Sie sind auf Seite 1von 64

2018 C ATA L OGU E • 22

ÉSOTÉR ISME

Livres Anciens et Modernes


Autographes et Manuscrits
SOMMAIRE

1 Alchimie – Hermétisme
8 Occultisme
18 Magie – Sorcellerie
24 Mancies (Astrologie – Tarot – Divination – Prophétie…)
26 Paranormal (Radiesthésie – Magnétisme – Hypnotisme – Métapsychique)
30 Sociétés Secrètes et alentour (Franc-maçonnerie – Rose-Croix – Théosophie – Templiers…)
37 Kabbale
45 Religion – Mysticisme
53 Religions comparées – Mythologie – Antiquité
59 Symbolisme
ALCHIMIE – HERMÉTISME
1 [BASILE VALENTIN] allemande qui fut publié pour la première fois, selon
FRATRIS BASILII VALENTINI Fergusson (tome II, p. 428) en 1599, sans les illustrations. En
Benedicter Ordens 1602, chez Jacob Appels, en 1612, puis 1626 (notre édition).
Ces dernières éditions illustrées de 18 gravures in et hors
Comporte les rarissimes figures des 12 clefs
texte, comprenant bien sûr les figures des douze clefs que
Tractat. Von dem grossen Stein der Uhralten, daran l’on retrouve dans les traductions latines et françaises, mais
so viel tausent Meister Anfangs der Welt hero dans leurs versions gravées sur cuivre. Duveen ne possède
gemacht haben, I. Nebenst seiner selbst eigenen que l’édition de 1602, conforme à la nôtre, et signale celle de
klaren repetition und kurtzen wiederholung 1612, chez Johann Tölden (voir Caillet 811). Notre édition se
/ darinnen das rechte Liecht der Weisen nach trouve par ailleurs mentionnée par Eugène Canseliet, dans son
Philosophischer Art für Augen gestelt / Benebenst édition et sa traduction des douze clefs. Ce dernier ne connait
einem bericht, von den fürnembsten Mineralien que deux éditions : la nôtre et celle de 1645. C’est d’ailleurs en
und ihren Eigenschaften. II. De Microcosmo, 1626 que sera également publié le dernier Testament de Basile
oder der kleinen Welt des Menschen. III. Von der valentin par un certain Claromontanus identifié par certains
grossen Heimligkeit der Welt / und ihrer Artzney / comme l’équivoque Eléas Montanus (Pansophia Amator).
den Menschen zugehörig /Allen so den Grund der La première édition française fut publiée chez Jérémy et
Weisheit lieben / zu wissen höchlich von nöhten. Christophe Perier en 1624 d’après les éditions allemandes
IV. Von der Wissenschaft und werborgenen et la latine figurant dans le Trepius aureus, Frankfort 1818
geheimnissen der sieben Planeten. Den Filiis de Michel Maier. 4000 €
doctrinae zu guten publiciret, und jetzo gantz
new durch den druck ans Liecht bracht mit seinen
zugehörigen figuren
[Leipzig], Voigt, Iohannem Thölden Hessum,
1626, in-12, demi-vélin de l’époque, 256 pp.,
18 bois gravés, la plupart à pleine page, quelques
figures in texte. Page de titre rapportée en fac-
similé sur papier ancien. Exemplaire court de
marge, en bon état.
Rarissime recueil de textes de Basile Valentin en traduction

2 COLONNA, FRANCESCO
Le Songe de Poliphile ou Hypnérotomachie. Littéralement traduit pour la première fois,
avec une introduction et des notes par Claudius Popelin
Paris, Isidore Liseux, 1883, 2 volumes in-8, reliure demi-
basane postérieure, dos à nerfs, orné de filets à froid, tête rouge,
couvertures conservées, CCXL, 380 ; 458 pp. Pâle tache brune
en marge inférieure de 2 feuillets. Exemplaire non rogné et en
très bel état de cette édition tirée à 410 exemplaires. Ici l’un
des 400 exemplaires imprimés sur Hollande (n°169). Ex-libris
gravé de Louis Tillier.
Très belle édition comportant les nombreuses gravures établies ici
par A. Prunaire, ainsi qu’une savante préface historique sur ce chef-
Alchimie - hermetisme 1
d’œuvre, publié pour la première fois en Italie en 1499, puis en 1545. Suivent plusieurs éditions françaises dont nous
retiendrons plus particulièrement celle proposée par Béroalde de Verville qui en indiqua une lecture alchimique et
enrichit son édition d’un frontispice gravé révélant cette thématique. Depuis cette dernière édition, publiée en 1600,
l’on connut une version non illustrée publiée par Legrand en 1804 suivie de la présente. Soulignons que dans sa fort
intéressante préface, Claudius Popelin fait état des investigations et des travaux de Grasset d’Orcet qui parurent
dans la Revue britannique en 1881. Manque à Caillet et Dorbon. 750 €

3 [COLONNE, FRANÇOIS MARIE POMPÉE (LE CROM)]


Abrégé de la doctrine de Paracelse et de ses archidoxes. Avec une
explication de la nature des principes de Chymie. Pour servir
d’éclaircissement aux Traitez de cet auteur & des autres philosophes.
Suivi d’un Traité-Pratique de différentes manières d’opérer, soit par
la voye Sèche, ou par la voye Humide
A Paris, chez d’Houry fils, 1724, in-12, plein veau de l’époque, dos à nerfs, orné,
XVI, LIV, 442, II pp. Restaurations aux mors, aux coiffes, aux coins, quelques
épidermures sur les plats. Ex-libris du Docteur Perrusset contrecollé au second
plat de la reliure.
Caillet 2506. Dorbon 825. Duveen p. 345. Ferguson tome II, p. 15. Dans sa préface, l’auteur
se livre à une analyse des concepts et pratiques fondamentales des philosophes chimistes
s’inspirant principalement de certains travaux de Paracelse mais également de certains
textes de Geber, de Sendivogius, Raymond Lulle… Il donne quelques éléments de la doctrine
de Descartes sur la constitution de la matière (on sait que ce dernier manifesta très tôt un
fort et profond intérêt pour l’alchimie). Le corps du volume divisé en trois parties consiste
tout d’abord en un long exposé des Archidoxes de Paracelse. La seconde partie est intitulée
« De la Pierre selon les Anciens et les Modernes ». Le dernier chapitre intitulé « Pratique de
la voye Humide pour servir à la confection de la Pierre » s’inspire notamment des textes et
doctrines de Raymond Lulle, de Ripley, Rupecissa, Trismosin, Basile Valentin, … 1200 €

4 [CROSSET DE LA HAUMERIE, PSEUDONYME] COLONNA, POMPÉE


Les Secrets les plus cachés de la philosophie des Anciens
Paris, d’Houry, 1722, in-12, pleine basane de l’époque, dos à nerfs, orné, XVI, 336 pp. Une pâle trace
ancienne de mouillure affecte 15 feuillets.
Fort rare édition originale ornée de 3 figures sur bois. Dorbon 827. Caillet 2511: « François-Marie-Pompée Colonna
était le fils naturel d’un prince de Gallicano, membre de l’illustre famille des Colonna. Il naquit vers 1649 et mourut
à Paris en 1726. Célèbre alchimiste, il périt dans un incendie de la maison
qu’il habitait. Ces secrets d’alchimie sont encadrés dans un récit analysé avec
éloges dans le Journal des savants, 1723 (pp. 112-115). » Distillation des
Plantes, des Métaux, etc. Composition de la Pierre Philosophale. Semences
métalliques. Manière d’extraire les Essences Séminales des Corps des Trois
Règnes de la Nature, pour la Médecine. Médecine universelle contre toutes
sortes de Maladies. Mercure et Or Philosophiques. Enigmes et Paraboles des
Philosophes. Etc. Ferguson II/15. Un cachet de la Société Théosophique de
Prague au bas de trois feuillets. Provenance Bibliothèque Chacornac (étiquette
contrecollée). 1000 €

2 Alchimie - hermetisme
5 La Clavicule de la Science Hermétique écrite par un habitant du Nord dans ses heures
de loisir, l’an MDCCXXXII
Amsterdam, Pierre Mortier, 1751, in-12, 73
pp. et 13 pp. de catalogue de l’imprimeur,
plein veau de l’époque, dos à nerfs orné
de caissons f leuronnés, dorés. Page de
titre rapportée en fac-similé sur papier
ancien. Cachet d’appartenance Armand de
Terwangne, un dessin symbolique au crayon
au premier feuillet blanc.
Fort rare traité d’alchimie. « A propos du
symbolisme de la croix de St André et du chiffre X,
dans lequel se trouverait « la base de la Cabale de Pythagore, ou de la langue universelle », Fulcanelli rappelle qu’on en «
peut voir un curieux paradigme au premier feuillet d’un petit livre d’alchimie, la Clavicule de la Science Hermétique ». Ce
n’est pas, en effet, un des moindres intérêts de ce court mais dense traité, que la lecture cabalistique qui y est faite de la table
de Pythagore, du « Tétragramme des Grecs et Schemhammephorasch des Hébreux ». Car ce à quoi vise son mystérieux
auteur, probablement islandais ou norvégien, c’est à restituer la doctrine alchimique originelle, qui, ayant vu le jour en
Egypte, nous fut transmise de manière voilée, par les Grecs, les Hébreux, les Arabes, et qu’on ne saurait retrouver dans sa
pureté et sa simplicité primitive qu’en suivant la seule Nature.
Rédigée en latin en 1732, la Clavicule de la Science Hermétique fut publiée pour la première fois à Marburg en 1746 ;
elle fut rééditée en 1751, à Amsterdam, accompagnée d’une traduction française en regard, puis en 1786, toujours avec sa
traduction française, mais sans mention de lieu ». (Jean-Claude Bailly, pour la réédition parue en 2006). Duveen p.138. Caillet
2392. Ferguson p.163 pour l’édition de 1786. Ouvaroff 1475, 1476. Dorbon 763 pour la troisième édition, 1786. 1400 €

6 DEE, JOHN
De Heptarchia Mystica
Edinburgh, Magnum Opus Hermetic Sourceworks, 1983, in-8, reliure éditeur, 82 pp., un portrait en
frontispice, un fac-similé.
Préface, introduction, transcription et notes de Robert
Turner. Cette édition « spéciale » d’un des éléments
majeurs du système magique de John Dee est due à Adam
Mac Lean dont le nom reste attaché à l’excellente revue
Ambix. Il s’agit donc d’une publication effectuée à partir
des documents originaux du fonds Sloane, documents
dans lesquels John Dee a consigné ses « communications
» avec les anges. A la fin du XIXème siècle, les dirigeants
de l’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée (Golden Dawn)
avaient utilisé une partie de ce système dans leurs rituels au prix de bien des
accommodements. Beaucoup plus tard, l’une des branches issues de la Golden
Dawn, The Order of the Cubic Stone, dans un souci de rigueur, opéra un retour aux
sources originelles. L’intérêt renouvelé pour la magie énochienne suscita outre-
manche une série de publications dont cette édition limitée à 250 exemplaires,
premier volume d’une série consacrée au sujet. Le numéro 54 accompagné de la
signature d’Adam Mac Lean est attribué à l’exemplaire proposé. Il est enrichi
d’un envoi du même Adam Mac Lean. 180 €

Alchimie - hermetisme 3
7 HAATAN, ABEL. 8 [LIMOJON DE ST-DIDIER]
(ALEXANDRE THOMAS) Le voyage du Parnasse
Contribution à l’étude de l’alchimie. Rotterdam, chez Fritsch et
Théorie et pratique du Grand-Œuvre Böhm, 1716, in-12, plein veau
Paris, Chacornac, 1905, in-8, demi-toile brune de l’époque, dos à nerfs, orné,
moderne, couvertures conservées (défraîchies), IV, 318 pp. Infimes traces de
IV, 282 pp. et un frontispice. Une petite déchirure rousseurs marginales.
marginale restaurée au bas du frontispice. Un ex Edition originale. Ouvrage publié
dono à la plume au haut du faux-titre. quelques années après la dernière
Alexandre Thomas fut l’associé édition du Triomphe hermétique
de Pierre Dujols à la Librairie et composée de deux parties, mais
du Merveilleux. Ensemble, l’essentiel du volume repose sur
ils rédigèrent la préface « la querelle des anciens et des
de l’édition de l’Archidoxe modernes », suite à la publication de
magique de Paracelse, publiée la savante traduction de Mme Dacier
par les éditions Chacornac, de L’Iliade et de l’Odyssée critiquée
fréquentées également par Jean- par Antoine Houdar de La Motte.
Julien Champagne. Du point de Diverses personnalités de l’époque
vue strictement alchimique (sa dont l’abbé Terrasson intervinrent
doctrine, ses pratiques) notre pour l’une ou l’autre des parties.
auteur bénéficia donc d’un Peut-être s’agit-il ici de la relation du dîner organisé par
contexte particulièrement riche. Valincourt à l’initiative de la marquise de Lambert afin de
D’ailleurs, d’après Richard mettre un terme à ces houleux débats. En effet, la majeure
Caron, dans son article sur partie est constituée d’un récit transcrivant les échanges
L’histoire de l’alchimie en France polémiques de plusieurs personnages : Cliton, Nasidienne,
à la fin du XIXème siècle (in « Gliceron, Crantor… portant sur des thèmes philosophiques,
Mélanges offerts à Antoine Faivre artistiques, religieux, mythologiques ...
», Peeters, Leuven, Belgique, A plusieurs reprises, ces derniers s’entretiennent avec un
2001), Abel Haatan est comme alchimiste qui va développer et préciser les principaux
Jacob (Jean-Jacques Bourcart), l’auteur d’un commentaire concepts des doctrines hermétiques. Au sein de ce discours
sur le poêle alchimique suisse de Winterthur. Pour lui les on retrouve les principaux auteurs de ce corpus (Salomon,
deux essais furent publiés presque en même temps, et celui Hermès, Raymond Lulle, Arnaud de Villeneuve, Roger
d’Haatan, paru à Zurich en 1896, s’intitulerait « Révélation Bacon, Le Trévisan, Denis Zachaire, Albert Le Grand,
alchimique, par les peintures d’un poële de fayence », 22 mars Paracelse, Nicolas Flamel, Geber, Artefius…) L’un des
1896. Caillet 10650 : « F. Charles Barlet a écrit de cet ouvrage, intervenants évoque également l’art de la chiromancie,
fruit de dix années d’études et de recherches « qu’il n’en est la cabale : « … On m’en a parlé si avantageusement,
pas de plus explicite, d’aussi clair et de plus propre pour et on conte tant de merveilles de ces Cubes, de ces
faire apprécier les Hautes Sciences comme degré supérieur Sylvains et de ces Sarabandes [...] On assure que leur
à celles qui sont dites « positives ». Et en effet, la doctrine fréquentation prolonge la vie ». Une autre question est
alchimique y est méthodiquement exposée par l’auteur qui est soulevée concernant l’Elixir de vie et son processus
un hermétiste distingué et un pharmacien érudit. Entre autres d’élaboration. La dernière partie de l’ouvrage comporte
points essentiels, le lecteur trouvera dans ce livre, la justification d’une part le texte d’une ode à Monsieur et Madame Dacier,
expérimentale des théories alchimiques et l’indication d’une ainsi que le texte d’une pièce de théâtre intitulée « L’Iliade,
pratique rationnelle. ». Manque à Dorbon qui ne signale que tragi-comédie ». Manque à Caillet, Dorbon, Duveen et
son Traité d’astrologie. 500 € Ferguson ... 450 €

4 Alchimie - hermetisme
9 M.A. DE NANTES (PIERRE-ARISTIDE MONNIER)
Clefs des Œuvres de Saint Jean et de Michel de Nostredame
Nantes, chez Mazeau et Angers, chez Lachèse, Belleuvre et Dolbeau, 1872, in-12,
broché, IV, 396 pp., une planche hors texte.
Selon l’hypothèse émise autour de la résolution du mythe Fulcanelli, essentiellement axée sur la
personne de Jean-Julien Champagne et dont les sources principales utilisées pour l’élaboration de
ses deux œuvres maîtresses, étaient très certainement la somme de recherches érudites provenant
de l’ex-libraire rédacteur des catalogues de la Librairie du Merveilleux, Pierre Dujols. Si l’on se
réfère à la fameuse lettre de Pierre Dujols à Paul Decoeur, découverte et publiée par Filostène, M.
A. de Nantes aurait été leur Maître et initiateur dans le domaine de la science hermétique. En effet,
cet alchimiste breton, originaire de Nantes s’intéresse ici à Nostradamus, dans une perspective à
la fois fulcanellienne se référant à la langue des oiseaux et à travers l’exploration de divers thèmes
alchimiques : L’hermétisme. Hermès et ses disciples. Physique hermétique. Les éléments, la lumière,
la nature, la matière première. L’œuvre hermétique. Matière du Grand-Œuvre. Le Mercure. Le Feu
philosophique. Elixir. Le temps de la Pierre. La Pierre philosophale (entre représentation hermétique
et chrétienté). Une grande partie de ce volume est consacrée aux mystères de l’Antiquité (mythes grecs
et égyptiens), constamment mis en correspondance avec la symbolique hermétique et alchimique
et la symbolique chrétienne. Ailleurs il est question d’une part d’une interprétation du texte de l’Apocalypse et de l’œuvre
prophétique de Saint Jean, et, dans ce même courant, de Michel de Nostredame dont il analyse certaines prophéties en puisant
notamment dans les travaux de Torné-Chavigny qui eurent dans le contexte politique du XIXe siècle, un certain retentissement.
Ses orientations politiques transparaissent à travers certaines suggestions d’allure prophétiques, à propos de l’arrivée d’Henri
V (Comte de Chambord) qui aurait dû débarquer à Marseille. A la lecture de ce texte rarissime, bien des points communs sont
à relever avec les sources, la logique interprétative que l’on reconnait bien dans les ouvrages de Fulcanelli. Un grand nombre
des auteurs majeurs du corpus alchimique sont cités dans ce volume : Nicolas Flamel, Lulle, Basile Valentin, Sendivogius, Le
Trévisan, Arnaud de Villeneuve… Précieux exemplaire comportant l’ex-libris de Jules Boucher. 1500 €

10 ARISTIDE MONNIER DE NANTES (PIERRE-ARISTIDE MONNIER)


Le Pouliguen et ses environs
Angers, Imprimerie Burdin, 1891, in-12, broché, IV, 434 pp., une planche dépliante
(clocher en projet de l’église du Pouliguen). Manque un faux-titre, très bon exemplaire au
demeurant. Dans cette rarissime monographie, on trouve des éléments biographiques permettant
de retracer une partie du parcours de celui que Nicodème nomme « le Maître de Fulcanelli ». Etude
complète sur la ville de Pouliguen, son histoire, ses diverses activités, la paroisse, St Nicolas, son clergé,
sa structure politique sociale et économique, son activité touristique. On trouvera cependant dans
les appendices, quelques notices indiquant d’autres intérêts de cet auteur et un lien avec son œuvre
remarquable : « Clefs des Œuvres de Saint Jean et de Michel de Nostredame » à savoir des notes
sur les mystères d’Eleusis, sur la franc-maçonnerie, sur la fête de l’Etre suprême. Ses interprétations
étymologiques des noms de divers lieux de l’île semblent avoir quelques points communs avec certaines approches linguistiques
que l’on retrouvera dans l’œuvre fulcanellienne. Bien sûr, il convient de signaler son grand intérêt pour l’hermétisme et l’alchimie.
Il consacrera à ces disciplines plusieurs fort intéressants chapitres dans ses clefs et mentionnant comme auteur de référence
Jean d’Espagnet, Geber, Blaise de Vigenère, Basile Valentin et bien d’autres et également quelques pages à la question des
pierres sacrées et, notamment, le Béthel. Il semble que lui-même et son œuvre eurent une notable et grande influence sur Pierre
Dujols qui, sous le pseudonyme de Magophon, rédigea une préface au Mutus Liber en 1914 et sera l’un des personnages
fondamentaux de l’énigme fulcanellienne. Dans notre volume, ses approches linguistiques et étymologiques ne sont pas sans
évoquer celles, souvent et longuement développées, dans les Demeures philosophales et Le Mystère des Cathédrales. 400 €

Alchimie - hermetisme 5
11 PARACELSE [GRILLOT DE Histoire des sectes religieuses. Cette secte, qui revêtit bientôt
GIVRY] la forme maçonnique et comportait 6 grades, professait les
Œuvres complètes doctrines de Swedenborg alliées à celles de Guillaume
de Philippe Aureolus Postel et pratiquait l’Alchimie. » Suite très utile des « Fables
Theophraste Bombast de égyptiennes et grecques » du même auteur. 400 €
Hohenheim dit Paracelse
13 POISSON, ALBERT
Paris, Chacornac, coll. Les
classiques de l’occulte, 1913-
Théories & symboles des
1914, 2 volumes in-8, demi-
alchimistes. Le Grand
basane br une à coins de
Œuvre suivi d’un essai sur la
l’époque, dos lisses, ornés, couvertures et dos
bibliographie alchimique du
conservés, XX, 316 pp ; IV, 340 pp., 2 portraits
XIXe siècle. Ouvrage orné de
et un feuillet hors texte (fac-similé de signatures
15 planches, représentant 42
de Paracelse). Menus défauts à la reliure, petites
figures
épidermures.
L’un des 1000 exemplaires sur papier ordinaire, bouffant.
Œuvres traduites pour la première fois du latin et
collationnées sur les éditions allemandes par Grillot
de Givry. Ensemble, Jules Boucher et Robert Ambelain
attribuent plutôt cette traduction à Félix Gaboriau.
Dorbon 3528 : « Epuisé et peu commun ». Reliure solide
et élégante. 480 €

12 PERNETY, ANTOINE-JOSEPH
Dictionnaire Mytho-Hermétique, dans Paris, Chacornac, collection d’ouvrages relatifs
lequel on trouve les allégories fabuleuses aux Sciences hermétiques, 1891, pleine toile rouge
des poètes, les métaphores, les énigmes, postérieure, XII, 184 pp. Pâles taches et rousseurs
les termes barbares des philosophes principalement en marge.
hermétiques expliqués
Rare édition originale. Dorbon 3707. Guaita 851. Caillet
Paris, Delalain l’aîné, 1787, in- 8798 : « Ce bel ouvrage, recherché à l’heure actuelle, est,
8, broché, sous couverture de de l’avis de tous, le plus savant et le plus clair qui ait été
livraison bleue, XXVI, 546 pp. écrit sur l’alchimie ; il peut remplacer avantageusement
Bon exemplaire, non rogné. tout ce qui a paru sur la question. » 450 €
Seconde édition. Dorbon 3613
pour l’édition Bauche, 1758 : 14 RALEIGH, DR. A.S. (HACH
« Jamais science n’eut plus besoin MACTZIN EL DORADO CAN)
de Dictionnaire que la Philosophie HIEROPHANT OF THE MYSTERIES
hermétique», ainsi débute notre OF THE ISIS
auteur. Tout, en effet, dans ce Scientif ica Hermetica.
Dictionnaire est conçu avec cet objet. An Introduction to the
Dom Pernety, tour à tour bénédictin, Science of Alchemy. The
défroqué, swedenborgien, finit par tex t of t he Her met ic
fonder en 1760, à Avignon, la Secte Sermons on « A n
hermétique sur laquelle Grégoire Introduction to the Gnosis
donne les plus curieux détails dans son of the Nature of Things »

6 Alchimie - hermetisme
and the Sacred Sermon, Together with the Esoteric Commentary, Giving in Full, the
Esoteric Key to These Two Great Sermons. The Official Interpretation of the Hermetic
Brotherhood of Atlantis
San Francisco, Hermetic Publishing Co., 1916, in-8, pleine toile rouge éditeur, toutes tranches dorées,
VI, 114 pp. et IV pp. de catalogue des travaux de l’auteur (Hermetic works). 50 €

15 SCHWAEBLE, RENÉ
Les pierres vivent et meurent. Vie de la cellule minérale
Paris, Le François, 1914, in-12, broché, XX, 148 pp. et 12 planches en phototypie
hors texte. Dos bruni et fendillé.
Rare et intéressant ouvrage du domaine alchimique. L’auteur a joint un chapitre reproduisant
la troisième partie du Livre des figures hiéroglyphiques de Nicolas Flamel d’après l’édition
de 1612 avec une description des figures coloriées. Préface de Stéphane Leduc. Manque à
Caillet et Dorbon. 150 €

16 SCHWAEBLE, RENÉ
Nicolas Flamel
Paris, Daragon, 1911, in-8, broché, 56 pp. Des rousseurs, essentiellement aux premiers et derniers feuillets.
Première partie de l’ouvrage sur le parcours biographique de Flamel. Un chapitre sur la mort de Flamel et un autre
sur divers témoignages traitant de sa survie. Une partie du « Livre des Figures Hiéroglyphiques » (1612) est reproduite
avec commentaires. Texte fort intéressant de Schwaeblé, très bien documenté. Manque à Dorbon. Rare. 120 €

17 WIRTH, 0SWALD
L’Imposition des mains et la médecine philosophale
Paris, 1897, in-12, demi-toile moderne, 1er plat de couverture conservé. 2 cachets d’appartenance
(Biblioteca Carlo Repetto).
Fort rare édition originale. Dujols n° 132, V 1909 : « Savant ouvrage
d’Alchimie et de Haut Magnétisme. Origines de l’art de guérir. La
Psychurgie. Cagliostro. Du Potet. Le Végétarisme, le .jeûne. Le Sommeil
magnétique. L’Hypnotisme. Les Miracles. L’entraînement de l’opérateur.
Les Excitants. — L’Alchimie. La Tradition. La Gnose. Les trois principes.
Les quatre éléments. Couleurs, Oiseaux hermétiques, Rose+Croix. Le
Magistère du soleil. Les sept Métaux. La constitution ternaire et septénaire
de l’homme. Correspondances des Métaux et des Planètes. Les sept
principes du Bouddhisme ésotérique. Modifications fondamentales du
type humain. Œuvre de premier ordre. » Avec 56 figures tracées par
l’auteur. Caillet 11453 - Dorbon 9282 « très rare ». 300 € 

18 WIRTH, OSWALD
L’imposition des mains et la médecine philosophale
Laval, Le Symbolisme, 1963, in-8, broché, couverture illustrée, 254 pp. Quelques très pâles rousseurs
au 1er plat de couverture. Introduction de Marius Lepage. Commentaires par Madame Héléna-Charles. Lettres
inédites de Stanislas de Guaita et Oswald Wirth. 60 €

Alchimie - hermetisme 7
OCCULTISME
19 AMARD, L. V. F.
Homme, Univers et Dieu, ou Religion et gouvernement universels
Paris, Librairie philosophique de Ladrange, 1844, 2 forts volumes in-8, demi-
percaline moderne, couvertures conservées, IV, 792, IV ; IV, 768 pp.
Dujols n° 85, juin 1913 : « Ouvrage de haute théosophie inconnu, en grande partie consacré
à l’étude de la Gnose, et à l’exégèse des différents systèmes gnostiques. La firme de Ladrange,
le célèbre éditeur de tant de traités philosophiques remarquables, donne aux deux gros
volumes de Amard une estampille de bon aloi. Nous ne voulons rien préjuger d’un livre
de plus de 1500 pages, mais la table des matières est pleine de promesses : Religiosisme
révélé, son dogme emprunté aux Hindous. Architectonique des Révélations. Bienfaits civilisateurs de la conception
révélée. Son ascèse et son culte demandés aux Chrétiens. Synthèse dogmatique des Pères de l’Eglise. Syncrétisme
Alexandrin. Gnoèse divine et agnoèse. Culte en soi, ascèse et Culte antiques. Ascèse et culte absolu. Mysticisme
alogique, Théurgie, magie. Sorcellerie, Symbolismes orientaux, explications. Pneumatologie. Les Cours Cycliques de la
Créature. Illuminisme. Syncrétisme, allégorisme ou sens mystique, mythes et symboles, hérésiologie, etc., etc. » 1000 €

20 AMBELAIN, ROBERT (POUR Quelques développements tendant à répondre aux trois


LA TRANSCRIPTION, LA questions fondamentales : Qu’est-ce que le monde ? Quel
PRÉSENTATION, LES NOTES) est son auteur ? Quel est son objet ? A ces questions la
La Magie sacrée ou Livre d’Abramelin le première partie du volume conclut par la proposition
Mage suivante : « L’immortalité de l’homme est la raison de
l’univers ». La seconde partie est consacrée aux lois
Paris, Niclaus, 1959, in-8, broché, 256 pp. universelles : celles rattachées au mouvement, à la
Rare édition originale de la transcription du texte de gravitation (la question de la nature, du magnétisme et
Kabbale établie par R. Ambelain d’après un manuscrit des courants magnétiques). La puissance universelle.
figurant au fond ésotérique de la Bibliothèque de La démarche de l’auteur se trouve synthétisée dans un
l’Arsenal et dont on connait une copie (à la Bibliothèque tableau intitulé « Lois universelles » (p. 65). Manque à
Nationale) rédigée par le savant occultiste Lenain au Caillet et Dorbon. 150 €
tout début du XIXème siècle. Préface d’Ambelain sur le
christianisme et l’occultisme. 90 € 22 BOIS, JULES
Le monde invisible. Les Occultistes.
21 AZAÏS, PIERRE-HYACINTHE Les Théosophes. Le Luciférisme. Le
Essai sur le monde Satanisme. Les Deux Envoûtements. Les
Paris, Arthus Bertrand, 1806, in-8, broché, sous marchands d’Espoir. L’Eglise Spirite. Les
couverture de livraison, IV, 142 pp. Une signature Recherches Psychiques. Conclusion
de l’époque à la plume au bas de la page de titre. Paris, Flammarion, sans date (1902), in-12, reliure
Cachet en relief à froid  : les initiales GDM plein papier moderne réalisée avec un papier de
surmontées d’un dragon. l’époque, couverture conservées, doublées, X, 432
Toute première publication de l’auteur des Compensations pp.
dans la destinée… reprenant les développements Caillet 1340 : « Études sur les principaux Kabbalistes
principaux d’un Mémoire sur le mouvement moléculaire et Mystiques contemporains, avec nombreux et bien
… suivi d’un coup d’œil général sur le système du monde, curieux détails (souvent assez peu bienveillants) sur
et d’une lettre à M. de La Place, publiée la même année. leurs personnalités.

