Sie sind auf Seite 1von 961

10-838-04F

10-838-04F Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

10-838-04F Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

Les travaux visant la mise à jour du présent manuel ont été réalisés par le Sous-comité sur la révision du Manuel de référence sur la protection de la jeunesse, sous la responsabilité du ministère de la Santé et des Services sociaux.

DIRECTION Chantal Maltais, Direction des jeunes et des familles, ministère de la Santé et des Services sociaux

COORDINATION DES TRAVAUX ET RÉDACTION Sonia Boisclair, Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire Réjean Dubé, consultant Marie Jacob, ministère de la Santé et des Services sociaux

AUTRES MEMBRES DU SOUS-COMITÉ François Beaudry, Agence de la santé et des services sociaux de l’Outaouais Luc Cadieux, Centre jeunesse de l’Outaouais Daniel Côté, Centre jeunesse de Québec – Institut universitaire Sylvie Desmarais, Association des centres jeunesse du Québec Annie-Ève Girard, ministère de la Santé et des Services sociaux David Lubert, Centre de santé et de services sociaux de la Montagne Normand Ricard, Centre de santé et de services sociaux du Suroît Camille Simard, Centre de santé et de services sociaux du Suroît Viviane Topalian, Centre jeunesse de la Montérégie Ingrid Tremblay, ministère de la Santé et des Services sociaux Jocelyne Tremblay, Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec

MISE EN PAGE Joanne Roy, Centre jeunesse de l’Estrie

Plusieurs autres personnes ont collaboré à la révision de ce manuel de référence. Le ministère de la Santé et des Services sociaux tient à remercier tout particulièrement Pascale Berardino et Christiane Patry de l’Association des centres jeunesse du Québec.

ÉDITION La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Le présent document n’est accessible qu’en version électronique à l’adresse :

http://intranetreseau.rtss.qc.ca ou www.msss.gouv.qc.ca section Documentation, rubrique Publications

Le genre masculin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010 Bibliothèque et Archives Canada, 2010

ISBN : 978-2-550-60035-0 (version imprimée) ISBN : 978-2-550-60036-7 (version PDF)

Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction, par quelque procédé que ce soit, la traduction ou la diffusion de ce document, même partielles, sont interdites sans l’autorisation préalable des Publications du Québec. Cependant, la reproduction de ce document ou son utilisation à des fins personnelles, d’étude privée ou de recherche scientifique, mais non commerciales, sont permises à condition d’en mentionner la source.

© Gouvernement du Québec, 2010

Remerciements

Procéder à la révision du Manuel de référence sur la protection de la jeunesse a constitué un travail colossal qui a été réalisé avec enthousiasme et détermination par le Sous-comité sur la révision du Manuel de référence sur la protection de la jeunesse, présidé par madame Chantal Maltais, de la Direction des jeunes des familles du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le Sous-comité tient à souligner de façon particulière la contribution et l’engagement de madame Sonia Boisclair et de monsieur Réjean Dubé qui ont assumé le travail de rédaction, de madame Marie Jacob qui a coordonné la démarche de révision et qui a également participé à la rédaction ainsi que de madame Joanne Roy qui a effectué le travail de mise en page de la présente édition du manuel.

De nombreuses personnes ont été consultées et ont formulé des commentaires tout au long de la réalisation d’un document d’une telle envergure. Le Sous-comité exprime sa vive reconnaissance au Comité d’implantation de la nouvelle Loi sur la protection de la jeunesse, à l’Association des centres jeunesse du Québec, à la Table des directeurs de la protection de la jeunesse, au Comité des contentieux et à la Table des directeurs des services clientèle des centres jeunesse, à Éducaloi, à l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux, au Curateur public du Québec, au Barreau du Québec ainsi qu’à plusieurs collaborateurs du ministère de la Santé et des Services sociaux et d’autres ministères. Il remercie également la Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux pour son soutien à l’édition.

Le Sous-comité tient également à mentionner le nom des membres du comité de travail qui a procédé à la révision du manuel de référence en 1998 puisque certaines sections de la présente édition reprennent intégralement le texte de l’édition précédente.

Membres du Sous-comité sur la révision du Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

François Beaudry

David Lubert

Agence de la santé et des services sociaux de l’Outaouais

Centre de santé et de services sociaux de la Montagne

Sonia Boisclair, rédactrice

Chantal Maltais, présidente

Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Luc Cadieux

Normand Ricard

Centre jeunesse de l’Outaouais

Centre de santé et de services sociaux du Suroît

Daniel Côté

Camille Simard

Centre jeunesse de Québec - Institut universitaire

Centre de santé et de services sociaux du Suroît

Sylvie Desmarais

Viviane Topalian

Association des centres jeunesse du Québec

Centre jeunesse de la Montérégie

Réjean Dubé, rédacteur

Ingrid Tremblay

Consultant

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Annie-Ève Girard

Jocelyne Tremblay

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Marie Jacob, coordonnatrice et rédactrice

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Membres du Comité d’implantation de la nouvelle Loi sur la protection de la jeunesse

