Sie sind auf Seite 1von 8

VOTRE P.

C À
CŒUR OUVERT

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 1 -


COMPOSITION D’UN ORDINATEUR
1 - l’écran
La mesure de l’écran du moniteur se fait sur la diagonale de l’écran et en pouce ( 1 pouce = 2,54 cm).Il
existe plusieurs dimensions d’écran (entre 15 et 23 pouces).
La résolution de l’écran correspond à la taille de l’image affichée sur l’écran, plus vous augmentez la
résolution, plus votre bureau est grand.
( ! la possibilité d’augmenter la résolution de l’écran dépend également de la rapidité de la carte
graphique)
Taille de l’écran Résolution maximale
14 pouces 800 x 600
15 pouces 1024 x 768
17 pouces 1280 x 1024
19,21,23 pouces 1600 x 1280

Les couleurs sont codées en fonction du nombre de bits, plus le nombre de bits est élevé, plus le choix de
couleurs est grand.

Nombre de bits Nombre de couleurs


4 16
8 256
16 65536
24 16777216
32 4294967296

2 – le clavier
Il existe deux types de clavier : 102 touches avant Windows 95 et 105 et 108 touches après.

echap Fin :fin du


Sleep :mise en veille document
Flèche :début
du document
Touche F1 à F10 :
F1 :aide en ligne
Retour arrière

Tabulation gauche/droite slash


Verrouillage
Verrouillage majuscule pavé
numérique
shift espace Pavé Pavé numérique
Touche directionnel
LAM 34 Roujan / module initiation informatique
entrée / 20/12/2000 / page n°- 2 -
contrôle

Raccourci Tabulation haut/bas


Alt et alt gras menu

3 – la souris

Il existe 3 types de souris :

• Souris à 2 ou 3 boutons
• Souris à 2 boutons avec molette
• Trackball :

A chaque bouton peut être attribuée une fonction :


• Bouton gauche = 1 clic
• Bouton droit = double clic
• Bouton du centre = enregistrement des documents ou autre fonction
4 - l’unité centrale

A-La carte mère

La carte mère porte tous les composants électroniques, dont les principaux sont le processeur et la
mémoire. De plus en plus, on y intègre des éléments comme le contrôleur de disque, le contrôleur
de disquette, la carte d’affichage et le port de communications + cartes sons, vidéo et cartes
réseaux.

B- les connecteurs d’extension ou slots

Ils supportent des cartes son, graphique, modem, réseau ou contrôleur de disques.

C-connecteurs USB
Ils servent à la connexion des périphériques comme une Webcam, un appareil photo numérique,
souris, écran, scanner,…ils permettent entre autre de connecter ou déconnecter des périphériques
sans avoir à éteindre le P.C.

D- Bus AGP

Uniquement réservé aux cartes graphiques, et plus particulièrement pour la vidéo 3D.

E- La mémoire vive (RAM :Random Access Memory)

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 3 -


C’est la mémoire la plus importante d’un ordinateur. C’est une mémoire de travail (pas de
stockage) qui disparaît hors-tension ; c’est l’espace de travail dans lequel se trouve les logiciels et
les données enregistrées. Elle se présentent sous la forme d’une barrette noire. Elles peuvent avoir
des capacités différentes : 32 Mo, 64 Mo, 128 Mo ou 256 Mo. Un P.C peut recevoir jusqu’à 768
Mo de mémoire vive dans des emplacements que l’on appelle des sockets.

F- La mémoire morte (ROM)


C’est la mémoire qui donne les instructions de départ ; elle ne peut pas être modifiée (effacée ou
réécrite).

G- les BUS

Ce sont les fils métalliques sur la carte-mère qui assure les communications entre le micro-
processeur et la mémoire . Il existe des BUS internes (de basses fréquences : environ 33 Mz) sur la
carte-mère et des BUS externes (à 16 Mz) ou entrée/sortie, qui servent à aller vers les
périphériques, car le micro-processeur fonctionne plus rapidement que les périphériques. On
trouve des micro-processeur fonctionnant jusqu’à 800 Mz.
Bus carte mère,
33 à 166Mz Sortie USB

Micro-proc. Slot ISA

Mémoire vive
66 à 800Mz BUS PCI

H- le micro-processeur

Le processeur constitue le cœur du P.C. Il est placé la plupart du temps, sur un socle, sur la carte-
mère et joue le rôle d’un calculateur. Il est composé d’une puce électronique (un morceau d’une
tranche de silicium dans lequel on a implanté des atomes de bore et d’arsenic, sorte de dopants),
intégré dans un circuit. L’ensemble s’appelle « un cafard ».Les performances d’un micro-
processeur se mesure par la fréquence de travail, celle-ci s’exprime en mégahertz.

I- LA PILE
Elle permet de conserver les informations nécessaires à la reconnaissance des différents éléments
installés dans l’unité centrale.

