Sie sind auf Seite 1von 26

UMTS

Universal Mobile
Telecommunication System

1
Les origines de l’UMTS

• Des perspectives prometteuses


– 250 Millions d’abonnés GSM dans le monde
– Le nombre d’abonnés sans fil sera supérieur à celui des abonnés
filaires en 2004
– 200 Millions d’utilisateurs de mobiles estimés en Europe d’ici 2010
– La montée des services offerts par Internet
• Des systèmes incompatibles
– Europe : GSM Technologie Débit Max (kbps)
– Japon : PHS,PDC GSM 9,6
– Asie : IS-95 HSCSD 57,6
– USA : AMPS GPRS 115
• Des débits réduits EDGE 384

• Pas d’applications multimédias


2
Les services de l’UMTS

• Multiplexer des services ayant des Qualités de Services


différentes (voix, vidéo, data…) sur une même connexion.
• Les services hauts débits

Débits 2 Mbps 384 kbps 144 kbps

Environnement Indoor / Mobilité Urbain extérieur Rural / outdoor


réduite (sur de larges zones)
Usager proche
de l’antenne
d’émission
Vitesse max 10 km/h 120 km/h Grande mobilité

3
Les services de l’UMTS

• Une large gamme de débits variables et des services


asymétriques
• Des services orientés :
– circuit (temps réel)
– paquet (non temps réel)
• Différentes qualités de service
• Services multiples par utilisateur

4
Les services de l’UMTS

2 Mbps Vidéo Vidéo


Télémédecine Télévision
I conférence à la demande
384 kbps
N
64 kbps
T Téléchargement
32 kbps E Audio Courier
conférence électronique Radiodiffusion
16 kbps R
9,6 kbps N Voix
Diffusion de
2,4 kbps E Télémesure Fax données

T
1,2 kbps
Bidirectionnel Unidirectionnel Diffusion point/multipoint

5
Les bandes de fréquences UMTS
Spectre des fréquences de l’UMTS (Europe) en MHz

6
Architecture
Architecture du réseau UMTS
• avec les réseaux d'accès GSM et UTRAN :

• L’interface radio de l’UMTS est basée sur le WCDMA qui


elle-même réutilise largement le concept CDMA
7
Présentation du CDMA

• Employé dans beaucoup de systèmes de communication


• Plusieurs utilisateurs sur une même onde porteuse
• Répartition de l’information radioélectrique émise sur une
bande de fréquences plus large que l’originelle

8
Technique à étalement de spectre

• On appelle gain d'étalement ou Spreading Factor SF la


longueur L du code (= nombre de bits de la séquence de
code utilisée)
• L’information résultante est étalée sur une bande passante
plus large (5 MHz), à débit constant (3.84 Mcps pour le
WCDMA)
• Sa densité de puissance est donc plus basse, on effectue
une transmission en-dessous du plancher de bruit
• spreading factor = débit cst large bande (3.84 Mcps) / débit
d’origine du service donné
• Les bits de donnée (informations à débits variables) sont
multipliés par une séquence de bits (= code) propre à
chaque utilisateur
9
Étalement du spectre

Schéma:

10
Désétalement du spectre

• Le récepteur multiplie la totalité du signal large bande par le


même code, il extrait ainsi du bruit uniquement l’information
initiale qui retrouve son débit originel

• les données des autres utilisateurs restent étalés et les


brouilleurs dus au canal sont étalés

• Plus l’étalement est important, plus les interférences


diminuent

11
Codes orthogonaux

• Afin de permettre des accès multiples (canaux séparés) et


pour éviter toute interférence, on utilise des codes
orthogonaux (aucune corrélation entre eux) appelés OVSF

• L'utilisation de ces codes permet de modifier le facteur


d'étalement

12
Gain d’étalement

• En dB: Eb/No = S/N + Gétalement

• Cette valeur garantit la qualité de service requise

• Elle dépend du type de service, du sens (UL ou DL) de


transmission, du type d’environnement et de la vitesse du
mobile

13
Taille dynamique des cellules

• La taille des cellules varie en fonction du débit, de la charge


du réseau, du niveau d’interférence. Quand le débit
augmente, le gain d’étalement diminue, la sensibilité par
rapport au bruit pour un service donné diminue, la
couverture diminue pour garantir une qualité de service

• Plus le trafic augmente, plus le nombre de canaux


augmente, la puissance par canaux diminue et la couverture
diminue.

