Sie sind auf Seite 1von 7

DM28 • Moteur et détente de l’hélium

I Cycle moteur [Véto 2001]

Attention : une grande attention sera portée à la qualité des applications numériques (les donner
avec 3 ou 4 chiffres significatifs)

Un moteur ditherme fonctionne entre deux thermostats


P
selon un cycle constitué de deux transformations adiaba-
tiques réversibles et de deux transformations isochores. Les
températures des thermostats sont TFR (source froide) et C TCH
TCH (source chaude) avec TFR < TCH . Le cycle est décrit
par n moles de gaz supposé parfait de capacité thermmique
molaire à volume constant CV m constante. Pour ce gaz, B D
le rapport γ de la capacité thermique molaire à pression
constante CP m et de CV m est égal à 1, 4. A
Les différentes transformations du cycle sont : TFR
- A → B : compression adiabatique réversible de durée ∆t ;
- B → C : compression isochore par contact du gaz avec la VB=VC VA=VD V
source chaude par l’intermédiaire des parois du cylindre qui
le contient pendant une durée ∆t1 ;
- C → D : détente adiabatique réversible de durée ∆t ;
- D → A : détente isochore par contact du gaz avec la source froide par l’intermédiaire des parois
du cylindre qui le contient pendant une durée ∆t2 .
On ne tiendra pas compte de la capacité thermique du cylindre contenant le gaz.
Chaque grandeur pression P , volume V et température T du gaz en un point du cycle sera
indicée par la lettre de ce point.
VA VD
On notera α le rappport volumétrique = = α.
VB VC

DM28 • T5
Données : TFR = 350 K ; TCH = 1 100 K ; α = 10.
Constante des gaz parfaits : R = 8, 314 J.K −1 .mol−1 ; n = 0, 05 mol.
∆t = 1, 00.10−2 s ; ∆t1 = 4, 43.10−2 s ; ∆t2 = 3, 45.10−2 s.

1) Établir la relation de Mayer. En déduire les expressions de CV m et CP m en fonction de R et


de γ.
A.N. : calculer CP m et CV m .

2) Montrer que pour une transformation isentropique réversible d’un gaz parfait de rapport γ
constant, on a la relation P V γ = Cte.
En déduire l’expression littérale de TB en fonction de TA , α et γ, ainsi que celle de TD en fonction
de TC , α et γ.
A.N. : calculer TB et TD sachant que TA = 390 K et TC = 1000 K.

3) Déterminer, en fonction de n, R, TA , TC , α et γ, les expressions littérales :


- du transfert thermique QC reçu par le gaz, pendant la durée du cycle, de la part de la source
chaude ;
- du transfert thermique QF reçu par le gaz, pendant la durée du cycle, de la part de la source
froide.
A.N. : calculer QC et QF .

4) Déterminer, en fonction de n, R, TA , TC , α et γ, l’expression littérale du travail W reçu par


Cycle moteur et détente de l’hélium 2012-2013

le gaz pendant la durée d’un cycle.


Quelle est la puissance moyenne P de ce moteur ?
A.N. : calculer W et P.

5) Définir le rendement η de ce cycle moteur. Déterminer l’expression littérale de η en fonction


uniquement de α et de γ.
A.N. : calculer η.

6) Démontrer l’expression littérale de la valeur maximale ηmax du rendement prévue par le


théorème de Carnot ?
A.N. : calculer ηmax . Comparer η et ηmax . Que peut-on en conclure ?

7) Déterminer, en fonction de n, R, TA , TC , α et γ, les expressions littérales ∆SAB , ∆SBC ,


∆SCD et ∆SDA , de la variation d’entropie du gaz pour les quatre transformations du cycle.
A.N. : calculer ∆SDA et ∆SBC .

8) Quelle est la variation d’entropie du gaz au cours d’un cycle ?

