Sie sind auf Seite 1von 25

Deuxième année Science

QCM des grandes écoles

Modèles d’épreuves QCM avec leurs solutions


pour les concours des grandes écoles au Maroc
Exercice 1 :
Q 1 : La somme
1  12 k 
∑C 12  − 34 =
2  k =0
A) 2012 B) 2013 C) 2014 D) 2015
Q 2 : La valeur de la somme
35
S = ∑k 2
k =1
est :
A) 14512 B) 14510 C) 14910 D) 14215
Q 3 : La valeur de la somme
10
1
∑ k ( k + 1)
k =1

est :
12 11 11 10
A) B) C) D)
11 10 12 11

Q4 :
2 n +1
n
lim
n →+∞
∑n
k =0
2
+k
=

A) 0 B) 1 C) 2 D) k
Q5 :
e 10 x − e 7 x
lim =
x →0 x
A) 1 B) 2 C) 3 D) 4
Q6 :
1 ex
∫ dx =
(10 − 3e )
0 x 2

1/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
A)  −  B)  +  C)  −  D)
3  10 − 3e 7  2  10 − 3e 7  3  10 − e 7  10 − 3e
Q7 :
2
 ln x 
e
∫1  x  dx =
−5 5 5 5
A) B) 2 + C) D) 2 −
e e e e
Q8 :
1 1

0 x + 3x + 22
dx =

4 4 5 5
A) ln   B) C) ln   D)
3 3 3 3
Q 9 : Soit le réel
125 3 125
λ = 3 3+ 9+ − −3 + 9 +
27 27
En calculant λ 3 , montrer que :
A) λ = 0 B) λ = 1 C) λ =2 D) λ =3

Exercice 2 :
Calculer les intégrales suivantes :

π
Q1 : ∫ e t cos ( 2t )dt =
0

eπ e π +1 eπ − 2 e π −1
A) B) C) D)
5 5 5 5
π
Q2 : ∫ e t cos 2 (t )dt =
0

e π −1 4 (e π + 1) 3 (e π − 1) eπ + 2
A) B) C) D)
5 5 5 5

2/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Exercice 3 :
Soit f une fonction continue sur [a ,b ] et telle que : ∀x ∈ [a ,b ] f ( a + b − x ) = f ( x )
Q 1 : L’ intégrale
tf (t ) dt =
b
∫ a
a +b a −b a b b b
∫ f (t )dt ∫ f (t )dt f (t ) dt f (t ) dt
b b

2 ∫a 2 ∫a
A) B) C) D)
2 a 2 a

Q 2 : L’ intégrale
π sin t
∫0 3 + cos 2 t
dt =
π π π π
A) B) C) D)
3 3 3 3 2 3
Q 3 : L’ intégrale
π t sin t
∫0 3 + cos 2 t
dt =
π π 2
π2 π2
A) B) C) D)
6 3 6 3 6 3 2 3

Exercice 4 :
On considère plusieurs urnes de boules U 1 , U 2 , ………,U n ,……… telles que : la première urne U 1 , contient
trois boules jaunes et deux boules vertes et chacune des autres urnes contient deux boules jaunes et deux
boules vertes .
On réalise des tirage successifs de la manière suivante :
• On tire au hasard une boule de U 1 ;
• On place la boule tirée de U 1 dans U 2 , puis on tire une boule de U 2 ;
• On place la boule tirée de U 2 dans U 3 , puis on tire une boule de U 3 ;
• ……..etc.
Pour tout entier n ≥ 1 , on note E n l’événement " la boule tirée de U n est verte " et p n = p ( E n ) sa
probabilité.

