Sie sind auf Seite 1von 16

MATERIELS ET

TECHNIQUES DE MISE
A LA TERRE

DERVIEUX
DERVIEUX
2 rue du Docteur Pascal. BP 302
38434 ECHIROLLES-CEDEX
Pascale RIBET et Anick CASSAGNE
Tél. 04 76 09 14 51
Fax 04 76 40 15 48
E-Mail : contact@dervieux.fr

DISTRIBUTION LOCALE

Agence AF-NORD
Bernard AINS (tél. 05 63 40 20 31) 9 rue des Colibris
Bernadette FIGAROL (tél. 05 63 40 20 46) 08700 NOUZONVILLE
720 avenue des Terres Noires Laurine VINCENT
81370 SAINT SULPICE Tél. 03 24 56 43 35
Tél. 33 (0)5 63 40 20 20 Fax 03 24 56 95 45
Fax 33 (0)5 63 40 20 21 E-Mail : af-nord@afelec.com
E-Mail : distribution@afelec.com

EDITION JANVIER 2004

www.dervieux.fr
MISES A LA TERRE 18-0a
DERVIEUX

PRINCIPES DE LA MISE A LA TERRE


La mise à la terre est nécessaire pour la sécurité et le bon fonctionnement d'une installation.
Sa mise en place peut également avoir une influence sur son environnement: en effet un mauvais
écoulement du courant peut provoquer une élévation locale du potentiel du sol et être ainsi
dangereux.
On peut distinguer 3 sortes de mise à la terre:
- terre des masses
- terre des parafoudres
- terre du neutre.

Les différentes mises à la terre doivent être suffisamment éloignées les unes des autres pour garantir
leur indépendance. Les distances sont fonctions de la résistivité du sol.

LES MATÉRIELS ET LA RÉSISTANCE DE TERRE


Les matériels utilisés étant en partie placés en série, chaque élément peut compromettre la qualité de
la liaison au sol et il convient donc de s'assurer d'un bon choix pour chacun.
La résistance obtenue, qui fait partie des critères de qualité de la mise à la terre, est fonction
principalement de la résistance du matériel utilisé, de la résistance de contact entre le matériel utilisé
et le sol et de la résistance du sol.
La résistivité du sol, qui peut aller de quelques Ωm à plusieurs milliers Ωm, varie en fonction de la
région, mais également de l'endroit et de la profondeur sur un même secteur.
Les conditions climatiques (température et humidité) ont également une influence importante. Leur
effet est fortement atténué à partir de 1 ou 2 m de profondeur.
De plus l'apport de terre végétale permet d'améliorer la résistance de façon très sensible.
La résistance obtenue est principalement proportionnelle à la résistivité du terrain et inversement
proportionnelle à la longueur de matériel placé dans le sol.

Pour les courants à hautes fréquences et notamment les courants de foudre la mise à la terre doit être
considérée comme une impédance et non plus comme une simple résistance.
L'expérience montre qu'il est préférable d'utiliser des moyens horizontaux plutôt que verticaux, en
surface plutôt qu'en longueur et en parallèle plutôt qu'en série.

Par ailleurs il y a lieu de se préoccuper de la longévité du matériel utilisé.


Si l'on prévoit une longue durée de vie pour l'installation il est préférable d'éviter des produits en acier
galvanisé, ainsi que des raccords à serrage mécanique au profit des raccords à sertir ou à coincement
conique.
LES PRODUITS DERVIEUX
Dervieux propose une gamme très complète de produits permettant de répondre à un grand nombre
de situations.
- Les piquets tracteurs permettent, lorsque le terrain les accepte, d'obtenir un très bon rapport
qualité-prix.
- Les piquets en acier cuivré sont très bons conducteurs et ils offrent une surface de contact
supérieure à celle de la câblette;
- Les piquets inox sont adaptés aux sols durs et à la présence dans le sol d'une structure métallique
non reliée.
- Les grilles apportent une solution lorsque le sol est de mauvaise qualité; elles sont de plus adaptées
à l'évacuation des courants de foudre.
- Les connexions sont principalement à coincement conique ou à sertir.

janv.03
MISES A LA TERRE 18-0b
DERVIEUX

Avertissement: les valeurs ci-dessous sont obtenues à partir d'expériences. Ce sont des moyennes
données à titre indicatif. Leur écart par rapport aux valeurs rencontrées sur le terrain peut
éventuellement être important en fonction de la qualité du sol et de son environnement.

VARIATION DE LA RÉSISTIVITÉ DU SOL EN FONCTION DE LA


TEMPÉRATURE ET DE L'HUMIDITÉ
Coefficient de variation de la résistivité en
Résistivité moyenne des sols fonction de la température (Humidité 20 %)
(humidité 20%, température 20°C)
20 °C 0 °C -10 °C (Sol)
Tourbe, limon 20 Ωm
Argile 50 Ωm 1 4 25
Sable argileux 100 Ωm
Calcaire tendre 200 Ωm
Sable siliceux 500 Ωm Coefficient de variation de la résistivité en
Calcaire dur 1 500 Ωm fonction de l'humidité (Température 20 °C)
Pierres à nu 1 500 Ωm
Granit et grès durs 2 500 Ωm 20 % 10 % 2,5 % (Sol)

1 3 20

RÉSISTANCE DE TERRE EN FONCTION DE LA RÉSISTIVITÉ DU


SOL ET DES MOYENS UTILISÉS
résistance

1
1 piquet 1 m en acier-cuivré
250
2 piquet 5 m en acier-cuivré
2 ou serpentin 10 m dans
200 tranchée 3 m

3 3 grille 0,4 m x 1,2 m


150

4 4 serpentin en patte d'oie, 3


tranchées de 5 m
100
5 3 ensembles de 2 grilles
0,4 m x 2,4 m en patte d'oie
5
50

10 Mesure en basse fréquence


sol homogène
50 200 500 1 500 Ωm
résistivité du sol
janv.03
MISES A LA TERRE 18-0c
DERVIEUX

VARIATION DE LA RÉSISTIVITÉ EN FONCTION DE LA


FRÉQUENCE DU COURANT

Pour connaître la capacité d'évacuation des courants de foudre de hautes fréquences ( 10 KHz à 1 MHz)
il faut mesurer non plus la seule résistance de la mise à la terre, mais son impédance qui tient compte à
la fois de la résistance, mais aussi de la réactance.
Lorsque la fréquence du courant augmente la résistance de la mise à la terre en général diminue et ce
d'autant plus que le terrain est à forte résistivité et que la prise de terre est en forme plane.
Par contre la réactance, qui est le plus couramment du type selfique, augmente avec la fréquence.
Ces deux phénomènes s'opposent donc et le résultat en hautes fréquences est fonction de la résistivité du
terrain et du type de mise à la terre.

impédance impédance
Ω Ω résistivité 500 Ωm
résistivité 50 Ωm
100 100

75 75
patte d'oie 3 x 10 m serpentin
50 50
piquet 2 m forage 20 m
25 25 forage 50 m
grille 0,4 m x 1,2 m
F patte d'oie 3 x 12 m grilles
F
10 100 1K 10 K 100 K 1 M Hz 10 100 1K 10 K 100 K 1 M Hz

impédance
Ω résistivité 2 000 Ωm Les valeurs sont données à titre indicatif.
Elles peuvent varier de façon sensible en
fonction d'autres paramètres, notamment
100 forage 20 m de l'homogénéité du sol et de la forme et
de la qualité des raccordements.
75
patte d'oie 3 x 12 m grilles
PROPOSITION DE MODÉLISATION
50 serpentin 70 m D'UNE PRISE DE TERRE
R L
25 forage + 10m grilles
F F
F C R' C R'
10 100 1K 10 K 100 K 1 M Hz

Sources: Dervieux, EDF-DER, EDF Quimper, EMC Systèmes janv.03


MISES A LA TERRE 18-1

PLAQUE DE TERRE EN ACIER PIQUET DE TERRE EN ACIER


GALVANISE PT GALVANISE PSC

Référence Codet Dim. Pds (kg) Fig.

PTDM400920 400x920 1,4 1


PTO 500 5,2 2
PTC500 500 5,8 3

TUBE DE TERRE EN ACIER GALVANISE


TT

Référence Codet D Pds (kg) Référence Codet L Ø Pds (kg)

TT12x17 17 x 2 2,8 PSC162 1000 16 1,7


TT15x21 21 x 5 5,1 PSC163 1500 16 2,5
PSC202 1000 20 2,5
PSC203 1500 20 3,8

PIQUET TRACTEUR HARPON PTH

Profil en T. Pointe forgée.


