Sie sind auf Seite 1von 19

De Mécanique de Fluide

Département de Mécanique et Mathématiques Appliquées

Filière de Génie civil

Réalisé par : Pr Farid Boushaba

1
Sommaire

1. Impact d’un jet hydraulique


2. Mesure des pertes de chargessingulières
3. Etude des méthodes de mesure de débit tube
Venturi

2
Impact d’un jet hydraulique
1 But de la manipulation
Lorsqu'un jet fluide vient frapper une surface solide, il exerce sur celle-ci une force qui est
fonction de la vitesse du jet et de la forme géométrique du solide. Les applications des jets sont
très nombreuses : turbines, propulsion par fusée, par hélices, par coussin d'air etc. …
Cette manipulation permet d'étudier l'impact d'un jet d'eau sur deux obstacles différents,
hémisphère et plaque plane.
L'application des théorèmes de Bernoulli et des quantités de mouvement permet d'estimer la
valeur théorique de la force exercée.

2 Description de l’écoulement
Un tuyau vertical alimenté par le banc hydraulique est terminé par une tuyère (ou buse) qui
produit un jet d'eau de débit variable. Ce jet se réfléchit sur un obstacle (hémisphère ou plaque
plane) et repart avec un angle par rapport à la direction du jet incident. L'obstacle est soutenu
par des masses assurant l’équilibre. La tuyère et l'obstacle sont enfermés dans un cylindre
transparent, dont la base possède un trou pour l'évacuation de l'eau vers la bascule (figure 1).

Figure 1

3
3 Etude théorique

3.1. Théorème des quantit és de mouvement


En régime permanent, pour un fluide parfait, le système des débits de quantité de mouvement
sortant d'une surface fermée S est égal à la résultante des forces appliquées au fluide contenu
dans S:

3.2. Action d'un jet


3.2.1 Disque plan ( = 90º)
On considère un auget symétrique par rapport à un axe x ayant la forme d'un disque. Un jet de
vitesse V1 et de direction parallèle à l'axe des x (fig. 2) percute l'auget qui le dévie d'un angle de
90°. Le fluide quitte l'auget à une vitesse V2.

Figure 2
L'auget est soumis à l'action du fluide et à la force de pression sur sa face extérieure.

On applique le théorème des quantités de mouvement à un volume de fluide limité par les
surfaces S1, SL, S2 et Sa. Les forces agissant sur le volume de fluide sont :

- Son poids (considéré négligeable),

4
- Les forces de pression exercées sur toutes les surfaces,

- L'action de la plaque sur le jet.

Sur la surface latérale du jet, on a :

Par symétrie de révolution, l'intégrale sur S2 est nulle.

L'intégrale des forces de pression sur une surface fermée est nulle.

3.2.2 Hémisphère ( = 180º)

La vitesse de sortie du jet est égale à (voir fig.3)

5
Figure 3

D'où :

4. Manipulation
Objectif : mesure la force de poussée sur une plaque plane
Déroulement de la manipe :

1- Équilibrer l'appareilen utilisant le niveau à bulle placé sur le couvercle du cylindre. Pour
cela, régler la hauteur des supports réglables (6) (figure1) jusqu'à ce que la bulle se
stabilise dans le centre du gabarit.
2- Ajustez la gauge (5) jusqu'à ce qu'elle soit située au même niveau que la plate-forme
auxiliaire voire figure (4)
3- Placez sur la plate-forme les masses et notez leurs valeurs et fermé la vanne VC

4- Mettre en marche le moteur

5- En utilisant la vanne VC, régler le débit d’impact sur la plaque de façon à retrouver la
position initiale repéré par la gauge( 5) figure 5

Figure (4)

Figure (5)

6
Remarque : nous devons nous assurer de l'équilibre entre la force faite par le jet et la force
faite par les poids. La réaction du ressort peut menée à des erreurs si le poids des masses
exerce des efforts sur le ressort

6- Remplir le tableau suivant ? on donne de diamètre du jet 8mm


Masse (kg) Fm(N) Q(m 3/s) Q2 Fa (N)

Etant donné que l’équilibre est statique, trouver la relation entre la force faite par l’
impacte du jet et le poids des masses ?

7- Tracer le graphe Q= f(Fm) et Q=f(Fa)


8- Conclusion

Mesure des pertes de charges singulières


1 But de la manipulation
Le but de la manipulation est de mettre en avant, des mesures de pertes de charge singulières
introduites dans une conduite par la présence de singularités, correspondant toujours à un
changement de direction des particules fluides, et à une modification de la répartition des
vitesses. De manière générale, les singularités peuvent être regroupées suivant deux types de
classes :
– organes simples : coudes, élargissement ou rétrécissement de sections, T, …
– organes complexes : vannes de réglage, clapets, échangeurs, filtres,

La perte de charge singulière est une perte de pressions dues à la résistance que rencontre le
fluide en mouvement. Connaître leur valeur est utile pour :
 Dimensionner les conduites quiacheminent les fluides;
 Calculer les caractéristiques des pompes et des ventilateurs qui maintiennent les fluides
en circulation.

