Sie sind auf Seite 1von 25
RAPPORT DE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE
RAPPORT DE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE

INSTALLATION / SITE :

Lieu :

MAITRE D’OUVRAGE :

USINE DE PRODUCTION (ATELIER DE FABRICATION + BUREAUX)

Bonaberi - Douala

METABOIS

Auditeur :

AZANGUE Willy

Expert en Efficacité Energétique

BP 057 Douala - CAMEROUN Tél.: 76 64 83 88 / 96 03 80 18 E-mail: azangue@yahoo.com

Tél.: 76 64 83 88 / 96 03 80 18 E-mail: azangue@yahoo.com -- Création 1 0
Tél.: 76 64 83 88 / 96 03 80 18 E-mail: azangue@yahoo.com -- Création 1 0

--

Création

10 / 09 /

2014

Offre initiale

AZANGUE

WILLY

REV

STATUT

DATE

RAISON D’EMISSION

REDIGE PAR

VERIFIE PAR

APPROUVE

PAR

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Table des matières

Liste des tableaux :

2

1 RESUME ET SYNTHESE DES RESULTATS

3

2 INTRODUCTION : Contexte, Objet du document

5

3 Méthodologie de diagnostic

5

4 Description du site (bâtiments et installations)

6

5 Eléments détaillés du diagnostic

9

5.1 Analyse de la facturation

9

5.2 Bilan de puissance et bilan de consommation d’énergie

15

5.3 Analyses des données

17

5.4 Recommandation et description des mesures d’économie d’énergie

18

5.4.1 Recommandations générales

18

5.4.2 Recommandations liées à la facturation

19

5.4.3 Recommandations liées à l’électricité

20

5.4.4 Recommandations liées à l’éclairage

21

5.4.5 Recommandations liées à la climatisation

22

5.5 Evaluation des mesures d’économie d’énergie

23

6 CONCLUSION

24

7 ANNEXES :

25

Annexe 1 : listing exhaustif des équipements de ces différents ateliers

25

Annexe 2 : Bilan détaillé puissance et consommation d’énergie de l’usine

25

Annexe 3 : Fiches d’évaluation détaillées des mesures d’économie d’énergie

25

Annexe 4 : Photos de la visite de site

25

Liste des tableaux :

Tableau 1: Données brutes des factures d'électricité collectées

10

Tableau 2: Récapitulatif 1 du bilan puissance / consommation de l'usine

15

Tableau 3: Récapitulatif 2 du bilan puissance / consommation de l'usine

15

Tableau 4: Tableau de répartition de la consommation de l'usine

15

Tableau 5: Dimensionnement du transformateur et TGBT

16

Tableau 6: Tableau récapitulatif des mesures d'efficacité énergétique

23

Liste des figures :

Figure 1: Poids financier moyen des différentes rubriques de la facture d'électricité

11

Figure 2: Evolution du cout de la facture d'électricité TTC

13

Figure 3: Evolution de la consommation réelle (kWh)

13

Figure 4: Evolution du facteur d'utilisation

13

Figure 5: Evolution du facteur de puissance mensuel

14

Figure 6: Répartition de la consommation énergétique de l'usine

16

Figure 7: Répartition en puissance des équipements de l'usine

16

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

1 RESUME ET SYNTHESE DES RESULTATS

Cette étude de diagnostic énergétique de l’usine METABOIS à Bonaberi - Douala est un pas vers l'amélioration de l'efficacité énergétique et donc de la compétitivité de cette entreprise. Les mesures décrites dans ce rapport ne sont pas exhaustives. Les techniciens chargés de l'exploitation ainsi que les gestionnaires des bâtiments et infrastructures pourront au cours de leur gestion quotidienne en déceler d'autres.

Néanmoins, il est important de souligner que le succès de la mise en application et l'obtention des résultats est lié

à l'implication de chacun des intervenants de la gestion de l’usine et de leur volonté d’en améliorer la performance.

Nous préconisons pour la mise en place des mesures, une stratégie qui permet de réaliser à court terme, les mesures sans investissement dont les économies pourraient être utilisées pour la suite du programme : une sorte d'autofinancement du programme d'économies d'énergie.

Les recommandations de ce rapport peuvent permettre de réaliser jusqu’à 40% (50.000 kWh) d'économies sur la consommation annuelle actuelle; et générer plus de 7.000.000 de FCFA d'économies pour des investissements totaux de près de 16.000.000 F CFA. Les mesures sans investissement constituent plus de 20% du potentiel total estimé. Il est important que ces mesures connaissent une mise en application immédiate de sorte

à pouvoir démontrer l'efficacité du programme et de générer des économies qui permettront d'aider au financement des autres mesures.

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES MESURES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

MESURE

Economie

Economie financière annuelle, TTC (F. CFA)

Investisse

Période de

Priorit

d'énergie

ment (F.

recouvrem

é

annuelle

CFA)

ent (ans)

(kWh)

 

Sensibilisation; Organisation /

1

management de la production; Maintenance

       
2
2
 

Réajustement des modalités du

         

2

contrat d'électricité (puissance souscrite

1 571 643

 

-

0.0

1
1
 

Réajustement de la puissance du

         

3

transformateur HT/BT du point de livraison

20

736

1 808 830

7 500 000

4.1

5
5

4

Amélioration du facteur de puissance

 

974

770

1 500 000

1.5

3
3

5

Ajuster le nombre de point lumineux en fonction de l’exploitation de l’atelier usinage numérique

9

020

761

700

400 000

0.5

4
4

6

Lampes plus efficaces (LED) dans les ateliers

9

000

731

000

2

500 000

3.4

7
7
 

Remplacement des climatiseurs

         

7

actuels par des plus performants (types "Inverter")

19

200

1

600 000

4

700 000

2.9

6
6
 

TOTAL

57 956

7 447 943

16 600 000

2.2

 

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

2 INTRODUCTION : Contexte, Objet du document

L’efficacité énergétique (EE) est un enjeu indéniable dans la recherche de la compétitivité des entreprises, aussi bien dans le tertiaire que dans l’industrie. Elle permet en effet, à travers la mise œuvre d’une démarche bien élaborée, d’optimiser la consommation d’énergie sous toutes formes, puis de réduire substantiellement des dépenses financières liés à l’énergie.

