Sie sind auf Seite 1von 3
on écrit et basta!” Dans Les Evénements, Jean Rolin imagine la France en proie a une guerre civile entre identitaires et jihadistes. Un roman qui résonne étrangement avec le traumatisme causé par les récentes abominations. par Elisabeth Philippe photo Paul Rousteau pour Les Inrockuptibles ng rencontré Jean Rolin une premiére fois, mardi 6 janvier. Dans Latmosphére feutrée d'un hotel du VI arrondissement, nous évoguions son nouveau roman, Les Evénements. qui décrit avec une minutie ‘maniaque et un humour noir une France ravagée par ls guerre civile opposant, entre autres, des identitaires et des islamistes. ‘Ce jour-la, ces Scenes de dévastation plantées dans des décors aux noms aussi peu exotiques que Chilly-Mazarin ou Pori-de-Bouc relevaient de la pure fiction; nous en parlions avec un certain détachement. Et puis, le lendemain, ily a eu Cattaque contre Charlie Hebdo, et les jours suivants, la policiére tuge 3 Montrouge, la prise d'otages Porte de Vincennes. Télescopage effroyable dela litérature et du réel. Ce qui sembiait trés lointain se déroulait ici et maintenant. Alors on a rev ( écrivain, cette fois dans un bistrot prés de la Bastille avec le bruit des sirénes en for Cinterroger sur cette sinistre coincidence. C'était vendredi 9 janvier, une heure seulement apres assaut 4 Dammartin-en-Godle - patelin sembiant tout droit sorti de la toponymie de prédilection du romancier ~ et celui de Uépicerie Hyper Cacher. Installé devant un whisky, Jean Rolin se dit évidemment ‘horrfig” par ce carnage. “Pour les gens de ma génération, méme sje ne les connaissais pas personnellement, les gens de Charlie, cétait un peut des ‘copains, y compris dans ce qu‘ls powvaient avoir diritant, nous explique-t-iL. J estime avoir hs 38 une dette envers le premier Charlie. Jai adoré ce journal, im’ aidé & sortir du gauchisme sectaire.” Indirectement, iLa aussi une dette envers Wolinski, “Cesta lui que Je dois d écrire. Dans les années 70, je dessinais pour des tevilles de chou maoistes. Un jour, j'ai décidé de montrer ce queje feisais 4 Charlie Hebdo. Wolinski m'a recu cet m2 dit: Tes dessins, cest entre rien et génial. Aprés ca, je nai plus jamais dessiné. Concernant les échos troublants entre son livre et les récents événements, Jean Rolin se montre prudent. Lors de notre premiére rencontre, it insistait sur le fait 4u iljugeait partaitement “improbable” Uhypothese d'une guerre civle en France. Quatre jours plus tard, iL nuance un peu, mais & peine, son propos : “Dans le contexte de déliquescence de (Etat, de crise économique et de désaftection pour les partis traditionnels, il pourrait suffire qu’ une succession d attentats effroyables répondent des représailles aveugles contre des lieux de culte musuimans pour que les choses ailient trés vite, festime-t-il Mais pour linstent, on est dans une phase dattendrissement qui’ rien de guerrier, Les gens de ce pays sont extrémement réticents & lidée d'une (querre. Ils auraient trop a y perdre. Mais sila situation ‘se dégradait encore, que les gens se sentent menacés dans leur existence meme, peut-étre qu'on sy acheminerait ‘On n’en est pas l3.” Quant & savoir sil se considére comme une sorte de visionnaire, ta réponse fuse “Silty a une chose que je déteste encore plus que le cliché de Cécrivain-oracte, c’est (écrivain-donneur de legons.” Comment est née Vidée de ce livre? Jean Rolin ~ Le contresens a évter, c'est que cette ide m‘aurait &té dictée par (état dela France aujourd'hui. En réaité, elle rest venue de la guerre fen Yougoslavie, du fait que le guerre présentaitjusque- (8, de notre point de vue d'Européens, un caraciére exotique, Au Vietnam, au Proche-Orient, dans le golfe Persigue, ily avait toujours un palmier quelque part. Quand j'ai couvert le conflt en Yougostavie, jai été impressionné par les décors extrémement familiers Jere sowviens d'avoirassisté au premier bomaardement de Sarajevo et davoir été frappé par la stupeur des gens et par la mienne aussi, Le premier Jur o¥ les abus de mortier ont commence 8 tomber au petit bonheur surlaville, les gens ne sy attendaient absolument pas, en dépit de ce quis était déja passé en Croatie et de Uextréme tension qui régnait déja, a Sarajevo, Ce qui m’a veritablement stupetat,c’tait {a proximité, Non pas le fait que Sarajevo se trouve hs 38 2 doux heures d’avion. Le Sahara occidental est 3 peine a plus dheures d'avion, mais c'est un décor totalement autre. La, c’était comme 3 la maison. J'avais été frappé par la ressemblance de Sarajevo avec Grenoble. Cetait exactement comme si des obus commencaient & pleuvoir sur Grenoble. Donc, & Lorigine, Cidée du livre était de transposer en France des scenes qui se sont déroulées en Yougoslavie. J’en ai feit une esquisse dens Cherbourg-est/ Cherbourg-ouest (2002) ou je décrivais uniquement impact, les consequences des combats sur le paysage urbain de Cherbourg, Cette idée a été ravivée par le film des fréres Larrieu, Les Derniers Jours du monde. It avait une scéne de querre civile 8 Toulouse que j'ai trouvée absolument fantastique et pariaitement crédible, avec les réfugiés entassés sur les bords de la Garonne, les blindés stationnés