9) Déterminer, en fonction de n, R, TA , TC , TCH , α et γ, la variation d’entropie ∆SCH de la


source chaude.
A.N. : calculer ∆SCH .

10) Déterminer, en fonction de n, R, TA , TC , TFR , α et γ, la variation d’entropie ∆SFR de la


source froide.
A.N. : calculer ∆SFR .

11) Quelle est la variation d’entropie ∆S∞ , au cours d’un cycle, du système constitué de
l’ensemble des sources de chaleur et du gaz ?
A.N. : calculer ∆S∞ . Commenter le résultat.

12) Que les transferts thermiques aient lieu avec l’une ou l’autre des sources, on suppose que,
à partir de l’instant t et pendant une durée infinitésimale dt, ils sont de la forme :
DM28 • T5


δQC = λ(TCH − T (t)).dt au cours de la transformation B → C
δQF = λ(TFR − T (t)).dt au cours de la transformation D → A

T (t) étant la température du gaz, supposée uniforme, à la date t et λ une constante positive.
On prendra λ = 4, 5 uSI.
12.a) Quelle est l’unité de λ, exprimée en fonction des unités de travail, de température et de
temps du système international ?
12.b) Quelle est l’unité de λ, exprimée en fonction des unités fondamentales du système inter-
national ?
nCV m
13) On pose τ = . Déterminer la relation entre TFR , TA , TD , τ et ∆t2 .
λ
Quelle est l’unité fondamentale de τ ? Que représente τ ?

14) Déterminer la relation entre TCH , TB , TC , τ et ∆t1 .

15) Déterminer les valeurs limites TA,lim et TC,lim de TA et TC lorsque ∆t1 et ∆t2 tendent vers
l’infini.

16) Représenter le cycle moteur étudié dans le diagramme entropique en justifiant théoriquement
les allures des courbes représentatives de chaque transformation. Y faire également apparaı̂tre
les isothermes TCH et TFR .

2 http://atelierprepa.over-blog.com/ Qadri J.-Ph. | PTSI


2012-2013 Cycle moteur et détente de l’hélium

II Détente de l’hélium [ENAC 2006, q. 19-24]


Une enceinte cylindrique fermée par un piston, mo-
bile sans frottement, contient 500 g d’hélium gazeux,
monoatomique, de masse molaire M = 4 g.mol−1 .
Dans l’état (1) initial, le volume de l’enceinte est
V1 = 100 L, et le gaz, supposé parfait, est à la
température T1 = 600 K.
On rappelle que l’énergie interne de n moles de gaz
parfait monoatomique à la température T s’écrit :
3
U = nRT , où R = 8, 31 J.K −1 .mol−1 désigne la constante des gaz parfaits.
2
1) Calculer la capacité thermique massique à volume constant cV de l’hélium :
A) cV = 1, 38 kJ.K −1 .kg −1 B) cV = 2, 91 kJ.K −1 .kg −1
C) cV = 3, 12 kJ.K −1 .kg −1 D) cV = 5, 19 kJ.K −1 .kg −1

2) Par déplacement du piston, le gaz subit une détente isotherme, supposée réversible, qui le
conduit à l’état (2) caractérisé par un volume V2 = 250 L.
Calculer la pression P2 du gaz dans ce nouvel état :
A) P2 = 2, 49.106 P a B) P2 = 2, 49.103 P a
C) P2 = 9, 97.106 P a D) P2 = 9, 97.103 P a

3) Quel est le travail W12 reçu par le gaz au cours de cette évolution isotherme ?
A) W12 = −2 280 kJ B) W12 = −571 kJ
C) W12 = 571 kJ D) W12 = 2 280 kJ

4) On envisage une nouvelle évolution réversible, constituée d’une détente adiabatique entre
l’état (1) et un état intermédiaire (3) de volume V3 = V2 , suivie d’un chauffage isochore entre
l’état (3) et l’état final (2), défini précédemment. Déterminer la température T3 de l’état in-
termédiaire :