J- L’ALIMENTATION

C’est un bloc contenant le transformateur qui convertit les 220 V du secteur en basse tension (de 3
à 12 V) pour alimenter les éléments internes du P.C. L’orifice destiné à sa ventilation ne doit
jamais être bouché et il convient de prévoir un espace de dégagement à l’arrière de l’unité.

K- LA MEMOIRE FLASH

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 4 -


C’est la mémoire morte contenant le « bios »(basic input output system), un logiciel qui permet de
configurer la carte-mère qui est intégré à la ROM ; on y accède par un autre logiciel appelé le
« setup »

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 5 -


L- L’ANTEMEMOIRE ou CASH MEMORY

C’est la mémoire qui permet à l’ordinateur de fonctionner à la bonne fréquence. La mémoire D-


RAM ne fonctionne qu’à 50 nanoseconde d’où l’utilité de la mémoire cache qui se trouve entre le
micro-processeur, qui fonctionne à 100 Mz, et la mémoire vive, qui fonctionne, elle, à 10 ns, et
qui doivent être synchronisés pour que le P.C puisse fonctionner sans perdre de temps.

M- LE CHIPSET

C’est un ensemble de circuits qui gère les communications dans la carte-mère. C’est en quelque
sorte, l’intelligence de la carte-mère.

N- LA CARTE SON
Parfois intégré à la carte-mère en BUS PCI.

O-LA CARTE RESEAU


C’est l’élément qui permet la connexion de plusieurs ordinateurs.

P- LA CARTE MODEM
C’est elle qui permet la connexion téléphonique et ainsi l’accès à Internet. Il existe des boîtiers
externes qui ont la même fonction.

Q- LA CARTE CONTRÔLEUR
C’est elle qui assure les communications entre les périphériques et l’unité centrale, elle se place
dans des emplacements sur la carte- mère que l’on appelle des slots(des connecteurs
d’extensions).

R- LES PERIPHERIQUES DE STOCKAGE

= le disque dur, les disquettes, les CD-ROM, …etc. On les appellent aussi les mémoires de
masses ; ils sont généralement regroupés et placés dans des baies verticales ou horizontales et ont
différentes capacités .

détails des mesures de capacités : La fréquence se mesure en hertz/seconde :


F= 1/Tps.
Un octet est une valeur binaire(0 ou 1) = 8 bits donc il peut prendre 256 valeurs différentes

nom abréviation Taille approximative Taille précise


octet 1 octet 1 octet
Kilo-octet Ko 1000 octets 1024 octets
Mégaoctet Mo 1000 000 octets 1024 x 1024

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 6 -


Gigaoctet Go 1000 000 000 octets 1024 x 1024 x 1024

S-LES NAPPES

Ce sont des câbles plats qui relient les disques et lecteurs en tout genre aux contrôleurs intégrés
sur la carte-mère ou présents sous forme de carte d’extension.

T-LES VOYANTS

Les voyants de la face avant ( correspondant aux accès du disque dur et à la mises sous tension de
l’unité centrale), le bouton de redémarrage (« reset ») et le verrouillage du clavier sont reliés par
de petits fils à la carte-mère.
! le bouton « reset » (ou la composition ctrl+alt+suppr) n’est à utiliser qu’en cas de blocage
complet de l’unité.

U- LES CAVALIERS

On les appelles aussi des jumpeurs, servent de pont pour les broches mâles de la carte-mères. Ils
peuvent être placé en position in ou out :
Cavalier en
Cavalier en position in position out

Broche mâle

Carte-
mère

5- les périphériques
Ils ne sont pas nécessaire pour le fonctionnement général de l’unité centrale, et sont démontables :

• Imprimante
• Scanner (à plat ou à main)
• Appareil photo numérique
• Table traçante (imprimante particulière)
• DVD

6- Les prises

• Prise DIN : prise ronde à 5 broches avec un dé trompeur ( prise clavier)

• Prise d’alimentation secteur :


Terre : fil
vert+jaune

phase

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 7 -


Neutre : fil bleu

• prise DB, mâle ou femelle à 9, 15 et 25 broches sur 2 ou 3 rangées :

ex : prise écran :DB 15 3R F(15 broches, 3 rangées, femelle)


prise imprimante : DB 25 2R F

ces prises sont appelés des ports COM et sont numérotées et groupés par deux: COM1 et COM3,
COM2 et COM4 ; ils sont identifiés par un numéro IRQ ( interruption request) attribué lors du
paramétrage du système.

Le DOS connaît 3 ports parallèles, par leur adresse : LPT1, LPT2 et LPT3 (line printer) .

• Port USB, prise plate où viennent se brancher les nappes souples

intervention hors-garantie

• faire un état des lieux


• manipuler hors-tension
• faire un schéma avec des points de repères fixes, pendant le démontage
• respecter les détrompeurs

quelques conseils sur l’entretien d’un P.C

• Éviter la poussière
• Éviter la cigarette
• Éviter les boissons à proximité
• Nettoyer régulièrement l’intérieur de la souris
• Nettoyer le clavier et l’écran
• Serrer les connexions sans excès

LAM 34 Roujan / module initiation informatique / 20/12/2000 / page n°- 8 -