Sie sind auf Seite 1von 4

A la lumière de Ton nom, nous vivons

Episode 3 : Ach-Chakoûr

"Le Très Reconnaissant, Le Très Remerciant, qui remercie infiniment et rétribue avec profusion et
munificence"

Au nom d’Allah, le Miséricordieux, le Tout Miséricordieux, et paix et bénédiction dur le Messager d’Allah

Aujourd’hui nous allons parler d’un autre des Noms d’Allah (SWT[i]). C’est un Nom qui nous incite à faire
toujours plus d’efforts. C’est un Nom qu’il convient d’aborder en ce début de Ramadan, car il nous stimule et
nous donne l’énergie de vaincre notre paresse et de faire toujours plus, dans nos prières, dans toutes nos
dévotions, dans tous nos actes…. Ce Nom c’est… Ach-Chakoûr et il est mentionné à plusieurs reprises dans
le Coran comme dans ce verset qui peut être traduit par : « afin [qu’Allah] les récompense pleinement et
leur ajoute de Sa grâce. Il est Pardonneur et Reconnaissant. » (TSC[ii], Ghâfir (LE PARDONNEUR) : 30)

Nous aborderons tout d’abord la signification linguistique de ce Nom d’Allah, puis dans une deuxième partie
nous parlerons de la relation de ce Nom avec les autres Noms d’Allah, puis nous parlerons du Paradis
comme manifestation du Nom d’Allah Ach-Chakoûr, et enfin nous verrons quel est notre devoir vis-à-vis de
cet attribut d’Allah et ces conséquences sur notre vie.

La signification du Nom d’Allah Ach-Chakoûr :

Du point de vue linguistique, le nom Ach-Chakoûr vient du mot arabe ‘chakara’, remercier, qui signifie à
l’origine « le surcroît », « le surplus ». C'est-à-dire que ‘chakara’, c’est donner en retour, mais pas dans la
même mesure que l’on a reçu, c’est donner plus que ce que l’on a reçu. On utilise le mot ‘Chakoûr’ en
parlant de tout ce qui produit beaucoup plus qu’il ne consomme. Allah, Ach-Chakoûr, donne à Ses serviteurs
en retour de ce qu’ils ont fait de bien, même infime, une récompense décuplée. En récompense aux actes
qui nous semblent les plus dérisoires, comme sourire à son frère, abreuver un animal, Ach-Chakoûr nous
décuplera la rétribution. Que dire alors des actes plus importants comme le pèlerinage….

Allah dit – ce qui peut être traduit par : « quiconque accomplit une bonne action, Nous répondons par [une
récompense] plus belle encore. Allah est certes Pardonneur et Reconnaissant. » (TSC, Ach-Choura (LA
CONSULTATION) : 23)

Le Prophète (BP sur lui) nous dit : « Crains Allah, même avec un morceau de datte (que tu donnes en
charité). » Il nous dit aussi (BP sur lui) : « Que personne ne néglige un acte de bienfaisance (aussi infime
soit-il), comme accueillir son frère avec un visage épanoui. » Rien n’est négligeable pour Allah, Il te
remerciera pour toutes tes actions. Même les plus petites.

Le Prophète (BP sur lui) nous dit : « Quiconque nourrit celui qui jeûne, sera affranchi du Feu. » Et lorsque
les compagnons du Prophète lui firent remarquer que tout le monde ne possède pas de quoi nourrir
quelqu’un qui jeûne, il leur dit (BP sur lui) : « Allah donne cette récompense à celui qui nourrit un jeûneur,
même si ce n’est qu’avec un peu de lait, ou même une gorgée d’eau. »

Le Prophète (BP sur lui) nous dit : « Dans le désert, un homme trouva un chien haletant, léchant la
poussière (de soif). Il se dit : Le chien est aussi assoiffé que moi, il descendit dans le puits, emplit sa
chaussure d’eau et remonta pour donner à boire au chien. Allah lui en fut reconnaissant, lui pardonna ses
fautes et le fit entrer au Paradis.»

