Sie sind auf Seite 1von 17

Année : 2017-2018

ITRODUCTION A LA
FISCALITE APPROFONDIE

Ismailaamer153@gmail.com
TEL : 06 25 49 15 78
Année : 2017-2018
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

Impôt sur les Sociétés

Cas de Synthèse :

Société industrielle « MAROGROUPE SA», au Capital de 10 000 000 dh intégralement libéré, crée
depuis début 2011, spécialisée dans la production du plastique, soumise au taux de TVA de 20%.

Mr EL Iraki DG et Administrateur de la SA vous consulte en votre qualité d’Auditeur consultant afin


de lui préciser le sort fiscal des éléments des produits et des charges comptabilisés et de lui Déterminer
le résultat fiscal et l’impôt exigible de l’exercice au titre de l’exercice 2016 :

Mr EL Iraki vous communique les informations suivantes :

o Chiffre d’affaire de l’exercice 2016 : 300 140 622 dh dont 20 040 400 dh a l’export.
o Bénéfice comptable : 40 088 860 dh.

Les Produits d’exploitation :

o Immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même : 980 000 dh.


o La société a reçu la promesse de la commune urbaine de lui donner une subvention
d’exploitation le 01/09/2016 de 850 660 dh, Le 15/02/2017, l’entreprise encaisse deux
chèques relatifs à la subvention d’exploitation.
o Jetons de présence reçus 200 000 dh.
o Reprises sur provisions pour dépréciation d’un terrain à 80 000 dh évaluée par un expert.
o Reprises sur provisions pour dépréciation 60 000dh constatée forfaitairement sur un fonds de
commerce appartenant a la société.
o Taxe sur la valeur ajoutée récupérable 120 022dh.

Produits financiers :

o Dividendes reçus de la société « COTex » dans la quelle la société détienne une participation
d’un montant de 100 000 dh.
o Intérêts sur prêts accordés aux personnels 12 400 dh.
o Gains de change latents au 31/12/2016 de 120 994 dh. La Société a contracté sa banque depuis
2014 pour couvrir les risques de change liés aux opérations effectuées avec ses partenaires au
niveau international.
o Les intérêts Bons de caisse 480 000 dh.
o Escomptes obtenus : 6000 dh
Facture n 52 ; prix HT : 600 000dh
Remise 10%, escompte 1%
o Transfert de charges financières : 40 000 dh.

Produits non courants :

o Produit de cession d’un grand matériel de production imputé en 300 000 dh TTC.
o La Société, reçoit la notification de l’attribution par le Ministère de tutelle le 10/11/2015
d’une subvention destinée à financer l’acquisition d’un nouveau matériel de production a
60% de sa valeur, acquis le 06/07/2016 a 600 000, Amortissable sur 5 ans. Le 01/06/2016,
l’entreprise a encaissée et comptabilisée le montant relatif a la subvention au produits.
o Des dégrèvements accordés à la société par l'administration fiscale sur la taxe professionnelle
de 300 000 dh et 66 000 dh au titre de l’impôt sur les sociétés.
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

o Suite au décès du dirigeant précédent, Une somme a été encaissée par la société Auprès de
AXA Assurance de 600 000 comptabilisée en totalité, les sommes verses antérieurement sont
élevées à 480 000 dh.
o A l’occasion du sinistre subi par la société « MAROGROUPE SA» le 19/08/2016, elle a
encaissée une indemnité de 500 000 dh.

Les Charges d’exploitation :

o Importation des matières de production a 600 000 dh.


o A l’occasion de l’acquisition d’une machine a 720 000dh HT le 05/07/2016, la Société a
imputée en charges les frais accessoires d’acquisition suivants :
 Honoraires du consultant : 20 000dh.
 Les frais d’installation et de transport : 45 000 dh.
 Les Honoraires du notaire : 5000dh
o Consultation d’une Société d’ingénierie des systèmes d’information, la période des
travaux est couverte entre le 01/07/2016 et 01/03/2017 le cout global de la prestation
comptabilisée 620 000 dh.
o Paiement des factures d’électricité :
 31/12/2016 : 60 000
 31/01/2017 : 45 000