Ce constat a une fois encore été fait par les participants au séminaire dédié à l’EE tenu du 21 au 25 juillet 2014 à Douala, organisé par les experts du Programme Efficacité Energétique Afrique (E.E.A) en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F) à travers l’Institut Français pour le Développement Durable (IFDD), et dont la thématique était : « L’Efficacité énergétique, facteurs d’amélioration de la productivité dans l’industrie et de réduction des dépenses énergétiques dans les bâtiments tertiaires».

Parmi les participants à ce séminaire, plusieurs ont bien voulu mettre à profit les riches enseignements et échanges d’expériences glanées au sein des entreprises et institutions auxquelles ils sont liés. C’est le cas de M. TSASSE David, expert en management et organisation des entreprises et par ailleurs conseiller auprès de la direction générale de l’entreprise METABOIS sis à Bonaberi - Douala, qui a initié au sein de cette entreprise une démarche managériale qui inclue les concepts de l’efficacité énergétique.

C’est dans cette démarche qu’il a associé l’un des experts promoteur du Programme Efficacité Energétique Afrique, M. AZANGUE Willy, pour accompagner l’entreprise METABOIS à travers un diagnostic énergétique de ses installations et structures de production.

Le présent document traduit donc la quintessence d’un travail d’audit énergétique mené par l’expert en efficacité énergétique auprès de l’usine METABOIS, sous la supervision de la direction générale, avec pour objectifs :

- D’identifier les miches d’économie financières réalisables liées à l’énergie dans son fonctionnement

- Fournir le maximum d’éléments d’appréciation à tous les niveaux (techniques, économiques, structurel, etc.) de la mise en œuvre de ces mesures d’économie d’énergie et financières.

Dans l’exercice de cette mission d’accompagnement, l’expert en EE pourra guider l’entreprise METABOIS dans la mise en œuvre des mesures identifiées qui auront été retenue par celle-ci pour application. Il traduit donc les premiers pas d’un partenariat entre l’expert et la direction de l’usine pour la mise en œuvre le l’EE comme outil de management à court, moyen et long termes.

3 Méthodologie de diagnostic

La mission de diagnostic énergétique à été menée au sein de l’entreprise METABOIS suivant les étapes ci- après :

ETAPE

DESCRIPTION

 

DUREE

Analyse de la facturation

Redressement des conditions de facturation Détermination du facteur d’utilisation

6

heures

 

Relevés préliminaires

Description sommaire du bâtiment Relevés des données de consommation Relevé des dysfonctionnements et des pistes d’économie

4

heures

 

Analyse préliminaire

Définition des mesures Evaluation sommaire des économies d’énergie Définition du protocole d’audit énergétique

5

heures

 
 

Relevés détaillés

Evaluations des consommations (Instantanées et continues) Relevés des plaques signalétiques

16 heures

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Analyse

énergétique

Bilan énergétique et bilan de puissances Etude de faisabilité des mesures d’économies d’énergie Conception des solutions techniques Evaluation précise du potentiel d’économie d’énergie Description du protocole de monitoring

 

détaillée

20

heures

 

Analyse financière

Evaluation des investissements Choix des équipements Montage financier

4 heures

 

Restitution des résultats

Rédaction du rapport final Présentation des résultats à la Direction de l’usine

10

heures

 
 

65 heures

4 Description du site (bâtiments et installations)

L’entreprise METABOIS est une usine de production industrielle d’objets, éléments matériels divers et gadgets destinés à servir de support communication. Elle est installée dans un site de production sis à Bonaberi – Douala, constitué de 4 ateliers dédiés à l’usinage, le montage et fabrication, puis un petit bâtiment abritant la direction et services administratif. Ces 4 ateliers en particuliers sont :

- L’atelier d’usinage numérique

- L’atelier de soudage

- L’atelier de menuiserie

- L’atelier de peinture

Les 4 ateliers et les bureaux administratif sont répartis autour de 3 sites voisins (distants d’environ 100 m les uns des autres) de la façon suivante :

- Site 1 :

o

bâtiment direction générale (sur RDC simple)

o

bâtiment bureaux production et commerciaux (R+1), accolé à

o

l’atelier d’usinage numérique

- Site 2 :

o

Atelier soudage, sous hangar ouvert

o

Atelier menuiserie, sous hangar ouvert

- Site 3 : Atelier de peinture

L’atelier d’usinage numérique :

Il contient des machines dédiées à la fabrication et usinage des pièces et objets en matière métalliques et

dans quelques cas en matériaux synthétiques (

électrique. Certaines sont munies de systèmes pneumatiques ou hydrauliques, mais qui sont à leur tour actionnés par des pompes ou compresseurs électriques. Dans cet atelier, le type d’équipements constituant la charge électrique est en très grande majorité les moteurs électriques qui développent toute la force motrice nécessaire au fonctionnement des machines. L’atelier est logé dans un local fermé fait en structure métallique avec mur extérieur en parpaing. Ces murs sur certains cotés sont limités à des hauteurs convenables pour permettre un éclairage naturel. Toutefois, cet éclairage naturel est renforcé par une série de luminaires à lampe à vapeur de sodium HP.

). Toutes ces machines fonctionnent à l’énergie

HP. ). Toutes ces machines fonctionnent à l’énergie L’atelier de soudage : Dans la chaine de

L’atelier de soudage :

Dans la chaine de production, cet atelier intervient en général après le passage de la matière première à l’atelier usinage numérique. Il comprend presqu’essentiellement des machines dédiées au soudage de

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

plusieurs types de matières métalliques. On à donc à faire beaucoup plus de machines électriques statiques à circuits magnétiques. La sollicitation de ses machines semble être plus forte dans le temps que celles de l’atelier d’usinage numérique.

L’atelier de menuiserie :

Il contient les machines nécessaire à l’usinage du bois et matériaux dérivés (contre-plaquet, fibres, etc.). Les machines ici sont presque toutes de force motrice (moteurs électriques). Elles ont un usage qui n’est pas directement lié aux activités de l’atelier de soudage ou usinage mécanique. Les ateliers de menuiserie et de peinture sont logés dans une même enceinte, et les machines sont simplement sous abris à toiture et ciel ouvert. L’éclairage nécessaire à l’utilisation des machines est donc essentiellement naturel.