Livré avec câblette cuivre 25 mm2 sertie dans la pointe.

longueur
Référence Codet L Pds (kg)
câblette
PTH1000 59 80 197 1000 1500 2,0
PTH1500 59 80 198 1500 2000 2,9

janv.03
MISES A LA TERRE 18-2
DERVIEUX

PIQUETS EN ACIER CUIVRE


Ces piquets sont constitués d'une barre en acier
revêtue d'une couche de cuivre de 250 µm
d'épaisseur
TYPE STANDARD
TYPE RALLONGEABLE
ø réel
Référence L (m) Poids (Kg)
(mm) ø réel Poids
Référence L (m)
72 16 10 14,2 1,00 1,24 mm (Kg)
72 16 12 14,2 1,20 1,49 74 16 10F 14,2 1,00 1,49
72 16 15 14,2 1,50 1,86 74 16 15F 14,2 1,50 1,86
72 16 20 14,2 2,00 2,50 74 19 10F 17,1 1,00 2,15
72 19 15 17,1 1,50 2,69 74 19 15F 17,1 1,50 2,69
72 19 20 17,1 2,00 3,60 7419 20F 17,1 2,00 3,77
Extrémités filetées, pointe incorporée

Collier
pour cable Réf.
Réf. pièce Poids (Kg)
ø10 max piquet Poids
Réf. Piquet Réf. pièce
Tête de (Kg)
fonçage
72 16 …
73 30 16 0,08 74 16 … 73 50 16F 0,19
74 16…
74 19 … 73 50 19F 0,23
72 19 …
Manchon 74 16 … 73 51 16F 0,09
avec 73 30 19 0,09
d'accouplement
boulon 74 19 …
74 19 … 73 51 19F 0,14
bronze
variantes en laiton 73 30 16L
boulon en acier zingué 73 30 19L

TECHNIQUE EDF : PIQUET AUTO-ALLONGEABLE AVEC 350 µm DE CUIVRE ET


TETE DE CONNEXION A FRAPPER

Piquet en acier-cuivre (350 µm)


ø17,3.
Poids
Utiliser obligatoirement une Désignation Référence N° EDF
(Kg)
bouterolle frappant au fond du
Piquet 1m 74 18 10 59 80 190 1,80
trou
Piquet 1,5m 74 18 15 59 80 191 2,70
Piquet 2m 74 18 20 59 80 192 3,60
Bouterolle
78 50 16 59 83 453 1,05
Frappe manuelle
Tête de connexion à
78 61 17 59 83 191 0,14
visser (page 18-4)
Tête de connexion à
78 60 19 59 83 189 0,18
frapper (page 18-4)

janv.03
MISES A LA TERRE 18-3
DERVIEUX

PIQUETS EN ACIER INOX

Piquets en acier inox ø 16, résistance 80Kg/mm2, auto-


allongeable.
Pour sols résistants à l'enfoncement.

Utiliser obligatoirement une bouterolle frappant au fond du


trou.

Désignation Référence N° EDF Poids (Kg)


Piquet
Longueur 1m 78 16 10 59 80 195 1,55
Longueur 1,5m 78 16 15 2,35
Bouterolle d'enfoncement
78 50 16 59 83 453 1,05
manuel
Tête de connexion à
78 61 17 59 83 191 0,14
visser (page 18-4)
Tête de connexion à
78 60 19 59 83 188 0,18
frapper (page 18-4)

janv.03
MISES A LA TERRE 18-4
DERVIEUX

TETE CONNECTRICE A FRAPPER

POUR PIQUET DE TERRE ø16 À 17,5 EN INOX OU ACIER CUIVRE

- Serrage de la câblette par coincement conique et blocage de la


tête par coincement conique (frappe au marteau).

- Excellente tenue mécanique.

- Excellent contact entre la câblette et la tête sur 50mm.

- Pas de contact direct entre la câblette cuivre et le piquet inox.

- Possibilité de ramener le câble parallèle au piquet pour un


meilleur écoulement des courants de foudre.

- Possibilité de mise en série.

Référence N° EDF Poids (Kg)


59 83 188
78 60 19 0,26
59 83 189

TETE CONNECTRICE A VISSER

POUR PIQUET DE TERRE ø16 À 17,5 EN INOX OU ACIER CUIVRE

Corps en bronze, vis en inox.

Vis M12 à tête auto-cassante.

Efforts de serrage sur le piquet et sur la câblette controlés


N° EDF : séparément : très bonne tenue sur le piquet sans écrasement
excessif de la câblette.
59 83 190 (pour piquet inox)
59 83 191 (pour piquet acier-cuivré)
Indémontable.

Référence : 78 61 17 Grande longueur de contact : 35 mm.

