Sie sind auf Seite 1von 20

Cours Pratiques diplomatiques et consulaires Professeur : Chafika AGUEZNAY

2012

-Les principaux textes conventionnels de référence :

La convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961(en vigueur 24 avril 1964).

La convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963 (en vigueur 19 mars 1967).

La convention sur les missions spéciales de 1969 (en vigueur 21 juin 1985).

La convention de Vienne sur la représentation des

Etats dans leurs relations avec les organisations internationales de caractère universel 1975 (pas encore en vigueur).

Introduction

• Toute société a besoin d’un pouvoir et d’un

corps pour débattre des problèmes qui la

touchent à l’échelle internationale: c’est à la diplomatie qu'incombe ce rôle.

• Pour s’exercer la diplomatie a besoin de ses propres agents; puisque tant que les gouvernements des divers pays auront des rapports entre eux, ils leur faudra des agents

pour les représenter, les renseigner, les informer

développer et concilier leurs intérêts respectifs.

la diplomatie ne demeuret-elle pas le

moyen privilégié de défense des intérêts

fondamentaux des Etats ?

La réponse à cette question relève à notre avis plus de la réflexion politique que de la pratique diplomatique.

I - ESSAI DE DEFINITION

Le «Larousse» elle est «la science des

rapports internationaux»

"le Robert" elle est «une branche de la politique qui concerne les relations entre

Etats, un art de la représentation des

intérêts d’un gouvernement à l’étranger; de l’administration des affaires

internationales, de la direction et de

l’exécution des négociations entre Etats ».

« l’ensemble des moyens et activités

spécifiques qu’un Etat consacre au service

de sa politique étrangère ».

II APERÇU HISTORIQUE :

En Grèce

• L’empire romain

Le Monde Musulman

Le moyen - âge

Chapitre Préliminaire :les aspects

dominants de la Diplomatie moderne

Section I : La diplomatie en crise

Section II : Evolution de la diplomatie et

du diplomate moderne

Section III : Profil d’un diplomate

moderne

Partie I : LES ACTEURS DE LA

DIPLOMATIE

Chapitre I : Les acteurs centraux.

Section 1: le Roi- le chef de l’Etat –- Le chef

de gouvernement

Section 2 : Le Ministère des Affaires

Etrangères et de la Coopération.

§ 1 / Organisation :

§ 2 / Activités et rôle du Ministère.

Section 3 : Le parlement: diplomatie

parallèle ou de fait.

chapitre II : Les acteurs extérieurs

Section 1 - Au niveau bilatéral (la

diplomatie bilatérale)

• L’exercice de la diplomatie au niveau bilatéral se traduit aussi bien par l’activité diplomatique que l’activité consulaire.

§1 Les postes diplomatiques :

(représenter, protéger, informer, négocier)

§1 Les postes diplomatiques :

A Le rôle ou fonction du chef de poste :

L'ambassadeur. B. Les attachés techniques

C Autre catégorie d'agents

§ 2 Les Postes Consulaires

A Consulat général et consul de carrière

B Agences consulaires ou chancelleries

C L'activité du consul

Section II - Au niveau multilatéral

§ 1 L'action des délégations

§ 2 L'organisation des délégations

§ 3 La fonction du chef de poste ou de

mission

Partie II : Droit Diplomatique et Droit

International

Chapitre I : Les relations diplomatiques

bilatérales.

Section I : Etablissement et rupture des relations diplomatiques.

§ 1 - le principe du consentement mutuel

§ 2 : Etat membre de l'Etat fédéral et relations extérieures.

§ 3 : Fin des relations Diplomatiques

Section II Modalités d’établissement des

relations diplomatiques.

§ 1 : Les missions diplomatiques permanentes .

1) L'accréditation double ou multiple.

2)La représentation commune

3)Pratiques particulières :

1- Commonwealth

2-Vatican

4) l'organisation de la mission diplomatique

5) La fonction de la mission diplomatique

§ 2 - Les Missions diplomatique spéciales.

(MDS)

Section III : Privilèges et immunités

§ 1 Les privilèges et immunités de la

mission diplomatique.

A - Liberté des communications officielles

B - L'inviolabilité

§ 2 : Privilèges et immunité des agents

diplomatiques

A -Inviolabilité personnelle

B-Immunité juridictionnelle

Section IV : Exemptions fiscales et

franchises douanières

Section V : Autres privilèges et immunités

Chapitre II : LES RELATIONS

CONSULAIRES.

Section I : Etablissement et rupture des

relations consulaires.

Section II : Modalités d’établissement des relations consulaires .

Section III : Privilèges et immunités

consulaires .

Chapitre III : Relations diplomatiques

et relations multilatérales

Section I - Représentation des Etats auprès des

Organisations

Internationales .

§1 - les Missions permanentes

§ 2 -

Délégations aux organes des organisations ou

aux conférences tenues sous leurs auspices.

Section II : Représentation des Organisations Internationales.

§ 1 - Les représentations (missions) permanentes

§ 2 - les missions spéciales,

Section III : Les représentations des Organisations

Internationales

Internationales.

auprès d’autres Organisations

Conclusion