Q 1 : La valeur de p1 est
A) 0,54 B) 0,40 C) 0,44 D) 0,64

Q 2 : Sachant qu’on a tiré une boule verte de U 1 et qu’on l’a placée dans U 2 , la probabilité de tirer une

3/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

boule verte de U 2 est


A) 0,6 B) 0,83 C) 0,80 D) 0,33

Q 3 : La valeur de p 2 est
A) 0,44 B) 0,46 C) 0,48 D) 0,45

Q 4 : La relation entre p n et p n +1 est


A) p n +1 = 5 + 5 p n B) p n +1 = 2 + 5 p n C) p n +1 = 5 + 2 p n D) 5 p n +1 = 2 + p n

Q 5 : En étudiant le comportement de la suite ( p n ) , peut- on confirmer qu’après un grand nombre de


tirages on a
A) Une chance sur deux B) Une chance sur trois C) Une chance sur D) Une chance sur cinq
de tirer une boule verte de tirer une boule verte quatre de tirer une de tirer une boule verte
boule verte

Exercice 5 :
Le plan complexe P est rapporté au repère direct (O ,u ,v ) ; unité graphique 1cm
Soient A , B et C les points d’affixes respectives a = 2 , b = 3 + i 3 et c = 2i 3

Q 1 : La mesure de l’angle A BC vaut


A) 90 B) 95 C) 85 D) 180

Q 2 : L’affixe ω du centre Ω du cercle circonscrit au triangle ABC est


A) 1 − i 3 B) 1 + i 3 C) −1 + i 3 D) −1 − i 3

Q 3 : On note A n le point d’affixe z n , où ( z n ) est la suite de nombres complexes , de premier terme


z 0 = 0 , et telle que , pour tout entier naturel n :
1+ i 3
z n +1 = zn +2
2
On considère la suite (t n ) définie par : t n = z n − ω
1+ i 3
En remarquant que ω est solution de l’équation z = z + 2 . t n vérifie la relation :
2
1+ i 3 1− i 3 C) 1 + i 3t n +1 = 2t n D) 1 + i 3t n = 2t n +1
A) t n +1 = tn B) t n +1 = tn
2 2

4/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Q 4 : En déduire que pour tout entier naturel n , on a


A) z n +6 = 2z n B) z n +6 = − z n C) z n +6 = z n D) z n +6 = −2z n

Q 5 : La valeur de z 2015 est


A) −1 + 2i 3 B) 3 + i 3 C) 3i 2 D) −1 + i 3

Exercice 6 :
Le plan complexe P est rapporté au repère direct (O ,u ,v ) ; unité graphique 1cm
Soit A le point d’affixe 3i . On appelle f l’application qui à tout point M d’affixe z , distinct de A ,
associe le point M ′ d’affixe z ′ définie par
3iz − 7
z′=
z − 3i
On dit que M est invariant si M = M ′

Q 1 : f admet deux points invariants B et C et on note z B et z C leurs affixes respectives . Montrer que
la somme des parties imaginaires de z B et z C vaut
A) −6 B) 6 C) 5 D) −5
On admet que B et C sont tels que Im ( z B ) > Im ( z C ) et on appelle ε le cercle de diamètre [ BC ]
Soit M un point quelconque de ε différent de B et de C et M ′ son image par f
Q 2 : Il existe un réel θ tel que l’affixe z de M s’écrit
iθ iθ −i θ iθ
A) 3i − 4e B) −3i − 4e C) 3i + 4e D) 3i + 4e

Q 3 : Il existe un réel θ tel que l’affixe z ′ de M ′ s’écrit


−i θ iθ −i θ −i θ
A) 3i − 4e B) −3i + 4e C) −3i − 4e D) 3i + 4e

Q 4 : Le point M ′
A) est à l’intérieur du B) est à l’extérieur du C) appartient au cercle D) est le centre du
cercle ε cercle ε ε cercle ε

Exercice 7 :
Q 1 : Soit ( M n ( ℝ ) , +,.) l’ espace vectoriel des matrices carrées d’ordre n .
Alors dim M n ( ℝ ) =

5/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

A) n
2 B) 2n C) n

Q 2 : Soit B = {u ,v ,w } une base de ( ℝ 3 , +,.)


