Sie sind auf Seite 1von 21

COMMUNE DE SAINT-LOUP / SEMOUSE

7 rue Henry Guy


70800 SAINT-LOUP / SEMOUSE

*****

AMENAGEMENT D’UN BATIMENT


COMMUNAL EN SALLE DE BOXE
Rue Pasteur
SAINT-LOUP / SEMOUSE – 70800

*****

- Septembre 2010 -

*****

C.C.T.P.
Cahier des Clauses Techniques et Particulières

LOT N° 01 – DEMOLITION – GROS ŒUVRE – V.R.D.

- PRO - DCE - Indice 1

__________________________________________________________________________________________________________
ARCHITECTE : Thierry BELLONCLE - Architecte d.p.l.g.
15 avenue de Magnoncourt - 70800 SAINT-LOUP / SEMOUSE
Tél. : 03 84 94 24 05 - Fax : 03 84 94 24 06 – Email : abc.archi.belloncle@wanadoo.fr

BET :

CONTROLE :
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

10 – PRESCRIPTIONS GENERALES
10.1 PREAMBULE
Le présent dossier est destiné à la consultation des entreprises en vue de la réalisation des travaux du lot :
N°01 – DEMOLITION – GROS ŒUVRE – V.R.D.
nécessaire à l’aménagement d’un bâtiment communal en salle de boxe à SAINT-LOUP / SEMOUSE 70800,
située rue Pasteur, pour le compte de La Commune de Saint-Loup / Semouse.

10.2 DESCRIPTION SOMMAIRE DU PROJET


Le présent projet comprend la rénovation et la modification du bâtiment existant pour y aménager une salle de
sport (boxe) et des vestiaires.
Le bâtiment comprend un niveau plein + combles non aménagés.
Les murs porteurs sont en parpaings creux maçonnés, la charpente est métallique et la toiture à un pan est
recouverte de panneaux ondulés fibrociment.
Le doublage endommagé sera remplacé et des cloisons intérieures en plaques de plâtre seront démolies.
Un mur de refend en béton sera ouvert et une porte élargie pour permettre l’aménagement des douches.
Les ouvertures extérieures seront en partie refermées en maçonnerie, les menuiseries seront remplacées et
protégées par un habillage en tôle perforée.

LOCALISATION DE L’OUVRAGE
L’ouvrage est situé :
Commune : SAINT-LOUP / SEMOUSE
Département : Haute-Saône - 70
Neige
Région 2A, site normal
Altitude du T.N. = 245m environ
Vent
Zone 1
Site normal
Séismes
Zone à sismicité Ia
ETENDUE DES TRAVAUX

Les travaux à réaliser par l’entreprise dans le cadre de son marché sont essentiellement les suivants :
 Démolitions diverses : cloisons, doublages, faux plafond, pavés de verre, sanitaires, dallage,
 Démolition d’une partie d’un mur de refend + élargissement d’une ouverture,
 Réalisation d’une ragréage ciment, avec réservation pour poteaux Ring de Boxe,
 Remplissage partiel des ouvertures existantes en maçonnerie,
 Reprises de maçonneries extérieures,
 Réalisation d’Enduits extérieurs,
 Mise en place des réseaux sous chape + raccordement aux réseaux existants,

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 2/2
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

L’offre de l’entreprise inclut notamment :


- la reconnaissance des lieux et de l’existant,
- la protection des locaux et mobiliers existants avec tout moyen adéquat,
- les nettoyages journaliers et l’évacuation des gravats à la décharge publique,
- la diffusion des documents à la maîtrise d’œuvre, suivant les besoins du chantier,

L’entreprise devra tous les travaux nécessaires pour un parfait achèvement des ouvrages même ceux non
explicitement décrits mais nécessaires suivant les Règles de l’Art, les Normes en vigueur et les documents
graphiques.

10.3 PIECES CONSTITUTIVES DU DOSSIER DE CONSULTATION

Pièces écrites

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)


Bordereaux de Décomposition des Prix Globale et Forfaitaire (DPGF)
Calendrier prévisionnel des travaux

Liste de lots de travaux :

LOT 01 DEMOLITION - GROS-ŒUVRE – V.R.D.


LOT 02 METALLERIE
LOT 03 MENUISERIES EXTERIEURES
LOT 04 MENUISERIES INTERIEURES
LOT 05 DOUBLAGES – ISOLATION - CLOISONS
LOT 06 PLOMBERIE - SANITAIRES
LOT 07 ELECTRICITE
LOT 08 CARRELAGE - FAÏENCES
LOT 09 PEINTURES

Pièces graphiques

Plans généraux Architecte :


 GE 00 - VUE EXISTANT EN PLAN, FACADES + COUPE - Ech. 1/100
 GE 01 - VUE EN PLAN TOITURE + RESEAUX - Ech. 1/100
 GE 02 - VUE PROJET EN PLAN, FACADES + COUPES - Ech. 1/50
 GE 03 – VUE EN PLAN DE RESEAUX - Ech. 1/100

10.4 NORMES REGLEMENTS

Chaque entrepreneur sera tenu responsable, en ce qui concerne la non-conformité de l’ouvrage projeté aux lois,
décrets, arrêtés, réglementations et normes en vigueur au moment de l’exécution, propres à cet ouvrage.

L’entrepreneur est réputé connaître parfaitement, et dans son intégralité, toute cette législation et cette
réglementation et s’engage à les respecter. Le cas échéant, il fait part, avant le commencement des travaux et
par écrit au Maître d’Oeuvre, de la non conformité du projet.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 3/3
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

L’entrepreneur déclare connaître et respecter notamment les textes contenus dans les publications suivantes
(cette énumération n’étant pas exhaustive) :
 Le CCCG (Cahier des Clauses et Conditions Générales applicables aux marchés de travaux RFF ET SNCF
du 24/10/2001), ainsi que ses compléments et notamment :
- les normes de l’AFNOR(Association Française de Normalisation),
- les règles de calcul,
- les DTU (Documents Techniques Unifiés),
- les prescriptions techniques du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment),
- les normes particulières aux matériaux qui interviennent dans les travaux, ainsi que celles particulières à
leur mise en œuvre.
 Les spécifications des services officiels de sécurité et de prévention de l’incendie.
 Toutes prescriptions particulières applicables aux ouvrages à réaliser, telles que celles propres à certains
ministères ou imposées par les administrations, notamment celles relatives à l’exécution des travaux
effectués près des conduites de distribution de gaz ou à proximité des lignes électriques, aériennes ou
souterraines.
 Le décret 62.1454 du 14.11.1962 sur la protection des travailleurs contre les dangers des courants
électriques, publication au JO n°1078, édition 1976 et ses compléments.
 La législation, nomenclature et réglementation se rapportant aux installations classées pour la protection de
l’environnement.
 Les prescriptions d’hygiène et de sécurité sur le chantier dans le cadre de la législation en vigueur,
 Le règlement sanitaire départemental, applicable au lieu de construction ou, en l’absence de ce document, le
règlement sanitaire départemental type modifié par les circulaires des 9 août 1978 et 26 avril 1982.

