Sie sind auf Seite 1von 23

Radiographie : rappel

„ Onde électromagnétique : variation périodique d'énergie électromagnétique


„ La vitesse et la direction de propagation ne sont pas affectées par
le(s) milieu(x) traversé(s) : V = 3 10 m / s
8

V
I
S
INFRA I ULTRA RAYONS X
RADIO & TELECOM ROUGE B VIOLET
L RAYONS γ

λ =V/ f
E

103 106 109 1012 1015 1018 1021 1024 f


E=h f (Hz)
10-9 10-6 10-3 1 103 106 109 E
( h = 6.6210−34 J s )
(eV)
103 1 10-3 10-6 10-9 10-12 10-15 λ
(m)

1
Radiographie : principe général

„ Les rayons incidents sont affaiblis


par la matière traversée. détecteur de rayonnement

„ Le rayonnement résiduel crée une


objet
image latente sur le détecteur.
„ Le défaut apparaît sur l'image
s'il absorbe différemment
du milieu environnant les
rayons qu'il intercepte.

défaut
La différence d'absorption
résulte d'une différence de source de
image rayonnement
densité. radiante

2
Radiographie : formation de l'image négative

faible épaisseur

forte épaisseur

ossature

jonction

air

3
Radiographie : image d'une soudure
soudure

épaisseur forte
film défaut

soudure

rayonnement épaisseur faible


repères
source (Pb)

„ Les rayons incidents traversant le volume d'un défaut de faible densité


(air, eau, vide,...) sont moins affaiblis par la matière traversée,
et laissent une image plus sombre : le film est une image négative.
Un défaut constitué d'un matériau de forte densité laisse une trace claire.

4
Radiographie : pouvoir de détection

défauts défauts „ Les conditions de détection


volumiques plans
d'un défaut volumique sont
peu influencées par la direction
de tir.
α
α „ Les conditions de détection
d'un défaut plan décroissent
rapidement lorsque le tir est
film désorienté par rapport au plan
du défaut.

5
Radiographie : génération de rayons X

„ Le courant i chauffe le filament, tube sous vide


qui émet des électrons. anode
cible
„ Les électrons sont accélérés par i cathode
la tension V entre électrodes.
„ L'impact du faisceau d'électrons V
sur la cible produit
foyer pupitre de
„ de la chaleur (~ 99%) commande

„ l'émission de rayons X (~ 1%). tube


„ Le rayonnement est
perpendiculaire à l'axe du tube
(latéral ou panoramique).

6
Radiographie : caractéristiques d'équipements RX
„ Voltage :
„ valeurs max usuelles de 100 à 300 kV
„ accélérateurs linéaires jusqu'à 10 MeV
„ Courant :
„ valeurs prédéfinies ou réglables
„ valeurs usuelles de 1 à 10 mA
„ Directivité de rayonnement :
„ faisceau latéral, axial,...
„ valeurs usuelles autour de 45° x 45°
„ postes panoramiques : 360° x 45°
„ utilisation de collimateurs
„ Dimensions de foyer :
„ valeurs usuelles de 2 à 4 mm
„ appareils à micro-foyer à partir de 0,2 x 0,2 mm
„ Pénétration dans l'acier :
„ gamme de 10 (min) à 100 mm (max)
7
Radiographie : sources de rayonnements ૪ (1)
„ Les rayonnements ૪ sont émis par la
désintégration spontanée et continue des
atomes radioactifs d'un isotope
(Ir192, Co60, Th170,...).
„ Une pastille d'isotope est scellée dans une
capsule, appelée source.
„ L'activité (A) d'une source se mesure en
curies (Ci) ou becquerels (Bq).
Elle décroît dans le temps :
A(t) = A(0) 2-t/T où T est la demi-vie, c'est-à-dire
le temps nécessaire pour que
l'activité soit divisée par 2.

Ir192 : 74 jours Co60 : 5,3 ans Th170 : 129 jours

8
Radiographie : sources de rayonnements ૪ (2)

„ La source est placée dans un container blindé.


„ Le mécanisme d'éjection permet de positionner la source
à l'endroit requis pour l'exposition.

tube-guide
Position de stockage flexible d'éjection

blindage
source
télécommande
source
Position d'exposition

couvercles

9
Radiographie : caractéristiques d'équipments R૪

„ Isotope (et demi-vie)


„ Activité à la mise en service
„ valeurs usuelles jusqu'à 200 Ci (7,4 TBq)

„ Date de mise en service


„ Angle d'ouverture :
„ variable (recours à collimateurs)

„ postes panoramiques

„ Dimensions de foyer :
„ valeurs usuelles de 0.5 à 5 mm

10
Radiographie : rayonnements X et ૪
RAYONNEMENT X ૪
désintégration d'atomes
GENERATION collision d'électrons
actifs
ALIMENTATION électrique néant (phénomène spontané)
RADIOACTIVITÉ pendant l'exposition permanente
PARAMETRES DE temps de pause, tension,
TIR REGLABLES temps de pause
courant
intensité intensité
SPECTRE
DE
RAYONNEMENT
λ λ
EPAISSEURS ACIER 10 – 80 mm 1 – 20 mm
QUALITÉ D'IMAGE supérieure moyenne

