You are on page 1of 36

La Fondation du Roi Abdul Aziz Al-Saoud

pour les Etudes Islamiques et les Sciences Humaines

La Fondation du Roi Abdul-Aziz Al Saoud pour les Etudes Islamiques


et les Sciences Humaines est une institution ouverte au public depuis
le 12 juillet 1985.
En tant qu’association marocaine à but non lucratif et déclarée d’utilité
publique, la Fondation œuvre pour le développement de la recherche
en sciences sociales et humaines avec une priorité accordée à l’aire
maghrébine, considérée dans ses différentes dimensions historiques,
culturelles, géographiques et sociales. Ainsi, ses services sont-ils
destinés aux professeurs et étudiants des institutions universitaires et
instituts supérieurs spécialisés en études arabo-islamiques et sciences
humaines et sociales.
L’action de la Fondation se déploie à travers trois pôles :
Une bibliothèque spécialisée au service de la recherche avec un
fonds documentaire riche d’environ 855.000 documents en différentes
langues et supports, avec une banque de données bibliographiques
mise à la disposition du public sur le site Internet :
http://www.fondation.org.ma
Les usagers de la bibliothèque de la Fondation ont également la
possibilité d’accéder gratuitement à des banques de données
bibliographiques et textuelles internationales.
Aussi, la Fondation a-t-elle constitué une bibliothèque numérique
composée de manuscrits, lithographies, cartes postales anciennes et
archives marocaines, avec un million de pages numérisées.
Un HVSDFH G¶DFWLYLWpV VFLHQWL¿TXHV (colloques, conférences…)
GH GpEDWV HW G¶pFKDQJH VFLHQWL¿TXH HW FXOWXUHO HQWUH FKHUFKHXUV HW
penseurs du Maroc et de l’étranger.
Directeur
i de rédaction
é i
Mohamed-Sghir Janjar

Préparation de la bibliographie
Mohamed Malchouch
Mohamed Marhabi
Samira Refai

Comité de rédaction
Mustapha Allouh
Abderrazak Amiri
Houdaifa El Hajjam
$EGHOZDKHG(U5D¿\
5DFKLG*KRXIDU\
Mohamed El Kadiri
Mohamed Malchouch
Samira Refai

Iconographie
Hamid Ennaciri

Maquette et mise en page


Khadija Kaissoumi

Dépôt légal 2018PE0009


ISSN 2605-6380

© Fondation du Roi Abdul-Aziz Al Saoud


pour les Etudes Islamiques et les Sciences Humaines, Casablanca, 2018
Rue du Corail, Ain Diab, Casablanca

Tél. : (212) 05 22 39 10 27/30 – Fax : (212) 05 22 39 10 31


secretariat@fondation.org.ma – http://www.fondation.org.ma
Contenu

Présentation ......................................................................................................5

Objet et méthodologie du Rapport ..................................................................6

1. Bilan global de l’Édition marocaine au titre de l’année 2017/2016 ... 7

2. Répartition des publications selon les langues ...................................8

3. Répartition des publications selon les champs disciplinaires ............12

4. Les traductions ................................................................................18

5. Répartition des publications marocaines en fonction des aires


géographiques étudiées ........................................................................19

6-JWSFToɬÀTFTVOJWFSTJUBJSFT ...........................................................20

7. Les auteurs .......................................................................................20

8. Les éditeurs ......................................................................................21

9. Imprimerie et imprimeurs................................................................24

10. Aide à l’Édition au Maroc .............................................................25

11. Prix moyen du livre marocain.........................................................25

12. Les revues marocaines (papier) ......................................................25

13. L’édition électronique marocaine (essais, rapports, périodiques).....26

Aperçu sur l’histoire du livre et de l’édition au Maroc ....................................29


Edition et Livre au Maroc 2016/2017 5

PRÉSENTATION

L’accueil favorable et enthousiaste qui a été réservé publications recensées (avec l’image des couvertures à
par les professionnels du livre, les médias et les l’appui), est joint à ce document.
organismes publics concernés par la lecture et la
En outre, le Rapport propose à la fois un texte
DVMUVSF FO H½O½SBM  BVY EFVY QSFNJÀSFT ½EJUJPOT EF
synthétique sur l’évolution historique de l’édition et
ce Rapport annuel sur l’état de l’Édition et du Livre
EFMJNQSJNFSJFBV.BSPD EFMBmOEV9*9eTJÀDMF¹
au Maroc, nous a incité à poursuivre la mission
nos jours. Il situe, également, les grandes tendances
d’information que nous nous sommes donnés à la
RVJ USBWFSTFOU MB TDÀOF ½EJUPSJBMF EBOT MFT EPNBJOFT
Fondation. Quant aux réactions des autorités chargées
littéraires et ceux des études en sciences humaines
de la culture et celles des éditeurs professionnels, elles
et sociales. Ces tendances sont appréhendées par
OPVTPOUQFSNJTEBĜOFSMFQSPUPDPMFEFUSBJUFNFOU
rapport, entre autres, aux indicateurs de la langue, des
des données et les modalités de leur présentation.
champs disciplinaires, de la traduction et des traits
Ce Rapport se veut une contribution à une meilleure caractéristiques de la carte de l’activité de l’édition
perception de la réalité de l’Édition au Maroc et de sa et de l’imprimerie sur le territoire marocain. Les
dynamique de la part des professionnels du livre, des Services de la Fondation développent également un
lecteurs et de tous les acteurs qui s’intéressent au livre suivi attentif des publications numériques marocaines
et à la culture en général. Il participe de l’action de la dont les informations (titres, éditeurs et liens) sont
Fondation dans les domaines de la production et de indiquées dans la bibliographie contenue dans le
MBEJěVTJPOEFMJOGPSNBUJPOCJCMJPHSBQIJRVFBDUJPO $%30. KPJOU BV 3BQQPSU
RVFMMF NÀOF ¹ USBWFST VO TVJWJ TBOT EJTDPOUJOVFS EF
Notons cependant que ce Rapport n’aborde le secteur
l’activité éditoriale aux plans local, maghrébin, arabe
de l’Edition au Maroc qu’à travers sa production
et international, tout en développant et en alimentant
intellectuelle (les livres et les revues) et non pas en
des banques de données bibliographiques qu’elle met
tant que secteur économique. Seules les associations
à la disposition des chercheurs et du grand public.
professionnelles des éditeurs marocains sont habilitées
Il s’agit avant tout d’un outil destiné à apporter à fournir les statistiques et autres informations
des informations bibliométriques détaillées sur économiques relatives à l’état du marché du livre
les publications marocaines. Aussi se propose-t- DIJěSF EBěBJSFT  WPMVNF EFT UJSBHFT  TJUVBUJPO EFT
il de contribuer à dépasser les approximations que ventes, etc.)
véhiculent les jugements et commentaires, basés sur
En publiant annuellement ce Rapport, à l’occasion
de simples impressions quant à la réalité de l’activité
du Salon International de l’Édition et du Livre de
éditoriale au Maroc. Ce sont ces jugements et
Casablanca, la Fondation souhaite contribuer à
DPNNFOUBJSFTRVJ GBVUFEJOGPSNBUJPOTmBCMFTTVSMF
faire connaître la production culturelle, littéraire et
sujet, sont repris à une large échelle par les médias
TDJFOUJmRVFNBSPDBJOFFU¹NJFVYDFSOFSMBS½BMJU½FU
locaux comme par certains rapports régionaux
la dynamique de l’Édition marocaine.
FU JOUFSOBUJPOBVY " DFU FěFU  VO $%30. 
comportant une bibliographie détaillée de toutes les
6 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

OBJET ET MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT

Pour préparer ce Rapport, ses rédacteurs se sont basés encore les imprimés de vulgarisation sans
exclusivement sur les informations bibliographiques portée informative ou académique.
réunies dans la base de données de la Fondation,
5PVUFGPJT FUNBMHS½UPVTMFTFěPSUTDPOTFOUJTFOWVF
laquelle est continuellement mise à jour, au rythme
d’assurer le suivi des publications en dehors de l’axe
EFT BDRVJTJUJPOT RVPUJEJFOOFT RVFěFDUVFOU MFT
Casablanca-Rabat, l’éclatement grandissant de la
services de l’institution sur le marché local à travers
carte de l’édition/impression au Maroc –eu égard à
MFT EJě½SFOUFT S½HJPOT EV .BSPD
l’absence d’institutions et de réseaux de distribution et
Ces acquisitions portent sur toutes les publications EJěVTJPODPVWSBOUMFOTFNCMFEVUFSSJUPJSFOBUJPOBMo
–ouvrages et revues– toutes langues et spécialités SFOE EJĜDJMF MB SFDFOTJPO EF UPVUFT MFT QVCMJDBUJPOT
confondues, à l’exception des catégories suivantes : marocaines parues durant l’année précédant la tenue
du Salon international de l’édition et du livre (SIEL)
• les imprimés relatifs aux sciences dites
de Casablanca qui a lieu habituellement au milieu
exactes : physique, chimie, médecine, biologie,
du mois de février. C’est la raison pour laquelle les
FUD
rédacteurs du Rapport ont fait le choix de travailler
tMFTMJWSFTQPVSFOGBOUTFUNBOVFMTTDPMBJSFT sur la production de deux années consécutives. Ceci
SFOEQPTTJCMFMBEFTDSJQUJPOMBQMVTDPNQMÀUFFUMBQMVT
• les imprimés à usage pratique (livres de précise de la dynamique éditoriale au Maroc.
cuisine, de décoration, livres-santé, etc.) ou

La banque de données bibliographiques de la Fondation

La mise en place de la banque de données de la Fondation a débuté en 1986. La base de données


ELEOLRJUDSKLTXHVTXLHQHΖOHF±XUUHJURXSHO'information relative à toutes sortes de supports de
l'information (livres, revues, manuscrits, lithographies, articles...). Les notices bibliographiques renvoient à
quelque 855.000 documents disponibles dans le fonds documentaire de la bibliothèque de l'LQΖLWXWLRQ

/DEDQTXHGHGRQQpHVFRPSRUWHpJDOHPHQWXQHELEOLRWKqTXHQXPpULTXHFRQΖLWXpHGHPLOOLRQVG'articles
de revues, rendus accessibles via les abonnements internationaux.

