You are on page 1of 1

Lettre

ouverte à :
Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé,
Monsieur Patrick Bouet, Président du Conseil national de l’Ordre des Médecins,
Monsieur Claude d’Harcourt, Directeur Général de l’ARS PACA,
Monsieur Pierre Dartout, Préfet de la région PACA,
Toutes nos électrices et tous nos électeurs.

Madame la Ministre,
Monsieur le Président,
Monsieur le Directeur Général,
Monsieur le Préfet,
Chères électrices, chers électeurs,

Lors de l’élection du 17 février 2018, les médecins des Bouches-du-Rhône ont incontestablement exprimé
leur volonté d’un profond changement au sein de l’institution du conseil départemental de l’ordre des
Médecins (CD 13), en soutenant massivement notre liste « un ordre pour les médecins » qui a obtenu 10
binômes sur 12 (5 binômes titulaires sur 6 et 5 binômes suppléants sur 6). C’est un renouvellement sans
précédent qui illustre la victoire des valeurs prônées par notre liste, de probité, de transparence, d’un
conseil départemental ouvert et dédié à tous les médecins. Les électeurs ont envoyé un message fort et
limpide, que nous pensions entendu par les conseillers non sortants du CD13.

Or, nous venons d’apprendre avec la plus grande stupeur, quelques jours seulement après l’élection du 17
février, que ces mêmes conseillers ont , pendant la campagne, déposé une plainte pénale contre l’un de nos
candidats, depuis élu membre titulaire. Bien évidemment, cette plainte a rapidement été déboutée par le
Tribunal de Grande Instance de Marseille, en l’absence complète d’éléments de preuve. Elle n’est hélas que
la dernière d’une longue liste de plaintes dirigées contre de nombreux médecins, pas seulement élus de
notre liste, qui ont osé exprimer une vision différente.

Le dépôt de cette plainte au pénal, contre un candidat à l’élection ordinale, constitue une attitude
totalement inadmissible et reflète un fonctionnement basé sur la menace et l’intimidation, que nous ne
pouvons pas cautionner. Nous devons rester en accord complet avec les valeurs pour lesquelles les
électeurs nous ont accordé leur confiance.

En conséquence, il nous est impossible de siéger dans des conditions sereines et décentes au sein du
conseil départemental des Bouches-du-Rhône. En protestation contre ce fonctionnement procédurier
systématique et non déontologique, nous avons donc décidé de ne pas assister à la première assemblée
générale du nouveau conseil qui aura lieu lundi 12 mars à 20h. Par cet acte, nous souhaitons manifester
notre opposition complète à ces pratiques qui reflètent l’absence de prise en compte des aspirations
exprimées par les électeurs lors du suffrage du 17 février 2018, et empêchent toutes relations
professionnelles constructives.

Nous demandons aujourd’hui solennellement la dissolution du conseil départemental des Bouches-du-
Rhône et la tenue rapide, sous l’égide de l’ARS PACA, de nouvelles élections permettant son
renouvellement complet, seule condition au plein exercice des prérogatives d’un conseil départemental
apaisé et légitime.

Nous savons que vous saurez apprécier à sa juste mesure l’importance et la justesse de notre requête, et
vous assurons de l’expression de notre considération la plus respectueuse.

L’ensemble des médecins élus du CD13, titulaires et suppléants, de la liste « un ordre pour les médecins »

Devèze Arnaud / Di Stefano-De Montillet Elsa / Zemour Florence / Paris Philippe / Mailaender Claude
Thiers-Bautrant Dominique / Franquebalme Jean-Pierre / Thomassin Lise / Gorincour Guillaume
Person- Rochebrun Annie / Bernard-Reymond Christine / Vicat Jacques / Metras Marie-Dominique
Romeo Jacques / Lindenmeyer Eric / Morosoff-Pietri Brigitte / Quetu-Bonneau Delphine / Recorbet Guy
Blanc Michel-François / Giaufré Elisabeth