Sie sind auf Seite 1von 25

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 8 février 2010

N° 5862 - Vingtième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

VACCIN H1N1 SYNDICATS AUTONOMES DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Mouvement de grève
L’Algérie
annule l’achat
de 15 millions
de doses

à partir du 16 février
L
e front social est en
effervescence, les mou-
PHOTO : DR

vements de protestation
se suivent et se ressemblent.
Après les grèves à la SNVI
Face à l'échec total de la cam- (Rouiba), à ArcelorMittal
pagne nationale de vaccination (Annaba) et celle des syndi-
contre la grippe A lancée de- cats de santé, c'est au tour
puis la fin du mois de décembre des organisations syndicales
2009 et le déclin de l'épidémie, représentant le corps ensei-
le ministère de la Santé a déci- gnant de renouer avec la
dé de revoir les quantités de protestation.
commandes de vaccin contre la Les syndicats autonomes de
grippe A(H1N1) faites auprès la Fonction publique pro-
du laboratoire britannique GSK. mettent un mois de février
Suite aux négociations enta- tumultueux. En effet, après
mées depuis plus d'une semai- une grève ouverte qui a
ne avec les représentants du la- paralysé, en début d'année,
boratoire, les commandes

PHOTO : H. LYES/ARCHIVES
les établissements scolaires,
initiales seront réduites de les mêmes syndicats, initia-
15 millions de doses sur les teurs de ce débrayage mena-
20 millions accordées à cent encore une fois de
l'Algérie pour un montant de perturber le déroulement des
8 milliards de dinars. cours.
(Suite page 28) Djamila Kourta (Suite page 3) Nabila Amir

S E L O N P É T R O L E ET G A Z A R A B E S
MOHAMED SAÏB MUSETTE. Sociologue spécialiste du monde du travail
LA POSITION DE CHAKIB
«LES ENQUÊTES DE L’ONS SONTEN DEÇÀ KHELIL EST FRAGILISÉE
●Selon PGA, l’affaire a pris des propor-
DES NORMES INTERNATIONALES» tions énormes en Algérie et à l’étranger
●Les nouveaux projets de Sonatrach
●Les données de la planifi- seront très probablement ralentis
cation sont des calculs ou différés ●Comment Chakib Khelil
d’estimation du chômage pouvait-il ignorer ce qui se passait ?
●Ce genre de calculs inter- Lire l’article de Lies Sahar en page 2
vient pour satisfaire une
exigence politique. CAN HANDBALL 2010

M ohamed Saïb Musette analyse le


dernier chiffre du chômage annoncé LES VERTS PRÊTS
par l'ONS. Ainsi, contrairement à la lec-
ture euphorique faite par le gouverne-
ment en annonçant la baisse du taux du
POUR L’ÉGYPTE
chômage, il ne faut pas trop jubiler. Notre ●La sélection nationale
interlocuteur relève plusieurs aspects néga- de handball est à
tifs qui confirment que le gouvernement Staouéli pour son der-
doit fournir d'énormes efforts pour réduire
réellement le chômage en Algérie.
nier stage de préparation à la
Il revient même sur les enquêtes de l'ONS Coupe d’Afrique des nations avant son
pour noter leurs insuffisances techniques. départ pour Le Caire prévu mercredi
(Lire l’entretien réalisé par après-midi.
Madjid Makedhi en page 5) Lire l’article de T. A. S. en page 27
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 2

L’ACTUALITÉ
AFFAIRE SONATRACH BÉJAÏA
Le siège de
«La position du ministre est fragilisée», la daïra de
Seddouk
selon Pétrole et Gaz Arabes fermé
De nombreux habitants du
village Imoula, 12 km du
chef-lieu de la commune de

D
ans un article publié dans pour divers dossiers», estime mique de Sonatrach est très pré-
son dernier numéro daté PGA. cieux pour l'agence Alnaft char- M'cisna (Béjaïa), ont fermé,
du début du mois de fé- L'article analyse aussi les impacts gée de la préparation. Sur le plan hier, l'EPSP de Seddouk
vrier, la revue Pétrole et Gaz sur le processus décisionnel. politique, PGA estime que «la ainsi que le siège de la daïra
Arabes (PGA) estime, en parlant «Après une telle affaire et en rai- position du ministre, qui est le vé- pour protester contre la
du scandale qui secoue Sonatrach son de l'ampleur sans précédent ritable patron du secteur énergé- qualité de la prise en charge
que «cette affaire a pris des pro- de ses conséquences plus les in- tique en Algérie, est donc fragili- médicale au niveau de la
portions énormes, en Algérie certitudes majeures qui planent sée» en rappelant les relations salle de soins du village.
bien sûr, mais aussi à l'étranger pour plusieurs mois au moins très étroites de l'entreprise avec le «Cette structure était le fruit
compte tenu du poids de Sonatra- sans doute sur l'entreprise natio- pouvoir et le caractère stratégique d'une mobilisation
ch et du pays sur les marchés pé- nale, on imagine à quel point les de cette dernière. Pour PGA, le citoyenne ; nous avons
troliers et gaziers internatio- processus de prise de décision – pouvoir «est donc supposé ne pas même fait un apport
naux». déjà jugés beaucoup trop lents pouvoir ignorer ce qui se passe financier pour l'acquisition
«Le mal est d'ailleurs plus pro- par une bonne partie des parte- au sein du groupe énergétique du terrain d'assiette», dira
fond car, d'une certaine façon, naires étrangers de Sonatrach – national qu'il est chargé de un septuagénaire. Erigée en
Sonatrach est l'Algérie et le scan- pourraient être négativement af- contrôler». «Exerçant directe- 1983 comme centre de
dale qui la frappe ne peut que re- fectés.» ment la tutelle de l'Etat sur Sona- santé, cette structure
jaillir sur le pays tout entier, di- «Les exportations d'hydrocar- trach, Chakib Khelil est quasi- sanitaire est devenue, à la
rectement ou indirectement», bures liquides et gazeux par le ment en première ligne comme le faveur de la nouvelle carte
PHOTO : B. SOUHIL

selon le rédacteur de l'article. groupe ne sont évidemment pas montrent de nombreux titres des sanitaire, salle de soins, ce
PGA a relevé qu'aucune mention menacées et les projets en cours médias», selon PGA. «Comment que la population locale
de l'affaire n'existait sur les sites se poursuivront», estime PGA. pouvait-il ignorer ce qui se pas- conteste en revendiquant le
internet officiels de Sonatrach et Par contre «les nouveaux projets sait, demandent les uns ? Com- statut de polyclinique. «Si
du ministère de l'Energie. Après seront très probablement ralentis ment pouvait-il ne pas avoir nous érigeons cette unité de
avoir cité les faits et les informa- Chakib Khelil, mInistre de l’Energie ou différés pendant une période connaissance des enquêtes en soins en polyclinique, il faut
tions donnés par les différents qui ne peut être déterminée au- cours ?», demandent les autres la doter en conséquence en
sait combien de temps il pourra des fonctions de direction, ce qui
titres de la presse nationale sur jourd'hui». (ou les mêmes). «Pourquoi la tu- moyens matériels et
durer.» est autre chose», selon PGA. «Un
l'affaire accompagnés des com- Cette analyse est aussi valable telle n’a-t-elle pas joué son rôle humains», répond le
L'équipe dirigeante actuelle a été autre facteur doit être pris en
mentaires sur les aspects poli- pour «les négociations avec les de surveillance et de contrôle directeur de la santé (DSP)
nommée par intérim, aussi bien le compte à cet égard. De nombreux lors d'une réunion qui a
tiques, PGA aborde la question PDG que les vice-présidents. cadres de Sonatrach font preuve compagnies étrangères», selon alors que certains estiment, à tort
de l'impact du scandale sur les ac- PGA qui cite comme exemple la ou à raison, que rien d'important regroupé, au siège de la
«Mais au-delà des compétences de beaucoup de prudence, pour daïra de Seddouk, les
tivités et projets de Sonatrach et des personnes concernées, dont ne pas dire plus, s'ils ont le senti- préparation du prochain appel à Sonatrach n'est décidé sans que
de l'Algérie. d'offres international pour l'ex- le ministère de l'Energie ne soit représentants de la
nul ne doute, il y a la capacité ment qu'ils ne sont pas couverts population et les autorités
L'article parle d'abord de l'intérim d’assumer, sans préparation et par leurs supérieurs, ce qui en- ploration et/ou le développement, impliqué ?», argumente l’auteur
: «Un intérim dont personne ne vu que le soutien technico-écono- de l’article. Lies Sahar concernées. Le DSP a
dans des circonstances de crise, traîne des retards significatifs expliqué que le secteur
souffre du manque de

LA CHAMBRE D'ACCUSATION NE S'EST PAS RÉUNIE HIER personnel. «Nous avons


deux postes budgétaires
pour le recrutement de
Lexaminer
a chambre d'accusation près la cour
d'Alger ne s'est pas réunie hier pour
les demandes des avocats et du
par un délai précis». En effet, et contrai-
rement à ce qui a été annoncé dans nos
précédentes éditions, le code de procé-
même chambre d'accusation a statué, il y
a deux semaines, sur les demandes des
parties, moins de deux semaines après
fond bon nombre d'entre nous s'atten-
dent à une confirmation des mesures du
juge d'instruction». Un sentiment que
dentistes que nous avons
perdus faute de candidats
qui préfèrent la zone
parquet relatives à l'affaire de Sonatrach. dure pénale prévoit un délai maximum leur dépôt. Sans surprise aucune, elle a partagent tous les avocats avec lesquels urbaine», dira-t-il. Aux
Selon des sources judiciaires, le dossier de 20 jours, pour examiner un appel re- confirmé la décision du juge d'instruc- nous nous sommes entretenus, mais qui termes de cette réunion, il a
«n'est pas encore à l'ordre du jour et la latif à une mesure de mise sous mandat tion près le tribunal de Sidi M'hamed de gardent quand même l'espoir que la été convenu qu'un dossier
chambre d'accusation n'est pas tenue de dépôt. Ce qui explique le fait que cette mise sous mandat de dépôt de sept pré- chambre d'accusation acceptera leur ap- sera présenté par la DSP à sa
venus. Néanmoins, ajoutent nos pel en infirmant la décision de mise sous tutelle pour l'érection de
ÉNERGIE : du pétrole à l'est du pays ? sources, lorsqu'il s'agit de mesures non
privatives de liberté, comme le contrôle
contrôle judiciaire de certains prévenus,
en dehors des cas du PDG de Sonatrach,
l'unité de soins du village en
polyclinique. «Le directeur
Tout a commencé lors des forages de quelques puits d'eau dans la partie du sud-ouest de la judiciaire ou la liberté provisoire, «la Mohamed Meziane, et d'un de ses vice- de l'EPSP (dont dépend
wilaya de Souk Ahras, notamment Khemissa et certains hameaux limitrophes. Une eau chambre d'accusation n'est tenue par présidents, Chawki Rahal, pour lesquels, l'unité) est chargé d'établir
d'une couleur noirâtre et d'une odeur proche de celle du mazout y a suscité la curiosité des aucun délai. Ce qui explique le fait qu'à le parquet général a demandé un mandat une fiche technique pour la
citoyens qui en ont informé leurs élus. Du pétrole à Souk Ahras, vrai ou faux ? ce jour, elle n'a pas encore programmé de dépôt, c'est-à-dire l'incarcération. En rénovation et la
Lors d'une conférence de presse autour du développement local, animée jeudi dernier par le l'examen des demandes des parties». tout état de cause, l'examen des appels réhabilitation de la bâtisse
wali de Souk Ahras, ce dernier a confirmé l'envoi d'extraits de pétrole vers un laboratoire Certains avocats estiment, pour leur part, introduits par les avocats et le ministère et s'engage à assurer
spécialisé, implanté en Angleterre. Les recherches confiées à une entreprise chinoise que cette juridiction «aurait dû statuer public, auprès de la chambre d'accusa- l'amélioration progressive
d'exploitation du pétrole installée à Sédrata, en l'occurrence la CMIPC, ont concerné une sur l'ensemble des demandes au lieu de tion, devrait être à l'ordre du jour pour sa des prestations», peut-on
zone qui s'étend de la région d'El Aouinet à Tébessa jusqu'à la wilaya de Guelma en passant fractionner les dossiers et de laisser l'af- prochaine réunion, prévue deux fois par lire sur un procès-verbal
par celle de Souk Ahras et la partie nord de la wilaya de Constantine, notamment celle d'El faire pendante, suscitant les interroga- semaine, dimanche et mercredi. cosigné par les deux parties.
Khroub, a-t-on appris auprès du même responsable. A. Djafri tions des uns et des autres même si au Salima Tlemçani Irbah R.
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 3

L’ACTUALITÉ

SYNDICATS AUTONOMES DE L’ÉDUCATION NATIONALE AGHRIBS


(TIZI OUZOU)
Mouvement de grève Un projet
de mosquée
à partir du 16 février sème la
Suite de la page 1 tivités des professeurs responsables de
matières et de classes jusqu'au règle- discorde
ment du dossier financier par la tutel-

L
e projet de construction d'une nou-

C
es syndicats, représentant des
le. Le conseil national du Cnapest a velle mosquée à Aghribs, dans la daï-
secteurs souffrant d'un profond
réitéré sa revendication relative au dé- ra d'Azeffoun, à une quarantaine de
malaise, revendiquent unique-
part à la retraite après 25 ans de servi- kilomètres à l'est de Tizi Ouzou, est au
ment leurs droits consacrés par les lois ce effectif et refuse toute remise en
de la République et le statut de la centre d'un litige dans le village. Lors d'un
cause de la retraite anticipée. Si le point de presse animé hier à Tizi Ouzou, le
Fonction publique. Ce week-end, le pouvoir ne prend pas en considération
Conseil national autonome des pro- maire de cette localité a souligné qu'en
la menace des syndicats du secteur de 2006, «deux membres de l'ancien comité
fesseurs de l'enseignement secondaire l'éducation, les établissements des du village sont venus à l'APC pour deman-
(Cnapest) s'est réuni en session extra- trois paliers (primaire, moyen et se- der un permis de construire que j'ai signé
ordinaire à Alger pour décider de la condaire) seront sérieusement pertur- pour la réalisation d'une salle de prière.
marche à suivre suite aux tergiversa- bés à partir de la semaine prochaine et Quelques jours après, ces deux membres
tions des pouvoirs publics. le spectre d'une année blanche plane- démissionnent du comité pour créer, en ca-
A l'unanimité, les participants à cette ra, d'autant plus que certaines écoles timini, une association religieuse. Puis, j'ai
rencontre ont opté pour le retour à la accusent toujours un retard dû essen- reçu plus de 200 citoyens du village au siè-
protestation. Une décision motivée,

PHOTO : H. LYÈS
tiellement au débrayage d'il y a deux ge de l'APC venus demander l'annulation
notamment, par le retard enregistré mois. Pour sa part le Syndicat national de ce projet étant donné qu'ils sont tou-
dans la prise en charge effective des autonome des professeurs de l'ensei- jours attachés à l'ancienne mosquée tradi-
dossiers des œuvres sociales, de la gnement secondaire et technique tionnelle de Sidi Djaffar», a-t-il précisé.
médecine de travail et du transfert du (Snapest) a annoncé aussi le recours à Le président de l’APC ajoute qu'il y a eu
dossier du régime indemnitaire vers la Les syndicats autonomes ont décidé de boycotter les devoirs et les une grève d'une semaine reconduc- «tromperie» dans la démarche. «Après la
commission ad hoc. «Le corps ensei- compositions du deuxième trimestre tible à partir du 16 février prochain. mise en place du chantier, en juin 2009, j'ai
gnant ne peut rester les bras croisés Celui-ci fera remarquer que les 43 re- national a voté pour le retour à la grè- M. Meriane, président du Snapest, a envoyé plusieurs mises en demeure à l'as-
devant la dégradation flagrante du présentants de wilayas présents à la ve d'une semaine reconductible, et ce, promis, à l'encontre des pouvoirs pu- sociation religieuse qui sont restées sans
pouvoir d'achat de l'éducateur en gé- réunion ont tous exigé le recours à la avant le 25 février. La date exacte du blics, une fermeté indéfectible dans réponse. Les travaux ont commencé à
néral et du professeur de l'enseigne- grève, avançant ainsi les PV des as- débrayage sera fixée en concertation cette nouvelle grève. Seulement, le monter de nuit. Certes, l'association a agi
ment secondaire en particulier. Nous semblées générales des différentes avec l'Union nationale des personnels Snapest n'exclut pas l'idée de revoir la dans la légalité, mais contre l'avis des vil-
avons donné un ultimatum à la tutelle wilayas ayant proposer en totalité l'op- de l'éducation et de la formation (Un- date du débrayage. «Nous sommes en lageois.» Un membre du comité du village
et ce délai n'a pas été respecté. Nos tion du débrayage, ultime action pour pef). Les syndicats du secteur de contact avec les autres syndicats et il a expliqué, de son côté, qu'«il y a complici-
bases respectives veulent que l'on in- amener les pouvoirs publics à prendre l'éducation ont également décidé de est fort possible que nous convergions té dans certains segments de l'Etat. Sinon,
vestisse le terrain de la protesta», a en charge les doléances des ensei- boycotter les devoirs et compositions vers une action commune», a soutenu comment expliquer que des milliards
expliqué le porte-parole du Cnapest. gnants. Après délibération, le conseil du deuxième trimestre, de geler les ac- M. Meriane. N. A. soient dégagés pour une mosquée sans le
consentement des citoyens du village ?»
Les membres de l'association religieuse,
ILS N’ONT PAS ÉTÉ PAYÉS DEPUIS QUATRE MOIS joints hier par téléphone, estiment, pour
leur part, que «le projet ne peut pas être af-

Les travailleurs de VRD Plus


fecté à la mosquée ancestrale de Sidi Djaf-
far car l'endroit est exigu. On ne peut pas
construire sur les tombes de nos morts.
L'endroit n'est pas adéquat pour en faire

de Boumerdès réclament leurs salaires une autre mosquée. Il faut préciser que
nous avons un permis de construire signé
par le maire.» «Il faut savoir aussi,
qu'après les mises en demeure, nous avons
Lfiliéeesd'aménagement
200 travailleurs de l'entreprise de travaux
et de viabilisation VRD Plus, af-
au groupe Sogécor, sont revenus hier à la char-
«Moi je n'ai même pas de quoi acheter une baguette
pour mes enfants. Ce matin, l'épicier du coin a refu-
sé de me servir deux sachets de lait et il m'a demandé
opaque et aucun d'entre nous n'a eu la chance d'en
bénéficier». «Récemment, il a fallu que je force les
bureaux de notre administration et séquestre le di-
poursuivi l'APC en justice et nous avons eu
gain de cause contre l'annulation du per-
ge en protestant devant le siège de leur direction à de m'acquitter des 8000 DA de dettes que j'ai recteur pour obtenir une aide financière que j'ai en- mis de construire. C'est pour cette raison
Boumerdès, pour réclamer le versement de leurs sa- contractées par le passé.» «Je dois aussi de l'argent voyée à ma famille», relate un travailleur, qui mena- que nous avons entamé les travaux de réa-
laires des quatre derniers mois. au pharmacien et comme le font souvent nos respon- ce d'observer un sit-in devant le siège de la centrale lisation de ce projet», nous dira Amar Aït
Cette fois, les protestataires se disent déterminés à sables, je lui ai promis de le payer au début de ce syndicale pour attirer les plus hautes autorités du Aïder, membre de l'association religieuse
aller jusqu'au bout pour faire valoir leurs droits et mois, mais comme vous le voyez, je serai obligé de pays sur leur situation qui se précarise de jour en du village. Enfin, rappelons que dernière-
mettre fin à leur calvaire. «Où est l'Algérie d'el iza l'éviter puisque j'ai manqué à ma parole», fulmine-t- jour. Contacté, le directeur de VRD Plus explique ment, le litige a failli dégénérer entre parti-
ouel karama dont parle le président Bouteflika ? il. Et son camarade, habitant à Bordj Bou Arréridj, cette situation par «les difficultés financières que tra- sans et opposants du projet. Le chantier de
Nous sommes réduits à demander de l'aumône pour de l'interrompre : «Je dors au niveau du chantier et verse l'entreprise depuis plus d'une année». Des dif- la nouvelle mosquée a été saccagé. Une ré-
nourrir nos familles… Où sont les droits des tra- cela fait trois mois que je n'ai pas vu ma femme et ficultés aggravées, selon lui, par «le non-recouvre- union élargie à d’autres représentants des
vailleurs dont Sidi Saïd se prétend être le garant ?» mes quatre enfants à cause du non-versement de mes ment des créances, notamment celles contractées communes limitrophes a eu lieu, vendredi
s'indignent quelques travailleurs. Adossé au mur fai- mensualités.» Les travailleurs précisent que «même par le groupe EPLF auquel nous étions affiliés au- dernier, pour essayer de réconcilier les
sant face au siège de l'entreprise, Abdelkader lance : l'argent des œuvres sociales est géré de manière paravant», explique-t-il. R. Koubabi deux parties. Hafid Azzouzi
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 4

L’ACTUALITÉ

ENQUÊTES SUR LE CHÔMAGE ET L'EMPLOI EN ALGÉRIE POINT DE VUE


Silence complice
Les incohérences Par Hanafi Si Larbi

des statistiques officielles L


orsqu'on brade les richesses du pays,
lorsqu'on idolâtre le conteneur, lorsqu'on
se frotte les mains pour le gré à gré et
qu'on assaisonne le tout de pots-de-vin, chez
nous, on dit qu'on gouverne. Le plan de relan-
ce économique avec son hypothétique million
●L’ONS n’intègre pas les critères d’analyse adoptés par l’Organisation internationale du travail (OIT). de logements et «le chantier du siècle» d’un
coût de 18 milliards de dollars reliant Annaba

P
our avoir les chiffres réels du à Tlemcen sur 1216 km est déjà mis en route.
chômage en Algérie, il faut Pourrait-on honnêtement espérer son succès
réaliser des enquêtes fré- avec les mentalités dominantes ? Pourrait-on
quentes et approfondies. Et afin de espérer que les hommes qu'on connaît puissent
réaliser cet objectif, il faut avoir un le mener à bon port ? Pas vraiment, pour ne
organisme indépendant. «L'idéal pas dire «pas du tout» ! Les hommes aux com-
pour l'Algérie est de mettre en place mandes du pays ont pour la plupart montré
un observatoire du travail et que les leurs limites. Ils en conservent des réflexes qui
efforts soient conjugués pour faire n'ont plus cours dans l'Algérie d'aujourd'hui.
une seule enquête sur le chômage Leur passage du rôle de gestionnaire d'une
dans le pays», plaide Mohamed économie planifiée, à la mode d’autrefois, à
Saïb Musette, sociologue et spécia- celui d'une économie libérale, à la limite de
liste du monde du travail en Algérie. l'informel, en vogue aujourd'hui ; leur saut du
L'orateur estime, dans ce sens, que stade d'éradicateurs, hier juteux, à celui de ré-
les efforts et les moyens matériels conciliateurs fait peine à voir, même s'ils font
sont actuellement dispersés. Cela semblant de ne pas en saisir le ridicule. Et
influe négativement sur l'analyse. comme d'habitude, ils récoltent l'effet contrai-
«Aujourd'hui, l'ONS fait des en- re à celui escompté.
quêtes, les ministères aussi font Quand ils tentent de faire du social, ils provo-
leurs propres enquêtes. Les efforts quent l'émeute. Quand ils disent vouloir l'apai-
sont ainsi dispersés et aucune de ces sement, ils provoquent l'ouragan. Et même
institutions n'arrivent à faire des en-

PHOTO : B. SOUHIL
lorsqu'ils œuvrent à diviser, ils aboutissent,
quêtes fréquentes et détaillées»,
contre leur volonté, au rapprochement, comme
note-t-il, en précisant que la conju-
l'illustre le cas édifiant des onze jeunes héros
gaison des efforts pourrait être béné-
de Khartoum qui, à travers leur absence de tri-
fique pour le pays. «Je vous cite un
exemple. L'un des secteurs où l'ONS cherie, leur don de soi et des qualités acquises
ne donne pas de statistique est Les jeunes, la catégorie sociale la plus touchée par le chômage à la sueur de leur front, sans tchipa, loin du roi
l'agriculture dans le monde rural. piston, ont réconcilié les Algériennes et les Al-
plus importante catégorie des per- de 14,9% en 2005, il se retrouve à toutes désignées», ajoute-t-il. Abor- gériens avec des valeurs menacées de dispari-
Dans ce secteur, le travail est sai- sonnes touchées par le chômage. 8,6%. En clair, cette période a été dant la question du travail précaire,
sonnier et l'enquête de l'ONS ne tion. Des valeurs ancestrales que les gouver-
Analysant les derniers chiffres de profitable pour les adultes mascu- le sociologue apporte aussi des
peut pas donner de résultats. Car nants, à coups de milliards dépensés en
l'ONS, M. S. Musette relève l'am- lins et négative pour les jeunes et les éclaircissements. Selon lui, le mon-
avec une photo prise en octobre, les propagande pour booster le «nationalisme»,
pleur du chômage chez les femmes. femmes. Et le taux le plus grave est de entier s'oriente vers des CDD. Un
statistiques ne reflètent pas la réali- n'ont pu réinstaurer faute de pouvoir offrir
la jeune fille, diplômée au chôma- CDD n'est pas, estime-t-il, synony-
té du travail dans le monde rural», «IL FAUT INTÉGRER ge», précise-t-il. l'exemple. Et pour cause ! Les rapports inter-
explique-t-il. LA NOTION DE TRAVAIL me de précarité. «Le problème rési- nationaux et les scandales financiers rapportés
Ce taux risque, souligne-t-il, de s'ag-
Cela renseigne, on ne peut plus clair, DÉCENT» de dans la qualité du travail. Les courageusement par la presse nationale sur la
graver encore, en sachant que les
sur le peu de fiabilité des statistiques «Le taux de chômage féminin, après filles sont plus nombreuses à l'uni- nouvelles normes du BIT portent sur corruption dans notre pays, qui ne font que
sur le chômage et l'emploi en Algé- une baisse momentanée en 2006, a versité et réussissent mieux que les la notion de travail décent : un tra- collationner les échos internes, ne peuvent
rie. Un fait confirmé sur le terrain repris l'ascenseur pour dépasser le garçons. «La déconnexion entre vail bien rémunéré et pris en charge qu'entretenir les inquiétudes.
par les protestations sociales et les niveau de 2005, où il était estimé à l'université et le marché du travail par la Sécurité sociale», déclare-t-il, Certes, aucun pays n'est entièrement exempt
manifestations de jeunes deman- 17,5%, pour se retrouver à 18,1% est ainsi un fait établi. Autrement dit, en invitant l'ONS à intégrer dans ses de corruption. Mais lorsque la corruption de-
deurs d'emploi. Les jeunes, en parti- en 2009. Par contre, le chômage si on veut agir encore sur le taux de enquêtes les nouveaux critères de vient un sport national, pratiqué à tous les ni-
culier les femmes, représentent la masculin est en net recul : d’un taux chômage, les populations cibles sont l'OIT. Madjid Makedhi veaux de décision, elle freine la croissance
économique, entraîne la dégénérescence géné-
rale du tissu social, aggrave les disparités éco-
nomiques et, inexorablement, favorise la cri-
DIALOGUE MÉDITERRANÉEN DE L'OTAN minalité organisée. Pour preuve, à partir d'un
certain seuil politique, aucun cadre supérieur,

Une force navale de l'Alliance bientôt à Alger aucun ministre ne répond de ses défaillances,
voire de ses indélicatesses. Rendre des
comptes est une injure. Il y a un seuil social
U ne force maritime intégrée de l'OTAN, le
Standing NATO Mines Conter Mesures
Group 2 (SNMCMG2), effectuera, du 9 au 11 fé-
Le séjour, en Algérie, des équipages des navires
composant le Standing NATO Mines Conter Me-
sures Group 2, commandé par le capitaine Patri-
missions de diverses natures (participation à des
exercices d'intervention d'urgence, réponse à des
crises et conduite de missions opérationnelles
qu'on évite ou qu'on redoute de franchir. Une
zone feutrée où on ne parle pas le langage du
commun des mortels. Un espace où le verbe
vrier, une escale à Alger qui a pour but d'«ac- zio Rapalino (marine italienne), permettra, ajou- réelles). La tâche principale du SNMCMG2 est voler est tenu en horreur. On lui préfère le ter-
croître l'amitié et la compréhension entre l'OTAN te-t-on, aux unités de l'OTAN de «favoriser les néanmoins de «sécuriser les routes maritimes si- me se servir. Se servir ne choque pas l'oreille et
et l'Algérie», a indiqué hier l'ambassade du Portu- relations avec les autorités civiles et militaires al- tuées en haute mer et de protéger les navires de la n'est pas un délit. Un espace où l'on vénère la
gal à Alger. gériennes». L'ambassade du Portugal, qui assure menace que représentent les mines sous-ma- tchipa, ce terme voulu sympathique pour dési-
Cette escale, précise-t-on, s'inscrit dans le cadre cette année la coordination des activités de rines». Il incombe aussi à cette force de collecter gner la désastreuse corruption. Une gangrène
du programme de «visites portuaires» établi par l'OTAN en Algérie, ajoute que la visite en ques- des données importantes sur l'environnement et qu'on a fini, dans certains cas, par refiler aux
l'Organisation du traité de l'Atlantique nord pour tion «est une occasion unique pour informer les les fonds marins. «dignes héritiers», au point que cet abject rac-
l'année 2010. Un programme essentiellement autorités et la population sur les capacités du Les pays membres du Dialogue méditerranéen de
ket a pu se confectionner des textes protecteurs
destiné aux pays participant au Dialogue méditer- SNMCMG2 et des activités en cours». Celle-ci l'OTAN sont, rappelle-t-on, l'Algérie, l'Egypte,
sera ponctuée par des manœuvres qui seront me- dans l'impunité ambiante.
ranéen de l'OTAN. Israël, la Jordanie, le Maroc, la Mauritanie et la
nées avec des unités de la Tunisie. Ce dialogue a été lancé en 1994 avec Car, même si les instructions juridiques en
marine algérienne. pour objectif de contribuer à la sécurité et à la sta- cours supposent que quelque chose «a chan-
A mentionner que le bilité régionales, d'instaurer une meilleure com- gé», que la pêche ne semble plus se limiter aux
SNMCMG2 est actuelle- préhension mutuelle et de dissiper tout malenten- lampistes et que les requins y sont désormais
ment composé de navires du concernant l'OTAN. Ce Dialogue, rejoint par intégrés, les inquiétudes ne pourront s'estom-
chasse mines appartenant l'Algérie en 2000, a été renforcé au sommet de per qu'une fois que la justice ira jusqu'au bout,
à cinq pays (Allemagne, Prague de l'OTAN de 2002 pour se fixer un cadre qu'elle fournira la preuve éclatante qu'elle est
Grèce, Italie, Espagne et plus large et plus ambitieux en matière de stabilité réellement indépendante et qu'on bannira du
Publicité

Turquie). et de sécurité régionales. jargon officiel la piteuse formule «responsable


Les navires qui compo- La nouvelle feuille de route du Dialogue méditer- mais pas coupable».
sent cette force maritime ranéen prône une coopération pratique accrue, le Aujourd'hui, qu'il s'agisse de salve moralisatri-
s'entraînent et fonction- renforcement du dialogue politique existant, la ce pour lutter contre la corruption généralisée
nent ensemble comme mise en place d'une interopérabilité entre les ou d'un énième tir de sommation dans les tra-
une seule équipe qui est forces en présence, l'encouragement des proces- ditionnelles luttes d'influence, dans les cercles
en permanence à la dispo- sus de réformes des armées de la région et la co- restreints de ceux «d'en haut», il n'y a plus
sition de l'OTAN. Ils sont opération en matière de lutte contre le terrorisme. d'aveugles, de sourds ou de muets, mais des
chargés d'effectuer des Zine Cherfaoui complices. H. S. L.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 5

