22 > 26 octobre 2017

REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE

2 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
TABLE DES MATIÈRES

1. LA POSITION DE LA BELGIQUE ET DES PAYS DE L’UE DANS LE MARCHÉ IVOIRIEN 4

1.1. EXPORTATIONS 6

1.2. IMPORTATIONS 7

2. LA POSITION DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS (2016) 8

3. RELATIONS COMMERCIALES BILATÉRALES 10

3.1. ÉCHANGES DE MARCHANDISES 12
3.1.1 Exportations 14
3.1.2 Importations 16
3.1.3 Évolution de la balance des biens à l’issue des 3 premiers mois de 2017 18

3.2. ÉCHANGES DE SERVICES 21
3.2.1 Exportations 22
3.2.2 Importations 23
3.2.3 Evolution de la balance des services à l’issue des 3 premiers mois de 2017 24

4. QUELQUES INDICATEURS ÉCONOMIQUES DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE 26

5. NOTES MÉTHODOLOGIQUES 28

5.1. CONCEPT 28

5.2. INDICE DES PRIX À L’IMPORTATION ET À L’EXPORTATION 29

6. SOURCES 30

7. CONTACTS 30

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 3
1
LA POSITION DE LA BELGIQUE ET DES
PAYS DE L’UE DANS LE MARCHÉ IVOIRIEN

4 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 5
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
1. LA POSITION DE LA BELGIQUE ET DES PAYS DE L’UE
DANS LE MARCHÉ IVOIRIEN

1.1. EXPORTATIONS
Les exportations européennes (UE-28) de marchan- Tandis que les exportations européennes (UE-28)
dises à destination de la Côte d’Ivoire se sont chiffrées à destination de la République de Côte d’Ivoire di-
à EUR 2,4 milliards en 2016. minuaient de 8,9% en 2016, les exportations belges
étaient en hausse de 8,0% pendant cette période.
La Belgique représentait 12,0% et se classait 2e pays Notre pays a, en conséquence, gagné des parts de
européen exportateur de biens vers la République marché en République de Côte d’Ivoire.
de Côte d’Ivoire. La France occupait la 1ère place avec
44,2%, alors que l’Espagne complétait le podium avec Les exportations de la France à destination de la Répu-
une part de 9,6%. blique de Côte d’Ivoire diminuaient de 3 ,1% en 2016,
alors que celles de l’Espagne augmentaient de 3,8%.

ÉVOLUTION DES EXPORTATIONS À DESTINATION DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

EN MILLIONS D’EUR 2015 2016 VARIATION (EN %) PART (EN %)

1. FRANCE 1.109,7 1.075,3 -3,1 44,2

2. BELGIQUE 270,6 292,1 8,0 12,0

3. ESPAGNE 226,0 234,7 3,8 9,6

TOTAL UE-28 2.671.7 2.433,3 -8,9 100,0

6 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
1.2. IMPORTATIONS
Les importations européennes (UE-28) de marchan- Tandis que les importations européennes en prove-
dises en provenance de la Côte d’Ivoire se sont chif- nance de la République de Côte d’Ivoire augmen-
frées à EUR 4,5 milliards en 2016. taient de 6,0% en 2016, les importations belges en
provenance de ce pays progressaient de 18,9%. Notre
La Belgique était le 2e plus important importateur part de marché a, en conséquence, augmenté.
européen de marchandises en provenance de la
République de Côte d’Ivoire. Les importations des Pays-Bas en provenance de la
République de Côte d’Ivoire baissaient de 3,6% en va-
La première place était occupée par les Pays-Bas avec leur, tandis que celles de la France étaient en hausse
26,6%, tandis que la France prenait la troisième posi- de 7,1%.
tion avec 14,7%.

ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS EN PROVENANCE DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

EN MILLIONS D’EUR 2015 2016 VARIATION (EN %) PART (EN %)

1. PAYS-BAS 1.246,9 1.201,7 -3,6 26,6

2. BELGIQUE 576,8 685,8 18,9 15,2

3. FRANCE 618,0 661,9 7,1 14,7

TOTAL UE-28 4.255,3 4.510,1 6,0 100,0

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 7
2
LA POSITION DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE
D’IVOIRE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS
(2016)

8 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
CLIENT > EXPORTATIONS BELGES
FOURNISSEUR > IMPORTATIONS BELGES

Libéria
143e client
EUR 21,3 millions
128e fournisseur
EUR 13,4 millions

Guinée Burkina Faso
81e client 102e client
EUR 155,9 millions République EUR 83,6 millions
113e fournisseur de Côte d’Ivoire 148e fournisseur
EUR 37,1 millions EUR 4,4 millions
65e client
EUR 292,1 million
45e fournisseur
EUR 685,8 million

Mali Ghana
85e client 75e client
EUR 132,8 millions EUR 217,1 millions
175e fournisseur 70e fournisseur
EUR 0,6 millions EUR 246,1 millions

INTÉRÊT MANIFESTÉ POUR LE MARCHÉ IVOIRIEN
Le fichier des exportateurs de l’Agence pour le Commerce extérieur recense 2.374 manifestant des signes
d’intérêt pour ce marché, sur un total d’un peu plus de 23.000 sociétés.
De plus amples renseignements à ce propos peuvent être obtenus auprès du service ICT : ict@abh-ace.be.

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 9
3
RELATIONS COMMERCIALES BILATÉRALES

10 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 11
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3. RELATIONS COMMERCIALES BILATÉRALES

3.1. ÉCHANGES DE MARCHANDISES
En 2016, la République de Côte d’Ivoire a été le Les importations totales belges de marchandises
65e  client en importance de la Belgique, devant le en provenance de la République de Côte d’Ivoire ont
Sénégal et derrière l’Estonie. Les exportations de augmenté de 18,9%, passant de EUR 576,8 millions en
marchandises de la Belgique à destination de la Côte 2015 à EUR 685,8 millions en 2016. Environ 0,2% des
d’Ivoire se sont chiffrées à EUR 292,1 millions en 2016 importations totales belges provenaient de la Répu-
contre EUR 270,6 millions en 2015, soit une hausse de blique de Côte d’Ivoire.
8,0%. Les exportations vers la Côte d’Ivoire ont repré-
senté 0,1% du total exporté par la Belgique.

En ce qui concerne les principaux fournisseurs de la
Belgique, la République de Côte d’Ivoire a pris la 45e
place en 2016, derrière Hong Kong, mais devant le Qa-
tar.

ÉVOLUTION DES ÉCHANGES DE MARCHANDISES DE LA BELGIQUE
AVEC LA RÉPUBLIQUE CÔTE D’IVOIRE

EN MILLIONS D’EUR 2012 2013 2014 2015 2016

EXPORTATIONS 230,0 223,2 243,1 270,6 292,1

IMPORTATIONS 306,0 380,7 462,2 576,8 685,8

BALANCE COMMERCIALE -76,0 -157,5 -219,1 -306,2 -393,7

EXPORTATIONS : VARIATION EN% 73,1 -3,0 8,9 11,3 8,0

IMPORTATIONS : VARIATION EN% 15,2 24,4 21,4 24,8 18,9

La balance commerciale des marchandises entre la atteindre EUR 157,5 millions. Les importations ayant
Belgique et la Côte d’Ivoire, qui est traditionnellement augmenté plus rapidement que les exportations tant
déficitaire pour notre pays, s’élevait à EUR – 76,0 mil- en 2014 qu’en 2015, le déficit commercial progressa
lions en 2012. L’année suivante, les importations jusqu’à respectivement EUR 219,1 millions et EUR 306,2
augmentaient de presque un quart, tandis que les millions pendant ces deux années. La tendance s’étant
exportations reculaient. En conséquence, le déficit poursuivie, le déficit commercial a atteint en 2016 son
de la balance commerciale a plus que doublé pour plus haut niveau pour la période considérée.

12 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
VARIATION DES EXPORTATIONS ET DES IMPORTATIONS (EN %)

73,1%
Exportations

Importations

24,4% 24,8%
21,4%
18,9%

15,2%
11,3%
8,9%
8,0%

-3,0%

2012 2013 2014 2015 2016

Les importations belges de marchandises en Suite à une hausse des ventes de produits minéraux,
provenance de la République de Côte d’Ivoire sont la valeur des exportations belges de marchandises à
traditionnellement dominées par les produits alimen- destination de la République de Côte d’Ivoire a bon-
taires. Les importations totales en provenance de ce di de 73,1% en 2012. Les exportations de ce même
pays suivent généralement la même tendance que groupe de produits ayant significativement baissé en
les importations de ce groupe de produits particulier. 2013, les exportations totales reculaient de 3,0%. La
Après une hausse de 15,2% en 2012, les importations reprise rapide de ces ventes résultait en une augmen-
augmentaient de respectivement 24,4% et 21,4% en tation de 8,9% en 2014. Ce taux de croissance posi-
2013 et 2014. Elles enregistraient en 2015 leur taux de tif s’est maintenu pendant les deux dernières années
croissance le plus élevé de la période sous considé- avec des hausses de respectivement 11,3% en 2015 et
ration (+24,8%), pour ensuite continuer à croître plus 8,0% en 2016.
lentement en 2016 (+18,9%).

