INTRODUCTION AU SAMBAHSA

La rédaction de ce document est due à la constatation paradoxale que le sambahsa, en
raison de son orthographe et de sa conjugaison, semblait plus difficile que nombre de
langues naturelles actuelles, malgré le fait qu'il soit presqu'entièrement régulier et que
lesdites règles se retrouvent dans la documentation en ligne. C'est pourquoi, il nous est
paru utile d'inventer une méthode courte destinée à familiariser l'apprenant avec les
mécanismes basiques du Sambahsa, grâce à la répétition de formes fondamentales. Cet
apprentissage s'inspire partiellement des célèbres livres Assimil mais en diffère sur
plusieurs points. La répétition ne vise pas à habituer le lecteur aux idiotismes de la langue
(rares en Sambahsa) mais bien aux particularités de l'orthographe et de la conjugaison.
Les leçons consistent en un court texte présenté de cette manière :
Sambahsa

Transcription phonétique

Français

L'apprenant devra lire la transcription phonétique, puis essayer d'analyser le texte
sambahsa grâce à la traduction française et s'il le souhaite au dictionnaire en ligne
( http://fr.scribd.com/doc/93262360/Dictionnaire-sambahsa-francais ). Selon sa motivation
et ses nécessités, le lecteur pourra, en cachant les autres colonnes du tableau, s'exercer
soit à la traduction , soit à la prononciation et à l'orthographe.
Suivront des exemples de prononciation et un ou plusieurs verbes conjugués. L'apprenant
devra, sur deux feuilles différentes, lister les prononciations et les conjugaisons de chaque
leçon et, chaque jour, lire à voix haute chacune de ces deux listes. Enfin, un exercice
pourra compléter cette leçon. Chaque leçon devrait prendre environ un quart d'heure par
jour.

Leçon préliminaire
Sambahsa Phonetic Transcription (SPT)
Le "Sambahsa Phonetic Transcription" (SPT) est un système permettant de transcrire la
prononciation du sambahsa selon le principe "un son / un signe" avec la plupart des
claviers.
Les lettres se prononçant comme en français ne sont pas indiquées.
[ä] = comme le son français “ai”
[c] = comme “ch” dans “chaussure”
[e] = comme “é”
[ë] = un “e” inaccentué, comme dans l’article « le »
[g] = comme “g” dans “gâteau”
[h] = toujours aspiré, comme dans le mot “hache”
[ö] = comme “eu” dans “il pleut”
[q] = un son guttural, comme le “ch” dans l’exclamation allemande “Ach !” ou « j » dans le
prénom espagnol « Juan ».
[r] = un peu moins appuyé qu’en français. Cependant [rr] et [rh] doivent être roulés,
comme dans les langues méditerranéennes.
[s] = toujours comme “s” dans “savoir”, jamais “z”.
[u] = comme “ou”
[ü] = le son français “u”, comme dans “lune”
[w] = comme en anglais; ex: “Washington”.
[x] = c’est le “ich-Laut” allemand, un son à mi-chemin entre “s” et “ch”. Ecoutez :
“ghianshiek” (roche):http://tts.imtranslator.net/4Fxt
[y] = une demi-voyelle, comme dans “yacht”
[§] = comme “th” dans le mot anglais “thin”.

Un [ : ] après un voyelle indique que celle-ci est longue.
Prenez bien garde de prononcer tous les sons SPT de manière séparée. Ainsi, [an] se
prononce comme « Anne », et non comme « an » ou « en ».
Les voyelles accentuées sont indiquées en caractères gras. Une voyelle accentuée est
prononcée plus fortement que les autres voyelles du même mot. En français, l’accent
tombe presque toujours sur la dernière syllabe du mot, tandis qu’en sambahsa, il peut se
trouver sur d’autres syllabes. On peut cependant trouver quelques mots français où
l’accent tombe sur l’avant-dernière syllabe. Tel est le cas de « quatre » prononcé
correctement, qui se transcrit [katrë].
Certaines syllabes sambahsa peuvent ne pas être prononcées quand elles se heurtent
aux syllabes voisines et ne sont pas indispensables à la clarté du mot. Elles sont alors
indiquées en italique. Ainsi, « français » se dit « franceois » en sambahsa, et se transcrit
[frantsëoys].
Quand deux mots semblent être prononcés ensemble, on peut ajouter [ _ ]
entre eux.

1st lection
Potnika Herman – Mademoiselle Herman

Sambahsa
- Excuset me, Potnia, quer
est plais id appartment as
Potnika Herman ?

SPT

Français

exküzd_me, potnya, ker est - Excusez-moi, Madame, où
pläs id apartmënt as potnika
est s'il vous plaît
hërman ?
l'appartement de
Mademoiselle Herman ?

- In id sixt etage.

in id sikst etadj

- Au (dans) sixième étage.

- Qualg dwer, plais ?

kwalg dwer pläs ?

- Quelle porte s'il vous plaït ?

- Adadh tri, dexter. Ays nam
est ep id dwer.

adad tri, dekstër. ays nam
est ep id dwer.

- Numéro 3, (à) droite. Son
nom est sur la porte.

- Sixt etage! Est hog !

sikst etadj !
est hog !

- Sixième étage!(C') est
haut !

- Emte ghi id lift, Poti, est
emtë gi id lift, poti, est meys
meis facil. Ed un gohd radh :
fatsil. ed un go:d rad :
Swehnte diu ed ste patient. swe:ntë dyu ed ste patyent

- Prenez donc l'ascenseur,
Monsieur, (c')est plus facile.
Et un bon conseil : sonnez
longtemps et soyez patient.

- Ma ? Tem dusaurt Potnika
Herman ?

- Pourquoi ? (est-ce qu'elle)
entend si mal Mademoiselle
Herman ?

ma ? tem duzaort potnika
hërman ?

- No, bet ne est domi ; ia nun no, bet në es_domi ; ya nun
spasseret in id park con sien spasert in id park kon syen
smulk kwaun...
smulk kwaon...

- Non, mais (elle) n'est pas
à_la_maison ; elle
se_promène maintenant

dans le parc avec son petit
chien
Prononciation :
En sambahsa, « u » se prononce [u] sauf si un « e » figure parmi les deux lettres
suivantes du même mot. Auquel cas il devient [ü].
Le « e » des « et » ou « es » des fins de mots ne se prononce pas s'il fait suite à un seul
son de consonne et si le « t » ou « s » final reste audible.
Le « -e » final des mots sambahsa ne se prononce pas mais indique que l'accentuation
tombera sur la voyelle précédente.
Entre deux voyelles « s » se prononce [z], comme en français.
Inscrivez ces mots (français, sambahsa et SPT) sur une feuille de papier et répétez-les
chaque jour :
Français

Sambahsa

SPT

Excusez-moi

Excuset me

eksküzd_me

Appartement

Appartment

apartmënt

Etage

Etage

etadj

Facile

facil

fatsil

Patient

patient

patyent

Conjugaison :
La conjugaison des verbes sambahsa se déduit de leur forme. C'est pourquoi les verbes
sambahsa sont indiqués, dans les lexiques, selon leur racine verbale, et non leur infinitif
comme en français.
Au contraire du français, toutes les terminaisons sambahsa se prononcent. C'est pourquoi
les verbes sambahsa se passent de pronom personnel, sauf si la terminaison ne permet
pas de distinguer les personnes ou bien est inexistante.
Tous les verbes sambahsa qui ont la même forme se conjuguent de la même manière
(sauf trois verbes irréguliers dont voici les infintifs : « ses » = être, « habe » = avoir &
« woide » = savoir.
Voici la conjugaison au présent du verbe « excuse » = »excuser ». Inscrivez-la (avec la
SPT) sur une feuille de papier et répétez-la chaque jour. Tous les verbes sambahsa se
terminant par un « e » inaccentué se conjuguent pareil.
Excuse : io excuse [yo eksküz], excuses [eksküzës], excuset [eksküzd], excusems
[eksküzëms], yu excuset [yu eksküzd], excusent [eksküzënt]
Quand le sujet est présent dans la phrase, le « -ent » de la 3° personne du pluriel peut

être réduit à « e » = « excuse ».
Exercice :
Conjuguez au présent le verbe « spassere » = « se promener »
(solution en fin de document).
2nd Lection
In id plav / Dans l'avion
Sambahsa

SPT

Français

Ia stewardesse ei passager :

[ya stëwardes ey pasadjër]

L'hôtesse de l'air au
passager :

- Volte yu un journal, Poti ?

[volt_yu un ju:rnal, poti?]

- Voulez-vous un journal,
Monsieur ?

- No, prefero un revue.

[no, prëfero un rëvü:]

- Non, je préfère une revue.

- En id, prehgo.

[en id, pre:go]

- La voici, je vous en prie.

- Dank.

[dank]

- Merci.

- Obligat

[obligat]

- Il n'y a pas de quoi.

- Kwe yu habte cigarettes ?

[kwe yu habd_tsigarets?]

- Est-ce_que vous avez
(des) cigarettes ?

- No, Poti. Dumes est banen [no, poti. düms est banën in
in id plav.
id plav]

- Non, Monsieur. Fumer est
interdit dans l'avion.

– Remarquez que le sambahsa utilise le même mot pour l'article défini et le pronom
personnel de la 3° personne. Dans les deux leçons qui viennent d'être données,
« ei » a pu signifier « au » ou « lui ».
Prononciation :
– « g » se prononce [dj] devant « e », « i » et « y », mais [g] ailleurs.
– « c » se prononce [ts] devant « e », « i » et « y », mais [k] ailleurs.
Ajoutez les mots suivants à votre liste de termes à répéter chaque jour.
Français

Sambahsa

SPT

passager

passager

[pasadjër]

journal

journal

[ju:rnal]

revue

revue

[rëvü:]

cigarette

cigarette

[tsigaret]

Conjugaison :

– Quand une racine verbale se termine en « k » ou « g » et que la terminaison débute
par « s » ou « t », le « k » ou le « g » devient « c ».
Exemple : prehg + t = prehct
Les verbes sambahsa (assez nombreux) se terminant avec une consonne et dont la
dernière voyelle est accentuée se conjuguent comme « prehg ». Ajoutez sa conjugaison à
la liste que vous devez répéter tous les jours.
Prehg : prehgo [pre:go], prehcs [pre:ks], prehct [pre:kt], prehgmos [pre:gmos], yu prehcte
[yu pre:ktë], prehgent [pre:djënt]
Comme pour « excusent », « prehgent » peut être réduit à « prehge » si le sujet est
présent dans la phrase.
Les préfixes ne sont jamais accentués en sambahsa. C'est pourquoi « prefer » (préférer)
s'accentue [prëfer]
Exercice :
Conjuguez au présent le verbe « prefer ». (Solution en fin de document).
3t lection
Ruri – A la campagne
Sambahsa

SPT

Quando gwehmt id wer, in kwando gwe:mt id wer, in tod
tod veut majestueus peurk el vöt majëstüös pörk el kuku
kuku kant.
kant

Français
Quand vient le printemps,
dans ce vieux chêne
majestueux le coucou
chante.

Aus aghyerns, yant pre
aos agyërns, yant prë aoror, Tôt (les) matins, dès avant
auror, in id buland puik au in
in id buland puik au in id
(l')aurore, dans le pin
id graciu glend eghel, autah gratsiu glend egël, aota : in
de_haute_taille ou dans le
in alyo bulando dru, un
alyo bulando dru, un joyös gracieux sapin vert, ou_bien
joyeus av kant.
av kant
dans (un) autre arbre
de_haute_taille, un joyeux
oiseau chante.
Kamo id lac in id jamile
sakwn dalin.

kamo id lak in id jamil sakun
dalin.

J'aime (bien) le lac dans le
joli vallon tranquille.

In id deub ed weru rivier
in id döb ed weru rivyer
Dans la profonde et large
quod sreut in id large vallee, kwod sröt in id lardj valeë, id
rivière qui coule dans la
id wed in lient est semper
wed in lyent est sempër
large [ample] vallée, l'eau en
warm.
warm.
été est toujours chaude.
Est amat snahe in un tem
est amat sna : in un tem
warm wed quan id sol bleict. warm wed kwan id sol bleykt

(C')est agréable (de) nager
dans une eau si chaude
quand le soleil brille.

– En sambahsa, l'adjectif épithète se met toujours avant le nom (sauf si l'adjectif

introduit une préposition).
Ex : un tem warm wed = une si chaude eau = « une eau si chaude ».
Prononciation :
– Quand il se trouve entre deux consonnes, « w » se prononce [u], mais n'est jamais
accentué.
– « -in » à la fin d'un mot est toujours accentué. « -ing » en revanche ne l'est pas
obligatoirement.
– Ajoutez le groupe nominal suivant à votre liste et répétez-le en respectant bien
l'accentuation :
Français

Sambahsa

SPT

Le joli vallon tranquille

Id jamile sakwn dalin

id jamil sakun dalin

Conjugaison :
Les verbes sambahsa se terminant par un son voyel accentué se conjuguent comme
« sreu » = « couler (comme un cours d'eau) ».
Sreu : sreum [sröm], sreus [srös], sreut [sröt], sreumos [srömos], yu sreute [yu sröt],
sreunt [srönt]
Parfois, si c'est phonétiquement possible, le « -mos » de la 1° personne du pluriel des
verbes sambahsa se réduit à « -ms ». Donc « sreumos » ou « sreums ».
Exercice :
Conjuguez au présent le verbe « snah » [sna:] = « nager ».

4t lection
Nasreddin ed is orm – Nasreddin et le pauvre
Sambahsa

SPT

Français

Sem dien, un orm wir stundt
id dwer os Nasreddin ed ei
sayct iltijend-ye :

[sem dyen, un orm wir
stundt id dwer os nasredin
ed ey saykt iltijënd-ye]

Un jour, un pauvre homme
frappe (à) la porte de
Nasreddin et lui dit
en_implorant :

- Som un gost os Div,
prehgo, preim me bi te.

[som un gost os div, pre:go,
preym me bi te]

Je suis un invité de Dieu,
je(t'en) prie, accueille-moi
chez toi.

Nasreddin ei sayct deikend- [nasredin ey saykt deykendye id masjid :
ye id masjid]

Nasreddin lui dit
en_montrant la mosquée :

- Rhalts, Divs dom est tod
facend.

[rhalts, divz dom est tod
fatsënd]

- Tu_te_trompes, la maison
de Dieu est celle
faisant_face.

En sambahsa, le participe passé (« -ant » en français) est « -(e)nd ». Il suit les mêmes
règles phonétiques que la 3° personne du pluriel du présent des verbes.
Ex : facent = « ils font face ». facend = «faisant face ».

Pour obtenir le gérondif (« en.... -ant »), il suffit d'ajouter « -ye » (toujours avec le tiret). Ce
suffixe sert à former les adverbes en Sambahsa.
Ex : orm = « pauvre », orm-ye = « pauvrement »
Donc : deikend = « indiquant », deikend-ye = « en indiquant ».
Prononciation :
Ajoutez ce mot à votre liste :
Français

Sambahsa

SPT

Faisant face

facend

[fatsënd]

Conjugaison :
En sambahsa, il y a des verbes dits « à infixe nasal ». Ce sont des verbes qui se terminent
avec une ou plusieurs consonnes, mais dont la dernière voyelle est un « e » inaccentué,
suivi ou précédé d'un « n » ou « m » (l' « infixe nasal »). Au cours de la conjugaison, ce
« e » inaccentué disparaît chaque fois que ceci est compatible avec l'usage des
terminaisons.
Notez sur votre liste et répétez la conjugaison du verbe « stuned » [stünëd] = « frapper
à/sur ».
stuned [stünëd] : stundo [stundo], stunds [stundz], stundt [stundt], stundmos [stundmos],
yu stundte [yu stundt], stundent [stundënt]
Exercice :
Conjuguez au présent le verbe linekw [linëkw] = « quitter, laisser ». A la 3° personne du
pluriel, les verbes utilisant « -ent » peuvent omettre le « e » : »-nt ».
5t lection
Id samghat – La réunion
Sambahsa

SPT

Français

Anna : - Spehm id samghat
niet dure diu. Quod ghehdo
io kwehre ? Vols tu ke te
skehpto in id cafee ?

[spe:m id samgat nyet dür
dyu. kwod ge:do yo kwe:r ?
vols tu kë të ske:pto in id
kafeë?]

Anna : - J'espère (que) la
réunion ne durera pas
longtemps. Que puis-je
faire ? Veux-tu que je
t'attende au café ?

Peter : - To ne valt. Ne som
leur pre six au sept saat.
Tehrpsiem diu.

[to në valt. në som lör prë
siks ao sept saat. te:rpsyem
dyu.]

Peter : - Ca ne vaut pas (la
peine). Je ne suis pas libre
avant six ou sept heures.
Il_me_faudra longtemps.

Anna : - Quod eiskws ke

[kwod eyskus kë kwe:ro unt

Anna : - Que veux

kwehro unte quar au penk
hors ?

kwar ao penk hors?]

(souhaites)-tu que je fasse
durant quatre ou cinq
heures ?

Peter : - Em id wogh ed
kwehr un tour in id region.
Tod est baygh bell.

[em id wog ed kwe:r un tu:r
in id rëdjyon. tod est bayg
bell.]

Peter : - Prends la voiture et
fais un tour dans la region.
Celle-ci est très belle.

Anna : - Khako. Ne sagvo
wehghe. Bet eucsiem sem
dien.

[qako. në sagvo we:g. bet
öksyem sem dyen]

Anna : - Je ne peux pas. Je
ne sais pas conduire. Mais
j'apprendrai un jour.

Peter : - Ya, tehrps uces.
Kwehr tun un tour in id urb.
Ghange est sislew ad
sieune. Tiel mox !

[ya, te:rps ütsës. kwe:r tun
un tu:r in id urb. gandj est
sislëw ad syön. tyel moks!]

Peter : - Oui, il_te_faut
apprendre. Fais alors un tour
dans la ville. Marcher est
profitable à (la) santé.
(Jusqu')à bientôt !

Anna : - Tiel mox ! Spehm
mae salcsies pior sert.

[tyel moks ! spe:m may
salksyes pyor sert.]

Anna : - (Jusqu')à bientôt !
J'espère que tu ne sortiras
pas trop tard.

Prononciation :
En sambahsa, « ae » se prononce toujours [ay]. Ex : « mae » = [may]. « Mae » est une
particule « prohibitive » qui sert à exprimer une interdiction, ou un souhait négatif.
Mot à ajouter à la liste :
Français

Sambahsa

SPT

région

region

rëdjyon

Conjugaison :
Le « b » final des racines verbales sambahsa devient « p » si la terminaison commence
par « s » ou « t ».
Ex : tehrb + s = tehrps (« il te faut » ; ce verbe sambahsa n'est pas impersonnel comme en
français).
Le futur en sambahsa se forme de plusieurs manières.
On peut utiliser l'auxiliaire siem, sies, siet, siem(o)s, yu... siete, sient suivi de l'infinitif.
Ou bien cet auxiliaire peut se suffixer à la racine verbale. Pour trouver la forme exacte, il
suffit de conjuguer le verbe à la 2° personne du singulier et ajouter ie + les terminaisons
de conjugaison.
Ex : salg + s = salcs. A la première person du singulier du futur : salcs + ie + m = salcsiem
« je sortirai ». La forme analytique est siem salge.
Il existe enfin un « futur négatif » qui n'existe que sous une forme analytique. Il s'agit de
l'auxiliaire niem, nies, niet, niem(o)s, yu... niete, nient suivi de l'infinitif.

Ex : niet dure = (il/elle/ça) ne durera pas.
Copiez sur votre liste et répétez la conjugaison suivante :
Futur synthétique du verb « salg » : salcsiem [salksyem], salcsies [salksyes], salcsiet
[salksyet], salcsiem(o)s [salksyem(o)s], yu salcsiete [yu salksyet], salcsient [salksyent]
Exercice :
Conjuguez au futur synthétique le verbe tehrb.
6t lection
Vespers – Le soir
Sambahsa

SPT

Français

- Kamte yu music ?

[kamt_yu muzik ?]

- Aimez-vous (la) musique ?

- Weidwos, kamo; bet ne
magho sayge od som
musician. Vespers domi, io
gairn kleuster radio we
smauter television.

[weydwos, kamo ; bet në - Bien_entendu, j'aime ; mais
mago saydj od som
je ne peux pas dire que je
muzitsyan. vespërs domi, yo suis musicien. (Les) soirs à
gärn klöstër radyo wë
la maison, j'écoute
smaotër tëlëvizyon.]
avec_plaisir la radio au
regarde la télévision.

- Bet yu ne gwahte concerts, [bet yu në gwa:t kontserts, in
in id Opera ?
id opera ?]
- Baygh rar-ye ; vespers, io
som strak ed lyehgo in
crovat destull aus.

