyade.Nouvelle règle : 1ère fois pour un testament écrit signé avec 2 témoins au lieu d’aller à la mosquée et de montrer le successeur. Les omeyyades à Damas puis en Espagne (avec 16 califes en Espagne). Il travaillait pour le 3ème fils de l’imam Ali. Maslama.Fatimides (Fatima fille du prophète)  façon modérée.) 1er calife abbasside. Al’ablis oncle du prophète direct et d’Ali. Al nawbahti. Le calife peut nommer son fils. Egypte.

dit le bien guidé . 2 chefs d’armées qui travaillaient pour les chiites abbassides implicitement. Abu Ga’far (Jafar) Al Mansur : 2ème calife abbasside. Abu ‘abbas Al saffah reste que 3-4 ans car il était âgé. Le chef d’armée qui a amené les abbassides au pouvoir a été tué. Après Al Mansur. A la mort d’Al Rasid. Bagdad ville traditionnelle des cultures. . L’extase et l’ivresse chez les soufis. Abu Muslim a gagné. Al Rasid 170 (786) à 193 (809). 37 califes abbassides. Al Nazzam  soufi. Il mit la base d’un système administratif. l’armée avance et gagne Kuffa. Il avait deux fils : Al ‘amin (mère arabe) et Al Ma’mun (mère persane). empire à l’apogée.Evènements militaires. Al ‘amin vint à la suite 193 (809). Abu Nuwas  poète abbasside qui aimait le vin et les plaisirs. Imam Ibrahim a été tué en 130 par les omeyyades.Harun Al Rasid arriva au pouvoir en 170 de l’année de l’hégire (786). 132 de l’année de l’hégire (749) armée chiite dirigée par Abu Muslim (Al Hurasan ville persane). Il est le fondateur de Bagdad (dite aussi ville/médina d’Al Mansur. Révoltes : maladie de l’état. Autre contemporain : Abu Salama Al Hallal. il était contemporain à Charlemagne. . Al saffah  l’assassin. dit le bon guide .  Assassinat d’Abu Muslim. il n’a plus de conquêtes mais des problèmes liés à des frontières qui reculent.Al Mehdi arriva au pouvoir en 158 de l’année de l’hégire (775). . Il a traversé l’Euphrate et arrive à 700 kms d’Al Kuffa. En 132 (749) Abu ‘abbas 1er calife abbasside. Descendant du prophète Abu ‘abbas prend le titre de calife.Al Hadi arriva au pouvoir en 169 de l’année de l’hégire (785). Islam au sommet. Dès qu’il arrive au pouvoir. Les chiites cherchent son frère –> Abu ‘abbas Al saffah. la violence commence. il lui a offert la 1ère horloge. . frontières stables. ou ville Garfar ou ville de la paix/asalama).

Islam compatible avec le pouvoir laïc comme au temps des califes. Al Ma’num encourage la science. On a traduit les sciences grecques puis les sciences humaines. le 1er philosophe arabe : Al Kindi. Hunayn Ibn Ismaq : plus grande dynastie de traducteurs. ancien testament. araméen.Al Ma’num 198(813). Après ce siècle. La loi est souvent l’ennemi de la philosophie. Avicenne (Ibn Sina). 2ème philosophe arabo musulman : Al Farab. Il demanda des livres et non la dîme. langue biblique. Traduction très forte et sérieuse. de lecteur et d’analyse. 1 siècle de traduction. . Les mutazilites ont fais mal aux savants non mutazilites. Il bâtit Dar Al Hikma (maison de la sagesse). Le Coran est il récent ou éternel ? Comme dieu ? Question philosophique difficile. il a embrassé la philosophie des Mutazila (école Mutazilite). arabe  langue de l’empire/culture/état et langue grecque). Les moines chrétiens arabisés étaient les traducteurs (syriaque. Mais pas de traduction de la politique des grecs. Aristote: base de toute philosophie.

un roi mésopotamien a mentionné dans ces écrits le nom de Bagdad.C. enfants. Les mongols arrivent en 656 (1254 J. Il y a d’autres nom s : ville d’Abu Jafar ou ville d’Al Mansour ou ville des califes. Population qui augmente de plus en plus  pression sur la côte est.) ce n’est plus qu’une capitale provinciale. Ville établie à la fin du 2ème siècle de l’hégire (8ème siècle ère chrétienne) sur les 2 côtes du Tigre.. un deuxième mur de 56 m et un mur fondamental de 30 m. 656 (1258 J.C.. Le nom de Bagdad est d’origine étrangère. Abu Nuwas poète qui aimait parler des plaisirs : vins.).C. Bagdad en perse : donné par dieu / don de dieu. musées. Les historiens arabes : Ibn Rusta et Al Madisi disent que son nom est d’origine persane. Noms trouvés chez Rusta et Madisi. Les perses ont pris ce mot au 8ème siècle avant J.Cours 8 Bagdad capitale de l’Islam. D’autres disent que Bagdad est d’origine araméenne (langue sémitique sœur à l’arabe) et le sens : langue des moutons. Le lieu devient araméen à l’époque Tiglat III Pilasser 745 à 727 avant J. Ville avant même l’Islam. Abu Ga’far (Jafar) Al Mansur l’a appelé ville de la paix. Pas de recensement.C. un mur de 9 m d’hauteur. Il n’a pas de tabou. Guerre civile entre les deux frères. Fossé de 40 m autour de la ville. medina al salama.) autre élargissement. Devient capitale des ottomans  capitale de l’Irak. Un autre a dit : le marché des vaches. il y a plusieurs conflits. Al imsi’tadid a ajouté encore de la place autour de la mosquée pour accueillir les musulmans. La mosquée bâtie par Abu Jafar a été détruite par Al Rasid (Al Rachid) pour la rebâtir. Sur la côte du Tigre. leurs livrer leurs diplômes. Destruction totale (livres. Ville du califat abbasside jusqu’à sa chute. Certains (les juifs notamment) ont mélangé le nom de Bagdad et de Babylone. Abu Ga’far (Jafar) Al Mansur 2ème calife abbasside a cherché un lieu avec un air pur. …). Bagdad est assiégée pendant 4 mois.C. Fin des abbassides. Bag et dad. 1800 avant J. . 18 millions de dinars (à l’époque) pour la construction. femmes. La mosquée a été élargie. Bag signifie dieu. Grandeur de la mosquée de Bagdad.C. . …). 280 (863 J. Raison stratégique (commerce. 157 Al Rusafa quartier militaire. Médecin Sinan Ibn Tabit a été nommé pour examiner les médecins. mais quelques chiffres (exagérés) : 300 000 mosquées et 600 000 hammams. ainsi 860 médecins ont été admis dans les hôpitaux de Bagdad. Depuis cette lutte entre ces 2 frères.

Les califes fatimides faisaient remonter leur califat à Ali et Fatima. Il arriva en 293 (909 J. Missionnaires : Ibn Hawsab Mansur Yemen. Dynastie fatimide commence en 297 pour finir en 567 (909 à 1171 J. Dynastie qui tire son nom de Fatima. ‘Ubaydu llah vivait à Satamiyya en Syrie (il se cachait des abbassides).C. Actions contre l’Egypte ratées mais il ne laisse pas tomber.). le fondateur était ‘Ubaydu llah Al Mahdi 297 à 322 (909 à 934 J. Islam du Maghreb. Al Mu’izz. Les autres califes par ordre chronologique : Al Qa’im.).Les fatimides. Base chiite. ‘Ubaydu llah pouvait aller au Yémen. Al Mahdi a établit une capitale : Al Mahdiyya 308 (920 J.C. Les fatimides étaient contre les sunnites en Espagne et les malakites au Maghreb. Abu ‘Abd llah Al Si’t a détruit la puissance des aglabides (titres des califes) en Tunisie. Le 4ème calife était le fondateur de l’Egypte. Ambiguïté de leurs origines.C. Ibadites. Ce sont les ennemis des fatimides qui ont donnaient les origines fatimides. La mère de l’imam Ali s’appelait Fatima (autre raison de l’origine). Goldziher. 280 (893 J. ‘Ubaydu llah se prononça Al Mahdi. dynasite en Afrique du nord (Tunisie). Les fatimides étaient déjà la sous les abbassides et connu sous les ismaéliens. La période fatimide commence. Fondation de l’état fatimide. car ils sont restés cachés longtemps (obscurité de leur généalogie encore aujourd’hui).) révolte qui chassa les idrisides de Fès. le plus grand missionnaire des fatimides avant l’apparition de l’état. Fatima fille du prophète et femme d’Ali. Il se peut qu’une autre Fatima (fils d’Hossein tué à Kabala). . Avant cela. Les fatimides remontaient leurs origines à Ismaël fils de Jafar.).). La Sicile devient fatimide aussi (gouverneur). 2 grandes tribues au Maghreb : Zanata et Sinhaga (Sinhaja) Kutama était compris dans Sinhaga. Mahdi attendu  hadith. d’origine autrichienne. Le berbère Masala Ibn Itabus 299 (911 J.C. 14 califes fatimides. Al Mansur. ‘Ubaydu llah a décidé de quitter la Syrie pour éviter d’être attrapé par les abbassides ou pour éviter d’être tué par les ismaéliens (complots entre eux). Il en a informé son maître (‘Ubaydu llah) qui arriva en 297 (janvier 910 J. 2 dynasties au Maroc (et Algérie car c’était pas les mêmes frontières qu’aujourd’hui).) gagna la capitale des aglabides : Raqqada.C. un des plus grands islamologues sur les chiites. Harigites (kharigites) qui ont tué l’iman Ali. alaouides) d’origine orientale. Omeyyades en Espagne. Rustamides et Idrisides (alides.C. Malik  malikite (un des 4 docteurs de l’Islam sunnite).C.). Abu ‘Abd llah Al Si’t était un missionnaire pour ‘Ubaydu llah au Maghreb pour préparer son arriver.

). La culture pharaonique resta toujours très forte.C. Les croisades commencent. il est la façade générale de l’Islam. Ils sont sunnites et de doctrine Hanfite. Gawhar. signe de décadence  destruction d’une église. Révolte bédouine  Nagd Banu Hilal en 517 de l’hégire (1123 J. le brillant (Azhar).C.Les babyloniens étaient toujours là. un pharaon venait même d’Algérie). Droit musulman chiite. il y a aussi des restes des abbassides de Bagdad. Gwha (Jwaha) arriva à la capitale de l’Egypte (le Caire) le 12 saaban (chaaban.Calife. Les saldjuqides 5-6ème siècle de l’hégire (11-12ème siècle J. 2 puissances complètement séparés : . Ils ont commencé d’abord d’une manière indirecte (vassaux autour de l’empire avant). Pour la 1ère fois dans l’Islam. Ils essayaient d’avancer vers l’orient.). judaïsme et christianisme égyptiens. Al Hossein fait un pacte avec Roger II pour préparer l’arrivée des normands en Sicile. Noyau du grand empire. … . Al ‘Aziz fils d’Al Mu’izz.Sultan. Il fallait neutraliser les carmates avant (qui étaient très violents) pour aller à Damas. La Syrie et la Palestine ne sont pas restées longtemps aux mains des fatimides. HS : les pharaons venaient d’Afrique (Tchad. pas une grande bataille. à Khwarazm et à l’Anatolie.C. Révoltes contre les fatimides. A Fargana. il a le vrai pouvoir militaire. Al Mu’izz Ibn Badis africain du nord de 406 à 454 de l’hégire (1016 à 1026 J. On parlait d’Islam égyptienne.).) envahit Damas en Syrie. Dynastie saldjuqide de Saldjuq (k). Il coupe complètement l’Afrique du nord avec le Caire  révolte. « mois ») = le 10 juillet 969. 2ème calife fatimide égyptien en 368 de l’hégire (978 J. Introduction du chiisme aux égyptiens. Capitale le Caire établie. Les fatimides ont été chassé après de Sicile. . Al Mu’izz fondateur du Caire. Cours 9 Fin dynastie omeyyades d’Espagne  montée des fatimides. Mosquée.C. Date FR plus sûre. Sicile indépendante. Déclin du monde musulman. il a le pouvoir spirituel (religieux) mais aucun pouvoir militaire ou politique (pas de réel pouvoir donc). Région Qirman jusqu’au 12ème siècle. politique. Les fatimides sont arrivés au Caire.