10.5 DEFINITION DES PRESTATIONS

L’entrepreneur devra prévoir :


 Les plans d’atelier et de chantier des ouvrages en béton,
 Les plans d’exécution des réseaux sous dallage,
 La fourniture, le transport à pied d’œuvre, le stockage, la mise en œuvre, la pose, le réglage de tous
matériaux et matériels nécessaires à l’exécution des travaux,
 L’amenée de tous les matériels et fluides nécessaires à l’exécution des travaux et le repli des matériels
d’entreprise en fin de travaux,
 La réfection des ouvrages défectueux constatés soit en cours d’exécution, soit à la réception des travaux, la
réparation de ces défauts avec toutes les conséquences en découlant,
 La protection des ouvrages avant la mise en service,
 La participation autant que besoin à tous les travaux de contrôle, de coordination et de réception,
 La réalisation de ces propres installations de chantier,
 La réalisation des réservations, trémies, passages, trous pour scellement qui lui sont demandés ou qui seront
nécessaires aux autres corps d’état pour la réalisation de leurs travaux. Ces réservations devront toutefois
lui être données en temps utile par les autres entrepreneurs auxquels il adressera un planning précisant les
dates optima,
 La réalisation également de tous les scellements (notamment des platines métalliques de charpente ou de
serrurerie, crochets de manutention), bourrages et calfeutrements divers, spécifiés au présent CCTP,
 Tous les essais réalisés sur les matériaux à la demande du Maître d’Oeuvre,
 Les nettoyages journaliers et l’évacuation des gravats à la décharge publique,
 La fermeture quotidienne du chantier,
 La diffusion des documents à la maîtrise d’œuvre, suivant les besoins du chantier,
 Les frais d’installations communes de chantier.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 4/4
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

10.6 ETUDES ET PLANS D’ATELIER ET DE CHANTIER

L’entrepreneur établira à ses frais, à partir des plans Architecte joints au présent dossier, les études, les plans
d’atelier et de chantier et tous documents indispensables pour la réalisation des ouvrages.

L’entrepreneur prendra la responsabilité de la vérification des cotes sur place des ouvrages à réaliser.

Ces documents seront transmis pour agrément préalable avant exécution à la maîtrise d’œuvre en respectant les
délais prévus au planning.

Aucune exécution ne pourra commencer sans ce visa. L’inobservation de cette clause engagerait la
responsabilité de l’entreprise pour tous travaux modificatifs ou supplémentaires consécutifs à l’exécution des
dispositions figurées sur les documents non visés.
Ils seront constamment tenus à jour sur toute la durée du chantier.

10.7 MISE A JOUR DES PLANS - DOE

L’entreprise aura à sa charge la fourniture et la mise à jour des plans et détails d’exécution, en fonction des
modifications survenues au cours des travaux.
Les travaux ne seront pas considérés comme terminés tant que l’entrepreneur n’aura pas effectué le travail de
mise à jour.
L’entrepreneur devra présenter, à la réception de chantier, un dossier des ouvrages exécutés en 2 exemplaires
papier.

10.8 DECLARATION DE TRAVAUX – AUTORISATION - DEMARCHES

L’entrepreneur du présent lot devra toutes démarches nécessaires auprès des concessionnaires, de la Mairie et
des autres organismes éventuellement concernés pour l’obtention des autorisations et permis nécessaires à la
réalisation de ses travaux.

10.9 DELAIS D’EXECUTION

Les travaux seront réalisés suivant le calendrier prévisionnel des travaux joint au présent dossier.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 5/5
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

20 – SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES


20.1 OBSERVATIONS GENERALES

Il est fourni, dans le présent dossier, les plans généraux Architecte.


L’entrepreneur devra donc établir son offre sur la base de ces plans et prendre connaissance des dispositions
constructives concernant les lots, Structure & Charpente Bois, Menuiseries extérieures et Doublages Intérieurs
afin d’apprécier les incidences sur les ouvrages du présent lot.
Il ne pourra se prévaloir d’aucune plus-value en cours d’exécution pour omission ou défaut d’information.

Surcharges dans les bâtiments


 surcharges climatiques : suivant règlement de la zone (règles NV 65 et N 84)
 surcharges d’exploitation sur dallage et planchers : suivant la norme P 06.001 et indications sur plans

Incendie
Néant

Séisme
Zone de sismicité 0

Flèche admissible
Selon les règles usuelles DTU et CB71

Le titulaire du présent lot aura à sa charge les installations prévues ci-dessous :


- panneau de chantier réglementaire avec l’ensemble des informations légales et la liste des différentes
parties et intervenants sur le chantier,
- toutes les protections collectives de dalle, trémie et ouverture pour empêcher les chutes,
- fourniture de bennes permettant le tri sélectif des déchets (3 minimum), chaque entreprise devra le tri
de ses propres déchets,
- mise en place des protections générales des espaces (murs, sols et plafonds) et mobiliers existants.
L’entreprise aura en charge les travaux de démolition qui comprennent une partie des cloisons et du
doublage, le faux plafond dans la grande salle, des sanitaires, le décapage d’une partie du dallage, des
saignées pour les réseaux et des réservations (réseaux + poteaux).
L’entreprise aura également à sa charge la démolition d’une partie d’un mur de refend en parpaings et
l’élargissement d’une porte ce qui inclut les percements et démolitions nécessaires, les reprises en sous-
œuvre et support temporaires, et encadrements.

Elle devra également la mise en place - sous chape - des réseaux des nouvelles douches et le
raccordement aux réseaux existants.