Quant aux données bibliographiques relatives aux publications marocaines contenues dans cette banque
de données, elles concernent 109.589 documents qui se répartissent de la manière suivante : 32.177
ouvrages, 48.401 articles dans des revues et 29.011 contributions dans des ouvrages collectifs.
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 7

1. Bilan global de l’Édition marocaine au titre de l’année 2016/2017

L’activité éditoriale marocaine, au titre de l’année


2016/2017, présente un résultat global de l’ordre de
3833 documents, soit une augmentation de 16% Bilan global de l’Édition
par rapport au bilan de l’année précédente. Cette
SFDFOTJPOJOUÀHSFBVTTJCJFOMFTJNQSJN½T MJWSFTFU marocaine en 2016/2017 :
revues) que les publications numériques. L’état des
échantillons de revues et documents numériques
une augmentation de 16%.
BJOTJRVFMFTDSJUÀSFTEFMFVSDPOTUJUVUJPOTPOU
développés plus loin (p. 26 et 27).
5SPJTBOTBQSÀTMBQSFNJÀSF½EJUJPOEFDF3BQQPSU
Livres Revues Total
G½WSJFS
POOPUFVOFIBVTTFS½HVMJÀSFEV
(numéros publiés)
volume de la production éditoriale marocaine. C’est
Imprimés 2937 453 3390
une croissance portée, en grande partie, par l’édition
Documents 260 183 443
électroniques
arabophone qui, avec 2948 documents (imprimés et
numériques / livres et revues), a atteint 76,91% de
Total 3197 636 3833
l’ensemble des titres recensés.
Tableau n° 1 : Bilan général de la production éditoriale de l’année

L’essentiel de la production éditoriale marocaine


dans les domaines couverts par ce Rapport, est
S½BMJT½FUEJěVT½FOGPSNBUQBQJFS TPJU 
Quant au volume de l’édition numérique, il a certes
doublé par rapport à l’année précédente (443
titres contre seulement 222 titres en 2015/2016),
mais il reste encore faible et cantonné, en grande
QBSUJF BVYQVCMJDBUJPOTPĜDJFMMFTQSPEVJUFTQBSEFT
établissements publics.

Graphique n° 2 : Accroissement du volume de la production éditoriale


marocaine entre 2014 et 2017

Graphique n°1 : Bilan général de la production éditoriale


(selon les langues)
8 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

2. Répartition des publications selon les langues

La distribution des publications marocaines (livres


et revues imprimés), selon les langues, indique
La part des livres
la poursuite de la consolidation du processus
d’arabisation du secteur de l’édition, notamment en langue arabe
dans les champs disciplinaires retenus par ce
Rapport.
frôle les 82%
des titres édités
Langues Nombre de titres Nombre de titres Totaux %
imprimés (livres) imprimés (revues)
Arabe 2405 335 2740 80,82 A l’inverse, la part des publications
Français 427 116 543 16,02 marocaines en langue française accuse
Amazighe 66 - 66 1,95 un net recul, eu égard à la place qui
Anglais 22 2 24 0,7 fut la leur dans les trois décennies qui
Espagnol 17 - 17 0,51 suivirent l’indépendance (1960–1980).
Total 2937 453 3390 100% Avec 427 titres (livres) édités au cours
de l’année objet de ce Rapport, les
Tableau n° 2 : Répartition des imprimés (livres et revues) selon les publications francophones ne couvrent
langues plus que 14,54% du volume de
l’activité des éditeurs marocains.
2.1. Confirmation du processus
Quant à la part des publications
d’arabisation de l’édition marocaine marocaines dans la seconde langue
PĜDJFMMFEVQBZT MBNB[JHI FMMFOF
Lorsqu’on analyse le cœur de l’échantillon constitué dépasse pas les 66 titres, soit 2,25% du
EFTMJWSFTJNQSJN½T PODPOTUBUF FOFěFU RVFMF volume des livres imprimés.
processus d’arabisation de la production littéraire et
intellectuelle marocaine souligné dans les précédents
Par ailleurs, l’édition dans les langues
SBQQPSUT TBĜSNFFUGSÇMF¹QS½TFOUMFTEFT
½USBOHÀSFTOPDDVQFRVVOFJOmNFQBSU
titres édités.
du volume de la production éditoriale
Langue Nombre de titres Pourcentage du pays, avec 0,75% pour l’anglais et
Arabe 2405 81,88 0,58% pour l’espagnol.
Français 427 14,54
Amazighe 66 2,25
Anglais 22 0,75
Espagnol 17 0,58
Total 2937 100%

Tableau n°3 : Répartition de la production des livres (imprimés) par


langues
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 9

0OQFVUBJOTJOPUFS ¹MBMVNJÀSFEFT½M½NFOUT
statistiques apportés par les deux précédents
rapports et ceux plus anciens disponibles dans la
base de données de la Fondation du Roi Abdul-
"[J[ RVFMBMBOHVFBSBCFOBDFTT½EFTFGBJSF
une place prépondérante dans le champ éditorial
NBSPDBJOEFQVJTMFNJMJFVEFTBOO½FT%FVY
GBDUFVSTNBKFVSTTFNCMFOUQBSUJDJQFS¹MBĜSNBUJPO
de cette tendance : d’une part, la généralisation de
l’instruction publique, et d’autre part l’accroissement
Graphique n° 3 : Répartition de la production des livres (imprimés) par
du nombre d’étudiants accueillis par les universités
langues 2016/2017 dans les branches littéraires et en sciences humaines
et sociales, dont on sait que l’enseignement y a été
arabisé depuis le milieu des années 1970.

Une caravane des livres

&RPPHFKDTXHDQQpHHWGXUDQWGHX[VHPDLQHVGHVGRFXPHQWDOLΖHVGXVHUYLFHG·DFTXLVLWLRQGH
OD)RQGDWLRQIRUPHQWXQHVRUWHG·XQLWpQRPDGHTXLVLOORQQHOH0DURFjODUHFKHUFKHGHQRXYHOOHV
SXEOLFDWLRQVLQWURXYDEOHVGDQVOHVOLEUDLULHVGHO·D[H&DVDEODQFD5DEDW

&RQVFLHQWVGHVGL΀FXOWpVΖUXFWXUHOOHVLQKpUHQWHVDXV\ΖqPHGHGLΖULEXWLRQGHVLPSULPpVDX
0DURFOHVHUYLFHG·DFTXLVLWLRQGHOD)RQGDWLRQV·HΖGRQQpSRXUPLVVLRQGHUHQIRUFHUOHVPR\HQV
FODVVLTXHVG·DFKDWHWG·pFKDQJHHQXVDJHGDQVWRXWHVOHVELEOLRWKqTXHVSDUGHVGpSODFHPHQWVXQH
fois par an, à travers le territoire national, à la recherche des nouvelles publications, notamment
FHOOHVLPSULPpHVGDQVOHVUpJLRQVTXLQHMRXLVVHQWSDVG·XQHGLͿXVLRQVXUO·HQVHPEOHGXSD\V

Durant une semaine au cours du mois de juillet 2017, la caravane de la Fondation a visité les
SULQFLSDOHVOLEUDLULHVHWSRLQWVGHYHQWHGHVOLYUHVGDQVODSDUWLHQRUGGX0DURF 0HNQqV)qV
Oujda, Nador, Hoceima, Tétouan, Tanger, Assilah, Larache et Kénitra). La tournée a permis
G·DFTXpULUOLYUHVHWUHYXHV/HVHFRQGGpSODFHPHQWTXLDFRQFHUQpOHVSURYLQFHVGXVXGGX
SD\VSHQGDQWOHPRLVG·RFWREUHDFRQFHUQpGHQRPEUHXVHVYLOOHV (O-DGLGD6DÀ(VVDRXLUD$JDGLU
7L]QLW7DURXGDQW0DUUDNHFK%pQL0HOODOHW6HWWDW Q·DSDVpWpDXVVLIUXFWXHX[ DYHFQRXYHDX[
WLWUHV HQUDLVRQQRWDPPHQWGXSURORQJHPHQWGHODUHQWUpHVFRODLUHMXVTX·jÀQQRYHPEUH

1RWRQVTXHO·pFODWHPHQWGXPDUFKpGXOLYUHDX0DURFOHVFDUHQFHVGHVΖUXFWXUHVGHGLͿXVLRQHW
OHWDX[WRXMRXUVLPSRUWDQWGHVWLWUHVSXEOLpVFKDTXHDQQpHjIUDLVG·DXWHXUIRQWTX·HQFHWWHDQQpH
HQFRUHSOXVGHGHVSXEOLFDWLRQVUHFHQVpHVQ·RQWSDVpWpUHSpUpHVQLGDQVOHVSRLQWVGHYHQWHGH
O·D[H&DVDEODQFD5DEDWQLDX6,(/
10 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

2.2. L’amazighe, une langue de création littéraire

-FYBNFOEFTEJě½SFOUFT /PUPOTFOmORVFMBQSPEVDUJPO
composantes de l’échantillon éditoriale marocaine
montre que l’usage de l’alphabet BNB[JHIPQIPOFOFE½QBTTFQBT
PĜDJFM UJmOBHI, est loin d’être 2,25% de l’ensemble des livres
généralisé. La répartition des (imprimés) recensée au cours de
publications selon l’alphabet l’année 2016/2017 qui est estimé
employé, se présente comme suit : à 2937 titres. A l’instar des trois
17 ouvrages sont imprimés en EFSOJÀSFTBOO½FT M½EJUJPOFO
DBSBDUÀSFMBUJO FOBSBCF FO MBOHVFBNB[JHIFQFJOF¹E½DPMMFS
DBSBDUÀSFTNJYUFTMBUJOUJmOBHI, et NBMHS½MFTFěPSUTE½QMPZ½TBVTTJ
4 en arabe-UJmOBHI. bien par les pouvoirs publics que
par la société civile en vue de
La part la plus importante de promouvoir la langue et la culture
Sur les 66 titres en langue l’échantillon a été publiée à BNB[JHIFT
BNB[JHIFQVCMJ½TFO2016/2017, Agadir et Rabat : 30 livres sont
61 titres (soit 95,5%) sont des édités par les Editions Tirra
textes littéraires : les recueils de (Agadir), 18 par l’IRCAM
QPÀNFT UJUSFT
MFTOPVWFMMFT (Rabat), 3 par Marsam (Rabat),
(19 tires dont 1 traduction du 2 par Tamesmut OUGFTXJOO
français et une autre de l'arabe), VNF[HVO"NB[JHI (Al-Hoceima),
MFTSPNBOT UJUSFT
MFTQJÀDFTEF 1 par l’Union des écrivains
théâtre (7 titres dont 1 traduction du Maroc (Rabat). Les autres
du français et une autre de ouvrages (10 titres) ont été
l'espagnol), les formes mixtes publiés à compte d’auteur.
(2 titres).

Quant aux variantes linguistiques


de l’échantillon, il faut noter
la domination de Tachelhit Etudes sur la langue et la culture
UBNB[JHIUEF4PVTT.BTTBFU AmazighesLOIDXWQRWHUTX·RXWUHOHV
%SB·5BmMBMFU
BWFDUJUSFT publications en langue amazighe (66
Le 5BSJmU UBNB[JHIUEV/PSE
titres), les services de la Fondation
du Maroc) compte 14 titres et
seulement 4 titres en Tamazight ont également recensé un ensemble
EV.PZFO"UMBT%FVYBVUSFT GHRXYUDJHVSRUWDQWVXUO·KLΖRLUH
ouvrages comportent des textes la langue et la culture amazighes
écrits dans de multiples variantes (11 en arabe, 10 en français, 3
linguistiques.
en anglais et 10 bilingue arabe
IUDQoDLV /·pFKDQWLOORQFRPSWHGHV
SXEOLFDWLRQVJpQpUDOLΖHVGHVpWXGHVPRQRJUDSKLTXHVWUDLWDQWGH
la langue et la littérature, le théâtre et le cinéma, le mouvement
DPD]LJKO·HQVHLJQHPHQWO·KLΖRLUHDQFLHQQHRXODVRFLpWp«
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 11

2.3. Publications marocaines en langue espagnole

Si le volume Le lot des publications marocaines en langue


des publications FTQBHOPMFDPNQUFDFUUFBOO½FVOFEJ[BJOF
en langue d’ouvrages d’auteurs d’Espagne ou d’Amérique
française recule latine et une bibliographie des plus grands écrivains
inexorablement espagnols. Il comprend également 5 traductions
devant l’avancée de d’œuvres littéraires d’auteurs marocains écrites en
l’arabe et l’émergence arabe ou en français.
EFMBNB[JHIF 
l’édition en langue
espagnole est encore
quasi inexistante. Et
ce en dépit du passé
récent (1912–1956)
marqué notamment par une présence de la langue
espagnole au nord et au sud du Maroc.