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 13
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3.1. ÉCHANGES DE MARCHANDISES

3.1.1. EXPORTATIONS
En 2016, le matériel de transport s’emparait de la Les produits chimiques (principales sous-sections :
première place parmi les exportations belges de « mélanges de substances odoriférantes » et « vaccins
marchandises à destination de la République de Côte pour la médecine humaine ») complétaient le top 3
d’Ivoire. Avec EUR 94 ,7 millions, ce groupe de pro- avec une part de 15,9% et des exportations se chiffrant
duits représentait une part de 32,4% des exportations à EUR 46,5 millions.
totales. Cette section était principalement composée
de « voitures de tourisme et autres véhicules automo- Trois autres groupes de produits ont aussi atteint une
biles principalement conçus pour le transport de per- part de marché supérieure à 5,0% des exportations
sonnes » et de « véhicules automobiles pour le trans- belges totales à destination de la République de Côte
port de marchandises ». d’Ivoire :

 les métaux communs : EUR 19,3 millions,
Les exportations de machines et appareils (princi-
soit une part de 6,6% ;
pales sous-sections : « machines et appareils pour la
préparation ou la fabrication industrielle d’aliments  les matières plastiques : EUR 16,5 millions,
ou de boissons » et « centrifugeuses, y compris les soit une part de 5,7% et
essoreuses centrifuges) se chiffraient à EUR 54,9 mil-  les produits du règne végétal : EUR 14,8 millions,
lions, soit une part de 18,8%. soit une part de 5,1%.

LES EXPORTATIONS BELGES À DESTINATION DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE,
CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS (EN %)

Autres - 6,3%

Produits du règne animal - 2,2%

Instruments d’optique - 2,8%

Produits alimentaires - 4,2%
32,4% - Matériel de transport

Produits du règne végétal - 5,1%

Matières plastiques - 5,7%
2016
Métaux communs - 6,6%

Produits chimiques - 15,9% 18,8% - Machines et appareils

14 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
VARIATION DES EXPORTATIONS BELGES À DESTINATION
DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS
(EN VALEUR ET EN QUANTITÉ)

43,5% Matériel de transport

-15,6% Machines et appareils

14,1% Produits chimiques

-24,9% Métaux communs

8,1% Matières plastiques

-10,8% Produits du règne végétal

27,1% Produits alimentaires

189,7% Instruments d’optique

-3,4% Produits du règne animal

-0,5% Matières textiles

Ce graphique ci-dessus indique que parmi les dix Les produits chimiques (+14,1% ou +EUR 5,7 millions),
plus importants groupes de produits, la section des les matières plastiques (+8,1% ou +EUR 1,2 million) et
instruments d’optique a enregistré la plus forte aug- les produits alimentaires (+27,1% ou +EUR 2,6 millions)
mentation en pourcentage en 2016. La valeur d’ex- étaient les autres groupes de produits du top 10 qui
portation de ce groupe de produits a augmenté de ont enregistré une croissance de leurs exportations.
EUR 5,4 millions (+189,7%), en grande partie grâce aux
sous-sections « instruments et appareils pour analyses En raison de la baisse des exportations de « fils de
physiques ou chimiques » et « instruments, appareils cuivre », la valeur des métaux communs est passée
et modèles conçus pour la démonstration ». de EUR 25,7 millions en 2016 à EUR 19,3 millions l’an
dernier.
La valeur d’exportation du matériel de transport,
principale section d’exportation, a bondi de 43,5% Les autres groupes de produits du top 10 affichaient
(+EUR  28,7 millions). Les exportations totales belges une décroissance qui variait de 0,5% (matières tex-
de marchandises à destination de la République de tiles) à 15,6% (machines et appareils). La chute de
Côte d’Ivoire ont progressé de 8,0% en valeur en 2016, ce dernier groupe de produits était en partie due à la
en raison de ce bond et du poids de ce groupe de pro- baisse des exportations de « machines et appareils à
duits dans le total des exportations. trier, cribler, séparer, laver, concasser, broyer, mélanger
ou malaxer les terres, pierres, minerais ou autres ma-
tières minérales solides ».