Line Bérubé

Marc Lacour

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Jacques Couillard

Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux

Monick Coupal

Ginette Leblanc

Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux

Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux

Nicole Lemieux

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Josée Dansereau

Chantal Maltais

Comité des usagers des Centres jeunesse de Lanaudière

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Margaret Douek

Josée Mayo

Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw

Centre jeunesse de Laval

Annie Gauvin

Sophie Paquet

Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec

Conseil permanent de la jeunesse

François Rabeau

Sonia Gilbert

Centre de santé et de services sociaux du Suroît

Centre jeunesse de la Montérégie

Marc Tanguay

Marie-Josée Guérette, présidente

Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Jean-Pierre Hotte

AudreyTurmel

Association des centres jeunesse du Québec

Ministère de la Justice

Marie Jacob

Jean Turmel

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Justice

Autres personnes ayant lu et commenté certaines sections du manuel de référence

Sonia Amziane

Pierre Hamel

Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Carmen Hatin

Louise April

Ministère de la Famille et des Aînés

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Nancy Houle

Pascale Berardino

Association des centres jeunesse du Québec

Association des centres jeunesse du Québec

Louise Jessop

Catherine Bergeron

Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw

Éducaloi

Diane Lafleur

Jean Boislard

Centre jeunesse Chaudière-Appalaches

Association des centres jeunesse du Québec

Claude Lamoureux

Jacinthe Bonneau

Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Monique Lavallée

Jeanne-Mance Dallaire

Centre jeunesse de l’Estrie

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Claudette Leblanc

Pierre Desrochers

Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire

Curateur public du Québec

Louise Lemay,

Andrée Dionne

Université de Sherbrooke

Ministère de la Famille et des Aînés

Pascale Lemay

Michelle Dionne

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire

Stéphanie Morin

Marie-Josée Dufour

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Louise Nadeau

Nicole Dufour

Centre jeunesse de l’Estrie

Barreau du Québec

Caroline Ouellet

Geneviève Fortin

Éducaloi

Éducaloi

Christiane Patry

Mario Fréchette

Association des centres jeunesse du Québec

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Marc Plamondon

Micheline Gagné

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Centre jeunesse de l’Outaouais

Anne Robitaille

Josée-Anne Goupil

Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Jocelyne Grand’Maison

Centre jeunesse de Québec - Institut universitaire

Personnes ayant collaboré à la mise en page et ainsi qu’au soutien administratif et technique

Christiane Dumas

Gilles Paradis

Consultante

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Sonia Jean

Joanne Roy

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Centre jeunesse de l’Estrie

Julie Mathieu

Gilles Savard

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Comité de travail ayant procédé à la révision du manuel de référence en 1998

Jean Boisvert

Guy Mercier

Représentant des CLSC

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Laurier Boucher

Jean Métivier, rédacteur Camil Picard

Centre jeunesse de Québec - Institut universitaire

Représentant de l’Association des centres jeunesse du Québec

Marie-Josée Levasseur

Représentante des régies régionales

Michèle Rioux

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Table des matières

Introduction

1

Partie 1 - La famille et la société

5

Section 1 - La famille

7

Fiche 1.1 :

L’intérêt de l’enfant et le respect de ses droits

11

1. Les sources du droit familial québécois

11

1.1. L’égalité des époux et des conjoints

12

1.2. L’égalité des

parents

14

1.3. L’égalité des

enfants

15

2. L’enfant « sujet de droit »

16

3. Le droit de l’enfant à la protection

17

4. L’intérêt de l’enfant

 

18

Fiche 1.2 :

Le milieu familial

21

1. Le milieu familial

 

21

1.1. Les parents

22

1.2. L’enfant

22

1.3. Le milieu familial élargi

22

 

1.3.1. Les relations entre l’enfant et ses grands-parents

23

1.3.2. La tutelle

23

1.3.3. L’adoption

24

1.3.4. Le retrait de l’autorité parentale

24

2. La filiation

 

24

2.1. La filiation par le sang

25

 

2.1.1. L’acte de naissance

25

2.1.2. La

possession constante d’état

25

2.1.3. La présomption de paternité

25

2.1.4. La

reconnaissance volontaire

26

2.2. La filiation par l’adoption

26

Fiche 1.3 :

Les responsabilités parentales

29

1. La déclaration de naissance au directeur de l’état civil et l’établissement du domicile de l’enfant

30

1.1. La déclaration de naissance au directeur de l’état civil

30

1.2. L’établissement du domicile de l’enfant

30

2. L’autorité parentale

 

31

2.1.

Le droit et le devoir de garde

31

2.2.

Le droit et le devoir de surveillance

31

2.3. Le droit et le devoir d’éducation

33

 

2.3.1.

La correction physique

33

2.4. Le devoir de nourrir et d’entretenir l’enfant

35

2.5. La délégation de l’exercice de certains attributs de l’autorité parentale

36

3. Le contrôle de l’autorité parentale

 

37

3.1. Le retrait de l’exercice d’un attribut de l’autorité parentale

39

3.2. Le retrait d’un attribut de l’autorité parentale

39

3.3. La déchéance de l’autorité parentale

40

4. La responsabilité civile des parents et des gardiens

41

5. L’obligation alimentaire

 

43

Fiche 1.4 :

L’adoption

 

47

1. L’adoption québécoise

 

48

1.1. principes

Les

 

48

1.2. Les

assises légales

 

49

1.3. Les

types d’adoption

50

2. Les consentements à l’adoption

52

2.1. Le consentement spécial à l’adoption

52

 