%FTUJUSFTSFDFOT½T POU½U½QVCMJ½T¹
QMVTJFVSTNJMMJFSTEFLJMPNÀUSFTEV.BSPD QBS
le Centre Mohammed VI pour le Dialogue
des CivilisationsVO½UBCMJTTFNFOUDVMUVSFM
fondé en 2007 à l’initiative du Roi du Maroc à
Coquimbo (Chili). Constitué d’une mosquée,
EVOFCJCMJPUIÀRVFFUEVONVT½F MFDFOUSFFTU
doté d’une architecture inspirée de la tradition
arabo-mauresque, et se veut une plate-forme
de rapprochement entre les cultures chilienne
et marocaine et de rayonnement de l’héritage
civilisationnel du Maroc en Amérique du Sud,
notamment, à travers une activité éditoriale et
des expositions visant à faire connaître le Maroc
dans tous ses aspects (politique, économique et
culturel), à créer des passerelles de communication et
d’échanges interculturels susceptibles de renforcer les
liens entre les deux pays.

Cinq champs disciplinaires


totalisent plus de 70%
de la production éditoriale marocaine
12 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

3. Répartition des publications selon les champs disciplinaires

La tendance lourde que constitue l’arabisation de la magistrats), les autres disciplines enseignées dans
production intellectuelle marocaine a pour corollaire les facultés de droit telles que l’économie, la gestion,
une autre tendance tout aussi importante et le marketing ou la science politique sont sous
concerne les champs disciplinaires au sein desquels représentées dans l’activité éditoriale marocaine. Il
USBWBJMMFOUMFTBVUFVSTNBSPDBJOT0OBTTJTUF FO en est de même pour les humanités enseignées dans
FěFU ¹MBNPOU½FFOQVJTTBODFEFTEPNBJOFTEF les facultés de lettres et sciences humaines, autres
création littéraire et intellectuelle qui ont connu que la littérature et la religion. La philosophie,
une arabisation ancienne et avancée, notamment en la sociologie, l’anthropologie, la psychanalyse,
NBUJÀSFEFOTFJHOFNFOUTVQ½SJFVS la psychologie, la géographie, l’archéologie, la
linguistique ou les travaux sur l’art n’occupent qu’une
Il s’agit des domaines de la création littéraire place mineure dans la production intellectuelle
(roman, nouvelles, poésie, littérature dramatique, marocaine.
etc.) avec 24,17% de l’ensemble (710 titres), les
études juridiques (droit) arrivent en seconde Disciplines Nombre de titres Pourcentage
position avec 429 titres (14,61%), suivies des traités Œuvres littéraires 710 24,17%
¹DBSBDUÀSFIJTUPSJRVFBWFDUJUSFT  
MFT Droit 429 14,61%
études littéraires qui comptent 283 titres (9,64%) et +LΔRLUH 366 12,46%
les études islamiques : 271 titres (9,23%). Ces cinq Etudes littéraires 283 9,64%
champs disciplinaires totalisent ainsi plus de 70% de
Etudes islamiques 271 9,23%
la production éditoriale marocaine.
Société 221 7,52%
Politique 169 5,75%
Notons, par ailleurs, que des pans entiers des
Arts 103 3,51%
sciences humaines et sociales n’apparaissent que
rarement dans les catalogues des éditeurs marocains Philosophie 101 3,44%

(économie, gestion, marketing, anthropologie, Langue 82 2,79%

psychanalyse, psychologie, géographie, archéologie, Education 53 1,80%


etc.) Excepté le droit qui répond à une demande Géographie 49 1,67%
sociale et connait un usage professionnel et utilitaire Généralités 40 1,36%
(cours, production professionnelle des avocats et Economie 24 0,82%
Sciences 14 0,48%
Management 10 0,34%
Une création littéraire Autres religions 8 0,27%

en plein essor : Psychologie 4 0,14%


Total 2937 100%
la narration 357 titres ;
Tableau 4 : répartition de la production des ouvrages (imprimés) selon
la poésie 285 titres les champs disciplinaires
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 13

3.1. La création littéraire marocaine

Comme chaque année, la La narration (le roman et la


littéraire (les œuvres) occupe nouvelle) est en passe de devenir
une place centrale dans le champ la forme d’expression littéraire
éditorial marocain avec 24,17% Un intérêt particulier privilégiée des auteurs marocains
de l’ensemble de la production est porté par les avec 357 titres (50,30%), mais la
des livres imprimés. Quant à ses poésie continue à tenir son rang
diverses expressions linguistiques, éditeurs marocains de genre majeur dans la littérature
FMMFTTFNCMFOUSFn½UFSMFT d’expression arabe avec 285
à certains genres
évolutions culturelles profondes recueils (40%). Notons qu’au cours
que connaît la société marocaine littéraires : poésie (285 EFTEFSOJÀSFTBOO½FT MFT’VWSFT
depuis les années 1980. Celles-ci EFTBVUFVSTNBSPDBJOTmHVSFOU
sont marquées notamment par
recueils), littérature souvent dans les courtes listes du
le recul continu de la littérature dramatique (34 titres) Prix international arabe du roman.
marocaine d’expression française
qui ne représente plus que 13% et études sur le théâtre
des œuvres publiées, et par la (27 titres)
domination de l’arabe dans le
DIBNQMJUU½SBJSF¹QSÀTEF
5BOEJTRVFMBMBOHVFBNB[JHIF
érigée, depuis 2011, en langue
PĜDJFMMF QFJOF¹TFGBJSFVOF
QMBDFN¾NFTJTFTBVUFVSTPQÀSFOU
exclusivement dans le domaine
littéraire.

Genre Arabe Amazighe Français Autres langues Total

5RPDQ 142 5 58 - 205

Poésie 234 28 18 5 285

Nouvelles 116 19 15 2 152

Littérature dramatique 27 7 - - 34

Autres genres 28 2 5 1 36

Total 547 61 96 8 712

Pourcentage 76,82% 8,56% 13,48% 1,14% 100%

Tableau 5 : répartition des œuvres littéraires selon les genres et les langues
14 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

Le roman, un genre littéraire en plein essor

(QGpSLWG·XQHDUDELVDWLRQSURJUHVVLYHGHVPRGHVG·H[SUHVVLRQ
OLWWpUDLUHDX0DURFRQFRQΖDWHHQFRUHODSHUPDQHQFHG·XQH
FHUWDLQHIRUPHGHPXOWLOLQJXLVPH(QHͿHWVXUTXHOTXHURPDQV
UHFHQVpVDXWLWUHGHO·DQQpHREMHWGHFH5DSSRUWWLWUHVVRQWHQ
langue arabe, soit près de 69% de la production romanesque de
O·DQQpH0DLVOHIUDQoDLVVHPDLQWLHQWGDQVODSRVLWLRQGHVHFRQGH
langue de création littéraire, avec 58 titres (29%). Quant à la
narration en langue amazighe, elle émerge lentement avec 5 titres
pFULWVHQFDUDFWqUHVWLÀQDJK HWO·DUDEHPDURFDLQDYHFXQVHXOWLWUH

1RWRQVpJDOHPHQWOHIDLWTXHO·pFULWXUHURPDQHVTXHUHΖHjO·LQΖDU
des autres genres littéraires, une expression majoritairement
PDVFXOLQHPrPHVLRQFRQΖDWHXQHSHUFpHGHVIHPPHVTXLVLJQHQW
GHVURPDQVSXEOLpVDXWLWUHGHO·DQQpH20162017.

2QGpFqOHGDQVOHFUXGHFHWWHDQQpHO·D΀UPDWLRQGHODSUpVHQFHGHTXHOTXHVDXWHXUVSUROLÀTXHV
DXWHXUV TXLRQWSXEOLpHQODQJXHDUDEHSOXVG·XQURPDQ'HX[G·HQWUHHX[RFFXSHQWXQHSODFH
singulière en raison de leur intense productivité : Abdelilah Hamdouchi, auteur de romans policiers
qui a publié 4 romans (dont une réédition) et Hassan Imami qui a édité également quatre romans
DXFRXUVGHFHWWHO·DQQpH

Le Centre culturel arabe &DVDEODQFD HΖGHORLQO·pGLWHXUGXJHQUH


« roman » (23 titres) suivi de Marsam 5DEDWWLWUHV GHVFrères
Slaiki (Tanger : 9 titres) et Dar al-Amane 5DEDW HWLe Fennec
&DVDEODQFD DYHFWLWUHVFKDFXQ0DLVGHQRPEUHX[DXWHXUV
marocains continuent encore à publier leurs textes sans recourir à des
éditeurs professionnels. On compte ainsi 48 romans édités à compte
G·DXWHXUDXFRXUVGHO·DQQpHVRLWSUqVGHGHO·HQVHPEOH

2QFRQΖDWHpJDOHPHQWXQHFRQWLQXHOOHGLYHUVLÀFDWLRQGHVVXMHWVHW
PRGHVG·pFULWXUHURPDQHVTXHDYHFO·D΀UPDWLRQGXURPDQKLΖRULTXH
SRUWDQWVXUGLͿpUHQWHVSpULRGHVGHO·KLΖRLUHGX0DURFO·pPHUJHQFH
GXURPDQSROLFLHU DYHF$EGHOLODK+DPGRXFKL0LORXGL+DPGRXFKL
HW,EUDKLP0DGUDQ DLQVLTXHOHVVXMHWVFODVVLTXHV VRFLDX[SROLWLTXHV
DͿHFWLIVHWF

Les éditeurs marocains poursuivent, par ailleurs, le travail de traduction de la littérature marocaine
G·H[SUHVVLRQIUDQoDLVH$LQVLjO·H[FHSWLRQGHNulle part dans la maison de mon père, roman de
O·DXWHXUHIUDQFRDOJpULHQQH$VVLD'MHEDUOHVVL[DXWUHVURPDQVWUDGXLWVHQDUDEHVRQWOHV±XYUHV
G·DXWHXUVPDURFDLQVTXLSXEOLHQWHQ)UDQFH 7%HQMHOORXQ/6OLPDQL0/HIWDKHW$7DLD RXDX
0DURF 0(QQDMLHW$6DDI 