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 15
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3.1. ÉCHANGES DE MARCHANDISES

3.1.2. IMPORTATIONS
En 2016, les produits alimentaires dominaient les Les produits minéraux, qui se composaient princi-
importations totales belges de marchandises en pro- palement d’« huiles de pétrole ou de minéraux bitumi-
venance de la République de Côte d’Ivoire. Avec un neux » et de « minerais de zinc », complétaient le top
total de EUR 544,2 millions, ce groupe de produits re- 3 avec une part de 1,8% ou EUR 12,4 millions d’impor-
présentait un part de 79,4%. Les importations de cette tations.
section étaient principalement composées de « fèves
de cacao ». Le bois fut le seul autre groupe de produits qui repré-
sentait une part supérieure à 1,0%. Les importations
Les importations de produits du règne végétal de cette section atteignaient EUR 9,8 millions, soit une
(sous-sections principales : « bananes » et « ananas ») part de 1,4% des importations en provenance de la Ré-
atteignaient EUR 110,7 millions, soit une part de 16,1%. publique de Côte d’Ivoire.

LES IMPORTATIONS BELGES EN PROVENANCE DE LA RÉPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE, CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS (EN %)

Autres - 1,3%

Bois - 1,4%

Produits minéraux - 1,8%

Produits du règne végétal - 16,1% 2016 79,4% - Produits alimentaires

16 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
VARIATION DES IMPORTATIONS BELGES EN PROVENANCE DE LA RÉPUBLIQUE
DE CÔTE D’IVOIRE CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS
(EN VALEUR ET EN QUANTITÉ)

19,8% Produits alimentaires

20,9% Produits du règne végétal

345.924,4% Produits minéraux

-42,7% Bois

L’augmentation en 2016 de 18,9% des importations La valeur des produits du règne végétal était en
de marchandises en provenance de la République de hausse de EUR 19,1 millions (+20,9%), grâce à la progres-
Côte d’Ivoire peut largement être attribuée aux pro- sion des importations de « bananes » et d’« ananas ».
duits alimentaires et plus précisément aux « fèves
de cacao ». La valeur d’importation de cette section a Le bois fut le seul autre groupe de produits avec une
progressé de 19,8% (+EUR 90,1 millions). part supérieure à 1,0% des importations. Sa valeur
a chuté de 42,7%, passant de EUR 17,1 millions à
Le plus important pourcentage d’augmentation était EUR 9,8 millions.
cependant affiché par les produits minéraux. Leur
valeur a bondi de EUR 3.600 en 2015 à EUR 12,4 mil-
lions l’année dernière, grâce aux importations en
hausse d’« huiles de pétrole ou de minéraux bitu-
mineux ». L’augmentation plus importante des quan-
tités importées indique que la valeur unitaire de cette
section était plus basse en 2016 qu’auparavant.

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 17
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3.1.3 ÉVOLUTION DE LA BALANCE DES BIENS
À L’ISSUE DES 3 PREMIERS MOIS DE 2017

EXPORTATIONS
Selon les données disponibles pour 2017, les Les exportations de machines et appareils ont crû
exportations de biens de Belgique à destination de la de 8,7% (+EUR 1,5 million) en valeur en 2017 (premier
République de Côte d’Ivoire totalisaient EUR 85,8 mil- trimestre), atteignant EUR 19,0 millions ou une part
lions après les trois premiers mois. C’est 3,7% de plus de 22,1%.
(+EUR 3,0 millions) que sous la période équivalente en
2016. Avec EUR 16,5 millions, la section des produits
chimiques complétait le top trois des exportations
Le matériel de transport occupait la première place belges à destination de la République de Côte d’Ivoire.
après les trois premiers mois de 2017, malgré un recul Malgré un recul de 0,4% (-EUR 61.300) , les exporta-
de 3,0% (-EUR 0,7 million). Ce groupe de produits re- tions de ce groupe de produits représentaient 19,2%
présentait un montant de EUR 23,2 millions, soit 27,0% du total exporté.
du total exporté.

