Sie sind auf Seite 1von 30

Il y a toute une littérature spéculative et visionnaire de descriptions des habitants

des planètes et du soleil. En particulier vers le milieu l9° siècle, il y eut toute une
épidémie de "révélations" de cette sorte. Jakob Lorber, le prophète de Graz,
décrit les "hommes de Saturne", les habitants du soleil et de la lune (les derniers
en nains humains et animaux, parmi lesquels le singe à grande gueule haut de
trois pieds). - Philippine Demuth Bäurle décrit ses voyages dans la lune, dans
plusieurs étoiles et sur le soleil. - La somnambule Marie W... de N. . de la Forêt-
Noire fait des révélations sur le monde des esprits, qu’elle a vu sur la lune,
diverses planètes et le soleil. Les habitants y sont décrits en tant que âmes de
défunts de la terre; en conséquence ils ne seraient pas soumis aux conditions
biologiques de l'existence terrestre (ce qui ne serait pas du tout possible
autrement vu la constitution de la plupart des astres). – Plus tard Flammarion a
publié les dessins médiumistiques de Jupiter de V. Sardou, et récemment
Desiderius Papp donne une réponse détaillée à la question : "Qu’est ce qui vit
sur les étoiles".

Es gibt eine ganze Literatur von Beschreibungen der Planeten- und


Sonnenbewohner, spekulative und visionäre. Besonders um die Mitte des l9.
Jahrhunderts gab es eine ganze Epidemie derartiger „Offenbarungen". Jakob
Lorber, der Seher von Graz, beschreibt die „Saturnmenschen", die Bewohner
von Sonne und Mond (letztere als Menschenzwerge und Tiere, worunter der
dreifüßige Maulaffe). — Philippine Demuth Bäurle beschreibt ihre Reisen in
den Mond, in mehrere Sterne und in die Sonne. — Die Somnambule Marie W,...
von N... auf dem Schwarzwald gibt Enthüllungen aus dem Geisterreiche, das sie
auf dem Mond, auf verschiedenen Planeten und auf der Sonne schaut. Die
Bewohner sind hier als Seelen der verstorbenen Erdenmenschen beschrieben; sie
wären demnach nicht der biologischen Bedingungen des irdischen Daseins
unterworfen (was bei der Beschaffenheit der meisten Weltkörper ja auch gar
nicht möglich wäre). -- Später hat Flammarion mediumistische Zeichnungen V.
Sardous vom Jupiter publiziert, und neuerdings weiß Desiderius Papp eine
ausführliche Antwort auf die Frage: „Was lebt auf den Sternen".

Le texte ci-dessus a été édité dans Zeitschrift für Parapsychologie. Cahier 12.
(Dezember 1933.) (pages 555 et 556)

-----------------------------------------------------------------------
Les livres de Flammarion en 1865, de Jules Verne (de la Terre à la Lune) en
1865, de Papp en 1931, tout comme les groupes actuels UFO montrent que le
sujet fait toujours rêver, si on ose dire, au sens propre comme au sens figuré.

Les mondes imaginaires et les mondes réels: voyage pittoresque dans le


ciel ... Par Camille Flammarion, publié en 1865.

Voir pages 9 à 30 pour les habitants de la Lune, les sélénites, nom formé sur la
racine du mot grec signifiant « lune » :

http://books.google.com/books?id=MxQUAAAAQAAJ&dq=flammarion%20s
%C3%A9l%C3%A9nites&lr&as_brr=0&hl=fr&pg=PA16#v=onepage&q&f=false

Ensuite il y est parlé de Vénus, Mercure, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus,


Neptune, des petites planètes et du Soleil.

