Sie sind auf Seite 1von 46

LES TRAITÉS DE PAIX DE

VERSAILLES
ALLEMAGNE: TRAITÉ DE VERSAILLES
• Responsabilité de la guerre

• Obligation de payer des réparations pour les dégâts causés

• Perte de toutes les colonies

• Perte de 1/10 du territoire en Europe

• Administration internationale de la région de la Sarre et de la ville de


Dantzig

• Démilitarisation de la Rhénanie

• Réduction des forces armées à 100.000 hommes

• Défense d’entretenir une flotte sous-marine et une aviation de


guerre

• Défense de posséder des canons lourds


Lloyd George (GB), Orlando (I), Clemenceau (F) et Wilson (EU)
La délégation allemande en route vers Versailles
Train contenant du matériel de réparation destiné à la France
Démolition des armes lourdes
“Das Versailler Schanddiktat”
AUTRICHE-HONGRIE: TRAITÉ DE SAINT-
GERMAIN-EN-LAYE
• Abdication et exil de l’empereur Charles Ier

• Perte de la totalité de ses possessions slaves,


notamment la Hongrie

• Perte d’une partie de ses possessions italiennes

• Défense de faire le “Anschluss” à l’Allemagne

• Paiement de réparations

• Réduction des forces armées à 30.000 hommes

• Obligation de détruire toutes les armes lourdes


Karl I. von Habsburg
II. Teil. Österreichs Grenzen.
Artikel 27.

Die Grenzen Österreichs werden wie folgt festgesetzt (vergleiche die beigefügte Karte).

1. Gegen die Schweiz und gegen Liechtenstein:

Die gegenwärtige Grenze.


2. Gegen Italien:

Von der Kote 2645 (Gruben-J.) ostwärts bis zur Kote 2915 (Klopaier Spitze):
eine im Gelände noch zu bestimmende Linie, die über die Kote 1483 verläuft, welche sich auf der
Straße von Reschen nach Nauders befindet;
von dort ostwärts bis zum Gipfel der Dreiherrnspitze (Kote 3505):
die Linie der Wasserscheide zwischen den Becken des Inn im Norden und der Etsch im Süden;
von dort im allgemeinen gegen Südsüdost bis zur Kote 2545 (Marchkinkele):
die Linie der Wasserscheide zwischen den Becken der Drau im Osten und der Etsch im Westen;
Wiedergutmachungen.
Abschnitt I.
Allgemeine Bestimmungen.

Artikel 177.

Die alliierten und assoziierten Regierungen erklären, und Österreich erkennt an,
daß Österreich und seine Verbündeten als Urheber für die Verluste und
Schäden verantwortlich sind, die die alliierten und assoziierten Regierungen und
ihre Staatsangehörigen infolge des ihnen durch den Angriff Österreich-Ungarns
und seiner Verbündeten aufgezwungenen Krieges erlitten haben.
TURQUIE (EMPIRE OTTOMAN): TRAITÉ
DE SÈVRES

• Perte de 9/10 de son territoire = toutes les


possessions dans le Proche et le Moyen
Orient

• Administration des territoires perdus par la


France et la Grande-Bretagne

• Contrôle du gouvernement turc par la


France et la Grande-Bretagne
Les signataires ottomans du Traité de Sèvres : Riza Tevfik, Damat Ferid Paşa (grand vizir),
Hadi Paşa (ambassadeur) et Reşid Halis (ministre de l'Éducation).
SURFACE Empire ottoman 613,724
(en miles)
avant le Traité
de Sèvres

SURFACE Empire Arménie Syrie Palestine Mésopo- Yemen


(en miles) ottoman 60,000 120,000 16,000 tamie 75,000
après le Traité 174,900 143,000
de Sèvres
Sultan Mehmet VI
Mustafa KEMAL, dit ATATURK
RUSSIE (URSS)
Maintien des clauses du traité de paix de Brest-
Litovsk

-> - perte définitive des régions occidentales


- naissance de nouveaux États

* Pologne
* Lettonie
* Estonie
* Lituanie
* Finlande
NOUVELLE CARTE DE
L’EUROPE EN 1919
MAINTIEN DE LA PAIX MONDIALE
• “14 points” de WILSON
-> droit des peuples de disposer d’eux-mêmes

• Création de la Société des Nations (SDN)


-> - collaboration internationale pour garantir la paix
mondiale
- programme pour la réduction générale des armes

MAIS: - exclusion des puissances considérées comme


responsables de la guerre
- pas de forces armées pour mettre en pratique les
décisions prises par la SDN et intervenir dans des
conflits éventuels

⇒ échec de la SDN
Woodrow WILSON
LES 14 POINTS DE WILSON

1. Négociations de paix publiques.


2. Liberté de navigation maritime.
3. Liberté de commerce international.
4. Limitation concertée des armements.
5. Règlement impartial des questions coloniales.
6. Évacuation de la Russie.
7. Évacuation et restauration de la Belgique.
8. Retour de l'Alsace-Lorraine à la France.
9. Rectifications des frontières italiennes selon les limites des nationalités.
10. Autonomie des peuples de l'Empire austro-hongrois.
11. Évacuation de la Roumanie, de la Serbie et du Monténégro.
12. Limitation de la souveraineté ottomane aux seules régions turques.
13. Création d'un État polonais avec libre accès à la mer.
14. Création de la Société des nations.
Genf, Haus des Völkerbundrates
La naissance de la Société des Nations. Le 28 avril 1919, le président Wilson, debout
devant la fenêtre du milieu, donne lecture du pacte qui constitue la Société des Nations
Salle de séance de la SDN