écrivains. Les sunnites commençaient à massacrer les mutazilites. les turquisations en Asie mineure sont sujets à discussion aujourd’hui. Domination politique et militaire des princes turcs de Mengul à Alger (4 siècles). pouvoir militaire. Force dynamique de l’orient Khwaraz sah. Rum jusqu’au début du 14ème siècle. Pouvoir saldjuqide (Toghril Beg)  pouvoir civil qui a rien avoir avec le pouvoir religieux. Alors les turcs saldjuqides sont venus aider les abbassides (car c’étaient des missionnaires). alors que le persan est toujours là. Culture persane des saldjuqides très forte. La menace des abbassides venait des fatimides (ismaéliens) surtout. Pas objectif et scientifique. Détails du rôle des saldjuqides. avant ils étaient missionnaires. Les historiens disent que les turcs saldjuqides n’avaient pas de grande civilisation avant l’Islam (en Anatolie). Mais ils avaient un rôle essentiel dans l’Islam. seul le Maroc a échappé à cette influence turque. Coexistence de 2 dynasties saldjuqide et Khwaraz sah. Les saldjuqides sont venus sauver les abbassides des buyides chiites (pression sur les abbassides des buyides). La langue perse  langue de civilisation. fondateur de la dynastie mongole. . 4 siècles de règnes des saldjuqides qui ont rien donné à l’Islam selon certains historiens (seulement pouvoir politique et militaire). Le califat qui chercha l’appui de Toghril Beg.En Syrie fin 12ème siècle. Les saljuqides voulaient remplacer le pouvoir chiite en Iran. Les turcs ont essayé de convertir les arabes à la langue turque. Les tribues persanes et turques ont commencé à se mélanger jusqu’à aujourd’hui. Longue période de lutte contre les croisés. Al Qa’im a applaudi l’apparition d’un certain Toghril Beg. Pas de grands noms d’auteurs turcs (philosophes. Les chiites n’ont pas eu de vrais états forts en orient. Après la mort de Toghril Beg  2 fils. Pendant un demi siècle saldjuqide. force unique l’Islam qui s’installa. Califats abbassides profitaient en crédits dans les pays. Ils ont gardé le monde musulman car ils étaient des militaires qui gardaient les frontières. Gaznawi et Daylamie qui étaient chiites au nord ouest de la Perse. …). Consolidation de l’Islam sunnite. L’arabe perd de son poids. les sultans saldjuqides osaient enlever les califes. Saldjuqides en défense. Les turcomans avançaient à côté du nord de la Perse vers l’Anatolie. roi perse chiite. Vers la fin. Ils sont arrivés à la scène de l’Islam quelques dizaines d’années après l’arrivée des abbassides. Les croisades ont commencé et le monde musulman s’est déchiré. Les saldjuqides ont pris le pouvoir petit à petit de la communauté. L’état fatimide au Caire voulait devancer Bagdad. Ils ont profité de la civilisation persane. dont un des deux suit le chemin du père mais il n’a pas réussi.

Concurrence scientifique entre Bagdad et Cordoue.) à Qirmam et en Syrie jusqu’au 6ème siècle (12ème siècle J. cela pouvait arrêter la progression chiite. que ces 4 siècles étaient productifs pour la science ou silence. un des derniers abbasside à quitter sous la pression des buyides. nommés pour défendre le califat de Bagdad abbasside en face des chiites. …). appelle les soldats saldjuqides et applaudit l’arrivée de Tugril Beg (Toghril Beg). Il se contente du titre d’émir (prince). Les mongols arrivent et rasent tout (livres brûlés. Hwarazm (Kharazm.). au nord de l’Iran). Il a établit un émirat musulman en Espagne (à Cordoue). Dynastie saldjuqide d’origine turque. scientifiquement. nord de la Syrie. . Ils n’oublient pas que le pouvoir doit revenir aux chiites. Les historiens occidentaux disent que ces 4 siècles ont servis à rien. Importance historique de cette dynastie.C. Mais la plus grande menace des abbassides venait du califat fatimide chiite en Afrique du nord (Tunisie). Les saldjuqides existaient (avant la dynastie) dans : l’ouest asiatique : Fargana (route de la soie). Hwarazm sah. Les saldjuqides. Banu Bouwayh  Buyides chiites (contre les abbassides). On mélange 2 choses dans le chiisme : la doctrine et l’amour des descendants du prophète. Salagiqa salguqiyyun  saldjouqides (version française). concurrence pour dépasser Bagdad (culturellement avec des bibliothèques.) et aussi à Rum (en Anatolie) jusqu’à la fin du 8ème siècle (14me siècle J. sous développement. Barmak. Mais on voit dès le début leur intention cachée pour la dynastie.C. militaires d’origine turque. Les ottomans étaient la continuité des saldjuqides.Cours 10 Abd Rahman prince Omeyyade qui a fuit de l’Orient vers l’Afrique. Califat fatimide capitale du Caire. et quelque part en Syrie. On l’appelait aussi le faucon de Kourahiche. Il laissait les autres l’appeler calife abbasside (alors que c’était ses ennemis). Les historiens ne sont pas d’accord entre eux. jusqu’en Anatolie. C’est dans ce contexte que les saldjuqides étaient là. Dynastie saljuqide arrivée au sommet au 5-6ème siècle de l’Hégire (10-11ème J. Scène du monde musulman quelques dizaines d’années où on voit la faiblesse du roi abbasside. Guerre entre les sunnites et les chiites à Bagdad.). Les saldjuqides et les ottomans ont empêché la progression chiite dans le Moyen Orient et en Anatolie. …). Les saldjuqides étaient là pour sauver les abbassides des buyides. splendeur.C. Ils vont rester jusqu’à la fin du 6ème siècle de l’Hégire (12ème siècle J. Calife Al Qa’im. Avant la chute des omeyyades et des fatimides.C. Installations des saldjuqides dans les régions persanes au départ et quelqu’uns en Irak.

car tout était aux mains du Sultan (guerre et paix). les terres revenaient aux soldats. Mais ils essayaient d’adopter les systèmes administratifs des arabes et des perses. Les saldjuqides étaient d’origine nomade. Quand les saldjuqides se déclarèrent Sultans. . seulement par l’administration. une façade. On a cherché à convertir les arabes à d’autres langues. mais ce n’était pas possible car le texte religieux qu’est le Coran est en arabe. Peuples asiatiques. . Le calife est un titre vide de toute puissance. Le mot a été déformé. début d’un mouvement de l’Asie centrale. On parle plus du Jihad expansionniste (élargissement de l’Islam) sous les saldjuqides / ottomans. 2 puissances parallèle à l’intérieur de l’Islam : Calife et Sultan. Les peuples turcs se mélangeaient avec les populations arabes et perses. et Tugara’i (poète). Les militaires possédaient la terre. car c’était le Sultan. Eléments des peuples turcomans. Les saldjuqides arrivant au monde musulman. Les perses ont bien servi à l’arabe (ils sont considérés comme les meilleurs grammairiens). Beaucoup de cultures. évolution linguistique. Ils adoptèrent plus les systèmes arabe et perse. Ils ont pas permis de se laisser arabiser ou persaniser. Nord du pays. là où les saldjuqides avancent. 1 certain féodalisme de terre. Les langues arabe. Ils ont profité du système administratif arabe et perse. Le Calife est un iman spirituel religieux. perses qui continuaient invasion vers l’Anatolie. langues et ethnies qui se sont mélangées pour former l’Islam de cette époque. Résultat linguistique produits de plusieurs dialectes. 1er sens jusqu’à aujourd’hui. Mouvement très fort de confusion / mélange ethnies et cultures. Les arabes s’occupaient de la politique et la poésie.Pour la 1ère fois. système pas connu en Afrique. Le Sultan a le pouvoir politique et militaire. persan et le turc commencent à dialoguer. 3 noms important pendant la période des saldjuqides : Kuduri. Progression vers l’Orient. Jihad  guerre défensive. Nizam al mulk (a établit une université à Bagdad). Ils étaient un peuple nomade (ignorant : ni lire ni écrire). mais ce système économique et agricole commençait à toucher ces pays sauf le Maroc. La langue arabe commence à reculer surtout avec les turcs. Le Calife n’a pas à décider pour le grand public. Laïcité ? Séparation des pouvoirs. Les saldjuqides venaient pour une consolidation du pouvoir sunnite. et laissaient l’administration aux peuples indigènes.

Les turcs ont profité de l’administration perse et arabe.). derrière les 2 grands sultans  grande influence à tel point qu’un historien bagdadien d’époque Ibn Al ‘atir appelle : « l’état nizamide ».C.) Aleb aysalam. Arménie 456 H. Toghril Beg fondateur ( et fils de Michael). chez les abbassides c’est l’inverse.C. Il a pas de descendance (Toghril Beg ) mais après : Aleb aysalam qui a gouverné 455 à 465 H (1063 à 1073 J. Le christianisme et le judaïsme arabe sont différents de leurs modèles traditionnels. Les historiens turcs ne reconnaissent pas ça. harcèle la frontière de Byzance. Toghril Beg réussit et le calife de Bagdad le récompense. Mohammed a été très mal reçu par les perses et les byzantins. Siyasat nameh. On a trouvé des temples égyptiens en Palestine. Toghril Beg appelé pour sauver le califat abbasside sunnite à Bagdad contre les buyides chiites. Conquête : Georgie. fille du sultan Malik Sah. Egypte. Les saldjuqides : clan Oghuz ou Tuquz. Romain diogène bysantin 463 H (1071 J. 2 sultans qui ont dominé l’Asie mineure.C. Cours 11 Position des historiens occidentaux sur les saldjuqides et ottomans : les turcs contrairement aux arabes et aux perses n’ont pas apportés grands choses (appauvris les capitales même). A la mort de Malik Sah 485 H (1092 J. Sa veuve : Terken Hatun.Les turcs saldjuqides et ottomans ont vidé les capitales de l’Islam de leurs savants pour les replanter en Turquie. puis son fils Malik Sah (chah) qui a gouverné 20 ans 465 à 485 H (1073 à 1092).  fin des jours paisibles des saldjuqides. Son fils de 4 ans au trône du sultan (Mahmut). mariée avec le fils. Pendant ce temps : grand vizir Nizam al mulk. La Syrie avec l’Egypte ont formé l’Orient. Sihna avait un officier esclave.). Mais les perses sont vite rentrés dans le cœur de l’Islam et ont beaucoup fait. racisme des perses sur les arabes. Le christianisme arabe existait avant l’Islam. mais ce n’était pas possible étant donné que le livre saint des musulmans était en arabe. Les turcs voulaient rendre les arabes turcophones. Chez les omeyyades. ils commencent à décliner. Isis base du christianisme (trinité) pour certains historiens. 2 demi frères plus grands que ce petit fils de 4 ans (mais fils toujours de Malik Sah) : Berk Yaruq et Muhammad Taras  ils étaient pas . Gaznawides : dynastie musulmane persane.