2.1.1. Les personnes qui peuvent consentir à l’adoption

52

2.1.2. Les personnes désignées par le consentement spécial

53

2.1.3. La forme du consentement spécial à l’adoption

53

2.1.4. Les effets du consentement spécial à l’adoption

53

2.1.5. rétractation du consentement

La

53

2.1.6. parent mineur

Le

 

54

2.2. Le consentement général à l’adoption

54

2.3. Le consentement de l’enfant

 

54

3. La restitution de l’enfant

55

4. Le processus judiciaire de l’adoption

56

4.1. La déclaration judiciaire d’admissibilité à l’adoption

57

 

4.1.1. Les personnes pouvant demander que l’enfant soit déclaré admissible à l’adoption

58

4.1.2. Les conditions pour que l’enfant soit déclaré admissible à l’adoption

58

4.1.3. Les effets de la déclaration judiciaire d’admissibilité à l’adoption

61

4.1.4. Le processus judiciaire de la déclaration d’admissibilité à l’adoption

61

4.2. L’ordonnance de placement en vue de l’adoption

62

 

4.2.1. Les personnes qui peuvent saisir le tribunal

62

4.2.2. Le moment où la demande peut être présentée

62

4.2.3. Les

conditions

à respecter

63

4.2.4. Les effets de l’ordonnance de placement

63

4.2.5. La révocation de l’ordonnance de placement

64

4.3. Le jugement d’adoption

 

65

 

4.3.1. Les personnes qui peuvent saisir le tribunal

65

4.3.2. Les effets de l’adoption

66

5. Les conditions liées aux adoptants

 

67

6. L’adoption

d’une personne majeure

67

7. Les règles de confidentialité du dossier d’adoption

68

8. Les antécédents sociobiologiques et les retrouvailles

68

8.1.

Les antécédents sociobiologiques

69

8.1.1. Les personnes ayant droit aux antécédents sociobiologiques

69

8.1.2. Le moment pour obtenir les antécédents sociobiologiques

70

8.2.

Les retrouvailles

71

8.2.1. Les personnes ayant droit aux retrouvailles

71

8.2.2. Le décès des personnes ayant droit aux retrouvailles

73

8.2.3. Les personnes non autorisées à présenter une demande de retrouvailles

73

8.2.4. La personne admissible à l’adoption, mais non adoptée

73

9.

L’adoption internationale

74

9.1. Le cadre législatif

75

9.1.1. Le Code civil du Québec

75

9.1.2. Le Code de procédure civile

75

9.1.3. La Loi sur la protection de la jeunesse

76

9.1.4. La Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale

76

9.1.5. La Loi assurant la mise en œuvre de la Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale

77

9.1.6. L’Arrêté concernant l’adoption, sans organisme agréé, d’un enfant domicilié hors du Québec par une personne domiciliée au Québec

77

9.2. Les

instances concernées

77

9.3. Les règles applicables

77

9.4. Les étapes du processus d’adoption internationale

78

9.5. Le jugement d’adoption

79

9.6. Les règles de confidentialité du dossier d’adoption internationale

79

9.7. Les antécédents biologiques et les retrouvailles

79

Annexe 1.4.1 : Historique des dispositions législatives en matière d’adoption québécoise

84

Annexe 1.4.2 : Historique des dispositions législatives en matière d’adoption internationale

86

Fiche 1.5 :

La tutelle

87

1. Le cadre législatif de la tutelle

87

2. La

charge tutélaire

88

2.1. La qualité pour assumer la charge tutélaire et les personnes qui peuvent agir comme tuteur

88

2.2. La nature de la charge tutélaire

89

2.3. Le nombre de tuteurs qui peuvent être nommés

89

2.4. Le caractère obligatoire de la tutelle

90

2.5. La rémunération du tuteur

90

2.6. Le

siège de la tutelle

90

3. La tutelle légale

91

3.1. La tutelle légale des parents

93

3.2. La tutelle légale du directeur de la protection de la jeunesse

93

3.3. La tutelle légale du curateur public

95

4. La tutelle dative

95

4.1. Le tuteur datif nommé par les parents

95

4.2. Le tuteur datif nommé par le tribunal

96

4.2.1. Le

tribunal compétent

96

4.2.2. Le

district judiciaire

96

4.2.3. Les personnes qui peuvent s’adresser au tribunal

96

4.2.4. La signification et la notification

97

4.2.5. Les situations justifiant la saisie du tribunal

97

4.3. Le pouvoir du tribunal

97

5.