L’ACTUALITÉ

MOHAMED SAÏB MUSETTE. Sociologue, spécialiste du monde du travail

«En matière d'application des normes


internationales, l'ONS accuse du retard»
Propos recueillis par Les données de la planification sont des cal- climat social. Le travail décent porte sur la
Madjid Makedhi culs d'estimation de chômage qui obéissent à qualité du travail : sur le plan de la sécurité so-
un modèle purement économétrique (ils utili- ciale et la rémunération. L'ONS doit faire un
sent un modèle économique pour calculer le effort pour inclure ces nouveaux indicateurs
L'ONS vient d'annoncer le nouveau taux taux de chômage). Mais ce n'est pas un chiffre dans ses enquêtes. Parfois, on peut avoir un
de chômage en Algérie qui est de 10,2%. Ce d'enquête, car ce genre d'estimation ne donne travail qui paraît précaire, mais qui est haute-
chiffre reflète-t-il la réalité du terrain ? jamais les détails du chômage. Mais le recours ment payé.
Dans les chiffres produits par l'ONS, j'ob- à ce genre de calculs intervient pour satisfaire Le gouvernement ne cesse de fixer des ob-
serve deux éléments qui me semblent impor- une exigence politique du pays, quand il n'y jectifs à atteindre en matière de création
tants. Il y a effectivement une baisse de taux de pas d'enquête de l'ONS. Toutefois, ce chiffre d'emplois. Et pour atteindre ces objectifs,
chômage chez les jeunes et chez les adultes. Il n'est pas un produit d'une enquête de terrain. on offre aux jeunes des emplois d'extrême
y a donc deux catégories de personnes (16-29 Et la comparaison entre des chiffres d'enquête précarité. Quel commentaire faites-vous ?
ans et plus de 30 ans) et j'obtiens deux et ceux de la planification est une erreur. Mal- Le gouvernement et les ministres font de la
courbes. Chez les adultes, le taux de chômage heureusement, c'est ce qui a été fait. On entend politique. Ce qu'annonce le gouvernement est
était de 6,9% en 2005. les gens dire que le taux de chômage en 1999 bien. Maintenant c'est à nous autres de juger.
Il est descendu à moins de 5%. Dans la théo- était de 30%. Or, à cette époque, ce chiffre Quand le gouvernement dit vouloir créer trois
rie universelle, ce taux est naturel. Mais quand était un chiffre de la planification, car en 1999 millions d'emplois, et c'est son droit de dire
il descend à moins de 5%, il devient probléma- l'ONS n'avait pas d'enquête d'emploi. Mais le cela, il cherche un argument politique. Il veut
tique, parce que, dans ce cas, le pays aura be- gouvernement prend souvent le chiffre qu'il donner de l'espoir aux gens.
soin d'une main-d'œuvre qualifiée et sera obli- adopte en Conseil des ministres. Nous, en tant Il ne peut pas faire autre chose. Mais c'est
gé de faire appel à la main-d'œuvre étrangère que scientifiques, essayons d'observer cela de aux institutions de veiller sur la manière de
pour combler le déficit existant. Donc là, nous deux manières. réaliser cela en se dotant des instruments
sommes dans une situation critique, car le taux Sur le plan tactique pour voir si l'ONS a évo- d'évaluation. Maintenant de quelle manière les
PHOTO : D. R.

a trop baissé pour les adultes. Tandis que pour lué. Et là, c’est dommage, on ne peut pas dire institutions vont réaliser cet objectif ? Si les
les jeunes, c'est vrai que le chômage a conti- qu’il a évolué. Selon les connaissances et les institutions font, elles aussi, le jeu politique,
nué de baisser, car il était de 27,4% en 2005 et normes internationales, l'ONS accuse du re- cela est grave.
il est descendu à 18,8% en 2009. E tard. Même si cette année, ils ont innové en in- Concernant les dispositifs mis en place, il
Mohamed Saïb Musette
n dépit de cette baisse, il y a toujours une troduisant le CIM (indicateur-clé du marché faut savoir qu'il y a des techniques permettant
tension qui est normale, car il y a beaucoup de Le gouvernement affirme justement que du travail qui sont 18 indicateurs). C'est un in- leur évaluation. La technique appropriée est
primo demandeurs d'emploi. C'est une situa- les dispositifs de l'emploi mis en place sont dicateur qui a été retenu par l’OIT en 1998. de dire combien de personnes sont rentrées
tion que l'on retrouve partout dans le monde. destinés aux jeunes... Cependant, l'effort de l'ONS est limité. Le dans les dispositifs et combien de gens en sont
En revanche, j'observe que l'écart entre les Théoriquement, il est vrai, ces dispositifs deuxième retard c'est celui sur la fréquence de sortis.
jeunes et les adultes est resté le même. Il n'a sont braqués sur les jeunes. Alors pourquoi ça l'enquête dû à des problèmes objectifs. Les Et qu’est-ce que cela a donné comme résul-
pas changé d'un iota. bloque et pourquoi ça ne donne pas encore des responsables de l'ONS sont au courant. Ils sa- tat. Prenons l'exemple de l'ANEM qui, sur le
Il est resté quatre fois supérieur durant les résultats visibles, d'après les résultats produits vent qu'ils ne font que prendre des photos sur plan politique, annonce qu'il y a 800 000 per-
quatre dernières années. Cela explique que par l'ONS ? Cela veut dire qu'il y a un conflit le chômage. sonnes qui sont passées par l'agence. C'est
tout ce qu'on a fait a agi beaucoup plus sur le sectoriel. Il y a deux lectures du marché du tra- Là aussi, il y a une erreur technique, car la faux ! Ce sont plutôt 800 000 inscriptions.
chômage des adultes et moins sur le chômage vail : celle de l'ONS et celle du ministère du photo n'est pas prise sur un même échantillon. C'est l'un des litiges entre les chiffres de l'ONS
des jeunes, dans la mesure où le ratio est resté et ceux de l'ANEM. Les politiques parlent de


identique. 800 000 personnes, alors que l'ONS affirme
Après la distinction, selon l'âge, il faut éga- L’ONS, pour se rapprocher des normes qu'il n'y a que 5% de jeunes qui passent par
lement faire la comparaison selon le sexe. Les l'ANEM. Parce que si l'ONS donne 1 200 000
statistiques de l'ONS confirment que l'écart internationales, devrait appliquer les critères de chômeurs et qu'il y a 800 000 qui passent par
entre les deux sexes se creuse. D'abord, pour l’OIT (2007), en particulier celui portant sur le l'ANEM, cela donne un taux de 60%. Or, il y a
les femmes il y a eu une légère baisse en 2006 seulement 800 000 inscriptions et parfois une
et puis le taux de chômage recommence à travail décent. Cette structure devra faire un effort personne peut faire plusieurs inscriptions par
grimper. pour inclure ces nouveaux indicateurs dans ses an. M. M.


En outre, les hommes ont plus de facilités à
accéder au marché du travail que les femmes. enquêtes.
Parallèlement, on note, toujours selon les
chiffres de l'ONS, que le chômage des jeunes
filles diplômées est important. A l'école, il y a Travail. Le ministère du Travail considère qu'il
plus de filles que de garçons et à l'université est en train de faire un bon travail, mais les sta- De plus, c'est une estimation d'une semaine.
c'est la même chose. Les filles réussissent aus- tistiques de l'ONS ne reflètent pas cette action Le taux affiché aujourd'hui par l'Algérie cor-
si mieux que les garçons. Mais sur le marché de l'Etat. Si on traduit cela directement, on respond à celui affiché par les USA en octobre
du travail, c'est l'inverse qui se constate. Cela pourra dire que les actions de l'Etat n'appor- 2009. Mais les USA donnent un taux moyen 5ème forum national du
signifie qu'il y a un décalage, ce qui cause un tent rien, comme on peut dire aussi que l'ONS annuel de 6,8%. En Algérie, on ne peut pas
gros problème avec des conséquences sociales ne fait pas bien son travail. Personne n'est considérer le chiffre de l'ONS comme un taux praticien d’entreprise
énormes. dupe ! annuel. On aurait aimé qu'il y ait des prises de
Parce qu'il y des coûts en investissements : Tout le monde sait qu'il y a un problème. photos mensuelles ou trimestrielles, comme Hôtel El Riadh,
Publicité

on a des personnes très qualifiées et plus com- C'est pour cela que le gouvernement a autorisé font les Marocains et Tunisiens.
pétentes qui restent à la maison. Pour moi, à ce le ministère du Travail à faire sa propre enquê- Dans le calcul du taux de chômage en Al-
niveau, il y a un gaspillage des ressources hu-
maines ; on forme des personnes qui réussis-
te en 2007. Le ministère du Travail avait effec-
tivement fait son enquête et ses résultats ne
gérie, on considère comme travailleurs
même les vendeurs de cigarettes. Ne faut-il
Sidi Fredj
sent mieux à l'école, mais sur le marché du tra- sont pas encore sortis. pas revoir cette stratégie ? 18 février 2010
vail, elles ne trouvent pas de place. Tandis que En 2008, le Commissariat général à la Là aussi, l'ONS, pour se rapprocher des
les hommes, qui réussissent moins à l'école, planification et à la prospective a donné un normes internationales, devra appliquer les
trouvent facilement du boulot. Ce qui traduit chiffre de chômage de 11,8% et l'ONS a critères de l'OIT (2007), en particulier celui Infos :
tout ça en termes politiques. Ceux qui sont communiqué un chiffre supérieur. Mais le portant sur le travail décent. L'ONS est au cou- La revue médicopharmaceutique
dans le besoin ce sont les jeunes filles et les gouvernement a pris en compte le premier. rant de toute la situation réelle du monde du Tél-Fax : 021. 71.50.66
jeunes en général. De ce fait, toute la politique Ne croyez-vous pas que le gouvernement travail. L'OIT a mis en place des indicateurs Mob. : 0661. 56. 34. 77
de l'emploi en Algérie doit être axée sur l'em- tente toujours de jouer sur les chiffres du tels que le sous-emploi, la sous-rémunération, Email : rmpmed@hotmail.com
ploi des jeunes. chômage ? la sous-utilisation et également l'indicateur du
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 7

ÉCONOMIE

CRÉDIT DOCUMENTAIRE (CREDOC) LOGISTIQUE DE TRANSPORT


«BOUT EN BOUT»
Un «corridor spécifique» Quatre ports
programmés pour 2010
au profit des entreprises L
es ports d'Alger, de Béjaïa, de Skikda et de Ghazaouet à Tlem-
cen seront dotés durant l'année en cours de pôles logistiques de
transport dits «bout en bout». Il s'agit d'un mode de transport
●A travers cette mesure, le gouvernement voulait donner un coup de frein à la facture combiné qui assure l'acheminement des marchandises du fournis-
des importations qui a atteint 40 milliards de dollars en 2008. seur au destinataire en utilisant essentiellement les modes de trans-
port maritime, ferroviaire et routier. C'est ce qu'a indiqué hier l'APS,

L
'usage du crédit docu- conseil Méditerranée (FCM). formation «appropriée». Ras- moyen de paiement des opéra- reprenant une source de la Société de gestion des participations des
mentaire (crédoc) sera M. Benkhalfa a souligné que surant encore, le premier res- tions de commerce extérieur a ports (la SGP-Sogeports).
soumis à une «organisa- «ce corridor devra aider les ponsable de l'ABEF a fait sa- soulevé une tempête de colère Les travaux d'extension du terminal à conteneurs d'Oran s’effectue-
tion appropriée» afin de per- entreprises déjà fragilisées» à voir que sur un millier de parmi les opérateurs écono- ront durant cette année et il sera ensuite proposé pour un projet de
mettre aux entreprises natio- s'approvisionner en matières crédoc qui ont transité par les miques. A travers cette mesure, partenariat. Opération, précise la même source qui ne sera ni une
nales productrices de valeur premières de manière moins banques depuis août 2009, bon le gouvernement voulait don- cession ni une privatisation de ces infrastructures. Mais d'une
ajoutée de s'y habituer, a révélé contraignante. Dans ce sens, nombre de dossiers «ont été ner un coup de frein à la facture concession sous forme de partenariat qui sera effectuée conformé-
Abderahmane Benkhalfa, dé- les banques nationales ainsi traités avec doigté et flexibili- des importations qui a atteint ment aux dispositions relatives aux investissements directs étran-
légué général de l'Association que les filiales des banques té» en faveur de certaines en- 40 milliards de dollars en 2008. gers. Volet trafic maritime, la même voie que durant l'année 2009, il
des banques et établissements étrangères sont en train de faire treprises productrices de ri- Mais il se trouve que la courbe est enregistré un volume de 123,1 millions de tonnes dans les dix
financiers (ABEF). «Nous un travail à même de «dimi- chesses. des importations s’est mainte- ports nationaux. Une baisse de 3,92% par rapport à 2008 où le volu-
avons mis en place un corridor nuer les coûts et les commis- Par ailleurs, François-Xavier nue au même niveau qu’en me a atteint les 128,1 millions de tonnes. Le volume des marchan-
spécifique destiné à simplifier sions rattachées au crédit do- de Fornel, président de l'asso- 2008, flirtant toujours avec la dises non conteneurisées est évalué à 15,7 millions de tonnes pour
l’usage du crédoc par les en- cumentaire», a ajouté ciation française FCM, a indi- barre des 40 milliards de dol- l'an dernier. Comme depuis octobre 2009 avec l'application de la
treprises nationales produc- M. Benkhalfa. En outre, les dé- qué que le crédoc favorise lar- lars en dépit des mesures com- mesure des pouvoirs publics ayant trait à la réorientation des mar-
trices de richesses. Celles qui lais de mobilisation du crédoc gement le fournisseur au prises dans la loi de finances chandises non conteneurisées du port d'Alger vers les ports de
font de la revente en l'état ne seront ramenés à la baisse, de détriment du producteur. «Le complémentaire 2009, desti- Djendjen et de Mostaganem, 41 808 véhicules ont transité par ces
sont pas concernées. Ce corri- même qu'une liste des corres- crédoc est un frein aux impor- nées, dit-on, à «lutter contre les deux infrastructures maritimes. Il est noté par ailleurs que la cin-
dor n'est pas un cadre juri- pondants à l'étranger sera éta- tations. C'est une forme de li- importations inutiles». Le gou- quième édition de la rencontre sur l'investissement dans les activités
dique. C'est plutôt une organi- blie. «Ce corridor spécifique mitation qui favorise beaucoup vernement a tenté de justifier des ports de pêche et de commerce halieutique «Minappech» se
sation appropriée de travail», est déjà mis en place et s'élar- plus le fournisseur. Le volume cette tendance ascendante par tiendra durant le premier semestre de cette année aux Pins maritimes
a-t-il expliqué hier, en marge git selon le style maison de des échanges a baissé» entre la hausse de la facture consa- à Alger sous le patronage du groupe d'intérêt commun des entre-
des travaux d'un séminaire sur chaque banque», a-t-il men- l'Algérie et la France, com- crée à l’équipement, très néces- prises de gestion des ports de pêche (Gic-EGPP). Amnay I.
le thème «Installation de la tionné. Selon lui, les chargés mente-t-il. Notons que l'appli- saire, d’après l’Exécutif, au
PME française en Algérie» or- du crédoc au niveau des PME cation du crédit documentaire, parachèvement des projets
ganisé à Alger par Finances et bénéficieront en outre d’une depuis août 2009, comme seul d’infrastructures. H. L.
DETTE DE L’ÉMIRAT
DE DUBAI
NOUVEAU PLAN COMPTABLE ET FINANCIER
Le gouvernement a
M. Hamdi plaide avancé 6,2 milliards de
pour une «période de tolérance» dollars à Dubai World
●Prévue initialement pour le 1er janvier 2009, l'entrée en vigueur du nouveau système
comptable national a été reportée au 1er janvier 2010. Ldese6,2douze
gouvernement de Dubaï a indiqué dimanche avoir avancé
milliards de dollars au holding public Dubai World au cours
derniers mois et a affirmé être prêt à lui apporter plus si né-
cessaire. Le Fonds de soutien financier de Dubaï (DFSF), mis en pla-
L vier
er
a mise en application, depuis le 1 jan- séminaire sur le thème «Installation de la de le différer. Je crois qu'il faudra laisser
dernier, du nouveau plan finan- PME française en Algérie», organisé à du temps aux gens afin de se familiariser ce en février 2009 pour venir en aide aux firmes en difficulté, «a
cier et comptable est intervenue sous de l’hôtel Hilton par Finances et Conseil avec ce nouveau système», réclame-t-il, avancé plus de 6,2 milliards de dollars à Dubai World en douze
mauvais auspices. C'est du moins la Méditerranée (FCM). Entre autres en déplorant toutefois qu'«il n'existe pas mois», a déclaré à l'AFP une porte-parole du gouvernement de l'émi-
conviction exprimée par Hamdi Moha- écueils, M. Hamdi cite les insuffisances de textes dans ce sens». M. Haïder, secré- rat de Dubaï. «Le DFSF est prêt à donner plus à la compagnie,
med Lamine, président de l'Ordre des ex- liées à la maîtrise du système et l'organi- taire général d’El Baraka Bank, s'est in- conformément à son annonce» faite en décembre, quand il avait four-
perts-comptables et commissaires aux sation des structures de la profession de terrogé, pour sa part, sur «l'opportunité ni 4,1 milliards de dollars à Nakheel, filiale immobilière de Dubai
comptes et des comptables agréés. «La comptabilité. En outre, les besoins de for- d'assujettir les entreprises algériennes à World, pour régler une dette arrivée à maturité à cette époque, a-t-elle
mise en œuvre du nouveau plan comp- mation des professionnels du secteur sont ce système», non sans plaider la mise en ajouté. Dubaï avait alors pu honorer cet engagement grâce à un ap-
table pose des problèmes qu'il faudrait loin d'être pris en charge, a laissé entendre place d'une approche «réaliste propre au port de dernière minute de son voisin, Abu Dhabi. L'aide totale d'Abu
maintenant régler», a-t-il affirmé hier M. Hamdi. Pour preuve, environ 1000 contexte algérien». Dhabi à Dubaï atteint les 10 milliards de dollars, en plus de 10 mil-
lors de son intervention aux travaux d'un professionnels ont été formés sur un total Prévue initialement pour le 1 er janvier liards de dollars de bons du Trésor souscrits par la Banque centrale de
de quelque 7000 personnes. «Un ni- 2009, l'entrée en vigueur du nouveau sys- la fédération des Emirats arabes unis. En dépit du fait que Dubai
veau relativement faible», commen- tème comptable national a été reportée au World soit un holding public, la porte-parole du gouvernement a pré-
te-t-il. Dans ce contexte, la générali- 1er janvier 2010. A cette date, les services cisé que les fonds lui avaient été avancés sur des bases commerciales.
sation de l'application du nouveau du ministère des Finances ont invoqué la «Cet argent a été mis à la disposition du DFSF sur des bases com-
système comptable et financier ne non-préparation des opérateurs écono- merciales raisonnables et il l'a avancé sur les mêmes bases», a-t-elle
manquera pas de poser de sérieux miques. Il est à signaler que la réforme du dit. Dubai World négocie depuis décembre un rééchelonnement de
problèmes à de nombreuses entre- plan comptable vise, selon ses concep- 22 milliards de dollars de dette. Aucun accord n'a encore été annoncé
prises, d'autant plus, qu’«elles ne teurs, l'intégration des normes internatio- avec les banques. «Le DFSF et la compagnie agissent conformément
Publicité

peuvent pas financer les coûts d'une nales dans le système comptable et finan- aux règles internationales pour un processus équitable pour tous les
telle opération», résume l'interve- cier, à même d'optimiser la gestion des créditeurs», a dit la porte-parole. Ces deux parties sont engagées à ar-
nant. Le président de l'Ordre des entreprises algériennes et la qualité de river à «une restructuration consensuelle et acceptable» de la dette,
comptables et des commissaires aux l'information économique. Elle devrait a-t-elle encore souligné. Dubaï a fait trembler les marchés financiers,
comptes a exprimé son souhait aussi conduire à faciliter la vérification en novembre 2009, en demandant un moratoire sur une partie de sa
«d'aller vers une période de toléran- des comptes et à assurer, au profit des in- dette, celle de son holding phare, Dubai World. La dette totale de Du-
ce» pour permettre aux entreprises vestisseurs, la disponibilité d'informa- baï est estimée entre 80 et 100 milliards de dollars, mais certains ex-
nationales et autres organismes une tions financières à la fois lisibles et trans- perts disent qu'elle pourrait atteindre 170 milliards de dollars. AFP
préparation idoine. «Il ne s'agit pas parentes. H. L.

1- LE MANAGEMENT DU SYSTEME FORMATION : 21-22-23 février 2010


2- DIAGNOSTIC FINANCIER DE L’ENTREPRISE : Comment situer la performance à travers l’analyse financière : 24-25 février 2010
3- LA GESTION DE CARRIÈRES ET LA STRATEGIE DE LA FORMATION : 24-25 février 2010
Publicité

HOTEL MERCURE
4- LE REGLEMENT DES LITIGES DANS LES MARCHES PUBLICS : Les litiges d’attribution - Les litiges d’exécution : 28 février - 1er, 2 mars 2010
5- COMMENT COMPOSER, ANIMER ET EVALUER UNE FORCE DE VENTE ? : 28 février + 1er, 2 mars 2010
6- LE CREDIT DOCUMENTAIRE (CREDOC) : Les modes de paiement à l’international : 2, 3 mars 2010
PROSPECO-CONSEIL
Fax : 021 42.65.80 - Tél. : 021 72.74.89 - Std : 021 74.82.52 poste 444
Site : www.prospeco.com - e-mail : prospeco@gmail.com
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 9

FRANCE-ACTUALITÉS

DES CAMPS D'INTERNEMENT POUR LES SOLDATS CANDIDATE


COLONIAUX VOILÉE AUX
RÉGIONALES
Les «visages oubliés Réactions
de la France occupée» en chaîne
●Une candidate voilée à des
Lyon d'Indochine vinrent y prêter main près d'un dixième des cinq mil- gnirent les maquis de la Résistan-
De notre correspondant forte. Au lendemain de l'Armistice lions de soldats français venait des ce française. L'universitaire ne se élections françaises, dans un
signée par le Maréchal Pétain, si colonies dont 340 000 Nord-Afri- contente pas de dire les éléments pays où la laïcité est vantée au-

A
chacune des guerres entre- beaucoup de coloniaux purent cains, majoritairement Algériens. de cette situation oubliée, mais delà des frontières hexagonales,
prises par la France depuis partir, un certain nombre fut fait De cette armée déconfite, les Al- sous-tend dans le détail les relents
la guerre de Prusse en 1870, prisonnier et, contrairement aux lemands, tout à l'idéologie de la racistes de la politique vichyste. forcément cela devait faire cou-
les soldats coloniaux, dont des Al- soldats français de souche évacués race blanche supérieure, refusè- A la Libération, enfin, elle traite, ler beaucoup d'encre.
gériens, servirent de chair à vers l'Allemagne, les «Arabes, rent que «leurs» prisonniers «indi- d'un autre thème relégué à l'ou-

L
canon. Ce fut le cas entre 1914 et Noirs et Jaunes» furent assignés gènes» ne viennent contaminer blie, le soulèvement de Thiaroye, e Nouveau parti anticapitaliste n'est pas
1918, lorsque des milliers d'Algé- dans plusieurs camps d'interne- l'Allemagne aryenne. C'est ainsi près de Dakar, où des prisonniers un novice en matière de confusion des
riens périrent sur les champs de ment sur le sol français. C'est cette que les autorités pétainistes créè- de retour au pays furent massacrés idéaux. Déjà en 2004, alors qu'il se nom-
bataille. histoire que raconte, avec des té- rent dans des conditions souvent par l'armée française pour avoir mait encore Ligue communiste révolutionnai-
Et en 1939, lors de la brève guer- moignages émouvants et des do- infrahumaines des «fronts talags» simplement réclamé leurs droits re, le parti trotskiste, avec d'autres mouvances
re entre l'Allemagne nazie et la cuments pertinents, Armelle dans tout le pays occupé. d'anciens prisonniers de guerre. gauchistes, se battait contre la loi qui devait in-
France, finalement défaite en Mabon, dans Prisonniers de guer- En novembre 1940, on comptait Voici un livre dont on espère qu’il terdire le voile islamique à l'école. Son argu-
quelques mois, les enrôlés re indigènes, paru en janvier aux 57 camps pour 80 000 «indi- sera disponible en Algérie rapide- mentaire, depuis, n'a pas changé. En officiali-
d'Afrique du Nord, du Sénégal ou éditions La Découverte. En 1939, gènes». Certains, s'évadant, rejoi- ment. W. M. sant Ilham Moussaïd sur la liste du Vaucluse
en vue des élections en région Provence Alpes
Côte d'Azur, le NPA ne voit dans la jeune
ARMELLE MABON. Enseignante, chercheure à l’université femme voilée qu'une «militante féministe, an-
ticapitaliste, internationaliste, qui estime de-
de Bretagne sud voir porter le voile en raison de ses convic-
tions religieuses. (...) La foi est une question

«Il faut que cette histoire soit connue privée qui ne saurait faire obstacle à la parti-
cipation à notre combat dès lors que les fon-
damentaux laïcs, féministes et anticapitalistes

du plus grand nombre»


de notre parti sont sincèrement partagés».
Au risque de donner le tournis à l'ensemble de
la classe politique française qui a réagi dure-
ment et d'une voix presque unitaire, gauche et
bonne conscience de l'Etat français d'après-guer- après les derniers combats de 1944, d'autres pri- droite confondues, en condamnant cette initia-
Les «indigènes», parmi lesquels re, il fallait oublier ces hommes et surtout le sort sonniers seront libérés en mai 1945, mais ils tive, le NPA persiste et signe : la laïcité peut se
des milliers d'Algériens, furent qu'on leur avait réservé. Ils avaient côtoyé des n'étaient pas internés en France. fondre dans la représentation traditionnelle du
prisonniers en France entre 1940 Français, avaient développé durant leur captivité Comment êtes-vous ressortie d'un tel travail hidjab. C'est ce qu'a réaffirmé la jeune mili-
une certaine conscience politique et humaine qui à la fois épuisant et d’un fond triste ? tante qui a résumé la question, insistant qu'on
et 1944. Ils sont les «visages ou- faisait peur à la France coloniale. En J'aime bien votre question. Je dois peut être «féministe, laïque et voilée». En Al-
bliés de la France occupée», in- règle générale, la m'interdire de regarder derrière gérie, et ailleurs, les militantes féministes ap-
dique le sous-titre du livre Pri- captivité est un moi et comptabiliser le nombre précieront ce glissement sémantique subtil :
sujet qui est vo- d'heures pour les recherches et «Je suis militante avant d'être voilée». Le quo-
sonniers de guerre indigènes qui lontairement lais- l'écriture. tidien Vaucluse Matin rapporte ses propos pro-
vient de paraître à La Découver- sé dans l'ombre J'ai souvent douté de mes capa- noncés à Marseille lors d'une conférence de
te. Une histoire que l'universitai- parce qu'elle re- cités à restituer en connaissances presse impromptue sur le Vieux Port : «Je
présente la défaite. historiques, voire scientifiques, peux comprendre qu'on ne comprenne pas
re, Armelle Mabon, exhume On ne voudrait cette succession d'histoires ano- mon choix de porter le voile et je le respecte.
après des années de recherches. pas faire le tri nymes, celles des prisonniers Mais je ne suis pas opprimée.» «Oui, le voile
entre les origines comme celles des courageux est compatible avec les lois de la République.»
Propos recueillis par de ces prisonniers Français qui les ont aidés et «Je défends la laïcité, le féminisme et l'antica-
Walid Mebarek coloniaux, mais soutenus. pitalisme.»
pour l'Algérie, Désormais, j'ai le sentiment Agée de 21 ans, étudiante en BTS d'assistante
En quelques mots simples, comment résu- quels sont les d'un devoir accompli, donc je de gestion, Ilham Moussaïd a rejoint le NPA
mer l'idée générale de votre ouvrage ? Com- chiffres qu'on peut me sens apaisée, mais je suis via un collectif contre l'occupation de Ghaza.
ment expliquer que plus de 60 ans après, et la avancer ? impatiente car, il faut que Dans sa profession de foi obligatoire pour la
litanie du «plus jamais ça», souvent entendue Une chose est certai- cette histoire soit connue du candidature, elle dit aussi être «en lutte contre
pour d'autres causes, le thème de ces prison- ne, les Algériens ont plus grand nombre, sinon les discriminations, le racisme dans les quar-
niers indigènes en France soit méconnu, pour représenté le plus gros quel intérêt ? Je suis restée tiers populaires, contre l'apartheid et l'injusti-
ne pas dire inconnu ? contingent de ces pri- confinée durant plus d'une ce en Palestine».
J'ai voulu simplement raconter l'histoire de ces sonniers. C'est à partir décennie pour mettre en lu- Le numéro un du parti, Olivier Besancenot, ré-
prisonniers de guerre lorsque j'ai appris, à ma de 1942 que nous pou- mière la dignité de ces sume en estimant que la jeune fille représente
grande surprise, que pratiquement tous les pri- vons donner des chiffres hommes, la solidarité des «l'image de notre intégration dans les quar-
sonniers de guerre «de couleur» étaient internés fiables par origine sa- Français et la responsabilité tiers». Ce que refusent de cautionner des
en France et non en Allemagne comme mon chant que plus de 10 000 de la France. Maintenant, je membres minoritaires du NPA : «Les systèmes
grand-père. De plus, le fait qu'aucune recherche Nord-Africains ont été dois parler, expliquer et insister sur l'importance religieux demeurent de terribles instruments
n'ait été menée sur ce thème a aiguisé ma curio- libérés par les Allemands en novembre 1941. En de ces recherches historiques qui nécessitent d'oppression sur les femmes, la jeunesse, les
sité puis ma détermination. Il faut préciser que je mars 1942, sur 43 944 prisonniers, 13 754 sont beaucoup de temps. homosexuel/les, les dominés en général. En
suis une historienne atypique, car je suis un pur algériens ; en 1943, sur 38 175, 12 905 sont al- Sur quoi travaillez-vous à présent ? porter les signes au nom de notre parti, c'est
produit de la formation continue. J'ai soutenu gériens et à la Libération, il restait encore 17 000 Je ne peux pas quitter leur histoire, alors j'ai créer une ambiguïté qui nous semble inoppor-
une thèse en histoire militaire et études de dé- Nord-Africains sans que je puisse vous donner le envie d'en faire un film de fiction avec un réali- tune.» Pour la petite histoire, le numéro 2 sur
fense tout en travaillant comme assistante socia- nombre d'Algériens. Je ne parle ici que des pri- sateur talentueux et un producteur généreux. la liste PCA du NPA est une jeune maghrébi-
le. L'oubli s'explique. Pour le maintien d'une sonniers suite aux combats de juin 1940, car W. M. ne, Fadila El Miri, sans voile. Walid Mebarek
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 9

KABYLIE INFO
REDJAOUNA (TIZI OUZOU) LOGEMENTS SQUATTÉS
À FRÉHA
Insalubrité près LUEUR D’ESPOIR
POUR LES
de l’hôpital PRÉ-BÉNÉFICIAIRES
Lmoisesespèrent
pré-bénéficiaires des logements squattés à Fréha
que leur situation sera réglée avant la fin du
●Des monticules d’ordures se sont amoncelées depuis plus d’une semaine près de en cours. Des engagements dans ce sens leur ont été
l’hôpital Belloua ●«J’avais attiré l’attention de l’APC de manière anticipée», se défend le faits par les autorités et l’administration locales. C’est ce
qu’a soutenu l’un d’eux que nous avons contacté cette
directeur de l’établissement. semaine. «Le chef de daïra nous a signifié qu’il sera procé-
dé à l’expulsion des squatteurs ce mois de février», a décla-