Est également compris dans ce lot, la réalisation des ragréage ciment ainsi que des reprise de maçonnerie
en façades (jambage de fenêtres endommagé, fissures…)

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 6/6
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

20.2 DEMOLITIONS

20.2.1 Cloisons
Démolition des cloisons non conservées compris :
- dépose soignée des menuiseries + stockage pour mise à disposition du Maître d’Ouvrage,
- dépose soignée des plinthes en céramique pour mise à disposition du Maître d’Ouvrage,
- démolition des plaques de plâtre et des rails + chargement et évacuation des déchets,
- enlèvement des éventuels anciens réseaux,
- finitions, tri et toute sujétion.
Localisation : - cloisons des pièces Sud au fond de la grande salle
Voir plans : - GE 00 : Vue en plans Existant

20.2.2 Doublages
Démolition des doublages endommagés compris :
- dépose soignée des plinthes en céramique + stockage pour mise à disposition du Maître d’Ouvrage,
- démolition des plaques de plâtre et des rails + chargement et évacuation des déchets,
- enlèvement des éventuels anciens réseaux,
- finitions, tri et toute sujétion.
Localisation : - doublages endommagés des pièces Sud
Voir plans : - GE 00 : Vue en plans Existant

20.2.3 Faux plafonds


Dépose du faux plafond de toute la future salle compris :
- dépose très soignée des plaques + stockage pour mise à disposition du Maître d’Ouvrage,
- dépose soignée des rails métalliques + chargement et évacuation des déchets,
- enlèvement des éventuels anciens réseaux,
- finitions, tri et toute sujétion.
Localisation : - faux plafond de toute la future salle
Voir plans : - GE 00 : Vue en plans Existant

20.2.4 Pavés de verre


Démolition des pavés de verre compris :
- dépose soignée des pavés de verre + chargement et évacuation des déchets,
- finitions, tri et toute sujétion.
Localisation : - en façade sud
Voir plans : - GE 00 : Vue en plans Existant

20.2.5 Sanitaires
Dépose des équipements sanitaires non conservés compris :
- dépose soignée des lavabo et WC + stockage pour mise à disposition du Maître d’Ouvrage,
- dépose soignée de la faïence + chargement et évacuation des déchets,
- condamnation des anciens réseaux,
- finitions, tri et toute sujétion.
Localisation : - en façade sud
Voir plans : - GE 00 : Vue en plans Existant

20.2.6 Dallage
_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 7/7
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
Décapage et saigné dans le dallage existant compris :
- décapage soigné sur 5cm du dallage existant + chargement et évacuation des déchets,
- réalisation de petites rigoles pour le passage des nouveaux réseaux d’évacuation + chargement et
évacuation des déchets,
- finitions, tri et toute sujétion.
Localisation : - dans les nouvelles douches
Voir plans : - GE 00 : Vue en plan

20.2.7 Mur de refend


Les travaux de création d’ouvertures devront prendre toutes les précautions nécessaires pour :
- démolition du mur en parpaing,
- soutènement provisoire éventuel des éléments de structure et lors du démontage,
- reprise soignée des jambages et autres finitions,
- réglages, vibration, joints et toutes sujétions de mise en œuvre.
Localisation : - Ouverture pour les douches et douche PMR
Voir plans : - GE 02 : Vue en plan

20.2.8 Réservations au sol


Création de réservation pour la pose des poteaux compris :
- carottage du dallage + chargement et évacuation des déchets,
- scellement d’un tube acier de 105mm de diamètre intérieur,
- réfection du sol, finitions et toute sujétion.
Localisation : - dans la grande salle
Voir plans : - GE 00 : Vue en plan Projet

20.3 GROS-ŒUVRE

20.3.1 Chape béton


Fourniture et pose d’un ragréage ciment, sur l’emprise des douches, de 5cm maxi avec forme de
pente, compris :
- pentes d’évacuation d’eau jusqu’aux siphons encastrés posés par le lot 06,
- réglages, finitions + raccords et toute sujétion mise en œuvre.
La chape sera montée jusqu’à la côte –15mm / 0.00 sol fini (revêtement de sol carrelage) et selon les
prescriptions et techniques du fabricant.
Localisation : - dans les douches et la douche PMR
Voir plans : - GE 02 : Vue en plan RDC

20.3.2 Mur de remplissage


Réalisation de murs maçonnés en parpaing d’épaisseur pour le remplissage partiel des ouvertures
existantes compris :
- parpaing creux de 15/15/50 hourdés au mortier de ciment,
- montage du premier rang sur bande d’étanchéité type DELTA® ou similaire,
- réservation, réglage + raccords et toute sujétion mise en œuvre.
Localisation : - dans les ouvertures existantes de la grande salle et des vestiaires
Voir plans : - GE 02 : Vue en plan RDC

20.3.3 Reprises de maçonneries


_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 8/8
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

Reprise de jambage de fenêtre endommagé et de fissures dans la façade, compris :


- béton de gravillons dosé à 350kg/m3 minimum,
- coffrage soigné,
- mise en œuvre soignée, avec réglages, vibration, joints et toutes sujétions de mise en œuvre.
Localisation : - ouvertures façade Ouest et Est
Voir plans : - GE 02 : Vue en plan RDC

20.3.4 Enduit sur maçonnerie


Fourniture et pose d’un enduit extérieur projeté sur la nouvelles maçonnerie, compris :
- projection et dressage d’un enduit monocouche à base de liants hydraulique, de 15mm d’épaisseur,
- pièces de renforts, avec profil d’angle, compris fixation, raccord et toutes sujétion de finition,
- finitions grattée + raccords soignés et toute sujétion mise en œuvre et de finitions,
- teinte à définir avec l’architecte.
La préparation du support et la pose de l’enduit choisi seront conformes aux prescriptions du fabricant et
aux avis techniques.
Localisation : - en façades Est, Sud et Ouest, sur les nouvelles
maçonneries
Voir plans : - GE 02 : Vue en Plan Façades et coupe

20.4 V.R.D.

20.4.1 Réseaux PVC sous chape


Fourniture et pose de canalisation PVC sous chape (attentes au droit des colonnes et des appareils
sanitaires) avec raccordement aux réseaux EU/EV existants compris :
- canalisation PVC à emboîtement série assainissement avec tés, culottes, embranchements et tous
accessoires de raccordement et de jonctions, assemblés par collage et diamètre intérieur suivant
plans,
- mise en place au niveau du dallage existant + calage,
- réglages, équilibrage + raccords et toute sujétion mise en œuvre.
Localisation : - sous ragréage RDC + sorties en façades Est
Voir plans : - GE 03 : Vue en plan Réseaux RDC

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 9/9
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

30 – PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES

30.1 NOTE SUR LE SITE

L’entrepreneur est réputé :


- avoir procédé à une visite détaillée du terrain et avoir pris parfaite connaissance de toutes les conditions
physiques et de toutes les sujétions relatives aux lieux des travaux, aux accès et aux abords, à la
topographie et à la nature des terrains,
- avoir apprécié l’exécution des travaux ainsi que l’organisation et le fonctionnement du chantier en fonction
de la période d’exécution des travaux fixée par le planning,
- avoir pris connaissance de tous les réseaux existants sur le site et aux abords immédiats,
- avoir examiné toutes les indications des documents du dossier de consultation et s’être assuré qu’elles sont
suffisantes et concordantes.