A) T3 = 326 K B) T3 = 416 K C) T3 = 866 K D) T3 = 1 105 K

DM28
5) Calculer le travail W132 reçu par le gaz au cours des évolution successives : (1) → (3) → (2) :
A) W132 = −287 kJ B) W132 = −427 kJ
C) W132 = 414 kJ D) W132 = 787 kJ

6) Déterminer la variation d’entropie ∆S du gaz entre l’état (1) et l’état (2) :
T5
A) ∆S = −3 807 J.K −1 B) ∆S = −952 J.K −1
C) ∆S = 952 J.K −1 D) ∆S = 0 J.K −1

7) Représenter dans le diagramme de Watt les trois états thermodynamiques ((1), (2) et (3))
ainsi que les courbes des trois évolutions étudiées ((1) → (2), (1) → (3) et (3) → (2)). On
prendra soin de faire apparaı̂tre P1 , P2 , V1 et V2 .
8) Établir, pour un état intermédiaire {S, T } de la transformation isochore réversible entre (3)
et (2), l’expression donnant la température T en fonction de l’entropie S, de S1 , de T3 et de CV
(capacité thermique à volume constant).
9) Représenter dans le diagramme entropique les trois états thermodynamiques ainsi que les
courbes des trois évolutions étudiées. On prendra soin de faire apparaı̂tre T1 , T3 , S1 et S2 .

Qadri J.-Ph. | PTSI http://atelierprepa.over-blog.com/ 3


Cycle moteur et détente de l’hélium 2012-2013

Solution

I. Cycle moteur – 1) ➜ Cf Cours : CP m − CV m = R (relation de Mayer, pour un


GP).
γR R
CP m = = 29, 10 J.K −1 .mol−1 et CV m = = 20, 78 J.K −1 .mol−1 .
γ−1 γ−1

2) Une transformation isentropique réversiblé étant une transformation quasi-statique, à entro-


pie constante, on peut appliquer la première identité thermmodynamique, pour un gaz parfait
(vérifiant 
donc la premier loi de Joule) :
 0
dS = dUGP + P dV dT dV nR
= nCV m + nR = (d ln T + (γ − 1)d ln V ) ,

T T V γ−1

On én déduit un des trois relation de Laplace pour un gaz parfait subissant une isentropique
γ−1
réversible
 (=adiabatique réversible) : T V = Cte ; soit, puisque P V = nRT : P V γ = Cte
 comme TA V γ−1 = TB V γ−1 , on en déduit : TB = TA αγ−1 = 979, 6 K
A B
Donc,
 et comme T V γ−1 = T V γ−1 , on en déduit : T = T α1−γ = 398, 1 K
D D C C D C

3) La transformation B → C étant une isochore et concernant un gaz parfait (qui vérifie donc
la première loi de Joule) : QC = QB→C,V = ∆UB→C,GP = nCV m (TC − TB ) soit :

nR
QC = (TC − TA αγ−1 ) = 21, 16 J
γ−1

De même : QF = QD→A,V = ∆UD→A,GP = nCV m (TA − TD ) soit :

nR
QF = (TA − TC α1−γ ) = −8, 43 J
γ−1

4) D’après le premier principe de la Thermodynamique


 appliqué au gaz subissant un cycle,
0
l’énergie interne étant fonction d’état : ∆U = soit : W = −QC − QF , d’où :
W + QC + QF
DM28 • T5

nR  W
TA αγ−1 − 1 + TC α1−γ − 1 = −12, 74 J et P =
 
W = = −128, 9 W
γ−1 2∆t + ∆t1 + ∆t2

grandeur utile W
5) η= =−
grandeur investie QC
QF
Soit, d’après le premier principe : η = 1 + , ce qui conduit à : η = 1 − α1−γ = 60, 2%
QC
6) ➜ Cf Cours : Pour le cycle de Carnot entre deux thermostats TCH et TFR le rendement s’écrit :
TFR
ηmax = 1 − = 68, 2%
TCH
Commentaire : ηmax > η. On vérifie que le cycle réel est un cycle irréversible et que le cycle
de Carnot correspond au rendement maximal d’un cycle moteur fonctionnant entre les deux
thermostats considérés.