(QPDWLqUHGHUppGLWLRQVLJQDORQVODSXEOLFDWLRQGHO·±XYUHFRPSOqWHGH0RKDPHG=HI]DIOD
réédition de Jârât Abi MoussaG·$KPHG7RXÀTHWAl-rihân al-akhirG·$+DPGRXFKL4XDQWDXUpFLW
GH6DODK2XDGLHLQWLWXOpal-‘Arîs (Le marié), roman à base autobiographique paru pour la première
fois en 1998 dans le cadre de la littérature de témoignage de prison, il a connu cette année sa
quatrième édition.
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 15

3.2. Edition du livre religieux au Maroc

C’est dans ce contexte général que Coran (*AK·[) ou le commentaire


s’inscrit l’essor relatif que connaît du Coran.
à présent l’édition locale des livres
religieux et des études islamiques %BVUSFTTDJFODFTJTMBNJRVFT
en général. Les 271 titres qui ont classiques comme la théologie ou
été publiés au cours de l’année MFY½HÀTFDPSBOJRVFOFTFNCMFOU
objet de ce Rapport se répartissent pas vraiment faire partie des objets
FOUSFMFTHSBOETEPNBJOFTUSÀT d’études retenus par les auteurs et
ancrés dans la tradition de l’islam éditeurs marocains.
maghrébin : le mRI (jurisprudence
musulmane), le UBTTBXVG Les ouvrages islamiques, objet de
(mystique), les études coraniques, ce Rapport, sont généralement
MFIBEJUI MB4JSB WJFEV1SPQIÀUF
 édités par des organismes publics
Comme par le passé, le Maroc et les études consacrées aux DPNNFMF.JOJTUÀSFEFT)BCPVTFU
reste un pays importateur des problématiques contemporaines EFTBěBJSFTJTMBNJRVFT EFMB3BCJUB
livres religieux produits au Moyen- dans une perspective islamique .PIBNNBEJBEFT0VM½NBT, les
0SJFOU TVSUPVUBV-JCBOFUFO (société, conditions des femmes, $POTFJMTS½HJPOBVYEFT0VM½NBT
Egypte, notamment lorsqu’il éducation, modernisation, etc.). ou des associations comme
s’agit des diverses rééditions des .PVNJOPVOTBOTGSPOUJÀSFT. Peu de
textes du patrimoine islamique Les études de mRI portent livres sont publiés par des éditeurs
FOH½O½SBMFUDFMVJEFM0DDJEFOU essentiellement sur le Maroc, la QSPGFTTJPOOFMTQSJW½TDPNNF%BS
musulman (al-Andalus et doctrine malikite et les études de "M"NBOF "GSJRVF0SJFOUPVMFT
le Maghreb) en particulier. cas connues sous l’intitulé « al- Editions Bouregreg.
Cependant, et comme cela a été OBXB[JM ». Quant aux travaux
noté dans les précédents rapports, TVSMFTPVmTNF JMTDPODFSOFOUMFT
avec l’essor du fondamentalisme tariqas (confréries religieuses)
et la menace que fait peser connues au Maroc, les biographies
le radicalisme religieux sur FUMIBHJPHSBQIJFEFTTPVmT
la société, l’édition des livres NBSPDBJOT MIJTUPJSFEVTPVmTNF
religieux est devenue un enjeu ou l’analyse des doctrines et
à la fois politique, culturel et EFM½EVDBUJPOTPVmFT-FT
idéologique. Aussi de nombreux études coraniques concernent
acteurs institutionnels ou privés essentiellement les travaux de
développent-ils de plus en plus des réédition des textes anciens, les
stratégies éditoriales mettant en études récentes relatives à des
valeur le patrimoine et la tradition sciences coraniques classiques
religieuse locale. comme les RJS··U (lectures), la
doctrine de l’inimitabilité du
16 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

3.3. Les arts : multiplication des travaux sur théâtre et le cinéma

cantatrices marocaines. se caractérisent notamment par


la diversité des langues utilisées
0ODPNQUF½HBMFNFOUQBSNJ BSBCF GSBO¼BJT BNB[JHIF 
les publications de l’année de hassani) et aussi par la nature des
nombreux livres sur l’architecture institutions qui sont à l’initiative
marocaine traditionnelle et EFTEJě½SFOUFTFOUSFQSJTFT
moderne, sur les arts plastiques, la d’édition aussi bien des textes
photographie, l’artisanat marocain dramatiques que des études. Il
ou l’art des jardins. s’agit le plus souvent d’associations
ou d’institutions spécialisées
Les écrits sur le théâtre et le disséminées à travers le pays.
cinéma (82 titres) ont eu la part
belle parmi les 103 titres relatifs Parmi les 21 titres consacrés au
Les travaux sur l’art ont porté à la rubrique « Arts ». Ainsi, et à cinéma, on compte 19 études et 2
sur divers genres : c’est le cas l’instar de la poésie qui continue à scénarios. 11 titres sont écrits en
de la musique et du chant avec occuper une place importante dans langue arabe, les autres en français,
de nombreux livres sur l’art du la production littéraire marocaine en anglais, voire en plusieurs
NPXBDIBI, la musique andalouse, (285 recueils), la littérature langues. Et comme pour le théâtre,
la ABZUBPVNBMIPVO, les troupes dramatique (34 livres) et les études les livres sur le cinéma sont
de chant et musique populaires sur le théâtre (27 titres) restent souvent portés par des associations
(+JM+JMBMBPV0VTNBO) ou travaux ½UPOOFNFOUWJWBDFT-FTQJÀDFT ou institutions spécialisées.
biographiques consacrés à des de théâtre publiées au Maroc

La multiplication des monographies locales est, sans nul doute,


OHSKpQRPqQHQRXYHDXHWLQFRQWHΔDEOHGHO·DQQpHpGLWRULDOH
on recense quelque 211 titres consacrés à des objets d’étude locaux :
villes, confréries religieuses, tribus ou régions
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 17

3.4. Les études féminines : un champ éditorial émergent

Les études féminines ou les leur contribution à la lutte pour


études de genre concerne une MJOE½QFOEBODF%FOPNCSFVTFT
question transversale commune à biographies sont également
plusieurs champs disciplinaires. DPOTBDS½FT¹EFTmHVSFTG½NJOJOFT
Les services bibliographiques de la historiques et contemporaines.
Fondation ont recensé 102 titres
qui ont été consacrés à l’étude de Les études féminines au Maroc
la question féminine suivant des sont éditées par des institutions
perspectives diverses. Les travaux QVCMJRVFT DPNNFMF.JOJTUÀSF
sur la littérature féminine arrivent de la solidarité de la femme de
en tête (26 titres), suivis des études la famille et du développement
relatives à la condition féminine du social (5 titres) ou encore le
point de vue de la religion (égalité, Conseil de la communauté
ESPJUTVDDFTTPSBMPVTPVmTNF Ces études féminines abordent marocaine à l’étranger, la
au féminin), des approches également les questions socio- %½M½HBUJPOJOUFSNJOJTU½SJFMMFBVY
historiques de l’évolution des économiques du point de vue droits de l’Homme, etc. Elles
conditions des femmes ou les du genre (la violence, le travail, sont également publiées par des
travaux consacrés aux droits des la sexualité, l’éducation ou le éditeurs professionnels privés
femmes. développement), traitent de la comme La Croisée des chemins,
place des femmes dans l’histoire .BSTBN "GSJRVF0SJFOU %BSBM
EV.BSPDFUQBSUJDVMJÀSFNFOU Amane...

3.5. Retour des territoires : multiplication des monographies locales

l’année éditoriale. Les services %FRVPJDFUUFJODMJOBUJPOQPVS


bibliographiques de la Fondation le local est-elle le nom ? S’agit-
ont recensé quelque 211 titres dont il d’une tentative de la part des
168 en langue arabe, consacrés à auteurs et éditeurs marocains
des objets d’étude locaux : villes, d’anticiper l’entrée en application
confréries religieuses, tribus ou du projet de régionalisation ?
régions. Est-ce le signe avant-coureur
d’un retour des appartenances
Ce regain d’intérêt pour l’étude et enracinements locaux en vue
des territoires, des modes de vie, EFDPOKVSFSMFTE½SÀHMFNFOUT
les cultures et l’histoire locale, provoqués par la mondialisation ?
contraste avec les travaux réalisés Seules les évolutions futures de
dans une macro-perspective ce genre d’écrits peuvent apporter
La multiplication des nationale, arabe ou islamique et des éléments de réponse à ces
monographies locales a constitué, qui furent en vogue jusqu’à une questions et montrer jusqu’où
TBOTOVMEPVUF MFQI½OPNÀOF période récente. BWPOTOPVTBěBJSF¹VOFUFOEBODF
nouveau et incontestable de MPVSEFPV¹VOFNPEFQBTTBHÀSF
18 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

3.6. La littérature de voyage

L’intérêt des éditeurs marocains par les voyageurs européens DPMPOJBMF¹MBmOEV9*9eTJÀDMF 


pour la littérature de voyage PĜDJFST BHFOUTEFSFOTFJHOFNFOU  ainsi que des travaux sur les
FTUMPJOEFTBěBJCMJSDPNNFFO commerçants, etc.) à la veille du EJě½SFOUFTSFMBUJPOTEFWPZBHFEFT
témoignent les 38 relations de Protectorat. occidentaux au Sahara.
voyage et 18 études publiées
au cours de l’année objet de Quant aux études consacrées à
DF3BQQPSU0ODPOUJOVF la littérature de voyage, elles se
ainsi à chercher dans les fonds répartissent entre des actes de
NBOVTDSJUTEFTCJCMJPUIÀRVFTMFT colloques, l’édition critique des
textes légués par les Marocains textes anciens (Ibn al-Khatib,
qui ont décrit au cours des Zarouq, al-Badissi, Ibn Jubair
TJÀDMFTQBTT½TMFVSTWPZBHFT PV*CO#BUUPVUB FUD
%FN¾NF
diplomatiques ou commerciaux, qu’on compte également parmi ces
WPJSFMFVSTQÀMFSJOBHFTBVYMJFVY études, des travaux sur l’image des
sacrés (La Mecque et Médine). Marocains dans la littérature de
0OTJOU½SFTTF½HBMFNFOUBVY voyage européenne, les liens entre
descriptions du Maroc faites MFTSFMBUJPOTEFWPZBHFFUMPěFOTJWF