La tutelle à la personne

98

5.1. Les personnes qui peuvent agir comme tuteur à la personne

98

5.2. Les responsabilités du tuteur à la personne

98

5.2.1. La

protection de l’enfant

99

5.2.2. La représentation dans l’exercice des droits civils de l’enfant

100

6. La tutelle aux biens

100

6.1. Les personnes qui peuvent agir comme tuteurs aux biens

100

6.2. Les responsabilités du tuteur aux biens

101

6.3. L’administration de la tutelle

101

6.3.1. La simple administration

103

6.3.2. L’administration par les parents

103

6.3.3. L’administration par le directeur de la protection de la jeunesse ou par la personne qu’il recommande

103

6.3.4. L’administration par le curateur public

104

6.3.5. L’administration par un tuteur datif

104

6.3.6. L’administration par les héritiers du tuteur

104

6.3.7. L’administration par l’enfant lui-même

105

6.3.8. L’avis au curateur public

105

6.4. Le conseil de tutelle

105

6.4.1. L’obligation de constituer un conseil de tutelle

105

6.4.2. La constitution du conseil de tutelle

106

6.4.3. Le rôle et les responsabilités du conseil de tutelle

107

6.4.4. Le contrôle judiciaire du conseil de tutelle

108

6.5. Le curateur public

108

6.5.1. La surveillance de la tutelle

109

6.5.2. Le soutien du tuteur et du conseil de tutelle

109

6.5.3. L’exercice de la tutelle

109

6.5.4. La constitution et le maintien d’un registre sur les tutelles au mineur

110

6.6. Les mesures de surveillance de la tutelle aux biens

110

6.6.1. L’inventaire des biens

110

6.6.2. La

sûreté

111

6.6.3. Le

rapport annuel

111

6.6.4. Le

rapport final

111

6.7. La clôture de l’administration du tuteur

112

6.7.1. L’acceptation du rapport final

112

6.7.2. La mainlevée de la sûreté

112

6.7.3. La

remise des biens

113

7. La perte de la tutelle

113

7.1. Le décès du parent ou tuteur

113

7.2. La déchéance de l’autorité parentale

114

7.3. La

décision judiciaire

114

7.4. Le consentement général à l’adoption

114

7.5. La déclaration judiciaire d’admissibilité à l’adoption à la suite d’une demande du

directeur de la protection de la jeunesse

115

7.6. Le jugement d’adoption

115

8. Le remplacement du tuteur

115

8.1.

Le remplacement automatique

115

8.1.1. La déchéance de l’autorité parentale

116

8.1.2. Le rétablissement d’un parent comme tuteur

116

 

8.1.3. Le consentement général à l’adoption ou la déclaration judiciaire d’admissibilité à l’adoption à la suite d’une demande du directeur de la protection de la jeunesse

116

8.1.4. Le jugement d’adoption

 

116

8.2.

Le remplacement sur demande

116

9.

La fin de la tutelle et la fin de la charge tutélaire

117

Fiche 1.6 :

La personne

mineure

121

1. La situation juridique de l’enfant à naître

 

122

2. La protection de la personne mineure en vertu du CcQ

123

3. L’acquisition de l’exercice des droits et des responsabilités

124

 

3.1. droits

L’exercice

des

125

3.2. responsabilités

L’exercice

des

 

126

3.2.1. Les obligations

126

3.2.2. La

responsabilité

civile

127

3.2.3. La

responsabilité

pénale

127

4. L’émancipation

 

128

 

4.1. simple émancipation

La

 

129

4.2. pleine émancipation

La

131

5. Le mariage de la personne mineure

132

Annexe 1.6.1 : Formulaire de déclaration de simple émancipation

134

Fiche 1.7 :

Le consentement aux soins

 

135

1. Les droits fondamentaux reliés au consentement

136

2. La notion et les catégories de soins

 

136

 

2.1. La

notion de soins

136

2.2. Les catégories de soins

 

137

2.2.1. Les soins requis par l’état de santé

137

2.2.2. Les soins non requis par l’état de santé

138

3. L’obtention du consentement aux soins

 

138

 

3.1. L’autorisation de la personne concernée

138

3.2. Les situations d’exception

 

139

3.3. La validité du consentement

140

4. Les personnes qui peuvent consentir aux soins

141

 

4.1. représentant d’une personne

Le

 

142

4.2. La

personne

majeure

apte

143

4.3. La

personne

majeure

inapte

143

4.4. La

personne

mineure

143

4.4.1. La personne mineure de moins de 14 ans

144

4.4.2. La personne mineure de 14 ans et plus

145

Section 2 - Le soutien à la famille

153

Fiche 2.1 :

L’État et la famille

157

1.

Les

orientations gouvernementales

158

1.1.

La politique familiale au Québec

158

1.2.

La stratégie d’action jeunesse 2009-2014

159

1.3.

La concertation de tous les ministères

159

2. Les orientations du ministère de la Santé et des Services sociaux

160

3. L’Offre de service – Jeunes en difficulté

161

Fiche 2.2 :

L’entourage de la famille et les organismes du milieu

167

1. Les personnes du milieu familial et de l’entourage

167

2. Les organismes du milieu

 

168

2.1.

Les organismes à but non lucratif

168

2.2.

Les

organismes

communautaires

169

2.3.

Les organismes communautaires du secteur de la santé et des services sociaux

170

2.4.