8 Occultisme
Péladan, Guaita, Jounet, Papus, René Caillé, l’abbé 25 BOSC, ERNEST
Rocca, Saint-Yves d’Alveydre, Albert Poisson,, Jollivet De la vivisection. Etude physiologique,
– Castelot, le colonel Olcott, Annie Besant (très détaillé), psychologique et philosophique.
Gévingey, Ely Star, Leymarie, Chaigneau, Bué, Durville,
Fabius de Champville, le Zouave Jacob, de Rochas, Paris, Chamuel, 1894, in-
défilent en kaléidoscope dans cette œuvre un peu 8, broché, couverture
étourdissante à lire sans désemparer. » 100 € r e m p l i é e , 174 p p .
Exemplaire non coupé.
23 BOIS, JULES Edition originale. Caillet
Le miracle moderne. La métapsychique - 1470. Quelques pages
La surâme et le surhomme - La télépathie (citations de Charles Richet)
et les fantômes des vivants - Rayons concernent les poisons
humains - Maisons hantées - Aventures psychiques : morphine,
d’un revenant - Un chapelet de voyantes - haschich, atropine. 60 €
Le mystère des tables tournantes éclairci -
Le mécanisme du miracle de Lourdes - Les 26 CHRISTIAN, P. (PITOIS)
professeurs de volonté - Le miracle est en L’Homme rouge des Tuileries
nous - Création d’une humanité supérieure Paris, Dorbon-Ainé, sans date, in-12, broché, 456
Paris, Société d’Editions Littéraires et Artistiques, pp. 80 €
1907, in-8, pleine percaline rouge de l’époque, XVI,
412 pp. Quelques pâles rousseurs sur les tranches, 27 GAUTIER, LUCIEN
ainsi qu’aux premiers et derniers feuillets.
La Mission du Prophète Ezéchiel
Edition originale. Dujols, n° 296, décembre 1912 :
Lausanne, Georges Bridel, 1891, in–12, pleine
« Comme tout ce qui sort de la plume diserte de Jules. Bois,
percaline bleue, 376 pp. Un cachet de bibliothèque
ce nouveau livre est une mine riche en documents de toute
privée.
sorte. Entre autres problèmes palpitants, l’auteur aborde la
métapsychique, la surâme el le surhomme, la télépathie et Manque à Caillet et Dorbon. Dujol n°
les fantômes, les miracles de l’amour, les maisons hantées, 5, 1909 : « L’auteur rappelle, au début
les voyantes, le mécanisme des miracles de Lourdes, etc., et de son livre, un passage des Stromates
conclut que le miracle est en nous. « Ce n’est, pas au dehors de Clément d’Alexandrie d’après lequel
de la circonférence que gît le mystère du cercle, dit-il, mais Ezéchiel aurait été le Professeur de
dans le point central ». C’est un volume qu’il faut avoir Pythagore. Dans sa curieuse Histoire
lu, si l’on veut être au courant de l’évolution spiritualiste Véritable des Temps fabuleux, Guérin
et du rôle de l’occulte dans le monde à notre époque, car du Rocher accepte la même tradition,
l’auteur mentionne des phénomènes nouveaux et récents du qu’Eliphas Levi lui-même semble avoir
plus haut intérêt scientifique. » Dorbon 402. 80 € accueillie favorablement. Suivant une
voie personnelle, Lucien Gautier étudie
24 BOSC, ERNEST ici le prophète dans sa personne, sa mission, ses gestes
symboliques, ses grandes visions, son temple allégorique,
De l’Aimantation universelle – La Polarité
et l’influence qu’il eut sur son époque. Il est résulté de son
et le Fluide vital
enquête sévère une œuvre sobre et pondérée où l’auteur
Paris, Imprimerie du XXe siècle, Bibliothèque de la n’avance rien à l’aventure et nous montre Ezéchiel
Curiosité, 1910, in-12, broché, IV, 340 pp. Papier dans sa véritable ambiance, son cadre historique et
uniformément jauni, dos fendillé avec un infime manque. rigoureux, comme une des plus belles figures initiatiques
Edition originale. Caillet 1447. Manque à Dorbon. Un de l’Antiquité. » 180 €
chapitre sur l’alchimie et les alchimistes. 90 €

Occultisme 9
28 HENRY, CHARLES 29 HENRY, CHARLES
Les connaissances mathématiques de La loi des petits nombres. Recherches
Jacques Casanova de Seingalt suivi de sur le sens de l’écart probable dans les
Intorno alla vita ed al lavori di Antonio chances simples, à la roulette, au trente-
Carlo Marcellino Poullet-Delisle et-quarante, etc., en général, dans les
phénomènes dépendant de causes
purement accidentelles, suivies d’une
instruction pratique pour le joueur
Paris, Laboratoire d’Energétique d’Ernest Solvay,
1908, grand in-8, broché, XIV, 74 pp. Couverture
In-4, broché, sous couverture d’attente, sans date, partiellement insolée, exemplaire non coupé. On
tiré-à-part, 41 pp. Exemplaire non coupé. joint 4 pp. de présentation de l’ouvrage.
Courte étude fort bien documentée sur Casanova, suivie Le titre de cette brochure peut prêter à confusion et on serait
d’un recensement et d’analyses de ses diverses publications tenté de n’y voir qu’une simple « martingale ». On connait
et recherches dans le domaine des mathématiques et des une partie des travaux de Charles Henry, notamment sur
sciences. Rappelons que les connaissances en mécanique l’optique, par Francis Warrain. On sait qu’il conseilla
de son père sont probablement à l’origine de l’intérêt Paul Signac et qu’à ce titre, il est en partie aux origines
de Casanova pour les sciences. Contient des extraits de du pointillisme. On se souviendra aussi que Pierre Piobb
correspondance et quelques réponses provenant, notamment le mentionne parfois et qu’il a lui-même fait allusion à la
de Formey. Egalement précieux pour le recensement très roulette de Monte-Carlo pour traiter de choses sérieuses.
complet de l’ensemble des publications de et sur Casanova. Le dernier chapitre nous livre peut-être une clef. Il est
Il est intéressant de mettre en parallèle le haut niveau des consacré à l’importance de l’état initial dans une succession
recherches et analyses scientifiques de ce personnage d’événements. Il y est exposé que le problème statistique
avec sa véritable et profonde connaissance des pratiques dépasse la question du jeu et qu’on peut transposer les
ésotérico-magiques, ensemble éloigné de l’imagerie questions traitées dans un certain nombre de domaines
simpliste que l’on a voulu donner à ce « séducteur ». 180 € scientifiques comme la sociologie. 180 €

30 [HIERON DU VAL D’OR – FELIX DE ROSNAY] CUCHERAT, ABBÉ F.


Notre-Dame de Romay
Ou les traditions, les monuments et la pratique du culte de la Très-Sainte Vierge à Paray-le-Monial
Paray-le-Monial, Imprimerie de J. Antoniazzi – Jeunet, 1878, fort in-16, demi-basane noire de l’époque,
dos lisse, orné, 128 pp. (216 ; 36 ; 186 ; 144 pp. pour les 4 textes reliés à la suite)
Rare ouvrage, publié dans le cadre du développement des pèlerinages à Paray-le-Monial, qui insiste sur l’importance
du culte marial à Paray-le-Monial à travers l’histoire du petit sanctuaire de Romay. Ce lieu, dont la fondation attestée
remonte au moins au Xème siècle selon l’auteur, est situé à quelques
kilomètres de la ville proprement dite. On y voit toujours une statue
ancienne de Notre-Dame qui fait l’objet d’une dévotion particulière.
Cette publication vient naturellement compléter les travaux de Félix
de Rosnay et de Jean Lépine du Hiéron du Val d’Or et participe de la
même stratégie (elle se trouve citée en note dans une « Petite histoire
de Paray-le-Monial » de Félix de Rosnay, publiée en 1900). Deuxième
édition revue et augmentée. A l’époque de la rédaction de notre ouvrage,
Cucherat vivait dans l’attente du grand monarque. Il fréquenta, en tant
qu’élève du séminaire d’Autun, (dans la même classe) Landriot et le

10 Occultisme
cardinal Pitra. L’abbé Cucherat échangera des informations à propos du millénium avec ce dernier.
Relié avec 4 textes : Abbé SAQUET. Notre-Dame de Ceignac. Manuel du Pèlerin (Rodez, Imp. Ratry, 1866, 216 pp.)
- N.-D. de Ceignac. Histoire du sanctuaire vénéré (36 pp.) – Histoire de l’image miraculeuse de Notre-Dame des
Jacobins (Besançon, Imprimerie de Roblot, 1873, 186 pp.) – Notice sur les anciens sanctuaires de la Paroisse de
Saint-Eutrope suivie du récit de la consécration de la nouvelle église et d’une neuvaine en l’honneur du très-saint et
Immaculé Cœur de Marie, auquel elle a été dédiée (Clermont-Ferrand, Typographie Ferdinand Thibaud, libraire,
sans date, 144 pp.) 500 €

31 [HIERON DU VAL D’OR] ESQUIROL, JOSEPH (ADOLPHE BERTHET)


Cherchons l’Hérétique
Paris, Stock, 1903, in-12, demi-percaline de l’époque, couvertures conservées, IV, 372
p. Caillet 3678 : « Remarquable contribution à l’étude des sectes mystiques de la ville de Lyon
[…] Pages étrangement révélatrices sur Vintras et ses adeptes : les abbés Boullan et Charvoz si
malmenés par Guaita, et d’autres tout à fait inconnus sont mis ici en lumière. L’auteur, qui paraît
avoir subi certaines épreuves d’initiation dans les divers centres occultes, en dévoile les mystères
dans des chapitres piquants qui complètent les différents travaux parus sur le même sujet »
Dujols n° 124 « (Rare). A Lyon, où toutes les hérésies survivent », tel est le mot d’Huysmans
épinglé en épigraphe à la première page de ce curieux livre qui, sous le voile de la fiction, révèle
une masse de faits ignorés sur l’histoire contemporaine des mouvements occultistes les plus
divers. Si, comme le montre cette étude, les représentants des grandes traditions ésotériques
vivent encore à Lyon, ville célèbre dans les fastes maçonniques, il semblerait bien que le Vintrasisme y occupe une
place prépondérante. Toutefois, un attrait particulier de cette œuvre sera d’avoir attiré l’attention sur un des hommes
les plus étranges de notre époque. Le Dr Joint-Dufont, dont il s’agit, n’est autre, en réalité, que le célèbre Dr François
Point-Dumond, mire sans diplôme qui eut silhouette de Rose-Croix et fut vraiment un merveilleux thaumaturge. Nous
pouvons d’autant mieux l’affirmer que nous connaissons des témoins de ses cures extraordinaires. Ce médecin avait
la réputation d’un homme bizarre, et le livre de M. Esquirol appuie assez sur certains travers, mais il guérissait. Rien
n’était plus stupéfiant, à notre époque positiviste, que ses consultations et ses méthodes thérapeutiques, notamment ses
cures par le vinaigre, inspirées d’Annibal plutôt que d’Hippocrate. Au dire des simples, il faisait impression de sorcier.
Sans doute, l’auteur de Cherchons l’Hérétique commet-il certaines irrévérences à l’égard des types qu’il met en scène, et
peut-être l’étonnerait-on, en même temps que bien d’autres, en lui révélant que les doctrines qu’il parodie ont été l’objet
d’une très favorable publicité dans les « Dossiers » rédigés pour les Stagiaires du Val d’Or, c’est- à-dire dans les Revues
de l’Ecole initiatique de Paray-le-Monial. (cf. Félix de Rosnay. Le Hiéron du Val d’Or). Peut-être même le Dr Point-
Dumond était-il un Mage de ce Hiéron rébarbatif institué pour répandre ces exégèses hardies d’une orthodoxie pour le
moins déconcertante. Si l’on en croit la légende attachée à son nom, le thaumaturge lyonnais aurait été de race Juive et
de la lignée d’Esdras. Son histoire, du reste, s’accorderait admirablement avec les chroniques occultes du Val d’Or. «
L’an 610 avant notre ère, une colonie juive composée de l’élite des douze tribus, et pratiquant le préchristianisme dont,
nous avons parlé plus haut, (cf. AUZOLES LAPEIRE. Melchisédec), abandonna la Palestine envahie par la corruption
pour s’établir en Gaule, auprès des descendants des Druides, disciples d’Abraham. Le chef de la tribu royale de Juda
choisit Lyon pour lieu de résidence, où son successeur encore vivant n’était autre que le personnage qui nous occupe. A
l’avènement du nouveau culte, la Colonie Juive, les Druides et les Initiés de l’antique Christianisme d’Isis fusionnèrent
avec les disciples de Jésus et formèrent une faction puissante dont les Francs tireraient leur origine. » Ces données
sont-elles absolument fantaisistes ? Ce n’est point l’avis du Hiéron. Un prêtre qui a renom d’écrivain et d’orateur, M.
Henri Bolo, semble bien s’être inspiré de quelque opinion du même genre, lorsqu’il prétend qu’au nombre des Saintes
Femmes présentes à l’agonie du Christ, sur le Calvaire, se trouvaient des Gauloises. Faut-il ne voir là qu’une de ces
bonnes galéjades de Marseillais bien nourri et d’une belle rondeur verbeuse ? Il serait excessif de le dire. Si, dans ce
volume, M. Esquirol ne donne pas le mot de l’énigme, il met, dans tous les cas, sur la voie des recherches, et s’il a

Occultisme 11
crayonné sous les traits de François de Sion une saisissante figure d’Illuminé, il a encore situé ses personnages, plus
bizarres les uns que les autres, dans l’atmosphère mystique qui leur convenait, au cœur même de cette vieille ville des
Gaules qui ne pense pas avoir dit encore son dernier mot, puisque Saint Polycarpe a révélé que le vrai corps de l’Eglise
du Christ est à Lyon, qui doit préparer les voies au prochain retour du Maître de Nazareth. Il est regrettable, cependant,
que l’auteur, généralement assez bien informé, ait ignoré tout ce que les théories singulières du Dr Point-Dumond et de
Vintras doivent à un livre inconnu de Dom Pernety sur la Mère de Dieu. Cela lui aurait permis d’élargir son cadre et d’y
faire entrer quelques profils non moins pittoresques d’excentriques oubliés. Mais il n’en reste pas moins que Cherchons
l’Hérétique est une des publications les mieux documentées et les plus captivantes qui aient été écrites, ces derniers
temps, sur l’occulte et ses nombreux adeptes. » 600 €

32 [HIERON DU VAL D’OR] ROSNAY FÉLIX DE


Le Hiéron du Val d’Or
La Bégude de Mazence, Arma Artis, 2002, in-12 carré, broché, 304 pp.
Tirage limité. Titre épuisé. 50 €

33 HILL, J.H.
Astral worship
New York, The Truth Seeker Company, sans date (vers 1900), grand in-8, pleine toile bleue éditeur,
titre doré, 128 pp., huit planches à pleine page in texte et un disque cartonné mobile au second plat de
couverture (astrolabe). Deux ex-libris contrecollés.
Geocentric system of Nature. Sacred numbers 7 and
12. Ancient Triad. God Sol and Incarnations. Ancient
Cosmogony. Fall and redemtion of Man. Fable of the
twelve labors. Zodiacal symbols of solar worship. Signs of
the cross. Jewish, or ancient christianity. The prophecies.
Freemasonryand druidism. The sabbath, ... 150 €

34 [LABOREMUS]
Harmonies universelles. La grande Musique par les Etres magiques mathématiques
Nice, chez l’auteur, 1930, in-8 carré, sous couverture muette d’attente (moderne), 228 pp. Petit manque
angulaire au haut du premier et du dernier feuillet. Pâle trace de mouillure aux 7 premiers feuillets.
Rare ouvrage entièrement consacré aux carrés magiques divisé en six parties : Les Carrés magiques – Graphisme des Etres
mathématiques magiques –
Le Polyèdre magique à base
hexagonale à 6 diagonales –
La musique par les nombres
– Application de la méthode
pythagoricienne – Ebauche
d’une cristallographie
magique. Bibliographie in
fine comportant les ouvrages
de Saint-Yves d’Alveydre,
de Paul Le Cour, de Richet,
Combarieu, etc. 450 €

12 Occultisme
35 LE COUR, PAUL serpente en frontispice. Nombreuses illustrations
en noir, souvent à pleine page, in texte, une planche
A la recherche d’un monde perdu.
couleur. Une mention d’appartenance à la plume
L’Atlantide et ses traditions
au haut du 1er feuillet, une note de lecture à la
Paris, Leymarie, 1931, in-8, demi-basane verte, plume au bas de la page 196. Seconde édition, peu
dos lisse, 184 pages. Illustrations en noir in texte. commune. 180 €
Nouvelle édition, revue et augmentée. L’une des premières
publications de Paul Le Cour qui consacre ici plusieurs 38 OSMONT, ANNE
pages au symbolisme du Serpent. Il s’appuie notamment Mes souvenirs. 50 années d’occultisme.
(et déjà) sur les études de Louis Charbonneau-Lassay. Mes voyages en astral
Quelques références au livre de Roisel sur l’Atlantide. 60 € Paris, chez l’auteur, 1941, in-8, broché, 64 pp.
Edition originale peu commune des souvenirs de cette
36 NAVILLE, ERNEST grande figure du monde occultiste dont on peut dire que
Le problème du mal. Sept discours le maître fut incontestablement Charles Barlet, qui fut
Paris, Durand et Lauriel, Cherbuliez, 1868, in-4, également proche du Docteur Vergnes et qui, très tôt,
broché, VIII, 332 pp. Dos défraîchi avec manques, bénéficia des confidences et conseils de Stanislas de
petits manques angulaires à la couverture. Guaita (elle témoigne de l’affaire Boullan). On trouvera
quelques informations également sur les salons de la
Méditations sur les notions de bien et de mal, leurs origines
Rose-Croix et sur Joséphin Péladan. 70 €
dans l’histoire de la pensée philosophique et des religions,
qui firent l’objet de sept discours prononcés à Genève entre
novembre 1867 et le 24 avril 1868 à Lausanne. Dans cette
39 PAPUS (DR GÉRARD ENCAUSSE)
perspective, représentation et théologie chrétiennes sont La Magie et l’hypnose. Recueil de faits et
prééminentes mais l’auteur s’intéresse également aux d’expériences justifiant et prouvant les
représentations bouddhistes et hindouistes. Cette œuvre enseignements de l’occultisme
est le complément de sa principale publication « Le Père Paris, Chamuel, 1897, in-8, demi-toile noire
céleste ». Manque à Caillet et Dorbon. Ce dernier ne moderne à coins, 1er plat
propose de cet auteur que l’étude publiée chez Leroux en de couver t ure conser vé
1907 sur la religion des anciens Égyptiens. 90 € (défraîchi), IV, 386 pp., huit
planches prototypiques dont
37 ORMSBY, FRANK EARL (A une dépliante et un frontispice.
MAGIAN MYSTIC) Rares rousseurs, restitutions
The law and the prophets ; A scientific marginales de papier au faux-
work on the relationship between physical titre et aux deux feuillets de
bodies, vegetable, animal, human, and tables.
planetary designed for the instruction Fort rare édition originale. Dorbon
and guidance 3488. Caillet 3591. 380 €
of students in
the OCCULT 40 PAULMY D’ARGENSON, ANTOINE
SCIENCES RENÉ VOYER MARQUIS DE
C h i c a g o , F. E . Histoire du Chevalier du Soleil, de son
O r m s b y, 19 0 0 , frère Rosiclair, et de leurs descendants.
petit in-4, pleine Traduction libre et abrégée de l’espagnol.
toile bleue éditeur, Avec la conclusion tirée du Roman des
titre doré, 272 pp., Romans du Sieur Duverdier
un por trait sous
A Amsterdam et Paris, chez Pissot, 1780, 2

Occultisme 13
volumes in-12, plein veau marbré de l’époque, dos à nerfs, ornés,
tranches rouges, XVI, 508 ; IV, 536 pp. Restaurations anciennes
aux coiffes, très bon exemplaire cependant.
Caillet 8383 rappelle que la bibliothèque du Marquis de Paulmy fait
partie du fonds de la Bibliothèque de l’Arsenal. Elle comporte de
nombreux ouvrages du domaine ésotérique et notamment une collection
fort importante de manuscrits de magie, de sorcellerie et d’alchimie.
Manque à Dorbon. Ces deux volumes sont une imitation du célèbre roman
de chevalerie d’Orthunez de Calahorra. 350 €

41 [PELADAN] MARQUIS DE
VALOGNES (JOSEPHIN PELADAN)
Femmes honnêtes !
Paris, Monnier, 1885, grand in-8, broché, couverture
illustrée, IV, 108 pp., un frontispice et 12 planches
hors texte. Dos muet, factice, exemplaire non rogné.
Edition originale. Frontispice de Félicien ROPS. 12
illustrations hors texte de BAC et ORAZI, tirées en bistre.
200 €

42 PELADAN, JOSÉPHIN
Frans Hals, 1580 (?) – 1666
Paris, Goupil et Cie, puis Manzi, Joyant & Cie, successeurs, 1912, in-4, demi-maroquin
à coins de l’époque, dos lisse richement orné, couvertures et dos conservés, IV, 174 pp.,
un frontispice, 56 planches sous serpentes hors texte, dont 4 en couleurs, 3 gravures in
texte. Rousseurs au faux-titre, quelques rares rousseurs en marge, superbe exemplaire
cependant.
Edition originale. Tirage limité à 500 exemplaires numérotés sur papier à la main des Manufactures
de Rives (ici le numéro 263). Curieux ex-libris. 350 €

43 PIOBB, P.V.
Clef Universelle des Sciences secrètes d’après les indications de la Polygraphie de
Jean Trithème. Elucidation complète des Traditions en magie, alchimie, astrologie,
mythologie et symbolisme
Paris, Omnium Littéraire, 1950-1951-1954, 3 volumes in-8, brochés, 590 pp. (pagination continue)
Ce recueil comporte en guise de préface une biographie de l’auteur établie par F. Cadet de Gassicourt. Le premier volume
traite, entre autres, des écritures secrètes et, principalement, de la célèbre Polygraphie de Jean Trithème. Le second volume
apporte de précieux éclaircissements d’une part sur la méthode hermétique et sur le langage des alchimistes, mais également
sur la construction des formules dans le domaine de la magie. Enfin la dernière partie se présente comme une investigation
scientifique dans les domaines astrologiques. Sont également évoqués la loi des nombres, telle qu’elle transparait dans la lecture
de l’évolution de l’humanité, ainsi que l’apport qui peut être extrait dans cette perspective des mythologies anciennes. En toute
fin : « Lecture du symbolisme des documents initiatiques ». Edition originale peu commune de cette œuvre posthume du célèbre
et fort influent occultiste tirée à 1000 exemplaires. 280 €

14 Occultisme
44 RAMEE, DANIEL : « C’est dans cet ouvrage que l’on trouve la première
La mort de Jésus. Révélations exposition complète du Système Synarchique ». 70 €
historiques sur le véritable
genre de mort de Jésus, 47 SALGUES
traduites du latin en allemand Des erreurs et des préjugés répandus dans
et de l’allemand en français, les diverses classes de la société, suivi de
d’après le monument d’un frère Préjugés des réputations
de l’Ordre sacré des Esséniens,
contemporain de Jésus
Paris, Dentu, 1863, in-8, demi-percaline rouge de
l’époque, couvertures conservées, IV, 208 pp. Bon
exemplaire malgré de très rares rousseurs.
Mention (fictive) de seconde édition, publiée à la date
de l’originale.
Dorbon 3879. Caillet 9126 : « Rare ouvrage, qui fut
immédiatement enlevé aussitôt paru. A remarquer la
« Lettre de l’Ancien des Esséniens de Jérusalem à
l’Ancien des Esséniens d’Alexandrie ». Par l’un des
propagateurs de l’œuvre d’Hoëné Wronski, également
auteur de « Théologie cosmogonique, ou reconstitution Paris, Mme Vve Lepetit, 1818 et 1830, in-8, 4
de l’ancienne et primitive Loi » 150 € volumes demi basane de l’époque, dos lisses ornés,
556 ; XVI, 478 ; XII, 468 ; XII, 516 pp. Coiffe
45 RENUCCI, J.-E. supérieure du Tome I émoussée, coiffes supérieures
des Tomes II et III manquantes, des rousseurs,
Conciliation scientifique du matérialisme
pour le tome II, papier bruni par endroits, quelques
et du spiritualisme, du théisme et de
petits trous de vers et courtes galeries marginales
l’athéisme par la révélation médianimique
n’affectant que quelques lettres.
de l’extatique Michel de Figanières
Pa r i s , C o m p t o i r
Deux textes réunis en quatre volumes, les «erreurs et
d’édition, 1894, in-
préjugés [.]» ici en troisième édition revue et corrigée.
8, broché, 48 pp.
(Caillet 9848). Dorbon (4371) pour la seconde édition.
Curieux chapitres sur les apparitions - Les astrologues
Dujols n°186, V 1909 : - La baguette divinatoire - La cartomancie - Les incubes
« Rare ». Caillet 9314. - Les succubes - Le magnétisme - La Pierre Philosophale
Préface de René Caillié. - Le Sabbat - Les revenants - Les possessions - Les
Edition originale peu augures - Les présages - Les songes - L’âme - Les
commune. 100 € philtres - Les enchanteurs - Les fées - Les prédictions
- Les hermaphrodites - Les Templiers, etc. A ce premier
titre est joint :» Préjugés des réputations», qui manque
46 SAINT-YVES D’ALVEYDRE à Caillet, Dorbon et autres bibliographies ésotériques.
Alexandre Mission des ouvriers Cependant, quelques chapitres de ce dernier texte
Paris, Calmann Lévy, 1884, in-4, broché, 64 peuvent s’y rattacher : sont étudiés les parcours d’Urbain
pp. Infimes manques en bords de couvertures, Grandier, Joseph de Maistre, Madame de Maintenon,
restaurations anciennes aux haut et bas du dos, Luther, Mahomet, etc. 250 €
exemplaire non coupé.
Mention de troisième édition sur le titre. Caillet 9810

