Sie sind auf Seite 1von 5

1.

Introduction :
Définition général :
Les capteurs sont des composants de la chaîne d'acquisition dans une chaîne fonctionnelle. Les capteurs
prélèvent une information sur le comportement de la partie opérative et la transforment en une information
exploitable par la partie commande. Une information est une grandeur abstraite qui précise un événement
particulier parmi un ensemble d'événements possibles. Pour pouvoir être traitée, cette information sera portée
par un support physique (énergie)on parlera alors de signal. Les signaux sont généralement de nature
électrique ou pneumatique.
Dans les systèmes automatisés séquentiels la partie commande traite des variables logiques ou
numériques. L'information délivrée par un capteur pourra être logique (2 états), numérique (valeur discrète),
analogique (dans ce cas il faudra adjoindre à la partie commande un module de conversion analogique
numérique).
On peut caractériser les capteurs selon deux critères :
- en fonction de la grandeur mesurée ; on parle alors de capteur de position, de température, de vitesse, de
force, de pression, etc. ;
- en fonction du caractère de l'information délivrée ; on parle alors de capteurs logiques appelés aussi capteurs
tout ou rien (TOR), de capteurs analogiques ou numériques.
On peut alors classer les capteurs en deux catégories, les capteurs à contact qui nécessitent un contact
direct avec l'objet à détecter et les capteurs de proximité. Chaque catégorie peut être subdivisée en trois
catégories de capteurs : les capteurs mécaniques, électriques, pneumatiques.

Définition de Capteur de vitesse :


Le capteur de vitesse est un appareil qui fournit une tension proportionnelle à la vitesse à laquelle on fait
tourner sa partie entrainée par l’arbre du moteur. Plus le moteur tourne vite, plus la tension fournie par la
dynamo tachymétrie est grande.
2.Experimentation:
1. Les différentes équations du MCC : (modélisation électrique et mécanique)

 Equation électrique :

𝑑𝑖(𝑡) 𝑑𝑖(𝑡)
U=RI(t) + L
𝑑𝑡
+ Km φ Ω donc U= RI(t) + 𝑙 +KΩ
𝑑𝑡

 Equation mécanique :

ƩF = jΩ’
Cm 𝑓
Cm - f Ω =jΩ’ => Ω’= - 𝐽 Ω donc
𝐽

k 𝑓
Ω’= 𝐽 𝑖 - 𝐽 Ω

Avec :
I : courant inducteur, i : courant d’induit
U : tension d’entrée, φ : flux de champ
Ω : vitesse
 La variation de la vitesse de rotation (n) en fonction de la tension d’induit (U) :

V(v) 0.2 0.5 1 1.2 1.4

U(v) 19.2 46.1 98 118 171

N (tr/mn) 200 500 1000 1200 1400

N (rad/s) 1200 3000 6000 7200 8400

 La variation de la vitesse de rotation (N) en fonction du courant d’excitation (I) :

V(v) 1 1.06 1.12 1.2 1.3

I(A) 0.6 0.5 0.4 0.3 0.2

N (tr/mn) 1000 1060 1120 1200 1300

N (rad/s) 6000 6360 6720 7200 7800

 A l’aide de ces deux tableaux on va tracer les caractéristiques N=f(u), N=f(I)


 N=f(u)

N=f(U)
1400

1200

1000
N(tr/min)

800

600

400

200
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180
U(v)

 N=f(I)

1300

1250

1200
N(tr/mn)

1150

1100

1050

1000
0.2 0.25 0.3 0.35 0.4 0.45 0.5 0.55 0.6 0.65
I(A)
 Interprétation des données

Dans le premier graphe on constate que la vitesse et la tension sont relativement lié c’est-à-dire
que lorsque la vitesse augmente elle entraine avec elle la tension, mais dans le second cas on
constate que la vitesse et le courant sont proportionnellement inversé.

3.Conclusion
Dans cette manipulation nous avons abordés les caractériser un capteur de vitesse d’un moteur
a courant continu puis ensuite de tracer les caractéristiques mécaniques.
La vitesse détermine la puissance et la performance d’un moteur. Pour pouvoir entretenir soi-
même son moteur, il est nécessaire d’avoir des notions sur le fonctionnement des divers accessoires
qui le constitue.

Le capteur de vitesse en particulier mérite d’être maitrisé, car le manque de précision met en
cause la sécurité. Différents domaines nécessitent le contrôle des grandeurs physique afin de pouvoir
procéder à un contrôle ou une commande. De ce fait, les capteurs sont nécessaires pour prélever les
informations relatives à un organe dont la nature est différente. Après réception des grandeurs
physiques comme la température, une force ou une pression, le capteur émet des signaux qui
peuvent être analogiques, numériques ou logiques. Les types de capteurs se diffèrent selon la
grandeur physique à mesurer.

On distingue ainsi les capteurs de courant pour mesurer l’intensité d’un courant électrique, le
capteur mécanique qui détecte le mouvement d’un élément, le capteur de débit qui mesure la
quantité de liquide, de gaz, d’électricité… fournie par une source quelconque en un temps donné, le
capteur de position qui détermine avec précision la position d’un objet donné, le capteur de rotation
qui est similaire à un compte tour. L’utilisation de capteur de vitesse ne se limite pas pour les
automobilistes. En effet, il permet de mesurer la vitesse de rotation magnétique et peut aussi se
procéder par comptage de lame. Le dispositif le plus utilisé pour mesurer la vitesse est le
tachymètre. Elle délivre une tension correspondante à la vitesse de rotation. Il est le plus souvent
utilisé pour le contrôle de la vitesse d’un moteur électrique. Il se caractérise par les informations
qu’ils fournissent, qui sont relatives à la mesure de la vitesse maximale en tour par minute, la
linéarité en pourcentage et aussi le courant maximal. Le cas en est similaire pour les automobiles.
Un capteur de vitesse de la rotation du moteur se place soit sur le carter ou sur les roues pour les
voitures avec système ABS, qui transmettra au tableau de bord la vitesse à laquelle roule la voiture.
Les capteurs de vitesse existent en plusieurs marques et des fabricants en font même des portables.
Tel est le cas des radars utilisés par les polices routières pour mesurer la vitesse des conducteurs.