14
Macro-diversité

• Un MS peut être lié avec plusieurs BTS simultanément


• l’objectif est d’optimiser les puissances d’émission (tant UL
que DL) :
• En bordure de cellule, adaptation à la cellule la plus
favorable
• Pas d’augmentation de puissance lors du passage d’une
cellule à l’autre
• Plus de micro-coupure lors du HO

15
Le concept du WCDMA

• Utilise une plus large bande passante que le CDMA :


augmentation du débit

• Optimisation des ressources radio : deux modes de


fonctionnement selon le type de multiplexage (FDD et TDD)

• Application de l’étalement de spectre (= channelisation) +


une opération de brouillage (= scrambling)

16
2 techniques de multiplexage de la
ressource
Frequency Domain Duplex Time Domain Duplex

Largeur de bande 5 MHz 5 MHz

Débit après codage 3.84 Mcps 3.84 Mcps

Longueur de trame 10 ms 10 ms

Structure Time Slot 15 slots par trame

Débit max. pour un code 384 kbps 144 kbps

Codes par trame 1 code / 10 ms 1 code / 0.667 ms

Déploiement et couverture Plus particulièrement Limité aux petites cellules


adapté aux grandes cellules

Services Symétriques (voix et Données en mode paquet


données à bas et moyen
débit)

Handover Soft HO Hard HO

17
2 types de codes différents

• Spreading Code : il réalise l’étalement et offre le débit


demandé

• Scrambling Code : il est utilisé pour séparer les mobiles et


les stations de bases les uns des autres

• Il permet de séparer les différents signaux d'un même


terminal ou d'une même station de base

• Le scrambling fait appel aux codes de Gold

18
Les contraintes

• Les trajets multiples

• Le Fast-Fading

• L'effet near-far

• Les handovers

19
Principaux avantages

• En comparaison avec les systèmes 2G, le WCDMA a de


nombreux atouts dont les principaux sont :

– Moins de risque de perturber des systèmes à bande étroite travaillant


dans la même gamme de fréquence

– Meilleure sécurité : le signal, codé par une séquence connue


seulement de l'émetteur et du récepteur, a l'allure d'un bruit
inintelligible. C'est pour cette raison que le CDMA a été développé
en premier pour des usages militaires

– Moindre sensibilité aux interférences extérieures, les brouilleurs


étant réduits lors du désétalement

20
Principaux avantages

• En comparaison avec les systèmes 2G, le WCDMA a de


nombreux atouts dont les principaux sont :

– Possibilité de partage de la bande par plusieurs émetteurs, ce qui


évite le multiplexage par temps du GSM et permet un meilleur débit ;
de plus, le débit peut être variable, ce qui est beaucoup plus flexible
qu'une division temporelle

– Possibilité d'utiliser les mêmes ondes porteuses même sur des


cellules mitoyennes, ce qui était impossible avec le GSM par
exemple

21
Constitution du réseau UMTS

22
Le réseau cœur

23
Le réseau d’accès UTRAN

24
Conclusion

• Terminaux mobiles permettant toute sorte de


communications :

– le téléphone mobile, le visiophone de poche, le communicateur


personnel pour gérer son agenda, messagerie, fax rapide, et
réception de multiples informations

• De nombreuses applications spécifiques utiliseront les


capacités des systèmes mobiles à acheminer son, données
et images fixes et animées: télémédecine, reportage,
localisation, télésurveillance, information et guidage routier

25
Conclusion

• Les moyens de télécommunication du XXIe siècle se feront


à partir de véritables bureaux mobiles, par exemple dans les
voitures ou sur les chantiers

• En clair, l’UMTS offrira un service de mobilité universelle.


Ainsi le terminal mobile permettra de communiquer dans
tous les environnements d’utilisation: domicile, bureau, rue,
automobile, train, …

26