Occultisme 15
48 [SEDIR, PAUL]. YVON LE LOUP
Les miroirs magiques. Divination – Clairvoyance – Royaumes de
l’astral – Evocation – L’Urim et le Thummim – Miroirs des Bhattahs,
des Arabes, de Nostradamus, de Swedenborg, de Cagliostro, etc.
Paris, Chacornac, 1902, in-12, broché, 72 pp. Couverture légèrement salie,
restaurations au dos.
Seconde édition revue et augmentée. Caillet 6449 : « Excellent résumé des divers procédés
mis en action pour obtenir la clairvoyance. L’auteur est d’une compétence indiscutable
pour les matières qu’il traite. » Dans le chapitre titré Adaptation, Sédir relate et analyse
rapidement l’expérimentation d’un procédé divinatoire observé par le Comte de Laborde
lors de son séjour en Egypte. Il indique les formules de conjuration prononcées par le
magicien arabe Abd-el-Kader el-Moghrebi qui se livrait à des expériences divinatoires en plaçant dans la main
d’un enfant un miroir ou (comme le pratiquera Cagliostro) une carafe de liquide transparent. Autres intéressantes
digressions sur cette pratique utilisée par John Dee et Edward Kelly. Rarissime. 280 €

49 SEDIR, PAUL (YVON LE LOUP)


Les Incantations. Le logos humain. La voix de Brahma. Les sons et la lumière
astrale. Comment on devient enchanteur
Paris, Chacornac, 1897, in-12, pleine basane rouge moderne, couvertures conservées,
renforcées, 232 pp.
Edition originale de 1897 mention de seconde édition sur la couverture, publiée chez Chamuel en 1897.
Dorbon 4518. Caillet 6447 pour la seconde édition : « … Petit traité extrêmement substantiel et concis
qui révèle toute une partie très peu connue de la magie pratique : on y trouve une étude originale et
suggestive sur les formes et les couleurs des sons, de la lumière invisible. Le sujet abordé par l’auteur
est d’un intérêt capital pour tout Initié, car on sait que l’Incantation est d’une utilité considérable dans le domaine
de la magie pratique. L’étude des fameux Mantrams hindous y est poussée à fond tant au point de vue théorique que
pratique. La Kabbale occupe aussi une large part dans ce bel ouvrage qui est un véritable chef-d’œuvre de l’occultiste
le plus versé dans la tradition hindoue. » Ouvrage dédié à Charles Barlet, son Maître et ami. Fort rare. 280 €

50 SEDIR, PAUL (YVON LE LOUP)


Initiations. Histoires pour les « Petits Enfants »
Paris, Librairie Beaudelot, 1917, in-8, broché, 304 pp. Rares rousseurs, pli angulaire au bas du volume.
Deuxième édition, considérablement augmentée. 80 €

51 La vie mystérieuse – Du numéro 1, janvier 1909 au n° 40, août 1910


Paris, aux bureaux de la revue, 1909-1910, in-4, demi-toile noire chagrinée à coins
de l’époque, dos lisse, orné, 384 et 256 pp.
Rarissime tête de collection de cette revue
dirigée par le Professeur Donato qui s’assura la
collaboration des figures majeures de l’occultisme
de son époque : Papus, Léon Denis, Henri Durville,
Léonce de Larmandie, Jules Lermina, Ely Star,
René Schwaeblé, Ernest Bosc…

16 Occultisme
Nombreux articles fort intéressants comme la suite de l’analyse du « Tarot de
la Reine » par Mme de Maguelon, La théorie alchimique de René Schwaeblé et
la Sorcellerie pratique du même, Théorie et procédés du magnétisme d’Henri
Durville, plusieurs communications de Donato sur le magnétisme et quelques
courtes biographies (Papus, Zouave Jacob…). Comporte également en pré-
original le roman de Jules Lermina « Les sorciers de Paris ». Nombreuses
illustrations. L’activité de magnétiseur de Donato suscita le fort intérêt du
professeur Charcot de la Salpêtrière. Donato publia en1886 une revue « Le
magnétiseur » entièrement consacrée à cette discipline. 1200 €

52 VILLIERS DE L’ISLE ADAM, AUGUSTE


L’Eve future
Paris, Henri Jonquières, 1925, in-8 carré, plein maroquin brun, tête dorée, dos à nerfs, reliure signée
Françoise Picard (présente à l’Exposition des Arts décoratifs de 1925), couvertures conservées, VI, 360
pp., un frontispice et 8 eaux fortes hors-texte de Drouart, quelques dessins dans le texte
Exemplaire numéroté sur Rives. 75 €

53 WRONSKI, HOËNÉ
Dernier appel aux hommes supérieurs de tous les pays,
pour mettre fin au sinistre désordre révolutionnaire
du monde civilisé ; et appel spécial au gouvernement
français ; suivis de prédictions scientifiques sur l’avenir
politique de l’Europe. Par l’auteur de la réforme du savoir
humain
Paris, Imprimerie de Firmin-Didot frères, aux bureaux du
messianisme, en juin 1849, in–4, demi–basane bordeaux à coins,
titre doré au dos, II – 24 ; 8 pp. une très pâle trace ancienne de
mouillure marginale affecte quelques feuillets en fin de volume, quelques rousseurs.
Dorbon 5312. Caillet 11485. Guaita 2222 : «…Excessivement rare, tous les ouvrages de Wronski ayant été vendus
à des épiciers, au poids du papier, par vengeance de libraires ». 300 €

54 WRONSKI, HOËNÉ
Prospectus de la Philosophie Absolue et son développement. Recherche de la Vérité.
Fixation absolue des périodes philosophiques parallèles aux périodes historiques de
l’humanité comme partie intégrante de l’Apodictique messianique. (Œuvre posthume)
Paris, Au dépôt des ouvrages de l’auteur, 1878, in-folio, VIII, 240 pp. La partie imprimée du premier
plat de couverture est préservée et placée au centre d’une couverture factice, dos
muet, également factice, dernier plat original. Une déchirure marginale sans
manque affectant 4 feuillets, quelques rares rousseurs.
Ouvrage d’une grande rareté. Manque à Caillet, Guaïta et Dorbon. Ce recueil comporte
certains textes non publiés jusqu’alors : Les sept chapitres de La Philosophie absolue avec
son introduction, le Prospectus et le post-scriptum. Se trouvent également réimprimées deux
pièces fort rares (préalablement publiées en 1852). Il s’agit d’un ouvrage développant les
analyses et conceptions philosophiques et cosmogoniques de Wronski autour des divers

Occultisme 17
systèmes philosophiques connus : ceux de Kant, Berkeley, Jacobi, Leibnitz, Spinoza, Fichte. Sur le plan religieux,
il amène d’importantes définitions et précisions concernant « La règle hénotique universelle », règle dont il avait
donné les fondements dans ses textes précédents. A plusieurs reprises, l’auteur revient sur les extrapolations présentes
dans quelques-uns de ses premiers travaux, notamment « L’Introduction au Sphinx », 1818. En résumé, il s’agit là
d’une œuvre métaphysique de première importance, sans doute la plus représentative du système établi par Wronski.
On trouvera en outre au recto des premier et dernier plats de couverture, deux bibliographies : l’une inventoriant
les ouvrages messianiques (ceux qui ont fait l’objet d’une publication sous ce vocable) et l’autre, ceux que l’auteur
considérait comme « préparatoires ». En tête de volume, on trouve la liste des souscripteurs de ce livre rare contenant
entre autres le Comte Camille Durutte, Charles Lagrange, Charles Gounod (qui eut un fort intérêt pour les doctrines
de l’ésotérisme et entretint une correspondance avec Paul Lacuria). 400 €

MAGIE – SORCELLERIE

55 [AL-MAJRÎTÎ] ATALLAH, HASHEM & GEYLAN HOLMQUEST,


TRANSLATORS
Picatrix. Ghayat Al-Hakim. The Goal of the Wise
Seattle, Ouroboros Press, 2002, 2 volumes reliés, pleine peau noire, XVIII, 174 ; VIII, VI, 300 pp.
Première traduction anglaise, dont le tirage fut limité à 1000 exemplaires pour le premier volume
et à 500 pour le second (ici les n° 108 et 313). La grande majorité des exemplaires est relié en
toile, quelques-uns en cuir ou vélin.
Le Picatrix, ou Ghayat Al-Hakim est à la fois un grimoire ou un traité de magie arabe, un traité
médiéval d’astrologie arabe, et un traité d’alchimie considéré comme fondamental dans la tradition
hermétique qui passa entre les mains des plus grandes figures de l’hermétisme (Pic de La Mirandole,
Marcile Ficin, Agrippa, .... Le texte se compose de quatre livres couvrant l’art et la pratique de la
magie astrologique et talismanique. 350 €

56 ALLAIX, HENRI
Introduction à l’étude de la magie
Paris, Le Lien médical, 1936, in-8 carré, broché, 40 pp.
Courte étude consacrée à la genèse de la pensée magique, en grande partie dans les populations dites primitives, et
tournant essentiellement autour de l’opposition entre magies noire et blanche. Quelques lignes sont consacrées à la
mandragore. Signalons la proximité de l’auteur avec le docteur Allendy. 50 €

57 BERLET, CHARLES
Stanislas de Guaïta. Mage et poète 1861-1897
Nancy/Paris/Strasbourg, Berger-Levrault, 1932, in-8, broché, 18 pp. Couverture restaurée, bon état.
Texte du discours de réception à l’Académie française tiré à 200 exemplaires sur vélin pur fil numérotés (ici le n°
151) et extrait des Mémoires de l’Académie de Stanislas 1931-1932. Exemplaire enrichi d’un envoi autographe de
l’auteur à Georges Thomas le 12 janvier 1933. 120 €

18 Magie - Sorcelerie
58 BOIS, JULES
Le Satanisme et la Magie. (avec une étude de J.K. Huysmans)
Paris, Léon Chailley, 1895, in-8, demi-chagrin noir de l’époque, XXVIII, 428 pp., 21 illustrations à
pleine page d’Henry de Malvost.
Dorbon 406. Caillet 1345. Décembre n° 93, décembre 1912 : « Cet ouvrage, très rare, serait un véritable traité de
sorcellerie, s’il ne faisait ressortir toute l’horreur des pratiques poétiques et la sublimité de la haute Magie. Voici les
principaux sujets qu’il traite : Prière pour conjurer Satan. Les trois Satans. Le Sorcier et la Sorcière, leur puissance
et leurs maléfices. Le Mage et ses évocations fantastiques. L’Evocation du Diable. Le Pacte. Le Sabbat. Les Messes
noires. L’épouvante des larves. Les Incubes. Les Succubes. Les Vampires. Les Envoûtements d’amour et de haine. Les
Exorcismes. L’ouvrage contient, en appendice, la traduction du quatrième Livre de la Philosophie occulte d’Agrippa
qui n’avait pas été donnée dans l’édition de La Haye. 1727. Les illustrations superbes qui ornent cette œuvre sont
aussi du plus grand intérêt. » Précieux exemplaire enrichi d’un envoi autographe de Jules Bois à Mme Valentine
Sergent. Fort rare dans cette condition. Authentique édition originale de 1895. 400 €

59 BRICAUD, JOANNY
Huysmans et Satan. Deux études de J Bricaud précédées d’un prologue de Waite et
d’une notice sur l’auteur
Paris, Michel Reinhard, 1980, in-8, broché, 120 pp. 25 €

60 CALLIAS, HÉLÈNE DE
Magie sonore
Paris, Librairie Véga, 1938, in-8 carré, broché, 96 pp.
Edition originale de cette fort intéressante étude consacrée aux liens entre la magie, la force
magique et à divers types de musique aussi bien classique qu’orientale ou contemporaine de
l’auteur. Références aux travaux d’Ernest Britt, à ceux de Paviot, de Kastner, de Saint-Yves
d’Alveydre, de l’abbé Moreux, de Combarieu, de Rolt-Wheeler . Quelques développements sur
un rituel de magie très particulier directement lié à la Société très secrète du Grand Lunaire.
Rappelons qu’Alexandre Rouhier, directeur des éditions Véga, fut l’un des informateurs de
notre auteur, laquelle appartint elle-même au C.I.O.T., cercle très fermé constitué autour
de Constant Chevillon, auquel appartint également Robert Ambelain. Dont elle fut bien
entendu également très proche. 120 €

61 CAYLA, JEAN-MAMERT
Le Diable. Sa grandeur et sa décadence
Paris, Dentu, 1864, in–12, demi-basane brune de l’époque, VIII,
404 pp.
Ouvrage fort rare manquant à Dorbon. Guaïta 143. Caillet 2118 en signale
également la rareté. Le Serpent et le péché originel. Magie et Sébaisme. Le
diable et le peuple de Dieu. Le diable à Alexandrie et à Rome. Pactes de
quelques papes avec le diable. Démonomanie et démonographie. L’ordre
de la Mouche. Cour de Belzébuth. Les grands suppôts du diable. Le diable
loup-garou et noueur d’aiguillettes. Le diable à la cour de Valois. Le diable
et les protestants. Les diables de Loudun. Les religieuses hystériques. 350 €

Magie - Sorcelerie 19
62 COMBARIEU, JULES
La musique et la magie. Étude sur les origines populaires de l’art musical, son influence
et sa fonction dans les sociétés
Paris, Alphonse Picard, 1909, in-4, broché, VIII, 376 pp. Défauts mineurs à la
couverture.
Caillet 2516. Dujols n°95, juin 1912 : « Œuvre vraiment magistrale et pleine de savantes
recherches sur le rôle de la musique dans les rites magiques, et son influence bénéfique ou
maléfique (…) De nombreuses reproductions de musique magique complètent heureusement
cette superbe étude si richement documentée... ».
La magie, les rites manuels et les rites oraux. Le chant magique. Le primitif et la magie
musicale. Importance du nom des esprits. La musique comme moyen de communiquer avec
les Esprits. Enchanter et chanter. Le charme. L’ode et la formule magique. Sens du mot
Mage. Le chant magique employé pour agir sur le monde physique et moral. Le chant magique chez les Mexicains.
Symphonie magique pour obtenir l’eau du ciel. Chant magique pour la pluie chez les Chinois, chez les Hindous et les
Égyptiens. L’hymne du Nil. Croyances des Grecs et Latins. Les Indiens. Les Orientaux. L’Eglise et le rituel romain. Le
chant magique et la vie humaine. Croyances des anciens. Le chant magique et l’amour chez les Égyptiens, les Grecs, les
Romains, les Septentrionaux, les Indiens, etc. Le chant magique et la médecine. Le chant magique et les prophètes. Le
chant magique comme moyen de nuire. Effets divers de l’incantation. Les chants de perdition en Chine, en Amérique.
Le chant magique et l’amnésie. L’incantation homicide dans la civilisation chrétienne (avec reproduction du chant
noté). Effets du chant magique sur les animaux. Effets terribles du chant magique d’après les Scandinaves. Le chant
magique et la résurrection des morts. Effets du chant magique sur les astres, etc. La musique du Diable. Etc. etc.
Deux chapitres sont plus particulièrement consacrés aux nombres, à leur symbolique, aux rythmes dans la magie et
sa musique, ainsi qu’aux diverses gammes (les sept sons, gammes hindoue, chinoise, arabe). Correspondance entre
le nombre sept et la numération orientale populaire. Rôle des sept planètes dans la magie. Analyse de la gamme des
cinq sons. Dorbon 5608 indique que cet ouvrage est rare. 280 €

63 CROWLEY, EDWARD ALEXANDER DIT ALEISTER


CROWLEY (EDITED, ANNOTATED AND INTRODUCED BY
STEPHEN SKINNER)
Aleister Crowley’s Astrology with a study of Neptune and Uranus.
Liber DXXXVI
Jersey, Neville Spearman, 1974, in-8, cartonnage éditeur, recouvert d’une jaquette
illustrée, XX, 204 pp., 4 planches dont un portrait en frontispice. 60 €

64 DAANSON, EDOUARD
Le Livre du Bien et du Mal ou comment Messire Saint Lucifer ayant apporté la lumière
en ce monde, la divine ignorance triompha de l’humaine sagesse
Librairie Générale des Sciences, Arts et Lettres, 1911, in-8, broché, couverture illustrée, 264 pp. Des
rousseurs aux premiers et derniers feuillets, ainsi que sur la tranche.
Deuxième édition. 35 €

20 Magie - Sorcelerie
65 DEONNA, WALDEMAR
Armes avec motifs astrologiques et talismaniques. Extrait du n°4-5 juillet-octobre 1924
de la Revue d’Histoire des Religions
Paris, Ernest Leroux, 1924, plaquette in–8, brochée, 60 pp. et une planche photographique hors texte.
Remarquable et dense étude sur les sources de la symbolique des caractères, lettres et figures magiques relevées
sur 7 objets : une dague, une amulette d’archer, une épée, deux couteaux de chasse, deux sabres, alors en dépôt au
musée de Berne. Ces objets sont comparés à des objets analogues appartenant à l’époque à Monsieur Rambaldi,
lequel se livra à de semblables recherches. Nombreuses illustrations dans le texte représentant des suites de symboles
accompagnées de très intéressants commentaires de Deonna qui s’appuie sur les œuvres des principaux érudits de
son temps : de Mély et son étude de la Virga Aurea, Berthelot et sa collection des anciens alchimistes grecs, Cattan
et son traité de géomancie, Corneille Agrippa à travers la biographie de Prost, Delatte et La Magie chez les Grecs,
Eliphas Lévi avec sa clef des Grands Mystères et sa traduction du Asch Mezareph, etc. 120 €

66 GRÜN, KARL
Les Esprits élémentaires
Verviers, Imprimerie Nautet-Hans, 1891, in-8, demi-toile brune postérieure, 264 pp.
Page de titre renforcée, une petite tache marginale à un feuillet.
Caillet 4804. Manque à Dorbon. Ouvrage fort rare consacré aux esprits élémentaires, dont l’édition
n’a pu être réalisée qu’à la suite de la mort subite de son auteur. Les esprits de l’eau (Protée, Sirènes,
Nimphes, Nixen, Kelpies, Ondines, Vierges-cygnes, Apsaras), de l’air (Vagous, Djinns, Ferouers,
Génies, Elfes, Dames Blanches, Cluricauns, Bonnes gens, Makralles, Viles), des forêts (Satyres,
Sylvains, Lémures, Larves, Mormolyses, Gorgones, Lamies, Vampires ou Striges, Loups-Garous,
Sylphes, Nornes, Fées, Sibylles, Sorcières), de la terre (Les Géants, les Nains, les esprits de la Montagne, les esprits de
la maison : Kobolde, Nissen, Pucks, Sottais, Lutins, Folets, Farfadets) et du feu (Les salamandres, Feux-folets, Hommes
de feu, Agni, Telchines, Cyclopes, Vesta, Pénates, Mânes, Alrunes, Ptah, le diable). Ses sources les plus diverses puisent
dans les récits légendaires littéraires et poétiques et chez les auteurs fondamentaux du domaine ésotérique. On trouve
dans le dernier chapitre quelques pages consacrées aux mandragores. 350 €

67 [HUYSMANS] MUGNIER, ABBÉ


J.-K. Huysmans à la Trappe
Paris, Le Divan, 1927, in-12 carré, broché, 48 pp. Rousseurs,
essentiellement aux premiers et derniers feuillets.
Edition originale. L’un des 1000 exemplaires numérotés sur alfa
(ici le n° 74). Avec un portrait par Ch. Jouas et un fac-similé
d’écriture. Précieux exemplaire enrichi d’un envoi autographe de
l’abbé Mugnier. 90 €

68 [HUYSMANS] SOMOFF, J.P. ET MARFEE, A.]


L’Abbé Boullan et l’envoûtement (Nathalie Blanchet - Maria Martin). Documents inédits
Paris, Association A Rebours, 1982, in-8, broché, 96 pp. ronéotypées.
Cette étude, tirée à 125 exemplaires numérotés (ici le n° 53), est entièrement consacrée à l’abbé Boullan. Elle comporte
de nombreux documents : Lettres de Julie Thibault à Boullan, Lettres de Louis de Veyrières à Nathalie Blanchet,
Lettre de l’abbé Emile Boully à Nathalie Blanchet, de Nathalie Blanchet à Huysmans… 60 €

Magie - Sorcelerie 21
69 KOTSKA, JEAN
Lucifer démasqué
Paris et Lyon, Delhomme et Briguet, sans
date, in-12, demi-toile bleue de l’époque, 1er
plat de couverture conservé, 394 pp.
Dujols n°32, décembre 1912 : «  (rare). Sous le
pseudonyme de Jean Kolska. Jules Doinel 33..
et Patriarche de l’Eglise Gnostique, publie ici
les cahiers secrets de l’ordre martiniste, ainsi
que le rituel du gnosticisme. L’authenticité de
ses sources est inattaquable, et les documents qu’il met en lumière révèlent tous les secrets des deux plus grandes
sociétés initiatiques, etc. L’on sait que Papus s’est élevé vivement contre cette trahison de l’Ordre. L’ouvrage renferme
encore des détails curieux et saisissants sur Mme Blavatsky, les temples ou loges sataniques de Paris, etc. » Précieux
exemplaire ayant appartenu à Jules Boucher et comportant son ex-libris. 700 €

70 LANCELIN, CHARLES
Histoire mythique de Shatan. De la légende au dogme.
Origines de l’idée démoniaque, ses transformations à travers
les âges, d’après les textes et la tradition. Son état actuel. Son
avenir
Paris, Daragon, 1903, in-8, demi-chagrin brun de l’époque, dos à nerfs,
couvertures conservées, VI, 224 pp., une planche hors-texte et deux grands
tableaux dépliants. Bords des marges légèrement bruni, bel exemplaire
cependant.
Tirage limité à 520 exemplaires (ici, l’un des 500 sur alfa, n°120). Dorbon 2460.
Caillet 6057 : « Deux tableaux synthétiques et un autographe du Diable. Dans son « Temple de Satan » qu’on s’arrache
aujourd’hui, Guaita n’a pas tout dit et ne pouvait tout dire. Il avait laissé dans l’ombre certains côtés du problème qui
devaient tôt ou tard venir à la lumière. Avec une érudition prodigieuse, Charles Lancelin a reconstitué toute l’anatomie
de ce vieux mythe et, à l’aide de matériaux le plus souvent inédits, il a écrit l’histoire la plus complète, et parfois la
plus libre, du satanisme, avec ses rites impurs, ses sacrifices sanglants, ses cérémonies stercoraires. Pour ceux qui
n’ont pas l’ouvrage de Guaita, difficile à trouver, le livre de Lancelin le remplacera dans une certaine mesure ; pour
les autres, il sera un complément indispensable des travaux du grand occultiste en leur révélant certains aspects de
la question que le Maître avait cru devoir déguiser, ou tout au moins, ajourner à une époque plus opportune. Inutile
d’ajouter que le Satanisme contemporain a donné lieu à l’auteur de faire des révélations intéressantes sur certaines
vésanies spéciales. » 300 €

71 MANDROU, ROBERT 72 MANOURY, PIERRE


Magistrats et sorciers en France au 24 rituels secrets de la magie juive
XVIIe siècle. Une analyse de psychologie Paris, CELTEN, 1989, in-8, broché, 92 pp.
historique.
Titre épuisé. 50 €
Paris, Plon, Collection Civilisations et Mentalités,
1980, in-8, broché, couverture illustrée, 578 pp.
45 €

22 Magie - Sorcelerie
73 MEYSSONNIER, LAZARE
La belle magie ou Science de l’esprit, contenant les fondemens des subtilités & des plus
curieuses & secrètes connaissances de ce temps

A Lyon, chez Nicolas Caille, 1669, in-12, plein veau de l’époque, dos à nerfs, orné, 12 ff., 542 pp. et 14
ff. de tables, une planche hors texte. Restaurations anciennes aux charnières, quelques rousseurs et trace
de pâle mouillure marginale au haut du premier tiers du volume, infime trou de ver marginal affectant
les cent premiers feuillets.
Caillet 1617. Dorbon 3067. Ouvrage extrêmement documenté en matière d’angélologie divisé en huit chapitres
autour du thème de la science des Esprits, comportant de très nombreuses références aux représentations hébraïque
et kabbalistique, aux doctrines et pratiques alchimiques, et également certains éléments sur la magie et la réalisation
des talismans : L’Esprit divin, l’Esprit angélique, l’Esprit astral, l’Esprit élément, l’Esprit vital, l’Esprit animal,
l’Esprit minéral, l’Esprit végétal. Les longs développements concernant les représentations
et les pratiques hébraïques que l’auteur extrait du Talmud et surtout du Zohar trouvent entre
autres leurs sources dans les écrits de Buxtorf.
Précieux exemplaire ayant appartenu à Stanislas de Guaita, comportant son ex-libris à la
plume, daté de 1890 et la mention : « Ouvrage curieux et très rare. » Il ajoute : «  Dans cet
exemplaire, les figures font défaut » : Effectivement, le portrait manque ici, ainsi que deux
planches mais, en fin de volume subsiste la figure de la page 543. 1000 €

74 NAGLOWSKA, MARIA DE
La lumière du sexe. Rituel d’initiation satanique selon la doctrine du troisième terme
de la Trinité. Orné de huit planches symboliques par Lucien Helbé
Sans lieu, FSA, 1982, in-8, broché, 144 pp.
Fac-similé de la très rare édition originale publiée par les Editions de La Flèche. 60 €

75 REVILLE, ALBERT
Histoire du Diable. Ses origines, sa grandeur et sa décadence
Strasbourg et Paris, Treuttel et Wurtz et Cherbuliez, 1870, in-12, broché, 72 pp.
Rousseurs, dos fendillé, trace de déchirure restaurée sans manque au 1er plat de
couverture.
Rare. Manque à Caillet et Dorbon. Texte de deux conférences données à Strasbourg en
1870 qui connut une première publication dans la Revue des Deux Mondes de janvier 1870.
Historique de la croyance en le diable depuis la période polythéiste et dans les diverses grandes
mythologies en Perse, dans l’Ancien Testament et dans ses apocryphes, dans les Evangiles,
puis, à travers les différents cas de possession, tant en France qu’en Allemagne. L’auteur fait
notamment référence aux travaux de Jean Wier, Gabriel Naudé, Balthazar Bekker… 90 €

Magie - Sorcelerie 23
76 SCHWAEBLE, RENÉ 77 Sorcellerie - Envoûtement. Copie
Le Problème du Mal. La Sorcellerie manuscrite de trois plaquettes rares. I.
Pratique. Astrologie. Alchimie. Magie. Un envoûtement en Gévaudan en l’année
Avec la première traduction française du 1347 II. Procédure à l’encontre de Claudon
Traité des Nymphes, Sylphes, Pygmées, Hardier, pâtre à Hesse (97), accusé de
Salamandres et autres Etres de Paracelse, sortilège. 1608. III. Warlomont. Procès de
des fragments importants des Archives sortilège, 1615
de la Bastille, etc. Un volume in-folio, pleine toile noire début XXe,
Paris, Librairie du Magnétisme (Daragon au bas pièce de titre en maroquin rouge avec figure dorée
de la couverture), sans date, in-12, broché, 324 pp. au premier plat de la couverture, 20 ; 20 ; 56 ; 20
et un tableau dépliant. Papier uniformément jauni, pp. d’environ 32 lignes à la page. Recueil factice
comme souvent, exemplaire non rogné. de divers extraits de procédures provenant de trois
publications. 350 €
Ouvrage comportant de nombreuses références à
l’alchimie et à sa pratique, informations puisées auprès
d’alchimistes contemporains de l’auteur (auprès du Dr
Jobert, notamment). 60 €

78 WIER, JEAN
Histoires, disputes et discours des illusions et impostures des diables, des magiciens
infâmes, sorcières et empoisonneurs : des ensorcelez et démoniaques et de la guérison
d’iceux : item de la punition que méritent les magiciens, les empoisonneurs et les
sorcières
Paris, 1885, Aux Bureaux du Progrès Médical, 2 volumes in-8, brochés, LVIII, 624 pp. ; VI, 608 pp.
Très bel exemplaire non rogné, non coupé.
Réimpression textuelle par Bourneville de l’édition de Genève, 1579. Avec un avant-propos du Dr Bourneville et
une biographie de Jean Wier par Axenfeld, contenant six livres et deux dialogues touchant le pouvoir des sorcières
et de la punition qu’elles méritent par Thomas Erastus professeur en Médecine à Heidelberg,
Caillet 11432 : « (L’)édition de Genève, 1579 est la seule complète . Les autres ne contiennent pas la moitié du
texte, ni les deux dialogues de Th. Erastus… » Dorbon 5269. L’un des 500 exemplaires du tirage de tête. 350 €

MANCIES (Astrologie - Tarot - Divination - Prophetie...)