On considère les familles suivantes :
S 1 = {v + w ,u + w ,u + v }
S 2 = {u + v ,u + w ,w − v }
S 3 = {u ,w ,u − v }
Alors laquelle ( ou lesquelles ) des familles forme une base
A) Aucune B) Seulement S 1 C) Seulement S 1 et S 3

Q 3 : Soit E = {( x , y , z ) ∈ ℝ 3 / x = z } .
Lequel des familles suivantes forme une base pour E
A) {(1,0,1)} B) {(1,0,1) ; ( 0,1,0 )} C) {(1,1,0 ) ; (1,0,1) ; ( 0,1,1)}
Q 4 : Soit A une matrice carrée d’ordre n vérifiant A 2 − 3A + 2I n = O ( I n est la matrice identité )
On considère les égalités suivantes
(I). A −1 = I n − A
1
(II). A −1 = ( 3I n − A )
2
(III). détA = 0
(IV). détA ≠ 0
Alors
a) ( II ) et ( III ) sont vraies b) ( I ) et ( IV ) sont vraies c) ( II ) et ( IV ) sont vraies

Exercice 8 :
 1 1 1
Q 1 : On considère la matrice B =  0 1 1
 0 0 1
 
13
La matrice B vaut :
 1 13 91  1 13 92   1 13 93   1 13 94 

a) 0 1 13
 
b) 0 1 13
 
c) 0 1 13
 
d) 0 1 13

       
0 0 1  0 0 1  0 0 1  0 0 1 
       

6/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Q2 :
Soit A = aij ( ) 1≤i , j ≤ n
une matrice d’ordre n
n
On appelle la trace de A notée par Tr ( A ) le nombre Tr ( A ) = ∑a ii
i =1

Alors Tr ( A + I n ) =
a) Tr ( A ) + n b) nTr ( A ) c) Tr ( A ) + 1

2 n −1
 3 
Q 3 : lim   =
n →+∞ 3n − 1
 
1
a) 0 b) c) +∞
3

n
1
Q 4 : Soit w n = ∑ , alors lim w n =
p =2 p − 12 n →+∞

3 3 c) +∞
a) b)
2 4

Q5 :
20
1+ i 3 
La partie imaginaire du nombre complexe z =   vaut :
 1 − i 
b) −512 3 c) −20 3
20
a) 3 d) 512 3

Q 6 : lim n 2 + ( −1) =
n

n →+∞
a) 1 b) 2 c) 3 d) +∞

Q7 :

n ∈ ℕ∗ ∑ Min ( i , j ) =
1≤i ≤ n
1≤ j ≤n

n ( n + 1)( 2n + 1) n ( n + 1) n ( n + 2) ( n + 1)( n + 2 )
a) b) c) d)
6 3 3 6

7/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Correction d’exercice 1

Q1 :
n
On rappelle que : ∑C
k =0
k
n = 2n

1 
C n12  − 34 = × ( 212 ) − 34 = 211 − 34 = 2048 − 34 = 2014
12
1
 ∑
2  k =0  2
Q2 :
n
n ( n + 1)( 2n + 1)
On rappelle que : ∑k
k =1
2
=
6
35 35 × ( 35 + 1) ( 2 ( 35 ) + 1) 35 × 36 × 71
S = ∑k 2 = = = 14910
k =1 6 6
Q3 :
n
1 n
On rappelle que : ∑ k ( k + 1) = n + 1
k =1
10
1 10 10
∑ k ( k + 1) = 10 + 1 = 11
k =1

Q4 :
Soit k ∈ ℕ tel que 0 ≤ k ≤ 2n + 1
On a 0 ≤ k ≤ 2n + 1
Donc n ≤ n + k ≤ n + 2n + 1
2 2 2

Donc n ≤ n + k ≤ ( n + 1)
2 2 2

1 1 1
Donc ≤ ≤ 2
( n + 1) n +k n
2 2

n n n
Donc ≤ ≤
( n + 1) n2 + k n2
2

2 n +1 2 n +1 2 n +1
n n 1
Donc ∑ ( n + 1)
k =0
2
≤ ∑
k =0 n + k
2
≤ ∑
k =0 n

n ( 2n + 2 ) 2 n +1
n ( 2n + 2 )
On en déduit que ≤∑ ≤
( n + 1) k =0 n + k
2 2
n

8/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

n ( 2n + 2 ) 2n 2 2n + 2 2n
Puisque lim = lim = 2 et lim = lim =2
( n + 1)
n →+∞ 2 n →+∞ n 2 n →+∞ n →+∞ n
n
2 n +1
n
Alors , lim
n →+∞
∑n
k =0
2
+k
= 2.

Q5 :
e t −1
On rappelle que : lim =1
t →0 t
e 10 x − e 7 x e 10 x − 1 e 7 x − 1 e 10 x − 1 e 7x −1
lim = lim − = lim10. − 7. = 10 − 7 = 3
x →0 x x →0 x x x →0 10x 7x

Q6 :
1 ex −1 1 −3e x
∫ dx = ∫ dx
(10 − 3e x ) 3 0 (10 − 3e x )2
0 2

x ′
−1 1 (10 − 3e )
= ∫ dx
3 0 (10 − 3e x )2

−1  −1 
1

= 
3 10 − 3e x  0
−1  −1 1
=  + 
3  10 − 3e 7 
1 1 1
=  − 
3  10 − 3e 7 
Q7 :
(Intégration par parties)
2
 ln x  e 1
dx = ∫ 2 ( ln x ) dx
e
• ∫ 
2

1
 x  1 x

 ′ 2ln x
u ( x ) = ( ln x )2
 u (x ) =
  x
 1  վ
 v ′ ( x ) =  v (x ) = − 1
 x2  x

9/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

e
 ln x 
e
2
 − ( ln x )2  e −1 2ln x
∫1  x  dx =
 x
 − ∫1
1 x
×
x
dx

 −1  e 1
=   + 2∫ 2 ln ( x ) dx
e  1 x

e 1
• Calculons l’intégrale : ∫ 2 ln ( x ) dx :
1 x

 ′ 1
h ( x ) = ln x  h ( x ) =
 x
 1  վ
 g ′ ( x ) = x 2  g ( x ) = −1
 x
 − ln x  −1
e
1 e 1
ln ( x ) dx
e
∫1 x2
= −
 x 1 1 x x
∫ × dx

 −1  e 1
=   + ∫ 2 dx
e  1x
−1  −1
e

= +
e  x 1
−1  −1 
= +  + 1
e e 
2
=1−
e
−1  2 
2
e ln x  5
• ∫1  x 
  dx =
e
+ 2  1
 e
−  = 2 −
e

Q8 :
1 A B
= + (Rq : x + 3x + 2 = ( x + 1)( x + 2 )
2
Cherchons A et B tels que :
x + 3x + 2 x + 1 x + 2
2

On a :
A
+
B
=
( A + B ) x + ( 2A + B )
x +1 x + 2 x 2 + 3x + 2
A +B =0  A =1
Donc :  donc 
 2A + B = 1 B = −1

10/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

1 1 1 1  4
dx = ln ( x + 1) − ln ( x + 2 )  0 = ln  
1 1
∫0 x + 3x + 2
2
dx = ∫ 
0 x +1

− 
x +2 3

Q9 :
Rappelons que ( a − b ) = a − b − 3ab ( a − b )
3 3 3

Calculons : λ3
3
 125 3 125 
λ3 =  3 3 + 9 + − −3 + 9 + 
 27 27 
 
3 3
 125   125  125 3 125  3 125 3 125 
λ3 =  3 3 + 9 +  −  3 −3 + 9 +  − 33 3 + 9 + . −3 + 9 + . 3 + 9 + − −3 + 9 + 
 27   27  27 27  27 27 
     
2
125 125 125
λ 3
= 3+ 9+ +3− 9+ − 33 9 + − 32 .λ
27 27 27
125
λ3 = 6 − 33 .λ
27
λ 3 = 6 − 5.λ
λ 3 + 5.λ − 6 = 0
λ 3 − 1 + 5.λ − 5 = 0
( λ − 1) ( λ 2 + λ + 1) + 5.( λ −1) = 0
( λ − 1) ( λ 2 + λ + 6 ) = 0
λ =1 ou λ2 + λ + 6 = 0 (∆ < 0 )
λ =1

11/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Correction d’exercice 2

Q1 :
π
• On pose I = ∫ e t cos ( 2t )dt
0

 u ′ (t ) = e t
 u (t ) = e
t

  վ
v ′ (t ) = cos ( 2t )
1
v ( t ) = sin ( 2t )
 2
π
π 1  π 1 1 π −1 π
I = ∫ e cos ( 2t )dt =  e t sin ( 2t ) − ∫ sin ( 2t )e t dt = 0 − ∫ sin ( 2t )e t dt = ∫ sin ( 2t )e t dt
t
0
2 0 0 2 2 0 2 0