7) • ∆SAB = ∆SCD = 0 (transformations isentropiques)


• La transformation B → C étant une isochore
- concernant un gaz parfait (qui vérifie donc la première loi de Joule)
- quasi-statique (puisque représentable dans le diagramme de Clapeyron),
on peut appliquer Premier
Z C Identité
Z CThermodynamique ,.


 
dT dV
 nR TC nR TC
On obtient : ∆SBC = dS = nCV m + nR = ln = ln
B B T V γ − 1 TB γ−1 TA αγ−1
4 http://atelierprepa.over-blog.com/ Qadri J.-Ph. | PTSI
2012-2013 Cycle moteur et détente de l’hélium

   
1 TC
∆SBC = nR ln − ln α = 2, 138.10−2 J.K −1
γ−1 TA
 
nR TA
De même, pour la transformation D → A, on a : ∆SDA = ln
γ−1 TC α1−γ
   
1 TA
∆SDA = nR ln + ln α = −2, 138.10−2 J.K −1
γ−1 TC

8) Par propriété d’une fonction d’état, sur un cycle : ∆S = SA − SA = 0 .


Les expressions littérales précédents permettent de le vérifier puisque :
∆S = X∆SXA→B
XX +  ∆S  + X
B→C ∆SXC→D
XX +  ∆S  = 0
D→A

9) Puisqu’un thermostat subit une transformation réversible, par application du deuxième


principe :
é QSC QC nR TA αγ−1 − TC
∆SCH = S CH = =− = . = −1, 924.10−2 J.K −1 .
TCH TCH γ−1 TCH

é QSF QF nR TC α1−γ − TA
10) De même : ∆SFR = S FR = =− = . = 2, 407.10−2 J.K −1 .
TFR TFR γ−1 TFR

11) L’entropie étant une fonction d’état extensive, elle est également, en thermodynamique
classique, additive. Donc :  + ∆S + ∆S = 4, 83.10−3 J.K −1
∆S
∆S∞ =  FR CH
é  p
S
Commentaire : On vérifie que le cycle étudié est irréversible puisque ∆S∞ =  ∞ + S ∞ > 0.

12) u(λ) = J.K −1 .s−1 = kg.m2 .s−3 .K −1

dT T TFR
13) δQF = δQF,V = dUGP = nCV m dT = λ(TFR − T ).dt, soit : + = ou encore :
dt τ τ
TA ∆t2    
dT TFR − TA TD − TFR
Z Z
nCV m
. = dt ⇔ −τ ln = ∆t2 ⇔ ∆t2 = τ ln

DM28
TD λ TFR − T 0 TFR − TD TA − TFR

nCV m
Commentaire : L’équation différentielle qu’on a pu écrire faire apparaı̂tre τ = comme
λ
homogène à un temps (unité : la seconde), plus précisément il s’agit de la durée caractéristique
de la transformation étudiée. •
 
TCH − TB
T5
14) De même δQC = nCV m dT = λ(TCH − T ).dt, soit : ∆t1 = τ ln
TCH − TC

15) TA,lim = TRF et TC,lim = TCH T TCH


16) La première identité thermodynamique pour une C
TéQS isochore d’un GP s’écrit :
dU P dV dT 
dV

dS = + = CV + nR , soit :
T T T V
B D
  
S − SB S
T = T exp = K exp pour B → C

B

 nCV m  CV 

S − SD S A
 T = TD exp = K ′ exp pour D → A


nCV m CV TFR
Ainsi, les courbes représentatives de transformations iso-
chores sont des portions d’exponentielles croissantes dans
le diagramme entropique. SA=SB SC=SD S