30.2 DOCUMENTS DE REFERENCE

Les ouvrages du présent lot devront répondre aux conditions et prescriptions des documents techniques qui
lui sont applicables à la date de la signature du marché, dont notamment les suivants.

DTU / NORMES
DTU 11.1 : - Sondage des sols de fondation,
DTU 12 : - Terrassement pour le bâtiment - NF P 98-332, NF P91-100 et 120,
DTU 13.11 : - Fondations superficielles,
DTU 13.3 : - Dallages,
DTU 20.12 : - Conception du gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement
d’étanchéité - NF P 10-203-1 et 2,
DTU 21 : - Exécution des travaux en béton - NF P 18-201,
DTU 26.1 : - Enduits aux mortiers de ciment, de chaux, et de mélange plâtre et chaux - NF P15-201-1+2,
DTU 26.2 : - Chapes et dalles a base de liants hydrauliques - NF P 14-201-1 et 2,
DTU 44.1 : - Etanchéité des joints de façade par mise en œuvre de mastics - NF P 85-210,
DTU 52.1 : - Revêtements de sols scellés - NF P 61-202-1 et 2,
DTU 53.2 : - Revêtements de sols plastiques - NF P 61-202-1 et 2,
DTU 60.32 : - Canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié - Evacuations des eaux pluviales - NF P
41-212,
DTU 60.33 : - Canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié – Evacuations d’eux usées et d’eaux
vannes - NF P 41-213,
DTU 65.8 : - Exécution de planchers chauffants à eau chaude utilisant des tubes en matériau de synthèse
noyés dans le béton.

Règles de calcul et autres règles


- Règles NV 65 avec règles N 84 : règles définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions et
annexes,
- Règles :P.S. 92 : règles de construction parasismique, applicables aux bâtiments, normes NF N6-013,
- Règles BAEL 91 : Règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton,
armé, suivant la méthode des état limites,
- Règles BPEL 91 : Règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton
précontraint selon les méthodes des états limites,
- Règles FB : Méthode de prévision par le calcul du comportement au feu des structures en béton,
_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 10/10
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
- DTU 13.12 : Règles pour le calcul des fondations superficielles,
- Avis techniques et en particulier le C.P.T. « planchers ».

Normes NF
Toutes les normes françaises et en particulier celles énumérées aux annexes "Textes normatifs" des différents
DTU cités ci-avant, ou dans le CCT de ces DTU.

En ce qui concerne les terrassements en tranchées, il est rappelé la Norme NF P 98-331.

Les surcharges à considérer sont celles de la Norme NF P 06-001.

Au sujet des DTU/CCTG et normes, le cas échéant, visés ci-dessus, il est bien précisé qu’en cas de
discordance entre les spécifications, prescriptions et descriptions ci-après du présent document, et celles des
DTU/CCTG et normes, l’ordre de préséance sera celui énoncé aux "Clauses communes".

30.3 TERRASSEMENT

Exécution des fouilles


Les parois des fouilles seront taillées aussi verticalement que le permettra la cohésion du terrain, sans qu’il
soit nécessaire d’étayer. Les Blocs ou couches dont la solidité sera douteuse seront enlevés.
Les fonds de fouilles seront dressées horizontalement suivant les niveaux demandés. La tolérance admise sur
les fonds sera de plus ou moins 5cm par rapport à ces niveaux (+ ou – 5cm).
Les sur-profondeurs locales dépassant cette tolérance seront remblayées, après coup, par du remblais
concassé calcaire.
Les parois ne devront présenter aucune saillie supérieure à 5cm par rapport aux cotes fixées. Il pourra
exister des sur largeurs locales de l’ordre de 20 à 30cm.

Réception des travaux


L’entrepreneur notifiera par écrit au Maître d’Ouvrage, l’achèvement des ses travaux et en demandera la
réception. La visite de réception aura lieu dans un délai bref à déterminer en accord avec le Maître
d’Ouvrage.
Elle portera sur l’implantation et les cotes de l’excavation et s’effectuera en présence de l’entrepreneur
retenu pour les travaux de génie civil.
En cas de non-respect des spécifications et travaux demandés, le présent entrepreneur procèdera à ses frais à
toutes modifications nécessaires et prendra toutes mesures utiles.

Ouvrages rencontrés dans les fouilles


L’entrepreneur doit signaler au Maître d’Oeuvre les canalisations diverses ou ouvrages de toutes natures
rencontrées dans les fouilles.
Il prendra contact avec le Maître d’Oeuvre en vue d’arrêter les mesures à prendre pour la poursuite des
travaux. Les canalisations et ouvrages hors service seront enlevés par les soins de l’entrepreneur.

30.4 QUALITE ET PROVENANCE DES MATERIAUX

Les fournitures et matériaux entrant dans les ouvrages et prestations du présent lot devront répondre aux
spécifications suivantes :
- matériaux traditionnels : ils devront répondre aux conditions et prescriptions des "Documents de
référence contractuels" visés ci-avant et aux normes qui y sont citées,
- matériaux et éléments fabriqués : ils devront toujours pouvoir justifier d’un Avis Technique, d’un
procès-verbal d’essais, ou autre pièce officielle certifiant qu’ils sont aptes pour l’emploi envisagé.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 11/11
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

Liants
Les liants employés seront, sauf indication contraire du Maître d’Oeuvre, des liants à prise lente. Ils ne
devront pas être éventés et comporter la présence de grumeaux ne pouvant s’écraser sous les doigts.
Les liants seront stockés dans les locaux fermés : tous ciment présentant des traces d’humidité ou un début
de prise sera refusé.
Agrégats
Les agrégats seront exempts de toute matière terreuse, argileuse, marneuse et de toute impureté. La
granulométrie des agrégats sera étudiée en fonction de la mise en œuvre des bétons.

Bétons
Les bétons seront homogènes, les granulats devant parfaitement être enrobés de liants, le malaxage se
poursuivant jusqu’à l’obtention de ce résultat. Aucun béton desséché ou ayant fait un commencement de
prise ne pourra être employé.

Aciers pour béton


La surface des barres sera exempte de failles, fente, strie, gerçures, soufflure.

Lors de leur mise en œuvre, elles seront parfaitement propres, sans rouille non adhérente, peinture, glaise,
ciment, terre.

Les aciers utilisés seront des aciers mi-durs à haute adhérence pour les armatures principales et, ou du treillis
soudé pour les murs et les dalles.
Ils seront de qualité Fe E 500.

Il ne pourra être utilisé de l’acier doux que pour les épingles de levage qui dans ce cas devra être de
qualité Fe E 22

Tous les aciers utilisés devront répondre aux spécifications de Règlement B.A.E.L. et être conformes aux
normes

L’entrepreneur fournira les caractéristiques mécaniques de l’acier dont il envisage l’utilisation.

