Communiqué constitutionnel du 13 février 2011.

Conscient de sa responsabilité historique et constitutionnelle dans la protection du
pays, le maintien de l'intégrité de ses territoires et l'assurance de sa sécurité en cette
phase délicate au fil de l'histoire de la patrie, et concevant de sa gestion des affaires
du pays, le Conseil suprême des forces armées connait bien que le vrai défi
qu'envisage notre pays cher, l'Égypte, réside dans la potentialité chez les citoyens
de notre peuple glorieux en favorisant le climat de la démocratie et facilitant les
moyens de la démocratie à travers des amendements constitutionnels et législatifs,
la réalisation des demandes légitimes de notre peuple au cours des jours passés,
pour l'Égypte et sa position historique dont ces peuples ont bâti la premier de
civilisation humaine.

Le Conseil suprême des forces armées est tellement conscient que la liberté, la
souveraineté de la loi, le renforcement des valeurs de l'égalité, de la démocratie
pluraliste, la justice sociale et l'éradication de la corruption représentent les piliers
de la législation de tout pouvoir gérant le pays au cours de la période avenir.

Le Conseil est convaincu que la dignité de la patrie reflète la dignité de chaque
citoyen honoré de son humanité, ceci constitue la pierre angulaire dans l'édification
de la patrie.

Partant de ce qui précède, dans l'espoir de réaliser la renaissance de notre peuple, le
Conseil suprême des forces armées a décidé ce qui suit :

1- La suspension des dispositions de la Constitution.
2- Le Conseil suprême des forces armées prend en charge la direction des affaires
du pays provisoirement pendant six mois, ou jusqu'à la fin des élections législatives
et pour la présidence de la République.
3- Le chef du Conseil suprême des forces armées le représentera auprès de toutes
les parties à l'intérieur et à l'extérieur.
4- La dissolution du Parlement (de l'Assemblée du peuple et de la Choura).
5- Le Conseil suprême des forces armées publiera des décrets à valeur de loi
pendant la période transitionnelle
6- Le Conseil suprême annonce la création d'une commission pour l'amendement
des quelques articles et organiser un référendum sur ces changements.
7- Le Conseil a chargé le gouvernement d'Ahmad Chafik de continuer à travailler
jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement.
8- Des élections législatives et pour la présidence de la République seront
déroulées.
9- L'État s'engage à appliquer tous les traités et pactes internationaux dont il fait
partie.
Signature
Le maréchal Hussein Tantawi
Chef général des forces armées
Président du Conseil suprême des forces armées.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful