Sie sind auf Seite 1von 40

Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Ecole nationale des sciences appliquées de


Tétouan
ENSA

MODULE GC 18
CONSTRUCTION METALLIQUE
Semestre: S4
Février 2017

Hamza El Merrouni
elmerrouni.cours@gmail.com

1|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

SEANCE 1

2|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Programme : Cours – TD - TP

1) Présentation générale du cours: descriptif sommaire de


l'ensemble des aspects qui seront abordés. Rappel de la RDM
de base

2) Introduction - Produits sidérurgiques – Classifications -


Nuances d'acier - Conception – Modélisations – Catalogue des
profilés métalliques.

3) Actions et combinaison d’actions - Sollicitations - ELS/ELU -


Classification des sections transversales (1, 2, 3 ,4)

4) Section soumise à la traction - Section soumise à flexion pure


- Résistance à la flexion - Résistance à l'effort tranchant

5) Métrés et estimation des coûts d’ouvrages métalliques

6) Résistance à la compression - Instabilité: Flambement

7) Contrôle à mi parcourt

8) Corrections

3|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

9) Sollicitations combinées: Flexion + Effort tranchant - Flexion


+ Effort normal - Flexion déviée ou bi-axiale – Flexion déviée
composée

10) Notions d'assemblages : Boulonnés

11) Notions d'assemblages : Soudés

12) Instabilité élastique: Déversement

13) Instabilité élastique: Voilement

14) Eléments de base concernant des notions diverses: Flèches


et déformations, Fatigue, Résistance au feu, Contreventements.

15) Métrés et comparatif des coûts structure métallique vs


structure en béton armé

16) Test Oral

17) Travaux pratiques : Application dans le cadre d’un projet,


des prescriptions réglementaires de l’Eurocode 3 au
dimensionnement des bâtiments métalliques (Par exemple :
hangar industriel).

18) Contrôle final

4|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Objectifs
- Introduction à la construction métallique
- Dimensionnement d’une construction en charpente
métallique selon l’Eurocode 3.

Prérequis
- Résistance des matériaux
- Modélisation de structure
- Base des Eurocodes

Mode d’évaluation
- Contrôle à mi parcourt (25%)
- Test Oral (10%)
- Assiduité et implication (10%)
- Travaux pratiques (20%)
- Contrôle final (35%)

5|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Rappel de la RDM de Base:


Efforts de base: kN/ kNm
Traction (N+)
Compression (N-)
Cisaillement/tranchant (T), (ou V au sens de l’EC)
Flexion (Mf)
Torsion (Mt) (ou T au sens de l’EC)

6|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Notion de contraintes: MPa

Unités à « soigner ». (Mpa, Bar, t/m2, kg/cm2)


« Classique » Source d’erreurs.

Compression/ Traction :

7|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Signe qui peut changer en fonction des logiciels utilisés


Application ou impact différent en fonction du matériau.
Exemple : Nuance : Béton/Acier

8|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Loi de Hook – Module d’élasticité:

Relation contraintes - déformations


Zone Elastique
Zone « plastique »
Coefficient de Young ou d’élasticité: Intrinsèque au matériau,
(quelque soit la nuance d’acier par exemple).
σ = E. ε

9|Page
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Expression de la déformation élastique en fonction de :


Force : F
Longueur au repos : L
Section de la pièce : S
Module de Young : E
Unités !

Relations contraintes – déformations :

10 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Coefficient de Poisson

 Essai simple et intuitif


 Plusieurs paramètres utilisés dans différents types de
sollicitions : V, M, T
 Contrainte = F/S (S : section)
 Idem: attention aux unités

Quelques ordres de grandeur :

11 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Sollicitation de Flexion :

12 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Distribution des contraintes normales dans une section fléchie :

Analogie : S (en traction/compression) avec I en flexion


Notion d’axe fort et axe faible
Notion du bras de levier

13 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Exemples de moment d’Inertie en fonction des sections (dans le


cas de sections présentant une symétrie centrale : cas les plus
courant):

Application directe en construction métallique. Contrairement


aux cas béton armé ou béton précontraint: matériaux
composites, influence des fissures etc.
Type d’éléments « typiquement » sollicité par N/M :
Traction compression (N):
 Poteaux
 Tirant de contreventement
Moments (M) :
 Poutres
 Dalles

14 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Sollicitation de Cisaillement :

Effort tranchant
Effort rasant
Efforts de torsion

Torsion et Module de cisaillement :


Isolons un tronçon dx de poutre soumise à un effort de torsion:

15 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

16 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

La relation contrainte/ déformation est alors :

(contrainte tangentielle de torsion)


Quelques ordres de grandeurs :

Résumé :

17 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

18 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

La RDM est un prérequis de base indispensable pour quasi toute


les disciplines du Génie Civil :
 Construction métallique
 Béton armé
 Béton précontraint
 Génie parasismique
 Eléments finis
 Modélisation de structure
 Et d’une façon globale : Bâtiments, Ponts, barrages,
Tunnels, etc. En somme, tout ouvrage structurel.