79 BARESTE, EUGÈNE
Prophéties. La fin des temps
Paris, Lavigne, 1840, in-16, demi-basane brune, 136 pp.
Reliure moderne avec dos d’origine conservé.
Caillet 724 : « … Devenu rare malgré quatre éditions françaises. »
Mention de troisième édition. Manque à Dorbon. Contient divers textes
de prophéties : Le Liber mirabilis, Les prophéties de Richard Roussat
(1550), Olivarius (1542), Le solitaire d’Orval (1544), Nostradamus
(1558), Prophétie sur la succession des papes, Martin le laboureur
(1816), etc. 70 €

24 Mancies (Astrologie – Tarot – Divination – Prophétie…)


80 BOUCHE-LECLERCQ, AUGUSTE
Histoire de la divination dans l’Antiquité
Paris, Leroux, 1879-1882, 4 volumes in-4, demi-toile de l’époque, VI, X, 380 ; VI, 412 ; IV, 416 ; IV, 406
pp. Quelques rousseurs, principalement en début et fin de volume.
Edition originale de la plus grande rareté de cette magistrale somme consacrée aux arts divinatoires et à leurs pratiques
dans l’Antiquité en contexte gréco-romain, mais également chaldéo-égyptien. L’auteur avait déjà publié un précédent
volume constitué d’une imposante étude sur l’astrologie grecque. Mais ici tous les procédés oraculaires et divinatoires
sont méticuleusement recensés et analysés. En outre, quelques procédés très particuliers et fondamentaux comme la
divination mathématique et la géomancie astrologique font l’objet de quelques investigations, de même que l’analyse des
songes, rêves et hallucinations. On trouvera également quelques recherches peu communes sur
l’orientation et la forme des Temples et, surtout, sur l’art fulgural, les divinités fulminantes,
l’interprétation et l’expiation des foudres (dans un contexte plus particulièrement étrusco-
romain en Toscane). Caillet 1494 : « Monument d’érudition de tout premier ordre qui doit
trouver sa place dans la bibliothèque d’un philosophe ». Manque à Dorbon. Nos volumes
comportent un ex-libris de l’astrologue Maurice Privat et un tampon de la bibliothèque A. Jas.
Dujols : « Très rare. Tiré à petit nombre. Monumental ouvrage, digne de figurer à côté de
L’Astrologie grecque du même auteur. 900 €

81 [BURGOYNE, H.T.]
Le langage des étoiles. Cours élémentaire de dynamique céleste en 15 leçons par
l’auteur de la lumière de l’Égypte
Paris, Bibliothèque Chacornac, 1914, in–4, broché, VI – 156 pp. Quelques rousseurs, dos bruni.
Edition originale peu commune de la traduction de Julevno. Dorbon 546. Caillet 1812 signale l’édition originale
anglaise de 1892. 140 €

82 LA LUZERNE, CÉSAR-GUILLAUME DE
Dissertation sur les prophéties
Paris, Méquignon junior, 1825, 2 tomes en un volume in-8, broché, sous couverture
de livraison de l’époque, comportant une pièce de titre moderne, IV, 280 ; IV, 274
pp. Exemplaire non rogné, quelques rares rousseurs en tête de volume, une déchirure
restaurée sans manque p. 193, une très pâle trace de mouillure au centre du volume.
Seconde édition revue et corrigée. Caillet 6007 signale l’édition originale, celles de 1842 et 1865,
mais ne connait pas la présente seconde édition. Manque à Dorbon. Une introduction sur le thème
de la prophétie en général, suivie d’une très dense analyse des prophéties tirées de l’Ancien
Testament (prophétie de Jacob, de Daniel, etc.). Le second volume contient des prophéties sur
l’origine et la naissance du Messie, autour de la personne de Jésus, et sur l’accomplissement
du royaume spirituel du Christ. Un recensement dans cette perspective des prophéties diverses sur la conversion
des nations, etc. Analyse de la prophétie de Saint Malachie. Un passage sur le Christ qui selon Saint Paul est prêtre
éternel selon l’ordre de Melchisédech. 80 €

83 MAVERIC, JEAN
La Lumière Astrale. Traité synthétique d’astrologie judiciaire. Méthode facile pour
l’érection du thème sans calculs ni tables des maisons
Paris, Daragon, sans date, in-8, broché, IV, 68 pp. Exemplaire en majeure partie non coupé. 30 €

Mancies (Astrologie – Tarot – Divination – Prophétie…) 25


84 NEROMAN, DOM
Traité d’astrologie rationnelle
Paris, Sous-le-Ciel, 1943, in-4, broché, 544 pp. et 2 planches hors-
texte en 2 couleurs. Petite déchirure restaurée sans manque au haut du
1er plat, petites restitutions de papier au second plat, traces anciennes
d’adhésif aux 1er et dernier feuillets.
Edition originale. Des premiers rudiments à la Cosmogonie platonicienne - Toute l’interprétation avec application continue
à la vie passionnante de Verlaine - Les grands problèmes généraux - L’Astrologie mondiale - La synthèse du Symbolisme
- L’art de l’Astrologue. Précieux exemplaire enrichi d’un envoi autographe de Dom Néroman à Mme Vrigny. 150 €

85 NOSTRADAMUS, MICHEL
Les prophéties de M. Michel Nostradamus, dont il y en a trois cens qui n’ont jamais
esté imprimées. Adjoustées de nouveau par ledit autheur. Suivi de Les prophéties de
M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. qui n’ont encores jamais esté imprimées
Lyon, Jean Balam, 1665, in-16, pleine basane de l’époque, dos lisse
orné, 6 ff., 177 pp., 2 portraits gravés en pages de titre. Reliure frottée,
restitutions de papier au bas de la page de titre, à 7 feuillets en tête
de volume et au dernier feuillet de texte, avec restitution de quelques
lettres aux deux premiers feuillets. La première page de titre et le dernier
feuillet ont été renforcés. Exemplaire modeste, comportant une mention
d’appartenance à la plume au second plat de couverture, datée de 1680
et signée Pierre Barrallier de Marseille.
Rare édition lyonnaise référencée dans le Répertoire chronologique nostradamique
de Robert Benazra mais non référencée par Caillet et Dorbon.  La seconde partie
contient la Lettre à Henri II suivie des Centuries de VIII à XII. 300€

PARANORMAL (RADIESTHESIE – MAGNETISME –


HYPNOTISME – METAPSYCHIQUE)

86 BERNHEIM, DR HIPPOLYTE
Hypnotisme. Suggestion. Psychothérapie. Avec considérations nouvelles sur l’hystérie
Paris, Douin, 1903, un fort volume in-8, demi-chagrin vert de l’époque, dos à nerfs,
ornés, VI, 690 pp.
Bon exemplaire de cette seconde édition revue, corrigée et considérablement augmentée. Crabtree
1284 pour l’édition originale 1891. Caillet 1045. Manque à Dorbon. Ensemble magistral et des plus
complets sur l’utilisation de l’hypnotisme et de la suggestion dans le traitement des pathologies
les plus diverses aussi bien dans le domaine psychiatrique que dans les troubles organiques les
plus divers. Le premier chapitre est un historique depuis les plus anciennes origines (chez les
Egyptiens, les Hébreux, les Grecs etc. – Formules magiques, conjurations, hymnes, sacrifices,
prières, etc.) jusqu’aux pratiques plus proches utilisant l’exorcisme, les talismans, la théurgie,
la magie, etc. Est également évoquée la thérapeutique de Paracelse au XVIe siècle (Arcanes

26 Paranormal (Radiesthésie – Magnétisme – Hypnotisme – Métapsychique)


et signatures cabalistiques). Puis la secte des Rose-Croix au XVIIe siècle, les expériences de Van Helmont sur la
transplantation, les propositions et théories de Robert Fludd, la grande période de la découverte du magnétisme animal
autour de la personne de Mesmer. Le corps du volume traite successivement de la suggestion, sa définition et son
utilisation thérapeutique, de l’hypnotisme, ses divers procédés (abbé Faria, Richet, Liébeault, etc.), de l’amnésie, de la
thérapeutique suggestive, etc. Ajoutons quelques intéressantes investigations sur les procédés déviés de l’hypnotisme
observés et étudiés dans le monde : fakirs et yoguis de l’Inde, sorciers en Egypte, Marabouts, Aïaoussas d’Afrique,
… Un chapitre est consacré à l’étude de quelques grandes affaires criminelles et à cette occasion sera évoquée la
figure d’Emile Henry. 200 €

87 BONNIOT PÈRE J. DE
Le miracle et ses contrefaçons. Prodiges : païens, hérétiques. Magie. Spiritisme.
Hypnotisme. Hystérie. Possessions
Paris, Retaux-Bray, 1888, in-8, demi-toile grise de l’époque, dos orné, couvertures conservées. XVI, 482 pp.
Deuxième édition revue et considérablement augmentée. Premiers chapitres
consacrés à l’analyse, la nature et les différentes manifestations des miracles et
des forces qui sont supposées être à leur origine. Un chapitre sur l’intervention
des démons dans les affaires humaines. Miracles du Bouddha. Miracles
d’Esculape et de Sérapis. Miracles d’Apollonius de Tyane. Le merveilleux de
salon : magnétisme et hypnotisme. Le merveilleux des cliniques : hypnotisme.
Les merveilles de l’hystérie et leurs limites. Les démons aux premiers siècles
de l’Eglise. Caillet 1409 pour l’édition originale de 1879. Dorbon 421.
L’originale et la présente seconde édition augmentée sont les seules au format
in-8. Précieux exemplaire provenant successivement des bibliothèques de
Maurice Garçon puis de René Alleau (deux ex-libris). 200 €

88 CAILLET, ALBERT L.
Aperçu général sur le traitement mental
Paris, Durville, sans date (1912), in-8, broché, 32 pp. et cinq planches photographiques hors texte.
Texte d’une conférence à la Société Magnétique de France le 20 juin 1912 consacré en grande partie aux divers
modes de traitement par le magnétisme, la suggestion. Références au guérisseur Antoine 20 €

89 DEBAY, A
Les mystères du sommeil et du magnétisme, ou Physiologie
anecdotique du somnambulisme naturel et magnétique. Songes
prophétiques - Extases - Visions – Hallucinations – Les médiums –
les Esprits, etc. - Magie et prodiges ramenés à leur cause naturelle.
Physique des tables tournantes. Explication naturelle de leurs
mouvements
Paris, Dentu, 1868, in-12, broché, 392 pp. Quelques rousseurs aux premiers et
derniers feuillets, infimes restaurations aux haut et bas du dos. Etiquette de la
Librairie psychique contrecollée au second plat de couverture.
Sixième édition. Caillet 2839 pour la seconde édition de 1844 : « Contient de curieux
chapitres sur la catalepsie. » Dorbon 1023. Comporte la signature de l’auteur au dos
du faux-titre. 90 €

Paranormal (Radiesthésie – Magnétisme – Hypnotisme – Métapsychique) 27


90 GASPARIN, COMTE AGÉNOR DE 93 MERIC, ELIE
Des tables tournantes, du surnaturel en L’autre vie – Complet en 2 volumes
général et des esprits Paris, Palmé, 1881, 2 volumes in-12, brochés, IV,
Paris, Dentu, 1855, in-12, demi- XVI, 492 ; IV, 402 pp. Couvertures légèrement
percaline verte à coins de l’époque, défraîchies, avec deux petites restitutions de papier
X XIV, 566 pp. Des rousseurs, aux haut et bas du 1er volume.
essentiellement en début et fin de Manque à Dorbon. Caillet 7398 : « Le fatalisme
volume et sur la tranche. théologique et le fatalisme philosophique – La religion
Dorbon 1829. Caillet 4357 pour l’édition naturelle, l’immortalité facultative – Tout est Dieu,
originale en deux volumes parue en 1854. l’Egypte et le livre des morts – La préexistence des
150 € âmes, les théories de J. Reynaud, Figuier et Pezzani, la
pluralité des mondes habités, le spiritisme, l’attaque du
91 GAUTHIER, AUBIN crucifiement, la vue à distance, les possédées de Loudun,
Introduction au magnétisme, examen de de l’origine et de la fin du monde, l’âme après la mort, les
son existence, depuis les Indiens jusqu’à apparitions, le millénarisme et les écoles révolutionnaires,
l’époque actuelle, sa théorie, sa pratique, ses l’Enfer, etc. » 100 €
avantages, ses dangers, et la nécessité de
son concours avec la médecine 94 PHANEG, GEORGES (PSEUD.
DESCORMIERS)
Paris, Dentu et Germer-Baillière, 1840, in-8, demi-
basane prune, dos lisse, orné, reliure de l’époque, IV, Méthode de clairvoyance psychométrique
496 pp. Restaurations aux coiffes, rares rousseurs (Souvenirs d’un Psychomètre)
Edition originale. Caillet 4384 : « Ce livre est le premier Paris, Ley marie, sans date (1922), 88 pp.
ouvrage d’un auteur très érudit. Les notes recueillies par A. Couverture fragile, légèrement insolée en marges.
Gauthier sont précieuses. » 200 € Seconde édition comportant la préface de Papus et une
préface de l’auteur pour cette nouvelle édition. 80 €
92 GYEL, E. (GUSTAVE GELEY)
Essai de revue générale et d’interprétation 95 RAMON DE LA SAGRA
synthétique du spiritisme L’âme, démonstration de sa réalité déduite
Lyon, Imprimerie Bourgeon, 1897, in-8, demi-toile de l’étude des effets du chloroforme et du
verte de l’époque, 128 pp. Un cachet d’appartenance : curare sur l’économie animale
Société d’Etudes psychiques de Genève. Paris, Germer-Baillière,
Rare édition originale de ce tout premier travail du Dr 1868, in-12, broché, IV,
Geley, éminent spécialiste du magnétisme et du spiritisme. 226, XXIV pp. Dos fendillé,
Chamuel publiera une seconde édition l’année suivante. quelques rares rousseurs.
Manque à Dorbon et à Caillet, lequel ne signale que « L’Etre Caillet 9128 : « Livre très
subconscient ». Comporte un recherché pour les curieuses
exposé de la doctrine spirite, observations de l’auteur, et
des causes et de l’évolution de l’originalité de ses preuves
l’âme. Deux chapitres traitent basées sur le rôle des anesthésiques dans les phénomènes
de l’incarnation dans les mondes d’extériorisation. Phénomènes psychiques des plus
divers, ses différentes phases. intéressants. » Guaita 2029, dont on sait qu’il s’intéressa
Un chapitre sur le périsprit. de très près à l’utilisation de certaines substances dans le
Occultisme et Théosophie. Etc. contexte de ses pratiques magiques. Manque à Dorbon.
200 € 180€

28 Paranormal (Radiesthésie – Magnétisme – Hypnotisme – Métapsychique)


96 REICHENBACH, BARON CHARLES ses applications, les diverses manières de le
DE ET ROCHAS, ALBERT DE pratiquer, etc.
Les Effluves Odiques. Conférences faites Paris, Baillière, 1845, in-8, demi-chagrin rouge de
en 1866 Par le baron De Reichenbach, l’époque, dos à nerfs, orné, VIII, 480 pp. Quelques
précédées d’une notice historique sur pâles rousseurs, une signature ancienne à la plume au
les effets mécaniques de l’Od par A. de haut du 1er feuillet blanc, et du faux-titre.
Rochas Caillet 10583 : « Contient un intéressant résumé
Paris, Flammarion, sans date (1897), historique sur le magnétisme dans l’Antiquité, le Moyen-
g ra nd in-8 , pleine toi le br une âge, etc. ». Manque à Dorbon. Crabtree 529. Opinions des
moderne, couvertures conservées, anciens. Premières théories magnétiques. Mesmer et ses
VI, LXII, 192 pp. démêlés avec les corps savants. Théorie de Mesmer. Du
Caillet 9244 et 9520 « Les phénomènes somnambulisme. Théorie générale du magnétisme. 200 €
odiques, ou recherches physiques et
physiologiques sur les dynamiques du 99 TOURNIER, VALENTIN
Magnétisme, de l’Electricité, de la Chaleur, Le spiritisme devant la raison. 2e partie :
de la Lumière, de la Cristallisation et de Les doctrines
l’affinité chimique, considérés dans leurs Paris, A la librairie Spirite, 1870, in-8, broché,
rapports avec la force vitale par le Baron de Reichenbach couverture bleue, 96 pp., dont 6 pp. de catalogue
». Traduction française par Ernest Lacoste. La majeure éditeur (Catalogue raisonné des ouvrages pouvant
partie de cet ouvrage traite de la théorie et des pratiques servir à fonder une bibliothèque spirite)
de l’Od. Une conférence est entièrement consacrée aux Caillet 10777. 80 €
tables tournantes et à l’examen de leur réalité. Bon
exemplaire de l’édition originale. 150 € 100 WALLACE, SIR ALFRED RUSSEL
97 PAR ROCHESTER J.W. (W. Les miracles et le moderne Spiritualisme
KRIJANOWSKY), PSEUD. VÉRA
KRIJANOVSKAIA
Récits occultes
Paris, Société des journaux spiritualistes réunis,
1902, in-12, broché, couverture illustrée, 238 pp.
Une trace de pli angulaire à la couverture, bon
exemplaire, en majeure partie non coupé.
Paris, Librairie des Sciences psychologiques, sans
Les écrits de Véra Krijanovskaia seraient des œuvres date (1891), in-8, demi-basane verte, dos à nerfs,
médianimiques dictées par l’esprit de J.W. Rochester, en orné, IV, VIII, 384 pp. et un portrait gravé en
fait John Wilmot, comte de Rochester (1647-1680). Tous frontispice par Henri Germain. Plats légèrement
sont devenus rares (voir le chapitre «Véra Krijanovskaia. frottés, coins émoussés. Ancien cachet du Centre
Enigmes et occultisme dans la littérature russe » in ésotérique de Rio de Janeiro.
« Nahéma, Une légende de sorcellerie » par Viktoriya Traduit de l’anglais, préface du traducteur (anonyme).
et Patrice Lajoye, Lingva 2014). 60 € Réponse aux arguments de Hume, Lecky et autres contre
les miracles. L’aspect scientifique du surnaturel. La force Od,
98 TESTE, ALPHONSE le magnétisme animal et la double-vue. Défense du moderne
Le magnétisme animal expliqué ou leçons spiritualisme. De la réalité objective aux apparitions.
analytiques sur la nature essentielle du Photographies spiritiques d’esprits (commentaires). Caillet
magnétisme, sur ses effets, son histoire, 11344. Dorbon 5230. Edition originale, devenue rare. 150 €

Paranormal (Radiesthésie – Magnétisme – Hypnotisme – Métapsychique) 29


SOCIETES SECRETES ET ALENTOUR
(FRANC-MAÇONNERIE – ROSE-CROIX – THEOSOPHIE – TEMPLIERS…)

101 BARRUEL, ABBÉ


Abrégé des Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme
Paris, LE CLERE, Adrien, 1817, 2 volumes in-12, demi-basane brune de l’époque,
XL, 364 ; IV, 448 pp. et un grand tableau dépliant. Reliure modeste : dos frottés,
titre illisible, une demi-coiffe manquante, un mors fendu. Bon intérieur.
Nouvelle édition, revue, corrigée et considérablement augmentée de ce texte, abrégé du «
Barruel », établi par l’abbé Jaquemin et contenant l’essentiel de l’œuvre originale concernant
la Franc-maçonnerie et l’Illuminisme à la fin du XVIIIe siècle. Fesch 145, Caillet 111,
manque à Dorbon. 140 €

102 BOIS, GEORGE


Causeries du dimanche. Première série. Franc-maçonnerie – Occultisme – Polémique
avec « Le Diable au XIXe Siècle »
Paris, Victor Retaux, 1897, in-12, broché, XX, 334 pp. Une trace de pli angulaire au 1er plat de couverture,
ainsi qu’aux deux premiers feuillets, exemplaire non coupé. Rousseurs à la couverture. Un cachet d’hommage
de l’éditeur au haut du 1er plat.
Important et rare ouvrage abordant de nombreuses thématiques liées à l’occultisme et aux sociétés secrètes. Dujols n°
14, V 1909 : « Ouvrage intéressant, contenant une foule de documents des plus curieux. […] Documents importants
(également) pour les violentes polémiques auxquelles l’occultisme donna lieu vers cette époque, ainsi que sur l’affaire
Diana Vaugham » (Pierre Dujols). L’auteur fait longuement état en effet de cette controverse et de ses relations avec le
Docteur Hacks (dit Bataille), ainsi qu’avec Paul Rosen. Document fondamental donc au sein de la polémique Léo Taxil
et son Diable au XIXe siècle. Autres thèmes abordés : La maç.: du roi de Prusse. Les maçons à Capoue. Une fête de
Misraïm en 1819. Un enseignement symbolique. Un souper de Frédéric II. La mort du comte de Chambord, le poison
des F. : M. : L’affaire du collier, Lucifer démasqué de Jean Kostka, L’Alphabet des Mages, une aventure de Dom Gerle
(Catherine Théos), etc. 200 €

103 BRACHIN, PIERRE


Le Cercle de Münster (1779-1806) et la pensée religieuse de F.L.
Stolberg
Lyon et Paris, IAC, 1951, in-8, broché, 494 pp., 8 planches hors texte. Exemplaire en
majeure partie non coupé, très pâle trace de mouillure marginale au bas du volume.
Très dense et complète thèse pour le Doctorat de la Faculté des Lettres de l’Université de
Paris, entièrement consacrée à ce cercle de philosophes et de mystiques fondé par la princesse
Galitzine (Adélaïde Amélie von Schmettau, épouse du prince Galitzine) et Friedrich Leopold
de Stolberg, se réunissant dans leur propriété de Münster entre les années 1779 et 1806. Bien
que professant un attachement profond aux doctrines chrétiennes, Stolberg entretint quelques
liens avec diverses personnalités mystiques assez hétérodoxes comme Lavater, Buchholz et Hamann (qui furent dans
la proximité de Louis-Claude de Saint-Martin), Overberg (qui fut, lui, le confesseur de Catherine Emmerich), Goethe
(qui écrit, dans une lettre adressée à Jacobi en 1788 : « Transmets mon souvenir à la princesse. Ses paroles sont pour
moi un véritable bienfait. Je te remercie de me l’avoir procuré. C’est de tout cœur que j’étais allé à elle. »), Jacobi. Ce

30 Sociétés Secrètes et alentour


dernier (auteur des lettres à Mendelson sur la philosophie de Spinoza et d’un dictionnaire de mythologie qui fut traduit
en français) apporta quelques ouvertures sur les doctrines ésotériques et théosophiques. Alors que le cercle prend
largement en considération la doctrine de Lavater, celui-ci rencontrera Cagliostro, ce qui aura pour effet de modifier le
comportement du groupe à son endroit et d’apporter quelque défiance. Peu commun. 90 €

104 BURTIN, NICOLAS


Un semeur d’idées au temps de la Restauration. Le Baron d’Eckstein
Paris, Boccard, 1931, grand in-8, broché, IV, XVIII, 412 pp., un portrait en frontispice. Dos fendillé.
Première, unique et très complète biographie de ce fort curieux personnage qui, dans un costume étrange qui le fit
surnommer le Baron Bouddha, anima plusieurs salons littéraires de son temps. Il fascina par sa savante et profonde
connaissance de certaines mystiques orientales. Il eut certainement une grande influence sur des personnages très en vue
de son époque : Lamartine, Ballanche, Lamennais, Philarète Chasles, … Il collabora également avec Charles Nodier,
Victor Hugo, Jean-Pierre Abel-Rémusat, Chateaubriand, … publia plusieurs traductions. 60€

105 [CAGLIOSTRO]
Vie de Joseph Balsamo, connu sous le nom de Comte Cagliostro, extraite de la procédure
instruite contre lui à Rome en 1790, traduite d’après l’original italien imprimé à la
Chambre apostolique, enrichie de notes curieuses et ornée de son portrait
Paris et Lyon, chez Onfroy et Grabit, 1791, in-8, cartonnage plein papier marbré moderne, pièce de titre
papier au dos, 218 pp. et un portrait gravé en frontispice.
Caillet 1894 : « Réception dans les « Illuminés » d’après de Luchet (p. IX). Cet ouvrage, dû à la plume d’un M :. et
écrit d’après les actes du tribunal de l’inquisition et le plus impartial sur le célèbre initié ; c’est un monument bien digne
d’être conservé. En dehors de la vie de Cagliostro, on y trouve les détails les plus complets, la plupart inédits, sur la
Maç :. égyptienne qu’il avait créée. On y relève cette phrase
significative au sujet de la secte des Illuminés, dite de la
Haute Observance : « Celle-là professe l’irréligion la plus
décidée, emploie la magie dans ses opérations, et, sous le
prétexte de venger la mort du Grand Maître des Templiers,
elle a principalement en vue la destruction totale de la
religion catholique et de la monarchie. » Ce volume fait en
outre référence au curieux alchimiste Joseph-François Borri,
l’initiateur de la Reine Christine du Danemark. 500 €
106 CLAIRVAL, RÉGIS
Baal au XXe siècle. Naturalisme – Humanisme – Satanisme
Lyon et Paris, Vitté, sans date (vers 1900), in-8, broché, 70 pp. Couverture légèrement défraîchie avec une
petite restitution de papier au haut du second plat de couverture.
Fesch col. 325 : « l’auteur cherche à établir la filiation des doctrines maçonniques avec celles
du paganisme ». Précisons que la thèse essentielle de ce volume repose plutôt sur les sources
symboliques des rituels, des représentations issues de la mythologie égyptienne bien sûr, mais
surtout du mosaïsme. Ainsi, s’il est bien entendu fait référence aux publications de Ragon,
l’œuvre fort intéressante de Moïse Reghellini de Schio est citée à plusieurs reprises, ainsi que,
pour nos lecteurs attentifs, quelques indications provenant d’études de Melchior de Vogüe
(voir dans ses mélanges d’archéologie orientale, ses considérations sur le Dieu Cananéen
Baal et le Beit-el) et, surtout, de Paul Rosen. Peu commun. Manque à Caillet et Dorbon. 120 €