Autres charges externes :

o Comptabilisation Paiement des loyers de trimestrialités égales, d’un entrepôt couvrant


la période du 01/07/2015 au 31/03/2016 pour un montant global de 300 000dh.
o « MAROGROUPE » a contractée la société Maghreb bail pour le financement de
l’achats de certains outillages de construction pour un cout de 400 000dh, elle a payée
et imputée en charges a cette occasion 8 mensualités 10 000dh de fin de période a
partir du 01/07/2016 , en plus d’une Garantie de 60 000dh le 01/08/2016.
o Réparation de la Mercedes CLS acquise en location au profit de Mr ALI fils Mr
ElIRAKI DAF de la société, pour un coût de 10 000dh, et paiement des mensualités
de 8000.
o Agencement des locaux a 1 080 000dh.
o Assurances multirisque (vol, incendie,R,C,) de 600 000dh, et Les primes versées en
exécution de contrats d'assurances passés au profit de la société elle-même sur la tête
du DG en 8 mensualités 4000 dh chacune. La société a souscrit simultanément un
contrat d'assurance-vie au profit de Mr ALI 2600 dh chacune en 3 trimestres.
o MAROGROUPE préfère se constituer, en une partie, de ces éléments d’actif leur
propre assureur. Les provisions constituées sont évaluées à 80 000dh.
o Honoraires d’expert comptable : 40 000dh.
o Les frais de voyage pour Mr ALI et sa femme 12000 dh par personne.
o 65 000dh Les frais de foires pour un stand à Tanger pour une durée de trois ans a
partir de 2014.
o Cadeaux publicitaires accordés à la clientèle 765dh pour 9 unités portant la raison
sociale et le nom commercial de la société.
o les dons octroyés à une Association reconnues d’utilité publique à 64 000.
o Paiement des frais d’achat et de vente de titres 24 000dh.
o Paiement des droits de timbre, la taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles
a 68 000dh, et taxe Urbaine 12 000dh.
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

o Charges payées pour couverture du risque de change 100 800dh.


o Des matières premières (M1 et M2) ont été stockées pour un montant global de
1008000dh à 1008dh l’Unité. Au 31/12/2016 le prix sur le marché pour M1 est de
140dh quantité 500 et M2 à 60 dh quantité 500, la provision constituée 10 000.

Charges financières

o Comptabilisation de paiement de la traite annuelle 300 000 DH sur emprunt au titre de l’année
2016, trimestrialité sur le capital 50 000.
o Les intérêts payés sur comptes courants d’associés :
 Saad :
Avances : 01/01/2016 6 000 000dh
Retrait : 01/07/2016 4 000 000dh.
 Mohamed :
Avances : 01/07/2016 9 000 000dh
Retrait : 01/10/2016 2 000 000dh.

Le taux admis par le décret du ministère des finances 3,4% le taux appliqué par le comptable est de
6%.

Charges non courantes

o pénalités et amendes fiscales 88 000dh.

Amortissements et provisions

o Amortissements :
 Amortissement 160 000dh de la voiture de service, prix 800 000 acquise le
01/01/2016.
 Amortissements 22000 pour charges à repartir sur plusieurs exercices activées au
01/07/2016, valeur globale immobilisées 220 000dh.
o Provisions :
 Provision pour garantie données aux clients : 66000dh
 Provisions pour charges de personnel : 100 200dh.
 Provisions pour amendes et pénalités : 220 000dh.
 Provisions pour procès ou litiges en cours : 260 440dh.
 provisions pour dépréciation des créances constatées généralement pour 82 000dh
ainsi provision d’une créance du client « Hamdan » constatée d’une manière
forfaitaire pour 80 000dh.
 Provision pour dépréciation d’un terrain a 520 000dh.

1/ déterminer la base imposable de l’impôt en matière de l’IS et de la C.M ?

2/ déterminer l’impôt exigible au titre de l’année 2016 ?

3/ déterminer le mode de recouvrement de l’impôt, sachant que la société


« MAROGROUPE SA» a payer en 2015 une somme globale des acomptes de 11 200 000,29dh?

