Sie sind auf Seite 1von 6

Les constructions impersonnelles.

1. Définition et propriétés

On parle de construction impersonnelle lorsque dans une phrase le verbe est


précédé du pronom il, avec les caractéristiques suivantes :

a. La forme pronominale il est invariable et ne peut pas commuter avec


d’autres formes pronominales :

- Il pleut / * elle pleut / *on pleut

- Il faut un logement / * elle faut un logement

b. Elle ne commute pas avec un syntagme nominal référentiel, c’est pour cela
qu’on l’appelle « le il impersonnel » :

- La pluie pleut

- Jean faut un logement

c. La forme pronominale il régit l’accord du verbe en personne et en nombre :

1. a. Il est arrivé trois inconnus

b. Ils sont arrivés trois inconnus

2. a. Il se produit des choses étranges dans ce village

b. Ils se produisent des choses étranges dans ce village

! La forme pronominale il a donc les propriétés formelles du sujet.

Le il dit « impersonnel », n’est donc pas un pronom anaphorique et ne peut pas


être mis en relation avec un antécédent.

Il est par conséquent dépourvu du contenu sémantique et de référent.

N’ayant pas de contenu sémantique, le il impersonnel n’a aucune des propriétés


interprétatives d’un sujet ordinaire. Il ne reçoit aucun rôle sémantique du verbe
: il n’est ni agent, ni patient, ni cause, … du procès dénoté par le verbe.

2. Constructions impersonnelles – Différentes classes


On peut établir deux grandes classes de constructions impersonnelles :

1. Les constructions impersonnelles dans lesquelles le verbe est


essentiellement impersonnel. Certains verbes ne s’emploient qu’à la forme
impersonnelle et ne peuvent pas avoir de sujet référentiel. D’où l’appellation
« verbes impersonnels » :

a. Les verbes décrivant les phénomènes météorologiques : pleuvoir, neiger, geler,


venter, …

Certains de ces verbes météorologiques peuvent être suivis d’un SN spécifiant la


manifestation matérielle du procès :

Il pleuvait des hallebardes

b. Outre les verbes météorologiques, quelques verbes simples et certaines locutions


verbales ne s’emploient qu’à la forme pronominale :

Il faut une heure pour se rendre à cet endroit

Il s’agit d’une question très importante

Il s’en est fallu de peu pour qu’il n’échoue

Il y avait une pile de livres sur la table

Il fait un temps magnifique

Il y va de votre santé.

2. Les constructions impersonnelles où le verbe admet la double construction


personnelle et impersonnelle.

1. a. Il est arrivé trois inconnus en votre absence

b. Trois inconnus sont arrivés en votre absence

2. a. Personne n’est venu

b. Il n’est venu personne

3. a. Aucune plante ne pousse dans ce désert

b. Il ne pousse aucune plante dans ce désert

3. Comme plusieurs grammaires l’ont souligné, seuls certains verbes ou


certains types de verbes peuvent donner lieu à une construction
impersonnelle :

1. A la voix active, seuls certains verbes intransitifs peuvent donner lieu à


une construction impersonnelle.

1. a. Un vent chaud soufflait dans le désert

b. Il soufflait un vent chaud dans le désert


2. a. Des centaines d’enfants naissent dans cette maternité

b. Il naît des centaines d’enfants dans cette maternité

a. Des clients sont venus juste avant la fermeture

b. Il est venu des clients juste avant la fermeture

*** A la voix active, les verbes transitifs sont exclus dans la construction
impersonnelle :

1. a. Des filles mangent des pommes

b. Il mange des filles des pommes

c. Il mange des pommes des filles

2. a. Une étudiante a rendu sa copie

b. Il a rendu sa copie une étudiante

c. Il a rendu une étudiante sa copie

2- Les verbes passifs. Tous les verbes passifs peuvent avoir un emploi
impersonnel :

1. a. Des millions de disques ont été vendus

b. Il a été vendu des millions de disques

2. a. Plus de mille romans ont été publiés cette année

b. Il a été publié plus de mille romans cette année

3. a. Plusieurs cris ont été entendus dans la nuit

b. Il a été entendu plusieurs cris dans la nuit

3- Les verbes pronominaux moyens

Tous les verbes pronominaux moyens peuvent apparaître dans une construction
impersonnelle :

1. a. Beaucoup de fleurs se vendent le dimanche

b. Il se vend beaucoup de fleurs le dimanche

2. a. des milliers de litres de vin se consomment tous les ans dans ce pays

b. Il se consomme des milliers de litres de vin tous les ans dans de pays

3. a. Beaucoup de bêtises se disent dans ces réunions

b. Il se dit beaucoup de bêtises dans ces réunions


1- Construction personnelle ou construction impersonnelles.

1. Il est dommage que Philippe ait refusé mon aide.


2. Il semble qu'il fera beau demain.
3. Il est déçu de ne pas avoir gagné la course.
4. Il s'agit d'un malentendu, j'en suis sûr.
5. Il vaut mieux prévenir le restaurant que nous serons en retard.
6. Il est heureux de revoir tous ses amis.
7. Il semble apprécier la justesse de notre analyse.
8. Il est important que tout le monde participe au débat.
9. Il faut réviser avant un examen.
10. Il est surpris que l'on critique son livre.

2- Choisis l´expresssion qui correspond

'il fait', 'il neige', 'il pleut', 'il gèle', 'il est','il faut', 'il y a'.

a. En été, au Texas, ______ très chaud.


b. Oh! ______ du vent. Mon béret s'est envolé!
c. J'aime quand ________ à Noël. J'adore les Noëls blancs.
d. Les escargots et les canards aiment l'eau. Ils aiment quand _________.
e. Quand ________ au Colorado, je vais skier.
f. Quand _______, on fait du patin à glace sur le lac.

g. Tu as l'heure? Oh, non, _______ déjà 8 heures!


h. _________ visiter l'Alamo une fois dans sa vie!
i. A UT, ___________ environ 50 000 étudiants.
j. Oh, c'est tard, _______ rentrer. Tammy ne va pas être contente.
k. Regarde, _______ jour, le soleil se lève!
l. _______ difficile de comprendre Tex.

3- Complétez les trous avec une construction impersonnelle comme "il y a", "il
fait"...

1. Viens ! On va faire du ski ! de la neige !


2. Tu portes seulement un petit T-shirt mais très froid !
3. Aujourd'hui, on va à la plage, super beau !
4. dehors: tu veux mon parapluie ?
5.Ouf! Il fait 30ºC, [vraiment chaud !