L
e problème d’hygiène se pose avec
acuité, ces derniers jours, à l’hôpital ré ce dernier. Celui-ci croit savoir qu’un ultimatum a été
Belloua de Redjaouna, sur les hau- donné pour ces squatteurs de quitter les lieux, en exécution
teurs de la ville de Tizi Ouzou. à la décision de justice. Selon notre interlocuteur, qui dit
Dans l’enceinte de l’établissement, des suivre de près l’évolution de la situation, les chefs de
déchets issus de l’hôpital s’accumulent familles qui occupent les logements ont été reçus, dernière-
depuis plus d’une semaine au point de ment, par les services concernés qui leur ont ordonné de
provoquer une situation qui cause «décamper» dans les plus brefs délais. «L’administration
d’énormes désagréments aux malades. attend la fin de la période de froid avant d’agir. Ça devrait
L’odeur qui s’en dégage rend les environs se faire dans les prochaines semaines», estime le délégué
insupportables. «Il y a effectivement un des pré-bénéficiaires. «Sincèrement, je sens cette fois que
problème d’enlèvement des déchets ména- l’administration veut en finir avec cette affaire», dira-t-il
gers, et non hospitaliers. Dans le passé, encore. C’est l’espoir de tous ses pairs qui attendent le bout
on le faisait par un camion du CHU vers du tunnel depuis une dizaine d’années. «L’affaire» est restée

PHOTO: EL WATAN
la décharge d’Oued Falli. Mais, aujour- suspendue depuis 2001. Profitant des fâcheux événements
d’hui, avec l’ouverture du centre d’en- qu’a connu la Kabylie, des personnes se sont accaparées de
fouissement technique, les choses ont ces logements qui devaient être distribués à leurs bénéfi-
changé car, il y a un horaire limité et un ciaires légaux dont la liste a été rendue publique une année
contrôle strict. Donc, l’établissement ne auparavant. Ces logements sociaux au nombre de 100 réali-
peut pas évacuer ces déchets», nous a dit Un spectacle désolant devant un établissement hospitalier sés par l’OPGI restent ainsi occupés illicitement.
M. Radji, directeur de l’hôpital Belloua Après plusieurs années d’attente, les citoyens dont les noms
qui ajoute : «Pour les déchets d’activités respect de la voie hiérarchique et de C’est insupportable», lance un parent figuraient sur la liste des pré-bénéficiaires finissent par
de soins à risques, on les prend en charge. manière anticipée», a-t-il expliqué. La d’un malade. Il faut, par ailleurs, souligner comprendre qu’il fallait «forcer le destin» afin de faire
Il y a au niveau de l’établissement un inci- situation est peu reluisante dans la mesure que l’hôpital Belloua est doté de 11 ser- valoir leurs droits usurpés illégalement. C’est ainsi qu’ils
nérateur de grande capacité qui prend où des sachets noirs s’entassent dans le vices spécialisés et d’un plateau tech- ont décidé de se constituer en collectif et d’entreprendre des
même en charge ceux du CHU. Nous fai- parc roulant de l’hôpital, dégageant des nique. Il couvre pratiquement quatre actions de rue. En février 2009, ces derniers ont procédé à
sons toujours le tri.» odeurs nauséabondes. Ainsi, devant l’ab- wilayas, à savoir Tizi Ouzou, Béjaïa, la fermeture du siège de l’APC. Quelques mois plus tard,
Le même responsable soutient que l’éta- sence des éléments des services de la voi- Bouira et Boumerdès. c’est le siège de la daïra d’Azazga dont dépend administra-
blissement ne peut pas se substituer aux rie et après près d’une semaine d’attente, L’établissement fonctionne avec un équi- tivement la commune de Fréha, d’être bloqué par les mêmes
services en charge de l’enlèvement des l’enlèvement des ordures commençait à se pement moderne dans les spécialités protestataires. Ne voyant rien venir, ces villageois ont déci-
déchets ménagers, à savoir la voirie de la faire, avant-hier, par un camion de l’hôpi- pneumologie, neurologie, oncologie et la dé de durcir le ton en occupant la mairie pendant trois jours
mairie de Tizi Ouzou. «J’ai alerté tous les tal mais loin de répondre aux besoins de rééducation fonctionnelle, entre autres. de suite. C’était le mois de novembre passé. Le moins que
responsables concernés sur les risques qui l’établissement. «Les lieux sont devenus Toutefois, aujourd’hui, le problème de la l’on puisse dire, c’est que cette série de manifestations n’a
peuvent en découler si la situation reste en une décharge publique. Les malades en décharge sauvage qui se forme, par la pas été vaine, puisque ces pré-bénéficiaires entrevoient
l’état car, il s’agit de la protection de la souffrent. Vous voyez, il y a une odeur force des choses, devant l’enceinte de la désormais le bout du tunnel. Cela, en attendant la concréti-
santé publique. Aujourd’hui, la faille est puante qui a envahi même les blocs. structure, constitue le point noir de cet éta- sation des promesses de l’administration. S. B.
du côté du service de la voirie de l’APC. Sincèrement, je ne vois pas comment un blissement qui fait, ces dernières années,
J’ai attiré l’attention de l’APC dans le malade peut rester ici plus de dix minutes. sa mue. Hafid Azzouzi
PROJET DE CRÉATION
AÏN EL HAMMAM D’UN CET
Ltionsad’enfouissement
commune de Fréha a bénéficié du projet d’un centre

Travaux de confortement au chef-lieu technique (CET). Selon les projec-


de la direction de l’environnement de la wilaya de Tizi
Ouzou, celui-ci sera réalisé durant les quatre prochaines
L eledanger, planant sur la rue Bounouar et les immeubles qu’el-
longe sur une centaine de mètres, semble, momentanément
écarté. Des travaux de confortement, avec mur de soutènement,
sable de chantier rencontré sur les lieux. Ce qui explique le choix
d’un mur en préfabriqué qui a l’avantage d’être «léger et facile à
poser», nous dit-on. Contrairement aux chantiers à durée indéter-
années, au même titre que deux autres CET qui seront créés
à Boudjima et dans la commune de Souk El Tenine. C’est
un soulagement pour les citoyens et les autorités locales de
sont en cours d’achèvement. En effet, suite à l’effondrement de minée, auxquels les habitants sont habitués, celui-ci a mis moins Fréha. La réalisation d’un CET dans la municipalité per-
l’ancien mur d’appui, vestige de l’ancien immeuble Timsiline, d’un mois à voir le jour. Il ne reste plus que le remplissage en sable mettra de régler une bonne fois pour toutes le problème de
démoli il y a peu, la menace d’écroulement de la chaussée et du «tout-venant». manque de décharge publique dans la localité. Un problè-
bâtiment y attenant, devenait inévitable. En contrebas, du côté de la rue colonel Amirouche, une plate- me qui leur mène la vie dure depuis plusieurs années. Mais
Les fissures dans le bitume sont, par ailleurs, des indices qui ne forme a été dégagée . Elle pourrait être exploitée comme placette, toujours est-il qu’il faudra d’abord trouver une assiette fon-
trompent pas, quant au mouvement subi par le sol. Si par un heu- en y installant des bancs, si rares à Michelet. cière pour implanter cette infrastructure. Ce que n’est pas
reux hasard, personne ne se trouvait aux alentours, au moment de Par ailleurs, la rue, large à cet endroit, peut permettre le station- si évident. Non seulement Fréha fait partie des communes
la chute des pierres, en revanche, des dégâts matériels importants nement de véhicules. Cependant, au lieu de servir à une quel- pauvres dans le domaine foncier, mais il faudra peut-être
ont été causés par des blocs, à deux véhicules en stationnement. conque utilité publique cette esplanade peut avoir une autre desti- aussi compter avec les oppositions des villageois qui ont
Pour parer au plus pressé, la wilaya de Tizi Ouzou, a réagi, en nation comme à chaque fois qu’une «poche d’aération» se déga- plutôt tendance à ne pas hésiter à imposer leur veto quand
chargeant une entreprise de la ville des genêts pour remédier, à la ge. Les squatteurs habituels, se portent déjà, candidats pour y ins- il s’agit de l’implantation de ce genre d’installation.
situation «dans l’urgence», comme nous l’a affirmé un respon- taller (encore) des étals. Nacer B. Plusieurs communes sont confrontées à de telles situations.
Fréha a d’ailleurs abandonné l’idée d’un projet d’implanta-
tion d’une décharge publique intercommunale dans un

Les organismes publics absents


passé récent. C’était en 2006. Cela n’a jamais vu le jour à
cause justement du problème des oppositions. Les respon-
sables locaux ont tenté plusieurs formules pour implanter
le projet, mais en vain. Pourtant la municipalité souffre le
C ertains organismes publics dont l’im-
portance n’est pas à démontrer, sem-
blent bouder Aïn El Hammam, obligeant
démarches d’investisseurs, demeure le
grand absent.
Retirer des imprimés ou déposer un dos-
grâce à la générosité de leurs proches qui
leur apportent une aide financière que la
plupart d’entre eux font face à la situa-
martyre en matière de gestion des déchets ménagers. Les
décharges sauvages pullulent sur son territoire.
de ce fait, ses habitants à se déplacer, sier, ou tout simplement se renseigner, tion. Les autorités locales se sont retrouvées démunies devant
continuellement, vers Tizi Ouzou. devient une corvée. Les jeunes, des chô- Le bureau de l’ANGEM, ouvert l’an der- cette situation. Le peu de détritus que les agents de la voi-
Annoncées comme imminentes, lors de meurs pour la plupart, se plaignent des nier, vient de mettre la clé sous le paillas- rie de la municipalité enlèvent au niveau du chef-lieu de la
la campagne électorale pour les prési- fréquentes allées et venues jusqu’à Tizi son sans qu’on sache pour quelles rai- commune notamment, est jeté «furtivement» dans les
dentielles, plusieurs antennes sont res- Ouzou, pour ficeler un dossier qui risque sons. Il faut à chaque fois, sortir de décharges des communes voisines. Parfois, les poubelles
tées dans le domaine des vœux pieux. d’être rejeté. Le coût du transport, et Michelet pour se rendre à la CNAC, à la sont abandonnées au niveau de la ville, faute d’alternative.
L’ANSEJ qui devait se rapprocher des autres dépenses liées aux tracas adminis- CASNOS, au centre de contrôle médical C’est dire, l’importance du projet de CET pour la commu-
jeunes pour les accompagner dans leurs tratifs, ont découragé plus d’un. C’est et autres. N. B. ne de Fréha.. S. B.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 9

ORAN INFO
HAÏ ENNOUR OUVRAGES D’ART
LANCEMENT DE TRAVAUX
Les marchés «parisiens» DE CONFORTEMENT
DE 2 PONTS
désurbanisés I l est prévu, très prochainement, le lancement de travaux
de confortement de 2 ouvrages d’art à Oran, pour les-
quels une enveloppe financière conséquente vient d’être
●«On nous a remis des stands constitués de simples pans de murs exposés aux aléas de la dégagée dans le cadre du programme sectoriel.
Selon des informations recueillies auprès de la direction des
nature et ne pouvant exercer dans de telles conditions, nous avons été contraints de ce fait de travaux publics de la wilaya d’Oran, il s’agit effectivement
procéder à des modifications». des ponts Max marchand (voie express) et Larbi Talha (voie
ferrée), dont les travaux de confortement et réparation ont
es 2 marchés parisiens de Haï En- été scindés en 2 lots. Ceci, en attendant le lancement d’avis
L nour ont été désurbanisés. En ef-
fet, leur conception initiale a été
totalement modifiée. Chacun y est allé
d’appel d’offres pour 8 autres ouvrages d’art nécessitant
des travaux similaires. L’on notera à ce propos que les pro-
jets de réhabilitation de plusieurs ouvrages d’art de la wi-
de son architecture et de ses matériaux laya d’Oran interviennent suite à un diagnostic préalable-
de construction, transformant ainsi les ment réalisé par les mêmes services sur ces ponts. Ce
stands en véritables gourbis. «On nous dernier a révélé des fissures et dégradations importantes,
a remis des stands constitués de nécessitant des interventions d’urgence pour assurer la sé-
simples pans de murs exposés aux curité des automobilistes. A.Yacine
aléas de la nature», nous ont indiqué
certains propriétaires des lieux qui
poursuivent : «Ne pouvant exercer
dans de telles conditions, nous avons
BIR EL DJIR
été contraints de ce fait de procéder à BIENTÔT UN NOUVEL HÔTEL

PHOTO : ABDELKRIM
des modifications». Des modifications
qui ont ainsi vu naître des activités
commerciales inadaptées au concept
DE VILLE
de ces marchés dits parisiens : alimen- es responsables de la mairie de Bir El Djir ont décidé
tation générale, boucherie, vente Lstructure.
l’inscription d’un projet de construction d’une nouvelle
«La bâtisse actuelle pouvait remplir sa mission il
d’épices, etc., les fruits et légumes ser-
vant pour leur part de décor. Il est vrai y a quinze ou vingt ans. Ce qui n’est plus le cas maintenant
qu’en ce quartier pourtant populaire, Les résidents de de Haï Ennour préférent les marchés de l’USTO ou de Gambetta où, selon avec le nombre d’habitants qui s’est pratiquement multiplié
les résidents désertaient les lieux, pré- eux, les prix sont plus abordables par dix ou plus», nous a confié un élu de l’APC locale, qui
férant les marchés de l’USTO ou de ajoute : «Il faut dire aussi que la réalisation d’une nouvelle
Gambetta où, selon eux, les prix sont tamment de transport que nous devons quent des prix inabordables, il en est mairie devait se faire au moment où la localité est devenue
plus abordables. En guise d’explication répercuter sur les prix». Cet autre qui ne sont pas les véritables proprié- chef-lieu de daïra. Actuellement, nous souffrons énormé-
à ce phénomène, des commerçants ont commerçant a une autre version des taires, mais des locataires qui répercu- ment du manque d’espaces, et cela se ressent chez les ci-
imputé cette situation à l’éloignement. faits : «Les prix que j’applique sont tent ainsi cette charge sur le prix de toyens qu’il nous est difficile de satisfaire normalement.»
«Il nous faut nous rendre jusqu’au abordables du fait que ce stand m’a été vente.» Ainsi va le quotidien dans ces À cela, il faut ajouter que le siège de cette même commune
marché des halles pour nous approvi- directement attribué, et j’ai fidélisé dès marchés dits «parisiens». sert de fourrière abritant plus d’une centaine de véhicules en
sionner. Ce qui engendre des frais, no- lors une clientèle. Parmi ceux qui prati- Hadj Sahraoui permanence. Pour la réalisation du projet, notre source pré-
cise que l’assiette foncière, d’une superficie qui s’étend sur
près d’un hectare, a été déjà choisie et qu’un appel d’offres
HYGIENE sera lancé à destination des bureaux d’études pour des pro-
positions d’architecture qui devra être moderne (bien sûr),

Les colporteurs d’eau sommés


très fonctionnelle et dont le style s’intègre dans le paysage
situé aux environs du grand boulevard du Millénium sur le-
quel s’ouvrira la future construction.
Notre source ne nous a pas communiqué le montant de l’en-
de se conformer à la loi veloppe financière qui sera consacrée, ni la date approxima-
tive du lancement du projet. A.Y.
n délai d’un mois a été des opérations de contrôle de maine dernière par les bu- merçants ont été sommés de
U accordé aux colporteurs
d’eau pour le renouvelle-
la qualité de l’eau proposée
aux consommateurs, les ser-
reaux d’hygiène des 12 sec-
teurs urbains, ont permis à
respecter les normes d’hy-
giène sous peine de fermetu- «QUALITÉ TOURISME
ment de leurs cartes, ap-
prend-on de sources proches
vices d’hygiène avaient déjà
retiré les cartes à 13 colpor-
ces mêmes services de dres-
ser une quinzaine de mises
re de leurs commerces.
Parallèlement aux opérations
ALGÉRIE»
du bureau d’hygiène com-
munal. Nos sources indi-
teurs d’eau pour non-respect
des normes d’hygiène ou
en demeure à des commer-
çants contrevenants. Selon
de contrôle des produits de
consommation, la campagne
22 AGENCES SUR 61
quent que plus d’une soixan-
taine de colporteurs sont
pour non-renouvellement de
leurs cartes, lors d’une opé-
nos interlocuteurs, plus de
120 commerces, principale-
de lutte contre les forages
illicites se poursuit toujours,
SOUSCRITES À CE LABEL
concernés par ces mesures. ration entamée le mois der- ment des boucheries, des res- assurent les mêmes sources. ingt-deux agences touristiques seulement ont souscrit
«Avant la fin du mois de fé-
vrier, toutes les cartes doi-
nier et qui a ciblé plus d’une
cinquantaine de colporteurs,
taurants et de commerces
proposant de la viande et des
L’opération entamée depuis
plus d’un mois a permis aux
V au Plan Qualité Tourisme Algérie parmi les soixante-
deux existant au niveau de la wilaya d’Oran, a-t-on appris
vent être visées par les ser- notamment dans les sites poissons congelés, des fast- services concernés de dres- auprès de la direction du tourisme.
vices concernés et ce, après d’El Hassi, Coca et Oran Est. foods et des magasins d’ali- ser plus d’une trentaine de Le «PQTA», qui a pour objectif de regrouper l’ensemble
une vérification minutieuse D’autre part, et selon les mentation générale, ont été mises en demeure à des ex- des professionnels du tourisme, vise à renforcer la compéti-
des citernes et des véhicules mêmes sources, les opéra- ciblés par les agents de ploitants de puits forés illici- tivité nationale par l’intégration de la notion de Qualité
tracteurs», assure notre sour- tions de contrôle de la qualité contrôle qui ont réussi à sai- tement, les sommant de pro- dans tous les projets de développement des entreprises tou-
ce. Ce dernier rappelle à des produits de consomma- sir des produits impropres à céder à leur destruction. ristiques. Notre source indique, par ailleurs, que le label
l’occasion que, dans le cadre tion, entamées durant la se- la consommation. Les com- Bouchra M. QTA peut faire bénéficier les entreprises et agences touris-
tiques d’une assistance et d’outils adaptés à leur développe-
ment, notamment en les accompagnant dans les opérations
de rénovation, réhabilitation, modernisation, extension et
NOUVEAU DISPOSITIF POUR L’EMPLOI formation. Pour se faire délivrer ce label, la direction du
tourisme exige un audit effectué par un bureau d’étude spé-
Prochaines journées d’information cialisé, rapporte notre source qui croit savoir que ce
manque d’engouement de la part des agences tourniques
est dû à cette dernière exigence. A. Belkedrouci
es journées communes d’informa- mage, de l’emploi, de l’industrie et de intéressés par la création de petites et
D tion et de sensibilisation relatives l’artisanat et des institutions bancaires. moyennes entreprises sur les règlements
aux nouvelles mesures d’encourage-
ment et d’appui à la promotion de l’em-
Des expositions seront organisées du-
rant trois jours au sein de la média-
et textes en vigueur. Pour les em-
ployeurs, ces rencontres leur permet-
Décès
ploi, contenues dans le dispositif de la thèque de la bibliothèque. tront d’être informés et de sensibiliser La famille Belkedrouci a la douleur de faire part du décès
loi N° 06-21 du 11 décembre 2006, au- Selon Mme Daouadji, sous-directrice à sur les modalités du dispositif et des me- de son cher et regretté Belkedrouci Okacha (père de l’ex
ront lieu du 14 au 16 février prochain. la CNAS d’Oran chargée de l’adminis- sures et avantages d’encouragement à avant-centre de l’équipe nationale et du MCO). Le défunt a
Ces rencontres communes, indique-t- tration et de moyens généraux, par ces l’appui et la promotion de l’emploi qui été rappelé à Dieu samedi à Paris où l’enterrement a eu lieu
on, regrouperont les directions locales rencontres communes, il s’agira d’in- sont octroyés dans ce cadre par l’Etat. hier.
des caisses de sécurité sociale, du chô- former les jeunes en quête d’emploi ou T. K. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons»
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 10

ALGER INFO
AFFICHAGE PUBLICITAIRE ANARCHIQUE DIAR ECHEMS
(EL MADANIA)
Les APC laissent faire LE RELOGEMENT
DES HABITANTS
●Les requêtes déposées auprès des APC sont généralement sanctionnées par des mesures
«d’arrachage» des affiches collées ou exposées illégalement. FIN FÉVRIER
lus aucun espace communes. L’affichage ’échéance avancée pour le relogement des habitants de
L
P public n’est épargné
par les affiches col-
lées anarchiquement. Murs,
publicitaire est un créneau
régulé et qui a généré pour
les neuf premiers mois de
Diar Echems (El Madania) sera reportée. Prévue pour la
mi-février, l’opération ne se fera pas avant la fin du mois en
cours. «Seule la wilaya déléguée de Sidi M’Hamed, à
abribus, façades de bâti- l’année dernière pas moins laquelle est rattachée l’APC d’El Madania, peut décider
ments, autant d’espaces de 3,46 milliards de dinars. quand et de quelle manière sera menée l’opération de relo-
publics qui deviennent les gement des habitants de la cité Diar Echems. D’ailleurs
supports à moindre coût CONCURRENCE l’administration n’a pas voulu impliquer directement
pour des annonceurs. Des DÉLOYALE... l’APC», nous a déclaré le P/APC, Mouffouk, qui se conten-
écoles proposant des cours Ce sont, en premier lieu, les te d’affirmer que le relogement se fera probablement à la
de soutien, des agences de trois opérateurs agréés qui fin du mois de février. La wilaya, comme elle l’a affirmé
location de véhicules, des souffrent de cette situation dans un précédent entretien à El Watan, a prévu de vider les
agences immobilières, des d’anarchie. Les requêtes 300 appartements faisant face à la «grande rue» de la cité.
particuliers en quête de déposées auprès des APC L’opération, prise en charge au niveau de la circonscription,
logements, des femmes au sont généralement sanction- s’étalera sur trois ans et concernera l’ensemble des occu-
foyer proposant des services nées par des mesures «d’ar- pants. Un critère semble avoir les faveurs des autorités :
de garde d’enfants, mais rachage» des affiches col- l’occupation effective des lieux. «Nous avons décidé de
aussi des entreprises qui lées ou exposées illégale- prendre, pour seul critère, l’occupation physique du loge-
font tout simplement de la ment. «Il y a un préjudice ment. La wilaya s’occupera des seuls occupants des loge-
publicité. Le choix de ces qui nous est causé puisque ments, qu’ils soient propriétaires ou non des lieux», a expli-
PHOTO : K. SAMI

supports est expliqué par nous nous conformons à un qué Mouffok. Nadir Iddir
certains «afficheurs» par cahier des charges pré-
son efficacité. Un agent
immobilier exerçant à
voyant la création de postes
d’emploi et autres GRANDE POSTE
Mohammadia relève que
«l’efficacité de ce genre
mesures», nous a expliqué
la responsable commerciale
(ALGER-CENTRE)
d’affichage est palpable
grâce à l’absence d’inter-
d’Alpub qui pointe du doigt
les opérateurs qui se font de
LES LOCAUX
médiaire entre le client Plus aucun espace public n’est épargné par les affiches collées anarchiquement la publicité «sauvagement et
potentiel et le prestataire de service». reconnaît qu’il y a «tout de même moins de sans aucune charge financière due à la FERMERONT EN JUIN
«Celui qui est à la recherche d’une location frais qu’avec le procédé de la publicité par commune ou à la wilaya». Pour ces affi-
de logement, prend son téléphone dès qu’il voie de presse ou affichage en bonne et due cheurs, c’est aux APC de faire respecter en
lit une annonce. Mais si vous lui demandez forme, c'est-à-dire en passant par les premier lieu la loi. «Nous nous contentons
L aCentre
fermeture des locaux de la Grande Poste à Alger-
ne se fera qu’à partir de juin prochain. Le passa-
ge souterrain, qui s’est considérablement dégradé, a vu la
de chercher dans les journaux, ce sera, à agences d’affichage publicitaire». Pourtant, d’arracher les affiches anarchiques», préci- plupart de ses occupants locataires quitter les lieux. «Il ne
ses yeux, plus compliqué et plus lent», argu- ce sont des fonds importants qui sont per- se M. Bettache, élu à l’APC d’Alger- reste à ce jour que 7 locataires qui paient d’une façon régu-
mente, par ailleurs, notre interlocuteur qui dus par la trésorerie de la wilaya et des Centre. Tout en reconnaissant qu’il n’y a lière. Ils seront obligés toutefois de quitter momentanément
jamais eu de recours à la justice contre les l’endroit où seront engagés des travaux, un mois après sa
DES CHIFFRES À RETENIR afficheurs illégaux, malgré le préjudice
causé à la commune, l’élu souligne que
fermeture prévue à partir de juin prochain», assure
Bettache, élu à l’APC d’Alger-Centre, propriétaire des
Depuis 2008, la wilaya d’Alger a mis en application l’arrêté du wali n° 848 du 10 mai «chercher une solution à ce problème est à locaux.
2005, portant approbation du règlement local de l’affichage publicitaire. Selon la wilaya l’ordre du jour». La société réalisatrice a été retenue le 6 octobre dernier. Le
d’Alger, l’affichage publicitaire a généré, jusqu’au mois de septembre dernier, plus de L’APC Alger-Centre procédera certaine- montant du marché est de 7,5 millions de dinars et les
3,46 milliards de dinars. 34 communes sur les 57 d’Alger ont réalisé plus de 2 milliards ment à un ménage, chassera ainsi les délais prévisionnels de fin des travaux de réaménagement
941 millions de dinars, dont 577 millions de dinars ont été versés par les opérateurs annonceurs anarchiques et fera enfin res- sont de 30 jours.
sous forme de redevances aux trésoriers communaux et 2 milliards 364 millions de pecter la loi. Cette loi somme les autorités à Les riverains qui sont touchés en premier par les «nui-
dinars représentant la valeur de l’investissement en mobilier urbain, qui est appelé à se soucier de cet argent perdu et qui aurait sances» générées dans ces lieux qui se sont «clochardisés»,
devenir propriété de la commune à la fin de la durée de l’adjudication, limitée à trois ans. pu soulager les recettes communales. s’interrogent sur les raisons du retard pris dans la fermetu-
F. A. F. Arab re de l’espace. N. I.

SUR LE VIF 24 HEURES


INCOMPÉTENCE LE DIKTAT payent en se faisant agresser. piétons. Et pour cause, pour
DES GARDIENS «Pour avoir refusé de entrer dans l’espace ou en
DE PARKINGS m’acquitter des 50 DA sortir, les automobilistes sont
Dans presque tout l’Algérois, réclamés par deux jeunes qui souvent obligés de s’arrêter,
les automobilistes se sont approprié toute une créant un embouteillage
n’échappent pas au racket rue à Belouizdad, j’ai failli me important sur plusieurs
des gardiens autoproclamés faire tabasser, n’était mètres. On se demande
de parkings qui ont - malgré l’intervention de quelques pourquoi cet endroit est
toutes les dispositions prises riverains qui m’ont épargné le toujours ouvert alors qu’il
à leur encontre par les pire», témoigne un crée des problèmes plus qu’il
pouvoirs publics - toujours automobiliste. n’en résout.
pignon sur rue. Les agents des services de L’APC de Sidi M’hamed et la
Les citoyens sont contraints sécurité, qui sillonnent police doivent prendre des
de débourser au quotidien pourtant à longueur de décisions sévères et le fermer
entre 30 et 50 DA pour une journée les moindres recoins d’autant plus qu’il n’obéit pas
place de stationnement, et de la ville, ne daignent aux normes.
cela souvent sous une nullement intervenir pour Le gérant semble, à voir
menace qui ne dit pas son mettre fin à cette pratique qui perdurer cette situation,
nom. Les conducteurs qui s’est, au fil du temps, bénéficier de la complaisance
dérogent à la règle sont vite totalement banalisée des autorités.
«réprimandés», et c’est un SIDI M’HAMED :
pare-brise qui vole en éclats PARKING ANARCHIQUE
HORAIRES
ou une roue qui est
PHOTO : D. R.

dégonflée. L’emplacement du parking de DES PRIÈRES


Mais, dans la majorité des la rue Hassiba Ben Bouali à
Sidi M’hamed, en face de la El Fedjr 06 h 16
cas, ce sont carrément des
sortie nord de l’hôpital Dohr 13 h 02
actes de vol qui sont commis
Au lotissement El Islahat, à Aïn Naâdja, une fuite d’eau, plusieurs fois colmatée sur les véhicules, ou ce sont Mustapha Pacha, suscite El Asr 15 h 58
par les éléments de la Seaal, a conduit à l’éclatement de la vanne et à la perte, les propriétaires des voitures l’agacement des El Maghreb 18 h 25
les plus récalcitrants qui automobilistes et des
durant 24 h, de plusieurs milliers de m3 d’eau. El Icha 19 h 43
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 11

JIJEL INFO
COMMUNE DE DJEMAÂ BÉNI HBIBI LE SUCRE, L'ORANGE
ET LA SARDINE
Le désenclavement, PLUS CHERS
S itôt les joutes footballis-

un défi à relever
tiques africaines termi-
nées, les citoyens ont vite re-
plongé dans leur quotidien
caractérisé par une hausse
continue de la majorité des
produits à large consomma-
●Le relief montagneux et forestier de la région demeure une contrainte tion. Le sucre a atteint ces
pour l'aménagement des routes. derniers jours les 95 DA le
kilo. Tout le monde s'accorde
à dire que l'augmentation du prix de ce produit s'est fai-
rès connue pour ses min de wilaya reliant Dje-
te en douce. L'autre produit qui s'est donné des ailes
T dizaines d'ateliers de
couture, spécialisés
dans la confection des vête-
maâ Béni Hbibi à la com-
mune de Bordj T'har, sur 15
km, ont bénéficié de l'amé-
ces derniers temps, c'est la sardine, laquelle dépasse le
plus souvent le seuil des 200 DA. Seulement, à ce sujet
les propos sont plus indulgents. Tout le monde s'accor-
ments pour hommes, Dje- nagement d'une première
de à reconnaitre les difficultés et la dureté du métier en
maâ Béni Hbibi est égale- tranche de 8 km de cette
cette période hivernale ainsi que les maigres prises ra-
ment une commune à route. En tout, c'est plus
menées aux quais. Cette indulgence est justifiée par la
vocation agricole où le tra- d'une vingtaine d'opérations
baisse généralement constatée dès le printemps quand
vail de la terre et l'élevage qui ont été réalisées depuis
la pêche devient plus favorable. D'un autre côté, l'infla-
font partie des traditions an- 2008 dans le cadre des pro-
tion est particulièrement ressentie au niveau des mar-
cestrales de la population. jets de développement. Un
chés de fruits et légumes. Cette année, la pomme de
La confection des vête- programme de quelque 300
terre n'est pas descendue au-dessous des 45 DA le kilo,
ments reste, toutefois, une constructions rurales a éga-
alors que pour l'orange, fruit hivernal par excellence,
activité clé dans le secteur lement vu le jour au profit
son prix s'est stabilisé autour des 100 DA. F. S.
économique de cette com- des habitants. La réalisation
mune touchée, à l'instar des d'un lycée reste, cependant,
autres régions de la wilaya une préoccupation majeure
PROTECTION CIVILE
PHOTO: EL WATAN

de Jijel, par le fléau du chô- dans cette commune où on


mage. D'une superficie to-
tale de 48,68 km 2, cette
appréhende quotidienne-
ment les risques d'accidents
SIMULATION D'UNE
commune de 14 558 habi-
tants, située à 41 km à l'est
auxquels sont exposés 500
élèves du secondaire,
INONDATION À RABTA
du chef-lieu de la wilaya, Les habitants des mechtas sont toujours tentés par l'exode vers les centres urbains contraints de traverser la
a zone la plus inondable de la ville de Jijel, le quar-
est aussi confrontée aux voie express de la RN43
préoccupations de développement qui s'ap- bain du chef-lieu de la commune. Un effort pour se rendre au village de Belghimouze.
L tier Rabta, a abrité jeudi dernier des manœuvres de
la Protection civile qui ont simulé une intervention. La
puient principalement sur le défi de désencla- est justement engagé dans ce sens, selon le Pour l'histoire, le projet de réalisation d'une
manœuvre consistait à tester les moyens humains et
vement de la population concentrée dans des P/APC, pour maintenir ces habitants dans passerelle sur cette voie à forte circulation est
matériels dont disposent les services de la Protection ci-
localités montagneuses. Le relief de la com- leurs mechtas et encourager d'autres à y reve- resté depuis de longues années en suspens.
vile en cas de survenue d'inondations dans cette zone
mune, à 75% forestier, est une entrave aux ac- nir après les avoir fuies. Des projets ont Pourtant, cette route, appelée l'axe de la mort,
qui devait logiquement demeurer inconstructible. Les
tions d'ouverture et d'aménagement des même vu le jour pour désenclaver plusieurs a souvent été à l'origine de nombreux acci-
secouristes de la Protection civile ont simulé une inter-
routes, selon les propos du maire. Dépourvus localités, précise le jeune maire de cette com- dents mortels. L'annonce de la réalisation de
vention, à savoir le sauvetage d'habitants cernés par les
des principales commodités de la vie telles mune. Celui-ci énumère, à titre d'exemple, deux échangeurs qui seront reliés à cette pas-
eaux. L'opération s'est déroulée en présence du prési-
justement les routes, la couverture sanitaire et les routes réalisées dans les localités de Tya- serelle dans le cadre du projet de dédouble-
dent de l'APC et du chef de daïra de Jijel. Il convient de
le transport, sans oublier les problèmes na, Ouled Fateh et Beni Maâzouz. En outre, ment de cette voie, dont les travaux sont
rappeler que la région inondable de Rabta présente un
d'AEP, les habitants des zones montagneuses les populations de quatre groupements d'ha- cours, a rassuré finalement les citoyens.
danger certain pour ses habitants. Jusque-là, fort heu-
sont toujours tentées par l'exode au centre ur- bitations se trouvant sur l'axe routier du che- Zouikri A.
reusement, rien de grave ne s'est produit, mais rien ne
dit qu'à l'avenir cette zone, normalement inconstruc-
LOTISSEMENT LOUNIS APPLICATION DU NOUVEAU CODE tible, sera épargnée. Pour rappel, celle-ci, dont le niveau
est à égalité avec celui de la mer, a connu ces dernières

UNE ROUTE À HAUT DE LA ROUTE années une véritable éclosion d'habitations. Siradj D.

