You are on page 1of 8

ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

-1-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

DESCRIPTIF ET HISTORIQUE DE L’OPERATION


29 septembre 1994 : décision ministérielle : route expresse à 2 x 2 voies de l’A31 à Vesoul, route expresse
à 2 voies de Vesoul à Lure et route expresse à 2 x 2 voies de Lure à Delle.

5 décembre 1996 : Langres-Montbéliard inscrite au Schéma Directeur des Autoroutes.

CIADT du 23 juillet 1999 : Langres – Delle en 2 x 2 voies et travaux engagés prioritairement à l’Est.

Convention du 29 avril 2000 : fixation d’une clé de financement : l’Etat prendra en charge 75 % du financement
sur l’intégralité du projet, les Régions et les Départements apportant chacun 12.5 % du financement des
opérations au prorata du linéaire qui les concerne géographiquement.

En 2003, plusieurs élus de diverses sensibilités politiques se sont alors constitués en association et ont mis en
avant un nouveau scénario autoroutier comme solution pour une réalisation rapide de l’aménagement de la RN 19
entre LANGRES et VESOUL OUEST sans pénaliser la poursuite des travaux à l’Est de VESOUL. Ils ont ainsi obtenu
du Ministère des Transports le lancement d’une étude de concédabilité de cette partie de l’itinéraire.

CIADT du 18 décembre 2003 : réaffirmation de l’intérêt de la création d’une liaison routière à haut niveau de
service et prend acte de l’étude en cours afin d’apprécier si une mise en concession autoroutière du tronçon A 31
– LANGRES – VESOUL OUEST permettrait d’accélérer le projet.

Mi 2004, l’étude de concédabilité démontre que l’option autoroutière est envisageable et que la concession entre
LANGRES et VESOUL peut permettre d’accélérer la totalité de la liaison. D’autre part, l’apport de capitaux privés
permettrait de ramener la mise en service à 2015 au lieu de 2025 pour l’option route express.

3 juillet 2006 : protocole d’accord dit «Perben»

apport en nature au concessionnaire des déviations de PORT-SUR-SAÔNE et de LANGRES SUD réalisées.

Prise en charge de la subvention d’équilibre à 50 % par l’Etat et 50 % par les collectivités concernées.

Garanties sur les délais de réalisation (mise en service de l’autoroute pour 2018 après mise en service
des déviations de PORT-SUR-SAÔNE en 2014 et de LANGRES SUD en 2016).

Une concertation sur le projet d’autoroute A 31 - VESOUL a eu lieu au second semestre de l’année 2007 et a
conforté l’intérêt de ce projet. Par un courrier du 24 juillet 2009, le Président de la République a pris l’engagement
d’inscrire cette opération au SNIT.

Le Ministère de l’Ecologie et du Développement durable a passé une commande stratégique en mars 2010 pour
la poursuite des études sur le projet et la conduite jusqu’à la déclaration d’utilité publique.

La déviation de PORT-SUR-SAÔNE, inscrite au PDMI, a été déclarée d’utilité publique le 28 février 2013,
le démarrage des travaux est envisagé au début de l’année 2014.

Les services de la DREAL, maître d’ouvrage de l’opération, conduisent les études de l’ensemble de la section A 31
- VESOUL de manière à permettre une déclaration d’utilité publique globale mais aussi partielle afin que la déviation
de LANGRES SUD puisse être anticipée dès 2016.

-1-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

FINANCEMENT DU PROJET

L’estimation du coût de l’autoroute concédée de l’A31 à Vesoul Ouest est de 589 M € TTC,
sur la base des études préliminaires.
Ce budget comprend les déviations de Langres-Sud et de Port-sur-Saône.
A ce jour, 4M € ont déjà été engagés par l’Etat sur ce projet.

Dans le projet de SNIT d'octobre 2011, l'aménagement de la RN 19 LANGRES –


VESOUL est inscrit pour un coût de 600 M€ TTC, dont 100 M€ pour la déviation
de PORT SUR SAONE et 80 M€ pour la déviation de LANGRES SUD.