Sociétés Secrètes et alentour 31


107 CLAVEL, F.-T. B- (FRANÇOIS-TIMOLÉON BÈGUE-CLAVEL)
Histoire pittoresque de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes anciennes et modernes
Paris, Pagnerre, 1843, in-4, demi-
basane granitée de l’époque, dos
lisse, orné, IV, IV, 392 pp. et 25
planches gravées. Des rousseurs,
bords de la page de titre et du
feuillet de préface renforcés.
Edition originale. Caillet 2388 indique
que cet ouvrage est rare car le tirage fut
en partie détruit. 250 €

108 DESCHAMPS, NICOLAS & JANNET, CLAUDIO


Les Sociétés secrètes et la société ou Philosophie de l’histoire contemporaine
Avignon et Paris, Seguin et Oudin, 1881-1883, 3 volumes petit in-4, demi-basane brune légèrement postérieure,
dos à nerfs, couvertures conservées, IV, CXII, 360 ; VI, 710 ; IV, XVI, 704 pp. Reliures un peu frottées
Quatrième édition augmentée bien complète du dernier volume publié
plus tard et constitué essentiellement de notes et documents avec une
introduction sous forme de lettre à l’auteur de Monseigneur Fava
correspondant à la collation donnée pour la seconde édition par Fesch
colonne 474. Edition refondue et complétée. Longue et intéressante
introduction sur l’action des Sociétés secrètes au XIXème siècle par
Claudio Jannet. Caillet 3034. 450 €

109 FAVRE, LIEUTENANT-COLONEL B.


Les sociétés secrètes en Chine. Origine – Rôle historique – Situation actuelle
Paris, Maisonneuve, 1933, in-12, broché, 224 pp. Couverture légèrement défraîchie avec petites restitutions
de papier aux haut et bas du dos.
Comporte un chapitre introductif sur le rôle des sociétés secrètes en général. Suit l’étude des diverses
sociétés secrètes chinoises, politiques et religieuses. Tout d’abord sous la fraternité occulte des Han,
puis des sociétés rattachées au bouddhisme. La majeure partie de cette étude fort documentée est
consacrée à la Triade, son historique, la légende de sa fondation, ses diverses cérémonies et rituels
d’initiation en lien avec une symbolique des nombres spécifique On trouvera également un descriptif
des diverses cérémonies, serments, langages, signes de reconnaissance. L’avant-dernier chapitre fait
état de liens ou rapprochements entre la Triade et les Francs-maçons, les martinistes, les Elus-Cohens,
les Illuminés. René Guénon mentionne cette étude à plusieurs reprises dans sa Grande Triade, tout
en spécifiant que ce texte figure parmi les références importantes sur le sujet. Peu commun.150€

110 FESCH, PAUL


Dossiers Maçonniques. La Franc-maçonnerie contre
l’Armée Paris, Clavreuil, 1905, in-8, demi-toile restaurée,
gardes remplacées, VIII, 528 pp. Nombreux portraits et fac-similés
de documents gravés. Par l’un des principaux bibliographes de la Franc-
maçonnerie. Caillet 3881. Dorbon 1618. 120 €

32 Sociétés Secrètes et alentour


111 LE COUTEULX DE CANTELEU (J. IL E.Comte).
Les Sectes et Sociétés Secrètes, politiques et religieuses. Essai sur leur
histoire, depuis les temps les plus reculés jusqu’à la Révolution française
Paris Didier, 1863, in-8, demi-basane tabac, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin,
couverture conservée, 272 pp. et quatre planches d’alphabets de Sociétés Secrètes.
Rousseurs aux premiers feuillets.
Dujols n°34, décembre 1912 : « Histoire pleine de faits inédits du plus grand intérêt, tirés des
manuscrits maçonniques du prince de Hesse, des papiers de deux anciens lieutenants généraux de
l’Ordre du Temple, de la Correspondance de Cagliostro avec M. de Corberon et autres documents
sur le grand Illuminé, etc. L’auteur s’y montre de la plus grande indépendance et de la plus entière
bonne foi. Dans tous les cas, son livre est le fruit de trente années de recherches persévérantes,
et cela suffirait à le rendre digne d’attention. Ce qui recommande surtout cet ouvrage, c’est la perspicacité avec
laquelle Le Couteulx de Canteleu est arrivé à établir la filiation des Sociétés Secrètes depuis la plus haute antiquité
jusqu’à nos jours. A ce propos, le chapitre sur les croyances des Chrétiens d’Orient au temps des croisades est des
plus suggestifs. Il renferme les plus étranges révélations et donne la clef du gnosticisme des Templiers et des Albigeois.
Les pièces secrètes sur lesquelles repose la plus grande partie de ce livre dévoilent certains points ignorés de la vie
de Saint-Germain et de Cagliostro. Peut- être y trouve-t-on, en effet, l’identification du premier, et quant au second,
ses origines mystiques y paraissent reconstituées avec une vraisemblance qui approche beaucoup de la certitude.
L’historien a eu probablement la bonne fortune de percer à jour le singulier personnage voilé sous le nom d’Althotas,
qui fut l’initiateur véritable de Balsamo. Il y aurait encore mille choses à citer de ce volume rempli de trouvailles ;
nous nous bornerons à indiquer un très fort chapitre sur l’alchimie et la Fraternité secrète des Adeptes, et la précieuse
reproduction d’un manuscrit intitulé : Palingénésie des Mystères. Enfin des planches inédites des Alphabets secrets
des Illumines, des Rose-Croix, des Templiers, etc., et certains autres appartenant à des Fraternités inconnues. »300€

112 LEBEY, ANDRÉ 113 LEGRAND, TEDDY


Isis et Pallas. Dialogue Les sept têtes du Dragon vert. La guerre des
d’Orient et d’Occident cerveaux
A Paris, chez Bonissel, 1927, Paris, Berger-Levrault, 1933, in-12, broché, VI,
in–12, broché, 200 pp. et un 252 pp.
frontispice. Rarissime édition originale de ce récit qui, sous la forme
Par l’un des spécialistes de la d’un roman d’espionnage, révèle certains buts demeurés
Franc-maçonnerie. 30 € secrets de l’histoire politique du premier tiers du XXe siècle
en en dévoilant les aspects occultistes et ésotériques. 300 €
114 LEWDEN, PIERRE
Compagnonnages d’hier et d’aujourd’hui
Paris, Editions traditionnelles, 1980, in-8, broché, 192 pp.
Titre épuisé. 40 €

115 [LOMBARD DE LANGRES, VINCENT]


Histoire des Jacobins, depuis 1789 jusqu’à ce jour, ou état de l’Europe en novembre 1820
par l’auteur de l’histoire des sociétés secrètes
Paris, Librairie de Gide fils, 1820, in-8, broché, couverture de livraison, 344 pp. Non rogné. Quelques
pâles rousseurs et traces de mouillure marginales (marge intérieure aux haut et bas du dernier tiers du

Sociétés Secrètes et alentour 33


volume), plus marquées sur les 15 derniers feuillets.
Dujols n° 37, décembre 1912 : « Ce livre, très documenté, est l’œuvre d’un homme averti qui connaissait admirablement
le dessous des choses de son temps. « Profonds politiques, dit-il dans sa préface, songez que les Sociétés Secrètes
disposent, aujourd’hui, des quatre parties du Monde ; que leurs missionnaires ont pénétré sous la zone brûlante
d’un autre hémisphère, et que le bouleversement de tous les peuples est inévitable. Songez qu’ils sont partout, dans
les conseils, dans les congrès. Les rois sommeillent !... Et quand ils se réveilleraient !... Il est trop tard !... Avant
cinquante ans, nous aurons un nouveau culte et de nouveaux maîtres ». Qu’on soit initié ou non, il faut convenir que
l’auteur avait le coup d’œil juste, car la Révolution continue et sa prophétie est en train de se réaliser intégralement.
Mais ce qui fait surtout la valeur de cet ouvrage, au point de vue strictement maçonnique, c’est la publication des
Rituels secrets des Illuminés pour tous les grades, qui ne se trouvent, en français, que dans ce volume, et qui vont du
1er degré jusqu’à celui de MAGE, HOMME-ROI, en passant par le Chevalier Illuminé écossais, l’Epopte ou Prêtre
illuminé, Régent ou Prince illuminé, etc., etc. Un détail curieux parmi tant d’autres : le bonnet phrygien, qui coiffait
les Sans-culottes et constituait une sorte de talisman protecteur, au milieu des hécatombes révolutionnaires, était
le signe distinctif des Initiés. Au grade d’Epopte on demandait au récipiendaire « s’il se sentait la force, la volonté
el le dévouement requis pour mettre la main au GRAND-ŒUVRE ». Alors, on lui posait un BONNET ROUGE sur
la tête en prononçant cette formule : « Couvre-toi de ce bonnet, il vaut mieux que la couronne d’un roi ! » On était
loin de se douter que ce genre de pétase, nommé libéria dans les Mithriaques, et qui désignait autrefois les esclaves
affranchis, fût un symbole maçonnique et la marque suprême de l’Initiation. On ne sera donc plus étonné de le voir
figurer sur nos monnaies et nos monuments publics. » Fesch col. 867.
Ouvrage peu commun (manque à Caillet et Dorbon) et fort bien documenté sur le rôle des diverses sociétés secrètes
de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe dans les événements historiques et politiques qui bouleversèrent la
France. De très nombreuses informations et indications mériteraient d’être extraites de ce volume. Retenons plus
particulièrement son exposé de l’enseignement des principes défendus et diffusés par Adam Weishaupt, figure
essentielle de l’Illuminisme, ses principes et règles définissant les divers degrés de l’initiation au noviciat, le codage,
la communication, la connaissance des secrets. Cette même perspective s’y trouve exposée pour le deuxième grade,
le grade de Chevalier Ecossais de l’Illuminisme, les Petits Mystères (Epopte ou Prêtre Illuminé), Régent ou Prince
Illuminé et, enfin, Mage-Homme-Roi. Au point de vue strictement historique, nombreuses et fort intéressantes
informations sur les grandes figures de l’épopée révolutionnaire et leurs liens avec les fort nombreuses et diverses
sociétés discrètes. 250 €

116 PLANCQAERT, M. 117 REBOLD, EMMANUEL


Les Sociétés Secrètes chez les Bayaka Documents pour servir à l’histoire de la
Louvain, Imprimerie J. Kuyl-Otto, 1930, in-8, Loge La CLémente Amitié et de la Loge
broché, 132 pp., 16 planches photographiques Bonaparte soumis au T.’. Ill.’. G.’. M.’. Le
(50 f ig ures) et une car te dépliante. Col l. Prince Lucien Murat. (Manuscrit publié
Bibliothèque Congo, dirigée par Ed. de Jonghe. uniquement pour les Maçons).
Bonne monographie sur les Sociétés secrètes au Paris, Michels-Carré, 1860, plaquette in-8,
Congo, traitant des coutumes éthico-religieuses, brochée, 24 pp.
sorcellerie, croyances, rituels bantou. Belles Par l’auteur de l’Histoire des trois Grandes Loges de
reproductions photographiques représentant des Francs-Maçons en France, 1864. Caillet 9181 connait
scènes d’initiation, rites, danses, masques, etc. une édition de 1868 et pas de cote de bibliothèque. Fesch
65 € col. 1138. Manque à Dorbon. 80 €

118 REDARES, F.’.


Etudes historiques et philosophiques sur les trois grades de la maçonnerie symbolique,

34 Sociétés Secrètes et alentour


suivies de l’influence morale de la Maçonnerie sur l’esprit des nations.
Paris, Chez l’Auteur et chez les FF.’. Guilbert, Godin, Monet, et Bernaudin, 1858 (le titre porte 1858
et la couverture 1859, comme tous les exemplaires), in-12, broché, XX, 376 pp. Dos factice, couvertures
renforcées, pâles mouillures marginales aux premiers et derniers feuillets.
Devenu rare. Les ouvrages concernant le symbolisme maç. : ne sont pas communs et celui-ci est un des meilleurs
sur cette branche si intéressante. Toute la maç. : bleue y est passée en revue et l’auteur y étudie à fond son origine
et son histoire avec une compétence parfaite. 200 €

119 [MAX THEON, OU AÎA AZIZ]


Exposé sur le Mouvement Cosmique
Paris, Dépôt des publications cosmiques, 1906, in-8, broché, 64 pp.
Développements sur les principes fondateurs de cette doctrine créée et animée par Max Théon (qui joua un rôle
important au sein de l’Hermetic Brotherwood of Louxor) et de son épouse Mary Chrystine Woodroffe Ware, avec
la collaboration de quelques figures importantes de l’occultisme de la fin du XIXème siècle parmi lesquelles on
retrouvera Charles Barlet (aux origines), Lejay, le couple Thémanlys, Mère, René Caillie, Marc Semenoff, Louis
Berthaud, Maurice Ben Haroche, la Baronne de Eichthal,…
On joint un fascicule extrait de la Revue Le mouvement cosmique folioté de 177 à 224 comportant une suite d’articles
de P. Montagne, Aïa Aziz (Max Théon) : « Le temple du soleil », Claire Thémanlys.100€

120 TSCHOUDY, THÉODORE-HENRI DE


L’Etoile flamboyante ou la société des francs-maçons
Paris, Gutenberg reprint, 2006, in-16, broché, VI, 252, XX pp.
Une étude historique accompagne le volume, comportant une riche bibliographie (16 pp.). 25 €

121 VANINI, LUCILIO DIT JULES CÉSAR DE VANINI


(TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS PAR M. XAVIER
ROUSSELOT)
Œuvres philosophiques
Paris, Charles Gosselin, 1842, in-12, demi-veau olive, reliure légerement posterieure, XVI, 322 pp.
Dujols n° 268, décembre 1912, pour l’édition de 1856 : « (Très rare) Vanini est une des physionomies
les plus étranges de la Renaissance. On sait bien peu de chose de sa vie, sinon qu’il étudia la
philosophie, les sciences, la médecine, l’astrologie, le droit, la théologie, fut ordonné prêtre, puis à
l’âge de trente-quatre ans, condamné à être brûlé vif, après avoir eu la langue arrachée. Le Père Mersenne prétend qu’avant
de monter sur le bûcher, Vanini avoua, devant le Parlement de Toulouse, qu’à Naples, ils avaient formé le projet, lui et
douze autres de ses amis, de parcourir toute l’Europe pour y répandre l’athéisme, et que le sort lui avait donné la France
en partage. X. Rousselot, après tant d’autres, nie le fait comme avancé gratuitement dans un Commentaire sur la Genèse.
Si tout n’est pas absolument vrai dans le propos intéressé du religieux, tout n’y est pas non plus, peut-être, entièrement faux.
Il est certain que Vanini avait fondé, à Toulouse l’Albigeoise, une association secrète dont les membres, appartenant à la
haute bourgeoisie— c’est-à-dire la classe lettrée — se réunissaient la nuit. Et il n’est sans doute pas aventureux d’admettre
qu’il y avait là un foyer de libre pensée, s’il n’est pas documentairement permis de lui décerner encore le nom maçonnique
de Loge. Qu’on se rappelle, du reste, que c’était l’époque où les Etudiants voyageurs — Clerici Vagantes — tous affiliés
au Venusberg— encombraient les grands chemins, répandant sur leur passage des théories subversives fleurant l’hérésie,
et le récit du Père Mersenne paraîtra aussitôt moins dénué de vraisemblance, du moment surtout où il est établi que

Sociétés Secrètes et alentour 35


Vanini, infatigable pèlerin, avait parcouru, avec l’Italie, la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Au surplus, toute l’œuvre
philosophique de Vanini témoigne d’un caractère hardi, entreprenant et d’une hostilité intrépide envers l’Eglise catholique.
X. Rousselot a été bien inspiré en nous donnant une traduction complète, intégrale, de L’Amphithéâtre de l’Eternelle
Providence, Divino-Magique, Christiano-Physique, Astrologico-Catholique, contre les anciens Philosophes, les Athées, les
Epicuriens, les Péripatéticiens, les Stoïciens, etc., et les meilleurs chapitres des Mystères de la Nature, la Reine et la Déesse
des Mortels, notamment celui qui a pour objet la Religion des Païens et qui est, en réalité, une violente diatribe contre le
Christianisme Romain. On sent passer à travers ces pages acerbes et mordantes cet esprit philosophique qui animait les
lettrés de la Renaissance contre la Papauté et ce Catholicisme dégénéré qui, selon eux, ne se rattachait plus aux sources
les plus cachées des antiques Mystères dont Vanini se réclamait. L’œuvre de ce martyr de la libre pensée ne borne pas ses
audaces aux questions d’ordre purement religieux. Les Sciences Occultes occupent une place importante, dans ses écrits,
notamment, l’astrologie qu’il avait approfondie spécialement. On trouve aussi, dans ce volume, un excellent chapitre sur les
Guérisons mystiques, qui prouve que Vanini était aussi bon médecin que savant astrologue. » 350 €

121-B VANINI [DURAND, DAVID]


La vie et les sentimens de Lucilio Vanini
Rotterdam, Gaspar Fritsch, 1717, in-12, pleine basane de l’époque,
dos à nerfs, orné, reliure aux armes de Latre-Doby, XXXII, 260,
VI pp. Ex-libris gravé au second plat de la reliure. Restaurations
anciennes aux coiffes et aux mors.
Caillet 3430. Guaita 271. Manque à Dorbon. Toute première étude
biographique de Vanini, contenant pour majeure partie une analyse
détaillée de ses œuvres (dont, bien entendu L’ « Amphitheatrum aeternae
providentiae divino-magicum… », 1615) ainsi que les réactions, analyses
et études qu’elles suscitèrent et de nombreuses analyses et appréciations
de son œuvre par Bayle. Si Durand parait plutôt hostile aux théories,
fort bouleversantes à l’époque, de ce prêtre philosophe, grande figure d’un athéisme spécifique de la Renaissance,
(athéisme assez éloigné de ce concept tel qu’il fut développé au 19e siècle), il n’en expose pas moins l’essentiel des
démonstrations que Vanini lui-même donne pour divino-magiques ou cabbalistiques. Dans ce contexte, on retrouve
certains auteurs comme Agrippa, Jérôme Cardan, Borrichius… Ce volume contient en outre in fine un catalogue
des publications de Vanini. 600 €

122 VAN RIJNBERK, GÉRARD ABRAHAM


Martinès de Pasqually, un thaumaturge au XVIIIe siècle. Sa vie, son œuvre, son Ordre
Lyon, Derain / Raclet, 1935 et 1938, 2 volumes in-8, brochés, VI, 204 – 188 pp. Dos légèrement insolés,
bon état. Ouvrage de référence sur le martinésisme, ici en édition originale. 180 €

123 VIGNOLES ET DUBOIS, LES FRÈRES


La Lire maçonne ou Recueil de chansons des Francs-maçons. Revu,
corrigé, mis dans un nouvel ordre, & augmenté de quantité de
chansons qui n’avaient point encore paru
La Haye, chez R. Van Laak, 1766, in-8, plein-veau blond de l’époque, dos à nerfs,
tranches dorées, roulette dorée d’encadrement sur les plats et sur les coupes, un
motif doré au centre du second plat, mention de Loge dorée au centre du premier
plat « La Bien Aimée », 516 pp.

36 Sociétés Secrètes et alentour


Important recueil de chansons maçonniques, en langue française pour la majeure partie,
comportant une introduction et de très nombreuses partitions et airs notés, mis sur la bonne
clef aussi bien pour le chant que pour le violon et que pour la flûte. Cette seconde édition
est plus complète que l’originale de 1763. La vignette gravée, au centre de la page de titre
est très joliment rehaussée en couleur. Elle comporte en outre, page 10, la signature de
l’imprimeur. Caillet 11165, Ouvaroff 380 pour une édition de 1775. Dorbon 5137. Fesch
col. 1442 pour l’originale. Très bel exemplaire. 1700 €

KABBALE

124 BENAMOZEGH, ELIE
Morale juive et morale chrétienne. Examen comparatif suivi
de quelques réflexions sur les principes de l’Islamisme
Paris, K. Kauffmann, 1867, in-8, demi-basane fauve de l’époque, dos à
nerfs, IV, 416 pp. Légères épidermures sur le dos, exemplaire non rogné.
Edition originale rarissime. Scholem dans « Le Messianisme juif » communique
quelques précieuses informations sur Benamozegh (1822-1900), rabbin de Livourne,
diffuseur d’un hébraïsme inspiré de la kabbale. Il publiera un commentaire sur
les Psaumes (1858) et un autre sur le Pentateuque (1862-1865). C’est dans cette
dernière étude que Benamozegh tenta la démonstration de l’identité commune du
dieu Sérapis et de Joseph (Sérapis, dieu du Nil, c’est-à-dire le Nil d’en haut, spirituel, et Yessod, Joseph, d’en haut,
serait, lui, le fleuve qui sort de l’Eden). Scholem souligne également la proximité des théories de Benamozegh avec
celles de J. Molitor. Il défendit l’antiquité du Zohar contre les écrits controversés de S. Luzzato. Nombreuses références
à la Kabbale, mais aussi à la Gnose, à la Tradition chrétienne et à l’Islam. Pour l’auteur, le christianisme aurait
tiré sa dogmatique ainsi que sa morale d’un substrat essénico-kabbalistique. Proposition extraite de l’enseignement
du grand talmudiste et martyr Akiba qui enseigne : « Aime ton prochain comme toi-même. C’est le grand principe
de la Loi ». Benamozegh se livre également à une analyse attentive des travaux de Salvador « Loi de Moïse ou
système religieux et politique des Hébreux ». Paul Vulliaud fit référence à notre savant kabbaliste considéré comme
un commentateur avisé de ce courant ésotérique de l’hébraïsme. Ses publications dans leurs éditions originales
sont d’une très grande rareté, non référencées dans Caillet. Dorbon propose l’originale d’ « Israël et l’humanité »
à un tarif très considérable (l’un des plus élevés de son catalogue) en lui consacrant une longue fiche analytique.

125 COLANI, TIMOTHÉE


Jésus-Christ et les croyances messianiques de son temps
Strasbourg, Treuttel et Wurtz, 1864, in-8, demi-chagrin noir de l’époque, IV, 172 pp.
Ouvrage peu commun de ce disciple de Josias de Bunsen principalement consacré aux sources et aux
concepts de messianisme dans le contexte galiléen de l’époque, repris par les principaux disciples
du Christ. Ces concepts sont également rapprochés dans d’autres investigations postérieures, par
exemple tel qu’ils sont développés dans la kabbale juive. Nombreuses références, bien entendu
empruntées à l’Apocalypse, au Livre d’Esdras, au livre d’Hénoch. Quelques références aux recherches
de Théodore Reuss et aux considérations sur le message évangélique par Athanase, grand pourfendeur
de l’arianisme. Manque aux principales bibliographies. 100 €

Kabbale 37
126 GAFFAREL, JACQUES. A. R. ELCHA BEN DAVID
Curiositez inouyes sur la sculpture talismanique des Persans. Horoscope des
Patriarches et lecture des estoiles, suivi de (Iom Iahvé) Sive de fine Mundi. Ex Hebraeo
in latinum, interprete Jacobo Gaffarello. Additis ab eodem Notis :
• GAFFAREL, JACQUES
Curiositez inouyes sur la sculpture talismanique des Persans. Horoscope des
Patriarches et lecture des estoiles. Paris, Hervé Du Mesnil, 1629
Suivi de
• GAFFAREL, JACQUES. A. R. ELCHA BEN DAVID.
(Iom Iahvé) Sive de fine Mundi. Ex Hebraeo in latinum, interprete Jacobo Gaffarello.
Additis ab eodem Notis. Paris, Hervetum Du Mesnil, 1629
Deux textes reliés en un volume in-8, plein veau de l’époque, dos
lisse, orné, LII, 644 pp. une grande planche dépliante originale,
la seconde planche est restituée sur papier ancien ; VI, 40 pp.
Quelques restaurations anciennes, principalement aux mors, bon
exemplaire cependant, d’intérieur frais.
Rare édition originale pour le premier texte consacré aux méthodes
divinatoires, aux talismans, à la cabale, à la magie dans les diverses
traditions et mythologies. Il comporte des références extraites des traditions
égyptiennes et hébraïques avec de très nombreux développements sur la
kabbale. Il est dû au bibliothécaire de Richelieu, orientaliste et kabbaliste
né en Provence. Cette œuvre connut une autre édition en 1637, puis en 1650, et deux éditions latines en 1667 et 1678.
Dorbon 1808. Caillet 4293 signale deux grandes planches dépliantes qui, dit-il, « font souvent défaut ».
Caillet 4294 pour le second texte de ce recueil, qui ne figure pas dans le catalogue Dorbon et est d’une très grande
rareté. Cette étude est consacrée au prophétisme et, plus particulièrement, à la fin des temps. Elle fait référence aux
prophéties d’Ezéchiel, au mythe de Gog et Magog…
Marc Haven dit de Gaffarel dans sa préface aux « Profonds mystères de la Cabale divine » : « On le connaît par ses
Curiosités inouyes ; mais on ignore en général ses autres ouvrages mystiques : sa Paraphrase du psaume CXXXVI,
son De Fine Mundi, traduction du traité cabalistique de Rabbi Elcha ben David (1629), son Index Codicum Pici
Mirandulae, répertoire du Zohar (1661), son Nihil fere Nihil (1635), qui avec l’Abdita divinae Cabalae (1625) sont
en effet des plaquettes introuvables et que peu de bibliothèques possèdent. Gaffarel joignait à l’érudition le désir de
convaincre : on dit que le cardinal de Richelieu comptait sur lui pour l’aider à accomplir son rêve de la réunion des
religions » Une note manuscrite à la plume de l’époque au dos de la page de garde sur le parcours de l’auteur. 1800 €

127 GIRARDET, P. A.
Nouveau système sur la Mythologie
Dijon, imprimerie de J.-B. Capel, 1788, in-4, pleine basane racinée de l’époque, dos lisse,
orné, XXVIII, 308 pp. Restaurations anciennes aux coiffes, un mors fendillé. Page de
titre et dernier feuillet légèrement brunis, bon exemplaire cependant.
Dujols XI, 1910-1911, n° 241 : « Ouvrage d’une très grande importance pour l’étude de la Mythologie
comparée avec la Kabbale ; c’est le seul qui ait été fait à ce point de vue. L’auteur examine
successivement les traditions mythologiques des divers peuples et les ramène toutes à une commune
origine ; il analyse la plupart des noms propres à ces traditions et les compare aux racines hébraïques
selon la méthode de Fabre d’Olivet. On y trouve également l’explication ésotérique d’un grand

38 Kabbale
nombre de fables. Des Chérubs. Du feu perpétuel, Transformations magiques, L’Urim
et le Thummim. Les vestales. Le Sphinx. Le Quaternaire de Pythagore. Symbolisme des
Pyramides. Culte des Nymphes. Les grandes fêtes de l’antiquité, etc. »
Ouvrage d’une extrême rareté, inconnu de la plupart des bibliographies : Guaita, Caillet,
Dorbon… Pierre Dujols, dans sa notice n’évoque pas la principale thématique de cette
très érudite investigation, laquelle figure en sous-titre de première page de cette étude :
Essai sur le Béthélisme. D’ailleurs, l’auteur souligne dans sa préface que cette notion
fondamentale qu’il propose comme étant commune à la plupart des mythologies, indique :
« Cet exposé est celui du Béthélisme essentiel et primordial. Le sujet est neuf et n’a point
encore été traité par aucun auteur, pas seulement entrevu. » Ce concept essentiel se
trouvera par la suite analysé par Gougenot des Mousseaux, tout d’abord dans une courte publication intitulée « Le
Béthel » puis, plus conséquemment développée dans « Dieu et les Dieux ». Il signale comme source principale de son
œuvre les études du Chevalier Drach, et ne semble pas avoir eu connaissance des travaux de Girardet, pas plus que
Drach d’ailleurs. Certains auteurs, directement liés au domaine de l’occultisme sont cités dans ce volume : Paracelse,
Pomponace, Bodin, Del Rio, Gaffarel, … Un long chapitre traite des Chérubins. De nombreuses considérations sur
le nom de Dieu : Elohim, Adonaï, El Shaddai… L’ensemble des mythologies recensées à l’époque font ici l’objet
d’investigations et sont elles aussi rattachées à ce concept. On y trouve même, fait assez surprenant à ce moment de
l’histoire, une mention à propos des procédés divinatoires développés dans le Y.king. Ses larges vues le conduisent
jusqu’à envisager l’évidence de certains secrets profonds de la nature : « Le hasard ou des recherches peuvent dérober
à la nature son secret et si bien amalgamer les éléments et les agents physiques, qu’ils opèrent et dans un instant ce
qui, par leur action ordinaire, demande des milliers de siècles, et qu’il en résulte des transmutations aussi promptes
que celles du monde politique et moral. Le Grand Œuvre n’est pas impossible. » 1100 €