Solution :
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

Eléments de justifications Réintégrations Déductions

Résultat avant impôt (Bénéfice) 40 088 860 dh

Appréciation fiscale des Produits :

 Les Produits d’exploitation :


1. Immobilisations produites par l’entreprise pour elle-
même :
Sont considérées comme produits imposables, s’il s'agit
des immobilisations en non valeur, incorporelles ou
corporelles créées par les moyens propres de l'entreprise
pour elle-même et qui ont pour conséquence,
l'accroissement ou la valorisation des éléments de son
actif immobilisé. Ces travaux et produits sont inclus dans
la base imposable pour leur coût réel.

2. Les subventions d'exploitation sont celles acquises par la


société pour lui permettre de compenser l'insuffisance de
certains produits d'exploitation ou de faire face à certaines
850 660 dh
charges d'exploitation, telles que les subventions versées
par l’État ou les collectivités à certains organismes et
entreprises pour compenser le prix de quelques produits
et services.
Aux termes de l’article 9 du CGI, Les subventions reçues
sont à rattacher à l'exercice au cours duquel elles sont
perçues et sont retenues pour le calcul de la cotisation
minimale au titre dudit exercice.
Mais, Vu que la société n’a reçu que la promesse au titre
de l’exercice 2016, Elle n’a perçue la subvention qu’au
15/02/2017, donc a déduire de l’exercice comptable.

3. Sont imposables, les jetons de présence perçus par la


société ainsi que les remboursements forfaitaires de frais
et les rémunérations qui lui sont octroyées en sa qualité
d’administrateur.

4. Si la dotation d’exploitation permet la constatation de la


dépréciation d'un élément de l'actif ou d'une charge 60 000dh
probable, la reprise est une technique comptable
permettant de reprendre la provision ou l'amortissement
antérieurement constaté. Dans ce cas, la dotation
constatée sur la valeur du terrain s’avère précise tant
qu’elle est évaluée par un expert l’appréciation doit être
justifiée par un PV. Par conséquent la Reprise est
imposable. la dotation constatée sur le fond de commerce
est constatée d’une manière Forfaitaire, donc la reprise
qui en découle n’est pas imposable 60 000dh.
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

5. L’Entreprise assujettie A droit de récupérer la TVA ayant


grevé ses charges, il est comptabiliser en tant que
créance vis-à-vis le trésor public. 120 022dh
 Produits financiers :
6. Les dividendes et autres produits de participation, ainsi
que ceux de source étrangère, sont compris dans les 100 000 dh
produits financiers de la société bénéficiaire en tenant
compte de l’abattement de 100% prévu par les
dispositions de l’article 6 du C.G.I.
7. Il s’agit des intérêts perçus constatés par la société au titre
des prêts octroyés au personnel, constituent des produits
imposables.
8. Les écarts de conversion-passif qui sont comptabilisés au
niveau du bilan de la société et qui sont relatifs aux
augmentations des créances et aux diminutions des dettes
libellées en monnaies étrangères, ils sont évalués, à la
clôture de chaque exercice, selon le dernier cours de
change. Ces écarts sont imposables au titre de l’exercice 120 994 dh
de leur constatation. mais dans le cas de conclusion d’un
contrat de couverture de risque de change qui a pour but
de neutraliser l’impact de la fluctuation du cours de
change relatif à une opération effectuée à l’étranger. Sur
le plan fiscal, les frais de souscription du contrat de
couverture de change sont déductibles étant donné qu’ils
sont engagés dans l’intérêt de la société. Et par
conséquent aucun écart de conversion n’est constaté.
9. Les produits d’intérêts créditeurs sur les bonds de caisse
et assimiles, sont des produits imposables en Brut. En
comptabilité ses produits sont constatés en net vue que
l’établissement bancaire retranche une retenue a la source 120 000dh
de 20% qui est considérer comme une avance sur IS, a cet
effet, il est légitime de réintégrer la retenue a la source.
Produit brut = 480 000dh / 0.8 = 600 000dh.
RAS = 600 000dh – 480 000dh = 120 000dh.
10. Même lorsqu'ils sont déduits sur les factures d'achat, les
escomptes de règlement accordés par les fournisseurs
constituent des produits financiers. Coupablement sont
calculés sur la base du Net commercial : 600dh
Facture n 52 ; prix HT : 600 000dh
Remise 10% = 60 000dh
Net commercial = 540 000dh
escompte 1% = 5400dh.

