Sie sind auf Seite 1von 135

FACULTÉ DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET DE GESTION

Année universitaire 2016-2017

Licence 1 Économie et Gestion

Présentation
et
organisation des enseignements

Livret de l’étudiant
2

FACULTÉ DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET DE GESTION


Doyen : Joan LE GOFF

L'UFR (ou Faculté) de Sciences Économiques et de Gestion propose des formations générales et des
filières fortement professionnalisées. Au-delà de la Licence, les études peuvent se poursuivre au sein
de Masters de recherche et de plus de 25 Masters professionnels. Ce livret décrit les principes géné-
raux d'organisation de la Licence Économie et Gestion en présentant les deux premiers semestres.

Licence Économie et Gestion

UNE SEULE LICENCE, UNE SEULE MENTION, MAIS….

Deux orientations possibles en 3ème année (L3) :


 Vers l'Économie
 Vers la Gestion et la comptabilité

Un parcours d'excellence dès la première année : Parcours Licence Universitaire Supérieur (PLUS)

Un parcours supplémentaires d'accueil en 2ème année (L2) pour réorientés :


 L2 PACES, pour des étudiants originaires de PACES (Médecine) ou de CPGE scientifiques
(éventuellement littéraires).

Cinq parcours très différents en 3ème année (L3) :


 Au sein du département d’économie :
Deux parcours d'excellence :
o L3 PLUS Internationale (premier semestre en anglais, second semestre de pré-
férence à l'étranger dans une faculté partenaire)
o L3 PLUS Economie et Traitement de l'Information
o Ou le tronc commun : Expertise Economique et Financière
 Au département de l’IAE Gustave Eiffel :
o Gestion des entreprises
o Comptabilité, Contrôle, Audit

Contacts
Licence 1 : Responsable : Michel STAMBOULI– Mél : stambouli@u-pec.fr
Secrétariat : Vilma MIRAKAJ : vilma.mirakaj@u-pec.fr – tel : 01 41 78 46 16

Localisation : Faculté de Sciences Économiques et de Gestion - Mail des Mèches –


Métro : Créteil Université
Adresse postale : 61 av. du Général de Gaulle - 94010 Créteil Cedex
3

Objectifs

La Licence Économie et Gestion formation initiale en 6 semestres (3 ans), générale et spécialisée à la


fois peut préparer une insertion sur le marché du travail mais permet surtout d'intégrer un Master.

Au cours des deux premières années, la Licence offre en tronc commun une formation générale en
économie et gestion, des parcours de réorientation pour accueillir de bons étudiants issus de Méde-
cine, CPGE non commerciales et des options favorisant une orientation progressive.

Un parcours d'excellence est ouvert aux étudiants ayant de bons résultats au bac ou au
cours de la L1 et L2 : "Parcours de Licence Universitaire Supérieur" (PLUS).

La FSEG propose aux meilleurs étudiants arrivant en L1 comme à ceux qui poursuivent en L2 et L3, de
suivre au volontariat, un parcours sélectif, adapté à leur niveau, avec des travaux plus indépendants et
plus exigeants pour un tiers des ECTS en L1 et L2, ou un parcours en anglais et à mobilité obligatoire
en L3. Ce parcours propose aux étudiants en L1-L2 :

 de choisir des options pluridisciplinaires parfois plus professionnalisantes

En L1 :
o "Conférences de méthodes" à la place de "méthodologie universitaire"
o "Ateliers projets" à titre d'option obligatoire
o Et la possibilité de choisir une option supplémentaire, valorisée en points de bonus
(Espagnol ou une option de culture générale ou économique).

En L2
o "Projet d'entrepreneuriat"
o "Analyse multidisciplinaire des enjeux contemporains"
o Ces bons étudiants se verront confier en L2 des travaux spécifiques comme le "Contrat
de Validation de l’Expérience" /stage-partenaires

----------------------------

Les quatre premiers semestres ouvrent la voie à la troisième année de Licence (début du 5ème se-
mestre). Si la Licence Économie et Gestion n'a qu'une unique mention, celle-ci est précisée par les ma-
tières et le parcours suivis en L3. L'accès à la troisième année en L3 Économie dans le parcours en
tronc commun Expertise économique et Financière, est obtenu par validation de la L2, tandis que l'ac-
cès aux parcours d'économie de la L3 PLUS Internationale comme de la L3 PLUS Mathématiques et
Décision sont sélectifs. En revanche, ces deux parcours ouvrent de droit un accès aux masters de la
FSEG.
L'accès à la L3 Gestion des entreprises ou à la L3 Comptabilité, Contrôle, Audit sont également sélec-
tifs (procédure ou concours d’entrée spécifique) au sein de l'IAE Gustave Eiffel, nom du département
de Gestion de la FSEG.

Pour les étudiants de Licence 2 issus des dispositifs d’excellence, comme pour les meilleurs étudiants
de L2, l’entrée dans les parcours sélectifs de la L3 économie (PLUS Internationale et PLUS Economie et
Traitement de l'Information) ou à la L3 du au département de l’IAE (Institut d'Administration des En-
treprises) Gustave Eiffel (Gestion des entreprises et Comptabilité, Contrôle, Audit) est favorisée : sur la
base de leurs notes aux trois premiers semestres de la Licence d’Économie et Gestion (L1 & L2) les
meilleurs étudiants sont dispensés de l'examen écrit de sélection. Directement admissibles, ils so,nt
alors convoqués à un entretien.
4

Pré-requis

La Licence Économie et Gestion est un diplôme sanctionnant un niveau de formation reconnu sur le
marché du travail, même si la plupart des Licences préparent essentiellement à l’entrée en Master en
vue d'obtenir un niveau de formation Bac + 5. Ce niveau Bac + 5 permet d’accéder à des emplois
qualifiés qui exigent des savoir-faire spécifiques approfondis, ainsi que des aptitudes et des compé-
tences telles que rigueur, autonomie, aptitude à la prise de décision et à la synthèse analytique, ou-
verture d’esprit, management d’équipe, etc. Une sortie d'études vers l'emploi est néanmoins pos-
sible au niveau bac + 3 (Licence).

Pour de bons bacs généraux, S et ES, la Licence Économie et Gestion n’impose pas de pré-requis
précis. Si les titulaires des baccalauréats S ont statistiquement des chances de réussite supérieures
aux autres bacs, cela est dû à leurs habitudes de travail plus qu'à leur niveau en mathématiques. A
travail égal, les chances de réussite sont comparables. Mais comme toutes les études universitaires, la
Licence Économie et Gestion exige des facultés d’abstraction, des capacités de travail, de l'autonomie
et la maîtrise des raisonnements analytiques. Les étudiants venus de l'étranger (ayant passé le bac à
l'étranger ou un diplôme admis en équivalence) ont généralement de bons taux de réussite : sélec-
tionnés, présentant souvent une motivation supérieure, proportionnelle à l'effort représentant leur
venue, pour peu qu'ils réussissent leur adaptation, leur travail et leur investissement permettent cette
réussite. Le niveau de Français requis est le niveau B2 (TEF 400). Sur cette base, une mise à niveau par
des cours de Français Langue Etrangère sont proposés, notamment aux étudiants asiatiques.

Une bonne connaissance du programme de mathématiques de terminale (ES ou S) est exigée. Les
étudiants qui auront eu des notes de maths inférieures à 12, et a fortiori, les étudiants non issus de
ces sections (S ou ES) doivent être prévenus que leur retard en mathématiques peut être tel qu'ils n'ar-
rivent pas à le combler. Des "cahiers de vacances" en auto-formation sont à leur disposition sur le site
Eprel de la L1. Les deux premières semaines de cours de début d'année (Prologue) leur permettent de
prendre la mesure du niveau exigé, et de se reconvertir au besoin.

Un niveau correct en anglais et en expression française (langue, style, orthographe) font partie des
pré-requis d'un bon étudiant en économie. Les notes du bac en Français, Philosophie et Histoire sont
un bon indicateur.

Attention ! Les aptitudes des étudiants sont mesurées fin septembre, après les
deux premières semaines de cours. Les étudiants n'ayant pas démontré à l'occa-
sion d'un test une maîtrise suffisante de pré-requis seront invités à se réorien-
ter pour poursuivre leur L1 et une aide leur sera apportée.

Taux de réussite en L1
L'inscription en Licence Économie et Gestion est
ouverte à tout titulaires d'un bac, via APB.
Cependant le taux de réussite global à la L1 n'est
que de la moitié des inscrits et les trois quarts de
ceux qui se présentent aux examens. L'attention
des étudiants est notamment attirée sur le fait
que sur l'ensemble
chaque année,

des Bacs pro, STG et STI ins-


crits, AUCUN ou presque
ne valide son année.
5

Compétences visées

Tous les étudiants d'économie et Gestion doivent faire preuve de compétences similaires : une capaci-
té à traiter, de manière autonome et critique, les informations disponibles dans le champ de
l’économie et de la gestion, en mobilisant approche analytique et approche synthétique.
Pour la voie Économie, l’accent est mis sur la compréhension des raisonnements de l’analyse écono-
mique et les connaissances économiques et sociales. Cette voie débouche sur les masters d'économie.
A la FSEG, les masters proposés conduisent à se préparer à des métiers de la banque, de la finance, de
l'analyse, de l'expertise internationale (en anglais), de l'immobilier ou de l'économie de la santé.
L'orientation vers la voie Économie et Traitement de l'Information demande en plus une maîtrise
des mathématiques fondamentales, de l’informatique, des probabilités et des statistiques, en lien
avec le traitement de l’information en économie et en gestion. Cette voie débouche sur des masters
d'économétrie (Maserati), utilisant l'analyse et le traitement de données pour travailler dans de
grandes entreprises privés, des organismes publics, collectivités locales, agences de santé, etc.
La voie Gestion des entreprises débouche sur deux parcours principaux : le parcours Gestion pro-
prement dit permet d'acquérir une maîtrise des fonctions de gestion des entreprises industrielles et
commerciales. Le parcours Comptabilité, Contrôle, Audit permet d'acquérir des compétences tech-
niques dans les domaines de la comptabilité, du contrôle de gestion, de l’audit et de la finance.

Nota : Les parcours de gestion sont offerts, à partir de la 3 ème année, en formation initiale
et en apprentissage. Il en va de même pour les M2 Maserati, ainsi que Métiers Bancaires
ou Economie Immobilière. Cette voie de l'apprentissage est une voie exigeante, permet-
tant d'acquérir une formation de même niveau que les Licences et Masters traditionnels,
en ajoutant une expérience professionnelle fortement appréciée des employeurs… et un
salaire qui pour être modique, est apprécié des étudiants !

Première année de Licence

La première année de la Licence Économie et Gestion est une année de formation aux bases de l'éco-
nomie et de la gestion, ainsi qu'aux outils quantitatifs nécessaires à cet apprentissage. C'est aussi une
année tournée vers l'accueil et l'intégration des étudiants. La seconde année, tout en poursuivant
cette formation, est une année au cours de laquelle l'étudiant mûrit son projet et choisit les options
qui lui permettront d'aborder sa 3è année (spécialisée), avec succès et, s'il souhaite continuer, d'être
retenu lors des procédures de sélection en Master (4è et 5è année).
L'accueil individuel et le suivi des étudiants en première année.
En amont, les journées d'information, visites d'enseignants de la FSEG aux lycées, conseils ("orienta-
tion active") via le processus APB permettent aux lycéens de s'inscrire à la FSEG sur la base d'un choix
réfléchi. La FSEG organise des opérations d'information à destination des lycéens de l'académie : jour-
nées portes ouvertes, participation à des journées d'information en lycée, invitation à la Faculté, ren-
contres avec les enseignants et les lycéens …
Durant l'année, un accompagnement personnalisé est mis en place. De bons étudiants de L2 servent
de tuteurs ("grands frères") aux L1 dans le cadre des TD de méthodologie. L'encadrement est renforcé
et les étudiants du tronc commun sont accompagnés lors de l'enseignement de Méthodologie. Et les
bons étudiants, regroupés pour une partie de leurs cours, sont stimulés par le parcours PLUS.
Tout au long de l'année, des QCM réguliers, trois fois au moins dans le semestre, généralement
le lundi en fin d'après-midi, soutiennent les efforts des étudiants et les aident à prendre le rythme
régulier du travail universitaire, différent du travail du lycée. Ces QCM ne sont généralement pas
l'unique forme d'évaluation et les étudiants ont aussi des évaluations plus approfondies, sous forme
d'exercices, parfois de devoirs à rédiger, en plus de la préparation des travaux dirigés. L'assistance
est contrôlée, les cours d'amphithéâtres sont peu nombreux et ne regroupent jamais plus de 200 étu-
diants. La taille de notre faculté rend les enseignants accessibles et les étudiants, accompagnés et
6
soutenus dans leurs efforts, évalués en permanence sans attendre des examens couperets, sont ainsi
incités à ne pas décrocher.
La matière "Méthodologie Universitaire" (obligatoire) facilite leur intégration et l'apprentissage des
exigences universitaires. Elle permet d'écouter les étudiants, en groupes restreints de 25, sous la di-
rection d'un enseignant référent, de répondre à leurs problèmes et de leur faire acquérir par la pra-
tique les méthodes du travail universitaire. Le contrôle des absences permet de repérer les étudiants
découragés et de leur proposer une réorientation. Une information régulière est donnée aux étudiants
sous des formes variées aussi des comptes rendus d’enquêtes reflétant le point de vue des étudiants.
L'assistance de bons étudiants de L2 (ayant validé leur L1 avec mention AB minimum en mai de l'an-
née) permet aux néo-bacheliers découvrant l'université, de ne pas être perdus dans un monde nou-
veau pour eux.

La deuxième année, année de pré-orientation.


La L2 poursuit le travail d'apprentissage des enseignements fondamentaux de la L1 et permet aux
étudiants de construire leur avenir en choisissant les voies les plus appropriées à leur épanouisse-
ment, en fonction de leurs goûts et de leurs possibilités. Une information est proposée sur les voies et
les métiers ouverts en fonction des spécialités choisies. Le cours de "Méthodologie professionnelle" en
L2 permet aux étudiants de se familiariser avec les techniques usuelles de communication (CV, lettre
de motivation,…), et les sensibilise aux caractéristiques de l’offre de formation de la Faculté de
Sciences Economiques et de Gestion ainsi qu'aux métiers préparés. La bureautique enseignée en L2
conduit à la délivrance d'un certificat professionnel (C2I de niveau 1), tandis qu'est assurée une prépa-
ration aux tests d'anglais requis par les entreprises ou pour suivre des études dans les pays anglo-
phones (TOEIC, GMat).
Échanges internationaux : l'université Paris Est Créteil et la FSEG ont noué plusieurs dizaines d'ac-
cords d'échange et de coopération bilatéraux ou étendus avec des facultés européennes (Italie, Es-
pagne, Belgique, Allemagne, Grèce, Slovénie…), aux frontières de l'Europe (Suisse, Turquie) ou extra-
européennes (Colombie, Corée, Japon…). Elle participe également à des programmes d'échanges gé-
néraux avec les USA (MICEFA), le Canada (CREPUQ), le Japon (JOY). Les étudiants sont vivement en-
couragés à faire un semestre ou une année d'études à l'étranger au cours de leur cursus. Si les
échanges Erasmus sont ouverts à partir de la L2, ceux-ci sont plus profitables en L3 ou M1. Un par-
cours d'excellence est ouvert en anglais au niveau L3, en Economie comme en Gestion, avec une mo-
bilité internationale obligatoire d'un semestre dans une faculté partenaire. Un master d'économie in-
ternationale et développement en anglais est proposé, avec double diplomation éventuelle (Corée et
Allemagne) et un master de Management International en anglais est également proposé par l'IAE
Gustave Eiffel.
Expérience professionnelle : dès la fin de la Licence 1, il est vivement conseillé d'acquérir une pre-
mière expérience professionnelle en entreprise, en France ou à l'étranger. Si la loi a supprimé la pos-
sibilité de faire des stages en entreprise non intégrés au cursus (ce qui n'est le cas qu'à partir de la
L3), le bon étudiant qui finit en mai et valide son année sans rattrapage a le temps de travailler (et de
prendre des vacances !). Ces expériences peuvent être comptabilisées dans le cadre de l'option CVE =
"Contrat de validation de l'expérience (professionnelle, associative)", par la rédaction d'un mémoire et
une soutenance.

Débouchés professionnels

La Licence Économie et Gestion est une formation préparant à l’entrée dans différents Masters et les
débouchés professionnels sont donc ceux des Masters poursuivis. Ce niveau permet d’accéder à des
emplois hautement qualifiés. Cependant, une entrée directe dans la vie professionnelle au niveau bac
+ 3 dans les métiers d’encadrement moyen dans les entreprises, les administrations ou les associa-
tions est possible, de même que la préparation de nombreux concours administratifs.

Poursuites d’études

Après la L2, en Économie, les trois parcours de L3 Economie Expertise Économique et Financière,
ainsi que les deux parcours PLUS (International et Traitement de l'Information) débouchent prin-
cipalement sur le Master de Sciences Économiques (deux mentions, Expertise Économique et Banque et
7
marchés financiers). Ces orientations du Master préparent, au niveau intermédiaire et supérieur de la
hiérarchie des entreprises, aux métiers des banques, des grandes entreprises, des administrations,
d'organismes publics ou parapublics. Il s'agit de métiers qui relèvent du conseil, de l’aide à la prise de
décision et de la formation et qui mobilisent l’analyse économique. Le parcours Expertise économique
a une composante forte enseignée en anglais et destinée à former des cadres internationaux, experts
en conduite ou gestion de projets. Toutes ces mentions comportent des parcours et spécialités pro-
fessionnelles, une spécialité recherche, une spécialité enseignement et formation et une spécialité
économie de la santé. La dominante Mathématiques et Traitement de l'Information permet
d’accéder au Master de Sciences Économiques (mention Expertise Économique) en vue d'intégrer, via
le M2 "Maserati" un cabinet d’études ou de conseil, le service d’études d’une banque, d'une grande
entreprise, d'un organisme public ou parapublic national ou régional. L'autre grand débouché de cette
voie est la formation MIAGE, Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises, dispen-
sée au sein de l'ESIAG et qui débouche sur deux spécialités en Master 2. Les diplômés ont une excel-
lente insertion sur le marché du travail à un niveau ingénieur en informatique appliquée à la gestion
des entreprises, pour des emplois de responsable junior des fonctions applicatives d’un système
d’information d’une entreprise de taille moyenne ou d’expert-consultant dans une SSII.

La voie Gestion puis les différents parcours de la L3 Gestion des Entreprises offrent diverses
poursuites d’études en Master Sciences de Gestion, organisées au sein du département Institut d'Ad-
ministration des Entreprises (IAE Gustave Eiffel) : Management et conseil ou la mention Recherche
du Master de Sciences de Gestion. Elles permettent d’accéder à des emplois de contrôleur de gestion,
de directeur d’exploitation, gestionnaire des ressources humaines… Pour Comptabilité, Contrôle, Au-
dit, les débouchés sont ceux offerts par les cabinets d’expertise comptable et de commissariat aux
comptes, mais aussi par les directions audit, contrôle de gestion, comptables et financières des en-
treprises.

Organisation du diplôme

Au cours des deux premières années, l’architecture du diplôme diffère peu entre L1 et L2. Elle est
identique pour les deux premiers semestres (S1 et S2) puis pour les deux suivants (S3 et S4).
Des UE, regroupent en tronc commun, des enseignements de base en économie, gestion d'une part,
mathématiques et statistiques de l'autre.
Une UE de LANGUE et MÉTHODOLOGIE en L1, APPRENTISSAGES et SPÉCIALISATION en L2, en
tronc commun également, regroupe l'enseignement de l'anglais, un apprentissage méthodologique en
L1, une première sensibilisation professionnelle et des options en L2. Ces choix permettent à
l’étudiant de choisir des options renforçant certaines disciplines (langues, droit, économie, informa-
tique…) en vue de la L3 qu'il visée.
En revanche, l’organisation du diplôme, lors des S5 et S6 (la 3è année), varie fortement selon la forma-
tion choisie.

Options à choisir en L1, S1 et S2

Les options offertes en L1 :

Au premier semestre, l'étudiant francophone qui ne fait pas le parcours PLUS, soit la grande
majorité des étudiants, doit choisir une option parmi les cinq proposées. Les options permettent
une première prédétermination, mais l'étudiant doit choisir selon ses goûts.

Les options proposées au premier semestre :


 US Civilization, option proposée en anglais, permet à la fois d'enrichir sa culture sur la pre-
mière puissance économique mondiale et d’améliorer la compréhension de la langue. Atten-
tion ! En 2016, l'option ne sera peut-être pas ouverte et le nombre de places est limité.
 Espagnol 1 : quel que soit le parcours visé par la suite, les étudiants ont intérêt à choisir
une deuxième langue vivante, celle qu'ils avaient choisie au lycée. Espagnol 1 ne s'adresse
pas aux débutants mais à ceux qui, sur la base de leurs acquis du lycée, désirent continuer à
8
pratiquer la langue et approfondir le vocabulaire économique et financier. Les langues autres
que l'espagnol pourront être choisies en "option université" en L2.
 Histoire des Faits Economiques : option ouverte à tous, qui parcourt deux siècles d'évolution
économique, de la révolution industrielle à l'après-guerre.
 Histoire de la Pensée Economique : cette option transversale est ouverte aux étudiants de la
FSEG, qui parcourt rapidement deux siècles de littérature économique, depuis les textes clas-
siques des fondateurs (Smith, Say, Ricardo, Marx…) jusqu'à Keynes.
 Introduction aux études de cas juridiques : option de Droit, particulièrement utile aux futurs
Gestionnaires mais plus largement à ceux qui sont intéressés par le Droit. Option résolument
pratique, basée sur des cas réels et enseignée en groupe restreint, en contrôle continu.
Cas particulier des étudiants du parcours PLUS : ils doivent suivre à la place de l'option la
matière "Atelier projets". Cependant, ils sont encouragés à choisir une autre option en plus,
car seuls sont enregistrés les points au-dessus de la moyenne (points de bonus).

"Ateliers projets" privilégie le travail en groupe, plus approfondi, sur des thèmes économiques,
sociaux ou touchant à l'organisation et la vie des entreprises. Les étudiants seront incités à suivre
l'actualité économique et la vie des affaires, à lire des textes économiques, à aller chercher des in-
formations à la source (grands sites comme l'INSEE, etc.) ou dans les textes d'économie acces-
sibles (publications de la documentation française, voire un premier travail sur des parties des
rapports du CAE). "Atelier" car le travail s'organisera autour d'exercices utilisant des indicateurs
vus ou non dans les autres cours (taux de croissance, taux d'actualisation, indicateurs statistiques
d'inégalités, etc.). Et c'est dans cet atelier que s'élaboreront des "projets" qui permettront aux étu-
diants d'utiliser au sein d'un travail de groupe, ces compétences acquises pour réaliser des en-
quêtes originales, des dossiers, à thèmes économiques ou sociaux, sans oublier la dimension lo-
cale et l'insertion dans le tissu économique et social du département.

 Les étudiants étrangers asiatiques doivent prendre l'option Français Langue étrangère,
organisée par le DELCIFE. Cette option s'adresse à ceux qui manquent de pratique et doivent
se perfectionner dans notre langue pour mieux réussir leurs études.

Les options proposées au second semestre :


 Démographie est une option de culture générale qui s'adresse à tous. Si les étudiants origi-
naires de la voie ES y retrouveront des raisonnements familiers, les gestionnaires ne perdraient
rien à suivre cette matière, l'évolution de la population conditionnant celle des marchés.
 Espagnol 2 : Comme au premier semestre, l'étude d'une autre langue que l'anglais est vive-
ment encouragée, et les étudiants ont tout intérêt à poursuivre l'étude de la seconde langue
vivante qu'ils avaient choisie au lycée. Les étudiants en Espagnol pourront continuer à le prati-
quer, les autres choisiront une langue vivante à titre "d'option transversale" au S2 et S4.
 Histoire des mentalités : option de culture générale. Les étudiants originaires de la voie ES y
retrouveront des raisonnements d'Histoire sociale qui leur sont familiers, sur la place de l'indi-
vidu, les valeurs de la société, l'Amour, l'Hygiène et la Santé, la place de l'Alimentation….
 Sociologie est une option de culture générale, qui s'adresse à tous et où les étudiants origi-
naires de la voie ES retrouveront là encore des raisonnements familiers. Les gestionnaires ap-
prendront les rudiments d'une science très utilisée, ne serait-ce qu'implicitement dans bon
nombre de professions touchant au marketing, management, etc.
Notons à part la dernière option :
 "Contrat de validation de l'expérience" : permet à l'étudiant ayant une expérience profes-
sionnelle, associative, etc. de la valoriser par un mémoire et une soutenance. Cette option peut
être choisie à chacun des trois premiers semestres (S2, S3 et S4) dans la limite de 2 CVE.
Les options transversales (université) :
L'université Paris Est Créteil oblige les étudiants à choisir une option transversale en L2. L'étudiant
doit choisir cette option parmi celles proposées en dehors de la FSEG : UFR de Lettres, Sciences, Droit,
Sport, etc. Les étudiants ont fortement intérêt à prendre une langue que la FSEG ne propose pas (i.e.
une autre langue que l'Espagnol comme Italien, Allemand, etc.). Les étudiants d'origine asiatique souf-
frant de difficultés en français doivent continuer à prendre l'option Français Langue Étrangère du Del-
cife. Les autres prendront plutôt une option de culture générale.
9

Les deux premiers semestres


Volume horaire
semestre 1 semestriel des
enseignements
TD ou
Intitulés des UE et des ECUE ECTS CM TOTAL enseignant
Cours TD
U.E.1 Economie et Gestion 15
ECUE 1 : Microéconomie 5 40 40 Ferhat MIHOUBI
ECUE 2 : Comptabilté Financière 5 19 15 34 Shamshia MOUHAMAD
ECUE 3 : Introduction à l'économie contemporaine 3 28 28 Patrick DOMINGUES
ECUE 4 : Introduction à la Gestion 2 24 (Mouloud HANI)

U.E.2 : Mathématiques et outils quantitatifs 7


ECUE 1 : Mathématiques 4 22 20 42 Olivier FERRIER

ECUE 2 : Statistiques et outils informatiques I 3 20 20 Michel STAMBOULI

U.E.3 Langues et méthodologie 8


ECUE 1 : Méthodologie universitaire 10 10 Michel STAMBOULI
UNE des 2
deux Conférences de méthodes (réservé PLUS) 20 20 Michel STAMBOULI
ECUE 2 : Anglais 24 24 Carole JUGE
UNE des 3
deux Anglais renforcé (PLUS) 24 Carole JUGE
ECUE 3 : Une option sur liste 1 24 24
UNE des 3
Atelier projets (réservé PLUS) 20 20 François LEGENDRE
deux

TD ou
Intitulés des UE et des ECUE ECTS CM Cours TOTAL enseignant
TD
U.E.4 Economie et Gestion 14
ECUE 1 Macroéconomie et comptabilité nationale 6 48 48 Yann VIDEAU
ECUE 2 Management des organisations 5 12 12 24 Eric HERTZLER

ECUE 3 Introduction au Marketing 3 24 Leonce NSASSOU

U.E.5 : Mathématiques et outils quantitatifs 7


ECUE 1 Mathématiques 4 12 24 36 Olivier FERRIER
ECUE 2 Statistiques et outils informatiques I 3 24 24 M. STAMBOULI

U.E.6 Langues et méthodologie 9


ECUE 1 : Méthodologie universitaire 12 12 M. STAMBOULI
UNE des 3
deux Conférences de méthodes (réservé PLUS) 24 24 Michel STAMBOULI
ECUE 2 : Anglais 24 24 Carole JUGE
UNE des 3
deux Anglais renforcé (réservé PLUS) 24 Carole JUGE
ECUE 3 : Une option FSEG sur liste 2 24 24
UNE des 3
deux Atelier projets (réservé PLUS) 24 24 Julie LOCHARD
10

L1 Options Semestre 1

Choisir UNE option parmi


Enseignements Durée enseignants
Atelier Projets (réservé PLUS) 20h François LEGENDRE
Espagnol 1 20h Stéphane PELLETIER
Français Langue Etrangère (réservée étudiants asiatiques) 20h Elisabeth CHAMPSEIX
Histoire des faits Economiques 24h Michel STAMBOULI
Histoire de la Pensée Economique 24h Zakia HIDOUCHE
Etude de cas Juridiques 24h Florence NAKACHE
US Civilization 24h à déterminer

L1 Options Semestre 2

Choisir UNE option parmi


Enseignements Durée enseignants
Atelier Projets (réservé PLUS) 24h Julie LOCHARD
Espagnol 2 24h Stéphane PELLETIER
Histoire des Mentalités 24h Michel STAMBOULI
Sociologie 24h Jonathan HABABOU
Démographie 24h Isabelle MALEYRE
Contrat de Validation de l'Expérience xx Dominique THIEBAUT
11

Vocabulaire et règles universitaires

Chaque système a son vocabulaire et l'étudiant devra se familiariser rapidement avec ces nouvelles appellations.

