Sie sind auf Seite 1von 128
La Grande guerre : sa signification spirituelle / par W. Tudor-Pole ; avant-propos de Stephen
La Grande guerre : sa signification spirituelle / par W. Tudor-Pole ; avant-propos de Stephen

La Grande guerre : sa

signification spirituelle / par W. Tudor-Pole ; avant-propos de Stephen Graham ;

traduit de [

]

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Tudor-Pole, W La Grande guerre : sa signification spirituelle / par W. Tudor-Pole ; avant-propos
Tudor-Pole, W La Grande guerre : sa signification spirituelle / par W. Tudor-Pole ; avant-propos

Tudor-Pole, W

La Grande guerre : sa signification spirituelle / par W. Tudor-Pole ; avant-propos de Stephen Graham ; traduit de l'anglais par J. H

1917.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :

*La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service.

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit :

*des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits.

*des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque

municipale de

(ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.

LA

GRANDE

SA SIGNIFICATION

GUERRE

SPIRITUELLE

W.

PAR

TUDOR-POLE

AVANT-PROPOS

STEPHEN

QRAHAM

Traduit

de VAnglais

par

J.

H.

'

LA GRANDE GUERRE

LA

GRANDE GUERRE

SA SIGNIFICATIONSPIRITUELLE

PAR

W. TUDOR-POLE

AVANT-PROPOS

DE

STEPHEN-GRAHAM

Traduit

de l'Anglais

BIBLIOTHÈQUE

PARIS

UNIVERSELLE

36,

RUE

DU

±B±*7

BAC,

par

36

J.

H.

BEAUDELOT

A

MA

MERE.

AVANT-PROPOS

CHERMONSIEUR TUDOR-POLH,

sur

comme

ser les choses qui peuvent être renversées,

Cette

Guerre

s'est

nous

grande un terrible

qui

ne

Notre

rende

jetée

Elle

vient

renver-

ouragan.

peuvent

grand

pour

de-

c'est

a de

Des

et,

qui

que celles meurent.

qu'elle

Tous

être

espoir

détruites

à tous, réelles.

plus

évidentes

les valeurs

se

nouvelles

les jours, d'illusoire, des

derrière

ceux

en ces temps,

de

parasite

ce qu'il

y

faux,

idées,

avec elles,

se tient Tous

dissipe. se lèvent, Vérité

espérances

une

visiou

de l'éternelle

le monde

nous

manifesté.

qui

d'entre

écrivent

aujour-

d'hui, montrent ces changements et pressentent l'ère nouvelle ; mon coeur accompagne de ses

voeux votre plume

souhaite clairvoyance, espoir et enthousiasme.

et

votre

et

vous

oeuvre,

STEPHENGRAHAM.

Londres, 30 mars

0.,

1915.

Quand

c'est

qu'il

Dieu

efface

se prépare

à écrire»

BOSSUET.

PRÉFACE DE L'ÉDITION

FRANÇAISE

L'édition

anglaise

de ce petit

livre

publié,

il

y

d'un

m'a

valu

les

d'un

un

a plus

grand

peu partout.

an,

sympathies

a été

nombre

d'amis

inconnus.

Il

lu

Un

certain

nombre

d'exemplaires en France et sur d'autres

de mon départ cette

se trouve

fronts

aux tranchées,

de bataille.

C'est la veille

pour les rangs britanniques

que j'écris

préface pour l'édition française, et je vais prendre

ma modeste

guerre que le monde ait jamais vue. Je suis bien

dans la

vaste arène de

place

plus

reconnaissant à M. J. H., dont l'enthousiasme

et

la patience

ont

rendue

possible

une traduction

française

de ce petit

ouvrage.

Si étrange que cela puisse paraître,

de grandes

lumières spirituelles commencent à rayonner

sur beaucoup d'enfants

terre qui se battent, côte à côte, pour l'affran-

de

France

et cl'Angle-

X

LA

GRANDE

GUERRE

chissement de Justice

du sol français et de Fraternité.

et pour

le grand

idéal

Dans

cet

âge

ces

pages,

splendide

on

de

trouvera

paix

et

des

allusions

de progrès

spiri-

à

tuels

vra

Pour

l'illusion

que les voyants actuelle

bien

et qui

de

sui-

aperçoivent

une

de

d'un

déjà

la

et

ruine.

période

carnage

vision

des gens,

fantastique

telle

ils

ne sera que désordonné. des

qui

ont

des

cerveau

se

est

Selon

vues

sont

toute

probabilité,

sur

moqueront de l'humanité, toutefois

encore

l'avenir

Il

en

optimistes

ici

présentées.

qui

commencé

rayons et obscure,

d'entrevoir

aurore

mais

l'expansion

graduelle

A

d'une

lointaine

ceux-là,

nouvelle,

et

réelle

certaine.

de voyage, de

compagnons

en

les

suppliant

je

tends

partager

une

avec

main

moi

vision,

de

le

moi-même

comme

j'ai avec eux.

faire

humblement

amie,

leur

essayé

Dans

ments

toute

la

nature,

sont

invariablement

de

nouveaux

accompagnés

enfante- de dou*

leur

et de souffrance.