Les types d’organismes communautaires en santé et services sociaux

171

Fiche 2.3 :

Le réseau des services de garde à l’enfance

175

1. La mission des services de garde éducatifs à l’enfance

176

2. Les services de garde visés par la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance

177

2.1. Le centre de la petite enfance (CPE)

177

2.2. La

garderie

178

2.3. Le service de garde en milieu familial

178

2.3.1. Les conditions et les modalités de reconnaissance

178

2.3.2. Les bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial

179

3. Le

programme éducatif

 

180

4. Le rôle des services de garde éducatifs dans le développement et la protection des enfants

181

Fiche 2.4 :

Le réseau de l’éducation

 

183

1. La mission des écoles primaires et secondaires

185

1.1. Le rôle de l’école et le projet éducatif

185

1.2. Les droits et les responsabilités prévus dans la Loi sur l’instruction publique

186

1.2.1. Le droit aux services éducatifs

186

1.2.2. Le droit à la gratuité des services éducatifs

186

1.2.3. La responsabilité d’assurer les services éducatifs

186

1.2.4. La responsabilité de former un conseil d’établissement

186

2. Les types de services éducatifs

187

2.1. Les services d’éducation préscolaire et d’enseignement primaire et secondaire

187

2.2. Les services éducatifs complémentaires

188

2.3. Les services éducatifs particuliers

189

3. Les services éducatifs aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage

189

4. L’obligation de fréquentation scolaire et l’expulsion

191

4.1. L’obligation de fréquentation scolaire

191

4.2. L’expulsion

 

193

Fiche 2.5 :

Le réseau de la santé et des services sociaux : l’organisation des services

195

1.

Les principes à la base de l’organisation des services de santé et des services sociaux

196

1.1. responsabilité populationnelle

La

196

1.2. hiérarchisation des services

La

197

2.

Le modèle d’organisation du réseau des services de santé et des services sociaux

197

2.1. Le palier central : le ministère de la Santé et des Services sociaux

197

2.2. Le palier régional : les agences de la santé et des services sociaux

199

2.3. Le palier local : les établissements et les ressources non institutionnelles

201

2.3.1. Les services de première ligne

201

2.3.2. Les services de deuxième ligne

202

2.3.3. Les services de troisième ligne

202

3. Les établissements du réseau de la santé et des services sociaux

203

3.1. Les centres de santé et de services sociaux

204

3.2. Les

centres

jeunesse

205

3.2.1. Les centres de protection de l’enfance et de la jeunesse

206

3.2.2. Les centres de réadaptation pour jeunes en difficulté d’adaptation

207

3.2.3. Les centres de réadaptation pour mères en difficulté d’adaptation

208

3.3. Les centres

de réadaptation

208

3.4. Les centres

hospitaliers

209

3.5. Les centres d’hébergement et de soins de longue durée

209

4. Les autres composantes du réseau de la Santé et des Services sociaux

210

4.1. Les ressources de type familial et les ressources intermédiaires

210

4.1.1. familles d’accueil

Les

211

4.1.2. ressources intermédiaires

Les

212

4.2. Les

organismes communautaires

212

4.3. Les cliniques et les cabinets privés, dont les groupes de médecine familiale

213

4.4. Les

pharmacies communautaires

213

4.5. Les organismes-conseils du ministère de la Santé et des Services sociaux

213

Fiche 2.6 :

Le réseau de la santé et des services sociaux : les droits des usagers

217

1. Le respect des droits des usagers

218

1.1. Les droits

des usagers

218

1.2. Quelques précisions sur certains droits

220

1.2.1. Le droit d’être informé sur les services et les modalités pour y avoir accès

220

1.2.2. Le droit de recevoir des services de santé et des services sociaux adéquats

220

1.2.3. Le droit de choisir un professionnel ou un établissement

222

1.2.4. Les droits d’être informé sur son état de santé, de donner ou de refuser son consentement et de participer à toute décision concernant sa situation

222

2. Le traitement des plaintes des usagers

222

2.1. Le

régime d’examen des plaintes

223

2.2. Le commissaire local aux plaintes

224

2.3. Le commissaire régional aux plaintes et à la qualité des services

226

2.4. Le Protecteur du citoyen

228

3. Le comité des usagers

229

4. Le comité de vigilance et de la qualité

230

Fiche 2.7 :

Les ententes de collaboration

233

1.

L’Entente de complémentarité des services entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l’éducation

233

1.1. La clientèle visée

234

1.2. L’objectif de l’entente

234

1.3. Les principes et les engagements conjoints

235

1.4. Les

objets de concertation

236

1.5.

Les modalités de concertation

236

1.5.1. La concertation sur le plan local

237

1.5.2. La concertation sur le plan régional

237

1.5.3. La concertation sur le plan national

238

1.6.

Les responsabilités des partenaires

238

2. Le Protocole d’entente entre les CSSS et les CPE ou les garderies

239

2.1. L’objectif du protocole

240

2.2. Les

clientèles visées

240

2.3. Les responsabilités communes et réciproques

240

2.4. Les principes de base

241

2.5. Les engagements des partenaires

241

2.5.1. Les engagements communs

242

2.5.2. Les

engagements spécifiques

242

3. L’Entente multisectorielle relative aux enfants victimes d’abus sexuels, de mauvais traitements physiques ou d’une absence de soins menaçant leur santé physique

243

3.1. La

clientèle visée

244

3.2. Le but et les objectifs de l’entente

244

3.2.1. Le but

244

3.2.2. Les objectifs

244

3.3. Les fondements et les principes

245

3.3.1. Les

fondements

245

3.3.2. Les

principes

245

3.4. Les partenaires de l’entente

246

3.5. procédure d’intervention sociojudiciaire

La

247

3.6. partage des responsabilités

Le

247

3.7. Les conditions d’application

247

Partie 2 – La Loi sur la protection de la jeunesse

Section 3 – Les fondements de la Loi sur la protection de la jeunesse

253

255

Fiche 3.1 :