Il a formé une armée avec sa propre tribue. financement des écoles : . 4 écoles : Ecole juridique qui règne Hambalite. début 7ème siècle H (13ème siècle J.C. Moutazilites écrasés par les sunnites. les francs déjà en Syrie. Influence sur la population musulmane. presque finit. on les appelait plutôt rois. Al gazali orthodoxe sunnite. Les sultans ont encouragé le savoir. de Sayyed murtada razi. Vizir. Diminution de l’empire saldjuqide. ‘awa. Muhammad devient sultan à Bagad de 498 à 511 H (1105 à 1118 J. grande force religieuse. Pouvoir au petit car veuve très forte. on les entend en 640 H (1242 J.).C.C. Epoque saldjuqide : livre kitab al naqd. Autre livre Tabsirat ‘al ‘awanu. 2 côtés : Perse/Irak et Anatolie de l’autre côté. … Les mongols approchent (Anatolie).). .). Mais il ne dure pas longtemps. Enseignement : beaucoup d’écoles. Qazwin. 2 ouvres 2 auteurs : communauté chiite.maison du savoir 9ème et 10ème siècle à Bagdad (Dar al ‘ilm). Grand militaire égyptien Al zahir Baybas :  bataille victorieuse contre les mongols à en galut (jalut) entre la Syrie et l’Irak. Mahmut grandit et reveut le pouvoir. Il laisse son frère Sanjar avec comme titre de vice roi. fatimides. Ils ont réussi à écarter le petit plutard mais problème entre eux. Il a complètement éliminé les ashashines (les assassins) 501 H (1108 J. 2 courants qui ont bien avancé à Bagdad avec Al gazali.C. mosquées.). Chiisme pas complètement disparu. carmâtes. « livre de la critique » d’Al qazwini a’razi milieu 6ème siècle H (11ème siècle J.C. Là où les chiites ont été vaincu.Al madrada al ‘al safi’iyya financé par Nizam al mulk. . Sultans locaux pas très forts. Problèmes de partout. Ecole hanafite la plus ouverte. Il y a plus de pouvoir de calife ni de sultanat à Bagdad. Les plus traditionalistes gagnent les saldjuqides. 2 courants de l’Islam sunnite sous les saldjuqides : as’a’ites et maturidites. Puis Toghril 2 526 à 529 H (1132 à 1134). Période saldjuqide. . Puis Mas’ud 529 à 547 H (1134 à 1152). Qumm.Al maqdisi.  Science de religion. 1er mongol Gayyat aldink Kay Husraw de 1237 à 1246 J.contents que le petit ai le pouvoir. (Syrie musulmane et Syrie des francs).C. ainsi que quelques arméniens et grecs. Mort de Mas’ud. Kasan. Mort de Muhammad  Sanjar vice roi.). le sultanat saldjuqide tombe. Chiisme encore dans ces villes : Rayy.

les égyptiens ont eu peur de l’avancée des croisés. ils ne connaissent pas de frontières entre les religions (grande place du christianisme).Soufisme.C. Les disciples croient forts en leurs imams. Confrérie avec un maître spirituel. Période de faiblesse  le peuple s’adresse au soufisme populaire. Ils sont d’origine kurde. Ayyub chef d’armée.) : on fait un effort pour incorporer une forme.C. Quand les saddadides ont perdu leur pouvoir. …). Irak. Dialogues extraordinaires entre Islam et christianisme.C. ils doivent travailler ensemble. disciples partout. Déveriches connus à l’époque saldjuqide. Ayyub commandant avec son frère Geriko de toutes les armées de la région. Les autres musulmans ont peur du soufisme. Ayyub reconnut par un certain Zangi. Chute de Bagdad  écoles confréries partout. Ayyub (ides). Abu al Qasim ‘al qu sayri mort en 465 H (1072 J. Il a prédit la grandeur de Toghril Beg avant son arrivée à Bagdad. mort de Ibn Maqin. princes et seigneurs kurdes tués par les saldjuqides. A Hu’asein.C. Abullah Ansari mort en 481 H (1089 J.C. Ivresse / extase dans le soufisme comparé à l’ivresse du vin. Dynastie de Saladin. beaucoup voyagé en Asie centrale (Turquie. Damas. grande place à l’époque saldjuqide. Ayyoubides nés au sein des saldjuqides. écoles soufies. Petit à petit. dynastie kurde sous règne saldjuqides. dialogues pacifiques et intelligents. Ayyub défend les frontières contre les croisés (francs en Syrie). Vizir en Egypte appelle Ayyub qui appelle son fils et son frère (Geriko) pour l’Egypte et Syrie. Père de Saladin.).abt Hayr 1048 J. Sultans saldjuqides  disciples soufies. Le soufisme était populaire. Maître cheikh Abu said b. 1240 J. Dynastie partagée : Egypte. . Né dans un village Adjanaqan (pas loin de l’Arménie) d’une tribue kurde : saddadides. Soufisme populaire : soufisme pacifique. Anatolie a tiré le grand maître. figure de l’Islam sunnite. Ibn sadi Ibn Marwan.C. Yémen. … Dynastie de 1174 à 1249 J.) avec Al gazali 505 H (1111 J.

sa mère est morte quand il avait 6 ans. Un prêtre leur annonce la prophétie. pure. Pendant la nuit de la valeur et non du destin (mauvaise traduction) Dieu s’adressa à Mohamed à travers un intermédiaire : l’ange Gabriel. le prêtre chrétien a donc dit que Mohamed était le prophète. Elle était séduite par la beauté et l’intelligence de Mohamed. Mohamed est né orphelin de père. . Beaucoup de contradictions et d’oppositions chez les savants de l’Islam. dans les caravanes de Hadija  la 1ère femme de l’Islam. Que faisait il dans cette grotte ? Plusieurs thèses : religion hanafite.Cours 12 Le pèlerinage à la Mecque (1 des pilier de l’Islam) existait avant même l’Islam chez les arabes. c’est Mohamed qu’il désigne car le prêtre voit le sceau de la prophétie (Hatam). Il travaille chez les autres. puis il commença à se retirer dans une grotte de la colline Hiras. Un clan est une partie d’une tribue. Les musulmans interprètent quelques passages de cet évangile comme l’image du prophète (l’Eglise dit que non). Evangile Barnabé (fils du prophète en araméen). Bahira. riche et cultivée. Abu Taleb demande si Hadija peut prendre Mohamed. (Hadiga ben Huwaylid). Il se trouve chez son oncle Abu Taleb qui était pauvre. avec des arrêts chez des prêtres chrétiens pour se restaurer et se repose. un prophète qui est déjà né et après des recherches. Le sceau des prophètes indique que Mohamed est le dernier. Autre interprétation ? La Bible et l’Ancien Testament : à chaque fois un prophète sémite dit qu’il est le dernier. Il prévient que les rabbins et les prêtres peuvent le tuer (car pour eux il devait être juif ou chrétien). Mohamed viva chez Hadija. Elle voulait se marier avec lui et demanda à Abu Taleb qui accepta. Hadija avait 40 ans quand Mohamed en avait 25. Il se retira pendant un mois (celui du ramadan). mais Mohamed ne savait pas lire. C’était un moine syriaque donc il ne pouvait pas avoir donné le Coran qui était en arabe (réponse à l’accusation que Bahira aurait donné le Coran  manuscrit trouvé et donc falsifié). Cet ange Gabriel s’adresse à Mohamed et lui demanda de lire. Hadija était une femme d’affaire. Les caravanes passaient dans les couvents. Les judéo chrétiens attendaient un prophète mais ne reconnaissaient pas Mohamed. ses caravanes vont à Jérusalem et en Syrie. Elle avait un rôle dans le message du prophète. Aucun miracle attribué à Mohamed. celle d’Abraham.

Mohamed retourna voir Hadija. . ce n’est pas un livre d’histoire ni de politique.abrogation (problématique). Révélation pendant 23 ans récitation pendant 23 ans.sens et parole divins. Les assassins : chef des armées des Omeyyades a proposé une vocalisation. . Allah et 99 noms  attributs / qualités en fait. version figée par écrit du Coran (7 exemplaires envoyés). ça a bien fonctionné. Le Coran : -langue. Mohamed a vécu que quelque mois après la fin du Coran. . Des fautes graves sont apparues dans le Coran avec les conquêtes et les nouveaux musulmans  besoin de l’écriture. Une dizaine de scribes disciples. Le Coran est resté longtemps sans être vocalisé. Cela montre l’ouverture de la mentalité du texte.discours . Oral pendant les 3 premiers califes. Pauses inversées qui peuvent donner des sens différents aux phrases.les gros péchés. Texte au service de l’homme ou l’homme au service du texte ? On parle de lapidation mais il n’y a pas d’application dans le Coran.Qur’an Le Coran a un but moral et spirituel. Science de l’abrogeant et de l’abrogé. certains ne sont pas d’accords. 23 ans de révélation. 7 manières différentes pour quelques passages coraniques. Des savants chiites disent que le Coran n’est pas le vrai Coran.sens divin et parole de Gabriel . qu’il aurait été falsifié. Le Coran lance une règle et plutard il l’annule. Sous Uthman. . Le Coran était un texte oral au début. Langues coraniques et dialectes rôle dans le Coran. . Les Hadiths (paroles du prophète).sens divin mais parole humaine . il était bouleversé par ce qu’il avait vécu. Ibn Abas puis les juristes savants de l’Islam : le prophète était infaillible sur 2 niveaux seulement : . Elle appela son cousin Waraqa B. Nawfal qui était prêtre aussi.la révélation . Ce dernier le calma et lui expliqua que c’était la prophétie. 3 thèses. 1 disciple du prophète a eu son Coran brûlé. le Coran : . le plus grand problème des musulmans. .