Absences = Aucune absence n'est de droit, quelle qu'en soit la raison. L'étudiant doit venir à tous
les cours et TD. Pour ceux-ci les absences sont contrôlées et un trop grand nombre d'absences
QUELLE QU'EN SOIT LA CAUSE conduit à attribuer la note zéro.
Absences pour motifs religieux = Aucune absence n'est de droit sur ce plan non plus. Cependant,
une liste de 10 jours de fêtes religieuses (Théophanie orthodoxe, fête de Saint Vartan arménienne,
Fête du Vesak (Bouddah), Kippour, Aïd el Fitr…) est publiée par le ministère chaque année et affichée
à la FSEG. Ces jours, nous n'organisons pas d'examen et les absences ne sont pas sanctionnées. En
dehors de ces jours, pour des raisons évidentes d'organisation et de vie commune, aucune absence ni
aucun aménagement horaire d'aucune sorte ne peut être toléré.
AJAP = ajournés autorisés à poursuivre. Étudiant n'ayant pas validé son année, mais ayant validé un
semestre au moins. L'étudiant est admis à s'inscrire dans l'année supérieure mais devra repasser en
priorité les matières de l'année précédente pour lesquelles il est en dette. Voir ci-dessous "redouble-
ment". Pour bénéficier de cet aménagement, il faut avoir validé un des deux semestres et avoir
au minimum 09 au semestre non validé.
CC (Contrôle continu) : Modalité de contrôle des connaissances dans laquelle l'étudiant est jugé sur
plusieurs travaux (deux au moins) réalisés dans le cadre de son enseignement. Il peut s'agir de tra-
vaux personnels, d'interrogations orales ou écrites, programmées ou à l'improviste, à l'intérieur des
plages horaires des travaux dirigés ou non. Le terme de CC (contrôle continu) s'oppose à celui d'exa-
men. Certaines matières sont évaluées uniquement en contrôle continu, d'autres uniquement par un
examen, d'autres par une combinaison entre les deux. En L1 tout est évalué en CC, et à partir de la
L2, CC et examens dans des proportions variables (généralement un tiers CC et deux tiers examen).
Compensation : Les matières se compensent à l'intérieur des Unités d’Enseignements (UE). Par
exemple, si une UE n'est composée que de deux matières de poids égal, l'étudiant qui a 12 à l'une et
08 à l'autre obtient l'ensemble de son UE. Les deux matières seront donc réputées validées définiti-
vement. Les trois UE se compensent au sein du semestre. L'étudiant qui a la moyenne globale au se-
mestre, même s'il ne l'a pas dans toutes les UE, acquiert le semestre et les 30 ECTS, même si la ma-
tière n'est pas validée et que les crédits de cette matière ne sont pas attribués. Mais en cas de valida-
tion du semestre, toutes les UE de ce semestre sont alors validées, soit directement (moyenne au
moins égale à 10), soit "par compensation". De la même façon les semestres se compensent entre eux
au sein de la même année : le S1 se compense avec le S2, le S3 avec le S4, le S5 avec le S6.
Cours magistraux (CM), travaux dirigés (TD) : les cours magistraux sont dispensés de façon re-
groupée, les étudiants étant de 30 à 200. S'il n’y a pas de contrôle de présence, pour autant l'assidui-
té n’est pas facultative mais au contraire fortement recommandée. Les travaux dirigés se déroulent en
petits groupes de 25 à 30 étudiants maximum. L'assiduité est obligatoire. L'étudiant doit assister au
minimum à quatre cinquièmes des séances dans la matière au cours du même semestre. A défaut, il
se verra attribuer la note ZERO (0) au contrôle continu de la matière, quelles que soient ses notes ob-
tenues par ailleurs, et même si la matière n'est validée que par le CC.
DEF = Défaillants, étudiants n'ayant pas passé une matière au moins à la première session. Ils sont
alors "défaillants", leur note moyenne n'étant pas calculée et leurs résultats non proclamés. À la se-
conde session, il est attribué la note zéro à toutes les matières auxquelles l'étudiant ne s'est pas pré-
senté.
DEUG : ancienne dénomination de la formation suivie lors des deux premières années post Bac et titre
du diplôme pouvant être obtenu. Sur leur demande, les étudiants ayant validé les 4 premiers se-
mestres de la Licence peuvent demander à se voir délivrer ce diplôme, bien qu'il n'ait plus aucune
utilité…
Doyen : ancien nom du Directeur de l'UFR (Unité de formation et de Recherche) gardé par conserva-
tisme par le Droit et les Sciences Economiques. Celui-ci est un enseignant de l'UFR (ou Faculté ainsi
appelée pour les mêmes raisons) élu pour 5 ans par le Conseil, qui administre l'UFR (Faculté). Il est
rééligible une fois. Le titulaire actuel est Mme Sandrine HOLLET-HAUDEBERT, qui enseigne en Gestion
à l'IAE.
ECTS : European Credit Transfer System. A l’instar d'unités de compte monétaires, il s’agit d’un sys-
tème d’Unités de compte européennes qui permet l’équivalence des matières validées d'un pays à
12
l'autre. Par extension, ce système de crédits est utilisé pour comptabiliser la pondération des ma-
tières. Pour valider un semestre, un étudiant doit acquérir 30 ECTS, 60 pour une année, les crédits de
cette année pouvant être acquis au sein de plusieurs pays.
ECUE : "Elément Constitutif d'une Unité d'Enseignements"…ou plus simplement dit, une matière.
Erasmus : programme international d'échanges (d'après le nom du philosophe humaniste, Erasme)
qui permet à l'étudiant de partir, dès la L2 (mais de préférence en L3 ou M1), afin de suivre un se-
mestre ou une année d'études dans une faculté de l'Union Européenne liée par accord à la FSEG et de
se voir valider ses ECTS comme s'il les avait acquis en France. Cette possibilité est soumise à l'accord
de l'équipe enseignante qui signe un "contrat pédagogique". Se renseigner au service des relations
internationales de la FSEG. La possibilité d'échange est étendue à d'autres pays non membres de
l'union européenne par le biais d'accords spécifiques (USA, Canada, Corée, Japon, Turquie, Suisse…)
Une fois son projet arrêté, en discuter avec le responsable des échanges internationaux, M Duguet.
Examens, contrôles : les modalités de contrôle des connaissances sont précisées pour chaque ma-
tière. Un examen est un contrôle écrit ou oral réalisé en dehors des heures de cours selon un calen-
drier affiché qui vaut convocation. Les examens sont organisés en sessions ; la première session se
divise en 2 périodes (janvier et mai) la seconde session, dite session de rattrapage, a lieu en juin. Les
contrôles organisés dans le cadre du contrôle continu ne donnent pas lieu à convocation, mais sont
aussi obligatoires que l'assistance aux séances de TD, même s'ils sont organisés en dehors des heures
de ceux-ci.
Facultés, UFR, départements : les noms d'UFR (Unité de Formation et de Recherche) et de "Faculté"
sont synonymes. La Faculté de Sciences Economiques et de Gestion a gardé le nom ancien de "Facul-
té" quand la loi et les autres établissements parlent d'UFR. L'université Paris Est Créteil est organisée
en différentes unités (Facultés ou Instituts) qui ont une certaine autonomie (budget, direction). La Fa-
culté de Sciences Economiques et de Gestion est l'une de ces unités. Elle est administrée par un Con-
seil d’élus (enseignants, étudiants, personnels administratifs, personnalités extérieures). Le Conseil
élit un Doyen (appelé aussi "Directeur de l'UFR"). La Faculté de Sciences Economiques et de Gestion
est structurée en Départements : Economie et Institut d'Administration des Entreprises (IAE).
FSEG : c'est l’acronyme de notre Faculté (Faculté de Sciences Economiques et de Gestion), elle ac-
cueille 2700 étudiants, grâce à ses 35 personnels administratifs, 70 enseignants-chercheurs universi-
taires, et les plus de 400 enseignants vacataires appartenant, dans leur grande majorité au monde de
l’entreprise. L’Université est également un lieu de recherche, et la FSEG abrite 2 laboratoires de re-
cherches auxquels participent les enseignants-chercheurs, l’un en sciences de gestion (IRG, Institut de
Recherche en Gestion), l’autre en Sciences Économiques (ERUDITE, Équipe de Recherche sur
l’Utilisation des Données Inter-Temporelles en Économie).
Jury : le jury est composé des enseignants qui interviennent au cours du semestre ou de l’année. Un
jury est organisé après les sessions d'examens. C'est lui et lui seul qui fixe les notes définitives. Toute
information préalable est donc provisoire, une harmonisation pouvant intervenir au cours du jury. Le
jury est souverain et sans appel. Ni les enseignants, ni le Doyen, ni l’administration n’ont le pouvoir
de modifier les notes arrêtées par le jury, hormis pour les erreurs dites matérielles (oubli d’une note,
note tronquée….). Pour autant les étudiants, comme les enseignants et l’administration, ont des
droits et des devoirs. Une "charte des examens" et le règlement du contrôle des connaissances préci-
sent ceux-ci.
Licence : la licence se compose de 6 semestres, de 30 ECTS chacun. Au terme des 6 semestres l'étu-
diant qui a validé sa Licence a donc acquis 180 crédits, obtient son diplôme et peut postuler à un
master.
Master : cycle d'études ouvert après la licence, nom du diplôme délivré. Le cycle dure 4 semestres et
deux ans (M1 et M2). Chaque semestre comporte le même nombre de crédits qu'en licence : 30 cré-
dits ECTS par semestre. 60 crédits correspondent au niveau M1 (l'ancienne maîtrise) et 60 de plus au
M2 (anciens DEA et DESS). Ainsi il y a donc 300 crédits ECTS à obtenir en tout depuis le bac pour se
voir décerner le diplôme de master.
Options : matières obligatoires choisies librement par l’étudiant à partir d’une liste pouvant com-
prendre deux ou plusieurs possibilités. Pour la cohérence des parcours étudiants, les enseignants
peuvent conseiller le choix de certaines matières préférablement à d'autres.
Options, options transversales : les "options" sans autre qualificatif sont des matières offertes par la
FSEG. Les "options transversales" sont des matières offertes par d'autres composantes que la FSEG.
L'étudiant devra choisir une "option transversale " (3 ECTS) au cours du semestre 4 (en L2).
13
Parcours : ensemble cohérent d'unités d'enseignements (UE). Ces parcours sont très diversifiés en L3
et sont déterminés par le choix des matières dominantes: il y a 5 parcours regroupés en 3 voies prin-
cipales, économie, gestion, informatique de gestion.
Redoublement : au terme des deux sessions d'examens, l'étudiant qui n'a pas validé ses 60 ECTS (di-
rectement ou par compensation) doit redoubler son année. Cependant, les matières ou UE acquises le
sont définitivement. Une matière à laquelle l'étudiant a obtenu la moyenne ne sera pas repassée l'an-
née suivante, la note étant conservée. Cette rège reste valable même si l'étudiant désirait améliorer sa
note. Une matière acquise par compensation au sein d'une UE validée ne sera donc pas repassée. In-
versement, toutes les matières non acquises doivent obligatoirement être repassées. Un étudiant,
même ayant obtenu 9,9 l'année précédente dans une matière donnée, devra la repasser, cette note de
9,9 étant alors effacée. S'il n'obtient que 07 ou 08 l'année suivante, c'est cette nouvelle note qui sera
prise en compte et non le 09 ou le 9,9 précédent.
Redoublement et passages conditionnels (AJAP) : l'étudiant qui sans avoir validé ses 60 ECTS (di-
rectement ou par compensation) a néanmoins validé un semestre sur les deux est autorisé à s'inscrire
dans l'année supérieure (L2 pour les L1, L3 pour les L2). Cette possibilité est conditionnée par le fait
d'avoir eu 09 minimum au semestre non validé. Il devra repasser en priorité les matières de l'année
pour laquelle il est en dette, car il n'est pas possible de cumuler plus d'un semestre de retard consé-
cutif (impossible d'être en L3 avec une dette sur le S2 de la L1 par exemple). Les notes des matières
validées sont conservées l'année suivante, mais les notes des matières non validées sont perdues (voir
ci-dessus).
Responsables : A chaque niveau, ses responsables enseignants et administratifs. Il y a, sous l'autorité
du Doyen et de la Responsable Administrative de la FSEG, un Directeur du Département d'Économie (M
LEGENDRE) et une responsable administrative du Département (Mme Marie-Christine BRIANCOURT),
sous l’autorité desquels il y a des responsables enseignants et administratifs pour chaque niveau de
parcours. Le responsable de la première année de la licence Économie et Gestion (Directeur pédago-
gique) est M. Michel STAMBOULI, assisté sur le plan administratif de Mme Vilma MIRAKAJ. Le respon-
sable de la seconde année est Mme Sandrine KABLAN, assistée sur le plan administratif de Mme Mar-
tine MOLINARI. Chaque département de la FSEG est structuré selon le même principe.
Sélection : l'accès à certains parcours est sélectif au niveau L3. C'est le cas de 4 des 5 parcours offerts
à ce niveau d’études, notamment pour suivre les parcours PLUS de la L3 Economie, la L3 Gestion des
entreprises, Finances et Comptabilité. La poursuite du parcours en Économie, parcours Expertise éco-
nomique et Financière est de droit après l'obtention de la L2.
Semestre, année : un "semestre" ne dure en réalité que 4 mois (les espagnols les appellent plus jus-
tement des cuatrimestre). Il se compose de 3 ou 4 UE composées de différentes matières (ECUE).
Chaque semestre est réputé validé lorsque le total de 30 ECTS est acquis. Deux semestres font une
année (60 ECTS) et trois années permettent la délivrance de la licence (180 ECTS). Il faut avoir acquis
180 ECTS pour pouvoir postuler au sein d’un master du même domaine de formation : si vous avez
obtenu une Licence Economie et Gestion à Marseille ou (harmonisation européenne oblige) en Alle-
magne vous devez pouvoir vous inscrire en M1 du Master de Sciences Économiques de l'UPEC. Par
contre, 180 crédits ECTS obtenus en Droit à l'UPEC ne donnent pas automatiquement la possibilité de
s’inscrire en M1 de la FSEG de l'UPEC.
Session de rattrapage (seconde session) : une seconde session d'examen est organisée, générale-
ment au mois de juin. Tous les étudiants qui n'ont pas validé certaines de leurs matières ont le droit à
participer à cette seconde session. Les étudiants choisissent les matières qu’ils souhaitent repasser
parmi les matières qu'ils n'ont pas validées (que la validation ait été obtenue directement ou par com-
pensation). La meilleure note sera retenue entre la première et la seconde session.
UE : Unité d'enseignements, qui regroupe plusieurs matières (ECUE = Enseignements Constitutifs
d'une Unité d'Enseignement) sous une dénomination commune. Un semestre de licence est composé
de trois UE. Deux sont communes à tous les étudiants de licence : une UE fondamentale, une UE mé-
thodologique (L1) ou Professionnelle (L2). Une dernière UE détermine le "parcours" de l'étudiant : l'UE
dominante.
14

Plans de cours
15

ANGLAIS Discovering Economics & Business English 1


S1 Tronc commun
Responsable pédagogique de l’anglais en Licence:
Mlle Carole JUGE
Adresse électronique : carole.juge@u-pec.fr
Bureau : 220

Organisation des enseignements : Travaux dirigés (l’étudiant(e) tra-


vaille, l’enseignant(e) dirige), 24h en 12 séances de 2h

Contrôle des connaissances : 100 % contrôle continu :


50 % écrit : Interrogations ponctuelles de vocabulaire, grammaire et compréhension
écrite + deux DST (1h) = grammaire, compréhension écrite, expression écrite
50 % oral : Présentation à l'oral de sujets économiques choisis avec l'enseignant, par-
ticipation à la dynamique de groupe, travail à la maison

ECTS = 3

Pré-requis : Niveau B1 = utilisateur indépendant seuil (lycée) du Cadre européen


commun de référence pour les langues

Objectif du cours :
A partir de documents à thématiques économique et de gestion:
- Initier un travail sur les quatre compétences en maîtrise d’une langue (1- compré-
hension écrite, 2- compréhension orale sur des enregistrements, 3- expression écrite
sous forme de mini-dissertations, 4- expression orale sous forme de présentations
d’articles et de participation en cours).
- Inculquer le vocabulaire économique de base.
- Initier aux formats d’exercice du TOEIC (passage en L2) et du GMat
- Consolider les bases en grammaire

Matériel : A se procurer dès la deuxième semaine de cours :


Market Leader 3rd Edition Intermediate Coursebook, Pearson Longman, 29 janvier
2010. ISBN: 978-1408236956

Bibliographie complémentaire :
Une grammaire (par exemple : La grammaire anglaise de l’étudiant, S. Berland –
Delépine, Ophrys ; ou English Grammar in Use, R. Murphy, Cambridge U Press)
Un dictionnaire digne de ce nom, à consulter très régulièrement en bibliothèque (par
exemple : Harraps Unabridged, Tome 1 Anglais-Français, T2 Français-Anglais ; ou Le
Robert et Collins Super Senior, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais)
16

ANGLAIS Discovering Economics & Business English 2


S2 Tronc commun
Responsable pédagogique de l’anglais en Licence:
Mlle Carole JUGE
Adresse électronique : carole.juge@u-pec.fr
Bureau : 220

Organisation des enseignements : Travaux dirigés (l’étudiant(e)


travaille, l’enseignant(e) dirige), 24h en 12 séances de 2h

Contrôle des connaissances : 100 % contrôle continu :


50 % écrit : Interrogations ponctuelles de vocabulaire, grammaire et compréhension
écrite + deux DST (1h) = grammaire, compréhension écrite, expression écrite
50 % oral : Présentation à l'oral de sujets économiques choisis avec l'enseignant, par-
ticipation à la dynamique de groupe, travail à la maison

ECTS = 3

Pré-requis : Niveau B1 = utilisateur indépendant seuil (lycée) du Cadre européen


commun de référence pour les langues

Objectif du cours :
A partir de documents à thématiques économique et de gestion:
- Initier un travail sur les quatre compétences en maîtrise d’une langue (1- compré-
hension écrite, 2- compréhension orale sur des enregistrements, 3- expression écrite
sous forme de mini-dissertations, 4- expression orale sous forme de présentations
d’articles et de participation en cours).
- Inculquer le vocabulaire économique de base.
- Initier aux formats d’exercice du TOEIC (passage en L2) et du GMat
- Consolider les bases en grammaire

Matériel : A se procurer dès la deuxième semaine de cours :


Market Leader 3rd Edition Intermediate Coursebook, Pearson Longman, 29 janvier
2010. ISBN: 978-1408236956

Bibliographie complémentaire :
Une grammaire (par exemple : La grammaire anglaise de l’étudiant, S. Berland –
Delépine, Ophrys ; ou English Grammar in Use, R. Murphy, Cambridge U Press)
Un dictionnaire digne de ce nom, à consulter très régulièrement en bibliothèque (par
exemple : Harraps Unabridged, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais ;
ou Le Robert et Collins Super Senior, T1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais)
17

ATELIERS PROJETS
S1 Parcours de Licence Universitaire Supérieur (PLUS)

François LEGENDRE

Mel : f.legendre@u-pec.fr
Bureau : tel : poste

Organisation des enseignements :


Contrôle des connaissances : contrôle continu
ECTS = 3
Pré-requis : bac S ou ES avec mention AB minimum

Objectif du cours : rendre l'étudiant indépendant, lui apprendre à faire des recherches
par lui-même, savoir lire et critiquer les indicateurs, exposer les problèmes.

Organisation et contenu de la matière :

La matière remplace obligatoirement l'option dans le parcours PLUS. Les étudiants


sont néanmoins fortement incités à prendre une option en plus, pour laquelle seuls
les points au-dessus de la moyenne comptent.
10 séances de 2 h par semaine (20 h par semestre). La matière privilégie un travail
en groupe, plus approfondi, sur des thèmes économiques, sociaux ou touchant à
l'organisation et la vie des entreprises. Les étudiants sont incités, sur des thèmes
précis en rapport avec le programme de la L1, à lire des textes économiques, aller
chercher des informations à la source (grands sites comme l'INSEE, etc.) ou dans les
textes d'économie accessibles (publications de la documentation française, voire un
premier travail sur des parties des rapports du CAE).
Le double nom "atelier projets" de la matière se justifie de lui-même.
"Atelier" car le travail s'organisera autour d'exercices utilisant des indicateurs vus
ou non dans les autres cours (taux de croissance, taux d'actualisation, indicateurs
statistiques d'inégalités, etc.).
Et c'est dans cet atelier que s'élaboreront des "projets" qui permettront aux étu-
diants d'utiliser au sein d'un travail de groupe, ces compétences acquises pour réali-
ser des enquêtes ou dossiers.
18

ATELIERS PROJETS
S2 Parcours de Licence Universitaire Supérieur (PLUS)

Julie LOCHARD,

Mel : julie.lochard@u-pec.fr
Bureau :
tel : poste

Organisation des enseignements :


Contrôle des connaissances : contrôle continu
ECTS = 3
Pré-requis : mention au S1, bac S ou ES avec mention

Objectif du cours : rendre l'étudiant indépendant, lui apprendre à faire des recherches
par lui-même, savoir lire et critiquer les indicateurs, exposer les problèmes.

Organisation et contenu de la matière :

La matière remplace obligatoirement l'option dans le parcours PLUS. Les étudiants


sont néanmoins fortement incités à prendre une option en plus, pour laquelle seuls
les points au dessus de la moyenne comptent.
Comme au S1, au cours des 12 séances de 2 h par semaine (24 h par semestre) sont
privilégiés le travail en groupe, les exposés, les synthèses, sur des thèmes écono-
miques et sociaux;
Les étudiants devront mener des études sur des thèmes précis en rapport avec le
programme de la L1, en allant chercher des informations à la source.
Plus encore qu'au S1, le double nom "atelier projets" de la matière se justifie.
"Atelier" car il y a un travail et des exercices utilisant des techniques d'exposé, des
indicateurs vus ou pas dans les autres cours.
Les "Projets" s'élaboreront dans cet atelier : les étudiants devront utiliser par un tra-
vail de groupe, les compétences acquises au S1 pour réaliser des enquêtes origi-
nales, des dossiers, à thèmes économiques ou sociaux, sans oublier la dimension
locale et l'insertion dans le tissu économique et social du département.
19

US CIVILIZATION
Option S1 – S3 (COURS EN ANGLAIS)
Ouvert sous réserve
Cours magistral : 24h
Contrôle des connaissances : à déterminer
ECTS = 3
Pré-requis : être capable de suivre un cours en anglais (niveau "B2 utilisateur indépendant")
Objectif du cours : Ce cours (qui a lieu en anglais) a pour objectif, après un bref rappel de
quelques étapes majeures de la construction de la nation américaine, de familiariser les étudiants
avec divers aspects de la société contemporaine des Etats-Unis, institutionnels, sociaux et écono-
miques. Les thèmes suivants seront abordés:
- l'histoire américaine de l'époque coloniale a la Guerre de Sécession, les institutions politiques : les
pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, la population, minorités et immigration, la protection sociale
et affirmative action, aspects de l'économie américaine

COURSE OUTLINE
Introduction
I.1. Introduction – American symbols.
American History
II.1. The American Revolution, the Constitution and the Bill of Rights
II.2. The Civil War
American Institutions
III.1. The executive power: The President, his/her role and duties; the presidential elections; some
remarkable presidents; the changing image of the president.
III.2. The legislative power: The Congress, its duties; lobbies and political parties (history – internal
divisions); Local government.
III. 3. The judicial power: The Supreme Court and its landmark decisions.
Aspects of American Society
IV.1. Demography of the American population: immigration, minorities and identities.
IV.2. Affirmative action policies
IV.3. Social policies: retirement system, health care history, welfare and poverty.
IV.4. The labor movement. Historical overview and current situation
Aspects of American Economy
V.1 Characteristics of the US economy
V. 2. The American job industry
Recommended readings:
Arquié Marie-José (dir.). A Glossary of British and American Institutions: Politics, Economics, Education,
Culture, Social Services. Paris: Armand Colin, 1997.
Fabien Fichaud (dir.). Definitely British, Absolutely American. Manuel de civilisation américaine. Paris :
Ellipses, 2001.
Marie-Christine Pauwels. Civilisation des Etats-Unis. Hachette Superieur. Derniere edition.
M Rezé & R Bowen. Key Words in American Life. Understanding the United States. Armand Colin,
1998.
Bernard Vincent (dir). Histoire des Etats-unis. Champs. Flammarion.2001.
Time/Newsweek/The International Herald Tribune
20

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE
S1 Tronc Commun

Mme Shamshia MOUHAMAD

Mel :
Bureau :
tel : poste
Cours magistral : 19 h + 15 h TD
Contrôle des connaissances : Test QCM + Exercices en TD
ECTS = 5
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : donner les bases de la comptabilité privée, enregistrement en partie double,
savoir établir et lire un bilan, affecter les produits et charges et faire les opérations de comptabilité
courante.

Plan du cours

Thème 1 : L'information comptable et les mécanismes comptables de base


Thème 2 : les opérations courantes
Chap 1 les factures
Chap2 : les charges de personnel
Chap 3 les règlements et la TVA
Thème 3 : Le cycle investissement financement
Chap 4 : les immobilisations
Chap 5 : les financements
Thème 4 : Les opérations de fin d'exercice
Chap 6 : L'amortissement des immobilisations
Chap 7 Les dépréciations
Thème 5 : L'analyse financière
Chap 8 : L'analyse du bilan
Chap 9 : L'analyse du compte de résultat
21

CONFÉRENCES DE MÉTHODE
S1 Parcours de Licence Universitaire Supérieur (PLUS)

M Michel STAMBOULI
Responsable L1
Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : tel : poste 4682

Organisation des enseignements : 20 h de Travaux dirigés

Contrôle des connaissances : 100 % Contrôle Continu : Exposés et compte rendus de travaux
ECTS = 2
Pré-requis : Bacs S ou ES avec mention Bien

Objectif du cours : satisfaire aux exigences de qualité du travail universitaire, en acquérir les
méthodes par la pratique.

Organisation du cours

Ces "Conférences de méthodes", remplacent l'Apprentissage du Travail Universitaire des étu-


diants ordinaires. A raison de 2 h par semaine, 24 h à chaque semestre, la matière fera tra-
vailler les étudiants dans une optique universitaire, à partir de la presse d'actualité.

Le déroulement type des séances sera le suivant :

 Exposé (5 mn) d'actualité éco et sociale et discussion


 QCM d'actualité type concours écoles de commerce
 Fiches de lecture : un à deux ouvrages à lire par semestre, un roman et (ou) un essai.
 Contraction de textes issus de la presse ou des magasines économiques
 Une dissertation à faire à la maison par semestre

A chaque semestre, une séance sera consacrée à des entretiens individuels


22

CONFÉRENCES DE MÉTHODE
S2 Parcours de Licence Universitaire Supérieur (PLUS)

M Michel STAMBOULI
Responsable L1
Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : tel : poste 4682

Organisation des enseignements : 24 h de Travaux dirigés

Contrôle des connaissances : 100 % Contrôle Continu : Exposés et compte rendus de travaux
ECTS = 2
Pré-requis : Plus de 13 au S1 et bacs S ou ES à mention

Objectif du cours : satisfaire aux exigences de qualité du travail universitaire, en acquérir les
méthodes par la pratique.

Organisation du cours

Au S2, les "Conférences de méthodes" continuent à remplacer l'Apprentissage du Travail


Universitaire des étudiants ordinaires pour une durée supérieure : 2 h par semaine, 24 h sur
le semestre.

Une séance sera consacrée au PEC (Portefeuille d'Expérience et de Compétences) afin


de se poser les problèmes d'orientation et de valoriser les expériences aussi diverses
soient-elles, afin d'apprendre à construire un CV.

Au second semestre, en plus d'un travail similaire au S1 (QCM et articles d'actualité,


contraction, dissertation) les étudiants devront réaliser une enquête du même type
que ce qui est exigé en ATU sur les comportements étudiants, mais utilisant exclusi-
vement le power point, et intégrant des instruments statistiques et une petite re-
cherche documentaire.

Avant les examens, chaque étudiant sera reçu personnellement par son enseignant référent,
afin de faire le bilan de l'année écoulée.
23

CONTRAT de VALIDATION de L’EXPÉRIENCE


Professionnelle, Associative, Citoyenne
Option S2-S3-S4
Dominique Thiébaut
Mel : thiebaut@u-pec.fr
Bureau : 229
Tel 01 41 78 46 83
Cours magistral : aucun
 Vous avez travaillé durant l’été ou/et menez une activité, un projet durant vos études,
 Vous estimez que cet emploi/expérience vous a permis d’acquérir quelques compé-
tences dans les domaines de l’économie et de la gestion (savoirs, de savoir-faire et
savoir-être),
 Vous savez l’importance d’enrichir votre formation et votre CV par des stages au sein
du monde professionnel, ou en vous engageant dans des initiatives et en pilotant des
projets.
Vous pouvez vous poser la question d’opter pour l’option « Contrat de Validation de
l’Expérience » (CVE). Il s’agit d’une option que vous pouvez choisir à l’un des 4 semestres.
Dans ce cadre vous n’avez pas à suivre un cours puisque tout repose sur votre stage, sur
votre emploi, sur votre projet, sur votre expérience personnelle.

QUI SIGNE LE CONTRAT ?


Vous bien sûr, mais également l’enseignant responsable de cette option. Cela se fait donc
après un échange que vous devez déclencher auprès de cet enseignant.
SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉ VOUS DEVEZ :
 avoir fait ou faire une expérience, on ne peut valider que ce qui a été fait, pas ce qui
est à faire,
 prendre rendez-vous avec l’enseignant responsable en passant par le secrétariat pé-
dagogique,
 réfléchir à votre expérience afin de la présenter, en effet puisqu’il s’agit d’un contrat
de validation, les deux parties s’engageront par leur signature, et il se peut que
l’enseignant responsable ne voit pas matière à validation de votre expérience, il fau-
dra donc convaincre votre interlocuteur de votre projet d’option,
 comme pour toutes les options, il vous faut respecter le calendrier d’inscription.
COMMENT SEREZ-VOUS NOTÉ ?
 après échanges avec votre responsable, votre contrat stipulera que vous devez faire
un rapport/mémoire sur votre expérience en y insérant également une problématique
auparavant définie,
 ce rapport une fois rédigé devra être déposé en fin de semestre et devra faire l’objet
d’un exposé sous « power-point » au cours d’une soutenance,
 votre rapport et sa soutenance feront l’objet d’une seule note pouvant aller de 0 à
20/20.