---------------------------------------------------------------

L’engouement pour l’astronomie était tel au 19° siècle qu’il y avait partout en
Europe des débats sur l’habitabilité des astres.
Revenons en Allemagne et à la première moitié du 19° siècle. Les progrès de la
science sont ressentis comme un danger pour la foi, et en réaction se
développent le romantisme et la Naturphilosophie. La conjonction de la
théosophie chrétienne (à ne pas confondre avec celle fondée par Hélène
Blavatsky), du mesmérisme et de l’ultramontanisme incite à rechercher des
preuves réconfortantes de la réalité de l’au-delà. Ce sont les « somnambules »,
le plus souvent des jeunes filles, et parfois de jeunes adolescents, de santé
déficiente et donc supposés plus réceptifs, plongés dans un état second ou un
demi sommeil, soit spontané soit provoqué par un hypnotiseur ou un
magnétiseur, qui attirent toute l’attention du public. De plus on espère pouvoir
obtenir des nouvelles de ses proches parents défunts, ou encore des remèdes,
conseillés et communiqués par les entités célestes, à l’usage des malades venus
consulter la ou le somnambule. Se mêlent généralement aux déclarations des
exhortations religieuses de tendances apocalyptiques-chiliastiques.

Le Lune de Jacob lorber, avec son « appendice sur le flux magnétique »


s’inscrit dans ce contexte :
http://www.connaissancedesoi.org/article-la-lune-3-40017737.html
http://ecrits-jacob-lorber.over-blog.com/categorie-11180021.html (Terre et lune
de Jacob lorber chapitre 67)

Revenons au livre de Marie W… de N… de la région de Schwarzwald, intitulé


« Neue Reisen in den Mond , die Planeten, Sonne und andere Sterne». Aus den
Leben der Somnambüle M. W. von u……. Mit einem Kupfer. Ulm, Verlag
Von Friedr. Ebner.
„Nouveaux voyages sur la lune, les planètes, le soleil et autres étoiles ». (Tiré)
de la vie de la somnambule M. W….
Edité en 1852, 340 pages (les faits sont antérieurs à la date de publication, mais
du 19° siècle)
Numérisé par http://books.google.com
Apr
ès la couverture du livre se trouve l’illustration de la somnambule que j’ai
placée en début de mon article, et qu’il est inutile de faire figurer une 2° fois ici.
Die Somnambüle Marie W…. wurde geboren in N…., einem kleinen
Badeörtchen des Sch…., wo ihr Vater mit einem äußerst kleinen Gehalt als
Schullehrer angestellt war. Man schätzte ihn nicht allein als tüchtigen
Volkslehrer, der überall gern mit Rat und Tat bei der Hand war, sondern er galt
auch allgemein für ein zärtlichen, sorgsamen Familienvater, der es sich bei
seinem sehr geringen Einkommen sauer werden ließ, einen Sparpfennig für
Zeiten der Not zurückzulegen. Die dem Unterricht der Jugend nicht gewidmete
Zeit verwandte er auf die Bedauung seines Gütchens, welches mit dem
Schuldienst verbunden war, und er sah sich dadurch so in Anspruch
genommen, daß er die doppelte Anstrengung ohne Aufopferung seiner
Gesundheit ferner nicht ertragen konnte. Er fühlte dieß, doch schätzte er seine
Kräfte noch höher, als sie in der Wirklichkeit waren, daher entschloß er sich
nicht, seine Feldgeschäfte durch Taglöhner besorgen zu lassen, um eine
weitere Ausgabe zu esparen.

La somnambule Marie W…. était née à N…., une toute petite station thermale
du Sch…. où son père avait été engagé avec un très petit salaire comme
instituteur. On l’estimait non seulement en tant que professeur des petites
écoles compétant qui était partout volontiers sous la main pour la parole et
l'action (prêt à donner un coup de main), mais il était considéré aussi en
général comme un père de famille tendre et attentionné, à qui, à cause de son
très petit revenu, il était dur de mettre de côté un pfennig d'épargne pour les
mauvais jours. Le temps qui n’était pas consacré à l’instruction de la jeunesse, il
l’utilisait à la culture de son petit bien qui était associé avec le service scolaire
(devait faire partie de son contrat la mise à disposition d’un petit lopin de terre)
et il se voyait par là tellement pris dans la prétention, qu'il ne pouvait pas
continuer à supporter la double charge sans sacrifice de sa santé. Il le sentait,
mais il estimait ses forces plus hautes qu'elles ne l’étaient dans la réalité, ainsi,
il se décida pas à laisser des journaliers se charger du travail des champs pour
s’épargner d’autre dépenses.

(C. D. : je résume) …. Le père décède quand la fille est âgée de moins d’un an.
La veuve, sans ressources, est inconsolable, seule la foi l’aide. Mais les voisins,
reconnaissant envers leur jeune instituteur, l’aide par des dons en nature.
Ensuite, la veuve se décide à retourner dans le village de son défunt mari. Au
début tout va à peu près bien, les prix sont bas, elle gagne sa vie grâce a des
petits travaux féminins, lavage, couture, tricotage. Mais survient une inflation
des prix des vivres. Par voie de conséquence le travail vient aussi à manquer.
Ses économies fondent. Les voisins lui conseillent de monter un petit
commerce, mais elle n’a pas les fonds pour investir dans des marchandises. Les
voisins lui proposent de prendre un crédit par leur entremise pour garnir son
petit commerce. De nouveau les choses s’arrangent, le petit commerce
subvient à leur besoins, certes les revenus sont très justes, mais suffisants.

Ihre Marie war ihr Augapfel, allein trotz dem war sie weit von den eben so
lächerlichen als thörichten Liebe entfernt, welche ein liebes Kind verhätschelt,
verwöhnt, verzieht. Wo es nötig war, und dieß kommt bei der Kinderzucht
immer vor, trat sie mit aller Energie auf und ließ sich durch keine Tränen von
ihrer einmal gefaßten Ansicht abbringen. Dieß befestigte eine solche
Hochachtung im Herzen des Kindes für seine Mutter, daß es nie daran dachte,
ihr auch nur eine Sylbe zu widersprechen, wenn sie einmal ihren festen Willen
ausgedrückte hatte.

Sa Marie était la prunelle de ses yeux, seulement tout de même elle était bien
éloignée de l’amour aussi ridicule qu’insensé qui dorlote, gâte et excuse un
enfant chéri. Quand c’était nécessaire, et cela arrive toujours pendant
l’éducation d’un enfant, elle se comportait avec énergie et ne pouvait être
dissuadée par aucune larme une fois sa décision prise. Ceci amené une telle
considération dans le cœur de l'enfant pour sa mère qu'il ne lui était jamais
venu à l'idée de s'opposer même par une syllabe, quand celle-ci avait exprimé
sa ferme volonté.

Ci-dessous le lien pour poursuivre la lecture :

http://books.google.com/books?id=FMU5AAAAcAAJ&ots=x-
_yWU3TYP&vq=Neue%20Reisen%20in%20den%20Mond%20%2C%20die
%20Planeten%2C%20Sonne%20und%20andere%20Sterne%C2%BB.
%20%20Aus%20den%20Leben%20der%20Somnamb%C3%BCle&dq=Neue
%20Reisen%20in%20den%20Mond%20%2C%20die%20Planeten%2C%20Sonne
%20und%20andere%20Sterne%C2%BB.%20%20Aus%20den%20Leben%20der
%20Somnamb%C3%BCle&hl=fr&pg=PA1#v=onepage&q=Neue%20Reisen%20in
%20den%20Mond%20,%20die%20Planeten,%20Sonne%20und%20andere
%20Sterne%C2%BB.%20%20Aus%20den%20Leben%20der%20Somnamb
%C3%BCle&f=false

