Sie sind auf Seite 1von 4

C I A L

Agence de Presse

O SPE
A.P.2R.
Racailles-Résistances

E R
Prix
NU M
Lundi 18 octobre
2010 libre
Ar
d i steripbruod u i re et

Agenda
verg oger sa n s Le journal pas cloche qui évite les tirs tendus !
ne !

GREVE
g e s
Ota uis Lundi 18 :
• Parution d'un numéro spécial de

dep 51
Racailles.
• A l'appel des cheminots en

12 s
grève reconductible, blocage des

GENERALE
dépôts de carburant de la

u r presqu'île de Caen (sous le viaduc


j o de Calix) à partir de 4h.
• Assemblée générale
interéducation à 10h à la maison
des syndicats
• Début du G3 à Deauville...
• AG étudiante à 13h halle des
sports (campus 1), suivie d'une
manif-action.
• Jacques Higelin est
septuagénaire comme Brigitte
Fontaine. Ils sont vieux et ils vous
enculent...

Mardi 19 :
• Journée de mobilisation contre la
réforme des retraites :
manifestation à 10h place saint-
Pierre à l'appel de
l'intersyndicale... et fin du G3...

JUSQU'AU
• Action à l'appel de l'AG
intercatégorielle, rdv à 14h au
phénix (campus 1).
• Assemblée Générale
Intercategorielle vers 18h30 – 19h,

RETRAIT TOTAL
rdv au phénix (campus 1).

Mercredi 20 :
• A l'appel de l'intersyndicale
interprofessionnelle du Calvados,
blocage des dépôts de carburant
de la presqu'île de Caen (sous le
viaduc de Calix) à partir de 4h.
• Réunion hebdo de rédaction du
journal Racailles - 18h30 pétantes
- Bar de la Fac (BDF).

Jeudi 21 :
• Vote de la réforme des retraites
au Sénat (en théorie).
• A l'appel de l'intersyndicale
interprofessionnelle du Calvados,
blocage à la finance : blocage des
convoyages de fonds devant la
banque de France dès 8H.
• Il y a 81 ans débutait l'histoire

E DITO
extraordinaire de Pierre
Bellemare.

Racailleries :
Vendredi 22 octobre :
• A l'appel de l'intersyndicale
interprofessionnelle du Calvados,

N E
blocage d'une zone d'activité de la
périphérie Caennaise (détails à

E EV
venir)Jou...
• Jour... journée mond... mondiale
des dys... dys... dyslalies.

N E
Samedi 23 :

R
• Rassemblement des femmes en

E EV
noir de 15 à 16h devant l'ancienne
CCI

G
• Pelé aussi devient septuagénaire.

R
Dimanche 24 :

G
• Pétain, apprenant la naissance
de Pelé, décidait de rencontrer
Hitler pour en discuter...

Lundi 25 octobre :
• Parution du journal Racailles
François-Régis et toute la rédac' numéro 58.
plus de dates sur
Envoyez vos contributions : www.resistances-caen.org
red-racailles@no-log.org
Retour sur la semaine écoulée
Mardi 12 : le jour le plus long...
Historique, tel est le maître mot de l'initiative de l'AG intercatégorielle ; le but :
cette nouvelle journée de mobilisation bloquer les 4 ponts de l'Orne. Mais
contre la réforme des retraites. A 9h35, le l'intersyndicale ne veut pas participer à
cortège lycéens/étudiants, fort d'environ 1 cette action et décide de couper par le quai
800 personnes descend du Gaillon pour se de Juillet afin de rejoindre le port. A 11h50,
rendre place Saint Pierre. Arrivés à les premiers manifestants arrivent devant la
destination, lycéens et étudiants décident de préfectorale. Dans un premier temps, les
se mettre en tête de cortège. A contre coeur, policiers ont refusé de donner les chiffres de
les syndicats laissent passer les lycéens en la mobilisation mais ils ont quand même
tête du cortège. Arrivés sur les ponts, le reconnu que le record avait été battu. La
cortège se scinde en plusieurs partie à CGT annonçait 55 000 personnes.

