Sie sind auf Seite 1von 27
Agnieszka Durosier BASES BASES DE DE LA LA FINANCE FINANCE DANS DANS LE LE BTP

Agnieszka Durosier

BASESBASES DEDE LALA FINANCEFINANCE DANSDANS LELE BTPBTP ETET LELE TPTP

Ordre Ordre du du jour jour Introduction Comment constituer un budget de chantier ? Exercice

OrdreOrdre dudu jourjour

Introduction

Comment constituer un budget de chantier ?

Exercice

Pose

Compte de résultat d’un chantier travaux

Exercice

Comment passer du compte de résultat chantier au cpt de résultat de l’agence de travaux ?

Pose

Indicateurs financiers clés liés à l’exploitation

Cycles financiers en agence de travaux

L’impact des systèmes d’information et/ou questions libres

Introduction Introduction : : Comprendre, Comprendre, planifier, planifier, mesurer mesurer et et … … r

IntroductionIntroduction ::

Comprendre,Comprendre, planifier,planifier, mesurermesurer etetrrééviserviser

Informations / Compréhension « L’important n’est pas de savoir ce qu’il se passe, mais de
Informations / Compréhension
« L’important n’est pas de savoir ce qu’il se passe,
mais de comprendre ce qu’il va se passer »
Objectif
Objectif claire, partagé, atteignable et mesurable
Mesure de réalisation
« What gets maesured gets done » Steve Ballmer, Microsoft CEO
Mesure de réalisation « What gets maesured gets done » Steve Ballmer, Microsoft CEO R é

Révision

RESULTAT
RESULTAT
Introduction Introduction : : la la finance finance en en support support des des processus

IntroductionIntroduction ::

lala financefinance enen supportsupport desdes processusprocessus dede llentrepriseentreprise

Les macro-processus de l’entreprise :

1. Production

2. Achats

3. Logistique et gestion des stocks

4. Ventes

5. Gestion des immobilisations (parc matériel, frais généraux)

6. Ressources Humaines

7. Systèmes d’information

8. Recherche & Développement
9. Comptabilité & Finances (y c. trésorerie et financement)
10. ….

8. Recherche & Développement 9. Comptabilité & Finances (y c. trésorerie et financement) 10. ….
8. Recherche & Développement 9. Comptabilité & Finances (y c. trésorerie et financement) 10. ….
◦ ◦ ◦ ◦

CommentComment constituerconstituer unun budgetbudget dede chantierchantier ?? (1/3)(1/3)

Prix d’achats (référentiel des prix, contrats cadres avec fournisseurs, incoterms : prix franco, prix départ, …)

Coût d’achat (pour l’acheteur) est constitué du prix d’achat et de l’ensemble des dépenses d’approvisionnement encourues (salaires des acheteurs + frais de transport + frais de douane, etc.)

Sous-traitance : normale et à payement directe

Prix de revient (coût à la tonne, au m2 au m3)

Coût de revient est constitué du cout d’achat des matieres et composants consommés et des charges de fabrication encourues (salaires du personnel de production, amortissement des machines, énergie, etc.)

Prix de revient = cout de revient unitaire

Comment Comment constituer constituer un un budget budget de de chantier chantier ? ? (2/3)

CommentComment constituerconstituer unun budgetbudget dede chantierchantier ?? (2/3)(2/3)

Amortissement est l'étalement systématique d'un coût sur une durée d’utilisation.

Exemple : le coût d’investissement dans une machine sera étalé sur 5 ans, ainsi chaque mois dans le compte de résultat de l’entité « tombera » la charge équivalent à 1/5/12 du prix de la machine. La sortie d’argent, que l’entreprise a fait au moment de l’achat est ainsi dissocié du cout enregistré dans les comptes.

On amortie uniquement les actifs, dont la durée de vie est déterminable et supérieure à 1 an.