N’HESITEZ DONC A PAS FAIRE DES EXPERIENCES PROFESSIONNELLES ET A DEMANDER LEUR VALIDA-
TION. Et rappelez-vous, cette expérience peut se faire durant les vacances puis être validée en cours
d’année universitaire.
24

DÉMOGRAPHIE
Option S2 et S4
Mme Isabelle MALEYRE
Cours magistral : 12 séances de 2 h de cours
Contrôle des connaissances : 100 % CC 4 QCM
ECTS = 3
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : Comprendre les notions élémentaires de démographie, l'histoire des popula-
tions et leur évolution.
Plan du cours
Chapitre 1 : Les populations
Histoire, Transition démographique, transition épidémiologique, Géographie, L’Europe à 25 pays
Chapitre 2 : Leur dynamique
Analyse longitudinale & transversale, Relation fondamentale, Population stable, Perspectives pour
2050
Chapitre 3 : La natalité
Indicateurs, Implosion & convergence en Europe ?, Pays en développement : baisse
Chapitre 4 : La mortalité
Indicateurs, régimes démographiques, Dépendance & solitude
Chapitre 5 Les migrations & l’immigration
Les traites des Noirs, Les migrations de peuplement, Perspectives ; réfugiés et demandeurs d’asile
Chapitre 6 : Influence de la structure par âge & origine
La pyramide des âges, Les trois formes de vieillissement, Définitions de l’âge de la vieillesse,
L’opposition Nord/Sud, Les projections de l’ONU pour 2050, Exemples (religions, sexe, ethnies)
Chapitre 7 : La démographie dans la pensée économique
Les classiques, Epoque Keynésienne, Aspects microéconomiques, Analyse moderne : relation dévelop-
pement, croissance, démographie
Chapitre 8 : Les politique démographiques
Politiques malthusiennes ou contrôle des naissances, Politiques natalistes (populationnistes), Effet sur
la fécondité, Politiques d’immigration
Conclusion

Bibliographie

Guy Maurau, Démographie économique, Bréal, 2002


J.C. Chesnais, La Démographie, Que Sais-je ? 2001
J. Dupâquier, La population mondiale au XX° siècle, Que Sais-Je ? 1999
CAE : rapport M. Godet : Vieillissement et activité des territoires à l’horizon 2030, 2006
Population & Sociétés (INED) : Tous les pays du monde
FMI : How will demography change the world economy, (World Economic outlook), 2005.
INSEE : projection de la population française pour 2050, 2006
SITES INTERNET : www.un.org/unpp/ www.census.gov: www.ined.fr, www.population-demographie.org,
www.imf.org
25

ESPAGNOL 1
Option S1 S3

M Stéphane PELLETIER et Mme Leticia RIVIÈRE


Responsable pédagogique: M. Stéphane Pelletier, Professeur agrégé d’espagnol
Mel : stephane.pelletier@u-pec.fr
Bureau 220
Cours magistral : 20 h (S1) ou 24 h (S3) en groupes de TD uniquement
Contrôle des connaissances : 100 % CC, dont un exposé oral pendant le semestre et un
DST en fin de semestre
ECTS = 3
Pré-requis : niveau d’espagnol de Terminale. Ce cours ne s'adresse donc pas aux débutants
Objectif du cours : Améliorer le niveau de langue des étudiants en L1 et L2, Approfondir les con-
naissances générales liées au monde hispanique (Espagne et Amérique Latine, Hispaniques aux
USA…), Développer un savoir (linguistique et thématique) plus spécialisé au niveau économique, Favo-
riser une approche qui développe l’autonomie de l’étudiant, un esprit critique.
Langue :
1-Grammaire: Révision des bases grammaticales. Exercices.
2-Compréhension écrite : Travail sur des articles de presse évoquant le monde contemporain,
l’actualité, de manière à améliorer la connaissance d’un lexique de base. De manière progressive, fa-
miliarisation avec des documents plus spécialisés permettant l’acquisition d’une langue employée
dans le milieu économique. Lexique lié au fonctionnement de l’entreprise, du commerce, des
échanges...
3-Compréhension orale: Permettre l’écoute de documents ‘audio’ divers pour améliorer la compré-
hension de l’espagnol parlé (accents et lexiques différents). (Cassettes d’entretiens, reportages télé-
visuels ou documentaires courts...)
4-Expression orale: Débat, entraînement à la conversation. Préparation de certains documents par
groupes de 2 ou plus pour inciter chacun à la prise de parole. Présentation rapide (5 à 10mn) en dé-
but de cours d’un article d’actualité trouvé par l’étudiant lui-même dans la presse hispanophone
(presse digitale des principaux quotidiens hispanophones, facile d’accès, adresses internet).
5-Expression écrite : Travaux écrits personnels. Exercice de synthèse ou commentaire ou exercices de
traduction de phrases (thème grammatical) dans une langue spécialisée.
Connaissances :
1-Connaissances générales sur le monde hispanique du XXè siècle : Culture générale intégrant des
dimensions géographiques, historiques, politiques sur l’Espagne et les pays d’Amérique latine.
2-Connaissances économiques générales : conjoncture, globalisation, problèmes commerciaux euro-
péens et mondiaux, situation propre à chacun des pays du monde hispanique, etc.
3-Connaissance de l’entreprise : Exemples d’entreprises du monde hispanique. Approche d’une cul-
ture d’entreprise. Étude de la publicité en usage dans le monde hispanique.
Bibliographie:
- LARREA José, TORRES Oscar, Espacios, Hachette Education, 2004
- CHAPRON Jean, GERBOIN Pierre, Dictionnaire de l’espagnol économique et financier, Presses Pocket.
26

ESPAGNOL 2
Option S2 S4

M Stéphane PELLETIER et Mme Leticia RIVIÈRE


Responsable pédagogique: M. Stéphane Pelletier, Professeur agrégé d’espagnol
Mel : stephane.pelletier@u-pec.fr

Bureau 220

Cours magistral : 24 h en groupes de TD uniquement


Contrôle des connaissances : 100 % CC, dont un exposé oral pendant le semestre et un
DST en fin de semestre
ECTS = 3
Pré-requis : Espagnol 1
Objectif du cours : L’objectif de ce TD vise à renforcer les acquis tant linguistiques que cul-
turels en approfondissant le travail mené auparavant en Espagnol 1 ; l’amélioration du ni-
veau de langue espagnole reste un objectif fondamental et prendra appui sur des documents
tels que des articles de la presse économique hispanique, des enregistrements audio ou au-
diovisuels des principaux médias hispanophones (RTVE, Canal 24 horas…). La progression
grammaticale et lexicale doit permettre aux étudiants d’atteindre un niveau satisfaisant
d’expression écrite et orale ainsi qu’une meilleure compréhension tant de l’écrit que de
l’oral.

Cependant, si le TD d’Espagnol 1 propose une approche généraliste et plurielle des cultures


hispaniques ainsi qu’une introduction progressive au langage économique et social, le ni-
veau 2 tend à préciser cette thématique en étudiant plus systématiquement la dimension
économique des sociétés espagnole et latino-américaines. Pourront ainsi être étudiés des
exemples d’entreprises du monde hispanique dans leur dimension nationale ou internatio-
nale mais aussi des exemples de politiques économiques et sociales de certains états (le Vé-
nézuela de Hugo Chávez, les nationalisations du président bolivien Evo Morales, l’Argentine
face à la grave crise économique de 2001, Lula da Silva au Brésil, le secteur touristique à Cu-
ba, etc…). En outre, la publicité sous ses différentes formes (presse écrite, télévisuelle, inter-
net…) pourra constituer aussi un objet d’étude.

Bibliographie indicative:

- CHAPRON Jean, GERBOIN Pierre, Dictionnaire de l’espagnol économique, commercial et fi-


nancier, Presses Pocket. (Achat vivement recommandé).

- PROST Gisèle, Vocabulaire de l’espagnol moderne, Presses Pocket.


27

ÉTUDES DE CAS JURIDIQUES


Option S1

Mme Florence NAKACHE


Avocate à la Cour
Mel :

Bureau

Cours TD : 20 h en groupes type cours TD (50 maxi)


Contrôle des connaissances : 100 % CC, exposé oral, travail sur dossiers, QCM
ECTS = 3
Pré-requis : Aucun
Objectif du cours : Donner une première approche de la démarche juridique, domaine utile
aux économistes comme aux futurs gestionnaires, à partir de l'étude de cas pratiques.
28

FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE


Mme Elisabeth CHAMPSEIX
Enseignant spécialiste en FLE - Delcife
Mel : delcife@u-pec.fr
Bureau : Maison de l’étudiant CMC
tel : 01 45 17 11 43

Cours – TD : 20 h à raison de 2 h par semaine


Contrôle des connaissances : Contrôle Continu
ECTS = 3 -
Pré-requis : niveau B2 du Cadre Européen pour les langues
Afin de remédier au mieux à leurs difficultés, le niveau des étudiants étrangers en compréhension
audio et en expression orale sera évalué par des tests précédant les cours. Lieux et dates à fixer (sco-
larité).
Objectif du cours :
 Compréhension orale : Etre capable de comprendre un cours magistral ou un TD et de pren-
dre des notes.
 Expression orale : Etre capable de participer à un TD (discussion, exposé).
Le résultat atteint dépendra du niveau de départ des étudiants.

Plan du cours
Entraînement progressif à la compréhension de documents enregistrés : en présentiel et/ou en ligne.
Exercices pour prendre confiance en soi à l’oral. Passage progressif de l’expression libre à la tech-
nique de l’exposé.

Bibliographie :
Il pourra être demandé aux étudiants d’acheter un manuel.
29

HISTOIRE DES MENTALITÉS


Option S2-S4

M. Michel STAMBOULI
Professeur agrégé de Sciences sociales, responsable de la L1

Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : 221 - tel : poste 4665
Cours magistral : 24 h à raison de 2 h par semaine
Contrôle des connaissances : 100° % CC, QCM
ECTS = 3 - English tutoring
Pré-requis : aucun

Objectif du cours : être capable de replacer les principaux thèmes économiques (l'individualisme
méthodologique, la recherche de la productivité, les soins du corps et la santé) dans une perspective
de long terme.

Plan du cours
Ch 1 Introduction : l'histoire des sociétés
Les sociétés primitives : des économies de subsistance, L'Antiquité : la révolution du néoli-
thique, La société féodale, La Renaissance,. Les sociétés modernes, des sociétés industrielles
Ch 2 Individu et société
Robinson et l'homme primitif, Antiquité : un individualisme bien tempéré, Moyen Age, l'indivi-
du dans tous ses "estats", Paysan individuel et travail collectif, L'invention de l'individu à la Re-
naissance, L'esclavage, négation de l'individu
Ch 3 Time is money
L'ancien temps, Les temps nouveaux, La société actuelle : Un découpage artificiel
Ch 4 L'Alimentation entre culture et agriculture
De la nature à la culture. Manger sous l'ancien régime, L'alimentation des temps modernes
Ch 5 L'esprit scientifique
Science et croyance, Mythes et religions, naissance et triomphe de la démarche scientifique
Ch 6 Amour rime-t-il avec toujours ?
Mariage et choix du conjoint, Amour et mariage, La position du missionnaire
Ch 7 Peinture et représentation
Buts de la représentation, codes occidentaux, perspective et couleur, histoire de la beauté
Ch 8 L'homme et son corps
Le propre et le sale, Le sain et le malsain, La vie et la mort

Bibliographie :
 Boorstin : Les découvreurs,
 Eco Umberto : Histoire de la beauté
 Flandrin Jean Louis: Les amours paysannes, Le sexe et l'occident, Histoire de l'Alimentation.
 Histoire de la vie privée (Points Seuil), dirigée par Philippe Ariès et Georges Duby
 Ouvrages de la collection "La vie quotidienne…" (Hachette), en particulier Goubert, La vie des paysans
français au XVIIème siècle,
 Vigarello, Le propre et le sale, une Histoire de la beauté.
30

HISTOIRE DES FAITS ÉCONOMIQUES


Option S1-S3
M. Michel STAMBOULI

Mel :
Bureau : - tel : poste
Cours magistral : 24 h à raison de 2 h par semaine
Contrôle des connaissances : 100° % CC, QCM
ECTS = 3 -
Pré-requis : connaissances historiques d'un bac classique
Objectif du cours : retracer l'histoire du développement des économies occidentales de la ré-
volution industrielle à la second guerre mondiale.
31

HISTOIRE DE LA PENSÉE ÉCONOMIQUE


Option S1

Mme. Zakia HIDOUCHE

Mel :
Bureau : - tel : poste
Cours magistral : 24 h à raison de 2 h par semaine
Contrôle des connaissances : 100° % CC, QCM
ECTS = 3 -
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : retracer les principales contributions et les débats qui ont traversé la
science économique depuis ses origines à la Renaissance jusqu'à la seconde guerre mondiale
Plan du cours
Introduction : objets et méthodes de l‘économique
1ère partie. La monnaie et le commerce
Chap. 1. Mercantilisme et théorie monétaire
2ème partie. La nature et la terre (Droit naturel et contrat social)
Chap. 2. La physiocratie : Quesnay versus Turgot
3ème partie. Le travail et les crises
Chap. 3. Adam Smith : marché, gravitation et croissance
Chap. 4. La "science lugubre" de Thomas Robert Malthus et
la loi des débouchés de Jean-Baptiste Say
Chap. 5. David Ricardo : le modèle classique et l’état stationnaire
Chap. 6. Marx : critique et dernier ( ?) des classiques
4ème partie. L’utilité et la demande (L’utilitarisme et la révolution marginaliste)
Chap. 7. Carl Menger : préférences et utilité
Chap. 8. William Stanley Jevons : utilité et échange
Chap. 9. Léon Walras : l’équilibre général
Chap. 10. John Maynard Keynes : la révolution macroéconomique
Conclusion : révolutions intellectuelles, progrès et récurrence en économie

Bibliographie
Support de cours (diaporama) sur EPREL
32

INTRODUCTION À L'ÉCONOMIE CONTEMPORAINE


S1 Tronc commun

M Patrick DOMINGUES
Maitre de Conférences

Mel : patrick.domingues@u-pec.fr
Bureau : 2è étage 226

Organisation des enseignements : 28 h Cours magistral


Contrôle des connaissances : 100 % QCM.

ECTS = 3
Pré-requis : aucun

Objectif du cours : Donner une présentation simplifiée de ce qu’est l’économie en général,


une vue d’ensemble des diverses branches composant la science économique avec des réfé-
rences à l’actualité et à des cas concrets pour faire entrer l'étudiant dans le sujet

Méthode de présentation : Sur chacun des sujets abordés au cours des chapitres, on partira
de problèmes concrets et de là, on introduira des raisonnements économiques (les moins
techniques possibles) pour expliquer le problème de départ pour ultérieurement explorer et
résoudre des problèmes similaires
Les chapitres ne remplacent pas les cours spécialisés qui seront donnés plus tard.

Plan du cours
• Chapitre 1: Les grands principes de la science économique
• Chapitre 2: Les outils de base
• Chapitre 3: Les entreprises : comportement, concurrence et stratégie
• Chapitre 4: L'Etat : les externalités, les biens publics et l‘Etat providence
• Chapitre 5: La macroéconomie et les politiques macro-économiques
• Chapitre 6: L’emploi et le chômage
• Chapitre 7: Croissance et cycles

Bibliographie
Manuel :
• J-L. Biacabe, J-M. Daniel, G. Duchêne, P. Lenain
• Introduction à l’économie, collection Synthex, 2013 (2eme edition) Pear-
son Education.
• Joseph E. Stiglitz, Carl E. Walsh et Jean-Dominique Lafay
• Principes d'economie moderne . 2007 (3eme edition), De Boeck.
• Paul Krugman, Robin Wells et Kathryn Graddy :
• Economics. European edition . 2008, Worth Publishers
33

INTRODUCTION À LA GESTION
Tronc commun S1

Azzedine ALFAIDY, IAE Gustave Eiffel


Mel :

Cours magistral : 20 h à raison de 2 h par semaine

Contrôle des connaissances : 100 % CC, QCM


Pré-requis : la connaissance des grandes périodes historiques et de leurs caractéristiques.
Objectif du cours : Ce cours vise à familiariser les étudiants avec les des différentes « modes ma-
nagériales » dans les entreprises françaises et américaines depuis le « tournant taylorien » du début
du XXème siècle jusqu'à nos jours. Il s'agit d'acquérir les connaissances de base sur l'histoire du pay-
sage entrepreneurial français, d'apprendre à exploiter au mieux un certain nombre de documents
(textes fondateurs, documents iconographiques ou statistiques) et d'exercer leurs compétences en
matière de recherche de documentation, de synthèse, de problématisation et de rédaction.

Plan du cours

INTRODUCTION : Pourquoi l’histoire de la gestion ?


PARTIE I : FONDEMENTS HISTORIQUES DU MANAGEMENT
Evolution de la gestion : de l’antiquité jusqu’à la révolution industrielle
Chapitre 01 : Ecole classique du management et la rationalité (1900-1930)
1/- Taylor et l’Organisation Scientifique du Travail (OST)
2/- Fayol et l’Organisation Administrative du Travail (OAT).
3/- Ford et le travail à la chaine.
4/- Weber et l’Organisation bureaucratique.
Chapitre 02 : Ecole des relations humaines (1930-1960)
1/- Mayo et les facteurs psychologiques (expérience de Hawthorne)
2/- Maslow et la hiérarchisation des besoins (pyramide des besoins)
3/- Likert et les styles de leadership
4/- Herzberg et le modèle Bi-factoriel (facteurs de satisfaction)
5/- Mac Gregor et la théorie « X » et « Y »
PARTIE II : LES APPROCHES CONTEMPORAINES DU MANAGEMENT
Chapitre 03 : Ecole de la prise de décision et de la contingence (1960-1980)
1/- Burns et Stalker : la relation structure/environnement.
2/- Lawrence et Lorsch : la différenciation et l’intégration.
3/- Chandler et la relation structure/stratégie
4/- Mintzberg et les facteurs de contingence
Chapitre 04 : Ecole sociologique et économique (1980-…)
1/- Crozier et Friedberg : l’analyse stratégique des organisations (1961)
2/- La théorie de l’agence (Jensen et Meckling, 1976)
3/- La théorie des coûts de transaction (Coase, 1937, Williamson, 1975)
4/- La théorie de l’Economie Néo Institutionnelle.
Chapitre 05 : Vers un management stratégique des organisations
1/- La planification stratégique et le modèle de Harvard
2/- L’approche de l’économie industrielle
3/- L’approche des ressources et compétence
34

INTRODUCTION AU MARKETING
Tronc commun 2
Leonce NSASSOU
35

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS


S2, Tronc commun
M Eric HERZTLER
PRAG Gestion
Mel :
Equipe Pédagogique :
Cours magistral : 12 heures de cours magistral, et 12 h de TD.
Contrôle des connaissances : Contrôle continu QCM + travaux en cours
ECTS = 5
Pré-requis : aucun
Objectif du cours :
Il s’agit d’amener les étudiants à comprendre la richesse du management, art de décider, d’organiser,
de diriger et de contrôler. Seront abordées les principales fonctions de l’entreprise, leurs enjeux et
activité ainsi que les carrières possibles qu’offrent les sciences de gestion. Pour chaque TD, les étu-
diants auront à lire des articles sur les thèmes vus en cours, qui feront l’objet d’exposé ou de fiche de
lecture.
Plan du cours
Chapitre 1 : Les fonctions opérationnelles.
I/ Fonction et gestion commerciale
II/ Fonction et gestion de la production
III/ Fonction et gestion des achats et de la logistique
Chapitre 2 : Les fonctions de soutien, de coordination
I/ Fonction et gestion des ressources humaines
II/ Fonction et gestion comptable et financière.
Chapitre 3 : Les fonctions de direction et de contrôle
I/ Les acteurs qui « gouvernent » l’entreprise
II/ La stratégie.
Bibliographie
I Calmé, J. Hamelin et alii (2007), Introduction à la gestion, Dunod, 2ème édition
S. Charreire Petit, I. Huault, V. Perret (2007), Management – manuel et applications, DCG 7,
Nathan.
JL Charron, S. Separi (2007), Management DCG 7, Dunod
F. Cocula (2005), Introduction générale à la gestion, Dunod, 3ème édition.
M. Darbelet, L. Izard, M. Scaramuzza (2006), Notions fondamentales de management, Fou-
cher, 5ème édition
A. Derray, A. Lusseault (2008), Management de l’entreprise, Ellipses.
R. Soparbot (2006), Organisation et gestion de l’entreprise, Dunod.
JF Souterain, P. Farcet, O. Messonet (2007), Management DCG 7, Sup’Foucher
36

MÉTHODOLOGIE UNIVERSITAIRE 1
S1 Tronc commun

M Michel STAMBOULI et alii


Responsable L1
Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : tel : poste 4682

Organisation des enseignements : 10 h de Travaux dirigés, en 5


séances
Contrôle des connaissances : 100 % Contrôle Continu : Exposés, Fiches de lecture, travaux
divers
ECTS = 2
Pré-requis : aucun

Objectif du cours : favoriser l'intégration des lycéens et leur transformation en étudiants par l'ac-
quisition des méthodes du travail universitaire.

Organisation du cours

L'enseignement se fait uniquement dans le cadre des travaux dirigés, par le biais d'un ensei-
gnant référent. Chaque enseignant ayant une grande marge de manœuvre, le déroulement
des séances pourra varier d'un groupe à l'autre.
Au premier semestre, deux séances sont organisées, au cours desquelles l'ensemble du
groupe pourra s'exprimer, poser les questions qui le préoccupent pose légitiment sur les
enseignements, l'organisation de l'année, les difficultés qu'il rencontre et bénéficiera des
conseils des enseignants.
Le travail méthodologique prendra des formes variées selon les groupes, qui peuvent aller
de l'initiation à la recherche documentaire (en BU) la rédaction d'une fiche de lecture, la
technique de la prise de notes…
Chaque étudiant devra réaliser pour le second semestre un travail d'enquête indépendant et
original montrant ses capacités à mettre en pratique ce qui lui a été enseigné.
37

MÉTHODOLOGIE UNIVERSITAIRE 2
S2 Tronc commun

M Michel STAMBOULI et alii


Responsable L1
Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : tel : poste 4682

Organisation des enseignements : 12h de Travaux dirigés, en 6


séances
Contrôle des connaissances : 100 % Contrôle Continu : Exposés et compte rendus de travaux
ECTS = 3
Pré-requis : Apprentissage du Travail Universitaire, 1

Objectif du cours : compléter l'acquisition des méthodes du travail universitaire.

Organisation du cours

Comme au premier semestre, l'enseignement se fait uniquement dans le cadre des travaux
dirigés, par le biais d'un enseignant référent, le même qu'au S1. L'enseignant bénéficie de la
même marge de manœuvre, et le déroulement des séances pourra varier d'un groupe à
l'autre. Les travaux initiés dans un groupe doivent donc être poursuivis dans le même.
Une enquête ou un travail d'étude sera distribuée à un groupe au début du semestre et l'étu-
diant devra en faire le compte rendu devant le TD, manifestant ainsi ses capacités à réaliser
un travail original, à rendre un écrit de niveau universitaire (forme, fond) à déjouer les pièges
méthodologiques (fausses corrélations statistiques, illusions, raisonnements hâtifs) ainsi
qu'à s'exprimer à l'oral.
Comme au premier semestre, une séance de discussion sera organisée, au cours de laquelle
l'ensemble du groupe pourra à nouveau s'exprimer sur les enseignements, l'organisation de
l'année, et commencer à poser des questions sur l'orientation, parfois la réorientation à la-
quelle il devra faire face.
38

MACROÉCONOMIE I
S2 Tronc commun
M Yann VIDEAU

Mel : yannvideau@yahoo.fr
Bureau :
tel : poste
Bureau : 2è étage

Organisation des enseignements : 48 h de Cours - Travaux Dirigés


Contrôle des connaissances : 100 % CC, QCM et Interrogations
ECTS = 6
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : Le cours s’appuie sur les fondements du circuit économique et de la comptabili-
té nationale pour décrire l’équilibre sur le marché des biens et services, comprendre les principales
fonctions des agents économiques et établir
Eléments de cours en ligne (Plate forme WebCT) – en particulier examens et corrigés des années pas-
sées

Plan du cours
I. Les notions de base (Dossiers 1 et 2)
I.1 Introduction
I.2 Le circuit économique
I.3 La comptabilité nationale
II. Consommer, épargner, investir : les grandes fonctions des agents économiques
(Dossiers 3, 4 et 5)
II.1 Consommer et épargner
II.2 Investir
II.3 Équilibre et multiplicateur
III. Le modèle IS-LM
III.1 Le marché de la monnaie
III.2 Le modèle ISLM
IV. Inflation et déflation
V. Chômage et emploi

Bibliographie indicative
G DUCHÊNE : Macroéconomie
è
N. G. Mankiw (2003): Macroéconomie. De Boeck, 3 édition.
M. Parkin, R. Bade & M.V. Audenrode (2000): Introduction à la macroéconomie moderne.
E. Stiglitz (2000): Principes d’économie moderne. De Boeck Université
P.Samuelson et W.Norhaus, Macroéconomie, Les éditions d’organisation, 1995.
G.Abraham-Frois, (2005), Introduction à la macroéconomie contemporaine, Collection Economica.
JP Piriou, (2006), La comptabilité nationale, 14è édition, Collection Repères.
39

MICROECONOMIE 1
S1 Tronc commun
M Ferhat MIHOUBI,
Professeur en sciences économiques
Mel : ferhat.mihoubi@u-pec.fr
Bureau : 231- tel : 01 41 78 46 64
Cours magistral : 40 h Cours-TD
Contrôle des connaissances : 100 % CC, QCM et interrogations en cours
ECTS = 5
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : donner les bases du raisonnement microéconomique, avec exemples tirés de
l'économie réelle et applications simples (concurrence pure et parfaite)
Plan du cours
Introduction : Phénomènes économiques et méthode
Première Partie : Définitions préalables : production, consommation et marché
1. Agents économiques et biens.
A. Biens économiques et paniers de biens.
B. Satisfaction des besoins : préférences et utilité.
2. Echange, marché et concurrence.
A. L’échange : confrontation de l’offre et de la demande.
B. Conditions de fonctionnement du marché : formes diverses de la concurrence.
Deuxième Partie : Le comportement du consommateur et la formation de la demande
1. Le comportement du consommateur.
Préférences, contrainte, choix rationnel, Résultats annexes.
2. La représentation de la demande.
A. La demande individuelle : variation du revenu, variation du prix (effet de revenu et effet de
substitution, notion de demande compensée), biens normaux et biens inférieurs (relation de
Slutsky), notion d’élasticité, substituts – compléments
B. Demande de marché et notion de surplus. : la demande de marché, la notion de surplus du
consommateur (notion de bien-être).
Troisième partie : Les choix du producteur et la courbe d’offre
Optimisation du profit : choix de la combinaison productive et niveau de la production offerte. Néces-
sité de faire une hypothèse sur les caractéristiques du marché sur lequel vend le producteur.
1. La production : le choix des techniques : Principe d’optimisation et combinaison des facteurs
de production, Notion de rendements d’échelle.
2. Les coûts de production : niveau de production optimal : Fonction de coût et fonction de
production, Différents types de coûts, Fonction d’offre du producteur.
Quatrième Partie : L’équilibre sur le marché
1. La concurrence parfaite : Caractéristiques, Implications pour le comportement des agents.
2. La maximisation du profit et de la satisfaction : l’équilibre, profit obtenu, surplus.
3. Notion de période : courte période, Comportements et équilibre de longue période.

Références
B. Guerrien, V. Parel - Microéconomie, Dunod, Collection Express, 1998.
H. Defalvard - Fondements de la microéconomie, vol. 1, de Boeck, 2003.
R. Pindyck, D. Rubinfeld - Microéconomie, Pearson Education, 2005.
40

MATHÉMATIQUES 1
S1, tronc commun

M. Olivier FERRIER
Mel : ferrier@u-pec.fr
Bureau : 215
Cours magistral et Travaux dirigés : 22 heures de cours magistral, et 20 heures de Cours- TD.
Contrôle des connaissances : 100% CC, QCM et interrogations en cours
ECTS = 4
Pré-requis : posséder le niveau de maths d'une terminale S ou ES (note > 10 au bac).
Objectif du cours : Etablir les fondements mathématiques du raisonnement économique. Tout au
long de ses études, l'étudiant devra être capable de manipuler les instruments du calcul différentiel et
intégral, de calculer des extremums, de comprendre la signification d'une dérivée.
Plan de cours
Séance 1 : Présentation du cours, modalités CM-TD, bibliographie, méthode de travail, introduc-
tion …
Séances 2 - 3 & 4: Rappels, limites, continuité, droite numérique, théorèmes sur les fonctions conti-
nues sur un segment (fonctions d’une seule variable et de plusieurs variables)
Séances 5 – 6 & 7 :Calcul différentiel, dérivées, différentielles, calcul approché, dérivée logarith-
mique (fonctions d’une seule variable et de plusieurs variables)
Séances 8 & 9 : Théorèmes des valeurs intermédiaires et Développements limités (fonctions d’une
seule variable et de plusieurs variables)
Séances 10 – 11 & 12 : Optimisation libre et contrainte, (fonctions d’une seule variable et de plu-
sieurs variables)
Bibliographie
Note : le cours du premier et du second semestre s’appuient chacun sur les deux volumes de
Ferrier (2003), qui se trouvent à la bibliothèque.

Archinard, G. & Guerrien, B. (1992). Principes mathématiques pour économistes. Paris, Economica.
Chiang, A. C. (1984). Fundamental Methods of Mathematical Economics. Third edition, McGraw-Hill
International.
Esh, L. (1992). Mathématiques pour économistes et gestionnaires. Paris, De Boeck Université, collec-
tion Prémisses.
Ferrier, O. (2003). Mathématiques pour économistes : l’Analyse en Économie, vol. 1, les fonctions
d’une variable. Paris, De Boeck Université, collection Questions d’Économie et de Gestion.
Ferrier, O. (2003). Mathématiques pour économistes : l’Analyse en Économie, vol. 2, les fonctions de
plusieurs variables. Paris, De Boeck Université, collection Questions d’Économie et de Gestion.
Lancry, P.-J. (1980). Mathéco. Paris, Economica.
Michel, P. (1989). Cours de mathématiques pour économistes. Paris, Economica.
Simon, C. P. & Blume, L. (1998). Mathématiques pour économistes. Paris, De Boeck Université, collec-
tion Prémisses.
Swokowsky, S. (1993). Analyse. Paris, De Boeck Université, 5e édition.
41

MATHÉMATIQUES 2
S2 tronc commun
M. Olivier FERRIER
Mel : ferrier@u-pec.fr
Bureau : 215
Cours magistral et Travaux dirigés : 12 heures de cours magistral et 24 h heures de Cours-TD.
Contrôle des connaissances : 100 % Contrôle continu (QCM et Interrogations)
ECTS = 4
Pré-requis : Mathématiques S1
Objectif du cours : savoir se servir des fonctions mathématiques les plus couramment utilisées en
économie, connaître les règles de calcul.
Plan du cours
Séances 1 & 2 : Fonction exponentielle (fonctions d’une seule variable)
Séance 3 : Fonctions homogènes (fonctions de plusieurs variables
Séance 4 : Fonctions implicites (fonctions de plusieurs variables
Séance 5 : Calcul intégral (fonctions d’une seule variable)
Séance 6 : Convexité (fonctions d’une seule variable et de plusieurs variables
Bibliographie

Archinard, G. & Guerrien, B. (1992). Principes mathématiques pour économistes. Paris, Economica.
Chiang, A. C. (1984). Fundamental Methods of Mathematical Economics. Third edition, McGraw-Hill
International.
Esh, L. (1992). Mathématiques pour économistes et gestionnaires. Paris, De Boeck Université, collec-
tion Prémisses.
Ferrier, O. (2003). Mathématiques pour économistes : l’Analyse en Économie, vol. 1, les fonctions
d’une variable. Paris, De Boeck Université, collection Questions d’Économie et de Gestion.
Ferrier, O. (2003). Mathématiques pour économistes : l’Analyse en Économie, vol. 2, les fonctions de
plusieurs variables. Paris, De Boeck Université, collection Questions d’Économie et de Gestion.
Lancry, P.-J. (1980). Mathéco. Paris, Economica.
Michel, P. (1989). Cours de mathématiques pour économistes. Paris, Economica.
Simon, C. P. & Blume, L. (1998). Mathématiques pour économistes. Paris, De Boeck Université, collec-
tion Prémisses.
Swokowsky, S. (1993). Analyse. Paris, De Boeck Université, 5 e édition.