IMPORTATIONS
Les importations belges en provenance de la Répu- Les importations de produits du règne végétal ont
blique de Côte d’Ivoire totalisaient EUR 162,5 millions baissé de 12,8% (-EUR 3,2 millions). Après le premier
après les trois premiers mois de 2017. C’est un recul de trimestre de 2017, ce groupe de produits représentait
0,5% en comparaison avec la même période en 2016, un montant de EUR 22,0 millions ou 13,5% du total des
les importations atteignant alors EUR 163,3 millions. importations belges en provenance de Côte d’Ivoire.

Après les trois premiers mois de 2017, les importa- Les importations de produits minéraux ont augmen-
tions de produits alimentaires occupaient toujours la té de seulement EUR 700 après les trois premiers mois
première place avec 75,6% ou EUR 122,8 millions. Les de 2016 pour atteindre EUR 8,4 millions sous la même
importations de ce groupe de produits ont reculé de période en 2017. Ils sont responsables de 5,1% des im-
8,0% (-EUR 10,6 millions). portations totales.

18 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 19
20 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3. RELATIONS COMMERCIALES BILATÉRALES

3.2. ÉCHANGES DE SERVICES
En 2016, les exportations belges de services à desti- Les importations belges de services en provenance
nation de la Côte d’Ivoire baissaient de 28,0% en va- de la République de Côte d’Ivoire se sont élevées à
leur, diminuant de EUR 94,6 millions à EUR 68,1 mil- EUR 45,0 millions en 2016 soit une baisse de 18,3%
lions. La République de Côte d’Ivoire s’est ainsi classée par rapport à 2015. La République de Côte d’Ivoire a
70e  client de la Belgique pour les services, derrière été, en 2016, le 74e fournisseur de services de la Bel-
l’Estonie, mais devant le Panama, avec une part de gique et a compté pour 0,1% des importations belges
0,1% des exportations belges de services. totales. Elle s’est classée devant la République domini-
caine, mais de nouveau derrière l’Estonie.

ÉVOLUTION DES ÉCHANGES DE SERVICES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE
DE CÔTE D’IVOIRE

EN MILLIONS D’EUR 2014 2015 2016

EXPORTATIONS 70,3 94,6 68,1

IMPORTATIONS 66,7 55,0 45,0

BALANCE COMMERCIALE 3,6 39,6 23,1

EXPORTATIONS : VARIATION EN % 14,3 34,5 -28,0

IMPORTATIONS : VARIATION EN % 35,3 -17,5 -18,3

Étant donné que les exportations de services à desti- des exportations d’un tiers et à la décroissance des
nation de la République de Côte d’Ivoire surpassaient importations. Ce surplus a baissé pour s’établir à
les importations, la balance commerciale des ser- EUR 23,1 millions l’année passée, car les exportations
vices fut à l’avantage de notre pays pendant les trois ont plus significativement diminué que les importa-
dernières années. tions.

Le surplus de la balance des services, qui attei- La balance de services excédentaire contraste avec
gnait EUR  3,6 millions en 2014, a augmenté jusqu’à celle des marchandises qui est traditionnellement dé-
EUR  39,6  millions un an plus tard, grâce à la hausse ficitaire pour notre pays.

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 21
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3.2. ÉCHANGES DE SERVICES

3.2.1. EXPORTATIONS
Avec un part de 32,4% et un montant de EUR 22,1 mil- L’évolution positive de ce groupe de produits et des
lions, les communications furent la plus importante services restants (+34,6% ou + EUR 0,9 million) a été
catégorie dans les exportations totales belges de ser- insuffisante pour contrer l’évolution négative des ser-
vices à destination de la République de Côte d’Ivoire vices de communications (-19,6% ou –  EUR  5,4  mil-
en 2016. Les autres services aux entreprises et le lions), des autres services aux entreprises (-17,7%
transport prirent les deuxième et troisième places ou –  EUR  4,5  millions), du transport (-24,6% ou
avec des parts respectives de 30,6% et 13,0%. Cette –  EUR  2,9  millions) et de la construction (-64,7% ou
dernière section couvre le transport maritime, aérien, – EUR 15,6 millions).
spatial, ferroviaire, routier, par voies navigables inté-
rieures et par oléoduc.