A partir de 13h, lycéens, étudiants et pieds ! Un autre manifestant est aussi blessé à
salariés se sont rassemblés sur le campus 1 la tempe par une grenade lacrymogène. Il est
afin de rejoindre le cortège intersyndical aussi pris en charge par la "médical team"
devant le siège du MEDEF. Les manifestants, composée de bénévoles. A 16h25, plusieurs
environ 1 500 personnes, regagnent le périph personnes appellent via les mégaphones à
par le péricentre. Après plusieurs kilomètres constituer un cortège afin de rejoindre le
de marches, le cortège sort à la sortie Chemin centre ville. Il reste alors 500 personnes dans
vert et se dirige vers le siège du MEDEF. Avec le cortège, essentiellement des jeunes mais
l'arrivée du cortège, vers 15h, on sent que la pas uniquement. Les manifestants
tension monte d'un cran. Mais petit à petit, des redescendent vers la fac où une Assemblée
cailloux sont lancés, une première grenade Générale doit se tenir.
lacrymogène est lancée. Les manifestants
reculent mais quelques uns restent au contact Edit : le blessé à la tête a subi 5
et titillent les forces de l'ordre. A l'arrière du heures d'opération chirurgicale pour une
bâtiment, les policiers reçoivent aussi pierres double fracture avec enfoncement de la boite
et mêmes quelques fumigènes. Devant, des crânienne. A l'heure à laquelle nous écrivons
poubelles sont brûlées. Progressivement, les (lundi après-midi (oui on est à la bourre...)) ces
manifestants arrivent à se rassembler dans la lignes il vient tout juste de sortir de l'hopital
zone d'activité qui entoure le bâtiment du après 6 1/2 jours de soins. L'IGPN (la police
MEDEF. D'autres poubelles reçoivent le même des polices) a été saisie et il sera entendu par
sort que leurs consoeurs. Lors d'un jet de celle-ci mardi 19 octobre. Il compte bien
lacrymogène, un manifestant reçoit une porter plainte, aussi recherche-t-il des témoins
grenade en plein visage et il saigne afin de constituer un dossier de plainte contre
abondamment. Il est pris en charge par les x. Il tient à préciser que pendant tous les
manifestants eux mêmes, non sans difficulté affrontements, il s'est montré pacifique tant
car, alors qu'ils étaient en train de le soigner, dans ses paroles que dans ses actes.
La journée de jeudi des nouvelles lacrymogènes ont atterri à leurs

Une journée sous la grisaille qui


Vendredi
commence à 11h au siège de l'UMP, rue
Varignon. Arrivées sur place, déjà 200 (vidéo Racailles de la matinée : Reconduction votée à plus de 90% POUR. Le
personnes sont là, bloquées à l'angle de http://www.dailymotion.com/video/xf7yrm rendez-vous est donné pour aller soutenir le
l'avenue de Tourville et de la rue Varignon. En _action-de-blocage-des-depots-de-car_news) piquet du dépôt d'essence.
effet, plusieurs cars de gendarmes mobiles Côté lycéens on s'organise aussi
,plus quelques voitures et motos de la police Grosse journée en ce vendredi ! Il a dans la matinée.Un petit cortège fait le tour de
ont bloqué la rue des deux cotés. Les lycéens fallu se lever vachement tôt, mais il y a avait plusieurs lycées. Le rendez-vous majeur est
et étudiants arrivent en cortège, près de 500 tout de même du monde sur la presqu'île à 7h. fixé à 15h au Campus 1. Lycéens et étudiants
personnes, rejoints par les cheminots. Le tout L'objectif de la matinée : bloquer le dépôt se retrouvent donc en début d'après-midi. Un
dans le bruit des klaxons et la chaude lumière d'essence sous le viaduc de Calix. 200 cortège d'une bonne centaine de personnes
rouge des fumigènes. En tout, ce sont près de personne ont répondu à l'appel. Sur place, se constitue et prend la direction de la
700 personnes qui restent là pendant près quelques déconvenues vu que des camions presqu'île. Là-bas tout le monde se réparti aux
d'une heure. Aucun incident n'est à noter. Le sont déjà passés (les chargements dans ces entrées en appui aux personnes encore
cortège repart vers la Tour Leroy, et ensuite dépôts partent dès 4h30). N'empêche que présentes. Vers 16h30, des gendarmes
plusieurs dizaines de personnes restent sur la Pourquoi cette piqûre de rappel? Tout plus plus aucun camion ne passe après 7h ! Un mobiles sont sur place. Tous les bloqueurs se
place Saint Pierre pendant plus d'une demi simplement parce qu'il est encore effarant de employé du site confirme que tant que nous sont regroupés pour former un cortège de
heure pour bloquer la rue et ainsi la circulation voir le manque de savoir vivre et de respect restons là il en restera ainsi. Vers 7h30, il est personnes accompagné d'une dizaine de
des automobiles et du tramway. d'autrui dont ont fait preuve une partie des confirmé que les camions rennais sont véhicules. Ce cortège a remonté le cours
Pour plus d'infos et des photos, aller sur le site étudiants de licence santé.Vivement soutenus envoyés par les patrons sur Caen et Caffarelli. Les gendarmes mobiles l'encadrent
www.resistances-caen.org et encouragés par leurs professeurs. Plus de Ouistreham. Plusieurs voitures partent donc à deux reprises. La situation est restée confuse
A 13h commence l'AG sur la fac. Plus de 700 1000 se sont rejoints pour venir voter. Pendant sur la côte soutenir les camarades qui s'y durant 10 minutes. Finalement, les gendarmes
personnes sont entassées dans l'amphi près d'une heure ils n'ont su que quémander le trouvent déjà et bloquent eux-aussi le dépôt. ont laissé le cortège rejoindre le centre ville. Il
Tocqueville et près de 200 dehors. Une AG qui non blocage de quatre amphis pour pouvoir Des feux de palettes sont allumés et apportent s'agissait pour les autorités de mettre la
se déroule sans incidents jusqu'à l'arrivée des suivre leur cours.Rappelons tout de même que une bonne visibilité à l'action pour tous ceux pression sur les manifestants. Certains sont
étudiants en L1 santé. Mais nous reviendrons le blocage était une revendication qui n'avait qui passent sur le viaduc. Alors que certains rassurés: «pour une fois on a eu de la chance
sur ce point juste après. Après une heure de pas encore été débattue. parlaient de rester jusqu'à midi, la motivation que les syndicalistes soient là aussi, ça nous a
démonstration de non respect d'autrui et de la Alors jeunes bêtes à concours, sachez que redouble et c'est le blocage permanent qui évité de nous en prendre plein la tronche !».
démocratie de la part des étudiants les tours dans une AG il est plus intelligent de participer semble s'organiser. Le soir, le Comité de lutte
de paroles et votes peuvent reprendre. L'AG a à l'AG dans sa totalité. Énervement, violence 10h, c'est l'heure de l'AG des universitaire se réunit pour organiser le
donc décidée, à une large majorité, de voter verbale et bruits intempestifs ne font que vous cheminots. Une AG rapide car seulement blocage du bâtiment Lettres de la fac durant le
pour le retrait total et inconditionnel de la ridiculiser et rallonge considérablement quelques prises de parole ont lieu avant le week-end. Alors qu'un rendez-vous pour le
réforme des retraites, le blocage du bâtiment l'assemblée générale. vote de la reconduction de la grève à bulletin lendemain matin était donné au dépôt
lettres et la suppression des lois racistes, Une fois encore, on ne peut s'empêcher de secret. Pas mal d'insistance sur la nécessite de d'essence, l'avis général est d'annuler et se
xénophobes et liberticides de l' État. penser que l'esprit corporatiste et les actions poursuivre, de convaincre les « jaunes » - ceux concentrer sur le reste de la journée du
antidémocratiques ont encore de beaux jours qui bossent encore – et surtout le besoin d'être samedi.
Retour sur le ridicule tour de force des devant eux. soutenu par un mouvement de grève général.
étudiants santé 1ère année.
Samedi
Nouvelle journée de mobilisation en manifestation, des militants de l'AG
ce samedi 16 octobre. Le temps d'une prise de intercatégorielle lancent un appel pour une
parole rapide et la manifestation s'élance. Le action contre un centre commercial. Plusieurs
cortège des pompiers est animée par deux centaines de personnes s'engouffrent dans le
cornemuses qui sont très applaudies par le centre Paul Doumer. Rapidement, la FNAC est
reste des manifestants. Arrivés au rond point de fermé et les magasins sont évacués. Entre 200
l'Europe, les manifestants continuent par la et 300 personnes bloquent les deux entrées du
presqu'île portuaire au lieu d'emprunter le quai centre commercial. Peu après 18h, les
Vendeuvre. La manifestation se termine devant manifestants quittent les lieux,une partie rejoint
la préfecture après être passée dans le centre le campus afin de participer à l'AG
ville. intercatégorielle.
Quelques minutes après la fin de la Racailles - numéro spécial- Lundi18 octobre 2010 - p. 2
Oui l'engagement des lycéens dans la bataille des
retraites est responsable et légitime !
Depuis une dizaine de jours,
les lycéens sont dans la rue pour
dénoncer la réforme des retraites. Avec
leur entrée dans la mobilisation, les
cris d’orfraies n’ont pas tardé à se faire
entendre : « C’est irresponsable ! », «
les lycéens n’ont rien à faire dans la
rue, ce n’est pas leur place ! ». C’est
vrai. La place d’un lycéen n’est pas
dans la rue. Sa place naturelle est en
classe. De même un cheminot, sa place
est dans sa cabine de train. De même
une infirmière, sa place est auprès des
malades. De même un routier, sa place
est sur la route. De même un retraité, sa
place est tranquille quelque part sur un
bord de mer à profiter des derniers
jours d’une vie bien remplie à produire Manif lycéenne le 14 octobre 2010.
de la richesse pour son pays… Mais est-
ce pour autant irresponsable ? où ils ne s’épanouissent pas, où ils comptable qui se cache derrière. Ainsi,
les préparer aux réformes qu’il allait n’ont aucune reconnaissance ; des les plus usés décideront de partir à 62
Responsable pénale, mais mener et conduisant à la constitution parents faisant le décompte des années ans avec une retraite de misère. Cette
irresponsable. d’une génération de sacrifiés. Oui ces qui leur restent avant la quille tant paupérisation aura pour conséquence
jeunes qui se mobilisent ont bien attendue. Ainsi, on a pu voir à la manif une dégradation de leur niveau de vie
En tout cas pénalement, ça ne compris ce qui les attendait. Aussi ont- de Paris dans les mains d’une lycéenne et donc une diminution de leur
l’est pas. Depuis le 30 avril 2007, l’âge ils décidé de sacrifier de leur temps cette affiche : « Papa, Maman, je vous espérance de vie. Les plus motivés
l’égal de la responsabilité pénale des d’étude pour lutter contre cette aurai cette retraite à 60 ans. Morane ». trimerons jusque 67 ans et ainsi
mineurs a été abaissé de 15 à 13 ans. réforme des retraites. S’ils le font, ce pourrons goûter aux joies de la retraite
15 ans, c’est aussi l’âge auquel Charles n’est sans doute pas pour eux. Y’a pas de petites économies… encore plus usés que ceux partis à 62
Pasqua est entré en résistance et a ans. Gageons qu’ils ne feront pas de
gagné le maquis sous le nom de « « Papa,Maman,je vous aurai A travers cette mobilisation, vieux os… Y’a pas de petites
prairie ». Ce qui lui a valu une belle cette retraite à 60 ans.Morane » c’est l’essence même du système de économies. Pour le coup, l’espérance
décoration à la libération… retraite par répartition qui est défendu. de vie après 60 ans risque de réduire
Comment ce gouvernement peut-il Il est difficile d’imaginer qu’à Un système basé sur la solidarité entre comme peau de chagrin. Ce qui est à
dénoncer l’engagement des jeunes 16 ans, on pense déjà à sa retraite ! les générations. Et c’est bien ce prévoir, c’est que de plus en plus les
alors que la République le Alors bien sûr, il y a sans doute ce lot système qui est visé par la réforme en salariés feront appel à une
reconnaissait, alors que ce même de glandus qui sont dans la rue parce l’état. En repoussant l’âge légal de la complémentaire privée. Ainsi le
gouvernement a débuté sa qu’ils n’ont surtout pas envie d’aller en retraite à 62 ans et à 67 ans pour avoir groupe Malakoff Médéric est en train
magistrature en faisant l’apologie de cours. Mais c’est l’arbre qui cache la droit au taux plein, c’est préparer la de se réorganisé dans cette optique.
l’engagement de la jeunesse pour une forêt de l’engagement. Ce qui les mise en place de la retraite par Au fait qui est à la tête du groupe ? Le
cause juste, Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas anime, c’est avant tout ce profond capitalisation. Au-delà du fait que cette délégué général est un certain
imposé – non sans mal – la lecture de la sentiment d’injustice et de solidarité réforme se base sur des pronostiques Guillaume Sarkozy. Sarkozy…
lettre de Guy Môquet en classe ? Le but envers leurs aînés. Les lycéens, s’ils de croissance optimistes et sur une Sarkozy… Ce nom me dit quelque
étant ici d’exalter le sacrifice des luttent, c’est avant tout parce qu’ils reprise de l’emploi, donc qu’elle n’est chose…
jeunes. Peut-être était-ce un moyen de voient leurs parents usés par un travail pas financée, il faut bien voir la logique A.G.

Derrière les retraites,un enjeu global de société.


Attendue voire annoncée, la grève générale fait son chemin et les secteurs en lutte se multiplient à la fois dans le public et le privé. Revendication majeure : le retrait du
projet de loi sur les retraites qui continue son parcours au Parlement. Cette contestation, cette colère, marquent le ras-le-bol et le refus de 30 ans d'attaques du rouleau
compresseur libéral et capitaliste. Des millions de manifestant-e-s ne descendraient pas dans la rue à chaque nouvel appel depuis janvier 2009 si l'air du temps était encore
respirable... Et si dire enfin STOP permettait de dépasser l'utopie !

Le travail. souhaitent peuvent alors travailler un


C'est bien lui qui sert de peu, ce qui permet en même temps
moyen majeur d'oppression des d'en finir avec le chômage élevé (qui
masses. Si certains sont prêts à bosser jusqu'ici sert à faire accepter
plus parce qu'ils disent aimer leur régressions et précarisation). Et en
boulot (on les trouve bizarrement dans plus quand les gens bossent moins,
les métiers libéraux, les places de ça leur laisse du temps pour réfléchir,
direction et en haut des hiérarchies, se cultiver, se rassembler,VIVRE !
gagnant facilement 100 000 € par an
ou bien plus, plus, plus...) il apparaît Les richesses.
évident – et c'est le sens de l'histoire Dans notre société
[voir Racailles n°56] – que la majorité boursocratique, c'est la richesse qui
de la population est partante pour entraine le mécanisme d'aliénation,
bosser moins. Sacrilège ! Quelle folie ! de contrôle par le travail et
Non seulement le peuple est con mais d'accaparation des moyens de
en plus il est fainéant ! On les entend production. Toute la richesse produite
déjà nos dirigeants. Oui mais voilà, si se retrouve dans les portefeuilles
boursiers, les paradis fiscaux et les
fonds de pension de quelques-uns.
Leur répartition est donc le moyen
majeur pour reconstruire une société
solidaire, plus égalitaire et
démocratique. C'est grâce à elle que
les retraites, les systèmes sociaux, la
protection santé, l'éducation et
tellement plus pourraient être
financés. L'impôt ne serait alors plus
fantasmé comme une pompe à fric
(les gens voient ce qu'on leur prend libérales et capitalistes qui traine voudraient écraser par tous les
mais rarement ce qui en découle) mais l'ensemble du pays à marche forcée moyens. Enfermer la jeunesse, effacer
bien perçu comme structure du bien dans un monde de marchés, de les droits, faire peur et frapper fort...
commun. concurrence et d'exploitation. C'est le Nous ne devons pas être intimidé-e-s
pouvoir des riches, par les riches et par ce qui nous est opposé. A trop
Le pouvoir et l'ordre. pour les riches. Dans ce système faire monter la pression, l'explosion
Aujourd'hui comme hier, oligarchique à l'apparence est inévitable ! Rappelons-nous
chaque échelon du pouvoir sert à démocratique, le peuple peut devenir l'article 35 de la Déclaration des
préserver les plus riches et les l'ennemi dès qu'il s'écarte du chemin, Droits de l'Homme et du Citoyen de
puissants. La démocratie libérale sert dès que l'ordre établi se retrouve 1793 : « Quand le gouvernement viole
ce même intérêt : la partie émergée chamboulé. Police et armée les droits du peuple, l'insurrection est
de l'iceberg laisse voir des boucliers permettent alors d'exercer le pour le peuple, et pour chaque
fiscaux, des privatisations des services monopole d'une violence dite « portion du peuple, le plus sacré des
on s'attaque au travail, on peut publics, des cadeaux fiscaux pour les légitime » qu'aurait le pouvoir. droits et le plus indispensable des
commencer à renverser le rapport de entreprises, des aides pour les Démocratie ?! devoirs ».
force entre possédants et possédés en banques et les rentiers, et ainsi de
bouffant la carotte tout en brisant le suite ; la partie immergée elle est un Révolution(s).
bâton. Tous ceux et celles qui le socle de politiques anti-sociales, C'est ce désir de rupture qu'ils Racailles - numéro spécial - Lundi 18 octobre 2010 - p. 3
Épaté, ébahi, incrédule, face à la
capacité qu'a ce pays à se soulever
comme un seul homme. Capacité à
s'opposer et à résister face à un
gouvernement pourtant inflexible.
Partout.
Les grévistes sont déterminés,
solidaires entre eux. Et plus le
gouvernement ferme les yeux plus
ce mouvement s'obstine et se
radicalise. Plus il réprime, plus
l'opposition s'accroît. Plus il tente
d'étouffer l'incendie, plus la flamme
grandit.
Cette propension à s'insurger est
inouïe et illustre une vieille tradition
de résistance dans ce pays, toujours
existante et tenace. Dès que la
réaction devient insupportable,
beaucoup lèvent dignement la tête
en disant "ça suffit" et rentrent
effrontément dans la lutte !

ET SI AU LIEU D'ATTENDRE QU'IL


SE PASSE QUELQUE CHOSE POUR
AGIR,
ON AGISSAIT POUR QU'IL SE

Où se procurer Racailles ?!?


PASSE QUELQUE CHOSE.

Ce jeu est essentiellement un jeu


d'adresse et peut être aussi bien pratiqué RECONDUCTION DE LA GREVE AU B.S.
en solitaire qu'en groupe.

Bar de la Fac / Kitsch' Café / La


DE CAEN
Nombreux, à Caen et dans ses environs,
sont les distributeurs de billet sde

Parenthèse (campus 1) / Cinéma Lux /


Encore plus nombreux que lors des manifs
banque qui polluent soit des rues ou les précédentes, les salariés du CHS de Caen, ont

Au Pavillon Noir / La Napolitaine Pizza


routes, soit des quais, soit encore des décidé de reconduire la grève. Un préavis a
places publiques. donc été posé à compté du 12 Octobre.

(rue de Geôle) / SPAR (rue St Pierre) /


Mettez vous par exemple en face de l'un Jeudi 14, entre 12h30 et 14h30, une trentaine de
deux, à 10 mètres de distance. Prenez personnes (CGT, SUD) ont occupés l'entrée de

Brasserie du théâtre / 8 à huit (rue de


alors 5 pavés par joueur et le vainqueur l'hôpital, afin de faire un barrage filtrant, avec
est celui qui totalise un maximum de

Bayeux) / Maison des Solidarités (quai


distribution de tracts. Des prises de parole ont
points, étant donné que l'écran du eu lieu, afin de relayer les différents hôpitaux
distributeur vaut 100, que la caméra qui

de Juillet)... / Au marché noir / Dans les


également en grève reconductible (CHU de
l'accompagne très souvent vos 50, et que Poitiers, Montauban, CHRU de Lille...),

poubelles du préfet
les touches sur le côté de l'écran valent d'expliquer pourquoi il était nécessaire de
30.

Et surtout dans la Rue !


radicaliser le mouvement, et d'annoncer un AG
Lorsque le distributeur et la caméra le mardi 19 Octobre afin de mettre en place des
seront entièrement inutilisables, il en actions.
reste beaucoup d'autres à Caen et
ailleurs.

"Il n'y a pas eu de tir tendu, car ceux qui lancent des grenades ont devant eux une
rangée de policiers, s'ils tirent tendu, ils touchent des policiers. Il n'y a eu que des
tirs en cloche, conformes à la réglementation."
Ilham Montacer, directrice du cabinet du préfet.
La photo de la quinzaine :

A la rédaction,on trouve ce tir un peu cloche...