4. Les traductions

Le volume des l’allemand, l’italien


traductions a ou le portugais, elles
DPOOVVOFM½HÀSF n’occupent qu’une place
augmentation passant marginale avec 11 titres
ainsi de 160 titres à (8%). Notons toutefois
181 titres au cours de que les traductions
l’année 2016/2017, marocaines à partir des
DPOmSNBOUBJOTJMB MBOHVFT½USBOHÀSFTTF
tendance croissante font essentiellement
constatée au cours des via le français comme
années précédentes. langue intermédiaire,
et ce pour des
0SJFOU½F raisons historiques
essentiellement vers l’arabe comme langue cible (133 (protectorat, 1912–1956) et l’impact de cette langue
titres), l’activité de la traduction marocaine s’appuie dans la formation des élites marocaines modernes.
sur plusieurs langues sources, à leur tête le français
avec 84 titres (63%), suivi de l’espagnol (19 titres, 0ODPNQUFUJUSFTEFUSBEVDUJPOEFMBSBCFWFST
soit 14%) et l’anglais (11 titres, soit 8%). Quant MFTMBOHVFT½USBOHÀSFT UJUSFTUSBEVJUTEFTMBOHVFT
aux autres langues européennes comme le russe, FVSPQ½FOOFTWFSTMhBNB[JHIF FUUJUSFTEFMhBSBCF
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 19

WFSTMhBNB[JHIFEPOUVOUSBJU½EFTPVmTNF

0ODPNQUFQBSNJMFTPVWSBHFTUSBEVJUTEFMBSBCF C'est surtout le Maroc qui retient


vers le français, les « .½NPJSFTEFMB3½VOJPO »
d’Abdelkarim al-Khatabi. Et du français vers l'attention des auteurs et éditeurs
MBSBCF MJNQPSUBOUFUIÀTFEFMIJTUPSJFONBSPDBJO marocains (72% des publications).
Abdellah Laroui « -FTPSJHJOFTTPDJBMFTFUDVMUVSFMMFTEV
OBUJPOBMJTNFNBSPDBJO » ou le « 5SBJU½EFMBS½GPSNFEF Les aires maghrébine et arabe ne le
MFOUFOEFNFOUxEF4QJOP[B
sont que dans de faibles proportions
(1,15% et 1,59%)

5. Répartition des publications marocaines en fonction des aires


géographiques étudiées

Une des autres tendances fortes de l’édition Pays Nombre %


NBSPDBJOFFTUJMMVTUS½FQBSMFUBCMFBVDJBQSÀTPÎ 0DURF 2263 72,09٪
se trouve détaillée la répartition des publications $O$QGDOXV 0R\HQ$JH 80 2,55%
marocaines (livres), selon les aires géographiques Europe 76 2,42%
qui y sont étudiées. Il en ressort que 2263 titres
0RQGHDUDEH HQJpQpUDO 50 1,59%
(soit 72% de l’ensemble), y compris les créations
0DJKUHE HQJpQpUDO 36 1,15%
littéraires, portent sur le Maroc. Les aires
France 33 1,05%
maghrébine et arabe, quant à elles, ne retiennent
Algérie 24 0,76%
l’attention des auteurs et éditeurs marocains que
dans de faibles proportions (1,15% et 1,59%). Espagne 17 0,54%
Afrique 16 0,51%

&OEFIPSTEVDBESFOBUJPOBM DFTUQMVUÇUMFDPOUFYUF Tunisie 16 0,51%


européen moderne (2,42%) ou le passé historique (J\SWH 13 0,41%
d'al -Andalous (2,55%) qui constituent les objets Etats-Unis 11 0,35%
d’étude externes dans l’activité éditoriale marocaine. Chine 8 0,25%
0DXULWDQLH 6 0,19%
3DOHΖLQH 5 0,16%
Inde 5 0,16%
0pGLWHUUDQpH 5 0,16%
Autres 12 0,38%
Tableau 6 : Les aires géographiques étudiées Etudes théoriques 454 14,46%
20 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

6. Livres – Thèses universitaires

%BQSÀTMFT mêmes (15 titres) et les organismes publics ou les


informations associations (11 titres).
mentionnées dans un
ensemble des ouvrages /PUPOTMFěPSUE½QMPZ½QBSMB'POEBUJPO.PNJOPVO
publiés au cours de TBOTGSPOUJÀSFT en vue de publier des travaux
l’année objet de ce originaux dépassant le cadre local de l’aire marocaine
Rapport, les services ou maghrébine. C’est le cas des trois travaux de
bibliographiques de doctorat en islamologie : -BGBCSJRVFEFMBN½NPJSF
la Fondation ont EBOTMFQBUSJNPJOFTIJJUFEVPE½DJNBJO 4BMBI%JO
relevé 43 titres ayant "NJSJ
-FTRJS··UFOUBOURVFTDJFODFDPSBOJRVF
fait l’objet de travaux "M.POKJBM"TTPVE
-JNBHJOBJSFEFTS½DJUTEFT
universitaires. Il s’agit QSPQIÀUFTEBOTMB#JCMFFUMF$PSBO (Mohamed Youssef
d’études en droit (11 Idris) ou -BQP½UJRVFEVDPSQTEBOTMFj$BOUJRVFEFT
UJUSFT
IJTUPJSF UJUSFT
½UVEFTSFMJHJFVTFT  DBOUJRVFTxFUMj&WBOHJMFEF-VDx (Houda Bahrouni).
UJUSFT
½UVEFTMJUU½SBJSFT UJUSFT
TPDJPMPHJF 
Doctorat 27
titres), ainsi que des recherches en linguistique,
politique et philosophie. 0DΖHU 10
Etudes supérieures approfondies 3
En l’absence de presses universitaires au Maroc, Non déterminé 3
on constate que la publication de ces travaux Total 43
universitaires a été assuré par les éditeurs % 1,46%
professionnels privés (17 titres), les auteurs aux
Tableau 7 : Travaux universitaires publiés sous forme de livre

7. Les auteurs

Le graphique n° 4 représentant la répartition FTTFOUJFMMFNFOUEBOTMBMBOHVFBSBCFFURVFMMFFTU


des auteurs selon le genre, montre que l’écriture quasi absente dans certains domaines comme la
et la publication continuent d’être conjuguées philosophie, la géographie et l’éducation.
au masculin dans 86% des cas et ce malgré
MBDDÀTQSPHSFTTJGEFTKFVOFTmMMFTNBSPDBJOFT¹
l’enseignement supérieur, notamment dans les
domaines de la connaissance objet de ce Rapport,
en l’occurrence les études littéraires, linguistiques,
humaines et sociales.

L’analyse des ouvrages écrits par des Marocaines


durant la période retenue par ce Rapport, montre
que l’écriture féminine est davantage portée sur
la littérature (181 œuvres littéraires), le droit
(60 titres), l’histoire (53 titres), etc. qu’elle se fait Graphique 4 : Répartition des auteurs selon le genre
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 21

Lorsque l’on s’intéresse à la nationalité des auteurs auteurs marocains (82,54%), lesquels sont suivis
recensés, on constate que le champ éditorial par les auteurs français (4,47%). Toutes les autres
marocain accorde sa préférence aux textes des nationalités totalisent 12,99%.

Nationalité de l’auteur Nombre d’auteurs Pourcentage

0DURFDLQH 2420 82,54%

Française 131 4,47%

Autres 381 12,99%

Total 2932 100%

Tableau 8 : répartition des auteurs édités au Maroc selon leur nationalité

8. Les éditeurs

8.1. Les éditions à compte d'auteur 8.2. Les éditeurs professionnels privés

-FQI½OPNÀOFE½EJUJPO¹DPNQUFEBVUFVSSFMÀWF +VTRVBVYBOO½FTEVTJÀDMFEFSOJFS MFOPNCSF


des données fortes d’un champ éditorial marocain d’éditeurs professionnels ne dépassait pas la
JOTVĜTBNNFOUTUSVDUVS½$FTURVVOFDPNQPTBOUF EJ[BJOF*MT½UBJFOUDPODFOUS½TBVMPOHEFMBYF
JNQPSUBOUFEFTQVCMJDBUJPOT QSÀTEFEFMB Rabat / Casablanca. Ce nombre a depuis largement
production imprimée, se fait à l’initiative des augmenté puisqu’on en recense 178 éditeurs
auteurs et à leurs frais. Un ensemble de 718 titres professionnels privés actifs au titre de l’année
sont publiés pendant l’année de référence dans ces 2016/2017, avec un volume édité constitué de 1248
DPOEJUJPOT DFRVJIZQPUIÀRVFMFTDIBODFT QPVS titres, soit 43% des ouvrages édités.
une partie au moins de ces publications, de les voir
EJěVT½FTIPSTEFTMJNJUFTEFMBWJMMFEFMBVUFVSPVEV L’axe Rabat – Casablanca continue d’accueillir une
cercle de ses connaissances. forte concentration de maisons d’édition (65%).
Néanmoins, un mouvement embryonnaire de
dissémination de l’activité éditoriale dans une partie
du territoire national (nord et sud) est en train de
prendre progressivement forme. En attestent les
données du graphique ci-dessous. Toutefois ce
mouvement est plus marqué au niveau de la région
du nord du pays (Tanger, Tétouan, Al Hoceima)
dont les éditeurs ont contribué à 16% de l’activité
éditoriale professionnelle privée de cette année.

Graphique 5 : Publications à compte d’auteur/éditeurs professionnels et


institutionnels
22 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

1BSBMMÀMFNFOU¹MBNPOU½FFOQVJTTBODFEFT½EJUFVST dans l’édition en langue française (La croisée des


BSBCPQIPOFT POSFMÀWFRVFMFNJMJFVEFM½EJUJPOBV chemins, Marsam, Le Fennec).
Maroc ne compte plus que trois éditeurs spécialisés

Editeur Arabe Amazighe Autres langues Total

'DUDO$PDQH 5DEDW 94 - 26 120

Afrique Orient (Casablanca) 75 - 18 93

Editions Approches (Fès) 80 - 3 83

(GLWLRQV6ODLNL$NKDZD\QH 7DQJHU 64 - 11 75

Centre culturel arabe (Casablanca) 72 - 1 73

/LEUDLULH6DOPD 7pWRXDQ 65 - - 65

%RXUHJUHJ 5DEDW 61 - 2 63

(WDEOLVVHPHQW$IDT 0DUUDNHFK 58 - 4 62

La Croisée des chemins (Casablanca) 8 - 48 56

0DUVDP 5DEDW 15 3 27 45

'DU(VVDODP 5DEDW 32 - 4 36

/LEUDLULH(UUDFKDG 6HWWDW 32 - - 32

'DU1DFKUDO0DkULID 5DEDW 31 - - 31

'DU$WWDRXKLGL 5DEDW 21 - 5 26

(GLWLRQV$]]DPHQ 5DEDW 23 - - 23

Editions Le Fennec (Casablanca) 5 - 18 23

(GLWLRQV7RXENDO &DVDEODQFD 21 - 1 22

Tableau 9 : classement des éditeurs professionnels privés ayant publié plus de 20 titres

Graphique 6 : 5pSDUWLWLRQGHVpGLWHXUVPDURFDLQV SURIHVVLRQQHOVSULYpVHWLQΖLWXWLRQQHOV SDUUpJLRQ


Edition et Livre au Maroc 2016/2017 23

8.3. Les éditeurs institutionnels

Les organismes publics et les associations ayant fait -FUBCMFBVDJBQSÀTS½QFSUPSJFMFTJOTUJUVUJPOTBZBOU


de l’édition, totalement ou partiellement, leur secteur QVCMJ½QMVTEFEJYUJUSFTQBSBOJMTTPOUBVOPNCSF
d’activité, se sont relativement développées. Force de 18. Il importe de remarquer que, parmi ces 18
cependant est de constater que la plupart d’entre éditeurs institutionnels, on ne compte qu’un seul
eux n’éditent que quelques titres par an. Ils ont ainsi établissement universitaire (Faculté des lettres –
contribué à l’édition de quelque 971 titres, soit 33% Agadir).
des ouvrages édités.