Ces caractéristiques comprendront au minimum :


- la limite apparente d’élasticité,
- la résistance à la rupture,
- l’allongement à la rupture.

Mortier
La confection des mortiers se fera dans les conditions précisées aux DTU correspondants.

L’entrepreneur restera responsable de la composition des mortiers y compris dans le cas spéciaux
consécutifs à des conditions particulières rencontrées ainsi que pour les matériaux pour lesquels le fabricant
recommande un mortier particulier.

Agglomérés de béton
Les blocs de béton manufacturés, creux ou pleins pour murs et cloisons seront en béton homogène non
armé, de granulats divers et de fabrication mécanique et industrielle. Ils seront obtenus à partir de moulage.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 12/12
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
Ils ne comporteront aucune défectuosité telle que fissuration, déformation ou arrachement. Les faces
destinées à être enduites seront rugueuses et présenteront une bonne adhérence à l’enduit.

30.5 EXECUTION DES OUVRAGES EN BETON

30.5.1 Fabrication des bétons

Bétons fabriqués sur chantier ou dans une centrale non certifiée


La composition et la confection des bétons se feront dans les conditions précisées aux DTU correspondants,
et conformément aux dispositions des "Règles BAEL", pour ce qui est des bétons armés.

La composition des bétons sera définie en vue de satisfaire aux prescriptions concernant les résistances
mécaniques prises en compte dans les calculs, tout en recherchant une bonne compacité et une faible
fissurabilité. Pour les bétons en contact avec le terrain, le ciment à employer devra être capable de résister
aux eaux éventuellement agressives, et à la nature chimique des terres.

L’entrepreneur restera responsable de la composition des bétons à mettre en œuvre.

A ce sujet, il est ici bien spécifié que les dosages et compositions indiqués dans le C.C.T.P. sont strictement
indicatifs et ne relèvent pas l’entrepreneur de sa responsabilité.

Quantité et granulométrie des cailloux, graviers et sables ainsi que la nature et dosage du ciment sont à
déterminer par l’entrepreneur en fonction :
- de la nature du béton à obtenir,
- du mode de transport et de mise en œuvre,
- de la nature de l’ouvrage,
- de la résistance exigée,
- de la finition des parements.

Afin de vérifier la qualité des bétons fabriqués sur chantier, l’entrepreneur prendra les dispositions pour
assurer les contrôles réguliers par des essais qui seront faits par un organisme spécialisé agréé, aux frais et
charges exclusifs de l’entrepreneur.

Ils sont réalisés par prélèvements de béton frais effectués au moment de l’utilisation du béton, au point le
plus proche possible de sa mise en œuvre dans l’ouvrage.
La confection et la conservation des éprouvettes sont conformes à la norme NF P 18-404.
Il est effectué au minimum un prélèvement par 50m3 de béton ou type d’ouvrage.
A partir de ce prélèvement, sont réalisés :
- une mesure de consistance (essai d’affaissement selon norme NF P 18-451)
- un essai de détermination de la résistance à la compression à 28j. Le résultat retenu est pris égal à la
moyenne arithmétique des mesures effectuées sur trois éprouvettes.

Béton prêt à l’emploi provenant d’une centrale certifiée NF


Le béton prêt a l’emploi devra répondre aux conditions et prescriptions de la norme NF P 18-305 de
décembre 1994.

L’entrepreneur devra strictement respecter cette norme qui est contractuelle.

Pour les passations de commande de béton, l’entrepreneur devra, en se basant sur le « Guide d’utilisation de
la norme P 18-305 » édité par le SNBPE, définir de manière précise le béton à livrer, et notamment :

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 13/13
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
- la classe d’environnement : classe 2b2 pour les superstructures non protégées des intempéries et
les infrastructures,
classe 1 pour les bétons intérieures,
- le type de béton (armé – non armé – précontraint),
- la résistance caractéristique,
- la granularité, la consistance et, s’il y a lieu, la nature du ciment.

Pour chaque livraison, le fabricant établit un bordereau de livraison, indiquant :


- l’usine productrice,
- le chantier destinataire,
- la classe d’environnement et le type de béton,
- la résistance de béton,
- la nature des constituants,
- les valeurs des autres caractéristiques demandées (granularité, plasticité…),
- l’heure exacte de la première gâchée,
- l’heure limite d’utilisation.

Les bordereaux de livraison sont tenus à la disposition du Maître d’œuvre.

Tous les constituants du béton, y compris l’eau, sont dosés et malaxés à la centrale avant le départ des
camions malaxeurs (toupies).

L’entrepreneur est dispensé de l’obligation d’exécuter des essais de réception.

Transport des bétons


Sauf dispositions particulières, la durée du transport ne doit pas être supérieure à 1h30 et la durée totale
(transport + vidange) ne doit pas excéder 2h00.

Il n’est employé aucun procédé de transport susceptible de donner lieu à :

- une ségrégation des constituants du béton,


- un commencement de prise avant la mise œuvre,
- une altération des qualités du béton par les condition atmosphériques (notamment par évaporation
excessive).

Le transport des bétons est normalement effectué dans des camions malaxeurs. Ceux-ci sont équipés d’un
tambour à deux vitesses, l’une pour l’une pour l’agitation, l’autre pour le malaxage.

Aucun ajout d’eau ou autres ingrédients ne peut intervenir, sur le chantier, sans l’accord exprès du
producteur de béton.

Avant le bétonnage, l’Entrepreneur définit :


- le matériel utilisé et le schéma de l’installation,
- les cadences de bétonnage,
- les zones de circulation prévues pour le personnel,
- les adaptations prévues dans le ferraillage si nécessaire,
- les mesures prévues pour éviter la ségrégation en début et fin de séquence de bétonnage.

30.5.2 Mise en oeuvre des bétons

Programme de bétonnage
Les programmes de bétonnage définissent :
_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 14/14
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
- les phases de bétonnage,
- la position du béton mis en place (date de coulage, quantité et formule),
- les conditions de recouvrement des couches successives,
- la nature des coffrages d’arrêt,
- le matériel nécessaire pour la mise en œuvre,
- les moyens utilisés pour assurer le serrage du béton,
- les moyens d’approvisionnement, y compris les moyens mis en réserve,
- l’effectif en personnel en précisant sa qualification professionnelle,
- les secours électriques éventuels,
- les dispositions prévues en cas d’arrêt d’approvisionnement du béton.