2 Description de l’écoulement
La manipe des pertes de charge singulières est constitué d'un circuit hydraulique avec un
ensemble d'éléments, qui perturbent l'écoulement du fluide en passant à travers des
singularités dans les tuyaux ( changement de direction variation des sections…

Les singularités sont :

7
 Deux coudes de 90 º , un court et un moyen.
 Un coude courbe de 90 º .
 Un élargissement.
 Un rétrécissement.
 Un changement de direction brusque, le type d'onglet
 Élargissement, figure (1)

Figure 1

L'équipement dispose de deux manomètres type Bourdon: 0 - 2,5 bar et douze tubes
manométriques d'eau sous pression. La mise sous pression du système est effectuée avec une
pompe à air manuelle. Le circuit hydraulique comprend les prélèvements de pression le long de
l'ensemble du système, quipermet de mesurer les pertes de charge locales dans le système. Cet
appareil dispose de deux vannes à membrane, une vanne qui permet la régulation de
l'écoulement de sortie, et une vanne placée en série avec le reste des accessoires du circuit
hydraulique (voir figure 2).

8
Figure 2
Disposition des tubes manomètre avec les singularités voir figure (3)

Figure3

9
1-2 Coude Grand, 3-4 Élargissement, 5-6 Rétrécissement, 7-8 Coude moyen, 9-10 Coude
court 11-12 45ºangle

3 Etude théorique
Les causes de pertes d'énergie d'un fluide lorsqu'ilcircule à travers un tuyau sont les
suivantes:

 Variations de l'énergie cinétique


 Variations de l'énergie potentielle du liquide
 Frottement
 Phénomènes de turbulence

Les pertes de charge localisées peuvent être déterminées expérimentalement. Puisqu’ ils sont
dus à une dissipation d'énergie causée par les turbulences, ils peuvent être exprimés en fonction
de la hauteur cinétique corrigée par un empirique coefficient (k):

h. Perte de charge [m]:


K: coefficient empirique (adimensionnel).
g. Accélération de la pesanteur (m / s2):
v: vitesse d'écoulement (m /s)

Les pertes de charge dues à des élargissements graduels (diffuseurs) sont générés par les
frottement et les tourbillons ; les singularités dues aux tourbillons formés en raison de la
différence de pression (l'augmentation de la section engendre la diminution de la vitesse et par
conséquent, la pression augmente)

Gibson démontre expérimentalement que l'angle de conicité optimale est d'environ


6º , et fournit la formule suivante empirique pour calculer les pertes de charge totales:

1
Avec : h. : Perte de charge [ m].
λ: coefficicent empirique [ adimensionnel].
g. : Accélération de la pesanteur [ m / s2].
D1: section d'entrée [m].
D2: section de sortie [ m].
v1: vitesse du fluide dans la section d'entrée [ m / s].
v2: vitesse du fluide dans la section de sortie [m / s].

Les valeurs de λ sont les suivants, selon la formule de Gibson

Dans les rétrécissements, la vitesse augmente, donc la pression diminue. Ainsi, les
conditions ne favorisent pas la formation de tourbillons, presque la totalité de la perte de
charge est dues à la friction. Généralement les valeurs de Ksont ignorées dans la pratique.

4. Manipulation
4-1 Mesure des pertes de charge pour un coude court de 90
Pour commencer la manipe, il faut d’abord assurer Le remplissage des tubes manométriques
en suivant les étapes suivantes :

1- Fermez la vanne de régulation de débit du groupe hydraulique (VC),


et également la vanne de contrôle de débit (VCC).

2- Vérifiez que la vanne à membrane est ouverte

3- Vérifier que les vannes quidonnent accès à des tubes manométriques et


la vanne du collecteur supérieur sont ouvertes.

4- Brancher la pompe et ouvrir le robinet VCC complètement. En douceur, ouvrir la vanne


VC jusqu'à ce qu'ilsoit complètement ouvert. Attendez quelques minutes jusqu'à ce que
tous les tubes soient complètement remplis avec de l'eau et il n'y a pas de bulles d'air.

5- Fermez le VC et le VCC. Vous devez vous assurer que l'appareilest étanche, il n'y a pas
d'eau entrant ou sortant de l'appareil

6- Arrêter la pompe avec bottons d’urgence.

7- Pressuriser le système à l'aide de la pompe manuelle


8- Lorsque les tubes manométriques avait atteint le niveau souhaité (70 ou 80
mm), fermer le robinet de purge.
9- Chaque tube doit garder le même niveau de hauteur.

10- Pendant l'essai, le niveau des tubes manométriques peut être ajusté à
l'aide de la pompe à air manuel

Une fois les manomètres sont remplis d’eau, on passe aux étapes suivantes :

1
Etape 2 : Avec les deux vannes fermées, le VC et le VCC mettez la pompe en marche
et ouvrir lentement la VC, jusqu'à ce qu'ilsoit complètement ouvert
Etape 3 : régler le débit avec la vanne VCC

Etape4 : Notez la lecture des hauteurs indiquées par les manomètres qui
Sont associés au coude court. (H9 et H10).