Les chiites disent que des versets ont disparu (manuscrits mangé par la chèvre au sujet du cheikh et cheikha). celles parmi vos femmes qui font l’adultère. Nash (nasaha) en arabe. Le terme est utilisé dans le Coran avec « nous » (nous abrogeons) et « il ». Dans la sourate « lumière ». ragama (rajama). Dieu dit : « quand nous abrogeons un verset c’est pour l’améliorer ». Il y a eu des cas de lapidations. « nous abrogeons ». ce qui font l’adultère (hommes et femmes). Nasahu abrogé. Les juristes sont d’accord pour dire que les 4 femmes doivent voir l’acte sexuel directement. Mais « ragama » est utilisé dans le Coran avec un autre sens (jeter des mensonges). Sourate 4 verset 15 et 16. Des disciples n’étaient pas d’accord avec lui. Le texte existe-t-il dans le Coran ? C’est important de le savoir. Umar (2ème calife) insiste beaucoup sur la lapidation. mais pas de lapidation. un des principes de l’Ancien Testament (juif donc) comme la circoncision. Il y a des oppositions entre chercheurs musulmans ou non au sujet de l’abrogation. c’est le divorce. Quelques commentateurs disent que l’homosexualité n’est pas rejetée dans le Coran. le voile et le vin. chez les juifs on lapide pour l’adultère. Il y a une véritable science de l’abrogé et de l’abrogeant. il faut chercher 4 témoins. Yansahu : « il abroge ». Sourate 53 « l’étoile » parlant des idoles que Dieu rejette. Ceux qui parmi vous accusent les femmes doivent jurer 4 fois de dire la vérité et la 5ème fois dire que « que Dieu me maudisse si je mens ». c’est pour ça qu’on a lapidé un juif après avoir demandé conseil à des rabbins pour plus d’objectivité (question religieuse). Satan va essayer de jeter quelque chose mais il va jamais réussir car Dieu est là pour intervenir et retirer ce que Satan a mis et ajouter ». Lapidation. l’abrogation est importante et nécessaire. C’est pour ça que des hadiths insistent bien sur les punitions. Un savant doit être au courant de tous ces paysages pour parler à sa communauté.Cours 13 1°) Abrogation. si c’est le cas. Lapidation. La femme peut faire l’inverse (il ment). Il n’y a pas de lapidation dans le Coran ! C’est seulement une tradition antéislamique et non des arabes. . Pour certains. il faut les frapper de 100 coups de fouets. Retenir ces femmes (de l’adultère) toutes leurs vies dans leurs demeures ou que Dieu trouve la solution. Dieu dit : « quand l’un des prophète espère des choses pour sa communauté.

Sourate 5 verset 90 : « l’alcool. expliquer (fassara – tafsir / mufassir). il ne trouvait pas ça précis. Alcool. Donc pas rejeté. Le martyre : Ibn ‘Abbas. l’abrogation concerne aussi le vin.l’histoire des messagers et des rois. Le 3ème abroge le 2ème qui a abrogé le 1er. Puis un verset coranique : sourate 4 verset 43 dit de ne pas boire pendant la prière pour être conscient de tout. cousin du prophète. . 1ère interprétation du texte coranique entier. Hmr. 13 ans quand Mohammed est mort. Umar voulait plus d’informations. Umar en voulait encore plus. On a trouvé Ali en train de faire la prière saoul. En Europe. Les mots étrangers sont arabisés (avant l’Islam). Question du sens d’un mot et pas du sens d’un verset. Le prophète n’a jamais fait d’interprétation. Entre 118 et 157 mots recueillis et reconnus mais problème avec la provenance des mots. La ponctuation. 1 des 4 docteurs de l’Islam. permet un peu de vin (un peu et avec un peu d’eau). Seul Dieu connaît le sens de l’interprétation de son ambiguïté. Après Ibn ‘Abbas  Al Tabari. grecs ou latins ? 5 mots prétendus d’origine berbère. Mais certains disent que le Coran est seulement dans un arabe clair. Dans le Coran. Problème avec les mots d’origine sémitique : hébreux. Mots roumis. donc influences. italien. II. araméen. Verset 219 sourate 2 « la vache » : dans l’alcool il y a du bien mais plus de mal ». qui a pris de qui ? Aucune trace d’une langue proto sémitique. des pauses obligatoires. après c’est l’inverse). espagnol. Fassara en arabe. On prétend que 25 sont d’origine persane (perses plus forts que les arabes avant l’Islam. des pauses permises. Il y a des pauses interdites. Interprétation. … Plus dur avec les langues sémitiques. Il essaya de donner des histoires coraniques. Seul Dieu connaît l’interprétation de son ambiguïté. éthiopien. des pauses permises avec des nuances sémantiques  problème. il y a rien sur l’alcool. 2 traces scientifiques : . le jeu. … impureté de la part de Satan ». Sourate 3 : Dieu a révélé le Coran dans lesquels il y a des versets justes/clairs et d’autres pas directs. langue mère  francais.L’excision est une tradition des cultures païennes et animistes des peuples africains (époque d’Egypte). il y a le latin. syriaque.

Ibn ‘Abbas : 1ère école d’interprétation coranique. Tabari était originaire des environs de l’Afghanistan. Légendes arabes anciennes dans le Coran. Le Coran est un texte ouvert. interpréter des parties du Coran pour avoir des conseils sur la façon de gérer. gouverner.. et heureusement. 10 % des histoires coraniques sont bibliques (Ancien Testament). Youssouf sourate 12  Joseph histoire commune dans la Bible et le Coran. Le habr de la communauté musulmane. il a été nommé interprète du Coran. sinon pas d’utilité du Coran. Chercher le 1er sens voulu par la révélation. cousin du prophète (13 ans à la mort du prophète). … Ibn ‘Abbas. Le prophète n’a pas fait d’interprétation du Coran. Après la mort de Mohammed seulement. On commence à parler. religion. On parle de sahid à l’époque de l’imam Ali. Il pose des questions et Ibn ‘Abbas répond par un vers précis. Sahid (chahid) martyre : 1er sens  mort et assassiné pour la foi. et d’autres livres. On l’a appelé « l’interprète du Coran »  « targuman » (tarjuman). Al Tabari a un esprit très biblique Ancien Testament. Sous le califat Ali. Guerre civile entre les musulmans pour le pouvoir. il suit l’Ancien Testament. 1er sens (primitif) le fait de taper sur la coquille d’un œuf (oiseau).interprétation du Coran. Ta ‘wil : vient de ‘awwal (1er). il parle même de la création d’Adan. Dans le Coran : Joseph et ses frères (pas de nom). Ibn ’Abbas lui-même ne comprenait pas tous les termes coraniques. On parle de Joseph puis de Jacob. Mais il y a des différences et il faut y insister. Recueil historique : histoire des messages et des rois. Cours 14 Le Coran. on se pose la question de l’interprétation (sens des mots). . Il plonge dans les légendes. mais aucune trace. Nafi ‘Ibn Al ‘Azraq. Abba : prétendu d’origine berbère selon les savants. Interprétation tasfir masdar infinitif de la 2ème forme fassara. car ca aurait été encore plus problématique. Tabari fait un grand livre recueil : tafsir tabali. On l’a aussi appelé « habr ». Autre sens  le témoin.

Récits artistiques dans le Coran. Raisonnement méthode de Tafsir. il reprend l’interprétation du maître. « les pitres du pardon ». Comparaison avec la poésie. Le Coran n’a donc pas de valeur historique. Des interprètes cherchent le côté linguistique du Coran. devient moufetier. L’archéologie montre des fois autre chose par rapport à ce que le Coran a dit. elle se moqua de l’enfer. Il fonde son école : Al Manar. Tafsir Al Bayan. Bint Alsati est morte il y a environ 20 ans. C’était une femme savant. et aujourd’hui c’est recherché. …). paradis. l’éloquence. ni nom. On retira le doctorat d’Halafallah. arrêt d’édition. la rhétorique. On a tout dans le Coran ? Dangereux de dire ça. mort en 1905. Pression extérieure. Ecole des réformistes qui n’a jamais disparu  école Islah 1ère disciples tunisiens. Abdou ouvre des écoles.Histoire sans détail (ni date. . Epoque arabe sortie de la période turque / ottomane  très affaiblie et arriérée. Tout était censuré au début du siècle. Al Huli vit 5 ans en Allemagne avec des étudiants et 3 ans à Rome pour donner des cours.Al Baylawi Al Nusafi  explication de la grammaire . Elle se lança dans une interprétation du Coran. Il propose une interprétation du Bayan (rhétorique). Rasid (Rachid) Reda. Disciple d’Abdou. Il a sorti son tafsir. de la métaphysique musulmane. 2 élèves Halafallah et Bint Alsati (femme de Huli). Elle reprend l’interprétation de son mari.Al Zamahasari  grammaire du Coran . contre Al Gawhari. mais Tabari complète. Les écoles d’interprétations . en ce qui concerne la femme.Al Qurtubi  rapport avec la loi 1930. Abdou a réussi dans son tafsir à abolir la polygamie en prônant le Coran et autres problèmes. Il montre que le Coran a toutes les sciences en lui. Donc les commentateurs regardent l’archéologie d’abord. M. Al Gawhari (de l’université du Caire. M. Coran 1er caractère : éloquence et poésie. Abdou. M.

Il est exécuté en 65-66 mais il laisse une école très forte. ce sont des femmes savantes. Thèse l’élu de l’interprétation. A. Il enseigne en Hollande (Amsterdam). Abu Zayd. Il est resté 3 ans aux Etats-Unis. gauche islamique. Il écrit « à l’ombre du Coran » : «fi zilal al qur ‘an ». Il n’a jamais interprété le Coran. Il dit que les occidentaux ont lacunes mais ont de belles choses. Il parla doucement de l’Islam. Interprétation entière du Coran. Pour la 1ère fois. critique littéraire. Maroc. Modernisation. Succès du livre et il est jeté en prison. Wahhabisme : école la plus fermée depuis plus de 14 siècles. Hassan Hanafi. Il est méfiant. Sayyid Qutb. pour faire un doctorat de sociologie. M. H. Son école : le Coran écrit ou oral ? Autre école au Soudan. Frères musulmans. Il trouve que c’est une société trop matérialiste. mais il la refusa. Elève de Hanafi. colloque avec des femmes saoudiennes non voilées. Autre phase d’interprétation : tafsir Al Hadith. on a plus d’interprétation du Coran. N. Livre : ma ‘alin fi att ariq. diffusée gratuitement dans les pays pauvres. . Il propose l’Islam au secours à la place du capitalisme et socialisme / communisme. Taha (vivant). né au début du siècle en Egypte. M. Une bourse américaine lui tombe dessus. car Nasser commençait à avoir peur. Il trouve que le monde occidental est riche en technologie mais pauvre en spiritualité. Al ‘Arawi. Moderniser l’Islam ou islamiser la modernité ? Egypte. les hommes y sont écrasés. Syrie Sahrur (chahrur) un ingénieur qui a des problèmes à comprendre des versets en arabe même. A son retour en Egypte. Faiblesse du discours religieux. Elles participent et parlent. Al Gabiri. Il va au Caire pour aller à l’université. Il n’a pas de problème avec son régime.Une autre école idéologique. Il parle de modernité. il n’est plus poète et parle de sociologie (époque Nasser). Après Sayyid Qutb. C’était un poète. 2 mondes se battent : capitalisme et socialisme / communisme.

