Sie sind auf Seite 1von 4

Bulletin de

Films du Québec
Jeudi 15 avril 2010 – Volume 2, Numéro 6

Entrevue avec Rafaël


Ouellet
Par Charles-Henri Ramond, Films du Québec

New Denmark est un


troisième film réalisé FQ - Rafaël, trois films en trois ans, est-ce que c’est un besoin vital
en 3 ans, un troisième le cinéma ?
film tourné dans le
bas-du-fleuve de mon J’ai l’énergie pour le faire. Les idées aussi. Et l’envie. Je pourrais
enfance. Et parce qu’ils
en faire deux par an si j’avais la liberté financière. Ce besoin de
sont rapprochés l’un de
créer, de raconter, de communiquer, il est bien présent, mais il y
l’autre en terme
d’espace et de temps, a aussi cette nécessité de vivre des expériences cinéma
les thèmes, les concrètes, d’y toucher. Par exemple en 2010 je ne tournerai pas
ambiances et les de film, alors c’est pourquoi j’échelonne, j’étire, le montage du
personnages docu-fiction tourné l’été dernier, question d’avoir les deux mains
s’entrecroisent. Chaque dedans. Et c’est sans parler de l’écriture.
film devient la suite ou
l’origine de l’autre. FQ - Derrière moi avait eu droit au financement des institutions,
Sans parler d’une mais pas New Denmark. Pourquoi ?
trilogie (loin de là) les
trois films vivent bien
New Denmark n’a pas été proposé aux institutions. C’est un
ensemble. Des acteurs
autre coup de tête comme Le Cèdre penché l’a été en 2006.
non-professionnels,
l’économie de mots, L’envie de faire sans attendre, là, maintenant. Quand les
cette monotonie rurale, ressources sont là, pourquoi s’en priver? Et cela permet aussi
la solitude, l’absence d’exister, sans avoir à attendre les gros sous et les grosses
parentale. La musique caméras et les gros moyens. Mon prochain film sera surement
aussi. Je revendique financé par les institutions, il est dans la machine présentement,
ces similitudes. mais cela demande un travail de fond et une certaine patience.
Entre-temps, je peux explorer et créer en toute liberté, avec des
Rafaël Ouellet
œuvres plus minimalistes, plus intimes, et plus confidentielles aussi.
Ceci étant dit, si un jour je devais devenir un réalisateur que l’on
finance assurément aux 3 ou 4 ans, je vais tout de même
continuer de faire ces films plus personnels en attendant mon
tour.

Page 1 de 4 - © Films du Québec, avril 2010 – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur
2 INFOLETTRE DU BLOGUE FILMS DU QUÉBEC

NEW DENMARK
FQ – est-ce si difficile que ça de faire du cinéma indépendant au
En salle le 16 avril 2010
Québec ?
Un film de Rafaël
Ouellet, avec Carla Je serais bien mal placé pour dire que tout ça est difficile.
Turcotte, Alexandra Comme tout métier, tout art, évidemment c’est beaucoup de
Soucy et Sophie Bérubé. travail. Mais jusqu’ici j’ai été plutôt chanceux, les choses
s’enchainent à un rythme qui me convient. Ce qui est difficile,
Québec, 2009 – 1h18 c’est de se faire voir, d’intéresser le public.

FQ – Ta filiation avec Denis Côté est assez visible dans ce film.


Dégelis. Carla consacre Côté (lui aussi très prolifique), Giroux, Galiero, Lafleur, et d’autres
l’été de ses 16 ans à est-ce que tu as l’impression de faire partie d’un courant créatif
chercher sa sœur Maggui qui se renouvelle ? D’une sorte de nouvelle vague québécoise ?
disparue depuis peu. Des
battues ne donnent rien.
Les autorités locales ne
Mon cinéma et celui de Denis ne se ressemblent qu’en raison
bougent pas, la mère est des moyens techniques similaires. Évidemment mon expérience
clouée au lit. Les adultes sur ses deux premiers films (montage de Les États nordiques,
du village semblent image de Nos vies privées) a influencé la façon de faire mes
occupés à autre chose.
films, ceux à petits budgets. Mais je crois que sa filmographie et
Entre son emploi estival,
s’occuper de la maison la mienne sont à des kilomètres l’une de l’autre.
familiale et de Marianne,
sa petite sœur, Carla Non seulement je n’aime pas le terme nouvelle vague
concentre toutes ses québécoise, mais je ne crois pas qu’elle existe non plus. Il est
énergies à retrouver sa
sœur.
possible de faire des liens entre tous ces cinéastes, trouver des
recoupements entre certains films, mais au final, nous sommes
Ouellet nous livre tous sur nos petites planètes, à faire nos trucs en solitaire. On est
loin des collaborations qu’on pouvait retrouver dans la vraie
ici un film d’une
nouvelle vague, ou même dans le cinéma direct, ici au Québec.
beauté visuelle et Et je cherche encore les liens dans nos films qui pourraient faire
sonore inégalée. de nous une nouvelle vague. Si tel était le cas, comme nous
Les images et les sommes des habitués des festivals internationaux, quelqu’un
sons s’entremêlent quelque part nous aurait réunis dans un même programme, une
dans une œuvre même bannière.
personnelle d’une
Par contre, si on veut parler d’une génération de cinéastes, alors
rare force
là oui. Mais il faut inclure aussi Yves Christian Fournier, Simon
d’attraction. À Lavoie, Henry Bernadet, Myriam Verreault, Anaïs Barbeau-
découvrir Lavalette et Sophie Desraspe. Et c’est cette génération qui
absolument. m’intéresse, dans le cinéma québécois. À peu près rien d’autre.