π
• On pose J = ∫ sin ( 2t )e t dt
0

 h ′ (t ) = e t
 h (t ) = e
t

  −1 վ
 g ′ (t ) = sin ( 2t )  g ( t ) = cos ( 2t )
 2
π
 −1  π −1
J =  cos ( 2t )e t  − ∫ cos ( 2t )e t dt
2 0 0 2
1−eπ 1
J = + I
2 2
−1  1 − e π 1  e π − 1 1
• I =  + I = − I
2 2 2  4 4
5 e π −1
I =
4 4
π
e −1
I =
5
Q2 :
1 1
Rappelons que : cos (t ) = + cos ( 2t )
2

2 2
t 1 
π π 1
∫0 e t
cos 2
( t )dt = ∫0  2 2 cos ( 2t )  dt
e  +

π π 1 1 π
∫0 e t
cos 2
( t )dt = ∫0 2 e t
dt + ∫ cos ( 2t )e t dt
2 0

12/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

ππ
π  1 t  1  e −1 
∫0 e cos (t )dt =  2 e  0 + 2  5 
t 2

 e π 1  1  e π − 1  3 (e − 1)
π
π
∫0 e t
cos ( )  − + 
t dt = 2
=
 2 2  2  5  5

Correction d’exercice 3

Q1 :
(Intégration par changement de variable)
u = a +b −t
t = a → u = b

t = b → u = a
du = −dt

I = ∫ tf (t ) dt = − ∫ ( a + b − u ) f ( a + b − u ) du
b a

a b

I = ∫ ( a + b − u ) f (u ) du ( u ∈ [a ,b ] et f ( a + b − u ) = f (u ) )
b

I = ∫ ( a + b ) f (u ) du − ∫ uf (u ) du
b b

a a

I = ∫ ( a + b ) f (t ) dt − ∫ tf (t ) dt
b b

a a

I = ( a + b ) ∫ f (t ) dt − I
b

2I = ( a + b ) ∫ f (t ) dt
b

(a + b )
∫ f (t )dt
b
I =
2 a

Q2 :

13/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

π sin t 1 π sin t
∫0 3 + cos 2 t
dt =
3 ∫0
 cos t 
2
dt
1+  
 3 
− sin t
− 3 π 3
=
3 ∫0
 cos t 
2
dt
1+  
 3 
 cos t ′
− 3 π  3 
3 ∫0
= 2
dt
 cos t 
1+  
 3 
π
− 3  cos t 
=  Ac tan  
3   3 0
− 3  −1   1 
=  Arc tan   − Arc tan  
3   3  3 
− 3  1 
= × −2Ac tan  
3  3
2 3 π
= ×
3 6
π
=
3 3
Q3 :
sin t
On pose f (t ) =
3 + cos 2 t
On a :
sin (π − t ) sin t sin t
∀t ∈ [ 0, π ] f ( 0 + π − t ) = f (π − t ) = = = = f (t )
3 + cos (π − t ) 3 + ( − cos t ) 3 + cos t 2
2 2

π t sin t π 0+π π π π π2
Donc : ∫ dt = ∫0 tf ( t ) dt = ∫ f (t )dt = 2 × 3 =
0 3 + cos 2 t 2 0
3 6 3

14/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Correction d’exercice 4

3 V

V 5
2 ……………………
3 5 J
5
V
2
2 V
5
2 5
J 3
5
5 …………………….
J

3 V
3 5
V 2 …………………..
5
2 5 J
5
J
3
2 V
5
J 5
3 ………………….
5 J

Q1 :
2
p1 = p ( E 1 ) = = 0,40
5
Q2 :
3
p E1 ( E 2 ) = = 0,60
5
Q3 :

( ) 2 3 3 2
p 2 = p ( E 2 ) = p ( E 1 ) × p E1 ( E 2 ) + p E 1 × p E ( E 2 ) = × + × = 0,48
1
5 5 5 5
Q4 :