La petite fille est décrite bonne élève à l’âge de 10 ans, très grande de taille,
avec un étonnant teint pâle. Suit ici un passage sur ses tendances religieuses.
Vers onze ans elle est malade, on la met à la diète, elle grandit très vite, et elle
ressent un besoin insurmontable de dormir que le médecin consulté déclare
être un état de somnambule. Pendant les trois mois suivants, elle ressent cet
état comme pénible, elle n’en raconte pas grand-chose sinon qu’elle entrevoit
un monde de ténèbres qui l’effraie. Un vieux prêtre appelé (C. D. : un prêtre à
tendance piétiste), conseille de s’en remettre à Dieu et de prier. Marie ensuite
apprend à connaitre et être accompagnée de son ange gardien conducteur qui
lui apparait sous la forme d’une jeune femme, elle voit commence à avoir des
visions de paysages merveilleux, elle produit des poésies pieuses.

Dans le livre on trouve ensuite un passage intitulé « sur la magnétisation de la


somnambule ». La mère devant les accès de douleurs spasmodiques
abdominales de sa fille, se décide à faire magnétiser la malade par un docteur
qui habite à une heure de distance de leur lieu de résidence habituel. Pour les
observations régulières de l’état de la malade, elles s’y installent pendant
environ 5 semaines. De retour chez elles, la mère reprend ses activités dans le
petit magasin, ce qui favorise la circulation des nouvelles. Deux hommes venus
de loin arrivent au sujet d’une personne de leur parentèle souffrante depuis
des années ; ils repartent bredouilles. Après un certain temps, Marie reçoit de
son ange gardien les recettes des remèdes nécessaires à la sœur, parente des
deux hommes venus de loin, qui bien sûr se révèlent efficaces. C’est de fait le
début de la distribution de remèdes. Le parent de la malade revenu remercier
veut faire un cadeau en argent, ce que refuse Marie. Il propose ensuite l’argent
à l‘insu de Marie à sa mère après avoir quitté la maison, qui l’accepte, ce qui
perturbe la jeune fille, et la mère renvoie l’argent. Les malades continuant à
affluer, elle se prête maintenant de bonne grâce à donner des conseils. Bien
sûr elle continue à avoir aussi des visions dans l’au-delà et un jour elle déclare
avoir vu la nouvelle-Jérusalem de la bible. Elle décrit aussi la vie des défunts
dans l’au-delà. Répond à des questions théologiques, elle dit par exemple qu’il
n’y a de damnation éternelle, et que l’évolution de l’âme continue dans l’au-
delà, et qu’il y a des degrés d’évolution, et des lieux d’évolution ou lieux de
purification. Cependant ce n’est pas très clair, car elle dit aussi que les âmes
les plus mauvaises finissent si elles continuent par tomber de plus en plus bas
et jusqu’en enfer. Et plus on monte en grade ou degré, plus cela devient facile
de progresser. Il y aurait 7 grades ou niveaux. Les gens qui se sont connus sur
terre, se retrouvent et se reconnaissent dans l’au-delà et sont au courant de
ce qui se passe sur terre etc… .

Ensuite un mot de Dieu en forme de poème intitulé « Nächsten Liebe » p40.


….
(la suite sur la Lune doit être consultée directement sur internet, car elle n’est
pas copiable)
(le début de Saturne p229 n’est pas copiable)
Table des matières
_______

page

Résumé de la vie de la somnambule Marie W…. von R…. 1

La première période de l’état de somnambule 6

Le futur du Seigneur 8

Sur la magnétisation de la somnambule 12

Développement ultérieur du somnambulisme 14

Réponses de la somnambule à diverses questions 18

Le fondement de la foi 23

Conversation de la somnambule sur la situation dans ce monde 25

La Parole et la Volonté de Dieu 35

Voyage dans les ténèbres, le premier degré d’amélioration 37

Aperçu sur la terre 39

Amour du prochain 40

Un rêve 49

Voyage dans les autres degrés d’amélioration, lesquels se trouvent


au-dessous de la terre 55

Pitoyables/malheureux/misérables pécheurs et rédemption 57

Un sommeil de la somnambule 59

Un autre sommeil de la somnambule 65

La vallée Josaphat 71

Un autre sommeil de la somnambule 73

Traduction d’un discours de l’esprit Amassagon 77

Considérations sur la mort 84

Mise en garde 86
Description d’un autre sommeil de la somnambule, ou voyage sur Vénus 111