Page 2 de 4 - © Films du Québec, avril 2010 – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur
3 INFOLETTRE DU BLOGUE FILMS DU QUÉBEC

Rafaël Ouellet,
réalisateur de plusieurs
courts-métrages (Dans
l’est, Face B), s'est fait
connaître par la
télévision qu'il côtoie
depuis 1999. Il a réalisé
plus de 150 concerts,
des shows d’humour et
de nombreux vidéoclips
musicaux.

Ses long-métrages

2007 : Le Cèdre
penché
http://filmsquebec.over- Carla Turcotte dans New Denmark
blog.com/article-film-
cedre-penche-ouellet-
48592915.html FQ : Je pense que tu as un talent inné pour choisir tes
comédiens, tellement ils semblent faits pour tes scénarios.
Présente-nous donc du casting de New Denmark et dis-nous
2008 : Derrière moi comment tu les as trouvés.
http://filmsquebec.over-
blog.com/article-
26653722.html Ce sont tous des jeunes que j’ai croisés ici et là dans mon village.
Une bouille intéressante, un éclair dans l’œil, une photogénie
naturelle ou tout simplement un intérêt pour le cinéma. Dans le
2009 : New cas de Carla Turcotte, et aussi pour Alexandra Soucy et Sophie
Denmark Bérubé, ce sont trois filles que l’on peut voir dans la séquence de
http://filmsquebec.over-
soccer de Derrière moi. Trois visages, trois énergies, que j’avais en
blog.com/article-new-
denmark---film-de-rafael- tête au moment d’écrire New Denmark. Gilles-Vincent Martel
ouellet-37286635.html avait un petit rôle dans ‘le cèdre penché’, il a fait des musiques
pour mes deux premiers films. Marco Bentz quant à lui a une
gueule de cinéma assez puissante que j’avais remarquée dans
un kino il y a déjà longtemps. J’aime cette idée de collaborer
avec des gens près de moi, des gens qui me ressemblent, et qui
ont envie de le faire pour l’art ou pour l’expérience. C’est non
seulement nécessaire dans le cadre de telles productions, mais
aussi très stimulant.

Page 3 de 4 - © Films du Québec, avril 2010 – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur
4 INFOLETTRE DU BLOGUE FILMS DU QUÉBEC

FQ : Et après cette sortie en salles quel chemin prendra New


Denmark ? Les festivals ?

Mon film a déjà fait sa ronde de festivals, je ne crois pas qu’il lui
reste une vie de côté là. Karlovy Vary fut une expérience
extraordinaire, et j’aurais cru que le film bénéficierait d’un
RETROUVEZ-NOUS SUR : certain attrait par la suite, mais aucun distributeur n’a voulu du
film. Avec la vie qu’on connut les films des cinéastes mentionnés
plus haut, dont les miens, je peux comprendre. Je ne suis pas
amer. Seulement, c’est pas mon travail de distribuer des films, et
j’y perds énormément d’énergie. Quand il y aura des papiers sur
mon film en raison de sa sortie au cinéma parallèle, ça va peut-
être faciliter la distribution dans les salles indépendantes à
l’extérieur de Montréal.
http://filmsquebec.over-
blog.com FQ : Et enfin, est-ce que tu as des projets ?

Monter le film tourné l’été dernier. Financer Camion, que je


prévois tourner à l’automne 2011. Écrire les 2 prochains films.
Distribuer New Denmark. Trouver une façon de faire exister Le
Cèdre penché. Et rappeler aux gens que Derrière moi est
disponible dans en dvd.
TWITTER
http://twitter.com/filmsque
bec

Courriel
filmsquebec@hotmail.fr

À propos de nous
Films du Québec est un blogue informatif rédigé et administré sans but lucratif par Charles-Henri Ramond, montréalais, vieil étudiant de plus de 40
ans et surtout, amoureux de cinéma québécois. Le principal objectif de ce blogue est de faire connaître les productions de fiction québécoises et
canadiennes francophones. La base de données des films est riche de plus de 800 films est mise à jour régulièrement. Pour chaque film, une fiche
descriptive reprend les informations générales et techniques du film. Aussi sur le blogue : des critiques, des résumés détaillés, le programme télé, les
sorties DVD et autres nouvelles brèves. Un article paraît chaque jour.

Ce blogue est hébergé gratuitement par la plateforme française Over-blog.

Page 4 de 4 - © Films du Québec, mars 2010 – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur