Sie sind auf Seite 1von 10

Académie Souss Massa Draa

Délégation d’Ouarzazate
Lycée Sidi Mohammed Ben Abdellah

QCM 9 Par idoubiya Rachid

La proposition subordonnée relative appliquée au Père Goriot de


Honoré Balzac.

1- QCM : La Comtesse fit généreusement des observations à madame Vauquer sur sa


mise, qui n'était en harmonie avec ses prétentions.

Comme l’adjective épithète et le complément de nom, la proposition subordonnée relative est


une expansion………………………………….

A- du nom

B- du verbe

C- de l’adjectif

2- QCM : Il y eut entre M. Goriot et madame de l'Ambermesnil des choses telles, que la
comtesse ne voulut même plus se trouver avec lui.

Il s’agit d’

A- une proposition subordonnée relative

B- une subordonnée circontancielle de conséquence

C- une subordonnée circontancielle de cause

3- QCM : Fait moral, bizarre mais vrai, dont la racine est facile à trouver dans le cœur
humain.

La fonction de cette proposition relative est :

A- un complément de l’antécédent

B- un attribut

C- un coi

1
4- QCM : M. Goriot était un homme frugal, chez qui la parcimonie nécessaire aux gens
qui font eux-mêmes leurs fortunes était dégénérée en habitude.

Il y’a :…………………………………………….

A- deux pronoms relatifs sujet

B- deux pronoms relatifs cod

C- deux pronoms relatifs coi

5- QCM : Seulement quelques ignobles que fussent sa conduite ou ses vices, l'aversion
« qu »'il inspirait n'allait pas jusqu'à le faire bannir : il payait sa pension.

Le pronom relatif “que” remplace:…………………….

A- vices

B- aversion

C- il n’y a pas de relative

6- QCM : Sa physionomie, que des chagrins secrets avaient insensiblement rendue plus
triste de jour en jour, semblait la plus désolée de toutes celles « qui » garnissaient la
table

Que remplace le pronom relative: “qui”?

A- physionnomies

B- chagrins

C- femmes

7- QCM : Un étudiant se passionne alors pour des niaiseries qui lui paraissent grandioses.

Quelle est la fonction du pronom relative: “qui” ?

A- coi

B- sujet

C- cod

2
8- QCM : Comme il arrive aux âmes grandes, il voulu ne rien devoir qu'à son mérite.

Il s’agit :

A- d’une phrase négative restrictive

B- d’une complétive par “que”

C- d’une relative dont l’antécédent est « devoir »

9- QCM : Distrait par les soupçons qui lui venaient sur le compte du père Goriot, plus
distrait encore par la figure de madame Restaud, qui de moment en moment se posait
devant lui comme la messagère d'une brillante destinée, il finit par se coucher et par
dormir à poings fermés.

Il y’ a: ………………………………………………………………

A- une subordonnée relative

B- deux subordonnées relatives

C- trios subordonnées relatives

10- QCM : Les pensionnaires, internes et externes, arrivèrent les uns après les autres, en se
souhaitant mutuellement le bonjour, et se disant de ces riens qui constituent, chez
certaines classes parisiennes, un esprit drolatique dans lequel la bêtise entre comme
élément principal, et « dont » le mérite consiste particulièrement dans le geste ou la
prononciation.

Que remplace le pronom relatif : « dont » ?

A- un esprit drolatique

B- élément principal

C- ces riens

11- QCM : Le lendemain, Rastignac s'habilla fort élégamment, et alla, vers trois heures de
l'après-midi, chez madame de Restaud en se livrant pendant la route à ces espérances
étourdiment folles « qui » rendent la vie des jeunes gens si belle d'émotions : ils ne
calculent alors ni les obstacles ni les dangers

Le pronom relatif : « qui » relie les deux propositions suivantes :

3
A- Restaud (…) ces espérances étourdiment folles. Ces espérances étourdiment folles
(…) si belles

B- Restaud (…) ces espérances étourdiment folles. Restaud rend ces espérances (…) si
belles

C- Je ne sais pas

12- QCM : Elle regarda sa chambre, ramassa pour ainsi dire dans une seule pensée les
mille félicités de cette journée, en fit un tableau qu’elle contempla longtemps, et
s’endormit la plus heureuse créature de Paris.

Que remplace le pronom : « que » ?

A- cette journée

B- un tableau

C- une seule pensée

13- QCM : Le long sommeil de Christophe, qui avait achevé le vin offert par Vautrin,
causa des retards dans le service de la maison.

Il s’agit d’une proposition relative :

A- adjective

B- substantive

C- adverbiale

14- QCM : Le forçat évadé jeta sur Eugène le regard froidement fascinateur que certains
hommes éminemment magnétiques ont le don de lancer, et qui, dit-on, calme les fous
furieux dans les maisons d’aliénés.

Il y ‘a deux pronoms relatifs. Leurs fonctions : ………………………,……………………………….

A- cod et coi

B- sujet et cod

C- cod et sujet

4
15- QCM : Il se souvint des confidences que le père Goriot lui avait faites la veille, il se
rappela l’appartement choisi pour lui près de Delphine, rue d’Artois…

Le père Goriot lui avait fait……………………………. la veille. Remplissez le vide :

A- cod

B- des confidences

C- coi

16- QCM : Quand Eugène entra, ses yeux rencontrèrent ceux de l’imperturbable Vautrin,
dont le regard pénétra si avant dans son cœur et y remua si fortement quelques cordes
mauvaises, qu’il en frissonna.

Il y ‘ a :…………………………………….

A- un pronom relatif coi

B- deux pronoms relatifs : coi et cod

C- deux pronoms relatifs : coi et sujet

17- QCM : Poiret s’avança vivement entre elle et Vautrin, comprenant qu’elle était en
danger, tant la figure du forçat devint férocement significative en déposant le masque
bénin sous lequel se cachait sa vraie nature.

Il s’agit:………………………………………….

A- une proposition subordonnée relative

B- une proposition subordonnée complétive

C- une proposition subordonnée circonstancielle

Correction
5
1- QCM : La Comtesse fit généreusement des observations à madame Vauquer sur sa
mise, qui n'était en harmonie avec ses prétentions.

Comme l’adjective épithète et le complément de nom, la proposition subordonnée relative est


une expansion………………………………….

A- du nom

B- du verbe

C- de l’adjectif

2- QCM : Il y eut entre M. Goriot et madame de l'Ambermesnil des choses telles, que la
comtesse ne voulut même plus se trouver avec lui.

Il s’agit d’ ………………………………………………………

A- une proposition subordonnée relative

B- une subordonnée circontancielle de conséquence

C- une subordonnée circontancielle de cause

3- QCM : Fait moral, bizarre mais vrai, dont la racine est facile à trouver dans le cœur
humain.

La fonction de cette proposition relative est :

A- un complément de l’antécédent

B- un attribut

C- un coi

4- QCM : M. Goriot était un homme frugal, chez qui la parcimonie nécessaire aux gens
qui font eux-mêmes leurs fortunes était dégénérée en habitude.

Il y’a :…………………………………………….

A- deux pronoms relatifs sujet

B- deux pronoms relatifs cod

6
C- deux pronoms relatifs coi

5- QCM : Seulement quelques ignobles que fussent sa conduite ou ses vices, l'aversion
« qu »'il inspirait n'allait pas jusqu'à le faire bannir : il payait sa pension.

Le pronom relatif “que” remplace:…………………….

A- vices

B- aversion

C- il n’y a pas de relative

6- QCM : Sa physionomie, que des chagrins secrets avaient insensiblement rendue plus
triste de jour en jour, semblait la plus désolée de toutes celles « qui » garnissaient la
table

Que remplace le pronom relative: “qui”?

A- physionomies

B- chagrins

C- femmes

7- QCM : Un étudiant se passionne alors pour des niaiseries qui lui paraissent grandioses.

Quelle est la fonction du pronom relative: “qui” ?

A- coi

B- sujet

C- cod

8- QCM : Comme il arrive aux âmes grandes, il voulu ne rien devoir qu'à son mérite.

