Sie sind auf Seite 1von 1

UNIVERSIT CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/1 11 G 02 A R

Dure : 4 heures
OFFICE DU BACCALAUREAT Srie : L1 Coef. 4
Tlfax (221) 824 65 81 - Tl. : 824 95 92 - 824 65 81 Sries: L1a-L1b-L2-LA Coef. 6

Epreuve du 1er groupe

PHILOSOPHIE
(Un sujet au choix du candidat)

SUJET I

Lart est-il uniquement soumission la ralit intrieure ?


SUJET II

Ce nest pas avec la philosophie quon rend les hommes meilleurs.

Apprciez ce propos.

SUJET III : Expliquez et discutez le texte ci-aprs :


Si lon dfinit la dmocratie comme le gouvernement du peuple par lui-mme, cest l une
vritable impossibilit, une chose qui ne peut pas mme avoir une simple existence de fait, pas plus
notre poque qu nimporte quelle autre ; il ne faut pas se laisser duper par les mots, et il est
contradictoire dadmettre que les mmes hommes puissent tre la fois gouvernants et gouverns,
[] il ya l une relation qui suppose ncessairement deux termes en prsence : il ne pourrait y avoir
de gouverns sil ny avait aussi des gouvernants, fussent-ils illgitimes et sans autre droit au pouvoir
que celui quils se sont attribu eux-mmes ; mais la grande habilet des dirigeants, dans le monde
moderne, est de faire croire au peuple quil se gouverne lui-mme ; et le peuple se laisse persuader
dautant plus volontiers quil en est flatt et que dailleurs il est incapable de rflchir assez pour voir
ce quil y a l dimpossible. Cest pour crer cette illusion quon a invent le suffrage universel :
cest lopinion de la majorit qui est suppose faire la loi ; mais ce dont on ne saperoit pas, cest
que lopinion est quelque chose que lon peut trs facilement diriger
Et modifier ; on peut toujours, laide de suggestions appropries, y provoquer des courants allant
dans tel ou tel sens dtermin ; nous ne savons plus qui a parl de fabriquer lopinion, et cette
expression est tout fait juste, bien quil faille dire, dailleurs, que ce ne sont pas toujours les
dirigeants apparents qui ont en ralit leur disposition les moyens ncessaires pour obtenir ce
rsultat.
RENE GUENON.