15/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

( ) 3 2 1
p n +1 = p ( E n +1 ) = p ( E n ) × p E n ( E n +1 ) + p E n × p E ( E n +1 ) = p n × + (1 − p n ) × = p n +
n
5 5 5
2
5
5 p n +1 = p n + 2

Q5 :
1 2
On a 5 p n +1 = p n + 2 donc p n +1 = pn +
5 5
2
1
On considère la suite (u n ) définie par : u n = p n − 5 = p n −
1 2
1−
5
1 1 2 1 1 1 1 1 1
On a : u n +1 = p n +1 − = p n + − = p n − =  pn −  = ×u n
2 5 5 2 5 10 5  2 5
1 1 2 1 −1
Donc la suite (u n ) est géométrique de raison q = et de premier terme u1 = p1 − = − =
5 2 5 2 10
Donc : u n = u 1 × q
n −1
( n ∈ ℕ∗ )
n −1
−1  1 
Donc : u n = × 
10  5 
( n ∈ ℕ∗ )
n −1
−1  1  1 −1  1  1
n

Donc : p n = × 
10  5 
+ =   +
2 2 5 2
( n ∈ ℕ∗ )
n
1 1
Puisque −1 < < 1 alors lim   = 0
5  
n →+∞ 5

1
D’où lim p n =
n →+∞ 2

16/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Correction d’exercice 5

Q1 :
 1 
i 3  −1 + i 
a −b 2 −3−i 3 −1 − i 3  3 3 3 i π2
On : = = = = i = .e
c − b 2i 3 − 3 − i 3 −3 − i 3  1  3 3
3  −1 + i 
 3
 a −b  π
Donc : arg   ≡ [ 2π ]
 c −b  2
  π 2π
Donc :  BC , BA  ≡ [ ]
  2
Donc : La mesure de l’angle A BC vaut 90

Q2 :
a + c 2 + 2i 3
ω= = =1+ i 3
2 2
Q3 :

t n +1 = z n +1 − ω
1+ i 3
= z n + 2 −1 − i 3
2
1+ i 3
= z n +1− i 3
2
1+ i 3  2 − 2i 3 
= z n + 
2  1+ i 3 

=
1+ i 3 

zn +
( )(
2 − 2i 3 1 − i 3 

)
2  4 
 

=
1+ i 3
2
( (
z n − 1+ i 3 ))
1+ i 3
= ×t n
2

17/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Q4 :
1+ i 3
On a (t n ) est une suite géométrique de raison q = et de premier terme
2
t 0 = z 0 − ω = 0 − ω = −ω
n
1+ i 3 
Donc : t n = t 0 × q = −ω × 
n

 2 
Et on a t n = z n − ω donc z n = t n + ω

1+ i 3 
n
  1 + i 3 n 
Donc z n = −ω   + ω = ω 1 −   
 2   2  
 
  1 + i 3  n +6    1 + i 3 n 
D’autre part on a : z n +6 = t n +6 + ω = ω 1 −    = ω 1 −   
  2     2  
   
6 6
 1 + i 3   i π3  i 2π
( car ;   = e  = e = 1 )
 2   
On déduit que : z n +6 = z n

Q5 :
Remarquons que pour tout k ∈ ℕ on a : z n +6 k = z n
  1 + i 3 5   5π
  −π
 1 3
( ) ( ) ( )
i i
z 2015 = z 5+6(335) = z 5 = ω 1 −    = 1 + i 3 1 − e 3  = 1 + i 3 1 − e 3  = 1 + i 3  + i  = −1 + i 3
 2       2 2 
  

18/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Correction d’exercice 6

Q1 :
Déterminons l’affixe z du point M tel que f (M ) = M
3iz − 7
On a : z = ( z ≠ 3i )
z − 3i
Equivaut z − 6iz + 7 = 0 ( z ≠ 3i )
2

On a ∆ = −64 = ( 8i )
2

6i − 8i 6i + 8i
Donc z 1 = = −i et z 2 = = 7i
2 2
Donc Im z 1 + Im z 2 = −1 + 7 = 6