RISQUE Les citoyens mal informés COUPURES DANS


ongtemps privilégiée en tant que raccourci pour se n l'absence de campagnes de sensibilisation, LE RÉSEAU INTERNET
L rendre des hauteurs de la ville vers le quartier de Vil-
lage Moussa, la principale voie qui traverse le lotisse-
E la plupart des citoyens se disent mal informés
au sujet du nouveau code de la route. Beaucoup LES ABONNÉS
ment Lounis dans la ville de Jijel est désormais un dan-
ger, tant pour les habitants que pour les constructions.
ne connaissent même pas le contenu ou l'essen-
tiel des dispositions. Bizarrement, aucune af- MÉCONTENTS
Ce tronçon routier urbain en pente n'est plus emprunté fiche ni autre support d'information n'a été utilisé
que par les véhicules légers. Comme nous l'avons
constaté ces derniers jours, même des véhicules lourds
dans la wilaya pour faire connaître les disposi-
tions de l'ordonnance 09-03 du 22 juillet 2009, Idesnternet est devenu par les temps qui courent un
grand réseau…d'arnaque !» C'est en ces termes que
abonnés à la toile ont manifesté leur colère au vu
et des bus de transport universitaire préfèrent emprunter modifiant et complétant la loi n° 01-14 du 19
cette route en dépit du danger que cela représente du fait août 2001 relative à l'organisation, la sécurité et la police de la circulation routière. des coupures survenant quasi quotidiennement sur un
de la forte déclinaison et des virages en lacets. En tout Les contraventions prévues, de par leur sévérité laissent pantois les citoyens qui les réseau devenu une source de contrariété pour tous les
cas, les habitant, exaspérés par cette situation, ne ces- découvrent pour la première fois. Les gens interrogés ne comprennent pas que des clients d'Algérie Telecom. Ces derniers doivent, au
sent d'évoquer les deux accidents qui s'y sont produits et dispositions, qui s'appliquent même aux piétons, n'aient pas été assez vulgarisées à mieux, prendre leur mal en patience face au monopole
qui n'ont fort heureusement pas fait de victimes. Les dé- l'attention des citoyens, lesquels sont appelés à payer de fortes contraventions, dont ils qu'exerce cette entreprise sur l'accès à Internet. Au
gâts matériels étaient par contre au rendez-vous. Lors ignorent les raisons. Le point qui laisse le commun des mortels médusé est incontes- pire, ils doivent tout bonnement résilier leur contrat
du premier accident, c'est un poteau en béton armé sup- tablement la contravention prévue à l'article 66 pour les piétons. Ces derniers risquent d'abonnement, comme l'ont déjà fait des clients mé-
portant des lignes électriques qui avait subi des dégâts. une amende de 2000 à 2500 DA s'ils n'utilisent pas les passages protégés. D'aucuns contents. Sur un mois d'abonnement en mode illimité,
Un nouveau poteau a été, depuis, installé. Le second ac- auraient espéré une réelle sensibilisation à ce niveau, car le plus important n'est pas de l'abonné d'Algérie Telecom ne peut bénéficier, dans les
cident s'est produit il y a deux semaines. Une voiture verbaliser les automobilistes ou les piétons, mais de lutter contre l'effroyable carnage meilleurs des cas, que de quelques jours de connexion,
roulant à vive allure, ayant raté le virage, s'est arrêtée qui est enregistré sur nos routes. S. D. au vu des coupures intempestives, bloquant l'accès à la
devant le mur de clôture d'une habitation. Des dégâts toile. Le comble dans toute cette histoire est qu'il n'y a
ont été bien sûr occasionnés à ce muret. Les riverains de
cette route espèrent une réaction des autorités pour ame- Deux voitures volées durant le week-end jamais de remboursement pour les jours perdus. Ré-
cemment, un de ces clients a affirmé qu'il a renouvelé
une quinzaine de jours après la son abonnement pour un mois, mais qu'il n'a été
ner les véhicules empruntant cette voie à ralentir, et l'in-
terdire d'un autre côté aux véhicules lourds et aux bus.
Une réaction nécessaire avant qu'un drame ne se produi-
Ldansamarque
série de vols de voitures de
Chevrolet Avéo continue
la wilaya de Jijel avec deux
disparition de deux autres voitures
de la même marque à El Milia.
connecté qu'après une dizaine de jours. Quand enfin la
connexion a été rétablie, ce sont les coupures fré-
se. Cette situation rappelle aux habitants du chef- lieu nouvelles disparitions enregistrées L'autre crainte, rappelons-le, concerne quentes qui surviennent, le privant du reste des jours
de wilaya les anachronismes du plan de circulation ac- durant ces dernières 72 heures. les propriétaires de bus Toyota ciblé qu'il s'est offert en payant 1100 DA pour un mois. Tous
tuel dont les corrections tardent à venir. Et dire qu'une Le premier vol a eu lieu dans la localité eux aussi par des bandes spécialisées comptes faits, après ces nombreuses coupures, l'accès
étude avait été confiée pour justement réactualiser le de Belghimouz, dans la commune dans ces vols. Les services de sécurité à Internet revient plus cher pour les abonnés, qui s'of-
plan de transport de la ville au vu des bouleversements d'El Ancer, alors que le second a devraient redoubler d'efforts pour frent une dizaine de jours, une quinzaine dans les
des dernières années, particulièrement l'envol incom- été constaté dans la commune mettre un terme aux agissements de meilleurs des cas, au tarif d'un mois, lequel est de
mensurable du parc automobile. Fodil S. d'El Aouana. Ce nouvel acte intervient ces malfaiteurs. F. S. l'ordre de 1100 DA. Z.A.
El Watan - Dimanche 7 février 2010 - 10

KABYLIE INFO
COMMUNE DE BENI MAOUCHE

Vivre de figues sèches


et de promesses
●Sans hôpital, sans routes, sans pistes, sans écoles et sans avenir immédiat, bien des citoyens ont préféré plier bagages
pour s’entasser dans les villes.
es promesses, encore des pro- lions de centimes, au titre de l’aide à

L messes, toujours des pro-


messes. De la part des ins-
tances de l’État chargées du dévelop-
l’habitat rural ni bénéficier d’un
quelconque logement sur tout le ter-
ritoire national.
pement à tous les niveaux, c’est bien Et pourtant, ils n’ont eu qu’un bien
la seule et unique réponse que les maigre pactole pour parer au plus
responsables de la commune de Beni pressé dans le cadre bien précis
Maouche arrivent à obtenir. Située d’une catastrophe naturelle.
au sud ouest de la wilaya de Béjaïa,
cette commune montagneuse de 28
villages qui s’étend sur 95 km2, à UN LABEL POUR
près de 1 000 mètres d’altitude, est LA FIGUE SÈCHE
essentiellement à vocation agricole. La fameuse figue sèche de Beni
Elle ne possède que deux ressources Maouche vient d’être labellisée par
pour ses 18 000 habitants : l’huile le ministère. Mais encore une fois,
d’olive et la figue sèche. Un quart de quand il s’agit d’une décision admi-
siècle après le découpage adminis- nistrative qui n’implique pas d’allo-
tratif de 1985, la commune n’arrive cation de budget l’État n’hésite pas.
toujours pas à décoller. Elle ne dis- La filière de la figue sèche n’est
pose toujours pas de gaz de ville ni toujours pas organisée et on attend
d’un hôpital, ni même d’un lycée toujours l’unité de conditionnement
digne de ce nom et la liste est encore dont on parle depuis la première édi-

PHOTO : EL WATAN
très longue de tout ce dont elle tion de la fête de la Figue qui en est
manque. cette année à sa huitième édition. En
En outre, elle n’a été épargnée ni par 2008, l’APW de Béjaïa a programmé
la négligence des hommes ni par la une session spéciale Beni Maouche
cruauté de la nature étant donné et cette honorable assemblée a
qu’elle a déjà connu un séisme rava- décidé de casser sa tirelire en pro-
geur en octobre 2000 et des incen- Les 28 villages de la commune sont oubliés par les plans de développement mettant une niveleuse pour la com-
dies dévastateurs en août 2008. mune. Deux ans après, on attend ce
Depuis son lancement, le PPDRI, des deniers publics et un exemple concrétiser. Il y a bien un lycée dans et de l’agriculture. Il convient de fameux engin qui va servir à dénei-
nouveau programme de développe- parfait de ce qu’il ne faut pas faire en la commune, mais c’est une école souligner que la localité compte en ger les routes et à ouvrir les pistes
ment agricole, a été vanté comme la matière de développement. Réaliser primaire qui a été transformée en son sein la plus grande ferme bovine avec autant de patience que
panacée, le remède miracle aux pro- pour la jeunesse 200 locaux com- CEM puis, plus tard, en lycée. à l’échelle nationale. La ferme de de résignation.
blèmes de sous développement chro- merciaux dans un village minuscule Alaouchiche Laâlla est une sacrée Beaucoup de services publics man-
nique que connaissent nos cam- où les boutiques s’alignent déjà les référence mais elle a très peu servi quent encore dans cette région un
pagnes. Après un démarrage en fan- unes aux côtés des autres. Plutôt que LA PLUS GRANDE FERME d’exemple à suivre en ce sens que les peu trop facilement érigée en daïra
fare, force est de constater que le de conforter la vocation agricole de BOVINE D’ALGÉRIE chemins des crédits octroyés par l’É- par une simple décision administrati-
PPDRI à Beni Maouche connaît lui la région en encourageant les micro- Il y a bien un centre de formation à tat sont semés d’embûches bureau- ve. Pour payer une simple facture de
aussi des ratés. «Avant on nous disait entreprises dans le domaine de l’éle- Beni Maouche. Mais il ne sert prati- cratiques et administratives sur les- la Sonelgaz, il faut se déplacer jus-
: l’argent existe, foncez. Aujourd’hui, vage, de l’arboriculture ou des cul- quement à rien, comme partout en quelles se brisent les volontés et les qu’à Akbou. Pour le service des
c’est le contraire. On nous dit qu’il tures maraîchères, on encourage le Algérie. Les formations que les ambitions. forêts ou ceux de l’agriculture, de
n’y a plus d’argent», se plaint M. commerce improductif. CFPA dispensent sont obsolètes et, Après le tremblement de terre d’oc- l’hydraulique ou encore pour la
Rabah Belaïdouni, le P/APC. Pour ce qui est de l’AEP, il n’y a recette des impôts, il faut encore et
Désespérés par toutes les attentes aucun nouveau projet à l’horizon, toujours se déplacer.
déçues et les faux espoirs, mêmes les nous apprend monsieur le maire. Patients, comme seules les petites
citoyens ont fini par baisser les bras L’APC a refait quelques vieilles gens attachées à leur terre et à leurs
et ne plus y croire. Il suffit d’évoquer conduites mais en général, à Beni valeurs ancestrales savent l’être, les
devant eux le PPDRI pour qu’ils Maouche comme partout en Kabylie, gens de Beni Maouche attendent que
vous rient au nez. A Beni Maouche, les villageois comptent sur le volon- quelque part on finisse un jour par se
deux PPDRI seulement ont été réali- tariat et leurs propres deniers pour souvenir de leur existence et qu’on
sés tandis que 11 autres, qui ont été amener de l’eau dans leurs robinets. leur accorde enfin ces bus qui vont
acceptés, attendent qu’on veuille En matière de santé, il existe bien emmener leurs enfants à l’école, ce
bien leur débloquer les fonds néces- une polyclinique à Beni Maouche bulldozer qui va ouvrir des pistes
saires. Le problème est que bien des mais elle ne sert que pour les petits vers leurs figueraies et leurs olive-
actions urgentes, comme l’ouverture bobos. Pour les urgences il faut se raies, cette décharge communale ou
des pistes agricoles, sont aujourd’hui rendre à Akbou, à 38 kilomètres ou à intercommunale qui permettra
rattachées à ce fameux PPDRI. Beni Ouartilane, dans la wilaya de d’épargner leur environnement ou
«Dans une commune comme la Sétif, tout aussi lointaine. Ceci pour cet hôpital qui soignera leurs
notre, les pistes agricoles sont une le chef-lieu de commune, dans les malades.
priorité», soutiennent le P/APC et villages, la situation n’est guère plus Que faire face à un État centralisa-
ses adjoints présents à ses côtés. reluisante car la plupart des salles de teur et perclus de bureaucratie ?
L’aide de l’État dans une commune soins sont fermées faute de person- Taper à des portes, toujours plus haut
rurale située en zone montagneuse nel. «On nous a proposé la construc- dans la hiérarchie. Le P/APC est allé
doit, en principe, se faire vers l’ou- tion d’un hôpital, nous avons même jusqu’à voir le ministre de l’Intérieur
verture de pistes, la création de nou- procédé au choix de terrain mais on pour débloquer la situation mais il
veaux vergers, l’irrigation, etc. ne voit jusqu’à présent rien venir», n’a eu droit qu’à des promesses.
affirme encore le P/APC. Idem pour Sans hôpital, sans routes, sans pistes,
l’aménagement urbain promis en sans écoles et sans avenir immédiat,
LES PISTES AGRICOLES 2007. bien des citoyens ont préféré plier
SONT UNE PRIORITÉ En matière de sécurité, Beni bagages pour s’entasser dans les
Un programme de réalisation de 200 Maouche attend toujours que le siège surtout, elles sont loin d’être adap- tobre 2000, certains citoyens dont les villes. L’exode rural a vidé bien des
locaux commerciaux a été lancé il y de la sûreté de daïra, achevé depuis tées aux besoins spécifiques des maisons se sont effondrées ou ont été villages aujourd’hui en ruines. Ceux
a quelque temps déjà. 60 locaux ont une année, ouvre ses portes. Il en va régions dans lesquelles ces centres sérieusement endommagées ont qui ont fait de rester n’excluent pas
déjà été réalisés alors que 140 atten- de même pour le lycée promis par le sont implantés. Dans une région bénéficié de la somme de 12 mil- de partir un jour. Ils attendent des
dent toujours de l’être car l’envelop- ministre de l’Éducation, Aboubakr rurale à vocation agricole comme lions de centimes. Aujourd’hui, ces jours meilleurs en se contentant de
pe allouée s’est avérée insuffisante. Benbouzid. Le choix de terrain a été Beni Maouche, il aurait fallu former citoyens au nombre d’un millier, ne figues sèches et de vagues pro-
Voilà un bel exemple de gaspillage fait mais la promesse tarde à se des jeunes dans les métiers de la terre peuvent plus prétendre aux 70 mil- messes. Djamel Alilat
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 10

SÉTIF INFO
LA GENDARMERIE FAIT SON BILAN ELLE TENTE DE
S'IMMOLER PAR LE FEU
Recrudescence du crime UNE FEMME
SAUVÉE IN
organisé EXTREMIS
U n drame ayant pour origine une affaire purement
administrative a été évité de justesse à la fin de la
●Malgré toutes les campagnes et les opérations «coup de poing», la wilaya a enregistré semaine dernière au niveau de l'AMC d'El Eulma,
en une année 158 crimes et 2 073 délits. une unité de fabrication de compteurs et unités de
mesure, et ce, grâce à la dextérité des intervenants
e commandant du groupement de la gen- parmi lesquels les responsables de l'unité de produc-

L darmerie de Sétif a animé, hier, un point


de presse relatif au bilan des activités des
unités de ce corps de l'armée nationale popu-
tion et les éléments de la Protection civile dépêchés
sur les lieux. En effet, pour insuffisance de docu-
ments administratifs, une femme âgé d'une quarantai-
laire. Avant de se prêter au classique question- ne d'années, occupant un poste de secrétaire, s'est vue
nement des journalistes, le colonel Benzaza rétrogradée à un autre poste à la mesure de son ni-
illustre son exposé par des chiffres. Epargnée, veau. N'ayant pas accepté cette décision, dont le poste
dans un passé pas si lointain par le crime orga- est moins lucratif que celui qu'elle occupait précé-
nisé, la deuxième wilaya du pays en nombre demment, elle s'est tout simplement arrosée d'essen-
d'habitants fait ,ces dernières années, face à ce en tentant de s'immoler par le feu à l'intérieur de
une terrible recrudescence du crime sous l'usine. Dans un état de choc, elle n'a rien voulu sa-
toutes ses formes. Ainsi, l'année dernière la voir, son seul souci était son rétablissement dans son
région avait enregistré 158 crimes et 2 073 dé- poste. Il aura fallu plus de deux heures de patience
lits perpétrés par 3 341 individus. Dans ce pour convaincre la dame de revenir à de meilleurs
chapitre, l'on enregistre 1 582 affaires rela- sentiments. Après une longue attente, la jeune femme
tives à l'atteinte aux personnes. Plus de 1 920 a fini par abandonner cet acte extrême. Son cas, nous
individus sont, à cet effet, mis en cause. Ce dit-on, devrait faire l'objet d'une autre étude pour lui
phénomène est dominé par les coups et bles- permettre de compléter son dossier. L. Bourdim
sures volontaires, le vol qualifié, agression sur

PHOTO: EL WATAN
mineur, association de malfaiteurs, faux et
usage de faux, falsification de documents, af-
faires de mœurs et violence sur ascendant; UN FAUX-
420 affaires inhérentes aux crimes et délits
contre les biens ont été traitées.
A cet effet, 509 individus ont été impliqués. Plus de 50 bandes de malfaiteurs ont été neutralisées
MONNAYEUR
Pour tranquilliser les citoyens, un plan de
contrôle et de présence des éléments de la
quantités de pétards d'une valeur de 5,5 mil-
lions de dinars. Au volet trafic et vente de
moins que l'on puisse dire, meurtrière. Ainsi,
1 283 accidents ont été enregistrés sur le ré-
APPRÉHENDÉ
gendarmerie a été non seulement mis en place drogue, 104 affaires ont été traitées, avec 182 seau routier de la wilaya, qui comporte de près l'arresta-
mais renforcé. Ce dispositif s'est avéré fruc- personnes arrêtées, en plus de la saisie de 73 nombreux points noirs sur lesquels 2 133 per- A tion, il y a à pei-
ne quelques se-
tueux, d'autant plus que 50 bandes de malfai- kg de cannabis et 1 240 cachets de psycho- sonnes ont été blessées et 125 ont trouvé la
teurs ont été neutralisées par la gendarmerie, tropes. Les affaires relatives à la contrebande, mort, enregistrant un infime recul par rapport maines, d'une
laquelle a pu mettre hors d’état de nuire de qui fait rage du côté des hautes plaines séti- à l'année précédente. Selon l'orateur, les femme au niveau
nombreux délinquants notoires. Le segment fiennes, sont au nombre de 30, impliquant causes directes de l'hécatombe qui n'en finit du quartier com-
relatif à la contrebande n'a pas été occulté par 201 personnes. Pour ce qui est du trafic pas sont essentiellement dues à l'excès de vi- mercial «Dubaï» en
le premier responsable du groupement de la d'armes et de munitions, la gendarmerie a tesse, lequel vient en première position avec possession d'une
gendarmerie qui relève que 80,6 t de tabac à réussi à élucider 27affaires mettant en cause 350 infractions. Pour atténuer un tant soi peu importante liasse
chiquer contrefait à Aïn Oulméne ont été sai- 74 personnes détenant 20 fusils, 15 pistolets l'ardeur des chauffards, qui n'hésitent pas à de faux billets de
sies. La valeur de la prise est de 35 millions de automatiques et une importante quantité de mettre en péril leur vie et celle des autres, la 1000 DA, les élé-
dinars. En outre, 3 000 cartouches de ciga- munitions. La police économique, qui n'a pas gendarmerie a révélé le chiffre de 18748 in- ments de la police
rettes étrangères d'une valeur de 15 millions chômé, relève, quant à elle, 1 550 infractions fractions et délits au code de la route. A ce judiciaire de la sû-
de dinars sont tombées dans les filets des gen- impliquant 1 533 personnes. Pour en revenir propos 12 500 retraits de permis de conduire reté de la daïra d'El
darmes, qui ont en sus saisi d'importantes au terrorisme routier, l'année écoulée a été, le ont été effectués. Kamel Beniaiche Eulma viennent d'appréhender un jeune homme âgé
de 23 ans, originaire de la wilaya de Bejaïa, détenant
6 millions de centimes en faux billets de 1000 DA au
BEÏDA BORDJ: À QUAND
LA RÉHABILITATION DU CROSS COUNTRY moment où il s'apprêtait à payer un vendeur de télé-
phones portables. Le trafiquant a été arrêté par la po-
CW64 ?
Les usagers du CW64, reliant
Les juniors de Sétif champions lice du quartier «Dubaï» où le commerce est floris-
sant. Il est à noter que beaucoup de trafiquants
«transitent» par ce quartier. L. B.
la RN77 à la frontière de la
wilaya de Bordj Bou Arréridj, V ingt-quatre athlètes, issus des
wilayas du centre-est du pays
se sont qualifiés, samedi dernier,
premières loges du classement.
Les athlètes de Jijel se sont impo-
sés dans la catégorie seniors-
Les qualifiés à l’issue de ce cham-
pionnat animeront le prochain
championnat national qui servira
en passant par K'sar El Abtal,
Aïn Oulmène, Aïn Azel et au championnat national de cross
country à l’issue du championnat
dames, alors que par équipe, la
première place est revenue à l’as-
également de tremplin pour la sé-
lection nationale de cross country,
CITÉ DOUAR SOUK
Beïda Bordj, se plaignent de
la défectuosité de ce tronçon régional qui s’est déroulé à Tizi
Ouzou.
sociation sportive de la Protection
civile de Tizi Ouzou. Chez les ju-
appelée à représenter l’Algérie au
championnat arabe qu’abritera
(EL EULMA)
qui connaît un trafic dense,
notamment entre Aïn
Oulmène et Beïda Bordj.
Les athlètes de la wilaya de Bordj
Bou Arréridj se sont particulière-
niors garçons, la wilaya de Sétif a
occupé la première place alors que
Alger le 6 mars prochain, ainsi
que le Championnat du monde LA LIGNE À HAUTE
Les grandes flaques d'eau
qui se forment à la moindre
ment distingués au cours de ces
joutes sportives en occupant les
chez les filles, la première place
est revenue à la wilaya de Béjaïa.
prévu en Pologne le 28 du même
mois. (APS) TENSION FAIT UN
averse bloquent en de
nombreux endroits la
circulation, qui devient
HABITAT RURAL AUTRE MORT
difficile en pareil cas. Ayant
pourtant signalé le problème,
les citoyens ne comprennent
Plus de 17 000 habitations réceptionnées L a ligne à haute tension qui traverse la ville d'El
Eulma au niveau de la cité Douar Souk vient, une
fois de plus, de faire une autre victime. Encore un
toujours pas le silence radio
des responsables concernés. U n total de 17 069 logements ruraux a été récep-
tionné dans la wilaya de Sétif, entre 2005 et 2009,
a-t-on appris samedi dernier de la Direction du loge-
période 2005-2007, a-t-on indiqué de même source,
soulignant que près de 18 000 familles de la wilaya de
Sétif ont bénéficié d’aides à l’habitat rural au titre du
mort qui vient s'ajouter à une liste de disparus, déjà
trop longue. Il s'agit d'un jeune homme âgé de 22 ans
«Comme ce chemin n'est seulement, ayant été foudroyé par la ligne haute ten-
jamais emprunté par les ment et des équipements publics (DLEP). Sur les 21 programme quinquennal 2005-2009, à l’effet de lut- sion au moment où il s'apprêtait à remonter une tige
officiels, les chargés de la 606 aides à l’habitat rural, attribuées durant la même ter contre l’exode rural et d’améliorer les conditions au niveau de la terrasse pour des travaux de plombe-
réhabilitation des routes se période dans cette wilaya, de vie des citoyens. rie. Il a suffi d'un instant d'inattention pour que le dra-
donnent du temps pour 13 116 unités ont été réalisées dans le cadre des Pro- Le secteur de l’habitat avait constitué, à Sétif, l’un des me survienne: la perche qu'il tenait à la main a heurté
s'occuper de ce tronçon grammes sectoriels décentralisés (PSD), tandis que axes prioritaires du précédent programme quinquen- la ligne à haute tension qui passe par le toit de la mai-
secondaire», diront, non sans plus de 8400 logements ont été construits au titre du nal de développement. Plus de 58 000 logements, son. Brûlé au 3e degré, le jeune homme a été évacué à
une certaine ironie, des programme complémentaire de soutien à la croissan- toutes formules confondues, y ont été inscrits, dont l'hôpital d'El Eulma, avant son transfert vers le CHU
citoyens de Beïda Bordj. ce, a ajouté la même source. Près de 6000 unités ont 45 000 ont été déjà réceptionnés, a noté la même Ben Badis de Constantine, où il rendra l'âme quelque
A.Benhocine été livrées en 2008 et 2009, et plus de 11 000 durant la source. temps après. L. B.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 12

RÉGION EST

RÉHABILITATION DU PATRIMOINE FORESTIER (MILA) ÉDUCATION À BATNA


Connexion à internet
Le secteur des forêts pour les lycées
l'occasion d'un périple ayant conduit, mercredi

opère sa mue A dernier, Boubakeur Benbouzid, ministre de l'Edu-


cation nationale à plusieurs localités de la wilaya
de Batna, de nombreux lycées et CEM ont été inspectés,
notamment des infrastructures inaugurées. Visitant à
Telkhempt, daïra de Ras Laâyoun, un lycée de 800
places pédagogiques, au coût de 100,195 millions de di-
●Le programme 2010 prévoit 1 000 ha de reboisement et 500 ha de repeuplement, nars, le ministre a exigé des chefs d'établissements que
ainsi que la plantation de 3 000 ha d'arbres fruitiers. la connexion à Internet de tous les lycées de la localité
soit établie avant juin 2010. Il n'a pas non plus apprécié
'amélioration du vécu tée par le ministère de la qualité de certains équipements, l'ameublement et les

