Sie sind auf Seite 1von 3

Les batteries au plomb

Dans le cadre des installations photovoltaïques autonomes, nous présentons exclusivement les
batteries appelées communément "au plomb".
En effet, malgré qu'il existe d'autres technologies électrochimiques concernant le stockage
électrique (lithium-ion nickel-métal hydrure, nickel-hydrogène, sodium-souffre, piles à
combustible, etc), les batteries au plomb représentent aujourd'hui la solution la plus courante
et la plus pertinente (elles représentent 65 % de la production totale mondiale en 2002) :

 Les batteries au plomb sont recyclables. Néanmoins, il est important de préciser que le
plomb présente un caractère polluant et dangereux à la fois pour l'environnement
naturel mais également pour la santé. Des filières de recyclage existent et il convient à
tout propriétaire de batterie au plomb de ne pas laisser à l'abandon les batteries au
plomb.
 La technologie des batteries au plomb est aujourd'hui la plus aboutie et des
programmes de R&D (publics et privés) améliorent sans cesse les rendements et la
fiabilité.
 Le coût des batteries au plomb est le plus faible du marché.

Les batteries au plomb > Définitions


Les définitions suivantes sont importantes à connaître :

Les différentes familles de batteries au


plomb
De nos jours, les batteries au plomb sont utilisées pour 3 grands types d’application :

 Domaine du démarrage (démarrage des moteurs de véhicules).


 Domaine de la traction (alimentation des chariots de manutention).
 Domaine des applications stationnaires (énergie de secours, photovoltaïque).

À chacune de ses applications est adaptée une technologie d’accumulateurs au plomb, qui se
distinguent notamment par l’épaisseur et les alliages des grilles, un électrolyte liquide ou
immobilisé, des concentrations d’électrolyte différentes, des plaques planes ou tubulaires, etc.
Sur les installations photovoltaïques autonomes, on veillera donc à mettre en œuvre des
batteries conçues pour les applications stationnaires photovoltaïques.
Le marché mondial des batteries au plomb est largement dominé par les batteries de
démarrage, ainsi qu'illustré sur les diagrammes ci-dessous :
Diagramme de gauche : Répartition du marché mondial des batteries d'accumulateurs au
plomb en 1992 - 8,5 milliards d'euros.
Diagramme de droite : Répartition du marché mondial des batteries d'accumulateurs au
plomb en 2002 - 12 milliards d'euros

Par ailleurs, pour chacune des 3 familles citées ci-dessus, les batteries pourront être soit de
type "ouvertes", soit de type "étanches".

Les différentes familles de batteries au


plomb > Batteries ouvertes
On parle de batterie ouverte lorsque les gaz produits issus de l’électrolyse de l’eau au sein de
la batterie peuvent s’échapper en dehors de celle-ci. Nous rappelons que ces gaz sont le
dihydrogène et le dioxygène et que cette réaction consomme l’eau de l’électrolyte.
⇒ Plus d'information sur la production de gaz au sein d'une batterie au plomb

Ainsi, deux conséquences majeures apparaissent :

 Le dihydrogène est un gaz explosif dans l’air lorsque sa concentration atteint un


certain seuil (4% dans l’air). D’où la nécessité de mettre en place des mesures de
sécurité au niveau du local des batteries, notamment une ventilation suffisante. Ces
mesures de sécurité doivent être conformes aux documents normatifs NF C 15 100 et
CEI 60364, qui imposent notamment la présence d’un système anti-incendie, d’une
source d’eau proche, protection contre les dégagements de dihydrogène et de
dioxygène, etc. Ces mesures de sécurité sont lourdes à mettre en place.
 La diminution du niveau de l’électrolyte au sein de la batterie, par consommation de
son eau (qui se transforme en dioxygène et dihydrogène). Ainsi, il est essentiel
d’effectuer des opérations de maintenance régulières afin de compléter l’électrolyte en
eau, sous peine de voir la capacité de la batterie baisser fortement (en effet, la surface
de contact entre l’électrolyte et les électrodes diminue), et également de favoriser la
corrosion des électrodes par l’électrolyte (celle-ci voit sa concentration en acide
chlorhydrique augmenter au fur et à mesure qu’elle perd de l’eau).

Pour ces deux raisons, les batteries ouvertes sont délaissées au profit des batteries
étanches à recombinaison de gaz.