Comme celui du premier semestre, le cours du second semestre s’appuie sur les deux vo-
lumes de Ferrier (2003) ; qui se trouvent à la bibliothèque.
42

STATISTIQUES et OUTILS INFORMATIQUE 1


S1, Tronc commun
M. Michel STAMBOULI
Professeur agrégé de Sciences sociales, Responsable L1
Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : 221 - tel : poste 46-65

Cours magistral et Travaux dirigés : 10 séances de 2 h de Cours-Travaux


dirigés intégrés en petits groupes, en salle Informatique.
Contrôle des connaissances : QCM, contrôle continu, interrogations dans le cadre des TD et con-
trôle commun oral terminal sur machine, 20 à 30 mn
ECTS = 3 –
Pré-requis : notions d'informatique. Posséder un ordinateur et le tableur Excel 2007 est quasi obliga-
toire.
Objectif du cours : être capable d'utiliser les principaux indicateurs statistiques et utiliser un ta-
bleur (Excel 2007) pour réaliser les calculs et graphiques.
Plan de cours
Ch 1 : Enregistrement des données et représentation graphique
1.1 – Distribution statistique, caractère, modalité
1.2 – Représentation graphique : diagrammes en bâtons, histogrammes, circulaires, figuratifs
1.3 – Méthodes de construction : distributions discontinues, distributions continues, histogrammes

Ch 2 : Etude des séries statistiques, les valeurs centrales


2.1 - Fréquences et graphes
2.2 – Les valeurs centrales : le mode et la médiane
2.3 – Les valeurs centrales : la moyenne (arithmétique, pondérée, propriétés, géométrique, harmonique) .

Ch 3 : Etude des séries statistiques : les indicateurs de dispersion


3.1 – Caractéristiques d'étendue : quartiles, déciles, fractiles, intervalles et rapports
3.2 – Ecart absolu, écart-type, variance, écarts-relatifs
3.3 - Indicateurs de concentration : Courbe de Lorenz, Gini et médiale

OUTILS INFORMATIQUE
Excel : Les éléments d’un Tableur (Feuilles et onglets, saisie des données, déplacements, sélec-
tion, déplacer, copier des données, poignée de recopie, recopiage incrémenté). Mise en forme et
Impression (En têtes et pieds de pages, sauts de pages. polices, décimales, formats, encadrements,
titres et fusion des cellules, insertion de lignes et colonnes, marges, en têtes). Formules et calculs
(Saisie, opérateurs élémentaires, calcul par adressage, références relatives et absolues, recopiage des
formules, Somme). Graphiques (Créer, différents graphiques, modifier). Fonctions simples
Bibliographie
Excel pour les nuls, Word pour les nuls, édition de poche (First interactive).
Bernard PY, Statistique Descriptive, Bernard GRAIS, Statistique Descriptive, Dunod,
Exercices : CHAUVEAU et REAU : statistiques descriptives, U FLash DEUG I
Michel STAMBOULI Les statistiques en QCM, Ellipses
43

STATISTIQUES et OUTILS INFORMATIQUE 2


S2, Tronc commun
M. Michel STAMBOULI
Professeur agrégé de Sciences sociales, Responsable L1
Mel : stambouli@u-pec.fr
Bureau : 221 - tel : poste 46-65

Cours magistral et Travaux dirigés : 24 h de Cours-Travaux dirigés intégrés


en salle Informatique.
Contrôle des connaissances : 100 % contrôle continu, QCM et contrôle termi-
nal sur machine
ECTS = 3 - English tutoring
Pré-requis : Statistiques descriptives 1
Objectif du cours : traiter des statistiques à deux variables, faire une corrélation linéaire et l'inter-
préter

Plan de cours

Ch 1 Tableau de contingence. Distributions marginales et conditionnelles.


1.1 Moyenne marginalex et moyennes conditionnelles xj .
1.2 Variance marginale et variances conditionnelles ; décomposition de la variance
Ch 2 Régression et corrélation
Modes de liaison entre deux variables statistiques : covariance; courbes de régression.
Indicateur numérique, le rapport de corrélation ou son carré 2
2 = variance "expliquée "/ variance marginale, formules de calcul de 2.
CH 3 : Principe des moindres carrés ; courbe des moindres carrés.
1. Courbe des moindres carrés et courbe de régression.
2. Liaison linéaire entre 2 variables ; coefficient de corrélation linéaire. Ajustement linéaire.
3. Droite des moindres carrés –cas général et transformation d’une liaison non linéaire en une
liaison linéaire, changements de variables standards.

Indications bibliographiques :

Bernard PY, « statistique descriptive », 3ème ed., ECONOMICA.


Bernard PY: « Exercices corrigés de statistique descriptive », ECONOMICA.
Jean-Pierre LECOUTRE : " Statistique descriptive ; résumé de cours et exercices ", MASSON.
G.CALOT : "Cours de statistique descriptive", Dunod.
Excel pour les nuls, édition de poche (First interactive).
Michel STAMBOULI Les statistiques en QCM, Ellipses
44

SOCIOLOGIE
Option S2-S4

Jonathan HABABOU
Cours TD : 24 h
ECTS : 3

Contrôle des connaissances : 100 % CC, 4 QCM

Pré-requis : Aucun mais curiosité et suivi de l’actualité appréciés.


Objectif : Appréhender la sociologie par l’analyse des groupes sociaux, de leurs modes de
production à leurs modes de reproduction. Maîtriser l’outil statistique et ses usages.
S’appuyer sur des cas concrets pour éclairer des phénomènes sociaux.

Plan du cours

1/ Fait social et émergence de la norme : Norbert Elias, Marcel Mauss et Emile Durkheim.
2/ L’usage des statistiques en sociologie: Les chiffres de la délinquance.
3/ La notion de classe sociale : Karl Marx et Max Weber.
4/ Espace social et socialisation : Pierre Bourdieu.
5/ L’étude d’un groupe social: La grande bourgeoisie.
6/ Le genre : Rôles sexués et formes de domination.
7/ L’école : un espace de reproduction ? L’école des ouvriers- L’école des filles.
8/ Immigration et trajectoires sociales Vagues migratoires et trajectoires d’immigrés.
9/ Mobilité : le déclassement : Les désillusions de la démocratisation scolaire.
10/ Mobilité : l’ascension sociale : Ajustements et désajustements sociaux dans les par-
cours ascendants.
11/ La déviance et les normes : Interactionnisme et constitution de la « marginalité ».
12/ Conclusion et préparation à l’examen

Bibliographie
Michel Lallement, Histoire des idées sociologiques. Tome 1 : Des origines à Weber/ Tome 2 :
De Parsons aux contemporains Nathan, Paris, Tome 2, 1993, 238 p. et 266 p.
François De Singly, Christophe Giraud, Olivier Martin (Dir.), Nouveau manuel de sociologie,
Paris, Armand Colin, 2010, 253 p.
Revues (disponibles à la BU de la FSEG ou à la Bibliothèque du CMC)
Magazines : Alternatives économiques, Sciences Humaines,
Revues : Revue Française de Sociologie, Les Actes de la recherche en sciences sociales, Poli-
tix ...
Sites : http://www.liens-socio.org; http://classiques.uqac.ca; http://www.canal-
u.education.fr
FACULTÉ DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET DE GESTION

Année universitaire 2016-2017

Licence 2
Économie et Gestion

Présentation
et
organisation des enseignements

Livret de l’étudiant
1

FSEG
(FACULTÉ DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET DE GESTION)
Directeur de l’UFR : Monsieur Joan Le Goff
La Faculté de Sciences Économiques et de Gestion propose des formations acadé-
miques et des filières fortement professionnalisées. Au-delà de la Licence, les
études peuvent se poursuivre au sein de deux Masters de recherche et de plus de 20
Masters professionnels. Ce livret rappelle les principes généraux d'organisation de
la Licence Économie et Gestion et détaille le contenu de la L2.

Licence Économie et Gestion


UNE SEULE LICENCE, UNE SEULE MENTION, MAIS….

Un parcours d'excellence est proposé dès la première année : Parcours Licence Universi-
taire Supérieur (PLUS), ainsi qu’un parcours supplémentaire en 2ème année (L2) : le L2
PACES, pour les étudiants originaires de PAES (Médecine) ou de CPGE scientifiques et
littéraires.

En 3ème année (L3), six parcours très différents sont proposés :


 Au Département d’Economie :
Expertise Economique
Economie et Traitement de l’Information
Economie internationale
Banque et Finance
 Au département de l’IAE Gustave Eiffel :
Gestion des entreprises
Comptabilité, Contrôle, Audit

Contacts utiles
Licence 1 : Responsable : Michel STAMBOULI– Courriel : stambouli@u-pec.fr
Secrétariat : Vilma MIRAKAJ : vilma.mirakaj@u-pec.fr – tel : 01 41 78 46 16
Licence 2 : Responsable Sandrine KABLAN – Courriel : sandrine.kablan@u-pec.fr
Secrétariat : Martine MOLINARI : martine.molinari@u-pec.fr - tel : 01 41 78 46 43

Licence 3 : Responsable Olivier FERRIER – Mél : ferrier@u-pec.fr

Directeur du Département d’Economie : François LEGENDRE – Courriel : f.legendre@u-


pec.fr

Localisation : Faculté de Sciences Économiques et de Gestion - Mail des Mèches –


Métro : Créteil Université, Ligne 8
Adresse postale : 61 av. du Général de Gaulle - 94010 Créteil Cedex
2

La Licence Économie et Gestion propose en 6 semestres (3 ans), une formation ini-


tiale, générale et spécialisée à la fois qui, outre des débouchés directs sur le marché
du travail, permet d'intégrer un Master à visée recherche ou professionnelle.

Au cours des deux premières années, la Licence comporte un fort tronc commun qui
offre une formation générale en économie et en gestion, en même temps qu’un jeu
d’options tourné vers l’interdisciplinarité (droit, sociologie, démographie, histoire)
ainsi que des parcours de réorientation pour les étudiants issus de Médecine, CPGE,
etc. Cette architecture favorise une orientation progressive. La spécialisation, en vue
des parcours visés en L3 et en Master, s’effectue principalement à travers le choix
des options el L1 et L2, et du parcours en L3.

Deux dispositifs d’excellence sont proposés aux étudiants de Licence 2 et 3:

i) Pour l’entrée à l’IAE (Institut d'Administration des Entreprises) Gustave


Eiffel en L3 (Gestion des entreprises et Comptabilité, Contrôle, Audit) : les meilleurs
étudiants sur les 3 premiers semestres de la Licence d’Économie et Gestion (L1 & L2)
sont dispensés de l'examen écrit de sélection, dans le ratio d'un étudiant dispensé
pour 8 étudiants reçus. Ils sont dispensés de l’épreuve d’admissibilité et directe-
ment convoqués à un entretien, dont dépend leur admission définitive.
ii) Pour la poursuite du cursus au département d’Economie, les étudiants qui
obtiennent au moins 12/20 à 4 semestres sur 6 à l'issue de la Licence 3
d’Economie seront automatiquement admis aux entretiens de sélection des Masters
2 offerts par le Département d'Economie (sous réserve d’obtention du M1 et de sa-
tisfaire aux pré-requis, notamment en langues et en mathématiques, exigés par cer-
tains Masters 2).

La deuxième année de Licence

La seconde année de licence, tout en poursuivant la formation de base engagée en


L1, est déjà une année d’orientation, au cours de laquelle l'étudiant mûrit son projet
et choisit les options qui lui permettront d'aborder sa 3è année (spécialisée), avec
succès et, s'il souhaite continuer, d'être retenu lors des procédures de sélection en
Master (4è et 5è année).
Au début du S4, une information est proposée sur les voies et les métiers ouverts en
fonction des spécialités choisies. Le cours de Méthodologie professionnelle permet
par ailleurs aux étudiants de se familiariser avec les techniques usuelles de commu-
nication (CV, lettre de motivation,…), les sensibilise aux caractéristiques de l’offre
de formation de la Faculté de Sciences Economiques et de Gestion ainsi qu'aux mé-
tiers préparés. D'autres matières de deuxième année, comme la bureautique, don-
nent lieu à la délivrance d'un certificat professionnel (C2I de niveau 1), tandis qu'une
préparation aux tests d'anglais requis pour les études dans les pays anglophones
(TOEFL) est assurée.
Échanges internationaux : l'université Paris Est Créteil a développé de nombreux
partenariats et la FSEG a elle-même noué plusieurs dizaines d'accords avec des fa-
cultés européennes (Italie, Espagne, Belgique, Allemagne, Grèce, Slovénie, Suisse,
Turquie) ou extra-européennes (Colombie, Corée, Japon…). Elle participe également
à des programmes d'échanges avec les USA (MICEFA) et le Canada (CREPUQ). Les
étudiants sont vivement encouragés à faire un semestre ou une année d'études
à l'étranger au cours de leur cursus. Si ces séjours sont ouverts dès la L2, ceux-ci
sont plus profitables en L3 ou M1.
3

Expérience professionnelle : dès la fin de la Licence 1, il est vivement conseillé


d'acquérir une première expérience professionnelle en entreprise, en France ou à
l'étranger. Ces expériences peuvent être comptabilisées dans le cadre de l'option
CVE = "Contrat de validation de l'expérience (professionnelle, associative)", par la
rédaction d'un mémoire et une soutenance.

Débouchés

La Licence Économie et Gestion constitue un socle de formation préparant prioritai-


rement à l’entrée dans différents Masters. Seul ce niveau bac+5 permet d’accéder à
des emplois hautement qualifiés qui exigent des savoir-faire spécifiques approfon-
dis et des qualités de rigueur, d’autonomie, d’aptitude à la prise de décision et à la
synthèse analytique, d’ouverture d’esprit, de management d’équipe, etc. Une entrée
directe dans la vie professionnelle est néanmoins possible au niveau bac + 3, dans
les métiers d’encadrement moyen en entreprise, dans les administrations ou les as-
sociations, de même que la préparation de nombreux concours administratifs.

La L2+

Comme en L1, un parcours d'excellence est proposé aux étudiants volontaires


ayant obtenu de bons résultats au bac et en L1 : le "Parcours de Licence Univer-
sitaire Supérieur" (L2 PLUS). Dans ce parcours, une plus large place est faite à
l’autonomie, à la capacité d’initiative et à la créativité des étudiants à travers des
travaux personnels encadrés, moins académiques mais aussi plus exigeants, qui
comptent pour 8 ECTS sur 30. Ce parcours propose aux étudiants :

 d’une part, de choisir des options plus professionnalisantes et davantage


multidisciplinaires

En L1 :
o "Conférences de méthodes" à la place de "l'apprentissage du travail universi-
taire"
o "Ateliers projets" à la place des options ordinaires
o Avec la possibilité de choisir une option supplémentaire, valorisée en points
de bonus (LV2, gestion, culture générale, etc.)

En L2
o "Projet d’entrepreneuriat"
o "Analyse multidisciplinaire d’enjeux contemporains"

 d’autre part, de leur confier systématiquement (en L2) des travaux spéci-
fiques:
o "étudiants pilotes" dans le cadre des "Ateliers Métiers"
o "Contrat de Validation de l’Expérience" /stage-partenaires

Les étudiants du parcours L2+ ne choisissent pas d'options. A part le CVE, toutes
les matières au choix des tableaux ci-dessous leur sont donc fermées. A leur place,
ils doivent suivre la matière "Analyse Multidisciplinaire des Enjeux contemporains"
qui dans le prolongement de la L1 PLUS, privilégie le travail en groupe approfondi,
sur des thèmes économiques et sociaux ou touchant à la vie des entreprises. De
plus, ils seront obligatoirement "groupe pilote" des "ateliers métiers". Et surtout, ils
4

devront suivre l'option "Projets d'entreprenariat" qui les conduira à mener à bien
sur les deux semestres un projet collectif complet en rapport avec la vie écono-
mique ou la gestion des entreprises.

Le parcours L2+ est prolongé en L3 sous la forme d’un parcours international, avec
un semestre 6 qui doit obligatoirement se dérouler à l’étranger.

Poursuite d’études : ce que vous devez savoir

A partir de la L3, les parcours d’économie et de gestion se séparent.

La L3 d’Economie comprend quatre parcours :


 un parcours généraliste : Expertise Économique, (responsable O. Ferrier),
 un parcours orienté vers l’économie quantitative, les statistiques et
l’économétrie : Economie et traitement de l’information (ETI), capacité
d’accueil : 30 étudiants, responsable C. Mathieu,
 un parcours spécialisé Banque finance, moins quantitatif (responsable : D.
Szpiro) et qui prépare au master 1 Banque et marchés financiers puis au Mas-
ter2 « métiers bancaires » et Master 2 « Ingénierie immobilière ».
 Un parcours Economie internationale, avec une capacité d’accueil de 30
étudiants, responsable P. Domingues).

Ces quatre parcours d’économie débouchent naturellement sur le Master de


Sciences Économiques, organisé en M1 autour de cinq mentions :
 Expertise Économique,
 Banque et marchés financiers (BMF),
 Internationale Economic Studies (IES)
 Economie de la santé et
 Métiers de l’enseignement et de la formation (MEF))).
Ces orientations du Master préparent, aux niveaux intermédiaire et supérieur de la
hiérarchie des entreprises, aux métiers des banques, des grandes entreprises, des
administrations, d'organismes publics ou parapublics. Il s'agit de métiers relevant
du conseil, de l’aide à la prise de décision et de la formation et qui mobilisent
l’analyse économique, et pour le Master MEF des métiers de l’enseignement, de la
formation et de l’information économiques.

Le parcours Economie internationale de L3 ouvre la voie au M1 International


Economic Studies (IES), puis au M2 Development Economics and International
Projects (DEIP), destiné à former des cadres internationaux, experts en conduite ou
gestion de projets.

Le Master Enseignement et formation assure la préparation au CAPES de SES et


offre une compétence de formateur.

Le master Economie de la santé prépare à des fonctions d’expert de la santé auprès


d’organismes publics et privés.

Le parcours de M1 Banque et marchés financiers débouche en M2 sur les deux spé-


cialités Métiers bancaires et Ingéniérie immobilière, qui forment des cadres de
haut niveau dans les métiers de la banque et de la gestion et du financement de
l’immobilier.
5

Enfin, le parcours de L3 en Economie et traitement de l’information ouvre la porte


au Master 2 Maserati, qui offre une formation d’excellence en économie, statis-
tiques et informatique.

Par ailleurs, les différents parcours de la L3 Gestion des Entreprises ouvrent l’accès
aux différents Masters de Sciences de Gestion organisés au sein de l’Institut d'Ad-
ministration des Entreprises (IAE Gustave Eiffel), dont un Master recherche. Les
Masters professionnels permettent d’accéder à des emplois de contrôleur de ges-
tion, de directeur d’exploitation, gestionnaire des ressources humaines… Pour
Comptabilité, Contrôle, Audit, les débouchés sont ceux offerts par les cabinets
d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, mais aussi par les direc-
tions audit, contrôle de gestion, comptables et financières des entreprises. L’entrée
dans la L3 de Gestion de l’IAE est sélective, de même que l’entrée dans tous les
masters 2.

Organisation de l’année

Comme en L1, des UE, regroupent en tronc commun, des enseignements de base en
économie et gestion d'une part, mathématiques et statistiques de l'autre, à côté
desquels un jeu d’option permet – surtout au S4 - de diversifier les parcours.

Quelques particularités de la L2
L'enseignement de mathématiques du S3, comme celui de probabilités et
statistiques du S4, et ceux de microéconomie (Marchés et concurrence au
S3) et macroéconomie (au S4) se déroulent en cours/td intégrés, à raison de
deux séances de 2h par semaine pendant les douze semaines du semestre,
soit 48h au total, avec présence obligatoire à chacune des séances. Au S4,
l’enseignement de probabilités sera complété par 4 séances de cours
magistraux qui interviendront au début de chaque chapitre.
Le contrôle des connaissances comporte 2 contrôles écrits, organisés en
dehors des séances de cours-TD, et un contrôle terminal commun à tous les
groupes, dont le coefficient sera deux fois plus important que les deux
autres.

La méthodologie professionnelle (ex-« atelier métiers ») fera l’objet d’une


présentation spécifique en amphithéâtre.

Les options offertes en L2


Selon leurs goûts les étudiants pourront choisir d’approfondir leurs connaissances
économiques, de s’initier à des disciplines complémentaires de l’économie (démo-
graphie, droit, histoire, sociologie) ou d’améliorer leur connaissance des langues
étrangères. Certaines options sont spécifiques à la L2, d’autres sont communes avec
la L1.
6

Les options spécifiques proposées au semestre 3


 Economie comparative (ECUE2) : une introduction aux réalités de l’économie
mondiale d’aujourd’hui.
 Conférences d'économie contemporaine (ECUE2) : une série de conférences
d'actualité sur des problèmes économiques contemporains touchant aux domaines
de recherche des enseignants chercheurs de notre faculté ou d'invités.
 Espagnol (ECUE2)

Les options spécifiques proposées au semestre 4

 Monnaie et politiques européennes (liste 5), option qui vise à éclairer les
débats européens actuels, à travers l’histoire de la construction européenne, et une
présentation de l’euro et des autres politiques européennes (concurrence, agricul-
ture, politiques régionale et sociale, etc).
 Droit des contrats (liste 6) : un complément naturel à l'introduction au droit,
appliqué à ce qui fait le cœur de notre matière, les relations codifiées entre entre-
prises ou particuliers.

Options communes aux L1 et L2 :


Les étudiants qui ne les ont pas choisies en L1 peuvent opter pour certaines ma-
tières en L2 ; il s’agit, au premier semestre, de :
 Espagnol 1 (liste 4) : pour ceux qui n’ont pas fait d’espagnol en L1. Atten-
tion : Espagnol 1 ne s'adresse pas aux débutants mais à ceux qui, sur la base de
leurs acquis du lycée, désirent continuer à pratiquer la langue et approfondir le vo-
cabulaire économique et financier.
 "Contrat de validation de l'expérience" (CVE, liste 4): permet à l'étudiant
ayant une expérience professionnelle, associative, etc. de la valoriser par un mé-
moire et une soutenance. Cette option peut être choisie à chacun des quatre pre-
miers semestres (S1, S2, S3 et S4) dans la limite de 2 CVE sur les deux années de L1
et L2.
C’est également le cas, au second semestre, de :
 Démographie (liste 5), une option de culture générale qui s'adresse à tous. Si
les étudiants originaires de la voie ES y retrouveront des raisonnements familiers,
les futurs gestionnaires ne perdront rien à suivre cette matière, l'évolution de la po-
pulation conditionnant celle des marchés.
 Espagnol 2 (liste 6) : dans le prolongement du premier semestre ou de Espa-
gnol 1 en L1. Les étudiants ont tout intérêt à poursuivre l'étude d'une seconde
langue vivante. Les étudiants en Espagnol pourront continuer à le pratiquer, les
autres pourront choisir une autre langue vivante à titre "d'option transversale".
 Contrat de validation de l'expérience" (CVE, liste 6, voir ci-dessus)

Les options transversales :


Tout étudiant de l’UPEC doit suivre chaque année une option dite « transversale ».
Cette option doit être prise parmi celles proposées en dehors de la FSEG : UFR de
Lettres, Sciences, Droit, Sport, etc. C’est l’occasion de renforcer la caractère multi-
disciplinaire de la formation. Les étudiants d'origine asiatique souffrant de difficul-
7

tés en français peuvent continuer à prendre Français Langue Étrangère au Delcife. En


L2, cette option transversale doit être prise au second semestre.
NB1 : Le choix d’option effectué en début de chaque semestre est définitif. Plus en-
core qu'en L1, le choix de l'option pourra se révéler important lors d'entretiens de
sélection et révéler la profondeur ou la cohérence d'une certaine motivation affichée.
NB2 : La présence aux TD, comme aux cours-TD, est obligatoire et au-delà de 2
absences la note de contrôle continu est zéro. Cela vaut pour les cours-TD de Ma-
thématiques et microéconomie (au S3) et de Macroéconomie et Statistiques et pro-
babilités (au S4). Les étudiants désirant bénéficier du régime dérogatoire doivent
justifier d’un contrat de travail, et devront opter pour ce régime AVANT LE 15 OC-
TOBRE 2015.

AUCUNE DEROGATION NE SERA ACCORDEE AU-DELA DE CETTE DATE


8

Semestre 3 – Maquette des enseignements

obligatoire
Intitulés des UE et des ECUE Oblig. à choix ECTS CM TD Enseignant
(options)

U.E.1 COMPETENCES ANALY-


13
TIQUES
ECUE 1 : Marchés et concur-
x 4 16 20 E. DUGUET et alii
rence imparfaite
ECUE 2 : Monnaie et Finances x 4 24 15 S. KABLAN
ECUE 3 : Mathématiques x 5 18 30 H. BENRAYANA
U.E.2 CONNAISSANCE DE
7
L’ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE
ECUE 1 : Économie internatio-
x 3 24 J. LOCHARD
nale
ECUE 2 : 1 matière au choix
Economie comparative 20 P. DOMINGUES
ou Conférences d'économie X 2
20 S. KABLAN
contemporaine
ou Espagnol 1 X 2 20 C. AYALA
ECUE 3 : Connaissance des A. HOCHLAF
organisations
X 2 12 6

U.E.3 PROFESSIONNALISATION 10
ECUE 1: Anglais économique
X 4 24 K. LABIDI & alii
et des affaires
A. VIALFONT
ECUE 2 Introduction au droit X 4 24
ECUE 3 : Méthodologie profes-
x 2 12 M. STAMBOULI & alii
sionnelle
Total heures étu-
30 134 107
diants : 241h
9

Semestre 4 – Maquette des enseignements


Enseignant
obligatoire CM TD
Intitulés des UE et des ECUE Oblig. à choix ECTS
(options)

U.E.1 COMPETENCES
12
ANALYTIQUES
ECUE 1 : Macroéconomie et 16 20
x 4 F. MIHOUBI et alii
politique économique
ECUE 2 : Histoire des faits 24
x 3 P. DOMINGUES
économiques
ECUE 3 : Probabilités, estima- 24 24
x 5 A. LE NY & alii
tions et tests +8
U.E.2 PROFESSIONNALISATION 9
ECUE 1 : Comptabilité de ges- 24 15
x 3 M.C. SKILOYANNIS
tion
ECUE 2 : Anglais : Practising 24
Economics and Business Eng- 3 K. LABIDI et alii
lish 2
ECUE 3 : Une matière au choix 24
X 3 Voir ci-dessous
dans la liste 1 ou stage (CVE)
U.E.3 : ENVIRONNEMENT NON
9
ECONOMIQUE
ECUE 1 : Outils informatiques 20
X 3 C. MANDJEE
2 (préparation au C2i niveau 1)
ECUE 2 :Option transversale 24
x 3 Voir liste université
(liste UPEC)
ECUE 3 : Une matière au 24
X 3 Voir ci-dessous
choix dans la liste 2
168 103 Total heures étu-
30
diants : 271h

Options du semestre 4
Liste 1 (UE2) CM TD
Monnaie et politiques européennes 24 Mlle J. LOCHARD
Droit des contrats 24 M. LUZEAU
Théorie de l’entreprise 24 M. A. Ouattara
Contrat de validation de l'expérience X D. THIEBAULT
Liste 2 (UE3) CM TD
Sociologie * 24 C. GARDESSE
Démographie* 24 Mme I. MALEYRE
Anglais : Préparation TOEIC 24 K. LABIDI
Espagnol 2 20 C. AYALA
Contrat de validation de l'expérience X D. THIEBAULT
* Matière commune avec la L1
10

Plans de cours
11

Semestre 3
UE 1 Fondamentale
ECUE 1 MARCHÉS et CONCURRENCE IMPARFAITE
(Microéconomie 2, Tronc commun S3)
MM. Emmanuel DUGUET, Patrick DOMINGUEZ, Ferhat MIHOUBI et alii
Professeur des Universités à l’UPEC
Mel : emmanuel.duguet@u-pec.fr
Bureau : 219
Cours-TD : 24 h + 15 h TD
Contrôle des connaissances : 33% CC + 67 % examen écrit 1h30, questions de
cours et exercices type TD
ECTS = 4 -
Pré-requis : microéconomie de S1
Objectif du cours : Sur la base des raisonnements micro acquis en L1, comprendre les
mécanismes des marchés en fonctionnement réel : concurrence imparfaite, monopoles et
oligopoles.