128 GODEFROY, M.-N. P.


La Cosmogonie de la Révélation, ou Les quatre premiers jours de la Genèse: en présence
de la science moderne 
Paris, Debécourt, 1841, in-8, demi-basane brune, dos à nerfs, orné, LVIII, 256 pp. Quelques rousseurs,
principalement en début et fin de volume.
Introduction d’Ernest de Breda. Guaita 1523. Caillet 4624. Dorbon 5904 ne signale qu’un autre titre, paru
anonymement, réplique à divers commentaires faisant suite à la publication du présent ouvrage. Ce texte s’intéresse
à la Genèse, ses diverses interprétations, avec, notamment, leur concordance
avec divers faits scientifiques portant sur la formation du système planétaire,
les comètes, les nébuleuses, les nombreuses théories scientifiques de l’origine
aussi bien de la terre que du soleil. L’auteur établit de façon systématique
un parallèle entre les découvertes scientifiques et la Révélation contenue
dans le texte de la Genèse. Parmi les principales sources de ce débat et de
cette très érudite investigation indiquons les deux publications qui firent
autorité à l’époque : Le système de Buckland et, surtout, celui de Marcel de
Serre (Cosmogonie de Moïse comparée aux faits géologiques), développant
des théories auxquelles notre auteur adhéra pour la majeure partie. 100 €

129 GOUGENOT DES MOUSSEAUX, HENRI-ROGER


Le juif, le judaïsme et la judaïsation des peuples chrétiens
Paris, Wattelier, 1886, in-8, demi-percaline verte de l’époque, couvertures conservées (doublées), XLIV,
544 pp. Papier bruni et fragile (cassant) en marge extérieure (quelques petits manques), une pâle tache

Kabbale 39
angulaire au bas des 15 premiers feuillets.
Seconde édition comportant la préface de Chauliac, secrétaire et ami de Gougenot dont on
sait qu’il conserva documents et volumes provenant de sa bibliothèque. Dujols n°141, juin
1913 pour l’édition originale : « Le plus rare des ouvrages de Des Mousseaux, et travail
colossal sur la matière : Après avoir traité de main de maître l’origine de la tradition juive,
ses altérations à travers les temps ; disséqué le Talmud contenant, selon son expression, « la
doctrine cabalistique qui est le dogme de la haute magie » ; fouillé profondément les antiquités
bibliques et les traditions diverses ; exposé en un mot l’essence de la doctrine judaïque et
l’influence des juifs dans le monde, l’auteur consacre une grande partie de son remarquable
ouvrage à la Kabale, qu’il traite également avec une compétence incontestable. En voici d’ailleurs les principales
lignes: Traditions orales de la Synagogue antérieure aux livres bibliques. La Kabbale divine, confiée aux docteurs et
devenue corrompue. La Kabbale magique, qui donne la connaissance des esprits de ce monde, et gouverne tout être
par la vertu des lettres, des mots et des nombres ; elle est la clef du monde invisible, le secret du spiritisme antique.
Toutes les religions sont issues de la Kabbale, les associations maçonniques lui doivent leurs secrets et leurs symboles.
Le Zohar et le Talmud. Les applications de la Kabbale à la médecine et à l’astrologie. Des Mousseaux était l’ami
intime du célèbre Kabbaliste Drach. Cette référence est le meilleur garant des sources où il a puisé. » Caillet 4657
écrit encore à propos de la première édition : « Ouvrage des plus curieux … des plus intéressants à consulter. Il
aurait d’ailleurs (préface de notre seconde édition de 1886) à peu près disparu sous la pression énergique de l’or ».
Toujours selon Caillet, l’auteur est décédé assez mystérieusement, dit-on, peu de temps avant la prise d’une décision
concernant la réimpression de ce volume. L’auteur cite entre autres auteurs et à plusieurs reprises les travaux et les
textes publiés par Eliphas Lévi. 250 €

130 MALKA, CHARLIE I.


Ra’aya Méhemna, sens ésotérique des préceptes de la Thora
Thèse de doctorat présentée à la Faculté des Lettres de l’Université de Genève
Genève, Imprimée par Sro-Kundig, 2001, fort in-4, broché, 600 pp. Couverture partiellement insolée.
Dans la littérature post-talmudique, peu d’ouvrages ont exercé une influence aussi profonde que le Sepher ha Zohar. Plutôt que d’un
livre, il faut parler d’un recueil de textes. Il s’agit essentiellement d’un commentaire des premiers livres de la Thora. S’y ajoutent
d’autres textes qui, selon l’état actuel de la recherche, semblent provenir d’un auteur différent. Ce sont deux de ces textes postérieurs
à la première rédaction qui font l’objet du présent travail. L’un, les Tiqûné Zohar est un nouveau commentaire ésotérique de la
Genèse qui est ordonné en 70 chapitres qui commencent tous par un anagramme du mot Béreshit, l’autre, Ra’aya Méhemna traite
de la signification ésotérique des préceptes pratiques (Miçvot). Le présent travail procède à une identification et une comparaison
des sources puis étudie chacun des préceptes et les classe en catégories. Il est montré que le Ra’aya Méhemna donne la signification
théurgique des préceptes tout en restant très proche des aspects légalistes et de la conception rabbinique classique. A ce titre, ce texte
relève d’une approche théurgique-symboliste de la pensée qabbaliste ou, selon la formule de Moshe Idel, théosophique-théurgique. Il
s’agit, pour l’ensemble des Miçvot, de restituer l’état antérieur de l’unité des Séfirot. Chaque Miçva se reflète dans le monde séfirotique
et, à travers sa réalisation,le monde des Séfirot s’unifie de façon plus ou moins totale. Ce travail abordant certains aspects de la pensée
du rédacteur élargit la perspective de l’étude (conception du divin, des séfirot, de la Thora et de la création). De plus, et c’est ce qui en
fait l’intérêt, cette étude est menée en comparaison étroite avec l’autre ouvrage du rédacteur, les Tiqûné Zohar et le Zohar en cas de
nécessité. « Une des innovations doctrinales qui ont eu une influence considérable sur l’exégèse qabbaliste postérieure et contribué
à la compréhension du Zohar lui-même est le classement des niveaux de l’être sur le modèle des quatre mondes symbolisés par les
lettres du nom divin. Ce modèle ne figure pas dans le Zohar lui-même ». Il faut rehausser le prestige du Zohar et le rendre disponible
à tous afin de réhabiliter la Chékhina et hâter la délivrance. C’est le but assigné au Ra’aya Méhemna ; c’est apparemment le motif
premier de sa rédaction et le fil conducteur de bien des passages qui le composent. C’est l’importance du présent travail qu’on peut
placer dans la lignée de ceux de Gershom Sholem et Moshe Idel. 250€

40 Kabbale
131 MAUROY, VICTOR
Satan – Dieu
Paris, 1902, fort in-12, broché, IV, IV, 340 pp.
Mention de troisième édition.
Dujols n° 275, « Ouvrage très rare du kabbaliste Victor Mauroy. L’auteur étant revenu au
catholicisme à son lit de mort, la famille a retiré et mis au pilon tous les écrits ésotériques de
ce haut initié. Satan-Dieu. Le titre du volume témoigne d’une certaine audace. Sa philosophie
répond bien au titre et exalte, au moyen de la kabbale, la divinité de Satan. Il est évident
que si l’on lit ces pages avec des lunettes de primaire, l’on en sort plus ou moins effaré, et
rien n’explique mieux que ce livre l’horreur instinctive des catholiques pour la Kabbale. En effet. Victor Mauroy nous
déclare que Dieu et le Diable, ces deux contraires, ne font qu’un. Pour lui, l’Eternel se perfectionne : il sort peu à peu
de Satan et devient Dieu. Il était Satan par en bas, vers le zéro primordial ; il sera Dieu vers en haut, à partir de la
zone du bien, éternellement et infiniment. Jusque-là, tout ce qui est et tout ce qui fut a procédé de l’esprit diabolique.
Il faut reconnaître que cette définition est assez conforme à l’ésotérisme caché dans un célèbre pantacle d’Eliphas
Lévi. On aurait tort, néanmoins, de cataloguer cet esprit plein de hardiesse au nombre des Satanistes fervents des
Messes noires. C’est au contraire un philosophe profond qui ne se croit point hors de l’Eglise. « Il est tellement vrai,
dit-il, que Dieu contient en lui Arihman et Orzmud, qu’il est à la fois le Tentateur et le Sauveur, que le Christianisme,
dans sa plus belle et plus suave prière, prononce comme inconsciemment des paroles qui expriment ce dualisme et
qui signalent le côté sombre de Dieu : Et ne nos inducas in tentationem. Ne nous induis point en tentation ! Ne nous
fais pas trébucher ! Ne nous pousse pas au péché ! Cela s’adresse à Dieu, est-ce clair ? Et c’est, selon l’Eglise, le
fils unique de Dieu, lui-même, qui aurait formulé cette supplication ! ». Comme on le voit, cette étude, curieusement
argumentée, est loin d’être banale et suggère de sérieuses méditations. » 160€

132 MAUROY, VICTOR


Dieu et les universaux
Paris, Savine, 1896, in-8, broché, 390pp. Manque la page de titre.
Pierre Dujols qualifie cet ouvrage d’œuvre puissante et hardie de l’auteur de Satan-Dieu (n°
276, juin 1913). L’auteur étant revenu au catholicisme à son lit de mort, la famille a retiré et
mis au pilon tous les écrits ésotériques de ce haut initié ». Dans le présent ouvrage, l’auteur
critique la science ou plus exactement le scientisme en vogue à l’époque. Au matérialisme
strict, il oppose la faculté de pensée de l’homme dont il n’existe aucune explication d’ordre
physiologique. Ce sont ces lacunes qu’il met en évidence. De même, la science ne peut
expliquer les événements historiques et sociologiques. Au contraire, l’auteur recourt à la
théorie platonicienne des universaux pour qualifier certains comportements. 100€

133 NICOLAS, MICHEL


Des doctrines religieuses des juifs pendant les deux derniers siècles antérieurs à l’ère
chrétienne
Paris, Michel Lévy, 1860, in-8, demi-toile rouge, X, 404 pp. Une infime tache en marge du second
feuillet, gardes remplacées.
Ouvrage fort documenté, dans lequel l’auteur se cantonne volontairement dans une stricte perspective historique. Il
se place dans le contexte de son époque qui voit apparaître et se développer chez les théologiens de langue allemande
des recherches sur l’histoire des dogmes. Dans ce livre, il s’agit, pour l’auteur, de remettre à une place qu’il estime
légitime, le judaïsme palestinien où seraient apparus les divers dogmes que l’on retrouve dans la religion chrétienne

Kabbale 41
comme la doctrine du verbe ou les croyances apocalyptiques en lien avec le
messianisme. Il tente, dans ses démonstrations, de relativiser l’influence du
judaïsme alexandrin ou de la philosophie antique. En Palestine, il attribue
un rôle majeur au pharisianisme au sein duquel se développe un mouvement
intellectuel riche et puissant qui vise à briser un cadre juridique parfois
trop limité. De même, selon lui, l’influence du courant essénien est très
réduite. Toutefois, il concède une influence au mazdéisme et aux Perses en
qui il voit des alliés du peuple juif. Pour l’auteur, les principes formels de
la religion chrétienne seraient donc en grande partie issues du judaïsme
palestinien, mais en ce qui concerne son essence, il s’agirait d’autre chose.
C’est dire l’intérêt du présent ouvrage qui prend soin de ne pas accorder d’importance au « monde officiel mais qui
cherche les racines de l’avenir dans les couches profondes de la société ». 80€

134 PAULY, JEAN DE


Le Livre du Zohar. Pages traduites du chaldaïque par Jean de Pauly
Paris, Rieder, 1927, in-12, broché, 238 pp. Quelques caractères hébraïques en marge à la plume.
Avant-propos d’Edmond Fleg.
25 €

135 ROCOLES, JEAN-BAPTISTE


Les imposteurs insignes (extrait) – Sabataj Sevi
Amsterdam, chez Abraham Wolfgane, 1683, in-16, broché, couverture d’attente, 64
pp. foliotées de 502 à 566. Une infime restitution de papier en marge d’un feuillet.
Il s’agit ici des deux derniers chapitres du texte de Rocoles sur les imposteurs insignes : Une
biographie et une étude de la doctrine de Sabbataï Tsevi, des réflexions historiques : « sur la
malice & la punition temporelle de la nation juive, entre autres de son dernier bannissement de
Perse ». Seconde biographie connue du célèbre prophète kabbaliste comprenant l’enseignement
et les relations de son Maître Nathan de Gaza et l’installation de sa secte en l’an 1666. La
première fut publiée à Avignon en 1667 et n’est connue qu’à quelques très rares exemplaires :
« Relation de la véritable imposture du faux messie des juifs. Nommé Sabbatay Sevi, juif natif de
Smyrne, maintenant nommé Achis Mehemet Aga Turc Portier du Serrail grand Seigneur… » 70 €

136 SALVADOR, JOSEPH


Jésus-Christ et sa doctrine. Histoire de la naissance de l’Eglise, de son organisation et
ses progrès pendant le premier siècle
Paris, A. Guyot et Scribe, 1838, 2 volumes in–8, demi-maroquin brun de l’époque,
têtes dorées, IV, XX, 506 ; IV, 580 pp. Quelques rousseurs, bon exemplaire
cependant, large de marges, non rogné.
Manque à Caillet qui ne signale de notre auteur que « Paris, Rome, Jérusalem », 1860 (il
signale longuement le profond intérêt et les sommes d’érudition construisant cette étude).
Dorbon ne dispose que de la 3e édition de son « Histoire des institutions de Moïse et du
peuple hébreu ». Il s’agit en effet du titre le plus rare de cet auteur, entièrement consacré à la
personne et à l’enseignement du Christ. Les trois premiers chapitres constituent pour l’essentiel
une étude du contexte religieux et mythologique portant sur les principes théologiques des

42 Kabbale
orientaux (trinité indienne, dualisme des Égyptiens et des Perses), et également des dogmes des différentes écoles de
philosophie grecque (pythagorisme, platonisme,…). Sont ensuite développés les particularismes et l’appareil religieux
hébraïques comprenant des recherches sur les écoles juives de l’époque de Jésus-Christ : pharisaïsme, saducéisme,
essénisme, thérapeutes, kabbalistes, etc. La doctrine du Christ est ensuite très précisément détaillée avec quelques fort
curieux rapprochements, parfois extraits des Evangiles apocryphes, sur les Esséniens ou sur une initiation supposée
de Jésus aux mystères de l’Egypte. Un chapitre entier étudie plus précisément les miracles, leurs divers caractères
: miracles orientaux, hébreux, grecs… S’y trouve également soulignée la disposition universelle du siècle de Jésus
pour les sciences occultes. Ce premier volume analyse très précisément à la fois la doctrine christique, les différents
acteurs et personnages de cette future grande religion, et la réalité des faits historiques qui y correspondent. On
trouvera en fin de volume de très nombreuses et consistantes notes sur les sujets les plus captivants : Alexandrie,
ses Ecoles, sa bibliothèque – Influences mutuelles entre les doctrines juives et les doctrines orientales : Zoroastre,
Bouddha, Lao Tseu – L’Institut des Thérapeutes – Une étude générale sur la kabbale avec ses aspects théurgiques et
magiques, etc. etc. Le tome II est entièrement consacré à l’une des plus intéressantes analyses des différents dogmes
du Nouveau Prophète que notre auteur ne manque pas de rapprocher de certains aspects des divinités orientales. Un
chapitre entier sur l’origine de l’emblème eucharistique « Mort et résurrection de Jésus-Christ ». Dans le troisième
et dernier Livre, traitant de l’établissement de l’Eglise depuis la mort du Christ, le parcours d’Apollonius de Tyane
sera entre autres évoqué. Enfin, le dernier chapitre est une étude très minutieuse de l’apocalypse de Jean, sa complexe
représentation, ses sources, sa doctrine, sa très riche symbolique. De nouveau, dans les notes en fin de volume, on
trouvera de courtes études : sur la légende égyptienne d’Osiris et d’Isis – Sur le système de Dupuis. Son application
à Moïse, à Jésus, au culte de Mithra, à sa vision particulière de l’apocalypse. 650 €

137 SOLOWEYCZYK, ELIE


Kôl Kôré (Vox Clamantis) La Bible, le Talmud et l’Evangile
Paris, Imprimerie de Brière, 1870, in-8, demi-veau brun de l’époque, dos lisse, 372 pp. Des rousseurs.
Rarissime étude comparative des doctrines
et enseignements de l’Ancien et du Nouveau
Testament, visant, au-delà des nombreux
commentaires, notes, informations, traductions,
établis par ce rabbin, à concilier la représentation
hébraïque et le christianisme. L’auteur fait
référence à de nombreuses reprises aux travaux
de Maïmonide et, tout particulièrement, à la
traduction établie par Munk du « Guide des
Egarés » (L’auteur avait publié auparavant une
étude et un ensemble de commentaires sur l’œuvre
de Maïmonide). De nombreux aspects du parcours du Christ et de son enseignement sont très précisément étudiés. On
trouvera notamment plusieurs développements sur les Saducéens, les Esséniens, leur proximité avec le christianisme
primitif, ... Ces mêmes Esséniens qui se trouvèrent fortement en opposition aux Pharisiens parce qu’impliqués dans
le sacrifice du Prophète. De très nombreux chapitres (Considérations sur le nom d’Elohim, La puissance divine, Le
concept de Trinité, La Schechina, Protection visible de Dieu, …) développent le lien entre mosaïsme et christianisme
tout en soulignant les sources communes les plus évidentes de l’enseignement christique. L’auteur fait également
référence, à propos de la proximité de ces deux religions, aux idées développées par Elie Benamozegh dans « Morale
juive et morale chrétienne » Manque à Caillet, Dorbon…
Précieux exemplaire ayant appartenu à Gérard Encausse, dit Papus, et comportant son ex-libris dessiné par le
Comte Le Gouarant de Tromelin. 1800 €

Kabbale 43
138 VIGENERE, BLAISE DE
Le Psaultier de David torné en prose mesurée ou vers libres. Tomes I et II
Paris, Le Miroir volant, 1991, 2 volumes in-8, brochés, XXVIII,
596 ; 576 pp. Illustrations en noir in texte.
Réimpression complète de l’unique et rarissime première édition de 1588.
Ce volume comporte une reproduction du portrait gravé de Blaise de
Vigenère, ainsi que les figures du Calendrier romain. Fort intéressantes
introduction et notes de Pascale Blum-Cuny sur le parcours, les sources et
les diverses œuvres de Blaise de Vigenère relevant notamment son grand
intérêt pour les doctrines hébraïques et la kabbale (il cite Le Talmud, le
Zohar, Le Sepher Yetsira), qui prend sa source chez son Maître Guy Le
Fèvre de La Boderie lequel l’initia à la tradition ésotérique juive dans le sillage de Pic de La Mirandole, Reuchlin,
Postel... tout en conservant ses références aux principaux Docteurs de l’Eglise. Il puisera bien entendu également
certaines de ses interprétations dans les œuvres de Pythagore, dans le platonisme, chez Zoroastre, etc. Importante
bibliographie in fine. Ensemble épuisé et peu commun. 250 €

139 WEILL, MICHEL AARON


La parole de Dieu ou la chaire israélite ancienne et moderne
Paris, Ollendorff, 1880, in-8, demi-basane chagrinée, dos à nerfs, orné, VIII, 368 pp.
Caillet 11390 pour « Le judaïsme, ses dogmes et sa mission », 1867-69 ne connait pas ce titre.
Manque également à Dorbon. L’auteur puise principalement ses sources dans la Thora, mais
aussi dans le Zohar : commentaire sur l’Echelle de Jacob et son sens mystérieux, sur l’exploration
de la Terre Sainte, symbole de l’exploration du monde futur selon R. Shiméon. Le symbolisme
des rites selon la kabbale et sur la notion de saba est développé à travers une longue citation du
Zohar (sect Mischpadim, discours du saba) puis consacre un court chapitre aux sacrifices et à
leur signification. Un autre sur le symbolisme des lettres alphabétiques (Guematria), point de
départ de ce que l’on nomme la kabbale pratique et qui tient quelque peu de la théurgie. 200€

140 ZAKARIAS, HANNA (PSEUD. GABRIEL THÉRY)


De Moïse à Mohammed. Tomes I et II, complet
Cahors, Chez l’auteur, 1955-1956, deux volumes in-8, brochés, 356 ; 336 pp.
Ouvrage peu commun, tiré à petit nombre, basé sur une profonde
connaissance des textes originaux et développant la thèse selon
laquelle la source première et véritable de l’Islam serait dans
un enseignement diffusé à La Mecque et aboutissant à Médine.
Conversion de Mohammed au judaïsme. Les enseignements à
Mohammed du rabbin de La Mecque. Composition et disparition
du Coran arabe original et primitif. Lutte du rabbin de La Mecque
contre les idolâtres et les chrétiens. 150€

44 Kabbale
RELIGION – MYSTICISME
141 BOEHME, JACOB
Clef ou explication des divers points et termes principaux employés par Jacob dans ses ouvrages
Paris, Dorbon, sans date, in-8, broché, IV – LXVIII – 70 pp. et un grand tableau dépliant.
Traduit de l’allemand d’après l’édition des œuvres complètes de Jacob Boehme imprimées en 1715.. Réimpression
textuelle à 300 exemplaires sur papier verger de Hollande de l’édition rarissime de 1826. C’est peut-être là l’ouvrage le
plus important du célèbre « Philosophe Teutonique », puisqu’il renferme l’explication et le résumé de son œuvre entière.
Attribué par Barbier à Noé, juif polonais, il se compose de deux parties : la première contient une longue biographie de
Boehme par un de ses familiers de Goerlitz et la « Relation véritable faite par Corneille Weissner, docteur en médecine,
de la douceur, de l’amabilité de Jacob Boehme et de l’examen qu’il a subi à Dresde en présence de S. A. Electorale et de
huit principaux professeurs ». Quant à la seconde partie, elle est du « Philosophe Teutonique » lui-même et est un abrégé
et un commentaire de ses différents ouvrages. Il l’a, en outre, pour plus de clarté, accompagné d’un grand schéma replié
hors texte, qu’il intitule : « Table des Trois Principes de la Manifestation divine : Comment Dieu est considéré hors de
la Nature en soi-même, et puis dans la Nature, selon les Trois Principes ; ce que c’est que le Ciel, l’Enfer, le Temps et
l’Eternité ; d’où tout est provenu : ce que c’est que le Visible et l’Invisible. » Caillet 1295 pour l’originale excessivement
rare et 1296 pour la présente réédition. Précieux exemplaire ayant appartenu à François Ménard, érudit auteur (proche
de Marius Lepage et d’Oswald Wirth) qui collabora à la revue « Le Symbolisme ». 140 €

142 BOLESLAS DE PORAY MADEYSKI


Le cas de la visionnaire stigmatisée, Thérèse de Neumann de Konnersreuth. Etude
analytique et critique du problème Paris, Lethielleux, 1940, in-8, broché, XXIV, 304 pp. 25 €

143 BONNET, CHARLES


La palingénésie philosophique, ou idées sur l’état passé et sur l’état futur des êtres vivants.
Ouvrage destiné à servir de supplément aux derniers écrits de l’auteur et qui contiennent
principalement le Précis de ses Recherches sur le christianisme
Genève, Claude Philibert et Barthélémi Chirol, 1769, 2 volumes in-8,
demi-basane de l’époque, dos à nerfs, XXVIII, 428 pp. ; II, IV, 448
pp. Cachets de la Bibliothèque de Picpus sur la page de titre.
Caillet 1403 donne (par erreur ?), pour l’édition de Genève, la date de 1770 :
« Précurseur de Ballanche, Bonnet s’occupe ici des destinées de l’âme, avant
et après la mort. Il pense que tous les êtres vivants, même les plantes, ont une
âme en voie de transformation et de développement indéfini, et que cette âme
habite successivement en des corps de plus en plus perfectionnés. Malgré ses vues
hardies, Bonnet était un chrétien ardent mais son christianisme, comme celui de
Ballanche, s’accommodait mal de l’immutabilité du dogme. Il peut être considéré comme un des pères du modernisme. »
Dorbon 419. Grand observateur de la nature et hostile à certaines théories matérialistes, Bonnet développe au long de
ses diverses publications, la théorie de l’immortalité et immatérialité de l’âme, chez l’homme, bien sûr, mais également
chez les animaux, théories transposées également dans le monde végétal. Cette théorie se trouvera principalement
détaillée dans la présente publication qui eut une influence considérable sur l’initiateur de l’école mystique de Lyon,
Ballanche, qui transposera les principes de la palingénésie de l’espèce humaine aux nations, aux formes politiques et
sociales. A son époque, Ballanche fut considéré comme l’un des organes de la nouvelle parole initiatique (« Essai de
Palingénésie sociale », 1827-1829). 650€

Religion – Mysticisme 45
144 BONNET, CHARLES
Essai analytique sur les facultés de l’âme
Copenhague et Genève, chez Philibert, 1769, 2 tomes reliés en un
volume, in-8, plein veau de l’époque, dos lisse orné, triple filet sur les
plats, tranches rouges, XLVIII, 324 ; II, 320 pp. Coiffe supérieure
restaurée.
Œuvre première de la doctrine principale de cet auteur qui consiste en une
précise et cohérente théorie de la métempsychose en contexte occidental.
Hoefer (nouvelle biographie générale) : « Son essai de psychologie, publié en
1754 et l’essai analytique des facultés de l’âme, qui parut en 1760, sont des
monuments élevés à la hardiesse et à la profondeur des conception humaines.
Parti du principe de relation entre l’âme et le corps, il en conclu la nécessité
d’un organe matériel pour l’exercice de l’intelligence ; il explique, par l’excitation des molécules de cet organe,
l’association des idées dont les sens sont la source. Pour lui, l’influence du physique sur le moral est en dehors de
toute contestation. Sur le siège de l’âme on lui doit une idée ingénieuse, trop subtile peut-être : ne pouvant concilier
son immatérialité avec l’occupation d’une partie de l’espace, il veut que l’âme ne soit que présente au cerveau, et,
par cet organe, au reste du corps. ». Dujols, qui ne propose pas notre texte, donne d’intéressantes analyses dans
son catalogue I, n°14 à propos d’une autre œuvre majeure de Bonnet « La Palingénésie philosophique, 1770. Dans
son catalogue XII, n°160, Dujols analysera également d’une façon très judicieuse une autre œuvre de Bonnet «
Contemplation de la Nature », 1767. Bien entendu, nous trouverons une filiation de pensée des plus intéressantes
entre le système exposé par Bonnet et celui de son continuateur, Ballanche (le Maître de l’Ecole mystique de Lyon),
qui fut secrétaire de Fabre d’Olivet (?). Edition originale de ce système leibnizien. 500 €