approbations). . le terme signifie ses dits. Désordre au niveau des termes.nouveauté. récent . Afghanistan (talibans). Parole pas habituelle. 2) la Sunna (actes. mais ici loi musulmane confondu avec la charia. Le vécu appelle à la réflexion. byzantins. ce qui ouvre une porte très difficile à fermer . … L’Islam a influencé les cultures et a été influencé. Le prophète a envoyé le 1er juge au Yémen (des juifs et chrétiens). Al sari’a esprit de la loi (pas la loi). La loi fiqh science numéro 1 de l’Islam. Al sari’a (charia). . le vécu dans le monde musulman. parole. 4) raisonnement des savants convertis. Cours 15 Hadith (h d t) : . ses actes et approbations.Nouvelle phase pour l’interprétation livre de toute pression wahhabite ? Ecole fermée du Wahhabisme commence à chercher. Sunna différent de Bid’a (tradition inhabituelle. Fiqh : comprendre. esprit des textes fondamentaux de l’Islam. il a interdit la transcription de ses paroles (seulement le Coran). tradition locale (coutumes du peuple) sinon Ijtihad (effort intellectuel personnel). Mais « al hadith »  parole du prophète.discours. communication orale. Mu’ad Ibn Jabal. moderne. …) est une image très réduite de la sari’a.le dit qawl (hadith). 3) source judéo chrétienne qui a sa place dans le monde musulman . Quelles sont les frontières entre la Sunna et Bid’a ? Science : les fondements juridiques « ‘usul al fiqh ». dits.les actes fi’l . Pendant la vie du prophète. compréhension. . d’autres cultures qui gardent leurs cultures (pas contre l’Islam). bien que les Hadiths constituent un tiers de la Sunna. Pays ou la sari’a est appliquée : Arabie Saoudite. La Sunna et les Hadiths signifient la même chose. Sunna = tradition (du prophète). Iran. innovation religieuse  rejetée). il doit trouver la solution avec la Sunna.les approbations taqrir. La Sunna : . L’image des châtiments (lapidation. Tout Bid’a est un égarement  enfer. . donc hérétique. … Sources de la loi : 1) le Coran 240 versets concernés . Plutard. Perses (sassanides).

dans le Coran : messager de Dieu. Importance du Christ chez les soufis. Début de l’Islam. Pourquoi le Christ a été crucifié ?  Péché d’Adam. Manipulation du texte pour dire ce que l’on veut. Car seul Dieu peut juger (la foi). fabrication des hadiths. plus important. Fin 1er siècle de l’Hégire. on écrit petit à petit. sa parole et l’esprit de Dieu. On parle de Marie mais pas de la mère et du père de Mohammed. 3 qualités du Christ. pure. Mohammed était seulement humain. donc perfectible mais infaillible sur 2 points : le texte sans ajout ou ablation. correcte. . Recourt aux hadiths pour comprendre certaines choses. fils de Marie. Le Coran seul critère. ne touchaient pas la vie musulmane. et les grands péchés. Fabrication des hadiths pour des raisons politiques. choisie par Dieu.4ème calife  interprétation du texte. Hadiths oraux. Falsification. Les juristes  ordre social. on commence à écrire les hadiths. source pour juger. Fin du 3ème siècle. avant c’était oral. Omeyyades : hadiths pour légitimer leur pouvoir. Fin du 3ème siècle de l’Hégire. Marie dans l’Islam : femme sainte. Utilisation et référence de plus en plus aux hadiths.

10 commandements  la loi.Cours 16 Les hadiths se confondent avec la Sunna. sans qu’elle doive se convertir à l’Islam. Livre qui critique les hadiths. Misna : 2ème texte. 5 livres  Torah. apostasie  rien dans le Coran. 3 parties. Pour Ibn Hanbal. Lapidation. sages qui ont développé la loi de la Torah en oral. répétition. on commence à écrire vraiment la parole du prophète. . terme contestable. Torah. Talmud. Ibn Hanbal a écrit : «Al Musnad ». besoin de beaucoup d’études. Judaïsme. ancien testament. Un homme peut se marier avec une non musulmane. Vers le 3ème siècle. dualité. Sources de l’Islam. La femme musulmane ne peut se marier qu’avec un musulman. Aucun verset coranique ordonne de tuer celui qui se retourne de l’Islam  ça vient des hadiths. Salafit : qui suivent les anciens. Talmud. le Coran avant tout puis la Sunna. Répétition de la Torah en plus humain. Abrogation ? Mariages entre musulmans et non musulmans. problématique comparable au Talmud. prédécesseurs. religion de texte. les hadiths ont le même niveau que le Coran. On parle des hadiths seulement après le 1er siècle de l’Hégire (100 ans après). Talmud appelé « Torah oral ». L’un des 1ers recueils des hadiths. Il a fermé l’esprit de droit du musulman. Hadiths. qu’on peut réduite aux 10 commandements. Misna (michna) + guimara = Talmud.

la prière (différente de la prière juive et chrétienne) . . Al Kundi. Dieu. celui de Ibn Umar (2ème calife)  Abdel Allah. main/oeil de dieu. Al / El en commun dans touts les langues sémitiques. . messager. Foi. On est pas obligé de prier à la mosquée (le monde est une mosquée). 1 ou 2 versets. Deuil en blanc au Maghreb.le pèlerinage pour celui qui a la possibilité dans sa vie. Selon nos choix. Actes et paroles spécifiques. Symbolique ou physique. Salat (verbe salla) 5 prières par jour. .le jeûne  ramadan 1 mois . Prière de la guerre et du voyageur (on se baisse 2 fois au lieu de 4). 1er philosophe arabo musulman. Prière. . Langues sémitiques : ‘allah en arabe. Adorer dieu comme si on le voyait.Dogme (croyance). ‘allaha en syriaque.payer la zakat. destin. Problème entre les écoles de l’Islam. on est responsable devant dieu. on cache  hypocrisie.la foi : « je témoigne qu’Allah est le seul dieu et que Mohammed est son messager » . ‘el (ancien) = ‘eluah (tardif) = ‘elohim en hébreux. . Mosquée pour l’éducation. Foi : « je témoigne qu’il n’y a qu’un seul dieu : Allah ». La prière musulmane est différente de la prière judéo chrétienne et anté islamique. anges. Après fatiha. en noir en Egypte. fêtes. Seul les hadiths parlent des 5 piliers ensemble. On trouve les 5 piliers dans un des hadiths. Les 5 piliers sont dispersés à travers le texte. aumône . Yahwe chez les hébreux anciens (qui ne peuvent pas le prononcer). Apostasie. On ne peut pas s’exprimer sur sa foi. ‘allat en sud arabique (Yémen). ‘adonay. . ‘allat un des idoles à la Karba du Yémen. 5 piliers de l’Islam. Pharaon en bleu (sacré comme le Nil). ‘aqa ‘id (pluriel de ‘aqida). Il faut s’adresser à la Kibla. réunions.

Pourcentage plus bas quand agriculture en baisse et pourcentage plus haut quand agriculture en hausse (irrigation). Quelques peuples ne paient pas la zakat quand Mohammed mourut.Depuis la prise de Bagdad. Dans le Coran. Qui donne ? Qui reçoit ? Le Coran en parle. 8 catégories de personnes qui reçoivent la zakat. Abu Bakar pris le pouvoir. refuge dans le spirituel. mais pour les femmes car la femme doit être belle. ça dépend des lieux. c’est le droit de la société des hommes. appel à la zakat. confrérie. Zakat et impôt : dans beaucoup de pays musulmans on paie les 2. Paiement de la part des pauvres. 2ème chute de Bagdad aujourd’hui. Trésor public pour récolter. . donc quand ces hommes se sont convertis  perte d’argent (ça arrange d’avoir des non musulman). on la donne. Cours 17 La Zakat zakat / zaka (masdar  être pur et propre). Les non musulmans ne devaient pas payer la dime. Dans le Coran. Après 12 mois. succession après la mort du prophète. car les hommes ne paient pas. les hommes ne portent pas d’or. Début de l’Islam. des conditions de fortune. 1/10  1/20 Bétail : 5 têtes pour 100 têtes. Zakat. Abu Bakar a déclaré la guerre aux arabes qui ne donnaient pas la zakat. Il faut prendre la fortune pour purifier l’argent en donnant une partie aux pauvres. agriculture. Soufisme. et zakat pour les musulmans. Mais il faut pas faire la guerre pour les arabes qui ont la foi. La part ? Comment calculer ? Commerce. Dans l’Islam. Abu Bakar décida de leur faire la guerre. Mais Umar s’y est opposé (pas droit) car c’étaient des musulmans. La zakat n’est pas propre à Dieu (seul pilier des 5). car cela brise le cœur des pauvres. Dime pour les non musulmans. L’argent que l’on garde une année est intouchable (chez soi ou en banque). On comprend vite qu’il ne faut pas laisser les hommes libres. le capital ne doit pas rester dans une classe riche. le repenti. seulement pour la femme. Pas pour l’homme. intérêt pour le Soufisme (volonté de trouver autre chose).

commerce. Socialisme de l’Islam en Egypte. Umar le laissa faire. Abu Bakar continua à faire la guerre. Est-ce que l’état moderne prend les impôts et redistribue. Les riches sont obligés d’aller les chercher. …). Slogan des islamistes : l’Islam va sauver donc il faut payer la zakat. attirer le cœur des non musulmans pour qu’ils se convertissent à l’Islam. Ce qui vient de la terre est à tout le monde (richesse du sous sol). . ou pas confiance et paie encore aux pauvres et mosquées ? Dans certains pays musulmans. La lecture des textes pour y répondre. achat des esclaves. Attaque de caravanes (gangsters). Les pauvres dans le Coran. libération de l’esclavage.Les faqir. car il donne l’argent à l’état qui redistribue. Capitalisme de l’Islam en Arabie Saoudite. Mais certains donnent personnellement car ils n’ont pas confiance à l’état. achat de la liberté. Umar a créé le trésor public avec les pauvres et riches. On envoit des gens récolter la zakat. Les pauvres sont ceux qui sont incapables de trouver un travail mais qui restent dignes en demandant rien (et restent chez eux). viol.Les non musulmans. la nuit. c’est la liberté avant la religion. . vol. encore plus pauvres . Qui sont ceux qui méritent la zakat ? . On trouve des fortunes chez des pauvres. .Cependant.Les employés du trésor public (salaire) . En Afrique.Les esclaves. L’Islam est contre la mendicité. pauvres en général . discrètement pour pas leur faire de mal (dignité). les fonctionnaires d’état sont les plus pauvres. le riche n’est pas obligé de donner aux pauvres. les gens accueillent les étrangers qui n’ont pas d’argent (instinct).Le gérant Argent pour les étudiants (études  bourses). les églises et mosquées saoudiennes paient les africains pour les convertir.Les masakin. Aujourd’hui. sinon zakat . car l’argent était un droit des pauvres. bibliothèque.Les convertis .Les voyageurs. car dans l’Islam. Décompte des richesses (bétail. Les pauvres sont ceux qui ne peuvent pas travailler. pour redistribuer l’argent aux pauvres.