Plan du cours

Introduction
Chapitre 1 : La concurrence pure et parfaite
Section 1 : Les hypothèses
Section 2 : Les fonctions de demande
Section 3 : Les fonctions d’offre
Section 4 : L’équilibre sur le marché
Section 5 : Analyse du bien-être
Chapitre 2 : Le monopole
Section 1 : Les principales causes du monopole
Section 2 : Le modèle de monopole
Section 3 : Monopole et bien-être
Chapitre 3 : L’oligopole
Section 1 : Le duopole à la Cournot
Section 2 : Le duopole à la Stackelberg
Section 3 : L’approche de Bertrand
Section 4 : La collusion
Chapitre 4 : La différenciation des produits
Section 1 : Les différentes formes de différenciation des produits
Section 2 : Monopole et différenciation des produits
Section 3 : Duopole et différenciation horizontale
Bibliographie indicative
CARLTON D. W. & J. M. PERLOFF, (1998), Economie industrielle, De Boeck Université.
GABSZEWICZ J., (1994), La concurrence imparfaite, La Découverte, Collection Repères.
MAS-COLLEL A., M. D. WHINSTON & J. R. GREEN, (1995), Microeconomic Theory, Oxford University
Press.
PICARD P., (2002), Eléments de microéconomie, Montchrestien, 6ème édition.
TIROLE J., (1988), The theory of industrial organization, MIT Press.
VARIAN H. R., (2000), Introduction à la microéconomie, De Boeck Université, 4ème édition.
12

ECUE 2 MONNAIE ET FINANCES


S3, Tronc commun
Mlle Sandrine KABLAN
Maître de conférences à l’UPEC
Mel : sandrine.kablan@u-pec.fr
Bureau :
Cours magistral et Travaux dirigés : 24 heures et 15 heures de Travaux dirigés.
Contrôle des connaissances : 33% CC + 67 % Examen de 1h30
ECTS =3 Pré-requis : Cours d'économie de Niveau L1
Objectif du cours : Donner les bases de la théorie monétaire, décrire les évolutions
Plan du cours
Chapitre I : MONNAIE, DEFINITION ET FORMES
Formes historiques, Monnaies actuelles et régimes monétaires, Définition de la monnaie,
Fonctions de la monnaie, Demande d’encaisses monétaires, Formes de la monnaie et agré-
gats, Vitesse de circulation, courbe de demande de monnaie
Chapitre 2 : LA CREATION DE MONNAIE
Par le crédit : multiplicateur des crédits et des dépôts, Par le financement monétaire du défi-
cit du budget de l’Etat, Par entrées nettes de devises
Chapitre 3 : LES DESEQUILIBRES MONETAIRES
Définitions, Effets des déséquilibres monétaires, Causes de l’inflation et de la déflation,
L’inflation dans la sphère financière, Existe-t-il une inflation optimale ?
Chapitre 4 : LES FONCTIONS DES BANQUES
Banques centrales, Banques de second rang ou IFM, Bilans des banques, Gestion des
banques, Les grands systèmes bancaires, Les conséquences de l’intégration européenne, D
et O de monnaie
Chapitre 5 : LES CREDITS (financement intermédié).
Marché monétaire (capitaux à court terme), Marché financier, bourse (capitaux à long terme),
marché des changes (devises), Marchés à terme et d’options, taux d’intérêt et de change
Chapitre 6 : MARCHES DE CAPITAUX ET TAUX D'INTERET (financement direct)
Crédits aux entreprises, Prêts aux particuliers, Financement et crédits, hiérarchie des taux
d’intérêt

Bibliographie
Manuels :
D. FLOUZAT & Ch. de BOISSIEU, Economie contemporaine, Tome 2 : Les phénomènes moné-
taires, Thémis, PUF, 2004
B. MAJNONI, L’instabilité monétaire, Que sais-je ?, PUF, 2003
D. PLIHON, La monnaie & ses mécanismes, Repères, La Découverte, 2004.
Lectures conseillées :
A. JEANCOURT-GALIGNANI, La finance déboussolée, Odile Jacob, 2002
A. LEVY-LANG, L’argent, la Finance et le risque, Odile Jacob, 2006

Sites internet à consulter :


Fonds monétaire international : www.imf.org,
Banque centrale européenne : www.ecb.org,
Banque de France : www.banque-France.fr,
Réserve fédérale : www.federal-reserve.org
13

ECUE 3 MATHÉMATIQUES 3
S3, tronc commun

M. Habib BEN RAYANA


Maîtres de Conférences.
Mel : habib.benrayana@u-pec.fr.
Bureau :

Cours-TD : 48h de cours/TD

Contrôle des connaissances : deux interrogations écrites en séance et un contrôle


terminal, dont le coefficient sera deux fois plus important.
ECTS = 5.

Pré-requis : cours de mathématiques S1 et S2.

Objectif du cours : Acquérir les bases de l'algèbre linéaire et du calcul vectoriel né-
cessaires à la compréhension de certains modèles ou calculs économiques.

Plan du cours

Ch 1 Systèmes linéaires et matrices


Systèmes linéaires, pivot de Gauss, matrice d’un système, matrice augmentée,
règles de calcul, interprétation du rang, déterminant, inverse.

Ch 2 Espaces vectoriels et bases


Espaces vectoriels réels, sous-espaces vectoriels, familles libres, familles généra-
trices, bases. Applications linéaires, noyau, image.
Matrice d’une famille de vecteurs dans une base, d’une application linéaire dans des
bases. Matrice de passage, changement de base.

Ch 3 Diagonalisation et triangulation
Rappels sur les polynômes, factorisation.
Valeurs propres, vecteurs propres, espaces propres, polynôme caractéristique.
Diagonalisation, trigonalisation, application aux suites récurrentes.

Ch 4 Formes quadratiques et projecteurs orthogonaux


Signe d'une forme quadratique, signe sur un sous-espace, points critiques, extrema.
Orthogonalité, projecteurs orthogonaux, méthode des moindres carrés.

Ch 5 Optimisation libre
Rappels sur les fonctions de plusieurs variables : dérivées partielles, gradient, ma-
trice jacobienne, matrice hessienne, formes quadratiques.
Optimisation libre, conditions du premier et second ordre.

Ch 6 Optimisation sous contrainte


Fonctions implicites, conditions du premier et second ordre, multiplicateurs de La-
grange.

Bibliographie
Un polycopié de cours sera distribué et déposé sur la plateforme Eprel dans le cou-
rant du semestre.
14

UE 2 Connaissance de l’environnement
économique
ECUE 1 ÉCONOMIE INTERNATIONALE
Mme Julie LOCHARD
Maitre de conférences à l’UPEC
Mel : julie.lochard@u-pec.fr
Bureau : 233
Cours magistral : 24 heures
Contrôle des connaissances : 100 % Examen d'1h30.
ECTS = 3
Pré-requis : cours d'économie du niveau L1 (micro et macro)

Objectif du cours : Fournir une grille d’analyse pour comprendre les principaux thèmes
d’actualité liés à l’économie internationale.
Plan de cours indicatif :

CHAPITRE 1 : MONDIALISATION ET ECHANGES INTERNATIONAUX


Perspective historique de la mondialisation, Un aperçu du commerce mondial, le rôle
des firmes multinationales, les migrations internationales

CHAPITRE 2 : BALANCE DES PAIEMENTS ET DESEQUILIBRES EXTERIEURS


L’architecture de la balance des paiements, les déséquilibres extérieurs, taux de
change et compétitivité

CHAPITRE 3 : DETERMINANTS ET EFFETS DU COMMERCE INTERNATIONAL


Les théories traditionnelles, économie d’échelle, concurrence imparfaite et com-
merce international, les effets du commerce sur les salaires

CHAPITRE 4 : LE ROLE DES FIRMES MULTINATIONALES (FMN) DANS L’ECONOMIE MONDIALE


Définition et poids des FMN, les déterminants de la multinationalisation, l’impact des
investissements directs étrangers sur l’emploi

CHAPITRE 5 : LA POLITIQUE COMMERCIALE


Les instruments de la politique commerciale, la politique commerciale en débat

CHAPITRE 6 : NEGOCIATIONS MULTILATERALE ET INTEGRATION REGIONALE


Les négociations commerciales et l’OMC, régionalisme et intégration
Bibliographie :
Krugman, P., Obstfeld, M., Melitz, M., 2012. Economie Internationale, 9e édition, Pearson.
Mucchielli, J.L., Mayer, T., 2005. Economie internationale, Dalloz.
Mucchielli, J.L., 2001. Relations Economiques Internationales, Hachette.
Lemoine, M., Madies, P., Madies, T., 2007. Les grandes questions d’économie et finance in-
ternationales, De Boeck.
15

ECUE 2 CONFÉRENCES d'ÉCONOMIE CONTEMPORAINE


(au choix avec Economie comparative et Espagnol)

Mme. Sandrine KABLAN


Maître de conférences
Mel : sandrine.kablan@u-pec.fr
Bureau : 231

Cours magistral : 10 conférences de 2 h chacune, d’octobre à décembre


Contrôle des connaissances : QCM portant sur les conférences
ECTS = 2
Pré-requis : aucun
Objectifs : Le but de cette matière consiste à montrer comment la théorie économique peut
être mobilisée pour répondre à des enjeux du monde contemporain. Il s'agit d'exposer dans
un langage accessible à des non spécialistes quelques pistes de réflexion issues de re-
cherches d'enseignants-chercheurs de la FSEG ou invités par eux. Les étudiants de L2, qui
ont déjà acquis des connaissances de base, y trouveront une application à des problèmes
d’actualité contemporaine des théories qu’ils ont apprises.
Il ne s’agit pas d’un cours mais d’une série de conférences données par des personnes diffé-
rentes sur un registre « recherche », et des sujets très divers, tels que :
-Impact des transferts de migrants sur le développement économique des pays récipien-
daires
- Le partage de la valeur ajoutée
- Les pratiques anti-concurrentielles et l’intervention des autorités.*
- Le commerce des services
- La crise de la dette souveraine en France
- Changement climatique et développement durable : quel financement ?
- La discrimination sur le marché du travail : les analyses théoriques et les évaluations sur le
marché français.
- Le problème des retraites

(Liste de thèmes indicative, les thèmes effectivement traités changeant chaque année)
16

ECUE 2 ÉCONOMIE COMPARATIVE (au choix)

M. Patrick DOMINGUEZ
Maître de conférences
Mel : patrick.dominguez@u-pec.fr
Bureau : 221

Cours magistral : 20 heures de cours, entre septembre et décembre 2012


Contrôle des connaissances : 100% examen composé de questions, de commentaires
de tableaux et de graphiques
ECTS = 2
Pré-requis : niveau L1
Objectifs : Le but de cette matière est de prolonger le cours d’introduction à l’économie
contemporaine fait en 1-ère année. Il s’agit ici de comparer les différents pays du monde,
afin de comprendre ce qui fait les performances des uns et des autres. Ceci sera fait pour les
grandeurs macroéconomiques principales (comparaison des niveaux de développement, de
la croissance etc) et du point de vue de l’organisation de ces pays (comparaison de leurs
institutions). Le cours est essentiellement descriptif et se réfère aux principales bases de
données disponibles.

Plan de cours indicatif :

Chapitre 1 Comparaisons macroéconomiques


Niveaux de développement, croissance, convergence
Fiscalité et dépenses publiques, déficit, dette
Degré d’ouverture internationale, solde extérieur, compétitivité
Education, santé et développement humain

Chapitre 2 Comparaisons institutionnelles


Comment mesurer les institutions ?
Les indicateurs de gouvernance de la Banque Mondiale
Indicateurs de réglementation sur les marchés du travail et des biens (OCDE)

Chapitre 3 Les obstacles et les moteurs de la croissance


Quelle relation entre institutions et croissance ?
Les réformes structurelles dans le monde en perspective historique
Le problème de la confiance dans les institutions

Bibliographie :
Ce cours est une création originale : il n’y a pas de manuel ni de livre traitant
l’ensemble des questions abordées. Une liste des sites web permettant l’accès à des
bases de données sera fournie lors du premier cours
17

ECUE 2 ESPAGNOL 1 (au choix)


Mme Carolina AYALA
Mel :
Bureau
Cours magistral : 24 h en TD uniquement
Contrôle des connaissances : 100 % CC, dont un exposé oral pendant le semestre
et un DST en fin de semestre
ECTS = 3
Pré-requis : niveau d’espagnol de Terminale. Ce cours ne s'adresse donc pas aux débutants
Objectif du cours : Améliorer le niveau de langue des étudiants en L1 et L2, Approfondir
les connaissances générales liées au monde hispanique (Espagne et Amérique Latine, Hispa-
niques aux USA…), Développer un savoir (linguistique et thématique) plus spécialisé au ni-
veau économique, Favoriser une approche qui développe l’autonomie de l’étudiant, un esprit
critique.
Langue :
1-Grammaire: Révision des bases grammaticales. Exercices.
2-Compréhension écrite : Travail sur des articles de presse évoquant le monde contempo-
rain, l’actualité, de manière à améliorer la connaissance d’un lexique de base. De manière
progressive, familiarisation avec des documents plus spécialisés permettant l’acquisition
d’une langue employée dans le milieu économique. Lexique lié au fonctionnement de
l’entreprise, du commerce, des échanges...
3-Compréhension orale: Permettre l’écoute de documents ‘audio’ divers pour améliorer la
compréhension de l’espagnol parlé (accents et lexiques différents). (Cassettes
d’entretiens, reportages télévisuels ou documentaires courts...)
4-Expression orale: Débat, entraînement à la conversation. Préparation de certains docu-
ments par groupes de 2 ou plus pour inciter chacun à la prise de parole. Présentation rapide
(5 à 10mn) en début de cours d’un article d’actualité trouvé par l’étudiant lui-même dans la
presse hispanophone (presse digitale des principaux quotidiens hispanophones, facile
d’accès, adresses internet).
5-Expression écrite : Travaux écrits personnels. Exercice de synthèse ou commentaire ou
exercices de traduction de phrases (thème grammatical) dans une langue spécialisée.
Connaissances :
1-Connaissances générales sur le monde hispanique du XXè siècle : Culture générale inté-
grant des dimensions géographiques, historiques, politiques sur l’Espagne et les pays
d’Amérique latine.
2-Connaissances économiques générales : conjoncture, globalisation, problèmes commer-
ciaux européens et mondiaux, situation propre à chacun des pays du monde hispanique, etc.
3-Connaissance de l’entreprise : Exemples d’entreprises du monde hispanique. Approche
d’une culture d’entreprise. Étude de la publicité en usage dans le monde hispanique.

Bibliographie:
- LARREA José, TORRES Oscar, Espacios, Hachette Education, 2004
- CHAPRON Jean, GERBOIN Pierre, Dictionnaire de l’espagnol économique et financier, Presses
Pocket.
18

ECUE 3 CONNAISSANCE DES ORGANISATIONS


Enseignant responsable : Amira Hochlaf, ATER

Cours magistral : 12 h et TD :6h


Modalités d’évaluation : Contrôle continu (50%) : Présentation orale d’une étude de cas
(25%) ; Rapport à rendre (25%) ; Contrôle terminal (50%) : QCM

1. Objectif général et compétences visées


• Comprendre le fonctionnement des organisations
• Comprendre les différentes facettes de l’organisation
• Comprendre les différentes formes organisationnelles
• Apprendre à agir dans les organisations
• Familiariser les étudiants à l’analyse critique du fonctionnement des organisations
3. Plan de cours
• Chapitre 1- Définition de l’organisation
• Chapitre 2- Organisation et rationalisation
• Chapitre 3- Organisation et relations humaines
• Chapitre 4- Organisation et structure
• Chapitre 5- Organisation et vision politique
• Chapitre 6- Organisation et culture
2. Bibliographie
- Charpentier, P. (2007), Management et gestion des organisations, Armand Colin (5ème
édition)
- Livian, Y-F. (2008), Organisation-théorie et pratique, Dunod (4ème édition)
- Plane, J-M. (2012), Théorie et management des organisations, Dunod (3ème édition)
- Rojot, J. (2003), Théorie des organisations, ESKA (2ème édition)
- Soparno, R. (2006), Organisation et gestion de l’entreprise, Dunod (2ème édition)
19

UE 3 Professionnalisation
ECUE 1 ANGLAIS :
Practicing Economics and Business English 1
S3 Tronc commun
Responsable pédagogique de l’anglais en licence :
M. K. Labidi,
Adresse électronique :
Bureau : 220

Organisation des enseignements : Travaux dirigés (l’étudiant(e) travaille, l’enseignant(e)


dirige), 24h en 12 séances de 2h

Contrôle des connaissances : 100 % contrôle continu :


50 % écrit : Interrogations ponctuelles de vocabulaire, grammaire et compréhension écrite +
deux DST (1h chacun) = compréhension écrite, expression écrite et grammaire
50 % oral : Présentation à l'oral de sujets économiques choisis avec l'enseignant, participation
à la dynamique de groupe, travail à la maison

ECTS = 3

Pré-requis : Niveau B2 = utilisateur indépendant avancé du Cadre européen commun de réfé-


rence pour les langues

Objectif du cours :
A partir du manuel obligatoire, sur des thèmes économiques et de gestion :
- Approfondir les quatre compétences en maîtrise d’une langue (1- compréhension écrite, 2-
compréhension orale sur des enregistrements, 3- expression écrite sous forme de mini-
dissertations, 4- expression orale sous forme de présentations d’articles et de participation en
cours).
- Inculquer un vocabulaire économique recherché.
- Vérifier les bases en grammaire
(Pour les L2+ et les PACES, parfaire la maîtrise des formats d’exercice du TOEIC et du
GMat)

Matériel : A se procurer dès la rentrée :


Market Leader 3rd Edition Upper Intermediate Coursebook, Pearson Longman, 13 janvier
2011. ISBN: 978-1408237090

Bibliographie complémentaire :
Une grammaire (par exemple : La grammaire anglaise de l’étudiant, S. Berland –Delépine,
Ophrys ; ou English Grammar in Use, R. Murphy, Cambridge University Press)
Un dictionnaire digne de ce nom, à consulter très régulièrement en bibliothèque, par
exemple : Harraps Unabridged, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais ; ou le
Robert et Collins Super Senior, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais)
20

ECUE 2 INTRODUCTION AU DROIT


S3 Tronc commun

Mme NAKACHE
Mel :

Cours magistral
Contrôle des connaissances : note d’examen
ECTS : 4
Pré-requis : de la culture générale
Objectif du cours : comprendre notre environnement juridique. Le cours est fondé sur la
connaissance des règles de droit fondamentales et orienté vers la mise en œuvre de celles-
ci.

Plan du cours

TITRE I Le droit objectif

Chap I Définition et contenu de la règle de droit


S1 Fondements et caractères - S2 Les fonctions
Chap II Sources du droit objectif
S1 Sources directes : la Constitution , les traités, la loi les règlements et les usages - S2
Sources dérivées : La jurisprudence, la doctrine
Conclusion : de l’influence du droit communautaire sur le droit interne

TITRE II Les droits subjectifs


Chap I Personnes
S1 Les personnes physiques - S2 Les personnes morales
Chap II Choses
S1 Les biens meubles - S2 Les biens immeubles
Chap III Droits
S1 Les droits réels et les droits personnels - S2 Les droits patrimoniaux et les droits extra-
patrimoniaux

TITRE III Organisation juridictionnelle

Chap 1 Réalisation judiciaire des droits


S1 L’ordre juridictionnel - S2 Une approche de la procédure (schéma de la procédure)
Chap 2 Présentation et exemples de jurisprudence
S1 La preuve et les modes de preuve - S2 Etude de cas

Bibliographie

Documents donnés en cours sous forme de fascicules tenant lieu de base bibliographique.
Introduction au droit – R Cabrillac (Dalloz) –
Manuel d’introduction au droit- B Beignier et C Fleury ( PUF Droit)
21

ECUE 3 Méthodologie professionnelle


Tronc commun S3
M. Michel STAMBOULI et alii.

Organisation des enseignements :


12h Travaux Dirigés
Contrôle des connaissances : 100 % CC

ECTS = 3
Pré-requis : aucun
Objectif du cours :
Ce cours répond à plusieurs préoccupations :
 . Celle tout d’abord de confronter, dès le début de l’année de Licence 2, les
étudiants à une réalité de l’entreprise (Qu’est-ce que le marché du travail ?
Son organisation ? Ses métiers ?).
 Celle ensuite, pour répondre à cette première attente, de leur donner
quelques outils de base (communication, rédaction de CV, utilisation de po-
wer-point,…) afin d’être en capacité de se porter sur le marché du travail et ce
rapidement via notamment la réalisation de stages.

Ce cours suivra deux objectifs complémentaires :


- La constitution d’une « boîte à outils » : rédaction de lettre de motivation, CV,
préparation d’un oral, …
- Une meilleure connaissance du marché du travail (les métiers, l’organisation
du travail, le droit du travail, les contrats d’apprentissage, le statut de stagiaire,…),
notamment à travers la présentation des métiers auxquels mènent les différents
Master proposés par la FSEG.
22

Semestre 4
UE1 COMPETENCE ANALYTIQUES
ECUE 1 MACROECONOMIE ET POLITIQUE ECONOMIQUE
S4 Tronc commun

MM. Ferhat MIHOUBI, F. LEGENDRE et alii


Professeurs des Universités
Mel : feraht.mihoubi@u-pec.fr
Bureau : 221

Cours magistral : 30 h + 18 h TD

Contrôle des connaissances : 33% CC + 67 % examen écrit 1h30, questions de


cours et exercices type TD
ECTS = 5
Pré-requis : analyse macroéconomique L1 (S2) ou Macroéconomie et Comptabilité Natio-
nale en L2 PACES-CPGE (S1)
Objectif du cours :
En prolongement du cours de Macro et Comptabilité Nationale de L1, le cours ex-
plique les mécanismes simples de détermination de l’équilibre macroéconomique,
en économie fermée et en économie ouverte. L’analyse macroéconomique passe en
revue les trois grandes politiques macro-économiques. Un chapitre supplémentaire
est consacré aux politiques de l’offre. Les développements théoriques sont systéma-
tiquement accompagnés d’exemples d’application dans les pays développés au
cours des trente dernières années et dans l’actualité récente.
Plan du cours

Ch 1. Révision des principaux points du cours de L1


1. Rappel du modèle IS-LM simple
2. Présentation du modèle WS-PS et construction de l’offre globale
3. Utilisation des modèles IS-LM et Offre Globale – Demande Globale.

Ch 2. La politique budgétaire
1. Le cadre comptable
2. Le budget et la politique conjoncturelle
3. Déficit budgétaire stabilisant la dette

Ch 3. La politique monétaire
1. Les causes de la grande modération de l’inflation
2. La règle de Taylor et les stratégies opérationnelles des Banques Centrales

Ch 4. La politique de change et la macroéconomie ouverte


1. Notions de base sur le taux de change
2. Le taux de change d’équilibre
3. Effets du taux de change sur l’économie
23

4. Détermination du taux de change


5. Le choix du régime de change

Ch 5. Autres volets de la politique économique


1. Les politiques de l’offre
2. Le renouveau de la politique industrielle

Bibliographie
Manuel
G. DUCHENE, P. LENAIN, A. STEINHERR, Macroéconomie (2-ème édition), collection Synthex, Edi-
tions Pearson Education, Paris 2012

Sites Internet recommandés :


FMI : www.imf.org,
BCE : www.ecb.org,
OCDE : www.oecd.org
INSEE : www.insee.fr
CAE : www.cae.fr
24

ECUE 2 HISTOIRE DES FAITS ÉCONOMIQUES


Du choc pétrolier à la bulle internet : les politiques
économiques des grandes puissances depuis 1971
Tronc Commun S4
M. P. Domingues
Professeur des Universités, chercheur au Lab’Urba
Mel : christian.tutin@u-pec.fr
Bureau : 214
Cours magistral : 24 heures à raison de 2 h par semaine
Contrôle des connaissances : Examen terminal 100%. Epreuve écrite (dissertation).
ECTS = 3
Pré-requis : Bonne connaissance du programme d’histoire de terminale S, ES ou L.
Objectif du cours :
Retracer la révolution néolibérale des années 1980, et les bouleversements qu’elle a
provoqués dans les pays du G7. Montrer en quoi les transformations intervenues
dans les politiques économiques, et dans la conception même du rôle de l’Etat, ont
modifié en profondeur le fonctionnement des sociétés occidentales, et donné nais-
sance à la mondialisation contemporaine. Loin d’être le résultat d’évolutions spon-
tanées des marchés, celle-ci est en effet le produit de décisions politiques parfaite-
ment identifiables, même si les Etats et les groupes sociaux qui l’ont engendrée en
ont perdu le contrôle.
La période concernée va de la crise du dollar au début des années 1970 à
l’éclatement de la « bulle internet » en 2001. Le premier choc libéral a en effet été
provoqué par l’abandon des changes fixes à partir de 1971.
Après un bref « état du monde en 1970 », l’évolution des politiques économiques de
1971 à 2001 est ensuite suivie dans cinq pays industrialisés : Etats-Unis, Grande-
Bretagne, France, Allemagne et Japon.

Plan de cours indicatif

Chapitre zéro : 1970, tous keynésiens ?


Première partie : La crise du keynésianisme (1972-1979)
Chapitre 1 Crise américaine et déclin du dollar
Chapitre 2 Déclin britannique et faillite du travaillisme
Chapitre 3 La France, rupture de croissance et montée du chômage
Chapitre 4 : Résistance allemande, rebond japonais
Seconde partie : Le tournant libéral (1980-1992)
Chapitre 5 La révolution reaganienne
Chapitre 6 Le laboratoire britannique
Chapitre 7 Le modèle allemand à l’épreuve
Chapitre 8 La France à contre-courant
Troisième partie : Sous la loi des marchés (1993-2001)
Chapitre 9 Le regain américain
Chapitre 10 L’Europe alignée
Chapitre 11 Le Japon victime de sa finance

Ce cours étant une création originale : il n’y a pas de manuel traitant l’ensemble des évène-
ments évoqués. Un document de cours d’environ 200 pages sera installé sur EPREL en fin de
semestre, mais il ne remplace pas l’assistance au cours.
25

ECUE 3 PROBABILITÉS, ESTIMATION et TESTS


S4, tronc commun S4

M. Arnaud LE NY et alii
Professeur des Universités, chercheur au LAMA (UPEC)
Mel : arnaud.le-ny@u-pec.fr
Bureau : 226

Cours-TD : 48 heures + 12 CM, en début de chaque partie


Contrôle des connaissances :
2 CC coefficient 1 et un examen final écrit de 2h coefficient 2
ECTS = 5
Pré-requis : Analyse mathématique élémentaire, primitives usuelles, intégration par
parties, intégrales impropres, séries à termes positifs.
Objectif du cours : Former aux méthodes classiques en probabilité et statistique inférentielle
utiles dans de nombreux domaines: économétrie, gestion, finances...

Plan du cours
Partie I: Notions fondamentales de calcul des probabilités
Ch 1 Probabilité sur un ensemble d’événements (“Espace probabilisé”)
Ch 2 Variables aléatoires discrètes: lois binomiales, lois de Poisson
et variables aléatoires continues: lois normales,lois exponentielles
Ch 3 Convergences de suites de variables aléatoires et théorèmes
asymptotiques : lois des grands nombres, théorème central-limite.

Partie II : Statistique mathématique


Ch 4 Distributions d’échantillonnage. Propriétés des échantillons aléatoires.
Échantillons non exhaustifs, échantillons exhaustifs. Propriétés de la moyenne
d’échantillon, de la variance d’échantillon dans les 2 catégories d’échantillons.
Ch 5 Cas des échantillons gaussiens ;
Loi du χ2, loi de Student, loi de Snedecor.
Ch 6 Estimation ponctuelle et par intervalle de confiance
Propriétés des estimateurs, absence de biais et convergence.
Méthodes pour rechercher des estimateurs : méthode du maximum de
vraisemblance et méthode des moments. Extension à la recherche simultanée
de plusieurs paramètres.
Précision d’un estimateur pour n fini : inégalité de CRAMER-RAO.
Estimateur efficace. Propriétés des estimateurs du maximum de vraisemblance.
Ch 7 Estimation par intervalle de confiance
Méthode générale de recherche d’un intervalle de confiance.
Application pour une moyenne, une variance, une proportion.
Méthode des abaques.

Bibliographie:
J.P. LECOUTRE : “ Statistique et probabilités ”, manuel et exercices
corrigés, DUNOD.
J.P. LECOUTRE , S. LEGAIT-MAILLE, P. TASSI : “ Statistique ; exercices
corrigés avec rappels de cours ”, MASSON.
Paul BREMAUD, Introduction aux probabilités, SPRINGER.
26

UE2 PROFESSIONNALISATION
ECUE 1- COMPTABILITÉ DE GESTION
S4 tronc commun
Mme. M.C. SKILOYANISS
Cours magistral : 24 h + 15 h TD
Contrôle des connaissances : 33 % CC + 67 % examen final 1h30
ECTS = 4
Pré-requis : comptabilité financière S2
Objectif du cours : Cette partie de la comptabilité sert à éclairer les décisions des ges-
tionnaires internes. Bien qu’elle se serve majoritairement des informations contenues dans
les comptes de charges et de produits de la comptabilité générale, elle constitue un système
d’information spécifique dont la mission principale est de calculer des coûts.
Trois objectifs sont à retenir :
 Evaluer les coûts de revient des produits ou services vendus par l’entreprise et
déterminer les résultats réalisés par produits ou services.
 Déterminer la valeur des stocks grâce à la tenue de comptes d’inventaire.
 Apprécier le degré de réalisation des objectifs et évaluer la performance des
activités de l’entreprise

Plan du cours
Chapitre 1 : Révision de la comptabilité générale (écritures comptables, bilan,
compte de résultat….).
Chapitre 2 : Les objectifs de la comptabilité de gestion.
Chapitre 3 : Les charges incorporables en comptabilité de gestion.
Chapitre 4 : Le modèle de détermination des coûts complets.
Chapitre 5 : La tenue des comptes de stocks.
Chapitre 6 : Charges directes et charges indirectes.
Chapitre 7 : Le traitement des charges directes et indirectes.
Chapitre 8 : Choix d’une unité d’œuvre ou d’un taux de frais (coefficient de corréla-
tion) .
Chapitre 9 : La détermination des coûts de revient et de résultat (prestations croi-
sées…)
Chapitre 10 : Les problèmes liés aux coûts de production : produits en cours et pro-
duits dérivés, produits semi-ouvrés, déchets, différence d’inventaire, concordance…)
Chapitre 11 : La comptabilité à base d’activités (méthode ABC)
Chapitre 12 : Le seuil de rentabilité : (coût variable et coût fixe, détermination du
SR, point mort….)
Bibliographie :
Thierry CUYAUBERE, Contrôle de gestion, collection :la villeguerin- université.
C GOUJET, C RAULET. Comptabilité analytique et contrôle de gestion, collection : DUNOD.
Josette BENAIEM, Jack TUSZYNSKI, Analyse de gestion, collection Fontaine PICARD.
27

ECUE 2 ANGLAIS :
Practicing Economics and Business English 2
S4 Tronc commun
Responsable pédagogique de l’anglais en L1 et en L2 :
Mr K. Labidi
Adresse électronique :
Bureau : 220

Organisation des enseignements : Travaux dirigés (l’étudiant(e) travaille, l’enseignant(e)


dirige), 24h en 12 séances de 2h

Contrôle des connaissances : 100 % contrôle continu :


50 % écrit : Interrogations ponctuelles de vocabulaire, grammaire et compréhension écrite +
deux DST (1h chacun) = compréhension écrite, expression écrite et grammaire
50 % oral : Présentation à l'oral de sujets économiques choisis avec l'enseignant, participa-
tion à la dynamique de groupe, travail à la maison

ECTS = 3

Pré-requis : Niveau B2 = utilisateur indépendant avancé du Cadre européen commun de


référence pour les langues

Objectif du cours :
A partir du manuel obligatoire, sur des thèmes économiques et de gestion :
- Approfondir les quatre compétences en maîtrise d’une langue (1- compréhension écrite, 2-
compréhension orale sur des enregistrements, 3- expression écrite sous forme de mini-
dissertations, 4- expression orale sous forme de présentations d’articles et de participation
en cours).
- Inculquer un vocabulaire économique recherché.
- Vérifier les bases en grammaire
(Pour les L2+ et les PACES, parfaire la maîtrise des formats d’exercice du TOEIC et du GMat)

Matériel : A se procurer dès la rentrée :


Market Leader 3rd Edition Upper Intermediate Coursebook, Pearson Longman, 13 janvier
2011. ISBN: 978-1408237090

Bibliographie complémentaire :
Une grammaire (par exemple : La grammaire anglaise de l’étudiant, S. Berland –Delépine,
Ophrys ; ou English Grammar in Use, R. Murphy, Cambridge University Press)
Un dictionnaire digne de ce nom, à consulter très régulièrement en bibliothèque (par
exemple : Harraps Unabridged, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais ; ou Le
Robert et Collins Super Senior, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais)
28

UE3 ENVIRONNEMENT NON ECONOMIQUE


ECUE 1OUTILS INFORMATIQUES 2
S4, tronc commun
Mme. C. MANDJEE
Maître de Conférences
Bureau : 222
Cours magistral et Travaux dirigés : 20 h de cours-TD intégrés (salle informatique)
Contrôle des connaissances : contrôle continu
ECTS =3
Pré-requis : les bases de la L1 en outils informatiques
Objectif du cours :
 Faciliter la création de rapports de stage, ou mémoires en sachant manier correcte-
ment les techniques informatiques de communication (TICE)
 Acquérir les connaissances requises pour l’un des modules du C2I
(Remarque : pour plus de détails sur le C2i : voir le site de l’université)
 Satisfaire aux nouvelles exigences de votre future vie professionnelle

Contenu du cours
Windows :
 Savoir manipuler les fenêtres ; Créer une arborescence (dossiers et fichiers)
 Retrouver ses dossiers(ou fichiers), les ranger à l’aide de l’explorateur de Windows

Word :
 Mise en forme des mots (police…) ; Mise en forme de paragraphe ; Utilisation de la règle, des
tabulations ; Insertion de puces, de caractères spéciaux, d’images, de tableaux
 Recopie de mise en forme avec le pinceau (pour document court)
 Création et utilisation de styles ; Création de table des matières avec les styles créés
 Recherche d’un site internet à partir d’un texte ; Création de lien hypertexte
 Correction orthographique ; Rechercher, remplacer du texte ; Mettre des commentaires
 Mise en page du texte : saut de page, de section, bordure de page, en tête et pied de page,
notes de bas de page
Excel :
 Révisions : utilisation de la poignée de recopie, mise en forme d’une cellule, d’un tableau
 Les formules, adresse relative et adresse absolue, utilisation de l’assistant fonction
 Les fonctions : NB, NBVAL, NB.SI, SOMME.SI et SI (avec SI imbriqué)
 Gestion des feuilles d’un classeur Excel
 Mise en forme et Mise en page d’une feuille (en-tête et pied de page, orientation…)
 Graphiques (mise en forme, modifications)
 Tri avec plusieurs critères ; Protection des données
Powerpoint :
 Création du masque des diapositives ; thème et arrière plan, numérotation, mise en page…
 Collage avec liaison ; Création de lien hypertexte ; Poser des boutons d’action
 Animation des objets ; Transition des diapositives ; Commentaire sur une diapositive
 Trier les diapositives ; Minutage du diaporama
29

S4 OPTIONS - UE2, ECUE 3 (Liste 1)

Monnaie et politiques européennes


(au choix avec démographie et histoire des mentalités)

Mlle Julie LOCHARD


Mail : julie.lochard@u-pec.fr
Bureau 233

Cours magistral: 24 heures.

Contrôle des connaissances : Examen écrit.

ECTS = 3

Objectif du cours : comprendre les origines de la monnaie européenne, le contenu et


l’impact des politiques menées au sein de l’Union européenne, les débats actuels autour de
la crise et de la construction européenne.

Plan de cours indicatif :

Chapitre 1 : Origine et historique de la monnaie unique

Chapitre 2 : Pourquoi former une union économique et monétaire ?

Chapitre 3 : La Banque Centrale Européenne (BCE) et la politique monétaire

Chapitre 4 : La politique budgétaire et le fédéralisme en question

Chapitre 5 : La Zone Euro et le monde

Bibliographie :
Baldwin R., Wyplosz C., The Economics of European integration, 4th ed., McGraw Hill, 2012
Barthe, M-A., Economie de l’Union européenne, Economica, Paris, 2000.
Bénassy-Quéré, A., Coeuré, B., Economie de l’Euro, La Découverte, 2010.
Bénassy-Quéré, A., Coeuré, B., Jacquet, P., Pisani-Ferry, J., Politique Economique, De Boeck,
2004.
Krugman, P., Obstfeld, M., Économie Internationale, Pearson, 2006.
30

DROIT DES CONTRATS


(au choix avec Politiques européennes, etc et CVE)

M. Luzeau

Cours magistral : 12 séances de 2 h de cours


Contrôle des connaissances : examen final écrit de 1h30.
ECTS = 2
Pré-requis : de la culture générale à caractère juridique
Objectif du cours : comprendre les mécanismes de formation d’un contrat , que celui-ci
soit à caractère civil, commercial, social…Le cours est fondé sur la connaissance des règles
fondamentales et orienté vers la mise en œuvre de celles- ci.

Plan du cours

TITRE I / Les fondamentaux du droit des contrats


Chap 1 - Les fondements du contrat (sens générique)
Chap 2 - Définition J et cadre J des contrats

TITRE II / Formation du contrat


Chap 1 - Les conditions de fond du contrat
Chap 2 - Les conditions de forme du contrat

TITRE III / Exécution du contrat


Chap 1 - Les effets du contrat
Chap 2 - La responsabilité pour inexécution du contrat

Titre IV / Etude de contrats (thèmes choisis en cours)


Chap 1 : Le contrat de travail
Chap 2 : Le contrat de vente

Bibliographie
Documents donnés en cours et qui distribués sous forme de fascicules tiennent lieu de base
de bibliographie.
31

THEORIES DE L’ENTREPRISE
M. A. Ouattara
Cours magistral : 24H

OBJECTIF DU COURS :

Ce cours vise une appréhension qui se veut exhaustive de l’entreprise au travers de


sa définition, la nature des interactions entre les principaux acteurs directement ou
indirectement liés à sa gestion et par-dessus tout, les raisons de son existence.

Plan du cours :
I. DEFINITION ET ORIGINE DE L’ENTREPRISE
1) Définition
2) Origine
II. RAPPEL : THEORIES DES ORGANISATIONS
1) Les courants classiques
2) Les courants centrés sur l’Humain
3) Les conceptions managériales
4) Et les contemporains
III. THEORIES DE L’ENTREPRISE
1) La théorie classique de l’entreprise
2) Les théories modernes de l’entreprise
IV. FORMES ORGANISATIONNELLES DES ENTREPRISES
1) L’organigramme
2) L’organisation endogène de l’entreprise
V. GOUVERNANCE DES ENTREPRISES
1) Les concepts
2) Les mécanismes et les codes de bonnes conduites
VI. STRATEGIE ET INGENIERIE FINANCIERE
1) La politique générale et stratégie d’entreprise
2) L’ingénierie financière

BIBLIOGRAPHIE

Baudry Bernard, Chassagnon Virgile, Les théories économiques de l'entreprise,


Paris, La Découverte « Repères », 2014, 128 pages.
Berle, A. A., and G. C. Means. 1932. The Modern Corporation and Private
Property. New York : The Macmillan Company
Dennis W. Carlton, Jeffrey M. Perloff, Fabrice Mazerolle, 2008. Économie indus-
trielle, 2e Edition. Ed, Ouvertures économiques. De Boeck Supérieur
Mintzberg, H., 2004. Pouvoir et gouvernement d’entreprise. Éditions
d’Organisation, Paris
32

CONTRAT de VALIDATION de L’EXPÉRIENCE


Professionnelle, Associative, Citoyenne
Option S1-S2-S3-S4
Dominique Thiébaut
Mel : thiebaut@u-pec.fr
Bureau : 229
Tel 01 41 78 46 83
Cours magistral : aucun
 Vous avez travaillé durant l’été ou/et menez une activité, un projet durant
vos études,
 Vous estimez que cet emploi/expérience vous a permis d’acquérir quelques
compétences dans les domaines de l’économie et de la gestion (savoirs, de savoir-
faire et savoir-être),
 Vous savez l’importance d’enrichir votre formation et votre CV par des stages
au sein du monde professionnel, ou en vous engageant dans des initiatives et en
pilotant des projets.
Vous pouvez vous poser la question d’opter pour l’option « Contrat de Validation de
l’Expérience » (CVE). Il s’agit d’une option que vous pouvez choisir à l’un des 4 se-
mestres. Dans ce cadre vous n’avez pas à suivre un cours puisque tout repose sur
votre stage, sur votre emploi, sur votre projet, sur votre expérience personnelle.
QUI SIGNE LE CONTRAT ?
Vous bien sûr, mais également l’enseignant responsable de cette option. Cela se fait
donc après un échange que vous devez déclencher auprès de lui.
SI VOUS ETES INTERESSE VOUS DEVEZ :
 avoir fait ou faire une expérience, on ne peut valider que ce qui a été fait, pas
ce qui est à faire,
 prendre rendez-vous avec l’enseignant responsable en passant par le secréta-
riat pédagogique,
 réfléchir à votre expérience afin de la présenter, en effet puisqu’il s’agit d’un
contrat de validation, les deux parties s’engageront par leur signature, et il se peut
que l’enseignant responsable ne voit pas matière à validation de votre expérience, il
faudra donc convaincre votre interlocuteur de votre projet d’option,
 comme pour toutes les options, il vous faut respecter le calendrier
d’inscription.
COMMENT SEREZ-VOUS NOTE(E) ?
 après échanges avec votre responsable, votre contrat stipulera que vous de-
vez faire un rapport/mémoire sur votre expérience en y insérant également une
problématique auparavant définie,
 ce rapport une fois rédigé devra être déposé en fin de semestre et devra faire
l’objet d’un exposé sous « power-point » au cours d’une soutenance,
 votre rapport et sa soutenance feront l’objet d’une seule note pouvant aller
de 0 à 20/20.

N’HESITEZ DONC A PAS FAIRE DES EXPERIENCES PROFESSIONNELLES ET A DEMANDER


LEUR VALIDATION. Et rappelez-vous, cette expérience peut se faire durant les va-
cances puis être validée en cours d’année universitaire.
33

S4 OPTIONS - UE3, ECUE 3 (Liste 2)

DÉMOGRAPHIE
Option S2 et S4 (au choix avec Sociologie, Anglais, Espagnol et CVE)

Mme Isabelle MALEYRE


Maître de conférences à l’UPEC
Mel : maleyre@u-pec.fr
Bureau : 214
Cours magistral : 12 séances de 2 h de cours
Contrôle des connaissances : examen final écrit de 1h30.
ECTS = 3
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : Comprendre les notions élémentaires de démographie, l'histoire des
populations et leur évolution.
Plan du cours
Chapitre 1 : Les populations
Histoire, Transition démographique, transition épidémiologique, Géographie, L’Europe à 25
pays
Chapitre 2 : Leur dynamique
Analyse longitudinale & transversale, Relation fondamentale, Population stable, Perspectives
pour 2050
Chapitre 3 : La natalité
Indicateurs, Implosion & convergence en Europe ?, Pays en développement : baisse
Chapitre 4 : La mortalité
Indicateurs, régimes démographiques, Dépendance & solitude
Chapitre 5 Les migrations & l’immigration
Les traites des Noirs, Les migrations de peuplement, Perspectives ; réfugiés et demandeurs
d’asile
Chapitre 6 : Influence de la structure par âge & origine
La pyramide des âges, Les trois formes de vieillissement, Définitions de l’âge de la vieillesse,
L’opposition Nord/Sud, Les projections de l’ONU pour 2050,
Chapitre 7 : La démographie dans la pensée économique
Les classiques, Epoque Keynésienne, Aspects microéconomiques, Analyse moderne : relation
développement, croissance, démographie
Chapitre 8 : Les politique démographiques
Politiques malthusiennes ou contrôle des naissances, Politiques natalistes (populationnistes),
Effet sur la fécondité, Politiques d’immigration
Conclusion
Bibliographie
Polycopié du cours du Pr B. Majnoni d’Intignano, 2006 Site internet : bmajno-
ni.fr.st
Guy Maurau, Démographie économique, Bréal, 2002
J.C. Chesnais, La Démographie, Que Sais-je ? 2001
J. Dupâquier, La population mondiale au XX° siècle, Que Sais-Je ? 1999
CAE : rapport M. Godet : Vieillissement et activité des territoires à l’horizon 2030, 2006
Population & Sociétés (INED) : Tous les pays du monde
FMI : How will demography change the world economy, (World Economic outlook), 2005.
INSEE : projection de la population française pour 2050, 2006
SITES INTERNET : www.un.org/unpp/ www.census.gov: www.ined.fr, www.population-demographie.org,
www.imf.org
34

ESPAGNOL 2
Option liste 2 (S2, S4)

Mme Carolina AYALA


Mel :

Bureau

Cours magistral : 24 h en TD uniquement


Contrôle des connaissances : 100 % CC, dont un exposé oral pendant le semestre
et un DST en fin de semestre
ECTS = 3
Pré-requis : Espagnol 1
Objectif du cours : L’objectif de ce TD vise à renforcer les acquis tant linguistiques
que culturels en approfondissant le travail mené auparavant en Espagnol 1 ;
l’amélioration du niveau de langue espagnole reste un objectif fondamental et pren-
dra appui sur des documents tels que des articles de la presse économique hispa-
nique, des enregistrements audio ou audiovisuels des principaux médias hispano-
phones (RTVE, Canal 24 horas…). La progression grammaticale et lexicale doit per-
mettre aux étudiants d’atteindre un niveau satisfaisant d’expression écrite et orale
ainsi qu’une meilleure compréhension tant de l’écrit que de l’oral.

Cependant, si le TD d’Espagnol 1 propose une approche généraliste et plurielle des


cultures hispaniques ainsi qu’une introduction progressive au langage économique
et social, le niveau 2 tend à préciser cette thématique en étudiant plus systémati-
quement la dimension économique des sociétés espagnole et latino-américaines.
Pourront ainsi être étudiés des exemples d’entreprises du monde hispanique dans
leur dimension nationale ou internationale mais aussi des exemples de politiques
économiques et sociales de certains états (le Vénézuela de Hugo Chávez, les natio-
nalisations du président bolivien Evo Morales, l’Argentine face à la grave crise éco-
nomique de 2001, Lula da Silva au Brésil, le secteur touristique à Cuba, etc…). En
outre, la publicité sous ses différentes formes (presse écrite, télévisuelle, internet…)
pourra constituer aussi un objet d’étude.

Bibliographie indicative:

- CHAPRON Jean, GERBOIN Pierre, Dictionnaire de l’espagnol économique, commer-


cial et financier, Presses Pocket. (Achat vivement recommandé).

- PROST Gisèle, Vocabulaire de l’espagnol moderne, Presses Pocket.


35

INITIATION A LA SOCIOLOGIE
Option S2-S4
Mmes. Edna HERNANDEZ et Mariana TOURNON
Cours magistral : 24h
Contrôle des connaissances : examen terminal écrit, 1h30
ECTS = 3
Pré-requis : aucun
Objectif du cours : donner les bases du raisonnement sociologique, faire découvrir les
grands auteurs et les principaux courants à travers la lecture de quelques textes.
36
37

Parcours L2+ et PACES


Une plaquette descriptive des enseignements spécifiques aux parcours
L2°+ et PACES sera distribuée aux étudiants concernés. Les tableaux ci-
dessous décrivent l’organisation générale des deux parcours.
L2 Economie Gestion
Responsable : PARCOURS : L2 PLUS
Ch. Tutin Dominique THIEBAUT

SEMESTRE : Semestre 3 Caractérisques des Ecues


Volume horaire semestriel
EXAMEN REGIME GENERAL
EXAMEN REGIME DE-
2
des enseignements ROGATOIRE

Contrôle continu Examen terminal


obligatoire
Nbre
Intitulés des UE et des ECUE Oblig. à choix ECTS CM TD TOTAL
Ecrit Oral TP d'épreuves Ecrit Oral TP Ecrit Ecrit
(options) Oral %
% % % minimum % % % % %
prévues
U.E.1 Fondamentale 13

ECUE 1 : Marchés et concurrence imparfaite x 4 24 15 39 33 2 67 100 100


ECUE 2 : Monnaie et Finances x 4 24 15 39 33 2 67 100 100
ECUE 3 : Mathématiques x 5 25 35 60 33 2 67 100 100

U.E.2 Spécialisation 8

ECUE 1 : Économie internationale x 3 24 24 100 100 100


ECUE 2 : Economie comparative x 2 18 18 100 100 100
ECUE 3 : Analyse multidisciplinaire des enjeux contempo-
x 3 24 24 33 67 100 100
rains

U.E.3 Apprentissages 9

ECUE 1: Anglais : Improving Economics and Business


X 3 24 24 50 50 2 100 100
English
ECUE 2 : Méthodologie professionnelle x 3 24 24 100 2
ECUE 3 : Projet d'entrepreneuriat x 3 24 24 50 50 2 100 100

30 163 113 0 276


39

L2 : Economie Gestion PARCOURS : L2 PLUS


Responsable de la mention : Ch. Tutin
: Responsable : Dominique THIEBAUT
SEMESTRE : Semestre 4 Caractérisques Volume horaire semestriel EXAMEN REGIME DEROGA
EXAMEN REGIME GENERAL
des Ecues des enseignements TOIRE
Contrôle continu Examen terminal
obligatoire Nbre
Intitulés des UE et des ECUE Oblig. à choix ECTS CM TD TOTAL Ecrit Oral TP d'épreuves Ecrit Oral TP Ecrit Oral Ecrit
(options) % % % minimum % % % % % %
prévues
U.E.1 Fondamentale 12
ECUE 1 : Macroéconomie et politique économique x 4 30 18 48 33 2 67 100 100
ECUE 2 : Histoire des faits économiques x 3 24 24 100 100 100

ECUE 3 : Statistiques et probabilités x 5 25 35 60 33 2 67 100 100

U.E.2 Spécialisation 9
ECUE 1 : Comptabilité x 3 24 15 39 33 2 67 100 100
ECUE 2 : CVE (Contrat de validation d'expérience) X 3 X 100 100
ECUE 3 : Outils informatiques II (préparation au C2i
x 3 20 100 100 100
,niveau 1)

U.E.3 Apprentissages 9
ECUE 1 : Option transversale (liste UPEC) ou Enjeux
x 3 24 24 100 100 100
contemporains
ECUE 2 : Anglais : Improving Economics and Business
x 3 24 24 50 50 2 100 100
English 2 + TOEIC
ECUE 3 : Expérience d'entrepreneuriat x 3 24 24 50 50 2

30 151 92 20 263
40

L2 Economie Gestion PARCOURS : Réorientation PACES et CPGE


Nom du responsable de la mention : Ch. TUTIN
Responsables : I. MALEYRE et A. THAUVRON
Volume horaire
SEMESTRE 3 Caractérisques des Ecues
semestriel
EXAMEN REGIME GENERAL
EXAMEN RE-
GIME DERO- 2ème Sessi
des enseigne-
GATOIRE
ments
Contrôle continu Examen terminal
obligatoire
Intitulés des UE et des ECUE Oblig. à choix ECTS CM TD TOTAL
Ecrit Oral TP
Nbre d'épreuves
Ecrit Oral TP Ecrit Oral Ecrit
(options) minimum Oral %
% % % % % % % % %
prévues

U.E.1 Economie 14
ECUE 1 : Microéconomie mise à niveau x 3 20 20 100 2 100 100
ECUE 2 : Macroéconomie et comptabilité nationale x 3 30 24 54 33 2 67 100 100
ECUE 3 : Marchés et concurrence imparfaite x 4 24 15 39 33 2 67 100 100
ECUE4 : Monnaie et finance x 4 24 15 39 33 2 67 100 100

U.E.2 Gestion, orientation et professionnalisation 8


ECUE 1 : Comptabilité financière x 3 24 24 33 2 67 100 100
ECUE 2 : Psychosociologie x 3 24 24 33 2 67 100 100
ECUE 3 : Atelier métiers et PEC x 2 24 24 50 50 2 100 100

U.E.3 Outils quantitatifs et langues 8


ECUE 1 : Mathématiques x 5 25 35 60 100 2 100 100
ECUE 2 : Anglais professionnel : Improving Econom-
x 3 24 24 50 50 2 100 100
ics and Business English 1
41

L2Economie Gestion
Responsable : PARCOURS : Réorientation PACES et CPGE
Ch. Tutin Responsables : I. M ALEYRE et A. THAUVROn

Volume horaire EXAMEN RE-


SEMESTRE 4 Caractérisques des Ecues semestriel
des enseignements
EXAMEN REGIME GENERAL GIME DERO-
GATOIRE
2ème Session

Contrôle continu
obligatoire Nbre
Intitulés des UE et des ECUE Oblig. à choix ECTS CM TD TOTAL Ecrit Oral TP d'épreuves Ecrit Ecrit Ecrit
(options) % % % minimum % % %
prévues
U.E.1 Economie 10
ECUE 1 : Macroéconomie et politique écono-
x 4 30 18 48 33 2 67 100 100
mique
ECUE 2 : Histoire des faits économiques x 3 24 24 100 100 100
ECUE 3 : Monnaie et politiques euro-
X 3 24 24 100 100 100
péennes

U.E.2 Gestion et droit 10


ECUE 1 : Entreprise : métiers et fonctions (L1) x 3 10 14 24 100 100 100
ECUE 2 : Droit des contrats x 3 24 24 100 100 100
ECUE 3 : Comptabilité de gestion x 4 24 15 39 33 2 67 100 100

U.E.3 Outils quantitatif, langues et ouverture 10


ECUE 1 : Statistiques descriptives et C2i x 3 48 48 100 2 100 100
ECUE 2 : Anglais professionnel x 3 24 24 50 50 2 100 100
ECUE 3 : Espagnol ou option transversale x 2 24 24 50 50 2 100 100
ECUE 4 : Enjeux contemporains x 2 24 24 50 50 2 100 100
30 160 143 303
42

Notes

…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
…………………………………………………………………
UNIVERSITÉ PARIS EST CRÉTEIL
Faculté de Sciences Économiques et de Gestion
Département d’Économie

DOMAINE DROIT, ÉCONOMIE, GESTION


MENTION ÉCONOMIE ET GESTION
Parcours :  « Expertise Économique et Financière »  Plus « International Economics & Management »

 Plus « Économie et Traitement de l’Information »  Plus « Banque et Finance »

Formation initiale 2016-2017

Responsable de la Licence 3 :
Olivier Ferrier - Bureau 223
Maître de Conférences en Économie à l’Université Paris-Est Créteil
olivier.ferrier@u-pec.fr Tél : 00 33 (0)1 41 78 46 62

Guide
de
l'étudiant

Assistante pédagogique :
Stéphanie Gourer – Scolarité de Sciences Économiques
licence3.economie@u-pec.fr Tél : 00 33 (0)1 41 78 46 18

Site de la FSEG : fseg.u-pec.fr


Adresse postale :
Université Paris-Est Créteil
Faculté de Sciences Économiques et Gestion
61, avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil Cedex
Année Universitaire 2016-2017

La Licence mention Économie et Gestion est un diplôme national défini depuis la rentrée 2005 avec la mise en place du système
« LMD ». Les étudiants ayant obtenu les 2 premières années de la Licence mention Économie et Gestion sont admis en 3e année dans
le parcours Expertise Économique et Financière.
Les étudiants sont également autorisés à s’inscrire en dernière année de Licence dans ce parcours si les deux conditions
suivantes sont remplies : 1) avoir validé trois semestres sur quatre des deux premières années et 2) avoir obtenu une moyenne
minimum de 9/20 pour le (quatrième) semestre non validé.
S’agissant des parcours Plus « International Economics & Management » et Plus « Économie et Traitement de
l’Information », l’accès n’est pas automatique et se fait sur dossier. S’agissant du parcours Plus « Économie et Traitement de
l’Information », les étudiants ayant obtenu au moins une mention AB en L2 sont acceptés sans réserve s’ils en font la demande. Pour
les autres étudiants, chaque demande est examinée par le responsable du parcours. Une attention toute particulière est portée à la
moyenne générale obtenue ainsi que sur les notes des matières fondamentales (Micro-économie, Macro-économie, Statistiques et
Mathématiques). Plus spécifiquement, pour le parcours Plus « International Economics & Management », un très bon niveau
d’Anglais est exigé. En effet, les cours du semestre 6 sont dispensés dans une université étrangère partenaire. Quoi qu’il en soit, le
diplôme de Licence n’est délivré qu’après validation des six semestres de cette formation.
La Licence délivrée à l’Université Paris Est Créteil (UPEC) ouvre, sauf modalités contraires, accès à la première année de
Master d’Économie de toutes les Universités françaises.
L’accès à d’autres Masters, par exemple les M1 de Gestion, peut être sélectif. En revanche, le M1 de Sciences
Économiques de l’UPEC est accessible avec cette Licence. La sélection sur dossier n’intervient qu’à l’entrée en M2, pour les
titulaires d’un M1 d’Économie comme pour ceux qui possèdent un diplôme d’un autre domaine. Ainsi la réussite au M1 ne garantit
pas l’entrée en M2, mais pour autant, le M1 est un préalable indispensable dans l’obtention du diplôme de master.
Les étudiants de Licence doivent bien voir que le M1 n’est pas un diplôme terminal au sens où l’était l’ancienne Maîtrise. Il
s’agit seulement d’un résultat intermédiaire donnant accès à la seconde année de Master (M2) sachant que cette dernière est dans tous
les cas sélective, y compris en Sciences Économiques à l'UPEC. La philosophie du système LMD est que les étudiants doivent ou
bien arrêter leurs études au niveau « L » (Licence), ou bien poursuivre en « M » (Master) avec le risque d’être bloqué en M1 sans que
cette année soit sanctionnée par un diplôme explicite. La poursuite des études peut se faire dans un autre M2 de l'UPEC ou un M2
d’une autre université. Cela ouvre donc des possibilités de poursuite d’études, mais il reste que le choix est de s’arrêter en « L » ou
bien de continuer deux années supplémentaires en « M1+M2 », avec dans certains cas une « mobilité » (changement d’université) à
effectuer. Il convient donc de réfléchir attentivement dès le début de la 3 e année de Licence à la suite de son cursus universitaire en
fonction de ses futures orientations professionnelles. Pour aider à concrétiser ses choix, un dossier est distribué à chaque étudiant à la
fin de la 3e année de Licence. Celui-ci doit exprimer ses motivations, notamment par rapport à une éventuelle poursuite d'études en
Master ; les informations contenues dans ce dossier permettent au directeur du département d’Économie de proposer à chacun une
orientation la plus adaptée possible vers l’une des mentions du M1 d’Économie.
La Licence mention Économie et Gestion de l’UPEC a été précisément définie par rapport aux métiers visés afin d’apporter
les compétences élémentaires qui les caractérisent. Selon les spécialisations choisies en Master, il est donc possible d’accéder à des
emplois d’économistes de niveau Bac + 5 avec des responsabilités de cadre et de poursuivre de véritables carrières.
I. Métiers visés et compétences requises
Métiers
Les métiers auxquels destinent les diplômes de Licence et de Master ne sont pas très différents dans leur objet mais essentiellement
dans le niveau de responsabilité atteint, dans la dimension des problèmes posés, dans la possibilité non seulement d’être en charge du
problème mais d’organiser le travail et éventuellement celui d’une équipe.
1. Les métiers visés dans la préparation au Master se trouvent dans les mêmes domaines que ceux que l’on va énumérer pour le
niveau Licence, mais supposant une formation approfondie et surtout une maturité bien différente. Dans cette liste, on distinguera
facilement les emplois qui peuvent être obtenus avec une Licence mention Économie et Gestion et ceux qui demandent un Master
spécialisé complet (avec un stage dans le domaine) ; ils sont listés ici par branche et non par niveau pour montrer que ces formations
professionnalisées ont une logique continue : il est possible de sortir avant Bac+5 en prétendant à un métier spécialisé de niveau
cadre intermédiaire, le meilleur niveau correspond bien sûr au cycle L+M achevé.
2. La dénomination générale de ce métier pourrait être économiste d’entreprise et des collectivités, puisque ces dernières, conseils
régionaux et départementaux, organisations diverses, expriment de façon croissante des besoins en cadres de ce type.
On peut citer un grand nombre de métiers accessibles au niveau Licence ou Master, dans les différentes appellations que l’on peut
trouver selon les branches ; on se contentera des termes génériques :
1. Chargé d’études d’entreprise, décliné en Chargé d’affaires, Chargé de planification, Chargé d’analyses et de développement ; la
fonction sera : faire de la gestion de base de données, collecter et organiser l’information, mesurer l’activité en général ou des aspects
particulier de la gestion ; faire de la gestion de base de données avec une compétence en statistique ;
2. Coordinateur de programmes de développement, Adjoint de développement local, Conseiller de développement local (avec
différentes déclinaisons dans le secteur rural, dans la santé publique, dans la micro-économie au sens des PME) : élaboration de

-2-
Année Universitaire 2016-2017

projet d’organisation (administrative, commerciale, comptable ou financière), planification et suivi de l’avancement des projets,
analyse des risques et suivi des coûts, suivi des réalisations et du respect du cahier des charges ;
3. Conseil en organisation (processus de changement dans l’entreprise, avec un volet important qui concerne l’organisation
informatique) : concevoir, préparer, accompagner les processus de transformation de l’entreprise, analyser les effets des
modernisations des conditions de travail ;
4. Métiers de l'immobilier et de la banque
Banque : Business Manager/ trading assistant, Chargé d'études Partenariats Centraux, Conseiller clientèle professionnelle, Gestion
prévisionnelle de la trésorerie, Analyste risques, Chargé de développement commercial, Contrôleur de gestion, Analyste de crédit sur
institutions financières, Chargé de mission Conformité réglementaire, Chargée d'affaires, Analyste flux clientèle, Gestion du
portefeuille clientèle, Analyste des appels d'offre flux services bancaires
Immobilier : Assistant au montage d’opérations immobilières, Conseil en transactions immobilières, Gestionnaire de patrimoine
immobilier, Administrateur de biens, Conseil en financements immobiliers, Conseil en investissement immobilier; Chargé d'études
immobilières : dans ces métiers, il faut savoir analyser la demande immobilière et l'environnement de marché, les risques d'une
opération et de son financement, évaluer les perspectives de valorisation des biens.
La liste n’est pas exhaustive et l’on peut noter que dans certaines branches, dont les règles sont très bien définies quant au
recrutement des économistes (essentiellement au niveau Master) comme le secteur bancaire, les pratiques commencent à évoluer
rapidement avec l’expression d’une forte demande au niveau Licence (notamment en apprentissage) avec la possibilité de progresser
ensuite par des formations et concours internes (ou reprise d’études en alternance).
Compétences communes
Les compétences nécessaires à ces quelques illustrations du métier d’économiste apparaissent assez clairement dans la brève
énumération des fonctions assurées soit, sans revenir sur les particularités de branches,
- construire un système d’information à gérer de façon régulière ou à la demande ;
- sélectionner l’information pertinente, analyser, traiter, interpréter, suivre les évolutions ;
- construire des indicateurs opérationnels en ayant recours à une palette d’outils adaptés ;
- élaborer des rapports, notes de synthèse, présenter des résultats et des perspectives ;
- formuler des propositions, construire des scénarios, indiquer des choix ;
- diffuser des informations et assurer leur valorisation.
Pour résumer, il s’agit :
- de savoir analyser et traiter un problème en s’appuyant sur une méthode et une culture économique ainsi que sur une palette
d’outils ;
- d’être capable de rédiger et d’exposer dans différents contextes et sous différentes formes et pouvoir faire tout cela dans une langue
étrangère au moins.