60 000dh – 5400dh = 600dh a déduire.

11. Le compte « transfert de charges financières » sert à


transférer la quote-part des charges financières à
incorporer dans le coût de production soit des
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même


soit des stocks des biens en cours quant il s’agit, par
exemple, d’entreprises ayant un cycle d’exploitation
dépassant l’année.
 Produits non courants :

12. Ces produits sont constitués par le prix de cession


d’immobilisations incorporelles, corporelles et financières
sont des produits imposables, La Société est assujettie à la 50 000dh
TVA à un taux de 20%, la TVA ayant grevé ses charges
se présente constitue une créance à recouvrir, n’ont pas
un produit imposable.
(300 000 / 1,2) * 0,2 = 50 000dh.
13. la subvention d’investissement (portée au passif du bilan
dans la rubrique " capitaux propres assimilés "), n’est
incluses aux produits de l’exercice que les reprises sur
subventions d’investissement est un compte de produits
non courant crédité du montant de la subvention
d’investissement par le débit du compte 1319 intitulé «
Subvention d’investissement inscrite au CPC » Par cette
technique, le montant de la subvention d’investissement
inscrit dans les capitaux propres est repris sur la durée et
au rythme d’amortissement de l’immobilisation acquise 564 000dh
ou créée au moyen de la subvention. L’encaissement de
la subvention d’investissement ne constitue pas le fait
générateur de son imposition.
La Quote-part = (DEA * Subvention) / VO (HT).
DEA => 600 000DH * 0,5 * 20% = 60 000DH.
La Quote-part =>
(60000 dh * 600 000dh*60%) / 600 000dh= 36 000DH.
Régularisation Fiscale : 600 000dh - 36 000DH =
564 000dh.
14. Les dégrèvements accordés à la société par
l'administration fiscale sur les impôts déductibles visés à
l'article 10-I- C du C.G.I. constituent des produits non
courants de l'exercice de leur notification au contribuable. 66 000dh.
Étant précisé que, les dégrèvements accordés en matière
d’I.S. ne constituent pas un produit imposable du fait que
le montant de cet impôt n’est pas déductible. A déduire
66 000dh.
15. En cas de décès du dirigeant, ou en fin de contrat, les
sommes encaissées, en vertu des contrats d'assurances
passés au profit de la société elle-même sur la tête de son 480 000DH.
personnel dirigeant (chef d'entreprise, administrateur ou
gérant de société, directeur) ou de certains collaborateurs,
constituent un profit imposable sous déduction des primes
versées. 600 000dh – 480 000dh = 120 000dh qui doit
être constatée en produits, donc à déduire 480 000dh.
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

16. Quand un élément de l'actif, amorti en tout ou en partie, a


fait l’objet d’un vol ou a été détruit par un sinistre,
l'indemnité versée par l'organisme assureur constitue un
produit non courant imposable en totalité au titre de
l’exercice de constatation de l’indemnité.

Appréciation fiscale des Charges :

 Les Charges d’exploitation :

1. Les achats de marchandises et les achats consommés à


prendre en considération sont ceux qui ont donné lieu à
une réception au cours de l'exercice.
2. les immobilisations acquises à titre onéreux sont imputées
pour leur coût d'acquisition (prix d’acquisition + frais
accessoires d’acquisition). Les frais d’installation et de DEA =
transport constituent des frais accessoires d’acquisition à 45000DH 4500DH
porter a l’actif immobilise 45 000 dh, ce qui donne lieu a
la constations des amortissements complémentaires
45 000dh * 0,5 * 20% = 4500DH.
 Les Autres Charges Externes :
3. L’imputation doit porter juste sur la partie qui se rattache
155 000DH.
à l’exercice comptable
620 000dh * 2/8 = à réintégrer 155000DH.
4. La facture d’électricité doit se rattacher a l’exercice 2016
45 000DH. 45 000DH.
5. Juste 100 000dh doit se rattacher à l’exercice 2016.
200 000DH.