Qadri J.-Ph. | PTSI http://atelierprepa.over-blog.com/ 5


Cycle moteur et détente de l’hélium 2012-2013

m
II. Détente de l’hélium – Rq : n =
M
= 125 mol

3 3
1) U = .nRt = CV .T (1e loi de Joule) ⇒ d’où CV = m.cV = .nR
2 2
CV 3 R −1 −1
Soit : cV = = . = 3, 12 kJ.K .kg Rép. 1.C)
m 2 M

nRT2 m RT1
2) P2 = = . = 24, 9 bar = 2, 49.106 P a Rép. 2.A)
V2 M V2

2 2 2 2 2
dV
Z Z Z Z Z
(a) (b) nRT
3) W1→2 = δW = −Pext .dV = −P.dV = − .dV =(c) −nRT1
1 1 1 1 V 1 V
(a) : TQS* car réversible, donc Pext = P
(b) : car GP
(c) : car isotherme T = Cte = T1
   
V2 V2
Soit W12 = −nRT1 . ln = −P2 V2 . ln = −571 kJ Rép. 3.B)
V1 V1

4) • Pour un Gaz Parfait Monoatomique, connaissant la Relation de Mayer :


5
CP CV + nR nR 5
γ= = = 23 = ≃ 1, 67
CV CV 2 nR
3

• Pour la transformation (1) → (3), le système étant un Gaz Parfait subissant une adiabatique
réversible (donc isentropique), on peut lui appliquer les lois de Laplace, soit : T V γ−1 = Cte,
i.e. : T1 V1γ−1 = T3 V3γ−1
 γ−1
V1
D’où : T3 = .T1 = 326 K Rép. 4.A)
V3
DM28 • T5

5) W132 = W13 + W32 , avec :


 Z 2 Z 2 (a) : 1e Principe + adiaba-
 W32 =

δW =  = 0 isochore
dV
−P ext. tique
3 3 (b) : GP et 1e loi de Joule
 W13 =(a) ∆U13 − Q (b) (c) 3 .nR.(T − T ) (c) : GPM
13 = CV .(T3 − T1 ) =

3 1
2

3 m
Donc : W132 = W13 = . .(T3 − T1 ) = −427 kJ Rép. 5.B)
2 M

2 2 2 2  
T2

dU + P.dV (b) 3
Z Z Z Z
(a) CV .dT nR.dV
6) ∆S = ∆Srév = dSrév = = + = .nR.ln  +
1 1 T 1 T 1 V 2  T1
  
V2
nR. ln
V1

Car :
(a) : 1e Identitté Thermodynamique
(b) : 1e loi de Joule et Équation d’état d’un GP
 
V2
D’où : ∆S1→2 = nR. ln = 952 J.K −1 Rép. 6.C)
V1

6 http://atelierprepa.over-blog.com/ Qadri J.-Ph. | PTSI


2012-2013 Cycle moteur et détente de l’hélium

7) 9)

P T isotherme
P1 (1) (2)
T1 (1)
T1
(2)
P2 isentr.

isentr. isoch. isoch.

(3)
T3 (3)

V1 V2 V S1 S2 S

8) • Pour une transformation isochore élémentaire, la 1e Identité Thermodynamique donne, pour


dU + P. 
dV dT
un GP vérifiant la 1e loi de Joule : dS = = CV
T T
• Donc, en sommant entre l’état (3) {S3 , T3 } et un état thermodynamique
  intermédiaire {S, T }
T
sur l’isochore réversible (3) → (2), on obtient : S − S3 = CV . ln
T3
Or, comme S3 = S1 ((1) → (3) est une adiabatique réversible, donc une isentropique), on
 
S − S1
obtient : T = T3 . exp
CV

DM28

T5

Qadri J.-Ph. | PTSI http://atelierprepa.over-blog.com/ 7