Nous

assistons

vie,

vue

lumière

et

aujourd'hui accompagnée et telle

l'origine

à la naissance

d'une révélation

que le monde des

d'une

nouvelle

spirituelle a jamais nouvelle

coeur

prodigieuse

depuis

n'en

Cette

le'

plus

temps.

spirituelle

dans

des

sur

les

hommes,

les

les

rayonne

endroits

inattendus

conditions

les plus les

variées.

les

prisons,

Sur

le

champ

hôpitaux

et

de bataille, ceux

parmi

dans

qui

PREFACE

XI

de nouvelles et

l'espoir

lueurs

du

commencent

à se

de

pleurent,

manifester,

l'expansion

L'heure

monde

dépend

de cette lumière

venue

graduelle pas encore l'humanité

glorieuse.

n'est

de parler que cette

ouver-

lutte

tement

gigantesque

de

nouvelle

va générer. Race est en train

Mais

cette

de naître,

et ceux

ont

des yeux

voient

et des oreilles

qui

entendent,,

plus

l'Esprit-Saint

qui

qui

la

de

commencent

joie,

qu'un

de Dieu

à comprendre nouvel

avec

grande

cri

épanchement

parmi

entier

nous.

se produit du monde

Le

est monté mira-

d'angoisse ciel ; un renouvellement

et de joie considèrent

je

voudrais

jusqu'au

culeux

A

vaines

presque se fait en ce moment. ces

paroles

comme

dire

: «Ne vous

de lumière ceux

qui et stériles,

hâtez pas de déclarer que ces paroles d'un voyant

ne

Rentrez

Peut-être

contiennent

vérité

aucune

dans le silence

sentirez-vous

de votre combien

insoupçonnée.

être

et écoutez ! la

proche

est

dont

puissance spirituelle

nié

préconçue,

l'existence.

dans

le

Regardez

et vous sens

verrez

tion

indiqué

vous

avez jusqu'ici

le

monde

sans

idée

qu'une est déjà

transforma-

commencée

parmi

les hommes

».

Pour

ce qui

est de la France,

on reste étonné

du spectacle d'un peuple déjà transformé, presque

transfiguré,

par la dure

et la tristesse

a puri*

discipline Le feu

de ces dernières

années.

de Dieu

XII

LA

GRANDE

GUERRE

fié

encore que le commencement d'une transforma-

et

exalté

la

et

n'est

nation,

cependant

ce

tion

merveilleuse.

France des paroles

Le

offrir

voyant de consolation

peut et de joie,

à

la

car

il

sait

l'heure

et

où la nation

ne regrettera

ni

fran-

approche régénérée, du sang

que

fortifiée

çaise,

une

qui l'accable

pas

seule

le chagrin

versé,

goutte

aujourd'hui.

A la grande

multitude

des gens qui

ont perdu

tout

vie,

ce

je

qui

dirai

semblait

donner

: « Courage

!

Ne

de

la valeur

vous

laissez

à

la

pas

écraser par la douleur,

elle vous fut envoyée pour

votre

votre

destruction.

purification,

non

pour réel. La vie est indes-

La mort n'a pas de pouvoir

tructible,

elle

ne finit

jamais ; au contraire,

elle

ne cesse de grandir.

Vos

bien-aimés

ne

sont

vous les rencontrerez

plus heureuses, Réjouissez-vous

encore

sera bien

!

pas perdus de nouveau

dans

dans la

pour toujours, dans des conditions

beaux.

des

milieux

plus et tout

tribulation,

»

W.

T.

P.

Novembre

Saint-Audries,

Somerset,

1916.

Easton-in-Gordano,

England.