Il s’agit : ………………………………………………………

A- d’une phrase négative restrictive

B- d’une complétive par “que”

C- d’une relative dont l’antécédent est « devoir »

7
9- QCM : Distrait par les soupçons qui lui venaient sur le compte du père Goriot, plus
distrait encore par la figure de madame Restaud, qui de moment en moment se posait
devant lui comme la messagère d'une brillante destinée, il finit par se coucher et par
dormir à poings fermés.

Il y’ a: ………………………………………………………………

A- une subordonnée relative

B- deux subordonnées relatives

C- trios subordonnées relatives

10- QCM : Les pensionnaires, internes et externes, arrivèrent les uns après les autres, en se
souhaitant mutuellement le bonjour, et se disant de ces riens qui constituent, chez
certaines classes parisiennes, un esprit drolatique dans lequel la bêtise entre comme
élément principal, et « dont » le mérite consiste particulièrement dans le geste ou la
prononciation.

Que remplace le pronom relatif : « dont » ?

A- un esprit drolatique

B- élément principal

C- ces riens

11- QCM : Le lendemain, Rastignac s'habilla fort élégamment, et alla, vers trois heures de
l'après-midi, chez madame de Restaud en se livrant pendant la route à ces espérances
étourdiment folles « qui » rendent la vie des jeunes gens si belle d'émotions : ils ne
calculent alors ni les obstacles ni les dangers

Le pronom relatif : « qui » relie les deux propositions suivantes :

A- Restaud (…) ces espérances étourdiment folles. Ces espérances étourdiment folles
(…) si belles

B- Restaud (…) ces espérances étourdiment folles. Restaud rend ces espérances (…) si
belles

C- Je ne sais pas

8
12- QCM : Elle regarda sa chambre, ramassa pour ainsi dire dans une seule pensée les
mille félicités de cette journée, en fit un tableau « qu »’elle contempla longtemps, et
s’endormit la plus heureuse créature de Paris.

Que remplace le pronom : « que » ?

12- QCM : Elle regarda sa chambre, ramassa pour ainsi dire dans une seule pensée les
mille félicités de cette journée, en fit un tableau « qu »’elle contempla longtemps, et
s’endormit la plus heureuse créature de Paris.

Que remplace le pronom : « que » ?

A- les mille félicités

B- un tableau

C- une seule pensée

13- QCM : Le long sommeil de Christophe, qui avait achevé le vin offert par Vautrin,
causa des retards dans le service de la maison.

Il s’agit d’une proposition relative :

A- adjective

B- substantive

C- adverbiale

14- QCM : Le forçat évadé jeta sur Eugène le regard froidement fascinateur que certains
hommes éminemment magnétiques ont le don de lancer, et qui, dit-on, calme les fous
furieux dans les maisons d’aliénés.

Il y ‘a deux pronoms relatifs. Leurs fonctions : ………………………,……………………………….

A- cod et coi

B- sujet et cod

C- cod et sujet

15- QCM : Il se souvint des confidences que le père Goriot lui avait faites la veille, il se
rappela l’appartement choisi pour lui près de Delphine, rue d’Artois…

Le père Goriot lui avait fait……………………………. la veille. Remplissez le vide :

9
A- cod

B- des confidences

C- coi

16- QCM : Quand Eugène entra, ses yeux rencontrèrent ceux de l’imperturbable Vautrin,
dont le regard pénétra si avant dans son cœur et y remua si fortement quelques cordes
mauvaises, qu’il en frissonna.

Il y ‘ a :…………………………………….

A- un pronom relatif coi

B- deux pronoms relatifs : coi et cod

C- deux pronoms relatifs : coi et sujet

17- QCM : Poiret s’avança vivement entre elle et Vautrin, comprenant qu’elle était en
danger, tant la figure du forçat devint férocement significative en déposant le masque
bénin sous lequel se cachait sa vraie nature.

Il s’agit:………………………………………….

A- une proposition subordonnée relative

B- une proposition subordonnée complétive

C- une proposition subordonnée circonstancielle

10