L’atelier de peinture :

Il intervient en général en fin de chaine de fabrication. Il comprend un mélange assez homogène d’équipements de plusieurs nature au point de vue type de charge électrique. On a aussi bien de la force motrice (moteurs électriques) que les charges résistives (résistances chauffantes) ou magnétiques. Ici, énergie électrique n’est pas le seul type d’énergie consommée, car on a aussi le combustible gaz propane qui est utilisé dans le process de peinture. Nous n’avons pas dans le cadre de ce diagnostic analysé la consommation d’énergie sous cette forme, car cela nécessite une expertise dans le process, dont on peu se passer à ce niveau de diagnostic.

De façon globale, la sollicitation de toutes les machines des différents ateliers est liée au volume d’activité de l’usine, ainsi qu’à la nature des commandes à exécuter.

On trouvera en annexe 1 un listing exhaustif des équipements de ces différents ateliers.

Les services administratifs de l’usine sont abrités dans deux bâtiments décrits succinctement dans les tableaux ci-après :

Bâtiment 1 : Direction générale

Nombre de plancher

1

Répartition des locaux

4 bureaux : DG ; Facturation ; comptabilité ; secrétariat 01 bloc sanitaire à 2 compartiments

Architecture

Enveloppe extérieure :

- Agglomérés creux épaisseur 15 cm + enduit intérieur / extérieur

- Couleur extérieure claire (peinture)

- Vitrage simple avec châssis métallique muni de brise solaire

- ROM 20%

Enveloppe intérieure :

Menuiserie bois ; Couleur claire ; plancher en chape de carreaux

Espaces climatisés

Surface climatisée 85 m 2 Hauteur sous plafond : 3m

Equipements intérieurs

Eclairage fluorescent (tube de 120 cm pour la plupart) Equipement de bureau classique (PC, laptop, imprimante, photocopie, cafetière, etc.) Voir listing complet dans le tableau de bilan de puissance

Occupation

Environ 10 personnes en permanence

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Bâtiment 2 : Services techniques et commerciaux

Nombre de plancher

2

Répartition des locaux

4 espaces bureaux : achats ; production ; Etudes et commerciaux; salle de réunion

Architecture

Enveloppe extérieure :

- Agglomérés creux épaisseur 15 cm + enduit intérieur / extérieur

- Couleur extérieure claire (peinture)

- Vitrage simple avec châssis métallique muni de brise solaire

- ROM 30%

Enveloppe intérieure :

Aménagement des locaux en « open-space » ; Couleur claire ; plancher en chape de carreaux

Espaces climatisés

Surface climatisée 120 m 2 Hauteur sous plafond : 3 m

Equipements intérieurs

Eclairage fluorescent (tube de 120 cm pour la plupart) Equipement de bureau classique (PC, laptop, imprimante, cafetière, etc.) Voir listing complet dans le tableau de bilan de puissance

Occupation

Environ 18 en permanence ; 26 en période de réunion

Climatisation / ventilation :

Les puissances de climatisation au m2 dans les bureaux sont entre 100 et 150 W/m2. Ces ratios restent dans les plages acceptables pour ce type de locaux. Nous avons constatés lors des visités que les appareils étaient parfois à l’arrêt à cause du climat extérieur favorable (24 à 26 °C) ; c’est un bon signe en terme d’attitude des occupants.

Installations électriques :

Le TGBT (tableau de général de distribution basse tension) a été visité. A première vue, ces installations sont en norme. Nous avons toutefois noté la non fonctionnalité du groupe électrogène de secours ; situation qui peut s’avérer nuisible à la continuité de la production. Il en est de même pour le dispositif de commutation Normal / Secours qui est inexistant. Nous n’avons pas visité les armoires de distribution secondaire.

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

5 Eléments détaillés du diagnostic

5.1 Analyse de la facturation

Les informations générales suivantes ont été collectées auprès de la direction de l’usine à propos de l’abonnement en fourniture d’énergie électrique.

Nombre d’abonnement (ou point de livraison) :

1

Type d’abonnement

Moyenne Tension (MT)

N°contrat d’abonnement :

201750680

Type de comptage

 

MT / BT

Propriété du poste de livraison (transformateur MT / BT)

Client (METABOIS)

Puissance transformateur

400

KVA

Puissance souscrite à l’abonnement

130

kW

La collecte de 13 factures physiques d’énergie électrique sur une période de 15 mois permet d’avoir une bonne lisibilité de la consommation et la facturation d’électricité valable pour cette usine. Le tableau ci-après récapitule les données brutes extraites de ces factures.

Tableau 1: Données brutes des factures d'électricité collectées

Période de

       

consommation

 

Paramètres variables

 

Variables monétaires calculées

   

Puis.

atteinte

Énergie

active HP

Énergie

active P

Énergie

réactive

Énergie

réactive

Pertes

transfo

Pertes

transfo

NHU

 

Prime fixe

Cout

perte fer

Cout

energie

Cout

energie

Pénalité

dépassement

Pénalité

cos phi

Montant HT

Montant

TTC

Début

Fin

HP

P

HP

P

Cos

HP

cons. HP

cons. P

Facture

Facture

(kW

             

phi

               

ou

(kWh)

(kWh)

Kvarh

Kvarh

(kWh)

(kWh)

(FCFA)

(FCFA)

(FCFA)

(FCFA)

(FCFA)

(FCFA)

(FCFA)

(FCFA)

kVA)

 