Editeur Arabe Amazighe Autres langues Total

0RPLQRXQVDQV)URQWLqUHV 5DEDW 49 – 0 49

,QΖLWXWUR\DOGHODFXOWXUHDPD]LJKH 5DEDW 8 18 8 34

5DELWD0RKDPPDGLDGHV2XOpPDV 5DEDW 32 – – 32

&RQVHLOGHOD&RPPXQDXWpPDURFDLQHjO·pWUDQJHU 5DEDW 17 – 14 31

Publications Tirra (Agadir) – 30 – 30

+DXW&RPPLVVDULDWGHVDQFLHQVUpVLΖDQWVHWPHPEUHVGH 27 – – 27
O·DUPpHGHOLEpUDWLRQ 5DEDW
0LQLΖqUHGHVKDERXVHWGHVDͿDLUHVLVODPLTXHV 5DEDW 24 – – 24

5HYXHPDURFDLQHG
DGPLQLΖUDWLRQORFDOHHWGH 20 – 3 23
GpYHORSSHPHQW 5DEDW
/D0DLVRQGH/DSRpVLHDX0DURF &DVDEODQFD 23 – – 23

3XEOLFDWLRQVGHOD5HYXHGHGURLW 5DEDW 22 – 1 23

Faculté des lettres et des sciences humaines (Agadir) 11 – 7 18

&HQWUHGHVpWXGHVVDKDULHQQHV 5DEDW 12 – 3 15

&HQWUH0RKDPPHG9,SRXUOHGLDORJXHGHVFLYLOLVDWLRQVj 2 – 13 15
Coquimbo (Chili)
6HFUpWDULDWJpQpUDOGXJRXYHUQHPHQW'LUHFWLRQGH 15 – – 15
O
,PSULPHULHR΀FLHOOH 5DEDW
0LQLΖqUHGHODVROLGDULWpGHODIHPPHGHODIDPLOOHHWGX 14 – – 14
GpYHORSSHPHQWVRFLDO 5DEDW
5HYXHGHMXULVSUXGHQFHFLYLOH 5DEDW 12 – – 12

Fondation Idrissi (Casablanca) 12 – – 12

&HQWUHDFDGpPLTXHGHFXOWXUHHWG
pWXGHVVXUOH0DJKUHEOH 11 – – 11
0R\HQ2ULHQWHWOH*ROIH )qV

Tableau n° 10 : &ODVVHPHQWGHVpGLWHXUVLQΖLWXWLRQQHOVD\DQWSXEOLpSOXVGHWLWUHV
24 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

9. Imprimerie et imprimeurs
La concentration des imprimeurs dans l’axe $BTBCMBODB4FUUBU
1BSBJMMFVST RVFMRVFPO[F
Casablanca/Rabat est plus marquée encore que celle JNQSJNFVST WPJSUBCMFBVDJBQSÀT
S½BMJTFOU
EFT½EJUFVST&OFěFU EFTPVWSBHFTJNQSJN½T titres, soit plus de 46% des ouvrages imprimés au
en 2016/2017, l’ont été dans des imprimeries des cours de l’année objet de ce Rapport.
deux régions de cet axe (Rabat-Salé-Kénitra et

Imprimeur Arabe Autres langues Total


,PSULPHULH1DMDK(O-DGLGD &DVDEODQFD 199 33 232
%RXUHJUHJ 5DEDW 128 46 174
,PSULPHULH(O0kDULIDO-DGLGD 5DEDW 121 49 170
,PSULPHULHSDSHWHULH(O:DWDQ\D 0DUUDNHFK 117 12 129
,PSULPHULH2PQLD 5DEDW 125 2 127
,PSULPHULH5DEDW1HW 5DEDW 94 9 103
,PSULPHULH%LODO )qV 100 3 103
Imprimerie Al-Khalij al arabi (Tétouan) 95 3 98
(GLWLRQV6ODLNL$NKDZD\QH 7DQJHU 79 18 97
7RS3UHVV 5DEDW 63 3 66
'DU$VVDODP 5DEDW 35 24 59

Tableau 11 : Classement des imprimeurs marocains de plus de 50 titres (/

0ODPNQUFQBSNJMFTJNQSJNFVSTBZBOUJNQSJN½ .BSSBLFDI
M*NQSJNFSJF#JMBM 'ÀT
M*NQSJNFSJF
plus de 50 titres cette année, quatre imprimeurs Al-Khalij al arabi (Tétouan) et l’Imprimerie Slaiki
en dehors de l’axe Casablanca-Rabat. Il s’agit Akhawayne (Tanger).
notamment de l’Imprimerie papeterie El Watanya

Graphique 7 : ,PSULPHXUVPDURFDLQVSDUUpJLRQ
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 25

10. Aide à l’Édition au Maroc

*MFTUEJĜDJMFEFE½UFSNJOFSBWFDQS½DJTJPOMFT 18% des ouvrages publiés au cours de cette année,


parties qui apportent leur soutien à l’Édition POUC½O½mDJ½EVOTPVUJFO¹M½EJUJPO-F.JOJTUÀSF
marocaine opérant dans les domaines des Lettres et de la Culture est de loin l’organisme qui promeut
des sciences humaines et sociales ainsi que la nature l’édition marocaine. Il a apporté son soutien
et le volume de ce soutien. La raison en est le peu mOBODJFS¹RVFMRVFUJUSFT½EJU½TBVDPVSTEF
de données disponibles à ce sujet. Les éléments l’année 2016/2017, soit 83% des projets qui auraient
d’information s’y rapportant, recueillis sur une partie C½O½mDJ½EVOFBJEF¹M½EJUJPO
EFTQVCMJDBUJPOT BUUFTUFOURVFUJUSFT TPJUQSÀTEF

11. Prix moyen du livre marocain

Le prix moyen d’un livre marocain publié NPJOTDIFSBV.BHISFCM"MH½SJF  ."%



en 2016/2017FTUEF ."% TPJUVOF FUMB5VOJTJF  ."%
2VBOEPOMFDPNQBSF
BVHNFOUBUJPOEFMPSESFEF ."%QBSSBQQPSU au prix du livre en Europe, le livre marocain ne
à la moyenne du prix du livre au cours de l’année coûte ainsi que 23% du prix public moyen du livre
précédente. Notons que le livre marocain reste le français.

12. Les revues marocaines (papier)

Les revues marocaines recensées au titre de l


année Le nombre de revues,
2016/2017 sont généralement des publications en version papier,
académiques ou culturelles dont l’édition est assurée recensées au cours de
par des établissements universitaires, des centres l’année 2016/2017,
de recherche ou des entités privées. Certaines est de 173 titres, parus
de ces revues ont les caractéristiques des revues en 453 numéros.
généralistes, d’autres sont fortement spécialisées Leur répartition par
comme celles émanant de cercles et associations langues se présente
TBWBOUFTDFMMFTEFTKVSJTUFT EFTIJTUPSJFOT EFT ainsi : 335 numéros
philosophes ou des économistes. en arabe (73,95%)
et 116 numéros en
-FTNJTTJPOTEFMBCJCMJPUIÀRVFEFMB'POEBUJPOFU français (25,60%),
MFTQSPmMTEFTPOQVCMJD½UVEJBOUFUVOJWFSTJUBJSF  tandis que la part
GPOURVVODFSUBJOOPNCSFEFNBHB[JOFTFUBVUSFT des autres langues (2
revues illustrées (hebdomadaires ou mensuelles), numéros) ne représente que 0,45%.
qu’elles soient spécialisées ou généralistes, comme
« Gestion », « Aujourd’hui le Maroc » ou « Tel S'agissant des principaux champs disciplinaires
Quel », ne fassent pas partie de cette recension. DPVWFSUTQBSMFTEJě½SFOUTOVN½SPT JMTTPOUS½QBSUJT
26 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

comme suit : les revues juridiques arrivent en tête -FTSFWVFTNBSPDBJOFTDPOOBJTTFOUVOQSPCMÀNF


avec 121 numéros (26,71%). Elles sont suivies par structurel lié à leur faible régularité et aux arrêts
les revues d’économie et de gestion avec 72 numéros incessants qui entachent leurs parutions. L’amorce
(15,89%), puis celles s’occupant d'histoire et de d’une mutation numérique apportera-t-elle une
géographie avec 50 numéros (11,03%). TPMVUJPOEVSBCMFBVYEJĜDVMU½TTUSVDUVSFMMFTEF
QVCMJDBUJPOFUEFEJěVTJPOEFTSFWVFTNBSPDBJOFT 
Sur l'ensemble de la collection, 308 numéros L’avenir nous le dira, même s’il faudrait
(67,99%) sont le fruit d'initiatives privées, alors QS½BMBCMFNFOUDIBOHFSEFNPEÀMF½DPOPNJRVF 
que 145 numéros (32,01%) sont édités par des puisque la plupart des revues électroniques
institutions publiques telles que les établissements marocaines sont toujours gratuites.
VOJWFSTJUBJSFTFUMFTNJOJTUÀSFT

13. L’édition électronique marocaine (essais, rapports, périodiques)

L’édition électronique marocaine en sciences actes de colloques. C’est le cas notamment du


humaines et sociales est certes encore balbutiante, Haut-Commissariat au Plan avec 30 titres portant
mais on peut constater, depuis le premier rapport sur des données d’ordre statistique, démographique
(2014/2015), l’émergence d’une certaine dynamique et social. Il en est de même pour l’Institution du
avec notamment l’augmentation du volume Médiateur du Royaume qui a mis en ligne 28 titres,
de la production qui a atteint 443 titres, soit le Conseil économique, social et environnemental
11,55% de l’ensemble des revues et ouvrages en FUMF.JOJTUÀSFEFM½DPOPNJFFUEFTmOBODFTRVJPOU
littérature, sciences humaines et sociales recensés en mis chacun en ligne 17 titres relatifs aux questions
2016/2017. ½DPOPNJRVFT mOBODJÀSFTFUNPO½UBJSFT4BOT
QPVSBVUBOUPVCMJFSj.PNJOPVOTBOTGSPOUJÀSFTx
Les principaux éditeurs marocains de documents (institution privée) qui est active dans la mise
électroniques sont essentiellement des institutions en ligne ponctuelle de documents électroniques
publiques, productrices de rapports, enquêtes ou EJWFSTJm½T