PREMIERE

PARTIE

Quelques Vues plus profondes

PREMIERE

PARTIE

Quelques Vues plus profondes

Il

est bien soient

naturel

que les pensées

sur

du monde

de

la

dra- sur les est bon

de

cachées

indi-

entier

concentrées

la marche terriblement

il

Guerre

matiques

et sur

qui

les

se déroulent

événements

aujourd'hui

Mais

de bataille considérions

la cause

champs

que cette lutte, de la Guerre.

européens. aussi le côté profond

et

la

nous

signification le détachement

Ceci réclame effort

viduel

et un

vons

le

faire

Nous ne pou- ne

pouvons

d'imagination.

efficacement,

nous

d'ailleurs

espérer en cette crise suprême,

certaine sérénité d'esprit.

ques-unes

sente nous aidera

bien

travail

accomplir

aucun

si nous n'atteignons

Une

étude

une

de quel-

pré-

des causes cachées de l'épreuve

à y parvenir.

Partout,

dans

toutes

les

classes,

cette

ques-

tion

Quelque

est posée

grand

avec une dessein

insistance

se

croissante:

réalise-t-il

ne

pas

16

LA

GRANDE

GUERRE

dans

le

sinistre

monde ? Est-ce

? Est-ce

aujourd'hui un plan bienfaisant

un projet ? Qu'y a-t-il

derrière ces événements mondiaux ? Que repré-

sentent-ils

?

Par

delà

les

tristesses

et

les

perplexités actuelles, la conscience humaine semble receler en elle la croyance intuitive que cette Guerre

mondiale a une raison d'être grandiose,

que de

toute cette souffrance surgira une ère plus heu-

reuse. La nature humaine est essentiellement

optimiste, et l'on a cru, pendant de nombreux

siècles, qu'un

conflit

mondial et dévastateur

serait

universelles. Ou la civilisation se détruira elle-

même et tout progrès humain

guerre devra cesser d'être un facteur essentiel

de l'évolution

suivi

d'un

do paix

et

de

fraternité

âge

s'arrêtera,

ou la

humaine. se pose ainsi: La Guerre actuelle

La question

est-elle

qu'on vue, ou devons-nous

celle

a depuis attendre

si longtemps encore ?

pré-

Déjà la moitié

du monde est aux prises,

la

la

la

l'Italie,

Russie, l'Allemagne,

l'Empire

quie,

le

Britannique,

France,

Bulgarie, la Tur- Serbie.

moitié

de

l'Autriche,

la

du

la

Monténégro,

Belgique,

plus

Ces nations représentent

l'étendue continentale

moitié de sa population. En Europe, vingt-cinq

de

la

de

la

et plus

globe

millions

vont

d'hommes

ont

déjà ! On estime

les prendre

les armes ou

pris que la dépense de

QUELQUES

VUES

PLUS

PROFONDES

17

ces armées

jour,

par

dépensés

est

d'une

livre

sterling

par

soldat

et

si

bien

qu'environ

quotidiennement

pour

25.000.000

sont

la

Guerre.

Le

champ

affecté

à la

lutte

semble

s'étendre

encore,

et

les

effets

dévastateurs

du

conflit

sont

si

uni-

versels

combat

qui

doit

Deux

qu'il

est

y

a tout

lieu

bien

réellement

de croire

que ce grand

le combat annoncé

précéder

questions

nouvel

un

se posent:

âge de bonheur.

1°, Quelles

sont

Guerre

mondiale

?

les

Quel

cun

d'entre

bien

ce grand ?

nous

causes

cachées

de

cette

conflit

offre-t-il

à cha-

Ces questions

d'une

manière

ne peuvent sommaire.

être étudiées

ici

Peut-être

nous

que

de-

mandera-t-on

prendre

les

:

Pouvons-nous

conditions

de

la

semblent

avoir

engendré

cette

espérer

com-

vie

nationale

qui

Guerre

mondiale?

Pouvons-nous

espérer

découvrir

la cause

réelle

de toute

vons-nous

de

nent

duire

la

vie

les

cette

et l'ayant assez

que

agitation,

trouvée,

pou-

efficacement

espérer

l'extirper

pour

ne

nationale

guerres,

les

motifs

amè-

qui se repro- les

puissent

?

jamais

? Enfin, de

pouvons-nous

actuelle

espérer

prévoir

résultats

la lutte

Avant

rappeler

Enfants

sance

et

d'aborder

comment

ces

des

questions,

prophètes

d'Israël la chute

passent

pour

des nations.

avoir

Nous

je

voudrais

les

parmi la nais-

prévu

nous

deman-

La

grande

guerre.