26/05/2013

75

5896

579

4178

282

177

17

73

0.77

481

000

201

600

425

110

50

660

-

34

751

1 193 121

1

422 797

26/05/2013

26/06/2013

75

5676

573

4273

329

170

17

72

0.76

481

000

201

600

409

220

50

150

-

45

679

1 187 649

1

416 271

26/06/2013

26/07/2013

85

6074

557

4348

294

182

17

75

0.77

481

000

201

600

437

920

48

790

-

35

079

1 204 389

1

436 234

26/07/2013

26/08/2013

90

10850

1050

7800

570

326

32

116

0.77

481

000

201

600

782

320

91

970

-

46

707

1 603 597

1

912 289

26/08/2013

26/09/2013

95

11269

1143

8136

600

338

34

120

0.77

481

000

201

600

812

490

100

045

-

47

854

1 642 989

1

959 264

26/09/2013

26/10/2013

90

8006

854

6337

517

240

26

92

0.74

481

000

201

600

577

220

74

800

-

80

077

1 414 697

1

687 026

26/10/2013

26/11/2013

110

12245

1370

10684

1071

367

41

130

0.71

481

000

201

600

882

840

119

935

-

151

684

1 837 059

2

190 693

26/11/2013

26/12/2013

110

13138

2653

11214

2072

394

80

147

0.72

481

000

201

600

947

240

232

305

-

148

972

2 011 117

2

398 257

26/12/2013

26/01/2014

95

9286

1930

8449

1683

279

58

111

0.7

481

000

201

600

669

550

168

980

-

152 113

1 673 243

1

995 342

26/01/2014

26/02/2014

95

9219

1630

7124

968

277

49

108

0.75

481

000

201

600

664

720

142

715

-

74

502

1 564 537

1

865 710

26/02/2014

26/03/2014

65

6328

787

3871

267

190

24

79

0.81

481

000

201

600

456

260

68

935

-

 

-

1 207 795

1

440 296

26/03/2014

26/04/2014

100

7997

751

4944

253

240

23

91

0.81

481

000

201

600

576

590

65

790

-

 

-

1 324 980

1

580 039

26/04/2014

26/05/2014

110

9321

1153

6700

663

280

35

105

0.77

481

000

201

600

672

070

100

980

-

43

670

1 499 320

1

787 939

26/05/2014

26/06/2014

95

9280

1100

6800

630

278

33

104

0.76

481

000

201

600

669

060

96

305

-

57

919

1 505 884

1

795 766

26/06/2014

26/07/2014

85

6535

636

5236

307

196

19

79

0.74

481

000

201

600

471

170

55

675

-

72

567

1 282 012

1

528 799

                             

-

 

-

   

Moyenne sur la période

92

8 741

1 118

6 673

700

262

34

100

0.76

481

000

201

600

630

252

97

869

-

66

105

1 476 826

1

761 115

NB : les valeurs en rouge relèvent d’une estimation vu que les valeurs réelles n’étaient pas disponibles. ; NHU = Nombre d’Heures d’Utilisation

Les observations suivantes peuvent être faites :

Puissance souscrite :

Elle est au dessus de la pointe de puissance atteinte sur la période d’analyse (11 0 kW). Une optimisation de paramètre peut être faite à ce ni veau afin de réduire le cout de la prime fix e ; et cela avec un cout d’investissement nul.

Le résultat de cette optimisation

conduit à l’adoption d’une valeur de puissanc e souscrite de 100 kW.

Transformateur :

400 kVA, est largement au

dessus des capacités de l’usine (qu i plafonnent à 110 kW 150 kVA pour un cos phi moyen de 0.75).

Cette puissance élevée contractuel lement enregistrée à de lourdes répercussions financières, car l’estimation

à la puissance nominale de

l’appareil (pleine charge) et non à la puissance réelle délivrée. Une optimisation de paramètre peut également être faite ; mais cette fois-ci avec un investissement conséquent à faire lié au remplacement du trans formateur.

de la consommation d’énergie rém anente du transformateur (pertes fers) est liée

Le transformateur HT/BT installé p ar le client (METABOIS), d’une puissance de

Les calculs et simulation faites au § 5.2 montrent qu’un transformateur de puissan ce 160 kVA ou légèrement au dessus peut faire l’affaire.

Poids financier des différentes ru briques de la facture d’électricité :

Nous avons représenté dans un g raphique circulaire la proportion des montants

facturation, sur la base de la moyen ne des chiffres obtenus dans la période d’évalua tion.

de chaque rubrique de la

Poids fin ancier moyen des différentes rubriques de la facture d'électricité Pénalité cos phi Cou
Poids fin ancier moyen des différentes rubriques de la facture
d'électricité
Pénalité cos phi
Cou t energie
c ons. P
4%
7%
Pénalité
dépassement
0%
Prime fixe
32%
Cout energie
cons. HP
43%
Cout perte fer
HP
14%

Figure 1: Poids finan cier moyen des différentes rubriques de la facture d'électricité

Ce graphique fait clairement appar aitre la prépondérance des rubriques axillaires ( 50%) sur la consommation d’énergie proprement dite (rien qu e 50%). C’est une sonnette d’alarme en fave ur de l’optimisation de ces paramètres afin que la consommat ion réelle d’énergie soit désormais la rubrique p répondérante du cout de la facture (en général au dessus de 70 %).

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Sollicitations et intensité énergétique de l’usine

Nous avons pu également apprécier la sollicitation énergétique de l’usine au regard des factures collectées. Les mois de grande consommation sont ceux appartenant à la fourchette des fêtes de fin d’année (Novembre, decembre, janvier). Ces mois coïncident en effet avec les mois de grande production de l’usine ; démontrant ainsi le lien direct entre la production et la consommation d’énergie. Le concept d’Intensité Energétique devrait donc parfaitement s’appliquer dans ce cas. L’intensité énergétique est le critère fondamental de l’efficacité énergétique qui donne le ratio entre la production (ou indirectement le chiffre d’affaire, ou produit intérieur brut) et la consommation d’énergie. Le management de l’usine devrait pouvoir intégrer ce critère de performance. Malheureusement, nous n’avons pas pu obtenir l’évolution des données de production pour pouvoir effectuer une analyse plus poussée suivant le critère d’intensité énergétique.

