Sie sind auf Seite 1von 3

Arts et Culture

4- Arts

Arts Plastiques

LES ARTS PLASTIQUES

Les arts plastiques au Maroc se caractérisent par une diversité d'expression engendrée richesse culturelle de ce pays: tradition berbère, influence africaine et patrimoine arabe islamique.

A- La peinture

1- Historique:

a- La préhistoire:

Des dessins rupestres ont été gravés à la montagne entre 4000 et 2000 ans avant J.-C vestiges ont été découverts à Akka, Tata et Foum el Hassan.

b- L'islamisation du Maroc:

L'art consistait à dessiner ou à peindre des miniatures, au profit d'une abstraction géné on trouve le modèle sacré dans le Coran et la calligraphie ou l'arabesque.

Un art où l'image était prise en charge par une symbolisation géomètrale du Monde, qu poussée à l'extrême dans la calligraphie, l'arabesque et la structure des mosquées. Ce trouvera abri dans la céramique, la poterie, la mosaïque et l'architecture intérieure.

c- Le protectorat:

Caractérisé par l'arrivée au Maroc de nombreux peintres européens qui ont participé à place d'une variante provinciale de la peinture académique et exotique: "l'école colonia

Une première manifestation publique a eu lieu en 1918 à l'Hôtel "Excelsior" à Casablan services de l'Administration coloniale ont créé des ateliers et des salles d'exposition au monuments historiques transformés en musées ethnologiques.

C'est la période des autodidactes qui ne bénéficiaient ni de leçons, ni de conseils et qu formés au hasard des rencontres et des voyages. On en cite El Mnebhi, El Fassi, Ben A Hamri, Belkahia et Meriem Meziane. Jusqu'aux années soixante-dix, ces autodidactes c l'effectif le plus élevé des artistes.

La formation académique a vu le jour sous le protectorat, ainsi l'Ecole des Beaux-Arts d -[Fig-1]- -[Fig-2]- -[Fig-3]- -[Fig-4]- a été créée en 1945 et celle de Casablanca en 1950.

d- L'indépendance:

Une formation de peintres a pu se faire grâce à l'octroi de bourses et à des échanges c entre le Maroc et l'Europe. De retour au Maroc, ces peintres ont essayé de professionn

Page 1

Arts et Culture

4- Arts

Arts Plastiques

La formation académique a vu le jour sous le protectorat, ainsi l'Ecole des Beaux-Arts d -[Fig-1]- -[Fig-2]- -[Fig-3]- -[Fig-4]- a été créée en 1945 et celle de Casablanca en 1950.

d- L'indépendance:

Une formation de peintres a pu se faire grâce à l'octroi de bourses et à des échanges c entre le Maroc et l'Europe. De retour au Maroc, ces peintres ont essayé de professionn métier et de le faire connaître: Ahmed Cherkaoui, Jilali Gharbaoui, Saâd Cheffaj, Moha Melehi

L'arrivée de nouveaux peintres va développer une grande variation dans les styles et le tendances: Kacimi, Miloudi, Chaïbia, Hariri; Azouzi, Bennani

Mais cette variation manquait d'organisation jusqu'à la constitution en 1972 de l'Associ Marocaine des Arts Plastiques (A.M.A.P.).

2-

Les tendances:

a- L'art naïf:

Tendance qui s'est développée essentiellement parmi les autodidactes: Chaïbia, Ahme Louardighi, -[Fig-5]- Naciri, Hamri, Aït Youssef, Fatima Hassan, -[Fig-6]- Farouj et Lagh

b- La figuration:

Liée à la formation académique notamment à l'Ecole de Tétouan: Meriem Meziane, Has Glaoui, -[Fig-7]- Ben Yessef, Hassani, Drissi, Zine

La figuration surréaliste est un courant de cette tendance: Aherdane, -[Fig-8]- Tallal, Ya

c- L'abstraction:

On distingue entre l'abstraction lyrique: Gharbaoui, -[Fig-9]- Bellamine, Latifa Toujani; et l'abstraction géométrique: Melehi, -[Fig-10]- Ataallah, Chefchaouni, Oubelhaj, Karim

d- Le signe:

Inspiré des arts populaires et de la calligraphie, le signe semble facsiner de plus en plu marocains: Ahmed Cherkaoui le précurseur de cette tendance, -[Fig-11]- Mohamed Ben Abdelkebir Rabi, Mohamed Hamidi, Malika Agueznay, Farid Belkahia, Mohamed Kacim Hossein Miloudi, Mehdi Qotbi

B- La sculpture:

'

Page 2

Arts et Culture

4- Arts

Arts Plastiques

Inspiré des arts populaires et de la calligraphie, le signe semble facsiner de plus en plu marocains: Ahmed Cherkaoui le précurseur de cette tendance, -[Fig-11]- Mohamed Ben Abdelkebir Rabi, Mohamed Hamidi, Malika Agueznay, Farid Belkahia, Mohamed Kacim Hossein Miloudi, Mehdi Qotbi

B- La sculpture:

Les premiers sculpteurs furent des autodidactes: M'Barek Brahim (1920-1961) qui trava pierre.

La sculpture moderne émerge vers la fin des années soixante avec Abdelhaq Sijelmass le bois, la pierre, la céramique, le fer et l'argent. -[Fig-13]- On peut citer en outre Hassa -[Fig-14]- Boujemaa Lakhdar, Omar Youssoufi, Abderrahman Meliani, Ikram Kabbaj et A Ouazzani.

Page 3