Main d’œuvre (MO) : taux horaire, cout chargé

CommentComment constituerconstituer unun budgetbudget dede chantierchantier ?? (3/3)(3/3) Prix de vente : Prix par
CommentComment constituerconstituer unun budgetbudget dede chantierchantier ?? (3/3)(3/3)
Prix de vente :
Prix par tache
Réclamations
Actualisation et révision des prix et indices TP/BTP

Rendement (notion du coût alloué au chantier et efficience du matériel) Coût du risque (intempéries, imprévus, …) Frais indirects (frais du management, frais généraux, …)

ActualisationActualisation etet rréévisionvision desdes prixprix

Objectif

et et r r é é vision vision des des prix prix Objectif ajuster les prix

ajuster les prix unitaires en fonction de l’évolution des coût de production / prestation

Actualisation

L'actualisation appliquée de manière réglementaire, consiste à remplacer le prix ferme d'un marché par un autre prix ferme, calculé par exemple par rapport à des valeurs des indexes. Ceci signifie que l'actualisation est unique pour un marché donné et que le coefficient d'actualisation ne s'applique qu'une seule fois sur le prix total du marché (y compris les montants des tranches conditionnelles éventuelles, quelles que soient les dates de leur affermissement). Par ailleurs, cette clause n'est pas automatique. Son déclenchement ne s'effectue que si un certain délai (plus de trois mois) s'écoule entre le mois d'établissement des prix (mois zéro) et la date d'effet de l'ordre de service portant commencement d'exécution des prestations.

Révision

La révision a pour objet de revaloriser périodiquement (mensuellement, en général) le montant des prestations exécutées pendant la période, exprimé en valeur de base du marché (valeur initiale). Cette clause est automatique et joue pendant toute la durée d'exécution du marché.

Une autre différance avec l’actualisation de prix constitue la partie fixe : uniquement un certain pourcentage du prix initial est modifiable en fonction des indices.

Indices

Provisoires / définitifs Bâtiment (indices BT) Travaux publics (indices TP)

R R é é vision vision des des prix prix Un marché est conclu à

RRéévisionvision desdes prixprix

Un marché est conclu à prix révisable lorsqu'il prévoit que le prix de règlement est calculé par application au prix initial figurant dans le marché d'une formule représentative de l'évolution du coût de la prestation.

CALCUL DU COEFFICIENT DE REVISION Formule souvent pratiquée :

Prix révisé = Prix initial [0,15 + 0,85 x indice du mois révisé / indice du mois de base]

Exemple : Indice TP 09 du mois de mai 2008 = 728,40 Indice du mois de décembre 2008 (indice de référence) =791,10 Coefficient de révision = 0.15 + 0.85 * (728,40 / 791,10) = 0,933

Formule complète :

Prix révisé = P initial [z + y( a M/Mo + b S/So + c Psd/Psdo + d…)]

a+b+c+d=1

z représente le terme fixe, il ne peut pas être inférieur à 0,125 et y supérieure à 0,875 M, S,P - indices

EXERCICEEXERCICE 11

Chantier a besoin de1000 ml de tuyau PVC Ø10cm :

Fournisseur X = 5€/ml et il fait la réduction de -10%

Fournisseur Y = 5€/ml et il offre +10% de quantité pour le même prix Quel fournisseur est plus intéressant ?

Comment constater le chiffre d’affaires ? •2 méthodes de calcul du CA : • constatation
Comment constater le chiffre d’affaires ?
•2 méthodes de calcul du CA :
• constatation de la production réalisée
• méthode à l’avancement
•chiffre d’affaires facturé versus chiffre
d’affaire mérité
•conséquence : factures à recevoir (FAE)
ou produits constatés d’avance (PCA)
à recevoir (FAE) ou produits constatés d’avance (PCA) Compte Compte de de r r é é

CompteCompte dede rréésultatsultat ddunun chantierchantier travauxtravaux :: chiffrechiffre ddaffairesaffaires (CA)(CA)

chantier travaux travaux : : chiffre chiffre d d ’ ’ affaires affaires (CA) (CA) Exemple