6. Du 01/07/2016 au 31/12/2016 constitue la période légale


d’imputation des loyers au titre de l’exercice 2016, ceci
donne le droit de déduire juste 6 mensualités, les deux 20 000dh.
mensualités additionnelles à réintégrer. 10 000dh * 2. La
60 000dh.
caution est une garantie restituable au terme du bail, à
porter a parmi les immobilisations financières.

7. Les charges engagées pour la réparation des voitures de


personnes acquis en crédit bail sont déductibles, tant que
la redevance annuelle payée ne peut être inférieur à 20%
par an et la valeur totale fiscalement déductible, répartie
sur cinq (5) ans à parts égales, ne peut être supérieure à
trois cent mille (300.000) dirhams par véhicule, taxe sur 36 000dh.
la valeur ajoutée comprise.

La limite fiscale Annuel 300 000TTC * 20% = 60 000dh.


[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

Donc 8000 * 12 – 60 000 dh = 36 000dh.


8. Les Agencements constituent des éléments de l’actif
immobilisé non pas des charges 1 080 000dh. 1 080 000dh
9. Les contrats d’assurances contractés par la société pour
les besoins de son exploitation sont déductibles.
Généralement ces contrats couvrent : les assurances
multirisques ; les assurances-risque d’exploitation ; les
assurances du matériel de transport ; les autres
assurances.
Les primes versées en exécution de contrats d'assurances
passés au profit de la société elle-même sur la tête de son
personnel dirigeant (chef d'entreprise, administrateur ou
gérant de société, directeur) ou de certains collaborateurs, 32 000dh.
sont exclues des charges déductibles.
4000 * 8 =32 000dh.
Certaines sociétés souscrivent des contrats d'assurance-
vie au profit de leurs salariés (membres du personnel).
Les primes payées à ce titre constituent pour le
bénéficiaire un complément de salaire soumis à l’IR et
pour la société concernée une charge déductible.
10. Certaines sociétés, au lieu de se garantir auprès d'une
compagnie d'assurances contre les risques courus par les
divers éléments de leur actif, préfèrent se constituer, en 80 000dh.
tout ou partie, leur propre assureur en dehors de la
réglementation en vigueur concernant cette activité. Les
provisions constituées et les sommes mises en réserve à
cet effet ne sont pas déductibles. 80 000dh.
11. Les honoraires versés à des cabinets de conseil en
matières comptable, juridique ou fiscale, en organisation,
en gestion, audits divers, etc ; Ces charges sont
déductibles du résultat fiscal de l’exercice concerné
lorsqu’elles sont engagées pour les besoins de l’activité.
12. Les frais de voyage et déplacement, les frais de
déménagement d’un établissement et les frais de missions
et réceptions sont déductibles sous réserve d'être justifiés 24 000dh.
par la nature ou l'importance de l'exploitation et doivent
être engagés dans l'intérêt de la société.
12 000 dh * 2 = 24 000dh.
13. Les frais de foires et expositions sont normalement des
charges d'exploitation, mais si ces frais concernent des 65 000dh.
stands utilisables plusieurs années, ils deviennent alors
des agencements, c'est-à-dire des immobilisations.
65 000dh.

14. Conformément aux dispositions de l’article 10 (I-B-1°)


du C.G.I., sont déductibles, les cadeaux publicitaires
d'une valeur unitaire maximale de cent (100) dirhams
portant soit la raison sociale, soit le nom ou le sigle de la
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

société, soit la marque des produits qu'elle fabrique ou


dont elle fait le commerce. 765dh / 9 = 85 dh par unité.

15. En application des dispositions de l’article 10(I-B-2°) du


C.G.I., les sociétés assujetties à l'I.S. peuvent déduire de
leur résultat fiscal sans limitation, les dons en argent ou
en nature octroyés aux établissements reconnues d’utilité
publique et 2/1000 du CA aux œuvres sociales.

16. les frais d’achat et de vente de titres ce sont les charges


versées en rémunération de services rendus par les
établissements de crédit sont déductibles fiscalement.