L’évolution de l’intervention de l’État québécois

259

1. La protection de la jeunesse avant 1950

259

1.1. Les premières interventions de l’État visant l’enfance en danger

260

1.2. De 1900 à 1930

260

1.3. De 1930 à 1950

261

 

1.3.1. La Commission des assurances sociales de Québec (commission Montpetit)

261

1.3.2. La Commission d’assurance-maladie du Québec (commission Garneau)

262

1.3.3. La Loi de la protection de l’enfance de 1944

262

2. Les lois de la protection de la jeunesse de 1950 et 1951

262

3. Vers la réforme de 1977

264

3.1. La Loi concernant la protection des enfants soumis à des mauvais traitements et la Charte des droits et libertés de la personne

265

3.2. La Commission d’enquête sur l’administration de la justice (commission Prévost)

265

4. Le Comité d’étude sur la réadaptation des enfants et des adolescents placés en centre d’accueil (comité Batshaw)

266

5. La Loi sur la protection de la jeunesse de 1977

267

6.

De 1979 à 1984

269

7. Les modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse de 1984

269

8. De 1984 à 1994

270

8.1. Les modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse et les autres changements législatifs

270

8.2. Les travaux sur les services aux jeunes et à leur famille

271

8.3. Les travaux sur l’application de la Loi sur la protection de la jeunesse

273

9. Les modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse de 1994

274

10. De 1994 à 2006

274

10.1. Les modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse et les autres changements législatifs

275

10.2. Les travaux touchant les services aux jeunes et à leur famille

275

10.3. Les travaux sur l’application de la Loi sur la protection de la jeunesse

278

11. Les modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse et à ses règlements, de 2006 à 2009

279

Annexe 3.1.1 : Sommaire de l’évolution de la protection de l’enfance au Québec

289

Annexe 3.1.2 : Principales modifications apportées à la Loi sur la protection de la jeunesse en 2006

291

Fiche 3.2 :

La formalisation du processus d’intervention

295

1. L’analyse des activités de réception et de traitement des signalements, d’évaluation et d’orientation en protection de la jeunesse (rapport Harvey I)

296

2. L’étude portant sur l’application des mesures en protection de la jeunesse (rapport Harvey II)

297

3. Le Programme de développement des pratiques élaboré par l’Association des centres jeunesse

du

Québec

298

3.1. Le Programme national de formation

299

3.2. L’élaboration des standards de services

300

3.3. Les avis et les documents de référence produits par l’Association des centres jeunesse du Québec

300

4. L’élaboration du système d’information Projet intégration jeunesse

301

4.1. Le Système clientèle jeunesse

301

4.2. Le Système d’information sur les ressources de type familial

301

4.3. Le Système de soutien à la pratique

302

Fiche 3.3 :

Le champ d’application, les objectifs et les principes de la Loi sur la protection de la jeunesse

305

1. Le champ d’application de la Loi sur la protection de la jeunesse : une intervention à portée limitée

305

2. Les objectifs de la Loi sur la protection de la jeunesse

307

2.1. Mettre fin à la situation de compromission

308

2.2. Éviter que la situation ne se reproduise

308

3. Les principes de la Loi sur la protection de la jeunesse

309

3.1. L’intérêt de l’enfant et le respect de ses droits

311

3.2. La primauté de la responsabilité parentale

313

3.3. La participation active de l’enfant et de ses parents

315

3.4. Le maintien de l’enfant dans son milieu familial

318

3.5. La continuité des soins et la stabilité des liens et des conditions de vie lorsque l’enfant est retiré de son milieu familial

319

3.6. La participation de la communauté

321

3.7. Le respect des personnes et de leurs droits

322

3.8.

L’importance d’agir avec diligence

323

3.9.

La prise en considération des caractéristiques des communautés culturelles et des communautés autochtones

325

Fiche 3.4 :

Les droits de l’enfant et de ses parents

331

1. droit d’être

Le

informé

333

2. droit d’être entendu

Le

336

3. Le droit aux services d’un avocat

338

4. Le droit de refus et le droit de contester

339

4.1. Le droit de refus

340

4.2. Le droit de contester une mesure ou une décision

341

5. Le droit à des services adéquats

343

6. Le

droit d’être

accompagné

344

7. Les droits applicables à l’occasion d’un hébergement

345

7.1. L’hébergement dans un lieu approprié

346

7.2. La confidentialité des communications

346

7.3. L’encadrement des mesures disciplinaires

349

7.4. Les droits de l’enfant à l’occasion d’un transfert d’un lieu d’hébergement à un autre

350

Section 4 – Le concept de protection et les situations visées par la Loi sur la protection de la jeunesse

353

Fiche 4.1 :

Le concept de protection

357

1. La protection de l’enfant

358

1.1. La protection de l’enfant comme responsabilité collective

358

1.2. La protection de l’enfant au sens de la Loi sur la protection de la jeunesse

358

2. La primauté de la responsabilité parentale

359

3. Les droits et les besoins fondamentaux de l’enfant

359

4. La sécurité et le développement

360

4.1. sécurité

La

360

4.2. développement

Le

361

5. Les facteurs d’analyse de la situation

362

5.1. La nature, la gravité, la chronicité et la fréquence des faits signalés

363

5.1.1. La nature des faits

363

5.1.2. La gravité des faits

363

5.1.3. La

chronicité des faits

364

5.1.4. La fréquence des faits

364

5.2. L’âge et les caractéristiques personnelles de l’enfant

364

5.3. La capacité et la volonté des parents de mettre fin à la situation qui compromet la sécurité ou le développement de l’enfant

365

5.4. Les ressources du milieu pour venir en aide à l’enfant et ses parents

365

Fiche 4.2 :

Les situations visées par la Loi sur la protection de la jeunesse

369

1.