Mise en œuvre – vibration


Dans le cas de mise en œuvre à la pompe, le béton est mélangé dans l’engin transporteur avant déversement
dans la trémie de la pompe. Les tuyauteries exposées au soleil, sont convenablement protégées. Avant le
bétonnage, si un mortier est utilisé pour favoriser le glissement du béton dans les conduites, celui-ci est
intégralement évacué avant le début du bétonnage.

Le béton est exempt de ségrégation au moment de sa mise en œuvre qui doit intervenir avant tout début de
prise ou dessiccation.

La mise en place du béton et sa vibration ne doivent pas provoquer de déplacement des armatures.

Les armatures qui sortent d’une levée sont maintenues solidement de telle sorte que leur enrobage minimum
soit toujours garanti dans la levée suivante.

Le béton est en contact parfait avec les parois ou les coffrages et enrobe les armatures sur toute leur surface.

Le béton ne doit pas tomber librement d’une hauteur supérieure à 1,50m. La chute est guidée par des
goulottes souples et des fenêtres sont éventuellement réservées dans les coffrages ou dans le ferraillage.
Dans le cas d’un bétonnage à la benne, pour faciliter la descente du béton dans les goulottes, la benne peut
être équipée d’un dispositif de vibration.

Le serrage du béton devra être parfaitement réalisé.

Reprises de bétonnage
Au moment de la prise, la surface du béton est complètement purgée de la laitance à l’aide d’un jet d’air et
d’eau sous pression de façon à aviver cette surface et à la débarrasser de toutes les parties friables ou
grasses tout en veillant à ne pas déchausser les granulats. Dans le cas ou le résultat n’est pas atteint,
l’Entrepreneur procède avant tout bétonnage à un avivage de la surface, soit à l’aide d’un jet d’eau à haute
pression (supérieure à 100 bars), soit par un léger repiquage suivi à nouveau d’un nettoyage et d’un lavage.

L’entrepreneur aménage dans ses coffrages des orifices et un réseau d’évacuation permettant de recueillir
l’eau et les matériaux issus du nettoyage, sans souiller les bétons situés à proximité.

A chaque reprise sur béton durci, la surface à bétonner est parfaitement nettoyée, puis humidifiée jusqu’à
saturation du béton. Avant bétonnage, l’eau en excès est éliminée à l’air comprimé, exempt d’huile.

A la fin du bétonnage ou au moment du traitement de la reprise, les armatures en attente sont débarrassées
des coulées de laitance et de mortier qui pourraient les enrober.

Bétonnage par temps froid


_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 15/15
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
Durant les périodes ou la température est élevée, surtout si elle s’accompagne d’un air sec, l’Entrepreneur
prend toutes les dispositions pour éviter des conséquences fâcheuses sur le béton frais (forte accélération de
la prise, évaporation rapide de l’eau, diminution rapide de la plasticité, fissuration après mise en œuvre) ou
sur le béton durci (élévation de la température du béton entraînant une diminution de la résistance finale et
une fissuration). La température du béton frais mis en œuvre ne dépasse pas 30°C.

L’entrepreneur établit des procédures qu’il soumet au Maître d’œuvre après avoir effectué, si nécessaire, des
essais de convenance.

Cure du béton
Quelles que soient les conditions climatiques, la cure est exigée pour les dalles, les terrasses ainsi que pour
les voiles dont le décoffrage intervient moins de 3jours après la fin du bétonnage.

Pour tous les autres ouvrages, la cure est exigée lorsque les conditions climatiques (atmosphère sèche en
toute saison, vent, ensoleillement) compromettent l’hydratation normale du ciment et la bonne tenue du
béton.

30.5.3 Acier

Aucune armature ne devra être distante de moins de deux centimètres du parement des pièces en béton
protégées des intempéries et de trois centimètres du parement de celles exposées aux intempéries. La mise
en place des armatures sera faite conformément aux règles de l’art, en particulier en ce qui concerne :

- la position des armatures qui devra être conforme aux plans de ferraillage,
- l’écartement des fers qui devra permettre le passage des plus gros éléments pierreux,
- le recouvrement des barres qui devra être suffisant pour constituer une armature continue.

La mise en place des armatures ne se fera qu’avec emploi de cales en béton ou en plastique à l’exclusion de
cales métalliques ou de cales en bois.

Il est rappelé que sur un même chantier, l’emploi de ronds lisses de même diamètre mais de nuance
différente est formellement interdit.

30.5.4 Coffrage

Les coffrages seront suffisamment rigides pour ne subir aucune déformation sous l’effet de la vibration.
Pour les bétons armés devant rester apparents, les coffrages seront exécutés en contre-plaqué avec un grand
soin dans la planitude des parements avec des aplombs exacts, sans épaufrures ni manque de béton ; tous les
ragréages, coupements de balèvres nécessaires à l’exécution directe des ouvrages de peinture sont à la
charge de l’entrepreneur.

Les huiles utilisées au coffrage ne devront pas tacher le béton et devront être compatibles avec les ouvrages
de peinture appliqués directement sur le béton. L’emploi d’huiles de vidanges est interdit.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 16/16
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

30.5.5 Enduits - Chapes

Ils présenteront des surfaces régulières, soignées, planes, sans flashes ou bosses, exemptes de soufflures,
gerçures, cloques, fissures.
Les arêtes et les joints seront nets, rectilignes, exempts d’écornures, épaufrures, fissures.
L’adhérence des enduits au support sera de 3kg/cm2 au moins à 28jours. Aucune partie ne devra sonner
« creux » sous le choc du marteau.
Leur planitude sera telle qu’une règle de 2.00 m promenée en tous sens ne fasse apparaître de leur différence
supérieure à 0.005 m ; la tolérance de verticalité sera de 0.01 par hauteur de 3.00 m.

30.5.6 Contrôle et essais

Les représentants du Maître d’œuvre feront procéder au cours des travaux à tous les essais de matériaux et
au contrôle de fabrication qu’ils estiment utiles. Ces essais et analyses seront faits aux frais de
l’entrepreneur.
Avant tout commencement d’exécution au moyen d’essais de compacité, d’étanchéité et de résistance à la
compression et à la traction, l’entrepreneur déterminera pour les dosages en ciment donnés, les meilleures
compositions granulométriques et les quantités optimale d’eau de gâchage.

Un compte-rendu de ces essais sera fourni au Maître d’œuvre.

En cours de travaux, le Maître d’œuvre pourra faire procéder à tous les essais de matériaux et au contrôle
des fabrications qu’il jugerait nécessaire.

Ces essais pourront comporter en particulier :


- résistance des conditions de prises et de durcissement des bétons,
- élasticité, résistance à la traction, allongement à la rupture des aciers,
- contrôle des bétons en cours de coulage.