Parmi les cinq sections principales, le trafic touris-
tique était la seule à afficher une croissance en 2016.
Les exportations de cette section étaient en hausse
de 30,3%, passant de EUR 3,3 millions en 2015 à
EUR 4,3 millions l’année dernière.

LES EXPORTATIONS BELGES À DESTINATION DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

2016/2015 2016
EN MILLIONS D’EUR 2015 2016 VARIATION (EN %) PART (EN %)

COMMUNICATIONS 27,5 22,1 -19,6 32,4

AUTRES SERVICES AUX ENTREPRISES 25,4 20,9 -17,7 30,6

TRANSPORT 11,8 8,9 -24,6 13,0

CONSTRUCTION 24,1 8,5 -64,7 12,5

TRAFIC TOURISTIQUE 3,3 4,3 30,3 6,3

SERVICES RESTANTS 2,6 3,5 34,6 5,1

TOTAL 94,6 68,1 -28,0 100,0

22 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
3.2.2. IMPORTATIONS
En 2016, les importations totales belges de services en Les autres services aux entreprises étaient le seul
provenance de la République de Côte d’Ivoire furent autre groupe du produit du top 5 dont les importa-
composées à hauteur de 61,3% ou EUR 27,6 millions tions étaient en hausse. Leur valeur a progressé de
de services de communications. Les autres services EUR 0,6 million (+10,3%).
aux entreprises, qui couvrent le « négoce interna-
tional », les « services de location-exploitation », les L’augmentation des groupes de services susmention-
« services juridiques », les « services de comptabilité, nés étant inférieure à la baisse des services de com-
de conseil en gestion et de conseil en fiscalité », les « munications (-18 ,6% ou –EUR 6,3 millions), du trafic
services de publicité, d’études de marché et sondages touristique (-2,0% ou –EUR 0,1 million), du transport
d’opinion » et le « traitement des déchets et dépollu- (-46,5% ou EUR -4,0 millions) et des services restants
tion », et le trafic touristique complétaient le top 3 (-40,0% ou –EUR 0,4 million), les importations totales
avec des parts respectives de 14,2% et 10,9%. belges de services en provenance de la République
de Côte d’Ivoire ont diminué de 18,3% en 2016.
La plus forte augmentation en pourcentage fut enre-
gistrée par les services financiers. Les importations de
cette section progressaient de EUR 0,7 million en 2015
à EUR 0,9 million l’an dernier, soit une hausse de 28,6%.

LES IMPORTATIONS BELGES EN PROVENANCE DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

2016/2015 2016
EN MILLIONS D’EUR 2015 2016 VARIATION (EN %) PART (EN %)

COMMUNICATIONS 33,9 27,6 -18,6 61,3

AUTRES SERVICES AUX ENTREPRISES 5,8 6,4 10,3 14,2

TRAFIC TOURISTIQUE 5,0 4,9 -2,0 10,9

TRANSPORT 8,6 4,6 -46,5 10,2

SERVICES FINANCIERS 0,7 0,9 28,6 2,0

SERVICES RESTANTS 1,0 0,6 -40,0 1,3

TOTAL 55,0 45,0 -18,3 100,0

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 23
REPUBLIQUE DE
CÔTE D’IVOIRE
3.2.3 ÉVOLUTION DE LA BALANCE DES SERVICES
À L’ISSUE DES 3 PREMIERS MOIS DE 2017

EXPORTATIONS
Selon les données disponibles pour 2017, les expor- Les exportations d’autres services aux entreprises
tations belges de services à destination de la Répu- ont augmenté de 8,1% (+EUR 0,3 million) en 2017
blique de Côte d’Ivoire atteignaient EUR 11,7 millions (premier trimestre), atteignant EUR 3,4 millions ou
après les trois premiers mois. C’est une diminution de 29,3% des exportations totales.
21,1% (-EUR 3,1 millions) en comparaison avec la même
période en 2016 Avec EUR 1,5 million, le transport complétait le top 3
des catégories de services les plus exportées vers la
Les communications gardaient la première place République de Côte d’Ivoire. Malgré une diminution
après les trois premiers mois de 2017. Ce groupe de des exportations de 5,6% (-EUR 90.000), cette section
produits atteignait EUR 4,9 millions ou 42,2% des représentait 13,1% du total des services.
exportations totales, ce qui représente une baisse
de 34,3% (-EUR 2,6 millions) en comparaison avec la
période équivalente de 2016.