[bayg rar-ye ; vespërs, yo
som strak ed lye :go in
krovat dëstul aos.]

- Mais vous n'allez pas aux
concerts, à l'Opéra ?
- Très rarement ; le soir, je
suis fatigué et je suis couché
(au lit) assez tôt.

Prononciation :
– En sambahsa « e » se prononce [e] s'il est accentué, en début de mot, ou suivi de
deux fois la même consonne (« ck » comptant comme « k » + « k »). Sinon, il se
prononce [ë]
Mots à ajouter à la liste de répétition :
Français

Sambahsa

SPT

musicien

musician

muzitsyan

télévision

television

tëlëvizyon

Conjugaison :
Il existe enfin des verbes en sambahsa se terminant en consonne, dont la dernière voyelle
est un « e » inaccentué, et qui n'ont pas d'infixe nasal. Leur conjugaison ressemble à celle
des verbes en « -e ».

Ajoutez cette conjugaison à votre liste :
Kleuster : io kleuster [yo klöstër], kleusters [klösters], kleustert [klöstërt], kleusterms
[klöstërms], yu kleustert [yu klöstërt], kleusternt [klöstërnt]
Exercice :
Conjuguez au présent le verbe smauter = « regarder (la télévision), visionner ».
7im lection
Grammaire : Les pronoms sambahsa
Les pronoms sambahsa fonctionnent avec un système de quatre déclinaisons qui
correspondent à des cas précis :
– le nominatif : c'est le cas sujet ; c'est également la forme sous laquelle les noms
sont donnés dans les dictionnaires.
– L'accusatif : c'est le complément d'objet direct et le cas utilisé après les prépositions
ou dans les propositions absolues.
– Le datif : c'est le complément d'objet indirect.
– Le génitif: c'est le complément.
Dans la phrase suivante : « Pierre donne une pomme au fils du voisin », « Pierre » est le
sujet, « une pomme » le COD, « au fils » le COI et « du voisin » est le complément du nom
« au fils ».
Les pronoms personnels sambahsa utilisent les trois premiers cas, puisque la place du
génitif est occupée par les pronoms possessifs.
Voici les pronoms personnels des 1° et 2° personnes.
Cas
Nominatif
Accusatif
Datif

1° singulier
Ego (io hors
accentuation)
me
mi

2° singulier
Tu

1° pluriel
wey

2° pluriel
yu

te
tib

nos
nos

vos
vos

Pour le pronom de la 3° personne, le sambahsa utilise le même mot que pour l'article
défini. La seule différence est que l'article défini à un génitif (comme « du » en français),
tandis que le pronom personnel a un pronom possessif (comme « son, sa » en français).
La déclinaison de ce pronom-article est parallèle à la déclinaison de l'adjectif & pronom
possession (base « t- »), du pronom relatif et interrogatif (base « qu- ») et du pronom &
adjectif négatif (base « ne- »). Le sambahsa a quatre genres : masculin, féminin, neutre et
indéterminé. Ils sont répartis non pas arbitrairement comme en français, mais selon la
véritable nature du substantif, c'est-à-dire que les êtres masculins sont au masculin, pareil
pour le féminin, tandis que le neutre concerne les choses ou les abstractions. Enfin,
l'indéterminé s'emploie pour les substantifs dont le genre est inconnu ou indéterminé, ou,

au pluriel, pour les groupes contenant des membres de genres différents.
(1) : pronom personnel de la 3° personne (il(s), elle(s)) et article défini (le(s), la).
(2) : pronom ou article négatif (aucun, rien, personne).
(3) : article et pronom démonstratif (ce, cette, celle-là, celui-là)
(4) : pronom relatif et interrogatif (qui, que, quoi).
Masculin Singulier (Pluriel)
(1)
(2)
(3)

Nominatif
Accusatif
Datif
Génitif
is (ies)
iom (iens)
ei (ibs)
ios (iom)
neis (noy)
niom (niens) nei (neibs) nios (niom)
so (toy)
tom (tens)
tei (tibs)
tos (tom)
qui, quis*
quom
quos
(4)
quei (quibs)
(quoy)
(quens)
(quom)
* qui = pronom relatif, quis = pronom interrogatif

Féminin Singulier (Pluriel)
(1)
(2)
(3)

Nominatif
ia (ias)
nia (nias)
sa (tas)

(4)

qua (quas)

Accusatif
Datif
Génitif
iam (ians)
ay (iabs)
ias (iam)
niam (nians) niay (niabs) nias (niam)
tam (tans)
tay (tabs)
tas (tam)
quam
quay
quas
(quans)
(quabs)
(quam)

Indeterminé Singulier
(Pluriel)
(1)
(2)
(3)
(4)

Nominatif

Accusatif

el (i)
nel (nei)
tel (ti)
quel (qui)

el (i)
nel (nei)
tel (ti)
quel (qui)

Neutre Singulier (Pluriel)
(1)
(2)
(3)

Nominatif
id (ia)
neid (nia)
tod (ta)

Accusatif
id (ia)
neid (nia)
tod (ta)

(4)

quod (qua)

Datif

al (im)
al (im)
nal (nim)
nal (nim)
tal (tim)
tal (tim)
qual (quim) qual (quim)

Datif
Génitif
ei (ibs)
ios (iom)
nei (neibs) nios (niom)
tei (tibs)
tos (tom)
quos
quod (qua) quei (quibs)
(quom)

Les pronoms possessifs sambahsa sont les suivants :
Personne/Nombre

2nd

masculin
°
3 féminin

singulier
mien
tien
eys
ays

Génitif

pluriel
Nies (noster)
Vies (voster)
ir
ir

3° neutre
3° indéterminé

ids
els

ir
ir

Le pronom réfléchi est (accusatif) « se ». Son datif est « sib » et le pronom personnel
correspondant est « sien ».
Le pronom de réciprocité (« l'un l'autre ») est « mutu ».
L'article indéfini est « un » [un].
La préposition d'appartenance (« de » en français) s'accorde en nombre et en genre avec
son possesseur en sambahsa :
Nombre/Genre
singulier
pluriel

masculin
os
om

féminin
as
am

neutre
os
om

indéterminé
es
em

C'est pourquoi, nous avons (Leçon 1) : id appartment as Potnika Herman =
« L'appartement de mademoiselle Herman », mais (Leçon 4), id dwer os Nasreddin = « La
porte de Nasreddin ».
Nous vous conseillons d'imprimer les tableaux de cette leçon grammaticale et de vous y
référer quand vous lirez les textes des prochaines leçons.

8im lection
Un franceois in kharij / Un français à l'étranger
Sambahsa

SPT

Français

- Taxi !

[taksi!]

- Taxi !

- Ya, Poti ! Quetro eiskwte
yu ?

[ya, poti! ketro eyskut_yu ?]

- Oui, Monsieur ? Vers_où
voulez-vous ?

- 16, Floren strad. Est tod
dalg ?

[siksdëm, florën strad.
est_tod dalg?]

- 16, rue des fleurs. Est-ce
loin ?

- In id urbcentre. Ste yu
franceois ?

[in id urbtsentrë. ste_yu
frantsëoys ?]

- Au centre-ville. Êtes-vous
français ?

- Ya, som ex Paris.

[ya, som eks paris]

- Oui, je suis de Paris.

[sellgumt ! Yu habd_un bell
land ! ste_yu ter ye id prest
ker?]

- Bienvenue ! Vous avez un
beau pays. Êtes-vous là
pour la première fois ?

[ya, to est id prest ker]

- Oui, c'est la première fois.

– Sellgumt ! Yu habte
un bell land ! Ste yu
ter ye id prest ker ?
- Ya, to est id prest ker.

« to » est un pronom démonstratif qui se réfère à une situation générale, à ce qu'on vient
de dire. Au contraire, « tod » (vu dans la leçon précédente) se réfère à un substantif neutre
singulier.
Prononciation :

En Sambahsa, les noms propres ne suivent pas nécessairement les règles phonétiques.
Notez ce mot sur votre liste :
Français

Sambahsa

SPT

français

franceois

frantsëoys

Conjugaison :
Les deux principaux verbes irréguliers sambahsa sont ses « être » et habe « avoir ».
Comme ils sont irréguliers, on les cite en utilisant leur infinitif.
Notez leur conjugaison sur votre liste de verbes à répéter :
Habe : ho, has hat, habmos [habmos]/hams, yu habte [yu habd], habent [habënt]/hant
Ses : som, es, est, smos, ste, sont.
Exercice :
A l'aide du vocabulaire figurant dans les leçons précédentes, traduisez en sambahsa ces
deux phrases :
J'ai une télévision. / Cette maison est belle.

9t lection
Un dom in England / Une maison en Angleterre
Sambahsa
Kam maung Englisch, Poti
Brown ne kamiet wikes in
uno mier urb, in un
appartment kam nosters in
France.

SPT

Français

[kam maong englic, poti
Comme beaucoup d'Anglais,
brown ne kamyet wiks in uno Monsieur Brown n'aimerait
myer urb, in un apartmënt pas habiter dans une grande
kam nostërs in frants]
ville, dans un appartement
comme (les) nôtres en
France.

Is prefert wikes in ia suburbs [is prëfert wiks in ya suburbz
un dwoetage dom, structo
un dwoytadj dom, strukto
kam maung alya doms in
kam maong alya doms in
England.
england]

Il préfère habiter dans les
faubourgs une maison
à_deux_étages, construite
comme beaucoup d'autres
maisons en Angleterre.

In id endergrund yu
[in id endërgrund yu tre:fsyet
Dans le sous-sol vous
trehfsiete id cucin, id camra
id kutsin, id kamra ed,
trouverez la cuisine, le
ed, naturelika, id vinkellar ed natürëlika, id vinkelar ed id
garde-manger et,
id ghiulkellar.
gyulkelar]
naturellement, la cave à vin
et la cave à charbon.
Ye id grundetage sont id
meger ed id lyter salons, id
mejeina ed Poti Browns

[ye id grundëtadjë sont id
Au rez-de-chaussée sont le
medjër ed id lütër salons, id (plus) grand et le (plus) petit
mëjeyna ed poti browns
salons, la salle à manger et

bureau.

büro:]

le bureau de Monsieur
Brown.

Ye id prest, yu vidsiete ia
kamers, tod em Potnia ed
Poti Brown, tod prienten ed
tod im purts.

[ye id prest, yu vidzyet ya
kamërs, tod em potnya ed
poti brown, tod pryentën ed
tod im purts]

Au premier, vous verrez les
chambres à coucher, celle
de Madame et Monsieur
Brown, celle d'amis et celle
des enfants.