Exemple d’application : Performance d’une section


Justification de la « forme » des sections structurelle :
Critères : économie de matière/ efficacité en « résistance »
 Section en H, I, tubes, etc. (métallique et béton
précontraint)
 Idem pour les éléments en béton armé préfabriqué
 Pas le cas en béton armé coulé sur place: cout du coffrage

19 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

 Notions des valeurs de résistances admissibles

20 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Généralité : Schéma de principe de base d’étude de structure :

1- Isoler la structure = modélisation structurelle : RDM +


compréhension du cas à étudier : Sollicitation externes

2- Déterminations des conditions de liaison : RDM +


identification claire des appuis (rigidités)

3- Diagrammes des efforts internes : (ou sollicitations


internes) : M, V, N, T, ainsi que les sollicitations
combinées.

4- Détermination des contraintes dans les sections. Toutes les


sections critiques de tous les éléments.

21 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

5- Détermination des déformations/ déplacements des points


critiques (poutre sur une poutre, extrémités de portiques,
face longeant les joints de dilatations, etc.)

6- Vérification et dimensionnement : RDM, Normes : BAEL,


EC2, CM66, EC3, etc.

Les chargements doivent être ramenées à la ligne moyenne ;


avec les implications nécessaires de l’approximation choisie :

Des efforts extérieurs (sollicitations extérieures) aux efforts


internes (sollicitations internes) : torseur des efforts en tout point
=> diagrammes « MNT »

22 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Forces : ponctuelles, reparties, pesanteurs (poids propre) :

23 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Conditions d’appui :
Cas simples :

Cas plus complexes :


 Encastrements partiels
 Appuis élastiques
 Encastrement suivant un sens et articulation suivant un
autres.
 Impact sur les langueurs de calculs des éléments =>
instabilités : flambement, déversement, etc.
24 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Exemples :

25 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Schéma général des efforts :

L’équilibre du tronçon donne (on passe les démonstrations qui


ne sont nullement l’objet de ce bref rappel) :

26 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Principe de superposition des efforts :

Critères de dimensionnement (au sens de la RDM):


Contraintes normales et tangentielles :

27 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Critères de Tresca et de Von Mises :

Dans le cas de combinaison Moment + Torsion : (réduction de


calcul uniquement au moment) :

Brèves notions sur le flambement (flambage) :


Phénomène de flexion latérale dû à un effort de compression ; la
charge critique du flambement est donnée par (Euler) :

28 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

La charge maximale de flambement s’obtient, en fonction de


l’élancement :

Exemples des diagrammes M, V :

29 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

30 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

31 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

32 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

33 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

Domaines d’application :
 Génie Civil
 Mécanique
 Aéronautique
 Etc.

Dans le cadre du génie Civil :

- Construction en béton armé


- Construction en béton précontraint
- Construction métallique
- Construction mixte (Béton+acier)
- Construction en maçonnerie portante
- Construction en bois
- Géotechnique/ mécanique des sols

34 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

UNITES :
 Souvent sous-estimé par les ingénieurs. (Avis sur base de
constatation des praticiens du terrain).

 Impact majeur (surtout en manque d’ordre de grandeurs =>


manque d’expérience)

 Pas si «difficile » que ca….

 Grande « gamme » d’unité pour représenter la même


grandeur : en fonction des habitudes et des facilités
d’usage…

 A l’échelle du praticien, on néglige le 2% kg  N ; par


conséquent : on peut estimer (abusivement certes, mais
sans grandes conséquences pratiques, compte tenu de la
précision des calculs). Bref : 10 N = 1 kg.
Ainsi : 10 kN = 1t

 S’habituer à des kg/cm2, t/m2, daN/mm2, etc. Peu importe


le choix (souvent dicté par l’habitude) ; l’essentiel étant la
justesse de l’utilisation.

Unités utilisées en fonction des types de sollicitation :

35 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

36 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

APPLICATIONS :
1) Quelles sont les unités des sollicitations suivantes :
Effort tranchant ; moment fléchissant, compression ;
traction ; Torsion.

2) Efforts M et T sur console :

37 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

3) Flexion Pure :

38 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

4) Loi de Hook :

39 | P a g e
Construction Métallique – ENSA 2017 - HE

5) Descente des charges :


Soit un panneau rectangulaire, de 3 m x 6 m, portant dans le
sens court ; sur des poutres de 6 m.
Les deux poutres sont posées sur 2 poteaux à leur extrémité.
(Total : 4 poteaux).
Charge surfacique : 10 kN/m2
Poids propre du panneau : 2 kN/m2
- Quel est le Moment maximal dans les poutres
- Quel est l’effort tranchant maximal dans les poutres
- Quel est l’effort de compression dans les poteaux

40 | P a g e