Poids unitaire : 0,14 Kg Câblette parallèle au piquet pour un meilleur passage des
courants de foudre.
Conditionnement : 25

janv.03
MISES A LA TERRE 18-5
DERVIEUX

PIQUETS TRACTEURS
Le piquet tracteur permet d'entraîner dans le sol une câblette en cuivre qui sera ensuite raccordée
directement à l'extérieur. L'absence de raccord enterré donne une meilleure longévité au système de
mise à la terre.

Le piquet est cylindrique : d'une part, il ne risque donc pas de blesser la câblette et d'autre part, il
permet de dégager une surface de contact maximum entre la câblette et le sol.

La bague conique assure une protection totale de l'extrémité de la câblette et dégage la terre sur toute la
périphérie du piquet.

PIQUET TRACTEUR (TR, TE)


La mise en place est très rapide : passer la câblette dans le trou sur quelques centimètres, la replier
contre le piquet et enfoncer celui-ci. Le type TE est réservé aux conditions faciles (terrain tendre,
frappe à la masse, pas d'allonge).

PIQUET SUPER-TRACTEUR (ST)


La mise en oeuvre peut se faire suivant 3 méthodes, la tenue de la câblette allant en croissant :
1) Passer la câblette dans le trou du piquet et enfoncer celui-ci.
2) Procéder comme précédemment, mais avant d'enfoncer le piquet coincer la câblette en poussant la
bague au marteau. Pour plus de facilité utiliser entre la bague et le marteau un tube øint. 22xL100.
3) Procéder comme précédemment, mais en plus sertir la bague (matrice E210 ou E215 sur presse 5T
mini).

PIQUET TRACTEUR A SERTIR (TS)


Piquet en rond acier ø16 comme le modèle ST.
Fixation de la câblette par sertissage (E230).
TE TR ST TS
SUPER TRACTEUR ou TS
TRACTEUR Tubulaire ø21
Plein ø16 pour câblette 29
pour câblette 38 mm2 max
mm2 max
Référence N° EDF Poids Référence N° EDF Poids
59 80 197
Piquet 1m 78 TR 10 59 80 250 1,0 78 ST 10 1,6
59 80 250
59 80 198
Piquet 1m50 78 TR 15 59 80 254 1,5 78 ST 15 2,4
59 80 254
59 80 199
Allonge 1m 78 AL 10 59 83 370 1,2 78 SA 10 1,7
59 83 370
59 80 200
Allonge 1m50 78 AL 15 59 83 374 1,7 78 SA 15 2,5
59 83 174
Bouterolle
d'enfoncement 78 BE 00 78 SB 00
manuelle
Piquet 1m 78 TE 10 0,9 78 TS 10 59 80 197 1,6

Bouterolles pour enfoncement au marteau pneumatique : nous consulter

La câblette 29mm2 en cuivre écroui a une résistance à la rupture à peu près 2 fois
supérieure à la câblette 25mm2 en cuivre recuit.

janv.04
MISES A LA TERRE 18-6
DERVIEUX

GRILLE EN FIL

400
60 en moyenne

La grille de terre est réalisée en fil de ø3 mm en cuivre ou en acier galvanisé avec un câble de sortie de 29 mm2
et de 2m de long. Le câble est constitué à partir des fils de la grille et donc sans raccord ni soudure, afin d'éviter
tout risque d'augmentation de la résistance électrique par une éventuelle détérioration de ces liaisons.

Le principe de la grille permet d'obtenir un grand nombre de contacts avec le sol et ainsi de mieux résister aux
variations de température et d'humidité.

Dimensions (m) câble CUIVRE ACIER


2m Référence Poids (Kg) Référence Poids (Kg)
71 30 00
0,40 X 0,60 1,10 75 30 00 0,95
(EDF 59 82 074)
Variante câble 3 m 71 30 00-3 1,40
Variante câble 4 m 71 30 00-4 1,70
71 30 01
0,40 x 1,20 1,50 75 30 01 1,45
(EDF 59 82 075)
71 30 02
0,40 x 2,40 2,50 75 30 02 2,45
(EDF 59 82 076)
0,40 x 2,40 71 30 02-0,5-0,5
2,40
2 câbles 0,5m (EDF 59 82 090)

Le câble peut être équipé en extrémité d'une cosse pour boulon ø12 ou d'un manchon à sertir 29 mm2 cuivre.
Faire suivre dans ce cas la référence de la lettre C pour une cosse tubulaire, CR pour une cosse renforcée ou
M pour un manchon à rétreint hexagonal.