L des populations ru-


rales figure en bonne
place dans cette vision qui
l'Agriculture et du Déve-
loppement rural, s'agissant
de la question des inven-
travaux de finition. «L'Internet, le chauffage, les aires de
sport, ainsi que l'ameublement doivent être de qualité,
précisément au nouveau lycée de N'Gaous», dira-t-il.
se fonde sur deux leviers : la taires forestiers. Une 3 e Abordant la question de l'évaluation des résultats du
vulgarisation des périmètres étude ayant trait aux res- baccalauréat, le ministre donnera l'exemple du lycée de
d'intervention et le lance- sources en eau sera inces- Berchiche dans la wilaya de Bejaïa, qui occupe la 4e pla-
ment d'importants projets samment lancée. Il a été en ce au niveau national avec un taux de réussite de
de reboisement. D'autant outre procédé au recense- 50,17%. La wilaya de Batna est classée 38e dans le pays
que l'instabilité des sols et ment d'une superficie de par rapport aux résultats du baccalauréat 2009. «Je suis
leur nature frileuse, aggra- 700 ha aux fins de recréer très mécontent de ce classement de la wilaya de Batna,
vée par la multiplication ef- un cortège floristique dont on retrouve les résultats qu'on a enregistrés en 2009,
frénée des actes de défriche- la réception des espèces se soit les plus faibles taux de réussite. J'espère que pour
ment et de déforestation, fera par le biais de pépi- l'année 2010 Batna sera au moins classée 5e», a fait sa-
notamment entre 2003 et nières agréées. L'option voir le ministre. Houda H.
2005, les feux de forêt, le pour les espèces d'arbres
PHOTO:EL WATAN
pacage, etc., appelle la mise de même étage bioclima-
en œuvre de programmes tique, moins exigeantes en CONSTANTINE
consistants, en vue de la ré- eau et facilitant la fixation
génération et de la reconsti- des sols, à l'image du pin Grève des biologistes
tution des espèces végé- d'Alep, du cyprès et de l'eu-
tales. A cet effet, la période
L’objectif de ces opérations est de fixer les populations rurales
calyptus, est mise en avant à l’université Mentouri
allant de 2006 à 2008 a vu le par le secteur pour la réha-
lancement d'un programme de reboisement de que le programme ministériel cible la réalisa- bilitation du patrimoine forestier. Cette dyna- es étudiants de la faculté des sciences de la nature et
4 000 ha, dont 3 000 réalisés; 900 autres hec- tion de 15 000 ha d'oliviers à raison de 3 000 mique novatrice, qui vise la promotion du
tares de reboisement sur un programme de ha/an durant le quinquennat 2010-2014. «Sur monde rural, s'est traduite jusque-là par la re-
Lparution
de la vie sont en grève depuis le 28 janvier suite à la
d'une note ministérielle à la faculté de biologie
1000 ha sont lancés au titre de l'année 2009. une superficie totale de 340 000 ha, le man- mise aux riverains de 3 000 ovins répartis sur de l'université de Mentouri Constantine. Cette dernière
Le programme 2010 prévoit, quant à lui, 1 000 teau forestier représente à peine 10%, soit 34 250 unités, sachant qu'une unité englobe 10 stipule la suppression des concours de post-graduation
ha de reboisement et 500 ha de repeuplement. 000 ha, mais, d'ici 10 à 15 ans, le taux de cou- brebis et deux béliers. Des centaines de projets (magistère), avec éventuellement la création d'une pas-
«Il s'agit de reboiser les sites forestiers qui ont verture végétale atteindra la norme nationale véhiculés par le PPDRI et ayant pour objectif serelle entre l'ancien système (SNV) et le nouveau
une densité inférieure à 500-600 plants/ha de des 20-23%», a encore indiqué M. Hama- la création d'une vie socioéconomique indis- (LMD). Ce qui suscite l'inquiétude des étudiants de fin
sorte à atteindre la norme des 1000-1200 douche. Pour donner une assise confortable à pensable à la fixation des riverains et leur im- de cycle en biochimie, génétique et microbiologie. A cet
plants /ha», a expliqué le conservateur des fo- tous ces projets, ces derniers, note-t-on, sont plication dans le processus du renouveau ru- effet, les contestataires ont déposé une pétition (dont
rêts, Hocine Hamadouche. Est également ins- positionnés sur une cartographie et font l'objet ral, ont été concrétisés sous forme d'actions nous détenons une copie) proposant leur intégration au
crit à l'actif de l'année 2010, une ambitieuse d'étude par des consultants spécialisés, tels relatives aux corrections torrentielles, installa- nouveau système dans le but de pouvoir accéder au
opération de plantation de 3 000 ha d'arbres que Tec-Sult (un bureau d'études canadien), tion de brise-vent, reboisement dans les concours de master. A noter que les étudiants ne comp-
fruitiers et d'oliviers, dont le recensement des concernant le volet «protection du bassin ver- poches résiduelles des EAC et EAI et l'ouver- tent pas arrêter leur mouvement de grève et sont déter-
postulants est en cours. Il y a lieu de souligner sant de Beni Haroun» et l'étude Bneder sollici- ture de pistes. M. Boumelih minés à faire entendre leur voix, et de ce fait n'ont pas
passé leurs contrôles. A ce propos, une étudiante décla-
re: «Ils veulent nous faire croire que nous sommes ma-
HAMMAM BENI HAROUN nipulés, pour eux on est juste des fauteurs de trouble; ils
essayent toujours de donner une image négative à nos
Evacuation sous haute surveillance revendications les plus légitimes !» Contacté par nos
soins, le doyen explique en ces termes: «La post-gra-
duation est susceptible d'être ouverte à partir du mo-
n impressionnant dispositif des forces antiémeutes de la gendarme- l'occurrence les deux investisseurs, Hacène B. et Ahmed B., candidats à
U rie nationale a été déployé, hier, aux alentours de Hammam Beni
Haroun (commue de Hamala) dans le cadre de la mise en exécution de
la réalisation d'un complexe touristique en cet endroit sur la base d'un
contrat de concession octroyé par le ministère du Tourisme d'il y a
ment où nous avons toujours des étudiants de l'ancien
système; quant à la passerelle, elle est en cours d'élabo-
l'arrêt de la cour suprême, corroboré par le verdict de la cour de Constan- quelques années, ont eu gain de cause dans cette affaire, pendante au ni- ration, sachant que cela demande beaucoup de
tine (chambre civile) portant sur l'évacuation de l'établissement, jusque- veau des tribunaux depuis de longs mois. A noter également, qu'il y a moyens.» Il faut savoir que le DES de biologie n'ouvre
là mis en adjudication par la commune de Hamala au profit d'un exploi- exactement une année, une opération similaire d'évacuation du site a même pas droit à l'enseignement secondaire, pas plus
tant. Quoique vue d'un mauvais œil par les riverains de cette localité avorté face à la montée au créneau de la population, sachant que celui-ci qu'à un travail dans le domaine. Ces étudiants sont-ils les
pauvre et enclavée, l'opération de libération du site s'est déroulée, a-t-on est considéré comme l'une des rares sources de revenus par les membres sacrifiés du LMD ? Si oui, c'est grave ! Meriem M.
constaté de visu, sans heurts et dans le calme total, sous la houlette d'une du conseil communal; ces derniers, dépités, n'excluent pas le recours à
huissière de justice. Il y a lieu de rappeler que la partie plaignante, en une grève ouverte ou une démission en bloc. M. B.
ALGÉRIE TÉLÉCOM
IL SE FAISAIT PASSER POUR LE DIRECTEUR DE LA CNR DE GUELMA Nouvelle génération du
Un escroc mis hors d'état de nuire réseau d'Internet en avril
ne souricière a été tendue, il y recteur. Il lui proposera de régler mettre de fausses quittances de d'un montant de 17 000 DA ont a wilaya de Constantine sera dotée à partir de la fin
U a quelques jours, par les élé- son dossier contre la somme de versements. Mais la supercherie a été photocopiées. La somme a été L du mois d'avril prochain d'un programme de 100 000
équipements appelé nouvelle génération du Net (NGN).
ments de la brigade de recherche 111 000 DA payables en plusieurs été vite découverte par la victime par la suite remise au personnage
de la gendarmerie nationale à un tranches. Bien évidemment, et elle-même, qui a aussitôt alerté la indélicat, sous l'œil des gen- Selon le directeur de wilaya d'Algérie Télécom, Moha-
homme âgé de 64 ans, originaire pour dissiper tout soupçon, nous gendarmerie. Pour faire tomber darmes. Et la fin nous la connais- med-Salah Ouedi, ce projet, qui entre dans le cadre du
de Guelma, se faisant passer pour dit-on, la victime s'est vue re- l'escroc, les coupures de billets sons. Karim Dadci programme de développement 2010-2013, sera en me-
le directeur de la caisse nationale sure d'améliorer les prestations de service en élevant le
des retraites (CNR) de Guelma. débit d'Internet de 2 mégas à 20 mégas. D'autre part, ce
Pris en flagrant délit d'escroque- SESSION CRIMINELLE programme est à 60% de taux d'avancement. Il verra
surtout l'utilisation de fibres optiques, permettant par
rie, au niveau de la gare routière
de cette même ville, le personna-
ge a été arrêté et présenté devant
31 AFFAIRES ENRÔLÉES ailleurs d'empêcher les vols de câbles du réseau, sachant
que pas moins de 150 ont été dérobés en 2009. Moha-
la justice. La genèse de cette af- oixante-dix-sept (77) accusés, dont 7 femmes, homicides volontaires et involontaires et la med-Salah Ouedi a affirmé qu'Algérie Télécom a eu
faire, selon nos sources, remonte S comparaîtront devant le juge à Guelma dans
33 affaires inscrites au rôle de cette première
dilapidation de deniers publics, représentent
les deux tiers des procès inscrits.
l'accord de principe des responsables locaux des com-
munes de Constantine, d'El Khroub, de Didouche Mou-
à deux mois lorsque la victime,
originaire de Tamlouka, s'est pré- session criminelle de l'année 2010 dont Quant aux viols de mineurs, inceste et autres rad et Zighoud Youcef concernant les assiettes réservées
sentée à la CNR pour régler le l'ouverture est prévue le 14 février prochain pour attentats à la pudeur, à eux seuls, ils représentent à ce projet, dont la superficie est fixée à 20 m2 chacune.
dossier de son père. Elle sera vite s'étaler au 28 mars. Les affaires d'association de le tiers des affaires que devront traiter les L'on saura que la wilaya de Sétif est la 2e ville de l'Est de-
repérée par l'escroc, qui se pré- malfaiteurs avec vol qualifié, aggravé par des magistrats de la cour criminelle; ces cas devront vant bénéficier de ce programme avec 50 000 nouveaux
sentera à elle comme étant de di- tentatives de meurtre, les trafics de stupéfiants, les se dérouler, probablement, à huis clos. K. D. équipements. Selma B.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 12

RÉGION OUEST

NOUVELLES MOSTAGANEM ADRAR


D’EL BAYADH
■SSAISIE DE LIQUEURS ET DE
Des ratés dans Des étudiantes
hopitalisées
PSYCHOTROPES
Les éléments de la sûreté de
la daïra d'El Abiodh Sidi
Cheïkh viennent de mettre la
main sur une importante
quantité de liqueurs, soit
le ramassage des ordures V ers 11 heures ce samedi matin, plusieurs résidentes de la
cité U des 1000 lits ont commencé à converger par petits
groupes au niveau des urgences médicales d'Adrar,
2500 bouteilles de «Wisky», ●Dans le nouveau secteur de Salamandre, les détritus qui d'autres transportées par les éléments de la Protection civile, avec
ainsi que 150 comprimés de
psychotropes au domicile
s’amoncellent chaque jour davantage font peine à voir, bien que la comme diagnostic une fatigue du corps pour certaines d'entre
elles. Ce qui provoqua une certaine panique et agitation au niveau
d'une personne. Le mis en commune paye 13.000 DA/jour par camion affecté au ramassage. de l'hôpital par les nombreuses
cause a été présenté au étudiantes qui ont accompagné
parquet devant le procureur ’agglomération de Mos- leurs camarades. Selon les té- La confiture aux
de la République et écroué à
la maison d'arrêt de la même
ville. H. M.
L taganem souffre d’un
mauvais ramassage des
ordures ménagères. Dans cer-
moignages de quelques-unes de abricots servie durant
ces étudiantes, la confiture aux le petit déjeuner de ce
abricots servie durant le petit dé- matin serait la cause
tains quartiers, comme le nou- jeuner de ce matin serait la cause de ce malaise.
■ 6 513 SORTIES DE LA veau secteur de Salamandre, de ce malaise. En effet, la majo-
PROTECTION CIVILE les détritus qui s’amoncellent rité de ces filles présentait une
Les différentes unités de la chaque jour davantage font couleur bleuâtre de la langue. Cependant, du côté médical, et ce
Protection civile ont effectué peine à voir. Parfois, les en- jusqu'à 14 heures, la trentaine de filles qui a été auscultée par les
pas moins de 6 513 sorties à droits réservés à la collecte dé- médecins de la garde ne présentait aucun symptôme d'une intoxi-
travers le territoire de la bordent sur la chaussée. Pour- cation alimentaire (vomissements, fièvre, vertige, douleurs ab-
wilaya. 33 décès dont 11 sur tant, à la mairie de dominales …), mis à part quelques cas de dystonies neurovégé-
les routes et 22 autres Mostaganem, le premier ma- tatives qui ont été diagnostiqués. Toutefois, des prélèvements sur
victimes de noyades suite aux gistrat de la ville ne peut faire ces sujets ont été effectués et envoyés au laboratoire pour ana-
crues des oueds ou autrement que déplorer cette lyses bactériologiques. A.A.
d'asphyxie provoqués par situation, lui qui se trouve
l'usage de radiateurs confronté à des partenaires dé-
défectueux, en sus de 130 faillants. En effet, malgré un
cahier des charges des plus ri-
SIDI BEL ABBES
blessés, tel est le triste bilan
qui a clôturé l’année 2009.
Les points les plus sensibles
goureux, certains prestataires
ne font pas d’efforts pour ho-
6 blessés graves dans
qui ont été à l'origine des 45
accidents de la circulation
norer leurs engagements
contractuels. C’est ainsi que
un accident de la circulation
sont la RN 06 sur l'axe reliant l’on apprendra que la commu- ix personnes ont été grièvement blessées dans un accident de
le hameau de Mosbah à celui
de Kreider et la RN 47 entre
ne paye 13.000 DA/jour par ca-
mion affecté au ramassage.
PHOTO : DR S la circulation survenu, hier matin, dans la commune de Mest-
fa Ben Brahim, sur la RN 7, à 35 km à l’est du chef-lieu de la wi-
Aïn Sefra et El Bayadh. H. M. Mensuellement, l’enveloppe laya de Sidi Bel Abbès, a-t-on appris auprès de la Protection civi-
globale s’élève à pas moins de le. Cet accident est survenu suite à une collision entre deux
■ UN NOUVEAU MAIRE À LA 39 millions de cts que l’APC Ce sont les véhicules affectés au ramassage qui posent problème véhicules, un camion de transport de marchandise et une Renault
TÊTE DE L'APC D’EL ABIODH règle rubis sur l’ongle. Les en ce sens que très peu d’intervenants disposent d’outils neufs et 18, laquelle transportait la plupart des victimes. Les secours qui
SIDI CHEÏKH principales défaillances se si- performants se sont rendus sur le lieu de l’accident ont évacué les blessés vers
Un nouveau maire tuent au niveau du nombre les hôpitaux de Sidi Bel Abbès et de Sfisef. Une enquête a été ou-
d'obédience FLN vient de d’éboueurs affectés à chaque des opérateurs dont les quartiers entiers continueront verte par les services de la Gendarmerie nationale pour détermi-
prendre les rênes de la camion, certains opérateurs se moyens d’intervention sont de subir les affres d’un ramas- ner les causes exactes de ce sinistre. M.Abdelkrim
commune, en l’occurrence M. limitant à une triplette quand il souvent en panne. Ce qui obli- sage défectueux des déchets
Youssfi Laaredj, en faudrait au moins le double. ge ces derniers à recourir à des domestiques. On pense égale-
remplacement de M. Mekki Par moment, ce sont les véhi- véhicules sans bennes-tas- ment à augmenter le nombre TISSEMSILT
Moulay, élu récemment au cules affectés au ramassage qui seuses. Consciente de la néces- de secteurs qui passerait de 5 à
Sénat. H. M. posent problème en ce sens que
très peu d’intervenants dispo-
sité de pallier ces défaillances,
la mairie aura passé comman-
11 et à renforcer les équipes
volantes qui souvent font un
96 familles relogées
■ REMISE EN ÉTAT DES sent d’outils neufs et perfor-
mants. Ce qui explique que
de de 3 camions bennes auprès
de la SNVI. Une fois livrés, ces
travail de proximité de bonne
facture. C’est à ce prix que la
à Khmisti
OUVRAGES D’ART
Deux ouvrages d'art seuls certains secteurs ne sont véhicules pourront intervenir cité de Sidi Saïd retrouvera son près l’affichage de la liste des 96 logements sociaux le mois
submersibles ont été
reconstruits par la DTP. Le
pas concernés par l’amoncelle-
ment des déchets domestiques,
en cas de manquements de la
part d’un partenaire. En atten-
label de ville propre que lui re-
connaissent les visiteurs d’un
A de septembre de l’année dernière et l’étude minutieuse des
recours par la commission de wilaya, le chef de la daïra de
premier sur la RN 47 et le les autres étant desservis par dant cette ultime solution, des jour. Yacine Alim Khmisti et le P/APC de la commune de Khmisti, en présence
second sur la RN 06. Quatre d’un huissier de justice et le directeur de l’Office de promotion et
chemins de wilaya des daïras de la gestion immobilière (OPGI), ont procédé, en ce début de se-
d'El Abiodh Sidi Cheïkh,
Boussemghoun, Brezina et
MASCARA maine, à la remise des 96 clés aux familles bénéficiaires. Pour
éviter d’éventuelles agitations, l’opération est passée en toute
Chellala viennent d'être
ouverts à la circulation. Dans
le souci d'éviter l'isolement
Des militants du FLN clairvoyance par un tirage au sort afin que personne ne puisse ex-
primer un refus sur le type ou la situation de logement. En fin de
cette opération, qui s’est déroulée dans de bonnes conditions, le
du chef-lieu de la wilaya, une
bretelle d'évitement est en
voie d'achèvement. H. M.
interpellent Bouteflika chef de ladite daïra a affirmé que des opérations similaires auront
lieu dans les prochains jours.
En effet, le wali a révélé que la daïra de Khmisti, qui renferme un
e FLN à Mascara s’embourbe dans nombre important de bidonvilles, notamment la cité de Aïn El
Lle secouent
les conflits claniques sans issue qui Hamra, bénéficiera d’un lot de logements dans le cadre de la ré-
TINDOUF depuis plusieurs années.
Une telle situation a incité certains mi-
sorption de l’habitat précaire. Boudiaf El Hadj
4ème session litants à interpeller, par le biais d’un
ordinaire communiqué, le président de la Répu-
blique, M. Abdelaziz Bouteflika, en sa
Des journées d’études
de l’APW qualité de président d’honneur du
FLN, à l’effet d’intervenir pour stopper
sur l’agriculture
L’APW de Tindouf entamera l’hémorragie. Samedi, une vingtaine
PHOTO : EL WATAN

ne journée d’études sur les mécanismes qui accompagnent la


aujourd’hui sa 4ème session
ordinaire, au niveau de la salle
de militants a observé un sit-in devant
le siège de la mouhafadha demandant
U nouvelle stratégie du renouveau rural a été organisée au dé-
but de semaine du mois en cours par la direction des services
de réunions de l’ancien siège le départ pur et simple du mouhafedh, agricoles à la maison de jeunes de la commune de Ouled Bessem.
de la wilaya. Boukhari Brahim, qui assure égale- Cette rencontre à laquelle ont pris part le directeur des essais
A l’ordre du jour: la situation ment la fonction de président de techniques des grandes cultures de SEBINE et le président de
du secteur des Affaires reli- l’APW de Mascara. Les 13 signataires du com- mouhafedh nous dira : «Les rédacteurs du com- l’union des fellahs, a été animée par des représentants d’une so-
gieuses, celle du secteur des muniqué, deux députés et des membres du bu- muniqué ne représentent qu’eux mêmes et ne dé- ciété suisse. L’ordre du jour est porté sur les itinéraires techniques
Forêts ainsi que la consomma- reau de la mouhafadha, prétendent être les fendent que leurs intérêts personnels. Ils sont à qui garantissent le rendement de la production céréalière, la ferti-
tion des crédits. membres de la commission de wilaya de prépa- la solde de quelques prétendants qui activent lisation des superficies agricoles, la lutte contre les mauvaises
Par ailleurs, il est prévu deux ration du 9e congrès du parti et reprochent au pour déstabiliser le parti et s’acharnent contre le herbes qui agissent négativement sur le rendement et les diffé-
états des lieux portant, d’une mouhafedh «son refus de respecter la 11ème di- secrétaire général, Abdelaziz Belkhadem, qu’ils rentes méthodes d’utilisation des produits chimiques pour lutter
part, sur l’épidémie de la grip- rective du SG du parti et la prise unilatérale». Ils veulent atteindre à travers ma personne». Je me contre les différentes maladies des céréales. Dans le même
pe porcine et, d’autre part, sur ont menacé de durcir le ton dans le cas où l’état- réserve le droit de porter cette affaire devant la contexte, une autre journée similaire a été animée à la salle des
le projet de rattachement au major du parti affiche son incapacité à mettre un justice car je ne saurai observer le silence face à réunions du siège de la mairie de Tissemsilt par des représentants
gaz de ville. M. M. terme à cette situation. Contacté par nos soins, le de telles accusations sans fondement. A. Souag d’une société allemande. B. E. H.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 12

RÉGIONS

RÉHABILITATION DU PATRIMOINE FORESTIER CHLEF


Enseignement
Le secteur des forêts intensif des langues
opère sa mue à Mila à l’université
L
’université Hassiba Benbouali dispose, depuis janvier
dernier, d’un centre d’enseignement intensif des
langues au niveau du nouveau pôle universitaire d’Ou-
●Le programme 2010 prévoit 1 000 ha de reboisement et 500 ha de repeuplement, led Farès, à 13 km au nord de Chlef.
ainsi que la plantation de 3 000 ha d'arbres fruitiers. Le centre s’est fixé comme premier objectif la mise à niveau
des étudiants de 1ère année dont le cursus nécessite «une
'amélioration du vécu des maîtrise minimale» de la langue française, indique-t-on sur
L populations rurales figure
en bonne place dans cette
vision qui se fonde sur deux le-
son site internet. Et d’ajouter qu’une formation similaire en
langue anglaise sera dispensée par la suite aux enseignants
et étudiants de post-graduation. Par ailleurs, l’enseignement
viers : la vulgarisation des péri- du français, est-il précisé, constitue l’activité première du
mètres d'intervention et le lance- centre de langues. L’initiative des gestionnaires de l’univer-
ment d'importants projets de sité a été favorablement accueillie par les concernés et ga-
reboisement. D'autant que l'in- gnerait à être soutenue et encouragée par les responsables à
stabilité des sols et leur nature tous les niveaux. On croit savoir que tous les moyens néces-
frileuse, aggravée par la multi- saires au fonctionnement de ce centre ont été mobilisés par
plication effrénée des actes de la direction de l’établissement. Rappelons que ce dernier
défrichement et de déforesta- compte près de 30 000 étudiants de la wilaya et de plusieurs
tion, notamment entre 2003 et régions du pays. A.Y.
2005, les feux de forêt, le paca-
ge, etc., appelle la mise en œuvre
de programmes consistants, en
vue de la régénération et de la re-
Un nouveau statut
constitution des espèces végé-
pour le conservatoire

PHOTO:EL WATAN
tales. A cet effet, la période allant
de 2006 à 2008 a vu le lancement
d'un programme de reboisement
de 4 000 ha, dont 3 000 réalisés; Lmentepoursuit
conservatoire de musique El Hachemi Guerrouabi
normale-
ses activités.
900 autres hectares de reboise-
ment sur un programme de 1000 L’objectif de ces opérations est de fixer les populations rurales Après avoir été
ha sont lancés au titre de l'année 000 ha/an durant le quinquennat Développement rural, s'agissant monde rural, s'est traduite doté d’un statut de-
2009. Le programme 2010 pré- 2010-2014. «Sur une superficie de la question des inventaires fo- puis novembre der-
jusque-là par la remise aux rive-
voit, quant à lui, 1 000 ha de re- totale de 340 000 ha, le manteau restiers. Une 3e étude ayant trait nier, il devient une
rains de 3 000 ovins répartis sur annexe de l’ins-
boisement et 500 ha de repeuple- forestier représente à peine aux ressources en eau sera inces- 250 unités, sachant qu'une unité
ment. «Il s'agit de reboiser les 10%, soit 34 000 ha, mais, d'ici samment lancée. Il a été en outre titut régional
englobe 10 brebis et deux bé- de formation
sites forestiers qui ont une densi- 10 à 15 ans, le taux de couvertu- procédé au recensement d'une liers. Des centaines de projets
té inférieure à 500-600 plants/ha re végétale atteindra la norme superficie de 700 ha aux fins de musicale basé
véhiculés par le PPDRI et ayant à Alger, sous
de sorte à atteindre la norme des nationale des 20-23%», a encore recréer un cortège floristique
pour objectif la création d'une la coupe du
1000-1200 plants /ha», a expli- indiqué M. Hamadouche. Pour dont la réception des espèces se
vie socioéconomique indispen- ministère de la
qué le conservateur des forêts, donner une assise confortable à fera par le biais de pépinières
Hocine Hamadouche. Est égale- tous ces projets, ces derniers, agréées. L'option pour les es- sable à la fixation des riverains et Culture. Il forme
leur implication dans le proces- désormais des
ment inscrit à l'actif de l'année note-t-on, sont positionnés sur pèces d'arbres de même étage
sus du renouveau rural, ont été enseignants de
2010, une ambitieuse opération une cartographie et font l'objet bioclimatique, moins exigeantes
concrétisés sous forme d'actions musique, dont 23 y sont déjà inscrits après avoir subi un
de plantation de 3 000 ha d'étude par des consultants spé- en eau et facilitant la fixation des
relatives aux corrections torren- concours d’accès.
d'arbres fruitiers et d'oliviers, cialisés, tels que Tec-Sult (un bu- sols, à l'image du pin d'Alep, du La durée des études est fixée à quatre ans pour le niveau de
dont le recensement des postu- reau d'études canadien), concer- cyprès et de l'eucalyptus, est tielles, installation de brise-vent,
reboisement dans les poches ré- 4ème année moyenne et à six ans pour celui de la 3ème an-
lants est en cours. Il y a lieu de nant le volet «protection du mise en avant par le secteur pour née secondaire.
souligner que le programme mi- bassin versant de Beni Haroun» la réhabilitation du patrimoine siduelles des EAC et EAI et l'ou-
L’enseignement est dispensé par une dizaine d’ensei-
nistériel cible la réalisation de 15 et l'étude Bneder sollicitée par le forestier. Cette dynamique nova- verture de pistes. gnants dans les différents instruments musicaux et autres
000 ha d'oliviers à raison de 3 ministère de l'Agriculture et du trice, qui vise la promotion du M. Boumelih volets de la formation musicale. Il est sanctionné par un
diplôme des études générales musicales (DEGM), qui
ouvre de nouvelles perspectives aux lauréats en vue, soit
ORAN CONSTANTINE d’accéder à des emplois dans la spécialité, soit de pour-
suivre des études supérieures, comme le soulignent les
Démantèlement d'un réseau Grève des biologistes gestionnaires de l’établissement. Dans un avenir proche,
celui-ci dispensera également une formation pour les
d’escroquerie de banques élèves des établissements scolaires, comme cela se faisait

La brigade économique et financière de la sûreté de wilaya d’Oran a


à l’université Mentouri dès son ouverture en mai 2007. A.Y.

réussi à démanteler un réseau constitué de quatre escrocs et dirigé


par une femme, a-t-on appris hier de cette structure. Ces personnes
ont été arrêtées le week-end dernier, à l'issue d'investigations me- L es étudiants de la faculté des
sciences de la nature et de la
et de ce fait n'ont pas passé leurs
contrôles. A ce propos, une étu-
La wilaya à l’ère de la
nées suite à une plainte déposée par l'agence locale de la Banque na-
tionale d'Algérie (BNA) à Oran à l'encontre de deux personnes ayant
présenté un dossier contenant des documents officiels falsifiés pour
vie sont en grève depuis le 28
janvier suite à la parution d'une
diante déclare: «Ils veulent nous
faire croire que nous sommes nouvelle technologie
note ministérielle à la faculté de manipulés, pour eux on est juste
obtenir un crédit d'investissement de 50 millions de dinars, a-t-on in-
diqué à la sûreté de wilaya.
La chef de cette bande s’était présentée à l'agence bancaire, accom-
biologie de l'université de Men-
touri Constantine.
des fauteurs de trouble; ils es-
sayent toujours de donner une Fsystème,
ini l’ancien réseau de téléphone fixe qui existe depuis
plus de 28 ans ; il vient d’être remplacé par un nouveau
en l’occurrence le New Generation Network
Cette dernière stipule la sup- image négative à nos revendica-
pagnée d’un homme qu’elle avait présenté comme étant son mari, et pression des concours de post- tions les plus légitimes !» (NGN). Selon le directeur de wilaya d’Algérie Telecom, ce
avait déposé, pour obtenir un crédit, un dossier au nom de ce dernier graduation (magistère), avec Contacté par nos soins, le doyen système sera mis en marche vers la fin de ce mois, en parti-
contenant des attestations falsifiées (devant être normalement li- éventuellement la création d'une explique en ces termes: «La culier dans les agglomérations de Chlef, Chettia, Boukadir,
vrées par une commission d’approbation de l’investissement) ainsi passerelle entre l'ancien système post-graduation est susceptible Oued Sly et Oued Fodda. Les travaux de raccordement tirent
que des pièces fiscales et des contrats d’hypothèque de biens immo- à leur fin et des équipes techniques s’attellent, d’ores et déjà,
(SNV) et le nouveau (LMD). Ce d'être ouverte à partir du mo-
biliers. à mettre en oeuvre le dispositif de liaison nécessaire. L’opé-
L’agence bancaire a déposé une plainte après que ses agents eurent
qui suscite l'inquiétude des étu- ment où nous avons toujours des
diants de fin de cycle en biochi- étudiants de l'ancien système; ration relative à la pose du réseau de fibre optique et à la
constaté l'invalidation du registre du commerce déposé à leur niveau. construction d’abris a été achevée et l’on procède actuelle-
L'enquête a prouvé ensuite que tous les autres documents étaient mie, génétique et microbiologie. quant à la passerelle, elle est en
A cet effet, les contestataires ont cours d'élaboration, sachant ment à l’installation des équipements téléphoniques.
faux, y compris la carte d'identité du demandeur (le présumé conjoint A en croire le même responsable, ce système a la particulari-
de la chef de bande). Usurpant l'identité d'un propriétaire d’im- déposé une pétition (dont nous que cela demande beaucoup de
détenons une copie) proposant moyens.» té d’offrir plusieurs services aux abonnés, à savoir la télé-
meubles, le mis en cause a présenté de faux documents attestant phonie fixe, l’Internet et la télévision.
l'hypothèque de biens comme gage pour avoir un prêt bancaire, a-t- leur intégration au nouveau sys- Il faut savoir que le DES de bio-
tème dans le but de pouvoir ac- logie n'ouvre même pas droit à C’est l’une des cinq wilayas du pays à avoir pu en bénéficier
on indiqué de même source. Ce réseau avait déjà escroqué une agen- après Alger, Oran, Sétif et Constantine. Outre la qualité des
ce du Crédit populaire algérien (CPA) en obtenant des fonds dans le céder au concours de master. l'enseignement secondaire, pas
A noter que les étudiants ne plus qu'à un travail dans le do- liaisons et des services proposés, il permettra sans doute de
cadre d’un projet d’investissement fictif, au nom de la sœur de la chef
comptent pas arrêter leur mou- maine. Ces étudiants sont-ils les satisfaire la demande sur ce moyen de communication et de
de bande, et avec la complicité d’un cadre de l’agence bancaire qui
avait accordé un crédit de 6 millions de dinars sans passer par les pro- vement de grève et sont déter- sacrifiés du LMD ? Si oui, c'est moderniser les installations datant du séisme d’octobre
cédures d'usage, selon la sûreté de wilaya. (APS) minés à faire entendre leur voix, grave. Meriem M. 1980. A.Y.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 13

I N T E R N AT I O N A L E

L’UKRAINE ÉLIT AUJOURD’HUI SON PRÉSIDENT REPÈRES

Kiev retombe L’OTAN


mondialisée ?
dans les bras de Moscou Par Mohammed Larbi

e nouveau secrétaire général de l’Organisation du


●Viktor Ianoukovitch et Ioulia Timochenko promettent tous deux d’«améliorer les relations
avec Moscou» ●La Révolution orange d’Iouchtchenko s’en trouve pressée.
L traité de l’Atlantique nord (OTAN) a énoncé, hier à
Munich, ce que les spécialistes pourraient considé-
rer comme la nouvelle doctrine de l’Alliance. Dernier ves-
tige de la guerre froide, l’Alliance, qui a connu de discrets