Prononciation :
En sambahsa, on peut former de nouveaux mots en combinant des mots préexistants.
Ex : grund « sol » + etage = grundetage = « étage du sol » = « rez-de-chaussée ».
Les adjectifs sont également concernés. Ex : dwo « 2 » + etage = dwoetage [ dwoytadj] =
« à deux étages ».
En sambahsa, « oe » se prononce toujours [oy]. Quant à la triphtongue « eau », elle se
prononce toujours [o:].
Mots à répéter et à ajouter à votre liste :
Français

Sambahsa

SPT

Une maison à deux étages

Un dwoetage dom

[un dwoytadj dom]

Bureau

Bureau

[büro:]

Conjugaison :
Le « v » final des verbes sambahsa dont la syllabe accentuée est « eh », « eu » ou « ei »
devient « f » devant des terminaisons débutant en « -s » ou « -t ».
Ex : trehv « trouver » + siete = trehfsiete « (vous) trouverez ».
La formation du conditionnel en sambahsa est assez simple. Il faut ajouter ie à la base du
verbe et utiliser les terminaisons du présent des verbes se terminant en voyelle
accentuée.
Ex : kam « aimer (bien) » + ie + t = kamiet = « aimerait (bien) »
Ajoutez à votre liste à de verbes à répéter cette conjugaison :
Conditionnel du verbe « kam » : kamiem [kamyem], kamies [kamyes], kamiet [kamyet],
kamiem(o)s [kamyem(o)s], yu kamiete [yu kamyet], kamient [kamyent]
Exercice :
Conjuguez au conditionnel le verbe prefer.

10t lection
Ex « id cartusia os Parma » / Extrait de « la Chartreuse de Parme »
Sambahsa

SPT

Français

Quando Fabrice buit oin
quardel leuk dalg,

[kwando fabris bwit oyn
kwardël lök dalg]

Quand Fabrice fut éloigné
d'un quart de lieue,

is wohrt sien cap ;

[is wo:rt syen kap]

il tourna sa tête ;

nimen sohkwit iom,

[nimën so:kwit yom]

Personne ne le suivait,

Id dom eet in flammes.

[id dom eët in flams]

la maison était en flammes.

Conjugaison :
Le verbe « ses » est le seul en sambahsa à distinguer, comme en français, entre le passé
simple (« buit ») et l'imparfait (« eet »).
Tous les autres verbes ne connaissent qu'un seul temps, le passé (ou « prétérit »). Celui-ci
utilise des terminaisons différentes de celles du présent : im, (i)st(a), it, am, at, (ee)r.
Cependant, la racine de nombreux verbes sambahsa subit une mutation au passé, selon
un procédé régulier déductible de la forme de cette racine. Et, si la racine verbale subit
une telle mutation, l'usage des terminaisons du passé n'est plus obligatoire (on le pallie
grâce aux pronoms personnels).
L'un de ces types de mutation est l'ablaut, c'est-à-dire le changement de voyelle. Dans le
texte donné en exemple, nous avons l'ablaut eh > oh, ce qui signifie que les verbes dont la
voyelle accentuée, à l'intérieur de la racine est « eh », la modifient en « oh » au passé.
Ainsi : wehrt > wohrt
sehkw > sohkw
Dans le texte, seul « sohkwit » exhibe la terminaison, « wohrt » recourt plutôt à l'usage du
pronom personnel « is ». Sinon, il aurait été « wohrtit ».
Notez sur votre liste de verbes à répéter ces conjugaisons :
Imparfait de « ses » : eem [eëm], ees [eës], eet [eët], eem(o)s [eëm(o)s], yu eete [yu eët],
eent [eënt]
Passé simple de « ses » : buim [bwim], buist(a) [bwist(a)], buit [bwit], buam [bwam], buat
[bwat], buir [bwir]
Exercice :
En vous aidant du vocabulaire des leçons passées, traduisez en sambahsa :
Quand les flammes furent dans la maison, Monsieur Brown était dans son bureau.

11t lection
Id citado Chompo / La cité de Chompo
Sambahsa

SPT

Franceois

Ne kam pleista suder citads, id
[në kam pleysta südër
Au contraire de (pas comme)
central district os Chompo eet tsitadz, id tsëntral distrikt os la_plupart (des) cités du_sud
ghohrden af hog fortifications tcompo eët gordën af hog
(plus [au] sud), le district
struct ex runda madeirs.
fortifikatyons strukt eks
central de Chompo était

Eni eent ia hems im
aristocrats :

runda madeyrs]

enclos de hautes
fortifications construites (à
partir) de madriers ronds.

[eni eënt ya hems im
aristokrats ]

Dedans étaient les foyers
des aristocrates :

austere bet imposant konaks [aoster bet impozant konaks
qua lyohg in un kehmb ambh id kwa lyo:g in un ke:mb amb id
cliv
kliv]

D'austères mais imposants
manoirs qui se_situaient
dans une courbe autour du
côteau.

Exter id moin eent ia meis
[ekstër id moyn eënt ya
humil woiks em tajirs ed meys humil woyks em tajirs
dabers.
ed dabërs]

En_dehors_de la palissade
étaient les plus ménages de
marchands et artisans.

Prononciation :
Ajoutez les mots suivants à votre liste de mots à répéter :
Français

Sambahsa

SPT

humble

humil

[ humil]

marchand

tajir

[tajir]

Conjugaison :
Les verbes sambahsa en « eh » sont nombreux. Il s'agit de verbes dont la voyelle interne
est « eh », et qui est suivie d'une ou plusieurs consonnes. Les verbes se terminant en « eh » en sont exclus. (ex : « deh » = mettre).
Ces verbes forment leur infinitif en ajoutant un « e » si c'est compatible avec
l'accentuation. Ils ont un ablaut eh>oh au passé et au participe passé. Les terminaisons
des participes passés sambahsa sont -t ou -(e)n, sans aucune différence de sens.
Ajoutez dans votre liste de verbes à répéter les formes fondamentales du verbe « lyehg »
= « être couché », « être situé » qui sont données dans l'ordre suivant : racine verbale –
infinitif – forme du passé – participe passé en « t » - participe passé en « -(e)n » .
lyehg [lye:g] – lyehge [lye:dj] – lyohg [lyo:g] – lyohct [lyo:kt] – lyohgen |lyo:djën]
Exercice :
Sur le modèle de « lyehg » supra, donnez les formes fondamentales du verbe ghehrd =
«enclore ».
12t lection
Id dom os un suder general / La maison d'un général sudiste
Sambahsa

SPT

Français

Id vetat os General Wayward [id vëtat os djënëral wäyword
La propriété du général
eet un deluxe albh dom samt eët un dëlüks alb dom samt Wayward était une luxueuse
colunnade,
un kolunad]
maison blanche à
colonnade,
perambhen med un vast
garden samt travplors lizden
med drus.

[përambën med un vast
gardën samt_travplors
lidzdën med drus]

Un aydokwo sclav in livree [un aydokwo sklav gwo:mit
gwohmit ad ghyane ei
ad gyan ey waktprints]
Waktprince,

entourée d'un vaste jardin
aux pelouses bordées
d'arbres.
Un esclave noir vint (à)
ouvrir au Prince_du_Temps,

ed entrih iom id grand
vestibule.

[ed entri : yom id grand
vëstibül]

et le fit entrer (dans) le grand
vestibule.

Weidwos, is general eet
absent.

[weydwos, is djënëral eët
absent]

Bien entendu, le général
était absent.

Prononciation :
En sambahsa, « h » se prononce [h] avant une voyelle prononcée. Sinon, il ne sert qu'à
allonger la voyelle précédente, comme dans entrih = [entri:]
En sambahsa, la syllabe finale « -ule » n'est jamais accentuée.
« sc » se prononce [sk], sauf avant « e », « i » ou « y », où il devient [s]
« z » est toujours [dz]

Ajoutez ce mot à votre liste de répétition :
Français

Sambahsa

SPT

vestibule

vestibule

vëstibül

Conjugaison :
Un groupe de verbes sambahsa avec ablaut contient ceux dont la voyelle accentuée est
« ei », et qui ne sont pas terminés par un « e » inaccentué. L'ablaut est ei > i
L'infinitif de ces verbes prend l'ablaut, et ajoute -es comme terminaison.
Exemple du verbe leizd = « border ».
leizd [leydzd] – lizdes [lidzdës] – lizd – lizdt – lizden [lidzdën]
Une catégorie de ce type de verbes est constituée par les verbes « factitifs », c'est-à-dire
dont le sens est « faire faire ». Le suffixe correspondant est « eih ».
Ex : entre [entrë] « entrer dans » + eih = entreih [entre:y] « faire entrer dans ».
Exercice :
Sur le modèle de « leizd » supra, donnez les formes fondamentales du verbe « entreih ».
13t lection
Id insule Karami / L'île de Karami
Sambahsa

SPT

Français

Ye id zaman siens
exploration ab i elfs os
Miklemres, Karami contit
dwo teuts.

[ye id dzaman syens
eksploratyon ab i elfs os
miklemrës, karami kontit
dwo töts]

A l'époque de son
exploration par les elfes de
Miklemres, Karami comptait
deux tribus.

Preter gwivit in id jungle.

[pretër gwivit in id junglë]

La première vivait dans la
jungle.

Regnit ep id euster deilo ios
insule.

[renyit ep id östër deylo yos
insül]

Elle régnait sur la partie
oriental de l'île.

Dwoter wik in ia ghyors.

[dwotër wik in ya gyors]

La deuxième habitait dans
les montagnes.

Prononciation :
En sambahsa, « gn » se prononce toujours comme en français, c'est-à-dire [ny].
Conjugaison :
Les verbes sambahsa se terminant en « e » inaccentué doivent toujours utiliser les
terminaisons du passé, en supprimant le « e » final si nécessaire. En revanche, leur
infinitif est identique à leur racine verbale.