,QΔLWXWLRQ Type d'LQΔLWXWLRQ Total


0RPLQRXQVDQVIURQWLqUHV Privée 135
Haut-Commissariat au plan Publique 30
,QΖLWXWLRQGX0pGLDWHXUGX5R\DXPH Publique 28
Conseil économique, social et environnemental Publique 17
0LQLΖqUHGHO·pFRQRPLHHWGHVÀQDQFHV Publique 17
%DQN$O0DJKULE Publique 16
2UJDQLVDWLRQ,VODPLTXHSRXUO·(GXFDWLRQOHV6FLHQFHVHWOD&XOWXUH Organisation internationale 16
,QΖLWXW5R\DOGHV(WXGHV6WUDWpJLTXHV Publique 15
Cour des comptes Publique 11

Tableau 12 : &ODVVHPHQWGHVpGLWHXUVGHSXEOLFDWLRQVpOHFWURQLTXHV UHYXHVHVVDLVUDSSRUWV TXLRQWPLVHQOLJQHSOXVGHWLWUHV


Edition et Livre au Maroc 2016/2017 27

La revue électronique « Ribat al-koutoub » fête ses dix ans

(QO·DXWRPQHDSSDUDvWGDQVOHSD\VDJHQXPpULTXHPDURFDLQXQQRXYHDXVLWHGpGLpj
O·LQIRUPDWLRQLQWHOOHFWXHOOHUHODWLYHDX[QRXYHOOHVSDUXWLRQVGDQVOHGRPDLQHGHODOLWWpUDWXUH
les sciences humaines et sociales, intitulé « Ribat al-Koutoubª,OV·DJLWGHO·H[SpULHQFHG·XQ
FROOHFWLIG·XQLYHUVLWDLUHVUpXQLVDXWRXUGHVGHX[LQLWLDWHXUVHWDQLPDWHXUVGXSURMHW$EGHOKD\
0RXGGHQHW$EGHODKDG6HEWL

(QPDWLqUHGHUHYXHVD[pHVVXUOHOLYUHHWOHGpEDWLQWHOOHFWXHOOH0DURFDFRQQXSDUOH
SDVVpGHX[DXWUHVH[SpULHQFHVPDUTXDQWHVGHO·qUHSUp,QWHUQHWODSUHPLqUHal-Kitab al-
Maghribi /H/LYUH0DURFDLQ SLORWpHSDUOHUHJUHWWp0RKDPHG+DMML ² HWVRQ
« Association marocaine pour la publication, la traduction et l’édition ªTXLDUpDOLVpODSUHΖLJLHXVH
HWPRQXPHQWDOHHQF\FORSpGLH©Maâlmat al-Maghrib ». La seconde, Mouqadimât (Prologues),
SUpVLGpHSDU$EGRX)LODOL$QVDU\TXLDYXOHMRXUHQHWDSULVDXÀOGHVDQQpHVXQH
dimension maghrébine.

Au moment où ProloguesERXFODLWGL΀FLOHPHQWVDGHUQLqUHOLYUDLVRQSDSLHU Qƒ Ribat


al-KoutoubIDLWOHFKRL[G·pSRXVHUOHIRUPDWQXPpULTXHPrPHVLDXFRXUVGHVHVSUHPLqUHV
années, ses animateurs comme ses auteurs éprouvaient toujours le besoin de fonctionner en
WHUPHVGHQXPpURVHWG·XQHSpULRGLFLWpSURSUHDX[UHYXHVSDSLHU'qVOHGpEXWGX;;,e siècle,
GHX[pYROXWLRQVPDMHXUHVpWDLHQWHQWUDLQGHERXOHYHUVHUHQSURIRQGHXUO·pFRV\ΖqPHGHV
UHYXHVHWPDJD]LQHVFXOWXUHOVG·XQHSDUWO·HVVRUGHUHYXHVSXUHPHQWpOHFWURQLTXHVHWRX
ODFUpDWLRQG·XQHYHUVLRQpOHFWURQLTXHGHVUHYXHVH[LΖDQWHVHWO·D΀UPDWLRQG·DXWUHSDUWGH
O·open accessRX©DFFqVRXYHUWªFRPPHIRUPHGHSXEOLFDWLRQHWGHGLͿXVLRQGHVVDYRLUV&HV
pYROXWLRQVLQGXLVHQWGHQRXYHDX[XVDJHVGHO·pFULWGHVPRGHVG·DFFqVDX[FRQQDLVVDQFHVHWGH
OHFWXUHIRQFLqUHPHQWGLͿpUHQWV

Ribat al-Koutoub DFXPXOpDXFRXUVGHVGL[DQQpHVGHVRQH[LΖHQFHXQPDWpULDXLQWHOOHFWXHOHQ


ODQJXHDUDEHHWGHJUDQGHTXDOLWpFRQΖLWXpGHFRXUWHVQRWHVGHOHFWXUHFULWLTXHGHVHQWUHWLHQV
avec des auteurs et des dossiers thématiques forts utiles sur le double plan de la connaissance
HWGHODPpWKRGRORJLH/DUHYXHV·HΖpJDOHPHQWRXYHUWHDX[MHXQHVJpQpUDWLRQVG·DXWHXUVj
WUDYHUVOHVDWHOLHUVG·pFULWXUHGHQRWHVGHOHFWXUHOHVUHQFRQWUHVjYRFDWLRQGLGDFWLTXHHWOHV
MRXUQpHVG·pWXGHVVFLHQWLÀTXHV'HPrPHTX·HOOHDLQYHQWpGHVSDVVHUHOOHVpGLWRULDOHVHQWUHOHV
deux formats numérique et papier.

6RXKDLWRQVjRibat al-Koutoub une longue vie au service des livres et des lecteurs :
KWWSULEDWDONRXWRXEFRP
28 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

6\ΔqPHGHFODVVLÀFDWLRQXWLOLVp

/HSUpVHQW5DSSRUWV·LQVSLUHGXV\ΖqPHGHFODVVLÀFDWLRQGpFLPDOH'HZH\HQXVDJHGDQVOD
%LEOLRWKqTXHGHOD)RQGDWLRQ,O\UHFRXUWSRXUFODVVLÀHUOHVOLYUHVLQYHQWRULpVGDQVODELEOLRJUDSKLH
FRQWHQXHGDQVOH&'520'DQVXQVRXFLSUDWLTXHLOO·DDGDSWpDX[SUDWLTXHVGXPLOLHX
DFDGpPLTXHHQLQYHUVDQWVDORJLTXH$LQVLOHVRXYUDJHVVRQWFODVVpVVHORQO·DSSURFKHGLVFLSOLQDLUH
DGRSWpHSDUO·DXWHXUHWQRQSDVHQIRQFWLRQGHO·REMHWpWXGLpFRPPHOHYHXWODORJLTXHGXV\ΖqPH
'HZH\$WLWUHG·H[HPSOHOHFODVVHPHQWG·XQOLYUHTXLWUDLWHGXWKqPHGH©ODIDPLOOHGXWHPSVGHV
,GULVVLGHVªVHIHUDHQKLΖRLUHHWQRQSDVVHORQOHWKqPH©IDPLOOHªjO·LQWpULHXUGXGRPDLQHGHV
études sociales.

Message du bibliothécaire à l’attention de l’éditeur marocain


/HVHQVHLJQHPHQWVWLUpVGHVH[SpULHQFHVLQWHUQDWLRQDOHVGDQVOHGRPDLQHGHO·pGLWLRQDWWHΖHQWTXH
O·XWLOLVDWLRQGHFHUWDLQHVVSpFLÀFDWLRQVLQWHUQDWLRQDOHVDFRQWULEXpjODGLͿXVLRQGHO·LQIRUPDWLRQ
DXWRXUGHVSXEOLFDWLRQVHOOHDpJDOHPHQWIDFLOLWpOHVRSpUDWLRQVGHFDWDORJDJHHWG·LGHQWLÀFDWLRQGH
FHVSXEOLFDWLRQV&HUWDLQHVGHFHVVSpFLÀFDWLRQVPpULWHQWGHVHYRLUJpQpUDOLVpHVGDQVOHVHFWHXUGH
O·pGLWLRQPDURFDLQH2QSHXWHQFLWHU

• /HQXPpURLQWHUQDWLRQDOQRUPDOLVpGXOLYUH,6%1&HQXPpURVHFRPSRVHGHSOXVLHXUV
VHJPHQWVGRQWO·XQLQGLTXHO·eWDWRXOD]RQHJpRJUDSKLTXHG·DSSDUWHQDQFHGHO·pGLWHXU
&HWWHLQGLFDWLRQSHUPHWDXOLYUHPDURFDLQGHGLVSRVHUG·XQHLGHQWLWpQDWLRQDOHHQGHKRUVGHV
IURQWLqUHVGXSD\V

• Le numéro du dépôt légal.

• /DPHQWLRQGHODODQJXHG·RULJLQHG·XQHWUDGXFWLRQSXEOLpHDLQVLTXHOHWLWUHRULJLQDO
GHO·RXYUDJHWUDGXLWHWOHVLQIRUPDWLRQVUHODWLYHVjVRQpGLWLRQ0HQWLRQG·XQUpVXPp
ELRJUDSKLTXHGHO·DXWHXUVXUOHGRVGXOLYUHTXLGRLWFRPSRUWHUVDGDWHGHQDLVVDQFH HW
FHOOHGXGpFqVGDQVOHFDVG·XQDXWHXUGpFpGp FDUFHVGDWHVFRQΖLWXHQWXQFULWqUHHVVHQWLHO
SHUPHWWDQWGHGLΖLQJXHUOHVQRPVKRPRQ\PHVG·DXWHXUV

• 0HQWLRQGHVLQGLFDWLRQVUHODWLYHVjODWKqVHXQLYHUVLWDLUHTXDQGHOOHHΖOHWH[WHGHEDVH
GHODSXEOLFDWLRQ&HVLQGLFDWLRQVGRLYHQWFRPSRUWHUODVSpFLDOLVDWLRQVFLHQWLÀTXHODGDWHGH
VRXWHQDQFHHWO·LQΖLWXWLRQXQLYHUVLWDLUHO·D\DQWYDOLGpH

• /HFDWDORJDJHDYDQWSXEOLFDWLRQpJDOHPHQWFRQQXVRXVOHVLJOH&,3SRXUO·DQJODLV
FDWDORJLQJLQSXEOLFDWLRQ,OHΖSURSRVpLFLTXHOHVpGLWHXUVPDURFDLQVIDVVHQWFRPPH
OHXUVKRPRORJXHVHQeJ\SWHHQ$UDELH6DRXGLWHHWDLOOHXUVTXLRQWFRPPHQFpjLQVpUHU
les données du « Catalogage avant publication » au verso de la page de titre, comme on en
trouve sur certaines publications étrangères et plus particulièrement anglo-saxonnes. Ces
GRQQpHVHQJOREHQWGHVGRQQpHVVXFFLQFWHVGHFDWDORJDJHHWG·LQGH[DWLRQ GHVFULSWLRQHW
VXMHW DYHFOHQXPpURGHFODVVHPHQW'HZH\'HWHOOHVLQGLFDWLRQVIDFLOLWHQWO·DFFqVUDSLGH
jO·REMHWGXOLYHHWOHVSURFpGXUHVGHFRPPDQGHHWG·DFKDWDXSUqVGHVpGLWHXUVHWGHV
GLΖULEXWHXUVGHOLYUHV(OOHVSHUPHWWHQWHQRXWUHG·XQLÀHUOHVDFWLYLWpVELEOLRWKpFRQRPLTXHV
en matière de catalogage, singulièrement au niveau des petites bibliothèques qui ne
GLVSRVHQWSDVGHV\ΖqPHVLQWpJUpVGHJHΖLRQGHELEOLRWKqTXHV
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 29