D'autres dimensions peuvent être réalisées : nous consulter.

janv.05
MISES A LA TERRE 18-6a
DERVIEUX

La grille de mise à la terre est réalisée à partir de fils Ø 3 mm en cuivre ou en acier galvanisé formés et
assemblés pour constituer une sorte de grillage de 0,40 m de large et 0,60 m, 1,20 m ou 2,40 m de
long suivant les modèles. Les fils sont assemblés à l'extrémité de la grille et toronnés pour donner un
câble de 29 mm2 de section et de 2 m de long.

Ce produit est commercialisé par les Ets DERVIEUX depuis plus de 40 ans et il est toujours très
utilisé car il permet d'obtenir de bonnes mises à la terre dans la plupart des types de terrain tout en
résistant bien aux variations de caractéristiques du sol.

Ses qualités sont notamment dues au principe du grillage souple avec lequel on obtient un maximum
de points de contact dans les sols graveleux ou semi-rocheux, ce qui est notamment intéressant en
période de sécheresse.

Dans le cas de sols constitués d'une bonne terre, on trouve encore dans la grille un matériel
avantageux car il est peu sensible aux phénomènes de décollement de la terre du fait des variations
d'humidité et de température. En effet, la terre pénètre dans les mailles de la grille et l'on obtient ainsi
un contact très intime et très stable.

On constate souvent par ailleurs que la terre offre une plus faible résistivité dans ses couches
supérieures qu'en profondeur et une mise à la terre de forme horizontale est alors préférable.
Cette disposition est également souhaitable pour l'évacuation des courants de foudre.

La grille étant peu sensible aux variations saisonnières, il n'y a donc pas d'inconvénient à l'installer
dans les couches supérieures du terrain.

Le câble de sortie est réalisé à partir des fils de la grille, ce qui supprime tout risque de voir dans le
temps la résistance augmenter au niveau d'un raccord à serrage mécanique ou d'une soudure
éventuellement mal réalisée. De plus, la fabrication en cuivre massif garantit une grande longévité du
produit.

Des mesures permettant de comparer l'efficacité de la grille à celle d'un serpentin ont pu être
effectuées. Des maquettes (installation de modèles réduits dans un bac métallique) ont été mises au
point. Le serpentin couvrait une surface de terre identique à celle de la grille. Il a été d'abord vérifié
que les écarts relatifs de résistances obtenus avec les deux produits dans la nature étaient les mêmes
que ceux obtenus dans les bacs, à 10 % près. Ensuite les maquettes ont subi des cycles au cours
desquels on faisait varier l'humidité et la température de la terre, avec à chaque période une mesure de
la résistance totale.

janv.03
MISES A LA TERRE 18-6b
DERVIEUX

Ces travaux ont permis de souligner les points suivants :

1/ Quel que soit le procédé utilisé, la résistance s'améliore dans le temps (de 30 à 40 % sur la durée de
l'essai).

2/ La résistance de la grille représente en général en début d'essai 75 % de celle du serpentin.

3/ En terre humide ce rapport passe en fin de cycle à 65 %.

4/ En terre sèche il passe à 60 %.

5/ En terre froide et humide il tombe à 50 %.

le temps, et ce d'autant plus que les conditions sont difficiles.

Par ailleurs des études effectuées par EDF ont fait apparaitre que pour les hautes fréquences (courants
de foudre) on obtient de meilleurs résultats d'une part avec des systèmes horizontaux plutôt que
verticaux et d'autre part en multipliant le nombre de prises de terre plutôt qu'en augmentant la
longueur d'une seule prise de terre. Les mises à la terre développées en surface donnent également de
meilleurs résultats et la grille est donc tout à fait adaptée.

En ce qui concerne la mise en oeuvre, il est conseillé de disposer la grille à au moins 0,8 m de
profondeur afin de se situer dans une zone de sol présentant un minimum de stabilité.

La pose de deux grilles opposées ou de plusieurs grilles en étoile avec les câbles réunis au centre
améliorera encore la résistance.

Le choix du matériau doit être en principe fait en fonction de la durée de vie de l'ouvrage. Le cuivre
est indispensable pour la mise à la terre du neutre.

Le tableau ci-joint réalisé à partir d'essais permet de comparer différents matériels dans différentes
conditions de sol.

Sur le plan économique, bien que plus coûteuse qu'un câble enterré, la grille nécessitant une longueur
de tranchée moindre à efficacité égale reste tout à fait compétitive.