Ainsi, pour conte = « compter ».
Infinitif : conte ; Participes passés : contet [kontët], conten
Passé : contim [kontim], contist [kontist], contit [kontit], contam [kontam], contat [kontat],
conteer [konteër]
Notez ces formes sur votre liste de verbes à répéter.
Exercice :
Conjuguez le verbe regne au passé.
14t lection
Eléments de grammaire
Le pluriel : Il s'exprime en ajoutant un « -s » aux substantifs. Si c'est phonétiquement
incompatible avec la consonne précédente (ex : s, ch, z) alors on utilise -i (pour les êtres
animés) et -a (pour les choses). Et si ces terminaisons sont incompatibles avec
l'accentuation, on n'utilise aucune terminaison. Le -um final des noms de choses devient
-a au pluriel. Les terminaisons inaccentuées -os ou -es deviennent -sa pour les noms de
choses. Selon une règle optionnelle, les noms de groupes d'êtres animés se terminant par
une lettre phonétiquement incompatible avec un « -s » final peuvent se passer de
terminaison. Exemples :
div (dieu) = divs
urx (ours) = urx(i) (puisqu'il s'agit d'un groupe d'êtres vivants)
territorium (territoire) = territoria
daumos (merveille) = daumsa
deutsch (allemand) = deutsch(i) (puisqu'il s'agit d'un groupe de personnes)
prince (prince, fils d'un souverain) = princes [printsës]
Le seul pluriel irrégulier en Sambahsa est pour ok (œil), pluriel oks ou okwi (yeux).
La vocalisation euphonique :
Vous avez dû remarquer que, dans les textes précédents, des adjectifs et des substantifs
sambahsa portaient des terminaisons. Il s'agit de la « vocalisation euphonique », d'un
système de terminaisons optionnelles s'accordant en genre, nombre et cas, et utilisé
seulement si c'est compatible avec l'accentuation de l'adjectif ou du substantif. Leur usage
n'est sinon obligatoire qu'avec les mots vasyi (tous les) et alyo (un autre).
Cas / Genre

Masculin

Féminin

Neutre

Indéterminé
(êtres animés
seulement)

Nominatif
singulier

-o(s)

-a

-o/-um

-is

Accusatif
singulier

-o/-um

-u

-o/-um

-em

Datif singulier

-i

-i

-i

-i

Génitif singulier

-(io)s

-(ia)s

-(io)s

-(e)s

Nominatif pluriel

-i

-as

-a

-i

Accusatif pluriel

-(e)ns

-(e)ns

-a

-(e)ns

Datif pluriel

-ims

-ims

-ims

-ims

Génitif pluriel

-en

-en

-en

-en

Syntaxe
L'ordre normal est sujet/verbe/complément d'objet. Cet ordre peut être modifié si aucune
incompréhension n'en résulte grâce à la déclinaison. Dans les mots composés, le
qualifiant précède le qualifié. Exemple: weir = guerre, et nav = navire, donc weirnav =
navire de guerre.
En ce qui concerne les quantités, la matière concernée peut se placer isolément après la
mesure. Exemple: Dwo botels vin = Deux bouteilles de vin.
La conjonction "que" est od mais peut être omise si le sens reste évident. Quand il s'agit
d'un souhait, elle peut être remplacée par le clitique ke(m).
Ia mi sieyg (od) ia eet sieug = Elle m'a dit qu'elle était malade;
Le sambahsa pratique la concordance des temps comme en français.
Il en est de même pour le pronom relatif à l'accusatif: Ia dugter (quam) ays mater lieubht
sessiet un gohd mater = La fille que sa mère aime sera une bonne (réussie) mère.
La plupart des prépositions peuvent servir de conjonctions: Eemos noroct pre eys gumt =
Nous étions heureux avant sa venue (de lui). Eemos noroct pre is gwohm = Nous étions
heureux avant qu'il ne vînt.
Pre fortrehce, mae myehrste clude id dwer ! = Avant de partir (en voyage), n'oubliez pas
de fermer la porte !
I way fortrohc pre cludus id dwer = Hélas, ils partirent avant d'avoir fermé la porte.
Des constructions absolues sont possibles; le cas utilisé est alors l'accusatif.
Ex: Iam mater revidus iom pater, ir purts eent noroct : La mère ayant revu le père, leurs
enfants étaient heureux.
L'accusatif est donc par défaut le cas des adverbes non-marqués issus d'adjectifs, et des
compléments d'adjectifs (notamment mesure, durée, qualité).
Ex: Dans un tri meters longo mur = "un mur long de trois mètres", "tri meters" est à
l'accusatif.
L'apposition s'exprime par une simple juxtaposition si le nom commun désigne
l'ensemble du nom propre; dans le cas contraire, on utilise le génitif ou une particule
d'appartenance.
Ex: Id citad Montréal = "La cité de Montréal", mais Id tribunal os Montreal = "Le tribunal
de Montréal".

15t lection
Is tyrk astronom / L'astronome turc
(extrait du « Petit Prince »)
Sambahsa

SPT

Français

Ho serieusa sababs os
credihes od id planete
quetos gwohm is lytil prince
est asteroid B 612.

[ho sëryöza sababz os
krëdi:s od id planet ketos
gwo:m is lütil prints est
astëroyd be sikstsënt
dwodëm]

J'ai de sérieuses raisons de
croire que la planète d'où
venait le petit prince est
l'astéroïde B 612.

Tod asteroid buit dyohrcto tik [tod astëroyd bwit dyo:rkto
Cet astéroïde fut aperçu
oins, in 1909, ab un tyrk
tik oyns, in mil nevtsënt nev,
seulement une_fois, en
astronom.
ab un türk astronom]
1909, par un astronome turc.
Is ghi hieb kwohrt uno megil [is_gi hyeb kwo:rt uno medjil Il avait donc fait une grande
demonstration siens
dëmonstratyon syens
demonstration de sa
aunstehgen ad un
aonste:djën ad un
découverte à un congrès
international congress os
intërnatyonal kongres os
international d'astronomie.
astronomia.
astronomya]
Bet nimen hieb credihn iom [bet nimën hyeb krëdi:n yom Mais personne ne l'avait cru
bi-sabab eys trakh.
bi-sabab eys traq]
en raison de son costume.
Prononciation :
« kh » se prononce toujours [q].
« y » se prononce [ü] entre deux consonnes, mais [i] à la fin d'un mot ou suivi de la lettre
« s ».
« gh » est toujours [g]
Mots à ajouter à votre liste :
Français

Sambahsa

SPT

turc

tyrk

[türk]

Costume traditionnel,
combinaison

trakh

[traq]

Conjugaison :
Comme le français, le sambahsa peut former un passé composé. Il suffit d'utiliser le verbe

« habe » suivi du participe passé du verbe.
Pour le plus-que-parfait, on utilise le passé de « habe ». Ce verbe peut ou bien utiliser
hieb sans terminaison (mais en exprimant le sujet), ou bien avec les terminaisons, et sans
modification du « b » final.
Au contraire du français, le verbe « être » n'est jamais utilisé pour obtenir le passé
composé ou le plus-que-parfait. Il ne sert que pour le passif :
Ex : Tod asteroid buit dyohrct = Cet astéroïde fut aperçu.
Ajoutez à votre liste de verbes à répéter la conjugaison de « habe » au passé, avec les
terminaisons :
hiebim [hyebim], hiebst(a) [hyebst(a)], hiebit [hyebit], hiebam [hyebam], hiebat [hyebat],
hiebeer [hyebeër]
Exercice :
Traduisez en sambahsa la phrase suivante : (Ils) ne l'ont pas cru en raison de son
costume turc.

16t lection
Angst Muraisch / Le Marais de la Peur
Sambahsa

SPT

Français

Dalger, trebs prohp in id
mighel ;

[daldjër, trebz pro:p in id
migël;]

Plus loin, des bâtiments
apparurent dans la brume ;

ia kwohk pwolsohncta do id
muraisch.

[ya kwo:k pwolso:nkta do id
muräc]

Ils semblaient à demienfoncés dans le marais.

Tik ir tects eent leur.

[tik ir tekts eënt lör]

Seulement leurs toits étaient
libres.

Oik imaras eent demolihn.

[oyk imaras eën_dëmoli:n]

Quelques constructions
étaient démolies.

Pon quan eent ia in tod
stand ?

[pon kwan eënt_ya in tod
stand?]

Depuis quand étaient-elles
en cet état ?

Morak ne wois to, bet is hieb
[morak ne woys to, bet is
Morak ne le savait pas, mais
id stragno pondos od to hieb hyeb id stranyo pondos od to il avait l'étrange impression
just wakyet.
hyeb just wakyët]
que ça venait juste d'arriver.
Prononciation :
« j » se prononce toujours [j]
« qu » est [kw] avant « a », « o », ou « u », mais [k] avant les autres voyelles.
« ai » est toujours [ä]
« sch » est toujours [c]
Ajoutez ce mot à votre liste de répétition :
Français

Sambahsa

SPT

marais

muraisch

[muräc]

Conjugaison :
Le troisième verbe irrégulier en sambahsa est « woide » = « savoir (un fait) ». Au présent,
il se conjugue sur la base woid et au passé sur la base wois. Dans ces deux temps, il
utilise les terminaisons du passé à titre optionnel, ce qui entraîne que « je sais » peut se
traduire de ces deux manières :
io woid / woidim
Ajoutez sur liste de verbes à répéter la conjugaison au présent, avec terminaisons, de
woide :
woidim [woydim], woidst(a) [woydst(a)], woidit [woydit], woidam [woydam], woidat
[woydat], woideer [woideër]
Exercice : Conformément aux indications de la leçon 14, donnez le pluriel des mots
suivants : mighel « brume », pondos « impression », muraisch [marais]

17t lection
Ex « Demian » / Extrait de « Demian »
( http://www.lulu.com/shop/hermann-hesse/demian-sambahsa-tarjem/paperback/product20920907.html )
Sambahsa

SPT

Is kieu mien resistence, kam [is kyö myen rëzistents, kam
semper, fauran,
sempër, faoran,]

Français
Il remarqua ma résistance,
comme toujours,
immédiatement

hatta pre io sieyg quod.

[hatta prë yo syeyg kwod]

avant même que je (ne)
disse quoi (quelque chose).

« Yaghi woidim », iey is
resignet-ye, « to est un veut
storia.

[yagi woydim, yey_is
rëzinyët-ye, to est un vöt
storya]

« Car oui je sais », dit-il de
manière résignée, « c'est
une vieille histoire.

Just mae ay serieus id ! »

[just may ay sëryös id!]