déjà avant l’Islam. On peut toucher sa femme (mais les islamistes disent le contraire). ce n’est pas grave. des livres gratuitement en donnant même de l’argent et de la nourriture. L’Islam veut la beauté de la femme (et de l’homme). parler à personne pendant 3 jours. Il faut modérer le maquillage seulement à cause de la chaleur.libérer un esclave (acheter la liberté d’un esclave chez un riche) . la femme est la honte. Il y a aussi des jeûnes livres à tout moment. Ramadan  mois lunaire. Ces interdictions sont dues à l’Islam Wahhabite. Jeûne islamique. Le Wahhabisme diffuse depuis 50 ans. ni pour les gens en voyagent. sur le jeûne. prière pendant 3 jours. 2 fois par semaine jeûne pour certain Soufisme juif et musulman. Celui qui n’est pas malade peut payer le repars pendant 30 jours  problème de volonté et de capacité. Sens du jeûne : s’abstenir de faire quelque chose en général. Pendant le ramadan : Beaucoup de prières et de lecture du Coran. Jeûne pas pour les malades. Politesse des hommes sur la femme dans le Coran. L’enfant parla alors qu’il n’était que bébé (un des miracle du Christ que les musulmans lui reconnaissent). Le problème est dû à la femme pour eux. une sorte de jeûne. la vache.nourrir 60 pauvres ou un pauvre 60 jours. Sourate 2. manger ou avoir des actes sexuels sans faire exprès. sawma en araméen / syriaque. .faire un jeûne de 2 mois (60 jours sans coupure) . la blessure. Il n’est pas interdit de se parfumer contrairement à ce qui est dit. Pour eux.Le Jeûne sawm (siyam) masdar sam. sum en hébreux. Si fait exprès. Marie : jeûne de ne pas parler. Zakari Signe. Se retenir de nourriture et de tout plaisir du lever du soleil au coucher du soleil. on doit par ordre : . Lundi et jeudi. Pendant la journée. mais on en parle pas.

réponse à l’appel d’Abraham. Plus de 300 idôles. Qui devait être égorgé ? Ismaël ou Isaac. Puit sous la Kahba  eau sacrée. Hagg existait avant l’Islam chez les arabes. Hagg masdar visiter « la visite » en Islam. chaque clan / tribue avait son idôle. ‘ummi : ignorant pour certains mais Mohammed de pouvait pas être ignorant.  Paganisme tribues païennes des arabes  ‘ummi. Ismaël est son 1er enfant avec l’esclave Hagr. . Arabes sans livre sacré avant (païens ‘ummi). visite spéciale à la Mecque. La Bible dit qu’Abraham venait de la Mésopotamie. Visite particulière. père des prophètes (pour les musulmans). les 2 fleuves Euphrate et Tigre. Toute religion du monde a son pèlerinage. Depuis Abraham (Ibrahim) père des monothéistes. Abraham voit en rêve son fils qu’il égorge. Près à exécuter l’ordre divin et à la fin il égorge un agneau. Pour l’Islam. aucune importance. Mecque centre spirituel et commercial de l’Arabie. Le pharaon a donné une esclave et des cadeaux pour qu’Abraham ait une descendance. lieux particuliers. temps. 2 sourates qui parlent du pèlerinage. condition. Visite d’un lieu mais pour les orthodoxes musulmans.Cours 18 Pèlerinage Seul pilier avec une condition. Isaac. étant donné que ce n’était pas possible avec sa femme Sarah. en arabe Hagg (hagg en hébreu = fête). plutard des musulmans. Abraham va voir son enfant et l’invite à bâtir la « maison de Dieu ». Ismaël père des arabes. Il ne savait ni lire ni écrire. Après la construction de la « maison de Dieu ». fils après. pour celui qui a la possibilité et les moyens. C’est pourquoi on dit depuis récemment (plus récemment encore chez les musulmans) qu’Abraham était un mythe. Aucune trace d’Abraham à part dans les textes sacrés. Pèlerinage islamique. bihr zam zam. différence entre l’Ancien / Nouveau Testament et le Coran. Il faut séparer les écritures sacrées de l’histoire (Abraham ?).

Religion Hanafite pure, propre d’Abraham. Avant l’Islam, la « maison de Dieu » a été bâtie par Abraham. Où ? Tradition musulmane : Dieu a écarté le sable et a laissé une pierre noire du Paradis  lieu pour la Kahba. Texte fondateur et tradition religieuse différent de l’histoire, tradition religieuse plus étoffée « belle histoire ». La pierre pose problème pour beaucoup de croyants. Paganisme dans la sacréalisation de la pierre ? Chaque pèlerin doit toucher / embrasser ou pointer la pierre. Problème dès Umar (2ème calife). Le Coran ne parle pas de cette pierre. Les soufis critiquent le fait de tourner autour de la Kahba (5ème pilier), qui voient ça comme de l’idolâtrie, mais restent toujours musulmans et croyants. Les pèlerins lapident 7 fois Satan (ça remonte à Abraham). Lors du moment où Abraham devait égorger son fils, Satan est apparu pour détourner le fils et Abraham, mais ils lui jetèrent des pierres (lapidation de Satan vient de là). Certains rites viennent d’avant l’Islam. Pèlerinage une fois dans la vie, mais y aller plus est possible.. Les hommes viennent de partout vers la Mecque. Point à partir duquel il faut un habit spécial. Au début, prières particulières, rites, interdictions. Il ne faut pas couler le sang des animaux, ni se couper les cheveux. Le grand pèlerinage, tourner 7 fois autour de la Kahba. Mois de pèlerinage : dual higga. ‘arafa : font le même appel, appel d’Abraham. Les pèlerins passent la nuit à Mina, le lendemain ils lapident Satan et égorgent un mouton. Le petit pèlerinage, visite à la Mecque à n’importe qu’elle période (le mois de Ramadan en général).

Beaucoup d’études avec les chiffres. 7 19 8 4 40 dans le Coran. 7 cieux, 7 terres, 7 jours de la semaine, puit des 7 en Palestine. 40 âge de la prophétie dans l’Islam, 40 jours Moise dans le désert, 40 disciples du peuple. Dieu et les 8 anges. 19 anges gardiens de l’enfer. 7 portes de l’enfer. Relation entre les chiffres et les lettres, 22 lettres en hébreu, 28 en arabe.

Kalam parole 1 science de la théologie musulmane. Plutard le terme change. La science des bases de la religion (‘ilm ‘usul ‘al din). Avant parler avec usul plus certitude. Homme de la religion, homme de la vérité. Plutard encore, 3ème nom. ‘ilm al fiqh al akbar (différent d’ilm al fiqh al asgar, droit musulman). Fiqh = bon savoir, plutard droit musulman. Base de la religion plus stable, invariable. ‘ilm al kalam : plus large, plus tolérant ‘ilm ‘usul ‘al din : moins large, stage ‘ilm al fiqh al akbar : entre dans un monde qui nécessite un savoir bien fermé. Recherche individuelle pas permise. Dogmes bases à prendre. Dans fiqh asgar, très individuel et personnel aussi. ‘ilm (3) pas sens de recherche savoir tel qu’on dit, tel qu’il est. Dictionnaire des termes techniques de cette science : existence de Dieu, ses attributs, ses actes dans le monde, jugement dernier. Raison humaine et révélation divine. L’homme est il capable toujours seul de trouver une certaine vérité ou besoin du divin, prophètes, … Ibn Tufayl, raison humaine. Chez les chiites, imams et guides sont inséparables. Kalam, 750 époque Abbasside, devient mûre, une science (avant essai). Science à laquelle se rassemblent les penseurs sunnites (chiites plutard). Wasil Ibn ‘ata, fondateur Mutazilite, donne une autre vision. La raison occupe une place magnifique. Dieu doit être juste, homme libre de ses actes pour le jugement dernier. Raison, ce qui attache les choses. Développement de leur thèse, leur interprétation du Coran.

Cours 19 ‘ilm al kalam : parole, discours, science de la parole ‘ilm ‘usul ‘al din : sciences des bases de la religion ‘ilm al fiqh al akbar : science du grand savoir Fiqh : droit musulman, le grand savoir. ‘ilm : science, savoir. Pas droit de réflexion dans ce domaine. But fondamental est de convaincre l’individu et les groupes de la base des dogmes des musulmans. Science la plus fermée. Tahanuy > dictionnaire des termes techniques. On cherche à prouver l’existence de Dieu (unicité), ses attributs, ses œuvres, prophètes (et imams pour les chiites). Science qui n’allait pas plus loin que les 5 piliers de l’Islam au début. Mais s’est élargit petit à petit. Science à partir de 750, époque Abbasside. Clair, frontière ; science scholastique. A partir de cette science, on pouvait discuter de la religion. Question de Dieu pose problème sauf pour l’école Mutazilite. Théologie rationnelle. 5 siècles, écrasée plutard. Traduction de la philosophie grecque. Al Gazali : accusation de la théologie rationnelle. Parle de : Dieu, ses attributs, ses œuvres, prophètes et actes (surtout). Il ne rejette pas complètement ‘ilm al kalam mais ne le recommande pas non plus. Prophétie et messages des prophètes peut aider la raison à travailler. Phrase coranique : « craignez Dieu et Dieu va vous apprendre ». Al Gazali, il recommande la Sunna beaucoup plus (moins le Coran), ne pas laisser la libre réflexion du Coran  dangereux. Beaucoup comptent plus sur les hadiths que le Coran. Car le Coran est plus large d’esprit, et Al Gazali veut garder le « troupeau ». Hadiths car une idée ! Al Gazali éloigne le peuple du Kalam.

dure  licite et illicite. Confusion entre mutakallim et philosophe. Place extraordinaire de la réflexion. Monde musulman. Si tout est prédestiné  ça licencie les califes car Dieu fait tout. Al Gazali a lutté contre. crucifié par Abdel Malik car il était opposant aux omeyyades. La loi sèche. accent sur la toute puissance divine. 1ère question : libre arbitre humain. dialogue en Syrie. Irak. Charia ? La loi pour la grande majorité des pays musulmans. Dialogue en Syrie. on annule la part de la politique. La philosophie a une mauvaise connotation. non musulmans d’origine chrétienne. . Al Gazali. Al Gazali. Fiqh al asgar. tout est prédestiné). Perse. L’homme est obligé. Ce qui influence de nombreux pays musulmans. Pour protéger le grand public. Dialogue avec le christianisme. Islam né sur une terre païenne. aucun choix. 1ère école : Al Qadariyya (de destin. philosophie rejetée. époque omeyyade. Irak. Perse. Ecole gabriyya ou dite gahmiyya. les arabes utilisaient la monnaie byzantine. différent du fiqh al akbar. à côté de byzantins. 2ème école : Gabriyya (opposé. à fermer au grand public. idolâtre. Conquête de l’Islam. puis le 1er dinar apparu. Philosophie. Tout est prédestiné ou l’homme a le choix de ses actes ? Jusqu’au 1er tiers de la dynastie omeyyade. Une centaine d’écoles contradictoires à l’époque. la contrainte).Savoir réservé à une élite. Mutakallim = théologien (celui qui parle). 1ère confrontation Syrie. Gaylan al dima sqi (shqi) : petit mutakallim.