L
es Ukrainiens élisaient hier ritière du camp orange et pro-eu- ment de préparer des fraudes, preneur, a opté pour le camp ad- glissements, devrait entendre Anders Fogh Rasmussen
leur nouveau Président ropéen, M. Iouchtchenko, deve- laissant entrevoir de longues ba- verse. «Les Oranges ont été au abattre, cette fois, toutes les frontières géographiques pour
dans une ambiance sur- nu depuis son plus féroce rival, tailles devant les tribunaux et des pouvoir, ils n'ont rien fait», dit-il. devenir une organisation mondiale. Le concept est clair, à
chauffée, chaque camp accusant ayant été éliminé au premier tour manifestations si l'écart final M. Ianoukovitch bénéficie du «menace mondiale, il faut une sécurité mondiale» que seu-
l'autre de vouloir lui voler la vic- après un quinquennat marqué par entre les deux est trop serré. soutien de puissants hommes le l’OTAN est en mesure ou du moins pourrait assurer.
toire et menaçant de contester le des crises politiques à répétition. Mme Timochenko a même promis d'affaires, dont Rinat Akhmetov, «Nous devons porter la transformation de l'OTAN à un
résultat de l'élection jusque dans «J'ai voté pour une nouvelle un nouveau Maïdan, en référence originaires comme lui du Don- nouveau stade, en liant l'Alliance au système international
la rue. L'opposant pro-russe, Vik- Ukraine, une Ukraine belle, eu- à la place centrale de Kiev où le bass, le bassin minier et sidérur- de sécurité d'une manière entièrement nouvelle», a-t-il dé-
tor Ianoukovitch, qui a devancé ropéenne, où les gens vivront soulèvement populaire prit for- gique de l'Ukraine. Piètre ora- claré devant la 46e Conférence sur la sécurité. M. Rasmus-
sa rivale, le Premier ministre Iou- heureux», a déclaré le Premier me en 2004, en cas de fraudes. Le teur, il déplaît aussi à une partie sen, à la tête de l'OTAN depuis août 2009, a énoncé trois
lia Timochenko, de dix points au ministre, qui promet de faire en- camp de son adversaire a deman- de l'électorat à cause de son passé grandes perspectives, mais beaucoup n’en retiendront que
premier tour le 17 janvier, part trer son pays dans l'UE, en dépo- dé quant à lui une autorisation de judiciaire – il a purgé trois ans de la dernière selon laquelle «l'OTAN devrait devenir un fo-
favori. L'issue du vote reste tou- sant son bulletin dans l'urne à manifester – pour 50 000 per- prison dans sa jeunesse pour vol, rum pour des consultations sur les questions de sécurité à
tefois incertaine, aucun sondage Dnipropetrovsk (est), sa ville na- sonnes – lundi matin devant la coups et blessures. Sa rivale, po- l'échelle mondiale» où, selon lui, pourraient s'exprimer la
n'ayant été publié entre les deux tale. Commission électorale centrale à puliste et imprévisible, inquiète Chine, l'Inde ou la Russie. Qu’en pensent justement ces
tours. Kiev, a annoncé le ministère de également jusque dans son pays, et surtout la Russie, une habituée de la Conférence de
S'il est élu, Viktor Ianoukovitch, L’OCCIDENT PERD l'Intérieur. Des partisans de propre camp qui voit d'un mau-
SON POULAIN Munich, pour dire sa différence.
59 ans, balayé par la Révolution M. Ianoukovitch, solidement vais œil sa complicité affichée
orange en 2004 sur des accusa- Pareillement, son rival a dit avoir charpentés et peu loquaces, ont avec le Premier ministre russe DESSEIN INAVOUÉ
tions de fraudes électorales, réa- «voté pour de bons changements, déjà dressé une soixantaine de Vladimir Poutine. Tous deux pro- Et elle n’a pas manqué de le faire, par la voix du président
lisera un retour en force specta- pour la stabilité et pour une tentes bleues ces derniers jours mettent d'améliorer les relations de la commission des affaires internationales de la Douma.
culaire. Des centaines de milliers Ukraine forte». Le Président sor- près de la Commission électorale avec Moscou, qui avaient tourné L'Alliance, a-t-il asséné, «veut agir dans le monde, mais el-
de manifestants étaient alors des- tant a, lui, renvoyé dos à dos les centrale et de la Présidence. Dans au vinaigre sous Iouchtchenko, le pense local». «Je veux dire que son action correspond
cendus dans la rue pour contester deux candidats : «Je pense que un bureau de vote à la périphérie au grand dam de l'Europe, otage aux intérêts de ses 28 membres.» Konstantin Kosatchev a
sa victoire et obtenir un troisième l'Ukraine aura honte de son nord de Kiev, Elena Poliakova a de plusieurs guerres gazières rappelé le précédent du Kosovo, où l'OTAN est intervenue
tour, finalement remporté par le choix, mais la démocratie exis- voté pour le Premier ministre. entre les deux pays et de renfor- sans mandat de l'ONU, et a évoqué les risques de tension
pro-occidental, Viktor Ioucht- te.» Durant la campagne, «Ianoukovitch, c'est les oli- cer la coopération économique dans la région de l'Arctique, où quatre pays de l'OTAN ont
chenko. M me Timochenko, M. Ianoukovitch et Mme Timo- garques, c'est une marionnette», avec l'Europe. des intérêts, de même que la Russie. Tous ses dirigeants,
49 ans, se pose désormais en hé- chenko se sont accusés mutuelle- estime-t-elle. Iouri, 30 ans, entre- R. I. et AFP depuis Boris Eltsine, considèrent que l’Alliance est une
menace pour leur pays, l’accusant de repousser ses limites
géographiques en intégrant d’anciennes Républiques so-
APRÈS LE MUR D’ACIER SUR LA FRONTIÈRE DE GHAZA viétiques devenues indépendantes, malgré les mises en
garde répétées de Moscou. Pourquoi donc cette sortie du
L’Egypte construit un port de contrôle secrétaire général d’une Alliance accusée par ailleurs de
vouloir se substituer à l’ONU ou de s’en démarquer quand
son action pourrait être contrariée, sinon bloquée ? En vé-
L 'Égypte a entamé des travaux pour lutter contre la contrebande
par voie maritime avec la bande de Ghaza, afin de compléter un
dispositif terrestre lui aussi en cours de renforcement, ont fait sa-
Les travaux ont commencé il y a trois jours, ont-ils précisé. Les tra-
vaux pour la construction d'une barrière souterraine à la frontière
avec Ghaza, censée empêcher la contrebande par des tunnels avec l'en-
ritable stratège, M. Rasmussen a pris la précaution de sou-
ligner qu'il ne s'agissait par d'ériger l'OTAN en «concur-
rent des Nations unies», mais il n’a pas évité les critiques
voir, hier, les services de sécurité égyptiens. Les autorités ont débu- clave contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, sont toujours en
venues aussi de son propre camp. A commencer par l’Alle-
té la construction près de la frontière d'un port destiné cours, a ajouté ce responsable. Sous forte pression israélienne et améri-
magne pour qui il n’est pas question «d’entrer en compéti-
aux bateaux des forces égyptiennes, afin «d'empêcher caine pour mieux contrôler sa frontière avec la bande de Ghaza et em-
tion avec les Nations unies…» et de «faire de l'OTAN une
toute tentative de contrebande de la part des Palesti- pêcher les trafics d'armes, l'Egypte a décidé d'édifier une barrière mé-
agence de sécurité mondiale». Il est pourtant difficile de
niens par la frontière maritime», a affirmé un respon- tallique souterraine et d'autres dispositifs pour verrouiller cette zone
croire que M. Rasmussen parle en son nom, sans rapport
sable des services de sécurité sous le couvert de l'anony- sensible. Le président Hosni Moubarak a défendu ces travaux, les quali-
avec les positions que les Etats membres de l’OTAN enten-
mat. «L'Egypte a mis au point un plan complet garantissant fiant d'affaire de «sécurité nationale» et de «souve-
dent défendre lors du sommet de Lisbonne, au mois de no-
la sécurité de ses frontières maritimes et terrestres raineté», sans toutefois donner
vembre prochain, car un travail préparatoire en ce sens a
avec Ghaza. Il y a des constructions en cours de détails précis sur
été réalisé. Et pour être plus juste, l’idée est ancienne et des
(...) et d'autres toujours à l'étude», a-t-il les ouvrages.
propositions ont été avancées dès 1999. Sauf que de nou-
ajouté. Des témoins ont indiqué à R. I.
velles menaces sont apparues, selon ses concepteurs, et il
l'AFP avoir vu des engins ra-
fallait en tenir compte. Mais beaucoup préféreraient un
mener des blocs de pierre
renforcement de l’ONU. Quel choix pour
le mois dernier et les
2010 ? M. L.
rassembler sur la plage.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 14

CULTURE

GÉNÉRALE DE LA PIÈCE LALLA DE BELHADJ KHALED AU TNA

Le blanc du noir de la société du vernis


●La pièce Lalla (Madame) mise en scène par Khaled Belhadj et produite par le Théâtre régional de Mascara revient sur le paraître dans la société
de consomation et tente de sonder l’être humain.
e noir à cette qualité de tent pour l’assassiner, se débarrasser une lumière étudiée et une architec- chacun à sa manière, suscité la polé- tion pour le régime d’Hitler. «Jean

L s’adapter à tout. Au
théâtre, comme dans
la vie. Mardi soir, au
théâtre national algérien
Mahieddine Bachtarzi à
Alger, à la faveur de la générale de
d’une femme (un ordre ?) qui les fas-
cine et les opprime à la fois. Elles
veulent en finir avec ses paroles, «ces
paroles qui blessent les oreilles». «Je
ne pourrai jamais l’étrangler de mes
mains», dit Saâdia. Et l’autre
ture de scène quelque peu surréaliste.
Pas de gestuelles gratuites. Saâdia et
Mebarka s’approchent, se touchent,
se rejettent, se roulent par terre, se
prennent pour Madame, celle-là
mique, l’un pour son antisémitisme,
l’autre pour son homosexualité, n’est
pas fortuit. «Regardez leur statut, et
vous comprendrez. Ils se rejoignent
quelque part», lance Khaled Belhadj.
«L’intérêt de la pièce est axé
Genet a eu des positions courageuses
pour l’Algérie pendant la guerre de
Libération nationale. Après les mas-
sacres des camps palestiniens de
Sabra et Chatila, il était parmi les
premiers Européens à visiter les
Lalla de Khaled Belhadj, adaptée de proposer de mettre du poi- sur l’être humain, l’individu. lieux pendant que les cadavres
librement par Bouziane Benachour son dans la «tizana» (tisane). Trois femmes en une seule, étaient encore là», rappelle Khaled
de l’œuvre de Jean Genet, Les «Oui, mais Lalla est généreuse. trois facettes d’une femme», Belhadj. Selon Bouziane Benachour,
Bonnes, et produite par le Théâtre Elle donne ses habits», dit-elle. explique Bouziane les chaussures argent brillant que met
régional de Mascara, la lumière a du «Elle nous offre ses vêtements Benachour. A sa sortie en l’une des domestiques à la fin de la
mal à écarter les zones sombres. pour ne pas les jeter dans les 1947, la pièce Les Bonnes n’a pièce, acte qui remplace la scène ini-
L’espace est fermé, mais les portes ordures», réplique l’autre. Entre pas été applaudie par le tiale du suicide dans le texte de
sont ouvertes. Un huis clos à peine amour et haine, jalousie et public d’une France à peine Genet, se veut une manière de
assumé. En noir. Mais également en émerveillement, Saâdia et sortie de la guerre. Pourtant, dénoncer «el begass», «cette société
blanc. Saâdia et Mebarka (Claire et Mebarka montent et démontent la pièce n’avait pas pour du vernis». «Lalla est peut-être une
Solange dans la pièce de Jean un monde en rêve, en pleurs, en vocation de s’en prendre à la lecture de la société de consomma-
Genet), jouées par Meriem Allag et évasion... bourgeoisie ni à défendre les tion aujourd’hui. Une société qui n’a
Iman Zimani, sont là à vouloir imiter Elles regardent dans les deux domestiques. Les critiques pas que de bons côtés. Nous avons
leur maîtresse (Lalla), à marcher sur miroirs. L’une d’elle évoque «el n’avaient éprouvé aucune voulu montrer les mauvais penchants
ses traces, symbolisées par des pieds- hadhad», ce beau jeune homme honte à qualifier la pièce de d’une société qui se recherche»,
noirs. Habillées en tenue sombre, qu’elle veut aimer. Mais ce che- «malsaine». Et comme le observe Bouziane Benachour. Pour
elles tentent de mettre les robes de valier des songes est si lointain... monde change, l’œuvre de Khaled Belhadj, les miroirs sur scène
Lalla. Madame, interprétée par «Arrêtes de te torturer en cares- Jean Genet est aujourd’hui symbolisent la quête de quelque
Warda Saïm, tout aussi vêtue de noir sant le drap», lance l’une à étudiée dans les lycées en chose. «Nous nous projetons tou-
puisqu’elle s’empresse d’enlever ce l’autre. «Je veux aller chez moi ; France. Jean Genet, qui jours dans tout ce qui est virtuel. On
qui ressemble à un manteau blanc, là, où mes défauts sont cachés, là n’avait pas la langue dans la fantasme. C’est un moyen de survie.
est triste par l’emprisonnement de où personne ne m’enferme», dit poche, avait subi la censure. C’est profondément humain. On a
PHOTOS: D. R.
son amant ou Monsieur. Partagé, Mebarka. «Certains ont de la ten- Dans Notre-Dame-des- tendance à rêver», dit-il. La pièce est
l’habit noir souligne une certaine dresse pour nous, celle-là même Fleurs, il n’avait pas hésité mise en scène en arabe dialectal de
«unité féminine», comme dirait qu’ils ont pour les fenêtres, les à mettre en lumière les l’ouest du pays.
Belhadj Khaled, et une détresse com- cuillères, les mouchoirs ou le fly- nuits homosexuelles de «C’est une langue qui doit être com-
mune. Les domestiques, sans doute tox», ajoute-t-elle. «Je n’aime pas même qui n’a Paris. Il était l’un des rares à évoquer, prise par le plus grand nombre de
par esprit de vengeance, ont dénoncé, l’odeur du flytox, elle m’étrangle», pas de prénom... Le jeu est plongé dans Pompes funèbres, le culte du personnes ; mais c’est aussi une
à travers une lettre anonyme, l’amant lance Saâdia. La scénographie, ima- dans les musiques profondes de l’Al- corps qu’avait le nazisme allemand. langue qui prétend être poétique
qui se trouve en prison. Au moment ginée par Hamza Djaballah, a permis lemand Richard Wagner et du Russe Cela lui avait valu des attaques en avec des sonorités, de la musique»,
où Madame est déchirée par cette aux trois comédiennes de s’exprimer Piotr Ilitch Tchaïkovski. Le choix de tous genres, certains y avaient même note Bouziane Benachour.
séparation, les deux bonnes complo- comme elles l’entendent, aidées par ces deux compositeurs, qui avaient, vu — à tort — une certaine fascina- Fayçal Métaoui

SITE ARCHÉOLOGIQUE DE TIPASA


Visite du directeur du Centre du patrimoine mondial
L e directeur du Centre du patrimoi-
ne mondial (CPM), institution qui
se trouve à Paris (France), l'Italien
teurs de ces écrits ont trop exagéré
sur l'état de dégradation de ce magni-
fique site et de son port.» Mounir
archéologique de Tipasa. A l'horizon,
à l'est du site archéologique de
Tipasa, le monument en forme
Francesco Bandarin, s'est rendu au Bouchenaki, accompagnateur de luxe ionique qui date vraisemblablement
chef-lieu de la wilaya de Tipasa mer- du directeur du CPM, est une person- du 1er siècle avant J.C, appelé par
credi dernier, pour s'enquérir de la nalité de renommée mondiale pour- ignorance «tombeau de la chrétien-
situation réelle du site archéologique vue d'un immense savoir. Sa disponi- ne», rattaché au site de Tipasa, n'a pas
de Tipasa, Ce site a été classé en 1982 bilité et sa présence sur le site archéo- échappé à la «conférence» à ciel
par l'Unesco sur la liste du patrimoi- logique de Tipasa ont marqué «l'éva- ouvert du chercheur et universitaire
ne archéologique mondial. M. sion instructive». Il avait géré la cir- algérien, Mounir Bouchenaki. Les
Bandarin a pu vérifier de visu, selon conscription archéologique de Tipasa chrétiens sont arrivés à Tipasa vers la
ses propos, les écrits sur le site (CAT). Retraité de l'Unesco depuis fin du 3e siècle, selon l'orateur. Le
archéologique de Tipasa avec la réali- peu de temps, il occupe aujourd'hui le directeur du CPM, est reparti «ivre»
té du terrain. «Il n'y a pas de différen- poste de directeur général du Centre de bonheur, très marqué et inspiré par
ce entre le site des années 80 et celui international d'études pour la conser- les couleurs naturelles de la végéta-
d'aujourd'hui», a-t-il affirmé. Au vation et la restauration des biens cul- tion, la mer et des monuments qui
sujet des travaux d'aménagement turels (Iccrom), dont le siège se trou- occupent le magnifique site de
effectués sur le port de Tipasa, il a ve à Milan (Italie). Il n'arrive toujours Tipasa. Celui-ci s'est réapproprié son
déclaré : «Je trouve qu'il y a un défi- pas à dissimuler son amour fou pour statut international depuis la mobili-
cit d’esthétique, il y avait possibilité le site archéologique de Tipasa. «Je sation de la wilaya de Tipasa à partir
de faire mieux.» «Les autorités algé- peux visiter ce site les yeux fermés», de 2006, alors qu'autrefois, il figurait
riennes m'ont dit que cet aménage- indique-t-il. Guide de circonstance paysages et les senteurs de «son» site. chaque pierre depuis les temps très sur la liste du patrimoine en péril.
ment protège le port des grande exceptionnelle de Francesco Infatigable lors de sa promenade le lointains, avec des arguments Francesco Bandarin a fait remarquer
vagues, a-t-il enchaîné, mais le site Mandarin, l'ex-D.G adjoint de long des «entrailles» du parc national appuyés par des recoupements obte- que sur les 31 sites du patrimoine
est toujours beau au même titre que l'Unesco s'est spontanément transfor- archéologique de Tipasa, il est arrivé nus à partir de ses recherches scienti- mondial classés sur la liste des sites
ceux des pays méditerranéens et ceux mé en accompagnateur de luxe pour à faire «voyager» Francesco fiques, littéraires et historiques. Les en péril, 7 se trouvent dans les pays
d'Italie.» A l'issue de son détour par le premier responsable du CPM. Bandarin et les rares membres de la séquelles du tremblement de terre qui arabes. L'Algérie n'est pas concernée
le site archéologique, il se confie à L'Algérien Mounir Bouchenaki délégation jusqu'à l'ère romaine, en avaient secoué Tipasa aux environs de pour le moment.
ses proches : «J'estime que les rédac- demeure toujours subjugué par les étayant le vécu de chaque coin et l'an 372 demeurent visibles au parc M'Hamed H.
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 15

CULTURE
BLOC-NOTES
LIBRAIRIE-GALERIE NOÛN
■ EXPOSITIONS Poirier, philosophe et

Présentation de deux
*Centre culturel algérien de traducteur.
Paris
171, rue De La Croix Nivert, ■ TAMANRASSET
75015 Paris Festival international des arts
Tél. 01 45 54 95 31 de l’Ahaggar

albums de T34
Du 1er au 13 mars 2010 Tin Hinan-Abalessa
De 9h à 17h Du 15 au 20 février 2010 à
Tamanrasset
Maison de la culture (salle de
cinéma).
●La librairie Galerie Noûn a abrité, samedi après-midi, une rencontre avec le musicien Khaled ■ TIMIMOUN
Louma, à l’occasion de la sortie du nouvel album du groupe mythique T34. Circuit culturel et touristique
dans le cadre de la semaine du
Sbou'e de Timimoun (festivités

I
ntitulé An Algerian
du Mawlid annabawi) du 1er au

PHOTO: D. R.
dream, le nouvel album
de T34 est un album de 7 mars et visite de Ghardaïa.
la maturité où l’interpré- Infolines : 0661 276 973, 0770
tation est universelle. 204 502, 0551 517 726
C’est un CD qui a Rétrospective picturale de
nécessité un an et demi de tra- Valentina Ghanem ■ MUSIQUE
vail acharné. Les textes ont été Le vernissage est prévu Pop-rock
pensés et écrits en exil. C’est du le 8 mars à 18h30 Salle de cinéma Rex
moins ce que nous a confié, en *Galerie Mohamed Racim El Biar, Alger
aparté, l’artiste Khaled Louma, 7, avenue Pasteur, Alger Demain soir à 20h
en marge de sa vente-dédicace. Expo-photos Concert de l’ancien groupe
L’album en question regroupe D’enfilades et d'encoignures de Freedom’s
un ensemble de sept titres, dont Rafik Zaïdi
six en langue anglaise. Façon *Palais de la culture Chaâbi
singulière d'universaliser le pro- Exposition de miniature (même salle)
duit en question. Fidèle à sa de Sahraoui Boubekker Jeudi 11 février à 20h
démarche d’antan, le groupe en hommage à Bachir Yelles Concert de Abderrahmane Kobi
T34 à qui on doit le rock algé- *Centre culturel français
rien, a abordé des thèmes d’ac- d’Alger Musique du monde

PHOTO: SAMI. K.
tualité tels que le racisme, la Expo-photos Dos à la mer de Salle Cosmos
solitude et l’exclusion. Geoffroy Mathieu Jeudi 11 février 2010 à 19h
Cet album, affirme Khaled L’exposition dure jusqu’au
Louma, est un hommage pour la dimanche 28 février 2010
jeunesse algérienne qui se doit *Cyber-Galerie Didouche
de toujours regarder vers l’ave- Khaled Louma, leader et chanteur de T34 Mourad
nir. «Ce nouvel album, lit-on sur que cette tournée se fera en d ' e x p re s s i o n m o s a ï q u e . toutes les langues. «Ils ont pré- Jusqu’au 12 février
la jaquette, est comme une étoi- temps voulu. Après la sortie de L’Algérie est belle avec ses mul- paré cette compilation tous Exposition picturale de Hanifa
le dans le ciel, un repère et pour cet album, notre interlocuteur a tiples facettes et couleurs.» Le ensemble, en famille, jouant les Boufis
tous ceux qui aiment les voyages révélé qu’il ambitionne de se producteur a annoncé que uns sur les albums des autres,
nouveaux, du Nord au Sud, une produire, prochainement, en simultanément à la sortie du pour que ce travail soit un bou- ■ RENCONTRE LITTÉRAIRE
découverte, une rencontre sin- solo dans des sons acoustiques nouvel album de T34 en CD et quet de couleurs et de saveurs», L’île lettrée

PHOTO: D. R.
gulière.» A la question de savoir rock. De son côté, le producteur en collector, la maison Delta conclura le producteur Morano. 7, rue Ahmed Zabana, Alger
si une tournée de promotion est et réalisateur Morana Bruno F.Y.K a édité un second produit Il est à noter, par ailleurs, que le Cet après-midi à 15h
prévue dans les jours à venir Youcef a donné un large histo- intitulé, L’Algérie a du talent. musicien, l’écrivain et le com- Rencontre-débat autour du
dans certaines wilayas du pays, rique de sa maison de produc- Il s’agit, en fait, d’une compila- positeur Attar a plus d’une thème «Radioscopie d’une
le musicien avouera qu’il est tion Delta F. Y. K qui existe tion des extraits de sept artistes corde à son arc, puisqu’il expo- hyperpuissance, les USA : Concert de musique gitane,
difficile d’organiser ce genre de depuis deux ans et demi. «Nous de son collectif. Timdrit, se ses œuvres picturales, qui répulsion et attraction», tzigane et orientale
projets en Algérie, sachant que sommes, dira-t-il, un collectif Abdelkaker Chaou, Khaled recèlent une symphonie musi- animée par l’anthropologue de Titi Robin
les moyens pécuniaires et orga- qui œuvre pour que l’Algérie, Louma, Djamel Izli, Attar, T34, cale certaine, au sein de l’espa- Aïssa Belmeki.
nisationnels font terriblement au sortir du cauchemar que Zin G’Hada sont entre autres ce Noûn. Un détour du côté de Classique
défaut. Se voulant rassurant, furent les années 90, redevienne autant d’artistes chantant dans Noûn s’impose. ■ ATELIER ARTISSIMO Salle Cosmos
Khaled Louma est convaincu une terre de culture, une terre tous les genres musicaux et dans Nacima Chabani Salle Frantz Fanon Riadh El Feth
Mardi 13 février de 13h à 18h Samedi 13 févier à 15h
Atelier Artissimo de danse et Récital de musique classique
peinture pour enfants du pianiste japonais Kelko
ÉDITIONS MILLE-FEUILLES L’atelier Artissimo Hyakutake.
Tel : 021-64-38-89/90

Parcours d’un battant et combattant contact@artissimo-dz.com

■ CONFÉRENCES
Jazz
Salle Ibn Zeydoun
Riadh El Feth
*Dans le cadre de la célébration Mercredi 17 février à 19h
●Abdelmadjid Azzi vient de publier un ouvrage intitulé Parcours d’un combattant de l’ALN du Black History Month (Le Concert de la formation All jazz
(Wilaya III) aux éditions Mille-Feuilles. mois de l’histoire des Noirs), la
section culturelle de Variété-raï-wahrani
U nalgérienne
ouvrage portant sur la Révolution
de 1954, ayant tutoyé
acteur dans son maquis, raisonnable,
attentif, concentré sur son sujet, loin de
l’ambassade des Etats-Unis a
invité Miles Marshall Lewis en
Salle Ibn Zeydoun
Jeudi 18 février à 19h
l’histoire de haut de ses sept ans et demi, la forfanterie et de l’égocentrisme par Algérie, pour animer des Concert-événement de Hakim
est toujours un enrichissement et un lesquels certains ramènent tout à eux conférences sur l’histoire de la Salhi
devoir de mémoire de ces combattants et dans le but de briller. Ne savent-ils pas négritude, de l’esclavagisme et Prix : 200DA
ces martyrs, qu’ils soient légendaires ou que, dans leur frime, ils ne rendent de la culture pop aux Etats-
anonymes. D’ailleurs, l’auteur, un aucun service à leur pays et contribuent Unis, et ce, au siège de ■ CINÉMA
ancien combattant, un révolutionnaire, inconsciemment à repousser ce premier l’ambassade des Etats-Unis à *Salle Ibn Zeydoun
Abdelmadjid Azzi, le rappelle coup de manivelle... pardon, cette déci- Alger, demain soir de 18h30 - Riadh El Feth, Alger
d’emblée : «Le contenu de ce modeste sion, tant attendue, pour entamer l’écri- 20h30 et le 9 février 2010 à Jusqu’au 10 février
ouvrage pourrait être celui de tous les ture de l’histoire de la Révolution ? 18h30 - 20h30. Les 11 et 12 13h-15h-17h
combattants et aussi celui de la popula- C’est dans cet esprit, celui de l’auteur, février 2010 à l’université Kasdi A l’affiche le film Cartouche de
tion qui ont lutté et souffert en suppor- Abdelmadjid Azzi, et certainement Merbah de Ouargla. Les Mehdi Charef
tant tout le poids de la guerre face à un d’autres connus ou anonymes, qu’on conférences sont ouvertes au *Salle Cosmos
ennemi féroce et impitoyable qui, devant peut revisiter la lutte de libération. public, mais les places étant Riadh El Feth
notre unité d’action, notre farouche C’est avec ceux qui vous disent, aujour- limitées, veuillez envoyer un e- Samedi 13 février à 19h
détermination, notre foi inébranlable, et d’hui, dans l’aisance : «Oui, hier, j’avais mail à l’adresse : Projection du film d’animation
l’ampleur du sacrifice consenti, n’a pas peur ! Où je réalise qu’il n’est pas aisé Boussoufaa@state.gov pour japonais Steamboy de
PHOTO: D. R.

eu d’autre choix que celui d’accepter de de diriger, encore moins organiser dans réserver votre place. Katsuhiro Otomo
s’asseoir à la table des négociations, un climat d’incertitude et d’insécuri- *Centre culturel français
comprenant enfin qu’on ne gagne té...». Comme l’a dit courageusement *Centre culturel français d’Alger Mercredi 10 février
jamais une guerre contre un peuple qui l’auteur. Une grande leçon d’humilité, d’Alger 2010 de 15h à 18h30
défend sa terre et son honneur...» précis et distinct par analogie à d’autres d’honnêteté intellectuelle et de sincérité Jeudi 11 février de 17h à 19h Cycle films politiques : Le Cas
Dans la préface, Kamel Bouchama, écri- : «L’ouvrage de Abdelmadjid Azzi nous morale à l’endroit des nouvelles généra- Conférence «Une morale ou Pinochet de Patricio Guzmán
vain, ancien ministre et ambassadeur, révèle un auteur tout absorbé par le tions. Un ouvrage de puissance et de une éthique» donnée par (Chili, France, Canada)
présente cet ouvrage qu’il qualifie de classement des faits qui montrent un force. R. C. Valérie Gérard, docteur en Belgique, 200, 161min)
philosophie et Jean-François
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 20

I D É E S - D É B AT

La corruption s’est
Par Mohamed Abassa poussant à revendiquer le droit au non-travail, à vrés en vrac, et dont j'assume l'entière respon- Dans ce tiercé diabolique, chaque président a
la rente, à devenir pensionné, gardien, gardien sabilité. trouvé sa combinaison gagnante en privilégiant