Nous avons toutefois dressé des graphiques qui montrent l’évolution dans le temps des différents paramètres de la facturation :

- Le montant TTC de la facture

- La consommation d’énergie pointe et hors pointe (y compris celle du transformateur) ;

- Le facteur d’utilisation (nombre d’heure d’utilisation / nombre d’heure de la période de comptage)

- Le cos phi moyen

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Evolution du cout de la facture d'électricité TTC 3 000 000 2 500 000 2
Evolution du cout de la facture d'électricité TTC
3
000 000
2
500 000
2 000 000
1 500 000
1 000 000
500 000
-
Figure 2: Evolution du cout de la facture d'électricité TTC
Consommation réelle (kWh)
Facteur d'Utilisation
18
000
25%
16
000
20%
14
000
12
000
15%
10
000
8
000
10%
6
000
4
000
5%
FU
2
000
-
0%
Figure 3: Evolution de la consommation réelle (kWh)
Figure 4: Evolution du facteur d'utilisation
Montant (F CFA)
mai-13
juin-13
mai-13
juil.-13
juin-13
août-13
juil.-13
sept.-13
août-13
oct.-13
sept.-13
nov.-13
déc.-13
oct.-13
janv.-14
nov.-13
févr.-14
déc.-13
mars-14
janv.-14
avr.-14
févr.-14
mai-14
mars-14
juin-14
avr.-14
juil.-14
mai-14
juin-14
juil.-14
mai-13
juin-13
juil.-13
août-13
sept.-13
oct.-13
nov.-13
déc.-13
janv.-14
févr.-14
mars-14
avr.-14
mai-14
juin-14
juil.-14

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Cos phi moyen mensuel 0,82 0,8 0,78 0,76 0,74 0,72 0,7 0,68 Cos phi 0,66
Cos phi moyen mensuel
0,82
0,8
0,78
0,76
0,74
0,72
0,7
0,68
Cos phi
0,66
0,64
Figure 5: Evolution du facteur de puissance mensuel
mai-13
juin-13
juil.-13
août-13
sept.-13
oct.-13
nov.-13
déc.-13
janv.-14
févr.-14
mars-14
avr.-14
mai-14
juin-14
juil.-14

Les leçons que l’on tire de ces graphiques sont :

- La chute du cos phi témoigne de la sollicitation des machines de production (à forte consommation réactive) ;

- La production est liée à la consommation d’énergie

- Le facteur d’utilisation (F.U) de l’usine reste très bas (14% en moyenne) par rapport à un niveau de référence de 40% à 75% qui représente la plage optimale d’utilisation de l’énergie.

- Le cos phi moyen reste en dessous la limite pénalisable (0.8) ; pire, il chute davantage lorsque l’activité de l’usine croit. Son relèvement est impérieux pour une optimisation de la facture d’électricité.

Amélioration du facteur d’utilisation (FU) :

Le FU de l’usine peut être amélioré à travers un programme de suivi et d’utilisation rationnelle des machines de production ; programme qui devra à termes conduire :

- A la meilleure synchronisation de l’utilisation des machines suivant les besoins ; et donc

- A la réduction des pointes de puissance enregistrées

- Amélioration du nombre d’heure d’utilisation (NHU) avec en perspective de se retrouver dans une tranche tarifaire plus avantageuse (de 200 à 400 NHU, le cout unitaire du kWh passe à 65 F CFA).

Relèvement du cos phi de l’installation :

Le cos phi doit lui aussi être relevé jusqu’à un seuil de 0.9 à travers la mise en place des batteries de condensation ; de manière à annuler toute pénalité de facturation pour mauvais cos phi (qui cumulent annuellement à plus de 800.000 F cfa HT. Les détails d’une telle opération sont présentés en § 5.4.

5.2

Bilan de puissance et bilan de consommation d’énergie

Après la collecte de données, un bilan de puissance et de consommation d’énergie électrique de l’ensemble des équipements électriques de l’usine a été effectué. Les calculs sont effectués à l’aide de tableurs Excel programmés à cet effet. Les tableaux et graphiques ci-après donnent la synthèse des résultats obtenus (les détails exhaustifs sont présentés en annexe).

Tableau 2: Récapitulatif 1 du bilan puissance / consommation de l'usine

   

Force motrice (Motor)

 

Soudage (T/C)

 

Autre equip. Indust. (Ind.Load)

Total Equip. Production

 
 

kWh

kW

kVA

kWh

kW

 

kVA

kWh

kW

kVA

kWh

kW

kVA

Circuit 1: Atelier usinage numérique

 

3 260

 

25

 

31

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

-

3

260

25

31

Circuit 2: Atelier soudage + menuiserie

 

802

 

11

 

15

2 388

 

25

 

41

 

11

 

2

2

3

201

37

57

Circuit 3: Atelier peinture

 

500

 

4

 

5

 

-

 

-

 

-

 

1 706

 

16

19

2

206

20

24

Circuit 4: Bureaux

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

-

 

-

-

-

TOTAL USINE

 

4 561

 

40

 

51

2 388

 

25

 

41

1 717

 

17

20

8 666

82

112

Tableau 3: Récapitulatif 2 du bilan puissance / consommation de l'usine

 
 

Eclairage (Lighting)

   

Clim. (A.C)

 

Equip. Bureau (Other)

Total Equip. Production

 

Total circuit

 
 

kWh

kW

kVA

kWh

 

kW

kVA

kWh

kW

kVA

kWh

kW

kVA

kWh

kW

kVA

Circuit 1: Atelier usinage numérique

780

3

 

4

 

-

 

-

 

-

-

-

-

3260

25

31

4

040

28

35

Circuit 2: Atelier soudage + menuiserie

165

1

 

1

 

211

 

1

 

1

-

-

-

3201

37

57

3

577

39

60

Circuit 3: Atelier peinture

201

1

 

1

 

-

 

-

 

-

86

1

1

2206

20

24

2

494

22

27

Circuit 4: Bureaux

253

1

 

2

2 678

   

14

 

16

1991

21

21

 

-

-

-

4

923

37

40

TOTAL USINE

1 399

6

 

9

2 890

   

15

 

18

2077

23

23

8666

82

112

15 033

126

161

Tableau 4: Tableau de répartition de la consommation de l'usine

 
 

Consommation (kWh)

   

%

 

Force motrice (Motor)

4

561

   

30%

Soudage (T/C)

2

388

 

16%

Autre equip. Indust. (Ind.Load)

1

717

 

11%

Eclairage (Lighting)

1

399

 

9%

Clim. (A.C)

2

890

 

19%

Equip. Bureau (Other)

2

077

 

14%

TOTAL

15 033

   