Dans la mesure où la déviation de PORT-SUR-SAÔNE est actuellement inscrite au PDMI et où on


peut imaginer aujourd'hui sa mise en service à l'horizon 2016, la programmation du solde de
l'aménagement de VESOUL – A 31 porte en réalité sur 500 M€ environ, dont 80 M€ pour la
déviation de LANGRES SUD qui devrait naturellement être programmée dans un PDMI prochain
impliquant la Région Champagne-Ardenne et le département de la Haute-Marne avec le montage
financier suivant: 75 % pour l’Etat, 12,5 % pour la Région Champagne-Ardenne et 12,5 % pour le
Département de la Haute-Marne.

Les travaux à la charge du futur concessionnaire se limitent donc à 420 M € TTC. L'étude de
concédabilité, a mis en évidence que la subvention d'équilibre pourrait s'inscrire dans une fourchette
de 30 à 60 % du montant HT des travaux à la charge du concessionnaire, soit dans une fourchette
de 105 M € à 210 M €.

Dans un premier temps, on peut noter que les appels d'offre récents pour des mises en concession
ont conduit d'une part à une optimisation des projets qui en ont réduit les coûts et par ailleurs à un
montant de subvention d'équilibre inférieur, parfois très notoirement, à ce qui avait été estimé dans
les études préalables.

Par ailleurs, il est d'ores et déjà prévu au titre du protocole 2006 que les collectivités territoriales
prendront à leur charge 50 % de la subvention d'équilibre. Dans ces conditions, la charge de l'Etat
au titre de la subvention d'équilibre s'inscrirait, en hypothèse haute pour le montant des travaux
estimé à 352 M €, dans une fourchette de 52,5 M € à 105 M €, ce qui apparaît au final comme
une somme relativement modeste dans le contexte général du financement des infrastructures de
transport.

-2-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

DESCRIPTIF DU TRACE
Le projet autoroutier A 319 représente un tracé neuf d’environ 75 kilomètres.

■ Le fuseau d’étude s’établit sur une largeur ■ Entre Chalindrey et Combeaufontaine,


approximative de 1500 mètres. Il longe la les contraintes topographiques s’atténuent et les
RD428 entre l’autoroute A31 (au niveau de enjeux environnementaux sont moins nombreux :
l’échangeur Langres-sud existant) et la RN74, zones naturelles et paysagères, captages
puis descend la côte du plateau de Saints- d’alimentation en eau potable.
Geosmes avant de remonter à partir de sa
■ Entre Combeaufontaine et Vesoul,
rencontre avec la Marne entre les villages de
la densité des enjeux tant naturels qu’humains
Balesmes et de Saint-Vallier. Il emprunte par la
augmente : vallée de la Saône, zone inondable,
suite la ligne de crête déjà empruntée par la
alternance de buttes et de dépressions. Ce fuseau
RN19 actuelle pour contourner le bassin de
d’étude intègre notamment les déviations des
Chalindrey par le nord.
villages de Fayl-Billot, Cintrey et Combeaufontaine.

-3-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

AVANCEMENT DU PROJET
En 2011, les études préalables à la Déclaration d’Utilité Publique du projet autoroutier A319
ont été engagées par les services du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des
Transports et du Logement :

des prestations de relevés topographiques par photogrammétrie ont été réalisées


au printemps 2011 ;

les prestations portant sur l’établissement de l’état initial actualisé de


l’environnement ont été lancées à l’automne 2011 pour les différentes
thématiques à savoir l’urbanisme, l’agriculture, la sylviculture, la géologie, les eaux
souterraines et superficielles, les zones humides, la végétation, la faune, le
patrimoine, le tourisme ou l’air-santé ;

un marché d’études générales nécessaires à l’établissement du dossier d’enquête


préalable à la DUP du projet a été passé en décembre 2011.

Les deux premières tranches de ce marché ont été affermies, ce qui a permis d’engager en 2012
l’étude des variantes dans le fuseau soumis à la concertation en 2007, puis leur comparaison sur
la totalité du linéaire du projet entre A 31 et Vesoul Ouest.

