Sie sind auf Seite 1von 18

RAPPORT MATERIAUX 4

(TP 1 –AFFAISSEMENT AU CÔNE D’ABRAMS)

NOMS: NAIDU AVISHEN


FOWDAR JAYAN

AUGUSTE MICHAËLLA

CAETAN AURELIE

RAYMODE SHEIK

CHUNDERDEEP YUVRAJ

IP TING FAT HOK SIONG ANDY

DEPT: GENIE CIVIL 2

PROF: MR R.BEEHARRY DATE DE SOUMISSION: 14/12/15


1
Table des matières

But du travail pratique 3


Introduction 3
Table des matériaux utilises 5
Précautions 8
Mode opération 9
Résultat 15
Problèmes et solutions 19
Analyses et discussions 19
Conclusion 20

2
But du TP

Le but principal de cet essai est de vérifier l’ouvrabilité du béton par


rapport à sa teneur en eau. Mais aussi il permet de vérifier que la quantité
des constituants prévus par mètre cube donnent bien un mètre cube de béton
mise en œuvre.

Introduction

Cône d’Abrams (Slump test)


Il existe un moyen très simple pour déterminer l’affaissement d’un béton,
c'est-à-dire connaitre l’abaissement de la surface du béton suite à une perte
de soutien. Cet essai s’appelle l’affaissement au cône d’Abrams (ou Slump
test en anglais) dont le nom de son inventeur ‘Duff Abrams’.

La mesure de l’affaissement permet de vérifier si l’ouvrabilité du béton est


conforme à celle souhaitée. L’ouvrabilité est en effet la capacité du béton à
pouvoir être mis en œuvre facilement. Elle caractérise la fluidité du béton
avant que le matériau ne durcisse.

Cet essai consiste à mouler du d’appui, avec un entonnoir pour le


béton frais dans un moule remplissage du béton, une tige de
tronconique sans fond de 30cm de piquage normalisée et d’un portique
hauteur, 20cm de diamètre en sa de mesure (une règle) qui permet,
partie inférieure et 10cm de aussitôt après le démoulage, de
diamètre en sa partie supérieure. mesurer l’affaissement.
Le cône est posé sur une plaque

3
En mesurant la hauteur d’affaissement après le démoulage du cône, on
obtient une indication sur l’ouvrabilité du béton. Donc, plus la hauteur
d’affaissement est importante, plus le béton est fluide.
Le tableau suivant démontre l’appréciation de la consistance en fonction de
l’affaissement au cône :

Classe de Affaissement (cm) Tolérance (cm)


consistance
Ferme 0-4 ± 1cm
Plastique 5-9 ± 2cm
Très plastique 10-15 ± 3cm
Fluide plus ou égale à 16cm

Dans le cas où l’essai d’affaissement au cane d’Abrams échoue, deux autres


essais sont utilisés dont l’essai Vébé et l’étalement sur table.

 l’essai Vébé est utilisé pour tester les bétons de faibles ouvrabilités. La
consistance est définie par le temps que met un cône de béton à
remplir un volume connu sous l’effet d’une vibration donnée. Plus le
temps est court, plus le béton sera considérer comme fluide.

4
 l’étalement sur table est adapté aux bétons très fluides. La
consistance est appréciée dans cet essai par l’étalement que connait
un cône de béton soumis à son propre poids et a une série de
secousses. Plus l’étalement est grand, plus le béton est réputer fluide.

Table des matériaux/matériels utilisés


*Il faut noter que nous avons nous avons pris une quantité supérieur des constituants car
en mélangeant il y a un phénomène de contraction de volume qui ce produit.

V1+V2 pas égale Vmélanger

No Matériaux et les matériels utilises Quantités (Pour 1 cone


et 2 cubes)
1 Gravier 12.5 Kg

2 Sable 8.9285 Kg

3 Ciment 3.57 Kg

5
4 Eau 374.85 kg au total
(160/232.05/
303.45/374.85)Kg

5 Balance 1

6 Pelle 1

7 Spatule 1

8 Eprouvette 1

6
9 Récipient 1

10. Cone d’Abrams (Norme NF P-451)

Entonnoir

Tige normalisée

7
Portique de mesure

Moule tronconique

Plaque appui

Description
- Dimension Moule tronconique (galvaniser) : hauteur 300mm (sans fond),
200mm de diamètre en sa partie inferieur et 100mm de diamètre en sa partie
supérieur.
- Tige de piquage : Diamètre de 16 x 600 mm
- Plaque d’appui galvanisé équipé de pince de serrage et portique de mesure
(gradué de 0mm-300mm a 5mm d’intervalles)

- Poids : environ 2kg

Précaution

8
I. A fin de réduire l'influence de la variation de ralentissement de la
friction de surface, l'intérieur du moule et sa base doit être humidifié au
début de chaque test par une huile ou par de l’eau.

II. L’effort émit sur le béton doit être approximativement le poids de la tige
elle-même

III. S’assurer que chaque 3 couche se sont tassées au moins 25 fois avec
la tige normalisée.

IV. A la dernière couche, bien araser l’excès de béton.

V. Il faut faire faire cette essai sur une surface stable et où il n y a pas de
vibrations car cela affectera l’essaie

VI. Veillez à soulevé le moule à une vitesse constante raisonnable ni trop


vite ou trop lentement.

VII. Serrer bien le cone avec la plaque d’appui pour ne pas avoir de perte
de béton.

VIII. Avant le soulèvement du moule, nettoyez les excès de béton qui sont
tombé tout au tour du moule.

IX. L'ensemble de ces opérations depuis le début du remplissage et


l'enlèvement du moule, doit s’effectuée sans interruption et doit être fini
dans les 2 ½ minutes.

9
Mode opératoire

1. Faire les calcule pour avoir le mètre cube de béton nécessaires. (Il
faut noter que nous avons calculé un volume un peu plus grand pour
le béton car en mélangeant il y a un phénomène de contraction de
volume qui ce produit.) Puis peser chaque élément sur une balance
pour avoir les mesure voulu.

2. Puis mélanger les éléments (gravier, sable, ciment, et eau) jusqu’à


ce qu’on obtient une pate homogène.

10
3. Nettoyez la surface interne du moule et la plaque d’appui, ensuite
humidifier les avec de l’eau.

4. Ensuite placer le fond du moule sur la plaque d’appui et serrer les


deux pinces. Puis placer l’entonnoir sur la moule

5. Introduisez le béton avec l’aide d’une truelle dans la moule. Le béton


doit être rempli en trois couches, chacune d'environ un tiers de la
hauteur du moule

11
6. A chaque couche compactée 25 fois avec la tige normalisée. ce
procédé est effectué de manière systématique et le compactage se
fait de manière uniforme à toutes les surfaces du béton.

7. Après avoir tassé la couche supérieure, radier le niveau du béton


avec le haut du moule avec un mouvement de va et vient avec la
tige normalisée

12
8. Maintenant avant de retirer la moule, nettoyez l’excès de béton qui
ce trouve a l'extérieur du moule (sur la plaque d’appui).

9. Desserré les pinces sur la plaque d’appui et retirer le moule du béton


en le soulevant verticalement, lentement et avec précaution dans 5 à
10 secondes.

10. Immédiatement après que la moule a était retiré, renverser la


moule et placer le prêt du béton. Ensuite mesurée en utilisant le
portique de mesure (dans notre cas une règle) pour déterminer la
différence entre la hauteur du moule et du point le plus élevé du
béton.

13
11. Apres cela on pourra déterminer la classe de consistance du
béton.

12. Nettoyez la moule et la plaque d’appui avec de l’eau et ensuite


répéter les étapes 2 à 10, mais cette fois si avec un autre
pourcentage d’eau.

13. Ensuite après avoir terminer l’essai, nettoyez tous les matériels
avant de les retourner.

14
Calcule/résultats
1.
volume du cône est donnée par la formule: (l'aire du haut +l'aire du bas)/ (2 X hauteur)

{𝜋(0.05)2 + 𝜋 (0.1)2} / (2 X0.3)

= 0.06544 m3

Volume de 2 cube 150 : 2 X 0.153 = 0.00675

Volume total = 0.06544 +0.00675 =0.072

Volume utilisée = (volume 2 cube) 0.01 m3

2.
Variation Eau/Ciment = 0.45-0.65-0.85-1.05

Masse volumique de béton = 2500kg/m3

Relation des constituant du béton = Ciment : sable : gravier


1: 2.5: 3.5 = 7
3
Volume cone+2 cube = 0.01m 3

Constituent Formule 1m3 0.01m3


Ciment 1/7 X2500 357.14kg 3.571kg
Sable 2.5/7X2500 892.86kg 8.929kg
Gravier 3.5/7 X2500 1250kg 12.5 kg

Calcule volume d'eau: e/c 0.45


E/C 1m3 0.01m3
0.45 357.14 X0.45 =160.71kg 1.60 kg
0.65 357.14X 0.65 = 232.141kg 2.32kg
0.85 357.14 X 0.85 = 303.569kg 3.04kg
1.05 357.14 X 1.05 = 374.997 kg 3.75kg

15
Résultats :
Affaissement ;

e/c Affaissement (mm)


0.45 0
0.65 20
0.85 115
1.05 158

16
Problèmes et Solutions

Problèmes 1
Les matériels misent à notre disposition étaient limités vu que les autres
groupes étaient en session de TP également. Par conséquent, notre usage
de la pelle était limité

Solutions 1
Une spatule a été utilisée pour le mélange de la mixture. Cependant, ca
aurait pu avoir un impact sur l’homogénéité du béton.

Analyses et discussion

Après ce TP quand nous avons vérifié les mesure X et Y, les valeurs


obtenus n'était pas aussi précis que celle que nous avions calculez d'âpres le
tirage. On a conclus que c'était peut être due a un problème d'inattention de
notre part car il fallait faire vite a cause des moustiques. Mais les valeurs que
nous avons obtenues sont presque pareilles. Ce TP est très important car il
est utiliser pour faire des courbes horizontales pour raccorder deux lignes afin
d'éviter que des accidents de routes ce produise car ces deux ligne forme un
angle sec. Donc cela va permettre aux véhicules de circuler un peut plus vite
et facilement grâce a cette courbe. Finalement faire ce travail pratique va
beaucoup nous aider dans le futur spécialement à ceux qui vont faire une
carrière dans le domaine de la route.

17
Conclusion
Tout d’abord on tient à remercier notre professeur Mons. Beeharry pour nous
avoir guidés pour ce travail pratique. Apres avoir terminé ce travail pratique
on a compris l’importance de l’essai d’affaissement. Dans le domaine du
Génie civile le béton est les matériaux le plus utiliser pour les structures et
comme l’ouvrabilité du béton est quelque chose de très important on doit
impérativement faire cette essaie avant d’utiliser le béton. Si après l’essai on
trouve que le béton n’est pas assez ouvrable on ne pourra pas l’utiliser car on
aura beaucoup de problème pour la compaction. Autrement dit si le béton
n’est pas bien compacté il n’aura pas la résistance demandé et aussi il
n’aura pas une bonne durabilité

18