Aperçu sur l’histoire du livre et de l’édition au Maroc

A la veille du protectorat l’exception d’un texte et nationalistes ou des


d’Euclide1, la quasi-totalité lettrés travaillant comme
Le Maroc fait partie des des ouvrages publiés étaient, fonctionnaires au service du
derniers pays de l’aire arabo- soit des manuels en usage .BLI[FO (M. El-Hajoui,
islamique à avoir adopté la à la Qarawiyin depuis plus A. El-Fassi, A. Guennoun,
technique de l’impression. EFEFVYTJÀDMFT PVWSBHFTEF M.M. Soussi...).
Ce fut l’imprimerie mRI et de grammaire), soit
lithographique qui, sous le des textes hagiographiques Selon le dernier inventaire
SÀHOFEF.PIBNFE*7 B traditionnels ou le produit bibliographique disponible
été introduite vers 1865 à d’opérations éditoriales des publications marocaines
.FLOÀTQVJT¹'ÀT2VBOU¹ prestigieuses, comme arabes éditées entre 1865
la technique typographique l’impression d’un Coran en et 1956, le Maroc aurait
JNQSJNFSJF¹DBSBDUÀSFT 1887 ou de l’IhyaEF(IB[BMJ imprimé au cours de cette
mobiles), elle fut d’abord FOPQ½SBUJPOTEFTUJO½FT période moins de 1400 titres,
introduite à Tanger en 1880 à illustrer la politique soit moins de sa production
où elle a servi à imprimer religieuse du sultan. annuelle à présent2. Voici
des journaux en langues comment se répartissent ces
européennes. Et ce n’est titres selon les disciplines
qu’en 1908 que le roi Moulay intellectuelles qu’on retrouve
Sous le protectorat
)BmES½VTTJU BQSÀTQMVTJFVST généralement dans les
tentatives, à l’installer dans la L’usage traditionnaliste de plans de classement des
DBQJUBMFEVQBZT 'ÀT
 la technique d’impression CJCMJPUIÀRVFT
a fait que la jonction entre
0VUSFMFSFUBSEEFTPO Pour ce qui est de l’édition
MÀSFEVNBOVTDSJUFUDFMMF
introduction dans le pays, arabophone, les 45 années
de l’imprimé ne s’est pas
l’imprimerie ne semble du protectorat franco-
faite, comme en Egypte au
pas avoir été inscrite, à espagnol ne furent pas plus
9*9eTJÀDMF QBSMBOPVWFMMF
l’époque, dans un projet de productives que les 47 années
mHVSFEFMJOUFMMFDUVFM NBJT
modernisation culturelle d’activité éditoriale dans la
par le recyclage du vieux
ou de renouveau éducatif. phase précoloniale. Celle-ci
répertoire intellectuel issu
L’examen de quelque cinq (1865–1912) nous a légué
de la tradition. Et il a fallu
cents titres imprimés entre quelque 550 titres, tandis que
attendre les années 1930 pour
1865 et 1912, date de l’ensemble des publications
voir apparaître timidement
MBWÀOFNFOUEVQSPUFDUPSBU  arabophones de la période du
quelques textes signés par de
NPOUSF FOFěFU RV¹ protectorat n’a pas dépassé les
jeunes AVM½NBT réformateurs

1
5BISJSAVTVMBMIBOEBTTB, 1876.
2
Voir : 1VCMJDBUJPOTNBSPDBJOFTEFQVJTMhBQQBSJUJPOEFMJNQSJNFSJF¹ FOMBOHVFBSBCF
-BUJGB"M(BOEPV[ 3BCBU&EEV
.JOJTUÀSFEFMB$VMUVSF -BVUFVSBE½QPVJMM½MFTDBUBMPHVFTEFOFVGEFTQMVTHSBOEFTCJCMJPUIÀRVFTNBSPDBJOFTFUBVUJMJT½
de nombreuses sources bibliographiques imprimées et manuscrites.
30 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

800 titres, soit une moyenne Le Maroc indépendant Les carences de l’édition
de 17 titres par an. Par NBSPDBJOFTFSFn½UBJFOU
ailleurs, cette production %VSBOUMFTTPJYBOUFBOO½FT notamment dans l’étroitesse
s’inscrivait dans une qui ont suivi l’indépendance, du réseau d’imprimeurs
continuité avec les traditions l’édition marocaine a connu (125 unités) et d’éditeurs
intellectuelles du Maroc une évolution en deux temps : (20 unités), au milieu des
précolonial. Aussi les trois L’époque des vaches maigres, années 1970, regroupés
champs des savoirs classiques 1955–1984 : Au cours des principalement dans les
(religion, historiographie USPJTQSFNJÀSFTE½DFOOJFT villes universitaires, Rabat et
traditionnelle et langue/ qui ont suivi l’indépendance, Casablanca. Aussi, le pays
littérature) constituaient-ils on peut considérer produisait-il à peine 350 à
quelque 71% de la production RVFONBUJÀSFEVTBHFEF UJUSFTQBSBO ¹MBmOEF
imprimée de cette période. M½DSJU MBDPOmHVSBUJPO cette période (milieu des
Par contre, excepté quelques socioculturelle du pays ne années 1980) avec une parité
travaux d’auteurs étrangers EJě½SBJUQBTTFOTJCMFNFOU arabe/français qui constituait
édités au Maroc, on ne de celle de l’époque d’avant une des principales
connaît pas à l’époque de l’indépendance. L’imprimé caractéristiques du champ
publications portant sur continuait à ne concerner éditorial marocain de ces
les nouveaux domaines du qu’une petite minorité de années postindépendance.
savoir (économie, sociologie, lecteurs. Et jusqu’au milieu
anthropologie, linguistique, L’amorce d’un collage de
des années 1980, le champ l’édition marocaine depuis
etc.) ou des domaines anciens éditorial marocain avait
abandonnés (philosophie 1985 : A partir du milieu des
VOFBDUJWJU½USÀTMJNJU½F  années 1980, la production
ou logique), sinon quelques et paraissait subir encore
manuels, guides ou des annuelle (en littérature,
MJNQBDUEFTEJĜDJMFT sciences humaines et sociales)
brochures administratives. conditions culturelles et
Quant au droit, il n’avait pas va doubler et marquer, du
TPDJPQPMJUJRVFTEFTBHFOÀTF même coup, le début de la
encore acquis son autonomie L’exiguïté du marché et la
par rapport au mRI, et mOEFM½RVJMJCSFMJOHVJTUJRVF
concurrence de la production (arabe/français) qui a marqué
constituait, par conséquent, arabe orientale, notamment
une partie intégrante des la production éditoriale
égyptienne et libanaise, marocaine jusque-là, avec le
sciences religieuses classiques. maintenaient le pays dans
Par ailleurs, une grande partie recul continu du taux de la
le statut d’importateur production francophone.
des textes littéraires imprimés du livre arabe produit au
à cette époque se composait .PZFO0SJFOU FUEVMJWSF &OFěFU MBQSPEVDUJPO
EFQPÀNFTSFMJHJFVY ½MPHF français édité en Métropole. de livres va passer dans
EV1SPQIÀUFPVDIBOUT Par ailleurs, nombreux un premier temps à une
mystiques) insérés dans des sont les auteurs marocains, moyenne de 700 titres
recueils ne dépassant pas aussi bien arabophones que (1985–1995) pour s’élever
TPVWFOUVOFEJ[BJOFEFQBHFT francophones, qui avaient à 1300 titres, au début de
pris l’habitude de publier à la décennie 2010. Quant
cette époque leurs ouvrages à à la part de la production
l’étranger (France, Liban). arabophone, elle emprunte
Edition et Livre au Maroc 2016/2017 31

une voie ascendante au progression de l’enseignement EJQMÇN½T FUD


MFOPNCSFEFT
cours des années et suivant EFMBMBOHVFBNB[JHIF MB imprimeurs a explosé, tandis
l’augmentation du volume de production, essentiellement que celui des éditeurs actifs
la production éditoriale. Elle littéraire (récit et poésie) ne RVJ½UBJUUSÀTSFTUSFJOUEBOT
passe ainsi de 50% (les années dépasse pas encore 1,8% de les années 1980, a atteint
1980), à 70% (les années l’ensemble des titres publiés 178 éditeurs (2016/2017)
1990) pour atteindre 80% à chaque année. dont seulement 40 arrivent à
partir de 2010. publier plus de 10 titres par
0VUSFMFTNVUBUJPOT
an. Leur réseau a, par ailleurs,
Il est à noter aussi que le socioculturelles que connaît
débordé le traditionnel axe
MJWSFFOMBOHVFBNB[JHIF le pays à partir des années
Casablanca-Rabat, pour
qui a fait son apparition au 1980 (urbanisation,
s’étendre aux autres grandes
milieu des années 1980, transition démographique,
villes du pays (Tanger,
QFJOF¹TBĜSNFS&O multiplication des universités
5½UPVBO .BSSBLFDI 'ÀT 
dépit du travail réalisé par et augmentation de la
0VKEB "HBEJS FUD

l’Institut royal de la culture population estudiantine
BNB[JHIF *3$".
FUMB avec son corollaire en Mohamed-Sghir Janjar

Graphique 8 : pYROXWLRQGHVUDSSRUWVHQWUHOHVGHX[ODQJXHVDUDEHIUDQoDLVGDQVOHFKDPS
pGLWRULDOPDURFDLQGHSXLV
32 Rapport annuel sur l'état de l'édition et du livre

Le Rapport est accompagné du cd-rom bibliographique ci-après

Ce Cd-rom contient le bilan bibliographique Les informations sont extraites de la banque


(données + couvertures des imprimés) de de données bibliographiques de la Fondation
l’ensemble des publications marocaines de l’année EV3PJ"CEVM"[J["M4BPVEQPVSMFT&UVEFT
2016/2017 en papier ou en version électronique Islamiques et les Sciences Humaines (Casablanca)
(livres, revues, rapports) relatives à la littérature et destinées à accompagner le Rapport annuel
et sciences humaines et sociales, avec une série sur l’état de l’édition et du livre dans les domaines
EJOEFY UJUSFT BVUFVST
FUEBOTEJě½SFOUFT de la littérature, sciences humaines et sociales
MBOHVFT BSBCF BNB[JHIF GSBO¼BJT BOHMBJT  2016/2017.
espagnol, etc.).
Large inventaire de ce qu’a été publié par les Marocains au
Maroc et ailleurs, depuis l’adoption de l’imprimerie en 1865 à
nos jours ;
Cet inventaire bibliographique concerne 18.549 auteurs et
87.561 documents (livres et articles) ;
La base de données est consultable selon une multitude de clés de
recherche.
Vient d
e paraît
re