100%

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

Tableau 5: Dimensionnement du transformateur et TGBT

Répartition de la consommation énergét ique de l'usine DIMENSIONNEMENT TRANSFORMATEUR ET TGB T Equip. Bureau
Répartition de la consommation énergét ique de l'usine
DIMENSIONNEMENT TRANSFORMATEUR ET TGB T
Equip. Bureau
Puissance guide pour choix du transformateur (kVA)
171.85
(Other)
14%
Force motrice
Puissance du transformateur (kVA)
200
(Motor)
Clim. (A.C)
30%
19%
Puissance active consommée (kW)
101.10
Souda ge (T/C)
1 6%
Autre equip. Indust.
(Ind.Load)
Puissance réactive consommée (kVAr)
79.95
12%
Eclairage (Lighting)
9%
Puissance apparente appelée (kVA)
128.89
Figure 6: Répartition de la consommation éne rgétique de l'usine
Facteur de correction dû à la température (40°C) 0.90 Répartition en puissance des équipeme nts
Facteur de correction dû à la température (40°C)
0.90
Répartition en puissance des équipeme nts de l'usine
Reserve tolérée (Ke)
20%
Cosφ général de l'installation
0.784
Equip. Bureau
(Other)
Tanφ général de l'installation
0.791
18%
Force motrice
Cosφ exigé
0.9
(Motor)
Clim. (A.C)
31%
Tanφ exigé
0.48432
12%
Eclairage (Lighting)
Soudage (T/C)
5%
Capacité des battéries de compensation (Qc - KVAr)
31.0
20%
Qc/Sn
15%
Autre equip. Indust.
(Ind.Load)
14%
Coefficient simultanéité des circuits
0.8
Figure 7: Répartition en puissance des équip ements de l'usine

NB : les bases de l’évaluation de ces bilans sont :

- Les relevés sur les plaques signalétiques des machines et équipements (voir fiche de relevé en annexe1) ;

- L’estimation des temps de fonctionnement sur enquête et entretien avec les utilisateurs et opérateurs des machines ;

- Des redressements effectués sur la base de l’expérience de l’expert, avec pour objectifs le rapprochement des valeurs enregistrés dans les factures physiques.

5.3 Analyses des données

La facturation :

Les données de facturation semblent être juste, au regard des informations ressorties par les bilans de puissance et consommation. Les machines de production à dominante force motrice (moteurs) ou circuits magnétiques (soudage) consomment une bonne proportion d’énergie réactive ceux d’autant plus qu’ils sont le plus souvent utilisé à vide ou à faible charge. Cela explique la forte baisse du cos phi en période de forte production. Le transformateur MT/BT utilisé par l’usine comme point de livraison d’énergie semble avoir été surdimensionné à l’origine (conception de l’installation électrique). Sa puissance peut être réduite de moitié (de 400 à 200 kVA) sans incidence sur le fonctionnement de l’usine).

Bâtiments :

Pas de fortes influences sur l’aspect énergétique.

Eclairage :

Proportion en consommation et puissance faible mais constante dans le temps. Une action en efficacité énergétiques peut avoir un impact sûr et facilement quantifiable dans la durée. L’éclairage des bureaux n’a quasiment pas d’impact et semble d’ailleurs être assez bien géré par les utilisateurs. Par contre, dans l’atelier usinage mécanique, ont note une utilisation abusive de l’éclairage de l’espace de production. Les lampes (à vapeur se sodium 250 W) sont toutes allumées en journée même lorsqu’il n’y a pas de production. Une piste intéressante serait de fragmenter les circuits d’éclairage dans cet espace de façon à n’éclairer que les zones où les machines sont fonctionnelles.

Climatisation :

Elle est utilisée uniquement pour le confort des occupants des bureaux. Elle est constitué essentiellement des appareils individuel de type split system mural. Les climatiseurs utilisés n’ont pas de critère de performance élevé : leur SEER 1 est de 9 à 10 ; dans une échelle de valeur où le critère de bonne performance commence à 11. Pire le vieillissement diminue davantage leur performance surtout lorsque leur maintenance est mal assurée. Un plan de maintenance préventif doit donc être envisagé si ce n’est pas encore le cas. Mieux, il est possible de programmer à moyen termes un plan de remplacement des climatiseurs existants par des neufs plus performants, munis de technologie de type « Inverter » qui assurent des économie d’énergie de plus de 30% sur les technologies classiques.

Machines de production :

Elles sont à dominante force motrice (moteurs électriques) ou circuits magnétiques (soudage) ; et ont des âges assez élevés (plus de 10ans après année de fabrication).

1 SEER : Sesonal Energy Efficiency Ratio

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

La plupart des machines sont dotés de moteurs électriques à rendement moyen voir faibles. Ces rendements deviennent d’autant plus bas que les machines sont utilisés à faibles charges. A ce niveau une sensibilisation des opérateurs des machines peut être faite en vue :

- De leur utilisation rationnelle

- De réduire le temps de fonctionnement des moteurs associés au machines ;

- D’optimiser la charge appliquée aux moteurs

- De mieux synchroniser le fonctionnement de plusieurs machines en fonction des objectifs de production. Des économies d’énergie, certes non clairement chiffrables, peuvent être dégagées par de telles initiatives. Par ailleurs, dans les plans de rénovation ou d’extension de capacité de production, il est important d’intégrer l’aspect énergétique lié à la consommation globale ou efficacité des machines (énergie consommée par entité produite).

5.4 Recommandation et description des mesures d’économie d’énergie

5.4.1 Recommandations générales

Les recommandations générales portent sur trois points :

La sensibilisation

L’organisation et management de la production

La maintenance

Sensibilisation :

Un programme d'économies d'énergie dans le bâtiment est éphémère et voué à un échec certain si la Direction, les exploitants et les utilisateurs ne sont pas sensibilisés. Cela peut se faire simplement par l’inscription à l’ordre du jour des réunions hebdomadaire de lancement d’activités. La Direction Générale peut également impulser un signal fort en promulguant une lettre d'engagement; puis à l’affichant à portée des usagers et personnel de l’usine.

L'organisation et management de la production :

L'aspect de l'organisation dans le cadre de la gestion de l'énergie revêt une importance capitale. Cette organisation peut se faire par la désignation d’un comité de gestion ou du comité technique de suivi de l’EE au sein de l’usine. Le rôle de ce comité, est de mettre en application les mesures d'économies d'énergie, d'assurer le suivi de ces mesures et des indicateurs de performance énergétique. Le comité se compose :

D'un représentant de la Direction qui en assume la présidence.

D'un représentant des services financiers : informe le comité selon la disponibilité des moyens, de la faisabilité d'une mesure.

Les représentants de toutes les spécialités : car il leur appartient de mettre en application les mesures. Ils donnent leur avis sur la faisabilité technique, les problèmes éventuels qui pourraient se poser dans la réalisation.

Un conseiller en économies d'énergie : en général, c'est une personne extérieure à l'entreprise qui est spécialiste des questions d'économies d'énergie qui évalue le potentiel, donne son avis quant à la rentabilité d'une mesure et de l'opportunité de sa mise en application. Ce comité doit travailler avec des indicateurs de performances énergétiques liés à la production de l’usine. S’ils n’existent pas encore, ils doivent rapidement être définis et quantifiés aussi bien pour les exercices passés que pour les projections futures. Dans le cas où il existe déjà un mécanisme ou comité de suivi des performances de production, celui-ci doit se restructurer pour intégrer les critères d’efficacité énergétique. Quelques actions à entreprendre dans le cadre de ce comité seraient :

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

- La création d’une base de donnée de suivi des machines de production contenant les informations telles : les caractéristiques nominales des machines, leur date d’acquisition ou leur âge; leur fréquence d’utilisation; leur capacité de production nominale;

- Le monitoring de l’utilisation des différentes machines par les opérateurs en fonction des types de production;

- L’enregistrement et le suivi des sollicitations en puissance et consommation des principaux circuits d’utilisation de l’usine (différents ateliers et bâtiments)

- Le tracé des courbes d’évolution de l’intensité énergétique de l’usine.

La maintenance :

Il n'est jamais de trop de souligner l'importance de la maintenance préventive qui coûte quelques francs, contre des milliers et les troubles occasionnés quand l'équipement tombe en panne. L’usine pourrait, en attendant un outil de planification et de gestion de son entretien, réclamer un rapport mensuel de l'entretien effectué sur chaque équipement; y compris ceux des bureaux administratif (climatiseurs, éclairage, etc.). la maintenance contribue également au prolongement de la durée de vie des équipements.

Les économies engendrées sont difficilement chiffrables avec précision; mais leur existence est certaine. Dans le cas de l’usine, nous l’évaluerons à un cout global de 5% sur le cout actuel des factures annuelles d’électricité. En effet, les répercutions se trouvent aussi bien sur la réduction des consommations que sur le maintien des paramètres optimaux dans le temps (cos phi, puissance souscrite, puissance transfo, facteur d’utilisation, ratio consommation heure pointe). Les investissements ici sont simplement structurels :

- Création du comité de gestion (ou renforcement s’il existe déjà); encouragements pécuniaires des membres; (

- Taches supplémentaires de suivi et monitoring des équipements des équipements

- Achat des outils de monitoring (afficheurs ou enregistreur de paramètres de circuits, etc.)

5.4.2 Recommandations liées à la facturation

FACTURATION

FAC - 1:

Réajustement des modalités du contrat d'électricité (puissance souscrite)

2. DESCRIPTION :

L'analyse de la facturation a montré certaines anomalies dans le contrat d'électricité. Ainsi, certains éléments du contrat pourraient être améliorés. Il s’agit de la puissance souscrite. Une optimisation de ce paramètre peut être faite de façon à réduire le cout de la prime fixe ; le résultat de cette optimisation conduit à l’adoption d’une valeur de puissance souscrite de 100 kW.

3. MISE EN GARDE :

La nouvelle puissance souscrite optimale est celle qui permet en moyenne trois dépassements dans l'année. Un planning rigoureux d'exploitation devra être mis en place en cas de réajustement pour éviter les pénalités pour dépassement de puissance souscrite.

4. ÉCONOMIES :

Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) 1 571 643 0 Nul
Économies (annuelles)
Investissements (F.CFA)
P.R.I
Consommation (kWh)
Financière (F.CFA)
1 571 643
0
Nul
: Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) 1 571 643 0 Nul

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

5.4.3 Recommandations liées à l’électricité

ELECTRICITE

EL - 1: Réajustement de la puissance du transformateur HT/BT du point de livraison

2. DESCRIPTION :

La puissance du transformateur du point de livraison d’électricité est surdimensionnée par rapport aux capacités réelles de l’usine. Cette puissance contractuellement enregistrée, à de lourdes répercussions financières, car l’estimation de la consommation d’énergie rémanente du transformateur (pertes fers) est liée à la puissance nominale de l’appareil (pleine charge) et non à la puissance réelle délivrée. Une optimisation de paramètre peut également être faite, et conduit (voir bilan de puissance) à l’adoption d’une valeur de puissance du transformateur de 160 kVA. Le transformateur actuel (400 KVA) doit dans cette perspective être remplacé par un transformateur HT/BT de 160 KVA.

3. MISE EN GARDE :

Le remplacement du transformateur HT/BT est une opération délicate qui va requérir la collaboration de l’AES Sonel et d’un prestataire de service spécialisé dans les travaux d’électricité industrielle. La direction de l’usine doit intégrer dans la perspective de cette opération le rachat du transformateur existant afin de vite amortir les couts d’investissement. Par ailleurs, afin de ne pas perturber fortement les activités de l’usine, il est souhaitable de recourir à un groupe électrogène de secours pendant une telle opération qui peut durer 4 à 5 jours de travaux.

4. ÉCONOMIES :

Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) (sans rachat du transfo.
Économies (annuelles)
Investissements (F.CFA)
P.R.I
Consommation (kWh)
Financière (F.CFA)
(sans rachat du transfo. Existant)
20.736
1 808 830
7 500 000
4.2 ans
P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) (sans rachat du transfo. Existant) 20.736 1 808 830 7 500
 

ÉLECTRICITÉ

EL - 2 : Améliorer le facteur de puissance

2.

DESCRIPTION :

 

Installer des batteries de condensateurs pour améliorer le facteur de puissance de l'installation de manière à éviter toute pénalité du fournisseur d’énergie électrique. La compensation d’énergie réactive à par ailleurs plusieurs autres vertus au niveau de la qualité de l’alimentation électrique :

- Augmentation de la puissance disponible du transformateur ;

- Diminution des courants appelés;

- Réduction des pertes thermiques en ligne et chutes de tension;

La capacité dimensionnée des batteries nécessaire au relèvement du cos phi de 0.7 à 0.9 (voir fiche de

dimensionnement en

annexe
annexe

) est de 55 KVAR.