Juste ne la prends pas au
sérieux ! »

Prononciation :
En sambahsa, « eu » se prononce toujours [ö].
Ajoutez ce mot à votre liste de répétition :
Français

Sambahsa

SPT

sérieux

serieus

[sëryös]

Conjugaison :
« ay » peut signifier « dire » dans les dialogues, avec inversion (« dit-il » = « iey is ») ; ou
bien « considérer comme, prendre pour », avec un double infinitif. Comme le même mot
sert d'article défini et de pronom personnel, on prend soin de ne pas le mettre avant
l'adjectif.
Mae ay id serieus signifierait : « ne considère pas le sérieux ».
On doit donc disjoindre id d'avant serieus et on a soit mae ay serieus id ou mae id ay
serieus.
Les verbes en « a », « au » et « ay » peuvent avoir un ablaut au passé. Pour entrer dans
cette catégorie, tous ces verbes ne doivent pas se terminer par un « e » inaccentué, et le
« a » doit être suivi par au moins une voyelle autre que « h ». L'ablaut n'a lieu qu'au
passé, pas pour le participe passé, et il est facultatif. L'infinitif est en « e » si c'est
phonétiquement compatible.
Notez sur votre liste de verbes à répéter les formes fondamentales de magh « pouvoir »,
kau « remarquer, faire attention à », sayg « dire ».
magh – maghe – miegh [mieg] – maght [magd] – maghen [magën]
kau [kao] – kaue [kao] – kieu [kyö] – kaut [kaot] – kaun [kaon]

sayg [sayg] – sayge [saydj] – sieyg [syeyg] – sayct [saykt] – saygen [saydjën]
Exercice :
Traduisez en sambahsa : Tu as immédiatement dit que tu ne savais pas.
18t lection
Rilwen unte id siege os Helmsdeub / Rilwen durant le siège du Gouffre de Helm
Sambahsa

SPT

Rilwen gwup id topp ios [rilwën gwup id top yos laytër
layter ed inkiep repulge id, ed inkyep rëpuldj id, bet
bet Orkisk loncs strohl ep orkisk lonks stro:l ep yam!]
iam !

Français
Rilwen garda le haut de
l'échelle et commença à la
repousser, mais des arcs
d'Orques tirèrent sur elle !

Oin tom skapts trohv ed vurn [oyn tom skapts tro:v ed vurn Un de ces traits la toucha et
iam.
yam]
(la) blessa.
Med un staur xouba, ia pit [med un staor ksu:ba, ya pit D'un puissant à-coup, elle
disloge id glehmlayter.
dislodj id gle:mlaytër]
essaya de déloger l'échelle
de grimpée.
Bet id layter eet pior gwaur, [bet id laytër eët pyor gwaor, Mais l'échelle était trop
ed darno nitos !
ed darno nitos!]
lourde, et tenue fermement
d'en_bas !
Prononciation :
« ou » se prononce toujours [u:].
« au » se prononce [ao] (les deux lettres étant prononcées presque comme une), sauf
dans le groupe « eau », où il devient [o:]
Mot à ajouter à votre liste :
Français

Sambahsa

SPT

lourd

gwaur

[gwaor]

Conjugaison :
Les verbes dont la voyelle accentuée est « eu » (et non terminé par un « e » inaccentué)
ont un ablaut en eu > u. Leur infinitif se forme avec ablaut, et ajout de -es.
Notez sur votre liste de verbes à répéter les formes fondamentales du verbe gweup
« garder ».
gweup [gwöp] – gwupes [gwüps] – gwup – gwupt – gwupen [gwüpën]
Exercice :
Donnez les formes fondamentales du verbe veurn « blesser ».

19t lection
In id Lourdenian Consulat / Au consulat de Lourdenie
Sambahsa

SPT

Français

Bad arriveer ad id
[bad arriveër ad id
Enfin (ils) arrivèrent au
Lourdenian Consulat quer un lu:rdënyan konsulat ker un Consulat de Lourdenie où un
guarde claus id dwor
gward klaus id dwor permis
garde auprès de la grandpermiss ibs entre ed skehpte ibz entr_ed ske:pt in id xuld, porte leur permit (d')entrer
in id khuld, druskadht
druskad ge:rd]
et(d')attendre dans la cour
ghehrd.
fraîche et
ombragée_d'arbres.
Pauk minutes serter buir
primt ab iom assistent ios
consul, un sarkari kalen
Cheary.

[paok minüts sertër bwir
primt ab yom asistënt yos
konsul, un sarkari kalën
tcëari]

Quelques minutes plus tard
(ils) furent accueillis par
l'assistant du consul, un
officiel appelé Cheary.

Buit schocken ab aure de id
[bwit cokën ab aor dë id
(Il) fut choqué d'entendre (au
piraten attaque, ed is ursit
piratën atak, ed is urssit
sujet de) l'attaque de pirates,
Gregor ad hamrahe iom eni grëgor ad hamra : yom eni id
et il pressa Gregor de
id consulat kay kwehre un
konsulat kay kwe:r un
l'accompagner à l'intérieur
complet scriben report.
komplet skribën rëport]
du consulat afin_de faire un
rapport écrit complet.
Is sieyg to maghiet tehrbe
[is syeyg to magyet te:rbë
Il dit (que) ça pourrait
plur hors, hatta oin au dwo
plur hors, hata oyn ao dwo
prendre plusieurs heures,
diens, itak Hakimiecho decis
dyens, itak hakimyetco
même un ou deux jours,
eet tid kay sayge adieu sieni dëtsis eët tid kay saydj adyö c'est_pourquoi Hakimiech
sokwi.
syeni sokwi]
décida (qu'il) était temps de
dire adieu à son compagnon.
Conjugaison :
Certains verbes sans ablaut obligatoire subissent des modifications de leur(s) consonne(s)
finales au passé et au participe passé avec « t » selon le tableau suivant :
Consonnes finales de la racine verbale

Consonnes finales après modification

-d

-s

-dd/-tt

-ss

-rt/-rr/-rg

-rs

-lg

-ls

-ct

-x

Si nous prenons le verbe permitt, son passé est alors permiss, comme dans l'exemple du
texte : un guarde permiss ibs... = un garde leur permit. Le participe passé en « -t » est
identique à la forme de passé : permiss. Si on emploie le participe passé en -(e)n, il n'y
aucune modification : permitten.
On ne peut jamais employer en même temps sur un même verbe l'ablaut et les
modifications finales (dites « règles de Von Wahl »). Notez ce tableau sur votre liste de
verbes à répéter.

Exercice :
Donnez l'infinitif, la forme du passé et les deux participes passés du verbe vid « voir ».
20t lection
In id herbehrg ios Pont-Marie / A l'auberge du Pont-Marie
(cette leçon ne comporte pas de transcription phonétique)
Sambahsa

Français

Is dahsit oin écu in avance ei creschmer qui Il donna un écu au tenancier qui lui remit la
ei uperdehsit id cleicho ios kamer.
clef de la chambre.
Dat ei etilikwit sem wakt pre id vesper,
Aubépin decis gwahe bei daber qui hieb
makhen id medaylon fallt ex id gep os
Baron de la Gaillottière.

Etant donné qu'il lui restait quelque temps
avant le soir, Aubépin décida d'aller chez
l'artisan qui avait fabriqué le médaillon
tombé de la poche du Baron de la
Gaillottière.

Nassib-ye, so Mouillard eet uno maschouro
grehver ed un passanto mox dik ei
Waktprince eys adresse.

Par_chance, ce Mouillard était un célèbre
graveur et un passant indiqua bientôt au
Prince_du_Temps son adresse.

Monsieur Mouillard hieb dukan in id bund
ios ghehrd uns dom ios rue Vivienne.

Monsieur Mouillard avait commerce au fond
de la cour d'une maison de la rue Vivienne.

Bi se fond avec l'article défini-pronom personnel, parfois au datif. On obtient les formes
suivantes : - masculin & neutre singulier : bei ; fémini singulier : bay ; indéterminé
singulier : bil ; indéterminé pluriel : bim
Conjugaison :
Les verbes se terminant (phonétiquement) par une voyelle accentuée et sans ablaut
doivent être conjugués au passé. A certaines personnes, par euphonie, un « s » est
inséré. Ce « s » s'appelle l'aoriste sigmatique.
Notez sur votre liste de verbes à répéter la conjugaison au passé du verbe dah
« donner » :
dahsim [da:sim], dahst(a) [da:st(a)], dahsit [da:sit], dahsam [da:sam], dahsat [da:sat], dahr
Cet aoriste sigmatique peut être utilisé optionnellement avec les autres verbes au passé
(sauf ceux utilisant les règles de Von Wahl). Son usage entraîne obligatoirement celui des
terminaisons.
Ex : Is passanto dik eys adresse peut devenir Is passant dixit eys adresse (k + s = x).
Exercice :
Conjuguez au passé le verbe gwah « se rendre à, aller à ».
21st lection
Eléments de grammaire

La forme du participe passé actif sert également de substitut à l'infinitif passé. Elle se
forme en suffixant -us (après consonne) ou -vs (après voyelles ou consonnes de syllabes
inaccentuées): bah "parler,dire" = bahus ou bahvs "ayant parlé, avoir parlé"
man "rester" = manus "étant resté, être resté"
celebre "célébrer" = celebrevs "ayant célébré, avoir célébré"
desciffer "déchiffrer" = desciffervs "ayant déchiffré, avoir déchiffrer".
De nombreuses nuances peuvent être apportées au verbe de base par des préfixes ou
des suffixes idoines.
ee- est antéposé au verbe au présent (avec ou sans maintien du tiret) et sert à exprimer
le passé d'habitude (mais ne peut pas s'appliquer au verbe "être" qui possède sa propre
forme d'imparfait). Il correspond à l'expression anglaise used to; il s'agit en réalité d'un
adverbe, appelé augment, en raison de son fonctionnement.
Ex: Paul ee-gwaht Paris ielg yar = "Paul avait pour habitude de se rendre à Paris tous les
ans".
Il existe un suffixe "duratif", qui exprime l'action passée qui dure encore. Il est utilisé à
l'image du "present perfect" anglais avec une expression de durée "depuis". Il s'agit de
-neu suffixé à la base verbale du présent. Son passé se forme en rajoutant l'augment eeExemple: Her stahneum pon trigim minutes = "Ca fait trente minutes que je suis planté
là".
"Désidératif" = -skw suffixé à la base verbale (si c'est compatible avec l'accentuation). Il
s'agit d'une réduction du verbe eiskw "avoir l'intention, vouloir, chercher à".
Exemples: kaupskwo = je souhaite acheter (kaup = acheter)
"Résultatif" = vi- préfixé au verbe: vi-bih = "finir par devenir"
"Continuatif" = na- préfixé au verbe: na-vid = "continuer de voir"
"Inchoatif" = bi- préfixé au verbe: bi-prete = "commencer à comprendre" (prete =
"comprendre")
"Terminatif" = za- préfixé au verbe: za-leis = "arrêter de lire".
Mentionnons l'existence d'un temps archaïque, le "parfait" qui désigne une action passée,
datée mais non terminée et qui ne s'emploie vraiment qu'avec les verbes sans préfixes. Il
s'agit d'un prétérit dont on répète la première consonne du verbe augmentée d'un e.
Exemple: teurs "assécher, dessécher": Ia drus turseer se = "les arbres se desséchaient"
On obtient: Ia drus teturseer se = "les arbres se sont desséchés".
Enfin, vestiges du PIE, il existe, pour les verbes monosyllabiques, trois modes
optionnels :
L'"éventif", dont le sens est "ne pas arrêter de faire". Il s'obtient en répétant la première
consonne de la racine verbale (ou sC, Cw ou Cv) et en intercalant i- ou
ei-. Ex: didehm de dehm. Imparfait en ee-.