Ce qu’est la vérité 127

Déclarations de la somnambule sur diverses circonstances de la vie 130

L’esprit et l’âme 133

Sur l’influence magnétique sur des personnes éloignées 140

Sur les visions de la somnambule 141

Certaines choses sur les facultés sensorielles de l’homme 142

Sur le sommeil magnétique (somnambule) et naturel 143

Sur la force magnétique de la terre, de l’eau 145

Sur la mort apparente et la mort naturelle 147

Sur le magnétisme et son utilisation comme remède 149

Sur la magnétisation 155

Voyage sur la Lune 156

Voyage sur Mercure 165

Voyage sur Vénus 176

Voyage sur Mars 176

Voyage sur Pallas 189

Voyage sur Jupiter 194

Sur les anges gardiens 206

Voyage sur la lune de Jupiter 208

Voyage sur la deuxième lune de Jupiter 216

Voyage sur la troisième lune de Jupiter 220

Voyage sur la quatrième et dernière lune de Jupiter 223

Voyage sur Saturne 229

Voyages sur les anneaux de Saturne 239


Voyage sur Uranus 245

Voyage sur le Soleil 263

Caractéristiques du vrai somnambulisme 284

Appendice.

Indication de remèdes, lesquels se révèlent

efficaces dans de nombreux cas

Remède contre la mauvaise odeur de la bouche 290


- - les scrofules et la maladie anglaise 290

- - les darrsucht ? des enfants 290


- - les fortes pertes de sang de la purification mensuelle 291
- - les rhumatismes et la vue 292

Remède contre la phtisie pulmonaire et consomption (phtisie) 292

- - le mauvais estomac, crampe d’estomac, aigreurs 295


- - les hémorroïdes 298
- - l’étroitesse de la poitrine et spasme de poitrine 298
- - la couleur brune ( ?) et l’extinction de voix 300
- - enveloppe de bâton ( ?) 300
- - malaises urinaires 300
- - inflammations/irritations 302
- - mal aux dents 302
- - mal à la tête 303
- - les rhumes et la toux 304

Remède contre les vers intestinaux 303

- - baisse d’envie (C. D. : mélancolie ?) 305


- - hystérie 306
- - colique 306
- - fièvre 306
- - amour propre/égoïsme 307
- - l’hydropisie 307
- - maladie scrofuleuse (glandes) 308
- - goitres 308
- - maladies des yeux 308
- - stérilité 309
- - hydrophobie et rage 309
- - eczémas de toutes sortes 310
- - haleine nauséabonde 311
- - brûlures 311
- - verrues 311
- - lésions extérieures, blessures, ulcérations, érysipèle 312

Remède contre paralysie, douleur aux membres 313

- - maux féminins 314


- - hémoptysie 316
- - pieds froids 316
- - le vers au doigt 317
- - vomissement 317
- - sueurs épuisantes 317
- - hémorragie foudroyante/coup de sang 318
- - attaque d’apoplexie 318

Electricité-magnétique pour soigner toutes les maladies nerveuses, comme


rhumatismes, vision, spasmes, mal aux dents, douleurs arthritiques 319

L’appareil rotatif de Keil (C.D. : pour créer du fluide magnétiques pour


traiter les malades) 321

Les aimants naturels 322

Sur l’action de l’électricité magnétique sur le corps des hommes 325

Sur l’emploi/utilisation pratique de l’électricité magnétique sur le corps des


hommes 326

Sur la paralysie des pieds et des mains suite à la goutte chronique 329
Histoires de malades 329

-----------------

Das könnte Ihnen auch gefallen