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

3. MISE EN GARDE : La compensation devra être centralisée et à valeur fixe de

3. MISE EN GARDE :

La compensation devra être centralisée et à valeur fixe de préférence. La mise en place de 2 rack de batterie à compensation fixe de 36 kVAR chacune semble être plus avantageuse en terme de cout, simplicité et mise en œuvre; comparée à une compensation automatique.

4. ÉCONOMIES :

Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA)* 1 000 000 1 500 000
Économies (annuelles)
Investissements (F.CFA)
P.R.I
Consommation (kWh)
Financière (F.CFA)*
1 000 000
1 500 000
1.5
ans

(*) : cette économie est calculée sur la base du niveau actuel de production ; elle serait plus élevée (de l’ordre de 50 à 100%) en cas d’augmentation de la production (et donc de la sollicitation des machines)

5.4.4 Recommandations liées à l’éclairage

ÉCLAIRAGE

ECL - 1 :

Ajuster le nombre de point lumineux en fonction de l’exploitation de l’atelier

2. DESCRIPTION :

Fractionner les circuits d’alimentation des lampes de l’atelier d’usinage numérique; de façon à permettre leur commande en fonction de l’exploitation des machines.

3. MISE EN GARDE :

Les points de commande devront être dans les différentes zones d’utilisation. Attention à la sécurité du bâtiment; laisser un éclairage d'urgence.

4. ÉCONOMIES* :

Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) 9 020 761 700 400 000
Économies (annuelles)
Investissements (F.CFA)
P.R.I
Consommation (kWh)
Financière (F.CFA)
9 020
761 700
400 000
0.5
an

(*) voir fiche détaillée d’évaluation en annexe 3

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

ÉCLAIRAGE

ECL - 2 :

Lampes plus efficaces (LED) dans les ateliers

2. DESCRIPTION :

Remplacer les lampes à vapeur de sodium par les lampes LED moins consommatrices pour l’éclairage des ateliers (intérieur et extérieur). Les LED de nouvelles génération ont également l’avantage, pour un même rendu, d’avoir une plus longue durée de vie.

3. MISE EN GARDE :

L’opération peut nécessiter le remplacement de tous les luminaires, vu que les nouvelles lampes peuvent avoir des configurations différentes. Le fractionnement des circuits d’éclairage peut à l’occasion être effectué pour plus d’efficacité.

4. ÉCONOMIES* :

Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) 9 000 731 000 2 500
Économies (annuelles)
Investissements (F.CFA)
P.R.I
Consommation (kWh)
Financière (F.CFA)
9 000
731 000
2
500 000
3.4
ans

(*) voir fiche détaillée d’évaluation en annexe 3

5.4.5 Recommandations liées à la climatisation

CLIMATISATION

CIML - 1 : Remplacement des climatiseurs actuels par des plus performants (types "Inverter")

2. DESCRIPTION :

Remplacer les climatiseurs split system classiques existant par les climatiseurs split system plus performants (type « inverter »). Ne nombre d’appareils à remplacer (fonction de l’âge) a été évalué à 6.

3. MISE EN GARDE :

Vu que la technologie préconisée n’est pas très courante, l’opération doit intégrer dès sa mise en œuvre l’acquisition d’un stock de pièces de rechanges. De même, ils y a également avec cette technologie une contrainte en ce qui concerne la qualité de l’alimentation électrique; prévoir des dispositifs de stabilisation de tension.

4. ÉCONOMIES* :

Économies (annuelles) Investissements (F.CFA) P.R.I Consommation (kWh) Financière (F.CFA) 19 200 1 600 000 4
Économies (annuelles)
Investissements (F.CFA)
P.R.I
Consommation (kWh)
Financière (F.CFA)
19 200
1 600 000
4
700 000
2.9
ans

(*) voir fiche détaillée d’évaluation en annexe3

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

5.5 Evaluation des mesures d’économie d’énergie

Nous récapitulons toutes les mesures d’économie d’énergie préconisées dans le tableau présenté ci-après. Ce tableau inclue également l’ordre de priorité de nous conseillons pour la mise en œuvre de ces mesures.

Tableau 6: Tableau récapitulatif des mesures d'efficacité énergétique

MESURE

Economie

Economie

Investissem ent (F. CFA)

Période de

Priorit

d'énergie

financière

recouvrem

é

annuelle

annuelle, TTC

 

ent (ans)

(kWh)

(F. CFA)

 

Sensibilisation; Organisation /

         

1

management de la production; Maintenance

2
2
 

Réajustement des modalités du

         

2

contrat d'électricité (puissance souscrite

1 571 643

 

-

0.0

1
1
 

Réajustement de la puissance du

         

3

transformateur HT/BT du point de livraison

20

736

1 808 830

7 500 000

4.1

5
5

4

Amélioration du facteur de puissance

 

974

770

1 500 000

1.5

3
3

5

Ajuster le nombre de point lumineux en fonction de l’exploitation de l’atelier usinage numérique

9

020

761

700

400 000

0.5

4
4

6

Lampes plus efficaces (LED) dans les ateliers

9

000

731

000

2

500 000

3.4

7
7
 

Remplacement des climatiseurs

         

7

actuels par des plus performants (types "Inverter")

19

200

1

600 000

4

700 000

2.9

6
6
 

TOTAL

57 956

7 447 943

16 600 000

2.2

 

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

6

CONCLUSION

Les recommandations de ce rapport peuvent permettre de réaliser jusqu’à 40% (50.000 kWh) d'économies sur la consommation annuelle actuelle; et générer plus de 7.000.000 de FCFA d'économies pour des investissements totaux de près de 16.000.000 F CFA. Les mesures sans investissement constituent plus de 20% du potentiel total estimé. Il est important que ces mesures connaissent une mise en application immédiate de sorte à pouvoir démontrer l'efficacité du programme et de générer des économies qui permettront d'aider au financement des autres mesures.

Enfin, il est important de souligner que le succès de la mise en application et l'obtention des résultats est lié à l'implication de chacun des intervenants de la gestion de l’usine et de leur volonté d’en améliorer la performance.

Rapport diagnostic énergétique usine METABOIS

7 ANNEXES :

Annexe 1 : listing exhaustif des équipements de ces différents ateliers

Annexe 2 : Bilan détaillé puissance et consommation d’énergie de l’usine

Annexe 3 : Fiches d’évaluation détaillées des mesures d’économie d’énergie

Annexe 4 : Photos de la visite de site