Exemple d’un cpt de résultat

Chiffre Chiffre d d ’ ’ affaires affaires à à l l ’ ’ avancement

ChiffreChiffre ddaffairesaffaires àà llavancementavancement etet lesles enen--courscours

Calcul du CA à l’avancement :

Coûts constatés * % de marge prévue = CA du mois

En-cours positifs et négatifs :

Dans le compte de résultat on cherche à enregistrer le chiffre d’affaires réellement exécuté (= mérité). Et ainsi :

Si CA facturé au client > CA mérité, alors on a facturé plus que ce qu’on a exécuté dans le mois et on va déduire cette différence du CA du mois en passant un « produit constaté d’avance » (PCA ou en-cours négatif)

Si CA facturé < CA mérité, alors le client n’a pas reconnu tout notre travail et on a pu lui facturer qu’une partie de nos travaux réellement exécutés. Au niveau du compte de résultat on va passer alors un complément du CA, qui s’appelle « facture à émettre » (FAE ou en-cours positif)

Compte Compte de de r r é é sultat sultat d d ’ ’ un

CompteCompte dede rréésultatsultat ddunun chantierchantier travauxtravaux :: cocoûûtsts directsdirects

Quel est le coût des moyens employés ? •couts par nature : personnel, matériel (dont
Quel est le coût des moyens employés ?
•couts par nature : personnel, matériel
(dont amortissement, entretien, carburant,
…), transport, fournitures (notion de stock
de fournitures), sous-traitance (normale ou à
payement direct), …
•coûts externes et internes (les énergies)
•coûts variables et couts fixes
•coût standard du matériel et du personnel
•drôles de coûts que des provisions…
•coût standard du matériel et du personnel •drôles de coûts que des provisions… Exemple d’un cpt

Exemple d’un cpt de résultat

Quelques Quelques d d é é finitions finitions Provisions reflètent des couts probables liés so

QuelquesQuelques ddééfinitionsfinitions

Provisions reflètent des couts probables liés souvent à une obligation à l’égard d’un tiers dont il est certain qu’elle provoquera une sortie de ressources et dont l’échéance et le montant ne sont pas fixés de façon précise ; exemple : provision pour reprise de chantier (ex. un malfaçon à réparer)

Stock à la fin du mois = Stock initial + achats – consommations

Variation du stock = stock final – stock initial

Le cout à prendre sur le chantier pour le mois = consommations =

achats - variation de stock

CoCoûûtsts variablesvariables etet cocoûûtsts fixesfixes Ventes Montant Résultat Total des Perte charges
CoCoûûtsts variablesvariables etet cocoûûtsts fixesfixes
Ventes
Montant
Résultat
Total des
Perte
charges
Bénéfice
Seuil de rentabilité
Charges
variables
Niveau
d’activité
Coût variable, qui change d’une manière linéaire avec le niveau d’activité (le volume de la production
/ ventes), ex: coût de matière première
Coût fixe, qui reste stable pour les variations faibles de niveau d’activité, ex: coût de loyer

Charges fixes

Compte Compte de de r r é é sultat sultat d d ’ ’ un

CompteCompte dede rréésultatsultat ddunun chantierchantier travauxtravaux :: margemarge brutebrute etet cocoûûtsts indirectsindirects

Quels sont les coûts indirects imputés au chantier ? (frais généraux chantier / frais généraux
Quels sont les coûts indirects imputés au
chantier ? (frais généraux chantier / frais
généraux agence / frais financier / autres coûts
indirects ; notion des clés de répartition)
agence / frais financier / autres coûts indirects ; notion des clés de répartition) Exemple d’un

Exemple d’un cpt de résultat

Co Co û û ts ts directs directs et et co co û û ts

CoCoûûtsts directsdirects etet cocoûûtsts indirectsindirects

Les charges directes : matières premières, main d’œuvre directe, sous-traitance directe, marchandises destinés à
Les charges directes : matières premières, main d’œuvre directe, sous-traitance
directe, marchandises destinés à la revente
Les charges indirectes : main œuvre indirecte (management, service marketing,
comptable, RH, R&D …), frais généraux, études, frais financiers, frais de holding…
Quel sont les couts directs du chantier et quels sont les couts imputés par les

Quel sont les couts directs du chantier et quels sont les couts imputés par les clés de répartition (ex. en % du chiffre d’affaire) :

coût des granulats mis en œuvre

coût du comptable

coût financiers

coût de la prestation du sous-traitant

coûts des connections internet et du téléphone

coût de directeur de l’entité

coût du chef de chantier

coût du conducteur de travaux ?

du chef de chantier coût du conducteur de travaux ? Reconstituer le compte de résultat du

Reconstituer le compte de résultat du chantier :

CA facturé = 125 k€

CA mérité = 140 k€

Coût du matériel = 57 k€

Coût du personnel = 41 k€

Stock initial des granulats = 10 k€

Achats des granulats du mois = 5 k€

Consommation mensuelle des granulats =

1600t

Prix d’achats des granulats (y compris le coût de transport) = 7,5€/t

Frais généraux = 19% du CA

Passage Passage entre entre un un compte compte de de r r é é sultat

PassagePassage entreentre unun comptecompte dede rréésultatsultat chantierchantier etet unun comptecompte dede rréésultatssultats dduneune filialefiliale travauxtravaux

Certains coûts alloués aux chantiers peuvent être des « coûts standards ». Ils correspondent à une charge moyenne pour une catégorie de dépenses.

Exemple : cout standard pour 1 journée de pelle est fixé à X€ et ne change pas d’une pelle à une autre. Que la pelle soit neuve ou ancienne, qu’elle ait travaillé 2h ou 10h, qu’elle ait subis une panne pendant son intervention sur le chantier, le chantier paiera toujours X€ la journée.

Pour calculer le cout standard par jour (par heure, …) on divise le cout moyen statistique de la catégorie de dépenses par son temps d’utilisation standard.

Ce sont, entre autres, les écarts entre le cout standard et le cout réel qui font que :

la somme des résultats de chantiers le résultat de l’entité

PassagePassage entreentre unun comptecompte dede rréésultatsultat chantierchantier etet unun comptecompte dede
PassagePassage entreentre unun comptecompte dede rréésultatsultat chantierchantier etet unun
comptecompte dede rréésultatssultats dd’’uneune filialefiliale travauxtravaux
Marge brut
du chantier
Coûts indirects
(managements,
frais
généraux, …
Couts internes et
directs (personnel,
matériel, …)
Attention dans
d’autres branches le
calcul de la Marge
Brute peut être
différant et
correspondre
uniquement à la
marge sur
consommations ou
marchandises
Quelques Quelques indicateurs indicateurs financier financier cl cl é é s s li li é

QuelquesQuelques indicateursindicateurs financierfinancier clclééss liliééss àà llexploitationexploitation

Carnet de commandes ou portefeuille d’affaires ou CA prévisionnel

Provisions pour pertes à terminaisons de chantiers

Provisions pour reprises de chantier

Résultat chantier (avant les écarts entre le coût standard et le cout réel)

Ecarts matériel et personnel

Résultat agence travaux

Créances clients et créances clients arriérées (âgées)

Cycles Cycles financiers financiers en en agence agence de de travaux travaux Clôtures mensuelles des

CyclesCycles financiersfinanciers enen agenceagence dede travauxtravaux

Clôtures mensuelles des comptes et reporting

Clôture de fin d’année

Budget et révision budgétaire

Plan à 3 ou 5 ans

Autres analyses

ImpactsImpacts desdes systsystèèmesmes ddinformationinformation sursur lala gestiongestion dudu chantierchantier

Chef « comptable de chantier » de – l’entreprise le premier
Chef « comptable de chantier » de – l’entreprise le premier
L L ’ ’ exemple exemple des des fonctionnalit fonctionnalit é é s s couvertes

LLexempleexemple desdes fonctionnalitfonctionnalitééss couvertescouvertes parpar unun ERPERP