IMPORTATIONS
Les importations belges de services en prove- Le transport était second avec EUR 0,9 million ou
nance de la République de Côte d’Ivoire totalisaient une part de 12,5%. Les importations de ce groupe de
EUR 7,6 millions après les trois premiers mois de 2017. services particuliers reculaient de 0,7% (-EUR 7.000)
C’est une baisse de 38,5% en comparaison avec la après les trois premiers mois de 2017).
même période en 2016 où les exportations attei-
gnaient un total de EUR 12,3 millions. Finalement, les importations de services financiers
ont bondi de 310,5%, de EUR 181.000 après les trois
Après le premier trimestre de 2017, les communica- premiers mois de 2016 à EUR 743.000 après la période
tions étaient toujours en tête et atteignaient EUR 4,7 équivalente cette année. Ils sont responsables de 9,8%
millions ou une part de 62,6%. Les importations de du total des importations belges de services en prove-
cette section chutaient de 39,2% (-EUR 3,0 millions). nance de la République de Côte d’Ivoire.

24 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 25
4
QUELQUES INDICATEURS ÉCONOMIQUES
DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

26 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
PRINCIPAUX INDICATEURS (2016 - ESTIMATIONS)

PIB AUX PRIX DU MARCHÉ USD 34,7 milliards

TAUX DE CROISSANCE DU PIB 8,0%

INFLATION 1,2%

EXPORTATIONS DE BIENS (FOB) USD 11,7 milliards

IMPORTATIONS DE BIENS (FOB) USD 9,0 milliards

BALANCE COMMERCIALE USD 2,7 milliards

POPULATION 23,7 millions

PRINCIPAUX CLIENTS : PRINCIPAUX FOURNISSEURS :
EN % DU TOTAL (2015) EN % DU TOTAL (2015)

ÉTATS-UNIS 8,6 NIGÉRIA 21,8

PAYS-BAS 6,2 CHINE 14,3

FRANCE 5,7 FRANCE 11,3

ALLEMAGNE 5,6 BAHAMAS 5,0

PRINCIPAUX PRODUITS EXPORTÉS PRINCIPAUX PRODUITS IMPORTÉS

CACAO CARBURANT

CAFÉ BIENS D’ÉQUIPEMENT

BOIS PRODUITS ALIMENTAIRES

Source : CIA World Factbook

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 27
5
NOTES MÉTHODOLOGIQUES
5.1. CONCEPT

Deux concepts peuvent être utilisés pour l’agrégation des statistiques sur le commerce de marchandises :
le concept national et le concept communautaire.
L’Agence pour le Commerce extérieur utilise les données de type concept communautaire car c’est celui utilisé
par Eurostat. Les statistiques ainsi fournies sont comparables aux données des autres pays européens ainsi
qu’aux publications de l’Union européenne. La définition de chacun des concepts est donnée ci-dessous :

LE CONCEPT NATIONAL LE CONCEPT COMMUNAUTAIRE

Dans le but notamment d’assurer la cohérence Les exportations extracommunautaires et ex-
entre, d’une part, les chiffres du commerce exté- péditions intracommunautaires comprennent
rieur et, d’autre part, ceux de la balance des paie- toutes les marchandises qui quittent la Belgique
ments et des comptes nationaux, la plupart des avec une destination définitive, en ce compris
statistiques du commerce extérieur sont établies celles préalablement mises en libre pratique et
selon le concept national. ensuite expédiées vers un autre État membre
Ce concept diffère à plusieurs titres du concept pour mise en consommation. Toutes les mar-
communautaire. L’une des principales diffé- chandises en rapport avec le perfectionnement
rences réside dans le fait que les données selon actif et passif (exportations temporaires et réex-
le concept national ne tiennent pas compte des portations) sont aussi prises en compte.
opérations à l’importation et à l’exportation réa- Les importations extracommunautaires et arri-
lisées par des non-résidents assujettis à la TVA vées intracommunautaires comprennent toutes
en Belgique et dans lesquelles aucun résident les marchandises qui entrent en Belgique pour
n’intervient. Les opérations suivies de retours mise en consommation, ainsi que celles qui sont
de marchandises ne sont pas non plus prises en seulement mises en libre pratique. Toutes les
compte. marchandises en rapport avec le perfectionne-
ment actif et passif (importations temporaires et
réimportations), en ce compris les sorties d’en-
trepôt pour importation (mais non les entrées en
entrepôt) sont prises en compte.

28 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
5.2. INDICE DES PRIX À L’IMPORTATION ET À L’EXPORTATION

Le tableau ci-dessous présente l’évolution de l’in-
dice du prix unitaire des marchandises à l’impor- INDICE DU PRIX UNITAIRE
tation et l’exportation pour la Belgique (avec le DES EXPORTATIONS ET DES IMPORTATIONS
monde). BELGES TOTALES
Cet indice permet d’analyser l’évolution générale
EXPORTS IMPORTS
du prix des marchandises. Cela permet donc une
mise en perspective de l’évolution globale des 2001 86,3 83,0
importations et des exportations de la Belgique, 2002 86,1 81,7
en identifiant la part qui est due à l’évolution des 2003 85,1 80,8
prix (et donc la part qui est due à l’évolution des
2004 86,3 82,9
quantités).
2005 90,9 88,6
Il s’interprète comme suit : en moyenne, si un pro- 2006 94,3 92,7
duit avait une valeur de EUR 100 à l’exportation 2007 96,6 93,8
en 2010, ce même produit avait une valeur de 2008 100,4 100,4
EUR  106,5 en 2015. De façon similaire, si un pro-
2009 93,8 92,0
duit avait une valeur de EUR 100 à l’importation en
2010, ce même produit avait une valeur à l’impor- 2010 100,0 100,0
tation de EUR 107,1 en 2015. 2011 106,9 108,4
2012 109,5 111,7
2013 108,7 110,7
2014 107,3 108,5
2015 106,5 107,1

AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 29
6&7
SOURCES AND CONTACTS

6. SOURCES
Banque mondiale
www.worldbank.org

Banque Nationale de Belgique
www.bnb.be

CIA World Factbook
www.cia.gov

Direction générale commerce, Commission européenne
http://ec.europa.eu/trade

Eurostat, Commission européenne
http://ec.europa.eu/eurostat

Credendo Group
www.credendogroup.com

Organisation mondiale du commerce
www.wto.org

7. CONTACTS
SERVICE STATISTIQUES

Christelle Charlier
Directeur
 +32 2 206 35 78
christelle.charlier@abh-ace.be

Dennis Gijsbrechts
Analyste du Commerce International
 +32 2 206 35 73
dennis.gijsbrechts@abh-ace.be

Cédric Cludts
Analyste du Commerce International
 +32 2 206 35 64
cedric.cludts@abh-ace.be

30 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA RÉPUBLIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE
AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR 31
Agence pour le Commerce extérieur
Rue Montoyer 3
1000 Bruxelles
+32 2 206 35 11
www.abh-ace.be

Agence Wallonne à l’Exportation et aux
Investissements étrangers
Place Sainctelette 2
1080 Bruxelles
+32 2 421 82 11
www.awex.be

Bruxelles Invest & Export
Chaussée de Charleroi 112
1060 Bruxelles
+32 2 800 40 00
http://invest-export.brussels

Flanders Investment and Trade
Boulevard du Roi Albert II, 37
1030 Bruxelles
+32 2 504 87 11
www.flandersinvestmentandtrade.com

KINGDOM OF BELGIUM
Federal Public Service
Foreign Affairs,
Foreign Trade and
Development Cooperation

SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et
Coopération au Développement
Rue des Petits Carmes, 15
1000 Bruxelles
+32 2 501 81 11
diplomatie.belgium.be

Bien que tout ait été mis en oeuvre afin de fournir une information précise et
à jour, ni l’Agence pour le Commerce extérieur, ni ses partenaires (Agence
wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers, Bruxelles Invest &
Export et Flanders Investment & Trade) ne peuvent être tenus responsables
d’erreurs, d’omissions et de déclarations mensongères. Ils ne peuvent non
plus être tenus responsables d’utilisation ou d’interprétation des informations
contenues dans cette note, qui ne vise pas à délivrer des conseils.

DATE DE PUBLICATION: AOÛT 2017

EDITEUR: FABIENNE L’HOOST
AUTEUR: CEDRIC CLUDTS

IMPRIMÉ SUR DU PAPIER CERTIFIÉ FSC
ÉGALEMENT DISPONIBLE SUR LE SITE INTERNET
DE L’AGENCE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR: WWW.ABH-ACE.BE
REPRODUCTION AUTORISÉE MOYENNANT MENTION DE LA SOURCE