145 BOURIGNON, ANTOINETTE


L’AVEUGLEMENT DES HOMMES DE MAINTENANT.
Qui eft plus grand au regard de leur falut qu’il n’a efté de tous les fiecles depuis la Création du Monde.
Car jamais les hommes en général n’ont mis Dieu en oubli comme à prefent, où un chacun vit à fa mode
& fait tout le mal qu’il peut fans le craindre : quoi qu’ils ne defcouvrent pas leurs malheurs en ce regard.
Ils font de ces Aveugles de qui Jefus Chrift a dit : Si vous difiez nous fommes aveugles vous feriez
clairvoyans : Mais à caufe que vous dîtes, Nous voyons, pour cela eftes vous aveugles.
Ce qui fera clairement monftré en cet AVEUGLEMENT
defcouvert en ce prefent Traitté fous une lettre addreffée à l’un de ces Aveugles qui penfait eftre clair-
voyant au fait de fon falut, lorsfqu’il eftoit eloigné de cette connoiffance, en prenant la vertu apparente
pour la reelle.
Suivi de
L’AVEUGLEMENT DES HOMMES DE MAINTENANT. (Seconde Partie)
Traitte Apologétique recœüilly des Lettres de Madlle ANTOINETTE BOURIGNON.
Où elle répond à plufieurs chofes que les hommes trouvent à redire à fa Conduite & à fa Doctrine par
l’Aveuglement & la Préfomption de leurs efprits.
A Amsterdam, chez Pieter Arentz, 1679 et 1684, 2 tomes reliés en un volume in-8, plein vélin de l’époque,
XII ff., 124, II ff., 288 ; VIII ff., 202, II ff. Quelques petites taches à la reliure, cependant bon exemplaire.
Antoinette Bourignon (1616-1680) considérée comme l’une des grandes figures du prophétisme, du quiétisme et du

46 Religion – Mysticisme
mysticisme au même titre que Mme Guyon, dans une hétérodoxie teintée
de protestantisme qui la conduira à s’expatrier à Amsterdam afin d’y
prêcher la Réforme. Elle sera à plusieurs reprises accusée de sorcellerie
et donc soumise à persécutions diverses tout au long de son parcours (le
présent volume constitue, sous forme épistolaire, une réponse de sa part
aux lourdes et sévères accusations qui lui ont été portées). Ses Visions
sont d’une abondante et riche imagerie, laquelle n’est pas sans évoquer
les nombreuses descriptions que l’on retrouvera ensuite chez Swedenborg.
La plus significative et remarquable de ses vaticinations se trouve dans
les longs commentaires qu’elle consacra à l’Apocalypse et à l’Antéchrist,
enrichis d’une foule de détails et de descriptions physiques et précises de
ce dernier, lequel, selon sa propre révélation, s’incarnera finalement dans
la personne du dernier Pape. Parmi ses fidèles disciples, on retrouve Pierre Poiret, proche ensuite de Mme Guyon, qui
publiera à Amsterdam les œuvres complètes d’Antoinette Bourignon en 21 volumes entre 1679 et 1684. Une analyse
pertinente de la doctrine de cette grande mystique se trouve dans le volume VIII du livre de Louis Joseph Antoine de
Potter (p. 265 et suivantes). L’une des premières analyses critiques de son œuvre fut donnée par Bayle « Dictionnaire
historique et critique », 1740. On note que, dans un court et rarissime ouvrage consacré à Jeanne d’Arc du marquis de
Luchet ou marquis de La Roche du Maine (auteur de Essai sur la secte des Illuminés, 1789) qui conteste une partie de
la biographie de la pucelle et la cohérence de certaines de ses révélations, cite au contraire avec intérêt et bienveillance
un texte d’Antoinette Bourignon dans lequel, suite à l’une de ses visions, elle affirme que l’Adam premier était à la fois
homme et femme, capable d’engendrer selon les principes et indications du Créateur. On peut établir un parallèle entre
ces visions et certaines doctrines kabbalistes. Notre volume, le XXIIème de la série des œuvres établies par Pierre Poiret,
comporte un avis au lecteur de ce dernier, ainsi qu’un catalogue des œuvres de Melle Bourignon. Une longue préface
d’Antoinette Bourignon est constituée de « Prétextes pour protéger leurs corruptions ».
La première partie est principalement consacrée à la morale et aux diverses postures et comportements mystiques à
observer au gré des aléas et des épreuves. Profonde et juste investigation sur la nature de l’aveuglement des individus et
son universalité. A plusieurs reprises, sont abordés les problèmes liés à la corruption, les vices sous leurs divers aspects
et les remèdes à y apporter, avec l’aide de Dieu. La seconde partie est constituée de 38 lettres adressées à plusieurs
amis, ainsi qu’à quelques connaissances appartenant à diverses écoles mystiques ou sectes (sociniens, mennonistes,
anabaptistes, trembleurs …), qui contestèrent ses visions et son enseignement.
Ce fort volume est des plus précieux et d’une insigne rareté. Il rassemble et résume les concepts, analyses et préceptes
de cette visionnaire qui, à de nombreuses reprises, met en évidence les structures et les évolutions sombres et néfastes de
la société de son temps, alors en quête de mystique, et leurs conséquences pour les temps à venir.2600€

146 BÜCHNER, DR LOUIS - TRADUIT PAR A. REGNARD


Force et Matière ou Principes de l’Ordre Naturel de l’Univers mis à la portée de tous
avec une Théorie de la Morale basée sur ces Principes
Paris, Reinwald - Leipzig, 1894, in-8, reliure amateur demi-toile postérieure, couvertures originales
contrecollées sur les plats, XL, 546 pp., un portrait gravé en frontispice.
Septième édition française avec un portrait, une biographie de l’auteur et une préface du traducteur d’après la
dix-septième édition allemande entièrement refondue et augmentée, traduite avec l’approbation de l’auteur par A.
Regnard. Caillet 1766 propose une précédente traduction puis mentionne notre édition. Vie de Büchner. Préfaces des
1ère et 16ème éditions. Préface du traducteur. Immortalité de la Matière. Immortalité de la Force. Infini et Valeur
de la Matière. Le Mouvement. La Forme. Immutabilité des Lois de la Nature. Universalité des Lois de la Nature. Les
Périodes de la Création de la Terre. Générations Primitive et Secondaire. Siège de l’âme. L’idée de Dieu. Existence
personnelle après la mort. La Force Vitale… Index. 60 €

Religion – Mysticisme 47
147 DELACROIX H.
Essai sur le mysticisme spéculatif en Allemagne au quatorzième siècle
Paris, Alcan, 1900, in-8, broché, XVI, 288 pp. Dos muet, factice, petits manques en bord des plats de
couverture.
Thèse de doctorat. Les conclusions de la philosophie d’Erigène - Amaury de Bène et les Amauriciens - Ortlibiens
et Frères du Libre Esprit - Le Libre Esprit et les Beghards hérétiques - Maître Eckhart de Hocheim - Le système
de Maître Eckhart (l’âme, les degrés de la vie spirituelle) - Maître Eckhart et l’Inquisition - Maître Eckhart et le
Néoplatonisme - Maître Eckhart et les principes de la Scolastique. Etc. Caillet 2892. Manque à Dorbon. 120 €

148 DICTIONNAIRE DE MYSTIQUE CHRÉTIENNE, ou Essai d’Encyclopédisation


historique et méthodique de tous les phénomènes merveilleux de l’âme, parvenue à
l’état surnaturel, et unie à Dieu par l’exercice et la pratique de la vie spirituelle, dans
toute sa perfection…
Paris, Migne, 1858, fort in-4, demi-basane de l’époque, dos à nerfs, 1568 col. Un cachet
au 1er feuillet (garde) et au bas de la page de titre. Très rares rousseurs.
Dujols n°116, décembre 1912 : «  (Rarissime). L’édition de cet ouvrage, très recherché, a
été presque entièrement détruite dans le grand incendie de l’imprimerie Migne. Quelques
exemplaires seulement échappèrent au désastre. Nous reproduisons, ci-dessous, le sous-titre de
cette excellente encyclopédie : Histoire complète de tous les effets sensibles, également surnaturels,
qui se produisent alors visiblement dans les saints et au dehors : Extases, ses différentes espèces et
tous les phénomènes qui s’y rattachent et en découlent. Illuminations. Confessions. Prédications.
Chants. Hymnes. Attractions. Ascensions. Elévations. Translations. Marche et Vol extatiques.
Vision. Ses différentes sortes et tous les phénomènes qui s’y rattachent ou en découlent. Visions
spirituelles et représentatives. Apparitions. Révélations. Paroles. Voix. Sons. Bruits. Harmonies
et musiques célestes. Lumières. Clartés. Splendeurs et feux surnaturels. Pa ssion mystique. Stigmates et tous les
phénomènes qui les accompagnent, les précèdent ou les suivent. Flagellation. Couronnement d’épines. Crucifiement.
Plaies mystiques. Formations plastiques. Mariage et mort mystiques. Ravissements. Vol de l’esprit. Divers degrés
d’Oraison. Contemplations. Clairvoyance. Vue mystique. Vue à distance. Invisibilité. Vision. Ouïe. Odorat et odeurs.
Goût, Toucher. Sens et sensations mystiques. Prédictions, Prophéties. Pénétration et discernement des esprits. Don
de lire dans les cœurs et dans les consciences. Dons surnaturels divers. Langue. Poésie. Art. Eloquence et symbolique
mystiques. Empire souverain sur toute la nature. Incombustibilité. Délivrance des possédés. Guérisons surnaturelles.
Substitutions. Résurrections. Tombeaux. Reliques. Incorruptibilité. Intercession. Corps saints. Faits miraculeux de
tous genres. Certitude. Authenticité. Permanence et universalité des phénomènes de cet ordre surnaturel et des lois qui
les constituent. Conclusions pratiques, etc. Accompagné d’aperçus sur la vie et les œuvres des principaux mystiques
et de ceux qui ont été honorés de faveurs ou dons surnaturels. » Manque à Caillet et Dorbon.400€

149 DURAND, GUILLAUME


Rational ou Manuel des Divins Offices de Guillaume Durand,
évêque de Mende au treizième siècle ou Raisons mystiques et
historiques de la liturgie catholique
Traduit pour la première fois du latin en français par M. Charles Barthélémy
(de Paris)… Précédé d’une notice historique sur la vie et sur les écrits de Durand
de Mende, suivi d’une bibliographie chronologique des principaux ouvrages

48 Religion – Mysticisme
qui traitent de la liturgie catholique, avec un grand nombre de notes à la suite de
chaque volume
Paris, Louis Vivès, 1854, 5 volumes in-8, demi-chagrin brun postérieur, couvertures conservées,
dos à nerfs, orné, XXXII, 458 ; IV, 540 ; IV, 592 ; IV, 524 ; IV, 484 pp. Rares rousseurs. Une
planche gravée représentant Saint Pierre contrecollée au dos du faux-titre du premier volume
(style byzantin, dessin d’un médaillon du douzième siècle).
Fort rare et unique édition de cette première traduction intégrale de l’œuvre majeure de
Guillaume Durand, évêque de Mende (v. 1230-1296), somme de « tout ce que les Pères, les
Docteurs, les Savants catholiques avaient écrit sur la liturgie depuis l’origine du christianisme
[…], résumé de tout ce que trois siècles avaient appris autant que compris, avec l’esprit et
avec le cœur… ». Trithème proclame son auteur « l’historien le plus attentif de la discipline
ecclésiastique, d’un génie subtil, d’une éloquence brillante ». Jean Golein donne en 1372 une
traduction du Rational en ancien français commanditée par Charles V « ce religieux retranche,
ajoute, omet à dessein des passages entiers, dénature le reste […], s’est cru dispensé de
traduire le huitième livre… ». La présente traduction de ce monument d’érudition assorti de
notes savantes et de commentaires par Charles Barthélémy, est l’appareil indispensable pour
l’étude du symbolisme chrétien. (Ce dernier fut également l’auteur des 18 volumes d’« Erreurs
et mensonges historiques », publiés entre 1862 et 1883).
Manque à Caillet et Dujols. Dorbon 1413 ne dispose que des deux premiers tomes.
Le dernier volume est consacré à l’étude des saints et leurs festivités. Du comput, du calendrier et de ce qui s’y
rapporte, de l’année solaire, la semaine, le jour, l’année lunaire, les nombres réguliers lunaires, l’épacte, le nombre
d’or, le terme pascal, le cycle, conclusion de l’ouvrage. En appendice : liturgies orientales catholiques : messe
grecque de Saint Basile et de Saint Jean Chrysostome, liturgie arménienne. Bibliographie chronologique. 1000 €

150 ECKHARTSHAUSEN, KARL VON


La nuée sur le sanctuaire ou quelque chose dont la philosophie
orgueilleuse de notre siècle ne se doute pas
Paris, Psyché, 1948, in-12, broché, 108 pp. et un portrait en frontispice.
Préface d’André Savoret. Reprise de la traduction et de l’édition publiée par Marc Haven en
1914, comportant des corrections et, en quelque sorte, une réécriture par André Savoret, 60 €

151 GAUTIER, LUCIEN


Vocations de prophètes
Paris, Editions de la Cause, 1922, in-12, broché, IV, 84 pp.
Par l’auteur de « La Mission du prophète Ézéchiel », 1891. Mention de seconde édition. 80 €

152 GREPPO, J.G.H.


Dissertations relatives à l’histoire du culte des reliques dans l’antiquité chrétienne
Lyon, Imprimerie d’Antoine Perisse, 1842, in-8, broché, VIII, 96 pp. Petites taches brunes au second
plat de couverture, quelques rares rousseurs, bon exemplaire cependant. Ex-libris (gaufrage) au haut
du 1er plat de couverture.
Ouvrage peu commun, manquant aux principales bibliographies, qui ne signalent que l’étude de notre auteur sur
la religion égyptienne et sur le zodiaque de Dendera et d’Esné. Sources de l’usage des cierges et des lampes, les
reliques profanes dans le paganisme, chez les Grecs et les Romains. 100 €

Religion – Mysticisme 49
153 GRILLOT DE GIVRY, EMILE-JULES
Lourdes, ville initiatique, Etude hiérologique
Paris, Chacornac, 1959, in-12, broché, 374 pp.
Deuxième édition. Dujols n° 322, V 1909 : « L’Occident comme l’Orient a ses lieux saints.
Hermétiste consommé, théologien remarquable et, de plus, savoureux styliste, M. Grillot de
Givry a écrit la monographie de quelques villes initiatiques d’Occident. La première parue est
celle de Lourdes. L’auteur y sape les théories de l’auto-suggestion et y révèle la conception des
mystères de l’au-delà d’une manière vraiment originale. » 60 €

154/ [MME GUYON] MME JEANNE-MARIE BOUVIER DE LA MOTHE GUION


Les opuscules spirituels
Paris, chez les Libraires associés, 1790, 2 volumes in-8, demi-toile à coins postérieure,
II, LX, 560 pp. Exemplaire non rogné, à toutes marges.
Recueil de quelques-uns des textes majeurs de la célèbre mystique dont on sait quelle grande
influence elle exerça sur Fénelon et le rôle qu’elle tint dans ce qui allait devenir à la fois
une polémique et une dissidence : le quiétisme. Dans ces deux fort intéressants volumes, nous
trouverons entre autres traités : Le Moien court & très facile de faire Oraison, Les Torrens
spirituels retouchés & augmentés, Le Traité de la Purification de l’âme après la mort, ou du
Purgatoire, Petit Abrégé de la Voie & de la Réunion de l’âme à Dieu, Règles des Associés à
l’enfance de Jésus, Modèle de Perfection pour tous les états ; tirée de la Sainte Ecriture & des
Pères par les Réflexions de plusieurs personnes intérieures, Instruction chrétienne pour les jeunes
gens, Brève instruction pour tendre sûrement à la Perfection Chrétienne dans une lettre du P.
François Lacombe,.... et une longue préface analytique sur cette doctrine, ainsi que sur quelques
points d’analogie avec les enseignements de Sainte Catherine de Gênes, de Sainte Angèle, de Jean
Taulère, Jean de La Croix, Saint François de Salle et quelques autres. Cette préface comporte en
outre un catalogue des écrits de Mme Guyon. On trouvera, en fin du second volume, deux textes du Père Lacombe,
curieux personnage qui connut une fin tragique. Mme Guyon exerça sur lui une forte influence. Une première édition
de ce recueil fut publiée chez le Jean de La Pierre en 1704, une seconde en 1720. Notre version sera donnée à Paris
en 1790 par le fort intéressant mystique Dutoit-Membrini, qui considérait l’œuvre de Mme Guyon comme supérieure
aux travaux de Jacob Boehme (Caillet 4889). 800 €

155 HOEFLING, DR J.-G.-F. ET OLSHAUSEN, DR H.


L’esprit du protestantisme (HOEFLING, Dr J.-G.-F.), suivi de Christ, le seul maître
(OLSHAUSEN, Dr H.)
Neuchatel, Michaud, 1843, in-12, broché, 54, 70 pp.
Traduit de l’allemand par la Société pour la traduction d’ouvrages chrétiens allemands. Ouvrage apologétique de la
doctrine protestante et de ses principales oppositions au catholicisme. On retiendra cependant quelques arguments
extraits des écrits de Fénelon. Texte théologique et mystique très peu commun. La société qui publia ces deux ouvrages
édita également des extraits du journal du grand mystique Gaspard Lavater, ami et proche de Louis-Claude de Saint-
Martin, ainsi qu’une Vie de Henri Jung-Stilling (appartenant au même cercle) mais surtout une fort intéressante étude
de Frédéric de Rougemont : Essai sur le piétisme ou sur l’époque de Spencer (1842). 90 €

50 Religion – Mysticisme
156 HOUTIN, ALBERT 157 LAMM, MARTIN
Une grande mystique, Madame de Swedenborg
Bruyère, abbesse de Solesmes (1845-1909) Paris, Stock, 1936, in-8, broché, XXIV, 314 pp.
Paris, Alcan, 1925, in-8, broché, VIII, 316 pp. Dos Préface de Paul Valéry. 45 €
défraîchi, une trace de mouillure affecte le dernier
plat de couverture et les feuillets de tables. 25 €

158 MARIE, AUGUSTE


Mysticisme et folie (Etude de Psychologie normale et pathologique comparées)
Paris, Giard et Brière, 1907, in-8, pleine toile verte éditeur, XII, 344 pp.
Bon exemplaire de cette très érudite étude sur l’ensemble des phénomènes mystiques. Caillet ne signale de cet auteur
que de courtes études sur le mysticisme et sur les délires systématisés. Manque à Dorbon. Mysticismes et religions.
Classement des conceptions religieuses et mystiques (selon Ribot, Tolstoï, Auguste Comte, Fontenelle, Spencer…).
Du magisme au monothéisme (le magi-fétichisme, passage de l’incantation conjuratrice magique à la prière,
hiérarchisation progressive du polythéisme vers le monothéisme et la phase métaphysique de l’évolution mystique).
Suivent trois chapitres sur les psychoses mystiques et religieuses : mysticisme et dégénérescence, délires religieux
dépressifs (possession animale ou démoniaque), psychoses religieuses évoluant vers la théomanie et démences à formes
mystiques. Ouvrage comportant quelques figures de représentations démoniaques en fin de volume. Auguste Marie,
médecin chef de l’asile de Villejuif, fonda le Musée de la folie en 1905. Les investigations portant sur l’expression
de certaines pathologies délirantes (art brut, art singulier, art des fous) ont ensuite fortement intéressé André Breton
et l’Ecole surréaliste très sensible à ces fort curieuses représentations. 300 €

159 MATTER, JACQUES


Le Mysticisme en France au temps de Fénelon
Paris, Didier, 1865, in-12, broché, VIII, 424 pp. Papier parfois bruni, des rousseurs.
Mention de deuxième édition, l’année de l’originale. Caillet 7237 : « L’historien du gnosticisme, de Saint-Martin
et de Swedenborg était par la nature même de ses études très documenté sur toutes les questions théosophiques. Ce
volume est rempli jusqu’au bord de faits suggestifs et d’observations curieuses. Fénelon, d’ailleurs est une énigme de
l’Histoire que l’on n’a pas encore réussi à déchiffrer complètement. En dehors de son commerce spirituel avec Mme
Guyon, il y aurait à préciser le rôle qu’il joua dans l’Eglise en qualité de prélat Templier, point assez obscur de sa vie
pastorale. Matter entre ici dans de longues considérations au sujet des visions, des extases, des doctrines gnostiques,
et met en lumière cette figure si sympathique du XVIIIe siècle ». Ajoutons que Fénelon eut un rôle important dans
la conversion au mysticisme du Chevalier de Ramsay. Un chapitre concerne Melle Bourignon. Dorbon 2985. 40 €

160 MIGNE, L’ABBÉ JACQUES-PAUL


Dictionnaire des Apocryphes, ou collection de tous les livres apocryphes relatifs à l’Ancien
et au Nouveau Testaments, pour la plupart, traduits en français, pour la première fois,
sur les textes originaux, enrichie de préfaces, dissertations critiques, notes historiques,
bibliographiques, géographiques et théologiques
Petit-Montrouge, Migne, 1856-1858, 2 volumes in-4, demi-veau fauve postérieur, LXXII col., 1296 col. ;
MCCCXXIV col. (soit 1346 pp.). Pâles traces de mouillures, papier bruni pour quelques feuillets, des rousseurs
(comme pour les rares exemplaires connus).
C’est sans aucun doute le tout premier grand recensement dans cette thématique fondamentale, de traductions et textes

Religion – Mysticisme 51
accompagnés de commentaires et de notes et, par ailleurs, la publication la plus rare et la plus recherchée
de l’éditeur Migne. En tout premier lieu, cet ensemble a été établi sous la direction de Gustave Brunet
mais, bien entendu, les parties de textes apocryphes issues de l’Ancien Testament ont été assurées par le
Chevalier Drach qui était considéré à l’époque comme une haute autorité en matière d’exégèse biblique.
Il sera, entre autres, responsable dans cette publication de la traduction, de la présentation et des notes de
plusieurs textes fondamentaux comme le signale M Paul Catrice (in « Migne et le renouveau des études
patristiques », 1975) : « Le dictionnaire des apocryphes qui est dirigé par Gustave Brunet comprend
deux études de Drach : l’une sur les Samaritains (tome II, colonnes 891 – 902), mais elle ne fait que
reprendre un article des Annales de Philosophie chrétienne en 1853, l’autre est un travail de grande
envergure : première traduction de l’hébreu rabbinique en français (223 colonnes, col. 1087 – 1310)
du Livre du Juste ou Sepher Haiyashar, recueil rabbinique du Moyen Âge dont Paul Drach prétend démontrer qu’il contient
nombre de passages très anciens, provenant de ce que précisément l’Ancien Testament appelle le Livre du Juste. La traduction
est précédée d’une longue introduction (colonnes 1069 – 1088) sur ce sujet comme aussi sur différentes questions bibliques :
réfutation de l’exégèse rationaliste allemande, réflexion sur l’authenticité mosaïque du Pentateuque. » L’éditeur Migne et le
Chevalier Drach collaborèrent pendant près d’une vingtaine d’années et, sur la qualité et la profondeur de la relation entre
ces deux éminents personnages, sur leur admiration commune, nous disposons de l’émouvant témoignage de Drach : « sur
le chemin de sa vie, il (Drach parlant de lui-même à la troisième personne) s’est rencontré avec un homme extraordinaire,
un grand homme, un homme de génie, digne prêtre selon l’ordre de Melchisédech, un homme à qui l’avenir décernera sur la
terre des statuts et dans le ciel une couronne de gloire immortelle… » Par ailleurs, une indication à la plume au faux-titre de
notre exemplaire précise que cette œuvre monumentale a été colligée par l’abbé Constant (Eliphas Lévi). Effectivement, on
sait que ce dernier a pris part lui aussi à l’élaboration de quelques volumes de cette grande encyclopédie. L’auteur de cette
remarque (un occultiste) a laissé quelques rares et intéressantes notes au crayon dans les marges. Ainsi, colonne 370 du tome
I, il souligne le caractère alchimique de quelques symboles utilisés par des artistes au Moyen Age, s’étant inspirés du livre du
combat d’Adam dans lequel il est question de la personne de Melchisédech. 1200 €

161 MONTLOSIER (REYNAUD DE MONTLOSIER, COMTE


FRANÇOIS DOMINIQUE)
Mémoire à consulter sur un système religieux et politique tendant à
renverser la religion, la société et le trône
Paris, Dupont et Roret, 1826, in-8, pleine basane de l’époque, dos à nerfs, richement orné,
tranches marbrées, IV, 340, VIII pp. Quelques rousseurs et petites épidermures sur les plats.
Caillet 7712. Guaïta 738. Ouvaroff 209. Manque à Dorbon qui ne propose de l’auteur que sa «
Lettre d’accusation contre les Jésuites », 1826 et « Des mystères de la vie humaine », 1829. Contient
en pièces justificatives les principaux arguments de la polémique entretenue par notre auteur à
l’encontre des Jésuites. 90 €

162 SALTZMANN, ALPHONSE


Les remèdes divins pour l’âme et le corps
Paris, Bibliothèque Saltzmann, 1912, in-12, broché, 304 pp. et 3 planches hors texte. Rares rousseurs,
essentiellement en début et fin de volume. 60€

163 SAINT-MARTIN, LOUIS CLAUDE DE


Le Nouvel homme
Paris, chez les Directeurs de l’Imprimerie du Cercle Social, an IV de la Liberté (1795-1796), in-8, broché,

52 Religion – Mysticisme
IV, 432 pp. Couverture de livraison originale, exemplaire non rogné. Une mention
d’appartenance à la plume, de l’époque, au haut du faux-titre.
Caillet 9780 pour cette rare édition originale. Guaita 2082. Ouvaroff 145. Dorbon 4315. Œuvre
rédigée à la suite du séjour strasbourgeois, profondément inspirée de l’enseignement de Jacob
Boehme dont Saint-Martin venait d’étudier la philosophie et alors qu’il envisageait la traduction en
français de certains de ses textes. La seconde influence notoire dans la conception de ce « Nouvel
homme » est issue de la cosmogonie et des visions d’Emmanuel Swedenborg dont notre auteur
venait de rencontrer le neveu. Voir sur ce texte important de Saint-Martin les commentaires de
Jacques Matter. Rare édition originale dans son premier état. 900 €

164 SAINT-MARTIN, LOUIS-CLAUDE DE


Œuvres posthumes
Tours, Letourmy, 1807, 2 volumes in-8, demi-maroquin violet, dos lisse,
reliure postérieure, XXXII, 406, 1 ff. (tables et errata) ; IV, 482, 1 ff.
(tables). Quelques rousseurs, principalement en têtes et queues des volumes,
bel exemplaire cependant, à toutes marges, dans une élégante reliure de
Carayon (signée H.C.).
Voir la très longue notice que consacre Caillet 9781 à cet ouvrage. Recherches sur
la doctrine des Théosophes. Des trois époques du traitement de l’âme humaine.
Pensées extraites d’un manuscrit de Saint-Martin. Les voies de la Sagesse. Lois temporelles de la justice divine. Des prières,
précédées d’une introduction. Etc. etc. Dorbon 4316 « On trouve, entre autres, dans ces deux volumes : Un portrait historique
et philosophique de Saint-Martin fait par lui-même (139 pp.), la réimpression du Cimetière d’Amboise, des stances sur l’origine
et la destination de l’homme. ». Guaita 2083. Ouvaroff 149. Curieux ex-libris armorié PJ Monti. 850 €

165 SAINT-MARTIN, LOUIS-CLAUDE DE


Tableau naturel des rapports qui existent entre Dieu, l’homme et l’univers
Paris, Chamuel, 1900 (mention d’éditeur recouverte d’une étiquette Chacornac au bas du 1er plat, Chamuel
au bas de la page de titre : L’initiation, 1901, caractères altérés), in-8, demi-toile écrue postérieure, couverture
conservées, XIV, 324 pp.
Première édition de la version comportant la préface de Papus. Dorbon 4321. Caillet 9785. 150 €