L'"intensif", dont le sens est "faire petit à petit". Il s'obtient par réduplication de la racine
verbale, avec suppression des occlusives intermédiaires. Les occlusives sont b, p , d, t, k
& g, éventuellement suivis de v ou w. Imparfait en ee-.
Ex : wehrt (tourner) donne eewehrwehrtmos = "nous tournions petit à petit", où le "t"
intermédiaire, qui est une occlusive, est supprimé.
L'"itératif", dont le sens est "se remettre à faire". Il s'obtient grâce à un ablaut en "o" de la
racine verbale ("eh" = "oh", "ei" = "oi", "eu" = "ou") et en suffixant "ye". Imparfait en
ee-. Ex : Sylvain kwohryit sien itner = "Sylvain se remit en route", de kwehr- sien itner
= "faire route".

22nd lection
Landspect Espanias / Paysage d'Espagne
Sambahsa

SPT

Français

Ghestern posmiddien buit
splendid, ed, brungend tod
waurmen, spasserim diu in
id rur.

[gestërn posmidyen bwit
splendid, ed brundjënd tod
waormën, spaserim dyu in id
rur]

L'après-midi d'hier fut
splendide, et, profitant (de)
cette opportunité,
je_me_suis_promené
longtemps dans la
campagne.

Quod un bell vid osyern
anac mienims okwims !

[kwod un bel vid osyërn
anak myenims okwims !]

Quelle belle vue l'automne
offrit à_mes yeux !

Ia druwaraks, gehlb ed
kadru, fiell ep ia paunds.

[ya druwaraks, dje:lb ed
kadru, fyel ep ya paondz]

Les feuilles_d'arbre, jaunes
et brun-rouge, tombaient sur
les sentiers.

Swoins em vinopsners
segeer, in ia vinghehrds, ia
inabs.

[swoyns em vinopsnërs
sëdjeër, in ya vinge:rdz, ya
inabz]

Des équipes de vignerons
coupaient, dans les
vignobles, les
grappes_de_raisins.

Bayna ia ozda, oranges
oiskieur ir golden liges.

[bayna ia odzda, orandjës
oyskyör ir goldën lidjës]

Parmi les branches, des
oranges faisaient_voir leurs
visages dorés.

Magvi, seddend in aplons,
kierp ia zrehl fruits i sklas do
mier yelken corbhs.

[magvi, sedënd in aplons,
kyerp ia dzre:l frwits i sklas
do myer yelkën korbz]

Des enfants, assis dans des
pommiers, cueillaient les
fruits mûrs (qu')ils
déposaient dans (de)
grandes corbeilles d'osier.

Bayna ia castander ed jauz
[bayna ya kastandër ed
Parmi les feuilles de
waraks qua strahr ep id
jaodz waraks kwa stra:r ep id châtaignier et de noyer qui
swol, io vis castans ed nuces
swol, yo vis kastans ed
jonchaient (sur) le sol, je
fallen kata id dru.
nütsës fallën kata id dru]
voyais des châtaignes et des
noix tombées du_haut_de
l'arbre.

Dalgi, io ieur kwaunbaus,
sohkwt ab rujiowdvons.

[daldji, yo yör kwaonbaos,
so:kut ab rujyowdvons]

Au_loin, j'entendais des
aboiements_de_chiens,
suivis de
coups_de_fusils_de_chasse.

Eent sayads quoy
[eënt sayadz kwoy
Il y avait des chasseurs qui
apterchasseer perdaks, kes aptërtcaseër përdaks, kes ed
pourchassaient perdrix,
ed cuincules.
kwinküls]
lièvres et lapins.
Ye id horizont, id sol eurohp [ye id horidzont, id sol öro:p
apter un gabehrg,
aptër un gabe:rg,
purpwreihndo ia nebhs ambh purpureyndo ya nebz amb
se.
se]

A l'horizon, le soleil
se_couchait derrière une
chaîne_de_montagnes,
empourprant les nuages
autour_de lui.

Notez que beaucoup de verbes dont la voyelle accentuée est en « a » ont le choix entre
l'ablaut ou les règles de Von Wahl.
Ainsi nous avons dans le texte « sklas », passé du verbe sklad « déposer, décharger,
entreposer », mais on pourrait pu aussi bien le conjuguer en « sklied ».
Les verbes sambahsa commençant par [s] + consonne(s) peuvent ajouter, par euphonie,
un « oi » prothétique. Dans le texte, c'est le cas de « oiskieur » < « skieur », passé du
verbe skau « faire_voir ».
Conjugaison :
Nous avons déjà vu que les verbes à infixe nasal sont des verbes dont la dernière voyelle
est un « e » inaccentué [ë] entre « m/n » (l'infixe) et une ou plusieurs autres consonnes.
Au présent, ce « e » disparaît partout où c'est possible. De même, il disparaît pour les
participes actifs. Dans le texte, nous avons « brungend », participe présent (actif) de
bruneg [brünëg] « profiter de ».
L'infinitif de ces verbes consiste également à supprimer le « e » inaccentué, et à préfixer
« -es ».
Si « s » ou « ss » se trouve en contact avec l'infixe, il disparaît.
Ex : pressem [presëm] > infinitif premes [prems] de *pressmes.
Quant au passé et aux participes passés, ils se forme en supprimant le « e » inaccentué et
l'infixe. Les règles de Von Wahl s'appliquent également.
Ainsi, dans le texte, nous avons « anac », passé du verbe ananec [ananëk] « présenter,
offrir ».
Notez sur votre liste de verbes à répéter les formes basiques du verbe bruneg :
bruneg [brünëg] – brunges [brundjës] – brug – bruct – brugen [brüdjën]

Exercice :
Sur le modèle de « bruneg » supra, donnez les formes fondamentales du verbe ananec.
23t lection
Pos un air crasch / Après un crash aérien
Sambahsa
« Isabel ! » cricit is,
befehkhtend-ye sien
securitat khath.

SPT

Français

[izabël ! kritsit_is,
« Isabel ! » cria-t-il, en
bëfe:qtënd_ye syen sëkuritat s'escrimant sur son harnais
qa§]
de sécurité.

Ia yesmens dislur, bet is hieb
difficultato de id canopeia.

[ya yesmëns dislur, bet is
hyeb difikultato dë id
kanopeya]

Les sangles se_détachèrent,
mais il eut du mal (difficulté)
avec la canopée.

Id kwohk wogwnen.

[id kwo:k wogunën]

Elle semblait coincée.

Bad, id reza fujatan ghyahsit, [bad, id redza fujatan gya:sit,
ed id canopeia slid retro.
ed id kanopeya slid retro]
Un voln os warm desert air
rusch in.

[un voln os warm dëzert är
ruc in]

Enfin, le loquet s'ouvrit
subitement, et la canopée
glissa en_arrière.
Une onde d'air chaud du
désert se rua à_l'intérieur.

Prononciation :
En sambahsa, »th » se prononce [§], sauf au contact de « s », ou il devient [t].
De même, « ch » est toujours [tc], sauf avant une consonne, où il devient [k].
Conjugaison :
Les verbes se terminant en « -ie », transforment cette terminaison en « ic- » au
conditionnel. Ex : crie « crier » > cricies « tu crierais ».
Il en est de même à certaines personnes du passé (alors qu'un aoriste sigmatique serait
envisageable). Ainsi, dans le texte, nous avons cricit pour « cria ».
Exercice :
A l'aide des dictionnaires en ligne si nécessaire, essayez de traduire la phrase suivante :
Exstirpend-se ex sien sedd, Steve likw id cockpit ed slid kyid grund, trehcend engwn id
fuselage kye Isabel.
Deux indications :
– trehc signifie « se déplacer »
– kye, qui signifie « vers, dans la direction », peut fusionner avec l'article ou le
pronom suivant.

24t lection
Ant iom Wolfander Graf / Devant le Comte Loup-Garou
Sambahsa

SPT

Français

« Swadh wekwos »
[swad wekwos antwo:rd
« Douce(s) parole(s) »
antwohrd Varcolac, « bet ho varkolak, bet ho dyu gwiwt répondit Varcolac, « mais j'ai
diu gwiwt con iom biest ed
kon yom byest ed ho ütsën longtemps vécu avec la bête
ho ucen domihes kay
domi:s kay brundjës tod gab et j'ai appris (à la) dompter
brunges tod ghab perfect-ye,
përfekt-ye, kwayk yuci
afin_de profiter (de) ce don
quayque yuschi habte daken habdë dakën eys mag, ste
parfaitement, bien_que
eys magh, ste nakis.
nakis]
vous_même avez reçu son
pouvoir, vous n'êtes
pas_à_la_hauteur.
Quosmed spehte yu ghehde
gvehne me, Graf Varcolac,
Prince Lupravias, Swamen
Wulfen ? »

[kwosmëd spe:t_yu ge:d
gve:n me, graf varkolak,
prints lupravyas, swamën
wulfën?]

Comment espérez-vous
pouvoir abattre moi, Comte
Varcolac, Prince de
Lupravie, Seigneur
Wulfen ? »

Is Graf clieck stayg med sien [is graf klyek stayg med syen Le Comte claqua soudain
finghers ed i enorm wolfs
fingërs ed i enorm wolfs
des doigts et les énormes
oistohmbeer perodh kye me, oisto:mbeër përod kyë me,
loups s'avancèrent
norocti de ghehde
norokti dë ge:d dictuklës me] lentement vers moi, heureux
dischtukles me.
de pouvoir me déchiqueter.
Io tohrb tik emitte un terrible [yo to:rb tik emit un terriblë
Je n'eus qu'à pousser un
heul ed bo wolfs
höl ed bo wolfs mwaongsu:r,
terrible hurlement et
mwaungsour, ir swayps inter
ir swayps intër ir podz,
les_deux loups s'enfuirent, la
ir pods, gweitskend-ye.
gweytskënd-ye]
queue entre les pattes,
en_couinant.
Conjugaison :
S'il n'y a pas d'ablaut, le « v » final du participe passé en « t » des verbes devient « w »,
sauf pour les verbes en « -ov » et « -uv » qui font respectivement « -ot » et « -ut ».
Exemples :
– gwiv + t = gwiwt
– mov « bouger » + t = mot
25t lection
In id harem / Au harem
Sambahsa

SPT

Français

Per id bidno ios cortin,
Morak dyohrc un vast kyal.