Les situations visées par l’article 38 de la Loi sur la protection de la jeunesse

372

1.1. L’abandon

374

1.2. La négligence

375

1.2.1.

La négligence sur le plan physique

376

1.2.2. La négligence sur le plan de la santé

377

1.2.3. La négligence sur le plan éducatif

378

1.2.4. Le risque sérieux de négligence

380

1.3. Les mauvais traitements psychologiques

380

1.3.1. Les actes

commis

382

1.3.2. Les actes

omis

383

1.3.3. La violence indirecte

383

1.4. Les abus sexuels

384

1.4.1.

Le risque sérieux d’abus sexuels

386

1.5. Les abus physiques

387

1.5.1.

Le risque sérieux d’abus physiques

389

1.6. Les troubles de comportement sérieux

389

1.6.1. Les conséquences des comportements de l’enfant sur son intégrité physique ou psychologique ou sur celle d’autrui

390

1.6.2. La capacité et la volonté des parents de prendre les moyens nécessaires pour mettre fin à la situation

391

1.6.3. L’opposition de l’enfant de 14 ans et plus à l’obtention de services

392

2.

Les situations visées par l’article 38.1 de la Loi sur la protection de la jeunesse

392

2.1. fugue

La

393

2.2. non-fréquentation et l’absentéisme scolaire

La

394

2.3. Le délaissement de l’enfant à la suite d’un placement en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux

396

Section 5 – Le processus d’intervention

399

Fiche 5.1 :

Le signalement

405

1. L’obligation de signaler

 

406

1.1.

Le motif raisonnable de signaler

407

1.2.

Les catégories de signalant

408

1.2.1. Les professionnels et les autres employés qui travaillent auprès des enfants

408

1.2.2. Les

autres personnes

409

1.3.

Les moyens pris par les parents pour mettre fin à la situation de compromission

410

1.3.1. Les situations d’abus physiques ou d’abus sexuels

410

1.3.2. Les situations de mauvais traitements psychologiques et

de troubles de comportement sérieux

413

1.4.

Les situations de fugue, de non-fréquentation scolaire et de délaissement à la suite d’un placement

414

1.5.

Le non-respect de l’obligation de signaler

415

1.6

L’obligation de venir en aide à un enfant

416

2. Les modalités de signalement

416

3. La protection du signalant

 

419

3.1. L’immunité

419

3.2. La confidentialité de l’identité du signalant

419

Fiche 5.2 :

La réception et le traitement des signalements

423

1. Les personnes autorisées à recevoir le signalement, à procéder à son analyse sommaire et à décider de le retenir ou non pour évaluation

425

2. La réception du signalement

427

3.

Le traitement ou l’analyse sommaire du signalement

428

3.1.

Les éléments à prendre en considération dans l’analyse de la situation

428

3.2.

La vérification complémentaire

429

3.3

Le partage des renseignements confidentiels

430

3.4

L’application de l’Entente multisectorielle

432

4. La décision de retenir ou non un signalement

433

4.1.

La détermination de l’urgence d’intervenir lorsque le signalement est retenu

434

4.2

Les responsabilités du directeur de la protection de la jeunesse lorsque le signalement n’est pas retenu

435

4.2.1. L’obligation de diriger l’enfant et ses parents vers les ressources appropriées

436

4.2.2. L’obligation d’informer le signalant

436

5. La conservation de l’information recueillie

436

Fiche 5.3 :

Les mesures de protection immédiate

439

1. L’application de mesures de protection immédiate

441

1.1. Les mesures de protection immédiate à l’étape de l’évaluation de la situation

441

1.2. Les mesures de protection immédiate aux autres étapes du processus d’intervention

442

2. Les mesures applicables

 

443

2.1. Les mesures qui permettent de maintenir l’enfant dans son milieu familial

443

2.2. Le retrait de l’enfant de son milieu familial et le recours au placement

444

2.3. La prestation de soins à l’enfant durant l’application de mesures de protection immédiate

445

3. La durée des mesures de protection immédiate

445

4. La participation active de l’enfant et de ses parents

446

5. La prolongation des mesures de protection immédiate

446

5.1. L’entente provisoire

 

447

5.2. Le recours au tribunal

447

Fiche 5.4 :

L’entente provisoire

451

1. L’application de l’entente provisoire

453

1.1. L’entente provisoire après l’application de mesures de protection immédiate

453

1.2. L’entente provisoire après la prolongation judiciaire des mesures de protection immédiate

454

1.3. L’entente provisoire sans l’application de mesures de protection immédiate

455

1.4. L’entente provisoire à l’étape de l’orientation

455

2. Les caractéristiques de l’entente provisoire

456

2.1. L’objet de l’entente

 