‘amr Ibn ‘ubayd Ces deux personnes ont créé leurs groupes séparés. a refusé le titre de vizir pour être libre de sa pensée. Al Ma’mun. la foi et les actes. 2. Naissance de l’école Mutazilite (mu’tazila) = ceux qui se séparent. . fondateur de la prose arabe. Wasit Ibn ‘ata’ . Mutazilisme. 1. mort en 933. Il vendait du poisson dans les marchés. ses œuvres. Exode de Bassora (port) et de Bagdad (capitale). Abou al Huday al ‘allaf. mort en 840. question rationnelle accessible à la raison humaine.Absence de libre arbitre humain. Bassora accueillait les influences étrangères. 3ème école. ‘aqliyyat. emprunté de la philosophie grecque. ses attributs. Gahiz grand mutakallim. grande crise. et Bagdad était plus conservateur. Domaine du Kalam. ‘ilm kalam pour les mutazilites. s’isolent des autres. Al Gahiz (à Bassora) 775 – 869. Etat Abbasside était persan. mise en question. philosophe. 3. Contre un racisme persan envers les arabes. Concurrence. On entre dans Al Mihna. Sam’iyyat.* Bis (Bish) Ibn al mu’tamir et Al Hayyat (le couturier) : deux fondateurs de l’école bagdadienne. Question du califat. 1ère problématique. Mutazilite. Abou Hasan al Gubba’i. question inaccessible à la raison. Le Coran pour la 1ère fois interrogé. doctrine officielle de l’état du califat pour la 1ère fois. Existence de Dieu unique. Al Hasan Albasri. Peut on voir Dieu ? Ici ou là haut ? Mutazilite né à Bassora au début. traduction grecque à Bagdad. époque Abbasside. Al Ma’mun pose la question religieuse. Enlever le calife ? Problème politique.

Le kadih Ibn Abd Dawud est chargé par Al Ma’mun (à Bagdad). Il utilise la falsafa pour combattre la falsafa même  réfutation des philosophes. Al Ma’mun et le mutazilisme. Origine du mutazilisme. Source : . Al Gazali et le Kalam : les frontières de la maison sont marqués de façon très claire. chargé de diriger ce problème jusqu’au bout.diffusion d’œuvres grecques grâce aux traductions. Cours 20 Le jugement des hommes : pour les hommes en cette vie. Al Gazali. rien ne partage le Coran avec Dieu ! Historicité dans le Coran ? Oui pour Ma’mun. Pour s’en abstenir : 2 compagnons du prophète ? Sur une question concernant Ali. Dieu a créé le Coran. mais image de l’usurpation.Le Coran est il créé ou incréé ? = éternel ? Il existe depuis combien de temps ? Le Coran a une phrase qui se répète 3 fois. Le calife doit veiller pour la justice dans son peuple. Pas 1ère révélation. Le grand public vit dans l’ignorance. « la mère de l’écriture ». « Inquisition » d’Al Ma’mun et sa première victime : Ibn Hanbal (mort en 833). Le Coran est il éternel ? Si on dit ça. . donc le Coran n’est pas éternel. Abou Daoud (à Bagdad) ce qui on envoyé un livre. Prince des croyants. mais la dernière. Pas sur ennemi mutazilite. Ibn Hambl. Les hadiths divins : entre le Coran (parole de Dieu) et les hadiths (parole du prophète). Mihna dit non. Les opposants sont persécutés. juge ces gens d’être des menteurs (Iblis qui parle) Ma’mun savoir de l’Islam.culture musulmane au contact des pays conquis . Le grand public doit s’arrêter à son résumé des dogmes. . A une période trouble de l’Islam. Il créé un courant « soufi orthodoxe ». Mutazilites : même celui qui comment le péché n’est pas condamné à l’enfer à jamais. Mutazilisme religion d’état. orthodoxie musulmane.

Question sur le paradis et l’enfer. Abu Mansur Al Maturidi (mort en 944). elle l’accepte. « Commander le bien et interdir le mal ». le mal… elle l’interdit. 3. dernier docteur du droit musulman. ou « tablette bien conservée ». titre Al Iutisam (la victoire / le soutien). de la période d’Al Ma’mun à Bagdad. Al Maqalat (les articles) œuvre d’Al Achari. On va reconstruire une pensée chez leurs adversaires.L’unicité de Dieu (contrairement aux chiites / kharijites). 2. son éternité ? Coran appelé « mère des écritures » Oumi al kitab. Question du Coran créé ou incréé ? Eternel ou temporel ? Les mutazilites : pensée la plus rationnelle de l’époque. celui qui applique le plus de hadiths dans le droit. 5. Les hommes qui cherchent à suivre les anciens (qui ont raison). Il a essayé de faire une synthèse du mutazilisme. Cours 21 Les mutazilites. Les musulmans disent que le Coran est éternel. 1925 au Caire. Ibn Hanbal. Ecole encore existante aujourd’hui. Ibn Hanbal est le fondateur du salafisme. libre arbitre humain « tout seigneur n’est jamais injuste ». si la communauté reconnaît quelque chose comme bonne. Les conflits : al mihna.Al mazila baina al manzilatayn : le statut intermédiaire entre la foi et l’impiété.Al amar bi ‘na’ruf wal neny an al munkar. chacun est responsable de ses actes. mais il a été en fait créé par Dieu. Un mutazilite Al Hayyat (le couturier) nous permet d’avoir un cadre sur les mutazilites. Ibn Hanbal a refusé de répondre à la question du Coran créé ou incréé par Dieu. Ibn Hanbal est le plus traditionaliste.La justice / l’équité divine. Beaucoup de sang a été versé. 1. . manuscrit.La promesse et la menace.Al Achari. Les 5 principes mutazilites. Selon lequel le grand pécheur n’est ni un mécréant ni un croyant. 4. Epoque du 4ème calife.

Droit musulman Terme arabe : sari’a (Chaaria). Dieu a un œil et une main ? C’est plutôt un symbole. Chaaria de Dieu. Les savants sont les intermédiaires entre la chaaria et les hommes. le plus grand après (par sa souffrance). Livres interdits au début du siècle (années 23 24 25 26). Celui qui détaille le chemin : l’homme. « Main de dieu est haute » La main est le symbole de la puissance. attributs de Dieu. une image donc. Ennemis des mutazilites. Imam qui souffre. … Fiqh toujours dans une annexion avec le nom d’un savant. Qualités. Le mutazilisme cherche sa place dans la société. Celui qui trace le chemin : Dieu. Chaaria  la voie. Chaaria et fiqh se confondent souvent et deviennent synonymes avec des nuances. la force. Imam le plus suprême. diffusés dans les capitales musulmanes. Chaaria divine ou prophétique. Saldjuqides. Chaaria n’est pas une activité humaine. Qanun islami : droit musulman (emprunté à l’usage européen depuis la fin du 19ème siècle). une voie. . « Je t’ai fais sous mon œil » Savoir. se cachent mais ne disparaissent pas. Massacre. observer avec l’œil.Qu’est ce qui partage l’éternité avec Dieu ? Le Coran dit que seul Dieu est éternel. sari’ Chaaria : tracer un chemin. interprétations différentes. Ibn Hanbal a passé 22 mois de prison. La chaaria est exposée et réalisée par la lecture. de Moise. Le produit de ces activités : fiqh. Chaaria : discipline académique au sein de laquelle les savants (oulémas) ont décrits et explorés les détails de la loi. Les saldjuqides se retirent. il a été torturé. turcs sunnites appelés pour sauver le califat de Bagdad. Chaaria qui vit implicitement et rarement explicitement dans une révélation divine. encadrer quelque chose. interprétations des savants. sar’. déclin de la civilisation islamique.

suis la ».C. science du droit musulman.Ahmed. Fayum : fondateur de la théologie juive en arabie. Judaïsme arabe : terme chaaria presque la traduction de la Torah. 2. d’origine afghane. son nom entier est Al Nu’man Ibn Tabit. Dans l’Islam. Abu Hanifa. masdar fiqh compréhension. pluriel fuqaha. petite introduction pour arriver au 1er vrai faqih. sourate 42. Enfance et adolescence à Kufa.Ibn Ali Layla. Sourate 42.C. mort en 182 H – 798 J. Désigne la religion prophétique différente de « din » (comme le bouddhisme). un chemin. mort en 120 H – 738 J. on parle de chaaria de Moise. (élève prend la place de son maître). Chaaria peut signifier loi. Abu Hanifa. verset 21 « Il vous a définit en matière de religion ce qui nous avait peiné à Noé ».C. Coran.Chaaria : rapport avec la religion et moins avec le droit religieux. (Il = Dieu). 3ème recueil. Chaaria  esprit général d’une religion à travers un texte fondateur comme le Coran. Son grand père était un enfant d’un esclave affranchi et converti à l’Islam. Fiqh Faqiha comprendre (suivre avec l’intellect). 150 H = 8ème siècle après J. verset 13 : Dieu  Mohammed « Nous t’avons mis sur une chaaria de commandements. . 1. science de la langue Al fiqh al hadith. Son élève Abu Yussuf. Mais moins important que Zaid Ben Ali 3.C. Al fiqh al loura. Sara i’ pluriel interne (charahir). Chaaria : dans le Coran. une voie. Naissance de cette science : 2ème moitié du 2ème siècle de l’Hégire. règle.Un recueil de droit musulman écrit par un imam Zayd Ibn Ali mort en 122 H – 740 J. Chaaria. Al fiqh. mort en 148 H – 765 J. Celui qui pratique cette science est un faqih. mort en en 150 H – 767 J.C. de Jésus. hadiths.C. dans la littérature juive et chrétienne arabe. Fils de famille de grands marchands / commerçants.

. acte divin. la femme doit obéir. Fiqh : droit (savoir). Abu Hanifa : jugement unique.la sunna 3.C. Exemplaire du Coran rejeté par Utman.al ijmar. Femme adulte peut demander le divorce. Abu Hanifa nomme 6 points de sa méthode : 1. fondateur du recueil de droit musulman (chiite). Abu Hanifa : Tout d’abord il fait attention au livre. Son recueil « al muwatta ». puis s’il ne trouve pas il cherche dans la sunna.Coran 2. Umar le 1er calife à mettre le texte au service de l’homme. l’un des scribes / secrétaires de la révélation. Malik a étudié les hadiths.Abu Hanifa : . 148 H – 765 J. Homme libre d’esprit. fiqh.Sunna 3.impressionné par Umar le calife. Imam Zayd Ibn Ali à Kufa. Droit basé sur l’utilité pour l’homme. 1. de parents arabes. question divine. L’homme donne la loi avec l’esprit de Dieu. acte humain.les coutumes de la société. Fiqh de Malik Ibn Hanas. sinon il prend la parole des compagnons du prophète avec le droit de préférer la parole de tel ou tel compagnon plutôt qu’un autre.influencé par l’un de ses compagnons des prophètes : Ibn Mas.les compagnons (sahaba) 4. l’accord des mujtakidins savants qui rédigent la loi 6.plonger dans aux profondeurs des profondeurs de la chaaria. Puis Imam Ibn Ali Layla. . . Vision basée sur un raisonnement très rationnel.Pratique des gens de Médine Cours 22 Chaaria : esprit des textes fondateurs. Chaaria.le Coran 2.syllogisme 5.