30.6 ASSAINISSEMENT

Les réseaux d’assainissement et ouvrages annexes seront exécutés suivant les règles de l’art, conformément
aux normes et règlements en vigueur et plus particulièrement un cahier des clauses techniques générales
applicables aux marchés de travaux publics (CCTG – Travaux publics)

Le dimensionnement des réseaux d’assainissement Eaux pluviales et eaux usées sera déterminé suivant
"l’instruction technique relative aux réseaux d’assainissement des agglomérations du 22/06/1977".

30.7 VOIRIES

Les travaux de Voiries seront exécutés suivant les règles de l’Art, conformément aux normes et règlements
en vigueur à la date de signature du marché.

30.7.1. Provenance des matériaux :


Tous les matériaux tels : ciment, sable, granulats, grave bitume seront proposés par l’entrepreneur et agrées
par le Maître d’œuvre.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 17/17
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________

30.7.2. Caractéristiques et qualités des matériaux


Sable pour mortier et béton :

Nature :
Les granulats fin sont des sables de rivière ou des sables concassés, lavés à l’eau douce et conformes à la
norme NF P 18.301.
Dans un délai de 30 (trente) jours à compter de la notification de l’approbation du marché, l’entrepreneur
doit communiquer et soumettre à l’agrément du Maître d’œuvre, le ou les noms (s) et situation
géographiques exactes des exploitations ou il compte s’approvisionner.

Propreté :
Le granulat fin doit avoir un équivalent de sable compris entre 70 et 80.

Granulométrie :
La granulométrie doit être comprise dans les limites suivantes :
- une mesure de l’équivalent de sable par 50m3 de sable pour béton de qualité.
- un contrôle de granulométrie par 100m3 ou fraction de 100m3 de sable pour béton de qualité et par
journée de livraison.

Stockage :
L’entrepreneur ne peut utiliser que des sables approvisionnés depuis au moins 2 jours ; en conséquence, la
capacité de stockage des différents sables devra correspondre au moins à la plus forte consommation prévue
de deux jours de bétonnage.
Le volume minimal de ce stock, le mode d’approvisionnement et de reprise doivent être tels que, lors de
cette reprise, la durée de stockage différé ait été de 3 jours au minimum.
L’entrepreneur doit proposer à l’agrément du Maître d’Oeuvre, les procédés qu’il compte employer pour
contrôler la teneur en eau des sables en stock et pour assurer leur protection contre les intempéries.

Imbition :
Les sables sont imbibés préalablement à tout emploi de façon continue, pendant une période minimale de 48
heures. Le contrôle de la teneur en eau totale des sables au moment de leur emploi est obligatoire. Elle doit
être comprise entre 10 et 12 % mesurée par dissection.

Contrôle des sables :


Les prélèvements sont effectués en présence du Maître d’Oeuvre ou de son représentant.
Tous les essais de réception sont exécutés en laboratoire.

Réception :
En cas de résultat négatif d’un essai effectué en application des paragraphes ci-dessus, le Maître d’Oeuvre
fait procéder, aux frais de l’entrepreneur, à deux contre-essais.
Si le résultat de l’un des contre-essais n’est pas satisfaisant les matériaux correspondant sont jetés ; dans le
cas contraire, ils sont acceptés.
Les tolérances et éventuellement les réductions de prix pour non-conformité de la fourniture et des
prescriptions édictées par le C.P.C. des fournitures et agrégats destinés aux usages routiers – fascicule n°23
– article 26 – et complétés par l’instruction provisoire du 26/12/77.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 18/18
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
Emulsion de bitume :
L’émulsion de bitume est réalisée à 60 % en poids de bitume 80/100e et conforme aux spécifications du
C.P.C. – fascicule 24 – 3ème partie – article 2.
Les opérations de vérifications ont lieu sur le chantier ; elles peuvent avoir lieu sur la demande de
l’entrepreneur et après accord du Maître d’Oeuvre, à l’usine de préfabrication.

30.7.3. Mise en œuvre des matériaux des corps de chaussée et plate-forme du bâtiment
Couches de fondation et de base

La couche de fondation et la couche de base seront constituées par des matériaux décrits dans le présent
C.C.T.P.

Le compactage ne peut être effectué avant que le Maître d’Oeuvre ait reconnu que le matériau répandu est
bien homogène, propre, trié et purgé des éléments dépassant le module granulométrique prescrit.
Les engins de compactage ou d’arrosage sont, soit automoteurs, soit munis de barres d’accouplement à
chaque extrémité. Aucune rotation de matériel sur les matériaux mis en œuvre n’est admise.

L’eau est répandue à l’aide d’une citerne distribuant sous pression avec un débit et une répartition uniforme
et réglable, permettant un dosage exact de l’arrosage, la vitesse.
Avant tout travail de compactage, la teneur en eau optimum est déterminée au moyen de la méthode
proctor, modifiée pour la couche à travailler, ces essais étant à exécuter par l’engin tant elle-même uniforme
pendant le cours de l’opération, de façon que chaque point reçoive la même quantité de liquide. Le type de
la citerne utilisée sera soumis à l’agrément du Maître d’Oeuvre.

La répartition uniforme de l’eau dans la masse des matériaux est ensuite réalisée par l’emploi d’engins
adéquats (niveleuse munie d’un scarificateur, charrue à disque, pulvérisateur, etc…)
L’épandage de la quantité d’eau totale est fait en autant de passage qu’il est nécessaire pour atteindre le
résultat recherché.
Lorsque l’humidificateur de la masse est terminé, la teneur en eau est mesurée pour vérifier si elle est bien
conforme aux indications de l’essai préalable.
S’il y a suffisamment de teneur en eau, un arrosage supplémentaire est opéré. Si, au contraire, il y a excès,
les matériaux sont malaxés de façon à produire une dessiccation par aération.
Lorsque la teneur en eau optimum a été ainsi obtenue d’une façon uniforme dans toute l’épaisseur de la
couche à travailler, avec une approximation de moins 2 % évaluée en poids de matériaux secs.
On commence le compactage qui doit suivre immédiatement les opérations précédentes d’humidification.
Le compactage terminé, l’entreprise procède à la vérification de la densité de la couche compactée.

Opérations de contrôle du compactage

Pour assurer l’exécution correcte des travaux de compactage de terre, de tout-venant et de grave,
l’entrepreneur doit disposer sur le chantier, d’opérateurs qualifiés capables d’effectuer les opérations
topographiques nécessaires au respect des cotes portées aux profils en long et en travers, ainsi qu’aux
déterminations de teneur en eau et densités sèches nécessaires au contrôle des opérations de compactage.
Dans le cas contraire l’entrepreneur fera réaliser à sa charge ces essais par le laboratoire de l’Equipement.

Mise en œuvre des enrobés a chaud

Répandage :

Les enrobés à chaud seront répandus à une température supérieure à 120° en saison normale et 140° en
arrière-saison.
Les enrobés seront mis en œuvre au moyen d’un finisher avec rampe de chauffage.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 19/19
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
Le répandage s’effectuera par bandes dont la largeur pourra varier de 2.00 à 3.50 m. L’épaisseur de la
couche de roulement est fixée à 5cm pour les surfaces à traiter à 110kgs/m².
La vitesse de la répandeuse doit être adaptée à la cadence d’arrivée des enrobés et être aussi régulière que
possible.
L’entrepreneur doit éviter de vidanger complètement la trémie de la répandeuse entre le répandage.
L’approche des camions contre la répandeuse doit être opérée sans heurt de façon qu’il n’en résulte aucune
irrégularité dans le profil en long du tapis.
L’entrepreneur doit disposer d’un ouvrier qualifiée pour corriger immédiatement après le répandage et avant
le commencement du compactage, les irrégularités flagrantes telles que trous, rainures, etc…, au moyen
d’un apport d’enrobés frais soigneusement déposés à la pelle. Toute autre intervention manuelle est prescrite
derrière la répandeuse.

Les enrobés sont mis en œuvre manuellement au moyen de petit outillage sur les parties ou ils peuvent être
répandus au moyen de la répandeuse auto-motrice (sur-largeurs, intersections, embranchements en aires de
trottoirs, etc…).

Toutes les précautions doivent être prises dans ce cas pour que la mise en place doit être effectuée avant le
refroidissement es enrobés et en limitant la ségrégation des éléments au minimum.

Compactage :

Les enrobés seront compactés au moyen d’un cylindre à pneus auto-moteur de 7 à 13 tonnes et un
cylindrage de 6 à 8 tonnes.

L’entrepreneur pourra proposer au Maître d’Oeuvre toutes autres combinaisons qui garantiraient un résultat
identique.
Le cylindrage s’effectuera à raison d’une demi-tonne kilométrique par tonne de matériaux répandus, sauf
prescriptions contraires du Maître d’Oeuvre.

La vitesse des engins effectuant la finition du compactage doit être suffisamment faible pour obtenir un bon
surfaçage.
Toutes précautions doivent être prises pour empêcher le mélange d’adhérer aux roues des engins de
compactage.
Les engins doivent effectuer des passes assez longues de façon à limiter le nombre des arêtes ; le
renversement des marches doit être effectué de façon très progressive pour éviter la formation de vagues ;
les embrayages des engins doivent être en bon état.
La marche des engins de compactage doit être aussi continue que possible et conduite de manière telle que
les parties du revêtement reçoivent une compression sensiblement égale.
Le long des bordures, caniveaux et ouvrages similaires, ainsi qu’a tous les endroits ou les rouleaux ne
peuvent accéder, le compactage est effectué au moyen de dames vibrantes ou de rouleaux vibrants à main. Il
faut alors veiller tout particulièrement à l’étanchéité des joints se trouvant entre ces ouvrages et les enrobés.
Le compactage des enrobés sera apprécié par la méthode basée sur le contrôle de la compacité. Des carottes
agréées par le Maître d’Oeuvre seront prélevées au plus tôt 10 jours après l’achèvement du chantier et leur
compacité devra être au moins égale à 98 % de la compacité imposée au présent marché.

Contrôle du revêtement terminé :

Des essais seront effectués sur la couche de roulement en enrobés par le laboratoire, en présence du Maître
d’Oeuvre et de l’entreprise.
La fréquence des prélèvements des carottes d’au moins 10 cm de diamètre est fixée à 1 pour 100 m².

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 20/20
Commune de Saint-Loup / Semouse – Aménagement d’une salle de boxe – 70800 SAINT-LOUP /SEMOUSE – Lot n°01 – DEMOLITION – G. OEUVRE – V.R.D.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
Les différents essais effectués sur les carottes se définissent ainsi :
- Tolérance de la compacité suivant les conditions définies ci-après :
(C réf. = compacité de référence)
C réf. 92 % de la compacité minimale DURIEZ augmentée de 0.6 point.
La compacité absolue est le rapport entre le poids volumique mesuré et le poids volumique de
référence retenu par le laboratoire de l’Equipement (dossier 80 RE 776 GB 104 BB 106).

- Tolérance sur la sous épaisseur en un point. Pour les couches de roulement, la sous épaisseur ne
devra être supérieure à 5 %.
- Tolérance sur la sur épaisseur moyenne. L’épaisseur de la couche de roulement devra être respectée
avec une tolérance maximum de 20 %.

30.8 COORDINATION

L’entrepreneur doit se mettre en relation avec les autres entrepreneurs dès que ceux-ci lui auront été
désignés, pour régler avec eux en accord avec le Maître d’Oeuvre, tous les détails concernant l’exécution de
son marché et participer ainsi à l’élaboration du calendrier contractuel d’exécution.
Il doit donc fournir aux autres constructeurs et entrepreneurs tous les renseignements concernant ses
propres travaux afin que les autres ouvrages et installations soient étudiés et exécutés en fonction des
ouvrages qu’il réalisera et en harmonie avec eux.

L’entrepreneur demandera au Maître d’Oeuvre tous les renseignements et descriptions concernant les
équipements et finitions, notamment sur ceux qui peuvent nécessiter soit un traitement spécial, soit une
interdiction d’emploi de certains matériaux ou liants.

30.9 TROUS - RESERVATIONS - SCELLEMENTS

L’entrepreneur de Gros œuvre devra toutes les réservations, trémies, passages, trous pour scellements, pose
de rails et de platines de scellements dans le coffrage qui lui seront demandés par les autres corps d’état pour
la réalisation des travaux. Ces réservations devront toutefois lui être données en temps utile par les autres
entrepreneurs auxquels il adressera un planning avec les dates optimales.

Il devra également tous les scellements après mise en place et le réglage des éléments à sceller, étant entendu
que les réglages seront effectués par les autres corps d’état sous leur responsabilité.

Dans le but de préciser l’importance des sujétions relatives à ces réservations, les plans de structure du
dossier portent à titre indicatif la majorité des trémies à laisser dans le béton, ainsi que les caniveaux à
réaliser.

Il est cependant bien spécifié que ces réservations et caniveaux ne sont donnés qu’à titre indicatif et
provisoire, les mises au point ayant lieu ultérieurement avec tous les corps d’état.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________
Th. BELLONCLE - Architecte d.p.l.g. - 15 av de Magnoncourt 70800 ST-LOUP / SEMOUSE Tél. : 03 84 94 24 05 Fax : 03 84 94 24 06 p. 21/21