Sie sind auf Seite 1von 3

LycÄe ALKHAWARIZMI J.

BAKKAS
CPGE TSI
2010/2011
Chapitre 0 : Rappel
I) Structure d’un ordinateur
1. D•finition :
L’ordinateur est un •quipement •lectronique de traitement automatique de l’information
2. Sch•ma fonctionnel d’un ordinateur
Un ordinateur est en g•n•ral constitu• d'une unit• centrale entour•e de p•riph•riques.

3. L’unit• centrale de traitement :


L’unit• centrale contient les composants suivants :
Le processeur
La m•moire centrale
3.1. Le processeur : (microprocesseur)
Le processeur, en anglais CPU (Central Processing Unit) est un composant •lectronique tr‚s sophistiqu•
et tr‚s miniaturis•, c’est le cerveau de l’ordinateur, il est compos• de 2 unit•s :
L'unitÄ arithmÄtique et logique : (UAL, ou ALU en anglais) Permet d’effectuer des op•rations
arithm•tiques et logiques
L'unitÄ de commande : son principal rƒle consiste „ extraire, interpr•ter et ex•cuter les
instructions d’un programme.
3.2. M•moire centrale : Contient principalement les instructions des diff•rents programmes et les
donn•es n•cessaires „ l’ex•cution de ces programmes. Dans la m•moire centrale on distingue
deux types de m•moires :

3.2.1.MÄmoire Å vive Ç :
Appel•e aussi RAM (Random Access Memory, m•moire „ acc‚s al•atoire). C’est la m•moire de
travail de l’ordinateur, elle permet un stockage provisoire des donn•es et des programmes de
l’utilisateur, elle s’efface compl‚tement apr‚s une coupure de courant (m•moire volatile).
3.2.2. MÄmoire Å morte Ç :
Appel•e aussi ROM (Read Only Memory, m•moire en lecture seule) Elle contient des programmes
importants au d•marrage de l’ordinateur qu’ils ne faut pas modifier, elle ne s'efface pas lors de la mise
hors tension du syst‚me (m•moire non volatile)
4. Les p•riph•riques :
Les p•riph•riques servent comme interface de communication entre l’utilisateur et l’ordinateur.
II) Repr•sentation de l’information
Une information peut …tre sous plusieurs formes : (texte, nombre, image, son, vid•o, …). L’ordinateur
repr•sente et manipule les informations sous forme binaire. C’est „ dire comme une suite de 0 ou de 1.
Le langage utilis• est appel• langage Binaire.
L’•l•ment binaire qui peut prendre deux valeurs 0 ou 1 est appel• le Bit (BInary Digit)
1 o (octet) = 8Bits
1 Ko (Kilo Octet) = 1024 o
1 Mo (M•ga Octet) = 1024 Ko
1 Go (Giga Octet) = 1024 Mo
1 To (T•ra Octet) = 1024 Go
Le codage d’une information consiste „ convertir la repr•sentation externe (A ou 36,…) en langage
binaire.
1. Repr•sentation de l’information
1.1. Repr•sentations des entiers naturels
1.1.1.Conversion D•cimale  Binaire
Pour passer du d•cimal au binaire, on effectue des divisions successives du nombre „ convertir sur 2
jusqu’„ obtenir un quotient nul.
Puis on constitue le nombre binaire correspondant en lisant la suite des restes (0 et 1) de bas en haut.
Exemple
34 | 2
0 | 17 | 2
1 |8|2
0|4|2
0|2|2
0|1|2
1|0
(34) 10 = (100010) 2
Exercice :
Convertir les nombres suivants en binaire :
3, 15, 27, 286
1.1.2.Conversion Binaire  D•cimale
Pour convertir du binaire au d•cimal on effectue des multiplications de chaque binaire par 2 „ la
puissance son indice. Les indices d•butent par 0 et de droit „ gauche.
Exemple
1 0 0 0 1 0 = 0x20 + 1x21 + 0x22 + 0x23 + 0x24 + 1x25
=0 + 2 +0 + 0 + 0 + 32
= 34
(1000010)2=(34)10
Exercice :
Convertir les nombres suivants en d•cimal : 1010, 1001, 101101, 111000, 1001100101
1.1.3.Conversion D•cimale  Hexad•cimal
La conversion d’un nombre d•cimal en hexad•cimal ce fait par divisions successives de 16
Exercice :
Convertir en hexad•cimal les nombres d•cimaux suivants : 728, 126, 1024, 543
1.1.4.Conversion Hexad•cimal  D•cimale
Elle se fait par la multiplication successive de 16 au lieu de 2 dans le cas binaire
Exercice :
Convertir en d•cimal les nombres hexad•cimaux suivants : 128, 3C5, 9AE0, B3F
1.1.5.Conversion Binaire  Hexad•cimal
Pour passer du binaire „ l’hexad•cimal en d•composant le nombre binaire en bloc de 4 bits et en
restituant sa valeur hexad•cimale „ chacun de ses blocs
Exemple :
(001011011100)2 = 0 0 1 0 1 1 0 1 1 1 0 0 = (2DC)16
2 D C
1.1.6.Conversion Hexad•cimal  Binaire
Ce passage se fait de la mani‚re inverse c-a-d en convertissant les chiffres qui compose le nombre
Hexad•cimal en leurs •quivalents binaire sur 4 bits
Exemple :
(2DC)16= 2 D C = (001011011100)2
0 0 1 0 1 1 0 1 1 1 0 0
Exercice :
Convertir les nombres suivants :
 De binaire au hexad•cimal : 101001101, 11001110100, 110000101100
 De hexad•cimal au binaire : 5CFE, 05ABD, 3D
1.2. Repr•sentations des caract‚res
Les caract‚res englobent : les lettres alphab•tiques ( A,a,B,b,…), les chiffres, et les autres
symboles (> , ; / , : …).

Le premier codage largement r•pandu est l’ASCII (American Standard Code for Information)
Interchange). Dans ce codage chaque caract‚re est repr•sent• sur 7 bits. Donc 27=128
combinaison possibles chaque combinaison repr•sente un caract‚re.
Exemple
Le code 65 (01000001)2 correspond au caract‚re ‘A’
Le code 97 (01100001)2 correspond au caract‚re ‘A’
Le code 58 (01100001)2 correspond au caract‚re ‘:’