Le Prophète (BP sur lui) nous dit aussi: « Tout jeune se montrant généreux envers un vieil homme, Allah lui
enverra qui sera généreux envers lui dans sa vieillesse. »

‘Othman Ibn Talha, alors qu’il était encore parmi les mécréants, se montra magnanime lorsqu’il
accompagna Oumm Salama et son fils de la Mecque à Médine alors qu’elle s’apprêtait à faire le chemin seule
pour rejoindre son mari. Devant cet acte généreux, Oumm Salama lui dit : « Par Allah, Allah te remerciera
pour ce que tu as fait. » Lorsque ‘Othman Ibn Talha embrassa l’Islam, Oumm Salama dit à son sujet : « J’ai
toujours pensé en moi-même qu’Allah allait le remercier pour cela. »

Abou Soufyân et Abou Djahl furent les ennemis du Prophète durant vingt ans, mais Abou Soufyân finit par
embrasser l’Islam lors de la conquête de La Mecque alors que Abou Djahl mourut mécréant. Pour en
comprendre la raison probable, souvenons-nous de l’incident qui s’était produit lors de l’émigration du
Prophète, lorsqu’ Asma’, la fille de Abou Bakr était la seule à connaître l’endroit où il s’était réfugié. Abou
Djahl l’avait giflée violemment parce qu’elle refusait de leur divulguer la cachette. Mais Abou Soufyân s’était
attendri et l’avait consolée. Abou Bakr avait prédit qu’Allah le remercierait pour son attitude.

Tous ces incidents nous montent que les bonnes actions ne se perdent pas et qu’Allah remercie Ses
Serviteurs en décuplant leur récompense. Ne soyons pas avares de bonnes actions et ne négligeons pas les
actes les plus infimes, même sourire à son frère. Et la plus belle récompense d’une bonne action est sans
doute le sentiment même qu’Allah te remerciera pour elle.

Le hadith dit : « Quiconque fait l’aumône d’une datte (provenant d’un gain licite), Allah la fait croître pour
son propriétaire comme on élève une pouliche, jusqu'à ce qu’au Jour du Jugement il la retrouve comme le
Mont Ouhoud. » S’il en est ainsi pour une datte, qu’en sera-t-il des aumônes plus importantes ?! Le
remerciement d’Allah ne peut être qu’une récompense décuplée. C’est la signification du Nom Ach-Chakoûr.

Les livres d’histoire rapportent qu’un pêcheur nommé Abou Nasr As-Sayyâd, invoqua Allah avant de pêcher
un poisson qu’il vendit pour pouvoir nourrir sa famille. Il acheta une galette et sur le chemin du retour il
croisa une femme et un enfant plus pauvres que les siens. Il hésita et finit par leur donner la galette,
pensant qu’Allah ne laisserait rien se perdre. Peu après être rentré chez lui les mains vides, il reçut la visite
d’un homme qui lui apportait une somme d’argent qu’il devait au père du pêcheur décédé. Le pêcheur fit
fructifier cet argent, s’enrichit et faisait l’aumône avec de grosses sommes d’argent. Une nuit il vit en songe
que le Jour du Jugement, la galette qu’il avait donnée à la femme et à l’enfant, le sourire de l’enfant, et les
larmes de la femme à cet instant, pèseront plus dans la balance que les grosses sommes qu’il dépensait
depuis qu’il était devenu riche.

Allah ne laisse rien se perdre, et même nos intentions ne se perdent pas, si l’on n’a pas les moyens de les
réaliser. Ce hadith le prouve : « Il y a quatre catégories de personnes : des personnes auxquelles Allah a
donné la science (religieuse) et la fortune et qui la dépensent dans le sentier d’Allah, des personnes
auxquelles il a donné la science, mais pas la fortune, et qui disent : Si J’avais la fortune d’untel, je l’aurais
dépensée dans le sentier d’Allah… Ces deux-là ont la même récompense… »
La relation de certains attributs avec Ach-Chakour :

Al-Hamîd, Al-Ghafour, Al-Alim (L’Omniscient) sont trois attributs fortement liés à Ach-Chakour :

Al-Hamîd (Le Digne de louange) comporte un sens de réciprocité en lui. C’est le Digne de louange qui
remercie celui qui Le loue pour Ses grâces. Ceux qui entrent au Paradis diront – ce qui peut être traduit par -
: “Louange à Allah qui a écarté de nous l'affliction. " (TSC, Fâtir (LE CREATEUR) : 34). Il leur répondra : “ …
Et auprès de Nous il y a davantage encore. " (TSC, Qâf : 35).

Al-Ghafour (Le Plein de grâce, le pardonneur), accompagne très souvent Ach-Chakour parce que l’homme
est pécheur par nature est lorsqu’il se repent ou accomplit de bonnes actions, Allah lui pardonne. Ainsi de
suite, le pardon suit le repentir ou la bonne action.