L’Etat, dans cette opération et dans son montage actuel que les acteurs locaux ne souhaitent pas
remettre en cause, apparaît comme gagnant puisque d’une part les collectivités territoriales
participeront à hauteur de 25 % des apports en nature et de 50 % de la subvention d’équilibre et
que d’autre part, l’Etat n’aura pas à supporter sur son budget les charges d’entretien et d’exploitation
de l’infrastructure. Au contraire, les usagers locaux devront d’une part participer au financement
des investissements au travers de leurs impôts et d’autre part devront s’ils veulent bénéficier de
l’infrastructure, dans leurs déplacements supporter les coûts de péage.

-4-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES
Le consensus au niveau local est parfaitement établi sur la construction d’une autoroute entre
l’A 31 et VESOUL. Depuis son adoption, les dossiers ont été conduits conformément aux
dispositions prévues par le protocole de 2006 qui apparaît aujourd’hui largement engagé.

L’inscription de l’autoroute A 31 – VESOUL dans le projet de SNIT ne peut que conforter les acteurs
locaux à maintenir leur position dans ce dossier alors que les collectivités locales apparaissent
impliquées financièrement et ce de manière extraordinaire par rapport au nouveau contexte de
financement des projets routiers nationaux.

En effet, l’infrastructure envisagée participe au désenclavement de territoires dont l’activité


économique et le développement sont fortement dépendants de la qualité de leurs connexions
routières avec les grandes infrastructures périphériques.

A cet égard, l’agglomération de VESOUL est le siège du centre mondial des pièces détachées du
groupe PSA PEUGEOT CITROEN qui emploie directement plus de 4 000 personnes sur place,
sans compter les emplois induits, et qui génère un trafic de l’ordre de 1 000 poids lourds par
jour dont la grande majorité emprunte actuellement la RN 19 qui présente des caractéristiques
tout à fait inadaptées à ce contexte.

En effet, ce centre, dans un contexte concurrentiel mondial très difficile, est soumis à des
problématiques de régularité de livraisons et de garantie d’horaires extrêmement contraignantes
que seule une infrastructure à haut niveau de service peut offrir.

Les responsables de PSA ne se sont jamais cachés de ce que l’absence de visibilité et de garanties
sur l’aménagement de la RN 19 à 2 x 2 voies à court terme ne pourrait que les amener à remettre
en cause leur organisation et leur implantation.

A cet égard, tout nouvel atermoiement ou remise en cause des dispositions arrêtées et convenues
ne pourrait qu’avoir des conséquences dramatiques pour les territoires concernés.

(
Au-delà de l’agglomération de VESOUL, les pôles industriels de l’Aire Urbaine du nord
Franche-Comté, première concentration industrielle de France, ne possèdent pas
aujourd’hui de liaison routière directe à 2 x 2 voies avec l’agglomération parisienne, la
façade atlantique et le nord de la France. La réalisation de l’autoroute A 31- Vesoul
viendrait combler ce manque.

-5-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

Tronçon Langres – Vesoul Ouest


Le projet autoroutier A 319

CONCLUSION ET POSITION DE L’ASSOCIATION


AUTOROUTE ATLANTIQUE-RHIN-RHONE

Pour notre association, le maintien du projet autoroutier A319 dans le projet de


Schéma National des Infrastructures de Transports est absolument vital pour la
Haute-Saône, le Nord Franche-Comté et l’ensemble du tissu économique du secteur.

Il permettrait également le renforcement de l’attractivité d’un secteur idéalement


placé entre l’Île-de-France, la Suisse et l’Allemagne, entre Lyon et Strasbourg, au
cœur de la mégalopole européenne.

© Photothèque Conseil général de la Haute-Saône

RN 19 - traversée de Port-sur-Saône

-6-
ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE

ASSOCIATION AUTOROUTE ATLANTIQUE - RHIN - RHÔNE


Hôtel du Département
23, rue de la Préfecture 70006 VESOUL cedex
Tél. : 03 84 95 70 52
Fax : 03 84 95 70 51
www.atlantique-rhin-rhone.fr
Mail : yves.krattinger@gmail.com