Sie sind auf Seite 1von 2

Diapositif d’identité

L’entreprise, en tant qu'organisation sociale, a besoin de points de références en termes


d'image réelle et symbolique, allant du nom, du logo, de l'adresse, jusqu'à la tenue
vestimentaire, en passant par "l'invention" d'un langage commun ( ensemble des mots,
signes, sigles, abréviations…) . Ce langage est plus ou moins spécialisé, technique, argotique,
dont le mérite est de créer une identité.

Il s'agit d'un rôle qui facilite le "contrôle" des comportements individuels en vue de leur
"unification" et de leur orientation vers des objectifs de l'organisation.
Ainsi, pour obtenir des salariés une attitude loyale et efficace, l'entreprise met en avant un
système de représentation et de valeurs propres où un minimum de compréhension et
d'identification mutuelle est primordial.

Autrement dit, ce jeu d'influence va se retrouver à un double niveau :

 Au niveau externe : du fait que l'organisation ne peut ignorer des cultures externes
marquées par des caractéristiques locales, régionales, nationales liées aux origines des
membres de son personnel.

Par ex : Le code vestimentaire est un signe extérieur qui distingue le salarié d'une "personne
étrangère" à l'entreprise. En effet, tout salarié du groupe dispose d'un équipement identique au
niveau international, composé d'une blouse blanche, de lunettes et de chaussures de sécurité.

 Au niveau interne L’identité projetée vers l’externe englobe les signes qui permettent
de la reconnaître (l’identité visuelle ou « Visual Identity »). Le mot « Identity »,
suggère que les traits fondamentaux de l’entreprise deviennent clairement
reconnaissables, restent constants dans le temps et permettent à l’entreprise de
s’individualiser par rapport à la concurrence et à ses clients.

Un audit permanent doit être fait sur l’image et l’identité de l’entreprise.


L’audit d’image sera de toute évidence effectué de manière plus fréquente. Par ces audits, il
convient de définir les forces et les faiblesses de l’entreprise, et en particulier de constater si
l’image y correspond.
Si l’image ne reflète pas les points essentiels et positifs de l’identité, il est nécessaire de
développer un programme de communication pour réduire ce « gap » et réduire le déficit
d’image. Il serait illusoire de vouloir donner une trop bonne image de l’entreprise, qui soit
éloignée de la réalité.
Etude d’identité Etude d’Image
Forces et faiblesses
Atouts et freinsLa démarche COHESION est à l'origine d'une nouvelle dynamique de
développement qui permet de faire fructifier le potentiel collectif.
Pour construire et soutenir une équipe, il est fondamental de définir une identité commune et
partager des valeurs pour s'impliquer collectivement dans un projet qui a du sens.
Notre première démarche consiste à établir un diagnostic afin d'identifier les modes opér
Diapositif d’identification
Le dispositif d’identification fait partie aussi des 14 dispositifs constituant le référentiel de la
communication .Il consiste à traiter quatre points essentiels à l’identification de l’entreprise à
savoir :

 La détermination des fondements de la cohésion au sein de l’entreprise :

La cohésion sociale est la nature et l'intensité des relations sociales qui existent entre les
membres d'une société ou d'une organisation. Elle se base sur les fondements suivants :
politique sociale, gestion du personnel, types de structure et d’organisation, attitude des
dirigeants, degré de cloisonnement, distance hiérarchique…

 La réalisation d’un diagnostique sur l’organisation

Le diagnostic organisationnel fait appel à l’expertise et l’expérience du manager, du chef de


service ou d’entreprise, et doit s’appuyer sur une démarche structurée et des outils concrets.

Comment analyser les organigrammes ?


Comment évaluer les modes de management ?
Comment analyser le système de motivation ?
Sur quel résultat communiquer ?
Comment trouver les bonnes solutions ?

 La définition des valeurs partagées

''Ce qui sert le collectif sans nuire à autrui''

Et cela s’effectue via une démarche bien déterminée basée sur les suivie les enquêtes et qui
pour finalité la repense à la question suivante :

Les valeurs de l’entreprise sont-elles partagées par tous les acteurs de


l’organisation et si non, quelles en sont les raisons ?

 Discuter la cohésion

Si elle est intégrée à un projet pour le long ou le moyen terme