De plus sa mise en oeuvre ne dépendant pas de l'opérateur elle est de ce fait et du fait de son
universalité un produit très sûr.

janv.03
MISES A LA TERRE 18-6c
DERVIEUX

EVACUATION DES COURANTS HF DANS LES SOLS DE FORTE RESISTIVITE

Les courants de foudre se situent à des niveaux de fréquences principalement compris entre 10 KHz et 1
MHz.
La mise à la terre doit alors être considérée comme une impédance et non plus comme une simple résistance.
Cette impédance varie suivant la géométrie du matériel utilisé et suivant la résistivité du sol.

De nombreuses expériences ont fait apparaître que pour une bonne évacuation des courants HF il est
préférable de placer le matériel près de la surface du sol et d’obter pour une solution en surface plutôt qu’en
ligne.

La grille en fil cuivre répond à ces critères. Elle est également plus efficace qu’une plaque qui présente des
risques de décollement de la terre; ses fils sont cependant suffisamment rapprochés pour qu’elle présente
une apparence de surface globale, sans angle, en HF.

Par ailleurs, plus la résistivité du sol est élevée, plus la surface de contact devra être importante.
- Résistivité supérieure à 200 Ωm: grilles en ligne.
- Résistivité supérieure à 1000 Ωm: grilles en patte d’oie.
Les grilles à 2 câbles permettent ces configurations. Le raccordement se fait soit avec des manchons à sertir
29 mm2, soit avec des raccords C35. Un raccord spécial T25/4-1 permet de relier les grilles en patte d’oie
tout en évitant les rayons de courbure trop faibles qui gênent une bonne évacuation des courants HF.
câble 25 mm2
EN LIGNE EN PATTE D’OIE
raccord T25/4-1

câble de raccordement sortie libre pour un


29mm2 x 2 m éventuel raccordement à
un piquet pour améliorer
la résistance en BF.

raccord C35
ou manchon 29 mm2

janv.03
MISES A LA TERRE 18-7
DERVIEUX

COSSES

en cuivre étamé. Mise en


œuvre par rétreint héxagonal.

Câble (mm2) Désignation Référence N° EDF Matrice D (mm) Poids (Kg) Observations
Cosse 25 - 29 67 07 710
25-29 79 10 01 100 14,5 0,05
M14 67 07 720
2 cosses, 1 rondelle,
Kit point de
25-29 79 10 11 67 07 750 100 14,5 1 boulon TH 14x30
mesure
inox

RACCORDS EN "C"

en cuivre étamé. Mise en œuvre


par rétreint héxagonal

Câble (mm2)
L
Désignation Référence N° EDF principal dérivé N° matrice (1)
(mm)
max mini max mini
29 16 2X1,5 CU 150 ou
C 25 E 79 11 01 67 08 725 — 17 E173-9 ou
25 25 10 C25-35-50
50 — 16 2X1,5 CU 150 ou
C 35 E 79 11 02 67 08 728 21 E173-9 ou
35 29 35 25 C25-35-50
(1) : presse 8 T minimum, sertissage 2 x 5 mm ou 1 x 9 mm

janv.04
MISES A LA TERRE 18-8
DERVIEUX

RACCORD DE TERRE 1 ENTREE - 4 SORTIES T25/4-1

— Câble d'entrée : 25 mm2

— L = 480

— Matrice : E100 pour les sorties

- Codet EDF : 59 83 100


— Référence : 79 13 00

Ce connecteur permet de raccorder plusieurs systèmes de mise à la terre (piquet, grille, câble) à un
même départ.

Sa forme est particulièrement adaptée à l'évacuation des courants de foudre.

Le câble d'entrée est relié à la descente de terre par un connecteur en C.

Les sorties sont prévues pour recevoir un câble 25 ou 29 mm2.

On peut plier les câbles du raccord pour faciliter le passage de la presse ou pour les orienter vers les
câbles à relier. On doit veiller cependant à ne pas leur imposer des rayons de courbure trop faibles pour
le bon passage des courants de foudre.

PIQUET POUR LA MISE A LA TERRE DU TELEREPORT

— Pour câblette 1,5 à 6 mm2.

— Connection intégrée mise en œuvre par frappe.

— Entièrement en cuivre : contact de la câblette


cuivre sur cuivre.

— ø10, longueur 250

— Codet EDF : 59 80 150

— Référence : 72 10 02

janv.03