Q2 :
Soit M ( x , y ) un point quelconque de ε différent de B et de C
zC − z B
On a ε est le cercle de diamètre [ BC ] donc le cercle ε a pour rayon R : R= = 4 et de
2
z B + zC
centre Ω (ω ) tel que Ω (ω ) est le milieu du segment [ BC ] : ω = = 3i
2
 x = 4cosθ
Donc une représentation paramétrique du cercle ε est : ( ∃θ ∈ ℝ ) , 
 y = 3 + 4sin θ
Si z est l’affixe du point M alors z = x + iy
Donc Il existe un réel θ tel que :
z = 4cos (θ ) + i ( 3 + 4sin (θ ) ) = 3i + 4 ( cos (θ ) + i sin (θ ) ) = 3i + 4e i θ

19/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Q3 :
3iz − 7
z′=
z − 3i
3i ( 3i + 4e i θ )
z′=
3i + 4e i θ − 3i
−9 + 12ie i θ − 7
′ ′
zz =
4e i θ
12ie i θ − 16
z′=
4e i θ
z ′ = 3i − 4e −i θ

Q4 :
ΩM ′ = z ′ − ω = 3i − 4e −i θ − 3i = −4e −i θ = −4 × e −i θ = 4 × 1 = 4
Puisque ΩM ′ = R alors M ′ appartient au cercle ε

Correction d’exercice 7

Q1 :
0 0 0 ... ... ... 0 0 
0 0 0 0 0 ... 0 0 

0 0 0 1 ... ... 0 0 
 
dim M n ( ℝ ) = card ( aij )
0 0 0 0 ... ... 0 0 
= n2 avec aij = 
1≤i , j ≤ n 0 0 0 0 0 0 0 0
 
0 0 ... ... 0 0 0 0 
0 0 ... ... 0 0 0 0 
 
0 0 0 0 0 0 0 0 
(un e matrice remplie par des zéros sauf le coefficient qui se trouve dans la i ème ligne et la j ème colonne
vaut 1 )

Q2 :

20/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

• S 1 = {v + w ,u + w ,u + v }
v +w u +w u +v
u 0 1 1
On a : v 1 0 1 =2≠0
w 1 1 0

• S 2 = {u + v ,u + w ,w − v }
u +v u +w w −v
u 1 1 0
On a : v 1 0 −1 = 0
w 0 1 1

• S 3 = {u ,w ,u − v }
u w u −v
u 1 0 1
On a : v 0 0 −1 = −1 ≠ 0
w 0 1 0

Seulement S 1 et S 3

Autre méthode ;
• ( 3
)
puisque B = {u ,v ,w } une base de ℝ , +,. et cardS 1 = cardS 3 = 3 = dim ℝ alors il suffit
3

de montrer que S 1 et S 3 sont des familles libres


• pour S 2 : remarquer que 1(u + v ) − 1(u + w ) + 1(w − v ) = 0 ℝ3 et (1, −1,1) ≠ ( 0,0,0 )

Q3 :
Soit ( x , y , z ) ∈ E

On a ( x , y , z ) ∈ ℝ et x = z
3

( x , y , z ) = ( x , y , x ) = ( x ,0, x ) + ( 0, y ,0 ) = x (1,0,1) + y ( 0,1,0 )


Donc {(1,0,1) ; ( 0,1,0 )} est unr famille génératrice de E

Montrons que {(1,0,1) ; ( 0,1,0 )} est une famille libre


En effet :
α (1,0,1) + β ( 0,1,0 ) = ( 0,0,0 ) ⇒ (α ,0,α ) + ( 0, β ,0 ) = ( 0,0,0 )

21/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

⇒ (α , β ,α ) = ( 0,0,0 )
⇒ α = 0, β = 0
On déduit que {(1,0,1) ; ( 0,1,0 )} forme une base de E
( remarque : dim E = 2 )

Q4 :
Soit A une matrice carrée d’ordre n vérifiant A − 3A + 2I n = O
2

On a :
A 2 − 3A + 2I n = O ⇔ A 2 − 3A = −2I n
⇔ A ( A − 3I n ) = −2I n
1 
⇔ A  ( 3I n − A )  = I n
2 
Donc ( II ) et ( IV ) sont vraies