17. Les impôts et taxes admis en déduction sont ceux mis à la


charge de la société, y compris les cotisations
supplémentaires émises au cours de l'exercice, à
l'exception de l'impôt sur les sociétés. Les impôts et taxes
déductibles sont notamment :

 en matière d'impôts directs : la taxe de services communaux et


la taxe professionnelle, afférentes aux immeubles et au matériel
d'exploitation;

 en matière d'impôts indirects : les droits de douane, grevant les


biens, matériels et marchandises importés, les droits
d'enregistrement relatifs aux biens immeubles appartenant à la
société, les droits de timbre, la taxe spéciale annuelle sur les
véhicules automobiles (T.S.A.V.A.) et la taxe à l’essieu, etc. Les
cotisations supplémentaires sur impôts déductibles font partie des
charges de l'exercice au cours duquel le rôle est émis. Par contre,
ne sont pas déductibles en matière d’impôt sur les sociétés :
l'impôt sur les sociétés ; l’impôt imputable sur l'I.S. et retenu à
la source au titre des produits de placement à revenu fixe.

18. dans le cas de conclusion d’un contrat de couverture de


risque de change qui a pour but de neutraliser l’impact de
la fluctuation du cours de change relatif à une opération
effectuée à l’étranger. Sur le plan fiscal, les frais de
souscription du contrat de couverture de change sont
déductibles étant donné qu’ils sont engagés dans l’intérêt
de la société.
19. A la clôture les stocks doivent être évalués au cours du
jour selon la méthode du cout moyen unitaire pondéré ou
selon la méthode du premier entré premier sortie, toute
dépréciation doit être constatée en tant que provision.
M1 : 140 * 500 = 70 000DH
M2 : 60 * 500 = 30 000DH
La valeur des stocks : 1 000 000DH
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

Le CMUP de la période : 1 000 000 / 500+500 = 1000DH 2000dh.


La Provision a constatée 1008 000dh – 1000 000dh=
8000dh.
Régularisation fiscale => 10 000dh – 8 000dh= 2000dh.
20. Ne sont que les charges d’intérêt imputables en charges,
Amortissement du capital annuel => 200 000dh.
50000 * 4 trim= 200 000dh.
La traite 300 000dh = 100 000 intérêt + 200 000Ats.
21. les intérêts constatés ou facturés relatifs aux sommes
avancées par les associés à la société pour les besoins de
l'exploitation ne sont déductibles qu’à condition que
- le capital social soit entièrement libéré conformément
aux dispositions de l’article10 (II-A-2°) du C.G.I.
Toutefois, et selon le même article.
- le montant total des sommes portant intérêts
déductibles ne peut excéder le montant du capital
social.
- le taux des intérêts déductibles ne peut être supérieur
à un taux fixé annuellement, par arrêté du Ministre
chargé des finances, en fonction du taux d'intérêt
moyen des bons du Trésor à six (6) mois de l'année
précédente.

Les intérêts comptabilisés :

Saad : {(6 000 000dh * 6% * 6/12) + (2 000 000dh *6%*6/12)}

= 240000dh.

Mohamed : {(9000 000dh * 6% * 3/12)+(2000 000dh


*6%*3/12)} = 240000dh

Les intérêts déductibles fiscalement :

Saad : {(6 000 000dh * 3,4% * 6/12) + (2 000 000dh 216 500dh
*3,4%*6/12)}= 136 000dh.

NB : 9000 000DH + 2000 000DH > 10 000 000DH Cap.Social

Il ne faut pas dépasser la limite du capital il ne faut tenir que

8000 000dh.

Mohamed : {(8000 000dh * 3,4% * 3/12) + (7000 000dh


*3,4%*3/12)} = 127500dh.

(240 000dh +240 000dh) – (136 000dh + 127 500dh) = 216500dh.

 Charges non courantes :


22. Ne sont pas déductibles pour la détermination du résultat
fiscal les amendes, pénalités et majorations de toute
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

nature mises à la charge des sociétés pour infractions aux


dispositions légales ou réglementaires, notamment celles
commises en matière d'assiette des impôts et taxes et de
paiement tardif desdits impôts et taxes. Ne sont pas 88 000dh.
également déductibles en tant que charges non courantes,
les amendes, pénalités et majorations mises à la charge
des sociétés pour infractions aux dispositions de la
législation du travail, de la réglementation de la
circulation et de contrôle des changes ou des prix.