Al-Alim (L’Omniscient). Il est Celui dont le savoir englobe toutes nos actions révélées et dissimulées.
Certaines personnes accomplissent de bonnes actions en cachette du commun des mortels, mais Allah
l’Omnipotent ne manque jamais de les remercier parce que rien ne peut lui être caché. Allah est
Reconnaissant et Omniscient." (TSC, An-Nisâ' (LES FEMMES) : 147).

Ach-Chakour et le Paradis.
Le Paradis est la meilleure preuve de la générosité et de la gratitude de Ach-Chakour. Une récompense
inestimable par rapport au temps et aux efforts fournis pour l’obtenir. Abou Bakr a pleuré en entendant ce
verset – qui peut être traduit par - : Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en
échange du Paradis” (TSC, At-Tawba (LE DESAVEU ou LE REPENTIR) : 111). Il dit du Paradis : “Il lui
appartient et Il nous le donne et ensuite Il nous remercie pour cela ?”

Qu’est-ce que le Paradis ?


Vous pouvez peut-être tout simplement vous imaginer le moment où Allah vous dira qu’Il est satisfait de
vous et vous entrerez au Paradis dont la porte, d’après le Messager d'Allah (BP sur lui), est aussi grande que
la distance de la Mecque à la Syrie. Les gens “ … seront conduits par groupes …” (TSC, Az-Zoumar (LES
GROUPES) et vous verrez devant vous tous les prophètes ainsi que notre Messager d'Allah (BP sur lui) et ses
Compagnons. La porte du Paradis s’ouvrira et vous direz – ce qui peut être traduit par - : " … Louange à
Allah qui a écarté de nous l'affliction. Notre Seigneur est certes Pardonneur et Reconnaissant. " (TSC, Fâtir
(LE CREATEUR) : 34). Oeuvrez donc pour le Paradis et oubliez le monde ici-bas. Dépensez-vous pour les
bonnes œuvres et donnez généreusement aux nécessiteux.

Allah (SWT) dit aux gens du Paradis : “Je vous dois quatre choses : une jeunesse, une santé, un bonheur et
une vie perpétuels. Le Prophète (BP sur lui) décrit ainsi le Paradis : “Ses murs sont faits de pierres en or et
en argent cimentées par du musc et son parterre est couvert de perles. Il dit que la plus petite propriété y
est de la longueur de mille ans de marche, que le meilleur rang sera celui de ceux qui voient leur Seigneur
en permanence et le moindre celui de l’homme qui sort de L’Enfer en rampant. Ce dernier entrera au Paradis
et sera reçu par Allah qui lui donnera des biens plus que ce que possède les rois de ce monde.

Quoi faire donc pour vivre avec l’attribut de Ach-Chakour ?

1- Donner. Le Prophète (BP sur lui) dit : “Au Jour de la Résurrection, Allah soulagera de la peine celui
qui aura soulagé la peine d’un autre en ce monde ; Il préservera de la honte celui qui aura préservé
l’intimité d’un autre, et Il sera au secours de celui qui viendra au secours de son frère.”
2- Adorer Allah ardemment. Priez, lisez le Coran plusieurs fois au mois de Ramadan, priez en groupe
et priez en pleine nuit. Ach-Chakour vous remerciera à Sa façon.

3- Etre fidèle à Ach-Chakour. Pensez-vous recevoir un meilleur prix pour votre vie ici-bas de la part
de quelqu’un d’autre que Allah ? Qui pourra vous donner autant ou plus que le Paradis ? Pourquoi
alors Lui associer autre chose ? La récompense peut certes tarder mais il ne faut jamais se
détourner de Lui ni compter sur les puissants de ce monde à part Lui. Ach-Chakour vous en sera
reconnaissant et vous en remerciera.

Nos sociétés changeraient certainement si le nom de Ach-Chakour est bien conçu parmi nous. Les gens
dépenseront tous leurs efforts pour servir les autres et multiplier les œuvres de bienfaisance. Si l’on
apprenait cet attribut aux enfants depuis leur jeune âge et que les médias s’occupaient de le faire connaître
au public, nos pays deviendront beaucoup plus prospères.

‘i] Soubhanaho Wa Ta’ala : ‘exalté soit-Il]

ii] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus]
connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa
.lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran