You are on page 1of 1
ROBIN BINSARD. AVOCAT ALA COUR ‘Monsieur Emmanuel Macron Président de la République Palais de VElysée 55, nue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris Paris, le 12 février 2019 Monsieur le Président de la République, Jai Thonnear d’étre Pavocat de M. Jacques Le Brun, dont le fils M. Quentin Le Brun est fetenu au sein un camp des Forces démocratiques syriennes en vue d’étre jugé dans des conditions manifestement incompatibles avec le droit au procés équitable et le droit & la vie, au sens de notre Constitution et de la Convention européenne de sauvegarde des droits de Homme et des libertés fondamentales. A ce jour et malgré les déclarations du ministre de PIntérieur, aucune certitude n’existe quant & son retour en France aux fins e'y étre jugé Abandonner un ressortissant francais — fit-il suspecté @avoir participé & une association de malfaiteuss & caractére terroriste ~ aux mains des juridictions irakiennes ou sysiennes, dont nsuffisance manifeste des garanties a été unanimement constatée par les organisations non gouvernementales, reviendrait & dessaisir TBtat d'une prérogative régalienne, rendee la Justice. ‘Admettre que M. Quentin Le Bran puisse étre jugé dans Fenceinte d'un tribunal of les droits dela défense sont ineffectif, Ia présomption dinnocence inexistante et Ia peine de mort omniprésente, équivaudrait & déchoir ce citoyen francais de ses droits et libertés fondamentaux. Il sagirait alors d’un abandon du premier fondement de notre Etat de droit, a prééminence de la loi sue le pouvoir politique. Qui puisse exister chez les familles des victimes de PEtat Islamique, au-dela de leur pe colére voire une envie de vengeance, et qu’une partic de la population les soutient en ce sens, se comprend. Quil puisse étze considéré que Pimpérieuse nécessité de protéger la France conte tout risque de réitération commande des procés expéditifs et lointains, et du reste des exécutions, peut s’entendke. une juste “Toutefois, Pexpression de cette souffrance et de ces craintes si égitime soit-elle ne saurait guider Paction du gouvernement, sauf & nier Pesprit de nos textes fondateurs et engagements internationaux. Ein temps de guerre, la France s'est honorée en jugeant elle-méme ses traitres et en n’en laissant point la charge & des tiers. Sans doute, Pambition méme du terrorisme est-elle d’ébranler nos institutions, au premier rang desqueles la Justice. En définitive, il vous incombe, Monsieur le Président de la République, 4 la lumiére des principes fondamentaux de notre Etat de droit et nonobstant toute autre considération, de faire conduire M. Quentin Le Brun en notre pays pour quill y soit jugé au nom du peuple francais, Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, a Vexpression de ma considération respectueuse. Robin Binsard Avoca la Cour 9 RUE BOIssY D"ANGLAS - 75008 PARIS “TEL :01,55.27.93.93 — FAX :01.55.27.98.94 (COURRIEL : RB@BINSARD-AVOCAT.COM PALAIS G190