 Amortissements et provisions :
o Amortissements :
1. La limite fiscale d’Amortissement sur les voitures de
service 300 000 * 20% = 60 000dh. 100 000dh
160 000dh – 60 000dh = 100 000dh.
2. Les charges à repartir sur plusieurs exercices il s’agit des
immobilisations en non valeur à amortir par fractions
égales sur 5 ans, ne pas tenir compte le prorata-temporis. 22 000dh
220 000dh / 5 = 44 000dh
44 000dh – 22 000dh = 22 000dh
o Les provisions :
Ne constitue pas des provisions déductibles du résultat
fiscal :
 Provision pour garantie données aux clients : 66000dh
 Provisions pour charges de personnel : 100 200dh.
 Provisions pour amendes et pénalités : 220 000dh. 66000dh
 Provisions pour procès ou litiges en cours : 260 440dh.
Ne constitue pas des provisions déductibles du résultat 100 200dh.
fiscal :
220 000dh.
 provisions pour dépréciation des créances constatées
généralement pour 82 000dh ces provisions doivent être 260 440dh.
constatées d’une manière individualisées, ainsi provision
d’une créance du client « Hamdan » constatée d’une 82 000dh
manière forfaitaire pour 80 000dh doivent être constatées
80 000dh
d’une manière précise, doivent faire l’objet d’un recours
judiciaire de 12 mois.

 Provisions pour dépréciation d’un terrain à 520 000dh


sont déductibles sauf qu’ils doivent être justement
évalués.

Total 43 488 000 dh 2 146 776 dh

Résultat net fiscal 41 341 224 dh

I. La détermination de la base imposable :


[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

 Le Résultat fiscal : Aux termes de l’article 8 du CGI : Le résultat fiscal de chaque exercice
comptable est déterminé d’après l’excédent des produits sur les charges de l’exercice,
engagées ou supportées pour les besoins de l’activité imposable, en application de la
législation et de la réglementation comptable en vigueur, modifié, le cas échéant,
conformément à la législation et à la réglementation fiscale en vigueur.
Le Résultat fiscal : 41 341 224 dh.

 La Base de la cotisation minimale :


 le chiffre d'affaires ;
 les autres produits d’exploitation ;
o Jetons de présence ;
o Revenus des immeubles non affectés à l’exploitation ;
o Profits sur opérations faites en commun ;
o Transfert de pertes sur opérations faites en commun ;
o Redevances pour brevets, marques, droits et valeurs similaires
 Ventes et produits accessoires
 Les produits financiers ;
o Produits de titres de participation et autres titres immobilisés;
o Gains de changes ;
o Intérêts courus et autres produits financiers ;
 les subventions et dons reçus ;
o Subventions d’exploitation ;
o Subventions d’équilibre ;
 Les autres produits non courants y compris les dégrèvements d’impôts
déductibles ;

II. La liquidation de l’impôt :

L’Impôt exigible :

1. L’impôt sur les sociétés :

La loi de finances 2016 a instauré des taux d’impositions sur les sociétés proportionnels selon le
barème suivant :

MONTANT DU BÉNÉFICE NET EN DIRHAMS TAUX

Inférieur ou égal à 300 000 DH 10%

De 300 001 à 1 000 000 DH 20%

De 1 000 001 à 5 000 000 DH 30%

Au-delà de 5 000 000 DH 31%


[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

Le Bénéfice fiscal net en Dirhams est 41 341 224 est Au-delà de 5 000 000 DH, donc sera soumis
a un taux de 31%.

La Société « MAROGROUPE SA» est crée depuis 2011, Elle se livre pour une industrielle
dont une partie est destinée a l’export. Aux termes de l’article 6 du CGI, les sociétés
exportatrices de produits ou services sont exonérées totalement pendant les 5 premières années
de début d’activité et puis seront soumises à un taux de 17,5%.