. son exemplaire a été aussi rejeté. pourquoi ? C’est la question. Abu Tar était le 1er « socialiste » de l’Islam. liées à la poésie qu’il faut connaître selon lui. Des compagnons du prophète ne sont pas d’accord avec le calife qui voulait nommer Mo’ awiya (son successeur). il a été exilé et meurt affamé seul dans le désert. Le savoir était un plaisir. mort en 150 H – 766 J. Umar et les orphelins. Etudes de droit musulman dès l’enfance. très intéressé par la théologie Ilm al kalam. Son prénom Al Nu’man Ibn Tabit. Abu Hanifa a une 2ème référence : Ibn Mas’ud. son exemplaire du Coran n’a pas été admis par Utman. Abu Tar. autre compagnon plus jeune (cousin du prophète). de l’alcool. Linguistique du Coran. Mais la traduction étouffe des profondeurs du texte arabe. Alors il essaya d’acheter ou exiler les opposants parmi eux Ibn Mas’ud. du vol et du châtiment de couper la main. Abu Hanifa a une 3ème référence : Ibn ‘abbas. autre scribe. Ibn Mas’ud. Abu Hanifa né à Kufa. jusqu’au 2ème calife Umar Ibn Alhattab. La révélation confirme ce qu’Umar cherchait. d’une famille commerçante. Umar parla de la question de la femme. Fiqh d’Abu Hanifa : aller vers les profondeurs de la réalité du la chaaria. compagnon du prophète. Question de la traduction du Coran. Umar très ouvert d’esprit. Il interprète le Coran en Irak. pas un moyen de se faire de l’argent. la zakat (à ne pas donner aux non musulmans malgré ce que dit le Coran). Abu Hanifa.C. Ce que ce dernier a de plus qu’Umar c’est que c’est l’un des meilleurs scribes des textes coraniques. d’origine afghane de Kaboul (école la plus ouverte d’esprit du droit musulman). Grand père convertit à l’Islam et libéré plutard. Abu Hanifa chercha l’esprit de la chaaria et trouva Umar comme la meilleure référence. Il connaît bien les nuances de la langue arabe. il prête attention aux versets qui traitent du droit des gens défavorisés Utman  frère de Mo’awiya. Il remonte chercher ses sources plus haut que ses maîtres.1er maître qui laisse un fiqh entier.

Importance de la tradition.Abu Hanifa chercha d’abord dans le Coran. les sorties qui sont sources d’adultère. mais n’accepte pas la raison absolue. d’origine arabe. donc illicite.la sunna 3. Jinn : créature de feu du monde invisible (ex : Iblis). autre courant qui dit que ce sont des humains cachés. et la sunna au même niveau. . la sunna. Ibn Rusd (rushd) : raison. Fiqh et interprétation coranique  deux écoles. 2ème juriste Malik Ibn ‘anas. Abu Hanifa pouvait choisir l’un des compagnons contre l’autre pour son droit / son fiqh.les compagnons 4. savants mujtakidins) 6. la chaaria n’est jamais en contradiction avec la raison. pour lui Abu Hanifa est le meilleur juriste. puis dans la sunna (traditions du prophète). né à Médine. 3ème référence la pratique des gens de Médine. Sunna place la plus importante pour lui. Al safi’i (chafiri) ne donne pas le même droit aux femmes (3ème maître. la femme adulte peut se marier seule sans tuteur du père ou frère. 3ème règle : Un hadith de prophète : « éloignez la punition quand il y a peu de possibilité d’innocence ». né en 93 H et mort en 179 H.al ijmar (consensus.al jizm (syllogisme) 5. Il a commencé par les études de hadiths.al ‘uruf (coutumes) Averroès remonta à Abu Hanifa. Il a le droit de préférer un compagnon. elle peut aussi divorce. Abu Hanifa a 6 bases cherchant dans le droit : 1. Règles de Malik : « Tout ce qui aboutit à l’illicite est illicite » Exemple le maquillage. juriste).le Coran 2. puis dans les paroles des compagnons. Malik : sens apparent. Pour Abu Hanifa. Malik se réfère au livre. 2ème règle : Si quelque chose est illicite de 99 côtés mais peut être licite d’un côté  licite. Il appelle le Coran au 1er niveau. Pour lui.

Dieu le punira ». sa mère s’est occupée de lui. d’une mère yéménite. né à Bagdad en 164 H. 3ème imam : Al safi’i (chafiri). 28 mois enfermé et torturé. Il a étudié les hadiths à Bagdad de 179 à 186 H. Pour Al Gazali. le Coran ne peut pas être abrogé par la sunna et inversement. Epreuve Al Mihna. Le monde musulman sans califat ? Serait ce une catastrophe ? . Pourquoi a-t-il quitté Bagdad pour l’Egypte ? . Nafisa. sa femme. il ne croit pas en la séparation du pouvoir. Laisse le fiqh ouvert. Puis il est allé au Yémen. . puis il est allé à Bassora. Al Safi’i commence par l’étude de ce livre. M. Pour Al Safi’i. la sunna peut abroger le Coran. a interprété le Coran parmi les amis d’Al Safi’i. la parole de Dieu. Mausolée d’Al Safi’i.Al Ma’mun (où Al Safa’i a quitté Bagdad) a approché les mutazilites. Le père est mort quand il était petit.Textes islamiques très souvent manipulés par les hommes. Al Safi’i trouve que le califat doit être d’origine qorayshite. 4ème juriste faqir Ahmad Ibn Hanbal. .Le Coran. Il voyage à la Mecque puis à Bagdad et s’installe jusqu’en 195 pour aller en Egypte jusqu’à sa mort au Caire en 240. 150 H – 240 H. né à Gaza à l’année de la mort d’Abu Hanifa. conflit. Al Safi’i entre Ibn Hanifa et Ibn Hanbal. les lettres de plaintes parviennent encore aujourd’hui à sa tombe (important personnage donc). Ibn Idris Al safi’i (Idrich al chafiri). Droit musulman à Kufa Ilm Al Kalam à Bassora Mihna. Imam qorayshite. par le pouvoir d’Al Ma’mun. d’une mère d’origine persane. Importance du calife. Al Safa’i ennemi des mutazilites. Ibn Hanbal.Sunna (pas autant que le Coran). il ne doit pas être absent. Safi’i : « celui qui fait du mal à un qorayshite.Etat Abbasside pour abandonner les perses . Al muwatta : recueil de hadiths de Malik.

Cours 23 Abu Hanifa La femme peut se marier sans tuteur.Etablissement de la justice. Arrivée des saldjuquides 3 pensées : . règles. veulent un moyen pour la vaincre.Ibn Hanbal ne voulait pas répondre à la question du Coran créé ou incréé. Califat en crise.Réalisation du bien : chercher l’utilité pour la communauté et écarter le mal. 3 buts fondateurs de la chariaa : . côté social. Pour chercher l’utilité il faut chercher 5 points : La religion L’âme (l’être vivant) Chercher à protéger la fortune / richesses de l’homme Protéger la raison de l’homme Protéger les enfants et descendants en cherchant une règle de droit. Rites et pratiques de l’individu attribué à ce but là. le parfum le sont aussi. Al Gazali : Ilm Al Kalam pas recommandé. La chariaa est un moyen pas un but.a Courdou époque Ibn Rusd (ruchd).époque Al Ma’mun a fait beaucoup de mal aux savants au nom de l’Islam . Problème de la femme : mêmes droits et devoirs dans la société. .Al Mutawaqqil (Bagdad) . Certains juristes veulent d’abord écarter le mal pour apporter le bien. à l’intérieur de la communauté musulmane puis non musulmane. Jugement. Hadith falsifie ? Hadith qui dit que le prophète aurait affirmé que la femme adulte ne doit montrer que son visage et ses mains. Justice au niveau vie et droit civil.Education de l’âme (très clair chez les soufis et juristes aussi). . Ceux qui ne veulent pas. le maquillage. Les hommes sont tous égaux aux yeux de la loi : civils et religieux. Ibn Hanbal « tout ce qui aboutit à l’illicite est illicite ». témoins (aider le témoin pour qu’il dise la vérité). . Vengeance des sunnites sur les mutazilites. Il rejette des compagnons du prophète. Après Al Ma’mun. Donc la femme qui sort. Les buts des règles juridiques Les juristes sont d’accord pour dire que c’est l’esprit de la chariaa qui est au service de l’homme et pas l’inverse. . Fin du califat. Il écarte des hadiths le domaine de droit. Il écarte un peu les hadiths. Education de l’individu pour qu’elle devienne source de bien dans la société. .

éduquer l’âme (par rapport à l’agressivité. lutte contre ses propres désirs. Grammaire est une des sciences de l’ijtihaad. guerre obligatoire sur les hommes. …). On peut à tout moment être attaqué ou attaquer. Fermeture porte ijtihaad. tuer au nom de Dieu. Jihaad (gihad) Jihaad masdar 3ème forme jaahada 3ème forme Ijtihaad ijtahada 8ème forme. Jihaad : guerre sainte. Mohammed est venu du petit Jihaad au grand Jihaad. L’Islam interdit tout travail non productif (usure dans ce cadre). Petit Jihaad sens défensif : si des étrangers arrivent et attaquent. de recherche scientifique. . Liberté de réflexion. la violence. l’usure. 2 niveaux de Jihaad : petit et grand. Ne pas vider les rites de leurs esprits / âmes même. Règles contre le vol. Grand Jihaad. L’axe fondamental est Dieu. Un père ne doit pas se suicider car il doit s’occuper de ses enfants.La religion c’est la conviction. femmes et enfants. Al Gazali : l’homme n’est pas toujours capable de définir ce qui est utile ou non. Prendre le texte au 1er sens seulement (pas de chance aux autres sens). Terre de l’Islam et terre de la guerre. celui qui fait et qui ne réussit pas aura 1 compensation. faire des efforts de réflexion. l’adultère. il ne faut pas l’imposer. pas dans le Coran ni dans la sunna mais dans le livre de droit musulman. Ecole de l’apparence zaahiriyya. Celui qui fait l’ijtihaad et réussi aura 2 compensations. pour d’autres juristes c’est l’homme. c’est ce que disent des musulmans et l’occident. Ecole très étendue au Maghreb. Ijtahada. L’âme : moyen d’éducation de l’âme en faisant la prière et faire le bien et non faire la prière en et faire le mal.  Ijtihaad une obligation. Ijtihaad a le sens de combattre.

A Cordoue Ibn Hazm. il faut la connaissance de l’arabe. Malikites en Afrique du nord. . Ijtihaad : + important chez Abu Hanifa . L’Islam est elle compatible avec la modernité ? Démocratie ? Liberté ? . il faut chercher le sens. Chez les mutazilites. Ijtaha existe dans le Coran au sens de faire des efforts (lutter). Cherche l’interprétation la plus proche Un seul sens d’un verset coranique. Différences entre les écoles juridiques. Définition. Chez les soufis. le mot a un seul sens. La connaissance de l’arabe est donc importante. Personnage problématique. Chez les zahirites. A faire dans 2 niveaux dont sur l’application des règles selon les circonstances et les évènements vus par le juriste. Ijtihaad. tout verset coranique a un sens caché.important chez Ibn Hanbal. la rhétorique pour les mots. Chafirites en Egypte. Ijtihaad : juristes / faqir fassent tout ce qu’il faut pour trouver des règles pratiques avec leurs preuves bien détaillées.