RELIGIONS COMPAREES – MYTHOLOGIE – ANTIQUITE

166 BOETTIGER, M.
Les furies d’après les poètes et les
artistes anciens
Paris, Auguste Delalain, an X (1802), in-8,
cartonnage de l’époque, VIII, 126 pp. Avec
quatre gravures dont deux enluminées et une
dépliante. Très pâles rousseurs, essentiellement
marginales.
Recensement extrêmement détaillé du mythe de la

Religions comparées – Mythologie – Antiquité 53


furie : ses diverses représentations, son légendaire, ses attributs, son symbolisme, sa place et son rôle au sein des
cosmogonies gréco-latines. Le dernier chapitre commente les quatre fort curieuses gravures qui enrichissent ce
volume des plus rares, qui manque à Caillet et Dorbon. 600 €

167 CAHIER, CHARLES ET MARTIN, ARTHUR


Mélanges d’archéologie, d’histoire et de littérature, rédigés ou recueillis par les auteurs
de la monographie de la cathédrale de Bourges

Paris, Poussielgue-Rusand, 1847-1856, 4 volumes in-4, demi-chagrin vert de l’époque, IV, 262 pp. et
XLV planches – IV, 267 pp. et XXXIX planches – IV, 292 pp. et XXXIV planches – IV, 312 et XXXV
planches.
Sans doute l’ensemble le plus dense et le plus érudit sur tous les aspects de la symbolique chrétienne, ses origines les
plus anciennes et les plus diverses, qui fut l’une des bases principales des recherches d’auteurs contemporains tels
que Louis Charbonneau-Lassay. Nombreuses investigations aux sources du symbolisme chrétien, consacrées à la
statuaire, aux monnaies, au mobilier, aux divers ornements, à l’architecture, aux manuscrits mystiques et religieux,
aux estampes, aux ivoires, … Nombreux développements autour de doctrines telles que la gnose, l’arianisme, la
kabbale, (voir notamment, d’une part le chapitre VIII du tome I et, surtout le chapitre XI sur les diverses croix,
comportant quelques pages sur la croix kabbalistique de Maestricht et sur la kabbale et ses procédés). Parmi les très
nombreux chapitres de ce monument encyclopédique sur la symbolique chrétienne, de nombreuses investigations sur
la symbolique animale (bestiaires, thème repris et développé longuement dans chacun des volumes), sur les ornements,
médaillons et couronnes, à propos des antiquités de la cathédrale de Frisingue, un exposé de la mythologie de son
mystérieux pilier concernant Siegfried et la Valkyrie, un long exposé sur les rituels et le bâton pastoral sous ses formes
successives, y compris, bien sûr, les crosses et les nombreux fonts baptismaux (explication historique et symbolique),
un chapitre sur la Synagogue et l’Eglise, etc. etc.
Le dernier volume comporte le texte d’une lettre de François Lenormant au R.P. Martin à propos d’une inscription
relevée dans la cathédrale d’Autun sur laquelle son fils avait travaillé et à propos, entre autres,
du culte et de la représentation de Mithra dans ce lieu (ou prêtre de Sabazius).
Sous le pseudonyme de d’Achery, Cahier publia dans les Annales de Philosophie Chrétienne
plusieurs articles, dont certains sur les principes de l’art religieux au Moyen Age qui seront repris
par René Guénon dans Orient et Occident et dans La crise du monde moderne. Par ailleurs, les
origines communes de toutes les symboliques religieuses et mythologiques développées par Creuzer
trouveront un écho favorable dans les travaux de nos deux auteurs. Emile Mâle leur rendit hommage
dans Le dictionnaire des auteurs chrétiens. Il convient également de souligner la grande proximité
de leurs recherches avec celles de Mgr Devoucoux.
Outre les cent cinquante-trois superbes planches hors texte figurant en fin de volumes, très souvent
en couleur, les figures abondent tout au long du texte. 600€

54 Religions comparées – Mythologie – Antiquité


168 CAILLEUX, THÉOPHILE fit par la suite l’objet d’une autre étude par Guigniaut.
Théorie nouvelle sur les origines L’auteur s’appuie sur quelques grandes publications sur
humaines. Homère en Occident. Troie en l’histoire des mythologies, notamment sur les travaux de
Angleterre P. De Montfaucon, de l’abbé Bannier, de Theodoret, etc.
Symbolique et interprétation du culte de Sérapis. Ce culte
Bruxelles, Weissenbruch, 1883, in-8, demi-chagrin chez divers autres peuples du pourtour méditerranéen et
rouge postérieur, dos à nerfs muet, couvertures histoire de son culte jusqu’à Charlemagne, principalement
conservées, IV, 268 pp. en contexte gréco-romain. 350 €
Caillet 1926 : « Volume des plus curieux. Documentation
absolument nouvelle et originale sur les initiations et les 171 GOBLET D’ALVIELLA, COMTE
mystères sacrés des peuples primitifs, leur symbolisme. EUGÈNE FÉLICIEN ALBERT
Volume précieux par ses révélations singulières, La migration des symboles
notamment sur les tablettes de Mithra et de Dendérah et
Paris, Leroux, 1891, grand in-8, broché, IV, 348
les mystères de Circé. » 140 €
pp., un frontispice et 5 planches gravées hors texte.
Très bon exemplaire, non coupé.
169 DELATTE, ARMAND
Etudes sur la littérature pythagoricienne Œuvre majeure de ce franc-maçon, historien des cultes
religieux. Fort rare et très dense étude comparée
Paris, Honoré Champion, 1915, grand in-8, consacrée aux sources diverses, à l’évolution et aux
broché, couverture factice avec centre du premier nombreuses interprétations d’une symbolique puisée dans
plat contrecollé, VIII, 320 pp. Restitution de papier les mythologies du monde entier. L’auteur, rejetant toute
au faux-titre. thèse archétypale, privilégie, pour expliquer l’universalité
Fort rare, fondamentale et brillante étude consacrée de bon nombre de représentations symboliques, la
au pythagorisme, ses sources, ses textes et inspirations transmission par les voyages ou, entre autres, les échanges
diverses, son rôle dans l’interprétation des poèmes commerciaux. C’est ainsi que ce grand voyageur traite
homériques, les divers traités de symbolique des de la croix, de la croix gammée, de l’arbre, du triscèle…
nombres et d’arithmologie qui en découlent, les textes Le chapitre consacré à la transmutation des symboles est
attribués au Pseudo-Jamblique et à Nicomaque, aux l’un des plus importants pour justifier la thèse ici avancée.
doctrines analogues que l’on retrouve chez Clément Selon Eugène Goblet d’Alviella, deux régions auraient vu
d’Alexandrie. Le chapitre VIII est consacré à la naître la plupart des symboles, la Chaldée et l’Egypte.
tétractys pythagoricienne et l’on trouve également, en Si ces travaux sont maintenant critiqués et considérés
fin de volume, quelques développements, également liés comme erronés, certaines analyses de l’auteur sur la
à ces doctrines, sur la nature des êtres et les définitions diversité symbolique et culturelle sont d’une actualité
mystiques. Un chapitre sur l’orphisme. Manque à Caillet incontestable. 280€
et Dorbon. 200€
172 GOULIANOF, CHEVALIER IVAN
170 GALLIOT, CHARLES ALEKSANDROVITCH DE
Dissertation sur le Dieu Sérapis, où l’on Archéologie égyptienne,
examine l’Origine, les Attributs & le Culte ou Recherches sur
de cette Divinité l’expression des signes
A Amsterdam et Paris, J. Barbou, 1760, in-8, hiéroglyphiques et sur
broché, sous couverture de livraison, 80 pp. Bon les éléments de la langue
exemplaire non rogné, non coupé, malgré quelques sacrée des Égyptiens
rousseurs en page de titre. Leipzig, Barth, 1839, 3 volumes in-8,
Quérard III, 248. Manque à Caillet comme à Dorbon. plein veau glacé de l’époque, dos à nerfs, ornés, filets sur
L’une des toutes premières monographies sur ce Dieu qui les plats, VIII, XX, 47, 312 pp. 2 planches et 2 tableaux

Religions comparées – Mythologie – Antiquité 55


dépliants ; IV, 462 pp. 4 planches dépliantes ; IV, 572 pp. Des rousseurs, épidermures, principalement en bords des plats
des deux derniers volumes, exemplaire élégant malgré cela, comportant un ex-libris gravé.
Dujols n° 261, IV 1909 : « Savant ouvrage… où l’auteur étudie comparativement les Stromates de Clément d’Alexandrie,
les travaux de Saint Denys l’Aréopagite, les abraxas gnostiques. Révélations précieuses sur le symbolisme des couleurs,
l’allégorie du nom d’Adam, Lucifer ou le Phénix, l’Initiation, les Fils de Dieu, etc. » Manque à Dorbon. Caillet 4666. 1100€

173 GOULIANOF, CHEVALIER IVAN ALEKSANDROVITCH DE


Essai sur les hiéroglyphes d’Horapollon, et quelques mots sur la cabale
Paris, P. Dufart, 1827, in-4, broché, 50 pp.
Rarissime et toute première publication de cet auteur qui s’intéresse tout d’abord à la
symbolique égyptienne, axant essentiellement ses travaux sur la symbolique animale qui en
découle. Il s’appuie sur les travaux de Champollion et également sur l’œuvre majeure de
Jablonski (Pantheon Aegyptiorum s. de diis eorum commentarius). Fort intéressant chapitre
à propos des travaux de Wahchiyyèh, alchimiste, (sauvés et publiés par M. de Hammer) sur
le « Traité sur les choses secrètes » lié à la talismanie (amulettes). La dernière partie est
consacrée à la cabale des rabbins telle que développée par Siméon Ben Joahaï. Références aux travaux de Klaproth,
de Kircher, Basnage, et, surtout, à l’œuvre érudite de Duret. Goulianof défend donc dans cette rarissime plaquette
le lien et la proximité entre le langage hiéroglyphique ou sacré et le langage cabalistique des rabbins et comme le
confirme également Duret « Les cabalistes appellent ces forces et vertus, égyptiennes ». Il conclut en outre par une
citation de l’encyclopédie : « Cependant, ce ne furent point les Esséniens qui communiquèrent aux juifs cette nouvelle
cabale ; il est certain qu’aucun étranger n’était admis à la connaissance de leurs mystères. Ce fut Siméon Schetachides
qui apporta d’Egypte ce nouveau genre de tradition ».
Manque à Dorbon. Caillet 4667. Guaita 1424. Dujols n° 268, X 1910 : « (de toute rareté) … extrêmement précieux
pour l’étude approfondie des symboles hermétiques et de la Kabbale. » 400€

174 KAMI YO-NO MAKI - ROSNY, LÉON DE


Histoire des dynasties divines publiée en japonais, traduite pour la première fois
sur le texte original. Accompagnée d’une glose inédite composée en chinois et d’un
commentaire perpétuel rédigé en français par Léon de Rosny
Paris, Leroux, 1884, in-8, demi-toile bleue moderne, couvertures conservées, VIII,
204 pp. Infimes restitutions angulaires de papier au haut des trois derniers feuillets et
du dernier plat de couverture, bon exemplaire cependant.
Ouvrage essentiel pour sa représentation religieuse et mythologique japonaise. Description
détaillée de l’histoire des œuvres du divin Iza-Nagi, créateur des divinités du panthéon japonais,
ce texte est en quelque sorte la Bible des Japonais et comporte essentiellement tout le parcours
de la Genèse, lorsque ciel et terre n’étaient pas encore séparés. Cette édition comporte diverses
transcriptions du texte original en lettres latines, en dêvanâgarî, et traduction française. Les chapitres de cette
Genèse sont accompagnés de longs et érudits commentaires. Le chapitre IV est considéré comme le plus populaire
de cette cosmogonie car il renferme le récit de la création des îles composant l’archipel japonais. Manque à Caillet
et Dorbon. 250 €

175 LODS, ADOLPHE POUR LA TRADUCTION ET LES NOTES


Le Livre d’Hénoch. Fragments grecs découverts à Akhmîm (Haute Egypte), publié avec
les variantes du texte éthiopien

56 Religions comparées – Mythologie – Antiquité


Paris, Leroux, 1892, grand in-8, broché, IV, Paris, Bossange, 1802, in-
LXVIII, 200 pp. Restitution angulaire de papier 8, broché, 2 tomes reliés en
au 1er plat de couverture, dos muet, factice. un volume, reliure factice en
Ex-libris Léo Mérigot. Exemplaire enrichi d’un envoi papier de garde ancien, VIII,
de l’auteur. LXVI, 270 ; VI, 338 pp.
Toute première édition de ces fragments issus d’une Caillet 7273 : « Excellente
tombe découverte en 1886 à Akhmim en Égypte. Version traduction avec notes. Les
la plus complète de cette œuvre principalement consacrée « Dissertations » de Maxime
à l’angélologie, aux anges déchus, aux anges rebelles. Ce de Tyr résument toute la philosophie platonicienne et
texte est accompagné d’une longue introduction composée roulent généralement sur les sujets qui faisaient la matière
de huit chapitres. L’un d’eux posant l’interrogation de la des méditations des philosophes de l’Antiquité. Il y est
langue primitive du Livre d’Hénoch d’après le texte de longuement question des grands problèmes qui ont de
Gizéh. L’auteur conteste d’ailleurs l’hypothèse établie tout temps passionné le monde intellectuel. L’origine et
par R. Laurence selon laquelle certains passages de ce la nature de l’âme, ses pérégrinations après la mort et
texte se trouvent cités dans le Zohar. Cependant, suite à tous les sujets mythologiques y sont traités avec une très
diverses investigations, il apparait que le texte primitif grande profondeur : de précieuses notes du traducteur
d’Hénoch aurait été composé dans une langue sémitique. viennent éclaircir les points difficiles. » Guaita 1604 et
Nombreuses, précieuses et érudites notes sur les anges 1895. Dorbon 3003.
et sur le voyage d’Hénoch, comportant de nombreuses On trouvera effectivement de longs et nombreux
sources et indications bibliographiques. Manque à Caillet développements sur le pythagorisme, et l’auteur des
et Dorbon. 220 € notes s’intéressera également, entre autres nombreuses
investigations, aux résurgences d’éléments de l’œuvre
176 MANTEYER, GEORGES DE de Maxime de Tyr au sein de certaines croyances
Les Dieux des Alpes de Ligurie. L’idole à hétérodoxes comme, entre autres, les jansénistes et les
deux têtes et le poids légal de Manteyer molinistes. Une fort judicieuse et intéressante analyse
(XVème siècle avant Jésus-Christ) du stoïcisme. 200 €
Gap, 1947, in-8, broché, 116 pp., 6 planches hors
178 MEAD, GEORGE ROBERT STOW
texte.
Apollonius de Tyane, le philosophe
Edition posthume. L’idole à deux têtes. Le poids légal de
réformateur du Ier siècle de notre ère.
froment oriental d’aspect religieux de soixante modules
Etude critique des seuls documents
porté sur la base de l’avoine des Alpes (XVe siècle). Le
qui existent sur la vie d’Apollonius de
Pays primitif de Manteyer, ses extensions successives.
Tyane ; Exposé des différentes opinions
Nombreuses références aux mythologies égyptiennes, à
concernant ce philosophe ; Aperçus sur
l’Orient préhistorique, à certaines représentations des
les associations religieuses et sur les
mythologies primitive grecque et hindoue. Parmi les
communautés du Ier siècle de notre ère ;
ouvrages cités figurent les travaux de Paul Pierret sur
Influence possible de la pensée hindoue
le panthéon égyptien, Les origines de la Genèse d’Enel,
sur la pensée grecque
les travaux de Burnouf et d’Erman. 40 €
Paris, Publications théosophiques, 1906, in-
177 MAXIME DE TYR 8, demi-toile brune amateur, titre doré au dos
manuscrit, IV, 204 pp.
Dissertations de Maxime de Tyr,
philosophe platonicien, traduites sur Edition originale de la traduction. 80 € 
le texte grec, avec des notes critiques,
historiques et philosophiques, par J.J.
Combes-Dounous

Religions comparées – Mythologie – Antiquité 57


179 MONDOT, J.B.A. des Pétroglyphes découverts dans différentes grottes
Traduction d’Hésiode précédée d’une indiquant une source très ancienne en grande partie
dissertation sur la vie des ouvrages et indienne dont on retrouve trace dans le langage des
le siècle de ce poète, et d’un essai sur la populations premières, utilisé avant l’arrivée des
Théogonie européens. 100€

Montpellier, Veuve Picot, 182 REVILLOUT, EUGÈNE


1855, in-8, broché, 190 pp.
Les Papyrus coptes du Musée égyptien
Essai sur la représentation du Louvre provenant du Monastère de
des phénomènes naturels, sur Saint-Jérémie de Memphis
l’organisation sociétale et
Paris, Compte-rendu des séances de l’Académie
leur lien avec la cosmogonie
des Inscriptions et Belles-Lettres, 1873, in-8,
grecque reposant essentiellement
broché, couverture moderne muette, folioté de 471
sur le texte de la Théogonie
à 524 broché avec, du même auteur, Supplément
d’Hésiode (dont on trouve ici une
aux Mémoires du Congrès international des
traduction). Cette fort rare Thèse de Doctorat manque à
orientalistes, 1ère session, Paris, 1873, folioté de
Caillet et Dorbon. 120 €
55 à 68.
180 PALANQUE, CHARLES Caillet 9351 pour son texte fondamental sur l’ancienne
Le Nil à l’époque pharaonique. Son rôle et Egypte d’après les papyrus et les monuments.
son culte en Egypte L’auteur, fut Conservateur du Département des Antiquités
égyptiennes au Musée du Louvre et, à compter de
Paris, Bouillon, 1903, in-4, broché, XVI, 132 pp. 1883, il dirigea La Revue égyptologique. Nombreuses
Dos légèrement défraîchi. considérations sur les différentes sectes mystiques de
Le Nil. Croyances des Egyptiens et des anciens sur l’Egypte ancienne et également de l’Egypte chrétienne
ses origines. Traditions antiques. La crue, ses causes, (Esséniens, Thérapeutes – d’après Philon - Sarabaïtes ..)
traditions égyptiennes. Les noms du Nil d’après les textes Références aux travaux de Delaunay sur le monarchisme
égyptiens. Iconographie du Nil. Les fêtes du Nil aux temps juif. 100€
pharaoniques et aux temps modernes. Les fêtes coptes et
musulmanes aux temps anciens et modernes. L’Hymne au 183 RIVIERE, EMILE
Nil et le chant du crieur du Nil. Le culte du Nil. Osiris- La thérapeutique miraculeuse – Légendes
Nil. Le Nil céleste et funéraire. Anthropomorphisme et superstitions
du Nil. Les divinités fluviales. Triade d’Eléphantine.
Paris, Extrait des Bulletins de la Société française
Dieux criocéphales. Dieux taureaux, Apis et Sérapis.
d’Histoire de la Médecine, 1919, in-8, broché, 84
Les légendes du Nil. - Popularité du Nil dans le monde
pp.
antique, etc. 40 €
Pierres à cupules simples ou conjuguées – Pierres percées
181 PINART, ALPHONSE LOUIS ou trouées – Le culte du Soleil, les arbres votifs, les bois
Aperçu sur l’île d’Aruba, ses habitants, sacrés – les plantes et les saints guérisseurs – Le culte des
ses antiquités et ses Pétroglyphes sources et des fontaines – Pierres de foudre et météorites
– La cloche fécondante, etc. 45 €
Paris, 1890, in-folio, broché, reproduction en fac-
similé d’un manuscrit de 8 feuillets et 8 planches
hors texte.
Courte étude sur une île de la côte septentrionale
du Vénézuela faisant partie du groupe d’îles de
Curaçao. Recensement, description et interprétation

58 Religions comparées – Mythologie – Antiquité


184 TEXTOR DE RAVISI, BARON ANATOLE ARTHUR
Egyptologie. Mémoires du Congrès provincial des Orientalistes français. Première
session. Saint-Etienne, 1875.

Saint-Etienne et Paris, Theolier et Maisonneuve, 1878, in-8, broché, 604 pp. et 8 planches dépliantes.
Très bon exemplaire, non coupé et non rogné.
Recueil d’études en égyptologie comportant les principales recherches de l’auteur. On trouvera entre autres une
longue notice sur François-Joseph Chabas, égyptologue, reproduisant quelques extraits biographiques et analytiques
sur ce même personnage de Vapereau et d’Emile Guimet.
De Chabas, on trouve une étude sur le temps de l’exode et une autre sur les libations chez les anciens Egyptiens,
suivies d’un commentaire de Textor de Ravisi sur la grande édition du Livre des Morts. Sur ce même sujet, une analyse
des travaux de l’égyptologue russe, W. Golénischeff.
On retrouvera également dans ce volume, la savante étude de Textor de Ravisi : « L’Âme et le corps d’après la théogonie
égyptienne » : Immortalité de l’âme, métempsychose. Théogonie égyptienne. Doctrine de l’Ecole d’Alexandrie. Le
nombre sept. Les corporations. L’initiation. Mythe Osirien. Les Egyptiens mystiques. Rôle des animaux dans les
religions. Animaux adorés en Egypte. Le Bœuf Apis. Les Singes. Le Taureau Mnévis. Le Veau d’or. L’homme, synthèse
du monde sublunaire. Division du corps et de la divinité chez les Egyptiens et les Hindous. Les sacrifices sanglants.
Les Kyksôs et les israélites. Dieux et démons des cieux, des enfers et des éléments. Principaux traités de démonologie.
Moïse et les magiciens. Les différents procédés divinatoires (Astrologie, Géomancie, Oénomancie, etc.). Différents
procédés d’évocation magique. Développement sur la notion de Ka. Intervention des Esprits et des Génies (incubes,
démons familiers, Eons, etc.). Un chapitre consacré à la Franc-Maçonnerie répertorie les liens entre cette société
secrète et ses emprunts à la cosmogonie égyptienne. En fin de volume la question de la Théurgie est étudiée, et un
court chapitre (85) du Livre des Morts Egyptien s’y trouve traduit.
Sont également analysés les travaux de l’égyptologue allemand Adolphe Erman sur la poésie égyptienne, l’Hymne
au Char du Roi, dont la thématique sera développée par Textor de Ravisi qui étudie d’une façon systématique et
complète les chars de guerre égyptiens. La dernière recherche porte essentiellement sur la poésie pharaonique, sa
versification, ses rythmes, texte qui se conclut par une interrogation au Sphinx égyptien. 450 €

SYMBOLISME
185 ALLEAU, RENÉ
De la nature des symboles
Paris, Flammarion, coll. Symboles, 1958, in-12, broché, 126 pp., et 8 planches hors-texte. 35 €

Symbolisme 59
186 BERTAUD, L’ABBÉ E. Principe féminin en Dieu. La Sagesse et l’Ame, figures
Etudes de symbolisme dans le culte de la féminines. La Naissance de l’aurore.… Glossaire.
Vierge Bibliographie. Titre épuisé. 120 €

Paris, Société des journaux et publications du 189 MELLIN, HECTOR


Centre, 1947, in–12, broché, 104 pp.
Secrets des couleurs. Complet en trois
Ouvrage peu commun de ce personnage dont on peut, à volumes Tomes I et II : Des métaux, des
juste titre, penser qu’il exerça une grande influence et pierres, des fleurs, des parfums, etc. Tome
qu’il orienta le parcours de deux éminents historiens des III : Des Etres et des choses
doctrines ésotériques : Robert Amadou et René Alleau.
Paris, Maison de la Radiesthésie pour le 1er volume
Il emprunta le pseudonyme de Saïrides, proche de celui
et Niort, Imprimerie Saint-Denis Editeur pour
de son Maître et initiateur, Chauvet (L’ésotérisme de
les 2 autres, 1940 et sans date, 3 volumes in-8,
la Genèse), qui, lui-même, publia sous le pseudonyme
demi-basane à coins de l’époque,
de Saïr. Par ailleurs, il fut un grand connaisseur
240 ; 504 ; 456 pp. et quelques
de l’œuvre de Nostradamus, autour de laquelle il
planches hors texte. Papier
rassembla une importante documentation. Bandelette
uniformément jauni, quelques
tapuscrite contrecollée au bas du 1er feuillet blanc :
rousseurs et menus frottements
« En souvenir de l’auteur, son ami, Robert Amadou vous
à la reliure.
prie de bien vouloir accepter l’hommage du présent
opuscule. Février 1984 » 120 € Un tampon de l’éditeur indique que
le tirage est limité à 500 exemplaires.
187 CHARBONNEAU-LASSAY, Rare complet. 280 €
LOUIS
La Tour carrée de l’ancienne forteresse de
Loudun 190 RAMEE, DANIEL
Loudun, Imprimerie Blanchard, 1934, une
Théologie cosmogonique ou reconstitution
plaquette agrafée, in-8 carré, 24 pp. Exemplaire
de l’ancienne et primitive loi
en majeure partie non coupé. 30 € Paris, Amyot et Garnier, 1853, in-8, broché, IV,
XVI, 488, IV pp. Des rousseurs, bas de marge de
la page 19 froissé.
188 ESREV, JACQUES
La femme symbolique Caillet 9127 cite Dujols : « Exposé des idées politiques
de l’auteur et puissante étude sur la tradition. Dans cette
La Bégude de Mazenc, Arma Artis, 2003, in-4, œuvre de haute science et de haute histoire, puisée dans
broché, VIII, 540 pp. les découvertes antiques et modernes, Ramée dévoile les
Les Fondements de l’attitude archaïque. Le Sacrifice, la Arcanes des religions fossiles et en ressuscite l’esprit
Descente aux Enfers, le Mariage Sacré. L’héroïsme dans le en des pages admirables. Les partisans de Wronski
mythe. La parenté dans une société matriarcale. Divinités trouveront dans ce livre des appréciations intéressantes
et mythes de Mésopotamie. Déesses sur ce philosophe et sa doctrine. Religion primitive.
de Grèce. Cybèle et Isis. La Les juifs. Les races d’or et de fer. Christianisme.
dimension psychologique du mythe. Bibliothèques de Bergame et d’Alexandrie. Gaulois.
Animus et Anima. La Femme dans Celtes. Albigeois. Origine du mal en Occident. Origine
la Tradition nordique. La Femme des Pères de l’Eglise. Le panthéisme. Etc. » Guaita 2028.
Celte. Déesses de Scandinavie. La Dorbon 3880. 120€
Femme et l’amour courtois. La
Femme dans la philosophie et la
spiritualité. L’Ame du Monde. Le

60 Symbolisme
LIBRAIRIE LA FONTAINE D’ARÉTHUSE
Ariane Touze
7 rue Pascal
94250 Gentilly

+33 (0)1 46 16 04 28
+33 (0)6 85 18 49 52

mail : fontainedarethuse@gmail.com
site web : www.fontainedarethuse.com

Dans le cadre de la mise à jour de nos fichiers et pour maintenir l’envoi de nos
catalogues, merci de bien vouloir nous confirmer vos coordonnées :
adresse postale, téléphone, mail.

ACHAT AU COMPTANT DE LIVRES ET BIBLIOTHÈQUES


Nous sommes toujours acheteurs de bibliothèques ou de volumes
séparés, dans les sujets abordés au présent catalogue

CONDITIONS DE VENTE :
Nos conditions de vente sont conformes aux usages de la libraire ancienne et moderne. Les frais
d’expédition sont à la charge du destinataire. Dès réception du règlement, les ouvrages disponibles
seront expédiés. Les paiements à l’ordre d’Ariane Touze doivent être effectués au plus tard dans
les 48 heures suivant la confirmation de la commande. Les livres ne seront ni repris ni échangés.
Il ne sera pas répondu aux demandes d’ouvrages déjà vendus.
N°Siren : 378 630 420