1- Remplir le tableau suivant :

Débit l/min Hauteur H9 en mm HCE Hauteur H10 en mm HCE

2- En tenant compte du diamètre intérieur du coude d=20mm, déterminer la vitesse


pour chaque débit, et remplir le tableau suivant :

Débit l/min Hauteur H9-H10 Vitesse m/s K

3- Dessiner le graphe pertes de charge en pascal en fonction du débit

4- Dessiner la régression linéaire et déterminer graphiquement K ?


5- Comparer avec les valeurs théoriques ?

1
4-2 Mesure des pertes de charge pour un élargissement 20/ 40
1- Effectuer les mesures et les réglages de la même manière que la manipe 4-1

2- Remplir le tableau suivant :

Débit l/min Hauteur H3 en mm HCE Hauteur H4 en mm HCE

3- Dessiner le graphe pertes de charge en pascal en fonction du débit ?


4-Dessiner la régression linéaire et déterminer graphiquement K ?

5- Comparer avec les valeurs théoriques ?

5-Conclusion générale

1
Graphe d’extrapolation du coefficient de perte de charge pour élargissement et
rétrécissement

1
Etude des méthodes de mesure de débit tube
Venturi

1 But de la manipulation
Cette étude permet de se familiariser avec les méthodes courantes de mesure de débit d’un
fluide incompressible et en même temps de démontrer l’application du théorème de Bernoulli.
Les mesures de débits s’effectuent avec un venturi ensuite
comparées à celles fournies par un rotamètre. Les pertes de charge de chaque appareil sont
mesurées directement et comparées entre elles au moyen d’un manomètre.

2 Description de l’écoulement

Figure 1

1
Un manomètre et un indicateur de vide sont respectivement reliés à l'admission et à l’
échappement du venturi. Le tube de Venturidevrait être côté gauche tourné droit

Figure 2
La pression est transmise par les tubes capillaires minces dans les sections du tube de Venturi. Il
sera possible de mesurer simultanément les valeurs de pression statique en utilisant les tubes
manométriques.
Les caractéristiques géométriques du tube de venturisont les suivant :

- Plus grands diamètres : 25 millimètres


- Le diamètre le plus étroit : 3 millimètres
- Angle approximatif de la conicité : 13º

3 Etude théorique

3-1- Relation entre le débit et la vitesse


Qv = VS

v : vitesse du fluide au point i en m/s


s : section de la conduite au point i en m 2
Qv : débit volumique en m3 / s

3-2 Théorème de Bernoulli

P : pression statique du liquide en Pa


ρ : masse volumique du fluide en kg /m −3
g : constante g = 9,81m/ s2

1
z: altitude en m
V : vitesse du fluide m/s
3-3 Rôle et utilité du venturi
On considère l’écoulement est parfait (sans frottement) la relation de Bernoullientre l’amont et l’
aval du tube de venturiest :

La position 1 est relative au diamètre D et 2 au diamètre d, on suppose que l’axe du venturi est
horizontalet en appliquant la relation de la conservation du débit on aura :

La puissance dissipée par la différence de charge est :

est la différence manométrique donnée par les deux manomètres

4. Manipulation
4-1 Mesure des débits (étalonnage du rotamètre)

1
Objectif de cette manipe et l’étalonnage du rotamètre. Le débit peut être mesuré à l’
aide du rotamètre ou par empotage. Pour le rotamètre, il s’agit d’une lecture directe
sur les graduations.

Concernant l’empotage, nous faisons le calcul du débit à partir du temps nécessaire à l’


eau pour remplir un tube cylindrique :

Déroulement de la manipe :

Pour commencer la manipe, il faut d’abord assurer Le remplissage des tubes


manométriques et la mise en pression du système de conduite en purgeant le circuit
hydraulique (voire annexe1).
1- Réaliser plusieurs relevée de débit en manipulons la vanne VC

2- Réaliser deux lecture une avec le rotamètre et l’autre en utilisant la technique d’


empotage

3- Tracer la courbe d’étalonnage du venturi (Q empotage et Q rotamètre)

4- Trouver la relation entre Q rotamètre et Q empotage


5- Remplir le tableau suivant :

Débit (l/min) Manomètre P1(bar) P2(bar)

6- Tracer la courbe Q=f(ΔP) et Q=f(√ΔP) ?

6- Calculez le coefficient caractéristique de cette courbe ?

7- Selon votre avis, le venturipeut ilêtre utilisé comme un débitmètre simple ?


(justifiez)

4-2 Calcul de la section exacte du tube de Venturi (étude du


théorème de Bernoulli)
Objectif de cette manipe est d’appliquer le théorème de Bernoullipour un fluide incompressible
à un tube de Venturi, et d'obtenir la valeur précise des différentes sections liés au tubes
piézométriques, prenant comme référence la section d'admission 1 sur le tube de Venturi, et
dont le diamètre est 25mm.

Déroulement de la manipe :

1- Vérifiez que le tube de Venturiest sur la position convergente

2- Réaliser les connections suivantes :

1
 Cette connexion utilise la forme en ¥

3- Remplir le tableau suivant

Débit l/min P1 en mm HCE P2 en mm HCE A2(m2)

4- Calculer la section A2

5- Conclusion générale