A cet effet, il convient de calculer le prorata du CA a l’export et a l’intérieur :


 Chiffre d’affaire Global : 300 140 622 dh .
 Chiffre d’affaire à l’export : 20 040 400 dh
 Chiffre d’affaire à l’intérieur : 300 140 622dh – 20 040 400dh = 280 100 222dh

Nature des produits Montant des produits Base de la CM


Chiffre d’affaire à l’intérieur 280 100 222dh 280 100 222dh
CA à l’export soumis au taux de 17,5% 20 040 400 dh 20 040 400 dh

les autres produits d’exploitation ;


- Jetons de présence reçus 200 000 dh. 200 000 dh.
200 000 dh.
Les produits financiers ;
- Intérêts sur prêts accordés
aux personnels 12 400 dh. 12 400 dh. 12 400 dh.
- Les intérêts Bons de caisse
480 000 dh / 0,8 = 600 000dh 600 000dh
600000dh.
les subventions et dons reçus ;
- Des dégrèvements
accordés à la société par
l'administration fiscale sur
la taxe professionnelle de 300 000 300 000
300 000

301 253 022 dh. 301 253 022 dh.

2. La cotisation minimale :

Taux de la cotisation minimale Le taux de la cotisation minimale est fixé à 0,50%.

Ce taux est de :

0,25% pour les opérations effectuées par les entreprises commerciales au titre des ventes
portant sur : les produits pétroliers ; le gaz ; le beurre ; l’huile ; le sucre ; la farine ; l’eau ;
l’électricité.

6% pour les professions définies aux articles 89-I-12° et 91- VI-1° du CGI, exercées par les
personnes soumises à l’impôt sur le revenu.
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER

Toutefois, le montant de la cotisation minimale, même en l’absence de chiffre d’affaires, ne


peut être inférieur à : trois mille (3.000) dirhams pour les contribuables soumis à l’impôt sur les
sociétés ; mille cinq cent (1.500) dirhams pour les contribuables soumis à l’impôt sur le revenu au
titre des revenus professionnels déterminés selon le régime du résultat net réel ou celui du résultat net
simplifié ainsi que pour les contribuables soumis à l’impôt sur le revenu au titre des revenus agricoles
déterminés d’après le régime du résultat net réel.

La Cotisation minimale due au titre de l’exercice 2016 : 301 253 022 dh * 0,5% = 1 506 265,11dh

Le Bénéfice fiscal net en Dirhams est 41 341 224 dh

Bénéfice fiscal correspondant au CA à l’export soumis au taux de 17,5%

 (41 341 224 dh x 20 040 400 dh / 301 253 022 dh) =2 750 162,17dh

IS dû correspondant au CA à l’export soumis au taux de 17,5%

 (2 750 162,17dh x 17,5 %) = 481 278,38dh

Bénéfice fiscal correspondant au CA à l’intérieur soumis au taux de 31%

 (41 341 224 dh x 280 100 222dh /301 253 022 dh)= 38 438 406,17dh

IS dû correspondent au CA soumis au taux de 31%

 (38 438 406,17dhx 31% ) = 11 915 905,91dh

Total de l’IS dû (11 915 905,91dh + 481 278,38dh) = 12 397 184,29dh

IS > CM donc l’impot exigible au titre de l’annee 2016 est IS = 12 397 184,29dh

Régularisation de l’IS : 12 397 184,29dh – Retenue a la source (avance sur IS)

: 12 397 184,29dh – 120 000DH = 12 277 184,29DH

III. Le Recouvrement de l’impôt :

L’impôt sera versé au profit du trésor public sur la base de 4 acomptes provisionnels :

 12 277 184,29 dh / 4 = 3 069 296,07dh.


 Le reliquat entre le versement provisionnel et l’impôt définitif doit être régularisé avant le
31/03/2017 :
12 277 184,29dh – 11 200 000,29dh = 1 077 184dh.

 Avant 31/03/2017 : 3 069 296,07dh. + 1 077 184dh.


 Avant 30/06/2017 : 3 069 296,07dh.
 Avant 31/09/2017 : 3 069 296,07dh.
 Avant 31/12/2017 : 3 069 296,07dh.
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER
[ITRODUCTION A LA FISCALITE APPROFONDIE] Professeur : Ismail AAMER