[per id bidno yos kortin,
morak dyo:rk un vast kyal]

Par la fente du rideau, Morak
aperçut une vaste pièce.

Ids meublar incitit iom ad [idz möblar intsitit yom ad
Son mobilier l'incita à croire
credihes od lit de id harem ios krëdi:s od lit de id harëm yos qu'il s'agissait du harem du
palat.
palat]
palais.

Is vis puyku gwens, semas [is vis puyku gwens, semas
dohrj music instruments.
do:rj muzik instrümënts]

Il vit de gracieuses femmes,
certaines tenaient des
instruments de musique.

Is aunstohg eti uno ner
silhouette vehsend ep eys
cap un volumineus delband.

[is aonsto:g eti uno ner
silhu:et ve:sënd ep eys kap
un voluminös dëlband]

Il découvrit de plus une
silhouette masculine portant
sur sa tête un volumineux
turban.

Id regv ios wir eet face
Morak.

[id regv yos wir eët fats
morak]

Le dos de l'homme était face
à Morak

Protiev un mur ios kyal stieu,
[protyev un mur yos kyal
Contre un mur de la pièce se
samt ghohngen jambs, dwo styö, samt go:ndjën jambs,
dressait, (avec) les jambes
mier obese eunuchi quoy knigv dwo myer obez önutci kwoy
écartées, deux grands
ep ia hamands iren staur knigv ep ya hamandz irën
eunuques obèses qui
sabers.
staor sabërs]
s'appuyaient sur les

poignées de leurs puissants
sabres.
Un gwenvoc mohld :
« Scha ! Nies princesse vaht
danse id septen
kehlderndans. »

[un gwënvok mo:ld : ca !
nyes printses va:t dans id
septën ke:ldërndans]

Une voix de femme
annonça : « Chut ! Notre
princesse va danser la
danse des sept voiles. »

Prononciation :
Les suffixes « -ment » et « -went » comptent comme des mots séparés (bien qu'ils n'aient
aucun sens pris séparément) pour l'établissement de l'accentuation.
Ceci, joint au principe sambahsa selon lequel les préfixes ne sont pas accentués, fait que
« instrument » est accentué sur le « u » du milieu.
Mot à ajouter à votre liste de mots à répéter :
Français

Sambahsa

SPT

instrument

instrument

[instrümënt]

Conjugaison :
L'auxiliaire du futur proche est vah, qui se conjugue comme un verbe normal. Il précède
un infinitif.
Le « gv » final des racines verbales ne subit aucune modification au cours d'aucune
conjugaison.
Ajoute sur votre liste de verbes à répéter les formes fondamentales du verbe kneigv
« s'appuyer » :
kneigv – knigves [knigvës] – knigv – knigvt – knigven

Exercice :
En vous aidant des ressources en ligne, essayez de traduire la phrase suivante :
Uno music udcliengh ed vasyi harem persons vols kyun swordkaysar gwen, qua inkiep id
kehlderndans.

« Swordkaysar » est un adjectif formé de « sword » + « kaysar ».
26t lection
In hotel Miramar / A l'hôtel Miramar
Sambahsa

SPT

Français

Dar eet noct.

[dar eët nokt]

Il faisait encore nuit.

Id Hotel Miramar eet un
tugur.

[id hotel miramar eët un
tugur]

L'Hôtel Miramar était un
bouge.

Id lift neti wohrg.

[id lift neti wo:rg]

L'ascenseur ne fonctionnait
plus.

Ne eet warmen.

[në eët warmën]

Il n'y avait pas de chauffage.

Arrivevs ep id dwodemt
[arrivëvs ep id dwodëmt
etage pos currus ub id drab, etadj pos kurrus ub id drab,
Stephen knigv protiev id
stefën knigv protyev id
dikhlizmur unte uno moment diqlidzmur unt uno momënt
kay retrehve sien annem.
kay rëtre:v syen anëm]

Arrivé au douzième étage
après avoir monté en
courant l'escalier, Stephen
s'appuya contre le mur du
couloir pendant un moment
pour retrouver son souffle.

Id dwer ios 1201, quod eet
just nieb iom, ghyahsit.

[id dwer yos mil dwotsënt
oin, kwod eët just nyeb yom,
gya:sit]

La porte du 1201, qui était
juste à côté de lui, s'ouvrit.

Un lughavprotiokwo person,
dehnd semjecto do sien
jaquet-gep, stiup ex.

[un lugavprotyokwo përson,
de:nd sëmjekto do syen
jakët-djep, styup eks]

Une personne à l'air
sournois, mettant quelque
chose dans la poche de sa
veste, en sortit.

Is kwohk lyt surpriden de
vide Stephen.

[is kwo:k lüt surpridën de vid
stefën]

Il sembla un peu surpris de
voir Stephen.

Skohptit impatient-ye ant id
lift hin is vighieb id eet in
panne ed trohcit kyid drab,
drahnd-ye do id grundetage.

Stephen mil tipes mliak-ye
protiev id dwer.

[sko:ptit impatyent-ye ant id
Il attendit impatiemment
lift hin is vigyeb id eët in pan devant l'ascenseur jusqu'à
ed tro:tsit kyid drab, dra:nd- ce qu'il se rendit compte qu'il
ye do id grundëtadj]
était en panne et se déplaça
vers l'escalier, en courant
jusqu'au rez-de-chaussée.
[stefën mil tips mlyak-ye
protyev id dwer]

Stephen préféra taper
doucement contre la porte.

Prononciation :
« -el » est accentué à la fin d'un mot si l'une des deux lettres précédentes est un « o ».

Ajoutez ce mot à votre liste :
Français

Sambahsa

SPT

hôtel

hotel

[hotel]

Vous êtes arrivés au terme de ce manuel ! Félicitations !
Continuez à relire vos listes chaque jour, mais en supprimant à chaque fois la ligne la plus
ancienne. Vous pouvez continuer à vous exercer au sambahsa en lisant la grammaire
complète : http://sambahsa.pbworks.com/w/page/48973676/Grammaire%20du
%20sambahsa-mundialect%20en%20fran%C3%A7ais

Corrections des exercices.
1st lection : Spassere : io spassere [yo spaser], spasseres [spasers], spasseret [spasert],
spasserems [spaserëms], yu spasseret [yu spasert], spasserent [spaserënt]
On prononce [spasers] pour « spasseres » car on peut distinguer le « s » final du « r »
précédent.
2nd lection : Prefer : prefero [prëfero], prefers [prëfers], prefert [prëfert], prefermos
[prëfermos], yu preferte [yu prëfert], preferent [prëferënt]
3t lection : Snah : snahm [sna:m], snahs [sna:s], snaht [sna:t], snahmos [sna:mos], yu
snahte [yu sna:t], snahnt [sna:nt]
4t lection : Rappelez-vous que « w » entre deux consonnes se prononce [u] et n'est jamais
accentué.
Linekw : linkwo [linkwo], linkws [linkus], linkwt [linkut], linkwmos [linkumos], yu linkwte [yu
linkut], linkwnt [linkunt] (« linkwent » est possible, mais jamais utilisé).
5t lection : Futur synthétique de « tehrb » : tehrpsiem [te:rpsyem], tehrpsies [te:rpsyes],
tehrpsiet [te:rpsyet], tehrpsiem(o)s [te:rpsyem(o)s], yu tehrpsiete [yu te:rpsyet], tehrpsient
[te:rpsyent]
N'oubliez pas que, pour les verbes, b- + -s = ps
6t lection :
Smauter : io smauter [yo smaotër], smauters [smaotërs], smautert [smaotërt], smauterms
[smaotërms], yu smautert [yu smaotërt], smauternt [smaotërnt]
8im lection :

« J'ai une télévision » = Ho un television (l'usage du pronom personnel n'est pas
nécessaire)
« Cette maison est belle » = Tod dom est bell. (« dom » est une chose, donc il faut utiliser
le neutre).
9t lection : Notez que l'accentuation passe sur le ie : preferiem [prëfëryem], preferies
[prëfëryes], preferiet [prëfëryet], preferiem(o)s [prëfëryem(o)s], yu preferiete [yu prëfëryet],
preferient [prëfëryent]
10t lection : Quan(do) ia flammes buir in id dom, Poti Brown eet in sien bureau.
« ia » car c'est l'article défini neutre (« les flammes ») nominatif pluriel.
« id » car c'est l'article défini neutre (« la maison ») accusatif singulier. L'accusatif (cf.
Leçon 7) est utilisé après les prépositions.
« sien » pronom possessif réfléchi, puisqu'il se rapporte au sujet, « Poti Brown ».
11t lection : ghehrd – ghehrde – ghohrd – ghohrdt – ghohrden
12t lection : entreih – entrihes [entri:s] – entrih – entriht – entrihn
13t lection : regnim [renyim], regnist [renyist], regnit [renyit], regnam [rënyam], regnat
[rënyat], regneer [rënyeër]
15t lection : Ne ha(be)nt crediht/credihn iom bi-sabab eys tyrk trakh.
Comme « iom » est décliné, on peut également le mettre après « ha(be)nt » sans risque
de confusion.
16t lection : mighels, pondsa (le « -os » final devient « -sa »), muraischa (car « s » ne
s'entendrait pas après « -sch » et qu'il s'agit d'un chose, donc neutre).
17t lection : Has fauran sayct/saygen (od) tu ne wois / ne woisst(a) / ne woisist
18t lection : veurn – vurnes [vurns] – vurn – vurnt – vurnen [vurnën]
19t lection : vide, vis, vis, viden (car d > s).
20t lection : gwahsim, gwahst(a), gwahsit, gwahsam, gwahsat, gwahr.
22nd lection : ananec [ananëk], anances [anantsës], anac, anact, anacen [anatsën]
23t lection : « S'extirpant de son siège, Steve quitta le cockpit et glissa vers le sol, se
déplaçant le long du fuselage vers Isabel ».
25t lection : « Une musique retentit et toutes les personnes du harem se tournèrent vers
une femme à la chevelure noire, qui commença la danse des voiles ».