Sie sind auf Seite 1von 3

PROJET : MISE EN PLACE D’UNE HAUTE DISPONIBILITE

1 – PREREQUIS :

Un serveur de diffusion

Un serveur de stockage

2 – TOPOLOGIE :

4
4

3

– ADRESSAGE ET IDENTIFIANTS

Nom

         

Mot de

machine

Adresse IP

Masque

Passerelle

 

OS

Identifiant

passe

RPFDIFF

LAN

255.255.255.0

Fournie via

pfSense

admin

BTSsio123

192.168.127.1

DHCP

WAN par DHCP

DIFF1

192.168.127.12

255.255.255.0

192.168.127.1

Windows Server

Admin

BTSsio123

2008

R2

DIFF2

192.168.127.22

255.255.255.0

192.168.127.1

Windows Server

Admin

BTSsio123

2008

R2

NAS

192.168.127.13

255.255.255.0

192.168.127.1

FreeNAS

root

BTSsio123

NAS2

192.168.127.23

255.255.255.0

192.168.127.1

FreeNAS

root

BTSsio123

GUEST

192.168.127.100

255.255.255.0

192.168.127.1

Windows 7 Pro

Admin

BTSsio123

x64

4 – INSTALLATION ET CONFIGURATION :

A Préparation et configuration du serveur accueillant les machines virtuelles :

- Installation de Windows Server 2012 Essentials

- Configuration des adresses IP

- Installation et mise à jour de VMWare Workstation

B Installation et configuration de la machine virtuelle Windows Server 2008 R2 :

- Installation de Windows Server 2008 R2

- Configuration de l’adresse IP

- Mise à jour du système

- Mise en domaine

- Installation du service de diffusion

- Configuration de la haute disponibilité

C Installation et configuration de la machine virtuelle FreeNAS :

- Installation de FreeNAS

- Configuration de l’adresse IP

- Mise à jour du système

- Mise en place du service iSCSI

- Configuration de la réplication

5
5

5 – PRINCIPE DE LA HAUTE DISPONIBILITE :

On appelle « haute disponibilité » (en anglais « high availability ») toutes les dispositions visant à garantir la disponibilité d'un service, c'est-à-dire assurer le bon fonctionnement d'un service 24H/24.

Le terme « disponibilité » désigne la probabilité qu'un service soit en bon état de fonctionnement à un instant donné. Le terme « fiabilité », parfois également utilisé, désigne la probabilité qu'un système soit en fonctionnement normal sur une période donnée. On parle ainsi de « continuité de service ».

Source Haute disponibilité via le site CommentCaMarche

6 – L’IP FAIL-OVER :

LIP fail-Over ou basculement IP : Cette capacité existe pour tout type d'équipements réseau,

du serveur au routeur en passant par les pare-feu et les commutateurs réseau. Le basculement intervient

généralement sans action humaine et même bien souvent sans aucun message d'alerte. Il est conçu pour être

totalement transparent. Il existe deux modes principaux de basculement :

actif/actif qui s'apparente plus à de l'équilibrage de charge (load-balancing)

et le mode classique couramment répandu, actif/passif où l'équipement secondaire (passif) est en mode

veille tant que l'équipement primaire (actif) ne rencontre aucun problème.

Notons enfin, que le retour à la situation originelle après correction du problème (en anglais fail-back) est une action

manuelle dans la majorité des cas de basculement. C’est le serveur de diffusion qui bénéficiera de ce système.

Source Wikipédia

7 – LA REPLICATION :

La réplication est un processus de partage d'informations pour assurer la cohérence de données entre plusieurs

sources de données redondantes, pour améliorer la fiabilité, la tolérance aux pannes, ou la disponibilité. On parle

de réplication de données si les mêmes données sont dupliquées sur plusieurs périphériques.

On distingue couramment la réplication passive et active. Lors de réplication active, les calculs effectués par la

source (ou maître) sont répliqués, alors que lors de réplication passive, seul le serveur maître procède au calcul et il

ne propage que les modifications finales de la mémoire à effectuer.

Si à tout moment un unique maître est désigné pour effectuer toutes les requêtes, on parle d'un schéma primaire

(schéma maître-esclave) : c'est souvent l'architecture employée pour des clusters de serveurs à haute disponibilité.

Si par contre, n'importe quel serveur peut traiter une requête, on parle de schéma multi-maître (multi-master

replication). Cette architecture pose des problèmes de contrôle de concurrence : plusieurs processus qui

travailleraient de manière incontrôlée sur les mêmes données pourraient remettre en cause la cohérence globale du

système. C’est ce système qui sera mis en place pour FreeNAS.

Source Wikipédia

6
6