N
ous connaissions déjà la kleptomanie : des gardiens, planton, chef planton, beznassi, • Deux cent mille morts, cent mille orphelins, une méthode sur les autres. Boumediène a pra-
une déviance connue qui porte certains trabendiste, pickpocket, c'est-à-dire, «Regda cinquante mille veuves ; en moins de 6 ans. tiqué froidement et équitablement ces trois
individus à voler systématiquement tout oua t'manji». Résultat des courses, l'Algérien Pour rien. moyens de gouvernance où se mélangeaient
ce qui peut être volé autour d'eux. C'est une ma- ne produit pas son pain, ni son lait, ni ses patates • Trois millions de chômeurs effectifs (2007) dans un ordre sans cesse changeant, argent, pri-
ladie. Mais elle se soigne. Quand cette même pas même son eau ni le pantalon qu'il porte. Les • Plus d'un million de prostituées équitable- son et assassinats politiques. Sous Chadli, tout
déviance, cette même maladie, s'applique à tout petits Chinois et les Egyptiens creusent des ment réparties sur l'ensemble du territoire na- en maintenant le triptyque diabolique nécessai-
un système de gouvernance, à un mode de gou- trous pour nous, pendant que les nôtres jouent tional. re à la conservation du pouvoir, ses proches
vernement, à ses personnels, dirigeants en tête, aux dominos. Le pétrole payant nos paresses et • Trois cent mille femmes et enfants SDF aban- conseillers semblent avoir remis au goût du
elle portera alors un autre nom précis : la klep- nos siestes organisées. C'est la plus grave des donnés et jetés à la rue. jour la célèbre formule de François Guizot :
tocratie. Un système fonctionnant sur la corrup- corruptions. Préparer et pousser un peuple au • Cent mille malades mentaux, oisifs et désœu- «Français, enrichissez-vous !» C'est ce qui fera
tion, le vol, la rapine et les détournements géné- non-travail et payer sa mise en congé perma- vrés livrés à eux-mêmes. dire plus tard à un ministre de la bande qui n'est
ralisés à tous les étages de l'Etat, des institutions nente avec l'argent du pétrole. Car la plus grave • Deux cent mille mendiants et mendiantes en pas Ghazi : «Celui qui ne s'est pas enrichi sous
et des entreprises publiques ; du sommet à la des corruptions consiste aussi à nourrir un 2008 (12 000 en 1970). l'ère Chadli ne s'enrichira jamais…» Et on peut
base. C'est aussi une maladie. Elle ne se soigne peuple avec des richesses qu'il ne produit pas, • Apparition massive des maladies vénériennes affirmer avec précision que c'est à cette
pas. Parce qu'il n'y a que la tombe qui redresse qu'il ne produit plus. Le paysan marocain nour- non suivies. époque, les années 80, que la corruption s'est
les bossus. Sauf à l'éradiquer à ses racines et, rit trois personnes en plus de sa famille. Le • Retour massif des maladies éradiquées au massifiée, démocratisée au point de transfor-
plus important, à la tête. Dans cette observation, Français en nourrit huit. Le paysan algérien, lui siècle dernier (tuberculose, choléra). mer des gueux et des va-nu-pieds en puissants
deux phénomènes capitaux nous intéressent : la qui nourrissait six personnes, n'arrive même pas • Massification des trafics et de la consomma- milliardaires roulant carrosses japonais, Honda
corruption généralisée au sommet de l'Etat et à se nourrir ; il produit moins de 20% de ses be- tion des drogues et divers stupéfiants (en et Ferrari négligemment jetées sur le trottoir. Je
celle, plus insidieuse et plus dangereuse à la soins alimentaires. C'est pourquoi l'essentiel de termes de volumes écoulés, l'évolution passe ne parle pas seulement des petits Mouhouch ni
base, c'est-à-dire à hauteur de ce qu'il a été notre pétrole finit dans les égouts. C'est ce qui de quelques grammes dans les années soixante des minables chameliers à la Hadj Bettou ou
convenu d'appeler le peuple ou, c'est selon, les fait dire aux observateurs avisés que l'Algérie, à des tonnes actuellement). des mortellement patriotes ou des matrones
masses populaires. Cette forme de kleptocratie, avec toutes ses richesses, ne produit rien pen- d'Alger et de Bordj rendues brutalement mil-
que se partagent solidairement gouvernants et dant que ses voisins immédiats, avec rien, pro- DES CHIFFRES JAMAIS PUBLIÉS liardaires par l'outrage fait au Trésor public et
gouvernés, représente en Algérie la forme la duisent des richesses. C'est ce qui justifierait • Un Algérien sur trois (environ 12 millions) vit aux braguettes régnantes.
plus dégénérée et la plus pourrie de la plouto- l'appellation Sonatroc au lieu de Sonatrach ou, en-dessous du seuil de pauvreté avec moins Je ne parle pas seulement de ces proxénètes et
cratie et de l'autocratie réunies, comparative- pire que l'Irak en guerre, «pétrole contre nourri- d'un dollar de revenu quotidien. maquereaux divers devenus aussi par des com-
ment aux systèmes politiques les plus avariés et ture» • 82% des Algériens se déclarent mécontents merces malsains, partie prenante et thurifé-
les plus dévoyés dans le monde et où la prévari- Les conséquences sociales de cette forme silen- de leur vie. raires du pouvoir. C'est cette démocratie de la
cation est une culture comportementale. Bien cieuse de corruption seront terribles malgré • 89% des foyers algériens déclarent que leurs concussion à ciel ouvert, de cette démocratie
plus que les monarchies, que les sous-tyrannies toutes les formes déguisées pour acheter la paix conditions de vie se sont dégradées durant les ventrale et de la banane recouvrées, de cette dé-
locales, que les républiques bananières et sous- sociale, avec l'argent du pétrole. dix dernières années. mocratie des bateaux de PAP qui ont transfor-
systèmes dérivés, que les sous-républiques hé- Concomitamment à cette corruption du peuple • 92% des foyers algériens déclarent que leur mé ministres, banquiers et gestionnaires des di-
réditaires familiales arabes, que les féodalités par le pétrole, d'autres facteurs aggravants ont pouvoir d'achat a chuté d'une manière substan- vers monopoles et pénuries en une
princières du pétrole ; bien plus que les pires accompagné et potentialisé cette décadence or- tielle durant les dix dernières années (de 20 à communauté d'experts associés dans la préda-
systèmes infra-humains. ganisée. La nouvelle école, la rue, les médias 40%). tion et le pillage massif de l'Algérie. Jusqu'à la
L'exemple algérien, que l'humour et la dérision dits publics, les mosquées, le FLN régnant ont • 78% des Algériens ne font pas confiance aux mise à genoux de l'Etat, jusqu'à la cessation de
populaires traduisent si bien, (Mille missiles détruit en moins de cinquante ans ce que des représentants du pouvoir (gouvernement, auto- paiement, jusqu'à l'éclatement d'Octobre, jus-
n'anéantiront pas l'Algérie ; deux bons ministres siècles ont donné comme valeurs de grandeur, rités locales, élus locaux et nationaux). qu'à l'arrivée des mitrailleuses crachant la mort
du terroir suffisent) par sa pédagogie cognitive d'humilité et de dévouement aux Algériens. Au • 32% des élus locaux ont eu maille à partir sur un peuple criant famine et justice.
que ses dérives cumulées ont généré, aussi par nom des nouvelles valeurs inculquées de force avec la justice. 238 P/APC ont été condamnés à Aucun des auteurs de cette catastrophe natio-
son origine historique, par son absence totale de par le pouvoir à ses sujets, des Algériens sont la prison ferme durant les dix dernières années. nale n'a été à ce jour interpellé ou entendu ou
morale politique ou de morale tout court, n'a arrivés à égorger d'autres Algériens qui ne pen- • 86% des Algériens pensent que l'Etat central inquiété. Rien. Tous continuent à vivre tran-
pas son équivalent dans le monde. C'est un cas sent pas comme eux, à vitrioler des jeunes et ses institutions sont gangrenés par la corrup- quillement ici et/ou à l'étranger, à manger tran-
d'école qu'enseignent toutes les mafias du mon- filles qui ne s'habillent pas comme eux, à bâ- tion et la concussion. quillement leurs milliards volés. Même quand
de. Et c'est encore par la dérision qu'il se dit par- cher et à cloîtrer des enfants qui ont le défaut de • 84% des Algériens pensent que les membres ils meurent, c'est avec les hommages officiels
tout, chez nous et ailleurs, que chaque pays pos- naître filles, à lyncher et à juger les mangeurs du gouvernement travaillent pour leurs propres appuyés de la nation tout entière qu'ils partent,
sède sa mafia ; chez nous, c'est la mafia qui de Ramadhan… intérêts personnels, ceux de leurs familles et de embaumés d'oraisons funèbres où il n'est ja-
possède tout un pays. Jugeons-en. La liste des dénis et des interdits est bien leurs amis. mais dit qu'il s'agit le plus souvent de voleurs et
longue. C'est le pouvoir politique qui en est to- • 78% des jeunes (16-30 ans) souhaitent s'ins- d'assassins avérés. Echappant sur terre à la jus-
DE LA KLEPTOCRATIE À LA BASE talement et exclusivement responsable en tai- taller à l'étranger, dont 32% se déclarent candi- tice des hommes ; échapperont-ils à celle de
Le pouvoir politique algérien, par vagues suc- sant et parfois en encourageant ces déviances dats au départ par n'importe quel moyen. Dieu ? Pas sûr.
cessives depuis l'indépendance et davantage en- au motif criminel de ne pas heurter les sensibi- • Chaque Algérien connaît personnellement au
core depuis ces dix dernières années, a réussi lités islamistes ou provoquer les courroux de moins trois cas de corruption non sanctionnés LE TRIPTYQUE (FRIC, CRIC, TRIQUE)
l'incroyable et diabolique prouesse d'ôter au leur fitna ; une autre forme primaire de corrup- aux niveaux local, régional et national. Fondamentalement, rien d'essentiel n'a changé
peuple algérien les valeurs de base qui faisaient tion pour garder le pouvoir. A l'arrivée, les bi- • 87% des Algériens pensent que les grands et au regard des trois pis de la mamelle du pouvoir
naguère sa grandeur, son génie, sa noblesse : lans ne sont pas loin de l'apocalypse sociale gros corrompus échappent à la justice. FCT. Les mœurs et les systèmes de gouvernan-
l'amour du travail, le respect d'autrui, le respect alors qu'officiellement, les médias publics ai- • 75% des Algériens pensent que la justice fer- ce et de pillage ont été certes plus raffinés, plus
de la vie, les valeurs de solidarité, l'amour de la dant, l'Algérie avançait d'année en année vers me les yeux sur la grande corruption. sophistiqués, mieux déguisés parce que conçus
patrie, etc. le bonheur et la prospérité absolus. Dans la réa- • 82% des Algériens ignorent que M. Abdelaziz par des esprits moins incultes et, le plus sou-
Chaque être humain, normalement constitué, lité des faits, chaque nouvelle année de gouver- Bouteflika a été condamné par la Cour des vent, soutenus et assistés par des intelligences
aspire à la première richesse qui élève l'Homme nance algérienne nous rapprochait un peu plus comptes pour détournement de fonds publics étrangères, américaines en tête, désormais par-
: le travail. En Algérie, les pouvoirs successifs de l'horreur, de l'impensable, de la catastrophe. (l'équivalent de cent milliards de centimes ac- ties prenantes de la rapine nationale. Signe des
ont désappris aux masses le travail et l'effort, le Jugez-en par ces quelques repères chiffrés, li- tuels) dans l'exercice de ses fonctions de mi- temps, le système de gouvernance et de corrup-
nistre des Affaires étrangères (arrêt du 08 août tion de Bouteflika s'est enrichi et renforcé d'une
1983). nouvelle donne. La mondialisation aidant, il
Il est bien établi que l'état de santé d'un systè- s'est ouvert en s'appuyant sur l'étranger et les
me, comme pour le poisson, se mesure à l'état multinationales pour organiser à grande échelle
de sa tête, laquelle a valeur d'indicateur sur le pillage massif de l'Algérie, comme l'explique
Fédération algérienne de donneurs de sang l'état général du corps considéré. On observera si bien Hocine Malti. Pas surprenant donc
52, boulevard Mohamed V, Alger - Tél./Fax : 213 21.63.80.07 - tranquillement l'extraordinaire parenté des qu'en plus des Five Sisters (les cinq sœurs)
CPA Khelifa Boukhalfa, n°143, 418.01242.11/12 - CCP n° 7237270 clé 08 modes de gouvernance entre les trois moments abonnées traditionnelles au biberon pétrolier
de gestion du même pouvoir politique sous les algérien, on rencontre à la soupe de Sonatrach,
ères remarquées des trois principaux présidents Anadarko PC, Halliburton, Saipem, BRC,
Appel au don de sang ayant marqué dans la durée le paysage sociopo- Dick Cheney, Ramsfeld, Bush, père et fils, et,
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de litique de l'Algérie : Boumediène, Chadli et très curieusement, le Texan algérien, lui qui dit
dix-huit (18) à soixante-cinq (65) ans et en bonne santé, de répondre à l’appel du cœur et aller offrir Bouteflika. Ces trois présidents ont utilisé, à tout ignorer de ces commerces alors que tout
un peu de son sang à l’hôpital le plus proche. quelques détails près, les mêmes moyens et les indique qu'il en est le principal inspirateur si-
Ce geste banal et anodin rendra l’espoir et le sourire à des milliers de personnes qui souffrent en si- mêmes méthodes d'appropriation, de gestion et non l'instigateur en chef.
lence dans l’attente d’une transfusion salvatrice à leur éventuelle guérison. de conservation du pouvoir : Revenons au triptyque diabolique FCT que le
C’EST LE DON DE SANG : FAITES-LE !! - L'usage de la violence physique et politique Président semble avoir bien compris grâce à sa
Tous ensemble, participons à cette action du don de sang.
dans toutes ses formes déclinées, (violation des grande expérience du pouvoir et à sa fameuse
Le matériel de prélèvement est stérilisé et il est à usage unique, donc la sécurité est totale.
Comptant sur la générosité de tout un chacun, la Fédération Algérienne des donneurs de sang et l’en-
droits, répressions, emprisonnements, tortures, traversée du désert… Connaissant les mésa-
semble des malades en quête de ce précieux liquide vous remercient en accomplissant ce simple exil) comme mode et moyen de gouvernance. ventures de ses prédécesseurs sur ces trois
geste hautement humanitaire. - L'assassinat et le meurtre politique comme ul- points cardinaux du pouvoir, il organisera son
DIEU VOUS LE RENDRA
times réponses aux oppositions politiques dé- pouvoir à lui, selon une modernité très particu-
clarées. lière ; voire une allure presque tribale et papale.
P/ Le bureau fédéral - La corruption et l'achat des soutiens par l'enri- Voici comment :
Le président Kadour Gherbi
chissement illicite.
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 21

I D É E S - D É B AT

massifiée et démocratisée


● festants et romanciers dont les écrits ne flattent ou indirectement à la presse sont exorbitantes Voilà qui nous conduit à une situation aussi tra-
pas le Président ? Que fait notre police à part et dépassent l'entendement. Elles dépassent les gique que cocasse. Bien évidemment, le Prési-
- Fric : pétrole, énergie, mines, finances, bud- saisir des livres, écouter aux portes et surveiller 1200 milliards (hors ardoises bien lourdes des dent dira comme son ministre, comme son
get, industries et privatisations, affaires étran- les braguettes ? imprimeries publiques) par presse bénéficiaire PDG, qu'il ne sait rien de rien. Peut-il dire aussi
gères, travail, transports, confiés à des proches - Par simple décence, je ne développerai pas ici de cette charité présidentielle, il faut entendre : qu'il ignorait qu'on a tout fait, tout entrepris,
et à des membres de la tribu et/ou du quartier la quatrième hurlante cardinale du pouvoir et - Presse privée : 53 titres de la presse privée ministres, sénateurs et députés en tête, pour
et/ou issus de la rue de naissance du Président qui rime parfaitement avec les trois précé- (que personne ou presque ne lit) perçoivent en- tenter de vendre aux Texans, aux vrais Texans,
(rue des Tanneurs à Oujda). dentes. Tout ce qu'on peut en dire, c'est que viron 500 milliards sous forme de publicité tout Sonatrach, le seul poumon de l'Algérie.
- Cric : c'est ce pouvoir régalien qui permet de c'est un élément lubrifiant de la grande corrup- émanant des entreprises et institutions pu- Quand on connaît les auteurs de cette tentative
nommer ses préférés, les membres de sa famil- tion et du trafic d'influence jusque et y compris bliques, c'est-à-dire l'argent du contribuable. de hold-up sur le sous-sol algérien, quand on
le, amis, à n'importe quel poste, à n'importe dans les sphères très fermées du pouvoir azi- Tout le monde connaît les règles non écrites et devine les gros détourneurs du pétrole algérien
quelle fonction, à n'importe quelle mission. zien. Ce fléau fait des ravages dans les pra- les critères d'éligibilité à ces cadeaux présiden- comme l'explique en connaissance de cause M.
C'est ce même pouvoir de cric qui a construit et tiques malsaines de la gouvernance boutefli- tiels. Malti Hocine, ce qui s'est passé à Sonatrach pa-
renforcé le clan et qui permet aux personnels et kienne. Comme le FBI et la CIA le font pour - Médias dits publics : 7 titres de la PQN pu- raît du pipi de chat, de petits larcins grossière-
servants sélectionnés de Bouteflika de se servir Obama, notre DRS devrait s'intéresser un peu blique, (très peu ou pas du tout lus), la télévi- ment bricolés en famille et très caractéristiques
exactement comme le fait leur chef à grande plus souvent aux portables du Président. Les sion unique, les 40 radios uniques et l'agence des mœurs dévoyés d'une république infra-ba-
échelle. D'où les récents gros scandales de cor- sergents d'écoute en seraient renversés. Et c'est de presse unique, l'APServices perçoivent plus nanière. M. Khelil est toujours ministre. Pour-
ruption impliquant les enfants, cousins, parents par là, vraisemblablement et comme souvent, de 820 milliards consacrés aux couvertures et quoi voulez-vous qu'il démissionne ? Le pétro-
et amis des gestionnaires du pays. C'est par ce comme à Capoue, que ce pouvoir tombera. traitements privilégiés de la campagne du can- le coule à flots.
système de poussées du cric du clan et du lieu Dans ses propres salissures ; pas autrement. didat président. Saipem, Halliburton et Orascom sont de bons
de naissance que tout le système de nomination Parce qu'on tombe toujours du côté où on Ces dépenses faramineuses concernent uni- payeurs, le neveu est en sécurité en Suisse avec
aux grands postes de commis de l'Etat, y com- penche ; chez nous, plutôt chez eux, ils tom- quement la presse tous statuts confondus. Pour laquelle l'Algérie n'a pas d'accord d'extradi-
pris les postes de souveraineté, s'en trouve bent souvent du côté où ils mangent, c'est-à- le reste, toute une étude reste à faire pour esti- tion, le jet direct privé Hassi Messaoud/Hous-
faussé, perverti et dévoyé. dire du côté de la grande ripaille familiale. Pas mer ce que coûte réellement au contribuable al- ton fonctionne toujours hors contrôle du DRS,
- La trique : c'est tout le système de protection sûr, puisque la maison mère n'est pas loin et le gérien une campagne électorale au profit du les appartements somptueux richement meu-
et de maintien de cet ordre inique, de repré- DRS ne contrôle pas toujours le vol direct Has- seul candidat Bouteflika. Les chiffres donne- blés par Halliburton sont toujours confor-
sailles et de sanctions punitives qu'organisent si Messaoud-Houston. raient le tournis. C'est aussi une forme grave de tables, gais et gratuits. Pourquoi voulez-vous
solidairement et complémentairement les mi- détournement et de grande corruption de l'ar- qu'un ministre bien en poste quitte une si belle
nistères de l'Intérieur et de la Justice, tous deux ET LE PRÉSIDENT DANS TOUT CELA ? gent et des moyens publics. Dans cette estima- vie ?
confiés, bien évidemment, au douar et à la tri- La question qui se pose actuellement n'est pas tion, il faut évaluer aussi les autres dépenses La vie est si belle, si courte ! Pourquoi aller
bu. Rien d'étonnant donc que ces départements de savoir si le Président est au courant ou pas publiques qui sont rarement évoquées et enco- gaspiller ses milliards dans les déserts d'Hous-
stratégiques fonctionnent au service exclusif ou s'il est ou pas en intelligence avec ces scan- re moins évaluées, sans compter les contribu- ton ! Ils sont fous ces journalistes d'attendre de
du chef, interdisant, emprisonnant, réprimant, dales. Il est plutôt question de savoir si le Prési- tions des donateurs privés (dont on aura devi- l'honorable et très honnête ministre du Pétrole
exilant, empêchant tout ce qui pourrait nuire ou dent est personnellement impliqué dans ces né, bien évidemment, les retours et du Gaz de démissionner. Pourquoi voulez-
faire de l'ombre à sa majesté le président Bou- pillages et jusqu'à quel point. Passe sur sa d'investissement). vous qu'un petit sergent du DRS chahute l'im-
teflika ; quitte à violer et à piétiner les lois de la condamnation par la Cour des comptes ou l'in- - Les dépenses spécifiques des ministères et mense bonheur du grand Chakib que le Texas
République. jonction par des institutions publiques. nous a prêté. Elle n'est pas belle la vie ? Ils sont
On comprend mieux pourquoi la justice algé- Benyahia de rapatrier l'argent des banques - Les dépenses des entreprises publiques lo- vraiment fous ces journalistes qui ont l'Algérie
rienne, qui fonctionne même la nuit quand ça suisses dont il aurait été le seul ordonnateur. cales et nationales. au cœur.
arrange les affaires du Président, touche si peu, Le plus grave n'est pas là puisqu'il se dit, sur ce - L'utilisation des moyens de transports publics Au lieu de médire sur notre bien-aimé Prési-
si mal ou, le plus souvent, jamais à la grande chapitre, que Bouteflika a fait l'objet d'un rè- (avions présidentiels, bus publics, parcs autos). dent et sur son très distingué ministre qui n'est
corruption qui implique les amis et les proches glement de comptes politique et qu'il doit son - Les dépenses des administrations et collecti- au courant de rien, qui n'est pas voleur, dit-il,
du Président. On comprend mieux pourquoi la sauvetage à la magnanimité bien connue de vités locales. Certaines APC, seulement traver- nos journalistes devraient plutôt s'intéresser
justice algérienne ne s'empresse pas à s'auto- Chadli ; quoique, en matière d'intégrité et de sées par le candidat président, dépensent jus- aux mystères de l'acrasie ; cette philosophie
saisir dans les affaires flagrantes de grosses corruption, le sieur Chadli est bien loin d'incar- qu'à 10 milliards juste pour pavoiser leur douar plus algérienne que grecque qui consiste à dé-
corruptions, à l'instar de ce haut responsable ner l'exemplarité ou une quelconque référence ou blanchir des trottoirs qui n'existent pas (à clarer une chose et pratiquer son exact contrai-
qui a déclaré publiquement et en plein tribunal, de vertu ou de retenue vis-à-vis de l'argent et défaut des consciences) ou louer de la mu- re. Attention, je n'ai jamais écrit ici que le DRS
sûr de lui «… Oui, j'ai signé de faux documents du patrimoine publics. Loin s'en faudrait. sique, le bruit des enfants, sans oublier les devrait rapidement frapper d'ISTN certains mi-
pour favoriser le vol de six mille milliards de Le plus grave qui est reproché à Bouteflika par crieurs infatigables de «Yahia Bouteflika», le nistres voleurs (comme M. Zerhouni le fait si
centimes… Je prends mes responsabilités… la classe politique (s'il en est) c'est l'usage in- tout finissant par un gras méchoui qu'aucune vite pour les écrivains et les poètes qui pous-
dezzou maâhoum !» Ce qui veut dire en langa- considéré des moyens financiers, matériels et écriture comptable ne mentionnera autrement sent le pouvoir à se regarder en miroir) avant
ge simple et trivial, c'est-à-dire le discours or- humains pour ses campagnes électorales à son qu'en collation en l'honneur du Président. C'est qu'ils ne prennent la clé des champs. Je ne l'ai
dinaire d'un haut responsable algérien en poste profit personnel. encore un petit filet de corruption qui prépare jamais écrit. Quant à le penser, c'est une tout
: « Je vous emm… et J'emm… la République Il lui est reproché de mélanger sciemment ses aux grandes. autre histoire !
!...» fonctions de président de la République et ses - Chaque wilaya dépense en moyenne 22 mil- C'est pourquoi en titrant cette contribution,
Pourquoi, donc, la police de M. Zerhouni ne obligations de simple candidat soumis par la liards de centimes pour recevoir convenable- j'étais tenté d'écrire kleptocratie avec un B. J'ai
s'intéresse presque jamais à la grande corrup- loi aux mêmes obligations que ses concurrents. ment le candidat président (avec ou sans inau- failli le faire, mais j'avoue humblement que j'ai
tion quand elle n'est pas elle-même, un peu On estime à deux mille milliards de centimes le guration). Les dépenses des wilayas pour les eu peur de le faire.
trop souvent même, partie prenante ? Pourquoi coût moyen d'une campagne présidentielle au autres candidats concurrents sont quasi nulles. Un deuxième exil en acompte n'est pas loin et
c'est le DRS dont ce n'est ni la vocation ni les seul profit du candidat Bouteflika. Ces dépenses faramineuses, tout en paraissant m'en a dissuadé. M. Chakib Khelil est toujours
priorités immédiates qui combat la petite et La dernière campagne au profit du candidat légales et conformes à la comptabilité pu- ministre et le pétrole coule toujours à flots. A
grande corruption, lui qui a tant à faire pour la président a été estimée à trois mille milliards blique, relèvent de toute évidence du détourne- Arzew comme à Houston. La vie est si belle et
sécurité stratégique et économique du pays ? de centimes et où Sonatrach a dépensé, à elle ment à des fins personnelles des deniers et des si courte. C'est cela la «kleb-tocratie». C'est
Que font les polices réunies de MM. Zerhouni seule, la bagatelle de sept cents milliards au moyens de la communauté nationale. C'est ce cela l'Algérie de Bouteflika. Elle est pas belle
et Belaïz à part traquer et faire la chasse aux profit des rabatteurs et des souteneurs de Bou- qu'ont souvent dénoncé avec vigueur certains la vie ? C'est cela que raconte Poutakhine.
journalistes, poètes, harraga, grévistes, mani- teflika. Les subventions accordées directement responsables de partis d'opposition. En vain. M.A.
Publicité
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 24

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Osseux 2.Hélianthe. Fils arabe Quinze sur 15 N° 2504
Mots Croisés N°3434
3.Hâtât. Loi sacrée du silence 4.Mise. Modèle
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
5.Empoisonnaient 6.Apportée avec soi. Dignitaire musulman.
Points opposés 7.Petite compagnie. Appuie sur la gâchette. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Réunion de trois cartes de même valeur au jeu 8.Devant un I
2
prince. Endroit. Contrat de jouissance. En vogue 9.Taxe. II
Prénom de Laurel. Traînasse 10.Pieds de vers. Petit de la 3
III
chienne. Fin de verbe 11.Gardienne de la paix. Apprit. Demi- 4 IV
glossine 12.Foutu. Faisait fumer les Anciens. Changerai de
5 V
peau 13.Esquiva. Guigne 14.Divine nounou. Ratite. Pas ques-
tion ! 15.Estimées. Redisent. 6 VI
VII
7
VERTICALEMENT : 1.Prières faites avec insistance et sou- VIII
mission 2.Brillait sur Khéops. Soulagement spirituel. Génisse 8 IX
mythologique 3.Née de la même mère. Rigolent bien (s’) 9 X
4.Substance colorante. Cri des bacchantes 5.Feuilletés.
Mamelles 6.Muse de l’Elégie. C’est-à-dire. Séries 7.Explosif. 10 HORIZONTALEMENT
Rat palmiste. Transport 8.Règle. Singe. Symbole. Fin de verbe 11 I- Moment d’incertitude. II- Raisonner d’une façon trop
subtile. III- Sottise - Symbole chimique. IV- Palladium -
9.Préfixe égalitaire. Quotient de psy. Monnaie de Thaïlande. Eclat de voix. V- Insulaire - Branché. VI- Vase - Couleur
12 d’un vin. VII- Méfions nous de son ironie. VIII- Bande de
De devoir 10.Ville d’Iran. Ensemble des techniques d’aména-
piqué - Maison de campagne - Nazis. IX- Petites flûtes
gement des villes 11.Théologien musulman. Pouffé. Travail 13 pastorales. X- Obtenue - Canaux.
de l’esprit 12.Roi d’un petit Etat. Fin de journée 13.Domicilié. 14 VERTICALEMENT
Ecarteur de chirurgien 14.Relatif aux bains. Jeune entêté
15 1- Crapule. 2- Province, en Autriche - Liquide.
15.Pige. Stupéfieraient. 3- Prélève - Fille d’Harmonie - Note. 4 - Grand moustique
- Mis pour moitié. 5- De bonne heure - Assurance. 6- Etê-
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.RECAPITULATIONS 2.ETABLIR. UT. MUET ter - Dénué d’esprit. 7- Dulcinée - Possessif - Symbole
1.RETRANSMISSIONS 2.ETOURDIE. ITON 3.CARTE. NUTRITION 3.TORSE. ESTROPIEE 4.RUT. BOSPHORE. SR 5.ARENES. RI 6.ND. chimqiue. 8- Dans - Travaille. 9- Faisaient la traite des
4.ABS. NOTRE. GARDE 5.PLEBE. ET. EM. IE 6.II. OSER. TRAMS ETRIER. MAL 7.SINTER. TOMES. VE 8.MEURT. CENE. UTE 9.TE. TE. Noirs. 10- Postérieur - Virtuose.
7.TRES. CENTIMES 8.SPARTE. EE. ERS 9.LUTH. IONS. SR. RU SNOBERA 10.SIR. ERNE. TRIMER 11.STIGMATES. PSI 12.IOTA. MI.
10.ATROCEMENT. AMER 11.OR. RE. ORNIERE 12.IMPER. SUBI. DAIM RAIDE 13.ONIRISME. MEA 14.ODE. ERRERIONS 15.SENE. SOLUTION N° 3433
13.OUI. IM. TEMPE. OE 14.NEES. AVERES. INN 14.STERILE. ARIA. ST ASSUREMENT HORIZONTALEMENT
I- RECRIMINER. II- ENRACINER. III- BU - TONG -
ER. IV- UME - NERF. V- FE - SE - ARES. VI- FRIC -
Biffe Tout N° 2504 ACOMPTE - AUTOCAR - BARREAU - BRUTE - ATONE. VII- AAR - AMENE. VIII- ONDE - DES.
IX- ERNE - RIE. X- SUE - SERRER.
COMMOTION - CUVE - DIME - DISSOUDRE -
N R J E D I C I M O H L L O R RÈGLE DU JEU VERTICALEMENT
ECRASER - EVENTAIL - FINANCE - FOURNIR
O N A P A R P A I N G I E P E Biffer tous les mots de la
- GRAFFITI - GUIGNE - HARCELER - 1- REBUFFADES. 2- ENUMERA - RU. 3- CR -
liste que vous retrouverez IRONE. 4- RAT - SC - NE. 5- ICONE - AD. 6- MINE -
I O L C N O I S E L A A T P L HOMICIDE - INERTE - ERREEL - LESION - AM. 7- INGRATE - IR. 8- NE- FRONDER. 9- ERE -
dans la grille, en utilisant
T I E T O R O T A T U S R O E tous les sens possibles. Les LIASSE - NOIRATRE - NUTRITIF - OCULAIRE ENEE. 10- ROSE - SAR.
O R E U V T E N N C E S E S C lettres qui n'auront pas été - OPPOSANT - PARPAING - RAID -
M A R R N C U E B A O E N A R cochées serviront à former REELLEMENT - SERVICE - STERILE -
M T R F N T V A L A N M I N A le mot défini ci dessous. TRAINANT - TURF - VEAU Fléchés Express N° 2504
O R I A R E S I R L R I P T H
pompeux écrits lieu de filtres
C E N I E T T R S I E R A T C DEFINITION : authentiques retraite organiques
brame
E I T T E I L L E E N M E R E jeune fille briser avec actes non fleuve
F I U R F U A E V S R R E A T violence réfléchis côtier couper
(11 lettres)
F R I F C R A I D D A V U N U
B L A U E N G I U G I R I O T Solution Biffe Tout
E R V O C U L A I R E M C C F précédent :
autonomie
G E E R D U O S S I D E E E E GASTRONOMIE alimentaire
pilastre
Tout Codé N° 2504 En vous aidant de la définition du mot encadré, com-
plétez la grille, puis reportez les lettres correspondant
cornier
le premier
définition aux bons numéros dans les cases ci-dessous et vous venu
du mot encadré découvrirez le nom d’un personnage célèbre.
nommées
Appareil de levage formé de deux vis ou d’une vis double mue par un écrou quanti-
fiâmes qui est
1 2 3 1 4 5 6 7 8 4 9 10 mis dans atténué
l’autre sens
2 11 12 6 13 4 7 2 10 6 1 8
H source lettre
étriqués
11 14 8 15 2 9 7 13 8 1 2 15 lumineuse grecque

2 10 3 14 2 3 8 7 1 2 15
rejet de gaz préposition
3 4 7 4 10 6 9 8 2 6 1

7 8 14 8 7 2 1 6 7 8 16 situations
F
symbole
8 1 7 6 1 8 1 9 8 4
direction
17 2 1 8 9 16 1 8 15 4 9 15 des fidèles à demi
roux
futée
8 6 9 2 15 15 2 15 9 15
zinzin
7 8 1 2 7 15 15 2 9 4
rappel
2 17 2 12 2 14 15 14 5 8 1 état-major agent de
liaison fin de
femelle à verbe
15 2 6 9 charges réfléchi

5 2 6 9 travaux
en cours
SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : SAKE - LUKE PERRY
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS : demi- rougi
HORIZONTALEMENT : EXACERBER / CHAROGNE / HEURES / RE / SRI / SUER / USINEES glossine légèrement
/ IRAN / EST / TV / SALETE / ET / MISER / AMIDON / ECRU / PNB / ANA / RASEE / TL / EMISE
VERTICALEMENT : EXCESSIVEMENT / AHURIR / TICAL / OCARINAS / DR / ERE /
ENAMOURE / GROSSE / LIN / AM / BG / USEES / PSI / GENRE / STERNES / RECRUTER / BEE Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 25