Correction d’exercice 8

Q1 :
1 1 1  0 1 1   1 0 0  0 1 1

On a : B = 0 1 1 =  0 0 1  +  0 1 0  = A + I 
avec A = 0 0 1

  
0 0 1  0 0 0   0 0 1  0 0 0
  
0 1 1 0 1 1 0 0 1
A 2 =  0 0 1  . 0 0 1  =  0 0 0 
0 0 0   0 0 0   0 0 0 

0 1 1 0 0 1 0 0 0
    
A = A .A =  0 0 1  . 0 0 0  =  0 0 0 
3 2

0 0 0 0 0 0 0 0 0
    
0 0 0

Donc pour tout entier naturel k tel que k ≥ 3 , on a : A = 0
k
0 0 

0 0 0 

22/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

1 0 0 0 1 1  0 0 1   1 13 91
= ∑C A = C I + C A + C A = 1. 0 1 0  + 13. 0 0 1  + 78. 0 0 0  =  0 1 13 
   
13
= (A + I 3 )
13 13 k k 0 1 2 2
B 13 13 3 13 13
k =0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 
       

Q2 :
Rappelons que Tr ( A + B ) = Tr ( A ) + Tr ( B )
n
Tr ( A + I n ) = Tr ( A ) + Tr ( I n ) = Tr ( A ) + ∑1 = Tr ( A ) + n
i =1

Q3 :
  n  
 t = ( 2n − 1) ln  3n − 1  
   
 n 
2 n −1
( 2 n −1) ln
n 
  lim 2n − 1 = +∞ 
lim   = lim e  3 n −1 
= lim e t = 0  n →+∞

n →+∞ 3n − 1
  n →+∞ t →−∞
  n   
1 
 nlim ln   = ln   < 0 

→+∞
 3n − 1   3 
 n → +∞ t → −∞ 
 

Q4 :
On a :
n
1
wn =∑
p =2 p − 1
2

n
1 1 1 
=∑  − 
p =2 2  p − 1 p +1
1 n 1 n
1 
= ∑ −∑ 
2  p =2 p − 1 p =2 p + 1 
1  n −1 1 n +1 1 
= ∑ − ∑ 
2  p =1 p p =3 p 
1  n −1 1 1 n −1 1 1 1 
=  ∑ +1+ − ∑ − − 
2  p =3 p 2 p =3 p n n + 1 
13 1 1 
=  − − 
2  2 n n +1
3
Donc : lim w n =
n →+∞ 4

23/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Q5 :
On a :

π 20
20  i  7π 20 140π π
 1+ i 3 
z =  2e 3  =  2e i 12  = 2 20e i 12 = 210 e − i 3 = 210  cos  −π   −π   10  1 3
 = π       + i sin   = 2  − i  = 512 − i 512 3
 1− i   −i
4      3   3  2 2 
 2e 

Donc : Im ( z ) = −512 3

Q6 :

On pose u n = 2 + ( −1)
n
n

On a : ln (u n ) = ln ( n
2 + ( −1)
n
) = n1 ln ( 2 + ( −1) )
n

ln 3
Il est évident que : 0 ≤ ln (u n ) ≤
n
ln 3
Puisque lim =0 alors lim ln (u n ) = 0
n →+∞ n n →+∞

D’où lim u n = 1
n →+∞

24/25 Math.ma – 6/2017


Deuxième année Science
QCM des grandes écoles

Q7 :
n n

∑ Min ( i , j ) = ∑∑ Min ( i , j )
1≤i ≤ n i =1 j =1
1≤ j ≤n

n
 i n

= ∑  ∑ Min ( i , j ) + ∑ Min ( i , j ) 
i =1  j =1 j =i +1 
n  i n 
= ∑ ∑ j + ∑ i 
i =1  j =1 j =i +1 

n
 i ( i + 1) 
= ∑ + (n − i )i 
i =1  2 
n
 1 1 
= ∑  n + i − i 2 
i =1   2 2 
 1 n 1 n
=  n +  .∑ i − .∑ i 2
 2  i =1 2 i =1
 2n + 1   n ( n + 1)  1 n ( n + 1)( 2n + 1)
=  − .
 2  2  2 6
2n ( 2n + 1)( n + 1)
=
12
n ( n + 1)( 2n + 1)
=
6

つづく

25/25 Math.ma – 6/2017