11
Radiographie : films
gélatine
„ La couche d'émulsion est impressionnée substrat
par les rayonnements X et ૪, et la lumière.
polyester
émulsion
„ Les films sont conditionnés en pochettes
prêtes à l'emploi.
C1
„ Ils se différencient par la qualité d'image
(grosseur de grain, contraste) C2

et la rapidité.
Un standard EN définit les types C1 à C6.
C3

„ Des écrans (feuilles de Pb, Cu, Ni,...) C4

intégrés dans la pochette renforcent C5

l'effet de l'irradiation sur le film. C6

12
Radiographie : exposition
„ Techniques d'exposition : cfr infra
„ Paramètres :
„ X : - tension (gamme fixée par l'appareil)
- courant (idem)
„ ૪ : - activité (fixée par la source)
X
„ type de film/écrans
Acier
„ distance entre
Film C3
source et objet
„ temps de pause :
Iridium
calcul par abaque γ 192 C1 C2

ou similaire C3 C4

C5 C6

13
Radiographie : développement & interprétation

„ Traitement des films exposés par bains successifs


(révélateur, neutralisant, fixateur + lavage / séchage),
manuel ou automatisé 2 3
„ Le film obtenu est un négatif.
156BT004N
„ Visualisation et interprétation
sur négatoscope :
„ repérage
„ vérification de qualité d'image
„ recherche / analyse de défauts

14
Radiographie : qualité d'image (1)

„ Taille de grain : caractéristique du film


irradiation
„ Contraste : dégradé par la grosseur
de grain et par un rayonnement ૪ pièces

„ Flou géométrique U :
films
étendue du manque de netteté dû à la
dimension du foyer contraste fort contraste faible
U ≈ Ft / d
F foyer
film
„ À évaluer dans la position la plus
pénalisante U
d
„ Les appareils à micro-foyer t
réduisent le flou.

15
Radiographie : qualité d'image (2)

„ Densité ou noircissement :
∂ = log I0 / IT
film
où I est l'intensité lumineuse
IT
mesure par densitomètre ou
Io
par comparaison (étalons)

préciser endroit de mesure

valeurs usuelles : 2 à 4

voile : densité de film non exposé (< 0,3)

16
Radiographie : qualité d'image (3)
La nature et la géométrie de la pièce examinée affectent aussi le résultat,
d'où l'intérêt d'une mesure globale de la qualité d'image.

„ Indicateurs de Qualité d'Image (IQI) :


fils, trous,... de dimensions étagées
modèles divers adaptés à des cas types
placés pendant l'irradiation sur la pièce,
du même côté que la source de
rayonnement
(dans la position la plus pénalisante)
Si t est l'épaisseur de la pièce, et
Ømin le diamètre du dernier fil visible sur le film
exposé,
la sensibilité est : S (%) = Ømin / t
17
Radiographie : techniques d'exposition (1)

Examen de soudure de tube (bout à bout)

Simple paroi :
source
„ film intérieur (a)
film „ film extérieur (b)

Double paroi :
„ simple image (c)

„ double image (d)

a b c d

18
Radiographie : techniques d'exposition (2)

Simple paroi - film intérieur (a) :


a
„ dégradation du flou loin de l'axe de tir
„ nombreux tirs nécessaires pour couvrir 360°
Simple paroi - film extérieur (b) :
„ configuration idéale

b
„ possibilité de tir panoramique (source centrée)

19
Radiographie : techniques d'exposition (3)

Double paroi – simple image


c
„ La proximité de la source rend floue l'image de la paroi proche.
Seule la paroi opposée donne une image exploitable.
„ Plusieurs tirs sont nécessaires pour couvrir le pourtour.
„ Qualité d'image moindre qu'en simple paroi
Double paroi – double image
d
„ L'éloignement de la source limite le flou des 2 parois.
„ Les images des 2 zones exposées se superposent sur le film.
„ Pas de discernement pour localiser une indication
„ Temps de pause allongés
„ Qualité d'image moindre qu'en simple paroi

20
Radiographie : techniques d'exposition (4)

Technique de double film

„ Placement de 2 films superposés


„ Temps d’exposition réduit de 50%
„ Interprétation au négatoscope des 2 films superposés

Résultat :
pas d’impact sur la qualité d’image

doublement des coûts de films

réduction de moitié du temps d’exposition

21
Radiographie : performances

„ Détection de défaut :
„ très bonne performance sur défauts volumétriques
„ très bonne performance sur défauts plans parallèles au tir
„ Localisation et caractérisation de défaut :
„ très bonne performance, limitée à la vue en plan
„ Dimensionnement de défaut :
„ très bonne performance de dimensionnement en longueur
„ pas de dimensionnement en hauteur

22
Radiographie : avantages & inconvénients
„ Applicabilité :
„ technique convenant à tout matériau (métaux, plastiques, béton,...)

„ peu affectée par l'état de surface (rugosité, propreté, peinture,...)


„ accès requis aux deux côtés de la pièce examinée
„ pas de liquide entre source et film
„ Mise en oeuvre :
„ délai entre exposition et diagnostic
„ mesures de protection contre les radiations ionisantes
„ équipements assez lourds et volumineux
„ Coût :
„ équipements, matériel accessoire et consommables onéreux
„ travail fréquent hors horaires normaux
„ Subsistance du film pour archivage (avec validation par IQI)

23