surla place du Capitole. D'autre part, ai toujours &té émerveillé par le cycle des saisons et j avais envie de lo décrire avec minutie. C'est une dimension presque aussi importante pour moi Vous vous attardez sur les conséquences de la guerre, notamment sur le paysage, mais jamais Sur ses causes. Pourquoi? Parce que je men fous dans le cadre de ce récit. Cela serait revenu a tirer (histoire du caté de ta politique-fiction, ce que je ne voulais pas qu'il soit. Diabord parce qu'on est 3 peu prés sdr de se planter et surtout parce que ca ne mintéresse pas. Ce r’est absolument pas un livre d' anticipation. J'ai essayé de situer les choses dans la réalité d'aujourd hui, dans ces paysages suburbains qui me captivent et qui ont proliféré depuis les années 80. De la méme maniére, le commentateur, une sorte de narrateur bis, s exprime pour casser le rythme, mais aussi pour ancrer le récit dans un présent, montrer que tout ca ne doit pas étre pris au sérieux, au pied de la lettre, Dans sa premiére intervention, it décrit (état d'un parking, observation précisément datée d aod 2013 Les Evénements parait en méme temps que Soumission de Michel Houellebecq. On retrouve dans chacun de vos livres la peinture d'une France déliquescente, mais aussi une opposition entre identitaires Ecrivant ce livre aujourdhui, bien str que je dois tenir compte de la situation actuelle de ce pays et des inquiétudes qu'elle suscite. Des islamistes d'un cété, des identitaires de autre, iLn’est pas nécessaire o'éire Houellebecq pour s apercevoir que ca existe. Ily aune sséquence qui se retrouve & Lidentique dans nos livres, est la descente vers le sud, avec les autoroutes, aa quand j’ai inventé 'AQBRI, Al-Qaeda dans les Bouches-du-Rhéne islamiques, je voyais ca comme un gag. Maintenant ca fait moins rire, avec les mecs de Lunel partis en Syrie” désertes, Mon personage joue un peu moins les effarés que celui de Houellebecq, méme sil sintéresse madérément & ce qui se passe. Pour moi, (un des ressorts comiques de Soumission, cest Valliance des identitaires et des islamistes. Pour ma part, je rouvais cocasse de faire sallier dans le centre de la France tune milice nationaliste et une milice islamiste modérée et de faire se combattre dans les Bouches-du-Rhéne lun groupe de jihadistes et une coalition de mouvements dextréme gaiiche et de suggerer qu une autre milice dextréme droite favorisait la logistique du groupe jihadiste. Je suis convaincu que, si par matheur une guerre civile devait éclater dans ce pays, on assisterait 3 des regroupements totalement contre nature. est pour ca que je trouve tres intéressant dans le livre de Houellebecq le raisonnement assez clairement ‘exposé qui conduit des identitaires radicaux a se rallier a lisiamisme. En ce sens, votre livre fait donc bien écho aux divisions qui traversent la sociéte francaise aujourd'hui? Oui, bien sGr, mais cette histoire de milices istamistes ou jihadistes est assez secondaire. Ce qui était moins, ¢ était par exemple de situer une partie de action 3 Port-de-Bouc, un conservatoire du communisme a la francaise, avec une toponymie qui par moment donne le fot rire. Toutes (es voies sont nammées d'aprés des personnalites communistes dont certaines sont quasiment inconnues. Ca me permettait fortuitement d exprimer une sympathie, plus littéraire qu autre chose, pour lanarchisme, et surtout ma sympathie parfaitement assumée pour George Orwell. C'est Une espece de référence & Hommage 4 la Catalogne, cexplicite au moins dans le nom de Chétel ol se retrouve le narrateur : le Falcon. Ily.@.unan et demi, quand j'écrivais le livre et que j'ai inventé YAOBRI, Al-Gaeda dans les Bouches-du-Rhéne islamiques, je voyais a.comme un gag. Maintenant ca fait moins rire, avec les mecs de Lunel partis en Syrie. Houellebecq a été accusé d'attiser les haines, de faire le jeu du FN. Pour vous, quelle est la responsabilité de écrivain ? Ma position est embarrassante puisque je ne récuse pas totalerment la notion de responsabilité de Lécrivain, Je pense en effet que le réle d un écrivain n'est pas Wattiser des haines possibles. En méme temps, merde, ‘on écrit et basta! Je ne suis pas un politique. je ne suis as sans cesse en train de me demander si je vais faire le jeu de tel ou tel. Pour éviter La comparaison lancinante avec les années 30, on peut se rappeler que dans les années 50, Koestler a été accusé par Sartre de faire le jeu des anticommunistes avec Le Zéro et Infinit Et Koestler avait raison, déjé parce que le communisme était une menace et non pas comme beaucoup le pensaient, et moi-méme un peu plus tard, un espoir. De mon point de we c'athée, Uislamisme n'est jamais, qu'une idéotogie, au méme titre que le communisme ui était une espéce de religion 8 Cépoque. Et cette id€ologie doit tre combattue. Mais c'est vrai qu'il faut faire gatfe pour ne pas étre traité de Zemmour, ce quime mécontenterait tres fortement. Il faut dénoncer cola, mais il ne faut pas le faire d'une maniére qui nous rapproche des extrémistes. Ce sera une des difficultés dece début de siécle. m Les Evénements (P01), 208 pages, 15 € eNOS asa) Vea eae’ Cea La révélation électro pop 2015! fre, 2 titres b |