You are on page 1of 12
L’auteur tient a remercier chaleureusement Frédéric Luz, dont l’ouvrage B. A.-BA Orthodoxie (Pardés, 2001) a servi de fil rouge a ce travail de présentation, de corpus de référence et d’outil analytique. Si de nombreuses citations ont été reprises c’est dans l’idée d’une illustration claire et d’une nécessité comparative utile pour la chrétienté. Et l’on ne devra pas oublier que la HELIOS est une Eglise orthodoxe a part entiére, méme s’il s’agit d’une Eglise vraiment non-chalcédonienne. De tout cceur merci. L’auteur tient 4 remercier également l’ami Pascal Cazottes pour sa relecture, et son aide tant précieuse. Il n’y a rien au-dessus de la paix en Christ, par laquelle sont détruits les assauts des esprits aériens et terrestres. « Car ce n’est pas contre les adversaires de chair et de sang que nous avons 4 lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Régisseurs de ce monde de ténébres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes » (Ep. 6, 12). Un homme raisonnable dirige son esprit a Pintérieur et le fait descendre dans son cceur. Alors la grace de Dieu I’illumine et il se trouve dans un état paisible et supra paisible : paisible, car sa conscience est en paix ; supra paisible, car au-dedans de lui il contemple la grace du Saint-Esprit. Saint Séraphim de Sarov, Instructions spirituelles. « Celui qui est arrivé a l’amour parfait de Dieu vit en ce monde comme s’il n’y vivait pas. Car il se considére comme étranger a ce qu’ il voit, attendant avec patience l’invisible... Attiré vers Dieu, il n’as- pire qu’A le contempler. » Saint Séraphim de Sarov, Instructions spirituelles. Avant-Propos C’est comme Patriarche élu, le 17 septembre 2016 a. d., de la Haute Eglise Libérale Indépendante Orthodoxe Syriaque (HELIOS) que j’écris le présent ouvrage. Je dis cela non depuis une quelconque inflation de l’ego mais pour bien signifier le point de vue du propos : un livre tout a fait actuel, rendant compte de l’ampleur des traditions ésoté- riques du christianisme occidental, de ses prolongements, et révélant a un large public des savoirs gnostiques rares et des pratiques traditionnelles méconnues. J’ai d’abord été, pen- dant quatre ans, Président de la Conférence des Eglises Syriaques Orthodoxes Gnostiques Apostoliques de Lignée Occidentale (ESOG), qui a recouvert, au moment de sa transformation en HELIOS (Haute Eglise Libérale Indépen- dante Orthodoxe Syriaque), cinquante communautés gnos- tiques a travers le monde, réparties sous douze Eglises orthodoxes de la tradition gnostique. On peut ajouter a ce nombre une trentaine de commanderies de l’Ordre Secret du Temple, augmentée de toutes les commanderies de chevale- rie apparentées qui se reconnaissent dans le christianisme orthodoxe de notre Eglise et sont ouvertes aux pratiques de divers Ordres initiatiques rares, en particulier celles de l’Ordre Souverain du Temple Initiatique (OSTI) des Etats- Unis. J’écris ce livre depuis le lieu de naissance du Grand 9