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT CULTURE DE LA VERVEINE DE CHEKFA Le lancement
d’Endeavour
Le chef de daïra de Bathia
agressé sur l'autoroute La reine des tisanes reporté
L'agence

tient le... bol


Le chef de daïra de Bathia, dans la wilaya de Aïn Defla, a été spatiale
agressé avant-hier alors qu'il empruntait l'autoroute. américaine
L'incident a eu lieu en plein milieu d'après-midi, à hauteur (Nasa) a
de la commune de Djelida. Les agresseurs lui ont asséné annoncé
des coups à l'arme blanche au niveau de la cuisse, puis lui hier le
ont subtilisé son portable, le poste radio ainsi qu'une
somme d'argent avant de prendre la fuite. Pour rappel, la
●Encore et toujours très consommée en Algérie, report du
lancement
section ouest de l'autoroute traversant la wilaya de la verveine a assurément encore plus de «veine» à Jijel de la
Aïn Defla représente un danger permanent pour les où elle a trouvé un terrain de prédilection à Chekfa. navette
automobilistes, si bien que beaucoup préfèrent emprunter spatiale

L
la RN4, malgré les embouteillages et la difficulté de a culture de la dans la production
verveine est de verveine ont fait Endeavour
circulation sur le tronçon. A noter qu'un dispositif de vers la Station spatiale
surveillance de l'autoroute a été récemment installé par la toujours prati- part de leur intérêt à
quée malgré l’inva- exploiter ce créneau internationale (ISS) en raison
Gendarmerie nationale pour parer à ce genre de situation, des conditions
mais d'aucuns estiment que seules la mise en service des sion des bourses tisa- qui leur procure de
nières «made in». substantielles re- météorologiques. «Nous
aires de repos et une présence accrue des éléments avons vraiment fait le
motorisés de la gendarmerie pourraient dissuader les Dans les cafés, elle cettes. Une jeune
occupe le haut du po- demoiselle, ingé- maximum, mais les
délinquants qui sévissent sur ces lieux. conditions météo étaient trop
dium au milieu des nieur chimiste de
consommations les formation, a même instables et nous n'étions
Un acte de grand civisme plus demandées, par- réussi la gageure de tout simplement pas à l'aise
pour lancer la navette cette
venant même à dé- breveter sa marque
à signaler trôner sa majesté le déposée, ce qui per- nuit», a déclaré le
café noir et le tout met d’écouler son pro- responsable du lancement.
Il se trouve toujours sur cette terre et ce beau pays qu'est
récent breuvage en vogue, l’infusion de zindjabil duit dans plusieurs régions du pays. «De ce fait, nous avons décidé
l'Algérie des hommes et des femmes honnêtes et intègres.
(gingembre). Les amateurs de verveine, cultivée un Un autre producteur de la région, basé dans cette de reporter le lancement de
En effet, cela s’est vérifié cette semaine à Tizi Ouzou.
peu partout, et plus particulièrement dans la région même petite localité de Chekfa, active dans la pro- 24 heures», a-t-il ajouté. Le
Ainsi, un homme qui a trouvé un bon pactole de dirhams
de Chekfa (sud de Jijel), reconnaissent les vertus de duction et le conditionnement de cette plante aux principal objectif de cette
marocains s'est empressé de placarder une annonce au
cette infusion, de loin moins nocive que le café. vertus médicinales curatives, exportée déjà depuis mission de 13 jours est
niveau des entrées des immeubles et cafés de la Nouvelle
Dans la wilaya de Jijel, réputée pour être à la fois les années 1950 vers la France, voire jusqu’aux loin- l'acheminement et
Ville pour faire part de sa trouvaille. Aussi, il donnera son
touristique et agricole, la culture de la verveine n’a tains Etats-Unis. La verveine est une plante herba- l'installation du dernier
numéro de téléphone, non sans poser des questions au
rien perdu de son influence dans les circuits du com- cée de la famille des verbénacées, dont certaines es- élément clé de l'ISS. Il s'agit
présumé propriétaire de cet argent trouvé qui aurait à se
merce de gros et de détail. pèces sont cultivées à des fins ornementales, tandis du module Tranquility, aussi
manifester. A charge donc à ce dernier de donner le
L’antique localité de Moulay Chekfa, commune à que d’autres le sont pour leur parfum ou leurs pro- appelé Node 3, ainsi que du
montant exact de la somme perdue en précisant l'endroit
caractère rural située à environ 40 km de Jijel, reste priétés médicinales. On relève une centaine d’es- dôme d'observation Cupola,
éventuel où l'argent a été égaré ainsi que le contenant et
à ce jour un «royaume» de la verveine, cultivée de pèces de verveine, aux fleurs souvent agréablement fabriqués pour la Nasa par le
autres détails susceptibles de l'identifier en tant
père en fils pour perpétuer des traditions ances- parfumées. La verveine officinale est cultivée pour groupe européen Thales
propriétaire de ces dirhams. Par un tel acte, ce citoyen a fait
trales. De nombreux citoyens de cette commune ti- ses vertus antispasmodi-ques. Alenia Space. Une fois ces
preuve d'un grand civisme et surtout d'une honnêteté
rent leurs revenus de cette culture de plein champ La verveine odorante, dont les feuilles sont couram- modules installés, l'avant-
remarquable.
qui ne demande pas de grands efforts mais beau- ment utilisées en infusion, est appréciée tant pour poste orbital sera achevé à
coup d’eau et d’engrais fertilisants, selon des agri- son parfum que pour ses propriétés digestives. Ver- 90%, a précisé la Nasa.
Tournoi en hommage aux culteurs de la région. veine odorante, verveine citronnelle, tilleul, camo-
chouhada de l’USM Blida Les prédateurs de cette plante, l’araignée et l’oïdium
(sorte de champignon) provoquent, certes, des alté-
mille, menthe, sauge et tant d’autres plantes médici-
nales regorgent aujourd’hui dans des officines et
Taïwan : la terre
L’Amicale des anciens sportifs de l’USM Blida a organisé un rations, mais elles sont corrigées par des traitements pharmacies traditionnelles. Cette évidence est cor- a tremblé
tournoi de football en hommage aux chouhada qui ont spécifiques, assure un agriculteur du coin. Lors des roborée par la présence à profusion de plantes médi- Un puissant tremblement de
évolué sous les couleurs du club. Le premier match a mis journées portes ouvertes sur l’emploi qui viennent cinales dans la région de Jijel pour des remèdes de terre, dont la magnitude
aux prises les vétérans de l’USMB à ceux de de s’achever à Jijel, des jeunes qui se sont lancés grand-mère. dépasse les 6 degrés, a été
l’ES Mostaganem, alors que le second a opposé une
enregistré, dimanche, au
sélection d’Alger à celle de La Mitidja. Cette initiative a
UNIVERSITÉ LUMUMBA DE MOSCOU large de Taïwan et du Japon.
permis de rouvrir le chapitre historique des grands sportifs
L'Institut de géophysique
algériens qui avaient porté haut l’étendard de la glorieuse

50 ans après... le racisme


américain (USGS) a mesuré
révolution armée. L’USM Blida, qui a compté dans ses
ce l’amplitude de ce séisme,
rangs 26 martyrs, avait dès sa naissance, à l’instar d’autres
qui est de 6,4 degrés sur
clubs, comme le Mouloudia d’Alger, l’USM Alger et l’USM
l’échelle de Richter et son
Oran entre autres, pris en charge la formation politique de
●L’université de l'Amitié des Peuples à Moscou, qui a formé des générations l'épicentre a été localisé à
ses joueurs. C’est ainsi qu’à Blida, les stades de football
115 km au sud de l'île
portent aujourd’hui les noms des frères Brakni, Hamoud d'élites originaires des pays du Sud, a célébré samedi ses 50 ans. japonaise d'Ishigaki, dans
Daïdi ou le chahid Zouraghi qui avaient évolué au sein de la
l'archipel d'Okinawa et à
formation blidéenne.
Ltacles,esl'après-midi
festivités ont débuté dans
par des spec-
des chants et danses inter-
actuellement.
Aujourd'hui, l'université ac-
cueille plus de 23 000 étudiants,
agresser à deux reprises depuis
mon arrivée en septembre der-
nier», a déclaré un étudiant
225 km au sud-est de la côte
orientale de Taïwan, à une
L’aspirine quotidienne peut prétés par des étudiants en cos- dont environ 4000 étrangers, ori- congolais, âgé de 24 ans. «Il faut profondeur de 16,5 km.
Aucune alerte au tsunami n'a
provoquer des ulcères tumes traditionnels dans la
grande salle des fêtes du Krem-
ginaires de 130 pays, alors que
l’université d'Etat de Moscou, la
se balader en groupe pour éviter
de se faire agresser», souligne-t- été émise par le centre
La thérapie qui consiste à prendre un cachet d'aspirine par lin, en présence de plus de 5000 plus prestigieuse de Russie, ac- il. «Depuis, je n'ai plus envie de d'alerte au tsunami du
jour se révèlerait dangereuse. Elle provoquerait des ulcères personnes venues notamment cueille environ 40 000 étudiants, me promener dans le centre, seul Pacifique, situé à Hawaï.
gastriques selon de récentes recherches scientifiques. Les d'Afrique, d'Amérique latine et dont 2000 étrangers de 70 pays. ou même en groupe», raconte Une autre source, l'agence de
médecins prescrivent volontiers aux patients un cachet d'Asie. Parmi les anciens élèves de Lu- l'étudiant qui ne se sent en sécuri- météorologie japonaise, a fait
d'aspirine quotidien afin de réduire le risque de crise Créée en 1960, sous le nom mumba figurent notamment té que «dans le périmètre de état de son côté d’un séisme
cardiaque. Cependant, l'aspirine, même à petite dose, d'université Patrice Lumumba, Mahmoud Abbas, le président de l'université» très cosmopolite, d'une magnitude de 6,6, mais
comporterait le risque de provoquer des ulcères. D'ailleurs, figure célèbre de l'indépendance l'Autorité palestinienne, et Bhar- qui dispose d'une cité universitai- a émis une alerte mineure au
tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), dont du Congo belge, l'université si- rat Jagdeo, président de la Guya- re. Ces étudiants n'ont pas tou- tsunami.
fait partie l'aspirine, peuvent endommager les tissus de tuée dans le sud-ouest de Mos- na, qui participait aux festivités jours les moyens ou la possibilité Se trouvant sur l'une des
n'importe quel organe digestif. Ces médicaments peuvent cou avait pour objectif principal du 50e anniversaire. de venir étudier en Europe ou zones sismiques les plus
également entraîner des saignements. Plus la dose de former les futures élites du Toutefois, la situation des étu- aux Etats-Unis. «J'ai choisi la actives du monde, à la
d'aspirine ingérée est importante, plus le risque de Tiers-Monde, tout en propageant diants étrangers, qui n'ont pas la Russie car je ne bénéficie pas de jonction de deux plaques
développer un ulcère ou de faire une hémorragie est élevé. l'idéologie communiste. Les étu- peau blanche, reste difficile en bourse de coopération. Les frais tectoniques, Taïwan a été
Des études ont montré qu'un tiers des ulcères sont apparus diants des pays d'Afrique, d'Asie Russie, notamment pour les Afri- d'inscription sont donc à ma secoué par plusieurs
suite à la prise d'aspirine en vente libre. L'aspirine n'est et d'Amérique latine étaient en- cains, très souvent victimes charge. Et ailleurs, c'était trop tremblements de terre, dont
pas à prendre à la légère, contrairement à ce que beaucoup couragés à venir y étudier via un d'agressions racistes, comme ce cher. Ma famille ne pouvait pas celui de septembre 1999,
pensent. Ce médicament est certes en vente libre mais ses système de bourses offertes par fut le cas de certains étudiants de se le permettre», a expliqué l'un d'une magnitude 7,6 qui a fait
effets ne sont pas à négliger. Moscou, qui existe encore cette université. «Je me suis fait d'eux. 2400 morts.

Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi
ElWatan - Le Quotidien Indépendant Site web : http://www.elwatan.com E-mail : Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Édité par la SPA “El Watan Presse” admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprimerie Les manuscrits, photographies ou tout autre
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Place du 1er Mai - Alger. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : Société à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : Téél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. de distribution El Khabar. d’aucune réclamation.
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er R.C : N° 02B18857 Alger. Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan Reproduction interdite de tous articles
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) sauf accord de la rédaction.
Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66
El Watan - Lundi 8 février 2010 - 27

SPORTS

CAN HANDBALL 2010 HASSAN YEBDA


«Condamnés à réagir
Fin de stage de l'EN demain face à Sunderland»
L
a sélection nationale de un peu l'habitude de disputer des

L
e milieu international
handball messieurs, depuis matches rythmés. Il faut savoir algérien de Ports-
samedi dernier à Staouéli que le tournoi ne dure que 10 mouth (Premier
pour le dernier stage précompé- jours. Dans ce genre de situa- League anglaise), Hassan
titif avant d'aborder la 19e CAN tion, c'est la récupération qui est Yebda, a indiqué que son
2010 en Egypte, n'est plus qu'à primordiale. A nous de gérer cet équipe est condamnée à ré-
quelques encablures de son dé- aspect, avec du sommeil et une agir mardi face à Sunder-
placement au Caire, et son dé- bonne alimentation. Mais aussi land, au lendemain de la

PHOTO : B. SOUHIL
part est prévu pour ce mercredi en gérant les rencontres en fonc- cuisante défaite concédée
en début d'après-midi. Sous la tion des résultats et en dépensant devant Manchester United
conduite de Salah Bouchekriou, le moins d'énergie», préconise (5-0), pour le compte de la
la sélection nationale bouclera Saleh Bouchekriou à la veille de 25e journée du champion-
dès demain son dernier regrou- la fin ce dernier stage. nat d'Angleterre. «Nous
pement de Staouéli, soit à la Composé d'un effectif de 17 élé- sommes dos au mur. Si
veille de l'envol pour l’Egypte. ments, suite à la défection de nous gagnons contre Sunderland, ce sera très important pour
Récemment rentrés de France où Filah Belkacem pour cause de nous. Nous devons tout donner mardi dans l'objectif d'amor-

PHOTO : H. LYES
ils ont pris part à un tournoi et ef- blessure, Bouchekriou devait ar- cer notre mission de sauvetage de l'équipe», a déclaré Has-
fectué un stage, les coéquipiers rêter hier la liste des 16 handbal- san Yebda, dimanche, au site officiel du club. Portsmouth oc-
de Hammad, et après trois jours leurs qui prendront part à la cupe la position de lanterne rouge de la Premier League avec
de repos, ont repris donc le tra- CAN. Enfin et pour ce qui est de 15 pts, à sept points de Bolton, première équipe non relé-
vail, samedi dernier, pour peau- Derniers réglages pour les handballeurs à Staouéli la sélection dames, attendue hier gable. «Nous avons complètement raté notre match face au
finer les derniers réglages avant en fin de journée à Alger, après leader. La victoire de Manchester United est méritée», a af-
l'événement africain. «La prépa- fectué deux séances d'entraîne- de s'adapter», indique Saleh un stage d'une semaine à Toulou- firmé Yebda, revenant sur la déroute face aux poulains d'Alex
ration proprement dite a été bou- ment assez chargées hier, avant Bouchekriou. Sur un autre re- se, elle ne devrait bénéficier que Ferguson. Yebda, considéré comme la révélation de la sélec-
clée avec le dernier stage de de boucler ce stage avec deux gistre, avec la programmation de quelques heures de repos tion algérienne lors de la CAN 2010 qui s'est déroulée en An-
France. Ce stage de Staouéli, qui autres séances aujourd'hui et de- qui oblige nos handballeurs à avant de rentrer en regroupe- gola (10-31 janvier), estime que la pression pèsera énormé-
a débuté samedi et s'achève de- main. Des séances qu'on effec- disputer trois matches en trois ment, toujours à Staouéli, dès ment sur l'équipe face à Sunderland. «Peut-être que la
main, est beaucoup plus pour se tuera à 15h, c'est-à-dire au jours lors du premier tour, le sé- aujourd'hui et pour deux jours, pression sera bonne pour nous. Nous devons démontrer ce
mettre dans l'ambiance de la même horaire de nos confronta- lectionneur national estime que avant d'embarquer à destination que nous pouvons faire. On a laissé filer plusieurs points
compétition. On a d'ailleurs ef- tions lors de cette CAN, histoire la récupération sera la clé. «On a du Caire. T.A. S. chez nous, chose qui devra nous pousser à sortir le grand jeu
lors de ce match pour ne pas compromettre nos chances de
MOULOUDIA D’ALGER maintien», a-t-il conclu. APS

Le Doyen prend son envol... vers le sacre ARBITRAGE


Benouza honoré
L«Lions»
e week-end dernier, le Doyen s'en est sorti blement son pesant d'or. Cependant, le chemin manque de coordination et de synchronisation
indemne de sa confrontation face aux
chélifiens, tout de même «coriaces»
selon l'appréciation du coach mouloudéen,
est encore long pour atteindre cet objectif tant
attendu, voire tant rêvé, et pour preuve, ces pro-
pos du coach Bracci qui avoue : «Nous avons
qui a permis à l'ASO à certains moments de
maîtriser à sa guise cet espace stratégique où le
Mouloudia ne s'en est sorti d'affaire que grâce à
à Béjaïa
poursuivant ainsi, «sa marche victorieuse» joué 30 bonnes minutes avec un football à une la vista de Zemmamouche et le manque de
vers le sacre grâce à un seul et unique but
de Bouguèche (qui en avait raté au
touche de balle, à trouver la profondeur où l'on
a pu se créer des occasions de buts. Après, nous
concentration de Soudani et autres Biaga et
Messaoud. Dans l'immédiat, Bracci a quelques
L a belle prestation de l'arbitre Mohamed Benouza lors de
la dernière Coupe d'Afrique des Nations organisée en An-
gola n’est pas passée sans être récompensée par certaines
moins deux) inscrit une minute à sommes tombés dans des travers dus à l'inexpé- appréhensions à la veille du match retard face à parties prenantes en Algérie. En effet, en marge de la ren-
peine après la rentrée de Ba- rience de cette équipe qui ne sait pas conserver l'ESS de ce mardi «quant à la récupération de contre qui s'est déroulée samedi dernier au stade de l'Unité
bouche, l'artisan de cet- le ballon et à faire ce geste de trop qui a permis à ses joueurs», car, pour lui, l'Aigle noir sétifien, maghrébine de Béjaïa, l'arbitre Benouza, qui représentera
te précieuse réali- Chlef de retrouver dans les 10 dernières minutes «c'est une autre paire de manches», d'autant que encore une fois le corps arbitral lors du prochain Mondial qui
sation qui de la première mi-temps de l'oxygène. Ce n'est pour ce match contre l'ASO, «Babouche était aura lieu en Afrique du Sud, a été honoré, à cette occasion,
vaut vé- qu'en seconde mi-temps que le groupe a su incertain du fait de son problème dorsal et par la formation de la JSM Béjaïa, ainsi que par l'association
rita- mettre à contribution les défenseurs adverses.» même le médecin avait souhaité sa non-incor- des correspondants sportifs de la wilaya de Béjaïa.
Il est vrai aussi que le milieu de terrain n'a pas eu poration». Aussi, rassure-t-il, «si on enclenche D'ailleurs, des cadeaux symboliques ont été remis à l'intéres-
son rendement habituel et que le quatuor Kou- un résultat comme celui d'aujourd'hui contre sé et ce en signe d'encouragement après sa belle prestation
dri-Boumechra-Mokdat-Hadjadj (le reve- Sétif, il sera difficile de rejoindre le Mouloudia, lors des deux rencontres qu'il a arbitrées en Angola et afin de
nant après une absence prolongée de car l'ESS est un tout autre client. C'est un match bien représenter l'arbitrage algérien lors de la prochaine Cou-
6 mois, qui apparemment n'a pas très important contre le détenteur de plusieurs pe du monde à laquelle l'Algérie prendra part. A signaler que
encore trouvé ses marques) titres internationaux, et donc, nous n'aurons pas Benouza a bien arbitré la rencontre d'avant-hier entre la
s'est quelque peu em- la partie facile». Reste à savoir si le Mouloudia, JSMB et l'USMA qui s'est soldée par la victoire des Béjaouis
mêlé les pinceaux à cet instant précis du championnat, a l'étoffe sur le score de 1 but à 0. L. Hama
en faisant d'un champion, ce à quoi répond Bracci pru-
montre demment par ailleurs : «Le chemin est encore
d'un long car il nous reste beaucoup de matches dé- FAF - SÉMINAIRE
cisifs après l'ASO, l'ESS , le match de coupe,
puis la JSK, et ce n'est qu'après que l'on saura
véritablement si le MCA sera champion.
La sécurité dans
les stades en débat
Publicité

De toutes façons, c'est sur le terrain


que cela se vérifiera et non à tra-
vers les mots.»
Abdelmadjid Riad
L a Fédération algérienne de football (FAF), en collabora-
tion avec des experts de la Fédération anglaise de football
(FA), organise un séminaire sur la sécurité dans les stades qui
débute, aujourd'hui à 8h30, au niveau de l'hôtel Hilton d’Al-
ger et qui s'étalera sur deux jours (lundi et mardi).
Un séminaire auquel la presse spécialisée est invitée et où il
sera question de débattre de ce fléau qu'est la violence dans
les stades algériens qui ne cesse de prendre des proportions
de plus en plus alarmantes et qui s'est généralisée à tous
les paliers sans exception.
La présence des experts de la FA, leader dans
ce domaine, contribuera grandement à
combattre ce nouveau fléau qui gan-
grène le football algérien et cette
violence qui devient monnaie
courante dans nos stades.
T.A. S.
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 8 février 2010

COMMENTAIRE

Le silence (pesant)
du chef de l’Etat
Par Ali Bahmane

Q
uand un mal est profond dans un pays, la tradi-
tion veut que ce soit le président de la Répu-
blique qui monte au créneau. Lui seul est en
mesure d’apporter les réponses qu’attend la
population, lui seul est capable de désamorcer la crise.
Lorsqu’il ne réagit pas, il donne l’impression de se déro-
ber devant ses responsabilités, de faire fi des attentes des
citoyens ou bien encore de ne pas maîtriser la situation.
Plusieurs jours après les graves révélations sur les affaires
de corruption, le président Bouteflika reste confiné dans le
silence total, ce qui est de nature à accentuer le malaise
chez les citoyens qui ne comprennent pas, effarés, que la
mamelle de l’Algérie, Sonatrach, qui devait être préservée
par l’Etat comme la prunelle des yeux, puisse être dilapi-
dée et que le principal chantier de la décennie 2000, l’au-
toroute Est-Ouest, en arrive à subir le même sort. Ce pro-
HOMMAGE À UN HOMME DE LA PLUME jet devait être la fierté des mandats présidentiels et aussi
de tous les Algériens. Plusieurs entreprises publiques sont

Nabil Lalmi, une année déjà


ans crier gare, notre ami, collègue et de temps et beaucoup d'espace. Il avait
également dans le collimateur de la justice pour les mêmes
crimes. Le trouble de la population a été accentué par l’in-
tervention du Premier ministre resté évasif, voire ambigu
sur les affaires de corruption et par les déclarations épar-
ses des ministres des secteurs concernés tentant de tirer

S frère, Nabil Lalmi, est parti un


dimanche 8 février 2009. Le terro-
risme de la route est la cause de sa dispari-
animé durant trois courtes années, et avec
doigté, la page Sétif Info d'El Watan, sa
deuxième famille. Nabil avait le don de
leur épingle du jeu, s’embourbant dans leurs contradic-
tions, ne trouvant mieux que d’accuser la... presse. En
outre, le malaise a été accentué par le sentiment que seuls
tion tragique et de celle de son fils Akram, s'oublier dans l'amour du métier qu'il exer- les cadres de seconde zone sont traînés devant la justice
qui ne bénéf iciera pas d'un implant çait en parallèle à un autre, aussi noble que alors que les ministres, eux, bénéficieraient d’une certaine
cochléaire. (ce dernier fait toujours défaut le journalisme, l'enseignement du français impunité, exactement comme lors de l’affaire Khalifa.
à plus de 15 000 patients des hautes plai- ; son professionnalisme et sa rigueur lui Alors qu’est-ce qui explique ce silence du président de la
nes sétifiennes). Nabil était une grande avaient permis d'occuper en peu de temps République y compris sur les graves conflits sociaux qui
plume, et le vide qu'il a laissé n'a jamais pu une place parmi ses aînés. Les sphères agitent l’ensemble des secteurs d’activité et sur la montée
PHOTO : DR

être comblé. C'était un échotier qui avait d'intérêt de cet inclassable et irremplaçable de la paupérisation au sein des populations ? Depuis fort
horreur de la complaisance et des compro- humaniste étaient la vie, dans toute sa longtemps, exceptée la parenthèse de la campagne prési-
missions. Nabil, qui décide de prendre variété : justice, politique et santé. La cul- dentielle d’avril 2009, Bouteflika s’est dicté de s’adresser
congé de ce bas monde de «survivants», privé de nombreuses générations d'un ture, la musique, le théâtre, le cinéma et le moins possible à ses administrés pour des raisons que
s'est distingué par sa droiture, son honnête- grand professeur de français, juste, altruis- l'art étaient également la passion de Nabil. l’on ignore d’ailleurs. Il ne communique plus qu’avec des
té intellectuelle et sa grande correction. te et honnête. Nabil avait de tout temps Avec un style propre à lui, il avait, en peu déclarations et messages publiés à l’issue de (rares)
Douze mois sont passés et il est omnipré- combattu les combinards et les adeptes des de temps, apporté rigueur, crédibilité et Conseils des ministres ou à la faveur de dates commémo-
sent parmi nous. Ne se rendant pas compte compromis. Il avait fait de la défense des noblesse à la profession de journaliste. La ratives et lus avec emphase au J.T. de 20h.
de la gravité de son acte et de l'immense enfants malades, des insuffisants moteurs presse de Sétif qui lui doit beaucoup, se Lors du match historique de Khartoum entre l’équipe
préjudice causé à deux familles, un chauf- cérébraux (IMC), des opprimés et autres souviendra d'une aussi belle plume, qui nationale de foot et celle de l’Egypte, Bouteflika a raté une
fard écumant à l'instar d'autres la RN5, a franges démunies de la société, son cheval nous manque terriblement. belle occasion (pour son image) d’accompagner sa déci-
détruit la vie d'innocentes personnes et de bataille. Il leur avait consacré beaucoup Kamel Beniaïche sion d’envoyer des milliers de supporters dans la capitale
soudanaise d’un discours à la nation. Il avait là l’occasion
de faire vibrer la fibre patriotique algérienne en répliquant

L’Algérie annule l’achat de 15 millions de doses fermement à la campagne hystérique égyptienne contre
l’histoire et la culture algériennes. Depuis des années,
Bouteflika a rompu tout lien direct avec les citoyens, un
millions de doses à ce jour. Ce sé entendre. Concernant le taux peu de temps à une vitesse verti- lien que ces derniers affectionnaient pourtant car il leur
Suite de la page 1 qui servira pour les catégories de de personnes vaccinées à ce jour gineuse. Ce qui amené les permettait de saisir les messages présidentiels avec le lan-
gage approprié et une certaine dose d’émotion même si
A insi, au terme de ces négo-
ciations, l'Algérie aura donc
à réceptionner seulement 5
personnes sensibles à ce virus.
Interrogé à ce propos, ce dernier
a confirmé que les négociations
parmi le personnel de la santé et
les femmes enceintes, le docteur
Derrar a signalé qu'il est de 3%
experts de l'OMS à porter à 6 le
niveau de vigilance. L'Algérie
s'est alignée sur les décisions de
elle était feinte souvent. Le président de la République est
perdant à ce jeu-là car il est admis qu’un leader politique
millions de doses par principe avec le laboratoire britannique seulement, vu la non-adhésion à l'OMS», a-t-il expliqué. A pro- perd la confiance politique de ses électeurs lorsqu’il rompt
de précaution au cas où l'épidé- ont bien abouti à la quantité de 5 la campagne de vaccination, pos de la situation actuelle de la avec eux toute communication directe. Ce qu’a compris
mie venait à connaître un nou- millions de doses au lieu des 20 notamment du personnel de la grippe A(H1N1), le directeur du quelqu’un comme Chavez, chef de l’Etat du Venezuela.
veau pic. L'information a été millions. «Il reste maintenant à santé qui a montré une vive réti- Laboratoire national a indiqué
révélée, hier, par le directeur du négocier encore sur les méca- cence face à ce vaccin. Il a par qu'en ce moment, il y a une
Laboratoire national de référen- nismes de compensation sur le ailleurs justifié la décision du accalmie mais il faut s'attendre à
ce de la grippe A à l'Institut Pas- reste qu'on pourrait avoir sous ministère de la Santé de déclarer un pic pour la saison prochaine Décès de l’artiste peintre Ali-Khodja Ali
teur, le docteur Derrar, sur les forme d'autres vaccins éventuel- «ce virus à ses débuts très viru- d'autant plus que ce virus est
ondes de la Chaîne III. Il a souli- lement pour la grippe saisonniè- lent et sa cible était les jeunes en apparu en hors saison grippale. ■ L'artiste peintre Ali-Khodja Ali est décédé hier à l'âge de 87 ans
gné que l'Algérie a déjà reçu 2,5 re ou autre maladie», a-t-il lais- bonne santé. Il s'est propagé en D. K. des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses
proches. Né à Alger le 13 janvier 1923, Ali-Khodja Ali était un
miniaturiste et peintre algérien. Il a été l’élève d'Omar Racim,
POINT ZÉRO son autre oncle maternel, aux cours pratiques de calligraphie
et d'enluminure à l'Ecole des beaux-arts d'Alger.

L'hypothèse du point G Par Chawki Amari


MÉTÉO AU J O U R D ’ H U I

I
l ne faut pas rire de la mort, mais celle-ci se moque de nous, nisée, c'est un autre militaire qui a lu l'oraison funèbre de celui
puisque 200 000 morts, dont des femmes, des enfants et qui lisait les oraisons funèbres. Pourquoi parler de la mort des ALGER : 19° SKIKDA: 17°
des soldats, n'ont pas fait pleurer nos dirigeants. Oui, l'his- généraux ? Larbi Belkheir a-t-il laissé une malédiction ? L'Algé-
toire du pays est linéaire, un soldat, s'il ne dit pas de mal de ses rie vieillissant, la dernière pyramide des âges de l'Office des
supérieurs, regarde l'ENTV, fait les mots croisés d'El Moudjahid statistiques faisant apparaître un pays pas si jeune que ça, les ORAN : 18° TÉBESSA : 15°
en ayant un niveau d'instruction suffisant, finit, en général, gé- généraux meurent aussi. Mais surtout parce que les détrac-
néral à un moment donné de sa vie. Qu'il soit issu de l'armée teurs du régime cataloguent le pays comme un pays général de
française ou de l'ALN, si le temps et la hiérarchie estiment qu'il généraux. La théorie G explique que les généraux sont un CHLEF : 16° CONSTANTINE : 14°
n'y a pas faute, ce soldat finit en haut, là où il peut regarder les consortium qui décide et importe des présidents tout en les
soldats de son bureau. Tout ça pour annoncer que ces derniers gardant à distance de leurs prérogatives. Bien sûr, le dernier
MOSTAGANEM : 18°
temps, des généraux meurent. Dernier en date, le général Me- général mort n'est pas dans ce cas, simplement chargé de la BISKRA : 19°
tidji. Paix à son âme mais ironie de l'histoire, c'est ce même gé- communication, là où l'armée, grande muette, n'a jamais com-
néral qui avait lu l'oraison funèbre du général Belkheir, mort muniqué. A-t-il emporté ses communications dans la tombe ?
SÉTIF : 12°
comme tout le monde le sait, et c'est aussi lui qui avait lu l'orai- Peut-être. Peut-on parler de la mort des généraux ? Peut-être GHARDAÏA : 23°
son d'un autre général, Fodhil Chérif. L'armée étant bien orga- pas, mais c'est fait. Oui, trop de peut-être tue aussi. Peut-être.