2

18

LA

GRANDE

GUERRE

dons

:

Y

a-t-il

vraiment

des

hommes

capables

dé voir

peuvent-ils

dans

l'avenir

? Et,

nous

donner

?

s'il

en est,

quelle

aide

En

que

nue

remontant

Béha-Oullah,

sous

le

nom

au siècle fondateur

dernier,

nous

trouvons

de la Fraternité

con-

de

Révélation

Béhaïe,

répondit

à

sont

hommes

de

; mais

ces

de ses écrits

questions

pas

vue

les

beaucoup y a assurément

Il

de l'horizon ont

leur

ne

des

traduits.

encore

qui

voient

au-delà

Des

normal

développé

d'aper-

la

humaine.

ombres

voyants

qui

en eux Ja vision profonde

cevoir

permet

par les

événements

projetées

prochains

et

d'avertir

leurs

voyant parle de ses expériences

semblables.

Si

personnelles,

le

il

être

mal

et

discrédité,

lui

peut a des rêves

terpréterouque,

compris et des visions

parce

est difficile

il interprète

qu'il

sans le vouloir,

qu'il

d'in-

mal.

des

bienfaits

sous

Parfois,

se présentent les vérités

des amis et

nous

d'étranges

arrivent

et

déguisements, sous des formes

que le voyant

pénètre

sont

souvent

Certains

de

ne

difficiles

d'entre

à reconnaître nous

symboliques

et

vent

vérités

à

interpréter.

des

perçoi-

lueurs

l'au-delà

savons

et découvrent

des

comment

accueillir humaine et sai-

nous

que

fois

l'âme

ou

exprimer.

Chaque des choses

que

touche

à l'âme

l'entourent

qui

sit la signification

plus

profondément.

intérieure

Qu'elle

de

puisse

la

vie, ou non

elle

vit

inter-

préter

son

expérience,

cette

expérience

agit

sur

QUELQUES

VUES PLUS

PROFONDES

19

sa vie, nons-nous

peuple

et

sa vie

que

en

devient

« là

il

Souve-

l'expression.

do

le

n'y

peut,

a pas

vision,

prendre

lui-même

Le voyant ces mots de

premier

ferme

de

la

la

interne)

de

vue

sujet.

périt».

en vérité,

La

maxime

de Swedenborg,

ordre

:

«

pour

un

voyant de l'oeil

de

pensée

qui

vient

pensée

dire

mais

la

compréhension;

compréhension

ouvre

l'oeil.

du

Il

voyant

me

un

vient

qui la vision du

mon

(c'est-à-

désire

»

C'est

point

que je

considérer

que ceux qui pensent à leurs semblables,

nant

semble

message

essentiel

destiné

mainte-

avoir le leur

transmettent

les

et

; ceux des leur

croient

qui

percevoir

du

causes

pro- la lumière

est

fondes

événements

ombre,

épreuves,

monde

aider,

derrière

doivent

ceux

en ce temps

moins

de grandes puissante.

dont

la vue

S'il

mots

m'était

demandé

d'exprimer

me

en

quelques à don-

je pos-

le

ner, j'insisterais,

sède,

que je avec

sens

message

ce fait

; que

appelé

que

toute

la

force

la vie

bien

elle-même

sur

est indes-

changer

que la vie,

tructible

sa forme de manifestation,

ger

croyance

qu'elle

puisse

ne peut et devenir nomme

chan-

jamais la mort. la mort

dans

sa nature

essentielle

La

et la

le monde

en ce que inspire, discordes tenterais existe

se retrouvent

et

de

calamités

diriger

monde

peur

qu'elle

toutes

les

Puis,

ce

fait

je

presque

humaines.

les

pensées de réalités

vers au sein

qu'il

un

20

LA

GRANDE

GUERRE

du

monde

illusoire

des apparences

et que

ce

monde

que même. Le monde à trois dimensions, le monde des apparences se transforme sans cesse, tandis

est aussi continu

et réel

la vie elle-

le

que

éternel.

jamais

monde

intérieur

Les possessions à elles

amener,

de

l'Esprit

Infini

est

matérielles

ne peuvent

seules, le bonheur

ou

la

satisfaction

tiens dans la tourmente de la vie. Nous craignons

de perdre

vons pas, comme le voyant,

elles

ne sont

que de pauvres

sou-

;

ces choses, et nous ne nous

intérieure

aperce-

nous dissi-

qu'elles de l'homme.

mulent

la divinité

Il

y a un autre aspect des conditions

qu'il

est

difficile

ferme

d'exprimer.

l'esprit

d'une

Nous savons

ce que

grande

personnalité.

ren-

Nous

aussi de l'esprit

de

d'une

armée ou d'une

de

en

désir

parlé et sentent.

son

ont

parlons

nation,

d'aller

de

sa détermination,

Des

l'avant.

officiers

comme d'une chose qu'ils

connaissent

« Linesman

laire^

parle

», dans

Paroles

du

conflit

entre

d'un

Témoin

ocu-

certaines

qualités

Comme

il

est

de

! On perçoit des

spirituelles.

regarder

le

hommes

curieux,

dit-il,

agir

ces esprits

et

la

guerriers

mouvement

puissance dont les armes

physiques se rencon-

psychiques

trent

leurs

dans

corps,

l'air

aussi

que

sûrement

le feront forts

que (1) des

dès

l'esprit

plus

les poussera à se ruer sur celui des plus faibles. »

.

(1)

L'auteur

emploie

le

mot

allemand

« Geiit

».

(N.

du

T.)

QUELQUES

VUES

PLUS

PROFONDES

21

Que d'autres

ne soient

ne prouve

lement

pas qu'elles

que l'éducation

pas éveillés à ces choses

pas, mais seu-

n'existent

de la plupart

ne les

a pas

préparés

Il

y

à

les

reconnaître.

a actuellement

dans

le

monde

un

appel

une vague,

une

puissant,

de force spirituelle

impulsion

croissante,

c'est

rythmique

le

Souffle

même

et

doivent

de

Dieu.

Je

me sens

à

les hommes et

prêts

persuader

se

tenir

à

en

poussé et les femmes

devenir

des

parler

qu'ils

canaux

propres à recevoir

Revenons

à nos

un

nouvel

afflux

deux

questions

:

spirituel.

Quelles

sont

les causes

cachées

du chaos

mon-

dial

actuel

parle

? en homme

vers

le

Je

a vu venir

spirituelle,

le rayonne- l'a vue

qui

et des avec les

à peine ; son

guerre

qui

ment d'une grande

descendre

vague

monde

des

hommes en conflit

lutte

vient

femmes.

forces

Elle

me sembla et

être

cette

des

ténèbres,

de se répercuter effet

premier

dans

manifeste

les choses

est

la

humaines

présente

mondiale.

décrire

forces

Il

est

difficile,

sinon

de

et les

impossible, de lumière

intelligible.

pouvez,

la lutte d'obscurité

entre

les forces

en un langage si vous de

vagues

le

la des- une

sa

Représentez-vous,

grandes

cente

obscurité,

sensualité

de

lumière,

puis

de l'homme,

pour

symbolisant

et son ignorance,

l'égoïsme

s'élevant

empê-

cher

la manifestation

et l'approche

de la lumière.

22

LA

GRANDE

GUERRE

C'est

un

peu

de cette

façon

que

la chose

m'ap-

parut.

Bien

des

de

Dieu

la

sur

gens do do Dieu

essayent la Guerre.

» qui Quand Dieu

l'a

rejeter

Ils

disent

c'est

là une

responsabilité

la

que

« colère

causée.

C'est

idée

sion

ment,

à combattre.

« colère une

vous

trouvez

l'expres-

de

meilleure

» dans le Nouveau

des

Testa-

grecs

traduction

mots

serait

originaux

«souffle

« impulsion ». Epîtro le souffle

» ou

18:

est

(1) spirituelle

de

Dieu

aux

Romains, de Dieu

I,

qui,

» (Voir

«rCar l'impulsion,

du

ciel

iniquité,

aux

apparaît

spirituel les malfaiteurs la vérité.

V,

6.)

Cette

contre

dans

aussi

envoyé

leur

l'Epltre

spirituelle nous atteint aujourd'hui,

elle

appelée

suppriment

Ephésiens,

comme

les

impulsion

et au voyant

blanche

nouvelle

la grande prophéties

lumière

«

la

dans

aurore

».

Nous

devrions

ne

peut jamais

tions

au genre

nous

envoyer

humain.

rendre

compte

que

Dieu

la guerre

Il

envoie

et les

la vie,

tribula-

l'amour,

la

notre opposition successifs

vérité,

la joie

et

la paix

à Ses enfants.

de ces souffles

et

C'est

divins

le

à l'arrivée

des

crée

obstacles

qui et la tribulation.

lui-même

lui

seul,

cause

conflit

que

actuel

L'histoire

nous

montre de choses et

l'homme

et

a amené son

par

l'état

aveuglement

que

(1)

appel

La

traduction

anglaise

puissant.

(N. du

T.)

e3t

« Urge

»,

poussée,

urgence,

QUELQUES

VUES

PLUS

PROFONDES

23

de

son

est

ôgoïsme,

comme

Nous

responsable

qui

ce qui

se

par

passe. Toutes

brutale

blâmées.

les

nations

la force

être

la

regardent

d'adoration

porter

doivent