Exemple d’un ERP (Entreprice Ressource Planning) En français : PGI (Progiciel de gestion integré)

PRODUCTION PRODUCTION Module PP Module PP ACHATS ACHATS Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie TR
PRODUCTION PRODUCTION Module PP
Module PP
ACHATS ACHATS
Gestion
de trésorerie Gestion
de trésorerie TR
TR
COMPTABILITE COMPTABILITE Module FI
Module FI
Module Module
MM
MM
CONTRÔLE CONTRÔLE Module DE DE CO GESTION GESTION
Module CO
Ressources Ressources Module humaines HR humaines
Module HR
Les Les syst syst è è mes mes d d ’ ’ information information performants

LesLes systsystèèmesmes ddinformationinformation performantsperformants permettentpermettent dede voirvoir lala mêmemême informationinformation soussous desdes anglesangles diffdifféérentsrents

Les axes d’analyse des résultats peuvent être multiples :

Par entité (=par destination) : entreprise, sa filiale, un département (marketing, achats, R&D), une unité de production, un autre centre de profit / un autre centre de coûts

Par marché : marché géographique (Asie, Europe, USA, …), marché par type de clientèle (clients industrielles, PME, particuliers, …), …

Par produit : gamme des produits, produits annexes, produit particulier (fabriqué ou revendu)

Par processus : ventes, logistique, finances, …

• Par processus : ventes, logistique, finances, … • Par mode de distribution (ex. magasin, Int

Par mode de distribution (ex. magasin, Internet, foire, …)

Par nature (ex. coûts de salaires, de l’électricité, du loyer)

Par projet / investissement (ex : acquisition d’une société, avancement de la mise en place d’un ERP, construction d’une usine)

• Autres axes spécifiques

Versus budget

Versus l’année précédant (N-1)

En cumulé ou par mois / période

Benchmarks : comparaison aux concurrents, autres acteurs

AA chaquechaque ddéépartementpartement sesses fluxflux ddinformationsinformations etet sesses typestypes dede donndonnééeses

L’endroit de l’entreprise :

Management

Type d’information générée :

Analyses, planification

Les transactions de base (logistique) et les données retraités, analyses marketing, analyses logistiques,…

retraités, analyses marketing, analyses logistiques,… Middle office – les employées et les systèmes venant
retraités, analyses marketing, analyses logistiques,… Middle office – les employées et les systèmes venant

Middle office – les employées et les systèmes venant en support à la vente, sans liens direct avec le client (marketing, crédit client, logistique, etc.)

Front office – les employées et les interfaces en contact avec les clients (commerciaux, sites web, magasins, …)

Transaction de base concernant les ventes, les réclamations des clients, etc.

Back office - les employées et les systèmes support tels que la comptabilité, les ressources
Back office - les employées et les
systèmes support tels que la comptabilité,
les ressources humaines, le département
SI, …
Les écritures comptables de base,
retraitements et analyses de gestion
Production – les hommes et
les outils qui exercent
l’activité principale (les
exploitants)
Prises de mesure de la
production, enregistrement
des services effectués,
planification de la prod.
exploitants) Prises de mesure de la production, enregistrement des services effectués, planification de la prod.
Attention Attention aux aux pi pi è è ges ges de de lecture lecture •

AttentionAttention auxaux pipièègesges dede lecturelecture

• Les K€

• Les arrondis (2+2 = 5 – c’est possible)

• Les devises €, £, $

• Données sortis du contexte :

• Augmentation de 50% de CA : dû à quoi ? Croissance organique, acquisition externe ?

• La rentabilité qui chute de 20 % : dû à quoi ? Les ventes qui chutent ? Un événement exceptionnel ? Une augmentation du capital ?

• Les chiffres théoriques / abonnés / préétablis à ne pas confondre avec les chiffres réels / réalisés

• Provisions et prévisions

• Prix moyens de vente

• Profitabilité et rentabilité – à ne pas confondre