C’est ce qui explique les choix de l’organisation actuelle du diplôme.

II Structure du diplôme
Quatre parcours sont proposés dans une logique de préparation du niveau M : « Expertise Économique et Financière » (EÉF), Plus
« Banque et Finance » (BF), Plus « Économie et Traitement de l’Information » (ÉTI) et Plus « International Economics &
Management » (IEM).
Ces quatre parcours partagent un Tronc Commun composé de matières fondamentales, indépendantes de la spécialisation
et du choix du parcours : il contient les outils d’analyse principaux et les techniques quantitatives présentes dans l’analyse
économique et son utilisation pour rendre compte des phénomènes contemporains, les expliquer et les mesurer.
Deux autres modules sont proposés dans les parcours EÉF et ÉTI avec, dans chacun, des choix à faire dans la spécialisation
qui correspond au parcours et dans des compléments à cette formation de 3 ans.
Pour éviter d’enfermer trop les étudiants dans une spécialité donnée, les choix à opérer ne sont pas trop contraignants : on
peut décider de compléter la formation en méthodes quantitatives (2 e parcours) et poursuivre en Finance avec ce bagage
vraisemblablement utile. Les ouvertures prévues dans chacun des 2 modules complémentaires indiquent bien qu'il s'agit de montrer
un intérêt pour une orientation professionnelle, la spécialisation proprement dite se faisant en Master, particulièrement en M2.

-3-
Année Universitaire 2016-2017

Tous les étudiants doivent réaliser un travail personnel encadré par un tuteur enseignant :
- le principe (défini pour tous dans le cadre du LMD) est que chaque étudiant doit avoir effectué un stage dans une entreprise ou une
collectivité au niveau L ; stage de 2 mois qui doit être réalisé à partir du 27 mars, la soutenance du rapport de stage se faisant dans
tous les cas fin juin au plus tard (même si le stage se poursuit jusqu’à sa date limite du 31 août). Ce doit être un stage avec un certain
contenu économique (collecte d’informations et constitution de base de données, confection de rapports et de petites études,
traitement de données, etc.) sous la direction d’un tuteur universitaire, donnant lieu à la rédaction d’un rapport soutenu devant le
tuteur et accessoirement devant le maître de stage de l’entreprise.
- les étudiants qui ne trouveront pas de stage devront réaliser un mémoire de recherche sous la direction d’un tuteur de l’équipe
pédagogique. Ce mémoire ne peut être réalisé en groupe. Un cahier des charges du mémoire fournit un certain nombre de règles et
d’indications sur le travail à réaliser. Ce cahier des charges est disponible à la scolarité.
- le stage se déroule à partir du 27 mars (après la 1re session du 2e semestre) et le rapport est à déposer à la scolarité dans la 3 e
semaine de mai la soutenance intervenant dans la semaine du 15 mai (même si le stage dure plus de 2 mois) ; la 2e session de cette
épreuve particulière se déroule dans les tous premiers jours de juillet.

-4-
Année Universitaire 2016-2017
Modalités du contrôle des connaissances
Année universitaire 2016-2017

Organisation générale des études


Les études de la Licence mention Économie et Gestion sont organisées en ECUE (Elément Constitutif d’une Unité d’Enseignements)
semestriels, appelés par la suite « matière ». Chaque semestre, les matières sont regroupées en Unités d’Enseignements (UE) ; ces
UE constituent ensuite des Semestres d’Enseignements. La Licence compte 6 Semestres d’Enseignements répartis sur 3 années
universitaires. Conformément aux règles portées par l’Union Européenne, la validation de chacun de ces Semestres d’Enseignements
ouvre le droit à 30 ECTS, appelés crédits européens.

Mentions de la Licence
La Licence mention Économie et Gestion est déclinée en 4 parcours mutuellement exclusifs :

 « Expertise Économique et Financière »


 Plus « Banque et Finance»,
 Plus « Économie et Traitement de l’Information »,
 Plus « International Economics & Management »,

Formes d’enseignement
Selon les matières, les enseignements sont dispensés sous l’une des trois formes suivantes :
 un cours magistral ;
 un cours magistral assorti de Travaux Dirigés ;
 uniquement des séances de Travaux Dirigés.

Article 1. Évaluation des enseignements


Les enseignements des UE et/ou des matières font l’objet d’une évaluation dont les modalités sont précisées dans le tableau des
enseignements. Les épreuves terminales ont lieu à la fin du semestre durant lequel les enseignements ont été dispensés. Pour les
enseignements faisant l’objet d’un contrôle continu chaque responsable arrête les modalités et les porte à la connaissance des
étudiants au plus tard trois semaines après le début des enseignements.

Article 2. Assiduité
L'assiduité aux T. D. est obligatoire. Lorsque l’étudiant est absent à plus d’un cinquième des séances de T.D., quel que soit le motif,
l’étudiant se voit attribuer la note 0/20 au contrôle continu de la matière concernée, même si l’évaluation de cette matière ne fait
l’objet que de contrôle continu. L’assiduité aux cours à effectif restreint est obligatoire. Lorsque l’étudiant est absent à plus d’un
cinquième des séances il se voit attribuer la note de 0/20 à la matière. En première session, tout étudiant défaillant à une épreuve
terminale est ajourné, sauf Décision Spéciale du Jury.

Article 3. Acquisition des matières


La note d’une matière est soit celle de l’épreuve terminale, soit celle du contrôle continu, soit celle qui résulte de la moyenne
pondérée des notes de l’épreuve terminale et de contrôle continu, soit celle attribuée à l’issue de la réalisation d’un mémoire, d’un
projet ou d’un stage. Les matières sont définitivement acquises si la note attribuée est supérieure ou égale à 10/20. L’acquisition
d’une matière emporte l’acquisition des crédits européens correspondants. Les matières se compensent entre elles au sein des UE et
sont validées si la note de l’UE est supérieure ou égale à 10/20. La validation par compensation d’une matière n’emporte pas
l’acquisition des crédits européens.
Article 4. Acquisition des Unités d’Enseignements
Une UE est définitivement acquise si la moyenne pondérée de l’UE est supérieure ou égale à 10/20. L’acquisition d’une UE emporte
l’acquisition des crédits européens correspondants. Les UE se compensent entre elles au sein d’un Semestre et sont validées si la note
du Semestre est supérieure ou égale à 10/20. La validation par compensation d’une UE n’emporte pas l’acquisition des crédits
européens.

Article 5. Acquisition des Semestres d’Enseignements


Les Semestres d’Enseignements sont définitivement acquis si la moyenne des Semestres est supérieure ou égale à 10/20.
L’acquisition d’un Semestre emporte l’acquisition des crédits européens correspondants. Pour les 3 années de la Licence une
compensation a lieu entre les Semestres 1 et 2, 3 et 4 et 5 et 6. Les Semestres sont validés si la note de l’année est supérieure à 10/20.

Article 6. Jurys
La composition des jurys comprend au moins une moitié d’enseignants-chercheurs, d’enseignants ou de chercheurs participant à la
formation parmi lesquels le Président du jury est nommé, ainsi que des personnalités qualifiées ayant contribué aux enseignements,
ou choisies, en raison de leurs compétences, sur proposition des personnels chargés de l’enseignement. Le jury est composé d’au
moins trois membres, dont le Président. Lors des délibérations, l’ensemble des membres du jury doit être présent. Le jury délibère
souverainement dans le respect des textes nationaux, des modalités de contrôle des connaissances générales de l’université et le cas
échéant, des modalités de contrôle des connaissances spécifiques de la formation. Le jury se réunit à l’issue de chaque session (1er et
2e semestre) et délibère à partir des résultats obtenus par les candidats tant en contrôle continu qu’en contrôle terminal. L’année
diplômante, le jury valide l’ensemble du cursus et décerne les mentions. Le Président du jury est responsable de la cohérence et du
bon déroulement de l’ensemble du processus, de la validation de l’unité d’enseignement à la délivrance du diplôme. Il est
responsable de l’établissement des procès-verbaux.

-5-
Année Universitaire 2016-2017

Article 7. Deug Économie et Gestion


Lorsqu’un étudiant a acquis ou validé définitivement les 4 premiers Semestres d’Enseignements de la Licence, il peut demander à ce
que lui soit délivré le DEUG Économie et Gestion.

Article 8. Acquisition de la Licence


La Licence mention Économie et Gestion est délivrée lorsque sont acquis ou validés les 6 Semestres d’Enseignements. L’étudiant
obtient alors 180 crédits européens.

Article 9. Mentions
Des mentions sont attribuées sur la base de la moyenne 𝑥̅ (sur 20) obtenue aux deux derniers semestres du diplôme concerné, soit S3
et S4 pour le DEUG et S5 et S6 pour la Licence :
Mention « Passable » : 10 ≤ 𝑥̅ < 12
Mention « Assez Bien » : 12 ≤ 𝑥̅ < 14
Mention « Bien » : 14 ≤ 𝑥̅ < 16
Mention « Très Bien » : 𝑥̅ ≥ 16
Article 10. Seconde session d’examens
Une seconde session d’examens est organisée en fin de Semestre après la proclamation des résultats de la première session.
L’étudiant choisit les UE ou les matières non validées auxquelles il se représente. La note de la seconde session est attribuée à l’issue
d’une épreuve terminale (écrite ou orale), de la réalisation d’un mémoire, d’un projet ou d’un stage. L’étudiant se voit attribuer la
meilleure des deux notes obtenues entre la première ou la seconde session. La note de la première session lui est automatiquement
attribuée pour les matières auxquelles il ne s’est pas présenté à la seconde session.

Article 11. Poursuite d’études au sein de la Licence


À l’issue de la première année est autorisé à s’inscrire en deuxième année l’étudiant qui a acquis ou validé les deux premiers
Semestres d’Enseignements. Une poursuite d’études conditionnelle est accordée aux étudiants à qui fait défaut un seul Semestre
d’Enseignements. À l’issue de la deuxième année est autorisé à s’inscrire en troisième année l’étudiant qui a acquis ou validé les
quatre premiers Semestres d’Enseignements. Une poursuite d’études conditionnelle est accordée aux étudiants à qui fait défaut un
seul Semestre d’Enseignements.

Article 12. Modalités de réorientation


À l’issue de chaque Semestre, une réorientation est possible sous réserve de l’accord de l’équipe pédagogique du parcours d’accueil à
qui incombe de fixer au sein d’un contrat pédagogique les modalités d’équivalence dans le nouveau cursus des matières ou UE
acquises ou validées dans l’ancien.

Article 13. Régime Spécial d’Études


Pour les matières où la présence est obligatoire, une dispense d’assiduité peut être accordée. La demande accompagnée de
justificatifs (contrat de travail…) doit être adressée au responsable du parcours au plus tard trois semaines après le début des
enseignements du semestre. Lorsque le Régime Spécial d’Études est accordé, la note attribuée à la matière est celle de l’épreuve
terminale, dans les matières ne faisant pas l’objet d’une épreuve terminale le Président du Jury définit les modalités d’évaluation.

-6-
Année Universitaire 2016-2017

PLANS DE COURS

Analyse de Données Olivier FERRIER

Commerce International Claude MATHIEU

Comportements et Choix Intertemporels Emmanuel DUGUET

Comptabilité Générale Marie-Christine SKILOYANNIS

Croissance et Conjoncture Philippe ADAIR

Droit des Affaires Sarah DORMONT

Econométrie I Pierre BLANCHARD

Econométrie Appliquée Pierre BLANCHARD

Économie de la Santé Patrick DOMINGUES

Économie Européenne Isabelle MALEYRE

Logiciel SAS Claude TRUY

Management de la Banque Géraldine LAMBERT et Sylvie LECARPENTIER-MOYAL

Marchés Boursiers Daniel SZPIRO

Mathématiques des Systèmes Dynamiques Arnaud Le Ny

Mathématiques de l’Optimisation Arnaud Le Ny

Problèmes Monétaires Internationaux Fabienne BOUDIER

Processus stochastiques pour la finance Sophie LARUELLE

Reporting et Data mining Cynthia TRAORE

Théorie des Jeux Claude MATHIEU

Théorie et Institutions Monétaires et Financières Sylvie LECARPENTIER-MOYAL

TICE Mamadou SOW

Reading Economics Carole JUGE

-7-
Année Universitaire 2016-2017

Analyse de données
Olivier FERRIER

e-mail : ferrier@u-pec.fr
Tél. : 01-41-78-46-62
Cours magistral optionnel de 24h, L3, S6, 8 séances de 3h
Éléments de cours sur EPREL

Descriptif du cours
Ce cours vise à permettre aux étudiants d’être autonomes dans le traitement d’une enquête (de la phase de construction de la base de
données à la phase de fouillage et d’analyse des résultats). Pour ce faire, le cours est à la fois théorique (data management, data
mining, analyse exploratoire multidimensionnelle) et appliqué (travail sur le logiciel SPAD©). La finalité consiste en la production
d’un rapport d’étude exhibant l’exploitation des connaissances acquises en L1, L2 et L3.

Contenu du cours
Le cours suit une progression logique, allant de l’analyse unidimensionnelle à l’analyse multidimensionnelle. Les chapitres suivants
sont présentés : statistiques descriptives (tests statistiques, tris à plat, tris croisés, analyse bivariée, caractérisation de variables),
régression multiple, arbre de décision, analyse factorielle, classification, scoring. Pour chaque élément théorique, le cours présente la
théorie puis passe à l’application directe sous le logiciel SPAD©. Parallèlement, les étudiants mènent leurs propres enquêtes ou
utilisent leurs propres bases de données afin de mettre rapidement en pratique les acquis du cours.

Stratégie pédagogique
Chaque séance du cours est structurée comme suit : rappels théoriques ou présentation théorique d’un concept d’analyse de données,
implémentation de la procédure sur le logiciel SPAD, interprétation économique des résultats. Les étudiants ont la possibilité
d’acquérir la licence du logiciel SPAD valable un an (Kit-étudiant, pour environ 20€) pour travailler sur leur propre ordinateur et/ou
d’accéder au logiciel dans une salle informatique de la Faculté de Sciences Économiques et de Gestion.

Ressources humaines et physiques


Les étudiants devront s’appuyer sur le cours de M. Ferrier (disponible sur EPREL en version PDF dans la rubrique Documents et
liens du cours Analyse de données et Data Mining - L3 S2 - Olivier Ferrier) ainsi que sur le Guide de l'utilisateur et le Guide du data
miner, fournis en fichiers PDF, dans le menu aide du logiciel SPAD ©. Divers fichiers et références sont aussi fournis sur EPREL.

Modalités d’évaluation
L’évaluation se fait par contrôle continu uniquement. Le détail des travaux demandés se trouve sur le site EPREL, dans le fichier
Projet SPAD de la rubrique Travaux du cours Analyse de données et Data Mining - L3 S2 - Olivier Ferrier. Deux travaux sont à
réaliser : un rapport écrit (comptant pour deux tiers dans la note finale) et une présentation synthétique PowerPoint des résultats du
rapport (comptant pour un tiers dans la note finale).

Plan de cours
Séance 1. Introduction générale Séance 3. Statistiques descriptives (deuxième partie)
Introduction à l’Analyse de données et au Data mining Séance 4. Statistiques descriptives (troisième partie)
Présentation du plan de cours et des modalités d’évaluation Tests statistiques (rappels sur les tests d’hypothèse et applications
Aide à la conception d’un questionnaire sous Spad), générateur automatique de graphiques (boites de
Prise en main du logiciel Spad dispersion, secteurs, histogrammes, damiers…)
Ergonomie du logiciel et logique de fonctionnement Séance 5. Analyses factorielles (première partie)
Le kit-étudiant ACP, AFC et ACM (vue en détail)
Séance 2. Statistiques descriptives (première partie) Séance 6. Analyses factorielles (deuxième partie)
Rappels sur la notion de distance Description automatique des facteurs
Caractéristiques de tendance centre et de dispersion, tris à plat, Classification automatique
tris croisés (rappels sur le test du Chi-deux) Séance 7. Régression multiple, Arbre de décision
Caractérisation de variables, analyse bivariée Séance 8. Régression logistique, scoring, conclusion générale

-8-
Année Universitaire 2016-2017

Commerce International
Claude MATHIEU

INTRODUCTION

PARTIE I : COMMERCE INTERNATIONAL ET CONCURRENCE PARFAITE

Chapitre 1 : La théorie traditionnelle du commerce international

Section 1 : le modèle d’Heckscher-Olhin-Samuelson


Section 2 : le modèle ricardien

Chapitre 2 : Les mesures de protection

Section 1 : Les droits de douane


Section 2 : Les barrières non tarifaires

PARTIE II : COMMERCE INTERNATIONAL ET CONCURRENCE IMPARFAITE

Chapitre 1 : Les échanges intra-branche

Section 1 : l’importance de ce type d’échanges


Section 2 : les nouvelles théories du commerce international

Chapitre 2 : Le dumping

Section 1 : dumping versus loi du prix unique


Section 2 : le dumping réciproque

Chapitre 3 : Des anciens aux nouveaux outils de la protection

Section 1 : Droits de douane, quotas et monopole


Section 2 : La politique commerciale stratégique

-9-
Année Universitaire 2016-2017

Comportements et Choix Intertemporels


Emmanuel DUGUET

Chapitre 1 – Les décisions intertemporelles et l’actualisation

1.1 - Le taux d’inflation


1.2 -Le taux d’intérêt nominal
1.3 -Le taux d’intérêt réel
1.4 -La préférence pour le présent

Chapitre 2 – Les décisions des ménages

2.1 - Rappels : Le cas statique


2.2 - Consommation et épargne
2.3 - Consommation et emploi

Chapitre 3 – Les décisions des entreprises

3.1 - Rappels : Le cas statique


3.2 - Production et investissement
3.3 - Investissement et emploi

-10-
Année Universitaire 2016-2017

Comptabilité Générale
Marie-Christine SKILOYANNIS

PARTIE 1 : Introduction
- Histoire, définition et rôle de la comptabilité
- La réglementation comptable
-
PARTIE 2 : Le patrimoine et l’approche du bilan
- Notions d’emplois- ressources
- Détermination de la valeur d’une entreprise
- Présentation du bilan d’une entreprise
- La variation des postes du bilan
-
PARTIE 3 : L’enregistrement des flux
- Les comptes et le principe de la partie double
- La présentation des comptes
- Les comptes d’actif, passif, charges et produits
- Le fonctionnement de la variation des comptes
-
PARTIE 4 : Organisation de la comptabilité générale
- Approche pratique du plan comptable
- La réciprocité des comptes
- Approche du journal, grand livre et balance
-
PARTIE 5 : Les documents de synthèse
- Le bilan
- Le compte de résultat
- Création d’une petite entreprise
- Détermination de son résultat avec prise en compte des variations de stocks
-
PARTIE 6 : Facturation et TVA
- Enregitrement d’une facture chez le client et chez le fournisseur avec prise en compte des réductions commerciales et
financières
- Calcul de la TVA à décaisser et découverte de la déclaration de TVA ( CA3)
-
PARTIE 7 : Le bilan fonctionnel
- A partir d’un bilan comptable, construction du bilan fonctionnel
- Approche de l’analyse financière du bilan fonctionnel : étude du BFR, FR, et Trésorerie nette
- Calculs des principaux ratios financiers et élaboration d’un commentaire d’analyse
-
PARTIE 8 : Analyse du compte de résultat
- Présentation des soldes intermédiaires de gestion
- Calculs des principaux ratios à partir des SIG et commentaires

-11-
Année Universitaire 2016-2017

Croissance et Conjoncture
Philippe ADAIR

Objectif

Ce cours s’inscrit dans le cadre de l’approche macroéconomique de la croissance et de la conjoncture de l’activité. Il présente les
instruments d’analyse de l’activité de long terme (modèle de croissance de Solow) et de l’activité de court terme en termes
d’interaction entre le marché des produits et le marché monétaire et financier (modèles IS-LM, AS-AD), sous l’angle du chômage et
de l’inflation.

Bibliographie
Blanchard O., Cohen D., 2010, Macroéconomie, Pearson Education, 5ème édition (manuel de référence)

Duchêne G., Lenain P., Steinherr A., 2012, Macroéconomie, Pearson Education Synthex, 2ème édition (révision)
Le résumé du cours est fourni sur la plate-forme numérique (EPREL).
Modalités de contrôle des connaissances
Contrôle continu : 2 Devoirs sur table de 45 minutes, 1/3 de la note finale
Examen final : 2 heures (sans document), questions de cours indépendantes, 2/3 de la note finale
Travaux Dirigés
9 séances de TD, soit 4 dossiers couvrant l’essentiel des chapitres présentés dans le plan.
Dossier 1. Les grandeurs macroéconomiques et la politique économique (chapitre 1)
Dossier 2. La croissance économique (chapitre 2)
Dossier 3. L’ajustement des marchés, l’équilibre global IS-LM en économie fermée, les instruments de politique économique
(chapitres 3,4, 5)
Dossier 4. L’arbitrage entre inflation et chômage : de la courbe de Phillips à la loi d’Okun (chapitres 6, 8, 9, 10)
Ces dossiers sont fournis sur la plate-forme numérique (EPREL).

Plan
Chapitre 1. Les grandeurs de la macroéconomie, l’horizon temporel, le cadre institutionnel
S 1. Le Produit Intérieur Brut : mesures et structure
S 2. Le taux de chômage
S 3. Le taux d’inflation
S 4. La politique économique : carré magique et « pacte européen de stabilité »
Chapitre 2. La croissance économique
S 1. Une mise en perspective : comparaison dans le temps et dans l’espace
S 2. Production, investissement et capital
S 3. Progrès technique et taux de croissance
S 4. Progrès technique et politique structurelle
Chapitre 3. Le marché du travail
S 1. L’hétérogénéité du marché du travail : population active, emploi et chômage
S 2. La détermination des salaires
S 3. La détermination des prix
S 4. Le chômage structurel
Chapitre 4. Le marché monétaire et financier
S 1. La demande de monnaie : motif de transaction et motif de précaution (revenu)
S 2. La détermination du taux d'intérêt sur le marché des titres
S 3. La détermination du taux d'intérêt sur le marché monétaire et le taux d’intérêt bancaire
S 4. Offre de monnaie et taux d’intérêt
Chapitre 5. Le modèle IS-LM
S 1. Demande globale (consommation, investissement, dépenses publiques), équilibre du marché des biens (IS)
S 2. L'équilibre sur le marché monétaire et financier (LM)
S 3. Le modèle IS-LM et les instruments de la politique économique (politique budgétaire, politique monétaire)
S 4. Policy mix et règles d’affectation des instruments de politique économique
Chapitre 6. Equilibre macroéconomique à moyen terme et interdépendance des marchés

-12-
Année Universitaire 2016-2017
S 1. L'offre et la demande globales
S 2. L'équilibre à court et moyen terme
S 3. L'ajustement à court et moyen termes
S 4. Ajustement de moyen terme : effets d'un choc pétrolier
Chapitre 7. La courbe de Phillips et l’activité économique
S 1. Inflation, inflation anticipée et chômage
S 2. Courbe de Phillips initiale et courbe de Phillips augmentée des anticipations
S 3. La loi d’Okun : production et chômage
S 4. Croissance, chômage et inflation à moyen terme
Chapitre 8. Chômage et progrès technique
S 1. Le chômage de masse : déflation et reprise
S 2. Productivité du travail, taux de chômage structurel et inégalités de revenu
Chapitre 9. Inflation et création monétaire, endettement
S 1. Inflation et création monétaire : la politique monétaire à court et moyen termes
S 2. Déficit budgétaire et endettement : la politique budgétaire à court et moyen terme
Chapitre 10. Règles versus pragmatisme
S 1. Les enjeux d’un débat récurrent
S 2. Courants et fondements de la politique économique
S 3. Pragmatisme vs. Règles : Fed vs. BCE

-13-
Année Universitaire 2016-2017

Droit des Affaires


Sarah DORMONT

Partie introductive

I. Qu’est-ce que le droit des affaires ?


II. Historique rapide sur le droit commercial
III. Les sources du droit commercial
IV. Les acteurs judiciaires du commerce

Partie 1. Les actes du droit des affaires

I. La typologie des actes de commerce


A. Les actes de commerce par la forme
B. Les actes de commerce par nature
II. Le régime des actes de commerce
A. La formation des actes de commerce
B. L’exécution des actes de commerce
C. Les litiges relatifs aux actes de commerce
III. Les actes mixtes
A. Le principe de l’application distributive
B. Les exceptions à l’application distributive des règles

Partie 2. Les acteurs du droit des affaires

I. La qualité de commerçant
A. Le commerçant personne physique
B. Le commerçant personne morale
II. La liberté du commerçant
A. Les limites légales à la liberté d’entreprendre
B. Les limites conventionnelles à la liberté d’entreprendre : la clause de non-concurrence
III. Les obligations du commerçant
A. La publicité légale
B. La comptabilité

-14-
Année Universitaire 2016-2017

Économétrie I
Pierre BLANCHARD

Plan du Cours

Introduction
Section 1 – Définition et utilité de l'économétrie
Section 2 – La démarche économétrique

Chapitre 1 – Le modèle linéaire simple


Section 1 – L'estimation par les moindres carrés ordinaires (MCO)
Section 2 – Les principales propriétés à distance finie des estimateurs des MCO
Section 3 – L'estimation de σ², de la variance de 𝛼̂ et 𝛽̂ et de leur covariance

Chapitre 2 – Estimation par intervalle de confiance et tests d'hypothèses


Section 1 – Rappels de statistique
Section 2 – Estimation par intervalle de confiance de α et β
Section 3 – Les tests d'hypothèses

Chapitre 3 – Le modèle linéaire multiple: estimation, propriétés et tests d'hypothèses


Section 1 – L'écriture matricielle du modèle linéaire multiple
Section 2 – L'estimation par les MCO
Section 3 – Les principales propriétés statistiques à distance finie de l'estimateur des MCO
Section 4 – L'estimation de σ² et de la matrice de variance-covariance de 𝜷 ̂
Section 5 – Compléments sur les propriétés à distance finie de l'estimateur des MCO
Section 6 – Compléments sur les tests d'hypothèses. Le test du F de la régression

Chapitre 4 – La prévision
Section 1 – La prévision de yT+1 et l'erreur de prévision
Section 2 – Le calcul de l'espérance et de la variance de l'erreur de prévision
Section 3 – Le calcul d'un intervalle de confiance de la prévision

Chapitre 5 – L’autocorrélation et l’hétéroscédasticité des perturbations


Section 1 – Une introduction aux propriétés asymptotiques des estimateurs
Section 2 – L'autocorrélation des perturbations
Section 3 – L'hétéroscédasticité des perturbations

-15-
Année Universitaire 2016-2017

Économétrie Appliquée (avec EViews)


Pierre BLANCHARD

Cours/td: 20h, 10 séances de 2h

Plan du cours
Chapitre 1. Le logiciel EViews. Le modèle linéaire simple.
Chapitre 2. Le modèle linéaire multiple. Estimation, test et prévision.
Chapitre 3. L'hétéroscédasticité des perturbations.
Chapitre 4. L'auto-corrélation des perturbations.
Chapitre 5. Approfondissements.

Bibliographie
Hill, R. C., W. E. Griffiths, and G. C. Lim (2008). Using EViews for Principles of Econometrics, 3rd Edition. John Wiley & Sons,
Inc.
Hill, R. C., and W. E. Griffiths, (2007). Principles of Econometrics, 3rd Edition. John Wiley & Sons, Inc.
Stock, J. et M. Watson (2012), Principes d'économétrie, 3ième éd., Pearson France.
Vogelvang, B. (2005). Econometrics Theory and Applications with EViews. Pearson Education.

-16-
Année Universitaire 2016-2017

Économie de la Santé
Patrick DOMINGUES

1. Introduction
2. Macro-économie de la santé
3. Micro-économie de la santé
4. Santé et développement
5. Enjeux actuels et conclusions

-17-
Année Universitaire 2016-2017

Économie Européenne
Isabelle MALEYRE

Licence Économie Gestion 3ème année


Cours magistral : 24 heures
ECTS :3
Pré-requis : -.