456

2.2. Les

mesures

applicables

456

2.3. Les

parties à

l’entente

458

2.4. consentements requis

Les

459

2.5. La

forme

de

l’entente

459

2.6. La durée de l’entente

460

3. Les différences et les similitudes entre l’entente provisoire et l’entente sur les mesures volontaires

461

Annexe 5.4.1 : Formulaire de l’entente provisoire à l’étape de l’évaluation et de l’orientation

463

Fiche 5.5 :

L’évaluation de la situation

467

1. Les personnes autorisées à procéder à l’évaluation de la situation et à prendre la décision sur la compromission

470

1.1. Le directeur de la protection de la jeunesse et les membres de son personnel

470

1.2. Les autres personnes autorisées à procéder à l’évaluation

471

2. L’évaluation de la situation et des conditions de vie de l’enfant

473

2.1. La vérification des faits

473

2.1.1. La collecte de l’information sur la situation de l’enfant

473

2.1.2. Le partage des renseignements confidentiels

474

2.2. L’analyse de la situation

477

3. Les mesures de protection à l’étape de l’évaluation

478

3.1. Les mesures de protection immédiate

478

3.2. L’entente provisoire

479

3.3. La prolongation judiciaire des mesures de protection immédiate

479

4. L’application de l’Entente multisectorielle

479

5. La décision sur la compromission

480

5.1. Les responsabilités du directeur de la protection de la jeunesse lorsque la sécurité ou le développement de l’enfant est compromis

481

5.2. Les responsabilités du directeur de la protection de la jeunesse lorsque la sécurité et le développement de l’enfant ne sont pas compromis

482

5.2.1. L’obligation d’informer l’enfant, les parents et le signalant

482

5.2.2. L’obligation de diriger l’enfant et ses parents vers les ressources appropriées

482

6. rapport d’évaluation

Le

483

7. conservation de l’information

La

483

Fiche 5.6 :

L’orientation : le régime volontaire

487

1. Les personnes autorisées à décider de l’orientation de l’enfant

490

2. Le régime volontaire

490

2.1. Le

choix

du

régime

490

2.2. Le choix du régime volontaire

491

2.3. La durée du régime volontaire

492

3. L’élaboration de l’entente sur les mesures volontaires

493

4. Les caractéristiques de l’entente et ses modalités d’application

494

4.1. L’objet de l’entente

494

4.2. Les

mesures

applicables

495

4.3. Les

parties à

l’entente

498

4.4. consentements requis

Les

499

4.5. Le délai pour conclure une entente

500

4.6. La

forme

de

l’entente

500

4.7. La durée de l’entente

501

4.8. La modification et le renouvellement de l’entente

502

5. L’intervention terminale

502

5.1. La définition de l’intervention terminale

503

5.2. L’intervenant responsable de réaliser l’intervention terminale

503

5.3. Le délai pour réaliser l’intervention terminale

503

5.4. Les conditions d’utilisation de l’intervention terminale

504

5.5. Les suites possibles de l’intervention terminale

504

Annexe 5.6.1 : Entente sur des mesures volontaires

506

Fiche 5.7 :

L’orientation : le régime judiciaire

509

1. Le régime judiciaire

511

 

1.1. Le

choix

du

régime

511

1.2. Le choix du régime judiciaire

511

2. L’ordonnance du

tribunal

513

2.1. L’objet de l’ordonnance

514

 

2.1.1. La décision sur la compromission

514

2.1.2. La décision sur les mesures visant à mettre fin à la situation de compromission

515

2.2. La durée de l’ordonnance

517

2.3. Les effets de l’ordonnance

517

Fiche 5.8 :

Les mesures provisoires

521

1. L’application de mesures provisoires

522

2. Les modalités de recours aux mesures provisoires

522

2.1. Le recours aux mesures provisoires

523

2.2. La forme de la demande

523

2.3. Le caractère accessoire de la demande

524

2.4. Le type de preuve requis

524

3. Les mesures provisoires sans hébergement

524

3.1. éléments à démontrer

Les

524

3.2. mesures applicables

Les

525

3.3. La durée des mesures

526

3.4. La révision des mesures provisoires

527

4. L’hébergement obligatoire provisoire

527

4.1. Les éléments à démontrer

527

4.2. La durée de l’hébergement

528

Fiche 5.9 :

L’exécution de l’entente sur les mesures volontaires ou de l’ordonnance

531

1. Le rôle du directeur de la protection de la jeunesse à l’étape de l’application des mesures

534

1.1. La personne autorisée

534

1.2. Les responsabilités de la personne autorisée

536

 

1.2.1. La mise en place des mesures de protection

536

1.2.2. La communication avec l’enfant et ses parents et la vérification

des conditions de vie de l’enfant

537

1.2.3. Le recours aux ressources du milieu

537

1.2.4. Les responsabilités particulières du directeur de la protection de la jeunesse lorsque l’enfant doit être hébergé

538

1.2.5. Les responsabilités particulières du directeur de la protection de la jeunesse

lors

d’une fugue

539

1.3. Les fonctions de la personne autorisée

540

 

1.3.1. La fonction d’aide, conseil et assistance

540

1.3.2. La fonction de contrôle

540

1.3.3. La fonction

de surveillance

541

2. La participation de l’enfant et de ses parents

541

3. La participation des ressources du milieu

544

3.1.