L'objectif de ce cours est de présenter les principaux éléments de compréhension du processus d'intégration économique en Europe.
Le chapitre 1 rappelle le contexte dans lequel est né le projet européen, et donne quelques points de repères historiques et
institutionnels. La mise en place progressive d'un marché intégré et la coordination des politiques économiques sont les deux voies de
l'intégration économique en Europe et font l'objet des chapitres 2 et 3.
Les références bibliographiques seront complétées au fur et à mesure de l'avancée du cours

Introduction

Chapitre 1. L'intégration économique européenne


1. L'intégration économique : définitions
2. Histoire de la construction économique européenne
3. Les institutions européennes

Chapitre 2. La coordination des politiques économiques


1. La coordination des politiques macroéconomiques
2. La coordination des politiques structurelles
3. L'harmonisation fiscale

Chapitre 3. L'intégration par le marché


1. La libre circulation des marchandises
2. L'intégration du marché des services
3. Le marché européen et la concurrence mondiale

Indications bibliographiques
ALOMAR B., DAZIANO S., GARAT C., 2007, Grandes questions européennes, Sedes, Paris
AGHION Philippe, COHEN Élie et PISANI-FERRY Jean, 2006, Politique économique et croissance en Europe, Rapport CAE.
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/064000336/0000.pdf
BARTHE M-A., 2012, Economie de l’Union Européenne, Economica, Paris

-18-
Année Universitaire 2016-2017

Logiciel SAS
Claude TRUY

Présentation générale de SAS : fonctionnalités, vocabulaire, environnement,


Présentation du Display Manager

L'étape DATA :
Création de tables temporaires ou permanentes
Lecture de données externes : Infile Input
Importation de fichiers EXCEL,
Création de variables,
Opérateurs SAS,
Manipulation des variables : Drop, Keep, Rename
Sélections d’enregistrements,
Création de variables conditionnelles : instructions IF … THEN, SELECT,
Création de vecteurs de données : instruction ARRAY,
Boucles DO,
Utilisation des fonctions SAS : caractères, mathématiques, statistiques descriptives
Lecture de tableaux SAS, fusion, concaténation, mise à jour :
instructions SET / MERGE

Procédures SAS
Descripteur des données : CONTENTS, DATASETS
Codage des variables : Proc FORMAT
Importation / Exportation de données vers Excel : IMPORT / EXPORT
Affichage des données : PRINT
Tri des données : SORT
Transposition des données : TRANSPOSE
Statistiques descriptives :
Dénombrements, tableaux de contingence : FREQ
Dénombrements : SUMMARY
Statistiques descriptives et quantiles : MEANS, UNIVARIATE

Initiation au langage Macro


Création de programmes macros et de macro variables
Cette partie ne sera qu’un aperçu des possibilités du langage macro de SAS

Exercices individuels tout au long du cours


Fourniture d'une documentation en français sauf pour le langage macro

Contact : Claude TRUY Banque de France


Email : Claude.TRUY@Banque-France.fr

-19-
Année Universitaire 2016-2017

Le management de la banque
Géraldine LAMBERT et Sylvie LECARPENTIER-MOYAL

21h de cours :

- 9h dispensées par un professionnel sur l’organisation de la banque, les différents types de banque (banque de détail, banque de
financement et d’investissement, banque de gestions d’actifs), les métiers de la banque

- 12h données par un universitaire sur le fonctionnement de la banque : le bilan de la banque, les principes de base, le compte de
résultat (aboutissant au calcul du ROE et ROA), le management de la liquidité, le management de l’actif, le choix des modes de
financement et la mise en place du bon niveau de fonds propres.

-20-
Année Universitaire 2016-2017

Les marchés boursiers


Daniel SZPIRO

21h de cours

Chapitre 1 : LES ACTIONS ET LA BOURSE

Section 1 : Les caractéristiques d’une action

Section 2 : L’information des entreprises cotées

Section 3 : La réglementation boursière

Section 4 : L’organisation institutionnelle

Chapitre 2 : LE DÉROULEMENT DES ÉCHANGES

Section 1 : Les ordres de bourse

Section 2 : L'établissement des cours et les transactions, fixing, continu, applications hors séance

Section 3 : Les arrêts de transactions

Chapitre 3 : LES SERVICES ANNEXES

Section 1 : L’apporteur de liquidité

Section 2 : Le service de règlement différé

Section 3 : La cotation et autres informations

Section 4 : Les indices boursiers

Chapitre 4 : L’INTRODUCTION EN BOURSE

Section 1 : Les raisons de l'introduction en bourse

Section 2 : Les modalités et les coûts d’introduction

Section 3 : Constats empiriques sur les causes et les effets de la cotation

Chapitre 5 : LES OFFRES PUBLIQUES

Section 1 : Les motivations des fusions-absorptions

Section 2 : La réglementation boursière

Section 3 : Les effets sur l’évolution de la valeur des entreprises

-21-
Année Universitaire 2016-2017

Mathématiques des Systèmes Dynamiques


Arnaud LE NY

Contrôle terminal 3 h et contrôle continu de deux examens de 1 h30 mn

Ce cours doit permettre à l’étudiant de savoir résoudre les équations récurrentes (recherche de suites) ou les équations différentielles
(recherche de fonctions dérivables) apparaissant dans divers modèles économiques qui seront étudiés dans ce cours : modes de
remboursement d’un emprunt indivis, modèles cobweb sur l’équilibre de marché (offre/demande), modèle de croissance de Solow,
oscillateur de Samuelson, modèles de Hicks, de Léontiev, de Phillips… Recherche d’éventuels états d’équilibre et étude de leur
stabilité.

Partie I : Systèmes dynamiques en temps discret :


Équations de récurrence (ou équations aux différences finies)
Chap I : Equations récurrentes d’ordre 1
Cas des équations récurrentes linéaires d’ordre 1 à coefficients constants
Cas général : état d’équilibre localement stable / globalement stable
Chap II : Equations récurrentes linéaires d’ordre 2 à coefficients constants
Cas homogène : équation caractéristique avec résolution d’une équation du second degré à coefficients réels – présentation des
nombres complexes –
Cas général avec recherche de solution particulière.
Equilibre et stabilité
Chap III : Systèmes linéaires récurrents d’ordre 1 à coefficients constants
Lien avec les chapitres précédents et étude des équations récurrentes linéaires d’ordre p Calcul des puissances d’une matrice carrée ;
matrices séquentiellement stables. Cas des matrices diagonalisables.
Cas quelconque sur exemples.

Partie II : Systèmes dynamiques en temps continu :


Équations différentielles – systèmes différentiels
Chap I : Equations différentielles d’ordre 1
Cas des équations différentielles linéaires d’ordre 1
Cas du «coefficient»constant – Equilibre et stabilité –
Exemples d’équations différentielles non linéaires d’ordre 1
Chap II : Equations différentielles d’ordre 2
Cas des équations différentielles linéaires d’ordre 2
Cas des « coefficients » constants – Equilibre et stabilité –
Exemples d’équations différentielles non linéaires d’ordre 2
Chap III : Systèmes différentiels linéaires d’ordre 1 à coefficients constants
Lien avec les chapitres précédents et étude des équations différentielles linéaires d’ordre p
Matrices différentiellement stables

Bibliographie :
- Cours de mathématiques pour économistes– M C Barthélémy –édition ellipses–
- Cours de mathématiques pour économistes –P Michel– édition économica–
- Mathématiques pour économistes–C Simon &L Blume– édition de Boeck–
- Fundamentals Methods of Mathematical Economics–A Chiang –edition McGraw–

-22-
Année Universitaire 2016-2017

Mathématiques de l’Optimisation
Arnaud LE NY

Partie I : Equations et systèmes différentiels linéaires

I. Equations différentielles linéaires

II. Equations récurrentes et différentielles non linéaires d'ordre 1.

III. Systèmes récurrents et systèmes différentiels linéaires

Partie II : Systèmes différentiels non linéaires et optimisation

I. Systèmes différentiels non linéaires

II. Eléments d'optimisation fonctionnelle

III. Optimisation sous contraintes

IV. Optimisation dynamique.

-23-
Année Universitaire 2016-2017

Problèmes Monétaires Internationaux


Fabienne BOUDIER

Mel : boudier@u-pec.fr

Organisation
Cours magistral de 24 h à raison de 8 séances de 3 h.

Evaluation des étudiants


3 ECTS.
Examen écrit en fin de semestre.

Plan du cours
I.Équilibre macroéconomique et marché des changes
Équilibre macroéconomique
Balance des paiements et autres documents comptables
Marché des changes et taux de change
Déterminants du taux de change

II.Monnaie, taux d’intérêt et taux de change


Fonction de demande de monnaie et équilibre du marché monétaire
Relation entre marché monétaire et marché des changes

III.Taux de change fixes et intervention sur le marché


Fixation du taux de change par la BC
Politiques macroéconomiques en taux de change fixes
Crise de balance des paiements

IV.Politique macroéconomique et coordination en régime de taux de change flottants


Arguments en faveur des taux de change flexibles
Arguments contre les taux de change flexibles
Critères de choix d’un régime de change
Le marché des changes depuis 1973 et l’interdépendance des pays

V.Unions monétaires régionales


Qu’est-ce qu’une union monétaire ?
Timing d’entrée dans une union et convergence économique
L’expérience monétaire européenne

Bibliographie
Krugman K., Obstfeld M. et Melitz M. (2015), Economie internationale, Pearson Education (ISBN 2744075302).

-24-
Année Universitaire 2016-2017

Processus Stochastiques pour la Finance


Sophie LARUELLE

Chapitre 1 : Chaînes de Markov Homogènes

1. Définitions, Caractéristiques et Théorème de Chapman-Kolmogorov


2. Communication entre états, Périodicité d’un état
3. État transitoire ou récurrent, Nombre moyen de passages, Probabilités d’absorption
4. Mesure invariante et comportement asymptotique

Chapitre 2 : Processus de Poisson

1. Rappels (lois de Poisson et exponentielle)


2. Définitions et caractérisation du processus de Poisson homogène
3. Propriétés supplémentaires
4. Processus de Poisson composé
5. Complément : Processus non homogène

Chapitre 3 : Mouvement Brownien et Martingales Browniennes

1. Rappels (lois normale et log-normale)


2. Mouvement Brownien
3. Martingales browniennes
4. Exemples et applications en Finance

Références

[1] Pierre Brémaud, Initiation aux Probabilités et aux chaînes de Markov, Springer, 2nd édition, 2009.
[2] Yves Caumel, Probabilités et processus stochastiques, Springer, 2011.
[3] Sheldon M. Ross, Introduction to Probability Models, Academic Press, 10_eme édition, 2009.
[4] Samuel Karlin & Howard M. Taylor, An Introduction to Stochastic Modeling, AcademicPress, 3 e édit ion, 1998.

-25-
Année Universitaire 2016-2017

Théorie des Jeux


Claude MATHIEU

Introduction
Chapitre préliminaire : Les différentes formes de jeu
Section 1 : Les jeux sous forme extensive
Section 2 : Les jeux sous forme stratégique
Chapitre 1 : Les principaux équilibres dans les jeux statiques
Section 1 : Les stratégies dominantes
Section 2 : L’équilibre de Nash
Section 3 : L’équilibre en stratégies mixtes
Chapitre 2 : Les jeux à somme nulle
Section 1 : Duel et équilibre du max-min
Section 2 : Equilibre du max-min et stratégies mixtes
Section 3 : Equilibre du max-min et équilibre de Nash : Une comparaison
Chapitre 3 : Exemples caractéristiques de jeux statiques
Section 1 : le dilemme du prisonnier
Section 2 : le jeu de la bataille des sexes
Section 3 : Modèle de duopole
Chapitre 4 : Les jeux dynamiques
Section 1 : Jeux statiques et jeux dynamiques
Section 2 : Jeux séquentiels et équilibre de Nash parfait
Section 3 : Jeux répétés finis et infinis
Chapitre 5 : Incomplétude d’information
Section 1 : Jeux bayésiens statiques
Section 2 : Application de l’équilibre Bayésien
Chapitre 6 : La coopération
Section 1 : Négociation et solution de Nash
Section 2 : Menaces et négociation

Bibliographie Indicative

P. Cahuc (1993), La nouvelle microéconomie, Collection Repères, la Découverte, n°126.


J. W. Friedman (1977), Oligopoly and the theory of game, North Holland.
J. W. Friedman (1986), Game theory with applications to economics, Oxford University Press.
D. Fudenberg et J. Tirole (1992), Game theory, MIT press.
J. Gabszewicz (1994), La concurrence imparfaite, Collection Repères, la Découverte, n°146.
R. Gibbons (1994), A primer in game theory, Harvester and Wheatsheaf.
A. Mas-Colell, M. Whinston et J. Green (1995), Microeconomics theory, Oxford University Press.
R. Meyerson (1991), Game theory, analysis of conflict, Harvard University Press.
M. Osborne et A. Rubinstein (1994), A course in game theory, MIT Press.
E. Rasmusen (1991), Games Theory and information, an introduction to game theory, Blackwell.
M. Shubik (1982), Théorie des jeux et sciences sociales, Economica.
G. Umbhauer (2004), Théorie des Jeux, Vuibert.
H. Varian (1992), Analyse microéconomique, Deboëck Université.

-26-
Année Universitaire 2016-2017

Théories et Institutions Monétaires et Financières


Sylvie LECARPENTIER-MOYAL

Pré-requis : cours de Monnaie et Finance (L2).

Ce cours permet d’acquérir les bases et les concepts nécessaires à la compréhension des théories monétaires et des institutions monétaires
et financières qui les mettent en œuvre. Il permet également de comprendre l’évolution du système financier et le fonctionnement des
divers marchés des capitaux face à la crise financière.

Plan du cours
Chapitre 1 : La notion de monnaie
A. Définition de la monnaie
B. Fonctions de la monnaie
C. Monnaie : Institution sociale

Chapitre 2 : La monnaie nécessaire aux marchés : la monnaie, moyen d’échange


A. Coûts de transactions et asymétries d’information
B. Marché de la monnaie : détermination de l’encaisse de transaction

Chapitre 3 : La monnaie et la gestion de patrimoine


A. Demande de monnaie pour motif de spéculation : le rôle des anticipations
B. Monnaie, actif sans risque et la gestion de portefeuille
C. Diversification du patrimoine

Chapitre 4 : L’évolution du système financier

A. Analyse économique des fonctions des intermédiaires financiers et des marchés financiers
B. Passage à l’économie de financements libéralisés et intermédiés
C. Grandes tendances du déroulement de la crise financière : une crise de liquidité

Chapitre 5 : les différents marchés des capitaux et la crise financière

A. Marché interbancaire et intervention de la banque centrale


B. Marchés de fonds propres
C. Marché obligataire et risque de taux d’intérêt
D. Marchés dérivés et titrisation

Bibliographie

S. Diatkine, Théories et politiques monétaires. A. Colin. 1995.


A. Lavigne et J.P. Pollin, Les théories de la monnaie. La Découverte. Repères. 1997.
S. Lecarpentier-Moyal et P. Gaudron, Economie monétaire et financière. Economica. 2011.

-27-
Année Universitaire 2016-2017

TICE
Mamadou SOW

Objectif :

A l'issue de ce cours, les étudiants maitriseront les fonctions et fonctionnalités avancées du logiciel Excel exigées en milieu
professionnel.

Pré-requis :

Connaissance des fonctionnalités de base du logiciel EXCEL.

Programme :

 Introduction à EXCEL

 Création et utilisation de formats personnalisés

 Les fonctions de recherche dans EXCEL

 Les erreurs dans EXCEL

 Les fonctions supplémentaires de EXCEL2007

 Le calcul matriciel dans EXCEL

 Importer des données dans EXCEL

 Création d'un tableau de données dans EXCEL

 Constitution d'un plan dans EXCEL

 Le tableau croisé dynamique dans EXCEL

 Calculs et simulations dans EXCEL

 Utilisation du solveur de EXCEL

 Introduction à EXCEL-VBA

Modalités de contrôle des connaissances :

Contrôle continu (1/3 de la note finale) : quelques exercices en travail personnel à rendre.
Examen final (2/3 de la note finale) : exercices sur micro-ordinateur.

-28-
Année Universitaire 2016-2017

Reading Economics
Carole JUGE

Responsable pédagogique de l’anglais:


Mail : juge@u-pec.fr

Organisation des enseignements : Travaux dirigés, 20h en 10 séances de 2h.

Contrôle des connaissances :

50 % contrôle continu :
25 % écrit : Interrogations ponctuelles de vocabulaire, grammaire et compréhension écrite; un DST (1h) = exercice de vocabulaire et
grammaire, compréhension orale et écrite.
25 % oral : Présentation en cours, résumés des présentations, jeux de rôle, participation à la dynamique de groupe, participation,
présence.

50% examen terminal:


Un texte avec questions de compréhension et rédaction d'un essai court. Exercices de grammaire et vocabulaire.

Objectif du cours :
A partir du manuel, sur des thèmes économiques:
- Approfondir les quatre compétences en maîtrise d’une langue
- Présenter le travail d'écriture académique et familiariser l'étudiant avec l'anglais économique érudit
- Inculquer un vocabulaire économique recherché
- Renforcer les bases en grammaire

Matériel : A se procurer dès la rentrée : Business Intelligent Upper Intermediate. ISBN: 1408256010

Syllabus: un syllabus détaillé vous sera distribué en début de TD par votre enseignant.

Bibliographie complémentaire :
Un dictionnaire digne de ce nom, à consulter très régulièrement en bibliothèque (par exemple : Harraps Unabridged, Tome 1
Anglais-Français, Tome 2 Français-Anglais ; ou Le Robert et Collins Super Senior, Tome 1 Anglais-Français, Tome 2 Français-
Anglais)

-29-
Année Universitaire 2016-2017

-30-
Année Universitaire 2016-2017

-31-
Année Universitaire 2016-2017

-32-
Année Universitaire 2016-2017

-33-
Année Universitaire 2016-2017

-34-
Année Universitaire 2016-2017

-35-
Année Universitaire 2016-2017

INTERNATIONAL ECONOMICS & MANAGEMENT

Econometrics Julie LOCHARD

English Communication Skills Carole JUGE

International Trade Boris NAJMAN

Macroeconomics – Growth and conjoncture Philippe ADAIR

International Monetary Issues Patrick LENAIN and Johannes STEFAN

Labor Economics Michel STAMBOULI

STATA Software Patrick DOMINGUES

-36-
Année Universitaire 2016-2017

Econometrics
Julie LOCHARD

30 h.

Course motivation

This course aims at familiarizing students with econometric methods and designs used in economics, management and finance. The
students will acquire analytical and technical skills, which are necessary to understand research articles and write technical reports on
economic policy issues.

Course outline

I. Introduction: Econometrics and data


II. The simple linear regression model
1) The OLS estimation method
2) Assumptions underlying the OLS method
3) Asymptotic properties
III. Hypothesis testing
1) General rules
2) Interval estimation
3) The student test
IV. The multiple regression model
1) The OLS estimation
2) Complements on hypothesis testing
V. Multicollinearity, heteroscedasticity and autocorrelation
1) Multicollinearity
2) Heteroscedasticity
3) Autocorrelation
VI. More on regression
1) The specification of models
2) Dummy variables
3) Interaction terms

Indicative bibliography
Carter, H., Griffiths, W., and G. Lim (2012). Principle of Econometrics, John Wiley and Sons.
Wooldridge, J. (2006). Introductory Econometrics: A Modern Approach, South Western.
Gujarati, D. (2003). Basic Econometrics, McGraw.
Angrist, J.D. and J.S. Pischke (2009). Mostly Harmless Econometrics: An Empiricist’s Companion, Princeton University Press

-37-
Année Universitaire 2016-2017

English Communication Skills


Carole JUGE
Ms. Juge
carol.juge@gmail.com
Office 220, 2nd floor (Office hours upon request.)

This syllabus is your guideline to this class. It gathers many important things you need to know. Be sure to read this carefully and
keep it with your class material.
You are all encouraged to come and talk to me about any issue you might have with the class.
As I am not on campus every day, emails are certainly the best way to communicate with me.

Course policy:

I will grade quite often for you to realize where you stand in the class, what your work is worth and how you can improve. Please
keep in mind that these grades will reflect your work and when the time comes when my opinion matters, these grades will help me
assess your work.

 Come to class.
Regular attendance is NOT optional. The school policy regarding attendance is extremely strict and all instructors must
abide by it. Should you miss a class, you must email me beforehand.

 Come on time.
Always manage to be here on time. Once the door is closed, it IS closed, you will not be granted entry and you will be
marked down as missing.

 Be prepared.
You must come in class with your homework. If you miss a class, email me and I will make sure you get the assignment.

 Maintain discipline.
I ask for respect in my class, which means no chatting when someone is speaking.
I also request that you do NOT use your computer in class. I also know people created a thing called smart phones on
which you can do pretty much the same things than on a regular computer so you will not be allowed to use those either.

 Speak English.
I don't speak French in the classroom and I don't want you to either. You will get used to it.

 Buy the book


You need to own a copy of Strunk and White's Elements of Style. It's a very short book that costs very little money but will
be useful to you throughout the years.

Class Schedule

Oct 7 Introduction to Research Paper.

Oct 14 Submit Topic and outline, along with initial


elements of research.
Reading: S&W Chapter I.

0ct 21 Submit further elements of research.


Reading: S&W Chapter II.

Nov 4 Submit copy for peer review (without


bibliography).
Reading: S&W Chapter III.

Nov 10 Return your reviewed copy to your peer.


NO CLASS

Nov 18 Turn in final draft.


Reading: S&W Chapter IV.

Your final paper has to follow the following guidelines:

-38-
Année Universitaire 2016-2017
 Between 2,000 & 2,500 words, 7 to 10 pages bibliography included,
 Double-spaced,
 Times New Roman font size 12,
 A minimum of ten different sources,
 MLA format. Details here: https://owl.english.purdue.edu/owl/resource/747/01/

Grading:

Grading will be broken down as follows

Your class grade (50%) and your exam grade (50%)

Your class grade breaks down as such: participation, quizzes, homework, attendance.

-39-
Année Universitaire 2016-2017

International Trade
Boris NAJMAN

Contents

This course presents the main theories and policies in International Trade. International Trade and Perfect Competition: traditional
theory of international trade, protection instruments, International Trade and Imperfect Competition (Intra-industry trade), Dumping,
from old to new instruments of trade policy

FIRST PART: INTERNATIONAL TRADE AND PERFECT COMPETITION

Chapter 1: The traditional theory of international trade


Section 1: The Heckscher-Olhin-Samuelson model
Section 2: The Ricardian model

Chapter 2: The protection instruments


Section 1: The tariffs
Section 2: The non-tariff barriers

SECOND PART: INTERNATIONAL TRADE AND IMPERFECT COMPETITION

Chapter 1: Intra-industry trade


Section 1: The importance of this type of trade
Section 2: The new theories of international trade

Chapter 2: The dumping


Section 1: dumping versus the single price law
Section 2: The reciprocal dumping

Chapter 3: From old to new instruments of trade policy


Section 1: Tariffs, quotas and monopole
Section 2: The strategic trade policy

-40-
Année Universitaire 2016-2017

Macroeconomics – Growth and Conjoncture


Philippe ADAIR
Objective
This eight-session course is devoted to intermediate macroeconomics (including a refresher). It provides tools for analyzing the long-
run activity (the Solow growth model), as well as the short-run activity in terms of interaction between product market and the
monetary and financial market (IS-LM model and AS-AD) with respect to unemployment and inflation issues.
References
Blanchard O. & Johnson D. W. (2013) Macroeconomics, 6th ed. Prentice Hall, 624 p. (reference textbook)
The course slideshow is available on the digital platform (EPREL).
Assignments and assessment
Teamwork presentation (15 minutes) upon a given issue (see related files): one third of the final grade
Term Exam (2 hours) upon the overall course content: two thirds of the final grade
Teamwork and issues
A team of five students is expected to design and defend a slideshow upon one of the topics below.
1. Macroeconomic variables and economic policy (Chap. 1)
2. Economic growth (Chapter 2)
3. Markets adjustment, overall equilibrium and the choice of relevant policy instruments (Chap. 3 to 5)
4. Inflation and unemployment. The Phillips Curve and Okun's law (Chap. 6 to 8)
Files related to these topics are available on the digital platform (EPREL).
Outline
Chapter 1. Macroeconomic Quantities, Time Horizon and the Institutional Framework
S 1 Gross Domestic Product: design, components and measurement of output
S 2. Unemployment
S 3. Inflation rate
S 4. Economic policy, magic diamond and the European stability pact; pragmatism (Fed) vs. rules (ECB)
Chapter 2. Economic Growth
S 1. Puzzling evidence upon growth data: some comparisons over time and space
S 2. Output, investment and capital
S 3. Technological change and growth
S 4. Technical progress and structural policy
Chapter 3. The labour market
S 1 The heterogeneity of the labour market: workforce, employment and unemployment
S 2. Wage determination
S 3. Price determination
S 4. Structural unemployment
Chapter 4. The Monetary and Financial Market
S 1 The demand for money: transaction motive and precautionary motive (income)
S 2. Determining the interest rate on the securities market
S 3. Determining the interest rate on the money market and bank interest rates
S 4. Money supply and interest rates
Chapter 5. The IS-LM model
S 1. Aggregate demand and the goods market equilibrium (IS)
S 2. Equilibrium on the money and capital market (LM)
S 3. The IS-LM model and economic policy instruments (monetary policy and fiscal policy)
S 4. Policy mix and allocation rules of economic policy instruments
Chapter 6. Macroeconomic balance in the medium term and interdependence of markets
S 1. Aggregate Supply and Demand (AS-AD)
S 2. Balancing short and medium term
S 3. Adjustment on the short and medium term
S 4. Adjusting the medium term: the effects of an oil shock
Chapter 7. Phillips curve and economic activity
S 1. Inflation, expected inflation and unemployment
S 2. Phillips curve: initial design and expectations-augmented curve
S 3 Okun's law: output and unemployment
S 4. Growth, unemployment and inflation in the medium term
Chapter 8. Unemployment and technical progress; inflation and debt
S 1. Mass unemployment, deflation and recovery
S 2. Labour productivity, structural unemployment and income inequality
S 3. Inflation and money issuing; monetary policy in the short and medium term
S 4. Budget deficit and debt; fiscal policy in the short and medium term

-41-
Année Universitaire 2016-2017

International monetary issues (1919-1973)

Patrick LENAIN
(OECD)
and
Johannes STEFAN
(TU Bergakademie Freiberg)

Objective. By the end of the course, successful students will have learned about the historical origins of the international monetary
system, in particular about the main reforms that created the institutional features of the current system, the factors behind the various
disorders in the international monetary system until 1973, and the lessons that have been drawn from past crises.

1. Presentation: main concepts and features of international monetary systems, key monetary historians, bibliographical references.

2. Monetary disorders during the interwar period (1919-39): imbalances and policy mistakes that led to the Great Depression, role
of Gold, transfer of dominance from UK to USA.

3. Birth of the Bretton Woods system: Bretton Woods conference, main features of UK (Keynes) and USA (White) post-war plans,
creation of IMF.

4. Disorders in the Bretton Woods system: Establishment of convertibility, Marshall Plan, European Payment Union, Triffin
Dilemma, Nixon’s suspension of gold convertibility, post-Bretton Woods system.

5. Attempts to reform the Bretton Woods system: floating exchange rates and other currency policies after Bretton Woods,
provision of liquidity, management of imbalances.

-42-
Année Universitaire 2016-2017

Labor Economics
Michel STAMBOULI

20 hrs lecture

1. Is Labor market an ordinary market? Classical approaches (Smith, Ricardo… and Marx)
 Adam Smith Wealth of Nations, Ch 1 & 8,
 Marx Capital, Vol I, Part 3, Ch 1, sec2 : "Production of surplus value"
2. Labor market as an ordinary market: Say, Jevons, Walras-Marchal and the neo classical model
 Marchall Principles Book VI, Chapter II, pp 302/313 + (optional) Chap III, pp 314/321
3. The Keynesian approach of labor market equilibrium and controversies
 Keynes, General Theory Chapter 2 p 11/20 + (optionnal) concluding notes p184
4. Workforce and Unemployment: definition, arguments data…
5. Labor relations: Trade unions and conflicts
 F W Taylor Principles of Scientific management, Ch 2
 Henry Ford My life, Ch 5 (77/90) & Ch 6 p 90/102.
6. Labor as a human capital (Becker)
 Howard Becker Human Capital, Ch. Investment in Human Capital, effects on earnings
7. Labor market as a segmented market. Dualism (Piore-Doeringer, Lindbeck Snower model)
 Michael Reich, David M. Gordon Richard C. Edwards: Dual Labor Markets: A Theory of Labor Market
Segmentation
 Assar Lindbeck, Dennis Snower The Insider-Outsider Theory: A Survey, pp 1/16
8. Neo-Keynesian approaches: Phelps (efficiency wage & job search), Akerlof Yellen (information)
 Georges AKERLOF Market for "lemons": quality uncertainty and the Market mechanism
 Janet Yellen Efficiency wage models of Unemployment

-43-
Année Universitaire 2016-2017

STATA Software
Patrick DOMINGUES

What are the aims of these lectures:

• Provide an overview of some basic and useful methods

• Provide some analytical basis

• Show some results derived from examples

• Chapter 1: Introduction to STATA

• Chapter 2: Descriptive Statistics

• Chapter 3: Advanced Descriptive Statistics

• Chapter 4: Regression Models and Post Estimation Tests

Bibliography

A. Colin Cameron and Pravin K. Trivedi, (2010), “Microeconometrics Using Stata, Revised Edition” Stata Press.

-44-
Année Universitaire 2016-2017

-45-
Année Universitaire 2016-2017

-46-
Année Universitaire 2016-2017
ANNEXE 1 – Cours ouverts dans le cadre du programme ERASMUS
(Lectures available with the ERASMUS programme)

Cours en français :

Commerce international
Comportements et choix intertemporels
Croissance et conjoncture
Econométrie I
Economie de la santé
Economie européenne
Management de la banque
Marchés boursiers
Mathématiques des systèmes dynamiques
Mathématiques de l'optimisation
Problèmes monétaires internationaux
Théorie des jeux
Théorie et institutions monétaires et financières

Lectures in English :

S5, open to all students :

1 - Econometrics
2 - International Trade
3 - Macroeconomics, intermediate level
4 - Labour Economics

Open to students who took lectures 1-2-3-4 :

Public Economics and Governance


International Monetary Issues
STATA Software, under the provision that the number of students does not exceed the computing room capacity

S6, open to all students :

1 - Development economics
2 - Financial Markets
3 - Organization Theory

-47-
Année Universitaire 2016-2017
4 - Marketing
5 - Foreign Direct Investment

Open to students who took lectures 1-2-3-4-5 :

Doing business in an international context


Corporate Strategy
Machine Learning for Big Data, under the provision that the number of students does not exceed the computing room capacity

-48-